Page 1


Christophe Yann

La sagesse en action


Du même auteur Aux éditions de l’Homme vrai : Seconde chance Tome I (Roman à paraître) Tout ce qui passe près de moi me parle Tome II L’enfant : L’apprentissage du je Co auteur Il suffira d’un signe Tout ce qui passe près de moi me parle Tome I Le couple : 1 + 1 = Dieu Ce qui est caché aux sages et aux intelligents * (* aux éditions Mols) De la vision de l’âne… À la vision divine L’Homme est un dieu… Déguisé en âne


Christophe Yann

La sagesse en action ©Editions de l’Homme vrai Tél : +33 (0)4 11 93 02 35 La Réunion, 2012 ©www.homme-vrai.com Email : hommevrai@gmail.com

Dépôt légal : Décembre 2012 ISBN : 978-2-916423-60-9


Table des matières PROLOGUE.................................................................................11 Aux frontières de la mort................................................................ 14 Des connaissances inutiles.............................................................. 24 Un message orchestré par la Vie...................................................... 26 Comment ces facultés peuvent se manifester ?................................ 28 Le pèlerinage de Compostelle et ses désillusions............................. 32 La Vie est un jeu............................................................................. 36 De quelle façon se joue ce jeu ?....................................................... 38 Pourquoi les gens ne jouent-ils pas ?............................................... 39 Des expériences pour ouvrir les consciences.................................... 41 Un séminaire à Fitou...................................................................... 42 Sur les chemins de Compostelle..................................................... 50 Le gourou de la méditation............................................................53 Se heurter à la réalité...................................................................... 58 Etre au service de la Vie : une nouvelle philosophie de vie.............. 63 Accepter l’enseignement direct de la Vie......................................... 65 Que faire avec les doutes ainsi créés ?.............................................. 69 Et le stress...................................................................................... 69 Comment gérer le stress, les émotions, les tics ?.............................. 74 Grenouillot....................................................................................80 Aimer se faire souffrir..................................................................... 83 Pourquoi est-il si difficile de laisser partir nos souffrances ?............. 88 Pourquoi “les sages et les intelligents” ne voient-ils pas les signes ?.. 89 Là, sur cette terre nouvelle, l’intelligence lui sera donnée................ 91 Faut-il cultiver la vigilance et l’observation de ce qui sort de l’ordinaire ?.91 Joshua Bell..................................................................................... 92 Et la religion ?................................................................................ 94 Le moine tibétain et le petit moineau............................................. 94 Le tigre à dents de sabre................................................................ 101 Rencontre avec un ermite............................................................. 103


Les êtres de lumière...................................................................... 128 L’Arbre à Réaliser des Souhaits...................................................... 129 Ré-énergétisation....................................................................................138 Probable futur........................................................................................143 Visite d’un Swami..................................................................................145 Ce que peut nous apprendre la voyance .................................................146 Un petit ange nommé Jessica..................................................................149 A quoi sert la ré-énergétisation ?.............................................................153 Qu’en pense la science ?..........................................................................153 Les dangers de la voyance.......................................................................158 Que dire des croyances et des religions ?.................................................160 Prendre son destin en main....................................................................161 Allons-nous sortir de cette époque mouvementée ?.................................166 Fin de voyance.......................................................................................170 Les maladies dites incurables..................................................................177 Note de l’éditeur....................................................................................184


Témoignage de Delphine Pour ma part, je souhaiterais dire que ce fut un immense plaisir, presque un privilège, d’avoir pu accorder un peu de temps à la contribution de cet ouvrage. Il me semble que ce livre est un joyau, un véritable trésor pour les chasseurs de pépites d’or que nous sommes. J’ai vécu cette lecture comme un voyage, un grand voyage au cœur de la Vie. J’y ai compris que l’histoire de la vie des autres, c’est aussi mon histoire, tout comme la mienne fait sans doute un peu partie de la leur. En lisant ce livre, je suis passée par différents états. Ce fut par moment une ballade, où j’ai pu laisser aller mon imagination, en appréciant par exemple, la description d’un lieu, d’un paysage ou d’une ambiance. À d’autres moments, j’ai senti de fortes émotions m’envahir. Elles me faisaient tantôt l’effet d’une vague, lorsqu’elle heurte un rocher, tantôt celui de la marée, qui trempe le sable et se retire ensuite peu à peu. J’ai parfois pleuré (beaucoup !), puis ri (énormément aussi, merci Chris !). J’ai la sensation que certaines prises de conscience commencent à faire jour en moi et ce livre y est pour quelque chose. La prise de conscience de la mort et de la fragilité de nos vies, est une de celles qui m’ont le plus marquée. Je finirai en disant que l’Amour que j’ai pu ressentir dans ce livre est immense. Nul doute qu’il


