Page 1

Pieuvre.ca le temps I Cescellulesqui remontent

htp://www.pieuwe.cal2009/08/29/ces-cellules-qui-remontent-le-t

M.^ts qu'FsT:CË CIUE CEs tîÀl\/{Ë1J535 CXLLL'LAS SI:L:CHXS AT\/!AXY*I\IN,^JrINST

$rgt*gup*R:"*r*Êçr5 lgtxÂtu|"trrsfs ffttl&fg âgls3Ês*XassxN*t$$ $ p!1;twrgË.a$s s$s:TT!511T {JXg lr*xr 3â**1:t}tâsÂTûtnrÂig:.tt}lg*€tLl,L{ s$:JcL* {ûutç,uulgtH:xnËrer{*f$rsl rxr c*çsg $*âf s1,f**N}rËxs$:*Nfc À î*TJTTS tf$ *{'TR*SCe*ULt$*"' *âp* }t**t*tt{.

rËeûlr$âïcL tF*ââ3S$aTTàtr !gs;T $l l"Âylt r{,:aâ{*:. â?3€st*

!3 Î*râRrF{gtssis{ :T ?r{gî* {tef:r.s f*t&f:} YÀx{:{x:nf ${ Bs}iru}rtr!Ëril€ Ët{sû*tftaa s: *gL::*_t3 aÀn*isfiê trs cttrllas

3ùai5g i{Ëfi fi&*r.qïr

*a$! g*ê&s*

ll ftTg*,IEt:x *! txr:stÊfr !*lJeâ sr it'lr{Pç$rûl&rT}! QferuÀ*Jæ*TrTt!*tse æg3tt. *{n:8iësx *'âs3ttg a* sf&*t:xTêr tû.$.{reï. gÂ,FÀ

P*.âÊgt

tt $lxnêê*r** *xffi

J*,rs|{r*!gl**sienlêilt,

L:iê.$eg|*

$* 5ê

e,R*çê1â*** æ'X**taÉâ *'nts*::|'{K*,* &,!i(! s&# sçsf st

eç{**lt*3ç**rer,|'1&Q,sT*x*{

ct rg{,**Ts1s!3êrrf,,!T s&1.:*âs â{l{J*}*s r$,ç!ir ss }$SKftffi

*t{: â*uaâ *:

scrences Ces cellulesqui remontent le temps

Par Lila Ak. Samedi,29 aoït 2009 ' Commentez

Mot(s) clé(s) cellute.cellulesouche,clonage.code génétique,corp humain,corps,cutanée,embryon.embryonnaire,génétique. potentiel,recherche,recherchebiomédicale.science.technologie. lila ail maligne,mutante,mutation, ontario, orqanes.p_g_êq; tbérapeutique,thérapie,tumeur. virus Lila AIT Une simple cellule de la peau humaine recèle un potentiel considérablepour la recherche biomédicale.C'est ce qu'a annoncé une équipe de scientifiques ontariens en mars 2009 qui avancent avoir trouvé un nouveau moyen, beaucoup plus efficaceque les techniquesen usage,de produire des cellulessouchesà partir d'une cellule cutanée.

2sw7

2009-09=27 13:08


Pieuwe.caI Cescellulesqui remontent le temps

http://www.pieuvre.cal2009/08l29lces-cellules-qui-remontent-le-t

Photo:Ulaval Réaliséeconjointementpar des chercheursde l'Hôpital Mont-Sinai de Toronto, des scientifiquesbritanniquesdes Universités d'Edinburgh et de Cambridge,ainsi que par le WellcomeTrwt SangerInstitute, cette découvertepermet de transformer des cellulesadultesen cellules souchesembryonnaires,capablesde traiter des maladiesactuellementincurablespar la régénération d'organesdu corps humain. Un cocktail génétiquecomme cure de jouvence Pour ce faire, les chercheursproposentune nouvelle techniquequi consisteà <introduire quatre gènesdans le noyau d'une cellule soucheadulte de la peau, modifiont ainsi son bagagegénétique>,explique Nathalie Hardouin, chercheuseà I'Hôpital Mont-Sinai'.<On laisse ensuite lq cellule "mijoter" une vingtaine dejours dans son éprouvettepour qu'elle se reprogramme en une notnelle cellule embryonnaire>.Lareçette se fait en deux étapes: <D'abord, nous introduisonsdes facteurs de reprogrammation(les gènes)dans la cellule souchepuis nous les retironsune fois les cellulesreprogramméesafin d'éviter les risquesde cancer>>, poursuit la chercheuse. Ce procédébiotechnologique(qu'on appelle I'iPS) n'est pas une découvertepropre à I'Hôpital Mont-Sinaï ni à sespartenaires. Leur recherches'inscrit dans la lignéed'une découverteprécédenteeffectuéepar une équipe de chercheursde I'Université de Kyoto au Japon,dirigée par ShinyaYamanaka.Ces demiers étaient les premiers,en 2007, à transformerune cellule souche adulte en cellule soucheembryonnairegrâceà la techniquedu transfert de gènes(reprograrnmeursD. Toutefois, ceux-ci injectaient des virus afm d'introduire les gènesnécessairesà la reprogrammationdes cellules,ce qui pouvait rendre ces dernièrescancérigènes.Depuis,plusieursrecherchesont émanéde la <méthodeYamanaka>et de nombreux laboratoiresexpérimententavec lescellulesiPS. Le principal but de la présenterechercheanglo-canadienneest d'éviter les risquesde cancer reliés à l'utilisation des virus. r<Za priorité est de pouvoir unjour soigner les gens en évitant tout danger>,préciseMme Hardouin. D'où I'importance également de retirer les gènesune fois leur travail sur la cellule accompli.<<Nous sommeen mesurede retirer tous les gènes,avec une précision totale, ce qui offre une garantie de 100%en application thérapeutiquer, fait valoir Mme Hardouin. Mais le potentiel des cellulessouchesreprogramméesest-il aussiimportant que celui les cellules souchesembryonnaires? <I'es cellules "reprogrammées" en cellules soubhesembryonnairessemblentêtre identiquesatÆcellules souches embryonnaires "normales"), explique Lawrence C. Smith,directeur de la Chaire de recherchedu Canadaen clonageet en biotechnologiede I'embryon. <<Ellesont les mêmespropriétés et la mêmecapacité de dffirenciation>. <Donc, nous supposons que les cellules reprogrqmméesauraient les mêmescapacitésthérapeutiquesque les cellules embryonnaires initiales. Toutefois,cela reste à démontrer puisque cette techniqueest trop récente et beaucoupde recherchesrestent à faire >, précise I'embryologiste.

