Page 1

JAB CH-1003 LAUSANNE PP/JOURNAL

FORUM

LES IDÉES LIBÉRALES AU SERVICE DE NOTRE CANTON

NUMÉRO 1 – FÉVRIER-MARS 2011

EDITO

LE MARATHON ÉLECTORAL COMMENCE Catherine Labouchère Présidente du PLR.Les Libéraux Vaud

La course électorale est partie. Elle se déroule en trois étapes: communale, fédérale et cantonale. Pour les

partis, elle s'apparente plus à un marathon, car il faut tenir à la fois la distance et le rythme pour convaincre l'électorat. Les libéraux, alliés aux radicaux, ont travaillé ensemble pour construire à la fois un programme et des équipes. Nous souhaitons de tout coeur que ceux qui se présentent aient à la fois du plaisir à s'investir et de la ténacité pour ne pas se laisser déstabiliser par les adversaires. La liberté, première des valeurs du PLR, mérite qu'on se batte pour elle. Une campagne est toujours l'occasion de rencontres, de débats fructueux, de tests pour mesurer ses convictions et ses résistances. Quoi de plus passionnant que de prendre le pouls de la population, d'affûter ses argu-

DU CÔTÉ DU CHÂTEAU

ELECTIONS COMMUNALES

FORTIFIONS NOTRE CANTON!

vec les prochaines élections communales commence en terre vaudoise ce que les médias annoncent volontiers comme un marathon démocratique, lequel s’achèvera au printemps 2012 par le renouvellement des autorités cantonales. Les étapes qui nous conduiront vers cette échéance seront significatives pour deux raisons: elles nous permettront d’abord de prendre le pouls politique de ce canton à travers la plus petite et, de ce fait, la plus réceptive de ses entités institutionnelles: la commune; ensuite, elles nous offriront, à l’échelle locale, un panorama complet des sujets qui intéressent ou préoccupent vraiment les Vaudoises et les

A

Vaudois. C’est un enseignement qui nous sera profitable dans la perspective de la préparation de la campagne 2012, dont les premiers soubresauts se font déjà sentir, et des thèmes sur lesquels notre famille politique devra s’engager avec créativité et détermination. Sans attendre jusque-là, plus de mille de ses membres se sont formellement déclarés intéressés par l’exercice de responsabilités délibérantes ou exécutives au niveau communal. Ce chiffre est à lui seul une excellente nouvelle en ce qu’il traduit à la fois la vitalité des forces libérales-radicales et l’intérêt que suscitent la vie et l’épanouissement des institutions dites de proximité. Précisément, nous devons voir nos communes non comme des organes isolés qui vivraient une existence séparée de celle du canton, mais bien comme sa propre colonne vertébrale, les pièces maîtresses de sa charpente. En d’autres termes: vivre activement sa citoyenneté au profit d’une collectivité locale, c’est contribuer à la fortification de notre canton! Philippe Leuba Conseiller d’Etat

ments pour convaincre, de mieux se connaître soi-même à travers le regard des autres. S'investir pour la chose publique est une belle mission. Je tiens à remercier les personnes qui s'engagent dans cette course. Si toutes ne franchiront pas la ligne d'arrivée, c'est le jeu de la démocratie, elles auront vécu une expérience dont elles tireront des profits à court, moyen ou long terme. Pour les autres, le succès sera au rendez-vous et je souhaite qu'elles soient nombreuses à être élues. Maintenant il n'est plus temps de tergiverser, mettons-nous tous au travail pour faire gagner nos valeurs, fondements d'une société ouverte, et faire élire les candidats qui les partagent. ■

BRÈVES DU GRAND CONSEIL Droit de vote De 18 à 16 ans Les députés libéraux ont combattu avec la plus grande fermeté cette initiative constitutionnelle demandant d'abaisser de 18 à 16 ans le droit de vote et d'éligibilité en matière communale. Quand les envolées électoralistes mènent à perdre tout bon sens en se moquant de savoir que majorité civique et civile seraient de ce fait incompatibles, il est impératif de se mobiliser pour rejeter un tel projet.

