a product message image
{' '} {' '}
Limited time offer
SAVE % on your upgrade

Page 1

Revue officielle de la Ligue Francophone de Recherches et d’Activités Subaquatiques affiliée à la Fédération Royale Belge de Recherches et d’Activités Subaquatiques - rue Jules Broeren, 38, 1070 Bruxelles - Trimestriel - septembre 2019- Bureau de dépôt : Bruxelles X - N° d’agrément : P301098

No 253

HIPPOCAMPE Lifras Diving Belgium

PREMIER STAGE DE PLONGEUR SOUTERRAIN DE NIVEAU 3

1


The Ultimate Diving Experience dans ta propre arrière-cour! • De l’eau limpide de 24 degrées • 4.500 poissons tropicaux • 30 différentes espèces de poissons • Décors époustouflants • Plonger, plonger en surface et plonger en apnée • Initiations à la plongée • École de plongée • 6 fenêtres panoramiques sous l’eau • Brasserie avec aquarium géant • Parcours de grimpage pour enfants à l’endroit

Une expérience sous-marine époustouflante chez TODI sur le site be-MINE à Beringen.

UNIQoUurEg,

au Limb ue et en Belgiq ! e en Europ

Offre exclusive Lifras: 1 plongée + plat délicieux (buffet putpatat ou buffet de pâtes)

(à partir de 15 personnes)

À € 45 p.p. Valable de septembre 2019 à mars 2020. Réservation téléphonique et paiement sur place sur présentation de cette annonce

TODI est le premier centre de plongée en intérieur en Europe où les visiteurs peuvent profiter, dans des conditions optimales et sûres, de l’étonnant monde aquatique au milieu de poissons tropicaux d’eau douce dans un décor aussi vrai que nature. Le centre dispose d’un gigantesque bassin de plongée de 10 mètres de profondeur et de 36 mètres de large comportant plus de 6.500.000 litres d’eau à une température de 24 degrés. Bienvenue !

TODI be-MINE 1

BE 3582 Beringen

+32 11 36 40 40

www.todi.be

info@todi.be


EDITO

Ecologique Comme vous pourrez le lire dans l’article écrit par la rédaction de l’Hippocampe, son comité est depuis longtemps sensible à l’écologie. Nous essayons, à notre manière, d’informer les plongeurs à adopter un comportement responsable et civique. Le futur de nos enfants et de la planète en dépend. Ce sujet étant très «tendance», nous avons reçu quelques mails concernant l’emballage plastique de l’Hippocampe. Ils nous demandaient des alternatives à notre production actuelle. Ces alternatives impliqueraient un surcoût très important de la manutention de notre revue car l’emballage recyclable ou l’enveloppe papier sont considérablement plus onéreux. Mais cela justifie-t-il une augmentation de nos cotisations? Les pistes envisagées pour ne plus utiliser cet emballage plastique qui fait polémique pourraient être une étiquette ou une banderole à votre adresse, mais avec le risque de recevoir une revue écornée et victime des intempéries. Il va sans dire que j’en reparlerai lors de la prochaine assemblée générale de la Lifras en mars prochain. Actuellement, le conseil d’administration de la Lifras tient à garder l’Hippocampe dans sa version papier. Pour bon nombre de ses membres, le papier reste un support agréable à palper. Elément non négligeable, c’est une belle carte de visite et une vitrine de qualité pour notre ligue. Vous lirez également dans l’article que l’impact écologique et l’empreinte carbone restent, pour l’instant, favorables à un support papier. Si des imprimeurs ont des solutions à me proposer, qu’ils n’hésitent pas à me contacter.

Marc Hiernaux Rédacteur en chef

On cherche un comptable! La Lifras recherche un COMPTABLE à temps plein, sachant travailler avec WinBooks et en équipe. Envoyer les candidatures à engagements@lifras.be

3


Hippocampe n°253 septembre 2019 Revue officielle de la Lifras A.S.B.L. Ligue Francophone de Recherches et d’Activités Subaquatiques affiliée à la Fédération Royale Belge de Recherches et d’Activités Subaquatiques (membre fondateur de la CMAS) Quatre parutions l’an : mars - juin - septembre - décembre Siège social : Rue Jules Broeren, 38 à 1070 Bruxelles Tél. : 02 521 70 21 - Fax : 02 522 30 72 E-mail : lifras@lifras.be

6

Éditeur responsable : Maria del Pilar Ruiz Lopez Rue G.Stocq, 18 1050 Ixelles Gsm : 0477 74 38 17 E-mail : pilarlifras@gmail.com Rédacteur en chef : Marc Hiernaux Avenue des Paveurs, 10 1410 Waterloo Gsm : 0475 46 09 65 E-mail : marc.hiernaux@skynet.be Comité de rédaction : Sylviane Godin sylviane.godin@gmail.com Robert Henry henry.robert@skynet.be Luc Smit lucsmit@omnipubli.be Rose Kondrativ rose.kondrativ@gmail.com

34

Régie publicitaire : Robert Henry Gsm : 0475 76 77 85 E-mail : henry.robert@skynet.be Correcteurs : Cécile Hauterra Albert Potier Marie-Jo Dauby André Schweicher Florence Crohin Catherine Vincke Chris Pauwels Infographie : Rose Kondrativ rose.kondrativ@gmail.com Production : Omni Publi sprl info@omnipubli.be Toute reproduction, adaptation ou traduction, même partielle, des articles parus dans ce numéro, est interdite sans l’accord préalable de la rédaction. L’Hippocampe décline toute responsabilité pour les documents et photos qui lui sont envoyés.

Photo de couverture : Laurent Miroult 4

38

Attention!

Vos articles, photos et publicités de dernière minute pour le prochain Hippocampe doivent parvenir au rédacteur en chef au plus tard le 25 octobre 2019


Sommaire

16

6 Premier stage de plongeur souterrain de niveau 3 10 Commission Plongée Technique Lifras 14 Aqualonde Plongée - Stages Épaves 16 Grand Abaco 22 ANWW Dive Day 24 12 h de Nage 2019 25 La Commission Féminine recrute 26 7 comportements pour améliorer vos photos sous-marines 30 Championnat d’Europe CMAS d’apnée indoor 2019 à Istanbul 32 La carrière de Barges 34 Voyage du Wolu à Bodrum 38 Coupe du monde NAP à Miami 39 NAP : une compétition de promotion ouverte à tous 40 La plongée, un sport de machos? 42 Les dangers de la prise d’images en plongée 44 Validation des épreuves des plongeurs Nelos 46 Stage Coppens 2019 50 AG extraordinaire de la Lifras 52 Calendrier Commission Enseignement Commission Audiovisuelle - Section Vidéo 53 Cours AMB - CFIP 54 La lifras et l’empreinte écologique 55 Infos utiles 57 Exercice TSA

INFO Lifras 10

Le CA rappelle à ses membres que la Lifras n’est en rien responsable des dégradations de matériel dans le cadre des activités Lifras et qu’il appartient aux personnes concernées de prendre contact avec l’assurance RC-familiale du tiers responsable. 5


PREMIER STAGE DE PLONGEU A la création de la Commission Plongée Technique, en 2015, plusieurs axes ont été donnés à son contenu : Trimix, préparateur de mélanges,… et plongée souterraine. 6

Organisée en comités, notre Commission dispose d’un comité plongée souterraine. Celui-ci s’est bien développé. Nous disposons maintenant des possibilités de formation pour les trois niveaux de plongeurs (PS1, PS2 et PS3), un niveau d’assistant moniteur et les trois niveaux d’instructeurs. Tout cela se traduit par la mise en œuvre de plusieurs formations. Nous venons d’ailleurs de finir notre quatrième formation de plongeurs PS1/ PS2 avec, à chaque fois, une petite dizaine de candidats. Nous avons aussi délivré des équivalences et renforcé

nos rangs avec l’arrivée d’un nouvel instructeur (moniteur de plongée souterraine niveau 1) : bravo Nicolas Mouchart. Il était donc normal de poursuivre par la formation des plongeurs souterrains de niveau 3 (PS3). Des cours théoriques ont été donnés et des plongées de formation ont été réalisées dans nos eaux «ouvertes». En effet, pour des raisons de sécurité, certains exercices sont réalisés dans des sites permettant un retour direct à la surface. Les nouveaux responsables de la car-


UR SOUTERRAIN DE NIVEAU 3 rière de Villers les deux Eglises ont poursuivi la bonne entente que nous avions développée. Nous avons pu, une nouvelle fois, quasi privatiser le site pour nos exercices : pose de fil d’Ariane, navigation à l’aveugle, progression sur la source d’air du compagnon, désemmêlement,…

Nous avons donc choisi un gîte abritant également une station de gonflage «La Brenguoise» dans le Lot, en France. Le Lot est reconnu dans le monde entier pour ses siphons de grandes beautés. Il s’agit de la Mecque de la plongée souterraine en Europe, localisée à environ 800 km de chez nous.

La formation devait se poursuivre par la réalisation d’autres exercices en milieu naturel. Il nous fallait donc trouver un lieu de stage : logement pour notre groupe de quinze plongeurs, subsistance, gonflage, logistique,…

Sept candidats et quatre moniteurs se sont donc retrouvés pour cette formation. Les autres étant des plongeurs accompagnants en recherche d’expérience encadrée. Nous étions aussi six plongeurs en CCR (recycleur circuit fermé).

Le département du Lot a une grande superficie. Les sites de plongée ne sont pas tous regroupés dans la même zone. Les routes sont souvent sinueuses et les déplacements conséquents, jusqu’à une heure de route … Les parkings sur les sites naturels ne sont certainement pas évidents, même si des aménagements efficaces ont été réalisés. Les accès et les places disponibles sont limités. De plus, la période de stage choisie englobait des jours fériés et donc plus de plongeurs. Tous ces paramètres n’ont pas facilité l’organisation de ce stage. Le groupe 7


était quotidiennement divisé en deux et chaque groupe recevait ses deux sites pour la journée. Une solution de repli de site était à chaque jour proposée. Plusieurs fois d’ailleurs, nous avons dû nous réorienter, compte tenu de la pression «plongistique» sur le site retenu. Nous avons eu l’occasion d’évoluer dans les plus beaux sites, ou presque, du département : le Ressel, Landenouse, Cabouy, Saint Sauveur, Saint Georges, Cunhac… Vous pouvez retrouver toutes les infos (topographie, situation, exploration…) sur le site suivant : https://www. plongeesout.com/ Durant ce stage, les huit plongées souterraines prescrites par nos normes ont été réalisées. Un examen théorique (30 questions QCM et 10 questions ouvertes) a été imposé. Les résultats ne sont pas surprenants : réussite totale. En effet, nous étions en présence de passionnés, cela aide dans l’apprentissage.

8


Pour dire, certains plongeurs sont même venus avant le début du stage pour améliorer leur technique et découvrir sans stress les sites répertoriés. Une seule ombre au tableau idyllique de ce séjour : la région Midi Pyrénées est réputée pour la qualité de sa nourriture, on y mange très bien, trop bien ... En conclusion, nous avons passé ce premier stage dans une ambiance très agréable avec de belles plongées, en compagnie de plongeurs souterrains attentifs aux consignes et conscients de la nécessité de respecter les consignes de sécurité. J’ai repris le poste de Président du Comité de Plongée Souterraine en remplacement d’Eric Jacquemin. Avec sa complicité, l’organisation de ce stage a été une réussite totale. Frédéric Bossart Instructeur PS2

9 c ommi s s i on


L’année 2019 n’est pas encore terminée, que déjà le nombre important d’activités nous pousse à informer bon nombre de plongeurs intéressés par nos plongées souterraines. FÉVRIER – MARS : La 5e session niveau 1 et 2 est prête pour la certification, avec comme à chaque fois une journée de théorie, deux journées d’exercices pratiques en EAO (principalement à Villers-deuxéglises) et les plongées en carrières souterraines belges qui s’enchaîneront durant tout l’été au gré des disponibilités des candidats et encadrants. Pour rappel, une formation de plongée souterraine est accessible à tout membre Lifras de niveau 3*, en ordre de CFPS et disposant du brevet Nitrox de base. Attention qu’au départ, un matériel spécifique est exigé : bi-bouteilles (dorsal ou latéral), casque, dévidoir, plaquette, 2 outils coupants, 2 lampes sur casque et un phare principal, un spool, flèches et cookies.

2019, UN PREMIER SEMESTRE QUI DÉPASSE TOUTES NOS ESPÉRANCES!

Plongée

com m ission plongée technique

souterraine

Lifras Eclairage 10 : Bertrand Biard, Rémi Bouchard, Jean-Marie Goffin Photo : Frank Vasseur

Nous donnons évidemment lors de la journée de théorie, des conseils d’achat pour le matériel spécifique. AVRIL : Des activités avec l’équipe française «Plongéesout» sont programmées. Frank Vasseur (auteur de notre manuel technique de référence) et Rémi Bouchard (Président de l’association Plongéesout) sont invités pour une semaine dans notre beau pays. Une première nuit en Gaume puis transfert dans un gîte de la région Dinantaise bien centré pour servir de base de départ pour nos explorations dans les carrières souterraines gérées par notre partenaire l’UBS (Union Belge de spéléologie). Jean-Marie Goffin a mis à disposition ses connaissances de guide pour assurer le bon déroulement des plongées. Plusieurs plongeurs de la Lifras et de l’UBS se sont joints à nous notamment sur le site de la carrière de Rhisnes gérée par Jacques Carême (cp-rhisnes@ proximus.be) que l’on remercie chau-


dement pour son accueil. Notez que cette carrière est actuellement en voie de développement. Déjà connue des spéléo-plongeurs, elle pourrait devenir à l’avenir une base de plongée loisir si le niveau d’eau continue de monter. D’autres sites habituels pour nous ont aussi été visités par nos hôtes : Anhée, Bauche, Warnant prairie, Warnant Cross, Denée. Malgré des températures d’eau «rustiques», nos amis du sud ont pu bien profiter de ces plongées en milieux artificiels, creusés jadis par nos aïeux pendant l’âge d’or de la pierre belge. Frank en a profité pour garder sur photos ses moments belges, une de ses passions quand il est sous terre. Mercredi 3 Avril, une réunion commune (Comité souterrain Lifras, Plongéesout et Comité plongée UBS) s’est tenue à la Maison de la Spéléo à Namur (MSN). Des plongeurs spéléos belges extérieurs aux comités ont également été invités pour profiter de cette rencontre, dont notamment Lucienne Golinveaux, Roger Cossemyns et Dédé Dawagne qui à eux trois, cumulent une bonne centaine d’années de plongée souterraine belge.

