Page 1

Rapport d’activités 2015


Table des matières Introduction 4 1. Les instances de l’asbl 1.1. Assemblée Générale 1.2. Conseil d’Administration

5 5 6

2. Etude et Action politique 2.1. 2015, année d’engagement et d’évènements 2.2. La poursuite des engagements prioritaires de la Ligue des familles

7 7 7

3. L’Observatoire des familles 3.1. Le Baromètre de la parentalité 3.2. Le Thermomètre des familles

11 11 12

4. Mouvement – Education Permanente 4.1. Une dynamique d’Education Permanente renforcée (axe 1 du décret Education Permanente 2003 - FWB) 4.2. D’autres projets et actions multiples du Mouvement 4.3. Le Ligueur du Mouvement : rendre palpable notre action d’Education Permanente et faire lien

13

5. La sensibilisation du grand public 5.1. Les médias hors Ligue des familles : presse et audiovisuel 5.2. La campagne de sensibilisation : Pour une société « Handicap Inclus »

20 20

6. Les Médias pour informer les parents 6.1. Le Ligueur 6.2. Le Ligueur et mon bébé 6.3. Les réseaux sociaux

22 22 23 24

7. Le Marketing 7.1. Le rôle du marketing 7.2. Les leviers pour atteindre nos ambitions marketing

25 25 25

8. Les services et avantages 8.1. Les services 8.2. Les avantages

26 26 30

9. Les mandats de représentation de la Ligue des familles 9.1. Instances gestionnaires ou consultatives 9.2. Plateformes associatives 9.3. Instance européennes

31 31 31 31

10. Les Finances

32

11. Les Ressources humaines

33

12. Les annexes Les Analyses et les Etudes 2015 Les interventions dans la presse écrite en 2015 Les interventions dans la Presse audiovisuelle en 2015 Mandats de la Ligue des familles au 31 décembre 2015 Mandataires locaux 2015 Les ateliers des parents en 2015 Les missions et les engagements prioritaires de la Ligue des familles Plan stratégique 2016-2018 L’organigramme de la Ligue des familles Les comptes et le bilan 2015 Le rapport du commissaire aux comptes

34

13 18 19

20

p. 3


Introduction

(R)évolution ? Par ces temps pour le moins troublés, il semble pertinent de se poser la question suivante : faut-il repartir d’une feuille blanche ?

Au niveau des pouvoirs publics, les derniers dossiers - justice et sécurité, pour évoquer les plus élémentaires d’entre eux - ont mis au jour de nombreux dysfonctionnements majeurs. Des voix s’élèvent aujourd’hui, discordantes. Devant ce qu’elles considèrent comme la faillite du système, elles exigent, pour la plupart, un changement de modèle. Mais les solutions qu’elles préconisent sont diamétralement opposées. Pour les unes, le temps est venu de réinventer notre système participatif et, pour les autres, c’est du mode de gouvernance lui-même qu’il faut se défaire. A notre échelon, au sein de la Ligue des familles, nous connaissons le même débat. La situation de notre association est délicate. L’essoufflement de nos groupes locaux la fragilise puisque nos volontaires en composent les fondations. Paradoxalement, dans un même temps, les parents, la cible de nos missions et de nos actions, nous réclament davantage de soutien. Dans ce contexte particulier, l’année 2015 a été particulièrement chargée. Sur le fond, le Conseil d’Administration s’est retroussé les manches pour une profonde remise en ordre : articulation entre les instances et la structure, contrat-projet, participation à des groupes de travail thématiques, lancement de l’Observatoire… Au sein de l’équipe des permanents, l’esprit de transversalité commence à fleurir. Les compétences de tous sont mobilisées autour de projets de plus en plus nombreux. Pointons l’avènement du service baby-sitting pour tous qui s’adresse aux parents d’enfants en situation d’handicap, dans la droite ligne de notre engagement en faveur de l’inclusion. Côté résultats, soulignons le résultat positif de l’exercice et surtout la hausse des recettes en provenance des affiliations. Oui, écrivons de concert nos projets sur des feuilles blanches, en veillant à donner à chacune et à chacun la place qui lui revient. Le vaste chantier du redéploiement se poursuit avec ses contraintes, mais aussi et surtout avec les espoirs qu’il porte. L’évolution, n’était-elle pas en définitive une révolution sans en avoir l’R ! Patrick Binot, Directeur général de la Ligue des familles

p. 4

Rapport d’activités 2015 de la Ligue des familles


1. Les instances de l’asbl 1.1. Assemblée Générale L’Assemblée Générale a été convoquée deux fois en 2015. En juin, l’Assemblée Générale ordinaire a approuvé les comptes et bilans de l’année 2014. Un temps de réflexion sur la Ligue des familles et le volontariat a été organisé.

Lors de l’AG de décembre, le texte fondateur des Missions et engagements de la Ligue des familles dont la première version avait été adoptée en juin 2014 a été amendé (cf. annexe). Sur base de ce document et en vue de l’opérationnalisation de ces engagements, un plan stratégique pour les années 2016 à 2018 a ensuite été présenté. Adopté par l’AG ce plan s’inscrit dans une continuité par rapport au plan transitoire précédant mais marque aussi une volonté d’innovation, il est joint dans les annexes du présent rapport. Enfin, le Budget de l’année 2016 a lui aussi été voté.

Composition de l’Assemblée Générale au 31 décembre 2015 Acerbis Severine Baes Arthur Bastin-Boevinger Geneviève Bastogne Bernadette Begon-Engels Michèle Bielande Pierre Biourge Emilie Boel Pascale Bogaerts P-Emmanuel Bolanz Carole Bourlet Catherine Bournonville Sylvie Breyer Catherine Cerisier Christian Chapelle Gaëlle Damman Philippe De Clerck Miguel de Granges de Surgeres Geoffroy Degolla - Mombaers Lisette Del Marmol Maroussia Deleruelle-Lefebvre Marie-Christine Delloye - Gillet Claude Demanet Claudine Deneys Benoît Dentz Claude Devriese Lisbeth Eloin-Goetghebuer Chantal Flament Albert Fontaine Anne Fontaine Gaetane Gäbele Francis

Gillardin Françoise Goffin Francis Gosuin Julie Gueuning Marie-Agnès Guilmot Yolande Hector Françoise Hennaux Isabelle Huby Bernard Humblet-Ringlet Françoise Jacob Anne-Sophie Jacobs Laure Jacot Françoise Joachim Elise Kervyn de Meerendré Eric Leclercq Thierry Leduc Magaly Lefèvre Marie-Christine Legrain Gérard Lejeune-Englebert Monique Lequeux-Felten Françoise Loxhet Huberte Magerotte Ghislain Magos-Bouquelle Anne Malengreau Nicole Marlière Pascal Maton-Wyard Josiane Merle Stéphanie Meurant-Jeanpierre Karin Michaux-Vaisière Nadine Miessen - Richter Cécile Moreau Gisèle

Neve-Fallon Colette Notet Françoise Nyssens Marie Oldenhove Marie Palla-Donnay Cécile Pech Stéphanie Penxten Jerry Pirson Nathalie Plasschaert-Majot Simonne Pleeck Michel Porteman Stéphanie Raguzzi-Dusaucy Anne-Catherine Renier-Nelles Fabienne Rigo Lauranne Roisin Marie-Sophie Roosens Julien Sergeant-Bricq Agnès Servotte Chantal Stiernet Maud Stouffs-Roisin Brigitte Straeten Marie-Hélène Tas Semiye Thibaut-Willot Renée Thibaux Nadine Thys Isabelle Valette-Fockedey Michèle Verzele - Deplechin Régine Von Hoff Bianca Vrancken-Henrotte Marina Yde-Courtens Marie

p. 5


LES INSTANCES DE L’ASBL

1.2. Conseil d’Administration En 2015, le Conseil d’Administration s’est réuni 9 fois. Les grands chantiers ont d’abord concerné la clarification des rôles de la Direction Générale et des Administrateurs afin que les responsabilités et pouvoirs de chacun se coordonnent aux fins d’améliorer la qualité du travail et de l’action. Les réunions de la Commission Finances se sont poursuivies et d’autres groupes de travail se sont mis en place concernant la campagne, le congrès, les contrats projets et les ressources humaines. En deuxième partie d’année, le CA a finalisé le plan stratégique avant présentation à l’AG de décembre.

Composition du Conseil d’Administration au 31 décembre 2015 ƒƒ Pierre Bielande, ƒƒ Pierre-Emmanuel Bogaerts (Trésorier), ƒƒ Philippe Damman, ƒƒ Benoit Deneys, ƒƒ Yolande Guilmot, ƒƒ Francoise Lequeux,

p. 6

ƒƒ ƒƒ ƒƒ ƒƒ ƒƒ ƒƒ

Stéphanie Merle, Marie Nyssens (Présidente), Stéphanie Pech, Stéphanie Porteman, Bianca Von Hoff Marie Yde.

Rapport d’activités 2015 de la Ligue des familles


2. Etude et Action politique 2.1. 2015, année d’engagement et d’évènements Un an après la triple élection de 2014, la Ligue des familles a déployé son énergie pour faire avancer progressivement quelques-unes des 12 propositions reprises dans son Mémorandum 2014 (consultable sur notre site. L’essentiel des démarches d’étude et d’action politique ont donné lieu à 5 colloques, 3 enquêtes, la création d‘un nouvel outil « le Baromètre des parents de la Ligue des familles » et la participation au Congrès de la Ligue des familles. L’accent a été mis sur le logement avec une Université de printemps consacrée aux garanties locatives, à l’école inclusive via une enquête de terrain dans des écoles et un colloque organisé au Musée Hergé, à la situation et aux droits des « aidants proches » via également une enquête et un colloque, et aux nouvelles formes de parentalités notamment par la reconnaissance des beaux-parents dans les familles recomposées. Par ailleurs, le Baromètre des parents de la Ligue des familles a permis de dresser le profil des familles d’aujourd’hui et d’insister sur les besoins croissants pour une meilleure conciliation vie personnelle et vie familiale des parents. Outre son action en faveur d’un système renforcé de congés parentaux, la Ligue des familles a réagi aux propositions du ministre de l’Emploi pour une nouvelle organisation du

travail ; des balises ont été identifiées et adressées au ministre afin que toute nouvelle organisation du travail facilite la conciliation vie familiale / vie professionnelle. La Ligue des familles s’est également engagée auprès des familles migrantes en demandant publiquement un accueil digne pour chacun, avec une attention toute particulière à la situation des femmes migrantes et des enfants (avec leurs parents ou non accompagnés – MENA) et un passage sécurisé pour tous, chez nous et dans les autres pays européens. Nous avons également, manifesté notre soutien aux professionnels de la Justice qui ont tiré la sonnette d’alarme suite aux économies prévues pour l’aide juridique, limitant l’accès à la Justice pour les familles les plus fragiles. Enfin, la Ligue des familles s’est retrouvée en première ligne pour défendre la mobilité des familles au travers de la carte de réduction « famille nombreuse », remise en cause par la direction de la SNCB. Main dans la main avec le Gezinsbond, la Ligue des familles a obtenu de la Ministre de la mobilité, qui a la tutelle sur la SNCB, la garantie du maintien des réductions liées à la carte. Une première victoire pour la Ligue des familles mais qui appelle toute notre vigilance, notamment dans la perspective de la négociation du prochain Contrat de gestion de la SNCB, prévue en 2016.

2.2. La poursuite des engagements prioritaires de la Ligue des familles Éducation préscolaire, extrascolaire et scolaire Accueil de l’enfance La Ligue des familles a maintenu son travail de suivi de la politique d’accueil de la petite enfance. L’association a participé, en janvier et mars 2015, aux groupes « MAG » mis sur pied par l’ONE dans le cadre de la préparation de la réforme du secteur de l’accueil prévue par l’article 66 du contrat de gestion de l’Office de la Naissance et de l’Enfance. Par ailleurs, la Ligue des familles a continué à assumer en 2015 le pilotage de la Plateforme FESC. (Fond des Equipements et Services Collectifs). Nous avons également intégré le Comité d’accompagnement mis sur pied par l’ONE pour suivre la période de transition qui permettra d’intégrer les projets « ex-FESC » à la politique d’accueil de l’enfance (relevant de l’ONE). Derrière le terme de FESC, ce sont des services qui accueillent les enfants pendant le temps extrascolaire, à des moments particuliers de la journée (très tôt le matin, tard le soir), quand les parents sont en formation et enfin quand les enfants sont malades. Ces services sont d’une grande importance pour les parents et la Ligue des familles fait tout pour qu’ils soient maintenus et qu’ils restent de qualité équivalente après le transfert des compétences, au 1er janvier 2015. Enfin, la Ligue des familles a activement défendu les intérêts des parents au sein du conseil d’avis de l’ONE.

Ecole et accueil extrascolaire Deux axes de travail ont alimenté le volet école et extrascolaire afin de construire une école plus accueillante, plus agréable pour les élèves et d’aboutir à une école gratuite et de qualité : ƒƒ Une grande enquête a été publiée sur les frais scolaires à charge des parents dont les résultats ont été présentés au grand public et relayés vers la Ministre en charge de l’enseignement. ƒƒ La participation aux travaux du Pacte pour un Enseignement d’Excellence a permis de porter les revendications de gratuité scolaire, de démocratie scolaire et de réforme des rythmes scolaires. La Ligue des familles a été reconnue par la Ministre de l’Enseignement comme expert permanent du Pacte pour un Enseignement d’Excellence et membre de son comité d’accompagnement. Notre investissement dans cette réflexion pour une refonte globale du système scolaire est prévu jusqu’en 2017. Par ailleurs, la réflexion sur l’école s’est prolongée sur l’accès aux allocations d’études (bourses d’études) dans l’enseignement supérieur et les relations parents-école dans l’enseignement obligatoire. Sur le volet école, la Ligue des familles participe aussi à la plateforme « lutte contre l’échec scolaire » et a rejoint en janvier 2015 une nouvelle plateforme « article 31 » consacrée au droit au temps libre pour les enfants.

p. 7


ETUDE ET ACTION POLITIQUE

Conférence de presse sur les résultats de l’enquête sur les frais scolaires

Conciliation entre la vie familiale et la vie professionnelle La conciliation entre la vie familiale et la vie professionnelle est une préoccupation majeure des parents d’aujourd’hui. Et ce pour quatre raisons essentielles :

ƒƒ Du côté des parents : le temps est devenu un besoin social, d’autant plus qu’il s’est réduit ces dernières années. ƒƒ Du côté de la société : la société change, tout s’accélère, les vies sont de moins en moins linéaires et de plus en plus marquées par des changements. Ces passages d’une situation à l’autre représentent des moments de fragilité et de grande tension temporelle. ƒƒ Du côté du travail : les évolutions de l’organisation du travail (temps de travail, horaire…) rendent la vie de plus en plus difficile pour les familles, et ce plus encore avec les formes de flexibilité qui s’intensifient. ƒƒ Du côté politique : le ministre de l’emploi met en route une réforme du marché du travail (par la création d’un compte-carrière, flexibilisation des horaires...). La Ligue des familles est associée à la réflexion sur le volet « conciliation vie familiale et professionnelle ». La Ligue des familles défend des propositions qui améliorent la conciliation entre la vie familiale et la vie professionnelle notamment via des dispositifs de congés et qui renforcent l’égalité concrète entre les hommes et les femmes en soutenant la participation des femmes sur le marché du travail et celle des hommes dans la famille. En 2015, le Baromètre des familles objective et met des chiffres sur les difficultés vécues par les parents dans la conciliation vie familiale / vie professionnelle. Plusieurs analyses ont dessiné les contours d’un nouveau concept : la société de la conciliation. L’idée est d’aborder la problématique de façon transversale. Ce n’est pas seulement une question de congés ou d’organisation du travail mais également une question de mobilité, de rythmes scolaires, etc. Suite à la volonté du Ministre de l’emploi de réformer le mar-

p. 8

ché du travail, la Ligue des familles a rencontré en juin 2015 le cabinet du Ministre pour poser des balises et mettre en lumière les impacts potentiels sur les familles. L’analyse « Capital-temps, compte-carrière, multi-activité. Des solutions pour une meilleure conciliation des temps ? », publiée sur le site, a abordé, entre autres, la question du compte-carrière et les difficultés qu’il pose en termes d’égalité homme-femme et d’égalité entre travailleurs, parents ou sans enfants.

