__MAIN_TEXT__

Page 1

janvier – juin  21


le lieu unique Centre de culture contemporaine de Nantes

Cher spectateur, chère spectatrice, Nous sommes heureux de pouvoir enfin vous transmettre ce programme pour la suite de notre saison. Vous y trouverez, nous l’espérons, de quoi nourrir votre curiosité pour les six mois à venir : théâtre, musique, danse, concerts, exposition… et toujours vos événements réguliers : Les Rencontres de Sophie, le festival Variations et Atlantide, les mots du monde à Nantes. En raison du confinement et des contraintes sanitaires pesant sur les voyages internationaux, les modifications listées ci-dessous ont été apportées à ce programme. Prenez-en note ! Modifications liées au contexte sanitaire — L’exposition Sur Terre est prolongée jusqu’au 14 février 2021 inclus. — Cassandre (p.7), spectacle proposé avec l’ONPL, est annulé. — Marry me in Bassiani de (LA)HORDE, présenté au Grand T dans le cadre du festival Trajectoires (p.8) est annulé et remplacé par Room With a View, des mêmes artistes. — Le festival Atlantide, les mots du monde à Nantes (p.37) est reporté du 17 au 20 juin 2021. — à propos du concert de Merzbow & Stephen O’Malley (p.21). La venue de Merzbow est annulée, un autre invité reste à confirmer pour accompagner Stephen O’Malley. Mise en vente des billets ultérieurement. — Le concert de Teenage Fanclub (p.23) est reporté en 2022 (date précisée ultérieurement). — Le temps fort Surexposer d’Olivia Grandville (p.36) est reporté à la saison 2021-2022 (la performance Loie Fuller: RESEARCH d’Ola Maciejewska – p.8 – est maintenue) — Les horaires de Campana du Cirque Trottola (p.28) ont été modifiés : du 1er au 12 juin, les mardis, mercredis, vendredis et samedis à 20h (et non plus 19h) — Faro Faro de Massidi Adiatou et la Cie N’Soleh (Côte-d’Ivoire) devait ouvrir la saison Africa2020 au lieu unique en décembre, et aura finalement lieu les 29 et 30 juin 2021. — Traces – Discours aux nations africaines de Felwine Sarr, initialement prévu les 4 et 5 décembre 2020, aura finalement lieu les 24 et 25 juin 2021. — Ravissement de Vanessa Bonnet, annulé pour cause de confinement, sera reprogrammé à la rentrée 2021 (fin septembre) à La Soufflerie. Informations, couvre-feu et mises à jour à venir Le public est accueilli au lieu unique selon un protocole sanitaire conforme aux directives du gouvernement. Tous les horaires des spectacles sont compatibles avec le couvre-feu à 21h en vigueur jusqu’au 20 janvier. Notre site internet est mis à jour quotidiennement, et nos newsletters et réseaux sociaux vous informent de toute les actualités de nos activités. Nous sommes impatients de vous revoir dans nos salles, En attendant, prenez soin de vous ! L’équipe du lieu unique Nous sommes à votre disposition pour toute question : 02 40 12 14 34 – billetterie@lelieuunique.com - www.lelieuunique.com


La última ! C’est ainsi que Les Allumées de Jean Blaise et de son équipe du CRDC s’annonçaient, en octobre 1995 : une dernière édition du festival invitant plus de trois cents artistes cubains à festoyer à Nantes pendant six nuits. L’événement n’aura finalement pas lieu (trop politique pour le pouvoir castriste), mais – avec les belles éditions précédentes d’un événement qui avait réveillé Nantes – servira de levier à l’ouverture du lieu unique, dans la nuit symbolique du 31 décembre 1999 au 1er janvier 2000. Alors que le lieu unique est aujourd’hui largement ancré dans le paysage culturel, c’est au cours de cette même nuit, mais à la fin de 2020, que je tirerai ma révérence, laissant la barre de ce formidable navire pour voguer sur d’autres flots, mais sous les mêmes étoiles. La última ! une dernière (demi-) saison, donc, pour moi, mais qui vient ponctuer une décennie de voyages extraordinaires : festivals Atlantide, Variations ou Les Géopolitiques, expositions avec les centres Pompidou, Barbican ou Onassis, concerts de Philip Glass, Patti Smith, Ryūichi Sakamoto, représentations de Thomas Ostermeier, d’Anne Teresa de Keersmaeker ou d’Olivia Grandville, parmi des milliers d’escales réalisées et d’artistes de tous pays ayant abordé ce vaisseau comme refuge. Les propositions du début 2021 auront bien lieu, nous l’espérons. Ces mois sont nourris de la volonté de préserver l’activité culturelle malgré les mers agitées que nous traversons ensemble, pour poursuivre notre travail de soutien aux artistes et notre détermination à présenter ce qui se fait de plus pertinent dans la création et la pensée contemporaines, entre autres en provenance d’Afrique, ce printemps. Cette période sera également marquée, comme nous l’ambitionnons chaque saison, par l’audace, l’engagement, l’ouverture et l’espoir. Qu’il me soit exceptionnellement permis de conclure à la première personne : c’est très sincèrement que je tiens à remercier ceux qui m’ont attribué les galons de capitaine, qui m’ont indiqué la voie, qui m’ont servi de boussole durant cette épopée au long cours, professionnellement et personnellement. Ils sont trop nombreux pour les nommer tous, mais il me faut mentionner Anaïs, Hannah, Jean-Marc, Johanna, Michèle, Marie, Yves, Françoise, Michel. Merci aussi à toute l’équipe du lieu unique, ainsi qu’au conseil d’administration de l’association, aux tutelles, aux partenaires du lieu de vie, aux partenaires locaux, nationaux, internationaux. Une pensée particulière également pour Roger le rockeur et la grande Mag. Merci enfin à vous, notre public, habitués ou visiteurs occasionnels, qui faites vivre ce lieu et le suivez dans ses expéditions, avec ce programme comme seul portulan. De belles aventures vous attendent encore. À bientôt, un peu plus haut, un peu plus loin. le lieu unique Patrick Gyger directeur (2011-2020)

1


artistes associés Olivia Grandville

Stephen O’Malley

Amorcée il y a trois ans, l’association entre Olivia Grandville et le lieu unique est renouvelée jusqu’en 2022. Après le Koréoké, le Dance-Park ou encore la collaboration avec l’ensemble Zuihô Taiko, la chorégraphe propose cette saison quatre rendez-vous dont trois ce semestre, pour approfondir et développer la relation avec le public du lieu unique. Surexposer, une exposition-installation qui investit la scénographie de l’exposition Sur Terre pour y greffer des propositions alternatives, La Guerre des pauvres, mise en espace indisciplinée du texte d’Éric Vuillard, et la reprise en partenariat avec le TU-Nantes de Nous vaincrons les maléfices.

Figure emblématique de la scène doommetal, Stephen O’Malley, alias SOMA, est le fondateur ou cofondateur d’un nombre incalculable de groupes, comme Burning Witch, Sunn O))) ou Khanate. Cette saison, il s’associe au lieu unique : l’occasion pour lui de montrer une palette d’intérêts et de collaborations vaste, éclectique et exigeante. Pour ce deuxième semestre, il est le parrain de la soirée Point Nemo où il jouera avec Merzbow (voir p. 21).

chorégraphe associée

REPORTÉ

2

musicien compagnon


calendrier 2021 janvier 2021 06•07

mer

jeu

19h

Jonathan Capdevielle, Rémi

sam dim

18h

Michael Jarrell, Cassandre

09•10

14>24

jeu dim

Festival Trajectoires

jeu dim

Bastien Capela, Pater

14>24 ven sam

15•16

ven sam

15•16

19h

v. 21h s. 17h

sam mer

19

Marlene Monteiro Freitas, D’ivoire et chair – les statues souffrent aussi (LA)HORDE, Marry me in Bassiani | au Grand T Surexposer, Olivia Grandville

16>20 mar

ANNULÉ

19h

ven dim

Ola Maciejewska, Loïe Fuller: Research Les Rencontres de Sophie : Le peuple

29>31

É É

théâtre

p.6

musique

p.7

festival

p.36

installation

p.36

danse

p.7

danse

p.8

danse, etc.

p.36

danse

p.8

événement

p.36

février 2021 02•03

mar

mer

20h

Collectif L’Avantage du doute, Encore plus, partout, tout le temps

théâtre

p.9

mar

09•10

mer

20h

Michel Schweizer, la compagnie l’Oiseau-Mouche & La Coma, Les Diables

théâtre

p.10

mar mer

20h

Joris Mathieu en compagnie de Haut et Court En Marge !

théâtre

p.11

cirque

p.12

danse

p.12

16•17

mar ven

16>19 sam

27

20h30 Erwan Ha Kyoon Larcher, Ruine | au TU-Nantes

Battle Opsession

3


mars 2021 dim

07 jeu

18h

dim

musique

p.13

événement

p.37

Christian Rizzo, d’à côté | à Stereolux

danse

p.13

Ambra Senatore, Quatuor (titre provisoire)

danse

p.14

événement

p.37

Atlantide, les mots du monde à Nantes

11>14 mar

16

19h30

jeu ven

20h

18•19

Nubiyan Twist

REPORTÉ

19•20

ven sam

Les Étoiles du documentaire

sam

Festival Variations, musiques pour piano et claviers

musique

p.37

17h

Music for Airports de Brian Eno par l’ensemble Social Silence | au Théâtre de Rezé

musique

p.15

23•24

20h

Halory Goerger, Four For

théâtre

p.15

ven

20h

Tigran Hamasyan

musique

p.16

théâtre

p.17

danse

p.17

dim

20>28 dim

21

mar

mer

26

avril 2021 jeu

ven

mer

jeu

01•02 07•08

20h

20h30 Olivia Grandville, Nous vaincrons les maléfices | au TU-Nantes

07•08

mer jeu

20h

Pascal Rambert, Sœurs (Marina & Audrey)