Frank Vasseur

Eric Jacquemin et Rémi Bouchard 

11


Conférence à LLN La soirée du vendredi 5 avril fut le point culminant de la semaine, avec l’organisation par le comité souterrain Lifras d’une conférence sur la plongée souterraine, présentée par l’équipe de Plongéesout. Une centaine de participants sont venu profiter de cette soirée à Louvain-La-Neuve. P endant 2 heures, les conférenciers nous ont régalés de présentations sur des sujets variés : géologie du milieu souterrain aquatique, techniques d’exploration, enjeux (réseaux d’eau potable, hydro-électricité, thermalisme, biologie et archéologie), techniques robotisées d’exploration et de topographie (utilisation de drones). Les présentations étaient entrecoupées de petits films : exploration des résurgences du Ragas et de Saint-Antoine à Toulon, explorations scientifiques au Durzon, robot-topographe à Gourneyras. Encore merci au club EPO d’Ottignies et à son Président d’avoir pu nous faire disposer d’un amphithéâtre du Campus de Louvain-la Neuve.

Rémi à -70 m au puit du pont Remerciements sincères à Jean-Marc Mattlet de la Librairie Spéléo de l’UBS pour le repas et Nicolas Mouchart pour ses vins de France. A l’issue du repas, nous avons pu gagner le sous-sol où Le Mnémo

12

se trouve la bibliothèque de l’UBS : une caverne d’Alibaba d’archives et ouvrages de tous les horizons spéléos, avec évidemment un rayon conséquent consacré à la spéléoplongée. Nos amis français de Plongéesout ont profité de l’occasion pour également nous présenter un outil de topographie subaquatique en milieu souterrain (pour créer des graphiques en coupes et plans des cavités souterraines), le Mnémo, qui permet un relevé automatisé des paramètres de distance, orientation et profondeurs de différentes sections d’un fil d’Ariane. Leur système a également été testé en pratique par un fil d’Ariane tiré dans la salle.


¬Pour d’avantages d’informations sur la¬ plongée souterraine et des liens vers des topographies et vidéos de plongée souterraine, le site internet www.plon¬ géesout.com est un must.

¬Pour recevoir des informations sur les¬ possibilités de formation en plongée souterraine au sein de la Lifras, contactez la commission Tech via le mail : ¬ tech@Lifras.be.

¬

Cette semaine intense d’échanges d’informations, de prises de contact et de plongées, fut un bel exemple de collaboration entre nos amis de Plongéesout et les plongeurs souterrains belges, qu’ils soient issus de nos formations Lifras mais aussi de la spéléoplongée organisée dans les clubs de l’UBS.

Ce mail permet également de contacter les responsables des différents comités de la commission, pour toutes questions relatives aux techniques spécifiques (recycleur, trimix, scooter, side-mount, gaz blending, ...) Eric Jacquemin Secrétaire Commission Tech Lifras

13

¬


Le Donator

Le Wildcat

Aqualonde PlongĂŠe -

30 septembre au 4 octobre / 23 au 2

14

Renseignement Aqualonde PlongĂŠe - Tel : 04.94.01.20.04 - Gsm :


Le Grec

Le Mustang

- Stages Epaves 2019

ts et inscription 06.09.88.45.55 - WWW.aqualonde-plongee.com

15

Photos : Nicolas Barraque

27 octobre / 7 octobre au 11 octobre


Grand Abaco Les Bahamas, une destination réputée pour ses plongées de qualité, dont les fameuses rencontres avec les requins, mais aussi un endroit mythique pour la plongée en grottes.

A

près deux ans d’attente se présente enfin l’occasion d’un séjour bref mais intense sur Grand Abaco, une des îles Abacos faisant elles-mêmes partie d’un total de 700 îles et îlots posés sur les bancs des Bahamas.

16

Ces bancs sont dispersés dans l’océan Atlantique sur environ 260 000 km2 à l’est et au sud-est de la Floride. Ils sont constitués de plateformes de sédiments calcaires qui se sont accumulés en couches successives depuis plusieurs dizaines de millions d’années

sur une hauteur totale dépassant les 4 500 m. Leur origine remonte jusqu’au Crétacé et même jusqu’au Jurassique, croissant au rythme d’environ 3,6 centimètres de hauteur supplémentaire tous les 1000 ans.


Les variations du niveau des océans ont formé ces dépôts tandis que les îles ont été façonnées non seulement par des apports de calcaire via les courants marins et les vagues mais aussi par le vent.

On retrouve d’ailleurs enfouies en leur sein de fines particules de fer provenant des sables du Sahara et qui confèrent à une partie des formations souterraines des couleurs vives aux nuances de rouge.

Les dépôts de calcaire ont été modelés par l’action chimique de l’eau et des événements géologiques pour donner sous le sol ces endroits magiques qui font partie des plus beaux sites de plongée souterraine de la planète.

17


Le point de chute de l’activité de plongée souterraine, Bahamas Underground, se trouve à Marsh Harbour, la troisième ville des Bahamas et située sur Grand Abaco. Elle y est chapeautée de manière exclusive et de main de maître par Brian Kakuk, ex plongeur de la US Navy et professionnel dans le civil depuis de nombreuses années. A la fois explorateur, scientifique, photographe, guide et instructeur de plongée, il fait partie des grands noms de la plongée. C’est donc un privilège de pouvoir le rencontrer et d’être guidé par ses soins dans ces cavités bahaméennes. Il s’occupe de leur gestion et de leur conservation depuis plus de 15 ans, entre autres au travers de laa «Bahamas Caves Research Foundation», et les connaît comme le fond de sa poche.

qui rappellent un peu celles du NordOuest de la Floride. En quittant la route principale, on emprunte un chemin de terre pendant plusieurs minutes pour se retrouver rapidement au milieu de nulle part. Le relief est la plupart du temps relativement plat mais on peut observer quelques dépressions dans le sol ainsi que plusieurs petites collines de rochers présentant un aspect un peu inhabituel. Il s’agit là ni plus ni moins de dunes pétrifiées. Elles font parties de ces magnifiques paysages des 6 réserves naturelles qui ont été créées sur l’entièreté de l’île. Le gouvernement des Bahamas est en effet très sensible à cet aspect de conservation non seulement de sa faune et sa flore mais aussi de tous ses trésors souterrains. A ce sujet Brian m’explique que la chicane que

des bancs pour les plongeurs. Tout est vraiment pensé pour le confort de ses hôtes, y compris la tonnelle qu’il déploie pour s’équiper à l’abri du soleil… ou de la pluie. L’accès aux entrées des grottes est facile et les décors extérieurs donnent d’emblée une irrésistible envie de se mettre à l’eau. La température de l’eau est agréable, elle avoisine les 22 °C. La combinaison étanche en Néoprène et une fine sous-couche feront l’affaire. Toutes les plongées auront été effectuées en Sidemount, une configuration optimale pour ces lieux, avec blocs en acier et en aluminium en ce qui me concerne, tandis que Brian est un adepte du recycleur latéral. Dès les premiers 100 mètres de pénétration dans cette grotte, c’est le choc et l’extase : les passages sont telle-

D’un haut niveau de professionnalisme il est attentif aux moindres besoins de ses hôtes de sorte que avant, pendant et après la plongée tout se passe de la manière la plus agréable possible et en toute sécurité. Nous voici donc partis pour 4 jours de plongée sur un total de deux sites: «Dan’s cave» et «Ralph’s cave».

nous avons empruntée à mi-chemin sur cette longue route autrement rectiligne a été ajoutée par la suite pour préserver une cavité située auparavant juste sous la chaussée.

ment décorés que ce n’est vraiment pas évident de rester concentré sur la plongée tout en digérant toutes ces informations visuelles qui se bousculent dans la tête. Il faut rapidement se ressaisir et rester concentré pour la suite des évènements car l’environnement est particulièrement fragile et à tout moment on risque d’abîmer de précieuses formations. Chaque plongée apporte son lot d’émerveillement, toujours meilleure que la précédente, et on se demande

Depuis Marsh Harbour une longue route rectiligne mène vers ces sites en direction du sud. Elle est bordée de longues étendues de forêts de pins 18

Une fois sur place c’est le silence complet dans cet environnement exotique du sud de l’île. Mais c’est loin d’être une jungle inhospitalière : au cours du temps Brian a construit de petites plateformes en bois sur lesquelles sont aménagés des supports en bois pour l’équipement ainsi que des tables et


19


vraiment si Brian est sérieux quand il affirme que le lendemain sera encore un cran au-dessus. A la sortie de l’eau impossible de ne pas arborer un large sourire tandis que des images de la grotte continuent à défiler dans la tête pendant de longues minutes, voir des heures. Il y en a qui sont sortis de l’eau les larmes aux yeux me raconte-t-il. La revue vespérale des prises de vue du jour révèle l’ampleur des informations qui se sont présentées mais n’ont pu être toutes décodées en raison d’un «Buffer Overflow» visuel. Brian se révèle être le parfait guide pour ses endroits, non seulement parce qu’ils les connaît mais parce que c’est un passionné. Il ne s’en lasse pas, et ça se ressent: chaque plongée reste pour lui un véritable plaisir. Ses briefings et les plongées sont réglés comme du papier à musique. C’est rassurant mais aussi crucial puisque que tout doit être mis en œuvre pour que les plongeurs puissent cheminer dans les passages sans occasionner des dommages irréversibles. Le plus long de ces briefings, pour la «Fabrique de Verre» de «Ralph’s cave», aura duré ainsi un peu plus de 20 minutes, Brian détaillant presque mètre par mètre tout le parcours, schémas à l’appui. Un peu stressant de prime abord mais indispensable et surtout rassurant de pouvoir se baser sur tous ces points de repère une fois qu’on est dans le bain. La progression avec les longs bras articulés de la caméra reste délicate surtout dans «Ralph’s cave», certains endroits ne permettant tout simplement pas de les déployer. Pour quelques passages, la consigne est aussi de garder la pointe des palmes vers le sol, contrairement aux bonnes manières habituellement inculquées. On découvre dans ce chef d’œuvre de Mère Nature des quantités invraisemblables de formations, de toutes formes, de tailles variées, et souvent très colorées, le tout dans un excellent état de conservation et ce parfois même tout près de l’entrée. Depuis les fins dépôts de poussière de fer du Sahara, de couleur rouge vif, aux colonnes de cristal gigantesques et aux allures de grandes orgues, tout y est poussé à l’extrême. Une partie de ces dépôts cristallins permet de très jolis jeux de lumière par trans-luminescence. Dans la «Ralph’s cave» ces fins dépôts recouvrent des squelettes fossilisés de chauve-souris leur conférant ainsi des allures de fruits confits. Plus loin ils ont 20

sculpté d’imposants piliers aux allures de gâteaux glacés de proportions gargantuesques. Les noms imaginés par Brian pour les différents passages sont évocateurs : la «fabrique de Verre», le «Palais de Cristal» ou encore la «Forêt de Fangorn», en référence à cette forêt imaginaire du Seigneur des Anneaux et demeure des Ents, ces géants aux allures d’arbres. Une véritable gymnastique pour notre propre imagination puisqu’on peut y discerner des silhouettes de rideaux, de pailles, de hallebardes, de pointes de flèche, d’abreuvoirs, de vaisseau fantôme, et j’en passe. Très étonnantes aussi ce sont ces larges colonnes couchées sur le sol à l’horizontale et sur lesquelles viennent se greffer de nouvelles stalagmites ayant poussé à la verticale. Ceci donne une idée vertigineuse du temps qu’il a fallu à la nature pour les fabriquer, au fil des variations successives du niveau des océans et ce au rythme de 1 à 5 cm par millénaire. Des datations effectuées sur ces colonnes leur ont donné un âge variant de plusieurs milliers d’années à plusieurs centaines de milliers d’année. A l’échelle de ces événements nous sommes vraiment peu de choses, probablement juste un court épisode de la longue histoire de la terre mais qui, peut-on espérer, durera le plus longtemps possible si nous le lui permettons. Les informations recueillies lors de l’étude de ces grottes aideront peutêtre justement à mieux comprendre le climat et notre impact sur ce dernier. La configuration en Sidemount offre le plus d’opportunités de plongées sur place mais la plongée en Backmount est également possible pour pas mal d’autres endroits. On peut opter pour deux plongées par jour ou plutôt une seule longue plongée, avec un maximum deux plongeurs pouvant accompagner Brian. Il y a moyen de louer sur place de l’équipement et les gonflages sont parfaitement adaptés aux besoins. La plupart des plongées auront été effectuées aux environs des 20 à 25 mètres avec quelques pointes sur les 40 mètres. Le budget total n’est pas négligeable car l’éloignement et l’insularité sont des facteurs handicapants que soit pour le visiteur ou pour l’exploitant d’un centre de plongée. Les Bahamas sont un paradis fiscal mais la vie y reste chère et les produits d’importation peuvent y être lourdement taxés. Quoi qu’il en soit


le rapport qualité/prix est imbattable et s’y rendre avec un binôme permet d’alléger la note. Une plongée sur un de ces sites vaut d’ailleurs en quelque sorte plusieurs plongées sous d’autres cieux, surtout par rapport au bon état de conservation de sites et au nombre de formations rocheuses ou sédimentaires au mètre carré. L’aéroport est celui de Marsh Harbour (MHH) et il est possible de trouver des tarifs raisonnables depuis l’Europe, via les USA, ou surtout depuis le Nord de l’Amérique. Brian peut s’occuper du logement sur place ainsi que du transport.