est écrit avec le cœur, ou peut-être même avec quelque chose de plus fort encore… Je souhaite à chaque lecteur de pouvoir apprécier à sa juste valeur cet ouvrage, d’y trouver ses propres réponses et y rencontrer, peut-être, une part de lui-même. Delphine Bassols (amie et correctrice)

Les éditions de l’Homme vrai remercient chaleureusement Delphine et Patricia pour la correction de l’ouvrage.


Note de l’éditeur L’ouvrage que vous tenez entre les mains est particulier à plus d’un titre. Il a été conçu tel un patchwork mélangeant tour à tour des récits romancés, nos conversations sous forme de dialogues, des passages explicatifs pour un approfondissement de la compréhension ou encore des textes sous forme de contes. Le résultat est un livre atypique qui demande au lecteur de se laisser bercer par les paroles concoctées avec soins et attention comme s’il était porté par une embarcation sur les flots d’une rivière, d’un torrent, d’un fleuve puis sur l’océan. Embarquement immédiat ! Bon voyage... Xavier Julien


PROLOGUE La Vie est simple, elle n’a pas de méthode. Elle ne reconnaît ni le bien, ni le mal, seulement l’équilibre et n’aura de cesse de le rétablir. Je dirais ceci : « Les règles sont faites pour l’homme et non l’homme pour les règles ». Voyez comme la Vie est bienveillante pour qui veut bien l’écouter : une amie découvrant cet ouvrage, me suggérait de commencer le récit par un prologue pour expliquer mon choix sur le style « dialogue ». Compris ainsi, le prologue est une première partie d’une œuvre littéraire ou dramatique, servant à situer les personnages et l’action. Pourtant, je le compris autrement. Dans le milieu du cyclisme, un prologue a une tout autre définition. C’est une courte épreuve (souvent un contre-la-montre individuel ou par équipe) précédant le départ réel d’une course par étapes dont la plus célèbre est le Tour de France. Ce prologue permet aux favoris de creuser, dès le début de la course, des écarts pour la victoire future. Mon amie aurait très bien pu me dire de faire un avant-propos ou une introduction. Non. Elle a choisi de dire : « Fais un prologue ». C’est une des manières d’opérer de la Vie : transmettre un message par l’intermédiaire d’une personne. La traduction du message est : « Écris ce livre comme lorsque tu courais, et que tu voulais mener à bien tes objectifs ! » Il est vrai que lorsque je pratiquais ce sport en compétition, l’observation était,

11


avec ma puissance et ma conviction, l’un de mes atouts principaux. Un autre de mes secrets, transmis par un de mes premiers entraîneurs, était : « Si tu ne penses qu’à la victoire finale, tu vas te crisper et hésiter par peur de perdre, alors que si tu oses, que tu te fais plaisir, la victoire ne sera que la résultante ». Comme pour tous les jeunes de mon âge, gagner était important, mais jamais sans l’art et la manière. Pour moi, c’était primordial. C’est pour cela que ma carrière fut belle mais courte, le dopage n’ayant jamais fait partie de ma vie, de même que la tricherie. La Vie me guide et m’accompagne dans la rédaction de ce livre. Je lui fais aveuglément confiance et suis à son service. Tout changement ne peut se faire que si nous en prenons conscience et le voulons vraiment, toujours axés sur le plaisir à jouer dans la Vie. Ce livre décrit les composantes qui m’ont toujours guidé, à savoir : tenter, expérimenter dans la Vie. J’espère pouvoir vous montrer que l’action engendre la joie en toute chose. Il y aura toujours des petits malins qui, après lecture, auront compris intellectuellement et voudront créer une méthode sur le sujet pour en faire du commerce ou pour se reposer dessus. Ils n’obtiendront qu’une vie ennuyeuse, sans aucun changement durable et pour finir, la culpabilité en prime. Vous ne réfléchissez pas à la Vie. Vous pensez à « votre vie », vos acquis, vos conforts. Vous êtes déjà morts. Refusez de vous assoupir dans un coin de ce monde ! Si on veut vous faire peur, accrochez-vous à l’action et prenez vos propres décisions. C’est en changeant l’immobilisme en action que vous obtiendrez le bonheur, puisque vous serez sorti de la peur. Il faut prendre des risques car le monde meurt de cet excès de prudence. Comment pourrait-on se transformer