Port du voile Un débat digne et sans agressivité Le sujet a suscité un très vif intérêt, mais les discussions sont restées très calmes.

HOMMAGE

À CLAUDE REYMOND Claude Reymond s'en est allé le 2 janvier dernier. L'homme a été à la hauteur de ses convictions libérales: un grand esprit libre et curieux, un gentleman à la culture immense et un être profondément attaché à sa famille et aux gens qu'il aimait. Avocat de grand renom, bibliophile passionné et passionnant, professeur de droit, président de nombreuses fondations, dont celle de l'Hermitage, et correspondant de l'Institut de France, Claude Reymond aura vécu sa vie pleinement, faisant rayonner à la

Cette question sensible a été débattue longuement sans se départir de la délicatesse indispensable au traitement d'un tel objet. La décision de classement de cette motion relève d'un choix raisonnable fondé sur une argumentation juridique et non pas sur l'émotion.

Postulat des Verts libéraux La décroissance en ligne de mire

l'essor de notre canton ne soit pas stoppé. Entre décroissance et anarchie, il y a toute la place pour une évolution harmonieuse d'une société qui avance et se développe pour le bien de ses citoyens.

Formation Les Hautes écoles spécialisées HES SO-S 2

Il faudra très sérieusement étudier le postulat demandant une adaptation de la politique de promotion économique vaudoise à la croissance démographique. Car ne nous trompons pas: derrière des faits démontrant une augmentation sensible de la population vaudoise, les Verts libéraux souhaitent une stagnation de la croissance, voire une décroissance. Les libéraux seront très attentifs à ce que

Beaucoup de Hautes écoles spécialisées font la réputation du canton. Pensons notamment à l'ECAL, à la Haute école d'ingénieurs (HEIG-VD) à Yverdon, à l'Ecole Hôtelière, à la HEVSanté, à la HEM (Conservatoire). Si les députés connaissent leur rayonnement, ils sont moins familiers avec leur fonctionnement. Le rapport de la commission interparlementaire de contrôle leur a donné l'occasion de mieux comprendre leur organisation et leur succès.

fois sa vivacité créative, héritée de sa mère (l’écrivain Catherine Colomb) et son prestige d'arbitre de droit international qu'il fut des années durant. Profondément reconnaissant et fidèle aux racines vaudoises qui l'ont nourri, il a donné de son temps et de ses compétences pendant plusieurs années à la chose publique en tant que conseiller communal et député. Sa passion pour les voyages culturels ne s'est jamais émoussée et il avait toujours mille et une anec-

dotes à raconter à ses proches. Le Valais, ses sentiers et montagnes étaient aussi chers à son coeur, presqu'autant que sa maison et son jardin de Prilly, centre de sa vie familiale. Le grand Monsieur qu'il fut nous manquera. A ses enfants et ses petits-enfants, le Parti libéral vaudois exprime ses condoléances émues et sa très vive sympathie. Catherine Labouchère Présidente du PLR.Les Libéraux Vaud