Soutenir les aidants proches En 2015, la Ligue des familles a donné un coup de projecteur important sur les aidants proches. Presque un an après le vote de la loi de reconnaissance des aidants, la Ligue des familles a organisé un colloque, le 21 avril 2015, sur base d’une enquête traitant des aidants proches monoparentaux. Cette journée a permis de faire se rencontrer plusieurs acteurs de la politique de l’aide et de la dépendance : membres des cabinets ministériels, experts, députés et aidants proches. L’ensemble des participants a souligné le manque de structures d’accueil et de répit et l’absence de certains droits sociaux. Cet évènement a fait l’objet d’Actes publiés sur le site. A côté de ce colloque, la Ligue des familles participe activement à des groupes de travail organisés par l’ASBL Aidants Proches pour faire avancer les droits des aidants. Nous avons obtenu une modeste victoire lorsque la dispense du chômage pour raison familiale a été menacée. Face à la mobilisation, le Ministre de l’emploi a dû faire marche arrière et réinstaurer une forme de dispense pour les aidants proches.

Des ressources financières pour les parents Les allocations familiales Pour une réforme des allocations familiales. Dans le prolongement de la campagne 2014-15, « Des allocations familiales, plus simples, plus justes », la Ligue des familles a continué de porter sa proposition de réforme du

Rapport d’activités 2015 de la Ligue des familles


Dans la suite de ces échanges avec le monde politique, de nouvelles analyses d’impact ont été réalisées et une nouvelle version de la proposition de la Ligue des familles, permettant de garantir sa neutralité budgétaire, est en préparation et sera présentée en 2016.

L’accompagnement du transfert de compétences La Ligue des familles, reconnue au Fédéral en tant organisation représentative des bénéficiaires et gestionnaire des prestations familiales, a accompagné le transfert des allocations familiales aux entités fédérées. L’association a été consultée par les Ministres compétents dans le cadre de la mise sur pied des nouveaux organismes d’intérêt public qui assumeront la gestion des allocations familiales des bruxellois et des wallons. Au niveau fédéral, la Ligue des familles continue d’assumer son mandat au sein du Comité de gestion de FAMIFED.

Les contributions alimentaires En 2015, la Ligue des familles a poursuivi son action de sensibilisation et de revendication relative aux contributions alimentaires. En effet, nous proposons des alternatives à leur non-paiement pour les familles monoparentales et recomposées. La Ligue des familles continue de promouvoir le logiciel Contriweb, un calculateur des contributions alimentaires pour enfants, auprès des parents, des professionnels et des pouvoirs politiques : une méthode objective et transparente.

Enfin, une actualisation de la proposition d’instaurer un Fonds universel des créances alimentaires a été réalisée.

Logement, mobilité et aménagement du territoire Le logement En 2015, une Université de Printemps a été organisée sur la mise en place de deux Fonds universel des garanties locatives régionaux, à Bruxelles et en Wallonie. Une analyse chiffrée par la Ligue des familles a permis un véritable débat sociétal pour une avancée concrète, élaborée à partir du modèle en application en Angleterre (via l’association Tenancy Deposit Scheme). Des représentants politiques, dont la Ministre bruxelloise du logement et un représentant du Ministre wallon du logement, et de nombreux acteurs du logement (Fonds du logement, CPAS, associations de défense des propriétaires et des locataires, administrations publiques…) sont intervenus. En outre, la Ligue des familles continue à se montrer active dans sa participation aux Conseils d’administration du Fonds du logement de la Région de Bruxelles-Capitale et de Fonds du logement des familles nombreuses de Wallonie. Ces deux coopératives, créées sous l’impulsion de notre mouvement familial, contribuent pleinement à faciliter l’accès à la propriété pour les familles à bas revenus (pour les familles nombreuses en Wallonie), permettent l’accès à un parc locatif à prix réduit, et mettent en place des actions spécifiques (notamment des prêts pour performance énergétique, des prêts intergénérationnels en Wallonie, des garanties locatives à Bruxelles).

Le 26 janvier 2015, la Ligue des familles a remis une pétition de 10.000 signatures pour des allocations plus simples et plus justes

p. 9

ETUDE ET ACTION POLITIQUE

système des allocations familiales. La Ligue des familles a rencontré l’ensemble des groupes parlementaires des Parlements wallons et bruxellois en janvier et février 2015.


ETUDE ET ACTION POLITIQUE

Mobilité : défendre les familles auprès des opérateurs de mobilité. L’année 2015 fut marquée par la menace de suppression des avantages tarifaires de la carte famille nombreuse auprès des services de la SNCB. La Ligue des familles a mené un travail de sensibilisation et de lobby auprès du Gouvernement fédéral et de la Ministre de la mobilité sur les enjeux sociaux et environnementaux liés aux tarifs SNCB. Elle a par ailleurs rejoint, en septembre 2015, le Comité Consultatif des Voyageurs Ferroviaires où elle défend les intérêts des parents concernant la qualité des services ferroviaires.

Dépendance et société inclusive Inclusion et handicap : porter un projet de société inclusive, qui s’adapte aux singularités de chacun pour permettre la participation de tous. En 2015, le travail d’étude, d’analyse et de plaidoyer en matière de handicap et d’inclusion s’est intensifié. L’accent a été mis en particulier sur trois thématiques. ƒƒ Enseignement inclusif : publication d’une grande enquête qualitative questionnant les leviers et les freins à l’inclusion d’élèves à besoins spécifiques dans des écoles ordinaires. Les résultats de cette enquête ont été présentés et discutés lors d’un colloque qui s’est tenu à Louvain-laNeuve le 25 juin 2015. ƒƒ Accueil et accompagnement des situations de grande dépendance. De trop nombreuses familles sont confrontées au manque de solutions pour leurs membres ayant

un handicap de grande dépendance. La prise en charge exclusive de la dépendance par la famille peut notamment conduire à de l’isolement social et à un risque accru de pauvreté. ƒƒ Information des parents sur leurs droits, notamment en matière d’aménagements raisonnables dans les différents domaines de la vie en société. En fin d’année, un cahier de revendications transversal (mobilité, allocations familiales, logement, école, activités extrascolaire, etc.) a été publié et sert de cadre au travail de plaidoyer de la Ligue des familles en ce qui concerne le handicap et l’inclusion.

Des droits pour les parents Les beaux-parents En 2015, une attention particulière est portée vis-à-vis de la reconnaissance légale et sociale des beaux-parents dans les familles recomposées. Lors d’un speed-meeting organisé le 30 octobre 2015, des parlementaires de quatre partis politiques (CDH, Ecolo, MR, PS) ont répondu aux questions des participants, experts, citoyens et acteurs politiques, sur leur opinion par rapport à la proposition de la Ligue des familles. En outre, la Ligue des familles se réjouit de l’avancée des droits pour les familles homoparentales en 2015. Le Mémorandum 2014 plaidait pour une reconnaissance de l’enfant par le parent non-biologique au sein d’un couple homosexuel. Depuis janvier 2015, la deuxième mère d’un couple lesbien ne devra plus passer par l’adoption pour devenir la co-maman de l’enfant de sa compagne dans le cadre d’un projet parental commun.

Salle comble à l’Université de Printemps consacrée au Fonds universel des garanties locatives

p. 10

Rapport d’activités 2015 de la Ligue des familles


3. L’Observatoire des familles Début 2015, la Ligue des familles a créé l’Observatoire des familles, en vue d’identifier les enjeux et la diversité des familles à l’heure actuelle et au quotidien. Pour agir auprès des décideurs mais aussi pour relayer les vécus divers des parents, tant par les chiffres que par les témoignages, deux éléments composent cet Observatoire : le Baromètre de la parentalité et le Thermomètre des parents. Tous deux permettront ainsi de développer un mouvement fort, pluraliste, capable de réagir et soutenir des propositions novatrices en faveur de la parentalité.

3.1. Le Baromètre de la parentalité La Ligue des familles a décidé de développer un outil pour connaître les familles d’aujourd’hui et mieux comprendre les besoins des parents. Autrement dit, réaliser une enquête scientifique, quantitative, sur les besoins des parents vivant à Bruxelles et en Wallonie. Cette enquête sera reproduite chaque année à la même période pour mesurer les évolutions. Les résultats du premier Baromètre ont été diffusés d’une part dans les médias de la Ligue des familles : Le Ligueur des parents, page Facebook et leligueur.be ainsi que via les deux médias partenaires de l’étude : la RTBF et Le Soir. L’institut de sondage Dedicated a sondé, en octobre 2015, 1 500 parents vivant à Bruxelles et en Wallonie.

Les chiffres clés du Baromètre des parents de la Ligue des familles de 2015 ƒƒ Les familles dites « classiques » sont encore majoritaires : 60% des familles sont composées du couple de parents. ƒƒ 25% des familles sont monoparentales et 15% sont recomposées. ƒƒ La vie de couple est chahutée à l’arrivée d’un enfant : 1 couple sur 2 se sépare avant les 5 ans de l’enfant ; 1 sur 7 avant son premier anniversaire. ƒƒ Les familles recomposées (15%) sont les nouvelles familles nombreuses : elles sont 25% à réunir plus de 3 enfants, ƒƒ Les beaux-parents veulent être plus présents : 3 beaux-parents sur 5 veulent s’investir davantage dans le quotidien de la famille. ƒƒ Les parents démontrent leur capacité à trouver des solutions eux-mêmes, sans passer par la justice : après une séparation, une majorité s’entend à l’amiable pour l’hébergement des enfants et 8 parents sur 10 sont satisfaits de la solution de garde trouvée. ƒƒ La garde alternée progresse et concerne aujourd’hui presque 1 famille sur 3 (31%). ƒƒ La difficulté majeure des parents est la capacité à concilier vie personnelle, familiale et professionnelle. 6 parents sur 10 veulent être plus présents pour leurs enfants, et 8 sur 10 ont des difficultés concrètes d’organisation entre vie de famille et travail. A cause de cette course contre le temps, les parents sont fatigués (8 sur 10) et stressés (1 sur 2). Enfin, plus d’1 parent sur 3 ressent un risque de « burn-out parental ». ƒƒ Cet essoufflement des parents s’aggrave avec les difficultés financières. Les familles monoparentales sont les plus exposées à un risque de pauvreté. ƒƒ Les femmes sont les plus concernées par le chômage, les temps partiels, les salaires plus faibles et des créances alimentaires payées irrégulièrement. Ces résultats objectifs de ce premier Baromètre ont été débattus et présentés publiquement le 20 novembre 2015 pour la première journée du Congrès de la Ligue des familles.

p. 11


L’OBSERVATOIRE DES FAMILLES

3.2. Le Thermomètre des familles Ici, la Ligue des familles a créé un dispositif d’engagement coopératif, sorte de laboratoire créatif de la vie de famille. Une démarche citoyenne qui permet de faire de la recherche sans être chercheur, d’imaginer d’autres alternatives et d’aller à la rencontre de l’autre. Il s’agit d’un processus pour porter une parole d’abord individuelle puis, collective.

Durant plusieurs semaines, des groupes sont ainsi partis en quête des récits de vie sur le quotidien des familles. Soit lors de leurs bourses ou stand d’animation ou encore en investissant d’autres lieux publics, les groupes se sont ainsi saisi de questions de société dans une grande récolte de revendications et attentes touchant au bien-être, à la jeunesse, au logement, à la place des aînés, à la mobilité, à l’éducation. Ainsi, Braine-le-Comte lors de ses bourses, Mouscron lors de petits-déjeuners, Mons, lors de la journée du temps libre, Ham sur Heure lors de fêtes sportives, Verviers, Manhay, Rendeux, Vielsalm, Liège, Paliseul, Stavelot et d’autres encore ont embrayé dans ce processus avec enthousiasme. La démarche s’est voulue créative et a pris plusieurs formes ; arbre à revendications, bouteilles à la terre, cocottes en papier… Ces informations recueillies ont permis à certains groupes de développer et d’affiner des projets. Une deuxième phase, en 2016, devrait permettre de développer la dimension créative et d’établir des propositions alternatives, portées par les parents, porteurs d’autres possibles pour une société plus juste et solidaire. Les témoignages ci-contre sont des exemples des problématiques sur lesquelles proposer des alternatives et revendications.

3.3. Objectif C.A.P.

« Se sentir dépassé par les problèmes, ne plus savoir comment s’en sortir. Ne pas oser demander de l’aide, perdre sa dignité d’homme ou de femme. Comment vais-je faire pour payer l’excursion de mon enfant ? Ne plus voir d’issue, toujours redouter les fins de mois… » 1

« Lors de ma recherche d’emploi et de différents entretiens, on m’a demandé si j’envisageais prochainement d’avoir un enfant sous prétexte que l’emploi demandait une certaine flexibilité ».2

La C.A.P., Commission d’Action Politique, qui sera installée dans le courant 2016 rassemblera des représentants du C.A., des volontaires et de la structure pour élaborer des recommandations en matière d’engagements prioritaires de la Ligue des familles, débattre des prises de position de la Ligue des familles et définir des pistes d’action politique au niveau communal dans le cadre des engagements prioritaires et de thématiques à caractère plus local.

« Logement dégradé, vieil appartement. Les loyers trop élevés ça nous fout dedans. Les loyers sont trop chers, mauvais propriétaires, Ça n’arrange vraiment rien, qu’est-ce que c’est CHIANT ! »

1 2

Femme mariée, un enfant, 54 ans Femme en couple de +/- 30 ans, 1 enfant, province de Liège

p. 12

Rapport d’activités 2015 de la Ligue des familles


4. Mouvement – Education Permanente 4.1. Une dynamique d’Education Permanente renforcée (axe 1 du décret Education Permanente 2003 - FWB) L’année 2015 aura notamment constitué une période de consolidation des missions d’Education Permanente de l’association et des objectifs portés à l’occasion de la deuxième année de contrat-programme de la Fédération Wallonie Bruxelles (2014-2018).

Au niveau des équipes chargées de l’accompagnement des divers processus collectifs, dont le cadre a été renforcé et stabilisé (7 zones couvertes par des chargés de projets dont les missions ont été recentrées sur les processus d’EPaxe 1), un programme de formation continuée a été mis en place (voir point « Ressources Humaines »). Ce programme aura permis de développer de meilleurs outils de suivi des projets et, partant des préceptes du décret de 2003, de se donner un maximum de moyens d’encourager la dimension politique sous-jacente aux actions et réflexions des diverses composantes du mouvement. Un partenariat a ainsi été mené avec l’Université Populaire de Liège et Peuple et Culture Wallonie-Bruxelles notamment. Des outils d’intelligence collective ont également été initiés et cette dynamique a été appréciée par quelques volontaires venus partager la réflexion des permanents. La démarche sera d’ailleurs poursuivie au sein du congrès et au-delà.

