Issuu on Google+

LIEUX RESSOURCES MONTPELLIER

Bilan de la convention N° 11/CO331 Action d’accueil, d’information du public et de développement territorial Conseil général de l’Hérault. Janvier à décembre 2011

LIEUX RESSOURCES MONTPELLIER 410 Avenue de Barcelone 34080 MONTPELLIER Tel : 04.67.03.09.33

http://www.lieuxressources.org

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 -1-


INTRODUCTION C’est la deuxième année que nous recueillons des données « consolidées » sur les personnes fréquentant les trois pôles de notre association : pas encore suffisant pour mesurer des évolutions claires, mais assez tout de même pour noter quelques points saillants : Ceux et celles qui viennent dans nos lieux La fréquentation globale augmente peu à peu (de 666 à 716, soit 7,8 %) : le nombre de nouvelles inscriptions reste stable, les réinscriptions se développent, le degré de fréquentation reste fort élevé (7344 accueils). Les motifs d’inscription sont assez diversifiés, mais avec deux poids forts : -

l’accès à l’informatique : cela s’explique probablement par deux raisons complémentaires : le rajeunissement de notre parc informatique d’une part, mais aussi – sans doute surtout – par le fait que les usagers ne se sentent pas chez nous « seuls devant la machine » ; l’accompagnement du personnel, la convivialité possible avec d’autres usagers font qu’au lieu ressource les personnes viennent pour utiliser l’informatique, même si certaines sont équipées à leur domicile.

-

la demande en matière d’aide à l’emploi.: nous sommes amenés à jouer un rôle de premier accompagnement général beaucoup plus fortement qu’il n’est prévu dans nos fonctions, ceci en particulier parce que Pôle emploi dirige nombre de personnes en difficulté vers nos lieux . Il y a là un réel problème, il est important qu’il soit examiné en commun avec le Conseil général et Pôle emploi.

Les actions collectives que nous menons On en trouvera le détail dans le rapport, au travers des fiches élaborées pour chacune d’entre elles ; je me contente d’en « pointer » deux, à mon sens assez symboliques : -

-

Un mode de travail vraiment transversal entre nos trois pôles se constitue pour les actions en matière de santé ; nous menons là un travail essentiel de redéfinition claire de notre rôle et du partenariat avec les agences, qui existait naguère « pôle par pôle » et auquel nous donnons une cohérence d’ensemble. Une action nouvelle d’appui à la mise en place d’un fonds de participation des habitants dans le quartier des Cévennes a démarré en 2011 (dans le cadre du CUCS). Elle ne représente encore qu’un volume financier relativement faible, mais est porteuse d’avenir.

Le partenariat Il s’agit bien sûr d’un point clé pour les lieux ressources. Mais il me semble particulièrement important dans la période de bien en définir les contours : sans tomber dans un « pointillisme » inutile, il faut bien veiller à ne pas fonctionner suivant des formules trop floues dans lesquelles on ne sait plus très bien qui fait quoi et comment se répartissent les financements. Nous nous attacherons à cette clarté aussi bien avec nos partenaires associatifs qu’institutionnels Le président / Dominique Schalchli

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 -2-


Les lieux ressources de Montpellier Ouverture au public* POLE CASSIOPEE

410 avenue de Barcelone 34080 Montpellier 04-67-03-09-33 lieu.ressources.cassiopee@wanadoo.fr

Lundi de 9H à 12H Mardi, mercredi, 9H12H et 14h-17h

vendredi

Fermé au public le mercredi après midi Ouverture au public PÔLE NORD-OUEST

15 rue Draparnaud 34000 Montpellier 04-67-92-43-33 lieu-ressources-no@wanadoo.fr

Mardi, mercredi jeudi : 9h à 12h/ 14h à17h Lundi 1 4h à 17h Fermé au public le lundi matin et le vendredi après midi. Ouverture au public

PÔLE CENTRE-VILLE

18 rue Proudhon 34090 Montpellier 04-67-79-95-95 lieu.ressources.mcv@free.fr

Lundi, jeudi, vendredi : 9h-12h Lundi, mardi, jeudi 14H-17H

*En dehors des horaires d’ouverture au public, les pôles peuvent être ouverts pour des ateliers collectifs ou groupes de travail. L’ouverture au public signifie un temps d’accueil individuel.

Localisation des lieux ressources de Montpellier

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 -3-


PROFIL DES PERSONNES FREQUENTANT LES LRM Les inscrits : les personnes s’étant adressées aux Pôles des Lieux Ressources –de janvier 2011 à décembre 2011- et ayant souhaité s’inscrire dans l’activité des lieux, ont rempli une fiche d’inscription. Les accueils individuels : sont des temps forts de l’activité des pôles. En effet, c’est le premier accueil qui détermine en partie, le parcours de la personne dans la structure. Toute personne est accueillie, informée, orientée dans un échange mettant l’accent sur l’écoute. Une fois inscrite, la personne peut utiliser les services des LR. Elle peut également bénéficier d’entretiens personnalisés en fonction de ses demandes. Une même personne peut être accueillie plusieurs fois dans la semaine, le mois.

716 personnes inscrites, 405 nouvelles inscriptions, 311 personnes se sont réinscrites pour un total de 7344 accueils globalement réalisés

Nouvelles inscriptions (par mois) Nouvelles inscriptions 2011

cassiopée

centre ville

nord ouest

25 20 15 10 5 0 ier nv Ja

e vri Fé

r

rs Ma

ril Av

i Ma

in Ju

t il le Ju

ut ao

re mb pte e s

re re re tob mb mb oc ve ce o é n d

Il est bien souvent difficile de déterminer la raison des variations du nombre d’inscriptions mensuelles. Les nouvelles inscriptions étant souvent liées aux activités spécifiques des trois pôles. Indépendamment des activités spécifiques, il est observé le plus souvent une augmentation du nombre des inscriptions aux mois de janvier et septembre. Une augmentation de 7,5% du nombre d’inscrits est enregistrée en 2011. L’augmentation du nombre de nouveaux inscrits n’est pas significative. Il reste stable : 401 nouvelles inscriptions en 2010, 405 en 2011. Une augmentation globale est constatée, stabilité des nouvelles inscriptions et augmentation des réinscriptions.

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 -4-


Répartition Femmes / Hommes

72%

Répartition Femmes / Hommes

28%

H om

mes

me s Fem

Sur l’ensemble des pôles, le public est composé majoritairement de femmes à 72%. Néanmoins une répartition des sexes différente peut être observée suivant les pôles. - Les Pôles Cassiopée (80% de femmes) et Centre-Ville (70% de femmes) , font apparaître une fréquentation par une majorité de femmes. - Le Pôle Nord-Ouest comptabilise le pourcentage de fréquentation par les hommes le plus important (36%). Répartition par tranche d’âge

Répartition par tranche d'âge

2%

< 26 ans

4%

26 à 45 ans

37%

57%

46 à 65ans

NC

La fréquentation par certaines tranches d’âge reste stable d’une année sur l’autre. Les lieux sont toujours fréquentés majoritairement à 57 % par un public entre 26 et 45 ans. 37 % du public a entre 46 et 65 ans avec toutes les problématiques liées à cette tranche d’âge qui face aux difficultés d’emploi se trouve plus fragilisé. Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 -5-


Situation familiale NC 4%

Situation familiale Parent isole 24%

seul 49%

famille 23%

Du fait de sa situation familiale, le public reçu est souvent dans une situation d’isolement et de solitude, 49% du public vit seul et 24% sont des parents isolés. Cet isolement fait apparaître une forte demande d’écoute..

Au niveau des pôles : Situation familiale

seul

fam ille

Parent isole

NC

345

168 171

98

129

111

118 90

46

37

p Cassio

ée

20

15

12

ev Cen tr

ille

No rd

Ouest

35

32 5 T ot al

Des spécificités se déclinent au niveau des territoires. Ainsi 42% du public du pôle Mosson est en famille. Sur le pôle Centre-Ville et Nord-ouest ce public représente entre 14% et 11%. Sur Centre-Ville le public parent-isolé est fortement représenté. Les isolés sont majoritaires sur le pôle Nord-Ouest 66%.

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 -6-


Répartition par niveau de formation

6%

Répartition par niveaux de formation

4% 2%

9%

18%

12%

27% 22%

NC

Non scolarisé

Sans qualification

CAP /BEP

Bac

Bac + 2

Bac + 3

Bac + 5

Globalement, tous les niveaux d’études sont représentés 49 % ont un niveau Bac (IV) ou plus. A noter que 20 % des personnes n’ont pas de qualification (niveau VBis) ou n’ont pas été scolarisées. Sur les trois pôles, 27% des personnes ont un CAP-BEP.

Au niveau des pôles : NC

Répartition par niveaux de formation ( en nombre ) 187

Non scolarisé 155 Sans qualification

129

CAP /BEP 88 67

75 47

18

27 9

p ée Cassio

36 18 6

10

46

41 30

26

18 3

e vil le Cen tr

Bac

68

66 67

46

41 20 20 22

14

Bac + 3

1 2

Nord

O uest

Bac + 2

29

To tal

Bac + 5

Des fortes disparités existent au niveau des territoires. Le Centre-ville et Nord-ouest reçoivent un public ayant un niveau d’études pour 58 % égal ou supérieur au BAC. 18% du public du Centre-Ville et 24% du public de Nord-Ouest est aussi titulaire d’un BAC+3 ou BAC +5. Le public de Cassiopée est à 29% sans qualification ou non scolarisé.

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 -7-


Situation au regard du logement

Situation au regard du logement ( en nombre ) 277

228

139

136 100 81 63 41 26

24

2 Cassiopée NC

43

30

HLM

3 2

16

26 11

3

26 10 6

3

Centre ville Location privée

25 11

3

2 8

Nord Ouest Propriétaire

48

Hôtel

8

15 16

Total Hébergé

Foyer

Autre

La situation face au logement est différente selon les pôles. A Cassiopée, la majorité des inscrits est bénéficiaire d’un logement social. Sur les autres pôles, les personnes sont le plus souvent en location privée avec de nombreuses personnes hébergées, en foyer, ou sans domicile fixe environ 20%. A noter que 7 % de la population est propriétaire de son logement. Ce qui n’exclut pas une situation de précarité financière. L’endettement des personnes peut être important, mettant en péril la conservation de leur appartement. En effet, leur « déclassement » social et une situation matérielle qui se dégrade, ne leurs permettent plus d’acquitter les charges inhérentes à la propriété individuelle.

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 -8-


Territoire de résidence

Indéterminé : correspond au public hors territoire Montpellier

Les Lieux Ressources accueillent toute personne habitant sur le territoire de la ville de Montpellier sans distinction de territoire d’Agence Départementale. Tous les territoires de résidence sont représentés, y compris les 2 agences (Ovalie et Portes de la Mer) où il n’existe pas d’implantation de pôle. Les personnes ont bien repéré les pôles et font preuve de mobilité dans la réalisation de leur démarche d’insertion. En principe chaque Pôle accueille en majorité une population située sur le territoire de l’Agence dont il dépend géographiquement, ce qui démontre une logique de proximité. Une différence est à noter pour le public de Nord-Ouest qui vient majoritairement à 57% des autres territoires d’agence. L’implantation du pôle à proximité du territoire de l’Ecusson Cœur de Ville est certainement un élément déterminant. La ligne de tram N°3 prévue courant avril 2012 devrait encore améliorer la mobilité du public.

Ressources Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 -9-


Ressources ( en nombre ) 310

117 99

94 68

11 8

23 18 28

38 10 9

pée Ca ssio NC

Retraité

23

18 12 23 11 6 3

34

25

22 2 3 0 3 3

ville Ce ntre Ressources conjoint

u Nord-O RSA +

Salarié

ASS

14

25 20

14

24

17

47

59

Total

est AAH

26

39 43

83

Assédic

RSA

Attente de droits

66 % des personnes accueillies sont sous un régime de minimum social (48% dans le dispositif RSA). L’ensemble de la population qui fréquente l’association a des revenus en dessous du SMIC, personnes en fin de droits pôle emploi (12%), salariés précaires 6 %. Des disparités existent au niveau des pôles. Ainsi le pôle Centre-Ville accueille 73% de personnes aux minima sociaux, dont 50% de bénéficiaires du RSA. Le pôle Nord-Ouest accueille 79% de personnes aux minima sociaux, dont 55% de bénéficiaires du RSA. Le pôle Mosson accueille plus de familles. La précarité économique du public est réelle et ne fait que s’aggraver, avec la baisse du pouvoir d’achat et l’augmentation de tous les indispensables (nourriture, gaz électricité..) Les demandes d’écoute de la part du public se font de plus en plus pressantes, tant leur isolement et leur détresse sont importants face à la conjoncture économique actuelle non favorable au retour vers l’emploi.

Origine des orientations Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 10 -


Origine des orientations ( en nombre )

206 177

108

98

89

97

66 42

43 45 11

23

Agences DSD

12 17

5 vil Cen tre

p ée Cassio

Autre *

46 42

33 31

23

le

Partenaire

32

ue Nord O

Pôle emploi

44 21 21

13

49 35

3

st

To tal

Association référente

CCAS

NC

* Catégorie autres : recommandations orales, signalétique

Les pôles sont repérés par l’ensemble des institutions et des structures associatives 51% du public est orienté par une agence départementale, une association réfèrente ou un partenaire. 14% des personnes sont orientés par Pôle emploi. Ils sont aussi bien localisés par le public. 29% des inscriptions sur les pôles se font à partir de recommandations orales, ou par voie signalétique (catégorie autres) . Ces orientations confirment non seulement la légitimité et l’utilité des Lieux ressources pour le public en insertion orienté par les agences et les opérateurs, mais aussi les valident en tant que service de proximité.

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 11 -


Synthèse du profil des personnes janvier 2011- décembre 2011

716

personnes ont fréquenté les Lieux Ressources (+ 7,5% de variation absolue)

72 %

des personnes sont des femmes (+ 2% par rapport à l’année 2010)

57 %

des personnes ont entre 26 et 45 ans

72 % 49 % 20 % 39 %

des personnes vivent seules (avec ou sans enfant) (- 3% par rapport à l’année 2010)

des personnes ont un niveau Bac ou plus (+6% par rapport à l’année 2010)

n’ont pas de qualification

des personnes sont en location privée (-4 % par rapport à l’année 2010)

32 %

des personnes habitent sur le territoire de l’écusson

66 %

sont sous un régime de minimum social

51 %

des personnes sont orientées par les institutions ou les structures associatives (Agences départementales, partenaires, opérateurs)

L’ensemble des territoires de résidence des 5 Agences Départementales de la Solidarité sont représentés

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 12 -


UN ACCUEIL INDIVIDUEL LIBRE EST VOLONTAIRE La spécificité du Lieu Ressources reste son accueil libre et volontaire. En dehors de toute prescription, le Lieux Ressources reçoit et informe toute personne en situation de précarité sur le territoire de la ville de Montpellier. L’accueil est personnalisé, individualisé et dépend des demandes, des problématiques de la personne exprimés lors du premier entretien d’accueil, mais aussi des besoins qui ont pu être repérés.