théâtre

p.18

ven

20h

Africa2020 Boubacar Cissokho

musique

p.31

exposition

p.34

musique

p.31

conférence

p.31

09 10>29

Africa2020 UFA – L’Université des Futurs Africains

avril août sam

10

20h

Africa2020 Olivier Mobeli + Urban Village

mar

18h

Africa2020 IEAoLU : Carlos Lopes

13>15

20h

Olivia Grandville, La Guerre des pauvres

15

jeu

19h

Africa2020 Doc à LU : Makongo de Elvis Sabin Ngaibino

20

mar

18h

Africa2020 Nadia Yala Kisukidi, Laetitia africana

20•21

mar mer

20h

Vincent Thomasset, Carrousel

22

jeu

19h

ven

13

mar

jeu

danse/théâtre p.19 ciné doc

p.31

conférence

p.31

danse

p.20

Africa2020 Doc à LU : Nofinofy de Michaël Andrianaly

ciné doc

p.32

18h

Africa2020 Rendez-vous éthique : Francine Ntoumi

entretien

p.32

ven

19h

préLUdes : Le Mandarin merveilleux de Béla Bartók

musique

p.20

sam

20h

Merzbow & Stephen O’Malley

musique

p.21

23 23 24 4

BERLIN Bart Baele & Yves Degryse, True Copy

MODIFIÉ


mai 2021 ven

07 sam

08 dim

09 mer

12

20h

Africa2020 Dur Dur Band

15h>0h Africa2020 Au milieu du monde, Le Caire Expérimental 18h

Andrea Laszlo de Simone

20h30 Teenage Fanclub | à Stereolux

REPORTÉ

musique

p.22

musique

p.32

musique

p.23

musique

p.23

musique

p.24

conférence

p.32

danse

p.25

ven

20h

Aquaserge et Jeanne Added, Perdu dans un étui de guitare

mar

18 h

Africa2020 Souleymane Bachir Diagne

18•19

20h

Simon Tanguy, Fin et suite

lun

20h

Africa2020 Bassekou Kouyaté

musique

p.25

mar

20h

Third Coast Percussion, Aguas da Amazonia de Philip Glass

musique

p.26

20h

Africa2020 Marcel Gbeffa et Sarah Trouche, Didę

danse

p.27

cirque

p.28

14 18

mar

mer

24 25 jeu

ven

27•28

juin 2021 mar sam

01>12

ma+v. 20h me+s. 19h

sam dim

s. 20h d. 18h

05•06

Cirque Trottola, Campana

horaires modifiés

Yoann Bourgeois & Patrick Watson

musique/cirque p.29

5


Théâtre mer 6 et jeu 7 jan

Jonathan Capdevielle Rémi Pour son premier spectacle adressé au jeune public, Jonathan Capdevielle s’empare du classique d’Hector Malot Sans famille et le transforme en un trépidant road trip contemporain, jalonné de références pop et de fantastiques poupées géantes, dont les adultes vont raffoler. Le metteur en scène français aime à faire de l’enfance la matière première de ses spectacles (on se souvient de Saga, vu au lieu unique en 2018). Il a découvert Sans famille enfant à la télé, dans sa version manga. Le roman initiatique de 1878 offre un terrain de jeu à ce marionnettisteventriloque, qui a fait ses armes avec Gisèle Vienne. 6

Par un travail de découpage remarquable, il extrait de ce classique de « La Bibliothèque verte » un récit délicieusement semé d’embuches, où quatre comédiens aux costumes stupéfiants se métamorphosent pour jouer le singe Jolicœur, le chien Capi, Vitalis et tous les personnages qui accompagnent Rémi. Armé d’un sac à dos musical qui braille les tubes du moment (dont Sur ma route de Black M, particulièrement bienvenu), le courageux héros de huit ans embarque le public émerveillé dans sa quête, hymne à l’aventure et aux rencontres. à 19h | durée 1h30 | 10€/18€ • rencontre avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation le mer 6


Musique sam 9 et dim 10 jan

Danse

Cassandre Michael Jarrell

Marlene Monteiro Freitas D’ivoire et chair – les statues souffrent aussi

Depuis presque vingt-cinq ans, l’adaptation du roman Cassandre de l’autrice allemande Christa Wolf par le compositeur suisse Michael Jarrell fascine. Sur fond de musique classique teintée d’électronique, le drame de la prophétesse troyenne, superbement incarnée ici par Fanny Ardant, est d’une modernité saisissante. Dans une mise en scène épurée, l’histoire de Cassandre résonne comme une allégorie du monde moderne, conscient de ses maux mais incapable de les endiguer.

ANNULÉ

Orchestre national des Pays de la Loire Pascal Rophé • direction Fanny Ardant • récitante à 18h | durée 1h05 | 20€/29€ > en coréalisation avec l’ONPL • petite fabrique le dim 10 à 17h30

ven 15 et sam 16 jan

Récompensée par un Lion d’argent de la Biennale de danse de Venise 2018, la danseuse et chorégraphe capverdienne Marlene Monteiro Freitas présente son hit De marfim e carne (D’ivoire et chair), performance truculente et survoltée. Inspirée par le mythe de Pygmalion et par le film Les statues meurent aussi d’Alain Resnais et Chris Marker, Marlene Monteiro Freitas convoque des figures transgressives et outrancières dans un bal halluciné. Trois percussionnistes et quatre danseurschanteurs forment le chœur de ce ballet pantomime à l’énergie contagieuse. à 19h | durée 1h30 | 10€/18€ dans le cadre du festival Trajectoires • petite fabrique le sam 16 à 18h30

7


Danse

ven 15 et sam 16 jan

Danse mar 19 jan

(LA)HORDE Marry me in Bassiani

Ola Maciejewska Loïe Fuller: Research

Après avoir fait vibrer le lieu unique avec To da bone, le collectif (LA)HORDE revient avec une ode à la jeunesse et à la liberté créée avec une quinzaine de danseuses et danseurs issus du Ballet Iveroni de Géorgie.

Dans Loïe Fuller: Research, la chorégraphe polonaise Ola Maciejewska revisite la Dancing Dress inventée par Loïe Fuller, pionnière du Modernisme en danse, en 1892.

REMPLACÉ

Mêlant danses contemporaines et traditionnelles sur fond de musique folklorique et techno, Marry me in Bassiani révèle la puissance politique des corps d’une génération qui cherche la liberté dans les sous-sols des boîtes de nuit. ven 15 jan à 21h et sam 16 jan à 17h au Grand T | durée 1h15 tarif Grand T 12€/25€ > en coréalisation avec Le Grand T, Stereolux et Théâtre ONYX, dans le cadre du festival Trajectoires

8

Ola Maciejewska explore avec le fameux vêtement caractéristique des fascinantes danses serpentines de Loïe Fuller le pouvoir des éléments inanimés vis-à-vis des corps. Mettant au premier plan la relation entre l’humain et son tissu virevoltant, elle dessine une constellation entre la danseuse, son costume et l’émergence de formes nouvelles provoquées par cette tension relationnelle. à 19h | création | durée 40’ I 10€/15€ dans le cadre de Surexposer d’Olivia Grandville et du festival Trajectoires (p. 36)


Théâtre mar 2 et mer 3 fév

Collectif L’Avantage du doute Encore plus, partout, tout le temps Depuis dix ans, les comédiens de L’Avantage du doute nous font rire par leurs caricatures subtiles et leur implacable sens de l’observation de la société actuelle. Avec cette nouvelle création qui embrasse des sujets aussi vastes que l’éco-anxiété, la surinformation, la fonte des glaces ou la domination masculine, ils signent une fiction loufoque fermement enracinée dans le réel.

D’âges, de formations et de parcours différents, les membres de la compagnie ne se seraient pas croisés sans la rencontre avec les comédiens belges du Tg STAN. Ensemble, ils expérimentent ce qui leur tient à cœur : la création collective. L’écriture, le jeu, la mise en scène : tout est réfléchi en groupe. Ce fonctionnement démocratique, par les désaccords qu’il génère, met le doute au centre du processus créatif. Leurs textes soignés, leur finesse, leur simplicité et leur drôlerie font mouche face aux sujets sociaux complexes auxquels ils s’attaquent. Car sous le vernis de l’humour, ils sont la manifestation de l’engagement politique de ce collectif d’utopistes, qui a fait de l’autodérision un art. à 20h | création 2020 | 10€/18€ > coproduction le lieu unique • lecture sandwich le mer 3 à 12h30

99


Théâtre mar 9 et mer 10 fév

Michel Schweizer, la compagnie l’OiseauMouche & La Coma Les Diables Pour chacun de ses spectacles, Michel Schweizer rassemble des communautés éphémères. Après les adolescents de Fauve, il met en scène sept comédiens et comédiennes de l’Oiseau-Mouche, compagnie composée de professionnels en situation de handicap mental.

10

Écrit en grande partie par ses interprètes, Les Diables est l’un des spectacles les plus personnels de ces artistes en marge qui utilisent le théâtre comme un pont entre eux et le monde. Magnétiques, les artistes de l’Oiseau-Mouche utilisent leur parole, leur inimitable humour caustique et leur corps pour plonger le spectateur au cœur de l’humain. à 20h | durée 1h30 | 10€/18€ • rencontre avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation le mar 9 • lecture sandwich le mer 10 à 12h30


Théâtre mar 16 et mer 17 fév

Joris Mathieu en compagnie de Haut et Court En Marge ! En Marge ! est une fiction d’aujourd’hui qui, près d’un siècle après Le Loup des steppes de Hermann Hesse dont il s’inspire librement, interroge la complexité toujours vivace de trouver son identité et sa place dans un monde devenu difficile à suivre. Sur scène, un homme se livre à un monologue aux allures de stand-up, son flow a la puissance d’un cri d’où s’échappe un concentré de ces 80 dernières années. Face à lui, un mur d’écrans déverse des cascades d’images.

Dans cette mise en scène pop, l’introspection succède à l’exposition comme les deux versants d’une même réalité. Car l’histoire est aussi celle d’une rencontre, véritable ou fantasmée, de deux êtres que tout semblait opposer, à l’exception d’un besoin essentiel d’exister. En Marge ! Assurément. Pour rire de soi et observer à la loupe ce qu’il reste de ce vieux monde et percevoir, derrière la tragédie de nos vies, ce qui n’est peut-être qu’une vaste comédie. à 20h | durée 1h20 | 10€/18€ création 2020 > coproduction le lieu unique • rencontre avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation le mer 17 • lecture sandwich le mer 17 à 12h30

11


Cirque

du mar 16 au ven 19 fév

Erwan Ha Kyoon Larcher Ruine Découvert dans De nos jours [notes on the circus] présenté au lieu unique en 2013, Erwan Ha Kyoon Larcher revient avec son premier solo, Ruine, succession de minisuicides absurdes et poétiques. Dans un espace ressemblant à un laboratoire, le performeur teste les limites de son corps et se joue des dangers. Dévoré par les flammes, ou à deux doigts de l’asphyxie dans un bocal rempli d’eau, l’artiste déroule avec virtuosité une succession de saynètes entrecoupées de chants et de danses, oscillant constamment entre humour absurde et situations tragiques. Dès 12 ans

12

à 20h30 au TU-Nantes | durée 1h tarif TU : 10€/18€ > en coréalisation avec le TU-Nantes, scène jeune création et émergence

Danse sam 27 fév

Battle Opsession

Dès 6 ans

Le Battle Opsession au lieu unique est devenu une tradition hivernale pour les nantais·es depuis plus de 15 ans. Cette année, l’association Pick Up Production propose une édition revisitée de son événement phare qui se déroulera sur une journée et qui rassemblera les danses debout et le break par équipe et en solo. C’est à travers un casting local et national et autour de formats assis que le Battle Opsession prendra place dans le carré central qui a fait son histoire. Les ingrédients restent les mêmes : les meilleurs danseur·euse·s, djs et Mc’s réunis pour un moment de partage et de virtuosité. après-midi : 15h - 18h Battle 5 vs 5 exhibition all styles. Tarif unique gradin assis : 16€ soirée : 20h30 - 23h30 Battle 1 vs 1 all styles. Tarif unique gradin assis : 16€ > organisé par Pick Up Production et le lieu unique dans le cadre du festival Hip Opsession Danse


Danse Musique dim 7 mars

Nubiyan Twist

mar 16 mars

Christian Rizzo d’à côté

Dès 6 ans

C’est sûrement l’un des collectifs les plus intéressants de cette jeune génération de musiciens anglais qui bouscule sans complexe les codes du jazz contemporain.