ELECTIONS COMMUNALES 2011

MUNICIPALITÉS:PANORAMA DES CANDIDATS DU PLR AIGLE

ARNEX-SUR-NYON

AVENCHES

ARZIER

BEX

arnex-surnyon

Isabelle Rime

Grégory Devaud

Frédéric Pernet

Frédéric Borloz

François-L. Althaus

BUSSIGNY

BUCHILLON

BOURNENS

Eric Hermann

Christian Graf

Roger Corthésy

bussychardonney

Joe Mirante

Andréa Arn

Patrick De Preux

Claudine Wyssa

bussychardonney

Emman Capanc

Gaëtan Aeby

chardonne

chardonne

Aude Genton

Maurice Neyroud

Marie-Jeanne Cavin

Laurence Cretegny

Jean-Daniel Luthi

Anne Ryser

CHARDONNE

BUSSY-CHARDONNEY

bournens

Christine Piot

Yves Nicolier

CHESEREX

CHAVORNAY

AV

SAINTE-CROIX GRANDSON Guy Muller

Jean-Marc Thibaud

Pascal Desponds

Henri Turrian

Patrick Porret

Christian Kunze

Patrick Barras

Didier Lombardet

YVERDON CRISSIER

CRASSIER

CORCEL PAYERNE YVONAND

DUILLIER ORBE VALLORBE

duillier

LUCENS

CHAVORNAY

duillier MOUDON

Luc Badan

Christine Schaetti

ESSERTINE-SUR-ROLLE

Serge Melly

Pierre Mühlethaler

FOUNEX

Jacques-Henri Mugnier

Stéphane Rezso

LA SARRAZ

Christophe Challande

BOURNENS MOLLENS

GLAND

BUSSIGNY CRISSIER EPALINGES RENENS PRILLY BUSSY-CHARDONNEY ECUBLENS PULLY MORGES LE VAUD LAUSANNE ESSERTINE-SUR-ROLLE LUTRY BIèRE