12


sans prendre le risque de le faire ? Comment entrevoir un bout de soi-même si l’on reste constamment dans les couloirs de ce que l’on connaît déjà ? Sortons des sentiers plus que battus afin de tracer notre propre sillon et échapper à cette sécurité sclérosante. Chaque expérience élargit l’éventail des possibilités. La Vie nous présente les événements qui sont nécessaires, la voie devient libre. Toute personne engagée sur cette voie, quelle qu’elle soit, ne doit à aucun moment perdre de vue le fait que, si ce chemin est réellement authentique, il ne peut en aucune manière, être facile à suivre. Le but n’est qu’une excuse pour voyager, pour découvrir l’enseignement de la Vie, pour s’unir à elle. Cette union s’accomplit dans la perte de l’individualité coutumière. Pour la transformation, il suffit d’une seule chose : accepter la possibilité qu’un tel changement puisse prendre place. La transformation se produira alors sans effort. Je vous souhaite une bonne lecture.

Christophe Yann

13


La sagesse en action Nous avons toujours l’impression de maîtriser notre destinée, d’être auteur de notre vie. Aujourd’hui, je sais que la Vie n’a cessé de me préparer. Elle a tout planifié de longue date, tout orchestré dans le moindre détail, même l’aventure extraordinaire qui va suivre, aux frontières de la vie et de la mort. Quel est le but de notre vie terrestre ? Le moment est venu de repousser nos idées reçues et reconnaître notre ignorance la plus totale face à l’inconnu ! Ce récit est le mien. Je vous l’offre aujourd’hui car il est grand temps. On peut dire que tout commence le jour de ma naissance : mon caractère, mon physique, ma résistance, mes émotions, mes parents, etc. Tout est calculé par elle. Bien évidemment, c’est la même chose pour tous les êtres terrestres et sans doute extraterrestres. Elle, c’est la « VIE », cette énergie qui relie tous les êtres vivants. La guidance et l’enseignement dans ce jeu viennent d’elle. Certains événements viennent bousculer le parcours de notre aventure personnelle afin de nous rendre le plus possible conscients de cette expérience. Je souhaite que ce livre participe à cette ouverture de conscience collective. Lors de notre naissance, chaque caractéristique, aussi bien physique que géographique, appartient à un puzzle qui nous est propre. Pour moi, c’est d’être un enfant de l’émigration aux fron-

14


tières de plusieurs cultures : italienne, basque et tunisienne. J’ai grandi avec le respect de la France, ce pays d’accueil. Très vite, j’ai eu besoin d’indépendance et cela tombe bien, je perds ma grand-mère et me retrouve seul avec des parents absents, pour cause de travail. Loin d’être un problème, c’est une chance pour un enfant curieux comme moi, l’autonomie m’offre l’outil indispensable, « la liberté ». Celle de découvrir la vie par mes propres moyens. J’élève mon frère de six ans mon cadet, apprenant ainsi de nouvelles responsabilités. L’école me semble limitative avec ses notes et bons points que l’on distribue à tort et rarement à raison. Mon enseignement vient des livres d’enquêtes policières, avec le fameux Hercule Poirot des ouvrages d’Agatha Christie et le non moins célèbre personnage d’Arthur Conan Doyle, Sherlock Holmes. Chaque enquête contribue à affuter ma vigilance et mon sens accru de l’analyse. Ma gouaille et mon franc-parler attirent la curiosité de mes professeurs et des pédopsychiatres qui évaluent mon QI. Le verdict tombe, je suis étiqueté « surdoué ». Cela met du piment dans mon existence. Je suis considéré tour à tour comme un génie ou un fumiste de première. Ma vivacité d’esprit et mon énergie à revendre commencent, elles aussi, à être suspectes. Tout ceci aurait pu avoir pour conséquence de m’éloigner de toute forme d’autorité et de me rendre plus critique envers les adultes de mon époque si je n’avais pas rencontré un professeur du nom de Monsieur Clarté (cela ne s’invente pas !). Étant au courant de ma passion pour le vélo et voyant en moi cette énergie débordante, c’est tout naturellement qu’il m’oriente vers le cyclisme, une magnifique école où j’apprends la rigueur, le goût de l’effort et du travail, la volonté de vaincre et l’esprit de décision. Ma carrière profession-