Peuplées par des figures aux têtes d’animaux, des fantômes ou des images étranges, les pièces de Christian Rizzo sont de véritables bijoux visuels.

Originaires de Leeds, ces interprètes au talent fou – une douzaine de jeunes musiciens – ont concocté leur recette bien anglaise d’un melting-pot au groove grisant dans les clubs londoniens : un agrégat exaltant de néo-soul, de jazz-funk, d’afrogroove et de broken beat. Leur dernier EP, Freedom Fables (sortie prévue en 2021), convoque plusieurs invités de talent, pour des portraits de l’afro-soul du Royaume-Uni.

Première création de Rizzo à destination des plus jeunes, d’à côté se situe au carrefour de la danse et des arts plastiques. Dans ce conte onirique, trois créatures évoluent au gré de tableaux musicaux et lumineux dont la beauté équivoque séduira aussi bien les enfants que les adultes. à 19h30 à Stereolux | durée 50’ tarif Stereolux : 10€/17€ > en coréalisation avec Stereolux

à 18h | 10€/18€ 13


Danse

jeu 18 et ven 19 mars

Ambra Senatore Quatuor (titre provisoire) Dix ans après sa première pièce de groupe, Passo, Ambra Senatore se lance dans une nouvelle création en collaboration avec ses interprètes d’alors. Dans la vie d’une compagnie de danse, certains spectacles font date. C’est le cas de Passo, spectacle emblématique d’Ambra Senatore, qui n’a cessé d’être joué depuis sa création. En plus d’être fondatrice de son travail chorégraphique, cette pièce a également marqué le début d’une amitié féconde et d’une complicité artistique avec une équipe de fidèles : Claudia Catarzi, Caterina Basso, Matteo Ceccarelli, Elisa 14

Ferrari et Tommaso Monza. Pour cette nouvelle création, quatre sont restés sur le plateau, deux autres les observent depuis les gradins. Au travers d’une écriture chorégraphique généreuse et ouverte vers l’autre, ils questionnent aujourd’hui l’idée de communauté. Faire ensemble, s’engager, dialoguer... Autant d’actions qui prennent corps au plateau et qui débordent de la simple scène de théâtre. à 20h | durée 1h | 10€/18€ • rencontre avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation le jeu 18 • lecture sandwich le mer 17 à 12h30


Musique dim 21 mars

Théâtre

Music for Airports (Brian Eno) par l’ensemble Social Silence

Halory Goerger Four For

Le collectif français Social Silence revisite le mythique Music for Airports de Brian Eno, pierre angulaire de l’ambient. Une expérience musicale à la fois douce et intense, hypnotique et planante.

Auteur et metteur en scène, Halory Goerger revient au lieu unique (après Germinal en 2014) avec Four For, une odyssée au cœur des procédés de fabrication de la musique.

Au milieu des années 1970, Brian Eno donne un nom et ses lettres de noblesse à un genre musical émergent, l’ambient, dont Erik Satie, La Monte Young ou John Cage pourraient être les parrains. L’ensemble Social Silence s’empare aujourd’hui de l’album de Brian Eno dans une version instrumentale, en associant les boucles à l’improvisation, les nappes de violon aux couleurs électroniques des machines.

Le compositeur américain Morton Feldman est sur son lit de mort. Un thérapeute aux méthodes singulières s’introduit secrètement dans son inconscient. Avec ses comparses – une chirurgienne et un musicologue –, ils se livrent à une exploration farfelue du processus créatif, dialoguant avec un piano qui joue les œuvres de musiciens contemporains (Morton Feldman, John Cage, Éliane Radigue).

à 17h au Théâtre de Rezé tarif Soufflerie : 15€/21€ > en partenariat avec La Soufflerie, scène conventionnée de Rezé dans le cadre du festival Variations

mar 23 et mer 24 mars

à 20h | durée 1h15 | 10€/18€ dans le cadre du festival Variations • rencontre avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation le mar 23


Musique

ven 26 mars

Tigran Hamasyan Pianiste prodige aux influences diverses, ce citoyen du monde fier de ses racines arméniennes pioche dans le jazz, le rock, les musiques classique ou folklorique pour ériger, seul ou en groupe, un répertoire d’une rare personnalité et sensibilité. Visiblement, c’est un jeune homme qui n’aime pas se répéter. Sa discographie déjà pléthorique (huit albums et la bande originale du film japonais They Say Nothing Stays the Same de Joe Odagiri) à seulement trente-trois ans est là pour en témoigner.

16

Alors que dès ses trois ans, il était capable de rejouer à l’oreille des classiques de Led Zeppelin et d’autres groupes de rock, ce cinéphile déclaré a depuis accumulé prix, récompenses et distinctions. Pourtant, sur disque comme sur scène – où l’improvisation s’invite souvent avec bonheur –, Tigran Hamasyan ne laisse jamais sa virtuosité (pourtant époustouflante) l’emporter sur l’essence même de son rôle de musicien : susciter des émotions. à 20h | 10€/18€ dans le cadre du festival Variations


Théâtre jeu 1er et ven 2 avril

Danse

BERLIN Bart Baele & Yves Degryse True Copy

Olivia Grandville Nous vaincrons les maléfices

L’histoire de Geert Jan Jansen est digne d’un roman d’aventures. Ce faussaire néerlandais a copié ou inventé pendant vingt ans des tableaux de grands peintres comme Picasso, Chagall, Matisse… en toute impunité. Le groupe BERLIN se glisse dans la peau de ce menteur virtuose. Armés de caméras, de tables de montage et de comédiens, guidés par les faits réels, Bart Baele et Yves Degryse signent un vrai-faux reportage construit comme un thriller. Mais, sous les atours d’un récit palpitant, se cache une réflexion philosophique sur la frontière entre véracité et tromperie, entre conviction et méfiance. à 20h | durée 1h20 | 10€/18€ en néerlandais surtitré • débrief le jeu 1er (p. 41)

mer 7 et jeu 8 avril

Emblématique d’une jeunesse qui rêvait de paix, de liberté et d’anticapitalisme, le festival Woodstock – qui s’est tenu en 1969 aux États-Unis – marque aussi l’apogée des utopies du Flower Power avant leur déclin. Plus de 50 ans après, ce rassemblement attise toujours l’imaginaire contemporain. La chorégraphe Olivia Grandville réunit une équipe de jeunes amateurs nantais pour interroger cet héritage, s’appuyant sur la musique de l’époque. Dans notre présent désenchanté où la jeunesse est au centre de tous les espoirs, Nous vaincrons les maléfices convoque les utopies du passé comme combustible de luttes à venir. à 20h30 au TU-Nantes | durée 40’ tarif TU : 10€/18€ I > en coréalisation avec le TU-Nantes, scène jeune création et émergence 17


Théâtre mer 7 et jeu 8 avril

Pascal Rambert Sœurs (Marina & Audrey) Deux sœurs (Marina Hands et Audrey Bonnet) se retrouvent après une longue séparation, alors que leur mère vient de mourir. Mais ces retrouvailles prennent le tour d’un règlement de compte électrique, une joute verbale sans répit, à la fois destructrice et rédemptrice. Le metteur en scène, auteur, réalisateur et comédien Pascal Rambert aime les histoires de famille et s’y entend parfaitement pour explorer ce qui se trame dans les replis des liens familiaux. Audrey, la sœur cadette, se rend sur le lieu de travail de son aînée, Marina, pour lui demander des explications : 18

pourquoi ne l’a-t-elle pas appelée au chevet de leur mère mourante ? Cette amorce simple ouvre une boîte de Pandore : sur une scène uniquement garnie de chaises, les deux sœurs vont vider leur sac de trente années de jalousie, de rivalité, de frustrations. Sur ce ring improvisé, les deux comédiennes, engagées physiquement et émotionnellement, font monter la tension de ce face-à-face aux ressorts psychanalytiques, mettant les spectateurs au cœur d’un drame familial finalement universel. à 20h | durée 1h30 | 10€/18€ • rencontre avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation le mer 7 • lecture sandwich le jeu 8 à 12h30


Danse - Théâtre

du mar 13 au jeu 15 avril

Olivia Grandville La Guerre des pauvres Texte : Éric Vuillard La Guerre des pauvres d’Éric Vuillard raconte dans un élan fiévreux la révolte de la paysannerie allemande entre 1524 et 1526. C’est le récit effréné d’un ras-le-bol, d’une colère et d’une marche à l’abîme, qui s’achèvera dans le sang. C’est une mise en espace et en voix de ce texte que propose la chorégraphe Olivia Grandville, artiste associée au lieu unique, pour cette nouvelle création.

