Page 1

LE POUVOIR

de l’autoguérison LES MUDRAS,

le yoga des mains

CHASSER LA MIGRAINE

avec l’acupuncture

LE RÉGIME sans gluten démystifié

7 trucs POUR CRÉER SON RITUEL

« bien-être »

COMMENT CULTIVER

L’HARMONIE POUR VIVRE EN SANTÉ ?


SOMMAIRE Magazine Mieux-Être no78, Décembre 2015

16

À CHAQUE PARUTION 9 Concours 63 Abonnement 80 Bonnes adresses 82 Carnet d'adresses

MIEUX ÊTRE 10 En bref...

MIEUX LIRE 11 Suggestions

MIEUX S'INSPIRER

20

12 La régénérescence : un des 8 piliers de la médecine Ayurvedique 16 Les mudras, du yoga autrement ! 20 Donnez un peu et vous recevrez beaucoup


SOMMAIRE Magazine Mieux-Être no78, Décembre 2015

24 MIEUX PENSER 24 Ne laissez pas la culpabilité mener votre vie ! 30 Avez-vous peur de souffrir d'une maladie grave ? 34 Votre santé globale sous toutes ses formes 40 Écouter avec son coeur 44 Faire face à la maladie... de l'autre 48 Le pardon ultime à l'aube de la mort

40

48


Gardez le rythme avec vos besoins en probiotiques

NOUVEAU

C’est le temps idéal pour prendre soin de votre santé, et avec New Roots Herbal, vous êtes entre bonnes mains. Nos probiotiques vous donnent une multitude de choix pour les bienfaits sur votre santé, comme aider à stimuler votre système immunitaire ou prévenir la maladie, la constipation, la diarrhée et plus, tout en maximisant l’absorption des nutriments pour une meilleure santé. Nos probiotiques disposent d’une protection supérieure contre les acides gastriques avec notre enrobage entérique naturel PH5D. Vous serez donc assuré que les cellules arrivent saines et actives à vos intestins. Être proactif avec votre bienêtre général commence avec les probiotiques New Roots Herbal. Trouvez le vôtre aujourd’hui !

Une protection constante avec nos probiotiques : ProbioticsUrgency — Essentiel après la prise d’antibiotiques. 50 milliards de cellules vivantes pour des résultats rapides. Prendre au premier signe de rhume ou de grippe.

ProbiotiquesRécupération — Formule puissante (120 milliards d’UFC) avec 12 souches humaines pour repeupler la flore intestinale.

Travelers’Probiotic — Protège contre la diarrhée du voyageur.

AcidophilusUltra — Renforce la santé immunitaire et intestinale.

ProbioticIntensity — Formule de pointe avec un total de 18 souches dont 10 humaines, 1 végétale et 7 laitières, ainsi que du colostrum pour des effets bénéfiques maximaux.

IBSUrgency — Soulage les symptômes du côlon irritable, comme les ballonnements, la diarrhée et la constipation.

Disponibles exclusivement dans les magasins d’aliments naturels ; visitez newrootsherbal.com/magasin

P r é v ention et Soins ® depui s 19 85 • Notre laboratoire accrédité ISO 17025 emploie 15 scientifiques : 3 PhD, 4 MSc, et 8 BSc • Tous nos produits sont sans OGM

newroots herbal @NewRoots H R B L newroots herbal.com


SOMMAIRE Magazine Mieux-Être no78, Décembre 2015

58 MIEUX VIVRE 50 Guérir tout simplement 54 Y a-t-il autre chose que les médicaments pour traiter la dépression et le stress ? 56 Migraines, maux de tête et acupuncture 58 Être en santé, cela veut dire quoi ? 60 Un bouquet... d'essences 64 Élixirs de résilience

MIEUX MANGER 68 Démystifier le régime « sans gluten » 74 Recettes

64

68


SUIVEZ-NOUS DÈS AUJOURD'HUI !

