Page 1


EDITO DU LIBRAIRE


Et voilà le deuxième Noël pour la Librairie Lignes Noires et son premier catalogue présentant une petite sélection de romans, d’essais ou de bandes dessinées pour des idées cadeaux. Le choix a été très difficile. En effet, je suis parti du principe que récemment la littérature policière nous a offert de très belles réussites mais qu’il existe aussi des livres parus depuis un an, voire plus, qui méritent encore d’avoir de la visibilité. J’ai une affection particulière pour les premiers romans pour leur capacité à me surprendre. Ce fut le cas pour Arab Jazz (Karim Miské), Pike (Benjamin Whitmer), La Politique du tumulte (François Médéline) et Conséquences (premier roman traduit en France de Darren William). Quant aux auteurs confirmés ils me permettent toujours de retrouver à chaque fois un immense plaisir de lecture. Je suis toujours très heureux de retrouver des personnages qui sont comme des amis que l’on n’a pas vus depuis longtemps ayant plein de choses à raconter comme avec Jack Taylor (Ken Bruen), Costas Charitos (Petros Markaris) ou Simona Tavianello (Serge Quadruppani). J’ai choisi, par ailleurs, deux auteurs qualifiés aujourd’hui de classique redécouverts grâce à l’initiative des éditions de L’Olivier qui a réuni les romans de la trilogie du ghetto d’Iceberg Slim et la réédition de Jim Thompson par les éditions Rivages. Ensuite certains auteurs ne cesseront jamais de m’étonner comme ce fut le cas avec José Carlos Somoza ainsi que Jim Nisbet pour qui j’ai la plus haute estime. Je ne pouvais pas montrer le polar sans faire un petit tour par la musique (Peter Guralnick et Dorian Lynskey), la bande dessinée, les documents (Yan Morvan, Kizo et Claude Mesplède) et les revues spécialisées (Alibi, 813 et L’Indic). J’ai essayé dans la mesure du possible de montrer la grande diversité des littératures policières en passant du roman noir au thriller, des Etats-Unis à la France avec un détour par l’Australie et l’Argentine, du roman à la bande dessinée et les documents. La Librairie Lignes Noires vous souhaite de bonnes fêtes et de bonnes lectures!


SELECTION

O MA

R NS


ARAB JAZZ Karim Miské 350 pages Paru le 15/03/2012 Collection Chemins nocturnes Prix : 18€ EAN : 978-2-87858-507-0

Note de l’éditeur : Dans le 19e arrondissement de Paris toutes les communautés, religieuses et ethniques, se côtoient au quotidien. Sushis casher, kebabs, restaurant turc – point de ralliement de tous les jeunes du coin –, la librairie d’occasion farcie de romans policiers jusqu’au plafond, coiffeur juif… Seul Ahmed Taroudant – qui a l’horrible privilège de découvrir le corps sanguinolent de sa voisine et amie, Laura Vignola, suspendu au-dessus de son balcon – se tient à distance de cette population cosmopolite : prisonnier d’une histoire personnelle traumatisante, rêveur, lecteur fou de polars… Il constitue le coupable idéal de ce crime abominable. Sa découverte l’oblige à sortir de sa torpeur et à collaborer avec le duo de la Crim’ désigné par le commissaire Mercator pour mener l’enquête sur le meurtre : le flamboyant lieutenant Rachel Kupferstein et le torturé lieutenant Jean Hamelot, fils d’un Breton communiste rationaliste, quelque peu égaré dans la capitale. Ensemble, ils ont toutes les cartes pour décrypter les signes et symboles de cette mort ignoble. S’agit-il d’un meurtre symbolique exécuté par un fou de Dieu issu des communautés loubavitch ou salafiste ? Qu’en est-il de l’étrange famille de Laura, originaire de Niort, qui étend son influence jusqu’à New York ? Et de l’apparition dans le quartier du « Godzwill » une nouvelle drogue redoutable ? La collaboration des meilleures amies de la victime, Bintou et Aïcha (les sœurs des caïds du quartier), Rebecca – partie à Brooklyn dans l’intention d’épouser un Juif orthodoxe –, avec les lieutenants Kupferstein et Hamelot se révèlera indispensable pour reconstituer la toile d’araignée gigantesque qui, de Paris à New York, tire ses fils entre réseaux de trafics de drogue et communautés religieuses… Arab Jazz, foisonnant, pétri de sons, de musiques et de parfums, est le premier roman de l’auteur : il en a fait un coup de maître.

Commentaire du libraire : Dans la littérature policière j’aime être impressionné et surtout quand il s’agit d’un premier roman et c’est le cas pour Arab Jazz de Karim Miské. L’auteur parvient avec un très joli style à créer des images, des bruits et des odeurs de ce 19ème arrondissement à la fois réel et fantasmé. Karim Miské est un formidable conteur qui déroule son histoire sans la perdre. Les personnages sont particulièrement attachants et on se surprend à espérer qu’ils aient une vie après Arab Jazz.route Robert Johnson, Peter Guralnick redonne un visage intime et humain de celui qui jusque là n’était qu’un mythe, confirmant ainsi le génie musical d’une des plus grande figure de la musique contemporaine.