3stn7

2009-09-2713:08


Pieuwe.caCescellulesqui remtrent le temps

h@://www.

,ca/2009/ 08/29lces-cellules-qui-remontent-le-tenp

Une longue histoire Jusqu'àprésent,les scientifiquesrecueillaientou régénéraientles cellulessouchesen procédantà destechniquescontroversés: Le prélèvementsur l'embryon, le clonagethérapeutiqueou encore,I'injection de virus. Toutes ces techniquesont démontré leurs limites et aucuned'entre ellesn'a su faire l'unanimité des scientifiqueset desthéologiens. Des cellules mutantes?

4sur7

2009-09-2713:08


Pieuwe.ca I Ces cellules qui remontentle temps

htp://www.pieuvre.ca./2009108/29lces-cellules-qui-remontent-le-temps/

Ces cellulesadultesredevenuesembryonnairessont-ellesentièrementfiables?Et quel en seraréellementI'impact sur le monde biomédical? Les recherchesfutures nous permettront de savoir si les cellules<initiéeu et les cellules<naturelles>sont identiquesà 100%. En attendant,plusieursscientifiquesdemeurentprudentsquant au caractèreprécurseuret même sécuritairede cette découverte,que d'aucuns sont déjà allésjusqu'à qualifier de révolutionnaire. <Il s'agit d'un raffinement de la technique qui a été proposéeil y a deux ans par les chercheursjaponais. L'invention initiale (l'iPS), a été adaptéepour des raisonsde sécurité>,affirme le Docteur JacquesGalipeau,professeurassociéau départementde médecineet d'oncologie à I'Université McGill. Pire encore,ces cellulesreprogramméestant vantéesdemeurentdangereuses!En effet, bien qu'exempt de virus, la sécuritéde I'iPS génétiqueest compromisepar une caractéristiqueirréversibledes cellules. <Toutes lescellules souchesembryonnairescomportent une capacité intrinsèque deformations malignes. Ce sont les propriétés fâcheusesde ces cellulesn, poursuit le Docteur Galipeau.Pourquoi?<Lescellules embryonnairessont des cellules transitoires: ellesn'existent, enthéorie, qu'ctustade blastocystede I'embryogénèse>.<<Les expériencesmenëessur des souris révèlent que ces cellules se comportent defaçon anàrmale lorsqu'elles se retrouvent en dehors de cet erwironnementnaturel. Ainsi, bien que cette technique n'ajoute pas de dangerssupplémentaireset écarte le risque relié auvirus, elle n'éradique pas pour autant le cuncer embryologiquelo conclut le spécialisteen cellule génétiqueet thérapie du cancer. Les promessesde I'iPS Guy Sauvageau,directeur scientifique à I'Institut de rechercheen immunologieet en cancérologie(IRIC) soutient égalementque <cettefaçon de rendre des cellules mqturesen cellules immaturesest intéressqnte,mais s'inscrit toujours dans la "décowerte Yamanaka".La technique nort virale estplus pratique, plus malléable et moiw coîtteuse.Elle constitue unepièce supplémentaireWrmettant de construire cette grande machine qu'est la cellule iPS. Elle n'enrqye pqs pour autant les précise le spécialisteen génétique problèmes tumoralespuisque les cellules iPSsont elles-mêmesdes cellules cancéreusesD, moléculaire descellulessouches. Ainsi, plusieursspécialistesplacent leurs espoirssur les cellulesiPS, une techniqueà surveiller,puisqu'elle constitue la voie de I'avenir. L'embryon a longtempsété le point de départ de la médecinerégénérative.L'iPS va-t-il le remplacer?Bien qu'il cesse éventuellementd'être la sourcepremièredes cellulessouches,les chercheurscontinuerontd'effectuer des recherchessur les cellulesembryonnaires.Tous reconnaissentson importancedans la compréhensionde l'évolution des cellules souches(qu'elles soient"reprogrammées"ou réellement"de souche").Le dilemme éthiquene s'éteindrapas de sitôt. Entre scienceet idéologie

si

5st n 7

2009-09-2713:08


Pieuwe.caI Ces cellulesqui remontentle temps

h@://www.pieuvre.cal2009108/29/ces-cellules-qui-remontent-le-ten

Le problèmeéthique a été tranché radicalementdanscertainspays, dont les États-Unisoù le débat a opposéles mouvements pro-vie,les associations de maladeset le milieu scientifique.Durant la présidencede G.W. Bush,un moratoireinterdisaitl,accès à tout financementpublic aux laboratoiresqui expérimentaient avec lei cellulessouches.Le 9 mars2009, I'administration Obamaannule cette interdiction. Entre temps,sa législationplus libéralea permisau Canadade se hisserparmi leschefsde file de ta recherchesur lescellules souches: exclusiveou menéeavec d'autrespays,I'explorationde pistesnouvellesmenant aux cellulessouchesse poursuitavec détermination. Sur une platine, la naissanceéventuelledes prémissesde l'être Depuisque leur quêtea été entrepriseily a20 ans,les sourcesdescellulessouchesse sont diversifiées.Les récentesdécouvertes pointentdavantagesur lescellulessouçhesadultes: ellespermettentd'éliminerplusieurs problèmesrévéléspar lesexpériences sur lescellulessouchesembryonnaires. La prochaine étape?<Peaufiner le.smanipulationsgénétiquesafin de contrôler la t'instabilité de la dffirenciation cellulaire>, dit le Dr Gaplipeau.Des défisque les scientifiquesse disentprêis à relever. le1chercheurspoursuiventleur étudessur les cellulessouches;toujoursdansl'espoirde guérir desmaladiestellesque le {1s], diabète,le cancer,lesmaladiescardiovasculaires et neurodésénératives. Partagezcet article: .,r,, . . #j€