Le tourisme sur Abaco est encore relativement peu développé par rapport aux destinations plus connues des Bahamas, comme Nassau. Il ne faut pas espérer pouvoir y faire du shopping de manière extensive. Par contre il est facile de se rendre en bateau sur une des îles plus petites qui bordent ses côtes, comme Green Turtle Cay qui a gardé un charme indéniable datant de la période coloniale. Et surtout en dehors de la plongée souterraine il y a bien entendu la mer, superbe et offrant de belles opportunités de plongées, mais aussi de farniente avec quelques

plages mythiques à visiter, dont celle de Treasure Cay, souvent reprise dans le top 10 des plus belles plages. Dans l’eau, sur terre et sous terre ce fut un séjour inoubliable avec juste une seule envie… y retourner dès que possible. Texte et photos Laurent Miroult http://www.bahamasunderground. com/ https://www.cavediving.pictures/

21


ANWW Dive Day

Fin mai, la Lifras a relayé vers les clubs une invitation de l’Antwerp Wet Wheels pour inviter les plongeurs à l’ANWW Dive Day du 22 juin 2019. L’ANWW Dive Day est un événement par lequel ce club voulait réunir le plus grand nombre possible de plongeurs adaptés avec leurs encadrants, mais aussi des plongeurs et des sympathisants, dans une ambiance conviviale. Cet événement avait lieu au Put van Ekeren et deux plongées étaient possibles. Une station de gonflage mobile était disponible sur place, de même que la possibilité de se désaltérer ou de se restaurer. L’équipe Plongée Adaptée du Royal Wolu Plongée Club a voulu répondre positivement à cette invitation. Nous sommes venus avec 5 plongeurs dont un PA. Nous avons été positivement impressionnés par la bonne organisation de cet événement et par le nombre de participants. C’est déjà la 5ème année qu’ils organisent une grande sortie 22


interclubs à la fin juin. Il y avait plus de 70 plongeurs présents (6 des 10 clubs PA de la Nelos + 1 club Lifras) dont une quinzaine de plongeurs PA. Les 3 emplacements de mise à l’eau n’étaient pas de trop pour nous donner accès au plan d’eau. Sous le splendide soleil de la fin juin, les magnifiques herbiers du site nous ont donné l’impression d’une balade en forêt. A notre demande, nous avons eu l’opportunité de plonger en inter club, en venant rejoindre des palanquées de différents clubs de la Nelos. Belle expérience de multilinguisme qui débouche sur le fait que finalement, une fois dans l’eau, un plongeur = un autre plongeur. Cette expérience est certainement à recommencer l’année prochaine, éventuellement avec la participation d’autres clubs Lifras. Georges Zaniewski Directeur Technique PA Royal Wolu Plongée Club Photos : organisateurs et participants 23


12H de nage 2019 Le CSDC (Carolo Scuba Diving Club) a rassemblé 103 nageurs et une trentaine de personnes pour l’organisation de l’évènement, en janvier dernier, à la piscine «Hélios» de Charleroi. La 5e édition des 12H de nage au profit de la plongée Merci aux organisateurs et aux participants, sans lesquels l’évèneadaptée de Charleroi fut, pour ma part, un des évène- ment ne saurait avoir lieu. ment clés du premier trimestre. Et… A l’année prochaine ! 3e année consécutive que j’y participe, j’en ressors toujours quelque peu fatiguée mais surtout très contente d’y avoir pris part : bonne humeur, émulation, esprit d’équipe… Tous des sentiments positifs qui nous poussent, toute la nuit, à nager et donner le meilleur de nous-même. J’étais contente d’avoir nagé 4 000 m, même si ce n’est qu’une goutte d’eau dans les 373 650 m parcourus durant la nuit, tous nageurs confondus ! Oui oui vous avez bien lu… 373,65 km : nous étions presque au Havre en 12H de nage ! Joy Camel a, quant à elle, parcouru 15 700 m… déjà une plus large contribution… et record individuel des distances parcourues. Chaque nageur s’est donné à 100 %, les équipes se talonnaient et le classement évoluait au fur et à mesure de la nuit… C’est finalement le RASM qui s’est placé en haut du classement par équipes, avec 49 000 m nagés ! Le PAN et le PAC, les deux clubs de plongée adaptée présents, se sont disputé la première place de la catégorie Plongée Adaptée toute la nuit, avec finalement très peu de différence entre les 33 500 et 33 900 m parcourus respectivement. «Les increvables» ont quant à eux parcourus 24 750 m en apnée. Sous l’eau également… les relais incessants ont permis de réaliser 28 200 m en plongée. Etaient également présents : - EPO – ASAC – Aquani – CASAL, formant « l’interclub » (48 250 m) - Némo (47 650 m) - Macareux (45 500 m) - Wolu (41 200 m) Bravo à tous ! 24

Vous pouvez déjà bloquer la date dans votre agenda : La 6e édition se déroulera la nuit du 25 au 26 janvier 2020 Jennyfer Verhoeven, nageuse dans l’équipe du PAC


LA COMMISSION

FEMININE RECRUTE! C

hères Lifrasiennes, Plongeuses, nageuses, apnéistes, hockeyeuses, tsaïstes et photographes, Au début, la plongée était composée majoritairement d’hommes. Actuellement, notre Lifras compte 27 % de dames et jeunes filles, et depuis 15 ans, la ligue compte une commission féminine (COF)! Cette année, la «COF» recrute… Elle recrute des dames «contact» ! Nous aimerions que chaque club de plongée (et la Lifras en compte 127) possède une dame ou homme contact. Notre présidente, Pilar Ruiz, aimerait avoir une personne dame contact dans chaque club. Au jour d’aujourd’hui, nous en avons plus de 60, aussi bien des femmes que des hommes, mais on souhaite que ce chiffre double pour la fin de l’année… Pour ce faire, nous avons besoin de faire sauter les barrières, les préjugés qui existeraient encore et qui pourraient empêcher les femmes à pratiquer la plongée et donc, à venir nous rejoindre! Premier préjugé : les dames à la plongée ne sont que des tricoteuses au bord de l’eau! Si demain on organisait un concours de la meilleure tricoteuse au sein de la COF, je peux vous assurer que vous auriez du mal à en trouver : nous ne savons pas manier ces aiguilles. Par contre, si on organisait un concours d’apnée, de hockey subaquatique, de nage avec palmes, là il y aurait matière à compétition! Donc non, la plongée ce n’est pas que pour les hommes, nous sommes en 2019 et plus au temps de nos grandsparents… heureusement ! Deuxième préjugé : pour être plongeuse, il faut être sportive! Hm, hm,…Mesdames, je vous invite à regarder les hommes dans votre club!

Ils sont loin d’avoir le profil d’Apollon, les «tablettes de chocolat» de Christian Grey ou d’être des athlètes costauds!! Alors oui, là où nous mettons en pratique les techniques enseignées, eux travaillent plus facilement en force… Troisième préjugé : le matériel de plongée est lourd, volumineux ! Oui, les bouteilles sont lourdes, oui le matériel est volumineux, encombrant et oui parfois, il faut savoir palmer pour rejoindre le bateau. Mais, ce serait une erreur que ce soit un obstacle à la plongée pour les femmes. Aujourd’hui, on trouve du matériel adapté à la morphologie féminine et une fois sous l’eau, remercions Archimède et son principe… car on oublie tout (enfin presque…), nous sommes tous pareils face au poids du matériel. Tant les hommes que les femmes doivent le gérer et l’adapter à leur morphologie. Pour rappel, la plongée est un sport d’équipe, on ne plonge jamais seul, votre binôme peut très bien vous aider pour l’entrée et la sortie de l’eau, et non les hommes ne sont pas tous des machos, eux aussi pourraient avoir besoin d’aide pour remonter sur le bateau! Quatrième préjugé : le matériel n’est pas féminin, il est conçu pour les tailles masculines! Et bien non, les constructeurs ont bien compris que de plus en plus de femmes chaussent la palme. Comme on vient de l’écrire, il y a du matériel qui s’adapte à la morphologie des femmes : des stabs dégagées au niveau de la poitrine pour plus de confort, des combis avec les ajustements prévus pour nos attributs féminins, le tout dans des tailles adaptées (XXS à ….) ainsi que de jolies combis avec du rose, du bleu, du vert flash, des masques de toutes les couleurs, des cagoules super personnalisées…

Cinquième préjugé : les femmes ont peur de l’eau! Elle est froide, on y perd pied, on n’y voit rien. Mesdames, dans cette eau vit un autre monde. Un monde magnifique, coloré, calme, reposant, on y découvre des créatures fantastiques, on peut se laisser aller, il n’y a aucun esprit de compétition, on est là pour découvrir, pour faire connaissance, nous ne sommes que des invités dans ce monde. Une fois hors de ce domaine, mais quel bonheur de pouvoir partager toutes ces découvertes avec notre binôme, nos compagnons : hommes ou femmes, nos enfants, nos potes! En conclusion, oui la plongée est une activité pour les femmes! Et nous aimerions partager cette passion, c’est un des rôles de la Commission Féminine, mais nous en reparlerons dans un autre article. En attendant, l’équipe de la COF aimerait qu’au sein de votre club, vous parliez, débattiez de ces préjugés, qu’on y mette une fois pour toutes un arrêt, un stop et puis que l’une d’entre vous vienne nous rejoindre et partage son expérience. Ensuite pourquoi ne pas nous retrouver à l’occasion sur les spots belges et bien sûr continuer de travailler au développement de la parité hommes/ femmes... Pour ce faire, on a besoin de vous : venez nous rejoindre, formons une équipe, développons ce team spirit ! Nous ne vous demanderons pas plus de temps. Avec les technologies actuelles, on se réunit sans devoir sortir de chez soi! Vous pouvez nous contacter via l’adresse cof@lifras.be A très bientôt et au plaisir de se rencontrer, Valérie de l’équipe de La COF 25


7

COMPORTEMENTS POUR AMÉLIORER

VOS PHOTOS SOUS-MARINES Vous vous posez sans doute des questions sur ce que vous pouvez faire pour améliorer vos photos ou vos prises de vue. Comment éviter de rater le moment décisif que vous vouliez immortaliser? Comment ne pas perdre de bonnes photos ou reconnaître les meilleures? Dans cet article je vais partager avec vous 7 comportements à adopter ou à éviter pour améliorer votre technique et votre art de photographe. Peut-être en avez-vous déjà adopté certains, peut-être en découvrirez-vous de nouveaux.

1

BIEN GÉRER SON ÉQUILIBRE En tant que plongeur, nous devons évidement savoir gérer notre flottabilité. Cela fait partie de notre cursus. En fonction de notre expérience, nous sommes plus ou moins entraînés et bons à cela. Si nous voulons devenir un bon photographe sous-marin, il est crucial de rechercher à devenir un maître en stabilité. Cela doit devenir une seconde nature, un réflexe. Nos tympans doivent nous avertir de toute modification pour entreprendre les actions nécessaires afin de ne pas souffrir d’un barotraumatisme, pour ne pas s’écraser sur la faune et la flore sous-marines, pour ne pas soulever un nuage de particules. Profitez donc de toutes vos plongées pour parfaire votre gestion de la flottabilité et ne vous contentez pas de ce que vous avez acquis, chercher à vous améliorer, encore et toujours.

2

FAIRE ATTENTION AUX PALMES Dans le même registre que le point précédent, il faut rester conscient et maître de ses palmes. En fonction de l’endroit où vous vous trouvez, il faudra adopter un comportement adapté. Si vous êtes proche du sol : garder vos palmes vers le haut. Ce n’est pas beau … mais vous êtes le photographe, pas le modèle :-). Si le sol est du sable ou de la roche peu colonisée, elles peuvent être déposées doucement dessus. Si vous êtes le long d’un tombant : essayez de les ramener sous vous ou

26

de les placer sans toucher des gorgones ou autres animaux qui se plaisent dans le courant en se déployant le long des parois. Dans tous les cas, il faut éviter de bouger ses palmes : ce ne sont pas des pieux Franki servant à s’enfoncer dans le sol pour assurer votre stabilité. S’il y a du courant ou que vous avez besoin de stabiliser votre appareil et vous-même, recherchez les endroits où votre empreinte sera minimale… ou cherchez une autre


photo à faire si vous pensez que cela va nuire à la faune ou à la flore. Si vous avez besoin d’une justification plus profitable à la photo elle-même, en voici deux : 1. En minimisant votre impact sur le sol, vous minimiserez aussi l’émission de suspensions qui gâchent vos photos. 2. En faisant attention à votre environnement, vous apprendrez à l’observer, à le découvrir, à le connaître. En le connaissant mieux, vous en serez plus proche et vous pourrez mieux identifier ce que vous y trouvez de magique. Vous aurez donc une meilleure connaissance de ce que vous voulez partager en photo.

4

NE PAS REGARDER LA PHOTO DÈS QU’ELLE A ÉTÉ PRISE

5

NE PAS EFFACER TROP VITE LES PHOTOS

3

PRENDRE SON TEMPS

Surtout pour les sujets farouches, prenez votre temps pour vous approcher. Prenez une photo, approchez-vous un peu plus et reprenez une photo. Le sujet rentre dans son trou? Attendez une minute ou deux (si vous n’êtes pas à 40 ou 60 mètres :-)). Déplacez-vous donc doucement pour ne pas soulever de suspensions, ne pas abîmer le sol et ne pas effrayer votre sujet.

Si vous avez déjà regardé votre photo précédente, que les conditions n’ont pas changé et que vos réglages n’ont pas été modifiés, il n’y a pas de raison de regarder vos photos. Restez concentré sur votre sujet, sur votre cadrage, sur votre composition. Vous serez ainsi prêt(e) à déclencher lorsque votre sujet prendra la pose (je ne parle pas d’une moule ou d’une éponge :-), mais plutôt d’une crevette, d’un gobie, d’un crabe, …). Vous pouvez ainsi capturer le moment, l’instant représentatif de votre sujet plutôt que de regarder votre écran.