CONSÉQUENCES Darren Williams

TRADUIT DE L’ANGLAIS (AUSTRALIE) PAR FABRICE POINTEAU

400 pages Paru le 11/10/2012 Ed. Sonatine Prix 20 € EAN : 978-2-35584-165-1

Note de l’éditeur : 1969. Angel Rock est une petite localité du sud de l’Australie, austère et abandonnée du monde. Le village a été durement touché par la crise, l’industrie du bois peine à le maintenir en vie. Nature hostile, conditions de vie difficiles, familles isolées, c’est dans ce contexte douloureux qu’un drame s’abat sur la communauté : Tom Ferry, 13 ans, et son petit frère Flynn disparaissent dans le bush, aux abords du village. Une battue est organisée pour les retrouver, en vain. Sydney, quelques semaines plus tard. Une adolescente en fugue originaire d’Angel Rock est retrouvée morte dans une maison abandonnée. Le suicide ne fait aucun doute pour les autorités. Mais Gibson, un policier sombre et tourmenté, décide de poursuivre ses investigations. Défiant sa hiérarchie, il gagne Angel Rock où il va mener une enquête qui, bien vite, va tourner à l’obsession. Dans cette petite communauté où rien ne s’oublie mais où rien ne se dit jamais, Gibson devra affronter le poids du passé, le sien et celui du village, pour mettre au jour des secrets enfouis depuis trop longtemps. Avec ce récit crépusculaire d’une puissance narrative exceptionnelle, Darren Williams nous offre le tableau d’une éclatante noirceur d’un village australien hanté par les non-dits, frappé par la tragédie, où les enfants paient pour les péchés de leurs parents. Avec des personnages d’une complexité peu commune, au premier rang desquels des adolescents en crise, assorti d’un style lyrique et hypnotique, l’auteur envoûte littéralement ses lecteurs jusqu’au coup de théâtre final. secrets enfouis depuis trop longtemps.

Commentaire du libraire : Ce roman est plus un thriller d’ambiance qu’un thriller pur et dur. Darren Williams, dont c’est le deuxième roman, mais le premier publié en France frappe fort. J’aime quand un roman prend son temps pour vous happer doucement sans jamais vous lâcher. L’ambiance est pesante mais sans céder au glauque gratuitement. Un roman passionnant.


Le Dernier lapon Olivier Truc 456 pages. Paru le 10/10/2012 Ed. Métaillé Noir Prix : 22 € EAN : 978-2-86424-883-5

Note de l’éditeur : L’hiver est froid et dur en Laponie. À Kautokeino, un grand village sami au milieu de la toundra, au centre culturel, on se prépare à montrer un tambour de chaman que vient de donner un scientifique français, compagnon de Paul-Emile Victor. C’est un événement dans le village. Dans la nuit le tambour est volé. On soupçonne les fondamentalistes protestants laestadiens : ils ont dans le passé détruit de nombreux tambours pour combattre le paganisme. Puis on pense que ce sont les indépendantistes sami qui ont fait le coup pour faire parler d’eux. La mort d’un éleveur de rennes n’arrange rien à l’affaire. Deux enquêteurs de la police des rennes, Klemet Nango le Lapon et son équipière Nina Nansen, fraîche émoulue de l’école de police, sont persuadés que les deux affaires sont liées. Mais à Kautokeino on n’aime pas remuer les vieilles histoires et ils sont renvoyés à leurs courses sur leurs scooters des neiges à travers l’immensité glacée de la Laponie, et à la pacification des éternelles querelles entre éleveurs de rennes dont les troupeaux se mélangent. Au cours de l’enquête sur le meurtre Nina est fascinée par la beauté sauvage d’Aslak, qui vit comme ses ancêtres et connaît parfaitement ce monde sauvage et blanc. Que s’est-il passé en 1939 au cours de l’expédition de P-E. Victor, pourquoi, avant de disparaître, l’un des guides leur a-t-il donné ce tambour, de quel message était-il porteur ? Que racontent les joïks, ces chants traditionnels que chante le sympathique vieil oncle de Klemet pour sa jeune fiancée chinoise ? Que dissimule la tendre Berit malmenée depuis cinquante ans par le pasteur et ses employeurs ? Que vient faire en ville ce Français qui aime trop les très jeunes filles et a l’air de bien connaître la géologie du coin ? Dans une atmosphère à la Fargo, au milieu d’un paysage incroyable, des personnages attachants et forts nous plongent aux limites de l’hyper modernité et de la tradition d’un peuple luttant pour sa survie culturelle. Un thriller magnifique et prenant, écrit par un auteur au style direct et vigoureux, qui connaît bien la région dont il parle.

Commentaire du libraire : Avec Le dernier Lapon je présente une fois de plus un premier roman. Il s’agit là d’un polar classique avec deux enquêteurs que l’on suit pas à pas mais l’originalité est dans la région dans laquelle tout se passe : la Laponie. L’auteur réussit parfaitement à décrire ces contrées blanches et désertiques sans faire dans l’exotisme tout en ménageant son suspens.