Sur le terrain, une des concrétisations de cette volonté de prendre part au débat et à son expression dans l’espace public réside dans le lancement du Thermomètre des parents, une des composantes de l’Observatoire des familles, siège d’expérimentation de savoirs nécessaires au changement social. Le Congrès constitue le second moment phare de l’année 2015. Enfin, une attention particulière et grandissante est portée à une meilleure implication des milieux populaires au sein des projets de la Ligue des familles, notamment par l’action d’une équipe dévolue à cette fin (PMP). Cette démarche participative à destination de publics plus éloignés de la parole publique ou dont la voix est peut-être moins entendue devra ensuite susciter le débat avec les groupes – au sein du mouvement – davantage rompus à cet exercice.

Les antennes locales Plus d’une centaine d’antennes locales déploient à ce jour leurs actions sur le terrain et donnent vie au Mouvement parfois depuis de très nombreuses années. Les activités sont diverses ; bourses, fêtes locales, ateliers, spectacles jeune public, conférences… L’organisation originelle de ces groupes requiert des compétences multiples : comptable, responsable animation, coordination…

p. 13


MOUVEMENT – EDUCATION PERMANENTE

Toutefois l’engagement d’aujourd’hui recourt à de nouvelles formes, plus éphémères et horizontales, le temps d’un projet. Si des groupes locaux en tant que tels disparaissent, ce sont aujourd’hui davantage des projets qui naissent au sein du Mouvement. A noter ainsi la clôture, en 2015, des locales d’Aubel, Philippeville, Couvin et Wellin après plusieurs années de bons et loyaux services rendus. Face au constat de l’évolution de l’engagement et du besoin d’échange sur les perspectives d’action, des moments de mutualisation de pratiques et projets ont été mis sur pied à la demande de la base. Plusieurs séances intergroupes régionales ont été organisées en 2015. Tant pour partager des informations en provenance du siège que pour faire remonter les vécus et questions de la base. Cela a eu pour effet de permettre à des antennes de communes proches de se fédérer autour d’un projet et ainsi mutualiser et redynamiser les forces vives. La convivialité et le renforcement du vivre-ensemble constituant un des piliers des actions locales, des moments festifs et réflexifs autour de diverses problématiques ont été mis en place : les En-chantiers. Dans la perspective de fédérer les énergies mais aussi d’ouvrir davantage les réflexions à de nouveaux publics. Moment de rencontre, l’En-chantier est également moment d’expression créative, de laboratoire d’idées et de projets à développer dans la sphère publique. A Habay-la-Neuve, un En-chantier a été proposé au départ d’un match d’improvisation amateur autour des thèmes proposés par les habitants/participants. A Bruxelles, la formule a également été expérimentée au départ du jeu. A côté de la démarche d’Education Permanente portée par certains groupes locaux, de nouveaux projets ont rassemblé d’autres collectifs pour entamer un processus collaboratif. Des projets laboratoires sur la citoyenneté ont été abordés avec des centres pour demandeurs d’asile de (Bovigny, Herbeumont), un projet de réflexion-action avec des détenus de la prison de Nivelles autour de la parentalité en milieu carcéral (avec L’asbl la Touline), un projet Grandir avec toit, sur le logement à Verviers, avec le relais social urbain, un projet d’interpellation et réflexion citoyenne autour du Logement avec le Plan de Cohésion Sociale de Verviers. Dans une dynamique de démocratie culturelle, de nouvelles initiatives créatives et militantes voient aussi le jour ; atelier d’écriture de l’antenne de Blegny, écriture à la Bibliothèque de la ville du Roeulx, Chorale Mondo katoj au Roeulx, Les Polie-Folies dans la région du centre, un projet de théâtre action des femmes à Manhay… La nécessité de mise en réseau et de synergies face à des politiques publiques devenant de plus en plus exclusives et complexes a également amené le Mouvement à nouer ou asseoir de nombreux partenariats avec d’autres opérateurs d’Education Permanente ou autres structures d’accompagnement de publics fragilisés ou « en marge » ; Femmes Prévoyantes Socialistes, Centre d’Action laïque, Tels Quels,

p. 14

Vie Féminine, Fédasil, CPAS de plusieurs communes, AMO, PCS, Cefa, Equipes Populaires, bibliothèques, la plate-forme citoyenne pour une naissance respectée... Ces partenariats se développent tantôt au niveau local tantôt au niveau régional ou fédéré. A noter enfin que la Ligue des familles s’associe aux réflexions d’associations telles qu’Ecoconso ou encore Univers santé, autres opérateurs d’Education Permanente et participent encore quelque peu aux réflexions en matière de consommation.

Les mandataires locaux Une des thématiques d’action en Education Permanente est donc la citoyenneté participative ; quelle parole porter au nom d’une communauté de parents et comment représenter les intérêts collectifs au sein de pouvoirs locaux ? Depuis la campagne « Ça passe par ma commune », la Ligue des familles a encouragé la participation à la vie citoyenne. Actuellement, pas moins de 150 volontaires sont mandatés au sein d’assemblées diverses : Commission Communale des Ainés, Commission Communale d’Aménagement du Territoire et de la Mobilité, Commission Communale d’Accueil Temps Libre, assemblée de centres culturels, de télévisions locales et autres associations. Une coordination de cette dynamique locale a été mise en place en 2015. Développement de groupes de travail en vue de débattre (par thématiques et/ou par régions) sur des positions à défendre et à relayer mais également pour affiner les sens critiques et la pratique de mandataire local. Outre les groupes thématiques, les mandataires se retrouvent tous une fois par an lors de l’assemblée des mandataires locaux. La liste, mise à jour au 31/12/2015, des mandataires locaux se trouve en annexe.

Les ateliers de parents Ces moments, organisés le plus souvent en soirée à l’initiative de plusieurs groupes locaux, sont des espaces d’échange de savoirs et d’expériences mis en perspective grâce à la participation d’une personne ressource ayant une expertise sur le sujet (le plus souvent ayant trait à l’une des cinq thématiques portée en axe 1). Ils peuvent ainsi s’inscrire dans un cycle et sont susceptibles de nourrir les actions et stratégies des groupes qui portent ces temps réflexifs. Certains de ces moments ont été adaptés en atelier de parole ou de création dont la dénomination est variable mais dont l’objectif est unique : développer un regard critique dans diverses thématiques faisant l’objet de politiques publiques, en vue de donner lieu à l’expression citoyenne dans l’espace public. Une offre de contenus-types susceptibles de constituer une accroche préalable à divers processus d’action à long terme a également commencé à être élaborée. Liste des ateliers de parents tenus en 2015 en annexe.

Rapport d’activités 2015 de la Ligue des familles


Un Congrès constitue un moment primordial dans la vie d’un mouvement quel qu’il soit. A la Ligue des familles, le moment était d’autant plus attendu dans la mesure où cette pratique n’avait plus cours depuis quelques années. La tenue du Congrès en novembre 2015, la très modeste participation et la première analyse qui s’en suivit aura également renforcé le constat que la dimension politique de même que l’appellation peut rebuter bien que le désir d’engagement et d’action par le citoyen est toujours présent quoique contrarié par les questions justement portées par la communauté de parents : la disponibilité et la question de la conciliation des temps. Organisé autour d’un week-end, le Congrès s’est structuré en trois parties. Une première journée a été dévolue à la livraison des premiers résultats du Baromètre de la parentalité

et à une analyse partagée autour des enjeux auxquels sont confrontés les jeunes parents aujourd’hui. Chapitré selon nos thématiques (le logement, les crèches, l’extrascolaire, la conciliation des temps, le congé parental et les familles recomposées) les chiffres ont été confrontés à quelques récits de vie récoltés à l’occasion du Thermomètre des parents. La seconde journée, tout public, s’est davantage concentrée sur des questions d’engagement et de partage de pratiques à l’occasion d’ateliers (l’intelligence collective, la démarche d’Education Permanente et les questions d’engagement aujourd’hui). La troisième journée, plus spécifiquement destinée aux volontaires de la Ligue des familles, a eu pour vocation de débattre des projets du Mouvement et de leur développement dans une démarche d’Education Permanente (Bébés-rencontres, campagne inclusion, diversité des familles…).

La Ligue des familles en congrès, le 20, 21et 22 novembre 2015 à l’abbaye de Floreffe

p. 15

MOUVEMENT – EDUCATION PERMANENTE

Le Congrès


MOUVEMENT – EDUCATION PERMANENTE

Le projet littérature jeunesse de la Ligue des familles Le Prix Bernard Versele est attribué par un nombre grandissant d’enfants (47 500 en 2015). Il mobilise également de nombreux adultes ayant à cœur de développer l’esprit critique et réduire les inégalités culturelles. Plus de 300 personnes, bibliothécaires, enseignants, retraités, animateurs ou simplement passionnés de littérature jeunesse cherchent chaque année à partager les œuvres les plus représentatives des questions de société du moment portées par les auteurs de tous horizons. Le souci de dépassement du conformisme et du discours bien-pensant dominant, de même que la sélection de livres financièrement accessibles orientent les débats, que ce soit au sein des groupes régionaux ou au niveau « fédérant » du Mouvement. Des moments de partage de pratiques de lecture ont, en octobre, offert l’opportunité, pour une vingtaine d’adultes, de se remettre en question dans leur démarche de passeurs de savoir auprès d’enfants. Cette dynamique de formation-échanges par les pairs devrait être développée par la suite.

et le développement d’actions à partir des livres sélectionnés. Cette année, deux ouvrages (un roman et un album) ont été primés par un groupe constitué de volontaires et de permanents. Le Prix Farniente, rassemblant de nombreux volontaires et adolescents autour de romans destinés à des publics de plus de 12 ans, a connu un moment particulièrement fort à l’occasion de la Foire du Livre de Bruxelles. L’équipe a célébré la quinzième édition du prix et a assuré l’animation de divers programmes (rencontres, conférences, visites…) de la section jeunesse de la Foire sur le site de Tour et Taxi. Les équipes ont présenté les trois prix à l’occasion du salon Educa à Charleroi (octobre), avant que le Prix Farniente ne décide de développer ses activités en autonomie et se constitue en une structure indépendante de la Ligue des familles au 31 décembre 2015. Une belle occasion de poursuivre dans l’émancipation et le développement de nouveaux partenariats…

La seconde édition du Prix Forum, ayant pour objectif de mettre en avant des ouvrages-auteurs pertinents et représentatifs de thématiques liées à la citoyenneté, poursuit quant à lui, la recherche de la meilleure formule possible en vue d’impliquer des groupes porteurs d’une diversité de vues

47.500 enfants ont voté pour l’édition 2015 du prix Bernard Versele de la Ligue des familles

p. 16

Rapport d’activités 2015 de la Ligue des familles


MOUVEMENT – EDUCATION PERMANENTE

La Ligue des familles compte 29 Bébés-rencontres en 2015.

Les Bébés-rencontres Les Bébés-rencontres de la Ligue des familles sont des lieux de rencontre et de débats pour les adultes concernés par les tout-petits de 0 à 3 ans. Ils s’adressent à tous ceux qui s’occupent de ces enfants : père, mère, grands-parents, beaux-parents, frères, sœurs… A tout adulte qui a envie de s’impliquer dans un tel projet. Les Bébés-rencontres sont co-organisés par des volontaires de la Ligue des familles et des parents-participants. C’est par les échanges de savoirs et de savoir-faire que les adultes, en charge de tout-petits, peuvent construire et renforcer collectivement les différentes dimensions de leurs rôles dans la société et appréhender les implications de leurs choix de vie, pour eux-mêmes et pour les générations futures. Les rencontres organisées via les Bébés-rencontres permettent aux participants d’élargir leur horizon, de se confronter à d’autres avis et d’autres modes de vie. Elles permettent également de développer le sens critique. En promouvant la coopération, la participation et la co-construction entre les adultes, les Bébés-rencontres favorisent la responsabilisation et l’implication des adultes dans la mise en action citoyenne. La Ligue des familles comptait 29 Bébés-rencontres en 2015 ce qui représente une cinquantaine de volontaires.

La plupart fonctionnent en partenariat : avec l’ONE, certains avec le CPAS, le PCS ou encore la commune. En 2015, cinq nouveaux Bébés-rencontres ont vu le jour : deux en Brabant wallon, à Perwez et Grez-Doiceau, un en province de Namur, à Havelange, un en province du Luxembourg, à Manhay, et un à Bruxelles, à Schaerbeek. Deux de ces espaces d’échange ont arrêté : l’un parce que la responsable bénévole a trouvé du travail, celui de Louvain-la-Neuve. Un nouveau projet pour 2016 est à l’ordre du jour. Celui d’Ixelles a stoppé ses activités également car les enfants des volontaires sont entrés à l’école et la relève n’a pas été possible. Deux journées de carrefour-formations (moment de rencontres et partages de pratiques entre volontaires accueillantes des Bébés-rencontres) ont été programmées en mai et en septembre. Une attention particulière a été portée aux enjeux d’Education Permanente et aux moyens d’y souscrire au sein de la forme « rencontre avec des bébés ». Les objectifs de ces journées étaient principalement d’explorer et de construire ensemble des pistes d’animations et de mise en action des adultes participants aux Bébés-rencontres autour de problématiques de société touchant à la famille. Parmi ces thématiques, plusieurs sont ressorties : l’ouverture à tous, notamment l’accueil des personnes handicapées mais aussi des familles migrantes, la conciliation des temps, l’éducation…

p. 17


MOUVEMENT – EDUCATION PERMANENTE

4.2. D’autres projets et actions multiples du Mouvement Le FLE – Français Langue Etrangère dans la région du Centre

rence ont été organisés à destination de familles ixelloises autour de diverses thématiques :

Ce projet est financé par la région wallonne dans le cadre de l’intégration des personnes d’origine étrangère et de l’égalité des chances. Il a poursuivi ses missions d’apprentissage collectif du français avec constance en 2015. L’enjeu consiste tout autant à la maîtrise suffisante de la langue que d’une possibilité de socialisation nécessaire aux personnes de la région récemment arrivées en Belgique.

ƒƒ ƒƒ ƒƒ ƒƒ

La méthodologie propose des mises en situation et se déploie au travers de modules thématiques en lien avec les engagements de l’association (logement, éducation, inclusion…). Chaque groupe est accompagné par un binôme formatrice-bénévole et le cursus alterne entre apprentissages et réflexions citoyennes favorisant l’expression et la parole de chaque parent accueilli. Une partie de l’équipe s’est concentrée sur l’accompagnement des demandeurs d’asile accueillis au centre Fédasil de Morlanwelz. D’autres réformes de notre volet FLE, davantage en phase avec notre projet d’Education Permanente qu’avec une démarche d’insertion socio-professionnelle, suivront. Un développement de l’accompagnement bénévole est également à l’étude. Parmi les 113 participants, dont 65 % de femmes, 94 étaient des ressortissants de pays hors Union Européenne. Les primoarrivants sont majoritaires : 62. Plus de 95% ont entre 19 et 60 ans.

Les projets en partenariat avec la commune du siège : Ixelles Le coffre à histoires Le coffre à histoires est un projet soutenu exclusivement par la COCOF dans le cadre du programme quinquennal de Cohésion Sociale arrivant à échéance en décembre 2015. Il se déploie depuis 10 ans avec le service Cohésion Sociale de la Commune d’Ixelles à destination d’enfants de primaire autour du livre et de la lecture. Ce projet ne sera pas renouvelé, car trop éloigné des missions de notre association. Au sein de plusieurs écoles de devoirs (L’Aulne, Sans Soucis, Vivier, Akarova, Mosaïque), des animatrices conteuses ont tissé des liens autour de l’usage de deux langues ; celle du quotidien et celle du récit. La convivialité (notamment des séances de lectures autour de poires intitulées les délicieuses his’poires) aura constitué un ingrédient essentiel dans le parcours des enfants dont la majorité provient de familles primo-arrivantes. Le projet a touché annuellement plus de 200 enfants répartis en petits groupes, mais aussi les divers intervenants (animateurs, éducateurs…) et certains parents.