Le premier accueil : 405 personnes se sont nouvellement inscrites en 2011, soit 57% du public : La personne en charge de l’accueil doit analyser les besoins de la personne et proposer soit une recherche soit une orientation. Plusieurs cas de figure peuvent se présenter : Les personnes non orientées : sans demande particulière avec une ou plusieurs problématiques qu’elles ne sont pas toujours en mesure de formuler clairement ou de repérer elles-mêmes. Dans ce cas, la personne chargée de l’accueil doit analyser la demande afin de proposer l’orientation ou l’activité en lien avec la problématique. Les personnes orientées par les travailleurs sociaux ou les partenaires associatifs : Ces personnes se présentent bien souvent avec un motif et une demande précise (démarches administratives, soutien logistique, lien social, actions collectives…). Les personnes orientées par le Pôle Emploi : les personnes viennent le plus souvent dans le prolongement de leur recherche d’emploi. En effet, pôle Emploi les oriente majoritairement pour l’usage de l’outil informatique (élaboration de CV, lettres de motivation, utilisation de l’espace personnalisé pôle emploi…). Les personnes orientés par recommandation orale ou signalétique : Ces personnes ont entendu parler des Lieux Ressources, par un proche (amis, voisins, familles…) pour y trouver de l’information et un soutien dans leurs démarches. Lors du premier accueil, la présentation du Lieux Ressources Montpellier à travers, l’accueil et les actions collectives des trois pôles permet aux personnes d’avoir une vision globale de l’activité de la structure. L’accueil des personnes au quotidien : une fois inscrite les personnes les plus autonomes reviennent en fonction de leurs besoins et peuvent utiliser les outils proposés (logistique, informatique). D’autres au contraire, ont besoin systématiquement d’être accompagnées dans leurs démarches. Une écoute au quotidien : Les difficultés des personnes sont de plus en plus grandes, en lien avec la situation générale du pays. La souffrance psychique se fait de plus en plus grande. En effet, les plus réactifs, ont essayé toutes les solutions envisageables dans leur démarche d’insertion. Acceptant même, le déclassement social. De contrats précaires, en contrats aidés, ils se retrouvent à nouveau confrontés à une recherche d’emploi. Culpabilisés, dévalorisés, ils se sentent impuissants et n’ont plus de perspectives d’avenir. Ainsi, l’écoute au Lieux Ressources a évolué, ces lieux sont souvent le seul espace restant pour pourvoir échanger, parler, rencontrer d’autres personnes partageant les mêmes problématiques. Le changement actuel avec entre autres, la dématérialisation des services administratifs accentuent encore ce sentiment d’isolement et de rejet. Exemple : une personne souhaitant déposer un dossier en préfecture, doit obligatoirement se rendre sur le site de la Préfecture pour prendre rendez-vous sur l’agenda électronique

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 13 -


que la Préfecture. Il lui faut donc obligatoirement une adresse mail, pour confirmation de ce rendez-vous.

Motifs des inscriptions :

Lors de l’inscription, les personnes renseignent une fiche, leur permettant d’énoncer leurs besoins. Plusieurs besoins peuvent être exprimés. Les personnes viennent essentiellement pour l’informatique et l’emploi. Au moment de leur première inscription, les personnes sont reçues en accueil individualisé afin de leur présenter, la structure, les ateliers et les conditions de mise à disposition de la logistique. Elles remplissent alors une fiche d’inscription. A la question « Pourquoi venez-vous au LRM ? » ils peuvent cocher plusieurs items. -

Apparaît en premier lieu l’utilisation de l’informatique. Un outil devenu incontournable pour les diverses démarches d’insertion (attestation CAF, déclaration trimestrielle RSA, actualisation Pôle Emploi, courriers électroniques, recherches d’informations…) Vient en deuxième l’emploi, la recherche d’emploi étant de leur préoccupation majeure. La culture est aussi une des raisons de leur venue aux Pôles. Logistique, santé, citoyenneté, lien social font également partie des premières demandes.

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 14 -


UN ACCUEIL COLLECTIF SUR INVITATION Cet accueil individuel ou collectif se décline à l’identique ou de manière différente sur les pôles en fonction des actions spécifiques Informations généralistes régulières : Inviter les nouveaux usagers afin de présenter le projet associatif du Lieux Ressources Montpellier. Informations thématiques : Inviter les usagers afin de présenter des actions existantes selon une thématique. Diverses réunions de préparation Mobiliser le public tout au long de l'année est essentiel afin qu'il s'implique entièrement dans les projets et les actions collectives. La parole de l'usager est le vecteur principal de nos actions. Objectifs : - A partir de la présentation du projet de l'association, présenter les 3 pôles. - Faire témoigner les anciens usagers sur leurs expériences. - Récolter leur parole et permettre à chacun d'exprimer ses besoins et ses questionnements. - Expliquer l'importance de leur implication en tant qu'acteur aux diverses activités possibles. - Inviter le public à investir les lieux selon ses besoins. - Se positionner comme un relais dans l'offre partenariale Résultats : Les rencontres généralistes permettent d'expliquer les différentes missions des lieux ressources. Elles présentent les actions collectives développées par chaque pôle à partir de la parole de l'usager. Selon les besoins exprimés, les actions des partenaires sont présentées. C'est souvent à cette occasion que le public se positionne sur nos actions et donne du sens à la dynamique participative y afférent. La rencontre sur le thème de la citoyenneté permet de sensibiliser le public sur son implication dans la vie de la cité. La présentation de l'Université du Citoyen, la construction de la journée part'âge et métissage, et les groupes de travail proposés par le centre social sur la thématique de la parentalité et d'un conseil de maison sont des exemples qui ouvrent des perspectives. La rencontre sur le bien être en lien avec la santé, présente les actions de prévention développées sur les 3 pôles et le soutien de partenaires tels que le C.C.A.S de Montpellier, Hérault Sport et Sport Solidaire de la ville de Montpellier. La rencontre autour de la culture en lien avec les sorties familiales est l'occasion de sensibiliser le public à l'offre culturelle à partager en famille. L'objectif est de démontrer qu'il existe un large panel accessible dont le coût est faible. Notre proposition d'accompagnement est mise en avant afin de rassurer la personne. La notion de plaisir à partager avec les enfants est mise en relief. L'information sur le L.A.M et donc l'accès aux nouvelles technologies pour tous, permet aux participants de se rassurer sur son accessibilité.

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 15 -


LIEUX D’ACTIONS COLLECTIVES

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 16 -


RAPPEL SUR LE SENS DE NOS ACTIONS COLLECTIVES

Les propositions d’actions collectives re-socialisantes sont des axes privilégiés des Lieux Ressources, permettant à ceux qui les suivent de passer progressivement du statut de simple participant, voire de « consommateur » à celui d’acteur de son propre parcours individuel. Les actions collectives au sein du Lieux Ressources tentent de créer des réponses collectives à des problèmes individuels communs. Elles favorisent l’accès aux ressources existantes du territoire. Elles contribuent à soutenir l’autonomie personnelle et sociale en encourageant la participation citoyenne. Elles sont centrées sur la personne avec pour objectif une amélioration globale en rapport avec son environnement : il s’agit de produire du lien social tout en tenant compte de ces différents aspects : lien de soi à soi-même, lien individuel de soi aux autres (réseaux de proximité, territoire…), lien individuel en prise avec la société dans une démarche de reconstruction ou de resocialisation tant au niveau collectif qu’individuel. Les différents types d’actions collectives au sein de l’association Lieux Ressources contribuent à la mise en place d’une dynamique participative permettant l’amélioration du cadre de vie des personnes pour aller vers l’autonomisation, qu’elles soient centrées sur le développement personnel des personnes ou sur la mise en place d’une dynamique interne et externe. La mutualisation a permis de renforcer cette approche, créant des passerelles entre les trois pôles, avec la participation active du public d’un pôle ou un autre, quel que soit le territoire d’origine. De nouveaux partenariats se tissent avec d’autres associations qui se reconnaissent dans cette démarche. Des thématiques majeures ont été repérées : santé, citoyenneté, soutien à la parentalité, culture. Les « limites » de chaque thématique ne sont pas étanches, les différentes thématiques pouvant se croiser et s’entrecroiser dans une approche globale de la personne.

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 17 -


ACTIONS COLLECTIVES AUTOUR DE SANTÉ – BIEN-ÊTRE

Cuisiner malin et gourmand pour 3 fois rien Soin de soi – mangeons, bougeons ensemble Atelier santé - bien-être Action de d’éducation à la nutrition et prévention santé Relais Sports Solidaires

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 18 -


CUISINER MALIN ET GOURMAND POUR 3 FOIS RIEN POLE NORD-OUEST

Contexte : En 2010, le pôle Nord-Ouest a répondu à l’appel à projets du GRSP, dans le cadre de son Plan Régional de Santé Publique afin de financer une intervention sociale collective ayant pour vocation à aider les personnes en situation de précarité à optimiser leurs budgets alimentaires et ce en référence aux préconisations du Programme national nutrition santé. Objectifs : - Aider les personnes en situation de précarité à optimiser leur budget alimentaire dans un objectif de promotion de la santé - Favoriser la rencontre et rompre l’isolement des personnes en soutenant des initiatives et solidarités (achats groupés, coopérative d’achats) - Amener les personnes à des achats prenant en compte la protection de l’environnement car souvent compatibles avec économie. L’activité physique est encouragée par la promotion des actions sport solidaire de la ville de Montpellier. Contenu et déroulement de l’action : un programme d’environ 10 séances, permet aux personnes de s’inscrire dans un processus de découverte et d’apprentissage. Des séances théoriques animées par des professionnels de la santé alternent avec des séance pratiques de cours de cuisine organisées dans le restaurant d’un chef de cuisine « étoilé ». Les séances dites théoriques ont lieu en grand groupe dans une des salles du pôle. Les professionnels de la santé travaillent avec les personnes sur l’alimentation, les repères nutritionnels. La première séance est effectuée par une diététicienne, puis suivent des séances d’information sur les céréales, les produits laitiers et les fruits et les légumes.

Résultats : en 2011, fin la session commencé en 2010, soit 4 séances, 6 personnes ont pu participer à l’action pour un total de 24 participations. Cette action de qualité rencontre une adhésion et une forte mobilisation du public. Globalement positive sur l’ensemble de la personne, elle permet le changement de comportement en matière alimentaire et une prise de conscience en ce qui concerne la nécessité d’une alimentation saine et notamment : - Le respect d’une alimentation équilibrée - La découverte ou la redécouverte du plaisir de cuisiner et de partager un repas - Des évolutions physiques ont pu être aussi observées chez certains participants (amorce de régime…) Cette action suscite aussi au sein du groupe une réelle dynamique et beaucoup de convivialité ce qui permet aux personnes en situation d’isolement de créer du lien et de la solidarité. L’action n’a pu être financée en 2012 par l’ARS, un financement du Conseil Général permettra une nouvelle session en 2012. Partenariat : Cette action, portée par le pôle Nord-Ouest en partenariat avec l’agence départementale « les Cevennes-las Rebes » n’a pu être mise en place que par la forte implication de l’équipe pluridisciplinaire des travailleurs médico-sociaux de l’agence : assistante sociale, médecin, puéricultrice, CESF. Ces professionnels se sont entourés d’expertises extérieures afin de compléter ou d’approfondir l’offre faite aux participants : diététicienne et chef cuisinier. Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 19 -


SOIN DE SOI « BIEN DANS SON CORPS ET SÛR DE SOI ; BIEN MANGER ET BOUGER » Pôle Centre Ville

Contexte : Objectifs : Répondre aux attentes du public sur les questions de santé globale et de bien être, à partir d'une démarche participative. - Remobiliser les personnes sur l'image de soi, la confiance en soi et la gestion du stress ou de la souffrance psychique. - Optimiser l'insertion sociale et professionnelle des personnes à travers la promotion de leur santé en répondant aux attentes exprimées tant par les professionnels que par le public des lieux ressources. Contenu et déroulement de l’action : Rythme : séance hebdomadaire de 2h30 (hors vacances scolaires) Animé par : Le LR Pôle Centre Ville, les travailleurs médicaux sociaux du CCAS de Montpellier et de l’agence départementale de la Solidarité Ecusson cœur de ville. Lieu : Pôle centre ville 38, rue Proudhon 34090 Montpellier + visites extérieures + Maison de la Prévention . Contenu : Action d'information et d'éducation pour la santé sur la santé mentale auprès de public vulnérable (RSA, minima sociaux). Avec une démarche participative du public et qui favorise l'accès au droit commun (ateliers de pratique organisés au sein de MPT, visite de structures ressources comme la Maison de la Prévention). Des ateliers cuisine, des temps d’informations et d’éducation pour la santé sur la nutrition / activités physiques. Intervenants : école Giorgifont pour l’esthétique, une diététicienne, une psychanalyste, associations culture et sport solidaire 34, Gym Relax, Gi- gong, sophrologie, Gym Feldenkreis, la médecine chinoise et automassage Résultats : Quantitatifs : 24 séances d’Octobre 2010 à Mai 2011, 54 inscrits et 232 participations Qualitatifs : Des prises de conscience par rapport : à la découverte ou redécouverte de sensations de bien être et l’envie de prendre soin de soi, meilleure gestions des émotions, apprendre à respirer, s’occuper de son corps. Par rapport aux contraires de l’inscription dans un groupe : reprise de confiance, une estime de soi en hausse (discours plus optimistes, dynamisme). Des évolutions physiques (participants souriants, « rayonnants, apprêtés..) Acquisition d’une certaine autonomie à travers : la réalisation de démarches (déplacements pour des demandes de renseignements, récupérer de la documentation, la capacité à faire des choix, à se projeter). La prise d'initiatives mais aussi la demande d'aide. La responsabilisation des personnes dans la capacité à prendre des décisions, respecter leurs engagements. La reprise ou l'engagement dans des activités pour certain (retour à l’école d’esthétique suite à l’action, fréquentation de la Maison de la prévention...).Une redynamisation du parcours d’insertion par l’inscription dans une formation ou la reprise d’emploi. Elaboration d’écrits regroupés en livret « Trucs et astuces pour prendre soin de soi » Constitution d’un groupe « collectif des 5 sens », projet de créer sa propre entreprise de préparation et livraison de repas pour personnes handicapées. Une personne a créé son association « En Corps » avec appuis du LR. Inauguration de l’association le 29 Juin 2011. Projet d’entr’aides maternelles, d’activités d’art en corps, de cours de danse, de remise en forme après bébé, de rencontres de parents Partenariat : Action pilotée par le Pôle Centre-ville. L'Agence PDS Ecusson Cœur de ville et le CCAS de Montpellier. Mise à disposition du personnel médico-social (infirmières, assistants de services sociaux, CESF, éducateurs).

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 20 -


SANTÉ- BIEN ÊTRE POLE MOSSON

Contexte : A partir du constat que les personnes peuvent améliorer leur équilibre personnel en modifiant des habitudes du quotidien, sur le plan alimentaire, en pratiquant une activité physique et en apprenant à gérer son stress et ses émotions, l'action est construite de différents modules. Ils valorisent l'échange et l'apprentissage de nouvelles pratiques, la mise en confiance à travers la parole de l'usager. La coordination est organisée par le pôle qui fait appel à des partenaires spécialisés selon les thématiques. Objectifs : - Promouvoir chez des personnes en précarité sociale et relationnelle des connaissances, des pratiques visant à améliorer leur bien-être. - Actualiser et renforcer les connaissances des parents sur les nouveaux enjeux de l'alimentation et l'activité physique - Contribuer à une dynamisation individuelle par une approche globale de la personne. Contenu et déroulement de l’action : La mise en mouvement : de septembre à juin, une fois par semaine, un groupe de 10 à 15 personnes s’est retrouvé pour un trajet à marche rapide dans le quartier. Une fois par semaine, atelier sport animé par Héraut Sport dans une salle mise à disposition par la Maison pour Tous Léo Lagrange. L’assiduité des personnes engagées témoigne du bien-être apporté par l’activité sportive. Attentif aux besoins exprimés par le groupe, un animateur en gymnastique douce a été mis à disposition par Hérault Sport afin de travailler sur les étirements et donc les points de contractions musculaires. L’équilibre alimentaire : A partir des habitudes alimentaires, se réapproprier le message médiatique de prévention autour de l'équilibre alimentaire. Connaissances des familles d'aliments, des quantités, de la part du sucre et des graisses dans notre alimentation. Modules liés à la préparation de menus équilibrés, co-animés avec une infirmière, dans les locaux de Solidarité Dom-Tom. Objectifs : travailler sur des repas à petits budgets. Valorisation des fruits et légumes de saison. Organisation 5 séances d'apport théorique sous forme d'ateliers ludiques et 2 ateliers de préparation de repas équilibré à petit budget. La relaxation dynamique: Module construit à partir de la demande du public, la gestion du stress et la relaxation sont des besoins exprimés au quotidien. La commande passée auprès du professionnel a été que les séances soient organisées afin que les bénéficiaires de l'action puissent s'approprier des outils pour ensuite les utiliser de façon autonome au quotidien. L'atelier se déroule sur 5 séances sur 5 semaines. Des exercices à faire chez soi sont recommandés, le sophrologue fourni un CD audio pour accompagner la relaxation. Soin de soi : En 2011, une intervention sur l'esthétique et le soin du visage et des mains a été proposée par une socio-esthéticienne , l'objectif étant "se présenter à un entretien professionnel". Résultas : Lors du bilan les usagers nous disent que les 3 modules proposés participent à la mise en mouvement, l'envie de sortir de chez soi pour rencontrer d'autres personnes et que cela est bénéfique à leur équilibre. Les principes de l'équilibre alimentaire semblent intégrés. Elles se disent prêtes à poursuivre des changements dans leurs modes de consommation. Associer le bien-être de l'activité physique et l'équilibre alimentaire permet d'organiser un travail de prévention qui peut être relayer par d'autres partenaires, exemples : Maison de la prévention, Epidaure..etc.. Un des enjeux du travail proposé avec le sophrologue est de travailler avec la personne sur les freins et notamment ceux liés à la mise en place d'un parcours vers l'emploi.