Pike Benjamin Whitmer 272 pages. Paru le 13/09/12 Ed. Gallmeister Prix : 22.90 € EAN : 978-2-35178-057-2

Note de l’éditeur : Pike n’est plus l’effroyable truand d’autrefois, mais il a beau s’être rangé, il n’en est pas plus tendre. De retour dans sa ville natale des Appalaches proche de Cincinnati, il vit de petits boulots avec son jeune comparse Rory qui l’aide à combattre ses démons du mieux qu’il peut. Lorsque sa fille Sarah, disparue de longue date, meurt d’une overdose, Pike se retrouve en charge de sa petite-fille de douze ans. Mais tandis que Pike et la gamine commencent à s’apprivoiser, un flic brutal et véreux, Derrick Kreiger, manifeste un intérêt malsain pour la fillette. Pour en apprendre davantage sur la mort de Sarah, Pike, Rory et Derrick devront jouer à armes égales dans un univers sauvage, entre squats de junkie et relais routiers des quartiers pauvres de Cincinnati. Pike est un remarquable roman noir dans lequel Benjamin Whitmer, digne héritier de Jim Thompson et David Goodis, plonge dans l’âme du lecteur pour y laisser une empreinte indélébile.

Commentaire du libraire : Premier roman de Benjamin Whitmer. Roman fort, noir, parfois brutal. Jusqu’à maintenant les éditions Gallmeister c’était plutôt les grands espaces l’Alaska ou le Wyoming, cette incursion dans la ville est une très belle réussite.


La politique du tumulte François Medeline 335 pages. Paru le : 27/09/2012 Ed. La manufacture de livres Prix : 20.90 € EAN : 978-2-35887-046-7

Note de l’éditeur : En 1973, Sylvia Bruni est renversée par une voiture à Lyon. En 1993, Léa Bruni, une journaliste, relit le journal intime de sa mère. Edouard Balladur est à Matignon. Il a sauvé la France de la tempête monétaire et prépare le casse du siècle : voler la Présidence de la République à son ami de trente ans. À l’Élysée, François Mitterrand peaufine sa légende. Pendant ce temps, Manu le Morbac, un jeune proxénète se rend chez une de ses filles à Perrache et lui injecte une dose mortelle d’héroïne. Secondi et ses hommes de la DST surveillent un procureur de la République, un juge d’instruction et un capitaine du SRPJ. Vincent Di Canio, le parrain Lyonnais, gère ses machines à sous. Xavier Maisonneuve, députémaire d’Oullins et fils du Président du Sénat aime trop les jeunes femmes. La Politique du tumulte est un roman noir épique, une extrapolation mensongère basée sur l’erreur et la paranoïa nous entrainant à la croisée des destins d’un homme de main de la pègre, d’un bookmaker de la République et d’une journaliste. Les innocents sont broyés par un océan de rage. Dans les reflux du tumulte flotte comme un songe, notre horizon rédempteur. En mêlant fiction et faits divers ancrés dans la mémoire collective, ce roman noir historique et politique, nous parle de la France des quarante dernières années.

Commentaire du libraire : Un très bon premier roman, tout ici est intéressant en passant de l’intrigue complexe mais jamais brouillonne, aux personnages principaux mais aussi ceux qui les entourent. Une plongée dans la politique des années 90 qui sonne trop vrai pour être uniquement de la fiction.


CHAMANÉ Leonardo Oyola TRADUIT DE L’ESPAGNOL (ARGENTINE) PAR OLIVIER HAMILTON

216 pages. Paru en août 2012 Ed. Asphalte Prix : 18.00 € EAN : 978-2-918767-26-8

Note de l’éditeur : Perro et le Pasteur Noé sont deux amis, deux pirates de la route évoluant dans un univers violent et amoral. Une trahison va briser ce binôme et le premier se retrouve à traquer le second dans la région de la triple frontière argentine. À cette chasse à l’homme se mêlent souvenirs du passé carcéral des deux caïds, rivalités de bandes, personnages secondaires fous furieux et scènes de bagarres d’anthologie dignes des films de Tarantino. Comme Golgotha, précédent roman de l’auteur, Chamamé est imprégné de musique et de culture populaire. Un Mad Max argentin, écrit sous adrénaline.

Commentaire du libraire : J’aime beaucoup le polar sud-américain et l’année dernière j’ai été très impressionné par Golgotha le premier roman de Leornardo Oyola. Asphalte nous permet de retrouver cet auteur particulièrement doué et original avec ce roman noir et puissant qui ne laisse aucun répit.


PIMP / TRICK BABY / MAMA BLACK WIDOW Iceberg Slim 1008 pages. Paru le 08/11/2012 Ed. de l’Olivier Prix : 23.00 € EAN : 978-2-82360-087-2

Note de l’éditeur : Dans le sillage des Black Panthers, la littérature puis le cinéma (avec la blaxploitation) expriment les révoltes de la communauté noire dès la fin des années 60. On entend enfin la voix d’une Amérique qui n’a plus rien d’un rêve, celle des arnaqueurs, des travestis, des gigolos. En 1969, sort Pimp, autobiographie explosive d’Iceberg Slim (alias Robert Beck) qui devient le proxénète le plus célèbre des ÉtatsUnis. Il publie ensuite plusieurs fictions très inspirées de sa vie, dont Trick Baby et Mama Black Widow. Un peu malgré lui, il devient le porte-parole d’une partie du lumpenproletariat noir qui ne se reconnaît pas dans le message politique du Black Power. Dans ses livres, les héros ne refusent jamais une ligne de coke et donneraient tout pour quelques billets. Comme le dit l’auteur lui-même : « Il n’y a pas de psychologie, de sermons ou de notes dans ce récit d’une vie. Les dialogues sont dans la langue crue des pédés, du ghetto noir, du Sud profond, des bas-fonds. »

Commentaire du libraire : Voici réuni les romans qui forment la Trilogie du ghetto. Iceberg est un auteur culte, dont l’influence dans le milieu hip-hop est immense mais aussi dans le cinéma (blaksploitation). Dans ces trois romans il nous trace un portrait de Chicago et des Etats-Unis entre les années 30 et 60. Nous sommes dans la littérature mais la littérature la plus encré dans le réel qui soit. Cette trilogie est grande partie autobiographique et Iceberg Slim réussi dans une langue sans fioriture à la retranscrire dans toute sa brutalité.


