Page 1

Semaine du 13 au 19 juin 2018 Mer 13/06 20h00

Jeu 14/06 20h45

Ven 15/06 14h30

Ven 15/06 20h45

Ven 15/06 18h15

Sam 16/06 18h00

Sam 16/06 20h45

LA ROUTE LA FÊTE LA FÊTE LA FÊTE LES FILMS DU EN GUERRE EN GUERRE BAC 2018 DES MÈRES DES MÈRES DES MÈRES SAUVAGE

Dim17/06 14h30

Lun 18/06 20h45

Dim 17/06 17h00

Mar 19/06 20h45

LA FÊTE LA ROUTE EN GUERRE EN GUERRE DES MÈRES SAUVAGE

Semaine du 21 au 26 juin 2018 Dim 24/06

Jeu 21/06 20h45

Ven 22/06 18h15

Ven 22/06 20h45

Sam 23/06 18h00

Sam 23/06 20h45

JE VAIS MIEUX

JE VAIS MIEUX

L’HOMME QUI TUA DON QUICHOTTE

L’HOMME QUI TUA DON QUICHOTTE

JE VAIS MIEUX

L’HOMME QUI TUA DON QUICHOTTE

JE VAIS MIEUX

Sam 30/06 18h00

Sam 30/06 20h45

Dim 01/07 14h30

Dim 01/07 17h00

GUEULE D’ANGE

3 VISAGES

GUEULE D’ANGE

Sam 07/07 20h45

Dim 08/07 14h30

Dim 08/07 17h00

14h15

Lun 25/06 20h45

Dim 24/06 17h00

Mar 26/06 20h45

le film de suite

L’HOMME QUI TUA REMORQUES DON QUICHOTTE

Semaine du 28 juin au 3 juillet 2018 Jeu 28/06 20h45

Ven 29/06 18h15

3 VISAGES

GUEULE D’ANGE

Ven 29/06 20h45

THE THE CAKEMAKER CAKEMAKER

Lun 02/07 20h45

Mar 03/07 20h45

THE 3 VISAGES CAKEMAKER

Semaine du 5 au 10 juillet 2018 Jeu 05/07 20h45 3 JOURS A QUIBERON

Ven 06/07 14h30

Ven 06/07 18h15

Ven 06/07 20h45

Sam 07/07 18h00

Lun 09/07 20h45

Mar 10/07 20h45

3 JOURS A 3 JOURS A VOLONTAIRES OCEANS’ 8 VOLONTAIRES OCEANS’ 8 VOLONTAIRES VOLONTAIRES OCEANS’ 8 QUIBERON QUIBERON

11 depuis 1920

depuis 1920

programme

Prochainement Fermeture annuelle Bonnes vacances Réouverture

le Jeudi 6 septembre Le prochain classique THE PARTY de Blake Edwards ( mardi 18/09)

Tarif Plein tarif : 6,00 Euros Tarif réduit : 5,00 Euros€ Enfants de moins de 14 ans : 4,00 Euros Abonnement : (6 films) 30,00 Euros Cinéma associatif géré par des bénévoles

du 13 juin au 8 juillet 2018

Les films du bac 2018 EN GUERRE LA FêTE DES MèRES LA ROUTE SAUVAGE JE VAIS MIEUX L’HOMME QUI TUA DON QUICHOTTE REMORQUES 3 VISAGES GUEULE D’ANGE THE CAKEMAKER 3 JOURS A QUIBERON VOLONTAIRES OCEANS’ 8

77, Grande Rue de la Croix Rousse - 69004 Lyon Tél. : 04 78 39 81 51 (répondeur et programme) cinéma saint denis

www.grac.asso.fr http://cinemasaintdenislyon4.blogspot.fr


Plummer est incontestablement une révélation. (Fiches du cinéma)

Les films du bac 2018 Les élèves de l’option cinéma du Lycée St Just présentent leurs films qu’ils ont réalisés pour l’épreuve du Bac 2018. Une séance publique à ne pas manquer. Entrée gratuite. Me 13/06 (20h00) Un premier geste cinématographique qui est le reflet de leur jeunesse et du regard plein d’humour, de tendresse ou d’inquiétude qu’ils portent sur le monde.