15


nelle est courte, mais couronnée de succès. Je reprends les études et obtiens plusieurs diplômes qui sanctionnent mon parcours. Les différents métiers qui vont se succéder combleront ma soif de connaissance. Pourtant, c’est chaque fois le même scénario qui se rejoue : je découvre un nouveau travail, m’investis, le développe, en tire ce que je peux en tirer de compréhension, d’argent, et je passe à autre chose. Combien de fois ai-je entendu dire que je devais avoir des vers dans le derrière pour être aussi inconstant  ? Il me semble normal, lorsque je m’ennuie, de m’orienter vers de nouvelles directions. Malgré cette réussite, je sens en moi un malaise doublé d’une incomplétude. Comme tout vide doit être comblé, la Vie met tout en œuvre pour me satisfaire et cela me conduit aux portes d’une nouvelle compréhension. J’imagine que lorsque c’est l’heure de notre mort, il est normal d’avoir peur. Quelle surprise ! Pas la moindre peur au rendez-vous. Seulement le calme et la paix en moi et, autour de moi, les sons que j’entends sont doux. Après quelques années d’une existence à cent à l’heure, je suis mort ! Je me rappelle le bruit strident des pneus sur l’asphalte, le véhicule de sport qui tire tout droit alors que nous sommes dans un virage puis le bruit sourd et violent dans le parapet. Mon admission aux urgences et ma sortie hors de mon enveloppe corporelle. Spectateur, je peux voir, autour de mon corps, une horde de médecins et d’infirmiers qui s’acharnent à me réanimer. Enfin, le drap et ma descente (aux enfers) dans ma dernière chambre (froide) pour un repos éternel. Une instante lumière, non agressive, se répand autour de moi. Je flotte au-dessus de mon corps. Je me sens plus vivant hors de mon corps que pendant toute ma vie. C’est si vivant que je peux voir

16


chaque pièce de l’hôpital, du toit jusqu’au sous-sol. Il y a une lumière brillante, très semblable à celle que beaucoup de gens ont décrite dans leur NDE1. Je me tourne vers elle. Instinctivement, je ne m’approche pas d’elle. Mentalement, tout se suspend comme sur un lecteur à cassette. J’entre dans une sorte de tunnel rempli d’une multitude de boules de lumière. J’ai conscience d’un fluide, d’une énergie en moi. Ma raison est shuntée, laissant place à autre chose de plus subtil mais infiniment plus puissant. Flottant dans ce tunnel, j’arrive à destination et me retrouve face à face avec plusieurs êtres de lumière, dans un univers parallèle, magnifique et très lumineux. Ces êtres s’avancent vers moi en riant. Ils sont une dizaine environ. Ils n’ont pas vraiment de corps comme nous mais une sorte de forme qui ressemble à un corps. D’un blanc transparent, ils sont rayonnants et très beaux, non dans leur apparence, mais dans leur énergie, dans ce qu’ils dégagent. Semblant glisser au dessus du sol, ils s’avancent vers moi en riant. Je me sens accueilli par eux, envahi, dès leur arrivée, par un sentiment d’amour indescriptible. Comment expliquer l’inexplicable ? C’était de l’Amour à l’état pur, comme je n’en ai jamais connu sur la Terre. Un amour absolu, inconditionnel, éternel, total. Les mots ne peuvent traduire ce que j’ai connu dans ce moment inoubliable. Les sensations sont si puissantes et en même temps si difficiles à expliquer avec notre vocabulaire. L’un d’eux me regarde avec plus d’insistance. Il se rapproche encore. Soudain, il n’y a plus de doute, c’est ma grand-mère maternelle, Carmela, qui me sourit ! Nous nous congratulons pendant un temps indéfini, nous rap1 NDE : Near Death Experience ou EMI : Expérience de Mort Imminente