Le comédien Laurent Poitrenaux incarne de tout son corps ce texte fulgurant qui concentre en une soixantaine de pages le souffle de l’épopée. Sur l’écriture pleine d’implicites de Vuillard, qui traverse les époques pour résonner au présent, s’organisent par plans successifs les paysages sonores des musiciens Villeneuve et Morando, l’installation organique de Denis Mariotte et les incantations des danseurs. Si le soulèvement est une flambée fugace et une forme destinée à se défaire, il n’en reste pas moins l’élan vital nécessaire à tout mouvement. à 20h | durée 55’ | création | 10€/18€ • rencontre avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation le mar 13 > coproduction le lieu unique


Danse

mar 20 et mer 21 avril

Vincent Thomasset Carrousel Jouant avec la polysémie du mot « carrousel », à la fois manège pour enfant et ensemble de figures produites par un cavalier et sa monture, le chorégraphe et metteur en scène Vincent Thomasset met en relation l’art équestre et l’art chorégraphique dans un habile jeu de corps et de mots. Avec une équipe de cinq interprètes, Vincent Thomasset invente une danse graphique dont le fil dramaturgique est la rigueur des exercices de dressage des chevaux, métaphore édulcorée des rapports de force que peuvent lier un artiste et son interprète. à 20h | durée 1h10 | 10€/18€ • rencontre avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation le mar 20

Musique ven 23 avril préLUdes : les classiques de l’ONPL commentés

Dès 12 ans

Béla Bartók Le Mandarin merveilleux Le but avoué des préLUdes est de faire (re)découvrir le répertoire classique et les interprètes d’aujourd’hui. Dans un rôle de Monsieur Loyal taillé sur mesure, Clément Lebrun est chargé d’éclairer le public sur ce ballet-pantomime qui conte l’histoire d’une jeune fille poussée par trois souteneurs à séduire les hommes pour mieux les détrousser – chacun des personnages étant symbolisé par un des instruments de l’orchestre. Orchestre National des Pays de la Loire Pascal Rophé • direction à 19h | durée 1h | 10€/20€ > en coréalisation avec l’Orchestre national des Pays de la Loire En fonction des conditions sanitaires, le programme et la formation de l’orchestre pourront être amenés a changer.

20


Musique sam 24 avril

Merzbow & Stephen O’Malley Le légendaire Masami Akita s’allie enfin au guitariste de Sunn O))) Stephen O’Malley, pour explorer par la musique les royaumes de la saturation, de l’amplitude et de la dissolution infinies de l’espace-temps. Figure légendaire de la scène underground japonaise, Masami Akita alias Merzbow est actif depuis 1979 sous ce nom, choisi en référence au dadaïste Kurt Schwitters. Référence absolue en matière de musique noise, il a consacré l’immense majorité de son temps à magnifier le bruit, que ce soit seul ou en compagnie de personnes aussi recommandables que Thurston Moore, Jim

MODIFIÉ

O’Rourke ou Full of Hell. Sa musique est radicalement physique : il sculpte le son, lui donnant une matérialité étonnante. Stephen O’Malley, alias SOMA, est musicien, compositeur, producteur et artiste visuel. Guitariste emblématique de la scène doom-metal, l’artiste est membre fondateur de groupes tels que Burning Witch, Sunn O))) ou Khanate : des incontournables de la musique drone, metal ou encore expérimentale. à 20h | 10€/18€ dans le cadre de Point Nemo

21


Musique

ven 7 mai

Dur Dur Band Dans les années 1970 et 1980, les nuits de la capitale somalienne Mogadiscio étaient rythmées par une musique métissée et intense, dont l’un des fleurons portait le nom de Dur Dur Band. Après trente ans d’absence, le groupe revient sur le devant de la scène. C’était le temps de l’insouciance. Le temps d’avant la guerre civile et les massacres ethniques. Les bars, les discothèques, les rues de « la perle blanche de l’océan Indien », comme était surnommée Mogadiscio, bruissaient d’un funk qui puisait dans ses racines pour les marier à la soul, au disco ou au reggae. 22

Le Dur Dur Band, formation tentaculaire, en fut pendant une dizaine d’années l’un des représentants les plus doués, avant de disparaître frappé par l’horreur... C’est à l’aune de la réédition en 2018 de ses deux albums par le label Analog Africa que le collectif renaît de ses cendres, avec des membres originaux et des nouveaux venus, qui n’attendaient que de reprendre ce flambeau : celui d’un groove charnel et éternel. à 20h | 10€/18€ dans le cadre d’Africa2020


Musique dim 9 mai

Musique

Andrea Laszlo de Simone

Teenage Fanclub

Le Piémontais Andrea Laszlo de Simone, artiste rare et précieux, s’est fait connaître en 2017 avec Uomo Donna, épopée qui devait autant à la pop qu’au psychédélisme, aux années 1960, aux musiques de films comme à la musique classique.

Ce groupe écossais, qui a compté parmi ses fans feu Kurt Cobain de Nirvana, distille depuis trente ans des chansons empreintes d’une rare élégance mélodique, en digne héritier des glorieuses années 1960.

Immensità, son dernier EP, décolle du réel pour gagner des espaces temps cosmiques. Quatre titres de pop orchestrale magnifiquement arrangée, qui le rapprochent des grands noms de la scène italienne des années 1970 (Lucio Battisti, Franco Battiato), et évoquent des thèmes métaphysiques au travers de textes simples et profonds. Un véritable chef-d’œuvre qui se trouvera magnifié sur scène par un groupe d’une dizaine de musiciens.

mer 12 mai

En une dizaine d’albums studio – dont l’encensé Bandwagonesque en 1991, ces Écossais n’ont trahi ni leurs idéaux artistiques ni leur savoir-faire à composer des chansons aux mélodies si légères qu’elles restent en apesanteur.

REPORTÉ à 20h30 à Stereolux tarif Stereolux : 14€/18€ > en coréalisation avec Stereolux

à 18h | 10€/18€

23


Musique

ven 14 mai

Aquaserge et Jeanne Added Perdu dans un étui de guitare Érudit, passionné et surdoué, Aquaserge est un ovni de la scène musicale internationale. À l’invitation du lieu unique, ce collectif français à géométrie variable se plonge dans des œuvres de la musique contemporaine pour mieux les confronter à son univers rock. Imaginé en 2004 par Julien Gasc, Benjamin Glibert et Julien Barbagallo (qui a quitté l’aventure en 2016), ce projet s’est depuis métamorphosé en une épopée rocambolesque au gré des rencontres, des connivences, des appétences.

24

Concerts, enregistrements, collaborations se sont succédé en fonction des envies des membres de ce groupe qu’il est impossible de catégoriser. Convié par le lieu unique, Aquaserge – ici en version nonet – a imaginé une épopée sonique mise en scène avec quelques invités dont Jeanne Added et la chorale d’amateurs Y Birds. Le groupe offre sa vision de pièces majeures de la musique contemporaine – signées entre autres Edgard Varèse, György Ligeti ou Morton Feldman – et rappelle à quel point une œuvre peut avoir plusieurs vies. à 20h | 10€/18€ | création > en partenariat avec la Soufflerie, scène conventionnée de Rezé > coproduction le lieu unique • rencontre avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation


Danse mar 18 et mer 19 mai

Simon Tanguy Fin et suite La fin du monde arrive et un groupe d’amis se retrouve pour passer une dernière nuit ensemble… Le chorégraphe Simon Tanguy pioche dans l’actualité ou dans les récits de sciencefiction pour créer Fin et suite, une forme inhabituelle de dystopie joyeusement burlesque. Caractéristique de l’écriture volubile et théâtrale du chorégraphe, la pièce joue avec subtilité la carte de l’humour. Dans un flux continu de paroles et de gestes virtuoses, les quatre interprètes s’abandonnent sans retenue. Danser semble la seule solution face à la fin imminente de l’humanité. à 20h | durée 50’ | 10€/18€ • débrief le mer 19 (p. 41)

Musique

lun 24 mai

Bassekou Kouyaté Virtuose du n’goni (sorte de luth traditionnel africain), le Malien Bassekou Kouyaté marie avec ferveur passé et présent. Avec sa femme au chant, trois autres joueurs de n’goni et des percussionnistes, il a déjà enregistré cinq albums et voyagé aux quatre coins de la planète, se produisant avec les plus grands, de Taj Mahal à Ali Farka Touré en passant par Sir Paul McCartney ou Damon Albarn au sein d’Africa Express. Bassekou Kouyaté est devenu l’ambassadeur d’une tradition en perpétuelle (r)évolution. à 20h | 10€/18€ dans le cadre d’Africa2020 25


Musique

mar 25 mai

Third Coast Percussion Aguas da Amazonia de Philip Glass Ce quatuor américain de Chicago (se) joue de tout ce qui lui tombe sous la main en matière de percussions pour revisiter des œuvres contemporaines – les siennes comme celles de ses pairs –, associant toujours puissance et élégance. Le nom qu’ils ont choisi ne laisse pas de place au doute. Depuis la naissance du projet en 2005, ces quatre compagnons virtuoses et ingénieux ont fait des percussions leurs indéfectibles alliées.

26

Enseignants le jour, musiciens le soir, ils injectent une énergie proche du rock dans la musique contemporaine. Au lieu unique, Third Coast Percussion offrira entre autres ses interprétations de deux œuvres de Philip Glass. L’une, Perpetulum, a été écrite par le compositeur américain à la demande du quatuor de Chicago ; l’autre, originellement intitulée 12 Pieces for Ball, a été rebaptisée Aguas da Amazonia après avoir été revue et corrigée par le groupe brésilien Uakti. Plus que de simples concerts, les prestations de Third Coast Percussion se vivent comme de véritables expériences, aussi bien ludiques que soniques. à 20h | 10€/18€


Danse jeu 27 et ven 28 mai

Marcel Gbeffa et Sarah Trouche Didę

Dès 10 ans

Empruntant les masques et danses traditionnels de son pays, le chorégraphe béninois Marcel Gbeffa, fondateur et directeur artistique du Centre chorégraphique Multicorps à Cotonou, signe avec la plasticienne française Sarah Trouche une pièce-manifeste pour l’égalité des genres, interprétée par cinq danseurs.

Le Gèlèdé qui inspire cette pièce est une cérémonie traditionnelle d’hommage à la Mère divine, qui vise à transformer les pouvoirs des femmes en puissance bénéfique pour la société. Avec cinq danseurs béninois et un compositeur, les artistes réhabilitent la place de la femme dans une société contemporaine patriarcale et livrent un spectacle à l’énergie fiévreuse. à 20h | durée 55’ | 10€/18€ création 2020 dans le cadre d’Africa2020 > en partenariat avec le CCN – Centre chorégraphique national de Nantes • lecture sandwich le ven 28 à 12h30

27


Cirque

du 1er au 12 juin

Cirque Trottola Campana

Dès 10 ans

Deux personnages en quête de lumière arrivent d’ailleurs. Ils ont connu la lueur des tréfonds, ils cherchent l’éclat des sommets. Stupeur ! Des regards convergent vers la piste. Des spectateurs sont là autour d’eux... Après Matamore, joué plus de 300 fois en France et à l’étranger, le Cirque Trottola (« toupie » en italien) revient à sa cellule originelle : un duo devenu quatuor avec les multi-instrumentistes touche-à-tout Thomas Barrière et Bastien Pelenc.