EN GUERRE de STEPHANE BRIZE avec VINCENT LINDON, MELANIE ROVER (France / 2018 / 1h52) Je 14/06 (20h45), Di 17/06 (17h00), Ve 15/06 (20h45), Lu 18/06 (20h45). A Agen, l’usine de Perrin Industrie va fermer, alors que son directeur avait promis, lors du rachat par une multinationale, que les emplois seraient sauvegardés cinq ans contre baisse des salaires. Laurent, secondé par Mélanie, tente de faire respecter l’accord. En vain. La grève et l’occupation de l’usine sont votées… Récit d’une grève au long cours et d’une guerre perdue d’avance contre la logique économique. Moins fluide que La loi du marché, En guerre a le mérite de reposer sous autre forme la question cruciale : jusqu’où la violence de l’époque est-elle supportable ? (Fiches du cinéma) Un demi-siècle après Mai 68, avec ce film saisissant, percutant, magistral, la lutte des classes secoue le festival de Cannes. Enfin. (La Croix)

LA FêTE DES MèRES de MARIE-CASTILLE MENTION-SCHAAR (France / 2018 / 1h40) Avec AUDREY FLEUROT, CLOTILDE COUREAU, NICOLE GARCIA Ve 15/06 (14h30), Sa 16/06 (18h00), Ve 15/06 (18h15), Ma 19/06 (20h45). Elles sont boulangère, nounou, comédienne, prof, fleuriste, journaliste, sans emploi, pédiatre… Elles sont possessives, bienveillantes, maladroites, débordées, aimantes, fragiles… Fils ou fille, nous restons quoiqu’il arrive leur enfant avec l’envie qu’elles nous lâchent et la peur qu’elles nous quittent. Et puis nous devenons maman et ça va être notre fête. Après Le ciel attendra et Les héritiers, Marion-Castille MentionSchaar nous offre un portrait choral de la maternité, avec, entre autres, Marie-Christine Barrault en mère indigne, mais admirée, et Nicole Garcia qui fait des claquettes.

LA ROUTE SAUVAGE de ANDREW HAIGH (Royaume-Uni / 2018 / 2h01 / VO) Avec CHARLIE PLUMMER, CHLOE SEVIGNY Sa 16/06 (20h45), Di 17/06 (14h30).

Son père étant souvent absent, le jeune Charley doit apprendre à vivre seul. Embauché par un entraîneur de chevaux, le garçon finit par s’attacher à un pur-sang en fin de carrière. Andrew Haigh témoigne d’un certain talent quand il s’agit de dépeindre l’intimité de ses personnages. Du premier au dernier plan, le spectateur voit grandir un adolescent dans toute sa simplicité, ses failles et sa véracité. Touchant, son interprète Charlie

JE VAIS MIEUX de JEAN-PIERRE AMERIS (France / 2018 / 1h26) Avec ERIC ELMOSNINO, ARY ABITTAN, ALICE POL Je 21/06 (20h45), Sa 23/06 (20h45), Ve 22/06 (18h15), Di 24/06 (17h00). Un quinquagénaire est victime d’un mal de dos fulgurant. Tous les médecins, les radiologues et les ostéopathes du monde ne peuvent rien pour lui : la racine de son mal est psychologique. Mais de son travail, de sa femme ou de sa famille, que doit-il changer pour aller mieux ? Sur un rythme soutenu, la mise en scène soignée de Jean-Pierre Améris, servie notamment par le jeu d’Eric Elmosnino, façon Buster Keaton ou Woody Allen, est une succession de séquences réjouissantes, tour à tour cocasses, loufoques, burlesques, voire oniriques. Une bien jolie réussite. (Fiches du cinéma)