Magazine Mieux-Être no78, Décembre 2015 Frédéric Couture − éditeur 514 394-7156 poste 201 fredc@lexismedia.ca Mélanie Lebeault − directrice du contenu 514 394-7156 poste 211 melanie@lexismedia.ca Marie-Pier Bouchard − directrice artistique mariepier@lexismedia.ca Cassandra Poirier − réviseure COLLABORATEURS Peggy Béland Michel-Jacques Bergeron, Manon Blondin, Lise Bourbeau, Valérie Conway, Noémie Crépeau, Josée Durocher, Mylène Garon-Labrecque, Natacha Imbeault, Richard Lachapelle, Antoinette Layoun, Martin Moisan, Cassandra Poirier, Marie Portelance, Hélène Renaud, Mélanie Routhier, Krystine St-Laurent, Karine Verpillot VENTES NATIONALES Frédéric Couture Amy Knowles 514 394-7156 poste 201 416 560-5700 fredc@lexismedia.ca amy@jkmedia.ca VENTES QUÉBEC Mélanie Lebeault 514 394-7156 poste 211 melanie@lexismedia.ca Dépôt Légal − Bibliothèque et Archives du Québec Dépôt Légal − Bibliothèque et Archives Canada. ISSN − 1718-7540 Imprimé au Canada Convention de Poste-publications − no 41771514 Retourner toute correspondance ne pouvant être livrée au Canada à : Service aux abonnés – Lexis Média Inc. 1991 Boulevard Périgny, suite 202, Chambly (Québec) J3L 4C3 Le contenu du magazine ne peut être reproduit sans autorisation écrite. Le magazine Mieux-Être se dégage de toute responsabilité concernant le contenu des publicités publiées dans ses pages. Les opinions exprimées dans les articles ne sont pas nécessairement partagées par l’éditeur. Les informations contenues dans les articles ne remplacent nullement l’avis d’un professionnel de la santé.

Distribution en kiosque − Messageries Dynamiques Photo couverture : de Delisoft, Photographe : Pierre-Luc Delisle Photographies intérieures (sauf indication contraire) © Shutterstock. Tous droits réservés ABONNEMENT En ligne − www.boutiquelexismedia.ca ou postez un chèque à l'ordre de Lexis Média Inc. 1991, Boulevard Périgny, suite 202, Chambly (Québec) J3L 4C3 514 394-7156 poste 202 Prix (au Canada seulement) − 25,00 $ (taxes incluses) pour 6 numéros − 40,00 $ (taxes incluses) pour 12 numéros COMMENTAIRES OU CHANGEMENT D’ADRESSE sac@lexismedia.ca

Magazine Mieux-Être est une propriété exclusive de Lexis Média Inc.

ADMINISTRATION Nous reconnaissons l’appui financier du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du Canada pour les périodiques, qui relève de Patrimoine canadien.

Canadian Media Circulation Audit

Lexis Média Inc. 1991, Boulevard Périgny, suite 202, Chambly (Québec) J3L 4C3 T. 514 394-7156 poste 202 F. Télécopieur : 514 394-7157


CONCOURS

QUESTION :

EST-CE QUE VOS PRODUITS DE BEAUTÉ SONT 100 % NATURELS ?

PARTAGEZ VOTRE OPINION ET COUREZ LA CHANCE DE REMPORTER UN MAGNIFIQUE COFFRET DE THÉS ET TISANES FOUR O’CLOCK BIOLOGIQUES ET ÉQUITABLES (ASSORTIMENT DE 160 SACHETS DE THÉ NOIR EARL GREY, THÉ BLANC CHAÏ, THÉ VERT ROOÏBOS, THÉ DU MATIN, TISANE ROOÏBOS CHAÏ, THÉ VERT, THÉ NOIR FRAMBOISE CRÈME, TISANE POMME-GRENADE ÉCHINACÉE)

LE TOUT D’UNE VALEUR DE PLUS DE 40 $ www.transherb.com

Pour participer au concours, répondez à notre question par courriel à l’adresse concours@lexismedia.ca en inscrivant « concours Mieux-Être » dans la boite d’objet du message ou allez directement sur notre site internet www.magazinemieuxetre.ca Le nom du ou de la gagnante sera dévoilé dans notre prochain numéro. Seules les réponses signées et accompagnées d’une adresse complète et d’un numéro de téléphone seront admissibles au concours.

Félicitations à nos gagnantes, Mme Silvy Bissonnette de Labelle et Mme Valérie Nguyen de Gatineau qui se mérite chacune ensemble de quatre cahiers ZENTANGLE, d’une valeur de 50 $.

magazinemieuxetre.ca

9


MIEUX ÊTRE EN BREF

REINES DES NEIGES, DU IGLOOFEST OU DU CARNAVAL Les mordues de mode urbaines et actives ont plus d’un tour dans leur sac pour faire pied de nez à l’hiver. Vous les verrez à coup sûr déambuler dans les rues enneigées avec confiance et sourire, emmitouflées dans ce chic parka rouge. Tout pour voler la vedette sur les passerelles glacées de l’hiver en vous gardant bien au chaud!

