Page 1

Semaine du 17 au 23 avril 2019 Me 17/04 15h00

Je 18/04 20h45

DUMBO

LE SILENCE DES AUTRES EN VO

Ven 19/04 18h15

Ven 19/04 20h45

Sam 20/04 17h45

Sam 20/04 20h45

Dim 21/04 14h30

Dim 21/04 17h00

Lu 22/04 20h45

Ma 23/04 15h00

Ma 23/04 20h45

DUMBO

MARIE STUART REINE D’ECOSSE EN VO

MARIE STUART REINE D’ECOSSE EN VO

CONVOI EXCEPTIONNEL

CONVOI EXCEPTIONNEL

DUMBO

MARIE STUART REINE D’ECOSSE EN VO

DUMBO

LE SILENCE DES AUTRES EN VO

Semaine du 24 au 30 avril 2019 Me 24/04 15h00

Je 25/04 20h45

Ven 26/04 15h00

Ven 26/04 18h15

Ven 26/04 20h45

Sam 27/04 17h45

Sam 27/04 20h45

Dim 28/04 14h30

Dim 28/04 17h00

Lu 29/04 20h45

Ma 30/04 20h45

AILO : UNE ODYSSEE EN LAPONIE

LA LUTTE DES CLASSES

AILO : UNE ODYSSEE EN LAPONIE

LA LUTTE DES CLASSES

C’EST ÇA L’AMOUR

C’EST ÇA L’AMOUR

LA LUTTE DES CLASSES

SANTIAGO, ITALIA EN VO

LA LUTTE DES CLASSES

C’EST ÇA L’AMOUR

SANTIAGO, ITALIA EN VO

Semaine du 02 au 07 mai 2019 Ma 07/05 20h45

Je 02/05 20h45

Ven 03/05 14h30

Ven 03/05 18h15

Ven 03/05 20h45

Sam 04/05 17h45

Sam 04/05 20h45

Dim 05/05 14h15

Dim 05/05 17h00

Lu 06/05 20h45

TANGUY, LE RETOUR

TANGUY, LE RETOUR

TANGUY, LE RETOUR

DERNIER AMOUR

DERNIER AMOUR

TANGUY, LE RETOUR

GRACE A DIEU

TANGUY, LE RETOUR

DERNIER AMOUR

LE TROISIEME HOMME EN VO

(le film de suite)

Semaine du 09 au 14 mai 2019 Je 09/05 20h45

Ven 10/05 18h15

Ven 10/05 20h45

Sam 11/05 17h45

Sam 11/05 20h45

Dim 12/05 14h30

Dim 12/05 17h00

Lu 13/05 20h45

Ma 14/05 20h45

BOY ERASED EN VO

RAOUL TABURIN

EL REINO EN VO

EL REINO EN VO

RAOUL TABURIN

BOY ERASED EN VO

RAOUL TABURIN

BOY ERASED EN VO

EL REINO EN VO

09 depuis 1920

depuis 1920

PROCHAINEMENT J’VEUX DU SOLEIL

PROGRAMME

du 17 avril 2019 au 14 mai 2019

MAIS VOUS ETES FOU NOUS FINIRONS ENSEMBLE L’ADIEU A L A NUIT BLANCHE COMME NEIGE LE VENT DE L A LIBERTE

Le prochain classique NON COUPABLE de Henri Decoin (Ma 21/05)

Plein tarif : 6,50 € - Tarif réduit : 5,50 € Enfants (– de 14 ans) : 4,00 € Vendredi 14h30 (Temps libre : 4,50 €) Abonnement : (6 places) 33,00 € Pass Culture Etudiant accepté Cinéma associatif géré par des bénévoles

DUMBO LE SILENCE DES AUTRES MARIE STUART REINE D’ECOSSE CONVOI EXCEPTIONNEL AILO : UNE ODYSSEE EN L APONIE L A LUTTE DES CLASSES C’EST ÇA L’AMOUR SANTIAGO, ITALIA TANGUY, LE RETOUR DERNIER AMOUR GRACE A DIEU LE TROISIEME HOMME BOY ERASED RAOUL TABURIN EL REINO

77, Grande Rue de la Croix Rousse - 69004 Lyon Tél. 04 78 39 81 51 @CinémaSaintDenis

http://grac.asso.fr/salles/23-cinema-saint-denis http://cinemasaintdenislyon4.blogspot.fr