Partenariat : Financement : Contrat Urbain de cohésion sociale, REAAP Partenaires : Le centre social CAF, C.C.A.S, Hérault sport, Solidarité DOM TOM Prestataires : Sophrologue, Infirmière cadre santé pour le volet équilibre alimentaire Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 21 -


ACTION D'ÉDUCATION À LA NUTRITION ET PRÉVENTION DE L'OBÉSITÉ POLE MOSSON

Contexte : Dans les zones urbaines sensibles (Zus), l'écart d'espérance de vie entre les résidents des quartiers socio-sanitaires les plus pauvres et ceux des quartiers les plus riches est de 10 ans (données INSEE et CREPI 2008). Ces inégalités sociales de santé appelées « effet de quartier » ont amené les politiques d'insertion à mettre en place des actions spécifiques dans le domaine de la prévention santé et de la nutrition en particulier. Le Lieux-Ressources Montpellier par son contact régulier avec une population en demande d'appuis divers se trouve en situation de médiation, de mise en lien des publics et de constructions d'actions collectives afin de répondre à la demande de l'usager. L'objectif principal est que les populations de nos quartiers, fragilisées par un contexte économique et social, difficile accèdent à une information de qualité sur les enjeux de la nutrition. Depuis 2007, le Lieux Ressources Montpellier a construit des actions « santé » qui visent à apporter du bien-être à la personne. Ces actions financées dans le cadre du CUCS sont territorialisées, organisées autour d'ateliers de mise en pratique. Dans sa volonté de sensibiliser un plus grand nombre de personnes aux questions de nutrition (manger-bouger) pour elles et leurs enfants, le Lieux-Ressources Montpellier a choisi d'organiser son action d’éducation à la nutrition et prévention de l’obésité à partir du constat suivant : La nutrition est un déterminant essentiel dans la genèse des pathologies multifactorielles (PNNS) - La sédentarité est un facteur de risque - L'équilibre alimentaire ne doit pas être une contrainte Objectifs : - Organiser des rencontres sur les territoires repérés - Présenter la nutrition en lien avec une pathologie

Contenu et déroulement de l’action : L’association couvre l'ensemble de la ville de Montpellier et notamment le zonage CUCS. En lien avec nos partenaires (Hérault sport et Sport solidaire , ville de Montpellier)qui animent des activités physiques à l'attention des publics spécifiques, nous avons construit des interventions sur les territoires pré-visés (Mosson, Cévennes, Croix-d’Argent-Ovali, Saint-martin-Tournezy, Centre-Ville). Définition des animations : - l'action des Lieux Ressources - Généralités sur l'alimentation (les familles d'aliments), animation construite par un intervenant qui a participé à la construction de l'action. (Sylvie Buffalon, infirmière/cadre santé) - Sport et santé ( Hérault sport ou sport solidaire/ville de Montpellier) - Intervenant spécifique selon la thématique. Un médecin nutritionniste pour l'obésité infantile Epidaure/Ligue du cancer – Association des diabétiques de l'Hérault pour le diabéte – La Fédération française de cardiologie pour les maladies cardio-vasculaires. Résultats : La notification de validation du projet reçue tardivement, le cadrage de notre action et la mobilisation de nos partenaires nous amènent au calendrier suivant : le mardi 7 février – Ecole Heidelberg le lundi 27 février – Espace famille le lundi 5 mars – Maison pour tous Escoutaïre le lundi 19 mars – Maison pour tous Boris Vian le lundi 26 mars – Centre social Caf Le lundi 2 avril – Cévennes. Reste à mettre en place l’animation sur le Centre-Ville Partenariat : Hérault sport, sport solidaire, Epidaure/ligue du cancer, Association des diabétiques de l’Hérault, Fédération française de cardiologie, Centre social CAF, Agences départementales, L'école Heidelberg, les maisons pour tous, Le centre social Espace Famille de l'Adage Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 22 -


RELAIS SPORT SOLIDAIRE LES PÔLES : CENTRE VILLE ET NORD-OUEST

Contexte : La société évolue, l’exclusion et l’isolement croissent, le repli sur soi, l’intérêt particulier, l’individualisme prennent des dimensions inquiétantes, tandis que l’esprit de solidarité diminue et que les liens familiaux et sociaux se relâchent. A ce constat, le sport apporte ses valeurs fondamentales : respect de soi et des autres, dépassement de soi, esprit d’équipe, respect des règles, solidarité. Le sport est un vecteur essentiel de lien social : il contribue avec force à lutter contre l’exclusion. C’est dans ce cadre que l’action « Sport Solidaire », partenariat entre le Service des Sports de la ville de Montpellier et l’association Culture et Sport Solidaires 34 (anciennement Cultures du Cœur) trouve sons sens, celui de donner la possibilité d’une pratique sportive encadrée à des publics en situation de rupture sociale. L’action repose sur la conviction que la pratique d’une activité physique et sportive régulière apporte nombre d’éléments essentiels de bien-être constitutifs de sa propre re-prise en charge. Objectifs : Favoriser l’accès à une activité physique et sportive, mise en place par des professionnels du Service des Sports de la ville de Montpellier pour les personnes en démarche d’insertion.

Contenu et déroulement de l’action : Rythme : tout au long de l’année scolaire Animé par les éducateurs sportifs des services des sports de la ville de Montpellier Lieu de l’action : gymnases et terrains sportifs sur la ville de Montpellier Contenu : plusieurs activités sportives sont proposées telles que gymnastique douce, natation, renforcement musculaire, Badminton, tennis de table, tir à l’arc, aqua-gym, …

Résultats : 34 personnes se sont inscrites à cette action au Pôle Centre-Ville,16 au pôle Nord-Ouest et 15 au pôle Mosson. La gratuité du dispositif permet à ces personnes de bénéficier de pratiques sportives qu’elles ne pourraient pas s’offrir en club sportif. Les personnes qui s’inscrivent sur l’action Sport Solidaire, sont généralement des personnes dynamiques, qui ont besoin d’un « nouveau souffle » pour leurs démarches d’insertion. Elles cherchent un équilibre et une façon d’évacuer le stress généré par leur situation.

Partenariat : Action pilotée par les services des sports de la ville de Montpellier, en lien avec Culture et Sport Solidaires 34. Les Pôles sont soutien logistique, permettant ainsi l’inscription des personnes et le lien avec le service des sports de la ville de Montpellier. Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 23 -


ACTIONS COLLECTIVES AUTOUR DE LA CULTURE Atelier Polychromies Atelier d’écriture Théâtre la Vista Relais Culture et sport solidaire 34

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 24 -


ATELIER POLYCHROMIES PÔLE CENTRE VILLE

Contexte : La culture est un outil privilégié de l’insertion sociale et de la revalorisation de la personne. Le développement de l’éducation artistique et culturelle, l’appropriation des équipements culturels sont des enjeux fondamentaux pour notre société en termes de citoyenneté, de développement de la personne dans sa sphère privée mais aussi dans l’espace public. La participation aux ateliers : appropriation des équipements, apprentissage de techniques, rencontres, revalorisation, mobilité, demandes de pratiques culturelles organisées de manière souple, variée et interactive, pratiques collectives (lien social) Objectifs : Permettre l’accès à la culture et la pratique artistique pour tous, Travailler sur la reconnaissance de la diversité culturelle, Favoriser l’appropriation des équipements culturels, Revaloriser la personne à travers la création. Contenu et déroulement de l’action : Rythme et lieu : Le mardi après-midi deux fois par mois (sauf vacances scolaires). A la Maison pour Tous Joseph Ricôme, à partir de septembre 2011 à l’Antenne médico-sociale Proudhon. Les ateliers sont animés par une plasticienne de l’association I-PEICC. Les ateliers de pratiques artistiques : « Quartier végétal » : décomposer un plan papier afin de composer des éléments végétaux d’un parc avec comme objectif d’apprendre à se repérer sur un plan. « découverte de Bernard Frize » : Découvrir l’art contemporain et approcher la peinture acrylique. « Les chaises de Francine » : retapisser une chaise sur papier avec la technique du verniscolle, en observant les ombres et lumières. « Chacun cherche son siège » : création d’une frise de sièges à l’aide de gabarits. Maîtrise des couleurs primaires, de leurs mélanges. Repérage dans l’espace pour une composition équilibrée. Production intégrée à l’exposition « Etat de sièges » du Musée Fabre. « Une façade à la Mondrian » : Travail sur l’observation, l’imagination à partir d’un dessin de façade de l’opéra comédie. Réinvention de la façade avec maîtrise de la peinture acrylique. « Accord de cœurs » : jardin artistique de Toscane, avec sensibilisation au travail de Nicky de St Phalles. Œuvre collective appelée par le groupe « accords des cœurs ». « Redon Danse » : repérage des institutions culturelles et lieux d’exposition. Visite de l’exposition « Odile Redon ». Autour d’une consigne découverte de l’univers de Redon. Archives départementales : Visite des archives et découverte des métiers du livre et de la documentation. Séances autour du thème du papier décoré et l’affiche. Visites de lieux culturels : « Des chaises », espace des arts décoratifs du musée Fabre sur l’histoire du siège. « Art contemporain près de chez soi » : Tram’art, et les œuvres d’art sur la ligne 1 du Tram. « L’art et l’angle du jardin » : visite du jardin des plantes « Etat de sièges » au musée Fabre : exposition des productions des ateliers d’I-Peicc et de Polychromies. Résultats : Connaissance de l’environnement et de nouvelles façons de voir de penser, autonomie culturelle (développement fréquentation équipements culturels), développement de pratiques amateurs, apprendre et réapprendre avec plaisir, production de qualité et valorisante, organisation collective, mobilité. 15 ateliers, 16 inscriptions, 12 participantes, 43 participations Vernissage et exposition des œuvres réalisées, valorisation des travaux effectués Partenariat : action pilotée par le pôle Centre-Ville, I-PEICC, Agence départementale Ecusson-Cœur de Ville. Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 25 -


ATELIER ECRITURE PÔLE CENTRE VILLE

Contexte : Après l’arrêt de l’atelier d’écriture en 2008 de Janine Gdalia (association Paroles Vivantes), le public a émis le souhait et l’envie d’écrire. Certes des ateliers d’écriture existent déjà, dans d’autres lieux, mais pas avec la dimension « sociale ». Un nouvel atelier a vu le jour en 2011, animé par Serguei Dounovetz, auteur de roman noir, scénariste (association Mission Bande Dessinée en Languedoc-Roussillon). Objectifs : Développer le lien social et la confiance en soi à travers le plaisir de se dire, de jouer avec les mots, de rencontrer les singularités de chacun, de (re) découvrir des textes. Contenu et déroulement de l’action : A partir d’une consigne donnée et explicitée (texte littéraire, mot, thème) et par l’écriture, les participants parviennent à une affirmation de leur être et de leur identité. Le développement de l’imaginaire, le partage de textes conduisent à constater la singularité de chacun. Les remarques formulées par participants parviennent à développer l’acceptation de leur critique sans pour autant se sentir ébranlés et remis en cause. Les écrits sont valorisés à travers des recueils de leurs productions. Rythme : 3 heures tous les 15 jours (hors vacances scolaires). Contenue : à partir de consignes (inventaire poétique à la Prévert, abécédaire, écrire à partir d’une photo. Un temps pour l’écriture et un temps pour le silence, un temps pour la lecture, l’écoute avec un temps pour les échanges avec la confrontation des idées dans une atmosphère conviviale. Résultats : 15 ateliers, 31 inscriptions, 22 participants, 75 participations Par le biais de l’écrit et la lecture des textes, l’atelier permet de restaurer et de développer la confiance en soi, la découverte de la singularité de chacun, la capacité à fonctionner dans un groupe, à développer du lien social et être apte à entendre les critiques bienveillantes pour progresser. Il apporte en outre un plaisir avec un bonheur des mots dans une atmosphère ludique et conviviale. Une dynamique de groupe s’installe. Certaines personnes se retrouvent en dehors de l’atelier, pour poursuivre le travail d’écriture en groupe. Des rencontres, des échanges se créent avec partage de solidarité. Un progrès très net au niveau de l’écrit est constaté pour les personnes les plus assidue. Une dynamique dans les démarches d’insertion. Certains participants ont trouvé une formation, un logement. Elaboration d’un livret « Florilège des productions de l’atelier d’écriture » et lecture de textes publique. Paroles des participants : « Aide à l’expression par l’écriture très importante pour beaucoup de démarches juridiques, emploi, administratifs. Merci » « ça m’a fait du bien tant au niveau psychologique (sortir de l’individualisme) que comme stimulation intellectuelle) ». « La sympathie du groupe et les qualités de l’animateur Serguei » « Moment de convivialité entre personnes qui se respectent. Possibilité d’avoir une activité sociale entre personnes de difficultés plus ou moins équivalentes. Créativité, élargissement de réseau relationnel et donc entraide… » « Ecrire et rencontrer » Partenariat : Action pilotée par le Pôle Centre-ville Serguei Dounovetz, auteur de roman noir, scénariste – Association Mission Bande Dessinée en Languedoc-Roussillon.

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 26 -


THEATRE LA VISTA POLE MOSSON

Contexte : Les usagers du pôle Mosson sont souvent en situation d’isolement. Ils sortent rarement de quartier et ont très peu des possibilités offertes par la ville dans laquelle ils vivent. Ils ont très peu accès aux lieux culturels de Montpellier Ils s'excluent eux-même des sorties culturelles qui leur paraissent inabordables tant pour des raisons financières que coutumières.