essertine-surrolle

Alain Zwygart

founex

François Debluë

LA SARRAZ

la sarraz

Ivan Fantino

Olivier Fargeon

Rasul Mawjee

Christine Girod

LA TOUR-DE-PEILZ

BUCHILLON MONT-SUR-ROLLE ARZIER PERROY ROLLE TRELEX GLAND CHESEREX DUILLIER CRASSIER NYON ARNEX-SUR-NYON

CHARDONNE BLONAY

VEVEY LA TOUR-DE-PEILZ

VILLENEUV

la sarraz

LEY FOUNEX

Rosa Mischler

Jean-Pierre Serex

Olivier Wälchli

LEYSIN

Richard Calderini

Jean-Marc Udriot

Irène Stadlin

Alain Troger

PAYERNE

Christian Friedli

Christelle Luisier

André Jomini

Jean-Luc Pidoux

Olivier Duvoisin

Luc Martin

Philippe Duvoisin

OLLON

Eric Gentizon

Gilbert Gubler

Daniel Goy

Francis Richard

Gloria Capt

Lucien Chamorel

Jacques-André Conne

Charles Monod

Aude Savoy-Bally

OLLON

NYON

Alain Gillièron

TRELEX

VALLORBE

Frédéric Vanat

Stéphane Costantini

Philippe Moser

Olivier Tombez

Elisabeth Ruey-Rey

David Saugy

Maurice Gay

Patrick Turrian

Eric Bieler

PULLY

YVONAND

Jean-Daniel Carrard

BEX

Pierre-Alexandre Schlaeppi

Patrick Gavillet

François Roch

YVERDON

Marc-André Burkhard

Janine Briod

PRILLY

Patrick Simon

AIGLE

LUTRY

PERROY

TANNAY

SAINTE-CROIX

José Gonzalez

TANNAY

Frédéric Grognuz

Félix Keller

MOUDON

MORGES

Denis Pittet

Nicole Rimella

YVORNE

LUCENS

Marie-José Julmi

C

MONTREUX

Olivier Simon

RENENS

Gil Reichen

Etienne Lasserre

Maria-Chrystina Cuendet

Martial Lambert

VEVEY

Madeline Dvorak

Florence Devenoge Bögli

Christophe Schwerzmann

Pierre Clément

Olivier Golaz

VILLENEUVE

Jacques Décosterd

Etienne Rivier

Cédric Robert

YVORNE

François Noble

Jacques-Henri Muller

Georges Crousaz

Alain Bassang

Marie-Hélène Frutschi

Gérard Sauthier

Philippe Gex

Michel Dubuis


BIèRE

LES VALEURS LIBÉRALES POUR ASSAISONNER LA VIE COMMUNALE

BLONAY

bière

nuel cioni

Jacques-Henri Burnier

Pierre Rochat

Bernard Degex

Christine Winkler

Dominique Martin

Jean-Luc Chabloz

Olivier Gotti

CHâTEAU-D’œX

Christian Daenzer

Bernadette Rochat-Henchoz

Charles-A. Favrod-Coune

Charles-A. Ramseier

François-L. Jaquillard

Charles-A. Pfister

CORCELLES

LES Nicole Rapin

Pierre-André Jan

Alexandre Gorgerat

Anne-Claude Gilli-Studer

Sandrine Chablaix

Markus Reinhart

Christine Pacifico

ECUBLENS

EPALINGES

Pierre Kälin

Alain Monod

Didier Lannaz

René Vuilleumier

Fabien Loi Zebda

GRANDSON

Eric Baudin

CHâTEAU-D’œX

Dominique Willer

Pierre Porchet

François Payot

Christian Jaccard

LE VAUD

LAUSANNE

VE

le vaud

YSIN

s

l’aube des communales, chaque parti apprête son programme et affûte ses arguments pour viser juste dans le cœur des électeurs. On assiste au grand souk des valeurs où chaque formation politique tente de «refourguer» son sésame idéologique. Les valeurs libérales, quant à elles, semblent ne pas être soumises au diktat des soldes de pré-campagne. NON, les valeurs libérales, bien que séculaires, restent «tendances» et ne se bradent pas. Au Grand Conseil, elles triomphent face à une vision étatiste de la médecine notamment

A

VENCHES

Marlène Bérard

Mathieu Blanc

Erich Epplé

Serge Beck

Olivier Français

MONTREUX

Edith Willy-Guyaz

dans le dossier de la LPFES. Sur le terrain, elles permettent la récolte de plus de 17 000 signatures pour le référendum «NON à un impôt sur le travail». Enfin, dans les régions, elles arment les plus de 1400 candidats PLR qui se lancent à l’assaut des exécutifs et législatifs communaux afin de défendre leur vision et leur projet pour leur commune. Dans ce contexte politique, retenons la vision de Philippe Nemo, professeur ESCP Europe qui, dans un article tiré du Temps, soutient que «…les hommes politiques qui sauront réaffirmer en Europe les valeurs de liberté n’y rétabliront pas seulement la prospérité et le dynamisme, mais l’humanisme qui est le sel de notre civilisation.» Chers candidats, Chères candidates Libéraux-Radicaux aux élections communales, soyez le sel de votre commune, assaisonnez et pimentez la vie de votre région par la défense et la promotion des valeurs libérales! Nicolas Tripet Secrétaire général du PLR.Les Libéraux Vaud

MONT-SUR-ROLLE

Christian Neukomm

Laurent Wehrli

Hubert Monnard

Pierre Rochat

MOLLENS

LES FEMMES LIBÉRALES-RADICALES VAUDOISES DANS LA COURSE

Alexandre Rosset

ORBE

Sally-Ann Jufer

Jean-Christophe Lack

Jean-Michel Clerc

Fabio Ghiringhelli

Hugues Schertenleib

Claude Recordon

Daniel Belotti

Stéphane Zeugin

Frédéric Richard

ROLLE

Jean-Marc Dupuis

Rosana Joliat

Françoise Tecon-Hebeisen

Joséphine Byrne-Garelli

CALENDRIER

Michel Oguey

Corinne Ingold

Jours de scrutin Communes à Conseil général

Communes à Conseil communal

13 mars 2011

Conseil communal 1 seul tour si représ. Proportionnelle ou 1er tour si scrutin majoritaire Municipalité (1er tour)

Pierre Clerc

Candidats annoncés PLR, liste non exhaustive.