Discussion Aucun commentairepour le texte"ces cellulesqui remontentle temps"

Commentez

osur /

2009-09-2713:08


a

i\ s.' q gm *rËF â ÈË.î;Ë ËË Ë3 +ggË F$Ë ;5 eFËE*s+ËF$Ê Bââ 5+nËË9rre ef9siËi $

g il t

I

I *F$gâfiËi* q, ËÊ$Ëi ÉflË igîËËtFËË Ëâ e*S == l-

I-

s$âFË$€ ;ËF fÈ$$ f,fgâËâ3'i$g$Ëi ÈiË'

ËË rflËË F$'â $f$ËiÈ$$ *Ëf,FgâËi i3i ÈË5 es

RÈT

lf

g s -'E g:€ e= i

g€ËÈËEâqe slsL33.;tÊ9gi *'t18R5e_.Ë Eq*; gÊ+H

E$8 =q.Ëtâ

Ëgâ$ËËËs$*$ FÊ t$'iiË 3R FFF $$Ëii Ë t' D ËÈiË$n$$$€ a+Ëië;Ëis+:ÉF+âsË Ë $+a âËFîsË$ÈËE fl3ËÀÈaiËgE irô[iË 5 f Ë Ës si tËËgg*lgË. Ëî; HË È ="ùn{ 5 =ËS -ss g$$ggË *$+ ÈglgËËliaiËrËgia i gs+x;âÈ$Ë*;;eeË'Ë;n; s€ $ o $+iFËË IEF isËË $to X

È'{ =È lD. -t

$$$fl s= l D I È=-l =IO

$ëq-

Éegs

5'.=EFi == '' P;+ i ^--

orxc

A r4'9

r:âi * of-

f1

;;;'

o =*

F Fgç .ât6

ô

o

cT'

rn U

c O c

g Êt


E F .3, Ë 4Fiii I $ . ÈS i s:OX.;-P

[€ç9êsFi+ iË$B { Ëi =e

\-F

F

sq

Ës

N

\

I o il

ËÈËË sËË Ir$ +gËF lËg+gËËg $1Ë t*Ëgglgæ 6 s ÂEd -

è-Ëçâ

, P . 3E Qs + : EA ; :

g'è-

qi a q s ë SS Ë" ;3 È Ê âC

tft

t5leË*Ë.P $iiËË î ë$$iÉËË *Ffe gËç g€'* 2 iRSS Ê5 sÊn esë;ns

fÊË [

E

Ë€:

tr, oo N

ô

o

C T

m U C

ËrËËËqâF s =o o a= ê*

r:

!

$ui*iâ ggÈi*Ë âËËgËslçaïl*gârr FttÈÈ;a*# 3Ë: E${$$$ËÊâËEËË ïÈ+$$$ËÈ x -st Ë:^I-t iaËgËÈ +iËË ;lga lËËgr Ëâ l 3s |D $È Ë s- FF gF o

E=

c

rn, @ rn

ô

E

$È gl -

=. +

Q; q, Gi (/r

E

TÈ- I

lÊE ETETfi

q,

iCD

iB

IO

ËËË Ë$ËF*îÏEtÊF$i o Èstâ =

+Q i (t re

Èg-

CL

sHsË'

IeË[1Ëgi*lluË E' *ÊËiegiËË+i o, E i l , rËrËï[s HÈ Ë

+è-

F*

I:

q, -

àÈ

àR 3 S.F *â

a o E o

tt *.=

5

r o

F.

N)

o 'o


DESQUATRE COINS DU QU Gnexsv.

ARg Rryt-5uo

Lenouueau siteattire C'est larentrée lagrande foule ln moisdeseptembre mdrque lofindelo soison estivole eI le

Letournoi nslionol llsrio Robitaille a enregistré son deuxième plus houttouxdeparticipotion ei septons ousun soleilde plomb,429 Passionné,Marlo Robitaillese partiesont été disputéesdu consacre âu soccer depuis trois 14 au 16 août.Au total,234 décennies.D'ailleurs,les mem-

equipes regroupant 3500joueurs avaientenvahi la ville de Granby à lbccasion du tournoi Mario Robitaille. "Lesmatchesétaient serréset excitants, beaucoup de finales et demifinales ont été gagnéesaux tirs au but", affirme le fondateur du tournoi,MarioRobitaille. 21 catégories, de U5 à U11,garçons et filles, de classeslocale,A et AA, se sont affrontéesaux parcs Jean-YvesPhaneuf,Dubuc, Terry Fox, Daniel Johnson et poitevin. 22 terrainsde socceront ainsiété aménagés pour lbccasion. "Les Granbyens étaient impressionnés por ces nouveaux sites", rapporte Robitaille,d'un tcin satisfait. . En tant que ville hôte, Granby était bien présente dans les différentes catégories avec g3 formations en lice. Une vingtaine

bres de lbrganisationont tenu à soulignersa contribution en lui remettant, en 2008, un certificat honorifique. Depuis la 30" édition, Mario Robitaille confie lbrganisation du tournoi à des famillesayant participé à l'essor du soccer à Granby.ll tient ainsi à honorer les habitantsqui s'impliquentdansle soccerrégional,en 1;efiant à leur expérience. Cetteannée,laprésidenced'honneur a été confiéeau couple Denis et Nicole Lapalme. Les Lapalme sont impliquésdansle soccerde la régiondepuisplusde 20 ans,autant dans lbrganisation du Cosmos de Granby que dans différentes comPétitions L.A.

relour encllsse pourlesélèves-athlètes delo région

\ ,****fft /f IARSRive- tesàtaligueinterrégionaleAAde Sud,les46t Montérégie s'affronleront danstes *ffi*ffit* -*w--.--- tA lathlètes catégoriesUlt,U12,U14,U15, inscrits à I'undessixprogrammesurg,masculinetféminin.suiteàu sports-études/concentration soccer décision desdirecteurs techniques retournent surlesbancsd'écoleet desclubtlacatégorie U13,tantpour surlesgazons. lesfillesqueleslarçons,estexclue sousla directionde l'entraîneur de cettecoupeJfin"depermettre à cadrePatrick Leduc,leséducateurs sêséquipesàe seconcàntrer surlà peaufinent lesdétails delaprogram- fin de'leursaison, qui pourraitleur mationet desactivités offertespar permettred'accéder en Ligueélite l'association auxétudiantsinscrits chezlesU14 en 2010.