Les écrans de nos appareils sont en continuelle amélioration: leur définition, le rendu des couleurs, leur taille, … Cependant, les appareils deviennent plus petits ou du moins on cherche à limiter leur taille et leur poids. Le corollaire est que l’écran reste “petit”. En tous les cas, il sera toujours plus petit que notre écran d’ordinateur. Vous aurez toujours un meilleur aperçu, un meilleur jugement sur votre grand écran. Évitez donc d’effacer prématurément vos photos sous l’eau. Je parle surtout de photos qui se ressemblent : vous avez pris plusieurs photos coup sur coup, elles se ressemblent toutes.

claire) peut se rattraper au développement. Surtout si vous photographiez en RAW.

Mais les détails des différences se verront surtout sur le grand écran. Une photo trop sombre (parfois trop

Il y a donc des tas de cas qui montrent qu’effacer sur le terrain peut être un acte prématuré.

D’ailleurs, en argentique, ce n’était pas possible. D’accord, si la photo est noire parce que vous avez oublié d’enlever la protection, que tout est flou ou que vous avez photographié votre palme par inadvertance, … Libérez la place. 27


6

ATTENDRE POUR TRIER SES PHOTOS

Pourquoi attendre? Pour ne pas être influencé par les ressentis subjectifs du moment de la prise de vue : j’ai eu peur, il y avait du courant, cela n’a pas été facile de prendre la photo, le sujet est incroyable et rare. Vous allez attacher de l’importance à votre photo, vouloir la montrer alors qu’elle est peut-être mauvaise.

Lorsque vous rentrez, chargez vos photos sur votre ordinateur et sauvegardez les. Mettez des mots clefs, faites des identifications si nécessaire.

7

Ensuite, après quelques jours, triez-les : donnez-leur une note, développez-les, publiez-les.

MANIPULER L’APPAREIL SANS LE REGARDER Connaissez votre appareil pour pouvoir le manipuler sans le regarder. Commencez par les fonctions les plus utilisées: ouverture, vitesse, sensibilité, choix du mode (PASM). Cette liste peut-être différente pour vous. Connaissez ensuite l’appel des menus et des raccourcis. Cela vous permet de préparer l’appareil photo pendant l’approche de votre sujet sans le perdre de vue et d’être prêt lorsque vous êtes à sa hauteur. CONCLUSION Vous voici armés de quelques suggestions de comportements qui vous aideront, comme moi, à réussir plus de photos, à mieux vous exprimer photographiquement au fur et à mesure que vous les adopterez et que vous les maîtriserez. Texte et photos : Pierre-Bernard Demoulin Instructeur photographe sous-marin

28

En laissant un peu de temps à nos sentiments, nous percevrons mieux ce qui est réussi et qui en vaut la peine. L’objectivité prendra l’ascendant sur la subjectivité.


29


Championnat d’Europe CMAS d’apnée indoor 2019 à Istanbul

Pour la quatrième fois, une équipe belge représentant la FEBRAS et comprenant des membres du Wolu ainsi que du Sealover participe à des compétitions internationales : en 2016, la Lifras envoie Isabelle Gillet, Marc Verstappen, Andy Buhl, Frédéric Willem et Marc Frognet au championnat du monde d’apnée à Lignano Sabbladoro (Italie). L’équipe reçoit également un soutien du club du Royal Wolu Plongée Club en sus de celui de la Lifras. En 2018, Arnaud Collard et Olivier Vilain de la Figuera se rendent au championnat du monde, aussi à Lignano Sabbladoro. Cette année, la Lifras a soutenu Arnaud Collard, Marc Verstappen, Marc Frognet et Olivier Vilain de la Figuera pour leur participation au championnat d’Europe à Istanbul (Turquie). 30

Chaque fois, nous sommes revenus avec de nouvelles performances et de nouveaux records de Belgique. L’accueil à Istanbul était parfait, mais au niveau des épreuves, nous avons regretté la séparation entre les hommes et les femmes, ce qui ne se fait généralement pas ailleurs ... Les disciplines programmées à Istanbul étaient les suivantes : 1. Apnée dynamique sans palmes (DNF). 2. Apnée statique (STA). 3. Apnée endurance 8 x 50 m. 4. Apnée dynamique bi-palmes (DYN BF). 5. Apnée speed 100 m. 6. Apnée dynamique avec monopalme (DYN). 7. Apnée endurance 16 x 50 m.

De plus, une discipline en démonstration a été organisée pour la première fois : le relais 4 x 100 m, auquel l’équipe belge a participé sans démériter face aux champions de la discipline que sont les nageurs avec palmes russes et allemands. C’est grâce à nos entraînements au Poséidon que nous avons pu arriver à ces résultats, grâce aussi à l’esprit d’équipe qui règne entre nous et d’une manière générale au club : merci à l’ensemble des membres du Wolu de nous avoir laissé de la place, parfois même dans une piscine bondée ! Sur place, une fois les épreuves administratives passées (merci au secrétariat de la Lifras pour sa rapidité d’intervention), nous avons eu une journée pour nous acclimater aux piscines et à la température de l’eau.


piscine ainsi que lors d’une discussion individuelle entre le capitaine/coach et les compétiteurs. Vendredi, c’est l’apnée dynamique bi-palmes (DYN BF), qui sera la dernière épreuve officielle pour l’équipe belge. Durant cette épreuve, le travail collectif de notre équipe a été salué par plusieurs autres nations qui ont souligné la cohésion du groupe et les belles performances réalisées par nos athlètes. Samedi, c’est le dernier jour de la compétition avec l’épreuve de dynamique monopalme et le relais 4x100 m speed en démonstration. NOS RÉSULTATS À ISTANBUL : Marc Verstappen fait 176,12 m en DYN Bi palmes à moins de 50 cm du record de Belgique, il est 9e et c’est son record personnel. Olivier Vilain de la Figuera est 13e dans la même discipline. Marc Frognet est 11e en statique et bat le record de Belgique avec 6’59’’58’’’. Merci à tous ceux et toutes celles qui nous ont suivis sur internet et nous ont soutenus via leurs smartphones, merci à notre sponsor SUBEA, aux clubs Royal Wolu Plongée Club et Sealover, à la Lifras et particulièrement à Thierri Fontaine, qui a été proactif du début à la fin de cette belle aventure. Malheureusement, Arnaud passe une très mauvaise nuit et arrive fatigué à la première épreuve (DNF), ce qui provoque le Black-Out (perte de connaissance) qui l’élimine de la suite de la compétition ....Il fera preuve d’une belle force morale et mettra toutes ses compétences et son entraînement au service des trois autres compétiteurs....un coach n’est pas un luxe mais une nécessité si on veut des résultats !

Marc Frognet et Arnaud Collard Instructeurs apnée Royal Wolu Plongée Club

Le jeudi, c’est l’épreuve d’apnée statique. C’est une discipline qui nécessite une grande force mentale en plus d’une préparation physique rigoureuse. Afin d’accompagner l’athlète durant sa performance, un coach est nécessaire. Celui-ci s’occupe de tous les aspects pratiques afin que l’athlète n’ait à s’occuper que de sa performance. Ainsi le coach signale son athlète aux juges, prend en main l’échauffement de ce dernier, l’amène au poste de compétition, lui répercute le top officiel et l’accompagne tout au long de sa performance. Afin de permettre à Arnaud de s’occuper des 3 athlètes de l’équipe belge, les annonces de ces derniers ont été calculées pour laisser assez d’intervalle. La veille de l’épreuve, une répétition des protocoles de chacun a eu lieu dans la 31


La carrière de

CARACTÉRISTIQUES La carrière de Barges (Pont de Rieu) date du 19ème siècle. Elle est l’une des plus importantes des environs de Tournai à cette époque, Il s’agit de la carrière Delwart. C’est elle qui nécessita le détournement de l’antique chaussée romaine. Il s’agit d’une carrière de calcaire argilo siliceux, gris à gris sombre, en bancs d’allure régulière ou onduleuse. Assez riche en fossiles : brachiopodes articulés. Profondeur 49 m. FAUNE ET FLORE Brochets, carpes, perches, silures, écrevisses, élodées, éponges, moules, etc. INTÉRÊTS Des vestiges importants de l’ancienne activité de la carrière sont encore bien visibles à différentes profondeurs. Divers bâtiments et remises ainsi que des épaves de voiture, baignoires, amphores, et d’autres choses complètent ce qui peut être vu lors des explorations de plongée. OBJET La gestion de la plongée sportive a été confiée par la ville de Tournai, propriétaire du site à L’ATP (Association Tournaisienne de Plongée). Elle est composée de 3 écoles de plongée tournaisiennes toutes affiliées à la Lifras : • ARAS - Association de recherches et activités sous-marines ASBL • AST - Aqua Sub Tournai ASBL • CPT - Club de plongée de Tournai ASBL

32


Barges

PLONGÉES Qui peut plonger à Barges ? Les plongeurs affiliés à un club appartenant à l’unique fédération nationale non commerciale reconnue par la CMAS - en Belgique : les membres de la FEBRAS (Lifras – Nelos) - en France : les membres de la FFESSM Plongées possibles : Enfant, Apnée, Adaptée, Nuit, Trimix, Recycleur Activités interdites : Scooter, Navigation, Natation, Pêche. Limitation obligatoire maximale 40 m pour tous. PERMANENCES Samedi 9h00, fermeture de la carrière à 12h00 - Permanence par le CPT ! ... la carrière est fermée aux clubs le samedi après-midi et n’ouvre que sur demande pour des activités spéciales (plongées exercices, formations pour candidats moniteurs, formations diverses …) Dimanche 9h00, fermeture de la carrière à 12h00 - Permanence par l’ARAS ! ... il n’est pas possible de rester sur le site de la carrière entre 12h00 et 14h30 Dimanche 14h30, fermeture de la carrière à 17h30 - Permanence par l’AST

SUR INVITATION En dehors des permanences, il est possible de venir plonger en semaine le soir sur invitation d’un des trois clubs et dans le respect du ROI de la carrière. PRIX DE LA PLONGÉE 4,00 € payables sur place. Attention, Le nombre de plongeurs présents sur le site est réglementé, et vu la forte demande, il est demandé aux clubs de bien définir le nombre de réservations. La somme réclamée aux clubs se fera sur base minimum de la réservation. Ex : vous réservez pour 10 et venez à 6, vous devrez vous acquittez de 40 € et pas 24 €, et si vous venez à 12, de 48 €. Le responsable de permanence peut également refuser l’accès si le nombre de plongeurs dépasse de plus de 20 % celui de la réservation. EQUIPEMENTS Mises à l’eau : • 4 mises à l’eau sont possibles, 3 pontons + 1 mise à l’eau en pente douce • 3 plateformes d’exercices à 20, 30 et 40 m • Balisage pour les 500 et 1 000 m de palmage au départ de toutes les mises à l’eau

Vestiaires : 4 vestiaires chauffés sont à la disposition des plongeurs, les vestiaires 1 et 3 sont équipés d’une grande bouteille d’O² en réserve. Des sanitaires sont situés dans le premier bâtiment qui possède une grande salle de rencontre où peuvent se donner les briefings et débriefings. Un DEA se trouve à l’entrée de ce local. Afin de ne pas faire concurrence aux restaurateurs tournaisiens tout proches du site, l’ATP a fait le choix de ne pas développer une cafétéria. COORDONNÉES ATP - Association Tournaisienne de plongée Rue Saint-Maur 22 (anciennement rue du Pont-à-Rieu) 7500 Tournai Coordonnées : 50°35’27.60 N - 3°23’42.00 E Réservations Arnaud Wartel : 0474 31 18 06 Adresses de contact des clubs : ARAS : secretariataras@gmail.com CPT : Info@cptournai.be Aquasub : secretariat.aquasubtournai@gmail.com 33


Voyage du Wolu à Une fois n’est pas coutume, j’ai proposé, en septembre 2018, d’organiser pour mon club, le Wolu (Bruxelles), un voyage plongée à Bodrum en Turquie. Certaines levées de boucliers ne se sont pas fait attendre : il n’y a rien à voir en Turquie, ils ont tout tué. Et bien détrompez-vous. Il y a de quoi y passer une semaine bien remplie à plonger et ce à un rythme des plus calme. Samedi 25 mai : décollage de Zaventem via Tui pour Bodrum. Arrivée sur place 5 heures plus tard via une halte à Izmir. Un petit transfert de 45 minutes et nous voilà sur la terrasse de notre hôtel le Marina’da à Bitez, juste à côté de Bodrum. L’accueil est chaleureux. Malgré l’heure tardive, les propriétaires nous accueillent gentiment, ils ré-ouvrent même leur cuisine pour nos estomacs affamés. Pas de choix de menu : une bonne frite aux épices, spécialité locale accompagnée d’une Tuborg Unfiltred (digne de nos bonnes bières belges). L’hôtel est simple, la cuisine locale excellente, les chambres très fonctionnelles et très propres.

Plongée sur le site de «Bubbles Cave» au pied de l’île de Karaada (Black Island) 34

Dimanche 26 : le soleil se lève, nous découvrons à la lumière du jour notre lieu de villégiature et son excellente implantation pour la plongée : en effet nous devons simplement traverser la route pour rejoindre le bateau de plongée. Mais gardons notre rythme cool, le rendez-vous bateau n’est qu’à 9h45 pour un départ à 10h00. En attendant, nous dégustons un excellent petit-déjeuner local qui nous fait redécouvrir le vrai goût des tomates! Nous partons enfin pour la plongée. Le bateau (je vous renvoie à la photo qui sera plus parlante) est confortable et très bien équipé. Il y même des toilettes! Nous partons avec le centre Aquapro Bitez, géré par Kenan et Joby.