L’appât José Carlos Somoza TRADUIT DE L’ESPAGNOL PAR MARIANNE MILLON

410 pages. Paru en octobre 2011 Ed. Actes Sud Prix : 23.40 € EAN : 978-2-7427-9939-8

Note de l’éditeur : Lever de rideau. Ici une bretelle noire glisse sur une peau diaphane, là des yeux mi-clos quémandent un improbable pardon : parure et posture. Elles charment et abusent les sens, elles disent qui est le maître. Si le grand ordonnateur de ce manichéisme visuel s’appelle Shakespeare, nous ne sommes pas sur les planches du théâtre du Globe mais dans le centre de formation ultramoderne de la police madrilène. Des instructeurs y décryptent les codes élisabéthains, qui placent la satisfaction du désir à l’épicentre de notre psyché. Les agents sont formés à la technique des “masques” : identifier en quelques secondes la nature du désir le plus profond du suspect pour provoquer en lui une overdose du seul plaisir auquel il ne peut résister. On les appelle les “appâts”, Diana Blanco est leur meilleur élément. Quand elle découvre que sa jeune soeur est aux prises avec l’insaisissable Spectateur qui terrifie la ville, elle mène une course contre la montre qui la conduit jusqu’à l’antre du monstre. C’est du moins ce qu’elle croit. Subversif ? Troublant ? Inventif ? Ingénieux ? C’est Comme il vous plaira. Mais si “Le monde entier est un théâtre”, José Carlos Somoza signe ici une magistrale mise en scène.

Commentaire du libraire : L’Appât est probablement un des romans les plus originaux de l’année dernière. Roman inclassable comme l’auteur, depuis La Caverne des idées qui trace son chemin dans des contrées peu exploitées de la littérature. Dans L’Appat l’auteur invoque Shakespeare comme l’outil le plus efficace dans la traque des psychopathes. L’Appat c’est à la fois un polar et de l’anticipation, particulièrement érudit. José Carlos Somoza ne cherche pas à faire de l’esbroufe, à en mettre plein la vue, on reste accroché car ce roman est particulièrement diabolique !!!


L’assassIN qui est en moi Jim Thompson TRADUIT DE L’ANGLAIS (ETATS-UNIS) PAR JEAN-PAUL GRATIAS 272 pages. Paru le 17/10/2012 Ed. Rivages Collection : Rivages/Noir Prix : 8.65 € EAN : 978-2-74362-413-2

Note de l’éditeur : “Cela ne me viendrait pas à l’idée de te menacer, Lou, mon chéri, mais je suis bien décidée à ne jamais renoncer à toi. Jamais, jamais, jamais. Si tu es trop bien pour moi, alors je ferai ce qu’il faut pour que tu ne le sois plus.” Je l’embrasse - un long baiser, brutal. Car Joyce ne le sait pas, mais elle est déjà morte, et d’une certaine façon, je ne pourrais pas l’aimer davantage.

Commentaire du libraire : Jim Thompson est probablement l’auteur le plus important du roman noir. Il est au roman noir ce que Robert Johnson est au blues, celui qui a donné le « la ». Un auteur plus qu’incontournable.


LIQUIDATIONS à la grecque Petros Markaris TRADUIT PAR MICHEL VOLKOVITCH

336 pages. Paru le 18/10/2012 Ed. Seuil Policiers Prix : 21.50 € EAN : 978-2-02105-351-7

Note de l’éditeur : Mort aux banquiers ! Athènes. On retrouve plusieurs personnalités du monde de la finance décapitées, tandis que des tracts inondent la ville, appelant les clients des banques à ne plus rembourser leurs emprunts. Le commissaire Charitos mène l’enquête une fois de plus, affrontant quelques redoutables personnages (dont certains de ses collègues), les éternels embouteillages d’Athènes et la crise qui ravage le pays. La patience et l’humanité de ce Maigret hellène le mèneront jusqu’à un bien étrange assassin, tout en faisant découvrir au lecteur une Grèce criante de vérité, décrite avec une ironie mêlée de tendresse. Charitos n’est pas au bout de ses peines : Liquidations à la grecque constitue le premier volet d’une Trilogie de la crise où nous les retrouverons, lui et son pays, « où tout peut s’expliquer par la démence ».

Commentaire du libraire : Petros Markaris est le digne successeur de Manuel Vasquez Montalban, il réussi à faire en Grèce ce que ce dernier a fait dans l’Espagne post-franquisme. Liquidation à la grecque traite de façon magistrale de la situation grecque en pleine période de crise. Pour comprendre ce qui se passe dans ce pays je vous conseille vivement de lire ce dernier volet des enquêtes de Costas Charitos.


