Issuu on Google+

L’OBSERVATOIRE DES FAMILLES

3.2. Le Thermomètre des familles Ici, la Ligue des familles a créé un dispositif d’engagement coopératif, sorte de laboratoire créatif de la vie de famille. Une démarche citoyenne qui permet de faire de la recherche sans être chercheur, d’imaginer d’autres alternatives et d’aller à la rencontre de l’autre. Il s’agit d’un processus pour porter une parole d’abord individuelle puis, collective.

Durant plusieurs semaines, des groupes sont ainsi partis en quête des récits de vie sur le quotidien des familles. Soit lors de leurs bourses ou stand d’animation ou encore en investissant d’autres lieux publics, les groupes se sont ainsi saisi de questions de société dans une grande récolte de revendications et attentes touchant au bien-être, à la jeunesse, au logement, à la place des aînés, à la mobilité, à l’éducation. Ainsi, Braine-le-Comte lors de ses bourses, Mouscron lors de petits-déjeuners, Mons, lors de la journée du temps libre, Ham sur Heure lors de fêtes sportives, Verviers, Manhay, Rendeux, Vielsalm, Liège, Paliseul, Stavelot et d’autres encore ont embrayé dans ce processus avec enthousiasme. La démarche s’est voulue créative et a pris plusieurs formes ; arbre à revendications, bouteilles à la terre, cocottes en papier… Ces informations recueillies ont permis à certains groupes de développer et d’affiner des projets. Une deuxième phase, en 2016, devrait permettre de développer la dimension créative et d’établir des propositions alternatives, portées par les parents, porteurs d’autres possibles pour une société plus juste et solidaire. Les témoignages ci-contre sont des exemples des problématiques sur lesquelles proposer des alternatives et revendications.

3.3. Objectif C.A.P.

« Se sentir dépassé par les problèmes, ne plus savoir comment s’en sortir. Ne pas oser demander de l’aide, perdre sa dignité d’homme ou de femme. Comment vais-je faire pour payer l’excursion de mon enfant ? Ne plus voir d’issue, toujours redouter les fins de mois… » 1

« Lors de ma recherche d’emploi et de différents entretiens, on m’a demandé si j’envisageais prochainement d’avoir un enfant sous prétexte que l’emploi demandait une certaine flexibilité ».2

La C.A.P., Commission d’Action Politique, qui sera installée dans le courant 2016 rassemblera des représentants du C.A., des volontaires et de la structure pour élaborer des recommandations en matière d’engagements prioritaires de la Ligue des familles, débattre des prises de position de la Ligue des familles et définir des pistes d’action politique au niveau communal dans le cadre des engagements prioritaires et de thématiques à caractère plus local.

« Logement dégradé, vieil appartement. Les loyers trop élevés ça nous fout dedans. Les loyers sont trop chers, mauvais propriétaires, Ça n’arrange vraiment rien, qu’est-ce que c’est CHIANT ! »

1 2

Femme mariée, un enfant, 54 ans Femme en couple de +/- 30 ans, 1 enfant, province de Liège

p. 12

Rapport d’activités 2015 de la Ligue des familles


Rapport d'activités 2015