Bodrum Et là miracle de la Turquie, no stress, pas de précipitation. Kenan mène de main de maître son bateau sur les sites de plongées et nous fait commencer notre séjour par une première épave entre 18 et 25 mètres. L’eau est transparente, la visibilité excellente qui fait que même avec 1* limité à 20 mètres, il est possible de lui faire ressentir le plaisir de plonger sur une épave. Entre les 2 plongées, Joby, nous a préparé un petit encas et nous voilà partis pour une plongée le long de la côte, avec des calamars, des poissons trompettes, des barracudas, ... même si ce n’est pas l’aquarium façon El Gouna, la vie est là et les reliefs sous-marins sont splendides. Après nos 2 plongées, nous rentrons docilement au port vers 16h pour un plongeon dans la piscine et un préapéritif ou pour d’autres, une balade dans les alentours. L’apéro est à 19h30 suivi d’un souper local. Lundi 27 : c’est très simple, on prend le dimanche 26, on change de sites de plongées mais avec le même rythme cool de la veille et qui persistera pour le restant de la semaine... Je vous invite à découvrir quelques photos de nos plongées.

Avion : Dakota C47 encore au large de Karaada (Black Island) pour une plongée entre 17 et 32 m Bateau de garde-côtes turc de 25 m de long et 15 de haut. Il se situe au large de l’île Karaada (Black Island) au large de Bodrum. La plongée se fait entre 18 et 26 m.

Lors de notre séjour, on aura pu faire 12 plongées limitées à 30 m, règle turque oblige. Nous avons visité 3 épaves : un patrouilleur, un avion C47 et un petit cargo. Une des plongées nous a amené dans une caverne où la sortie se fait par le plafond, chouette expérience de stabilisation. Et les autres : une patate en pleine eau, quelques tombants, ... et pour couronner le tout nous avons pu voir pas mal de cigales de mer. Au niveau du budget, avec l’hôtel en demi-pension, le vol, les plongées y compris les encas du midi, nous nous en sortons pour un montant de +/- 850 euros pour une semaine complète.

35


3 photos de l’épave d’un tanker à eau de 39 m de long et 17 de haut. La plongée se fait à nouveau au large de l’ile de Karaada (Black Island) entre 20 et 36 m

Cygale et Poisson scorpion rencontrés lors de nos plongées

36


Pour conclure, il y a une dizaine d’années, je proposais au Wolu de relancer les sorties club lors du long weekend de l’Ascension avec comme premier voyage une sortie dans la région des Abers en Bretagne pour plonger sur l’Amoco Cadiz. Là encore certains freins avaient dû être levés mais la sortie fût une expérience splendide et je sais que suite à cette sortie bon nombre d’entre vous ont pu tester le centre de Ludo à l’Aber Wrach. Alors pourquoi ne pas tenter Bodrum et ses épaves...

Bateau de plongée, le Vertigo

Pour vous aider à mettre en place votre voyage : • Hôtel Marina’da : Demander Erkan de ma part. • Aquapro Turquey Bodrum : Demandez Joby de ma part. Bruno Belchior du Royal Wolu Plongée Club Entrée de l’hôtel Marinada

Le groupe du Wolu avec en avant plan Joby, notre hôte et Erkan à la barre du bateau

37


i m a i M

Coupe du Monde de nage avec palmes

à

En mai dernier, deux nageuses de l’Aquani-Nivelles ont traversé l’Atlantique pour participer à une manche de la Coupe du Monde de nage avec palmes à Miami. L’Aquani a dans ces rangs en cette année 2019, Valerya Baranoskaya, Russe et recordwomman du Monde sur 200 M surface et Joy Kamel recordwoman belge sur plusieurs distances. Valerya et Joy ont porté très haut les couleurs du club et de surcroît de notre ligue, 5 courses et 4 podium, du jamais vu pour la NAP belge !! -Valerya : 1ère sur 200 m surface et 2e sur 100 m surface. 38

-Joy : 2e sur 400 m bifins, 3e sur 200 m bifins et 5e sur 100 m bifins. Ces résultats sont le fruit d’heures et d’heures d’entraînement et de sacrifice...nous pouvons être fier dans notre petite Belgique de rivaliser avec des gros clubs de grands pays...comme l’Allemagne, l’Italie, la France, l’Ukraine ou la Colombie,...malgré toutes nos difficultés rencontrées...les piscines, les budgets,...

Merci à tous les gens qui nous ont aidé à mener ce projet, tant pour l’aspect financier que logistique.. Dominique André Président Aquani-Nivelles


UNE COMPÉTITION DE PROMOTION OUVERTE À TOUS Cette année la commission avec l’aide du club LGM organisent une compétition de promotions ouvertes à tous, licenciés ou pas, débutant, confirmé ou compétiteurs… En parallèle de cette compétition, la commission organise une formation de juge NAP Lifras niveau 1 ouverte à tous les membres lifras, durant cette formation, vous pourrez connaître un peu plus la NAP et son fonctionnement. Les places sont limitées !!!

Open de Liège :

Formation de juges :

Date : dimanche 20/10/19 Horaire : 13h00 à (+/-) 18h00 Adresse : Rue Nicolas Spiroux 55 4030 Grivegnée

Date : dimanche 20/10/19 Horaire : théorie 09h00 à 12h00 - pratique et évaluation durant l’Open de Liège (13h00 à 18h00) Adresse : Local intergénérationnel Rue des Déportés - 4030 Grivegnée Formation gratuite - repas offert. Prérequis · Avoir 18 ans révolus, · Être en ordre d’affiliation à la LIFRAS, · Avoir une fibre de sportif, · Disposer, au minimum, du niveau B2(1) en langue française, · Connaître les grandes lignes du règlement CMAS nage avec palmes (2), · Envoyer à la commission NAP une lettre de motivation pour la candidature.

Pour tous les nageurs, licenciés ou non. Inscription : 7€ / nageur. Informations : info@lgm.be

(1) utilisateur indépendant : Peut comprendre le

contenu essentiel de sujets concrets ou abstraits dans un texte complexe, y compris une discussion technique dans sa spécialité. Peut communiquer avec un degré de spontanéité et d’aisance tel qu’une conversation avec un locuteur natif ne comporte de tension ni pour l’un ni pour l’autre. Peut s’exprimer de façon claire et détaillée sur une grande gamme de sujets, émettre un avis sur un sujet d’actualité et exposer les avantages et les inconvénients de différentes possibilités. Ceci est repris du CECRL Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues. (2) Celui-ci sera mis à disposition des candidats sous format électronique en version française. Cependant, en cas de litige, c’est la version anglaise qui est la référence ; une connaissance passive de cette langue est un avantage.

Information et inscription : yves.vandeweerdt@gmail.com

39


La plongée, sport de machos? «Et vous, cela ne vous intéresse pas de faire de la plongée?» m’a demandé un responsable (un homme!) du club où mon fils venait de s’inscrire. C’est cette question qui a fait germer en moi l’idée de plonger. Certes, je crois que j’en avais toujours rêvé : les images du beau Jean-Marc Barre dans Le Grand bleu ou la voix sous-marine de Nicolas Hulot avaient baigné mon adolescence. De plus, je suis plutôt une bonne nageuse, je fais du snorkeling en vacances et j’adore la mer. Mais de là à franchir le pas, à mon âge et avec assez peu de condition physique … Mais Carpe Diem, je me lance ! Pas beaucoup de dames au club, deux pionnières, quelques jeunes filles, et puis nous : deux puis trois, quatre, cinq, six … enfin, de plus en plus. Dès le début me voilà prévenue : «on porte soi-même son matériel, sinon on va s’inscrire au ping-pong», «on est l’égale de l’homme» dans les obligations aussi et «les plongeurs sont machos» me dit une plongeuse expérimentée… ah bon? Quoi, cette bande de mecs accoudés au bar parlant Nitrox, deuxième étage, surpression pulmonaire, joint, compresseur,… pendant que ces dames font la vaisselle, un tantinet macho? Pas possible! C’est vrai qu’au début, ils nous regardaient un peu de travers, avec un air dubitatif. Accepter la gent féminine et qui plus est, dans le but de plongée loisirs et pas de plongée sportive, ne fut pas chose aisée. Tout se perd ma bonne dame, dans le temps, du temps des Fenzy, des réserves d’air manuelles, des dinosaures, … il n’y avait pas trop de gonzesses. Il faut dire qu’on leur a fait voir aussi. Six mois pour arriver à faire un vidage de masque, pour ma part, une panique

40

à la première plongée avec mon moniteur national (merci de m’avoir obligé à replonger tout de suite sinon je n’aurais plus mis les palmes dans un lac), des cours théoriques avec crêpage de chignons entre filles pour des broutilles, des questions sans fin sur la physique et les calculs de tables (remarquez, j’ai enfin compris à quoi servait la loi d’Archimède, que je connaissais encore par cœur 30 ans après l’avoir apprise à l’école), des larmes pour les exercices ratés, … Même si ces Messieurs sont parfois maladroits dans leur communication, même s’ils ne prennent pas de gants, même s’ils sont durs avec nous, nous nous sommes apprivoisés, tel le renard et le Petit Prince. Petit à petit, ils ont vu notre persévérance, l’assiduité de certaines d’entre nous, l’envie de progresser, à notre rythme et avec nos capacités et ils ont fini par nous accepter. Puis, je me suis aperçue que nous n’étions pas si différents, lorsqu’au fils du temps, les langues masculines se délient, on apprend qu’eux aussi ont parfois eu des difficultés et que tout ne s’est pas passé sans mal … ah ah … vous voyez … tous égaux. Quoi que les bourdes des dames sont plus facilement colportées (pour rire bien sûr!) que celles des hommes, m’assure une amie. Peut-être les plongeurs ont-ils tendance à avoir une mémoire … de poisson rouge? En tout cas, je n’ai aucun regret : le plaisir d’apprendre, de se dépasser, de partager une activité et des moments de connivence avec mon fils, sous l’eau ou au bureau pour réviser les cours théoriques, les bières au bar après l’entraînement, les fous rires lors des weekends de plongée, les taquineries, les encouragements ou les coups de pied aux fesses pour nous faire progresser,… Rien, je vous dis, je ne regrette rien…

Alors, les filles de mon club, quel que soit votre âge, je veux vous rendre hommage : Annette, Aurélie, Chloé, Elsa, Isabelle, Marie-Claire, MarieJeanne, Maureen, Myriam, Nathalie, Sara, Virginie,… Ah… juste pour information, dans notre club : 15 femmes et 31 hommes y sont inscrits. Les chiffres de la LIFRAS en 2018 sont les suivants : 5004 plongeurs et 1812 plongeuses. Plongeurs

Féminin

Masculin

Adultes

1669

4775

Enfants

131

215

Adaptés

12

14

Chiffres LIFRAS-2018

Mesdames, nous représentons donc environ 27% des plongeurs LIFRAS, pas si mal, persévérons! Et chapeau à toutes les plongeuses de notre fédération de voguer parmi tous ces hommes ! Alors, les plongeurs, machos ou pas? A vous de vous faire votre avis ! Au sujet de l’égalité hommes-femmes en sport, article très intéressant dans le Vif, numéro 27 du 4 juillet 2019 intitulé Après les dix pas en avant du Mondial féminin, 9 pas en arrière. L’auteure et journaliste Lucie Brasseur, qui a écrit le livre MeFoot, y explique «J’ai été élevée par des intellectuels qui m’ont toujours dit que le seul moyen de s’émanciper pour une femme résidait dans les sciences, la littérature… […]. En commençant mon enquête, je n’avais pas conscience que le sport pouvait à ce point être un outil d’émancipation. Par la pratique sportive, on lutte contre toutes les discriminations, le sexisme, le racisme, l’homophobie, l’âgisme… Et le sport est plus facile d’accès que la culture ». A méditer !

Solange Mélon Club EASA-Aubange


Votre croisiériste belge en mer Rouge

Croisières au Soudan de février à mai Croisières en Egypte de mai à décembre Tél Belgique : 0470 34 55 13 - Tél Egypte : +20 115 302 27 81 info@oceanos-safari.com - www.oceanos-safari.com - Facebook : OceanosSafari

41


Les dangers de la prise d’images en plongée Le plongeur «eco» photographe!

(fonctionne aussi pour ceux qui ont une gopro à la place du cerveau...)

Gros bloc 15l acier (une enclume)

Phare ultra puissant pour aveugler les poissons

Appareil photo (5 mois de ton salaire)

Ceinture avec 10 kg de plomb (en plus du 15L acier...)

! g n i l !b

Les appareils de prises de vues sousmarins se démocratisant de plus en plus, le nombre de plongeurs équipés de caméras et appareils photo est en constante augmentation. Un phénomène étroitement lié à ce constat est l’explosion de la tendance à partager sur les réseaux sociaux les activités qui ont été réalisées. 42

!! ! c a !!!cr

Ces deux éléments signifient que la probabilité est grande d’être vousmême équipé d’appareil de prise de vue ou de vous trouver dans une palanquée avec un ou plusieurs plongeurs équipés de la sorte. La beauté du monde sous-marin est telle que cet engouement est parfaitement compréhensible.

Néanmoins, l’enthousiasme débordant et le désir ardent (voire frénétique) de prendre de belles images peuvent entraîner le plongeur vidéaste ou photographe à adopter des comportements peu adéquats : agité, distrait, voire inconscient de ce qui se passe autour de lui, on peut même dans certains cas parler d’attitude autistique. C’est là où le danger réside.


LES DANGERS POUR SOI Nous l’avons tous constaté, la prise d’images peut prendre du temps. Le plongeur, affairé à multiplier les images, ne se rend pas toujours compte du temps qui passe. Il risque alors de se laisser distancer par sa palanquée et se retrouver seul. Plus grave, obnubilé par ses prises de vues, il n’est pas rare pour un photographe/vidéaste de poser le genou ou le coude à un endroit où se trouve un autre animal, qu’il n’a pas vu. Piqûres ou morsures peuvent alors survenir et causer de graves blessures. Vous avez peut-être entendu l’histoire de Steve Irwin, un Australien animateur de télévision surnommé le «chasseur de crocodiles». Le 4/09/2006, lors d’un tournage sur la grande barrière de corail, il s’est couché sur un fond de sable sans avoir vu une raie pastenague cachée sous le sable. L’aiguillon de la raie lui a transpercé le cœur et provoqué le décès du plongeur.