au CollègeFrançaisde Longueuil,à Quantà la CoupeMcDonald's,la lécoleDe Mortagnede Bouiherville sixièmeéditionauralieu les26et27 à l'HeritageRegionalHigh-School septembresur lesterrainsdu parc de Saint-Hubert, ainsi qu,aux Prévillede Saint-Lambert.La comécoles Hamel, Eruno-Choquette, pétitionsedestineauxcatégorieU9 Marguerite-Bourgeois et Beaulieu, à Ul5 de niveauA. toutes à Saint-Jean-sur-Richelieu. Environ1200jeunesparticiperont Par ailleurs,deux compétitions à chacunde cestournois.Lescoupes auront lieu en septembreà la Rive- clôturerontlesactivitésestivalesde Sud:lescoupesBanqueLaurentienne fARS Rive-Sud."Lo contribution de et McDonald's. Lacinquièmeédition nosportenairesa encorepermisà des de la premièrenomméese déroule milliersdejeunesde s'amusercetété", du 12 au 20 septembresur lester- clameMarcWilson,directeurgénéral rainsBoisbriandet Grande-Alléeà de IARSRive-Sud. Drummondville. Leséquipesinscria

9,i:l?::#:1',,:ffi,::i:::ift_ ARs Lac Eantr-LouÉ_ ----Sud,quelques-unesdetoutesles I-

PlaCe auxenfants ,rr;i::'d;Ëiïs,ilî:?:îri plétaientle tableau. À sa premièreédition en'197g.

.-

d'untournoithémotique foitpour les équipes locales etdonttes ;:":fj nTdïl'"1:2i""ff:iii ?:!::::,:, ieu,nes accrreirli sontreversés r6équipes, auprofitdes tr iL[i;"Ëi bênétices

et quatre de la région Richelieu-

-

enfonls mslodes

::ffi:i:''il:::J$i?:illi qfffi,r#ï":ï; .*& ,Lî;;:i;iiit iiËî"n,:;,:fuËrïl{:Ë[iî: Quatreansp|us"'o,'':..[?;j:ry1s:li$|t'iiillffi:ï",tr"?i*:',::"m soccerau Québecavec7

i n s c r i t e s po u r so n ,o""".'.'JJË Ï'I"]ffiksenfant s s e 9 2 . o " l2 0 0 8 , a p rè s |A u t ric h e e t |a é 9 a |e s , a u x h ô p i t a u x S a i n t e - J

ioignent à la compétitio

la 2Oe éditinn'la natit f^rrh^i \ ui.l.l^-J r--t'^-.^-a rral le.petit tournoiest à Kirkland, ^.+ dans lbuestaà tte ae jours,tetiurnoi"rtrei"i,iË.;àË11:T.9djIon; ;;i;:;;;;;;;;Ziriîi,Ï!iiïiii;iËÏ"i rebaptiséTournoinationaldesoc- Montréal.Le.clubde..Lakeshoreofgf-

cer Mario Robitaifle'

goriesrécréatives,ul 1/12,ur3/14et nisela quatrièmeéditionde ceteiè- utstlo. "Chaquàannée, nousalternement donÎ le thème est la Coupe nonsgarçonsetfilles.llya toujoursun du mondeféminineu20. payshôtéetunthèmequi coirespond "Lesfondateursdu tournoi,sam àunecompétitiondeùFifa." Gabbayetsesorganisateurs,voulaient Le tournoi est organiséà l'image , créerunecompétitionle iu,,' :-^"' t de lacoupedu monieféminineu20: 'n thèmeparticuller,explique Louise les16équipessontrépartiesen quai-Fallas,responsahr^ -^mîullitre groupes.Lesjouelsespourront, cationsde IARSLac 5ai, 'i-Louis.[e le temps d'un tournoi,jouer égalebut estde donnerplusi tnty-. !:nce ment aux starsdu soccermondial auxjeuneséquipesrocorz'." prrisquereurséquipesjouent.àêtrc

joueurcimpliquésdansletournoi,nous -avons remis22 000dollarsaux jeunes patients.Cetteannée, étantdonnéla 'criseécotnomique,notreobjectif estde ls111dollars." Lévènement,qui fêterason cinquième anniversairelhn prochain en pleinecoupe du mondà,prevàit possiblement combinerun tournoi masculinet fé minin,,,mais cela re;te à déterminer,,. e


COINS DESQUATRE ARg Lavn

I'hiver d'oravant Unemédaille

Après suxMaacabiades etfaitls fierlédelarégion. unevicloire d'lsrsëluvec Shsuna Zilversmit estrevenue prépore porle feslîvol hivernul. désormsis lechampionnst 4x4,IARS ovoirboudé la soîson ne je u n e était constituéde deux joueuses deux Lavalloisede de la Colombie-Britannique, 17ansa fa i t de Winnipeget neuf de l'Ontario. parlerd'ellecetété, ShaunaZilversmitest la plusjeune alors qu'elle s'est d'entreelles. Pourles autresjeunesde Laval, rendue en lsraël afinde participerauxMaccabiades,la saisonrégulières'estclôturéele un évènementomnisports pour 30 août dernieravecle festival4x4. la communautéjuive, qui se sont Destinéauxfutursadeptesdu soccer U5et U6,ila permisà déroulées du 12au 24juillet. descatégories ShaunaZilversmit et léquipecana- cesjeunesdejouer unedernièrefois junioront remporté avantde retourneren classe. diennede soccer la médailledbr, aprèsavoir battu 1 1 2 é q u i p e sp ro v e n a ntde si x ont foulé lesterrains leursrivalesaméricaines 3-0en finale. clubslavallois C'estla première foisqu'uneéquipe synthétiquesdu centresportifBoisafinde prendrepartà canadienne remporteune médaille de-Boulogne présager dbr au Maccabiades. Le Canadaa un matchqui leurlaissera vainculsraël3-1,laGrande-Bretagnede grandsespoirspourla prochaine 8-0 et la Finlande9-0. Parailleurs, saison.Lorsde cettejournée,pluléquipeavaitperdu3-0 contreles sieursactivitésse sont déroulées: pourlesjeuneset des États-Unis mais s'estressaisie lors de l'animation pour tous remisesde récompenses de la revanche. en finale. UneautreQuébécoise, Johanna lesparticipants. ll faudrabientôtfaire placeà la Pollock, faisaitegalementpartiede la formation.Le restede léquipe ligue d'hiver,qui débuterale 17