Municipalité (1er tour et 2e tour éventuel) Syndic/que (1er tour et 2e tour éventuel)

3 avril 2011

Conseil communal (2e tour éventuel si scrutin majoritaire) Municipalité (2e tour éventuel)

15 mai 2011

Syndic/que (1er tour) Suppléant-e-s Conseil communal (1 seul tour)

5 juin 2011

Syndic/que (2e tour éventuel)

De nombreuses candidates se sont retrouvées le 5 février sur les marches du Palais de Rumine à Lausanne, en compagnie de la conseillère d’Etat Jacqueline de Quattro, pour immortaliser ce début de campagne. appel des femmes libérales radicales, lancé en novembre dernier aux Vaudoises, a été entendu. Nombreuses sont celles qui ont décidé de s’inscrire sur les listes de leur parti respectif, dans le cadre des élections communales. Le défi «Où sont les femmes? Je me lance!» est ainsi relevé. Au moment où la Suisse fête les 40 ans du droit de vote des femmes et les 20 ans du Bureau vaudois de l’égalité, une libérale radicale, Marlène Bérard, part, sans complexe, à l’assaut de la

L’

Municipalité de Lausanne. Des femmes libérales radicales ont aussi décidé de se présenter à l’exécutif de Nyon, de Rolle, de Montreux, d’Yverdon, de Payerne, d’Aigle et des grandes communes comme Gland, Pully, Savigny, Epalinges, Blonay et bien d’autres encore. Les élections communales ne sont qu’une étape dans la course «au pouvoir». Les femmes libérales radicales vaudoises seront aussi présentes lors des élections fédérales et cantonales 2011-2012. ■


INITIATIVE

ELECTIONS FÉDÉRALES 2011

CONGRÈS MLR À BUSSIGNY

INITIATIVE SOCIALISTE

LES JLRV À L'HONNEUR!

L’ART DE FAIRE LE BONHEUR DES COMMUNES MALGRÉ ELLES ar le biais d’une initiative, la gauche du Grand-Conseil, soutenue par une large majorité du groupe UDC, souhaite modifier l’article 144 Cst. alinéa 3 afin d’imposer aux communes de plus de 3'000 habitants le système proportionnel dans le cadre des élections au conseil communal. Cette initiative est choquante, car elle bafoue l’autonomie des communes dans leur droit de choisir un système électoral qui leur convient. Le seul but des initiants, convaincus que ce système leur fera gagner des sièges, est de servir leurs intérêts partisans et ceci, à l’encontre des intérêts publics et du bien commun. Elle sacrifie sur l’autel de l’électoralisme la souveraineté des communes. Les communes ont suffisamment de bon sens pour choisir le système électoral qui leur faut. Elles trouvent d’ailleurs leur légitimité démocra-

Jean-Bernard Sieber

P

De gauche à droite: Pascal Broulis, William Yoakim, Olivier Thévoz,Christelle Luisier, Hannah Ryan, Romain Miceli, William Hislaire, Véronika Gueissaz, Jacqueline de Quattro, Julien Clapasson, Oriane Engel, Alexandre Biard-Chauvet, Catherine Labouchère, Philippe Leuba, Maxim Wuersh, Grégory Mettraux, Baptiste Muller, Barry Lopez. e MLR a débuté cette année électorale par un congrès tenu à Bussigny en présence de nombreux délégués. Les trois conseillers d'Etat PLR – Libéral et Radicaux – ont fait passer un message à la fois fort et personnel pour soutenir toutes les personnes qui se présentent aux élections communales sous la bannière de nos deux partis déjà réunis ou en phase de collaboration rapprochée. Ils ont aussi exprimé leurs encouragements aux 18 jeunes PLR qui se présentent au Conseil national. Les présidentes Catherine Labouchère et Christelle Luisier ont ensuite rappelé les enjeux du trio d'élections, tracé les grandes lignes du programme, des actions et des moyens de mise en oeuvre de la campagne pour les communales. Puis, elles ont formulé leurs félicitations et leur plein appui à la liste des JLRV. Sous la conduite dynamique de leur président Barry Lopez, les 18 jeunes gens et jeunes filles, provenant de tout le canton, ont expliqué leurs motivations et leurs souhaits. Ils ont apporté un magnifique démenti aux esprits chagrins qui prétendent que la droite ne séduit plus les jeunes. Le PLR a eu ce soir-là la preuve que