Les midis et soirées des familles A l’initiative de l’échevinat des familles à Ixelles et à l’issue d’un appel d’offre, 5 cycles d’ateliers d’échanges et confé-

p. 18

Les bons plans, « Repair’Café »… L’autorité. L’alimentation entre budget et santé. Les vêtements de vos enfants. Quel choix ? Pour dire quoi ? Avec quel budget ? ƒƒ Comment soutenir son enfant dans sa réussite scolaire ? A la suite de ces ateliers, des rencontres débats ont été organisés autour des mêmes thèmes. Elles se sont tenues en divers lieux de la commune : Maison de quartier Malibran, Ecole de devoirs Mosaïque, Ecole de devoirs L’Aulne, Ecole de devoirs Akarova, le Maître Mot, l’Athénée Royal d’Ixelles.

La fête des familles Afin d’entretenir les liens avec les opérateurs locaux et de promouvoir les projets ixellois, la Ligue des familles a participé en août à la fête des familles organisée par la commune. Une occasion de déployer son Thermomètre et de susciter les témoignages de parents à l’aide du dispositif créatif « les bouteilles à la terre ».

Les Bourses et Brocantes Plus de 200 bourses et brocantes se sont tenues en 2015 qui ont concerné les domaines suivants : vêtements, jouets, vélos, matériel de puériculture… Les bourses mobilisent toujours beaucoup de volontaires et de renforts ponctuels, en vue d’offrir une seconde vie aux vêtements et une alternative au tout à la consommation. La région la plus active en matière de bourse est le Hainaut.

Le CEC l’Arlequin à Herve Ce projet fait l’objet d’une gestion distincte des autres projets, tout comme la Cohésion Sociale. Ce projet est soutenu par le département CEC de la FWB depuis 2006. L’Arlequin est un Centre d’Expression et de Créativité. Ce projet d’atelier créatif pour enfants, adolescents et adultes fait partie des activités de la locale de Herve de la Ligue des familles depuis le début des années 1990 et tisse sans cesse des partenariats avec des associations et des entreprises de la région. Le réseau associatif hervien est très actif et l’Arlequin profite de ce dynamisme pour affiner son offre d’ateliers et offrir aux participants un espace le plus fécond possible à l’expression et à la créativité dans diverses disciplines artistiques. Les ateliers, hebdomadaires cinq jours sur sept, sont ouverts aux enfants dès l’âge de 6 ans, se déroulent tant en journée que le soir ainsi que pendant les vacances scolaires sous forme de stages pour les enfants. L’Arlequin accueille chaque année entre 100 et 150 participants. En outre, l’Arlequin a réalisé certaines illustrations du Ligueur du Mouvement et quelques créations pour l’exposition des prix littéraires « Un enfant qui lit est un adulte qui se

Rapport d’activités 2015 de la Ligue des familles


MOUVEMENT – EDUCATION PERMANENTE

construit », créée en partenariat avec le Fifty One club services.

Les présences festives et promotionnelles Au cours de cette année, la communication relative à la dynamique participative du Mouvement et en marge de la mobilisation autour du Thermomètre a vu naître un visuel fleuri autour de la métaphore jardinière. « Ensemble faisons germer nos idées » était ainsi le thème d’animation. A l’occasion de sa participation à divers évènements, le Mouvement a ainsi invité chacun à être porteur et cultivateur d’idées. Pouvoir identifier des graines d’action mais aussi les accompagner, les cultiver et les faire germer : tel était le leitmotiv porté à l’occasion d’un stand, lors de manifestations telles que la fête des Solidarités à Namur, Retrouvailles à Liège, la fête de l’Iris à Bruxelles, fête de la Cerise à Schaerbeek, Vitaville à la Louvière et d’autres encore… De belles occasions de sensibiliser à l’engagement au sein du Mouvement et à la dynamique citoyenne autour de questions de société touchant directement ou indirectement la sphère familiale.

WEBETIC La Ligue des familles est partenaire, pour une durée de 3 ans de Child Focus dans le projet Webetic.

Nos enfants surfent, jouent, chattent, téléphonent, filment, téléchargent… bref, ils utilisent les réseaux sociaux quotidiennement via un ordinateur, une tablette et/ou leur GSM. Ce comportement inquiète souvent leurs parents. L’objectif est de sensibiliser un public

adulte (parents, grands-parents, enseignants) aux opportunités mais aussi aux pièges d’Internet afin de mieux les déjouer, mais surtout rassurer ce public en lui proposant des pistes de réflexions. Via 5 grands chapitres (surfer, jouer, réseaux sociaux, sexualité, smartphones et tablettes), la présentation de deux heures aborde tous les aspects de la réalité virtuelle des jeunes sous un angle positif et résolument éducatif, visant à instaurer le dialogue et la

confiance. Fin 2015 lors de la première séance de formation des animateurs, Child Focus a présenté le projet et chacun a eu l’occasion de se présenter et d’exposer ses motivations. Afin de réaliser l’objectif d’une centaine de séances par an, nous avons entamé une campagne de promotion à grande échelle : réalisation de tracts, d’affiches, d’aimants… Les groupes locaux de la Ligue des familles semblent d’ores et déjà très intéressés.

4.3. Le Ligueur du Mouvement : rendre palpable notre action d’Education Permanente et faire lien Afin de compléter la liste des aménagements et refontes opérés ces derniers mois, ajoutons également la reprise en main de la communication spécifique à la démarche d’Education Permanente au sein du Mouvement.

Plus qu’un bulletin de liaison, le Ligueur du Mouvement est amené à devenir un canal médiatique de la Ligue complémentaire aux autres tout en étant concentré sur les récits des processus des différentes entités qui composent le Mouvement et en s’ouvrant également au partage d’informations et de

contenus relatifs aux démarches citoyennes. Le périodique, édité sous forme bimestrielle, est destiné aux volontaires, mais aussi au réseau associatif et à toute personne intéressée par les actions de terrain. Le tirage a été élargi pour atteindre 2.000 exemplaires. La

participation est également de mise puisqu’outre une agora (FAQ), des contributions (textes ou dessins) sont possibles et encouragées. A noter cette année, la participation du CEC l’Arlequin, pour l’illustration. La trame du périodique, de même que l’équipe rédactionnelle, devrait encore s’étoffer et de nouvelles rubriques ainsi qu’une newsletter du mouvement sont aussi en chantier pour fin 2016.

p. 19


5. La sensibilisation du grand public 5.1. Les médias hors Ligue des familles : presse et audiovisuel En raison d’une actualité particulièrement chargée (Pacte d’ Excellence, transfert de compétences relatives aux Allocations familiales,..), d’une expertise maintenant confirmée sur plusieurs sujets (frais scolaires, conciliation des temps…) ou encore de mesures gouvernementales nécessitant des interpellations médiatiques, la présence de notre association dans les médias est grandissante. Nous en reprenons le détail en annexe.

5.2. La campagne de sensibilisation : Pour une société « Handicap Inclus » Faisant suite à diverses interpellations de ses membres relatives à l’accompagnement de familles concernées par le handicap et les manques en matière de politiques publiques sur ce sujet, la Ligue des familles, après avoir réalisé études et analyses sur la question, a choisi, pour sa campagne 2015, de sensibiliser la population à la dynamique inclusive et d’inviter celle-ci à se mettre en action pour rendre l’environnement moins hostile aux personnes porteuse de handicap. Pour la Ligue des familles, l’impossibilité pour certains membres de la collectivité de participer à la vie commune est une injustice profonde. Une société handicap inclus, au

p. 20

contraire, est en mesure d’offrir à chacun le choix de prendre part à toutes les activités qui se développent en son sein. La logique de l’inclusion, contrairement à l’intégration, implique un partage des responsabilités entre les individus et la collectivité. C’est à la société de prendre en charge les différences individuelles, d’assurer une égalité de traitement entre les citoyens, et surtout, de faire place à ces personnes parmi nous et non à côté. La campagne a été lancée le 22 octobre au cœur de l’école Singelijn à Bruxelles, établissement reconnu pour sa démarche inclusive.

Rapport d’activités 2015 de la Ligue des familles


Une idée simple : changer de perspective

La Ligue des familles permet à chaque citoyen-ne de se déclarer « Pour les différences », grâce à un site de géolocalisation où il peut épingler un symbole « Je suis pour les différences ». L’objectif ? une carte de Belgique francophone couverte de ces repères en forme de pétales qui symbolisent le développement de projets inclusifs, portés par des citoyens et des volontaires de la Ligue des familles. Cette campagne apportera alors la démonstration que l’inclusion est possible et que c’est bon pour tout le monde.

Des visuels réalisés par l’agence Bonjour mettent en scène des enfants handicapés ou non, jouant à créer un décor avec des bouts de tissus. Grâce à une astuce de réalisation, tous ces enfants sont en mouvement et participent pleinement à l’activité.

LA SENSIBILISATION DU GRAND PUBLIC

L’originalité de la campagne

Les déclinaisons du concept ƒƒ Trois photos (affiches) ou le changement de perspective du photographe et l’approche naturellement inclusive des enfants ont permis à Elisa, Lucas et Ilya, chacun en situation de handicap, de jouer avec les autres. ƒƒ Un film qui évoque le montage de ces photos et un spot radio ont été largement diffusés dans les médias. ƒƒ Des badges et cartes postales ont également aidé à faire circuler le message. Plus d’un millier de personnes se sont géolocalisées sur notre application avant qu’une deuxième étape permette de les inviter à se retrouver pour développer des initiatives locales. La clôture de campagne a permis également de rendre visible des initiatives en gestation, de créer des ponts entre les projets et des personnes prêtes à s’investir. A cet effet, la Ligue des familles a créé un appel à projet afin d’encourager des actions collectives et locales. Plusieurs antennes locales se sont également investies dans la diffusion de la campagne dans toute la Fédération Wallonie Bruxelles et après la sensibilisation (axe 4 du décret), la mise en action citoyenne (axe 1) promet de beaux moments.

p. 21


6. Les Médias pour informer les parents

6.1. Le Ligueur Des parents impliqués dans la rédaction Fort de l’expérience de ses 110 000 parents-lecteurs, le Ligueur a entrepris, en 2015, de les impliquer plus concrètement encore dans la réalisation de ses pages rédactionnelles et particulièrement, celles du dossier dont l’objectif est de faire le tour d’un thème en 360° pour en définir les enjeux. Une thématique a été choisie comme fil rouge et que l’on pourrait résumer ainsi : C’est quoi être parent aujourd’hui ? Être un enfant aujourd’hui ? Être un ado aujourd’hui ? Le tout décliné en quatre grands dossiers qui ont scandé l’année, voisinant ainsi les dossiers dits « marronniers » (avec des sujets récurrents comme les vacances, les fêtes, la rentrée des classes…) et ceux soufflés par l’une ou l’autre actualité. Construits principalement sur les témoignages de pères et de mères qui vivent des situations familiales très différentes en Wallonie comme à Bruxelles et dont les enfants ont des âges très différents, ces nouveaux dossiers ont également ouvert leurs colonnes à des experts et des acteurs de terrain qui valident ou non les propos des parents.

La parole des parents face aux experts Cette approche est un réel retournement de chaussette et montre bien l’évolution des temps. Depuis l’avènement de l’Internet et la pléthore d’informations autour de l’éducation et de la famille qui en découle, on observe que les parents ne sont plus prêts à recevoir passivement des conseils d’experts, mais qu’ils font davantage confiance à leur expérience, mieux, à leur compétence. Lieu de complicité, le Ligueur reconnaît la compétence du parent, est à l’écoute de ses expériences et l’invite ainsi à les confronter à la parole de l’expert.

Le Ligueur, c’est une édition papier… Les tranches d’âge. Près de 10 pages abordent, selon

p. 22

l’âge, les questions et événements qui font le quotidien des parents et partagent leurs expériences et émotions. Ces pages sont organisées par tranches d’âge affinées pour pouvoir approfondir davantage les sujets : 0-2 ans, 3-5 ans, 6-8 ans, 9-11 ans, 12-15 ans, 16-18 ans, 18 ans et +. Le Ligueur, lieu de proximité, évolue ainsi au rythme des préoccupations parentales et est là au moment où le parent se pose les questions et/ou doit prendre une décision Le grand dossier. (Lire ci-dessus) Parole de Ligue. En fin de journal, les rendez-vous avec la Ligue des familles, ses revendications, ses propositions, ses activités, ses solutions pour les parents et autres éducateurs. Nouveau ! Depuis septembre, une double page accueille les témoignages des volontaires du mouvement qui nous parlent de ce qu’ils initient, réalisent aux quatre coins de la Wallonie et de Bruxelles et portent ainsi les enjeux de la Ligue des familles. Avec en point d’orgue un appel pour que ces réalisations puissent voir également le jour dans d’autres régions francophones du pays. Actu parents. Des rubriques très pratiques (Mes droits et Mieux vivre ensemble, Idées conso, La culture sur le frigo). Et aussi des regards extérieurs sur la mission première des parents, celle de l’éducation à travers débats et interviews. Ils ont la parole. Nouveau ! En alternance, la rencontre avec un homme ou une femme apparemment ordinaire… dont le parcours est extraordinaire et un débat avec des grands-parents sur ce qu’ils vivent au quotidien avec leurs petits-enfants et… leurs propres enfants.

… et une édition en ligne Le numérique a permis au Ligueur de produire de l’information à différents rythmes. Si l’édition papier arrive tous les quinze jours dans la boîte aux lettres des parents, d’autres infos, d’autres réponses à leurs questions sont prévues via la newsletter envoyée un mercredi sur deux et tous les jours sur le web et les réseaux sociaux, notamment avec l’actu du jour et nos post sur Facebook.

Rapport d’activités 2015 de la Ligue des familles


Le Ligueur et mon bébé, créé en 1979, accompagne les nouveaux parents membres de la Ligue des familles de la naissance aux 3 ans de leur enfant. Il raconte son développement, notamment en l’observant sous l’angle de la relation.

Deux traits dominants ƒƒ une information pertinente, validée par une équipe pluridisciplinaire (pédopsychiatres, psychologues, gynécologues, sages-femmes, pédiatres, infirmières…), le tout enrichi par des témoignages de parents, les véritables « experts » de leur enfant; ƒƒ une distribution personnalisée : les numéros successifs du Ligueur et mon bébé arrivent dans la boîte aux lettres des parents aux dates anniversaire de leur enfant, juste au moment où ils sont concernés par le contenu rédactionnel. Et ce, chaque mois durant la première année de vie de l’enfant, tous les trois mois au cours de la deuxième année, la troisième année se couronnant par deux numéros. En 2015, chaque numéro du Ligueur et mon bébé – soit 17 numéros et un hors-série « spécial grossesse » (désormais consacré à la fin de la grossesse, à l’accouchement, au séjour en maternité, ainsi qu’au retour à la maison avec le bébé) – est revu et réactualisé. Il en est de même pour les textes qui prolongent les numéros sur le web (infos médicales, droits sociaux, idées conso…).