octobre.Pourlasaison2009-2010, les catégoriesd'âge ont été modifiées suiteauchangementde la réglementation provinciale.Dorénavant,les jeunesaccéderontdirectementaux catégories suivantes afinde permetpour tre une meilleurepréparation lété 2010. Cette règle s'applique danstout le Québec.De plus,plusieurscatégories sontoffertes,à partir du U7jusqu'ausenioret ce,tant au niveaufémininquemasculin. Les équipessontinvitéesà partlciperà unesaison de 16matchsqui sepoursuivrajusqu'enavril.En 2008-2009,

120 équipesont participéà cette ligueavecplusde 1000matchs. Uinvitationestégalementofferte aux équipesA des autresrégions. "Beaucoupdëquipes de I'extérieur viennent, explique Jean-PhilipPe Mayrand,directeurexécutifà IARS Laval.Lesraisonssontquenousavons desinstallationsde qualitéqu centre sportif Bois-de-BouIogne,nous offrons descatégoriesqui n?xistentpasdans certoinesrégionset lescoûtsd'inscrip' tionssontobordablespour le nombre de matchs." â

ARg CorconDrl

'fapromesse desPrésidents

qusnt ùla construclion quelo slison lireùs0fin,ledoutepersiste Alors extérieure intérieur ùMonrrésl. d'unlerrsindesoccer l{\r. l+l'E JI

IL.\

I II

aCoupedes estivale,dans les catégoriesU8 à que saconstructionn'apasencore Presidents U10, A et AA,fémininet masculin. débuté,le projet s'avèreun véritable

ffil-est \âlg*$rsÊËrtrû$rÉrr.r Dnee ffiffiffiBl

le tro-

le

plus

ioÀvoitepar res

équipescompétitivesparticipant au championnatextérieurde IARS Concordia. Les quatre meilleureséquipes de chaque catégorie s'affronteront du 7 septembreau 8 octobre sur les terrainsdu parc Jarry,du ainsiqu'à CentreClaude-Robillard, Saint-Donat. Unecentainedéquipesjuvéniles sontdonc attenduesà la 13"édition de cetournoide clôturede la saison

directeur StéphaneClémentoni, qualifie généralde IARSConcordia, ce tournoi de "traditionéquivalente pour nousà la CoupeStanley". Leschampionsen AA représenlorsde teront Montréal-Concordia la prochaineCoupedeschampions AA qui auralieuà Sherbrookedu 25 au 27 septembre. Dansun autreordred'idées,IARS Concordiaest toujours en attente du fameux centre de soccerintérieur de Montréal,promis par I'administrationde GéraldTremblay depuis plusieurs années. Alors

chantier.Même si saconstruction a été confirmée,Concordiaattend encorelesfonds. "Le dossier progresse puisque nous sommes en pourparlersovec Ie bureau du Comité exécutifde Io mairie de Montréal afin d'étoblir une dote pour le début des travoux. lannonce officielleestattenduesous peu",espèreClementoni. Lesited'aménagementenvisagé estsituéà lbuestdu ComplexeenvironnementalSaint-Michel, à proximité du ComplexeTazmahal. @


f

4< ;o 'nÊ rrr >u É1= o 9rc

âr p!

G.l 6.D

5 tr E È,

,ce rl)

Bnosslno.

Lapluieet lebeautemps le nouvesu cenlre intérieur s hienaidéù csnuliser lesintempéries quin'ontpus perturbé untournoi oùleséquipes defextérieur du Québec ontbrillà es organisateurs de la 24 édi- ont envahiles25 terrainsde soccer tion du ChallengeBrossard, municipaux, comparativeme nt à 227 fortsde leurexpériencede l'an I'an passé."Enraisonde la conjoncdernier- alorsque plusieurs matches tureéconomiqueactuelle,leséquipes avaientété annulésà causede la voyagent moins.Leurscommentaires y'uie - se sont préparésaux éven- étaienttout de même trèsfavorables bels aléasde la nature.Cetteannée, et lesbénévolesont bequcoupaidé'i b tournoi n'ena pasété perturbéet affirmeHubert Deneault,directeur a accueilli25000visiteurs. desopérations du tournoi. Du 31 juillet au 2 août, 4000 À cetteoccasion, lesjeunesont eu Fueurssesontdisputésquelque400 accèsau nouveauterrainde soccer matchesde cetournoiinternational, intérieurdu ComplexeSportifBell d a nslesra n g sU10àU18m as c ul i n s de Brossard, qui a ouvertsesportes rt féminins.Lesparticipantsprove- en novembre2008et a déjàaccueilli pient principalement du Québecde septrencontresdu Challenge . "Même lDntario,desMaritimeset desÉtats- siquelquesmatcheséliminotoiresont llnis.Uneformationdu Mexiqueet étéretardésà causedela météo,le tout ne de la France(enU8M)y ont éga- s'estbien déroulé.Nousdirigions les bment participé.Ainsi,222équipes équipesau ComplexeSportif Bell en

o c e t

casde oluie." À noter égalementune piètre performance des équipes québécoises.Les équipeslocalesont remportédeux médaillesd'argent, danslescatégories U9 M et U14M, sur une possibilité de 19.Deneault attribuece résultatau fait que "plus d'équipes ontariennes se sontinscrites que d'équipesquébécoises". D'autre part, "plusieurscompétitionls ont lieu en mêmetemps,notomment la Coupe du Québec,le Tournoides sélections régionaleet lesJeuxdu Québec.Leurs règlementsne permettent pas aux joueursde participerà d'autrestournois dansIa semainequi précède,ce qui expliqueque lesmeilleursjoueurs sontabsents." Par ailleurs,ce sont de jeunes Brossardoisqui ont dessiné les du tournoi cette annéeet ce, I'entremised'un concoursdont pgnanteestSabrinaNiang-Diouf, " ans,qui a, grâce à sestalentsau :r yon, remporté une bourse de

À, t

{ t S { sô C!