DUMBO de TIM BURTON. Une production DISNEY (USA / 2019 / 1h50 / VF) avec EVA GREEN, MICHAEL KEATON Me 17/04 (15h), Ve 19/04 (18h15), Di 21/04 (17h), Ma 23/04 (15h). Holt Farrier, une ancienne gloire du cirque, est recruté par le propriétaire d’un cirque en difficulté pour s’occuper d’un éléphanteau aux oreilles disproportionnées qui est devenu la risée du public. Mais quand les enfants de Holt découvrent que celui-ci peut voler, une acrobate aérienne décide de faire du jeune pachyderme une véritable star. On retrouve le grand Tim Burton, poétique et ironique, avec un remake en prises de vues réelles du fameux dessin animé que Walt Disney produisit en 1941. (Télérama) Un grand et très beau spectacle familial. PEDRO ALMODOVAR présente

LE SILENCE DES AUTRES Documentaire de ALMUDENA CARRACEDO et ROBERT BAHAR (Espagne / 2019 / 1h35 / VO) Je 18/04 (20h45), Ma 23/04 (20h45). 1977. Deux ans après la mort de Franco, l’Espagne vote la loi d’amnistie générale qui garantit l’impunité des exactions du régime (1939-1975). Mais un collectif de victimes saisit la justice pour tenter de faire condamner les coupables. Les auteurs de ce grand et nécessaire documentaire ont ici mené une enquête méticuleuse et essentielle sur les conditions du retour à la démocratie. Et ce grâce à un détour par la justice argentine ! Impossible de ne pas être bouleversé, à moins d’avoir un cœur de pierre. Co-produit par Almodovar, le film a raflé le Goya du meilleur documentaire. (Le Canard enchaîné)

MARIE STUART REINE D’ECOSSE de JOSIE ROURKE (Royaume-Uni / 2019 / 2h04 / VO) Avec SAOIRSE RONAN, MARGOT ROBBIE Ve 19/04 (20h45), Sa 20/04 (17h45), Lu 22/04 (20h45). 1561. A la mort de son époux, Marie Stuart, exilée de France, rentre en Ecosse, où son frère James assure la régence. Elle doit faire face à l’animosité de John Knox, pasteur protestant, et de la reine Elisabeth, sa cousine. Laquelle refuse de se marier, reste sans enfants et se méfie de cette prétendante légitime au trône d’Angleterre… Marie Stuart et Elisabeth 1er, cousines et rivales, mais un même destin : cernées par l’ambition des hommes, elles devront agir comme eux. Splendide. (Télérama)

CONVOI EXCEPTIONNEL de BERTRAND BLIER (France / 2019 / 1h23) avec GERARD DEPARDIEU, CHRISTIAN CLAVIER Sa 20/04 (20h45), Di 21/04 (14h30). C’est l’histoire d’un type qui va trop vite et d’un autre qui est trop lent. Le premier est en pardessus, le deuxième en guenilles. Tout cela semblerait banal si l’un des deux n’était en possession d’un scénario effrayant, celui de leur vie ou de leur mort. Il suffit d’ouvrir les pages et de trembler. Convoi exceptionnel est une balade… qui commence comme du Gérard Oury, se poursuit comme du Samuel Beckett, se termine comme du John Cassavetes. L’important est qu’elle nous emporte dans cet étrange mouvement désœuvré, nous touche comme par inadvertance. (Le Monde) Pour son 19e film, Bertrand Blier retrouve le goût de l’absurde et du surréalisme de Buffet froid.

AILO : UNE ODYSSEE EN L APONIE de GUILLAUME MAIDATCHEVSKY (France / 2019 / 1h26) Me 24/04 (15h), Ve 26/04 (15h). Aïlo : une odyssée en Laponie raconte le combat pour la survie d’un petit renne sauvage, frêle et vulnérable face aux épreuves qui jalonnent sa première année. Son éveil au monde sauvage est un véritable conte au cœur des paysages grandioses de Laponie. Guillaume Maidatchevsky raconte joliment cet apprentissage accéléré de la vie à – 40°. Et on ne reste pas de glace. (Le Canard enchaîné)

L A LUTTE DES CL ASSES de MICHEL LECLERC (France / 2019 / 1h43) Avec LEILA BEKHTI, EDOUARD BAER Je 25/04 (20h45), Ve 26/04 (18h15), Sa 27/04 (20h45), Di 28/04 (17h). Sofia et Paul emménagent dans une petite maison de banlieue. Elle, brillante avocate d’origine maghrébine, a grandi dans une cité proche. Lui, batteur punk-rock et anar dans l’âme, cultive un manque d’ambition qui force le respect. Comme tous les parents, ils veulent le meilleur pour leur fils Corentin, élève à Jean Jaurès, l’école du quartier. Mais lorsque tous ses copains désertent l’école publique pour l’institution catholique Saint-Benoit, Corentin se sent seul. Comment rester fidèle à l’école républicaine quand votre enfant ne veut plus y mettre les pieds ? Pris en étau entre leurs valeurs et leurs inquiétudes parentales, Sofia et Paul vont voir leur couple mis à rude épreuve par la « lutte des classes ». Après Le Nom des Gens et La Vie très privée de Monsieur Sim, voici la nouvelle comédie sociétale de Michel Leclerc, qui traite de grands sujets avec humour et pertinence. (Positif)