Traversée vent debout Jim Nisbet TRADUIT DE L’ANGLAIS (ETATS-UNIS) PAR CATHERINE RICHARD ET ERIC CHEDAILLE

576 pages. Paru le 10/10/2012 Ed. Rivages / Thriller Prix : 25.00 € EAN : 978-2-74362-407-1

Note de l’éditeur : A bord du voilier Velleda Velleda, Charley Powell fait du trafic de cocaïne pour le compte de Red Means. Mais par-dessus tout, il adore lire et écrire. Un jour, au cours d’une mission de convoyage en solitaire, il essuie une tempête en mer des Caraïbes et son bateau est heurté par un conteneur à la dérive. Dès lors, Charley est confronté à un choix impossible : ou lancer un signal de détresse et se faire arrêter, ou périr dévoré par les requins qui pullulent. Il laisse derrière lui un journal auquel manquent dix pages, le manuscrit d’un roman inachevé et une brique de cocaïne renfermant l’ADN d’un président américain ! Pour Tipsy, la soeur de Charley, et Red Means, commence une étrange enquête qui les amènera à découvrir comment la mort d’un marin peut se trouver liée à un complot international.

Commentaire du libraire : Lire du Jim Nisbet est toujours une expérience littéraire et ce roman ne déroge pas à la règle. Je considère Jim Nisbet comme un des plus grands écrivains de polar (et plus largement de la littérature américaine). Principalement par son style unique, très littéraire mais aussi dans la façon qu’il a d’utiliser les différents codes littéraires… Dans ce roman on trouve du polar mais aussi du cyberpunk et du récit maritime. Jean-Bernard Pouy a écrit à propos de James Sallis qu’il était « parmi les écrivains qui le rendait fier de les avoir lus »… je me sens pour ma part incroyablement fier d’être tombé un jour sur Jim Nisbet.


Madame courage Serge Quadruppani 278 pages. Paru en septembre 2012 Ed. Le Masque Collection Grands Formats Prix : 18.00 € EAN : 978-2-70243-658-5

Note de l’éditeur : Simona Tavianello a été mise à la retraite forcée pour sa présence dans une manifestation et son mari, désireux de la soustraire aux attraits d’un apiculteur, lui offre un séjour à Paris. Alors qu’ils dînent dans un restaurant de couscous chic du Marais, une main coupée apparaît au milieu du tajine ! L’événement est lié à la propagation à Barbès de Madame Courage, un mélange de drogues utilisé par les commandos de l’armée algérienne pendant la sale guerre des années 90. Au grand dam de son époux, Simona va s’intéresser de près aux zombies tueurs de cette guerre, recyclés par un service secret mafieux qui investit jusqu’en Vénétie, car elle veut aider Francesco Maronne, policier, fils d’un ami décédé et qui a hérité de lui sa capacité à résoudre les énigmes en dormant. Sauf que Francesco souffre d’insomnie… Heureusement, elle peut compter sur un renfort de poids : le chien Sherlock et le chat Eurêka.

Commentaire du libraire : J’avais découvert Simona Tavianello dans Saturne et j’ai été très content de la retrouver dans ce dernier roman de Serge Quadruppani.


LE DÉMON Ken Bruen 360 pages. Paru le 17/10/2012 Collection Fayard noir Prix : 20.00 € EAN : 978-2-21366-299-2

Note de l’éditeur : Pauvre Jack Taylor ! Lui qui pensait prendre un nouveau départ aux États-Unis, il s’est fait refouler par la police des frontières et l’avion a décollé sans lui… Il renoue alors une idylle désabusée avec l’Irlande, son pays, dont les vieux démons ont été réveillés par la crise. Carburant au cocktail Xanax-Guiness-Jameson, Jack s’engage dans une affaire diabolique : des cadavres martyrisés selon un rituel satanique font surface dans les rues de Galway. Surtout, il ne cesse de croiser la route d’un mystérieux Mr K., sans jamais réussir à le cerner… Avec l’aide de ses fidèles acolytes – Stewart, le dealeur zen repenti, Ridge Ni Iomaire, la fliquette lesbienne, et le père Malachy –, Jack Taylor s’engage dans un combat contre le mal qui redonne du piment à sa vie. Considéré comme un maître du roman noir, Ken Bruen brosse un portrait caustique de notre époque, à travers le regard d’un Irlandais perdu, pathétique et drôle. Le Démon est la huitième enquête de Jack Taylor.

Commentaire du libraire : C’est toujours un plaisir de retrouver Jack Taylor, un des détectives les plus attachants de la littérature policière. Même avec le changement d’éditeur (série noire jusque là) et de traducteur (Pierre Bondil jusque là) on retrouve l’humour noir et le cynisme des romans précédents.


SELECTION

MU Qu

si e


À LA RECHERCHE DE ROBERT JOHNSON Peter Guralnick 113 pages. Paru le 05/06/2008 Ed. Le castor astral Collection Castor music Prix : 12.15 € EAN : 978-2-85920-764-9

Note de l’éditeur : Empoisonné par un mari jaloux à l’âge de vingt-sept ans, généralement soupçonné d’avoir vendu son âme au diable contre des dons musicaux exceptionnels, Robert Johnson a longtemps été l’objet d’un mythe qui a fini par éclipser sa musique. Pourtant, du fin fond du Mississippi, Robert Johnson a joué un rôle essentiel dans l’histoire de la musique et influencé des générations de bluesmen et de rockers, de Muddy Waters aux Rolling Stones. Dans cette ode lumineuse au « King of the Delta Blues », Peter Guralnick éclaire l’homme comme le mythe et évoque avec subtilité le lieu et le temps qui les engendra. Au travers d’entretiens avec des contemporains de Johnson (tels Johnny Shines et Robert Lockwood), ce texte initiatique, considéré par les fans comme un « classique » et pour la première fois édité en France (avec des annexes spécialement revues par l’auteur), restitue avec poésie l’univers et l’art d’un artiste dont l’oeuvre, fulgurante, n’en finit pas de fasciner.