Dès lors, ces équipements constituent autant de dangers pour la faune fixée et la flore. Il est cocasse de voir un plongeur terminer sa plongée en Zélande avec un paquet de sargasses (algues brunes) emportées par le manomètre ou l’octopus, mais cela représente néanmoins une destruction de cette algue et de la faune qu’elle abrite. En mer corallienne, le préjudice est encore plus grave s’il s’agit de coraux qui ont été endommagés.

Mouais... bof... dommage que le corail soit en si mauvais état!!!

«petit souvenir»

étoile de mer

DANGERS POUR LA FAUNE Nous pouvons poursuivre le scénario du photographe/vidéaste affairé, qui ne fait pas très attention à son environnement et donne de vigoureux coups de palme dans des coraux qui ont mis quelques centaines d’années à croître. Tout aussi préjudiciable, la tentation de faire sortir l’animal hors de son trou. «La murène / pieuvre est cachée dans son trou, je vais prendre mon tuba pour la chasser en-dehors et faire de belles images». Sans doute ne savez-vous pas que les pieuvres ont un cœur fragile et que des plongeurs qui «jouent» trop longtemps provoquent une crise cardiaque chez cet animal. Pareil pour le poissonglobe, que des plongeurs veulent voir ou photographier en mode «gonflé». Mais comme quelques minutes plus tard d’autres plongeurs feront la même chose, la survie du poisson est réellement menacée. Il est également important de veiller à ce que l’équipement de tous les plongeurs de la palanquée soit «compact». En effet, tout ce qui «traîne» constitue un danger pour la faune. De quoi s’agit-il? Fréquemment, trois parties d’équipement ne sont pas suffisamment attachées et «traînent» ; le manomètre, la lampe et l’octopus.

Un autre aspect est à prendre en considération : l’éclairage souvent fort puissant que les photographes utilisent aveugle le poisson. Si la durée ou le nombre de prises de vues sont élevées, vous rendez le poisson aveugle pour quelques minutes à quelques heures. Il est peut-être judicieux de ne pas s’attarder trop sur un animal et limiter ainsi le préjudice pour lui. LE RESPECT Comme disait le «philosophe» JeanClaude Van Damme, il faut rester «aware», c’est-à-dire conscient de ce qui se passe autour de nous. Donc, pour vous-même comme pour les autres, vous pouvez promouvoir un minimum de discipline, d’attention et de respect. Ne perturbez pas la faune, vous pensez probablement ne rien faire de grave, mais les dégâts sont parfois plus importants que ce dont vous vous rendez compte.

Ne négligez pas non plus votre rôle de chef de palanquée, qui consiste également à promouvoir l’enseignement et à montrer le bon exemple. Si vous voyez un plongeur débutant en difficulté avec son gilet, vous l’aidez à améliorer ses mouvements. Il en est de même pour le respect de la faune/flore. N’hésitez donc pas à tapoter sur l’épaule d’un membre de votre palanquée pour lui signifier de laisser un animal en paix ou lui montrer qu’un corail se trouve à proximité et risque d’être

ordi en erreur comatule

endommagé. Très peu de plongeurs vandalisent délibérément le milieu, vous pourrez donc leur enseigner à être plus vigilant vis-à-vis de leur environnement. L’augmentation de prises de vues sousmarines peut être une bonne comme une mauvaise chose. Tout est dans le «comment». Si ces vues sous-marines contribuent à la prise de conscience du grand public de la beauté des océans et de la nécessité de les préserver, c’est magnifique. Par contre, si ces images sont prises au prix de la destruction de la faune, c’est vraiment déplorable. Alain Simon, Doc. Sci. Zool, club Aquanaute, AM 11.730

Illustrations basées sur des dessins de Max Starton 43


VALIDATION DES ÉPREUVES

DES PLONGEURS NELOS Mesdames et Messieurs les moniteurs Lifras, Voici une information au sujet de la validation des épreuves des plongeurs Nelos par des moniteurs Lifras. Elle vous est transmise par Sven Vandekerckhove, Directeur Technique Nelos. Au sein de la BEFOS/FEBRAS, les épreuves en milieu naturel pour l’obtention des différents brevets peuvent être surveillées et validées par un moniteur de l’autre Ligue. Bien entendu, elles sont réalisées selon le protocole de la Ligue du candidat. Philippe Pittier DTF

LES EXERCICES AVEC UN CANDIDAT DU NELOS Depuis 2019, les exercices pour les formations Nelos sont administrés dans le système digital DIVES («digitaal verificatie systeem»). Malheureusement, il n’est actuellement pas possible de donner accès aux moniteurs hors Nelos. Avec cette information, nous souhaitons présenter le système DIVES afin que les moniteurs Lifras puissent continuer à surveiller et valider des épreuves des membres Nelos.

1. Que doit faire le moniteur Lifras? • Avant la plongée, le moniteur Lifras vérifie sur la carte de certification dans DIVES, sur le portable du candidat, si l’exercice peut être effectué : les épreuves qui peuvent-être faites, sont visualisées par un carré blanc (= «te doen»)

• Après la plongée, le moniteur Lifras signe l’exercice et le résultat dans le carnet du plongeur avec son nom et son cachet. 4 44


2. Que doit faire le candidat Nelos ?

Snorkeling ouPlongée

2020

FLORIDE

Fev-Mars

• Montrer la carte de certification du moniteur Lifras (via smartphone ou une copie papier) • Enregistrer la plongée dans DIVES avec comme binôme « Technical DIVES-Lifras INSTRUCTEUR » • Mettre le nom d’instructeur dans le DIVES chat • Demander à son responsable de formation de donner une dispense pour l’exercice en bas du carnet.

O c t - N ov Avril

En snorkeling ou en plongée, rencontre avec les lamantins et, en préambule, la découverte photographique en trail-kayak du Crystal River National Wildlife Park... L’hiver est la période où les lamantins se concentrent généralement dans la Crystal River.

Ce n’est pas si compliqué mais ce n’est plus sur papier. Si, par contre, ce n’était pas encore tout-à-fait clair, toute question peut être envoyée à duikonderricht@nelos.be . Sven Vandekerckhove Directeur Technique Nelos

MER ROUGE

PHILIPPINES

Une immersion dans une nature luxuriante et une biodiversité surprenante. Une diversité des fonds marins abritant le plus riche écosystème marin au monde,

20A Pl. Communale - 6230 Pont-à-Celles Renseignements, dates et prix + 32 (0)71 84 54 80 contact@nature-terroir.com www.nature-terroir.com 45


Stage Coppens 2 Nous étions 5 plongeurs à nous être présentés comme Candidats Moniteur Fédéraux 2020 à l’inscription au Stage Coppens. Un petit clic dans le formulaire PC, un petit commentaire «Bonjour Manu, sera-t-il possible de «travailler» comme des candidats afin de voir ce qui nous attend l’année prochaine….» et c’est parti… Benoit : «En ce qui me concerne, le stage Coppens 2019 est mon second. Le premier s’était déroulé en 2017 en tant que 3 étoiles PPA. Comparativement, les premières heures ont été identiquement les mêmes : arrivé seul au stage et sans s’être préparé organisationnellement pour le stage. Par contre cette fois dès l’arrivée, c’est-à-dire, trois heures après notre débarquement au Lavandou, distribution des premières feuilles de palanquées, ça change!».

En tant expérien Jean-Baptiste : «Pour ma part, j’ai déjà effectué quelques stages Coppens, mais jamais comme futur candidat» Pour Claude, Christian et Michel, c’était une première. Michel croise ‘’Manu’’ (Emmanuel Backx – Moniteur National et organisateur du stage pour ceux qui ne le connaîtraient pas) : «Bonjour Manu, tu sais comment ça va se passer pour nous Candidats 2020?» - «Ne t’inquiètes pas, tu vas voir, tu seras un peu observateur, puis SerreFile, etc. Tout se passera bien» Le briefing d’introduction au stage fixe les choses : on est ici pour apprendre en toute sécurité. Alors dans ces conditions, allons-y. S’en suit l’affichage des premières feuilles de palanquées. Nous cherchons nos noms sur celles-ci, «un tel» sur l’Amorgos et CMF SF (lire Candidat Moniteur Fédéral – Serre-File). Ouille, Manu quand il te dit ne t’inquiètes pas tu «bosseras» dans la mesure du possible, je pense qu’il ne rit pas et qu’il doit y avoir très peu d’impossibles. Puis nous cherchons nos compagnons de palanquée.

46

Benoit : «Nous faisons partie de palanquées composées d’un CMF2019 ou 2020, d’un ou deux MF et d’un MN. Tout cet encadrement et ce savoir-faire rien que pour nous!, du lever au coucher, dans l’eau comme en dehors, sur terre et en mer. Autant donc, en profiter un maximum! Parce que si nous, candidats, ne sommes pas de la partie, eux, les moniteurs, ne se privent pas pour nous mettre dans des situations auxquelles nous ne nous attendions pas»! Claude : «Les premiers briefings sont déstabilisants, même en tant que Moniteur Club, il reste tellement de choses à découvrir et à apprendre. Nous avançons de surprises en surprises » Là, nous comprenons assez vite que nous allons être testés sur nos capacités à trouver des solutions pour faire plonger toute notre palanquée dans les meilleures conditions et à répondre aux plus de souhaits possibles en toute sécurité. En résumé : «si toi Fédéral tu ne trouves pas de solution, sur qui d’autre pourrais-je compter». Et sous l’eau, nous serons testés sur nos capacités à ramener tout le monde au bateau avec le sourire permanent à


2019

Je préfère ici ne pas trahir la surprise que certains jeux de rôles créent. Mais, cela ne fait plus de doute, pour être Moniteur National, il faut un certain talent d’acteur. Entre les plongées, nous animons des thèmes à table et tant pour ceux-ci que pour les exercices à réaliser dans l’eau, aucune différence n’a été faite (ou ressentie) entre les candidats 2019 et 2020. Nous avons donc directement été mis dans le même bain, coachés et débriefés pour chaque exercice réalisé. La seule différence était que nous ne participions pas au débriefing général de la journée qui se déroulait chaque soir avant le repas du soir.

t que CMF 2020, nce à conseiller? bord même si un «petit» souci a eu lieu sous l’eau ou doit arriver à un membre de la palanquée. Nos rôles montent crescendo au fur et à mesure que l’on avance c.-à-d. serrefile, chef de palanquée, chef bateau et enfin chef bateau cumulé à SF ou CP cumulé ensuite à une situation rocambolesque.

Claude : «petit à petit nous rentrons dans le jeu et commençons à comprendre ce que l’on attend de nous. Après 6 plongées et un stage particulièrement épuisant tant physiquement que mentalement, nous ressortons tous satisfaits et avec un grand sourire» Jean-Baptiste : «Plus de 90 plongeurs, 5 bateaux, tout autant de chefs bateaux, des superviseurs, les palanquées médicales de sécu surface, tout le matériel indispensable, des skippers et un patron rôdé, des horaires à respecter… et essayer de ne rien oublier… Bravo» Christian : «Futur candidat MF? Certainement, après ce que le quotidien de ce stage nous a appris sur nous-même (de bon et de moins bon).

Ce qui est sûr, toutes les personnes qui nous ont encadrés n’ont jamais perdu le leitmotiv de ce stage : «La formation» » En conclusion, nous pouvons dire sans aucune hésitation qu’il s’agit d’une expérience à refaire et à encourager. En effet, bien que ce stage soit moins éprouvant que celui des candidats de l’année, (chapeau et merci à eux pour tout le travail fourni à l’organisation de la sécu, à la mise au point des boîtes bateaux dont nous avons bénéficié et pour encore tant d’autres tâches qu’ils ont accomplies), il nous a permis d’avoir déjà une bonne idée de qui va composer notre équipe des CMF 2020, à quels types d’exercices nous serons confrontés et ce qu’attendent les moniteurs-formateurs en termes de réactions et de connaissances à avoir. Sachant qu’un homme averti en vaut deux, la balle est maintenant dans notre camp pour qu’ENSEMBLE nous puissions mettre à profit durant l’année à venir cette expérience acquise durant ce stage. Merci à Manu et à tous les encadrants de nous avoir donné cette magnifique opportunité et, à l’année prochaine. Les CMF2020 (Mise en commun des idées: Michel Petronio)

47


2019

Une grande année pour le Coppens! C’est en 1989 qu’a été organisé pour la première fois le stage de préparation aux brevets de moniteurs nationaux et fédéraux, stage qui allait rapidement prendre le nom de son fondateur, Christian Coppens. Autant vous dire que du 25 au 28 mai dernier, tous les ingrédients étaient réunis pour fêter au Lavandou le trentième anniversaire de ce stage devenu mythique.

Recette pour un anniversaire mémorable

an Prenez un brel

s d’organisateur

Ajoutez beaucoup d’invités ...