ÉL E O

C) ID

Ia

Ê, E

E, c

î I I

lD. E aè

q, trt CL \ o D E C' x rto ttI F} q, g, 5 IO o q, 5 t 3 TD -

)s.

Sans donner trop de détails, neaultprometune organisation iciale I'annéeprochaine,afin de rlignerle 25"anniversaire du touri. Lesdeux paliersde gouvernernt,la Villede Brossardainsique rsieurscommanditairesseront prochésafin dbffrir un tournoi qualité.

o. 5


Coupc oz t tOuflonArs.

Yhospital itéoutaouaise pnrunfronc soldée s'est ln dixième édition dutoumoi queducôté sportif ducôléorgtnisaîionnel succès,lant a compétition, d'envergure nationale,s'estdérouléedu 17 au I 9 juilletet a accueilli2500 joueurs. Au total, 'l 58 équipes se de s'inscrire. sont empressées "Lesplacesont été combléesplus rapidement cette année", affirme DenisLeblanc,directeurdu comité organisateur. Ce dernier attribue l'engouement au fait que plusieurs équipesreviennentchaqueannée. De plus, "beaucoupdéquipesnbnt pas pu participei au tournoi I'an derniercar ellessétaient inscritesen retard".Leblancse dit également très fier du comité oui veillechaque annéeau bon déroulementde lévénement. LaCoupede lOutaouaisregroupe d e sjou e u rsd e s r angsU10 à U 1 8 garçonset filles,danslesclasses A et local."Cequi nousdémarquedes autrestournois,c'estquenousoffrons plus de partiesà jouer. Lesfinaleset demi-finalesse disputent pour les classementsor, argent et bronze, alors que Ia plupart des tournois nbffrent que des classementsor et argent. Nouspermettonségalementà léquipe classéedeuxièmede disputer un match retourle dernierjour de Ia compétition!' Signede lapopularitéde laCoupe, environ40olodes équipesproviennent de I'extérieurde l'Outaouais, que ce soit Ottawa, Cornwall,les Montréal, Laurentides,Lanaudière, la Rive-Sud ou lAbitibi. Le tournoi se joue dbrdinaire au Stade Mont-Bleude Gatineau. Toutefois,la constructiondu premier terrain synthétique réglementaire en Outaouais,en vue desjeux de Québec,a nécessitéle déplacementdesmatchsau collège Saint-Alexandre. Ledéroulementdu tournoi n'a pas été perturbé pour autant.Trois autresterrainsdu stade ont parailleursété disponibles.Des terrainsde baseballont également été aménagésafin d'accueillirles oarties de soccer. ' À lbccasionde la 10"édition,tou-

tes les équipesont reçu différents prix,à lagrandejoie desjoueuri."De nombreuseséquipesprovenant des quatre coinsdu Québecet de l'Ontario se réinscrivent.On a même dû refuserdeséquipescetteannée,fautede places...Leséquipesreviennentparce qu'ellesgardentà chaquefois,un bon souvenirdu tournoi." Et même cellesqui n'y sont plus veulentrevenir.Leblanc admissibles cite,à titre d'exemple,une équipe accoutuméequi n'a pourtant pas été admisecetteannéepuisquêlle fait désormaispartiede la catégorie U21, alorsque le tournoisedestine aux moinsde 18 ans."llsvoulaient qu'on ouvre une catégorieU21mais celan'a pas étépossible". Parmilesclubsqui sesontillustrés lorsdu tournoi,le Boréalde RouynNorandadont troisdesquatreéquipes sont montéessur le podium. C i n qd e s 1 1 é q u i p e sd Abi ti bi i nscritesont égalementdécrochéune médaille. L.A.

Atttx FC tnorc-RryrÊnrs_

Savoirappren Giuseppe Cortese faitunebonneimpression ù lAnak cefresoison poursuivre elcompte sonsscension epuissonarrivéeà lAttakde l\ ily a quelques I f Trois-Rivières pel5, 6iuseppeJoeyCortese l/ a déjà fait ses preuvesau sein de léquipeet comptepoursuivredans la mêmelignée. Du haut de ses 21 ans, Cortese jette déjà un regard lucide sur sa carrière. 't'oi énormément appris depuis que je suisovec lAttak. J'ai opprisà jouer plus rapidement,à être plusattentif et à maximisermesefforts sur Ie terrain!'

faire approcherpar les dirigeants de lAnak.Cortesea aussifait partie de léquipenationalecanadienne à deux reprises,soit en 2004et 2005, aveclaquelleil a participéà deux campsd'entraînementen Autriche et en Allemagne.