17


pelant tous ces moments de complicité que nous avions partagés. Notre communication se fait par la pensée, ce qui, d’une manière générale, est bien pratique. Carmela : La vie commence et ton enseignement aussi. C’est une pépite qui scintille dans l’obscurité, me dit-elle. Ce nouvel enseignement a pour but de te permettre d’expérimenter une vie sur terre totalement différente de celle que tu es en train de vivre. Ta connaissance de la nature humaine doit servir le plus grand nombre, le seul objectif étant de vivre dans l’instant et de prendre les nouvelles aventures, chaque fois qu’elles se présentent, comme un jeu d’éveil merveilleux. Cette nouvelle vie doit être conçue comme une scène de théâtre où tu peux exprimer toute la richesse de ta créativité débordante. Dans l’adversité et les défis qui jalonnent cette grande aventure, alternent les phases de calme et de défi. Chris : Est-ce que cela signifie que je retourne sur terre, alors ? Carmela : Assurément. La vie pour toi se poursuit. Elle se poursuit maintenant sur deux plans bien différents : celui-ci et l’autre que tu appelles la Terre. Tu devras apprendre et transmettre aux humains ensuite, le moyen de trouver le bonheur partout sans le chercher, seulement en plongeant dans l’aventure. Au moment où tu auras compris, accepté et vécu cela, alors tu auras acquis la sagesse. Ne la recherche pas, elle te sera donnée de surcroît. Chris : Je ne comprends rien. Je vais revenir sur terre pour comprendre et transmettre quelque chose. Or, j’en ignore la nature ? Carmela  : Magnifique mon petit  ! La sagesse est le fruit des émotions vécues. Tu te dirigeras à présent vers tout ce que la Vie

18


te présentera pour y vivre l’expérience dont tu as besoin. Ainsi, l’expérience vécue se transformera en sagesse d’elle-même. L’ignorance est le propre de l’homme qui ne vit pas ses expériences. Sans comprendre, mais en suivant les expériences présentées, tu seras devenu intelligent. Chris : Mais Mamie, je ne suis pas certain de vouloir vivre ainsi, tu comprends ? Carmela : Je sais mon petit. Un jour tu comprendras. Mais, pour l’heure, il te faut jouer à fond cette illusion et faire l’expérience de toutes ces choses dont ton âme a besoin pour s’accomplir dans la sagesse. Je t’aime, mon petit. Soudain, comme dans un cartoon de Tex Avery, je suis propulsé à une vitesse vertigineuse vers un nouveau lieu. Devant moi, se tient un homme de grande taille qui semble bien me connaître et qui m’annonce être mon enseignant. Je rigole intérieurement en pensant à la délicate tâche qui s’annonce pour lui en voulant m’enseigner quoi que ce soit, car si lui est prêt, moi pas. Alors je lui souhaite bien du courage. L’homme : Je m’appelle Daniel, dit-il. Il t’en faudra beaucoup ! Chris : De quoi ? Daniel : Du courage ! Mais nous verrons cela plus tard. Pour le moment, je souhaiterais parler de l’énergie qui relie tous les êtres vivants sur Terre. Ce fluide, communément appelé « Vie », t’est prêté. À la fin du jeu, tu devras le rendre. L’enseignement est d’une logique implacable et, en même temps,