L’HôMME QUI TUA DON QUICHOTTE de TERRY GILLIAM (USA / 2018 / 2h12 / VO) Avec ADAM DRIVER, JONATHAN PRYCE, OLGA KURYLENKO Ve 22/06 (20h45), Di 24/ 06 (14h15), Sa 23/06 (18h00), Lu 25/ 06 (20h45) Toby, un jeune réalisateur de pub cynique et désabusé, se retrouve pris au piège des folles illusions d’un vieux cordonnier espagnol convaincu d’être Don Quichotte. Embarqué dans une aventure de plus en plus surréaliste, Toby est confronté aux conséquences tragiques d’un film qu’il a réalisé au temps de sa jeunesse idéaliste : ce film d’étudiant adapté de Cervantès a changé pour toujours les rêves et les espoirs de tout un petit village espagnol. Le film maudit de Terry Gilliam voit enfin le jour après des péripéties dignes de Cervantès lui-même. Inégal, mais avec de vrais moments de poésie. (Télérama) En hommage à Jacques Prévert

REMORQUES de JEAN GREMILLON (France / 1939-1941 / 1h31) Avec JEAN GABIN, MICHELE MORGAN, MADELEINE RENAUD Ma 26/06 (20h45, le film tout de suite).

Homme généreux, capitaine valeureux d’un remorqueur de sauvetage en haute mer, Laurent s’occupe avec déférence de son épouse, la douce Yvonne qu’une maladie de cœur contraint à vivre cloîtrée. Un jour, André se porte au secours d’un navire chahuté par les flots, le Mirva. Il en ramène Catherine, une femme étrange et très belle, qui n’a pas voulu rester avec le capitaine, son mari. Au fond, Remorques est l’envers de Quai des brumes, auquel on pense forcément : point de « réalisme poétique » ici, plutôt une poésie réaliste, sans effets ni chichis. Grémillon vient du documentaire et a toujours gardé ce souci de vérité. L’amour, le métier, l’amour du métier sont une fois encore le moteur de son cinéma d’un point de vue social. (Télérama)

FêTE DU CINéMA du 1 au 4 juillet Prix unique 4 € er


3 VISAGES de JAFAR PANAHI (Iran / 2018 / 1h50 / VO) Avec BENAZ JAFARI, JAFAR PANAHI Je 28/06 (20h45), Di 01/07 (14h30), Ma 03/07 (20h45) Une célèbre actrice iranienne reçoit la troublante vidéo d’une jeune fille implorant son aide pour échapper à sa famille conservatrice. Elle demande alors à son ami, le réalisateur Jafar Panahi, de l’aider à comprendre s’il s’agit d’une manipulation. Ensemble, ils prennent la route en direction du village de la jeune fille, dans les montagnes reculées du Nord-Est, où les traditions ancestrales continuent de dicter la vie sociale. Fils d’un peintre en bâtiment, Jafar Panahi a grandi dans les quartiers déshérités de Téhéran. Après avoir étudié à l’Université de cinéma et de télévision de Téhéran, il réalise plusieurs films pour la télévision iranienne et devient assistant réalisateur pour Abbas Kiarostami. Dès son premier film Le Ballon blanc, il reçoit de nombreux prix dans les festivals internationaux, tandis que ses films sont interdits en Iran et qu’il est condamné en 2010 à 6 ans de prison et qu’il lui est interdit de réaliser des films et de quitter le pays pendant 20 ans. Malgré cette interdiction, il continue de travailler avec une petite caméra numérique, mais, toujours empêcher de quitter l’Iran, il n’a pas pu être présent cette année au Festival de Cannes pour recevoir le Prix du scénario accordé à 3 visages.

GUEULE D’ANGE de VANESSA FILHO (France / 2018 / 1h48) avec MARION COTILLARD, ALBAN LENOIR Ve 29/06 (18h15), Di 01/07 (17h00). Sa 30/06 (20h45), Une jeune femme vit seule avec sa fille de huit ans. Une nuit, après une rencontre en boite de nuit, la mère décide de partir, laissant son enfant livrée à elle-même… Un premier film qui cerne au plus près le trouble d’une enfant en quête d’amour. Marion Cotillard est toujours précise et juste, même lorsqu’elle surjoue, comme savait le faire si bien, jadis, Gena Rowlands. (Télérama) En sélection officielle à Cannes, section Un certain regard.