Objectifs : - Favoriser l'accès à la culture pour tous - Rompre l'isolement culturel des résidents du quartier - Favoriser la fréquentation du théâtre en famille - Echanger sur des thèmes divers et variés et acquérir une ouverture d'esprit nouvelle - Permettre une connaissance du processus de création d'une pièce de théâtre Favoriser et encourager une démarche autonome

Déroulement et contenu de l’action : Soirée de présentation du programme de la saison au théâtre de La Vista Réunions de présentation de la programmation, de l'échange partenarial, des après-midi à thème Discussion autour d'un goûter convivial ( usagers, animateurs de la Vista, accompagnateurs des associations présentes, public, artistes) à la suite du spectacle. Après-midi à thème, rencontres entre le public et les artistes en résidence : "Pass'aprem" "L'Envers du décor" : Visites ludiques pour faire découvrir les coulisses de façon documentée et ludique 5 sorties en groupe avec une animatrice sur l'année 2011 Cartes Pass Vista pour des sorties autonomes, carte nominative à moindre coût Résultats : Mars 2011 : 43 personnes, 2 représentations vacances scolaires Octobre 2011 : 48 personnes 13 adultes, 25 enfants Décembre 2011 :27 personnes 9 adultes, 18 enfants Une dizaine de Pass Vista distribués à ceux qui sortent en autonomie et n'ont plus besoin d'accompagnement. A chaque fois, les spectacles de qualité ont un grand succès autant auprès des adultes que des enfants et les familles sont de plus en plus en demande. Elles ont pris conscience de l'intérêt de ces sorties et surtout du plaisir que chacun en retire. Partenariat : Théâtre La Vista, les artistes en résidence

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 27 -


RELAIS CULTURE ET SPORT SOLIDAIRES 34 LES 3 PÔLES : CASSIOPÉE, CENTRE-VILLE ET NORD-OUEST

Contexte : L’action Culture et Sport Solidaires 34 (anciennement Cultures du Cœur) s’inscrit dans la logique de lutte contre les exclusions définie par la loi d’orientation de juillet 1998 dont le chapitre V évoque, parmi les droits fondamentaux, après la nourriture et les soins, le principe d’un « égal accès de tous, tout au long de la vie, à la culture » L’action Culture et Sport Solidaires 34 s’adresse aux familles et aux personnes isolées en situation de rupture sociale et s’appuie sur la conviction que la culture constitue un extraordinaire levier d’insertion, aide à l’apprentissage de la citoyenneté et à la reprise d’autonomie. Objectifs : Lutter contre l’exclusion sociale en favorisant l’accès à la culture. Favoriser l’accès à la culture et à des structures de Droit commun en mettant à disposition gratuitement des places pour les spectacles de la région Echanger avec les autres Relais Cultures et Sport Solidaires 34 et développer des partenariats Contenu et déroulement de l’action : Rythme : tout au long de l’année. Culture et Sport Solidaires 34 propose des places de spectacles qui font l’actualité de la ville (danse, exposition, cinéma, sport, théâtre, musique). ). Après signature du « contrat d’engagement du spectateur », les personnes viennent consulter la liste des spectacles proposés sur le site www.cultureetsportsolidaires34.fr , et repartent avec une contre marque (invitation nominative pour elle et pour chaque membre de famille), Résultats : 894 places de spectacle ont été diffusées par les trois pôles Qualitatif : - S’autoriser une vie culturelle pour soi et ses enfants lorsque l’on est en situation de rupture contribue sensiblement à surmonter le sentiment d’exclusion et éveille le sens critique. La culture, dans bien des cas, « renverse la vapeur » et « débloque des situations » comme le soulignent bien des professionnels. - Modification des rapports parents/enfants, les sorties en famille, (ou parents isolés avec leur(s) enfant(s)) sont une occasion de dialogue et d'échanges loin des soucis quotidiens. Il permet de resserrer les liens familiaux. - Autonomie plus grande au fur et à mesure de la reprise de confiance en soi, et une prise en charge plus dynamique des démarches administratives. - Appropriation de l’outil informatique à travers la consultation des spectacles sur Internet - Création de lien social : le fait de venir réserver des places dans un même lieu, certaines personnes conseillent à d’autres tel ou tel spectacle ; d’autres encore, organisent une sortie ensemble pour rompre l’isolement. - Mixité du public : des personnes « autres que minimas sociaux » assistent aux spectacles. Partenariat : Actions pilotée par Culture et Sport Solidaires 34 Les 3 Pôles sont soutien logistique.

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 28 -


PARTENARIAT AVEC LES ACTEURS LOCAUX POUR L'ACCES A LA CULTURE POUR TOUS. Afin d'éveiller les curiosités et dans un souci d'incitation à la sensibilisation du public à la création artistique, au spectacle vivant ou encore à participer à des activités inhabituelles pour certains; un partenariat avec différentes structures culturelles est essentiel. Ainsi, l'offre peut être plus attractive et permet de faire tomber des barrières d'ordre économique tout en laissant l'usager participer suivant ses possibilités et rester impliqué dans son libre choix. Nombre de personnes n'étaient jamais allés au théâtre par exemple, ou même encore à des rencontres avec des artistes et pouvoir ainsi échanger, partager et comprendre le processus de la conception d'un spectacle. Prendre conscience que la distance avec "l'autre" n'est plus marginale et que chacun peut s'apporter mutuellement quelque soit ses propres références culturelles. Le travail en partenariat avec le Théâtre La Vista, Cultures du Cœur, le Domaine d'O est en cela primordial, afin d'aider à la réflexion sur tout thème en abordant parfois des sujets délicats de manière ludique, humoristiques et de lever des freins sur sa propre image et amener une confiance en soi toute nouvelle. Cette assurance, qui s'acquiert au fil du temps pour certains, amène à devenir force de proposition pour soi ou pour ses enfants et petit à petit à prendre des initiatives. A chacun son rythme, mais nous pouvons constater que l'autonomie est bien souvent au bout du chemin. Offrir la possibilité d'aller au spectacle, à des débats d'opinion, à des échanges sportifs, au cinéma, participer soi-même, en famille, en groupe et enfin, seul, est une démarche qui aide à l'insertion sociale, étape obligée pour une intégration au monde et à soi-même.

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 29 -


ACTIONS COLLECTIVES AUTOUR DE LA FAMILLE Vacances et loisirs familiaux Accompagner les personnes dans le cadre du dispositif VACAF AVE-AVS-AVF TIC et parentalité

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 30 -


VACANCES ET LOISIRS FAMILIAUX POLE MOSSON Contexte : L’action s’inscrit dans le cadre d’une action territoriale "vacances et loisirs familiaux"pilotée par l’Agence départementale. Sur des valeurs partagées qui définissent le cadre éthique de l’action, l’objectif est d’offrir une plus grande lisibilité des actions en place sur le quartier, de mutualiser les ressources des partenaires, de partager une réflexion thématique et des éléments de bilan. Les objectifs : Il s’agit d’accompagner les familles à organiser la période des vacances scolaires en privilégiant des temps familiaux autour d’activités partagées. - Permettre à des familles en situation modeste ou précaire, tant sur le plan social qu’économique, à s’autoriser à penser et à organiser leurs vacances. - Démocratiser l’accès aux loisirs et aux vacances. - Privilégier les liens intergénérationnels et valoriser la relation parents-enfants. - Impliquer les familles par une démarche participative et active.

Contenu et déroulement de l’action : se projeter dans un accès à la culture et aux loisirs est un axe de notre travail sur la thématique « Autour de la famille ».La mobilisation des familles se fait tout au long de l’année à partir du public déjà engagé et des nouveaux inscrits. Des réunions et informations collectives régulières ont permis de mobiliser le public, de transmettre le sens de l’action (expériences des plus anciennes familles aux nouvelles) et de construire par étape le programme au fil de l’année .Après chaque sortie ou rencontre collective, un bilan participatif est fait avec le groupe dans le souci de recueillir la parole pour s’adapter au mieux aux besoins. Le programme est construit avec les usagers en alternant des sorties accessibles en transport en commun qui peuvent être refaites en famille ou entre amis et des sorties plus exceptionnelles qui sont souvent inaccessibles sans moyen de transport. Le Centre Social finance 5 trajets en car par an. Les sorties sont accompagnées par une ou deux personnes de l’équipe selon la composition du groupe. L’objectif de l’accompagnement vise reste un moment d’échanges privilégiés dans un climat de détente et de proximité. A partir de ces échanges, l’équipe construit d’autres actions « Autour de la famille » .

Résultats : Février- mars : 4 sorties, neige, cinéma, Pierres-Vives, ferme pédagogique pour un total de 123 personnes. Eté 2011 : 9 Sorties familiales : Accrochat, la plage (4 sorties), Magiland, cinéma, visite de Sète, accrobranche pour un total de : 87 adultes et 339 enfants Octobre 2011 : Sortie culturelle au théâtre La Vista, 13 adultes et 25 enfants Noël 2011 : Sortie culturelle au théâtre La Vista ", 11 adultes et 16 enfants, Sortie au cinéma, 11 adultes et 16 enfants Cette action se construit tout au long de l'année, notre public n'ayant pas l'habitude de partager avec les enfants l'activité de loisirs et la culture. A chaque étape un bilan est effectué avec les usagers. Parents et enfants apprécient le programme, celui-ci est souvent organisé à partir du témoignage des anciennes, de la présentation des animatrices et enfin, de leurs souhaits. La participation financière demandée est acceptée et chacun s'accorde à dire que le coût est raisonnable. Pour les déplacements hors Montpellier un bus est mis à disposition par le Centre Social. Partenariat : Financier : Contrat Urbain de cohésion sociale, Partenariat : Associations de quartier, nouveau projet d'activité Hérault sport, activités, financement, co-animation.

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 31 -


ACCOMPAGNER LES PERSONNES DANS LE CADRE DU DISPOSITIF VACAF AVE.AVS.AVF. POLE MOSSON

Contexte : cette année, le pôle Cassiopée a été sollicité par le centre social CAF pour le succéder dans l'action d'accompagnement au premier départ en colonie de vacances. L’objectif est de permettre à des enfants qui ne partent pas en vacances de partager un séjour dans un centre agréé par la CAF avec des enfants venant d'autres villes, d'autres horizons sociaux et culturels. En partenariat avec les travailleurs sociaux de l’agence départementale DSD et de la Caf pour l’évaluation et l’orientation des publics, le lieuressources Cassiopée a proposé , un accueil individuel et collectif des familles, une aide aux choix des colonies, une relation de suivi avec les familles. Objectifs : Le Leu-Ressources pôle Cassiopée a fait le choix, en lien avec son projet et son engagement dans l’action territoriale vacances et loisirs, d’accompagner les familles à organiser, non seulement les colonies pour les enfants, mais à prévoir les vacances sur l’ensemble des deux mois de congés scolaires en fonction des besoins et contraintes de chaque membre de la famille ( âge des enfants, disponibilité des parents, offre sur le territoire et/ou à l’extérieur….). L’objectif de l’accompagnement au premier départ est d'initier les familles à utiliser des outils pour s’organiser seule par la suite tant sur le plan de la construction du projet que sur l’organisation de l’ensemble des vacances. Contenu et déroulement de l’action : un accueil individuel et collectif des familles. une aide aux choix des colonies, l'inscription auprès des opérateurs et le suivi des démarches (paiement, liste info sur départ..), l'instruction des demandes de prise en charge AVE auprès de la Caf, l'aide à la préparation au départ ( valise, consignes aux parents , aux enfants…). Une relation de suivi avec les familles au retour des enfants pour recueillir leur première impression, puis la mise en place du bilan participatif avec l’ensemble des familles et des partenaires en septembre. Résultats : quantitatifs des départs 2011 AVS : 9 familles en premier départ. AVF : mise à disposition des catalogues des centres de vacances et logistique pour les réservations : 8 familles. AVE : 50 enfants, soit 36 familles. Accueil tous les jours d’avril à juin inclus. - 6 réunions d’info collective aux familles (présentation, infos avec les opérateurs, préparation) - 1 réunion avec les travailleurs sociaux CG et Caf pour présentation action et procédure. - 1 pilotage bilan en juillet. - 1 bilan en septembre avec les familles, les centres de vacances et les partenaires . Partenariat : CAF financement et soutien technique, centre social soutien technique et mobilisation du public. Agence départementale soutien financier et mobilisation du public. le Clos d’Alice lieu d’accueil mis en place d’un partenariat visite du site avec les parents. Découverte « d’Altia-Club, Aladin », structure implanté dans l’Aveyron qui propose des séjours et activités spécifiques (cirque, danse musique) organisées autour de modules sous forme d’ateliers. Cette structure a bien voulu faire des remises spéciales et des facilités de paiement. Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 32 -


TIC ET PARENTALITE POLE MOSSON

Contexte : Cette action est développée au sein de notre structure, en lien avec les axes de travail « autour de la famille » et « l’usage de l’informatique ». Le besoin du public a été repéré par la demande des parents qui s’expriment comme suit : - pour apprendre l’informatique car leurs enfants sont en demande d’un ordinateur au domicile. - parce que le domicile familial est équipé d’un ordinateur et les enfants en « ont pris » une possession exclusive sans vouloir que les parents en fassent usage. - dans un souci de transmettre l’information sur les risques liés à Internet. Le besoin est d’autant confirmé que le nombre de personnes en demande est croissant au fil des mois. Objectifs : Par une meilleure connaissance des TIC conforter l’autorité parentale sur l’usage des nouvelles technologies par leurs enfants - Transmettre de l’information sur les intérêts et risques liés à Internet. - Responsabiliser les parents sur l’importance de leur intervention éducative auprès de leurs enfants dans l’usage d’Internet. - Initier les parents débutants à l’outil informatique et à une meilleure maîtrise de celui ci dans l'espace familial. - Mettre en place des rencontres avec les parents pour échanger sur leurs interrogations et inquiétudes sur le sujet. Contenu et déroulement de l’action : Un module d’initiation à l’informatique, animé par l’animateur informatique. Module : 8 à 10 séances. Public : débutant Deux à trois séances sont orientées plus particulièrement sur l’informatique au sein de la famille. Donner des outils techniques et sociétaux aux parents pour les aider à conserver leur rôle éducatif dans l’usage de l’informatique par leurs enfants. Connaissance de l'Internet : une nouvelle pratique culturelle Internet des enfants (les jeux, facebook et réseaux sociaux…) Utilisation d'un navigateur, d'une messagerie, MSN L’administration système (mot de passe, session individuelle…) Les contrôles parentaux et leurs limites. Résultat : Participation du public : Plus généralement, ce module "parentalité" est intégré dans toutes les initiations dont l'accompagnement à la certification B2I dans la mesure ou le public est essentiellement composé de parents, et qu'il y a une complémentarité entre les deux modules. 1 Après-midi d'échanges sur le thème "Internet à la maison" avec 6 usagers. Partenariat : Pôle éducatif du Conseil général La CAF L'état (ACSE)

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 33 -


ACTIONS COLLECTIVES AUTOUR DE LA CITOYENNETÉ, DE LA VIE DE QUARTIER Fonds de participation des habitants Coopérative d’achat Vide-grenier solidaire Part’âges et métiss’âges Si t’es fête, si t’es sport Pierres Vives

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 34 -


FONDS DE PARTICIPATION DES HABITANTS POLE NORD-OUEST

Contexte : La participation des citoyens à la gestion des services publics locaux constitue l’une des nouvelles exigences de la République. Le Fonds de Participation des Habitants (FPH), soutenu par les collectivités locales fait partie de ces dispositifs visant à développer une citoyenneté active. Il s'inscrit dans le cadre du Contrat Urbain de Cohésion Sociale et le projet territorial de cohésion sociale Cévennes validé par le conseil d’administration du GIP DSUA Montpellier en 2010.

Objectifs : Il s’agit de mettre les habitants au cœur du dispositif : faire avec eux et non pour eux et construire avec eux les réponses leur permettant de réenclencher une dynamique sociale. Les habitants deviennent « parties prenantes » pour bâtir les modalités d’amélioration du quartier. Il s’agit donc, à la fois de mettre en œuvre des programmes pour répondre aux besoins (et dont on sait qu’ils sont des supports à la participation des habitants), mais également de mettre en place des moyens dédiés et un dispositif d’accompagnement permettant aux habitants d’être force de proposition. Il tend à favoriser les prises d’initiatives de groupes d’habitants par une aide financière souple et rapide ; promouvoir les capacités individuelles et collectives à s’organiser et monter des projets ; renforcer les échanges entre institutions, associations et habitants.