Commentaire du libraire : En même pas 100 pages Peter Guralnick dresse le portrait de Robert Johnson grand figure du blues primitif. Nous savions de ce dernier seulement quelques éléments par ci par là, des éléments qui ont fait de lui une légende… sa rencontre avec le diable dans un carrefour au milieu de nulle part, et sa mort par empoisonnement suite à sa rencontre avec un mari jaloux. A travers différents témoignages de personnes qui ont croisé la route Robert Johnson, Peter Guralnick redonne un visage intime et humain de celui qui jusque là n’était qu’un mythe, confirmant ainsi le génie musical d’une des plus grande figure de la musique contemporaine.


33 révolutions par minute, Une histoire de la contestation en 33 chansons (Vol. 1 & 2)

Dorian Lynskey

TRADUIT DE L’ANGLAIS PAR NICOLAS GUICHARD 368 pages. Paru le 17/10/2012 Ed. Rivages Rouges Prix : 22.00 € Vol.1 EAN : 978-2-74362-408-8 / vol.2 EAN 978-2-7436-2409-5

Note de l’éditeur : En 1939, “Strange Fruit”, violente charge contre le racisme sur fond de jazz crépusculaire interprétée par Billie Holiday, annonce la naissance de la “protest song” moderne. Cinq ans plus tard, Woody Guthrie radicalise le folk en faisant de “This Land Is Your Land” un hymne pour les victimes d’un pays en crise... La chanson pop devient la bande-son d’une histoire en marche, accompagne les luttes sociales et parfois même inspire les changements. Cette ambitieuse fresque, truffée de témoignages et d’anecdotes, raconte ce lien à la fois puissant et complexe entre des chansons emblématiques et les grands moments qui ont jalonné l’histoire contemporaine. De Billie Holiday à Stevie Wonder, de Bob Dylan à Max Romeo, en passant - entre autres - par Country Joe and The Fish, James Brown, le Plastic Ono Band, Crosby, Stills, Nash and Young, Gill Scott-Heron, Fela Kuti ou Victor Jara, le premier tome de 33 révolutions par minute évoque l’histoire du monde jusqu’en 1977. L’Amérique du Vietnam et des droits civiques. L’effervescence anglaise des sixties. La chute d’Allende au Chili et la violence politique en Jamaïque. Un grand livre d’histoire... et de musique. “Une bonne chanson à message peut toucher plus de gens qu’un millier de meetings...” (Phil Ochs, 1963)

Commentaire du libraire : Ce que nous propose Dorian Lynskey, journaliste musical anglais, est une traversée de l’Histoire à travers la « protest song » depuis 1939 à 2008, de Billie Holiday à Green Day. La musique est, dans cet essai en deux tomes, abordé par son angle politique et social. Dorian Lynskey dans une langue accessible, hors du jargon pour initiés, donne à lire un panorama des chansons emblématiques qui ont marqué leur époque. A la lecture, du chapitre sur Billie Holiday, on ressent l’envie de se retrouver dans cette boite de nuit probablement sombre et enfumée où une petite dame en apparence fragile apparait sur scène pour entamer les premières notes de « Strange Fruit ». Billie Holiday enclenche alors, consciemment ou pas, un processus qui ne s’arrêtera pas : celui de l’engagement politique et social dans la chanson.


SELECTION

b D


Les Amis de Pancho Villa James Carlos Blake Léonard Chemineau 128 pages. Paru le 14/03/2012 Collection Rivages / Casterman / Noir Prix : 18.00 € EAN : 978-2-20303-457-0

Note de l’éditeur : Chihuahua, Mexique, 1910. La guerre civile vient de commencer. Rodolfo Fierro, dit Rudy, fraichement sorti de prison, croise la route des insurgés de Pancho Villa, qui pillent et rançonnent pour le compte de la révolution. Une aubaine pour cet aventurier dans l’âme : rejoignant les compagnons historiques de Villa – Tomas l’ami d’enfance, Calixto l’indien révolté, Felipe l’expert en artillerie –, il va bientôt nouer avec ce truculent personnage, d’un charisme exceptionnel, une relation d’amitié hors norme. C’est leur formidable histoire commune que retrace Les Amis de Pancho Villa, avec en toile de fond la chronique minutieuse et crue de la révolution mexicaine. Entre brigandage et politique, une histoire d’hommes tour à tour horrifiante et passionnée, forgée dans la violence et l’exaltation révolutionnaire, par delà la morale, par delà le bien et le mal.

Commentaire du libraire : Première BD de Léonard Chemineau qui signe ici le dessin et le scénario de cette adaptation du roman de James Carlos Blake. Une très belle réussite pour une première bd. Dans la collection Casterman/ Rivages, il est le plus proche du style bd franco-belge. La retranscription de l’épopée de Blake n’était pas aisée et Leonard Chemineau tire son épingle du jeu.