28

Avec leurs instruments nus ou trafiqués, installations et autres machines sonores, ils sont les compagnons de cordée de cette ascension menée par Titoune et Bonaventure Gacon, interprètes fascinants qui aimantent toutes les émotions. Car la patte Trottola, singulière, n’a pas changé. Elle est faite d’exploits virtuoses (trapèze volant, portés acrobatiques...) et de petits riens, d’instants furtifs où une mimique, un regard ahuri ou un dos fatigué révèlent le portrait en pointillé qu’ils font de la condition humaine.

horaires modifiés

les mar et ven à 20h, les mer et sam à 19h sous chapiteau Cours St-Pierre durée 1h30 | 10€/18€ spectacle en audiodescription le mer 9


Musique - Cirque

sam 5 et dim 6 juin

Yoann Bourgeois & Patrick Watson La Blogothèque et le lieu unique ont en commun d’être à l’origine de créations inédites, tournées vers l’hybridation des arts et ancrées dans leur époque. Portées par l’énergie d’une collaboration neuve, les deux structures s’associent pour faire émerger des formes scéniques et prises de parole artistiques nouvelles. La première de ces créations naîtra d’une collaboration inédite entre le chorégraphe français Yoann Bourgeois, maître de l’équilibre et de la poésie du mouvement, et le musicien québécois Patrick Watson, orfèvre pop inégalé.

« Patrick Watson et moi avons débuté nos échanges en pleine pandémie. Ce n’est pas rien et nous partons de là. De ce monde abîmé, et de cette métacrise latente. Nous partageons l’insoutenable situation. Dérèglement écologique, exclusion sociale, exploitation sans limites des ressources naturelles, recherche acharnée et déshumanisante du profit, creusement des inégalités ont été la toile de fond de notre rencontre. Nous prenons nos responsabilités d’artistes. Car l’exigence d’un monde meilleur se joue aussi symboliquement, dans les imaginaires, contre d’autres imaginaires. Le lieu unique deviendra notre petite usine expérimentale et éphémère pour faire advenir un unique poème. » Yoann Bourgeois sam 5 à 20h et dim 6 à 18h | 10€/18€ > en coproduction avec La Blogothèque

29


Afrotopia

le lieu unique, quartier général d’Africa2020 Africa2020 – projet culturel national dédié aux 54 pays du continent africain, commande de l’État français – s’invite au lieu unique. Durant plusieurs mois, depuis décembre 2020 jusqu’en juin 2021, seront présentées des propositions artistiques et culturelles résolument tournées vers le futur tel qu’il est envisagé sur le vaste continent qu’est l’Afrique. Guidé par la pensée de Felwine Sarr et d’Octavia Butler, le lieu unique rassemble des visions de demain originales, non inféodées aux perspectives occidentales, ouvrant sur des imaginaires inspirants et indispensables.

30


Littérature

du jeu 11 au dim 14 mars

Atlantide les mots du monde à Nantes festival des littératures Direction artistique : Alain Mabanckou En écho à la saison Africa2020, le festival Atlantide, qui réunit chaque année durant quatre jours des écrivains du monde entier, a décidé d’inviter majoritairement des auteurs africains ou issus de la diaspora récente du continent, pour regarder et comprendre le monde, en cette année exceptionnelle, par le prisme de la littérature africaine. entrée libre

Musique

ven 9 avril

Boubacar Cissokho (Sénégal) L’espoir sénégalais de la kora, un instrument dont il joue depuis qu’il a 13 ans. Fils d’un grand musicien mandingue, il est aussi élève et cousin du grand Ballaké Sissoko. à 20h, entrée libre

Exposition

Musique

sam 10 avril

Olivier Mobeli (Rép. centrafricaine) Chanteur, musicien, marionnettiste, le jeune Olivier Mobeli a inventé un système instrumental et de manipulation de marionnettes complexe d’une très grande ingéniosité. Urban Village (Afrique du Sud) Le quartet distille des mélodies acoustiques ancrées dans les racines zulu, mélange de musiques folk et traditionnelle sudafricaines. à 20h, entrée libre IEAoLU

mar 13 avril

Conférence de Carlos Lopes (Afrique du Sud) Carlos Lopes, ancien secrétaire général de la Commission économique pour l’Afrique, est aujourd’hui considéré comme l’un des économistes les plus prestigieux et influents du continent. à 18h, entrée libre en partenariat avec l’IEA

du 10 avril au 29 août

UFA – L’Université des Futurs Africains L’exposition réunit, autour de la notion de futur, des artistes-chercheur·e·s contemporains africains qui revisitent des expériences futuristes, imaginent des présents alternatifs ou encore repensent l’articulation entre sciences, information et spiritualité. de 14h à 19h, dim de 15h à 19h jusqu’en juillet, puis de 10h à 19h tous les jours (voir p. 34-35)

Doc à LU jeu 15 avril

Makongo de Elvis Sabin Ngaibino (République centrafricaine) Albert et André, Pygmées Aka de Centrafrique, habitent auprès de leur communauté dans un campement en pleine forêt. Seuls scolarisés du village, ils veulent transmettre leurs connaissances en ouvrant des classes dans les villages des Pygmées. à 19h, entrée libre

Suite du programme ------>

31


Conférence mar 20 avril

Laetitia africana de Nadia Yala Kisukidi (République démocratique du Congo / France) Nadia Yala Kisukidi est philosophe, maîtresse de conférences à l’université Paris VIII et africaniste, co-commissaire de la Biennale Yango 2 en République démocratique du Congo.

À Madagascar, Roméo tient un modeste salon de coiffure dans un centre-ville, qu’il se voit obligé de quitter après que la mairie a donné l’ordre de détruire le bâtiment. à 19h, entrée libre Rendez-vous éthique ven 23 avril

Entretien avec Francine Ntoumi

(République démocratique du Congo) Professeure de biologie moléculaire, maîtresse de conférences en immunologie, directrice de la Fondation congolaise pour la Recherche médicale à Brazzaville. à 18h, entrée libre

Dur Dur Band (Somalie)

Soutenu par

Une journée pour découvrir la foisonnante scène undergound du Caire avec, entre autres : Tarkamt + KZLK / 1127 / Youssef Abou Zeid + DJ Hicham (Label : Nashazphone)

mar 18 mai

Souleymane Bachir Diagne

(Sénégal) Philosophe, spécialiste des traditions philosophiques de l’Afrique et du monde islamique, normalien, Souleymane Bachir Diagne a été longtemps professeur à l’université à Dakar, tout en étant conseiller pour l’éducation et la culture du président Abdou Diouf de 1993 à 1999. Actuellement professeur à l’université de Columbia, il compte parmi les intellectuels majeurs d’aujourd’hui. à 18h, entrée libre Musique

lun 24 mai

Bassekou Kouyaté (Mali) à 20h (voir p. 25) Danse

ven 7 mai

à 20h (voir p. 22)

Au milieu du monde (Égypte) Le Caire Expérimental

Conférence

jeu 22 avril

Nofinofy de Michaël Andrianaly (Madagascar / France)

Musique

sam 8 mai

de 15h à minuit, entrée libre

à 18h, entrée libre Doc à LU

Musique

jeu 27 et ven 28 mai

Didę de Marcel Gbeffa (Benin) à 20h I création 2020 I avec le Centre chorégraphique Multicorps (Bénin) (voir p. 27)

Comité des mécènes de la Saison Africa2020


33


Exposition

du 10 avril au 29 août 2021

UFA – L’Université des Futurs Africains Laboratoire de configurations alternatives, UFA – L’Université des Futurs Africains invite des artistes du continent qui, à partir d’une approche critique de la notion de futur, se demandent de quels savoirs et de quelles histoires nous avons besoin pour imaginer les mondes de demain. Quelle place le continent africain a-t-il occupé dans l’élaboration de discours qui se sont présentés comme des récits du futur ? Quels imaginaires de l’Afrique ont été mobilisés ? Que reste-il de l’utopie des futurs non alignés ?

Pour tenter de répondre à ces interrogations, l’exposition fait appel à des artisteschercheur·e·s venus de plusieurs pays d’Afrique qui procèdent en « histo-futuriste ». Le terme est emprunté à l’écrivaine de science-fiction africaine-américaine Octavia Estelle Butler. Celle-ci définissait l’histofuturiste comme « quelqu’un qui regarde vers l’avant sans tourner le dos au passé, combinant un intérêt pour l’humain et pour la technologie ». En remontant le temps par le biais d’enquêtes minutieuses, ces artistes revisitent des expériences futuristes en lien avec l’Afrique et convoquent les mythologies des origines pour inventer des alternatives. Héritier·e·s du panafricanisme et du numérique, elles et ils soulèvent des questions très contemporaines liées à l’écologie, au soin, aux luttes


d’émancipation, imaginent des présents alternatifs ou encore repensent l’articulation entre sciences, information et spiritualité. Pour abolir symboliquement la distance entre le lieu de l’exposition et le continent africain, un espace conçu par les architectes DK Osseo Asare & Yasmine Abbas est installé au sein de l’exposition. Consacré à la construction d’un savoir commun, il fonctionne comme un lieu utile, un laboratoire, un espace de rencontres, de travail, de performances, une université d’éducation populaire. Avec : DK Osseo Asare & Yasmine Abbas (Ghana / États-Unis / France), Larry Achiampong (Ghana / Royaume-Uni), Lo-Def Film Factory (Francois Knoetze & Amy-Louise Wilson) (Afrique du Sud), Hamedine Kane et Stéphane Verlet Bottéro

(Mauritanie / France), Nolan Oswald Dennis (Afrique du Sud), Tegan Bristow, Nhlanhla Mahlangu, Philisiwe Dube (Afrique du Sud), Russel Hlongwane (Afrique du Sud), Ângelo Lopes & Rita Raínho (Cap Vert), Kapwani Kiwanga (Canada), Tabita Rezaire (Guyane), Jean Katambayi Mukendi (République démocratique du Congo), Jean-Pierre Bekolo (Cameroun), Afrotopiques (Marie-Yemta Moussanang, Tchad / France)…

Commissaire de l’exposition : Oulimata Gueye mar-sam de 14h à 19h, dim de 15h à 19h jusqu’en juillet, puis de 10h à 19h tous les jours | exposition présentée dans le cadre de la saison Africa2020 • petite fabrique le sam 17 avril et le sam 15 mai


événements du jeu 14 au dim 24 jan 2021

Festival Trajectoires Trajectoires revient avec une danse sans entraves, éclectique et électrique. Spectacles fraîchement créés, pièces de répertoire, expositions dansées, grands formats explosifs… Au lieu unique, trois rendez-vous sont présentés : Installation vidéo Pater de Bastien Capela. (durée 20’) Le 31 juillet 1978, jour de l’anniversaire des deux ans de Bastien Capela, son père qui était policier fut tué lors d’une prise d’otages à l’ambassade d’Irak à Paris. La fusillade fut filmée, et Bastien Capela, artiste vidéaste découvrit la vidéo des années plus tard. Aujourd’hui, celle-ci devient un territoire de fouilles. Une recherche sur les mouvements de ce corps paternel brusqué par des esquives l’amène à la danse, celle-ci l’accompagnant depuis longtemps.