Backx, droite, M anu à e ch au g De is 2017, u stage depu d r eu at is an org stage s, fondateur du en pp Co n tia is Alain Chr 1989 à 2006 et de sé ni ga or a qu’il de 2007 ganisé le stage Néroni, qui a or à 2016

… dont c ertains d

e marque

... … et d’autres parfois un peu inquiétants …

Vous y êtes presque. Il ne vous manque plus que quelques ingrédients. Pour assurer l’ambiance, de la bonne musique entraînante ... … et beaucoup de bouteilles (contenance minimum : 15 litres)

Juju, Jean -N l’équipe d o et Antoine, e choc du CIP Lavan dou

sans ersaire ses iv n n ’a e , pas d gar ni d Et enfin que gâteau ifi n un mag s ie g bou … et beaucoup de bouteilles (contenance minimum : 15L)

Ne croyez surtout pas que le stage Coppens, c’est uniquement faire la fête. Pendant ces 4 jours, nous avons aussi plongé (6 fois), travaillé (beaucoup), porté du matériel (des tonnes et des tonnes) et aussi dormi (très peu). Mais ça, on ne vous raconte pas. On vous laisse le soin de venir le découvrir par vous-mêmes ! Les Vikings (CMF 2019) Merci à Manu Backx, Nathalie Tesch, Daniel Englebert, Benoît Lonay, Laurence et Nico pour les photos

48


Jouez avec les Vikings Le mot mystère A

B

C

D

E

F

G

1 2 3

5

4 5 6 7

6

8 9

3-4 1

2

10 11

7

Horizontal 1. Article défini - Durée 2. Céréale 3. Ventiler 5. Des invités très spéciaux au Coppens 6. Conjonction de coordination - Titane en bref 8. Mastiqua 9. Prénom de l’organisteur du stage entre 2007 et 2016 10. Petire crèpe fourrée 11. On peut parfois y voir des amphores Vertical A. Le stage Coppens s’y déroule depuis sa création C. Nom de l’organisateur actuel du stage - Prénom de l’organisateur actuel du stage D. Blonde - Sur une hélice E. Nom de l’organisateur actuel du stage entre 2007 et 2016 - Acronyme cher à la Lifras F. Dans le Doubs G. Prénom du fondateur du stage Le mot mystère 1

2

3

4

5

6

7

L’acrostiche du Coppens Camaraderie Organisation Plongées Profondes Expérience Nature Sécurité

franche et défendue par son organisateur gérée par un chef d’orchestre selon une musique bien définie on est là pour ça … et quelles plongées pour voir de belles épaves et de magnifiques fonds extraordinaire et formative à tous les niveaux on est et on privilégie un comportement éco responsable - protégeons notre terrain de jeu favori TOUJOURS… c’est notre crédo !

49


Assemblée générale extraordinaire de la Lifras Le 12 juin dernier, le conseil d’administration de la Lifras organisait une assemblée générale extraordinaire concernant la concrétisation du projet de déménagement de ses bureaux, actuellement situés à Anderlecht en région bruxelloise.

Frederic De Deyn et Nicolas Nackers Le CA avait trouvé un bâtiment correspondant au cahier des charges établi par l’ensemble des administrateurs à Berchem-Sainte-Agathe dans le nord de Bruxelles. En préambule à cette assemblée, Nicolas Nackers et Frédéric De Deyn, représentants de clubs Lifras, expliquaient aux participants la nécessité de se délocaliser en Wallonie en se basant sur la répartition géographique des clubs. Ils mentionnaient également l’avantage que la Région wallonne subsidie, en partie, l’achat de bâtiments sur son territoire. Ensuite, Pilar Ruiz, la présidente de la Lifras, ouvrait la séance par un rappel historique de l’implantation des bureaux de la ligue depuis presque 50 ans

50

à Anderlecht et la nécessité de déménager. Aujourd’hui ces bureaux sont devenus trop petits, notamment pour le stockage des fournitures (la Boutique). Cela a justifié la location d’espaces de rangement (coût financier supplémentaire). D’autres inconvénients devenaient ingérables comme le stationnement, les salles de réunions exiguës, la convivialité du lieu de travail, … Depuis plusieurs années déjà, des administrateurs recherchaient, aussi bien à Bruxelles qu’en Wallonie, de nouveaux locaux. Sans succès, trop chers, pas assez grand, mal situés (accès), … Dans son allocution, la présidente justifie le choix de Berchem-Sainte-Agathe par le fait que ce bâtiment a un espace de stockage suffisant. Il possède plusieurs salles de réunions sur différents niveaux. Il permet l’accès facile aux personnes à mobilité réduite. Il offre un meilleur stationnement. Pour le personnel cela reste inchangé puisqu’il se situe qu’à 3 km du lieu actuel. Aux alentours se trouvent des commerces et des transports divers. L’environnement résidentiel est agréable pour les secrétaires et, point non négligeable, il est proposé à un prix intéressant… Bien entendu, cette liste n’est qu’une partie de ce que peut offrir encore ce bâtiment. Roland Thiebault, le secrétaire général de la Lifras, a détaillé les avantages et inconvénients de ce déménagement et les travaux à effectuer. Jean-Pierre Vlieracker, le trésorier de la Lifras, a exposé le projet financier concernant la proposition de ce lieu. A l’issue de ces différentes interventions, les présidents de clubs ont pu exRoland Thiebault

Pilar Ruiz

Jean-Pierre Vlieracker primer leurs points de vue sur le choix de la région de Bruxelles-Capitale. Car si la nécessité de quitter Anderlecht ne faisait plus débat, La tendance générale était une implantation en région wallonne et plus précisément en Brabant wallon. Pour clore cette assemblée générale extraordinaire, les présidents présents ont voté massivement «NON» à l’achat de bureaux en Région bruxelloise. Le conseil d’administration s’est engagé à prospecter dans un périmètre souhaité par la majorité. Le cahier des charges va être modifié et soumis aux présidents des clubs Lifras pour accord afin que le CA puisse se remettre à la recherche de nouveaux locaux. La rédaction


• Baptême • Exploration • Formation © Fred DI Meglio

Contact : Fabienne HENRY 11, avenue de la Viguerie - 13260 CASSIS Tél. : +33 (0)4 42 01 87 59 Port. : +33 (0)6 89 55 82 96 fabienne2k6@narval-plongee.fr www.narval-plongee.com

Plongée en

GUADELOUPE avec les

Et son centre de plongée

sur la plage de Petit Anse à Bouillante Package Gite + 6 plon gées

à partir de

285€

/pers*

e-mail : infogites971@orange.fr

Tél. : 0690 32 62 28

www.gitesduborddemer.com * tarif possible sur la base de 2 plongeurs

51


CALENDRIER ENSEIGNEMENT Date

Lieu

Inscription

Evénement

02/10

Soirée préparation examen à la pratique piscine MC

09/10

Répétition pratique piscine MC (à la place du 13/11)

08/11

AG APPE (Plongée Enfant)

15 au 17/11

Centre La Fraineuse Formulaire à envoyer Stage formation APPE (Plongée Enfant) à Spa avant le 25/10

17/11

Collège des Moniteurs Nationaux

20/11

Examen pratique MC – (A la place du 27-11)

24/11

Pré-test théorique candidats MN 2020

01/12

Assemblée générale de la Commission de l’Enseignement

08/12

Défense du travail personnel des candidats MN2020 (AM) + Examen théorique AM-MC (PM)

LA COMMISSION AUDIOVISUELLE

SECTION VIDEO 1. RÉUSSIR SES VIDÉOS Vous venez de recevoir une GoPro ou vous avez déjà une caméra et vous souhaitez améliorer vos prises de vues sous-marines. La Commission Audiovisuelle organise un cours «Réussir ses prises de vue ». Conditions : - Dans tous les clubs de la Lifras. - Minimum 4 candidats Maximum 8. - 1 heure de théorie + introduction au Storyboard + 1 heure de pratique piscine

2. RÉUSSIR SES MONTAGES Vous êtes fière de vos vidéos mais le courage vous manque pour en faire un montage sympa à regarder. La Commission Audiovisuelle organise, dans votre club, un apprentissage basique et efficace. Conditions : - Dans tous les clubs de la Lifras. - Minimum 4 candidats Maximum 8. - 3 heures (Organisation de «chutiers» + pratique montage) 52

Contactez sans tarder Sylviane Godin Responsable de la section vidéo sylviane.godin@gmail.com ou cav@lifras.be

u


… CA VOUS CONCERNE … DES FORMATIONS POUR TOUS 1. COURS THÉORIQUES POUR LES CANDIDATS AM/MC Calendrier

Matières

Responsables

lundi 16 septembre 2019

20H ULB Bloc U

MATERIEL

Marc Driessen

lundi 23 septembre 2019

20H ULB Bloc U

MEDECINE: ADD

Henry De Broux

lundi 30 septembre 2019

20H ULB Bloc U

MEDECINE barotraumatismes

Henry De Broux

lundi 7 octobre 2019

20H ULB Bloc U

MEDECINE accidents toxiques

Henry De Broux

lundi 14 octobre 2019

20H ULB Bloc U

MEDECINE noyade

Henry De Broux

lundi 21 octobre 2019

20H ULB Bloc U

MEDECINE/patho faune marine

Henry De Broux

lundi 4 novembre 2019

20H ULB Bloc U

NAVIGATION

Jean-Pol RICHARD

lundi 25 novembre 2019

19H30 ULB Bloc U Pré examen :inscription jusqu’au 18/11

Jean-Pol RICHARD

dimanche 8 décembre 2019 12h Examen N’hésitez pas à consulter le site de l’AMB pour tout changement de planning éventuel Pour tout renseignement complémentaire : Jean-Pol Richard – jean-pol.richard@lifras.be COURS POUR TOUS PLONGEURS ET NON PLONGEURS Basic Life Support Provider - Oxygen Provider - Advanced Oxygen First Aid – AED - On Site Neurological Assessment for Divers Ces cours font référence aux normes de RCP et AED d’octobre 2015 conformément aux directives de l’ERC (Conseil Européen de Réanimation) Pour tout renseignement complémentaire : Serge Vanden Eijnde - serge.ve64@gmail.com

LE SITE DE L’AMB EST RÉGULIÈREMENT MIS À JOUR CONSULTEZ-LE POUR TOUTES INFORMATIONS OU TOUTES NOUVELLES ACTIVITÉS.

www.amb.lifras.be amb lifras

Cours Théorique AM CFIP Programme des cours Assistant Moniteur saison 2019 Samedi

14 septembre

Décompression

Didier Arts

Samedi

5 octobre

Décompression

Didier Arts

Samedi

12 octobre

Médecine

Gaëtane Maturin

Samedi

19 octobre

Accidents & incidence

Gaëtane Maturin

Samedi

26 octobre

Matériel

Eric Dassonville

Samedi

16 novembre

Révisions

Bernard Willame & Co

Les cours se donneront dans les locaux des Diodons. Impasse du Gazomètre à Gilly de 9h00 à 12h00 Exception : le cours F&F se déroulera de 9h00 à 15h00 (pique-nique à prévoir par vos soins) 53


La Lifras et l’empreinte écologique La Lifras n’a pas attendu la mouvance actuelle sur le climat pour s’interroger sur son implication concernant l’impact écologique et les efforts à réaliser pour sauvegarder notre planète. Il y a plus d’un an, une nouvelle rubrique écoresponsable est apparue dans l’Hippocampe, responsabilisant les plongeurs au bon comportement à adopter en plongée. Mais le revers de la médaille à cette bonne action, fait que nous avons reçu une dizaine de mails assez virulents à l’égard du conseil d’administration. Les uns nous intimaient, de manière agressive et autoritaire, de supprimer le plastique dans lequel est envoyé la revue, et les autres nous proposaient de l’imprimer sur du papier recyclé... Etant sensibles à ces arguments, malgré la forme utilisée pour la rédaction de ces mails, nous avons demandé des devis pour un emballage et une impression écologiques. Là, que ne fut notre surprise ! … Cela allait augmenter le coût annuel de votre magazine de 8 000 Euro. INTERNET ET SON IMPACT ÉCOLOGIQUE Selon Greenpeace, le Web est terriblement énergivore ! Stockage, partage, … quel que soit notre situation, nous utilisions un gigantesque «nuage de mémoire» mieux connu sous le nom de «Cloud». Des cris s’élèvent pour favoriser le Net, mais connaissons-nous réellement l’impact négatif sans cesse grandissant sur notre environnement? Pour fabriquer nos appareils électroniques (GSM, ordinateur, tablette…) cela demande une énorme quantité d’énergie. Les métaux, qui entrent dans la composition de ces appareils, sont obtenus de manière scandaleuse (travail inhumain, détérioration de la nature, …) et aujourd’hui, même les minerais sous-marins sont convoités pour une exploitation à outrance. 54

Certains estiment que la pollution générée par l’industrie de l’Internet a un impact sur notre climat équivalent à celle de l’aviation. Oui, certaines multinationales comme Apple et Google commencent à songer aux énergies renouvelables, mais pour l’instant ce n’est pas encore concrètement le cas. Il y a encore beaucoup de chemins à parcourir… Les plus grandes sociétés de stockages informatiques se trouvent en Asie et sans modifications perceptibles de la politique énergétique dans cette région (utilisation du renouvelable), l’utilisation sans cesse grandissante du Net sera alimentée par des sources d’énergies polluantes comme le charbon par exemple. PAPIER OU NUMÉRIQUE? Depuis quelques mois, sortie du n° 250 de l’Hippocampe avec l’article écoresponsable, on nous demande de remplacer le support papier par celui du numérique, au nom de la protection écologique. Mais le numérique est-il plus écologique que le papier ? Bonne question ! Et la réponse n’est pas simple. Avantage du papier (à titre d’exemple) :  Conservations à long terme des données.  Si un document est consulté plusieurs fois, cela n’a aucun impact sur son empreinte énergétique.  Consulter sur papier cela ne coûte rien, contrairement à une seule consultation sur un «moteur de recherche», estimé à 10 grammes en équivalentcarbone.  Le papier se recycle plus facilement que les composants électroniques. a. limite du papier (à titre d’exemple) :  Le papier non recyclé utilise beaucoup ressources (arbres, blanchiment, impression, transports, …). b. Constat :  C’est sur le recyclage que le papier reste GAGNANT.