STUMPTOWN / 1-disparue Greg Rucka - Matthew Southworth Lee Loughridge - Rico Renzi 144 pages. Paru le 21/11/2012 Ed. Delcourt Collection Contrebande Prix : 14.95 € EAN : 978-2-75603-288-7

Note de l’éditeur : Dex est une jeune femme qui a monté son agence de détective privé. Malheureusement, elle est beaucoup moins douée aux jeux que pour résoudre des affaires. Sa chance semble tourner lorsque la directrice du casino de la Wind Coast lui offre d’effacer sa dette. En échange, elle doit retrouver sa petite-fille disparue. Mais pour Dex, cette affaire se révélera bien plus dangereuse qu’elle l’imaginait...

Commentaire du libraire : Noirceur et humour sont les maîtres mots de ce premier volume des enquêtes de Dex Parios. Las Vegas n’est pas ici la ville de lumière mais semble plongé dans une obscurité constante. Un très bon scénario avec pas mal de surprise et surtout très efficace.


Le Maître voleur / 1-J’arrête Robert Kirman - Nick Spencer Shawn Martinbrough - Felix Serrando 144 pages. Paru le 07/11/2012 Ed. Delcourt Collection Contrebande Prix : 15.50 € EAN : 978-2-75603-264-1

Note de l’éditeur : Derrière l’identité de Conrad Paulson se cache en réalité celle du plus grand des voleurs. Rien n’est hors de sa portée, sauf la vie qu’il a dû laisser derrière lui. Aujourd’hui, il tente de renouer avec celle qu’il n’a jamais cessé d’aimer et de retrouver la trace de ce fils qu’il connaît à peine. Si possible, avant que le FBI ne mette la main sur lui. Mais son passé a vite fait de le rattraper...

Commentaire du libraire : Robert Kirkman revient après la série Walking Dead avec un polar très efficace dans le genre récit de braquage. Il est inévitable de penser à la série des Ocean de Steven Soderberg. Les dialogues sont excellents et plein d’humour. Un premier tome qui annonce une bonne série.


SELECTION

DOC U ME NTS


Dictionnaire des littératures policières Sous la direction de Claude Mespède PRÉFACES DE DANIEL PENNAC ET FRANÇOIS GUÉRIF

Paru en 2008 (deuxième édition) Ed. Joseph K. Vol.1 : 1056 pages / Prix : 50.00 € / EAN : 978-2-91-068644-4 Vol.2 : 1088 pages / Prix : 50.00 € / EAN : 978-2-91-068645-1

Note de l’éditeur : Saluée unanimement par la presse, la première édition du Dictionnaire des littératures policières, parue en octobre 2003, a été épuisée en quelques semaines. Claude Mesplède et son équipe (qui compte plusieurs dizaines de nouveaux collaborateurs) proposent aujourd’hui une édition revue, mise à jour et augmentée de 500 nouvelles entrées ! Amoureux des dictionnaires, Daniel Pennac dit dans sa préface l’extrême importance de cette édition : «Si les littératures policières décrivent le monde et l’individu tels qu’ils ne vont pas, Le Mesplède, lui, décrit le monde des littératures policières tel qu’il va et où qu’il aille. Ce ne sont pas seulement des auteurs, des titres, des personnages, ou des thèmes qui sont répertoriés ici, mais tout ce qui constitue la vie même autour de ces romans et de ces nouvelles : leurs collections, leurs séries, leurs maisons d’édition, leurs librairies, leurs fanzines, leurs historiens, leurs dessinateurs, leurs films, leurs festivals, leurs prix locaux et internationaux… Oui, c’est bien Le Mesplède que j’emporterais sur une île déserte ; ce dictionnaire si minutieusement achevé est un roman sans fin. »

Commentaire du libraire : Le Mesplède : objet exceptionnel, unique au monde. Quand j’ai une recherche à faire c’est ma première source avant même d’aller sur internet. Indispensable !!!


Baltimore David Simon

TRADUIT DE L’ANGLAIS (ÉTATS-UNIS) PAR HÉLOÎSE ESQUIÉ

936 pages. Paru en septembre 2012 Ed. Sonatine Prix : 23.00 € EAN : 978-2-35-584122-4

Note de l’éditeur : Unanimement considéré comme l’un des plus grands documents sur le crime américain jamais écrits, le livre culte de David Simon, créateur légendaire des séries The Wire (Sur écoute) et Treme. Baltimore, fin du siècle dernier. Une des villes au taux de criminalité le plus élevé des États-Unis. Journaliste au Baltimore Sun, David Simon a suivi pendant un an, jour après jour, les inspecteurs de l’unité des homicides de la ville. Depuis le premier coup de fil annonçant un meurtre jusqu’au classement du dossier, David Simon était là, inlassablement, derrière l’épaule des enquêteurs, sur les scènes de crime, dans les salles d’interrogatoire, au service des urgences. Durant de longues heures, il a partagé jour et nuit leur quotidien dans les rues de la ville, aux marges de la société. Des tensions raciales aux circuits de la drogue, en passant par les décisions politiques, judiciaires et administratives, parfois aberrantes, David Simon passe en revue chacun des aspects du crime à Baltimore. Et c’est avec une empathie rare, un réalisme et un sens du détail exceptionnels qu’il nous offre ce portrait profondément humain d’une cité à la dérive. De ce document exceptionnel naîtra, quelques années plus tard, la série Sur écoute, aujourd’hui légendaire, que David Simon a écrite en collaboration avec George Pelecanos, Richard Price et Dennis Lehane.