PAJAR.COM

AGITEZ, SENTEZ, GOÛTEZ ET APPRÉCIEZ ! La nouvelle collection de verres à vin Oxygen se distingue par ses crêtes à relief intérieures qui permettent d’obtenir une meilleure oxygénation du vin, et par le fait même d’en améliorer la qualité, sans avoir à le décanter. Ce design original a été imaginé pour amplifier les propriétés et la finesse du vin alors que l’ouverture large des verres permet de développer et de dégager les arômes. Une simple agitation du poignet suffit pour bonifier pratiquement n’importe quel vin.

TRUDEAU.CA

L'AUTHENTIQUE VINAIGRE DE MÉNAGE PRÊT À L'EMPLOI Le pulvérisateur est prêt à l'attaque : on vaporise, on essuie et voilà! Parfait pour les surfaces graisseuses de la cuisine et de la salle de bains, il vient aussi polir les vitres, les miroirs et les casseroles encrassées. Son grand frère, L'Authentique Vinaigre en gel concentré, est de taille à toutes les grosses besognes. Il adhère facilement à toutes les surfaces et permet un lavage profond et précis. Et pour compléter sa gamme de produits multiusages naturels, Briochin compte sur Le Nettoyant Désinfectant qui élimine 99.9% des bactéries. Idéal pour toutes les surfaces de la maison. Avec ses nettoyants certifiés Écocert, JACQUES BRIOCHIN garde notre conscience tranquille.

BELLAVITAINTERNATIONAL.COM 10

mieux être décembre 2015


MIEUX LIRE SUGGESTIONS

VIBREZ AU RYTHME DE VOS HORMONES Dans ce livre, Sylvie Rousseau décrit tous les dysfonctionnements liés au système hormonal féminin : le syndrome prémenstruel, les kystes aux seins ou aux ovaires, les fibromes utérins, l’endométriose, le syndrome des ovaires polykystiques, l’insomnie, la ménopause, l’infertilité, la dépression, la vaginite, la cystite, l’hypothyroïdie, etc.

RÉUNIR POUR MIEUX SOIGNER... ET MIEUX SE SOIGNER !

Elle précise les facteurs de risque et les moyens naturels par lesquels on peut soulager ou guérir ces problèmes. Ainsi, une bonne respiration, de saines habitudes de vie, un régime équilibré, des exercices physiques réguliers, une bonne gestion du stress et une supplémentation naturelle pourront assurer l’équilibre hormonal.

« Cet ouvrage vise à mettre de l’avant un principe qui peut bien sûr s’appliquer à notre système de santé, mais qui s’adresse d’abord et avant tout à soi-même. Ceci veut dire que plus on réunit ses différentes composantes (physique, émotive, psychologique et énergétique), plus il est possible d’être en équilibre à l’intérieur de soi et de préserver l’autonomie de sa santé, favorisant ainsi une moins grande dépendance à la médication. » Migraine le guide complet

Plusieurs approches thérapeutiques sont présentées dans ce livre, soit la psychologie, l’acupuncture, l’ostéopathie, la naturopathie, la physiothérapie, la chiropratique, la massothérapie, la kinésiologie, le yoga, le Qi Gong et la médecine intégrative. La migraine est un fléau qui touche de nombreuses personnes et peut réellement leur gâcher la vie. Elle se manifeste pour des raisons différentes, et avec plus ou moins d’intensité selon les cas, mais il existe des solutions efficaces pour la combattre ou du moins en soulager nettement les symptômes.

– des clés pour comprendre les signes, les symptômes, les éléments déclencheurs et les examens prescrits pour diagnostiquer les maux de tête ; – de l’information sur les traitements adaptés aux besoins de chacun ;

– des explications sur le rôle primordial d’une alimentation équilibrée pour un bien-être retrouvé ;

Dr Martin Moisan, Les Éditions Dakyil, 2015

– un programme de plans de repas de 28 jours ;

– 150 délicieuses recettes, efficaces pour contrer les éléments déclencheurs de la migraine et profiter de la vie sans appréhension !

Susan Hannah, B.A., B. Sc. H., auparavant associée de recherche au Centre of Studies in Primary Care du Département de médecine familiale de l’Université Queen’s, en Ontario, possède une vaste expertise dans le domaine des sciences de la santé. Le docteur Lawrence Leung est professeur agrégé au Département de médecine familiale de l’Université Queen’s, en Ontario. Ce scientifique applique aussi bien les principes de la médecine classique occidentale que ceux de la médecine traditionnelle chinoise. Elizabeth Dares-Dobbie, B. Sc., B. Éd., RD, M.-A., a été diététiste-conseil durant plus de cinq années au Département de médecine familiale de l’Université Queen’s. Elle est aujourd’hui praticienne.