Avantages du numérique : - Utilisation simple, pratique et rapide, l’envoie des documents par mails et l’accès aux nombreuses sources d’informations. Limite du numérique :  Les supports numériques ne sont pas nettement plus écologiques que le papier.  Toutes actions et/ou consultations d’un document sur Internet est extrêmement énergivore, un exemple souvent mentionné : «l’enregistrement d’une même facture à la fois dans sa messagerie, sur le disque de son ordinateur ainsi que chez le fournisseur, multiplie par trois cette consommation».  Les appareils électroniques ont un impact environnemental très important, tant dans les étapes de fabrication que d’utilisation et de recyclage.  Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, près de 75 % des déchets des équipements électriques et électroniques ne sont pas recyclés. Et cela pourrait encore s’accroître vu la tendance actuelle à changer de plus en plus souvent de support informatique juste par plaisir ou effet de mode. EN CONCLUSION : Vous l’avez constaté, le débat est complexe, voir insoluble actuellement. Vous pouvez refuser de recevoir par la poste votre Hippocampe en cochant une case prévue à cet effet dans My Lifras. Ce qui a pour conséquence de ne pas vous l’imprimer, donc de croire que vous faite un «beau» geste pour la planète puisqu’il est aussi disponible sur le site Web de la Lifras. Nous disons bien de «croire», parce que les gens qui préfèrent lire la revue sur leur support numérique, oublient ou ignorent que surfer sur Internet est de plus en plus contesté par rapport à l’empreinte écologique. La rédaction


Président conseil d’honneur et de discipline : Enrique CORDON Gsm : 0479 40 05 24 E-mail : Eric.cordon@skynet.be COMMISSION MÉDICALE Président : Olivier GOLDBERG Tel : 0497 44 55 69 E-mail : olivier@ogoldberg.net

CONSEIL D’ADMINISTRATION

q

Présidente : Maria del Pilar RUIZ LOPEZ Rue G.Stocq, 18 1050 Ixelles Gsm : 0477 74 38 17 E-mail : pilarlifras@gmail.com Vice-président : Marc HIERNAUX Avenue des Paveurs, 10 1410 Waterloo Gsm : 0475 460 965 E-mail : marc.hiernaux@skynet.be Trésorier : Jean-pierre VLIERACKER Rue Georges Rodenbach, 4 1420 Braine-l’Alleud Gsm : 0476 31 91 78 E-mail : tresorier@lifras.be Secrétaire général : Roland THIEBAULT Hoogstraat, 31 1980 Zemst Gsm : 0475 92 00 03 E-mail : roland.thiebault@lifras.be Administrateurs : Didier ARTS rue Baudet, 7 7090 Petit-Roeulx-lez-Braine Gsm 0495 50 86 02 E-mail : easy.engine@skynet.be Catherine BES Rue de la Plaine, 10 1390 Archennes Gsm : 0476 24 92 89 E-mail : catherine.bes@skynet.be Sylviane GODIN Rue Bruyère St Jean, 95 1410 Waterloo Gsm 0475 87 99 95 E-mail : sylviane.godin@gmail.com Robert HENRY Avenue Docteur Terwagne, 46 1310 La Hulpe Gsm : 0475 76 77 85 E-mail : henry.robert@skynet.be Marc LYCOPS Avenue de la Liberté, 158 boite 7 1080 Bruxelles Gsm : 0473 81 68 62 E-mail : marc@lycops.eu Frédéric WILLEM Rue des Charmes, 28 5100 Namur Gsm : 0475 64 59 74 E-mail : willem.frederic@skynet.be COMMMISSIONS

q

COMMISSION APNÉE Président : Andy BUHL E-mail : president.apnée.lifras.lifras@gmail.com Secrétaire : Philippe COTTON Email : pc@philippecotton.com Trésorier : Milos ANTONIC (Mike) Gsm : 0475 52 80 07 Email : mikeantonic@me.com COMMISSION ENSEIGNEMENT Directeur Technique Fédéral : Philippe PITTIER Gsm : 0497 48 81 17 E-mail: phil090906cath@skynet.be Trésorier : Marc ALLEMEERSCH Gsm : 0475 45 60 48 E-mail : marcallemeersch@skynet.be

COMMISSION SCIENTIFIQUE Présidente : Valérie MAJERUS Bois du Chétois, 5 5101 Lives-sur-Meuse Gsm : 0495 51 07 92 E-mail : valmajerus@gmail.com Secrétaire : Hody MICHEL E-mail : mhody@yahoo.fr COMMISSION NAGE AVEC PALME Président : Dominique ANDRÉ Rue du Béguinage, 15 1476 Houtain-le-Val Gsm : 0477 47 69 92 E-mail : dominique.andre2811@gmail.com Secrétaire : Thomas SCULIER Gsm : 0472 60 72 80 E-mail : educationphysique@live.be Trésorier : Bruno DUPONT E-mail : bruno.dupont@uliege.be COMMISSION PLONGÉE TECHNIQUE Président : Alain SEMAL Gsm : 0494 05 36 72 E-mail : ecole@cyana.be Secrétaire : Eric JACQUEMIN Tél. : 352 691 266 085 Gsm : E-mail : eric.jacquemin@gmail.com COMMISSION HOCKEY SUBAQUATIQUE (HSA) Présidente : Jeanne BOUTE Gsm : 0497 05 40 19 E-mail : jeanne.boute@gmail.com Secrétaire : Nathalie MEESSEN E-mail : nath.meessen@hotmail.com Gsm : 0493 12 71 99 Trésorière : Cindy DE CAUWER GSM : 0486 56 85 21 E-mail : cindydecauwer@gmail.com COMMISSION AUDIOVISUELLE Président : Jonathan VANNIEUWENHUYZE Gsm : 0497 55 67 05 E-mail : johnvnh@yahoo.fr Secrétaire : Catherine GRIMONPONT Gsm : 0470 21 10 49 E-mail : catherine.grimonpont@economie.fgov.be Trésorier : Benoit LONAY Gsm : 0486 62 29 68 E-mail : benoitlonay@yahoo.com COMMISSION DES TECHNIQUES SUBAQUATIQUES ET D’ORIENTATION (TSA) Président : Gilles HEINEMANN E-mail : gilles_tsa@lifras.be Gsm : 0474 89 17 01 Secrétaire : Laurence SENECHAL Gsm : 0497 31 53 20 E-mail : laurence_senechal@hotmail.com Trésorier : Thibault HAYT Email : thibault_tsa@lifras.be Gsm : 0494 13 13 11 COMMISSION FÉMININE Présidente : Fabienne DESCAMPS Route d’Obourg, 73 7000 Mons Gsm : 0496 92 72 77 E-mail : fabydesc@skynet.be Secrétaire : Giuseppina (Pina) LO CASTRO E-mail : pina.locatsro@skynet.be

Allée du Bol d’Air,13 à 4031 Angleur Tél : 04 / 336 82 20 - Fax : 04 / 344 46 01 Courriel : info@aisf.be - Site web : www.aisf.be

COMMISSION PLONGÉE ADAPTÉE Président : Eric CORBIER Gsm : 0499 56 40 38 E-mail : eric.corbier@skynet.be Secrétaire : Tonino BARBIAUX Gsm : 0475 60 44 40 E-mail : tonino.barbiaux@hotmail.com CONSEIL JURIDICTIONNEL Présidente : Katia AMRI Gsm : 0486 46 36 77 E-mail : katiaamri@gmail.com Secrétaire : Daniele GOFFINET Gsm : 0476 23 68 51 E-mail : goffinet.daniele62@gmail.com SECRÉTARIAT ADMINISTRATIF LIFRAS Rue Jules Broeren, 38 à 1070 Bruxelles Tél. : 02/521 70 21 Fax : 02/522 30 72 www.lifras.be E-mail : lifras@lifras.be

q

Katia VAN DE VEEGAETE : katia@lifras.be Muriel VAN BLOMMEN : muriel@lifras.be Comptabilité : comptabilite@lifras.be JOURS ET HEURES D’HOMOLOGATION

q

Lundi de 9h30 à 11h30 Mercredi de 9h30 à 11h30 et de 13h30 à 16h00 Vendredi de 13h30 à 16h00 E EN CAS D’ACCIDENT

q

Accident à l’étranger : Pour l’application des garanties, l’assuré doit obligatoirement et préalablement à toute intervention engageant les garanties assistance du contrat, APPELER EXCLUSIVEMENT LE N°: +32 3 253 69 16 (CHARTIS-Assistance) Appelez le 100 (d’un portable le 112) ENSUITE, contactez le DAN Numéro vert De belgique : 0800 12 382 DAN Urgence international : 39 06 4211 5685 En dehors de nos frontières : +32 2 262 22 82 Attention! En Zélande, formez le 112 OBLIGATIONS Pour tout accident corporel : examen médical dans les 3 jours.

q

Décès : D’abord, endéans les 48h, envoyer une déclaration à la Lifras : Rue Jules Broeren, 38 à 1070 Bruxelles Tél. : 02/521 70 21 - Fax : 02/522 30 72 E-mail : lifras@lifras.be Ainsi qu’ à ARENA : avenue des Nerviens, 85 bte2 à 1040 Bruxelles Tél. : 02/512 03 04 - Fax : 02/ 512 70 94 Autres : déclaration à expédier au plus tard dans les 15 JOURS accompagnée d’un CERTIFICAT MÉDICAL (faute de quoi elle n’est pas prise en considération) uniquement au secrétariat LIFRAS.

Direction Générale du Sport - ADEPS Boulevard Lépolod II, 44 - 1080 Bruxelles Tel: 02/413 25 00 Email : adeps-info@cfwb.be

55


FEBRAS Fédération Royale Belge de Recherches et d’Activités Subaquatiques A.S.B.L. Siège social : Rue Jules Broeren, 38 - 1070 Bruxelles Conseil d’administration : Présidente : Maria del Pilar RUIZ LOPEZ Rue G.Stocq, 18 - 1050 Ixelles Gsm : 0477 74 38 17 E-mail : pilarlifras@gmail.com Co-président : Ronny MARGODT Steenovenstraat, 24 - 8490 Varsenare Gsm : 0473 96 13 50 Email : voorzitter@nelos.be Trésorier : Dirk SAMAN Groeningenlei, 106 - 2550 Kontich Gsm : 0475 26 79 20 E-mail : dirk.saman@nelos.be

Photo : Laurent Miroult

Administrateurs : Catherine BES Rue de la Plaine, 10 - 1390 Archennes Gsm : 0476 24 92 89 E-mail : catherine.bes@skynet.be Marc LYCOPS Avenue de la Liberté, 158 boite 7 1080 Bruxelles Gsm : 0473 81 68 62 Jean-Pierre VLIERACKER Rue Georges Rodenbach – 1420 Braine-l’Alleud Gsm 0476 31 91 78 E-mail : jpvlieracker@hotmail.com Ivo Hubert Stijn Steuvelslaan 24 – 2630 Aartselaar Gsm 475 49 87 24 E-mail : ivo.hubert@nelos.be Sven VANDEKERCKHOVE Acaciastraat, 76 - 9890 Gavere Gsm : 0476 34 00 64 Secrétariat administratif : Margaux Montrieux Rue Jules Broeren, 38 - 1070 Bruxelles Tél. : 02 521 70 21 - Fax : 02 522 30 72

Liquidation totale de matériel de deuxième main 56

NELOS Ligue Néerlandophone de Recherches et d’Activités Subaquatiques A.S.B.L. Affiliée à la Fédération Royale Belge de Recherches et d’Activités Subaquatiques Siège social : Brusselsesteenweg, 313/315 - 2800 Mechelen Conseil d’administration : Président : Ronny MARGODT E-mail : voorzitter@nelos.be Gsm : 0473 96 13 50 Vice-président Herwig VAN COTTHEM E-mail : ondervoorzitter@nelos.be Gsm : 0495 55 85 19 Trésorier Dirk SAMAN E-mail : penningmeester@nelos.be Gsm: 0475 26 79 20 Administrateurs : Rik Olievier E-mail : boetiek@nelos.be Gsm : 0475 64 31 71 Ivo HUBERT E-mail : ivo.hubert@nelos.be Gsm : 0475 49 87 24 Sven VANDEKERCKHOVE E-mail : sven.vandekerckhove@nelos.be Gsm: 0476 34 00 64 Franklin FORREZ E-mail : franklin.forrez@nelos.be Gsm : 0473 24 53 02 Secrétariat administratif : Brusselsesteenweg, 313/315 - 2800 Mechelen Tél. : 015 29 04 86 - Fax : 015 20 61 58 Mme Margaux MONTRIEUX E-mail : secretariaat@nelos.be


DESSINE MOI UN MOUTON : Illustration de llʼexercice e ʼ xercic

3

1

2

1

1

2

3

1

2

3

2

3

1

2

2

3

3 2

2

24

1

3

1

1

MANIPULATION ET CONSTRUCTION Explication de l’exercice au dos

57


DESSINE MOI UN MOUTON Description : Les trois plongeurs visualisent la forme à reproduire, ils effectuent le trajet en passage d' embout à trois. Arrivés à la plaque, ils reproduisent le dessin à lʼ aide de la corde en la passant dans les différents trous. Attention tous les plongeurs doivent participer à la réalisation de lʼ épreuve. Lʼexercice se termine lorsque les trois plongeurs rapportent la plaque en petite profondeur et quʼelle est déposée sur le bord. Matériel : - un scaphandre pour trois - la planche trouée avec la corde pour reproduire le dessin - un plomb pour la maintenir au fond - la farde avec les dessins exemples. Didactique : Cet exercice favorise fortement : - la gestion du passage dʼ embout à trois. - la coordination - la communication Exemples de dessins :

Difficulté par niveau :

58

Niveau 1*

Niveau 2*

Niveau 3*

Niveau 4*

Version en apnée relais à 3 plongeurs. 8 m entre le point de départ et la planche, trajet aller en apnée, retour en surface sur le dos.

Passage dʼembout jusquʼ à la planche qui se trouve au bout de la piscine.

Passage dʼembout jusquʼ au bas de la pente où ils déposent la bouteille et effectuent le reste du parcours en apnée relais (distance +-10m)

Passage dʼembout jusqu ʼau haut de la pente où ils déposent la bouteille et effectuent le reste du parcours en apnée relais (distance +-15m)

MANIPULATION ET CONSTRUCTION

23


59


NEW

GALILEO® HUD™

ORDINATEUR MAINS LIBRES

Voici le nouveau Galileo HUD, ordinateur de plongée révolutionnaire mains libres monté sur masque et doté d’un écran virtuel flottant pour vous procurer plus de liberté dans le cadre de vos plongées.

scubapro.com

-

Profile for LIFRAS

2019-hippo-253.pdf  

2019-hippo-253.pdf  

Profile for lifras