C’EST ÇA L’AMOUR de CLAIRE BURGER (France / 2019 / 1h38) Avec BOULI LANNERS, JUSTINE LACROIX Ve 26/04 (20h45), Sa 27/04 (17h45), Lu 29/04 (20h45). Depuis que sa femme est partie, Mario tient la maison. Désormais, il doit élever seul ses deux filles, adolescentes en crise. Frida, 14 ans, lui reproche le départ de sa mère. Niki, 17 ans, rêve de quitter la maison. Mario, lui, attend toujours le retour de son épouse… « Je voulais faire le portrait d’un homme délicat, sensible, tendre, loin des clichés de la virilité ». (Claire Burger) Une déclaration d’amour à la paternité. Bouli Lanners est irrésistible en homme quitté par sa femme, qui doit composer avec son chagrin et avec ses deux filles. (Le Monde)

SANTIAGO, ITALIA Documentaire de NANNI MORETTI (Italie / 2019 / 1h20 / VO) Di 28/04 (14h30), Ma 30/04 (20h45). C’est comme aime le répéter son auteur Nanni Moretti : une « belle histoire italienne ». Cette histoire, c’est le rôle exemplaire de quelques jeunes diplomates de l’ambassade italienne à Santiago au Chili, durant le coup d’état mené par le général Pinochet en septembre 1973. Quelques 600 opposants, fuyant la dictature sanglante dont le président socialiste démocratiquement élu Salvador Allende sera une des premières victimes, trouvent refuge à l’ambassade, où une vie communautaire s’instaure au pied levé avant que ces hommes et ces femmes ne soient in fine accueillis par l’Italie. Santiago, Italia affecte une forme ultra classique, où la parole et le témoignage qu’elle véhicule sont rois. Moretti, s’effaçant délibérément, compose son film au montage, orchestrant la progression narrative à partir de la matière recueillie auprès d’une vingtaine d’intervenants ayant vécu cet épisode au plus près, dans leur chair. (Le Monde)


TANGUY, LE RETOUR de ETIENNE CHATILLEZ (France / 2019 / 1h27) Avec ANDRE DUSSOLLIER, SABINE AZEMA, ERIC BERGER Je 02/05 (20h45), Ve 03/05 (14h30 et 18h15), Sa 04/05 (20h45), Di 05/05 (17h). Seize ans plus tard, Tanguy, qui a maintenant 44 ans, revient chez ses parents avec sa fille Zhu sous le bras car Meï Lin l’a quitté. Catastrophés de voir leur « tout-petit » dans cet état, Paul et Edith font tout pour lui redonner goût à la vie, sans réaliser que ce faisant, ils tressent la corde pour se pendre. Car Tanguy recommence à se sentir bien chez ses parents… On ne présente plus Tanguy, tant ce prénom est passé dans le langage populaire. Mais c’est un plaisir de retrouver André Dussollier et Sabine Azéma aux prises avec leur progéniture.

DERNIER AMOUR de BENOIT JACQUOT (France / 2019 / 1h44) avec VINCENT LINDON, STACY MARTIN, VALERIA GOLINO Ve 03/05 (20h45), Sa 04/05 (17h45), Lu 06/05 (20h45). Au soir de sa vie, Casanova évoque à une confidente un épisode de sa vie amoureuse se déroulant à Londres, où il vivait alors en exil. Un souvenir douloureux lié à une femme dont il s’est épris, qui n’a jamais cédé à sa cour : la Charpillon, une courtisane au corps et à l’esprit bien faits. Benoit Jacquot livre dans ce film grave et profond une réflexion magistrale et complexe sur la puissance du désir. (Fiches du cinéma) Encore une séance

GRACE A DIEU de FRANÇOIS OZON (France / 2019 / 2h18) Avec MELVIL POUPAUD, DENIS MENOCHET, SWANN ARLAUD Di 05/05 (14h15).