Migraine le guide complet

On retrouve dans cet ouvrage :

Susan Hannah

Ce livre vous présente des traitements possibles, médicamenteux ou naturels, et vous explique le rôle de l’alimentation dans la prise en charge des céphalées. Ainsi, en consommant des aliments à faible teneur en histamine et en modifiant vos habitudes de vie, vous pourriez voir vos migraines s’atténuer ou même disparaître complètement.

Dr Lawrence Leung • Elizabeth Dares-Dobbie

Sylvie Rousseau, Les Éditions Québec-Livres, 2014

Migraine

le guide complet

- Comprendre les causes

- Réduire

les symptômes

150 recettes

pour contrôler la douleur

Susan Hannah, B.A., B. Sc. H. Dr Lawrence Leung, M.D., B. Méd. chin., B. Sc. H., CMFC Elizabeth Dares-Dobbie, B. Sc., B. Éd., RD, M.-A.

ISBN : 978-2-89642-892-2

editionscaractere.com

9 782896 428922

080_EDC_Migraine_Couverture_F.indd 1

2014-01-17 10:40

MIGRAINE LE GUIDE COMPLET

LE MYSTÈRE ALZHEIMER Au hasard du quotidien ou sous le choc du diagnostic qui frappe un proche ou un ami, le terme maladie d’Alzheimer  suscite spontanément une multitude d’interrogations. Avec clarté et justesse, Marie Gendron apporte des réponses à ces questions. Elle livre de précieuses suggestions pour accompagner la personne atteinte en respectant sa dignité. Elle présente de riches témoignages attestant que les victimes de l’Alzheimer n’ont pas oublié le langage du cœur ni perdu le sens de l’humour. Surtout, cet ouvrage invite le lecteur à modifier son regard sur cette mystérieuse maladie. Marie Gendron, Les Éditions de l’Homme, 2015

La migraine est un fléau qui touche de nombreuses personnes et qui peut réellement leur gâcher la vie. Elle se manifeste pour des raisons différentes, et avec plus ou moins d’intensité selon les cas, mais il existe des solutions efficaces pour la combattre ou du moins en soulager nettement les symptômes. Ce livre vous présente des traitements possibles, médicamenteux ou naturels, et vous explique le rôle de l’alimentation dans la prise en charge des céphalées. On retrouve également dans cet ouvrage les clés pour comprendre les signes, les symptômes, les éléments déclencheurs, de l’information sur les traitements adaptés aux besoins de chacun, des explications sur le rôle primordial d’une alimentation équilibrée et  150 déli­ cieuses recettes, efficaces pour contrer les éléments déclencheurs de la migraine. Susan Hannah, Dr Lawrence Leung et Elizabeth Dares-Dobbie, Éditions Caractère TC media, 2014

magazinemieuxetre.ca

11


MIEUX S'INSPIRER AYURVEDA

LA RÉGÉNÉRESCENCE : un des 8 piliers de la médecine

Ayurvedique « Le premier secret d’une santé parfaite est que vous devez la choisir », écrit Deepak Chopra dans son livre Santé Parfaite (Perfect Health : The Complete Mind/ body Guide). Cet ouvrage est pour moi un livre-pilier qui explique les fondements de cette « médecine de conscience » qu’est l’Ayurveda. Dans ce livre, il explique également que le corps est fait pour se régénérer; il s’adapte et évolue : il est en changement perpétuel. Par exemple, il explique qu’après 3 semaines, notre peau s’est renouvelée. Après 5 semaines, l’intérieur du système digestif s’est aussi régénéré. Son collègue, le Dr Suhas Kshirsagar, ajoute même en suivant les sagesses des Vedas que le corps contient la même sagesse que celle qui gouverne toutes les lois de la nature. Le corps se régénère oui, mais pourvu que nous lui apportions quotidiennement ce dont il a besoin pour le faire. - Krystine St-Laurent

N

ous sommes souvent portés à essayer de trouver la chose qui changera notre vie du jour au lendemain; la pilule, le programme fitness, la nouvelle recette ou le produit qui apportera santé, vitalité, beauté, joie de vivre, etc. Pourtant, il n’y a pas de recette miracle et c’est bel et bien chacun de ces choix que nous faisons régulièrement de façon consciente qui influence notre état de bien-être. Soit; nos pensées, notre nourriture, nos produits de soins corporels, nos relations personnelles bref, tout influence notre état physique et mental.

Il faut constamment rechoisir ce qui nous fait du bien et le placer dans notre quotidien pour se créer un « rituel » bien-être : une routine qui sera adaptée à notre dosha* (constitution physique unique). Un des 8 piliers de l’Ayurveda se nomme Rasayana* qui signifie régénérescence en Sanskrit. Elle suggère un mode de vie sain, incluant une nutrition en grande partie à base de plantes, automassage avec des huiles herbales, méditation, yoga et activité physique modérée dans le but de cultiver joie et vitalité de façon soutenue. Il ne s’agit pas de changer ses habitudes du tout au tout, mais d’avancer, un pas à la fois, vers la culture d’une santé et vitalité au quotidien.

