Page 28

MUSIQUE

LOVE IN PRAGUE

Vous officiez dans un style musical plutôt confidentiel, votre musique étant imprégnée d'influences post-punk, coldwave. Est-ce difficile de se faire une place au sein de la scène hexagonale ? En fait, les genres post-punk et coldwave au sens large bénéficient ces dernières années d'un regain d'intérêt et on assiste à l'émergence de nouveaux groupes dans une esthétique sombre et électronique proche de la nôtre. En revanche, il est vrai que ce style de musique est relativement boudé par les salles en France, mais néanmoins, des organisateurs privés et de petits clubs essayent de changer la donne en sortant du conformisme ambiant. En effet, la rentabilité immédiate

© Lucas Grenier

“ 

Après deux EP, vous avez livré votre premier album il y a quelques mois " Ghost Note " qui fut plutôt bien accueilli outre-Rhin. Comment s'est passée la promotion du disque ? Effectivement, Ghost Note, sorti en avril 2013 sur le label allemand Kalinkaland Records, a été bien accueilli outre-Rhin. Nous avons bénéficié d'une interview et d'une chronique dans le magazine allemand Orkus et de diverses mentions dans des webzines dont le renommé Side-Line. De plus, notre musique a été diffusée sur des webradios et a notamment été soutenue par l'Eko du réseau Férarock. Nous avons également une fan base grandissante en Amérique centrale et en Amérique du Sud et commençons à susciter de l'intérêt en Europe de l'Est et en Russie.

est malheureusement devenue un impératif dans la musique ( comme ailleurs ) et entraîne une certaine frilosité quant aux décisions en termes de programmation de spectacles. Il est donc parfois difficile pour de jeunes formations comme la nôtre d'aller à la rencontre du public. Cependant, il semble que les gens aspirent à entendre autre chose que ce qui fait consensus. Le groupe a la particularité d'être un duo. Quels sont les avantages et inconvénients de ce type de formation ? Clairement, une organisation plus simple dans le travail, mais nous ne serions pas contre le fait d'avoir un musicien additionnel pour jouer du clavier sur scène. Qu'est-ce qui vous relie à Prague ? Pour nous Prague évoque l'émer-

28

veillement du voyage mais aussi l'éloignement donc le mystère et la solitude. Nous avons voulu donner un côté ambivalent au nom de notre groupe mais nous avons aussi choisi ces termes pour leur sonorité une fois liés. Les projets ? Notre deuxième album est en préparation et devrait sortir en 2015. Nous pouvons d'ores et déjà dire qu'il sera assez différent du premier. Nous travaillons également à la réalisation de nouveaux supports visuels et sommes soutenus par une nouvelle équipe technique dans une SMAC ( Scène de Musiques Actuelles ) pour la mise en place de nouveaux sets…

FACEBOOK.COM/LOVEINPRAGUE Entretien — Philippe Deschemin

L'incontournable magazine 10  

La revue bimestrielle culturelle et gratuite. Littérature - Musique - Théâtre - Arts - Tourisme et loisirs.