Contenu et déroulement de l’action : Un Comité de pilotage réunissant les opérateurs du Fonds ont mis en place un règlement intérieur qui définit les orientations du dispositif et précise les modalités de fonctionnement : critères d’éligibilité, procédure de demande de subvention et modalités de financement des projets. Un Comité d'attribution a également été constituer pour statuer sur les projets. L'association Lieux Ressources, porteuse de l'expérimentation et gestionnaire du Fonds, assure un suivi régulier du dispositif. Enfin, l'animatrice des Lieux Ressources est chargée d'accompagner les habitants dans le montage et la réalisation de leur projet.

Résultat : La première phase s'est déroulée en 2011, il s'agissait alors de concrétiser la mise en œuvre du dispositif : travail administratif, diagnostic de territoire et rencontre des acteurs sur la ZUS Cévennes. Dans le cadre de l'accompagnement au montage de projet, une permanence a été mise en place à la maison de quartier Jean Pierre Chabrol, au cœur du quartier. L'association Lieux Ressources a alors travaillé dans une démarche de partenariat s'articulant autour du « Réseau Cévennes ». La deuxième phase du dispositif a débuté en janvier 2012 avec les premières demandes des habitants, un premier projet a vu le jour en février et d'autres projets sont actuellement en voie de se concrétiser.

Partenariat : Financement accès, CG34 et ville. SERM, Agence départementale les « Cévennes- Las Rébes », Maisons pour Tous, Avec, Aclé, UDAF, Education Nationale, AERD, CESAM, Crêche Mas des Moulins, Comité de quartier, Boutique de Gestion, Hérault Sport, ASCEV, Football Club des Arceaux, DAT coordination des territoires, APS 34, MLJAM.

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 35 -


COOPERATIVE D’ACHAT POLE NORD-OUEST

Contexte : à l’issue d’une action de prévention santé, nommée « cuisiner malin et gourmand pour trois fois rien » financée par le Groupement Régional de Santé publique, portée par l’association Lieu Ressources Montpellier Pôle Nord-Ouest et en partenariat avec l’Agence Départementale de la Solidarité « Les Cévennes-Las Rébès », les participants ont insisté sur la difficulté à parvenir à s’alimenter avec un petit budget, du fait de la cherté des denrées alimentaires, et plus particulièrement des fruits et des légumes. De ce constat a pris naissance l’idée de la mise en place d’une coopérative d’achats .

Objectifs : La mise en place de cette coopérative d’achats devrait permettre à toutes personnes, ou familles, désireuses de se nourrir sainement, de pouvoir effectuer des achats de produits locaux, de saison, directement auprès des producteurs respectueux de leur terre, de leur métier et de l'environnement, dans une relation de confiance réciproque. En parallèle, il s'agira de poursuivre l'axe prévention qui donne tout son sens au projet : une alimentation saine préserve la santé et contribue fortement au bien-être.

Contenu et déroulement de l’action : ce projet est porté par une équipe de bénévoles en situation de précarité constituée en association : Ekaliter. Il existe chez ces personnes des potentialités et de réelles compétences complétées par une disponibilité et une capacité à s’engager dans une action solidaire. Des réunions ont lieu tous les lundis, afin de concrétiser, étape par étape, la mise en œuvre du projet. L'association Lieux Ressources les accompagne dans cette démarche et développe avec eux une méthode et des outils permettant d'assurer le bon fonctionnement et la bonne gestion de ce projet au potentiel professionnalisant. Depuis novembre 2011, l’association Lieux Ressources accueille et organise les réunions des membres de l’association Ekaliter engagés dans la mise en œuvre de la coopérative d’achats. L’axe choisi et développé est celui de la professionnalisation. En parallèle, l’équipe souhaite mettre en avant les valeurs portées par ce projet en matière de prévention santé et bien-être et de consommation responsable. Au-delà des objectifs principaux, cette action développe des compétences au sein de l’équipe : vie associative, gestion budgétaire, travail en équipe, communication…

Résultats : 11 réunions, 25 personnes pour un total de 69 participations. Le futur de l’action a dû être réinventé dans l’année. Au niveau du collectif de courant se sont affrontés : un souhaitant la professionnalisation du projet l’autre préférant rester sur des rencontres conviviales. Un noyau dur désirant la professionnalisation a résisté relaçant le projet.

Partenariat : Agence départementale « Les Cévennes Las Rebes », INRA Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 36 -


VIDE GRENIER SOLIDAIRE PÔLE CENTRE VILLE

Contexte : Le Lieux-Ressources Montpellier souhaite mutualiser à l’ensemble de ses Pôles des actions solidaires déjà expérimentées. Une telle initiative a déjà vu le jour au Pôle Cassiopée dans les années précédentes. Le choix du Pôle Centre Ville est en lien avec : - L’opportunité d’utiliser la cour intérieure de l’Antenne médico sociale Proudhon, au cœur d’un quartier dynamique. - La volonté de créer avec un public en demande d’organisation d’évènements porteurs de valeur autour du lien social.

Objectifs : - Créer de la solidarité en accompagnant le public dans une dynamique participative. - Développer le lien social, l’échange et le plaisir de partager. - Construire des passerelles entre les publics : mixité sociale, culturelle et intergénérationnelle. - Favoriser le partage et le recyclage - S’aider et s’entraider Contenu et déroulement de l’action : Mobiliser un groupe de professionnels et de public LRM afin de construire ensemble les différentes étapes de la mise en place de l’action. Sensibiliser un large public à faire des dons. Diffuser largement l’information pour faire venir des acheteurs potentiels Définir ensemble à l’utilisation de la recette.

Résultats : Quantitatifs : - 5 personnes, public du Pôle Centre ville se sont réellement investies dans cette action solidaire (toutes les étapes de la mise place et mise en œuvre). - 4 personnes, public du Pôle Cassiopée pour la confection de gâteaux. - Les équipes des Pôles Cassiopée et Centre Ville. Qualitatifs : Echange et partage. Convivialité. Développement du lien social. Dynamique de groupe. Organisation collective, Paroles de participants : « Je n’ai pas vu le temps passé » « un élan de solidarité, j’ai passé une belle journée ». « C’était une journée de communication ». « J’ai pu trouver beaucoup de choses à prix très intéressant. »

Partenariat : Action pilotée par le Pôle Centre-ville Agence Ecusson Cœur de ville.

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 37 -


PART’AGES ET METISS’AGES POLE MOSSON

Contexte : Action initiée en 2008 par le Centre Social Caf et l’Ecole des parents et des éducateurs. Les différentes actions de ce projet ont été construites en s’appuyant sur les potentialités des différentes tranches d’âges, notamment des personnes âgées, en leur permettant de conserver un véritable rôle social. Les aînés sont appelés à jouer un rôle valorisant leur expérience, leur potentiel ou leur talent.

Objectifs : Favoriser le lien intergénérationnel et permettre à des personnes de différentes générations de mieux se connaître et de s’influencer réciproquement. Impulser une dynamique locale partenariale en créant des passerelles entre les différents groupes de différentes structures. Favoriser la participation des habitants et des acteurs du projet, afin que chacun s’approprie la question de l’intergénérationnel et le partage des différentes traditions culturelles de chacun. L'objectif vise à rapprocher les différents âges de la vie et à donner une autre image de l’avancée en âge. Cela permet de valoriser l’utilité sociale de nos aînés dans leur rôle de « passeurs » en primant la rencontre par le biais culturel et aide à changer le regard sur l’autre. Organiser d’une journée conviviale ouverte à tous les habitants .

Contenu et déroulement : - Participation au comité technique d’organisation : 8 réunions - Participation à l'animation de la journée qui aura lieu en février 2012

Résultats : Participation importante des habitants. Implication des usagers à la préparation de la journée Originalité des animations de la journée.

Partenariat : le Centre Social CAF

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 38 -


SI T’ES FÊTE, SI T’ES SPORT POLE MOSSON

Contexte : L'action a été mise en place en 1998, à l’occasion de la coupe du monde de football qui se déroulait en France et entre autre à Montpellier, sur le quartier de la Mosson. Depuis, les structures engagées ont maintenu l’action sans autre financement que celui des moyens mis à disposition par chaque partenaire. Cette manifestation partenariale est coordonnée par l’UFOLEP. Elle réunit des structures du quartier qui proposent ensemble un après- midi récréatif (stands ludiques, sportifs, créatifs, culturels…) aux enfants du quartier. La participation est gratuite. Objectifs : Proposer un après- midi récréatif gratuit, en accès libre, grâce à des activités diverses et variées sur la voie publique. - Faire connaître les structures à des habitants peu engagés dans la vie du quartier. - Créer du lien avec les enfants et les familles. - Valoriser un "sous" quartier en déplaçant la manifestation au cours de l’année (Grand mail, terrain des Tritons, collège Escholiers de la Mosson, Oxford, Les Halles de la Paillade…) L’engagement du Pôle Mosson dans cette action s’inscrit autour de deux objectifs : L’intergénérationnel, par sa dimension familiale. L’engagement citoyen, par l’implication des usagers dans une action de quartier ouverte à tous les habitants. Contenu et déroulement : Participation aux réunions d'organisations avec les structures partenaires Participation à une manifestation publique sur le territoire. (présence de deux animateurs du Pôle Mosson) Proposer une animation (Rallye citoyen) dans le cadre de l’action partenariale « Si t’es fête si t’es sport » Valoriser la participation parents/enfants à cette manifestation. Action issue du réseau associatif et institutionnel pailladin. Après midi récréatif en direction des parents et des enfants (stands sportifs, culturels, artistiques, manuels, citoyens), cette année, "les 30 ans d'Hérault Sport" et découverte du nouveau quartier "Pierres Vives" Favoriser à la fois la rencontre avec les habitants du quartier et faire connaître les structures du territoire pour créer du lien Résultats : 4 manifestations dans l’année 200 enfants participent en moyenne à chaque manifestation. Les habitants s'ouvrent sur d'autres quartiers et partagent avec leurs enfants des activités ludiques. Partenariat : UFOLEP, structures du quartier

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 39 -


PIERRES VIVES POLE MOSSON

Contexte : Construction et implantation d'un nouveau quartier accolé au territoire de La Mosson.

Objectifs : Sensibilisation à l'architecture et à l'urbanisme de la population de la Mosson par la découverte en avant-première du chantier de Pierres Vives. Organisation de visites à la Maison du Projet de Pierres Vives par l'intermédiaire des Archives Départementales et Hérault Sport qui expliquent aux habitants par le biais d'animations, l'installation du futur quartier.

Déroulement et contenu de l’action : - Animation et jeux pour les enfants sur l'histoire de La Paillade par les Archives départementales. - Présentation du bâtiment de l'architecte de Zahra Hadid connue internationalement : film et maquettes du bâtiment et explication aux familles de la conception du futur quartier ( implantation de la cité des savoirs, d'un écoquartier, de la Maison départementale des sports et d'une bibliothèque départementale).

Résultats : Permettre que le public s’approprie ce quartier dans le prolongement de leur environnement habituel.

Partenariat : - Conseil Général de l'Hérault - Hérault Sport - Archives Départementales

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 40 -


TABLEAU RECAPITULATIF ACTIONS COLLECTIVES

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 41 -


THÉMATIQUE SANTÉ, Action Objectifs Soin de soi « bien dans son corps et sûr de soi. Bien manger et bouger » Pôle Ville

* A partir d’une démarche participative répondre aux attentes du public sur les questions de santé globale * Remobiliser les personnes sur L’image de soi, la confiance en soi, la gestion Centre du stress ou de la souffrance psychique * Optimiser l’insertion sociale et professionnelle des personnes à travers la promotion de leur santé

Action « Cuisiner malin pour trois fois rien »

Objectifs

* Aider les personnes en situation de précarité à optimiser leur petit budget alimentaire dans un objectif de promotion de la santé * Aider les personnes à sortir « à la bonne de l’isolement en soutenant franquette » des initiatives et solidarités * Amener à des achats Pôle Nordprenant en compte la Ouest protection de l’environnement

Contenu de l’action

Partenariat

Action d’information et d’éducation par la santé mentale auprès de public en difficultés (RSA, minima sociaux). Démarche participative qui favorise l’accès au droit commun. Visites de structures comme la maison de la prévention. * Ateliers de cuisine, des temps d’informations et d’éducation pour santé sur la nutrition. * Informations thématiques avec intervenants spécialisés Ecole Giorgifont pour l’esthétique, diététicienne, psychanalyste… Contenu de l’action

Projet Piloté par le LR mené en partenariat avec l’agence PDS Ecusson cœur de ville et le CCAS de Montpellier, avec une mise à disposition du personnel médico-social (infirmières, AS, CESF, éducateurs…) Financement GRSP

A la suite de l’action « cuisiner malin pour trois fois rien » un groupe de participants a souhaité pouvoir continuer à se réunir pour mieux se connaître et surtout pour continuer à mettre en pratique les acquis du stage et partager leur savoir-faire. Les stagiaires AS et CESF ont dont accompagné ce groupe. Le projet est toujours en cours d’élaboration. Les modalités d’organisation seraient une alternance entre théories et pratiques

Projet porté l’Agence PDS Les Cévennes-Las Rebes 4 séances, 6 personnes, mené en partenariat avec 24 participations. le pôle Nord-Ouest.

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 42 -

Partenariat

Eléments de bilan De janvier à décembre 2011 Octobre à mai 2011 24 séances 54 inscrits Pour un total de 232 participations

Eléments de bilan De janvier à décembre 2011

4 séances 6 personnes inscrites pour un total de 16 participations


THEMATIQUE SANTE Action

Santéêtre

Objectifs

Bien Promouvoir des connaissances et pratiques visant à améliorer le bienPôle être. Cassiopée Contribuer à une dynamisation individuelle par une approche globale de la personne : la mise en mouvement par une activité physique et par une mobilisation de la personne ( devenir acteur de son projet, être en capacité de s’engager)

Contenu de l’action

Partenariat

La mise en mouvement par le sport : gym, musculation : séance hebdomadaire animée par Hérault sport. - En 2011, l’animateur coordinateur de l’action d’Hérault Sport à mis à disposition du groupe une animatrice yoga afin de travailler sur les étirements et donc sur l’appropriation du corps. - En 2011 le centre social CAF a mis à disposition la salle de judo.

- Hérault sport : animateur Gym+yoga

Lors du bilan en juin 2011, les bénéficiaires de l'action ont apprécié le travail réalisé lors des séances de Yoga et notamment le travail sur la posture. Ils pensent que des animations parentsenfants pourraient être poursuivies l'an prochain. L'animateur référent d'hérault a retenu l'idée, il va travailler sur ce concept. Equilibre alimentaire - Mise en place : à partir de nos habitudes alimentaires, se réapproprier le message médiatique de prévention autour de l'équilibre alimentaire. Connaissances des familles d'aliments,

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 43 -

Eléments de bilan De janvier à décembre 2011

-30 séances d'octobre 2010 à juin 2011. - Centre social (salle) De septembre 2011 à juin 2012 - 20 personnes , Moyenne de 15 participants Le groupe 2010/2011 est très motivé, régulier Infirmière bénévole, dans sa participation. cuisine de l’association L'animateur sportif est très Dom-Tom satisfait de la progression du groupe . Il faut ajouter les orientations Sport solidaire Ville 15 orientations

Organisation 5 séances d'apport théorique sous forme d'ateliers ludiques et 2 ateliers de préparation de repas équilibré à petit budget. (cette partie de l'action a


des quantités, de la part du sucre et des graisses dans notre alimentation. Modules liés à la préparation de menus équilibrés, co-animés avec une infirmière, dans les locaux de Solidarité Dom-Tom. Objectifs : travailler sur des repas à petits budgets. Valorisation des fruits et légumes de saison.