— 24 mouvements par seconde Performance avec Olivia Grandville, Ambra Senatore, Laurie Peschier-Pimont, avec la complicité du musicien Jonathan Seilman. dim 17 janvier de 15h à 19h

— Mouvement sur mouvement : la danse à l’épreuve de la caméra Conférence par Céline Roux, historienne de la danse. Projection commentée par le réalisateur César Vayssié. lun 18 janvier à 19h

— Loïe Fuller: Research mar 19 janvier à 19h (voir p. 8)

programme disponible en déc 2020 Trajectoires est proposé par le CCNN - Centre chorégraphique national de Nantes avec le lieu unique, le Théâtre ONYX, le TU-Nantes, La Soufflerie, Le Grand T, Stereolux, Musique et Danse en Loire-Atlantique, Angers Nantes Opéra.

entrée libre / du jeu 14 au dim 24 janvier, de 16h à 20h sauf dimanche, de 15h à 19h – fermé le lundi

Danse D’Ivoire et chair de Marlene Monteiro Freitas (voir p. 7). ven 15 et sam 16 janvier à 19h

Exposition de films de danse, installations, conférences et performances Surexposer proposé par Olivia Grandville. La révolution digitale, l’avènement des réseaux sociaux, le nouvel usage de ces derniers introduisent dans notre quotidien de nouvelles attitudes et de nouveaux comportements. Partant de ce constat et à l’heure où la mémoire de la danse et peutêtre son devenir se construisent de plus en plus par le biais d’un écran, l’installation Surexposer questionne, au travers d’un choix d’œuvres chorégraphiques pensé pour le cinéma, ce que la danse fait à l’image et vice versa. entrée libre / du 16 au 20 janvier Vernissage sam 16 janvier à 18h dim de 15h à 20h, lun de 17h à 20h, mar-mer-jeu de 17h à 21h

du ven 29 au dim 31 jan 2021

Les Rencontres de Sophie Le peuple Le lieu unique et l’association Philosophia, chaque année, invitent à un grand week-end philo. La démocratie est cet étrange régime politique qui associe à l’évidence de sa légitimité l’obscurité de sa source : le peuple. Mais qui est ce peuple ? Tous les habitants d’un territoire ? Une communauté homogène liée par une langue, une histoire, une culture ? N’existe-t-il qu’au moment de l’élection ou dans l’exercice de la citoyenneté ? Ou encore comme une masse s’opposant aux élites, ce que suggèrent les populismes, que nous interrogerons aussi ? Il s’agira également de réfléchir à ce que l’on qualifie de populaire : une classe, une culture, une littérature, un art. À l’horizon de ces Rencontres : la conviction

36


que le travail de la pensée peut contribuer à une construction plus juste de notre existence en commun. Avec : Magali Bessone, Pierre Dardot, Florent Guénard, Bernard Lahire, Nicolas Mathieu, Pierre Rosanvallon, Sophie Wahnich, etc. entrée libre | en partenariat avec l’association Philosophia du jeu 11 au dim 14 mars 2021

Atlantide, les mots du monde à Nantes festival des littératures

Direction artistique : Alain Mabanckou Atlantide réunit chaque année durant quatre jours plus de cinquante écrivains français et internationaux qui viennent à Nantes partager les mots du monde et croiser leurs points de vue littéraires sur les grands enjeux de nos sociétés. Au programme : grandes rencontres, conversations thématiques, lectures, librairie, des rendez-vous dans les médiathèques et librairies nantaises… L’édition 2021 d’Atlantide fera écho à la saison Africa2020 dont le lieu unique est l’un des QG : en effet, le festival a décidé d’inviter majoritairement des auteurs africains ou issus de la diaspora récente du continent, pour mieux regarder et comprendre le monde par le prisme de la littérature africaine.

REPORTÉ

au lieu unique et dans la ville entrée libre

ven 19 et sam 20 mars 2021

Festival Les Étoiles du documentaire En 2019, la Scam a choisi Nantes pour une nouvelle déclinaison de son festival Les Étoiles du documentaire qui, chaque année, récompense 30 œuvres audiovisuelles. Le lieu unique, engagé depuis 2014 à travers ses séances Doc à LU dans la diffusion du cinéma documentaire d’auteur, et La Plateforme, pôle cinéma audiovisuel des Pays de la Loire, proposent deux journées de projections et de rencontres pour fêter le film documentaire de création dans toute sa diversité et sa richesse à travers une sélection de 6 à 8 films choisis parmi les lauréats de l’année. entrée libre | en partenariat avec La Plateforme, la Scam et La Cinémathèque du documentaire du 20 au 28 mars 2021

Festival Variations

musiques pour piano et claviers Depuis 2017, aux côtés de la Fondation BNP Paribas, le lieu unique,centre de culture contemporaine de Nantes, présente un festival autour des musiques pour piano et claviers : Variations. Durant une semaine, au lieu unique et dans différents lieux de la ville, de multiples concerts montreront la richesse créative dans le domaine des musiques classiques, jazz, électroniques, expérimentales, improvisées ou traditionnelles, ainsi que l’effervescence du mélange des genres autour d’un élément commun : le clavier. avec la Fondation BNP Paribas

Les programmes détaillés de tous ces événements seront révélés au cours de la saison : restez connectés ! 37


labo utile

conférences, débats et cinéma questions de société Le monde dans lequel nous vivons est en pleine mutation et, plus que jamais, face aux inquiétudes suscitées par la pandémie mais aussi par la situation écologique, l’augmentation des inégalités et de la précarité, la crise économique qui s’annonce, les tensions politiques entre pays, nous avons besoin de réfléchir, de nous informer et d’échanger. Tout au long de l’année, lors d’événements ou de rencontres ponctuelles, des chercheurs – philosophes, sociologues, anthropologues, historiens, politologues, mais aussi médecins, scientifiques… – viennent partager leur réflexion, leurs analyses et nous aident à donner du sens au monde qui nous entoure. Afin de prolonger tout au long de l’année notre événement de rentrée, Les Géopolitiques, chaque mois, un chercheur de l’IRIS s’empare d’un sujet d’actualité internationale : la question des enjeux maritimes, celle des recompositions géopolitiques au Moyen-Orient, l’accès aux médicaments et aux vaccins en Afrique, etc. Aujourd’hui, la réflexion éthique est devenue de plus en plus présente dans la société et depuis plusieurs années, avec notre partenaire EthicA, nous abordons régulièrement des questions d’éthique et de bioéthique. Ainsi nous accueillerons le généticien Bertrand Isidor qui abordera les questions sociales et éthiques que posent le développement et la commercialisation des tests génétiques.

Les mardis de l’IEAoLU, en partenariat avec l’Institut d’études avancées de Nantes (IEA), proposent de réfléchir une fois par mois autour de problématiques sociales, politiques, anthropologiques extrêmement variées. Se succéderont ainsi le spécialiste du Proche-Orient Alain Gresh à propos de l’avenir incertain de la Palestine ; Mohammad Ali Amir-Moezzi qui a codirigé la somme impressionnante Le Coran des historiens ou encore Laure Adler à propos de son ouvrage La Voyageuse de nuit. En avril, dans le cadre d’Afrotopia, nous accueillerons différents chercheurs africains : le haut représentant de l’Union africaine auprès de l’UE, Carlos Lopes, les philosophes Nadia Yala Kisukidi et Souleymane Bachir Diagne ou encore la spécialiste du paludisme Francine Ntoumi, directrice de la Fondation congolaise pour la Recherche médicale. entrée libre | programme détaillé en janvier 2021 sur www.lelieuunique.com et dans notre brochure Labo Utile

sciences / le goût de l’avenir Le Cnam Pays de la Loire et le lieu unique proposent des rencontres et débats pour apprendre et s’approprier des sujets d’actualité (parfois controversés). Des éclairages pluridisciplinaires donnent des clefs pour comprendre les grands enjeux de la société. à partir du jeu 4 février | entrée libre

38


doc à lu

cinéma documentaire La production de cinéma documentaire de création ne cesse de se développer. Toujours plus inventif, plus passionnant, il fidélise un public toujours plus nombreux. Ces œuvres, extrêmement diverses par leurs regards, leurs écritures, leurs formes, abordent les réalités du monde et participent à éclaircir sa complexité. Depuis 2014, nous vous invitons régulièrement à partager des découvertes, des coups de cœur qui nous viennent d’un peu partout dans le monde. Un voyage qui nous mène des Pays-Bas à l’Iran, en passant par la République démocratique du Congo ou la Colombie… Ces rendez-vous, nommés Doc à LU, sont l’occasion de découvrir des œuvres rares – intimes ou politiques – aux écritures cinématographiques singulières, et de dialoguer avec leurs auteur(e)s, jeunes réalisateurs et réalisatrices ou cinéastes plus confirmés. En janvier, At(h)ome d’Élisabeth Leuvrey nous emmène dans le désert algérien découvrir un fait peu connu de l’Histoire : les essais nucléaires qui s’y sont poursuivis après l’indépendance et leurs terribles conséquences. Un film politique d’une grande beauté formelle. Le mois suivant, Éliane Raheb nous fera rencontrer Haykal, ancré dans sa terre au Liban, à quelques kilomètres de la frontière syrienne. Dans Âme qui vive, il s’acharne à rebâtir sa maison rasée par les bombardements et résiste à la rudesse du climat et aux tensions entre communautés. Il y a deux ans, nous avons été choisis par la Scam pour lancer, en partenariat avec La Plateforme, une nouvelle déclinaison du festival Les Étoiles du documentaire : 6 à 8 films sur deux jours au mois de mars fêtent le film documentaire dans toute sa richesse et sa diversité, en présence de leurs auteur(e)s.