19


me dépasse totalement. J’ai pourtant conscience de la chance qui m’est offerte. Les cours sont intenses et complets. Mon esprit rassemble les pièces d’un grand puzzle qui s’emboitent à merveille. Jusqu’alors, j’avais ignoré cette immense capacité de mon cerveau. Le vrai génie est la disposition à considérer qu’une pensée est seulement une image mentale qui doit, pour se réaliser, prendre vie dans la matière. Dans tous les enseignements qui m’ont été transmis, un mot revenait tout le temps : le mot « Être ». Être ! Ce mot implique de vivre dans l’instant et d’accepter toutes les aventures auxquelles nous convie notre âme. Le plus merveilleux avec Daniel, c’est qu’il était d’une simplicité sans égale. Plus grande fut donc ma chance d’être instruit par lui. Lors de cet enseignement, je pus échapper à la pensée humaine erronée et c’est la raison pour laquelle j’appris tout ce que je voulais apprendre. Il ne fit que m’aider à découvrir ce moyen d’expression, où mon âme fut mise à nu et où je pus revoir ma vie passée. Une petite anecdote me revint : à un moment, lors de cette mise à nu, je revis ma cousine en larmes, malheureuse parce qu’elle s’était rendu compte que j’avais crevé les yeux de sa poupée tant aimée, représailles pour m’avoir crevé mon ballon. J’ai ressenti sa souffrance, une souffrance psychologique qui m’avait semblé anodine mais qui, pour elle, avait été d’une atrocité sans mesure. À mon retour, lorsqu’elle me rendit visite à l’hôpital, je lui demandai des excuses pour ma méchanceté. Elle fondit en larmes et me remercia à son tour, me confiant qu’elle avait secrètement souhaité cela depuis des années. Comme quoi, un regret tout simple, mais sincère, peut parfois engendrer un miracle de réconciliation.

20


Même si cette expérience n’a duré que trente minutes dans le temps terrestre, j’ai l’impression d’y être resté plusieurs heures, voire plusieurs jours. L’émotion connue ce jour-là fut d’une intensité inégalée et cette expérience reste, aujourd’hui encore, la plus merveilleuse que j’ai connue… C’est un véritable trésor intérieur, combiné à l’impression d’avoir été chez moi tout au long de cette aventure. Quel paradoxe de se sentir tellement vivant ! Mais voilà, toutes les meilleures choses ont une fin et la mienne n’étant pas arrivée, je dois regagner mon enveloppe corporelle. De nouveau, ma grand-mère me prend dans ses bras et me fait comprendre qu’il est temps de reprendre le cours ma vie. Elle me touche le front et je me sens soudain comme propulsé à une vitesse époustouflante dans mon véhicule terrestre… mon corps. Le contraste est extrêmement brutal. Je passe de la béatitude à la réalité horrible de la douleur face à la gravité de ce qui m’est arrivé. Ce retour à la réalité fut très long et difficile pour moi, et la souffrance physique, plus qu’intense. Je n’aurais jamais cru qu’on puisse supporter autant de douleurs en tant qu’humain. Ma rééducation à l’hôpital durera six mois. J’ai frôlé la tétraplégie. Comme je ne suis pas opérable, on laisse faire Dame Nature. Cette expérience redéfinit mes priorités. L’essentiel est de pouvoir parler-vrai avec les gens, de ne plus rester dans un rôle juste social, mais d’être moi. Je ne veux plus être une image ou répondre aux projections des autres. Je désire être et rendre les autres le plus libres possible, replacer la Vie au centre de toute action. Beaucoup de choses qui m’ont été transmises perdent de leur intensité dans ma mémoire mais, même ainsi, elles me serviront de fondement pour la pratique. Cet être de lumière me l’avait dit, seul l’essentiel restera. Une phrase est restée gravée :

21


« Le véritable adulte est celui qui sait redevenir petit enfant, abolir son mental et se laisser porter par l’évènement vers la terre nouvelle de son être en acceptant de ne rien comprendre. Là, sur cette terre nouvelle, l’intelligence lui sera donnée ».

22


Pour contacter la maison d’édition et transmettre vos témoignages à l’auteur :

Organisation de l’Homme vrai 53 chemin de l’école 97441 Sainte Suzanne La Réunion - FRANCE www.homme-vrai.com hommevrai@gmail.com Tél : +33 (0) 4 11 93 02 35

Retrouvez Christophe Yann lors des Rendez-vous de l’Homme vrai* * Conférences téléphoniques, inscription par téléphone ou sur le site internet.

Pour connaître toute l’actualité de l’auteur (conférences, séminaires, livres) vous pouvez vous inscrire à la newsletter sur le site ou sur le blog : http://homme-vrai.over-blog.com/ Harmonie du couple http://harmonie-du-couple.com


Profile for Editions de l'Homme vrai

La sagesse en action - Extrait  

Extrait de "La sagesse en action" de Christophe Yann

La sagesse en action - Extrait  

Extrait de "La sagesse en action" de Christophe Yann

Advertisement