été reconstruite suite au départ de l'infirmière du CCAS qui animé ce module ) Engagement : moyenne de 10 personnes sur l’ensemble du module

Sophrologie : relaxation-dynamique. La relaxation dynamique: Ce module a été construit à partir de la demande du public, la gestion du stress et la relaxation sont des besoins exprimés au quotidien. La commande passée auprès du professionnel a été que les séances soient organisées afin que les bénéficiaires de l'action puissent s'approprier des outils pour ensuite les utiliser de façon autonome au quotidien. L'atelier se déroule sur 5 séances sur 5 semaines. Des exercices à faire chez soi sont recommandés, le sophrologue fourni un CD audio pour accompagner la relaxation. Soin de soi En 2011, une intervention sur l'esthétique et le soin du visage et des mains a été proposée par une socioesthéticienne , l'objectif étant "se présenter à un entretien professionnel".

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 44 -

intervention d’un sophrologue (Cap Synergie) : participe à la construction du projet, au bilan équipe et usagers en plus de l’animation

Bilan du groupe : On se sent plus à l'aise dans les relations avec les autres. On comprend : les priorités, le lâcher-prise. ( Module redéfini sur 5 séances pour construire une suite avec les personnes les plus motivées).

Bonne expérience à renouveler. Prendre soin de soi avec un petit budget.


THÉMATIQUE CITOYENNETÉ Action Objectifs Coopérative d’achats Pôle Ouest

* Favoriser la consommation de fruits et légumes en diminuant les coûts d’achat Nord- * Créer un lieu de solidarité et de convivialité autour de l’alimentation et la production * Recréer des liens entre producteurs et consommateurs * Soutenir le développement d’une agriculture raisonnée de proximité * Créer un projet pilote permettant la réplication de l’initiative

Contenu de l’action

Partenariat

Travail participatif avec un groupe de personnes en précarité, ayant participé à l’action de prévention santé « cuisiner malin pour trois fois rien ». Réalisation d’une étude de faisabilité en partenariat avec voisins et citoyens en méditerranée. Programmation participative : visites d’études (solid’arles, AMAP..) Participation à la mise en place du groupement Positionnement du groupement sur l’appel à projet d’alter’Incub

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 45 -

Eléments de bilan De janvier à décembre 2011 - Voisins et citoyens en 25 rencontres ont été méditerranée organisées, - Agence départementale 12 participants pour un les Cévennes las Rebes total de 69 participations. - ,DADR Conseil général - INRA Une proposition de mise en - APC veille de l’association Association familia Ekaliter, créée par le natura groupe a été envisagée par - Alter’Incub les adhérents. Deux courants s’affrontent au sein du groupe : l’un souhaitant la professionnalisation, l’autre juste réaliser des actes d’achats. A la rentrée de septembre le processus de la vie associative s’est


réamorcé afin d’envisager de nouvelles propositions et pistes de travail sur un socle commun. Si t’es fête si Participer à une t’es sport manifestation publique sur le territoire. Pôle - Proposer une animation Cassiopée (Rallye citoyen) dans le cadre de l’action partenariale « Si t’es fête si t’es sport » - Valoriser la participation parents –enfants à cette manifestation. - Action issue du réseau associatif et institutionnel pailladin.

Après midi récréatif en direction des parents et des enfants (stands sportifs, - 5 animations culturels, artistiques, manuels, citoyens) Réseau associatif et Favoriser à la fois la rencontre avec les institutionnel pailladin. 250 enfants participent habitants du quartier et faire connaître en moyenne. les structures du territoire pour créer du Coordination : UFOLEP lien.

Fonds de Mobiliser et/ou accompagner participation les habitants à bâtir les des habitant améliorations de leur quartier * Favoriser les prises Pôle Nord- d’initiatives collectives par Ouest une aide financière souple et rapide

Comité de pilotage réunissant les opérateurs pour définir les orientations du dispositif et préciser les modalités d’attribution. Suivi régulier de l’action par le Lieux Ressources. Accompagnement des habitants au montage des projets

En 2011, les rencontres ont eu lieu dans 3 quartiers différents : Nord, Haut de Massane, Centre, les Gémeaux Sud : le grand mail

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 46 -

Accès, cg34, ville. SERM, Agence départementale, Maison pour tous, UDAF, Education nationale, AERD, CESAM, comité de quartier, boutique de gestion, Hérault sport, ASCEV, Football Club des Arceau, DAT coordination des territoires, APS34, MLJAM


THÉMATIQUE AUTOUR DE LA FAMILLE Action Objectifs Vacances loisirs familiaux Pôle Cassiopée

et Action territoriale pilotée par l’Agence départementale de la solidarité. Cette action réunit tous les partenaires qui travaillent sur le droit aux vacances pour les familles en situation de précarité. Mutualiser les moyens en fonction des missions de chacun. Des valeurs partagées définies ensemble réunissent les opérateurs et donnent le sens de l’action.

Contenu de l’action

Partenariat

Le contenu de l’engagement de Cassiopée : accompagner les parents à organiser les vacances d’été de la famille en fonction des besoins de chacun et de l’offre. Prendre conscience de l’importance de prévoir pour valoriser les liens parents-enfants. Plusieurs axes -Organisation et accompagnement de sorties familiales durant les vacances scolaires : découverte de l’offre locale en terme de loisirs et détente, du patrimoine. Valoriser les sorties parents-enfants.

-Accompagner les familles à organiser la période de vacances d’été -Permettre à des familles en précarité à s’autoriser et à organiser leurs vacances - Démocratiser l’accès aux vacances - Impliquer les familles dans une démarche participative et active

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 47 -

Agence Départementale du territoire CAF, centre social, Hérault Sport, CLJ, Ufolep, Solidarité DomTom, Tinhinan (comité technique, commissions thématiques)

Eléments de bilan De janvier à décembre 2011 Les sorties petites vacances scolaires permettent de créer du lien au sein du groupe, et aux familles de s’approprier le sens de l’action pour l’été. Février : Le 16 février, sortie à la neige, 40 personnes Mars Cinéma, 23 personnes Pierres Vives , 25 personnes Avril : Sortie à la ferme Pédagogique le dolmen au Pouget, 35 personnes Eté 2011 9 sorties construites avec le public. Calendrier dans la fiche de présentation Prêt du bus par le centre social caf : 2 1 réunion bilan participatif Octobre 2011 : Sortie la Vista : 38 personnes Décembre 2011 : La vista : 27 personnes


Cinéma : 27 personnes

DISPOSITIF VACAF - Accompagner les familles à organiser un séjour familial dans un centre de vacances, à partir du dispositif VACAF (AVS/AVF). Premier départ : aide à la recherche du centre, réservation, transport, préparatif au séjour, vie dans un centre… Accompagnement individuel et collectif. -AVE : aide au premier départ en colonie de vacances. Accompagner les parents dans cette démarche : choix de la colonie, inscription, démarche auprès de vacaf, liens avec opérateurs (construction de partenariat privilégié autour de ce projet avec certains organismes), préparatifs ( valise, rassurer les parents, aide à l’organisation…) Suivi individuel et collectif. Disponibilité de l’équipe tous les jours.

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 48 -

CAF : service Vacaf Centre de vacances

DISPOSITIF VACAF

AVS : 8 familles en premier départ. AVF : mise à disposition Centre social Caf, As Caf catalogue des centres et Agence départementale logistique pour de la solidarité. réservation 3 familles AVE : Accueil tous les Partenariat pour la jours de mi-mars à juin construction de l’action et inclus. liaisons techniques tout au L’année 2011 a vu une long de l’action diminution des prises en (orientation, suivi des charges financières, familles) provoquant un surcroit de travail : explication aux familles, liaisons avec les TS de l’Agence. Gestion des annulations (10 dossiers) Information : 70 familles Nombre d’enfants partis : 50 Nombre de familles concernézq : 36 En juin, nous avions toujours des demandes de familles voulant faire partir leurs enfants en colonie. Une enveloppe supplémentaire gérée par la CAF a été octroyée


Usage des TIC par les enfants, la responsabilité éducative des parents Pôle Mosson

- Initier les parents débutants à l’informatique - Transmettre l’information sur les risques liés à l’internet -Informer et responsabiliser les parents sur l’importance de leur intervention éducative auprès de leurs enfants sur l’usage d’Internet (prévention, information )

- Favoriser l’accès aux parents en demande aux modules d’initiation informatique proposés par le pôle Mosson. - Animation d’une information et débat participatif sur « Les dangers d’Internet et la sécurité » : information à partir d’un film et des questions et expériences de chacun. Animation par le pôle Mosson et Ecole des parents (questions techniques et en lien avec la parentalité) - Animation d’ateliers techniques sur points précis définis en fonction de demande des participants à la rencontre information ( découverte des blogs, jeux en ligne, installation contrôle parental, création de compte sur ordinateur…)

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 49 -

1 rencontre débat, 12 Co-animation de la personnes. rencontre débat avec Ecole des parents. 2 ateliers techniques, 6 personnes Construction de l’action en équipe interne. Bilan des usagers : Donne envie de se former ou se perfectionner. Prise de conscience des risques d’Internet pour les enfants. Incite à parler de ces questions avec leurs enfants. Volonté de participer aux ateliers techniques.


THÉMATIQUE CULTURE ET SPORT Action Objectifs Atelier polychromie Pôle ville

Contenu de l’action

* Permettre l’accès à la culture et à la pratique artistique

Centre* travailler sur reconnaissance de diversité culturelle

la la

* Favoriser l’appropriation des équipements culturels

Partenariat

Eléments de bilan De janvier à décembre 2011 Une découverte de l’histoire de l’art, i-PEICC 15 ateliers Des visites des lieux culturels de Maison pour tous Joseph 16 inscriptions Montpellier (galeries, théâtres, musées, Ricôme 12 participants médiathèques) 43 participations Des ateliers de pratiques artistiques à la Maison pour tous Joseph Ricôme avec l’animation d’une plasticienne de l’i.PEICC, Vernissage et exposition

Revaloriser la personne à travers sa création Favoriser l’accès à la culture Rompre l’isolement Les 3 Pôles

Relais sport solidaire Les 3 pôles

Relais de l’action culture et sport solidaires 34. Cette action s’inscrit dans la logique de lutte contre les exclusions en s’appuyant sur la conviction que la culture constitue un extraordinaire levier d’insertion.

Proposer des places de spectacles qui font l’actualité de la ville (danse, sport, théâtre) via le site de Culture du Cœur. Mise à disposition du multimédia pour consultation, réservations.

894 places de spectacle ont été diffusées sur les trois pôles.

L’exclusion et l’isolement croissants, associés à des liens familiaux distendus favorisent l’individualisme. Le sport est un vecteur essentiel de lien social et apporte les

Rythme : tout au long de l’année Animé par les éducateurs sportifs de la mairie de Montpellier Lieu de l’action gymnase et terrains de sports de la ville de Montpellier Plusieurs activités sportives sont

Information des actions par affichage au sein du pôle. Mobilisation directe auprès des personnes susceptibles d’être intéressées voire de

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 50 -


valeurs fondamentales : respect de soi, des autres, dépassement de soi, esprit d’équipe, respect des règles, solidarité

Atelier Ecriture Pôle Ville

*Aider à l’expression du public * Evoluer et fonctionner à Centre- partir de consignes *permettre de mieux appréhender la vie quotidienne en développant la créativité et l’imaginaire *Développer des échanges *Permettre le développement des réseaux de solidarité

THÉMATIQUE CULTURE Action Objectifs Promouvoir et développer les sorties culturelles Pôle Cassiopée

- démocratiser l’accès à la culture pour tous. - inciter les familles à faire des sorties culturelles avec les enfants. relayer l’information culturelle auprès du public. - Mettre en lien les usagers pour partager des sorties.

proposées : gymnastique douce, natation, renforcement musculaire, badminton, tennis de table, tir à l’arc.

Consignes : (inventaire poétique à la Prévert, abécédaire, écrire à partir d’une photo Un temps pour l’écriture Un temps pour la lecture, l’écoute et les échanges avec confrontations d’idées dans une atmosphère conviviale Elaboration d’un livret « florilège des productions de l’atelier d’écriture » réalisées par les participants et lectures de texte public en juin 2011

Serguei Dounovetz, auteur de roman noir, scénariste – Association mission bande dessinée en Languedoc-Roussillon.

Contenu de l’action

Partenariat

- informer les publics tout au long de l’année (sorties, manifestations, festivals…) - accompagner un groupe dans certaines sorties culturelles autour de projets spécifiques ( théâtre jeune public….) - mise à disposition de l’outil informatique pour information, réservation….

- Culture du cœur. Théâtre La Vista (convention Pass’Vista) - offre de droit commun (médiathèque, Printemps des comédiens, Conseil général…)

eloppés u niveau des territoires. Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 51 -

s’engager : disponibilité pour informer au préalable, mettre en lien, valoriser le sens et la plus-value de l’action par rapport au parcours individuel : 50 personnes se sont inscrites sur cette action. 15 ateliers ont eu lieu dans le premier semestre 2011. 31 personnes s’y sont inscrites, 22 participants pour 75 participations.

Eléments de bilan De janvier à décembre 2011 126 places réservées sur Culture du Cœur, pour 266 personnes Partenariat : Théatre La Vista, 108 participations - 43 personnes - de mars Participation au festival arabesque :10 personnes


LIEUX D’ACCES MULTIMEDIA

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 52 -


ACCES A L'INFORMATIQUE ACTION CONCERNANT LES 3 POLES

Contexte et public : Outils privilégiés des Lieux Ressources, les espaces informatiques sont ouverts à des personnes allocataires de minima sociaux, en recherche d’emploi ou en construction de projets sociaux, culturels, économiques Au cours de l’année 2011, comme pour l'année précédente, l’activité a été renforcée par l’arrivée d’une animatrice, puis d’un animateur multimédia. Ce qui nous a permis de pérenniser les accompagnements à la certification B2i. De plus, le premier semestre a vu une augmentation du nombre de postes informatiques (12 postes supplémentaires). Dans le courant de l’année le Lieux Ressources a répondu a un appel à projet dans le cadre de la fondation Orange. Le Lieux Ressources a vu son projet retenu et s’est vu doté de 19 ordinateurs. La fondation Orange a permis de renouveler une partie de du parc informatique, de l’accroître de le moderniser. Lieux de réalisation de l’action : territoire de la ville de Montpellier, implantation physique sur trois pôles. - Pôle Centre ville : 38, rue Proudhon - Pôle Nord-Ouest : 15, rue Jacques Draparnaud - Pôle Cassiopée : 410, avenue de Barcelone

Objectifs : L’un des objectifs de l’action est de réduire la fracture numérique et de lutter contre l'illectronisme. Il s'agit d'offrir aux usagers une possibilité de connexion et de navigation gratuite, mais aussi une initiation de telle sorte que les personnes intéressées puissent bénéficier d'une première initiation générale, et acquérir, dans ce cadre, une véritable capacité à comprendre et à utiliser les savoir-faire de base de la micro-informatique et de l'internet. Au-delà de ces buts premiers, ces lieux d'accès multimédia cherchent également à recréer des liens sociaux entre les usagers, voire à faciliter l'accès à de nouveaux réseaux tels que la culture. Contenu et déroulement de l’action : Les lieux proposent : Un accueil Un accès libre Un accompagnement Des initiations et des modules thématiques L’accompagnement à la certification B2i Toutes les personnes qui fréquentent les espaces multimédia, même ponctuellement, sont au préalable inscrites et les trois Pôles du Lieux Ressources Montpellier leur sont ouverts. C’est ainsi que nous voyons une partie du public venir dans un premier temps avec une demande précise concernant l’outil informatique et qui participera à d’autres actions sur d’autres thématiques par la suite. Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 53 -