En 2015 également, une série de newsletters « Ma grossesse mois par mois » (du 1er et 2e mois au 8e mois de la grossesse) est lancée. Les futurs parents qui s’y inscrivent ont accès, sur le web, à des articles mois après mois (infos médicales, aspects relationnels, droits sociaux, conseils pratiques, témoignages…). Jusqu’à recevoir, à la fin de la grossesse, le hors-série « spécial grossesse » à la maison. Le hors-série « spéciale grossesse », le numéro 1 mois et le numéro 2 mois font l’objet d’une promotion particulière (mailing direct, distribution dans les salons…). En 2015 enfin, démarre un nouveau chantier : il est consacré à la refonte, quant au fond et à la forme, du Ligueur et mon bébé, histoire de le moderniser. Un nouveau contenu rédactionnel est en préparation : les articles reposent sur ce que les parents observent (leur vécu, leurs questions, leur ressenti…) ; les infos sont validées, précisées, nuancées par des experts ; des idées pratiques et des conseils sont donnés. Une nouvelle mise en page est pensée. La nouvelle collection sera lancée début 2016.

En 2015, chaque numéro du Ligueur et mon bébé a été revu et réactualisé. p. 23

LES MÉDIAS POUR INFORMER LES PARENTS

6.2. Le Ligueur et mon bébé


LES MÉDIAS POUR INFORMER LES PARENTS

6.3. Les réseaux sociaux L’asbl et le Ligueur communiquent sur les réseaux sociaux via la page Facebook Le Ligueur des parents et le compte Twitter @LigueDfamilles

Sur Facebook

Sur Twitter

Du lundi au jeudi en périodes scolaires (1 fois/semaine en période de vacances scolaires), l’actu web du Ligueur est postée sur le temps de midi et les plus virales sont mises en avant (Facebook ads) afin d’atteindre une plus large audience.

Du lundi au jeudi en périodes scolaires (1 fois/semaine en période de vacances scolaires), l’actu web du Ligueur est postée sur le temps de midi.

Chaque vendredi et en période de vacances scolaires, le Ligueur poste sur le temps de midi «Que faire avec vos enfants ce week-end». Chaque mercredi, le «Que faire avec mamy et papy ?» est partagé. Les mardis ou jeudis ou les samedis après-midi, le Ligueur poste l’une de ses 300 questions-réponses, selon les besoins, l’actualité et le calendrier pratique des parents. Le Ligueur y communique ses bons plans (musées, etc.) et y lance ses concours (cinéma, cadeaux...). La Ligue des familles a diffusé (de manière échelonnée) durant plusieurs semaines les différentes étapes de sa campagne «Pour une société handicap inclus». La Ligue des familles communique aléatoirement ses activités et événements (bourses, ateliers de parents, colloques...) et y lance ses appels à participation à ses enquêtes (coûts scolaires, parents mobiles).

La Ligue des familles communique ses positions (communiqués de presse), discute, répond aux mentions et rappelle ses propositions et ses revendications en rebondissant sur les faits d’actualités, aux propositions politiques ou aux sorties de presse : plus particulièrement en 2015, le Pacte d’excellence, la situation des réfugiés, la réforme des rythmes scolaires... La Ligue des familles communique sur ses activités et événements et y lance ses appels à participation à ses enquêtes. La Ligue des familles tweete en direct lors de ses colloques (Colloque sur l’inclusion des enfants à besoins spécifiques, Université de printemps sur les droits des aidants proches, colloque sur la création d’un fonds unique de garanties locatives et la clôture de la campagne «Pour des allocations familiales plus simples, plus justes») et lors d’émissions radio ou télé sur des questions liées à ses combats. La Ligue des familles a partagé les résultats de son Baromètre de la parentalité 2015, relayés également par son partenaire presse sur ce dossier, le quotidien Le Soir.

La Ligue des familles a participé à l’action de soutien pour l’accueil des familles migrantes #‎EuropeanBlackDays.

Le Ligueur des parents partage chaque mercredi sa rubrique « Que faire avec mamy » p. 24

Rapport d’activités 2015 de la Ligue des familles


7. Le Marketing La stratégie marketing ne peut être considérée au même titre que l’action politique, les médias et l’Education Permanente. Elle n’est pas un « axe » de notre mouvement mais un moyen pour entrer en contact avec notre cible.

7.1. Le rôle du marketing ƒƒ Tisser un lien entre la Ligue des familles et sa cible « parent » en tant que « consommateur » ; ƒƒ Concevoir et offrir des produits pour satisfaire le parent « consommateur ». L’approche marketing ne peut pas être uniquement là pour « vendre » ce qui aura été construit ailleurs mais doit agir en amont afin d’aider à identifier la cible de nos actions (y compris politique et Education Permanente) puis analyser la demande de cette cible. De cette manière, nous arriverons à proposer un concept global où les services et les avantages s’appuieront sur des combats et des campagnes et inversement. Le marketing doit ensuite agir en aval afin : ƒƒ de planifier, développer et proposer des concepts de produits et de services rentables en lien avec les engagements et ses membres; ƒƒ de communiquer aux consommateurs des informations pertinentes sur les services afin de les vendre.

7.2. Les leviers pour atteindre nos ambitions marketing ƒƒ Développer l’attachement à la marque ; ƒƒ Créer des interactions régulières avec les membres tout au long de son cycle de vie et prévenir le départ des membres ; ƒƒ Etre dans une logique multicanaux, multi-offre dans la vente, la détection des besoins ; ƒƒ Multiplier les occasions de contacts à valeur avec nos membres ; ƒƒ Offrir des réponses concrètes aux parents ; ƒƒ Garantir le service essentiel à tous les membres et veiller à augmenter le taux de satisfaction.

La fidélisation

Le recrutement

Objectifs :

Objectif :

ƒƒ Fidéliser les membres pour atteindre une durée moyenne de 5 ans.

ƒƒ Recruter plus et mieux notamment via les produits d’appel que sont le Ligueur, le Ligueur et mon bébé, le baby-sitting, et la carte de réduction famille nombreuse ; ƒƒ Inverser l’approche : politique d’attraction basée sur les services et les avantages dans le but de sensibiliser ensuite aux missions et engagements de la Ligue des familles.

Actions en 2015 : ƒƒ Proposition d’offres lors du renouvellement de l’adhésion afin de privilégier le paiement par domiciliation bancaire. Résultat en 2015 : augmentation de 30 % du nombre de membres par domiciliation (39 à 64%) ƒƒ Utilisation de notre base de données pour ré affilier les anciens membres et activer les candidats et prospects suspendus ƒƒ Inverser la pyramide des produits pour avoir une offre de services qui augmente selon l’itinéraire de vie du parent membre et non le contraire => développer des services pour chaque étape de vie, chaque tranche d’âge des enfants ƒƒ Améliorer la qualité de nos services : passer d’une approche associative à une approche plus professionnelle et commerciale via un travail avec les équipes concernées (clientèle, accueil, baby sitting)

Actions en 2015 : ƒƒ Recrutement via le LMBB en fidélisant les futurs parents dès le début de la grossesse ; ƒƒ Récolte d’adresse mails + date de naissance ; ƒƒ Fidélisation via newsletter « Ma grossesse mois par mois » ; ƒƒ Proposition d’envoi du LMBB hors-série et offre d’adhésion via le LMBB ; ƒƒ Recrutement via mailing mensuel autour du Ligueur et mon bébé grossesse et 2 mois ; ƒƒ Développement de partenariats avec d’autres associations en vue d’offrir l’abonnement au LMBB à leur public (mutuelles, grandes entreprises…) ; ƒƒ Mailing de prospection auprès de 20 000 familles nombreuses via une offre d’affiliation et l’offre de la carte de réduction famille nombreuse – résultat 400 nouveaux membres en octobre 2015 ; ƒƒ Présence active lors des salons « baby » et autres salons autour de la famille (1001 familles) ; ƒƒ Distribution du LMBB grossesse dans de nouveaux réseaux de distribution (pharmacies, etc.)

p. 25


8. Les services et avantages Pour recruter des membres et les fidéliser, la Ligue des familles propose une gamme de services répondant aux critères suivants :

ƒƒ En lien avec nos combats ; ƒƒ Utiles au quotidien des parents ; ƒƒ Rentables et, si possible, générateurs de ressources pour la Ligue des familles.

La Ligue des familles peut jouer les rôles suivants : ƒƒ Prestataire : baby-sitting ; ƒƒ Initiateur ; ƒƒ Intermédiaire : avantages sur des services offerts par d’autres associations ou organismes.

8.1. Les services Baby-sitting Le Baby-sitting pour tous : En 2015, la Ligue des familles a étendu son Service baby-sitting à la garde des enfants en situation de handicap. L’objectif est d’apporter à tous les parents une réponse au besoin de répit ou au besoin de temps pour mener d’autres activités que celles liées à leur(s) enfant(s).

Un service spécifique et complémentaire : Le Service baby-sitting pour tous est complémentaire aux services de répit par : ƒƒ la souplesse des conditions d’accès : pas de contrainte d’horaire ou de régularité; ƒƒ la souplesse de fonctionnement : disponible rapidement; prestations adaptables à la situation de l’enfant; ƒƒ des gardes de qualité prestées par des baby-sitters formés et encadrés; ƒƒ l’accessibilité géographique grâce à la couverture de l’ensemble du territoire wallon et bruxellois;

p. 26

ƒƒ l’accessibilité financière : ƒƒ le service soutient le parent par la prise en charge des séances préparatoires et des frais de déplacement des baby-sitters (subsides PHARE et Région Wallonne) ƒƒ le tarif horaire recommandé est démocratique (6€/ heure); ƒƒ la garde de la fratrie : les baby-sitters prennent en charge l’enfant en situation de handicap ainsi que sa fratrie, évitant au parent la recherche de plusieurs modes de garde pour ses enfants.

Le Service baby-sitting 2015 en chiffres : ƒƒ ƒƒ ƒƒ ƒƒ ƒƒ ƒƒ ƒƒ

5.800 parents actifs 1.508 nouveaux parents 801 affiliations 3.385 déclarations de prestations 1.150 baby-sitters 203 nouveaux baby-sitters 51 formations d’accueil en Wallonie et à Bruxelles ƒƒ 3 formations résidentielles au métier de babysitter ƒƒ 1 formation résidentielle spécialisée pour la garde des tout-petits ƒƒ 1 formation résidentielle spécialisée pour la garde des enfants en situation de handicap

Rapport d’activités 2015 de la Ligue des familles


L’établissement de la procédure du service La consultation de parents : 8 rencontres décentralisées à Bruxelles et en Wallonie ont été organisées pour consulter des parents ayant un enfant en situation de handicap sur leurs besoins et attentes vis-à-vis d’un service baby-sitting. La synthèse des rencontres a permis de mettre en évidence des points d’attention et de vigilance, dont plusieurs sont constitutifs de la Charte du service et des outils et procédures. La consultation d’experts et de professionnels dans le domaine du handicap : le Service baby-sitting a consulté différents organismes et services liés au handicap pour élaborer le projet : Plateforme Annonce du Handicap, Apepa, Inclusion, Tof Service, Surdimobil, La Lumiere, Participete Autisme, Ap3, Susa, La Clarine… Le règlement / mode d’emploi du Service a été complété pour tenir compte des spécificités de la garde d’un enfant en situation de handicap et pour assurer les conditions de sécurité et de qualité de la garde. Une Charte a été rédigée pour communiquer les valeurs et la philosophie portées par la Ligue des familles. Une procédure a été établie : elle définit les séquences et les rôles de

chacun – le service, les parents et les baby-sitters – dans la préparation et la réalisation des gardes pour un enfant en situation de handicap.

La conception d’outils adaptés Le guide de l’entretien téléphonique avec le parent sert à recueillir les informations nécessaires sur la situation de l’enfant, de ses frères et sœurs et sur les attentes du parent, pour déterminer la recherche du baby-sitter correspondant au mieux à ces critères. Le Carnet de bord, outil qui soutient la préparation d’une prestation en aidant le parent à transmettre les informations nécessaires au baby-sitter, a été adapté et développé pour la garde d’un enfant en situation de handicap. Deux versions ont été élaborées en collaboration avec des professionnels d’associations et de services de répit : un Carnet de bord centré sur le polyhandicap et un second sur l’autisme. Le site internet a été développé pour inclure les informations relatives à la garde d’enfants en situation de handicap. L’espace de gestion informatique a été enrichi de plusieurs fonctions nécessaires à l’enregistrement et au traitement des informations de chaque dossier.

Le recrutement des babysitters Le profil recherché a été défini par le Service baby-sitting et un appel aux

volontaires a été diffusé parmi les baby-sitters en fonction et à l’extérieur via des annonces de recrutement. 120 volontaires ont été recrutés en 2015, répartis sur l’ensemble du territoire.

Le processus de formation Une formation d’accueil spécifique pour informer les baby-sitters des règles et procédures du service. Une formation pour la garde d’enfants en situation de handicap a été élaborée en collaboration avec des partenaires engagés dans des associations liées à différents types de handicap : Plateforme Annonce du Handicap, Apepa, Inclusion, Surdimobil, La Lumiere, Ap3, La Clarine… 24 baby-sitters ont reçu la formation d’accueil spécifique en 2015 11 baby-sitters ont reçu la formation pour la garde d’enfants en situation de handicap les 1, 2 et 3 juillet 2015 au Centre Marcel Hicter à Wépion.

La promotion de la nouvelle offre de service La promotion du nouveau service a été faite via les réseaux d’associations partenaires et par le bouche-à-oreille entre les parents.

Le service Baby-sitting pour tous en 2015 : Le service est accessible depuis le 1er septembre 2015. 22 familles y ont déjà fait appel fin 2015.

22 familles ont déjà fait appel au service Baby-sitting pour tous

p. 27

LES SERVICES ET AVANTAGES

L’élaboration du service Baby-sitting pour tous en 2015 :


LES SERVICES ET AVANTAGES

My Kids&co

la période et la thématique du stage.

Créé en 2014, pour mieux soutenir les parents séparés au quotidien, la Ligue des familles propose depuis juin 2015 la version « 1house » de My Kids&co, un service en ligne qui permet aux familles de s’organiser.

Des nouveaux partenaires et opérateurs viendront compléter cette offre afin de proposer aux parents un répertoire des offres de stages en Wallonie et à Bruxelles le plus complet possible.

My Kids&co : c’est une interface simple à utiliser qui regroupe toutes les applications nécessaires aux parents pour gérer facilement tout ce qui est en lien avec leurs enfants :

Droits Quotidiens

ƒƒ ƒƒ ƒƒ ƒƒ ƒƒ ƒƒ ƒƒ

un calendrier ; un outil de gestion des dépenses ; un journal de bord ; un album photo ; une banque d’infos utiles ; une messagerie ; une liste de courses.

Ce service est proposé gratuitement aux membres de la Ligue des familles en collaboration avec l’asbl Droits Quotidiens. Il offre des consultations juridiques aux membres (sans limite d’accès). Les membres peuvent également consulter plus de 1.500 Questions/Réponses et 100 documents modèles sur le site internet de Droits Quotidiens.

My Kids&co est un service gratuit pour les membres de la Ligue des familles et compte fin 2015 : 587 familles utilisatrices. Une application smartphone permet la consultation en ligne et la mise à jour des informations à tout moment.

My Kids&holidays C’est le nouveau service de la Ligue des familles qui facilite le choix des vacances pour les enfants de 3 à 18 ans ! Réalisé au départ en collaboration avec Horizons Jeunesse, ce service a proposé en 2015 des dizaines d’offres de séjours en Belgique et à l’étranger. Ces séjours sont encadrés par des formateurs brevetés et certains séjours sont ouverts aux enfants porteurs d’un handicap. En 2016, ce service proposera grâce une collaboration avec Réseau Idées une base de données de plus de 300 stages « Environnement & Nature ». Un moteur de recherche permettra aux parents de faire un choix sur base de critères tel que l’âge de l’enfant, la région,

Le service est accessible par téléphone tous les mercredis de 9h à 16h30 avec ou sans rendez-vous. En 2015, le service a connu un succès croissant avec une moyenne d’une dizaine de consultations juridiques par semaine.