coilTrl{urR suRtAilÊfhrv0rE

Lavenuede CorteseaveclAttak, en avrildernie4était perçued'un bon æil. PhilippeEullaffroy, lêntraîneutle décritcommeétantun joueurayant un calmeextraordinaire surleterrain P0twÀt[t{ct tout enjouanttrèsdur surl'homme. Fier de faire partie du onze tri- "Sonintelligencetactiqueet sesquafluvien,Cortesey voit lbccasionde litéstechniquessontcequi font de lui progresseren tant quejoueuret de un bonjôueur défensif!' fairefructifiersesatouts.Au début Confrontéà la réalitédu soccer de I'année,j'ai commencépar jouer professionnel, Cortesegardela tête commedéfenseurdroit. Jbccupepré- froide et ne perd pas de vue ses sentementle milieudroit et mon but objectifs. "Gérerdes matches rapestde raffinermonjeu pour ceposte. prochéstout en gardantun niveaude Jhpprendségolementà mhdapteraux jeu élevéfait partie de I'apprentissagel conditionsdu terrainet oux adversai- renchéritle milieudéfensif. resdèsIedébutdu match". Sonavenir,il le voit pour l'instant Ladéfensede lAttak est réputée aveclAttak. "J'oimerais continuerde poursasolidité.Jusquâmaintenant, jouerà pleinecapacitéafin de m'améles Trifluviensnbnt encaissédeux lioreretfaire évoluermon club dansle buts qu'une seulefois cette saison championnat." et sont parvenusà empêcherleur Pourle moment.lAttak de Troisadversaire de marquerà neuf repri- Rivièresest sur la bonne voie: seslorsde leursquatorzepremières invaincudepuisle 19juillet,il occupe rencontres.De plus,lAttak se hisse la tête de la divisionnationalede au deuxième rang du classement. la CanadianSoccer League.Mais offensif avec 47 buts marqués. Corteseet ses coéquipierssavent farrivée de Cortesey est sûrement bien que les prochainessemaines pourquelquechose. seront cruciales,avec la fin de la Cortesea évolué avec plusieurs saisonrégulière le 19 septembre, clubsavant de se forger une place et ensuiteI'arrivéedes rencontresà chez les Trifluviens.ll a notam- éliminationdirectecontrelesautres ment fait partie des Lakersdu Lac ténors. St-LouisAAA en 2008,avant de se Lila Ait


Coupa os (OttrlouArs

Hhospita Iitéoutaouaise psrunfrsnc ln dixième s'est soldée édition dutournoi queducôtésportif tantducôtéorganisationnel succès, a compétition, d'envergure nationale,s'estdérouléedu 17 au 19 juilletet a accueilli2500 joueurs.Au total, 158 équipesse sont empressées de s'inscrire. "Lesplacesont été combléesplus ropidement cette année", affirme DenisLeblanc, directeurdu comité organisateur. Ce dernier attribue l'engouement au fait que plusieurs équipesreviennentchaqueannée. De plus, "beaucoupdéquipesnbnt pas pu participei au tournoi I'an derniercar elless'étaientinscritesen retard".Leblancse dit également très fier du comité qui veillechaque annéeau bon déroulementde lévénement. LaCoupede lOutaouaisregroupe d esjoue u rsd es r angsU10 à U 1 8 garçonset filles,danslesclasses A et local."Cequi nousdémorquedes autrestournois,c'estquenousoffrons plus de parties à jouer. Lesfinaleset demi-finalesse disputent pour les clossementsor, argent et bronze, alors.que la plupart des tournois nbffrent que des classementsor et argent. Nouspermettonségalementà Iéquipeclasséedeuxièmede disputer un match retourle dernierjour de la compétition." Signede lapopularitéde laCoupe environ40olodeséquipesproviennent de l'extérieurde l'Outaouais, que ce soit Ottawa, Cornwall,les Laurentides,Lanaudière,Montréal, la Rive-Sud ou lAbitibi. Le tournoi se joue dbrdinaire au Stade Mont-Bleude Gatineau. Toutefois,la constructiondu premier terrain synthétique réglementaire en Outaouais,en vue desjeux de Québec,a nécessitéle déplacementdesmatchsau collège Ledéroulementdu Saint-Alexandre. tournoi n'a pas été perturbé pour autant.Trois autresterrainsdu stade ont par ailleursété disponibles.Des terrainsde baseballont également été aménagésafin d'accueillirles partiesde soccer. À lbccasionde la 10"édition,tou-

tes les équipesont reçu différents prix,à lagrandejoie desjoueuri."De nombreuseséquipesprovenant des quatre coinsdu Québecet de I'Ontario se réinscrivent.On a même dû refuserdeséquipescetteannée,foutede places...Leséquipesreviennentparce qu'ellesgardent à chaquefois,un bon souvenirdu tournoi." Et même cellesqui n'y sont plus veulentrevenir.Leblanc admissibles cite,à titre d'exemple,une équipe accoutuméequi n'a pourtant pas été admisecetteannéepuisquêlle fait désormaispartiede la catégorie U21, alorsque le tournoisedestine aux moinsde 18 ans."llsvoulaient qu'on ouvreune catégorieU2l mais celan'a pas étépossible". Parmilesclubsqui sesontillustrés lorsdu tournoi,le Boréalde RouynNorandadont troisdesquatreéquipes sont montéessur le podium. C i n qd e s 1 1 é q u i p e sd Abi ti bi i nscritesont égalementdécrochéune médaille. L.A.

/n\-| \ \r. e"r ,I

\æ.)

septembre2009

Artnx FG fnorc-RrvrÊREs_

Savoirappren

Giuseppe Cortese fsitunebonneimpresion ù l'Anok cette saison poursuivre etcompte sonsscension epuisson arrivéeà lAttak de l\ i l yaquel ques I fTroi s-R i vi ères L/ 66i5, GiuseppeJoeyCortese a déjà fait ses preuvesau sein de léquipeet comptepoursuivredans la mêmelignée. Du haut de ses 21 ans,Cortese jette déjà un regard lucide sur sa carrière. 't'ai énormément appris depuis que je suisavec t'Attak.J,ai opprisà jouer plus rapidement,à être plusattentif et à maximisermesefforts sur le terrain!'

Por.wAttilcl Fier de faire partie du onze trifluvien,Cortesey voit lbccasionde progresser en tant quejoueur et de faire fructifier sesatouts. Au début de I'année,j'ai commencépar jouer commedéfenseurdroit. Jbccupeprésentementle milieudroitet mon but estde roffinermonjeu pour ce poste. Jhpprendségalementà mbdapteraux conditionsdu terrainet aux adversairesdèsle début du motch". Ladéfensede lAttak est réputée poursasolidité.Jusqu?maintenanç les Trifluviensnbnt encaissédeux buts qu'une seulefois cette saison et sont parvenusà empêcherleur adversaire de marquerà neuf repriseslorsde leursquatorzepremières rencontres.De plus,lAttak se hisse au deuxième rang du classement offensif avec 47 buts marqués. L'arrivéede Cortesey est sûrement pourquelquechose. Cortesea évolué avec plusieurs clubsavant de se forger une place chez les Trifluviens.ll a notamment fait partie des Lakersdu Lac St-LouisAAA en 2008,avant de se

faire approcherpar les dirigeants de lAttak.Cortesea aussifait partie de léquipenationalecanadienne à deux reprises,soit en 2004et 2005, aveclaquelleil a participéà deux campsd'entraînementen Autriche et en Allemagne.