L’accès aux TIC étant de nos jours, une des conditions clés d’intégration dans notre société, il est nécessaire de lutter contre l’illectronisme en permettant aux personnes d’accéder à l’information, de communiquer et rétablir un lien social, de les accompagner dans la prise en main de l’outil informatique, de favoriser l’accès à l’emploi, à la e-administration et à la culture par le biais des TIC, tout cela dans une démarche privilégiant l'autonomie. Les espaces multimédia proposent donc un accès libre, des modules d’initiation à l’informatique avec la possibilité de passer la certification B2i ainsi que des modules thématiques tel que "les TIC et la parentalité" par exemple, aidant les parents à conserver leur rôle éducatif auprès de leurs enfants en leur donnant des outils techniques et sociétaux. Nombre d’heures d’ouverture par semaine : Les pôles sont largement ouverts au public, permettant un accès à l’informatique aisé et rapide. En cas de fermeture d’un pôle, les usagers peuvent s’adresser aux autres pôles. LAM 2011 LAM/pôle centre-ville LAM/pôle Mosson LAM/pôle Nord-ouest Total semaine

Nombre d’heures d’ouverture par semaine 22 35 21 78

1) L’accès libre : L’accès libre permet aux usagers de disposer librement des postes informatiques dans le cadre de leurs démarches d'insertion, de recherches d'emploi et de vie quotidienne. Les horaires d’ouverture sur les 3 pôles visent à couvrir les besoins des usagers. - Pôle Cassiopée :  3 postes utilisables aux heures d’ouverture du pôle soit 9 demi journées par semaine pour une utilisation «courte ».  7 postes ouverts au minimum 3 demi journées. - Pôle Centre-Ville :  4 postes utilisables aux heures d’ouverture du pôle soit 5 demijournées par semaine pour une utilisation "courte" (1h maximum).  6 postes utilisables pour les personnes souhaitant effectuer des recherches d'emploi de façon autonome ainsi que pour les personnes inscrites à la certification B2i souhaitant s'entraîner, soit 5 demi journées par semaines. - Pôle Nord-Ouest :  6 postes utilisables aux heures d'ouverture du Pôle soit 7 demijournées par semaine.  6 postes utilisables 5 demi-journées par semaine et réservés pour les animations B2i 2 demi-journées par semaine. Les utilisations les plus courantes concernant l’accès libre sont : - Consultation des offres d’emploi et télécandidatures. - Mettre en forme et actualiser son CV ou lettre de motivation et l’imprimer. - Recherche d'informations sur le web. - E-administration (droit, CAF, logement, état civil, impôts, Pôle emploi, santé, etc.). - Maintien d’un lien social : Consultation de la messagerie électronique et/ou des réseaux sociaux - Activités culturelles notamment la culture multimédia ou documentaires L’accompagnement : Pendant l’accès libre, l’animateur est toujours présent dans la salle pour une aide technique aux utilisateurs ou des conseils. Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 54 -


-

-

-

Pôle Cassiopée :  7 postes dans la salle multimédia ouverte 3 demi journées par semaine.  + ateliers thématiques sur inscription (Les dangers d’Internet, L’usage domestique de l’ordinateur…) Pôle Centre ville :  4 postes disponibles 5 demi journées par semaine.  + 6 postes disponibles pour les ateliers multimédia sur inscription (création de boite mail, word, excel…). Pôle Nord ouest :  6 postes disponibles 7 demi-journées par semaines.  + 6 postes disponibles pour les ateliers multimédia sur inscription (les télécandidatures, retouche photo…).

L’année 2011 a également vu une augmentation des demandes venant de personnes orientées par Pôle emploi. Cette demande est importante puisqu'elle englobe toute la partie "numérique" de la recherche d'emploi : - Création de CV - Création de boite mail et maîtrise des messageries - Création du profil sur le site Pôle emploi - Apprentissage des différentes manières de postuler en ligne : site Pôle emploi, mail, site professionnels. - Recherche d'information en ligne (adresses, fiche métiers,…) 97 personnes inscrites au lieux ressources ont été orientées par Pôle emploi soit 14% des inscrits. Par ailleurs, l'emploi est un motif d'inscription pour 295 usagers (41%). Au-delà de l’aide technique de l’animateur, sa présence sur ces temps lui permet de repérer les besoins des usagers. Cette veille favorise la construction des actions et ateliers thématiques en lien avec les besoins exprimés. Depuis une année environ, nous repérons très clairement une augmentation de la demande d’apprentissage et/ou de pratique de l’informatique de la part des parents : Ils souhaitent être en mesure de contrôler l’usage que font leurs enfants de l’outil informatique. Des modules prenant en compte cette problématique ont été mis en place sur le pôle Cassiopée. Il serait souhaitable que cette initiative soit étendue aux autres pôles.. 2) Les modules d’initiation à l’informatique : L’objectif : offrir aux personnes n’ayant aucune notion en informatique la possibilité de dépasser ce stade, pour d’autres, il leur permet de se maintenir dans une démarche active vers un retour à l’emploi. Ces initiations comprennent selon les modules : - La découverte du PC - La découverte du système d’exploitation et des connaissances de base. - La découverte d’un traitement de texte (Word). - La découverte d’un tableur (Excel). - La découverte d’Internet/Web et de la messagerie Internet. - La protection des enfants : Usages, stratégies de sécurité, le contrôle parental. 3) Les animations thématiques : Les animations multimédia sont programmées en règle générale tous les lundis après midi en alternance entre les pôles Centre ville et Nord-Ouest à raison de 3 heures par atelier. Le public est certaines fois difficile à mobiliser, de sorte qu’il n’y a eu parfois qu’un seul participant sur certaines séances. Les animations thématiques proposées ont été mises en place à partir de la demande du public par le biais d’un sondage notamment. Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 55 -


Les thématiques les plus demandées sont : la création et la gestion de boite mail, l’initiation à Internet, l’approfondissement de Word et d’Excel ; l’utilisation de PowerPoint et la sécurité sur l’outil informatique. Il s’agit pour certaines personnes ne souhaitant pas s’engager dans un cycle d’initiation d’approfondir certaines connaissances de base, leur permettant une meilleure autonomie. Résultats : Pôle Nord-Ouest : 7 animations (3 Heures par séance), 13 participants avec un total de 23 participations.  Les thématiques suivantes ont été abordées : Initiation à la retouche photo sur le logiciel Paint-net, les réseaux sociaux professionnels, les réseaux sociaux – sécurité et parentalité, outils et astuces sur le Web / sites administratifs et pratiques, effectuer une télécandidature, initiation au logiciel PowerPoint, création et gestion de boite mail. Pôle Centre-ville : 5 animations (3 Heures par séance), 10 participants avec un total de 14 participations.  Les thématiques suivantes ont été abordées : Création et gestion de boite mail, approfondissement de Word, initiation / approfondissement d’Excel, création de lettre de motivation et CV. Pôle Cassiopée : Se référer à Usage des TIC par les enfants « la responsabilité éducative des parents » descriptif de l’action dans le tableau actions collectives. 4) Accompagnement à la certification B2I : Contexte : Le Brevet Internet et Informatique s’inscrit dans le cadre de la convention FEDER. Ce projet, axé sur l’apprentissage et le développement des compétences informatiques vise à rendre accessible et gratuit les TIC aux personnes en grande précarité. Le B2I est un Brevet de compétences en informatique délivré par l’Education Nationale et reconnu par le Ministère du Travail. Cette certification permet à la personne de valider un niveau en informatique et de le faire valoir sur son Curriculum Vitae. Objectifs généraux : Permettre l’insertion sociale et professionnelle des personnes grâce à des séances d’initiation théorique et de mise en pratique de l’outil informatique. Répondre aux attentes et besoins des publics ciblés sur le territoire de la ville de Montpellier en matière d’appropriation de l’outil informatique et d’orientation, dans une démarche privilégiant la prise d’autonomie. Réduire la fracture numérique par la prise en main de l’outil informatique. Accompagner les personnes en vue de l’obtention de la certification B2I. Objectifs spécifiques : Accompagner les publics rencontrant des difficultés face à la prise en main de l’outil informatique Promouvoir la e-administration Favoriser l’accès à l’emploi Favoriser l’accès à la culture et notamment la culture multimédia.

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 56 -


Contenu de l’action : La durée des séances est de 6 heures par semaine découpées en 2 demi-journées de 3h pour chaque pôle, sur une durée globale d’un mois (24 heures en tout). A partir d’un CD-ROM d’accompagnement et l’aide de l’animateur multimédia, les participants sont soutenus par des séances d’initiations théoriques et de mise en pratique. Ils bénéficient également d’un support de cours papier qui reprend les principaux thèmes abordés sur le CD-ROM pour leur permettre de réviser chez eux et leur apporte en outre des notions supplémentaires. Lors de ces initiations, différents domaines de compétences sont abordés tels que : - L’outil informatique et ses composants - La Réglementation et la Citoyenneté - Le traitement de texte : WORD - Présentation de documents : POWERPOINT - Traitement de nombres : EXCEL - Organisation d’informations : ACCESS - Navigation Internet et Messagerie Electronique A partir de cet apprentissage, l’usager peut ou non passer l’examen final permettant la validation de cette certification. L’association Lieux Ressources étant labellisée « Centre d’Examen » via une convention passée avec le CRIJ, les usagers ayant suivi les initiations viennent en fin de session passer leur certification B2I au sein de l’un des trois pôles. Public concerné : le B2I s’adresse à des personnes en situation de précarité, bénéficiaire du RSA ou de minima sociaux (ASS, AAH,..) étant en démarche d’insertion et habitant la ville de Montpellier désirant acquérir une autonomie vis-à-vis de l’outil informatique. Forme : le B2I se déroule en groupe, sous forme d’ateliers constitués de deux à six personnes sur chacun des pôles. Lieux : les séances se déroulent sur les trois pôles de l’association Lieux Ressources Montpellier à raison de deux fois par semaine (deux fois 3h soit 6h d’initiation par semaine). Orientations : par les travailleurs médico-sociaux des agences Départementales de Solidarité de Montpellier, par Pôle Emploi et Cap Emploi ainsi que différentes associations de la ville de Montpellier. Résultats : Quantitatifs : En 2011, 8 sessions d’accompagnement à la certification avec des séances hebdomadaires de préparation au B2i ont été animées sur les trois pôles : - Pôle Nord-Ouest : 3 sessions avec 2 séances par semaine - Pôle Centre-ville : 3 sessions avec 2 séances par semaine - Pôle Cassiopée : 2 sessions avec 3 séances par semaine Au total, 7 séances par semaine sont ouvertes au public. L’animateur est présent pour accompagner les participants à l’entraînement du programme B2I. Sur le Pôle Nord-Ouest :  18 personnes étaient engagées.  10 personnes ont passé et validé l’examen B2i.  5 personnes ont abandonné en cours de formation.  3 personnes n’ont pas souhaité passer l’examen. Sur le Pôle Centre-ville : Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 57 -


13 personnes étaient engagées. 9 personnes ont passé et validé l’examen B2i. 3 élèves sont en cours de validation. 1 personne n’a pas passé l’examen. Sur le Pôle Cassiopée :  8 personnes étaient engagées.  4 personnes ont passé et validé l’examen B2i.    

Au total, 39 personnes se sont engagées sur une session d’accompagnement pour préparer le B2i et 23 personnes ont actuellement passé et obtenu la certification B2i. Des participants sont encore en cours de préparation à l’examen, certains doivent passer l’examen d’ici peu, des personnes ont interrompu l’apprentissage (par exemple suite à une embauche sur un emploi). D’autres personnes n’ont pas souhaité passer l’examen parce qu’elles ne se sentaient pas prêtes. Qualitatifs : Une évolution significative des compétences des élèves en informatique a été observée durant les accompagnements à la certification B2i : En moyenne, 2 domaines de compétences en plus sont acquis à la fin de la session de formation. - Une dynamique de groupe s’est installée avec un esprit d’entraide et une véritable implication de chacun, créant ainsi des liens soudés entre les personnes - De sorte que, des personnes très réservées et/ou isolées ont pu restaurer un lien social tandis que d’autres personnes au caractère fort ont appris à s’adapter à leurs collègues en canalisant leur tempérament. - Lors des temps informels, beaucoup d’échanges ont eu lieu entre les participants sur différents thèmes : L’informatique, la formation, l’emploi, le parcours de vie, la culture, les bons plans, l’actualité, les loisirs… - Une reprise de confiance en soi et une revalorisation s’est observée pour une majorité de personnes, notamment grâce à l’acquisition de nouvelles compétences en informatique ainsi que par le passage de la certification et le titre délivré. - Les participants étaient motivés par l’objectif et de fait, assidus : La ponctualité était de mise, les personnes ont assisté de façon régulière aux séances et beaucoup se sont même entraînées à côté pour préparer au mieux leur certification. - Les séances et les horaires définis ont apporté aux personnes un rythme dans leur semaine : Les participants se sont re-mobilisés et se sont impliqués par la même occasion dans une dynamique d’insertion professionnelle active. - Plusieurs personnes ont d’ailleurs trouvé un emploi en cours ou à la fin de leur session de formation - D’autres personnes ayant obtenu le brevet ont également souhaité revenir participer à de nouvelles sessions en candidat libre pour se perfectionner et ne pas perdre leurs acquis. Partenaires : Projet commun au trois pôles des Lieux Ressources, en partenariat avec le CRIJ et le GRETA de Montpellier et soutenu par le Conseil Général de l’Hérault et L’Europe.

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 58 -


LES ACCES A L'INFORMATIQUE RESULTATS BILAN Les initiations ou formations collectives Les certifications B2I

Les animations thématiques

Individuel accompagné Individuel autonome

1734 heures (ex : 10 stagiaires pendant deux heures) 6 heures par semaine sur chaque pôle 8 sessions de 24H soit 192 heures, soit 6 heures par semaine sur chaque pôle 39 personnes ont suivi la formation 23 personnes ont obtenu la certification B2I (les certifications ont été validées sur les pôles Centre-ville, Nord-Ouest et Cassiopée). 3 personnes doivent passer l’examen prochainement et 4 personnes n’ont pas souhaité passer la certification. 66 heures d’animations 1 module de 30 heures sur Tic et parentalité. 12 animations sur les pôles Centre ville et Nord Ouest. Une moyenne de deux animations mensuelles sur chaque pôle 376 heures 6078 heures

5) Outils collaboratifs et base de données : Outils collaboratifs : Les trois pôles ayant fusionné, il a été nécessaire d’accroître la collaboration entre les pôles en les organisant et pour cela se doter d’outils collaboratifs de type extranet et se former à leur usage. Un travail avec Outils Réseaux a permis d’avancer dans ce sens. Les outils étant ici, prétexte à consolider, voire à mettre en place de nouvelles procédures et méthodes de travail. Devant l’hétérogénéité des pratiques de collaboration, mais aussi l’usage des outils internet collaboratifs, une démarche particulière d’appropriation a du être induite reposant sur un temps de formation important. Base de données : L’utilisation d’un outil informatique, évolutif et ergonomique est apparue indispensable étant donné la demande croissante de données statistiques. De plus l’’enrichissement de cet outil vers la gestion du public et la gestion des actions permet une plus grande efficacité en terme d’organisation. L’application qui a été développée permet une gestion des usagers, des activités et d’avoir un outil d’analyse. Cet outil devrait permettre de répondre aux évolutions des différentes demandes de données quantitatives et ce de façon autonome. Un groupe de travail composé de salariés de l’association et d’un d’administrateur a été mandaté pour travailler sur la gestion administrative des participations (GAP). Ce groupe se réunit régulièrement, pour améliorer le fonctionnement de la base de données, redéfinir les fiches d’inscription en fonction des demandes des financeurs et des propres besoins de Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 59 -


l’association dans son développement, travailler sur l’accueil de manière globale et faire des propositions d’amélioration, ou de réajustement.