Achats groupés Depuis juillet 2015, la Ligue des familes s’est associée à Groupasol afin de proposer tous les 15 jours des achats groupés de mazout et de pellets.

Grâce à ces achats groupés, les utilisateurs disposent d’un pouvoir de négociation important auprès des fournisseurs qui leur permet de bénéficier de réductions et d’avantages significatifs sur un ensemble de produits et de services. Les groupements d’achats sont accessibles à tous avec la garantie d’une information objective et fiable sur les services proposés. En 2015, ce sont plus de 500 parents qui ont commandé du mazout via ces achats groupés.

Droits quotidiens, un service juridique adaptée à la vie des parents.

p. 28

Rapport d’activités 2015 de la Ligue des familles


LES SERVICES ET AVANTAGES En 2015, la Ligue des familles a délivré 30 000 cartes familles nombreuses à ses membres.

Combustibles Le principe de l’achat groupé de combustible est toujours le même. Après une période d’inscription (gratuite et sans engagement), Groupasol négocie des avantages auprès des fournisseurs. L’offre négociée est ensuite envoyée à tous les participants qui peuvent confirmer leur commande dans les 3 jours.

Contriweb Contriweb permet de calculer rapidement et simplement la contribution alimentaire pour les enfants lors d’une séparation. Cet instrument (développé par le Gezinsbond et proposé par la Ligue des familles) est destiné à toute personne confrontée personnellement ou professionnellement au mécanisme des contributions alimentaires. Le modèle de calcul s’adapte à chaque situation individuelle : différentes simulations peuvent être effectuées de manière rapide et efficace. Il suffit de télécharger l’application. ƒƒ 15€ pour les membres ƒƒ 30€ pour les autres

Fonds des garanties locatives du Brabant wallon La Ligue des familles a mis en place un service proposé aux parents afin qu’ils puissent bénéficier d’un prêt remboursable sous une période maximale de 24 mois, permettant de s’installer dans de meilleures conditions.

L’année 2015 en quelques chiffres : ƒƒ 14 demandes de renseignements dont 10 émanant hors Brabant wallon ont été reçues en plus des dossiers introduits. ƒƒ 13 dossiers introduits en 2015 (17 en 2014) : 5 de Nivelles, 2 de Wavre, 1 de Andenne, Braine-le-Château, Bruxelles, Grez–Doiceau, Ohain, Wayaux. ƒƒ 2 sans suite du demandeur ƒƒ 10 dossiers réalisés et 1 en attente de réalisation pour un total de 17.690,00 euros. ƒƒ 2 couples mariés, 1 couple célibataire, 1 couple recomposé, 7 hommes ou femmes divorcés ou séparés. ƒƒ Les 11 demandeurs ont de 1 à 3 enfants (parfois en garde alternée). ƒƒ 49 dossiers ont demandé un suivi durant l’année 2015 (54 en 2014) ƒƒ 9 furent clôturés en 2015 Au 31 décembre 2015, il reste 38 dossiers en cours.

p. 29


LES SERVICES ET AVANTAGES

My Kids&holidays, l’outil qui facilite le choix des stages et des vacances

Carte famille nombreuse Grâce à la carte famille nombreuse de la Ligue des familles, des réductions importantes sont accordées sous certaines conditions aux familles nombreuses à la SNCB, auprès du TEC, dans certains commerces, centres culturels, musées, l’ADEPS (10% sur les stages), certaines piscines, certains domaines provinciaux et lieux de loisirs en Belgique mais également à l’étranger ! La Ligue des familles délivre ce service gratuitement à ses membres et a simplifié au maximum, depuis 2012, les démarches administratives en prenant celles-ci en charge. Les demandeurs doivent simplement fournir leur numéro national. Les cartes sont délivrées dans un délai de 48 h maximum.

Pour chaque demande de statut famille nombreuse fait auprès de la TEC, celle-ci interrogera la base de données de la Ligue des familles afin de vérifier le statut de la famille.

Petites annonces Un impact garanti ! La petite annonce postée par l’utilistateur est visible sur notre site qui est visité quotidiennement par plus de 2000 personnes. L’utilisateur profite d’un système de paiement aisé et sécurisé, nos membres bénéficient d’une réduction de 50%.

Une charte de qualité

En 2015, 30 000 cartes ont été délivrées à nos membres.

La Ligue des familles tient à garantir, dans la mesure du possible, la fiabilité des annonces proposées.

Depuis avril 2015, la Ligue des familles est la source authentique de la TEC dans le cadre de son nouveau service Tec It Easy.

En 2015 : les petites annonces ont généré un chiffre d’affaires de +- 20 000 € et ont fidélisé un grand nombre d’annonceurs et d’utilisateurs.

8.2. Les avantages Plus de 160 offres sont proposées en permanence aux membres.

D’abord orientée sur les loisirs et la culture, l’offre d’avantages propose également plus de 10 partenaires « voyages » ainsi que partenaires commerciaux : activité extrascolaire, cinéma, concert, expositions, festival / événement, jeux et jouets, musée / exposition, parc/plaine de jeu, shopping, sport, stage, théâtre, voiture, voyages et vacances.

Objectif : ƒƒ Développer une offre d’avantages permettant au membre de s’y retrouver financièrement. ƒƒ Proposer une gamme d’avantages correspondant à chaque profil de famille (jeunes enfants, ados, monoparentales, grands-parents…) ƒƒ Proposer des avantages sur des services offerts par d’autres organisations

p. 30

Rapport d’activités 2015 de la Ligue des familles


9. Les mandats de représentation de la Ligue des familles 9.1. Instances gestionnaires ou consultatives La Ligue des familles maintient sa participation à différentes instances gestionnaires ou consultatives sur les politiques de soutien à la parentalité : allocations familiales, accueil de la petite enfance, extrascolaire, logement, école, créances alimentaires... Cf. le tableau reprenant la liste des mandats occupés par des représentants de la Ligue des familles.

9.2. Plateformes associatives La Ligue des familles a continué d’assurer la coordination de la plateforme FESC (Fonds des Equipements des Services Collectifs) à un moment important puisque la 6ème Réforme de l’Etat prévoit la suppression du FESC et son transfert à l’ONE. La Ligue des familles participe également à la Plateforme de lutte contre l’échec scolaire, à la Plateforme pour l’inclusion scolaire, au Rassemblement bruxellois du droit à l’habitat (RBDH), au rassemblement wallon du droit à l’habitat (RWDH), à la Coordination des droits de l’enfant (CODE), à la Plateforme Article 31 pour le droit des enfants au temps libre, aux loisirs, à la culture et la Plateforme créances alimentaires.

9.3. Instance européennes La Confédération des Organisations familiales de l’Union européenne - COFACE La Ligue des familles a maintenu sa participation aux actions de la COFACE, essentiellement sur les volets concernant les politiques de conciliation vie familiale / vie professionnelle, de soutien aux familles vulnérables et de société inclusive. La Ligue des familles a également participé à la campagne « Deliver Now » concernant la durée du congé de maternité et pour le maintien du projet de directive européenne pour un congé de 20 semaines.

p. 31


10. Les Finances La situation de la trésorerie de la Ligue des familles s’est stabilisée en 2015 puisque tout comme en 2014, il n’a pas fallu recourir à la ligne de crédit.

Le contrôle budgétaire est effectif et efficient. Il est réalisé tous les trimestres et les écarts sont analysés et justifiés. Le résultat consolidé pour 2015 fait apparaître un bénéfice de 527,70 € euros. Côté recettes, pour la première fois depuis plusieurs dizaines d’années, les recettes provenant des cotisations sont en hausse.

Accompagnement des locales au niveau comptable Cette année encore, le service comptabilité a, outre la tenue quotidienne de la comptabilité du centre, organisé des séances de formation sur la comptabilité, à destination de nos volontaires chargés de la comptabilité des groupes locaux. Ces formations se sont déroulées entre le 12/10/2015 et le 18/11/2015, à raison de 8 séances au total réparties dans les différentes provinces. L’objectif de cette année était de relayer les remarques faites par le Réviseur sur les pièces justificatives et l’interdiction de faire des compensations, mais aussi à inciter les volontaires – qui ne le faisaient pas encore – à encoder eux-mêmes la comptabilité de leur groupe. Des fardes ont à nouveau été distribuées à chaque participant afin d’uniformiser au maximum le classement des pièces justificatives. L’accent a été mis, une fois de plus, sur l’utilisation du compte 580000 « transfert de fonds » et sur l’obligation de tenir une feuille de caisse à encoder dans l’application dès qu’il y a des espèces. Les écritures à passer pour les activités « bourses » et « brocantes » ont été expliquées dans le détail. Nous avons contacté 39 groupes et avons rencontré 18 comptables volontaires.

p. 32

Rapport d’activités 2015 de la Ligue des familles


11. Les Ressources humaines Sur le plan du développement organisationnel et des ressources humaines, l’année 2015 a principalement été marquée par les éléments suivants.

Le travail de réorganisation complète du département d’Education Permanente, initié en 2014 s’est poursuivi et a abouti, depuis le changement de management du service, à la stabilisation et au renforcement des équipes d’animation et a fait l’objet, tout au long de l’année, d’un investissement particulièrement important par l’élaboration d’un programme de formations intensif et ambitieux, le développement structurel d’une coordination permanente, ainsi que l’intégration du responsable du département au comité de direction. Au niveau de la formation dans les autres départements, c’est essentiellement le processus collectif de mise à niveau globale des compétences des outils et logiciels informatiques qui a été finalisé en 2015. La direction a poursuivi, notamment via la nouvelle structuration du comité de direction le développement de la transversalité par un travail permanent qui a abouti, en fonction de certains projets ou activités, à des modifications de l’organigramme ou à des changements de fonctions dans les domaines du marketing ou de la communication. A cet égard, la décision de mise en œuvre d’un processus de développement professionnel individuel basé sur les compétences professionnelles et généralisé à l’ensemble du personnel a été validée. Ce chantier « fonctions et compétences » sera mis en place à partir de 2016. Au niveau des relations collectives, le travail régulier de concertation sociale s’est poursuivi, en particulier dans le domaine du bien-être des travailleurs, et notamment par l’élaboration d’un projet de mesure/d’enquête consacré au bien-être au travail qui se construira à partir de 2016.

p. 33


12. Les annexes Annexes A Les Analyses et les Etudes 2015 Les interventions dans la presse écrite en 2015 Les interventions dans la Presse audiovisuelle en 2015 Mandats de la Ligue des familles au 31 décembre 2015 Mandataires locaux 2015 Les ateliers des parents en 2015 Les missions et les engagements prioritaires de la Ligue des familles

p. 34

Rapport d’activités 2015 de la Ligue des familles


Les Analyses et les Etudes 2015 Analyses

Dates Signes

1

Pour la création d’un Fonds régional des garanties locatives à Bruxelles et en Wallonie.

janv-15

8.385

2

Allocs en mieux, une campagne de la Ligue des familles

janv-15

10.742

3

Actes du colloque "Aidants proches. Après la loi, on fait quoi ?"

avr-15

62.988

4

Pacte pour un Enseignement d’Excellence

avr-15

43.674

5

Aménagements raisonnables. Droits, obligations et opportunités pour une société inclusive

avr-15

18.573

6

Etre aidant-e proche et monoparental-e.

avr-15

37.087

7

Actes de l’Université de printemps de la Ligue des familles du 17 mars 2015 (partie 1)

mai-15

21.675

8

Actes de l’Université de printemps de la Ligue des familles du 17 mars 2015 (partie 2)

mai-15

56.385

Politique familiale et lutte contre la pauvreté Capital-temps, compte-carrière, multi-activité. Des solutions pour une meilleure conciliation des 10 temps ? 11 Le bail habitation et la régionalisation

mai-15

25.126

juin-15

25.241

août-15

33.801

12 Frais scolaires 2015

août-15

36.261

13 Bourses d’études et aides financières dans l’enseignement secondaire et supérieur

sept-15

20.951

14 Le budget pour un Fonds universel des créances alimentaire

sept-15

56.398

15 Le coût de l’enfant

sept-15

14.570

16 Crise des réfugiés

oct-15

20.890

17 L’accueil de l’enfance, une politique d’éducation

oct-15

20.914

18 En route pour une société de la conciliation : des propositions de la Ligue des familles

oct-15

36.463

19 Les Politiques temporelles

nov-15

22.180

20 Les inégalités et la « non gratuité scolaire »

nov-15

11.754

21 Renforcer le vivre ensemble par la solidarité

nov-15

15.804

22 L’évolution de l’offre d’accueil de la petite enfance

déc-15

15.847

23 Un aménagement du territoire pour rencontrer les besoins des familles

déc-15

23.098

24 Pour une société handicap inclus. Les revendications de la Ligue des familles

déc-15

22.570

25 Les rapports familles-école à l’épreuve de la parentalité

déc-15

33.828

26 Pour une école inclusive, les actes du colloque

déc-15

51.177

27 Statistiques et données socio-économiques sur les familles

déc-15

54.476

28 Logements accessibles, adaptés, adaptables dans une société inclusive

déc-15

32.145

29 Le Community Land Trust

déc-15

28.421

30 Justice en danger

déc-15

11.683

31 Handicap de grande dépendance

déc-15

26.147

9

Etudes 1

Le Baromètre des parents

2015

2

Ecole inclusive ? Quatre projets d’intégration à la loupe

juin-15

98.929 128.376

Toutes nos études sont disponibles en intégralité sur Internet.