THE CAKEMAKER de OFIR RAUL GRAIZER (Allemagne-Israël / 2018 / 1h45 / VO) Avec SARAH ADLER, ZOHAR SHTRAUSS Ve 29/06 (20h45), Lu 02/07 (20h45). Sa 30/06 (18h00), Tomas, un jeune pâtissier allemand, a une liaison avec Oren, un homme marié israélien qui voyage régulièrement à Berlin pour affaires. Quand Oren meurt dans un accident de voiture, Tomas se rend à Jérusalem à la recherche de réponses concernant sa mort. Sans révéler qui il est, Tomas se plonge dans la vie d’Anat, la veuve de son amant, qui tient un petit café. Il commence à travailler pour elle… Un cakemaker, c’est un pâtissier, et celui-là est particulièrement doué, A l’instar du Festin de Babette, ce film délicat, tout en nuances, montre que l’amour passe aussi par la cuisine. Un vrai régal ! A la recherche de Romy Schneider

3 JOURS A QUIBERON de EMILY ATEF (Allemagne-France / 2018 / 1h55) Avec MARIE BAUMER, CHARLY HUBNER, BIRGIT MINICHMAYR Je 05/07 (20h45, Sa 07/07 (18h00). Ve 06/07 (14h30),

1981. Pour une interview exceptionnelle et inédite sur l’ensemble de sa carrière, Romy Schneider accepte de passer quelques jours avec le photographe Robert Lebeck et le journaliste Michael Jugs du magazine allemand Stern pendant sa cure à Quiberon. Cette rencontre va se révéler éprouvante pour la comédienne qui se livre sur ses souffrances de mère et d’actrice, mais trouve aussi dans sa relation affectueuse avec Lebeck une forme d’espoir et d’apaisement. Emily Atef a construit, non pas un documentaire, mais une fiction à partir de la toute dernière interview donnée au Stern par Romy Schneider. Elle a été frappée par les photos de Robert Lebeck, qui ne sont pas des photos d’un mythe, d’une grande actrice impressionnante, mais les portraits sans filtre d’une femme à nu, sans maquillage, absolument pure dans sa détresse. Marie Baumer, dont la ressemblance avec Romy Schneider est étonnante, jusque dans sa voix, nous émeut comme si nous étions en face de son modèle à la destinée tragique.

VOLONTAIRES de HELENE FILLIERES (France / 2018 / 1h 41) Avec DIANE ROUXEL, LAMBERT WILSON Ve 06/07 (18h15), Di 08/07 (17h00), Sa 07/07 (20h45), Lu 09/07 (20h45). Laure a 23 ans. Elle se cherche. C’est dans la Marine nationale qu’elle va trouver un cadre, une structure, des repères. Solide et persévérante, elle va faire son apprentissage et découvrir sa voie.

OCEANS’ 8 de GARY ROSS (USA / 2018 / 1h45 / VO) avec CATE BLANCHETT, SANDRA BULLOCK, ANNE HATHAWAY, HELENA BONHAM CARTER, SARAH PAULSON Ve 06/07 (20h45), Ma 10/07 (20h45). Di 08/07 (14h30), Cinq ans, huit mois, 12 jours…. C’est le temps qu’il a fallu à Debbie Ocean pour échafauder le plus gros braquage de sa vie. Elle sait désormais ce qu’il lui faut : recruter une équipe de choc. A commencer par son associée Lou Miller. Ensemble, elles engagent un petite bande d’expertes : Amita la bijoutière, Constance l’arnaqueuse, Tammy la receleuse et Rose la styliste de mode. S’agissant de parité, si souhaitable enfin aujourd’hui, pourquoi le cinéma ne nous offrirait pas un casse minutieusement préparé et exécuté par des femmes, aussi expertes et glamour que ceux de la bande d’ Ocean’s eleven qui fût pilotée par George Clooney, Matt Damon et Brad Pitt ? Et bien voilà, c’est fait !

PROCHAINEMENT Fermeture annuelle Bonnes vacances Réouverture

le jeudi 6 septembre 2018

Le prochain classique THE PARTY de Blake Edwards ( mardi 18/09)

Cinéma saint denis programmation du 13 juin au 10 juillet 2018  
Cinéma saint denis programmation du 13 juin au 10 juillet 2018  
Advertisement