CO]IilIIUTR SUR I.AilÊIilEVOIT Lavenuede CorteseaveclAttak, en avrildernier,était perçued'un bon æil. PhilippeEullaffroy, l'entraîneur, le décritcommeétantun joueurayant un calmeextraordinaire surleterrain tout en jouanttrèsdur surl'homme. "Sonintelligencetactiqueet sesqualitéstechniquessontcequi font de lui un bonjoueur défensif!' Confrontéà la réalitédu soccer professionnel, Cortesegardela tête froide et ne perd pas de vue ses objectifs. "Gérerdes matches rapprochéstout en gardant un niveaude jeu élevéfait partie de lhpprentissagei renchéritle milieudéfensif. Sonavenir,il le voit pour l'instant avecfAttak. 't'aimeraiscontinuerde jouer à pleinecapacitéafin de m'amélioreretfaire évoluermon club dansIe championnat." Pourle moment, lAttak de TroisRivièresest sur la bonne voie: invaincudepuisle 19juillet,il occupe la tête de la divisionnationalede la CanadianSoccerLeague.Mais Corteseet ses coéquipierssavent bien que les prochainessemaines seront cruciales,avec la fin de la saison régulièrele 19 septembre, et ensuitel'arrivéedesrencontresà éliminationdirectecontrelesautres ténors. Lila Ait


*e,r @uébee

fylGGFn

/^\^ qU"R |I \-\=./

ffi

2009 Septembre

MotsGachés R c K A o E A s s F A s J o M l'sndernier,lesL s R A T ScS dutoumli exceptilnnel susuccès Suite la 14'édition B B u L c lshanehaukpour ontmîs lrganisateurs A M s U o ousvoussouvenezdu début inscritesl'andernier,seules179se M c o R A à la dernièreédide lété gâchépar la météo? sont présentées ne savent A s T A D Les nombreux tournois de tion. Lesorganisateurs soccerqui se déroulentau grand pas à quoi attribuercette baisse K E L A M airà cetteépoqueont dÛcomposer notablede 52 équipes.'t'ignores'il avecle mauvaistempseux aussi. s'agit de Ia récessionéconomique' o J s T E Au Défi 3c3 de Pierrefonds,qui Quoi qu'il en soit,nousavonsdressé s T A D E sêst tenu du 21 au 26 juillet, une un plan pour l'année Prochaine procédureesten placepour parerà afin d'augmenter les adhésions. S A s o M cetteéventualité.Ainsicetteannée, Nous allons faire de Ia Publicité les mesuresd'urgence mises en directe,surtout auprèsdes clubs de E W A c c placeont permisde contrerlespro- Saint-Louis!' B L A c K Autre particularitédu tournoi - et par lesorages. blèmesoccasionnés de soccer du par même, le fait été déployées Cesmesuresont Pour I K A L U la deuxièmefois en 14 ans.'Nous Pierrefonds- le Défi 3c3 semble

Entredeuxorages

savionsau début de lëté que la météo n'allait pas être clémente,explique BernardLeJour,présidentdu tournoi. Nousnous sommesdoncpréParésen conséquenceet avons dressé des règles spéciales.Lesorages ont surtoutperturbéla fin desemainedes garçons. Lesdeux ou trois matches interrompusont été reportésà plus tôt le lendemain. Finalement,toutes lesrencontreson été disputées,soit | 00 au total." Dbrdinaire,chaquematchdure 16 minutes,puis les horairessont émis 30 minutes après."Cettefoisci nous avonsaccéléréla cadenceà 20 minutes." Alorsque 232 équipessétaient

plus populaireau niveauféminin, avec1I 3 équipesfémininesprésentes cette année contre 66 mascufines. 'Je suisplus connu en soccer féminin carj'ai longtempsentrainé deséquipesféminines!' Le Jour, qui Présidele tournoi 3c3 depuis ses débuts, se dit fier de cette compétition qui accueille en moyenne200 équiPeschaque année. Le format du tournoi, à 3 contre3,estuniqueen songenreet augmenteen popularitéaux EtatsUnis et légèrementen Ontario. "Nousoffronsdesmatchescourtset choqueéquipe estassuréedeiouer au moins quatreParties."

AFRICASPORTS ASECMIMOSAS BLACKRHINOS BLACKSTARS CTUBAFRICAIN ESS FC A B U JA HEARTSOF OAK FC HIGHLANDERS JOMOCOSMOS JSK

F o S T R E I H c R o c o S M s K c A L A L L E T A J U B A N S B R T E M A L A z F B F N E R E L A B I D J I M c E s A s A B L N o R H o D N o I

L U A K S B P A o F R R T I L c U A A s N s N P N F D o N c A R A x A T U E N S

A E H E z I o s G B P H s c L c F A l A N E N D s A E F K R

JS TE N E R E KACM KAIZERCHIEFS MC OR A N NKANAFC RAJACASABLANCA REAI BAMAKO SPORTLUANDA STADEABIDJAN STADEMALIEN STETLACLUB

A

A A

s N

UNIONDOULA USMA WACCASABLANCA ZAMALEK Thèmedumois:clubs africains lndice: la solutionest le nom complet d'un clubt unisien

Solunoru DUMotsDERNIER

PartizanBelgrade

Lila Ait

Règlement dons lo liste.Les Borrezdons lo qrilletouslesmotsque vousretrouverez en diogonole' ou verlicolemenT t""fo,,n"' horizontolement, r.tr ""r"".t Quorid vousourezborrétouslesmots,il vousresteroleslettrescomposonl le nom mystère.

Publiépor tESPROMOTIONS SOCBEC lNC. 6 9 0 0, r ueS oint - De n i s ,3 " é to g e ,M o n T ré o l (Qu ébec) H 2S 2S 2 .

Tél éphone:(514) 278-6399 . Tél écopi eur:(514) 278- 9737

Série d'articles 3  

Suite d'articles publiés

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you