Commentaire du libraire : J’enfoncerais une porte ouverte en disant de Baltimore de David Simon qu’il se lit comme un roman. Mais devant un tel document on ne peut que s’incliner. Ce texte fleuve est impressionnant de maîtrise, il est la marque que le journalisme peut encore accomplir sa mission première, à savoir, ici, le compte rendu d’une réalité brute et brutale. Baltimore c’est 900 pages d’une précision chirurgicale, c’est un an d’immersion totale dans la police de la ville célèbre aux Etats-Unis pour sa criminalité, c’est 900 pages exigeantes comme le sera la série (dont Baltimore est la source première) The Wire (Sur écoute en France) probablement la série policière la plus intéressante de ces dernières années.


GanGs STORY Photographies de Yan Morvan Récit de Kizo 280 pages. Paru le 17/11/2012 Ed. La manufacture de livres Prix : 49.00 € EAN : 978-2-35887-049-8

Note de l’éditeur : Après les Trente glorieuses, une population parquée dans des cités dortoirs se retrouve dans le piège de la ghettoïsation. L’histoire des gangs est profondément liée à celle de la société, de l’urbanisme et du développement de phénomènes culturels comme le rock, le punk, le hip-hop et le rap. Conformément au modèle américain, les gangs vont développer une véritable culture : logos, signes de ralliement, mode vestimentaire, musique. Si les jeunes qui organisèrent les premiers gangs l’ont souvent fait pour se protéger des agressions racistes d’autres bandes, cette motivation première dérivera progressivement pour aboutir aux comportements autodestructifs actuels. Yan Morvan est un des grands spécialistes contemporains de la photo de guerre. Membre de Sipa Press, correspondant permanent de l’hebdomadaire américain Newsweek, il couvre les principaux conflits dans le monde, mais périodiquement, il revient en banlieue et réalise des reportages sur les bandes et les gangs français. Photographe indépendant, il collabore régulièrement avec la plupart des grandes publications internationales. Originaire du quartier de la Grande Borne à Grigny, Kizo a fait partie de la “Mafia Z”. Il a pris part, entre 1998 et 2005, aux rivalités entre les quartiers de Corbeil, Évry et Grigny. Depuis il lutte contre les conflits internes de son quartier, il aide les jeunes à canaliser leur révolte, mécontentement et agressivité par les sports de combats, notamment avec l’aide d’anciens membres de gangs des années 90. Il s’engage dans la prévention anti-violence et s’adresse aux jeunes générations par le biais des séries vidéos Grigny Glen Park. À l’origine du film documentaire Gangs Story diffusé sur Canal+ le 17 novembre et du livre Gangs Story, il souhaite relater cette histoire souvent mal connue.

Commentaire du libraire : Une très belle surprise. Ce livre retrace l’histoire des gangs en France des blousons noirs aux bandes de quartier à travers les photos de Yan Morvan, brutes et prises sur le moment, sans mise en scène, et le texte de Kizo, témoin privilégié car il fut membre de la Mafia Z. Mon coup de cœur du moment.


Le livre des espions Bruno Fuligni 400 pages. Paru le 04/10/2012 Ed. L’iconoclaste Prix : 17.00 € EAN : 978-2-91336-651-0

Note de l’éditeur : Plus de 1000 mots et expressions secrètes des espions d’hier et d’aujourd’hui. Les agents du monde entier usent d’un vocabulaire codé, technique, imagé, parfois pittoresque, souvent romanesque. Pour la première fois, il est rassemblé dans ce livre, inspiré des documents d’archives mais aussi des usages contemporains. De A à Z, on trouvera des mots tels que : Aquarium – Baiser de la mort – Carbone blanc – Enigma – Gorge profonde – Grand Jeu – Hirondelle – Harmonica – Intox – Livraison – Minox – Myosotis – Opération humide – Pompe à vélo – Roméo – Sapinière – Stay-behind – Taupe – X-2 – Zombie… De nombreuses définitions sont illustrées par plus de 150 photographies et objets dont beaucoup proviennent des archives des services de renseignements eux-mêmes.

Commentaire du libraire : Document très intéressant sur l’espionnage d’hier et d’aujourd’hui, 1000 entrées pour expliquer un vocabulaire parfois désuet mais non dénué de charme.


SELECTION

Ev VU

R Es


ALIBI le magbook du polar Prix : 15.00 €

www.alibimag.com

813 Les amis des littératures policières Prix : 8.50 €

www.site813.com

L’INDIC noir magazine Prix : 5.00 €


EXPOSiTION

En COCOU COUR s


Doudou holmes & friends une exposition de minivomplie personnages célèbres de la littérature policière en tartan

www.vomplie.fr

Jusqu’à la fin du mois de décembre


INFORMATIONS LIBRAIRIE LIGNES NOIRES 1, Rue Louis Pasteur 84000 Avignon

email lignes.noires@yahoo.fr tel 09 51 52 24 59 fax 09 51 52 24 59 mob 06 21 23 03 31

www.lignesnoires.fr


design et mise en page : jonathan gowthorpe

catalogue librairie lignes noires  

une sélection de romans, documents, bandes dessinées présentée par la librairie lignes noires

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you