Page 7

©Alyson Defraire. Apneiste : Deborah Doucet

L’APNÉE POUR L’APNÉE :

Différentes disciplines existent : statique, dynamique horizontale avec ou sans palmes (bi ou mono), dynamique verticale avec ou sans palme (bi ou mono), avec l’aide ou non d’une gueuse, etc… Il y a donc moyen d’y trouver son compte que ce soit pour la recherche de la performance, la curiosité ou la recherche du plaisir tout simplement.

L’APNÉE POUR LE PLONGEUR BOUTEILLE :

«L’apnée» est aussi un excellent complément car elle permet au plongeur d’avoir confiance en ses capacités à retenir sa respiration et donc d’être plus à l’aise et de se concentrer sur sa technique (position dans l’eau, démonstration des gestes techniques) lors des passages de brevet piscine (étoiles, apnée statique, vidange de masque etc…) ou lors de certaines épreuves en eaux libres, sans parler des entrainements bien entendu qui sont, la plupart du temps, agrémentés de petits jeux en apnée. La pratique de l’apnée permet aussi au plongeur de se préparer à sa plongée différemment. Différentes techniques de respiration ou de «relaxation» permettent en quelques minutes seulement de dissiper le stress ou les tensions, ce qui permet, d’une part, d’être plus à l’écoute du briefing ou des dernières consignes et d’autre part, d’avantage concentré sur ce qui se passe. Un bon apnéiste ne fera pas forcément un bon plongeur et l’inverse est vrai aussi. :-)

L’APNÉE POUR L’INDIVIDU :

«L’apnée» permet aussi de belles rencontres et ouvre bien d’autres horizons avec la découverte d’autres pratiques comme la musculation spécifique à la respiration, les entrainements en hypercapnie ou hypoxie dans ou hors de l’eau, le yoga, la relaxation et la méditation, ce qui n’est pas plus mal puisque le stress, la compétitivité, le rendement sont devenus notre quotidien. Pouvoir s’accorder quelques minutes de respiration «consciente» par jour serait déjà grandement bénéfique. Oui, j’ai bien dit «consciente»! Essayez ce petit exercice qui ne prend que quelques minutes : inspirez… 1, 2, 3, 4… expirez lentement 1,2,3,4,5,6,7,8… inspirez…1,2,3,4 etc… pendant quelques cycles. Faites-le les yeux fermés, pensez à des choses agréables, pensez au flux d’air qui entre et qui sort, qui rythme la respiration. Vous pouvez poser la main sur votre ventre ou votre thorax, ressentir ce qui s’y passe et en fin de cycle faire une belle inspiration profonde…. Alors c’était comment?

©Olivier Renier

7

Profile for LIFRAS

Hippocampe 252