L

BRÈVE DU GRAND CONSEIL LPFES Victoire de la vision libérale A une très courte majorité, le Grand Conseil a refusé l'entrée en matière sur la loi sur la planification et le financement des établissements sanitaires d’intérêt public et des réseaux de soins (LPFES). Cette décision a fait grand bruit et a stupéfait la gauche qui, paraît-il, ne s'y attendait pas. Ce que les médias ont appelé un «coup de tonnerre» est, dans les faits, une victoire de la vision libérale des soins et de la médecine. Depuis de très nombreux mois, les partisans de cette vision ont travaillé en profondeur et dit à la fois leurs doutes et leur opposition à une étatisation du secteur médical. De

ICI,

l'engagement politique était bien vivant, constructif et à la page. Tous les participants ont plébiscité la liste PLR des jeunes par des applaudissements chaleureux. La campagne s'annonce belle et nous leur souhaitons un grand succès! ■

LISTE DES JLRV AU CONSEIL NATIONAL Alexandre Biard-Chauvet Matthieu Carrel Julien Clapasson Marc Dumartheray Oriane Engel Véronika Gueissaz William Hislaire Barry Lopez Romain Miceli Baptiste Müller Quentin Racine Marc Reymond Marco Rumignani Hannah Ryan Olivier Thévoz Maxim Wuersch William Yoakim Cédric Zwicky

la LAMAL révisée découle un nouveau paradigme de prise en charge des frais médicaux et la mise en place d'une concurrence. Les cantons doivent traduire cela tant pour leurs établissements de soins publics que privés. Cette situation est complexe et demande une capacité d'adaptation, certes difficile, mais qui en définitive vise à garantir la meilleure qualité de soins aux patients. Croire que le privé ne serait là que pour «engranger» des bénéfices ou le public pour assurer tous les problèmes est bien évidemment erroné. La réaction du Grand Conseil a donné un stop salutaire au «tout à l'Etat». L'émotion retombée, nul doute que des solutions raisonnables et raisonnées referont surface, les patients et tous les acteurs de la santé le méritent.

tique avec ce choix que leur confère la constitution. Cette initiative est anti-démocratique car plus de 50 communes ont débattu de cette question lors de l’entrée en vigueur de la nouvelle constitution et opté pour le système majoritaire. Elle est démobilisatrice car les scrutins de listes découlant du système proportionnel sont bien souvent un frein à l’engagement politique des citoyens. Enfin, elle est arbitraire, car le seuil des trois mille habitants fixé par les initiants pour définir le champ d’application du système proportionnel ne correspond à aucun critère pertinent. Ensemble, Libéraux et Radicaux, renforcés de l’Association des Communes Vaudoises et de l’Union des Communes Vaudoises, combattront vigoureusement cette initiative qui spolie les communes et les vide de leur substance. Le combat pour la défense de l’autonomie

communale, valeur chère aux Libéraux, est plus que jamais d’actualité. C’est pourquoi, nous vous invitons à vous mobiliser contre cette initiative qui sera soumise au vote des vaudois avant l’automne 2011. Jean-Marie Surer Président du Groupe libéral au Grand Conseil

LAUSANNE

STOP À LA MENDICITÉ PAR MÉTIER

a mendicité est un thème qui ne faisait l’objet d’aucun débat il y a encore quelques années à Lausanne. Quelques mendiants, notamment toxicomanes, faisaient toutefois la quête mais cela ne suscitait aucune volonté répressive de la population. Depuis quelques mois, la situation a brutalement changé. Ce sont maintenant 20 à 30 mendiants Roms qui, chaque jour, déambulent dans notre ville de Lausanne à la recherche de personnes prêtes à donner quelques francs. Cette mendicité n’a rien à voir avec l’image d’Epinal que cer-