En avril, dans le cadre d’Afrotopia, nous montrerons deux films, l’un centrafricain, l’autre malgache, très différents formellement, mais qui, tous les deux, nous font rencontrer des personnages rejetés par la société, qui doivent se battre pour exister et ne se découragent jamais. une fois par mois | entrée libre programme détaillé en janvier 2021 sur www.lelieuunique.com et dans notre brochure Labo Utile | le lieu unique est le référent de La Cinémathèque du documentaire pour la région Pays de la Loire.

accueil de structures culturelles partenaires l’huma-café Depuis plus de quinze ans, l’Huma-Café programme au lieu unique des rencontresdébats sur les thèmes les plus divers et à cent lieues des sentiers battus, avec des intervenants réputés, philosophes, économistes, historiens, sociologues, scientifiques, journalistes, écrivains et artistes. tout au long de la saison, un vendredi par mois | entrée libre

la maison de la poésie de nantes La Maison de la Poésie organise les soirées Poèmes en cavale, invitant des auteurs de tous horizons pour des lectures, lecturesconcerts, performances, entretiens, afin de faire découvrir l’effervescence de la création poétique actuelle en France comme à l’étranger. tout au long de la saison | entrée libre

39


repères venir en famille petite fabrique

Atelier 6-10 ans Laissez vos enfants à la Petite Fabrique pour profiter d’un concert, d’un spectacle ou d’une visite d’exposition en toute sérénité ! Gratuit sur inscription auprès de la billetterie au 02 40 12 14 34. Durée : 1h30 – Pendant Cassandre de l’ONPL & Fanny Ardant, atelier musique dim 10 jan de 17h30 à 19h

– Pendant D’Ivoire et chair de Marlene Monteiro Freitas, atelier d’arts plastiques sam 16 jan à 18h30

– Pendant la visite de l’exposition L’Université des Futurs Africains, atelier d’arts plastiques sam 17 avr et 15 mai à 15h30

public sourd et malentendant Traductions en LSF – Battle Opsession sam 27 février

– Exposition : L’Université des Futurs Africains Visite commentée en LSF par Lila Bensebaa, guide sourde, interprétée en français par Hélène Defromont : sam 12 juin à 15h30

Spectacles visuels – Marry Me in Bassiani, (LA)HORDE (p. 8)

au Grand T

– Battle Opsession (dès 6 ans) (p. 12) – Didę, Marcel Gbeffa (dès 10 ans) (p. 27) Des ballons de baudruche ou gilets vibrants SubPacs (sous réserve de disponibilité du matériel gracieusement prêté par le Fonds de dotation pour le développement culturel) sont à votre disposition à l’accueil du spectacle pour vous permettre de mieux ressentir les vibrations sonores.

spectacles Dès 6 ans

– Battle Opsession sam 27 février

– d’à côté, Christian Rizzo

mar 16 mars à 19h30 à Stereolux Dès 8 ans

public aveugle et malvoyant Retrouvez tous les rendez-vous accessibles au public aveugle et malvoyant avec ce pictogramme. – Rémi, Jonathan Capdevielle audiodescription jeu 7 janvier à 14h

– Campana, Cirque Trottola audiodescription mer 9 juin à 19h

– Rémi, Jonathan Capdevielle mer 6 et jeu 7 janvier à 19h Dès 10 ans

– Didę, Marcel Gbeffa jeu 27 et ven 28 mai à 20h

– Campana, Cirque Trottola

du 1er au 12 juin à 20h, sauf les mer et sam à 19h (Relâche les 3, 6, 7, 10 juin) Dès 12 ans

– Ruine, Erwan Ha Kyoon Larcher

du 16 au 19 février à 20h30 au TU-Nantes

– préLUdes Béla Bartok : Le Mandarin Merveilleux ven 23 avril à 19h

40

public à mobilité réduite Nous vous conseillons de vous signaler auprès de l’équipe accueil-billetterie.

public déficient mental et psychique Le service des relations aux publics accompagne les personnes déficientes mentales ou en situation de soutien psychologique.


rencontres rencontres avec les artistes à l’issue de la représentation – Rémi, Jonathan Capdevielle : mer 6 jan – Les Diables, Michel Schweizer, la Cie L’Oiseau-Mouche & la Coma : mar 9 fév – En Marge !, Joris Mathieu : mer 17 fév – Sœurs (Marina & Audrey), Pascal Rambert : mer 7 avr

animées par Anne Rauturier, professeure et coordinatrice du département théâtre du CRR de Nantes

– Quatuor, Ambra Senatore : jeu 18 mars – Carrousel, Vincent Thomasset : mar 20 avr

animées par Mathias Groos, cofondateur et chorégraphe de la compagnie 29×27

– Four For, Halory Goerger : mar 23 mars – Perdu dans un étui à guitare, Aquaserge et Jeanne Added : ven 14 mai animées par Henri Landré, explorateur sonore

– La Guerre des pauvres, Olivia Grandville : mar 13 avr

animée par Charles-Éric Besnier, chargé de projets à Bora Bora productions

débrief Nouveau rendez-vous proposé cette saison au lieu unique : débrief. Un atelier participatif, en intelligence collective pour donner la parole aux spectateurs, à l’issue d’une pièce. Pour vous guider : Marion Fraslin-Echevin, facilitatrice. – autour de True Copy, de BERLIN Bart Baele & Yves Degryse jeu 1er avr

– autour de Fin et suite, de Simon Tanguy

le salon de lecture Un espace libre d’accès où chacun peut venir lire les ouvrages proposés. Plusieurs milliers de livres (principalement des formes courtes, des livres illustrés, des catalogues), consultables sur place, sont mis à disposition de tous : habitués du lieu unique, flâneurs du dimanche, voyageurs en transit, familles... Tout au long des semaines, des ateliers, rencontres, débats sont organisés… autour des thèmes développés par le programme du lieu unique ou en lien avec le fonds du salon de lecture. ouvert du mercredi au dimanche programme au semestre, disponible sur www.lelieuunique.com

lectures sandwich À l’heure du déjeuner, une série de lectures est proposée autour des œuvres littéraires qui ont inspiré les artistes accueillis cette saison. (entrée libre, durée : 40’) – autour de Encore plus partout, tout le temps, avec Mélanie Besten (comédienne) et Isabelle Fuchs (créatrice sonore) : mer 3 fév à 12h30 – autour de Les Diables, avec Michel Schweizer : mer 10 fév à 12h30 – autour de En Marge !, avec Joris Mathieu : mer 17 fév à 12h30 – autour de Quatuor, avec Ambra Senatore : mer 17 mars à 12h30 – autour de Sœurs (Marina & Audrey), avec Marina Hands et Audrey Bonnet : jeu 8 avril à 12h30

– autour de Didę, avec Marcel Gbeffa et Sarah Trouche : ven 28 mai à 12h30

mer 19 mai

41


les rendez-vous du bar Le bar du lieu unique est un endroit de passage, un espace où l’on se rencontre, où l’on (se) découvre... Un coin idéal pour une lecture solitaire, un rendez-vous d’affaires, un déjeuner en amoureux, un concert ou une soirée entre amis... Du matin jusqu’au soir, la radio interne du lieu unique diffuse des playlists curieuses, mélange de musiques d’avant-garde ou populaires, de sonorités éphémères ou éternelles. En raison des mesures sanitaires qui ne permettent plus les concerts ni les soirées club, le bar du lieu unique propose, du jeudi au samedi, des soirées « chill out » avec des artistes locaux, nationaux ou internationaux, pour conserver au lieu cette couleur musicale exigeante et large d’esprit. tout au long de la saison / entrée libre programme bimestriel disponible sur www.lelieuunique.com

la libre usine, nouvel outil pour les artistes Pour répondre aux besoins des artistes, un nouvel équipement est construit au cœur du quartier Malakoff. Il sera géré par le lieu unique, centre de culture contemporaine de Nantes, qui voit ainsi confortées ses missions de scène nationale. Il s’agira non pas d’un nouveau lieu de diffusion culturelle, mais d’un équipement entièrement voué à la création et la production de projets artistiques, toutes disciplines confondues, où les créateurs pourront finaliser leurs créations scénographiques, le son ou encore la lumière. La libre usine sera composée de deux espaces : un atelier de production et un studio de répétition. Plusieurs types de projets seront accueillis dans l’atelier de production : productions ou coproductions du lieu unique, des projets portés par de grandes structures culturelles métropolitaines ou par des producteurs nationaux ou internationaux, après appel à candidatures. Le studio de répétition, pour sa part, accueillera des résidences artistiques courtes de compagnies locales, des projets proposés par le lieu unique, notamment de médiation. La construction de la libre usine a été soutenue par la Ville de Nantes, la DRAC des Pays de la Loire et la Région des Pays de la Loire.

42


43


informations, renseignements, billetterie 02 40 12 14 34 billetterie@lelieuunique.com guichet ouvert du mardi au samedi de 12h à 19h et jusqu’à 20h les soirs de spectacle entrée quai Ferdinand-Favre www.lelieuunique.com

personnes à mobilité réduite Afin d’être accueilli au mieux, merci de bien vouloir vous signaler auprès de l’équipe accueil-billetterie lors de votre réservation et à votre arrivée au lieu unique.

Informations sur les dispositifs d’accessibilité Équipe des relations aux publics. Émilie Houdmon : 02 51 82 15 22 / emilie.houdmon@lelieuunique.com Mathilde Le Magueresse, 02 51 82 15 51 / mathilde.lm@lelieuunique.com

nous écrire le lieu unique BP 21304 44013 Nantes Cedex 1

44


informations pratiques Points de vente des billets — Guichet du lieu unique – 02 40 12 14 34 — Billetterie en ligne : Les places à l’unité sont disponibles en vente sur : www.lelieuunique.com (frais de réservation 0,80€ par billet) — Certains spectacles sont en vente dans les points Fnac, Carrefour, Magasins U, Géant. Renseignements au 0 892 68 36 22 (0,34€/min)

comment venir ?

précautions sanitaires

Transports en commun BusWay, ligne 4 / Tramway, ligne 1, arrêt : Duchesse Anne Bus C2 / C3 / 54 - Arrêt : lieu unique

• Le port du masque est obligatoire dans toutes les salles y compris durant les spectacles et visites d’exposition. • Nous prions notre public de bien vouloir respecter les mesures barrières et la distanciation physique. • Du gel hydroalcoolique est à disposition aux entrées de salle et à l’accueil, n’hésitez pas à l’utiliser !

Notre adresse entrée quai Ferdinand-Favre (entre l’accès sud de la gare SNCF et La Cité des Congrès)

Les parkings les plus proches Duchesse Anne, La Cité des Congrès de Nantes, Allée Baco (accessible aux personnes à mobilité réduite) Emplacement Bicloo devant le lieu unique

préparer votre venue, recommandations • l’horaire indiqué sur les billets correspond au début du spectacle. Veuillez prendre vos précautions pour arriver en avance, surtout si vous venez en voiture : il n’est pas toujours facile de trouver une place de stationnement aux abords du lieu unique. • L’entrée en salle se fait en général 20 min avant le début du spectacle (sauf exception). • Une fois les portes fermées, les spectateurs retardataires ne pourront plus prétendre à l’accès dans la salle. • Bon à savoir ! Des places de spectacle se libèrent presque tous les soirs, n’hésitez pas à tenter votre chance 30 minutes avant le début de la représentation, en vous présentant directement à l’accueilbilletterie.

