Page 24

PLONGEUR ECO - RESPONSABLE - TOURISME

Mai/juin…vous Eco-tourisme, tourisme responsable, solidaire, équitable, alternatif….de nouvelles formes de tourisme voient le jour. Leur point commun : respecter l’environnement et les populations locales. L’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) définit le tourisme durable ou responsable comme un «tourisme qui tient pleinement compte de ses impacts économiques, sociaux et environnementaux actuels et futurs, en répondant aux besoins des visiteurs, des professionnels, de l’environnement et des communautés d’accueil.» et ajoutons « sans compromettre la possibilité, pour les générations futures, de pouvoir répondre à leurs propres besoins (rapport Brundtland, 1987, Développement durable). Le tourisme responsable repose sur plusieurs fondamentaux : avoir un impact POSITIF sur les populations locales tout en ayant une incidence MINIME sur l’environnement naturel. C’est un tourisme à l’opposé du tourisme «de masse» et des circuits de grande consommation.

24

Le tourisme peut aujourd’hui être considéré comme une des plus grandes industries au monde avec près d’1 milliard de voyages organisés annuellement! Chiffre qui pourrait, selon les estimations, dépasser les 1,5 milliards de voyages annuels d’ici 2020. Palmiers, cocotiers, plage de sable blanc, récifs coralliens…vous rêvez d’exotisme, vous en avez plein les yeux de ces belles images, ces lagons bleus où vous croiserez requins et raies Manta …. Mais derrière ces images de rêve se cache une triste réalité ! Cessons de nous mentir, de faire l’autruche : chaque geste compte, dans un sens comme dans l’autre. Nous sommes entrés dans l’ère de l’antropocène, l’époque de l’histoire de la Terre qui a débuté lorsque les activités humaines ont commencé à avoir un impact global significatif sur l’écosystème terrestre. Des îles entières sont condamnées pour devenir des poubelles à ciel ouvert comme l’île Thilafushi aux Maldives. Chaque touriste visitant l’archipel - un million annuellement - produit 7,2 kg

d’ordures par jour, contre 2,8 kg pour un Maldivien ! Sans compter les récifs coralliens qui sont en train de mourir, saccagés par les ancres des bateaux touristiques, asphyxiés par la montée des températures des eaux côtières,…

Et malheureusement, la liste des saccages est si longue… Plus les années passent, plus j’enchaîne les voyages, plus je prends conscience que voyager ne se résume pas à simplement s’amuser, oublier tout principe au point de faire tout et n’importe quoi. Ne participons pas activement à la dégradation de notre planète ! Réfléchissons, informons-nous, mesurons notre élan, adaptons notre comportement, choisissons en toute connaissance de cause, renonçons si nécessaire, apprécions surtout les trésors qui sont à nos pieds….devenons éco-acteurs de nos séjours plongée ! Et avant chaque voyage, posons-nous la question «est-ce vraiment utile, estce vraiment ce que je veux» ?

Profile for LIFRAS

Hippocampe 252