p. 35


Les interventions dans la presse écrite en 2015 Date 05-janv 06-janv 07-janv 22-janv 26-janv 27-janv 27-janv 27-janv 27-janv 27-janv 27-janv 19-févr 20-févr 01-mars 02-mars 10-mars 13-mars 16-mars 08-avr 17-avr 23-avr 27-avr 02-mai 07-mai 07-mai 09-juin 09-juin 09-juin 09-juin 10-juin 16-juin 19-juin 21-juin 21-juin 25-juin 26-juin 01-juil 02-juil 10-juin 10-juin 14-juil 01-juil 29-juil 07-août 07-août 12-août 13-août 13-août 13-août 13-août 13-août 13-août 30-sept 21-oct 05-nov 03-déc 03-déc

p. 36

Sujet

Média

Pensions alimentaires impayées : l'aide sous-financée à hauteur de 7 millions

Le Soir Belga via LLB, L'avenir, Un plan de lutte contre la pauvreté des familles monoparentales 7sur7.be, levif.be, sudinfo.be Le Chômage toujours au cœur des débats Metro Les cours de religions doivent être réformés lesoir.be Belga via ,7sur7.be, Allocs remise de la pétition rtbf.be, sudinfo.be 160€ par enfant et par mois 10 000 familles le demandent LLB Des allocations familiales "plus simples, plus justes" Le Soir 10 000 familles préfèrent 160€/enfant La DH Une pétition pour Céline Frémault Métro Ligue des familles: proposition de réforme des allocations familiales infocatho.be 10 000 familles soutiennent la Ligue des familles L'avenir Pas d'exemption pour les chômeurs soignant un proche: "inacceptable" pour la Ligue des lalibre.be (Belga) familles Chat : «On se bat pour que les économies budgétaires ne se fassent pas sur le dos des lesoir.be familles» Familles fragilisées Dimanche Etudiants Studeo Familles monoparentales plus.sudinfo.be Belga (victoire, Fiat fait un cadeau aux familles autotrends) Prime supplémentaire sur les Fiat 500L Victoire Le SECAL ne recevra pas ses 8 millions: quelles conséquences pour les familles? Rtlinfo.be Pensez déjà au stage d’été de votre enfant Le Soir Bruxelles: coup de pouce de la Région à la formation de baby-sitters à la garde d'enfants enSudinfo.be situation de handicap (LaCapitale.be) Aidants proches : Après la loi, on fait quoi ? Alter Echos Faut-il rendre l'école obligatoire dès 3 ans ? Sud Presse La Ligue des familles et l’asbl Aidants proches réclament le maintien de l'Allocation Garantie Sudinfo.be de Revenus Aidants proches et monoparentaux : la triple peine? En Marche Petit déjeuner malin et en famille ! L'avenir Tous les parents font-ils de bons baby-sitters ? (Réaction à propos de Wearealleparents.com)Le Soir L’Airbnb du babysitting (Réaction à propos de Wearealleparents.com) métro "Travail sur mesure": les revendications des parents 7sur7.be Résultats PLI : "Michael Morpurgo gagne à nouveau le prix Versele" La Libre Belgique Petit déjeuner et balade vélo en familles lavenir.net La Wallonie crée sa propre Sécu Le Vif Ath: L’Amosa Athois organise un cycle de deux ateliers d'éducation d'un enfant ou d'un Sudinfo.be adolescent 35e fête sportive des écoles communales (Ham-sur-Heure) lavenir.net Résultats PLI : "Michael Morpurgo gagne à nouveau le prix Versele" Femme d'Aujourd'hui Allocations familiales variables en fonction du revenu ? La Libre Belgique Elisa, enfant spéciale, ravie dans son école ordinaire (colloque inclusion) La Libre Belgique La grande réforme de l'école se précise La Libre Belgique Résultats PLI "Les 10 livres de l'année élus par les enfants" levif.be Résultats PLI LuCie&Co (blog) Besoins et attentes des parents (Bouteilles à la terre à Carlsbourg) L'avenir Belga; lesoir.be; Frais scolaires: la Ligue des familles dénonce les pratiques «inacceptables» utilisées par sudinfo.be; 7sur7; certaines écoles lameuse.be Carte famille nombreuse : quel avenir ? L'avenir La prime de rentrée, ce trop petit coup de pouce Le Soir Allocation de rentrée Sud Presse Belga; lalibre.be; Frais scolaires : Voici ce que coûte aux parents une année à l'école primaire (Dépêche Belga)lesoir.be; 7sur7.be; sudinfo.be; levif.be; … Frais scolaires : de nombreux frais scolaires sont illégaux La Libre Belgique Frais scolaires : L’école gratuite reste encore trop chère Le Soir Frais scolaires: des voyages scolaires toujours trop chers La DH Frais scolaires 929 euros /an en primaire Sud Presse Frais scolaires : Une année scolaire en primaire coûte jusqu'à 1.000 euros L'Echo Frais scolaires L'avenir Réforme des rythmes scolaires Le Soir Lancement de campagne handicap inclus La Libre Belgique Commet la Ligue des familles forme ses baby-sitters Le Soir Le grand Baromètre des familles Le Soir Six enfants sur dix vont au moins une fois par semaine à la crèche Lalibre.be, Belga

Rapport d’activités 2015 de la Ligue des familles - Annexes A


Les interventions dans la audiovisuelle en 2015 Date 05-janv 06-janv 07-janv 26-janv 26-janv 26-janv 26-janv 27-janv 27-janv 27-janv 27-janv 29-janv 05-févr 19-févr 19-févr 04-mars 10-mars 19-mars 08-avr 08-avr 17-avr 17-avr 07-mai 15-mai 26-mai 27-mai 04-juin 05-juin 08-juin 08-juin 11-juin 13-juin 17-juin 19-juin 22-juin 22-juin 22-juin 23-juin 25-juin 01-juil 01-juil 02-juil 06-août 07-août 07-août 12-août 12-août 12-août 12-août 12-août 12-août 12-août 12-août 12-août 18-août 18-août 18-août 24-août 28-sept 06-oct 28-oct 29-oct 17-oct 02-nov 04-nov 05-nov 25-nov 02-déc 03-déc 03-déc 07-déc 16-déc

Contenu

Média

Smartphones et sommeil de l'enfant Exclusion du Chômage Un plan de lutte contre la pauvreté des familles monoparentales Allocs en mieux remise de la pétition Allocs en mieux remise de la pétition

Vivacité Arabel RCF RTBF

Allocs en mieux remise de la pétition Allocs en mieux remise de la pétition Allocs en mieux remise de la pétition Débat allocations familiales Allocs en mieux remise de la pétition Jouets : la nouvelle Barbie Super héro (ïne) Allocs en mieux remise de la pétition les jeux de société pour les 3 à 12 ans Pas d'exemption pour les chômeurs soignant un proche Pas d'exemption pour les chômeurs soignant un proche Faut-il interdire la fessée ? Allocation familiales : diminution du budget (non-inflation) Congé de maternité Le SECAL ne recevra pas ses 8 millions: quelles conséquences pour les familles? Débat sur les rythmes scolaires Comment s'y prendre pour trouver un stage de vacances pour ses enfants ? Comment s'y prendre pour trouver un stage de vacances pour ses enfants ? Réduction de la durée du séjour en maternité La famille a bien changé Majorité sexuelle à 14 ans (…) Sentiment de sécurité des parents 20 ans après l'affaire Dutroux Que faire avec les élèves durant les jours blancs Jours blancs "We are all parents": l'échange de babysitting qui pose question Réaction à propos de Wearealleparents.com Conciliation vie familiale et vie professionnelle Pères célibataires (fête des pères) Examens : CESS et CE2D Examens : fuites des questionnaires Jours blancs Jours blancs Jours blancs Rythmes scolaires Jeux d'extérieur (Anouk Thibaut) Rythmes scolaires et EPA (cours de rien) Rythmes scolaires Rythmes scolaires et pacte d'excellence Allocation de rentrée Allocation de rentrée Allocation de rentrée Frais scolaires Frais scolaires Frais scolaires Frais scolaires Frais scolaires Frais scolaires Frais scolaires Frais scolaires Frais scolaires Rythmes scolaires Frais scolaires : liste des frais interdits Frais scolaires Rythmes scolaires Allocations familiales, pour un montant unique par enfant Ecole Inclusive Réaction du CP sur la suspension des allocations majorées pour les enfants handicapés Campagne handicap Inclus Les familles d’aujourd’hui : diversité, évolutions dans le temps,(…) Statut du beau-parent (speed meeting) Reconnaissance légale du beau-parent dans les familles recomposées Statut du beau-parent (speed meeting) Quelle ville pour mieux rencontrer les besoins des familles ? Débat sur le statut du beau-parent Baromètre des parents Baromètre des parents Baromètre des parents Conciliation vie familiale et vie professionnelle

Radio Contact DH radio Arabel Vivacité RCF Vivacité RTBF Canal Zoom + Canal C RTL-TVI RTBF RTL-TVI Télé Bruxelles La Première Bel RTL La Première Radio Contact La Première LN fm RTBF RTL-TVI La Première Télé Bruxelles Télé Vesdre La Première La Première La Première La Première Arabel Arabel La Première Radio Contact La Une RTL-TVI Canal Zoom, Canal C Arabel La Une RTL-TVI Télébruxelles Bel RTL Radio contact La Première La Une La Une Arabel FM Radio Contact Bel RTL RTL-TVI LLB (Belga) Apache Radio La Première RTL-TVI Vivacité Bel RTL RTL-TVI La Première

Télé Bruxelles

Vivacité Radio Panache La Première La Première Bel RTL Arabel FM La Première RTL-TVI Vivacité Télé Bruxelles Arabel FM La Première

p. 37


Mandats de la Ligue des familles au 31 décembre 2015 Institution

Abréviations

A/P

Nom

Bruxelles Accueil et Développement pour la Jeunesse et l'Enfance

BADJE

actif

Delphine Chabbert

Admin.

Accueil petite enfance et extrascolaire

actif

Jean-François Cannoot

Membre

Consommation

actif

Delphine Chabbert

Admin.

Consommation

Membre

Consommation

Membre Membre Membre

Contributions alimentaires Droits de l’enfant

Membre

Ecole

Plateforme "Jeunes, alcool et société" Centre de recherche et d'information des organisations de consommateurs

CRIOC

Ressources

actif

Plateforme Créances alimentaires Plateforme familles monoparentales Plateforme article 31 Plateforme associative de lutte contre l’échec scolaire Centre national de coopération au développement/11.11.11 Confédération des organisations familiales de l'Union européenne groupe de travail sur les politiques familiales Conseil Wallon de la famille Coordination pour les Droits de l’Enfant Fédération des Centres Pluralistes de Planning familial Fédération des Employeurs du Secteur de l'Éducation Permanente et de la Formation d'Adultes Centre D'action Sociale Global des familles Office de la naissance et de l'Enfance

actif actif actif

Patrick Binot Jean-François Cannoot Cécile Daron Cécile Daron François Bertrand

actif

François Bertrand

Office national des Allocations familiales Forum Bruxellois de Lutte contre la Pauvreté Réseau Bruxellois du droit à l'Habitat Réseau wallon du droit à l'habitat New B Plateforme Justice pour tous Conseil fédéral de l'égalité entre les hommes et les femmes Pacte pour un enseignement d'excellence Réseau Brabançon du Droit au Logement Plateforme Education permanente du Brabant Wallon

CNCD/ 11.11.11

actif

COFACE

actif

CWF

passif

CODE

Engagement

Membre de l'AG Logement

Delphine Chabbert

Membre

Action internationale

Pierre Lemaire

Membre

Transversal

actif

François Berteau

Président

Transversal

FCPPF

actif

Jacqueline Heyman

Admin.

Transversal

FESEFA

passif

Sylvie Joffroy

En contact

Transversal

CASG

actif

Delphine Chabbert

Membre de l'AG Transversal

ONE

actif

Delphine Chabbert

FAMIFED

actif

Pierre Lemaire

FBLP

actif

Delphine Chabbert

Membre de l'AG Transversal

RBDH

actif

Cécile Daron

Membre

RWDH

actif passif actif

Cécile Daron Cécile Daron Delphine Chabbert

Membre Logement Membre de l'AG Consommation Membre Transversal

actif

Delphine Chabbert

Membre de l'AG Transversal

Ministère de l'enseignement, FWB

actif

Delphine Chabbert

Experte

Ecole

RBDL

actif

Membre

Logement

Membre

Transversal

Membre AG

Consommation

Admin.

Logement

Admin.

Logement

actif

Ecoconso

actif

Fond du Logement de la Région Bruxelles Capitale

actif

Fonds du logement des familles nombreuses

actif

p. 38

Fonction

Jean-François Cannoot Anne-Sophie Hubaux Jean-François Cannoot Anne-Sophie Hubaux Patrick Binot Jean-François Cannoot Cécile Daron Martine van Coevoorden Brigitte Hombergen Francis Gäbele Michel Lemaire Edouard Desmed Huberte Loxhet Yolande Guilmot Marc Minet Marie-Sophie Roisin Renild Thiebaut Christophe Barbieux Albert Flament Caroline Vanden Dael André Tesain

Membre du conseil d'avis Membre du Comité de gestion

Enfance Allocations familiales

Logement

Rapport d’activités 2015 de la Ligue des familles - Annexes A


Mandataires locaux 2015 BRABANT WALLON Nom 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27

Anciaux Bienfait Billiet Biourge Bouquiaux Bourgeois César Conrardy de Beauffort De Voghel de Wouters Dejardin Dubois Fabri d'Eneilles Kouvoaviv Leduc Marechal Mariaul Michel Pisron Pleeck Roisin Saez Serve Vinel Waltener

Prénom Paul Claude Anouck Emilie Henriette Brigitte Christiane Josiane Françoise Marie-Claire Laurence Anne-Marie Edith Etienne Véronique Magaly Christian Ingrid Sophie Michel Michel Marie-Sophie Mercedes Christian François Anne

Commune administrative Tubize Nivelles Wavre Waterloo Braine-le-Château La Hulpe Rebecq Mont-Saint-Guibert Waterloo Waterloo Incourt Waterloo Jodoigne Waterloo Tubize Villers-la-Ville Wavre Incourt Nivelles Tubize La Hulpe Nivelles Villers-la-Ville Nivelles Beauvechain Beauvechain

GL 220 215

CCATM

CCA

Autre 1

effectif effectif effective

223

Culture/extra scol. Culture

effective 212 225 214 223 223 209 223 211 223

Effective effective Maison Urbanisme B.W. effective Culture effective Conseil de prévention effectif Conseil de prévention Effective

221

suppléante AIS BW

209 215 220 212 215 221 215

suppléante suppléante effectif effectif

PCDN Commission O.N.E.

effectif effectif effectif

202

effective

BRUXELLES Nom

Prénom

Commune administrative

GL

CCATM

CCA

1 2 3 4

Comart Declerk del Marmol Devuyst

Bernadette Pascale Maroussia Dominique

Auderghem Jette Watermael-Boitsfort Ganshoren

102 109 116 103

5

Dupont-Doyen

Michèle

Jette

109

6

Duriau

Dominique

Bruxelles-Ville

113

7

Hector

Francoise

Etterbeek

105

8 9 10 11 12 13

Lechien Merle Nicolaï Rottiers Rouge Ruiz

Marie Stéphanie Felix Catherine Frédérique Oscar

Schaerbeek Bruxelles Ixelles Ganshoren Watermael-Boitsfort Woluwé-St-Pierre

114 113

effectif suppléante

103 116

suppléante suppléante

Autre 1 Action sociale

effective effective effectif Petite enfance (Eff)/Centre cult. effective Coordination petite enfance/Centre cult.