45


des tarifs exceptionnels pour une demi-saison sans engagement La situation sanitaire en France reste très incertaine pour la période de janvier à juin 2021. La nécessité de proposer des tarifs attractifs alors même qu’il est difficile de s’engager dans un abonnement a amené le lieu unique à adapter sa politique tarifaire. Pour cette demi-saison, les spectacles (sauf exception) sont proposés au tarif habituel de l’abonnement 3 spectacles : 10€ / 18€.

spectacles à l’unité uniquement plein tarif : 18€ tarif réduit : 10€ s’applique aux étudiants de moins de 30 ans, aux moins de 18 ans, demandeurs d’emploi, titulaires de Cart’s, intermittents du spectacle, plasticiens inscrits à l’URSSAF artistes/auteurs, bénéficiaires du RSA, groupes de 7 personnes minimum, personnes bénéficiant du minimum vieillesse ou de l’allocation AAH. le lieu unique est adhérent du dispositif Carte Blanche de la Ville de Nantes.

46


tarifs spéciaux

échanges

Certains spectacles sont proposés à des tarifs spécifiques, qui sont indiqués directement sur les pages. Sont concernés : Cassandre, Loïe Fuller: Research, Battle Opsession

• Tout échange sera facturé 2€ par billet. Retrait des billets : privilégiez les e-billets !

spectacles hors-les-murs Les billets pour les spectacles hors-les-murs sont vendus aux tarifs pratiqués par les partenaires qui les accueillent. Seuls les billets au plein tarif et au tarif réduit seront vendus par la billetterie du lieu unique (pour les tarifs spécifiques, le public est invité à contacter directement les lieux concernés) Stereolux : 02 40 43 20 43 TU-Nantes : 02 40 14 55 14 Le Grand T : 02 51 88 25 25 La Soufflerie : 02 51 70 78 00

groupes : établissements scolaires, associations, CE Pour découvrir les propositions tarifaires et les parcours proposés aux groupes, veuillez contacter l’équipe des relations aux publics au 02 51 82 15 22.

• Les billets sont à retirer au guichet au plus tard le soir de la représentation. • e-tickets Désormais, il est possible de recevoir les billets directement par email, en PDF. Il suffit de cocher la case “envoi à domicile” lors de l’achat sur la billetterie en ligne du lieu unique. Pour les bénéficiaires d’un tarif réduit, cette possibilité existe également. Attention toutefois, pour que le billet puisse être envoyé par email, il est impératif de joindre pour chaque transaction le justificatif correspondant (en raison des règles de protection des données personnelles, il est impossible, pour la billetterie du lieu unique, de les conserver). Pour éviter les files d’attente le soir au guichet, nous prions notre public de privilégier les e-tickets.

placement en salle • Une équipe d’ouvreurs indiquera au public comment se placer dans la salle, en fonction des mesures sanitaires en vigueur. • Les groupes d’amis, familles... pourront être placés ensemble s’ils se présentent ensemble. • Il ne sera pas possible de garder des places pour les retardataires.

47


REZ-DE-CHAUSSÉE

7 > Restaurant Ouvert le lundi de 12h à 14h ; les mardi, mercredi, jeudi de 12h à 14h et de 19h à 23h ; les vendredi et samedi de 12h à 14h et de 19h à minuit 02 51 72 05 55

1 > La cour Espace d’exposition avant tout, les 1 200 m2 de la cour présentent les traces les plus visibles du passé industriel du lieu.

8 > Hammam Sur rendez-vous au 02 40 89 09 99

2 > Le grand atelier Principale salle de spectacle et de concert, le grand atelier est la seule partie récente du bâtiment. Son décor recycle des matériaux d’Afrique et de France en référence à l’histoire de Nantes.

1ER ÉTAGE 9 > Les ateliers 1 000 m2 qui s’adaptent aux besoins des propositions artistiques accueillies.

3 > La tour (fermée pour travaux, réouverture prévue au cours de la saison) La tour, haute de 38 mètres, qui coiffe depuis 1998 le bâtiment, est due à l’architecte Jean-Marie Lépinay. Il s’agit d’une reconstitution fidèle, établie grâce aux archives de la famille Lefèvre-Utile, d’une des deux tours qui ont été édifiées au début du XXe siècle par Auguste Bluysen dans un style proche de l’Art nouveau.

10 > Le salon de musique Lieu insonorisé, il est parfaitement adapté aux propositions plus intimes. 11 > L’atelier du silo Cet atelier est mis à la disposition de plasticiens pour des résidences de 3 à 4 mois.

4 > Billetterie Ouverte du mardi au samedi de 12h à 19h et jusqu’au début des spectacles et autres rendez-vous. 02 40 12 14 34

2E ÉTAGE 12 > La crèche associative La Souris Verte

5 > Salon de lecture Se reporter au site internet du lieu unique pour connaître les modalités d’ouverture

13 > Le Grenier du siècle Visible 7 jours/7 et 24h/24 de la rue de la Biscuiterie.

6 > Bar Ouvert le lundi de 11h à 20h ; les mardi et mercredi de 11h à 1h ; les jeudi, vendredi et samedi de 11h à 2h ; le dimanche de 15h à 20h 02 51 72 05 55

14 > He Will Not Divide Us Installation temporaire de LaBeouf, Rönkkö & Turner. Les horaires sont susceptibles d’être modifés. Consultez www.lelieuunique.com

14

13 11

12

2

1 9 9

7 6

9 3

10 4 5

8

48


partenaires le lieu unique, scène nationale de Nantes, est subventionné par :

la saison s’est construite avec la participation de (par ordre d’apparition) :

le festival Variations est conçu et mis en œuvre avec :

le lieu unique est QG de la saison Africa2020 : Soutenu par

Comité des mécènes de la saison Africa2020

les partenaires médias du lieu unique :

nos actions de médiation se sont mises en place avec :


L’équipe du lieu unique Direction d’établissement : Patrick Gyger (jusqu’au 31 décembre 2020) Direction par intérim : Yves Jourdan Secteur artistique : Patricia Buck (arts visuels), Nicolas Rosette (théâtre, cirque), Isabelle Schmitt (sciences humaines, cinéma), Pierre Templé (musique) Chorégraphe associée : Olivia Grandville  Administration et production : Yves Jourdan (directeur adjoint), Capucine Chagneau, Gilles Crusson, Élodie Enfrun Technique et bâtiment : Erwan Colin (directeur technique), Marion Brochier, Gaël Chavignaud, Maxime Delamarre, Feteh Djiljeli, Frédérique Gageot, Alexandre Le Callonec, Peyo Peronnet, Benoît Quinchard, Adrian Riffo, Mathilde Rossignol Secrétariat général : Fleur Richard (secrétaire générale), Baptiste Fertillet, Karim Gabou, Hélène Garnier, Elsa Gicquiaud, Ann’Lise Haubert, Marine Henry (salon de lecture), Émilie Houdmon, Jennifer Lambert (tour Lu), Mathilde Le Magueresse, Tanguy Massines, Irina Slatineanu, Cécile Trichet Avec également les agents d’accueil et le renfort de nombreux vacataires et intermittents du spectacle. Merci et bonne route à Sophie Deniaud, Katell Delaune et Quitterie Schirr-Bonnans. Illustration de couverture : © Reuben Wu Identité visuelle : Praline Programme imprimé par Allais sur du papier issu de forêts durablement gérées avec des encres végétales. Licences N° 1-1046904, N° 2-1046905, N° 3-1046906

Crédits photos p.2 Olivia Grandville © Marc Domage / Stephen O’Malley © Estelle Hanania p.6 Rémi © Marc Domage • p.7 Cassandre, portrait Fanny Ardant © A. Rau / D’ivoire et chair – les statues souffrent aussi © Pierre Planchenault • p.8 Marry me in Bassiani © Aude Arago / Loïe Fuller: Research © Martin Argyroglo • p.9 Encore plus, partout, tout le temps © Olivier Marty – L’Avantage du doute • p.10 Les Diables © Frédéric Desmesure • p.11 En Marge ! © Nicolas Boudier • p.12 Ruine © Jacob Khrist / Battle Opsession © CLACK David Gallard • p.13 Nubiyan Twist © Pascal Garnier / d’à côté © Marc Coudrais • p.14 Quatuor © Bastien Capela • p.15 Social Silence joue Brian Eno © Le Aeth / Four For © Didier Crasnault • p.16 Tigran Hamasyan © DR • p.17 True Copy © Koen Broos / Nous vaincrons les maléfices © Jean-François Quais • p.18 Sœurs © Jean-Louis Fernandez • p.19 La Guerre des pauvres © Denis Mariotte • p.20 Carrousel © Julie Balagué / Le Mandarin merveilleux © David Gallard • p.21 Merzbow et Stephen O’Malley © Bruce Lamont • p.22 Dur Dur Band © Gilles Peterson • p.23 Andrea Laszlo de Simone © Ivana Noto / Teenage Fanclub © Donald Milne • p.24 Aquaserge © Audrey Ginastet/Benjamin Glibert • p.25 Fin et suite © Konstantin Lipatov / Bassekou Kouyaté © Thomas Dorn • p.26 Third Coast Percussion © Saverio Truglia • p.27 Didę © Sophie Négrier • p.28 Campana © Philippe Laurençon • p.29 Yoann Bourgeois © DR, Patrick Watson © Conner Lee • p.30 Afrotopia : Saison Africa2020 © Omar Victor Diop • p.34 UFA – L’Université des Futurs Africains © DR • p.43 Bar du lieu unique © Martin Argyroglo


« Le monde est tel qu’il est à cause de structures de pouvoir solidement ancrées depuis cinq mille ans, et issues d’une époque bien plus sombre, bien plus violente. Mais plus rien ne nous oblige à nous comporter comme ça. Dès lors que nous avons compris ce qui fonde nos idées, ne pouvons-nous pas réfléchir et nous imaginer différemment ? » — Naomi Alderman, Le Pouvoir

le lieu unique, centre de culture contemporaine, est la scène nationale de Nantes. Il est subventionné par la Ville de Nantes, le ministère de la Culture et de la Communication – Drac des Pays de la Loire, le conseil régional des Pays de la Loire et le conseil départemental de Loire-Atlantique.

Profile for le lieu unique

saison 20_21 épisode 2  

saison 20_21 épisode 2  

Advertisement