L

tains peuvent avoir des mendiants. Les personnes qui mendient sont conduites en véhicule ensemble le matin à Lausanne puis elles se réunissent à différents endroits pour répartir les zones à occuper et des «responsables» passent à intervalles réguliers pour récolter l’argent donné par les passants. En bref, il s’agit d’une activité planifiée, organisée, quasiment comparable à une activité professionnelle et qui vise à stimuler la pitié des Lausannois. C’est à cette forme de mendicité que s’en prend le PLR Lausanne en lançant son initiative communale «Stop à la mendicité par métier». Il ne s’agit donc pas de rentrer dans un débat de conscience. D’ailleurs, est-il plus humain ou plus éthique de continuer à laisser ces personnes mendier dans la rue ou leur dire, simplement mais fermement, que la mendicité n’est pas admise à Lausanne? Qu’on le veuille ou non, cette mendicité planifiée interpelle, gêne, dérange, agace ou irrite une partie de plus en plus grande de la population lausannoise et a aussi un impact négatif sur le tourisme. Plusieurs commerçants réclament d’ailleurs

AGENDA 2011 Je

10.03

19h30 – PLR LIB VD - Assemblée des délégués – La Longeraie, Morges (objets du scrutin du 15.05)

Ma 05.04

19h30 - Congrès PLR LIB VD – présentation de la liste libérale au Conseil National – La Longeraie, Morges

Sa 09.04

Congrès MLR – présentation de la liste Eco2 au Conseil National – lieu à déterminer

Sa 07.05

PLR CH - Assemblée des délégués - lieu à déterminer

Sa 25.06

PLR CH - Assemblée des délégués - lieu à déterminer

Au vu de l’année électorale, les dates indiquées sont susceptibles de changements: mises à jour indiquées sur le site www.liberal-vd.ch

VOTRE PUBLICITÉ POURRAIT ÊTRE VUE PAR PLUS DE 14 000 LECTEURS. LE SECRÉTARIAT DU PLV EST À VOTRE DISPOSITION POUR DE PLUS AMPLES RENSEIGNEMENTS

une intervention publique face à ce phénomène. Les stands tenus par les partis en cette période électorale permettent de confirmer ce sentiment puisqu’un nombre important d’habitants vient se plaindre de l’inaction des élus face à la mendicité organisée. La population est aussi étonnée du laxisme lausannois alors que de grandes villes suisses ou la Riviera ont déjà franchi le pas et interdit cette pratique. Face à ces demandes, les LibérauxRadicaux estiment que la mendicité par métier doit être interdite et que nous devons examiner en parallèle des mesures complémentaires tant sur le plan sanitaire que social. Donnons un message clair à la Municipalité rose-rouge-verte qui s’enlise dans son inaction et ne laissons pas dire que l’interdiction de la mendicité est immorale. Signez et faites signer l’initiative téléchargeable sur www.stopmendicite.ch. Mathieu Blanc Candidat à la Municipalité de Lausanne Président du comité d’initiative «Stop à la mendicité par métier»

IMPRESSUM Forum Libéral, rue Saint-Martin 7 1003 Lausanne tél. 021 323 17 28 fax 021 323 01 20 e-mail: info@liberal-vd.ch Internet: www.liberal-vd.ch Organe officiel du Parti libéral vaudois Rédacteur responsable: Gary Perret Impression: Swissprinters Lausanne SA, tirage: 14 000 Concept graphique: PAO graphique, Pierre Maleszewski Parution: 8 fois par année A contribué à la rédaction des brèves: Catherine Labouchère

Forum liberal fev-mars 2011  

Journal du PLR.Les Libéraux Vaud, informations concernant le parti, ses actions, ses élus et ses sections

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you