Animateur effectif CCA culture Mob.douce/sol.int./envir.

p. 39


HAINAUT Nom

Prénom

Commune administrative

GL

CCATM

CCA

1 2 3 4 5 6 7 8

Baise Baltus Binard-Loncke Cécile Collard Corbisier Dawavrin De Cannart

Liliane Dany Stéphanie Degreve Monique Yves Laetitia Françoise

Braine-le-Comte Ecaussines Fontaine l'Evêque Binche Binche Enghien Mouscron Tournai

307 314 338 305 305 316 342 353

9

De Cocker

Bernadette

Beloeil

303

10 11 12 13 14 15 16

Delafontaine Delbeke Delécluse Devos Dumont Fosselard GL

Claude Josyane Alfred Suzanne Christiane Dominique

Erquelinnes Mouscron Estaimpuis Mouscron Leuze-en-Hainaut Binche Mouscron

317 342

17

GL

Mouscron

342

18

Godimus

Jackie

Erquelinnes

317

19

Goossens

Sabine

Braine-le-Comte

307

20 21 22 23 24

Hachez Huby Iannuzzi Iannuzzi Impellizzeri

Arlette Bernard Angela Angela Graziella

Tournai Ath Charleroi La Louvière Mons

353 301

339

suppléante

25

Labarre

Christiane

Charleroi

341

suppléante

26 27 28 29 30 31 32 33 34

Lesage Mariage Moreau Nassel Octave Pary Rosar Ruban Saint Amand

Laurent Danièle Gisèle Myriam Marie Noëlle Xavier André Isabelle Dominique

Courcelles Leuze-en-Hainaut Silly Mons Silly Mons Gerpinnes Ecaussines Enghien

312 357 360 330 360 339 311 314 316

35

Schrye

Carine

Silly

360

suppléant

36

Sergeant-Bricq Agnès

Courcelles

312

effective

37

Soens

Mouscron

342

38 39 40 41 42 43 44

Terryn Noël Thiébaut Renild Vandenbroucke Martine Vandeputte Annette Vanderham Collette Vassart Christiane Verheye Christiane VerzeleRégine Deplechin Wuilbaut Colette

Mouscron Boussu Mouscron Courcelles Ecaussines Fleurus Leuze-en-Hainaut

342

Mouscron

342

Mons

339

45 46

p. 40

Christine

Autre 1 AG du Centre culturel Eff.C.C.des seniors

effective suppléante suppléante suppléant effective Mobilité Jeunesse/CA Foyer Cult. suppléante Droit au logement suppléant

342 357 305 342

Aînés Suppléante effective PCDN Plan de cohésion sociale effectif Groupe de travail communal santé et égalité des chances mobilité effectif Animateur effectif CCA Animateur Effectif CCA

342 312 314 320 357

Centre culturel EDEN/Commission femmes

effectif effective Conseil de Sécurité effective effectif effectif effectif effective effectif C.Cult./Observatoire Sécurité Droit au logement effectif suppléant suppléante

Commission lgmt LF suppléante

Culture

effective effectif

Nucléaire/Centre Cult.

suppléante

AG C.Cult./partenariat 2000-Mouscron AIS

Rapport d’activités 2015 de la Ligue des familles - Annexes A


LIEGE Nom

Prénom

Commune administrative

GL

CCATM

CCA

Autre 1

1

Cloux

Joseph

Wanze

653

2

Culot

Dominique

Neupré

636

effectif

Aînés

3

David

Mylène

Wanze

653

effective

4

Englebert

Monique

Wanze

653

Cons culturel

5

Flament

Albert

Verviers

651

AIS Logeo

6

François

Véronique

Limbourg

631

7

Grayet

René-Marc

Liège

629

8

Kech

Sylviane

Liège

629

C F et Ville

9

Kraewinkels

Mark

Waremme

654

Centre culturel

10

Limbourg

Martine

Malmédy

633

AG foyer malmédien

11

Murzeau

Michel

Herstal

624

12

Mussen

Lucien

Oupeye

13

Noirfalise

Cécile

Blégny

14

Paggen

Georges

Saint Georges

15

Saint Viteux

Maryline

Neupré

636

16

Seynaeve

Anne-Marie

Jalhay

651

17

Simonis

Christelle

Blegny

609

18

VanderElstraten

Brigitte

Waremme

654

19

Wuidard

Théo

Olne

637

effectif effectif

Plateforme tram effectif

609

suppléante effectif suppléante effectif

effectif effective Cohésion sociale effectif

LUXEMBOURG Nom Bernard-Van 1 Nerum 2Conradt 3Daussin 4Gillard Goblet-Vanden 5 Eynde 6Goeders

Prénom

Commune administrative

GL

CCATM

CCA

Anne

Manhay

517

suppléante

Sandrine Albert Fabienne

Manhay Bertrix Erezée

517 504 507

effective effectif effective

Anne

Marche-en-Famenne

518 effective

Monique

Bertrix

504 effective

7Goffin

Francis

Bastogne

512

8Golinvaux

Arthur

Wellin

531

effectif

Anne-Sophie Sandra Françoise Huberte

Vielsalm Léglise Etalle Marche-en-Famenne

529 514 508 effective 518

effectif effective effective effective

9Jacob 10Kech 11Lequeux 12Loxhet

13Mady

Halbardier

Vielsalm

529

suppléante

14Maquet 15Martin 16Parmentier 17Scohier 18Trebossen

Myriam Marie-Josée Claire Guy Christine

Léglise Houffalize St-Léger Bastogne St-Léger

514 effective 512 525 effectif (en attente) 525 effective

Autre 1

Aînés CCE'enf)

Plan de cohésion sociale Ainés, cohésion sociale/CLDR

AG de l'OAFL (Office d'Aide aux Familles Luxembourgeoises)/CA Kadriculture/AG des P'tits Soleils (service accueillantes encadrées) CLDR AIS (effective)

p. 41


NAMUR Nom

Prénom

Commune administrative

GL

CCATM

CCA

1Boulanger

Francine

Anhée

2Brabant

Carine

Namur

400

3Cabaraux

Anne-Françoise Mettet

422

effective

4Degolla

Lisette

Namur

400 effectif

effectif

5Demanet

Claudine

Floreffe

412

6Derrider

Eric

Yvoir

435 effectif

7Dumont

Colette

La Bruyère

421

effective

8Fayt

Emmanuelle

Floreffe

412

effective

9Folie

Deborah

Jemeppe s/Sambre

420 effective

10Geubel

Emmanuelle

Gembloux

11Grandjean

Carole

Yvoir

435

12Kalbusch

Yvette

Andenne

401

13Lannoy

Anne-Sophie

Anhée

14Laurent

Rose-Marie

Fernelmont

410 Effective

15Pourignaux

Virgine

Yvoir

435

suppléante

16Sauvage 17Wathelet

Lucette Dominique

Beauraing Jemeppe s/Sambre

405 420

effective suppléante

p. 42

Autre 1

Effective Animateur suppléante CCA Cohésion sociale Aînés/AWIPH/Relais social urbain

Petite enfance/Biblio

LF effective CCA effective AIS (effective) suppléante Aînés/CLDR

Rapport d’activités 2015 de la Ligue des familles - Annexes A


Les ateliers des parents en 2015 Date

Titre de l’atelier

Lieu

21-01-15 Quels sont les bons plans près de chez moi? 24-01-15 Etre parent et travailler, est-ce possible? 09-02-15 Parents, vous avez des questions? 10-02-15 Alcool, comment gérer avec nos ados? 12-02-15 Cycle sur l'adolescence: Autorité - Sexualité - Alcool 13-02-15 L'estime de soi 21-02-15 Arrête d'embêter ta sœur, laisse ton frère tranquille! 25-02-15 Parents, enfants : ouvrons le dialogue! 26-02-15 Que demande la petite enfance à Walcourt? 02-03-15 Déchets: comment bien trier et jeter? 12-03-15 Comment gérer l'invasion des écrans" dans nos vies ?" 15-03-15 Je suis une maman débordée, que faire? 16-03-15 Mais si, c'est vrai, ils l'ont dit à la télé!

MANAGE LA LOUVIERE STREPY-BRACQUEGNIES BRAINE-LE-CHATEAU EMBOURG LESVE LA LOUVIERE MANAGE WALCOURT STREPY-BRACQUEGNIES BRAINE-LE-COMTE HERSTAL SOIGNIES

18-03-15 Disputes, harcèlement à l'école chez les 3-12 ans

KRAAINEM

18-03-15 Parents, enfants : ouvrons le dialogue! 18-03-15 Parents-enfants : pour une communication plus positive? 19-03-15 Talents? Valeurs? De quels outils votre enfant aura-t-il besoin dans la société? 20-03-15 L'hyperparentalité en question : de l'art d'être parent sans trop en faire? 24-03-15 Parents, redevenons acteurs de notre temps 25-03-15 Quels sont les bons plans près de chez moi? 30-03-15 Comment passer de l'hyper- parentalité à la slow- parentalité? 13-04-15 Tuit heure et fesse-bouc, qu'est-ce que c'est que ça? 18-04-15 Et si on allait plus loin au sujet de la fratrie ? 20-04-15 Vers une société inclusive du handicap ? 22-04-15 Nourrir l'humanité, c'est un métier! 24-04-15 Soirée autour des troubles d'apprentissage 27-04-15 Déchets : comment bien trier et jeter? 28-04-15 Les enfants et les écrans, faut-il avoir peur ? 29-04-15 Quels sont les bons plans près de chez moi ? 05-05-15 Parents, vous avez des questions ? 06-05-15 Parents-citoyens, vous avez des questions? 07-05-15 Parents, vous avez des questions? 11-05-15 Le miroir, c'est les autres ? 20-05-15 Comment réagir face aux réseaux sociaux ? 21-05-15 Parents, vous avez des questions ? 23-05-15 Bons plans pour les familles ? 27-05-15 Parents-citoyens : vous avez des questions? 27-05-15 Bons plans : produits écolos et pas chers? 29-05-15 Nos croyances et le handicap 01-06-15 Bulles de bonheur et pelotes d'épingles 02-06-15 Mon enfant crie, pleure, hurle,... comment accueillir son émotion ? 04-06-15 Ecole et handicap 08-06-15 Nous avons besoin de vous pour créer un jeu sur la parentalité ! 10-06-15 Sans pesticides dans la maison et le jardin! 11-06-15 Mon miroir, c'est les autres 16-06-15 Quel est le regard sur soi ? 16-06-15 Parents, vous avez des questions ? 30-06-15 Quelle cohésion avons-nous? 06-07-15 Quelle société rêvons-nous pour demain? 09-07-15 Quelle société rêvons-nous pour demain? 13-07-15 Quelle société rêvons-nous pour demain? 16-07-15 Quelle société rêvons-nous pour demain? 07-09-15 Trucs & astuces à Partager 09-09-15 La citoyenneté en question 14-09-15 Vous avez des choses à dire ? La parole est à vous! 14-09-15 Création d'un jeu de société sur la parentalité 18-09-15 Education aux médias 23-09-15 La citoyenneté en question 25-09-15 Bistrot des parents

LA HESTRE MANAGE RIXENSART ALLEUR BRUXELLES (GANSHOREN) FLEURUS ANS SOIGNIES LA LOUVIERE BRUXELLES (WSL) GERPINNES PROFONDEVILLE STREPY-BRACQUEGNIES SCHAERBEEK FLEURUS SAINT-VAAST MANAGE CHARLEROI STREPY-BRACQUEGNIES CHARLEROI ERQUELINNES LA LOUVIERE MANAGE FLEURUS BOVIGNY STREPY-BRACQUEGNIES QUEVAUCAMPS WOL-SAINT-LAMBERT ANS FLEURUS LA HESTRE SAINT-VAAST ERQUELINNES SAINT-VAAST HOUDENG-GOEGNIES (LL) HOUDENG-GOEGNIES (LL) HOUDENG-GOEGNIES (LL) HOUDENG-GOEGNIES (LL) MOUSCRON HALANZY FLOBECQ ANS STREPY-BRACQUEGNIES HALANZY FLOREFFE

p. 43


27-09-15 Demain en main ... tissons des liens 01-10-15 Parents-citoyens, vous avez des questions ? 02-10-15 Education aux médias 06-10-15 Qu'est-ce qu'une famille aujourd'hui ? 16-10-15 Education aux médias 17-10-15 Bons plans ou alternatives pour les familles 17-10-15 Devoirs à l'école : un plus pour qui ? 19-10-15 Création d'un jeu de société sur la parentalité 20-10-15 Les rythmes scolaires en question 20-10-15 Quelle société rêvons-nous pour demain ? 22-10-15 Le harcèlement à l'école. Que faire ? Comment réagir ? 22-10-15 Automne : balade et/ou échange de recettes 30-10-15 Education aux médias 08-11-15 Saint-Nicolas, Père Noël : quel jouet commander? 17-11-15 Les dangers du Net pour nos enfants 17-11-15 Écriture et illustration d'une histoire sur Saint-Nicolas 25-11-15 Parents-citoyens, vous avez la parole 26-11-15 Les Matins Magiques : Les sept femmes de Manhay 26-11-15 Parcours de vie des foyers monoparentaux et recomposés 03-12-15 Quelle place et quel rôle pour les grands-parents?

p. 44

LEGLISE MANAGE STREPY-BRACQUEGNIES EMBOURG STREPY-BRACQUEGNIES LA LOUVIERE ANS ANS ANS SAINT-VAAST PROFONDEVILLE MANHAY STREPY-BRACQUEGNIES CHAPELLE-LEZ-HERLAIMONT FLOREFFE LE ROEULX BELLECOURT MANHAY PROFONDEVILLE EMBOURG

Rapport d’activités 2015 de la Ligue des familles - Annexes A


Les missions et les engagements prioritaires de la Ligue des familles Décembre 2015 1. Nos missions 1

La Ligue des familles s’adresse à tout parent , quelle que soit sa situation familiale, sociale, économique ou son origine. Elle se préoccupe des droits de tous les parents. Elle base son action sur des principes d’équité, de pluralisme et d’égalité. Elle prône quatre valeurs fondamentales, qui portent ses combats prioritaires : 

  

la défense des droits de tous les parents en accompagnant les mutations des familles et en faisant progresser le droits de tous les parents – parents en couple, parents seuls, parents migrants, parents homosexuels, parents sociaux, grands-parents… ; l’égalité hommes-femmes ; la lutte contre la pauvreté ; la création d’une société inclusive.

1.1 Un espace d’écoute, d’expression, de débat, d’interactivité qui construit un mouvement La Ligue des familles écoute, rencontre, va vers les parents, dans leur diversité, et fait remonter leurs besoins, fréquemment mesurés et communiqués. C’est cette démarche permanente qui permet à la Ligue des familles d’être le porte-voix de tous les parents et de toutes les réalités familiales. La convergence du contenu et des résultats de cette écoute, de ces rencontres et de nos études garantit l’expression de positions crédibles et la construction d’actions citoyennes, porteuse de nos valeurs et de nos combats.

1.2 Un réseau de services et d’échanges La Ligue des familles développe et favorise l’accès à des services utiles pour les parents, qui les soutiennent dans leur fonction tout en respectant des critères de qualités, des valeurs et une éthique. Elle se présente comme un portail fiable vers des services internes et de partenaires choisis.

1.3 Une association qui aide les parents à trouver des pistes de réponse à leurs questions de parents Nos médias et nos actions sont des supports de réflexion, de partage, de formation, soucieux d’un ton ouvert. Au sein de la Ligue des familles, les parents peuvent ensemble devenir des acteurs, en tant que citoyens conscients, informés, outillés et capables de critiques comme de propositions collectives.

1

Par « parent », il faut entendre toute personne qui en joue le rôle : parent, grand-parent, parent social, tuteur… p. 45


2. Les engagements prioritaires Animée par cette dynamique, la Ligue des familles est aussi un mouvement qui porte des combats collectifs et apporte une réelle contribution à la société, notamment par l’éducation permanente. 

    

Conciliation vies familiale et professionnelle : défendre des mesures qui permettent aux familles d’avoir du temps pour être parent, grand-parent, soutien de ses parents, et aussi du temps pour être homme, femme, amoureux, sportif, citoyen, voisin… Education préscolaire, scolaire et extrascolaire : construire et défendre des mesures remettant l’enfant au centre des politiques éducatives en favorisant les synergies de tous les adultes qui l’entourent. Ressources financières : garantir les ressources financières et le pouvoir d’achat des parents et organiser la solidarité des familles. Logement : faciliter l’accès à un logement salubre pour chaque famille avec un accent particulier pour les familles les plus fragiles. Accès à l’autonomie : représenter, défendre et soutenir les parents confrontés à une forme ou l’autre de dépendance (handicap, assuétudes, accompagnement intergénérationnel…). Inclusion : faciliter l'inclusion d'enfants à besoins spécifiques dans des écoles ordinaires ; informer et sensibiliser les parents sur toutes les questions relatives à l’inclusion quelle qu’en soit la forme (sociale, économique, culturelle…) ; porter des revendications politiques pour avancer vers une société inclusive et soutenir des projets et des initiatives citoyennes inclusives.

Les engagements prioritaires ne constituent pas une liste figée ; ils sont régulièrement revisités par les instances volontaires de l’association, nourries par les apports de la structure professionnelle.

p. 46

Rapport d’activités 2015 de la Ligue des familles - Annexes A


Avec le soutient de :

109 avenue Émile de Béco 1050 Bruxelles tél. 02/507 72 11 Le Ligueur des parents

info@liguedefamilles.be fax 02/507 72 00 www.liguedesfamilles.be @LigueDfamilles

Editeur responsable : Patrick Binot, Directeur général – Ligue des familles asbl– 109, Avenue de Béco – 1050 Ixelles

Rapport d'activités 2015  

Ce rapport présente les différentes actions, événements et activités de la Ligues des familles pendant l'année 2015.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you