Alexandre vit à Lyon avec sa femme et ses cinq enfants. Un jour, il découvre par hasard que le prêtre qui a abusé de lui aux scouts, officie toujours auprès des enfants. Il se lance alors dans un combat, très vite rejoint par François et Emmanuel, également victimes du prêtre, pour « libérer leur parole » sur ce qu’ils ont subi. Le film-enquête de François Ozon, en donnant chair aux victimes du Père Preynat et à leurs blessures intimes, apporte une contribution sensible aux scandales des abus sexuels dans l’Eglise. Magnifiquement construit et interprété, ce film, récompensé d’un Ours d’argent à Berlin, est sans doute le plus abouti de son réalisateur. (La Croix) L’un des plus grands classiques du 7e art

LE TROISIEME HOMME de CAROL REED (USA / 1949 / 1h40 / VO) Avec ALIDA VALLI, JOSEPH COTTEN, ORSON WELLES Ma 07/05 (20h45, le film tout de suite). Un écrivain vaguement alcoolique arrive tout fringant, dans la Vienne de 1948, appâté par un boulot promis par Harry Lime, ami de toujours. Or il débarque le jour même où ce pote est enterré. Ce point de départ mystérieux (Harry Lime est-il vraiment mort ?) sert de prétexte à Carol Reed et à son illustre scénariste, le romancier Graham Greene, pour peindre, après Auschwitz et Hiroshima, un monde où tout est inversé. Le paradis gît désormais dans les abysses, et c’est l’enfer qui trône au ciel. Les cadrages, presque toujours penchés,

la photo fantomatique et la musique d’Anton Karas, obsédante et ironique, accentuent l’épouvante de ce monde nouveau, où les morts, comme Harry Lime, font semblant de l’être, mais le sont plus qu’ils ne croient, puisque ne subsiste plus en eux la moindre parcelle d’humanité. Ce film (Grand prix du festival de Cannes 1949) fut l’un des plus célèbres de son époque et donna au réalisateur anglais Carol Reed une renommée mondiale. (Télérama)

BOY ERASED de JOEL EDGERTON (USA / 2019 / 1h55 / VO) Avec LUCAS HEDGES, NICOLE KIDMAN, RUSSELL CROWE Je 09/05 (20h45), Di 12/05 (14h30), Lu 13/05 (20h45). Adapté du roman autobiographique de Garrard Conley, Boy Erased, a Memoir, le film retrace l’itinéraire d’un garçon de 19 ans, que son père, pasteur baptiste ultraconservateur, et sa mère envoient suivre une thérapie afin qu’il puisse « guérir » de son homosexualité. Nous sommes en Arkansas, aux Etats-Unis, où la pratique demeure courante. Dans le film, les jeunes, pétris d’éducation religieuse et de culture puritaine, s’y plient parfois avec une bonne volonté qui interroge. Certains, au contraire, tentent une rébellion vite matée par les « soignants » chargés de les faire changer d’orientation sexuelle. Le film parvient à entretenir une tension plus subtile que ne laissent entrevoir, au premier abord, sa mise en scène et son esthétique plutôt convenues. Dénonciateur des thérapies de conversion : une plongée terrifiante dans un centre qui « guérit » l’homosexualité. (Le Monde)

RAOUL TABURIN de PIERRE GODEAU (France / 2019 / 1h30) avec BENOIT POELVOORDE, EDOUARD BAER, SUZANNE CLEMENT Ve 10/05 (18h15), Sa 11/05 (20h45), Di 12/05 (17h). Raoul Taburin, c’est l’histoire d’un petit garçon devenu grand sans savoir faire du vélo. L’histoire d’un immense malentendu vécu comme une malédiction. Un imposteur malgré lui. Une comédie très sympathique où il est beaucoup question de vélo, mais pas seulement, et où on retrouve Benoit Poelvoorde et Edouard Baer, toujours excellents.

EL REINO de RODRIGO SOROGOYEN (Espagne / 2019 / 2h11 / VO) Avec ANTONIO DE LA TORRE, MONICA LOPEZ Ve 10/05 (20h45), Sa 11/05 (17h45), Ma 14/05 (20h45). Manuel Gomez Vidal est un homme politique apprécié et reconnu. Alors qu’il est en passe de devenir le futur président de son parti, un scandale de corruption et de détournement de fonds publics inculpant un de ses amis les plus proches éclate au grand jour. Manuel se retrouve alors confronté à une multitude d’affaires qui vont le précipiter dans un engrenage infernal. « La corruption politique en Espagne, et surtout la totale impunité de ses leaders depuis une dizaine d’années, nous a laissés, ma coscénariste et moi, d’abord perplexes, indignés puis déprimés, et enfin presque anesthésiés. C’est la répétition des affaires de corruption de ces dernières années qui nous a décidés à raconter cette histoire. Comme dans Que Dios nos perdone, nous avons voulu faire un thriller, un film à suspense qui accroche le spectateur mais qui parle aussi des êtres humains et de leur noirceur ». (Rodrigo Sorogoyen)

Profile for Librairie Vivement Dimanche

Programme CIFA 17 avril - 14 mai  

Programme CIFA 17 avril - 14 mai  

Advertisement