Site Internet : financé par L’Europe et le Conseil généra, le site des Lieux Ressources est désormais en ligne, réalisé avec le soutien d’Outils Réseaux. Le site n’étant pas un site clefs en mains, un investissement important de l’équipe a été donc rendu nécessaire. Il a été un chantier important de l’année 2010. La fondation Orange : Le Lieux Ressources a répondu à un appel de la fondation Orange sur le numérique. Parmi de nombreux projets, le dossier du Lieux Ressources a été sélectionné. La Fondation Orange a donc contribué à renouveler une partie du parc informatique et à en augmenter la capacité d’accueil. Une dotation de 19 ordinateurs avec écran plat, équipé sous linux a été attribuée au LR.

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 60 -


LE PARTENARIAT ASSOCIATIF DYNAMIQUE DE RESEAU

Chaque pôle participe à des réseaux en fonction soit des spécificités du territoire, soit de compétences ou d’engagements particuliers. Le territoire de la Mosson se caractérise par le fait que le partenariat est fortement développé : -

Un maillage associatif dense y existe

-

Un partenariat fort est en place notamment au travers notamment du réseau Pailladin.

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 61 -


LES ACTIONS PARTENARIALES SUR LE TERRITOIRE MOSSON POLE MOSSON Contexte : L’hébergement du pôle Mosson dans les locaux du Centre Social CAF Mosson, situe l’engagement de l’équipe dans une dynamique de travail qui favorise l’implication dans des projets et actions de quartier, en lien avec les acteurs sociaux du territoire. Le partenariat avec l’Agence départementale est aussi un travail de proximité dans la mise en œuvre d’actions et plus spécifiquement, l’action territoriale autour des loisirs et des vacances. Objectifs : Dans son travail au quotidien, l’équipe a le souci de développer ses actions par la mutualisation de moyens et de réflexion avec les acteurs du territoire. 1) Actions partagées avec différents opérateurs Actuellement, un réseau de nombreux partenaires reconnaît la valeur de notre action sur le territoire, ce qui permet la construction d’actions partagées avec différents opérateurs, tels que : le théâtre de La Vista, Cultures du Cœur, le domaine d'O, l'association Partajeux, les acteurs de la Maison du Projet Pierres Vives etc 2) Actions événementielles co-construites et co-animées Ce chapitre fait référence aux actions événementielles co-construites et co-animées avec comme objectif principal de valoriser les habitants du quartier en tant qu’acteur et de les accompagner à oser prendre leur place, et s’exprimer en tant que citoyen. 3) Actions de valeurs partagées Cette dynamique de réseau se caractérise par le partage de valeurs telles que celles : - de créer du lien entre nos publics. - de mettre en place des lieux d’échanges et d’expression partagée. - de favoriser la mixité sociale, la rencontre intergénérationnelle. - de faciliter la construction de réponses collectives. - de valoriser l'autonomie des personnes.

Résultats : Ce travail de collaboration sur le quartier, de construction de projets avec des partenaires du territoire est un atout essentiel dans la capacité du pôle Mosson à développer un travail en réseau. Les usagers et les animateurs du Pôle Mosson témoignent de la plus value qu'apporte ce travail de mise en réseau dans la mise en œuvre d'événements sur le quartier : rencontrer d'autres publics, partager les expériences, tisser du lien, élargir son horizon et découvrir de nouvelles activités, ou encore, compléter et acquérir des informations et des connaissances nouvelles et enrichissantes. Tout cela participe à la mise en confiance de la personne et à la valorisation de ses savoirfaire et savoir être. Partenariat : centre social CAF, Agence Départementale, acteurs du territoire, le théâtre de La Vista, Cultures du Cœur, le domaine d'O, l'association Partajeux, les acteurs de la Maison du Projet Pierres Vives etc

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 62 -


COORDINATION TECHNIQUE ET PLANIFICATION DES ACTIONS DANS L’ACTION TERRITORIALE « VACANCES ET LOISIRS DE PROXIMITÉ » POLE MOSSON

Contexte : A partir d'un état des lieux de l'existant, les partenaires institutionnels et associatifs réunis autour de l'Agence Départementale qui pilote le projet oeuvrent ensemble pour la valorisation des actions. Ils ont mutualisé leurs moyens et compétences, complétant ainsi leur intervention afin que tout soit mis en œuvre pour que ce projet s'inscrive dans la durée et concoure à la mise en place d'un projet structurant sur le territoire de la Mosson. Le pôle Mosson est engagé depuis 6 ans dans cette action, d’une part par la mise en œuvre de son action spécifique mais aussi par son engagement au sein de la coordination technique de l’ensemble des opérateurs du projet. En responsabilité particulière de la commission « Bilan public et institutionnel » et la coordination de l’action « sorties familiales à la plage ».

Objectifs : - Démocratiser l'accès aux loisirs et vacances - Valoriser la relation parents-enfants - Privilégier les liens intergénérationnels - Impliquer les familles dans le projet - Mutualiser et mettre en synergie les ressources locales - Optimiser les moyens et les réseaux d'information - Amener le public vers des structures de droit commun - Aide à l'autonomie des publics. RESULTATS Résultats : Le pilotage de l'action a permis de mettre en place: - Un comité de pilotage institutionnel - Une coordination technique - des groupes opérationnels - Dispositif Vacaf/AVS - Sorties familiales - Sorties plage - Activités ponctuelles - Bilan - Une rencontre annuelle de présentation de l'action. Nombre de réunions : 4 comités techniques Partenariat : Institutions et associations du quartier

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 63 -


RÉSEAU ASSOCIATIF ET INSTITUTIONNEL PAILLADIN. POLE MOSSON

Contexte : Le réseau réunit les acteurs sociaux engagés sur des actions de terrain. Les associations et les institutions du quartier participent à la dynamique collective de développement local au service des habitants. Le réseau n'est pas une structure et n'a pas pour objet d'être coercitif . Le Centre Social Caf met à la disposition du réseau , des salles de réunions, un secrétariat et un animateur.

Objectifs : Le réseau impulse une dynamique collective d'acteurs sociaux, associatifs ou institutionnels qui s'investissent dans le développement social local, les objectifs sont : - Présenter les nouveaux acteurs de terrain à l'ensemble des partenaires - travailler en partenariat - mettre en cohérence les actions développées sur le quartier - être source de proposition et d'évaluation. Une charte et un support de communication ont été mis en place pour permettre une meilleure lisibilité de cette instance de travail, en particulier pour les nouveaux acteurs du territoire.

Résultats : Le réseau est un vecteur de connaissance, de projets, de soutien, de proposition, de transmission d'information, de réalisation d'actions communes. - Une fois par trimestre une plénière est organisée afin que l'ensemble des partenaires se rencontre pour faire le point du travail des commissions et pour rencontrer les nouveaux arrivés . Le pôle Cassiopée participe à toutes les séances plénières. - Un comité technique se réunit tous les mois. - Des commissions thématiques sont mises en places. Des retours sont effectués à chaque rencontre plénière. - Mise en place d'un site "Résopaill". Mis à jour régulièrement il rend compte du travail des différentes commissions de travail ainsi que du déroulement des plénières, il informe également des actions en cours de chaque structure partenaire. Nombre de réunion : 5

Partenariat : Institutions et associations de quartier

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 64 -


COORDINATION DES STRUCTURES HÉBERGÉES AU CENTRE SOCIAL CAF PÔLE MOSSON

Contexte Pilotée par le Centre Social Caf, cette instance se réunit toutes les 4 à 6 semaines. Elle réunit un représentant de chaque structure hébergée par le Centre Social, à savoir : Le pôle Cassiopée, l’Ecole des Parents et des Educateurs, le DSI, ALCI, DEFI, la micro crèche, la structure multi-accueil de la Caf, l’association des adhérents du Centre Social, les Francas de l’Hérault et deux personnes du Centre Social ( le responsable, et une secrétaire).

Objectifs : -

se tenir informé de l’activité de chaque structure. s’harmoniser sur des questions très pratiques liées à l’utilisation des locaux du centre social (utilisation du parking, horaire d’ouverture, usage des parties communes des locaux…). partager des réflexions communes sur le sens de nos actions en lien avec les priorités du Centre Social. Valoriser un partenariat privilégié par la proximité des locaux, qui peut aller jusqu’à la mise en œuvre d’actions partagées.

Résultats : En 2009, un travail de recherche-action a été confié à une étudiante en Master II (intermédiation et développement social), elle a amorcé un travail de diagnostic sur la thématique de la parentalité (axe prioritaire du projet du centre social) : 1ère étape, établir un repérage du sens que donne les différentes structures à ce terme. 2 ième étape, repérer les actions des différents partenaires sur la relation parentale. A partir de octobre 2010 et ce jusqu'en juin 2011, pour sa deuxième année de Master II, dans le cadre de la phase opérationnelle de son action, l'axe de travailler sera l'élaboration d'une charte et un livret de présentation de l'action du centre social. Des usagers du pôle Cassiopée apportent leurs contributions au projet et participent aux réunions sur ce thème, leurs paroles étant essentielles ainsi que la récolte de leurs témoignages et opinions en tant que parents et usagers des lieux. Nombre de rencontres 7

Partenariat : Centre Social Caf et associations hébergées

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 65 -


PARTICIPATION AU PROJET EDUCATIF LOCAL DE LA VILLE DE MONTPELLIER POLE MOSSON

Contexte : Le Projet Educatif Local est un cadre formalisé au sein duquel les acteurs qui oeuvrent dans le domaine de l'éducation sur un même territoire, s'inscrivent pour exercer leurs missions et leurs responsabilités de façon conjointe, cohérente et coordonnée autour d'objectifs communs. Rencontre de quartier : Mosson Les réunions préparatoires de quartier s'articulent autour de 3 ateliers thématiques traduisant les axes majeurs du futur Projet Educatif Local. Thématiques: - La parentalité - la cohérence éducative - la place des jeunes dans la cité

Objectifs : - Présenter le service et son personnel - Participer au débat - Groupes de travail sur les différents thèmes - Aide à la construction des premières assises locales de la réussite éducative.

Résultats : Concernant la thématique, l'axe choisi par Cassiopée fut celui de la parentalité. En effet, la place du parents est prépondérante dans les actions développées par ce pôle autour de l'enfant. Les Assises se sont tenues le 15 janvier 2011. Des perspectives issues du travail sur les quartiers ont été présentées.

Partenariat : Acteurs de l’éducation Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 66 -


DYNAMIQUE DE RESEAU, PARTENARIAT ASSOCIATIF POLE CENTRE-VILLE

PARTENARIAT SOIN DE SOI : Finalité : Optimiser l'insertion sociale et professionnelle des personnes à travers la promotion de leur santé en répondant aux attentes exprimées tant par les professionnels que par le public en insertion. Objectifs généraux : Contribuer aux liens entre les professionnels dans leur pratique sur les problématiques de santé pour améliorer la cohérence et la continuité des accompagnements. Contenu et déroulement : Rythme : 3 réunions annuelles (si obtention du financement total) Co-animation : agence départementale de la Solidarité Ecusson cœur de ville/Lieu Ressources. Lieu : antenne médico-sociale au 38, rue Proudhon 34090 Montpellier Contenu : Organisation de rencontres pluridisciplinaires afin de dynamiser le partenariat entre les professionnels du champ médico social et les acteurs de santé (repérage des réseaux existants, repérage des missions de chacun et des modalités de collaborations, construction d’outils de travail communs, informations thématiques avec intervenants spécialisés). Temps de régulation abandonnées suite aux baisses de financements SANTE MENTALE Contexte : Ces réunions ont été programmées en lien avec le projet partenarial « soin de soi » qui comprenait un axe public mais aussi professionnel. L’objectif général est de contribuer aux liens entre les professionnels dans leur pratique sur les problématiques de santé mentale pour améliorer la cohérence et la continuité des accompagnements. Les objectifs opérationnels sont : dynamiser le partenariat entre les professionnels du champ médico-social et les acteurs de santé mentale par des rencontres pluridisciplinaires. proposer des temps de régulation sur les problématiques santé mentale/insertion à l’intention des professionnels impliqués dans l’orientation du public ou dans l’animation de projet. Contenu : Présentation de situations avec une problématique psychologique ou psychiatrique Analyse et pistes de travail - Les besoins d'apports théoriques - Présentation de soi - La situation des CHRS mentalité et hospitalité - Présentation du centre d'addictologie par Mr. Abautret - Retour sur les situations présentées précédemment. Résultats : 3 réunions santé mentale durant le 1 er semestre 2011 avec des professionnels de l’Agence Ecusson Cœur de ville, des professionnels d’associations ou de structures chargés de l’insertion / santé mentale.

COMITES DE SUIVIS RENCONTRES PROFESSIONNELLES Soin de soi : comités de suivi Mise en place et pilotage en lien avec l’agence PDS Ecusson Cœur de ville et le CCAS des différentes réunions (3 réunions au total) : Comités de suivi, évaluation et perspectives du projet partenarial, résultat et renouvellement référents TMS Rencontres professionnelles Présenter l’association et ses activités, les modalités d’inscription. Ainsi plusieurs structures ont pu en bénéficier (Profil emploi, stagiaires AS, infirmière, secrétariat au CCASS ou à l’Antenne Ecusson Cœur de Ville, …) Contribuer à l’animation de la démarche Université du Citoyen /2 comités technique UC d’i-peicc. Participation à 2 réunions / Projet Territorial de Cohésion Social Retour sur le travail de 4 étudiantes CESF de l’IRTS au sujet de l’enquête LRM Rencontre à E3JD / projet Réseau coopératif emploi. Rencontre avec l’agence Ecusson Cœur de Ville / projet « Aqua-bien-être ». Présentation des LRM à l’Agence Ecusson cœur de ville Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 67 -


DYNAMIQUE DE RESEAU, PARTENARIAT

POLE NORD-OUEST

COMITES DE SUIVI, DE PILOTAGE RENCONTRES PROFESSIONNELLES L’essentiel du travail en réseau repose sur une dynamique de projets communs en lien avec le territoire ou le projet global associatif. FPH : Rencontres en amont du projet afin de sensibiliser l’ensemble des acteurs du territoire sur la pertinence du projet, maison pour tous, coordonnateur du territoire, associations de quartier, Agence départementale « Les Cévennes Las-Rebes ». Présentation du projet aux financeurs dans le Cadre du CUCS Participation aux comités de pilotage CUCS Participation au comité d’attribution Réunions avec les acteurs du territoire et de représentants du CUCS afin de finaliser le projet. Participation à la démarche collective initiée par l’I-Peicc dans le cadre du CUCS sur la participation des habitants. LAM/FEDER : Participation au comité de suivi Rencontres avec les différents financeurs Secrétariat général des affaires régionales, Conseil Général. Fondation orange : Mis en place d’un partenariat avec la Fondation Orange, rencontre de l’ensemble des porteurs de projet à Paris, organisée par la Fondation Orange. Participation à la communication d’Orange. Cuisiner Malin pour trois fois rien : Participation aux réunions préparatoires, réunions bilan, rencontres avec les professionnels de l’agence départemental « Les Cevennes-Las Rebes » Université du citoyen : Participation à la démarche de L’UC, participation aux comités techniques Présentation du pôles acteurs qui le souhaitent : partenaires, associations, stagiaires

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 68 -


CONCLUSION Les lieux Ressources restent toujours des lieux « uniques »sur la ville de Montpellier. Non soumis à prescription, ils continuent à offrir au public des espaces d’accueil, d’information, de convivialité dans une période où les difficultés d’insertion professionnelle et sociale se font encore plus pressantes. La précarité grandissante du public reçu et l’isolement dans lequel il se trouve, privé de réseau familial, professionnel, associatif, amical et de voisinage, font que pour certains, il reste le seul endroit de socialisation où ils peuvent échanger, rencontrer d’autres personnes et rompre l’isolement.

Lieux-ressources Montpellier, Bilan convention Conseil général de l’Hérault, janvier - décembre 2011 - 69 -


Rapport d'activité 2011