12

mieux être décembre 2015

Voici 7 trucs simples que j’utilise pour me créer un « rituel » bien-être. Le but est que vous puissiez explorer ce qui vous fait le plus grand bien et l’inclure dans votre rituel : • EXPRIMER SA GRATITUDE : en ouvrant les yeux, prendre conscience que c’est bel et bien une autre journée qui nous est donnée en cadeau. Compter ce pourquoi nous sommes heureux est une nourriture pour le cœur : la chaleur d’une douche, un verre d’eau citron, la chaleur du feu, un calin reçu, une musique inspirante, une huile essentielle qui nous fait du bien, un rayon de soleil, le son de la pluie et toutes les petites choses au quotidien que nous tenons, bien souvent, pour acquis. •R  ÉSERVER DU TEMPS POUR SOI : si nous ne créons pas l’espace dans notre horaire pour prendre soin de nous, personne ne le fera à notre place. 15 minutes le matin, 15 minutes le soir est un minimum. Puis plus on le fait, plus on y prend goût, et plus nous en ressentons les bienfaits et plus nous avons envie de recommencer. • METTRE LE HAMSTER RESPONSABLE DU BAVAR­ DAGE MENTAL AU CHÔMAGE : Prévoir un 15 minutes de méditation dans l’horaire de la journée, préférablement le matin, excellemment moment de planter l’intention de vivre une journée inspirante, et d’inspirer les autres. La méditation aide notre tête à faire une pause entre les rêves et la journée qui débute, ralentir le mental qui se met déjà en route pour nous diriger vers les « il faut que... ».


« LE PREMIER SECRET D’UNE SANTÉ PARFAITE EST QUE VOUS DEVEZ LA CHOISIR » - DEEPAK CHOPRA


• COMMENCER SA JOURNÉE EN STIMULANT SON FEU DIGESTIF : préparer une eau digestive ou plus simplement une eau chaude au citron avant de commencer la journée. Cela permet de faciliter le mouvement intestinal afin d’éliminer ce qui ne nous sert plus. • SE DISCIPLINER À DÉCROCHER : connecter avec la nature en prenant une marche par exemple dans un parc ou un endroit plus naturel où on peut sentir et ressentir les odeurs et la paix. Les sons, les odeurs et l’énergie de la nature sont nos meilleurs alliés pour nous enraciner et nous apaiser. • REMERCIER SON CORPS : pratiquer l’automassage avant d’aller au lit permet de se détendre, d’apaiser la turbulence et de stimuler le relâchement de l’ocytocine, appelée fréquemment l’hormone du bonheur et du bienêtre. Dans la routine Ayurvedique, l’automassage avec une huile herbale infusée* adaptée à son dosha est l’une des clés importantes pour cultiver sa vitalité. • PRENDRE LE TEMPS D’ÉCRIRE UN JOURNAL : y déposer ses émotions, ses intentions, prendre le temps de reconnecter avec ce qui se passe à l’intérieur de soi : se garder un temps pour écrire ce que l’on ressent, noter s’il y a des turbulences émotionnelles ou des inquiétudes. Nous pouvons aussi choisir l’option de faire la liste des choses que nous avons envie de faire, mais que nous faisons rarement, « faute de temps » (ou autres excuses), etc.

KRYSTINE ST-LAURENT Conférencière dynamique, auteure, chroniqueuse et spécialiste de la Santé + Vitalité+ Ayurveda, Krystine St Laurent est herboriste, aromathérapeute certifiée et créatrice de la gamme d’huiles Ayurvediques québécoises Inspirata Nature. Elle est également formatrice accrédité du programme Santé Parfaite-AyurvedicLifestyle du Chopra Center en Californie (Deepak Chopra). Elle fait partie de l’équipe de Santé Globale du Monastère des Augustines, à Québec. Ayant oeuvré comme infirmière dans plusieurs spécialités durant plus de 20 ans, puis dans le domaine pharmaceutique et de recherche clinique, elle simplifie de façon concrète ce que le corps a besoin pour maintenir une vitalité accessible à tous, adaptant les connaissances ancestrales utilisant les plantes et épices pour se soigner avec des plantes aromatiques que l’on retrouve facilement au Québec sous notre climat.

«

IL NE S’AGIT PAS DE CHANGER SES HABITUDES DU TOUT AU TOUT, MAIS D’AVANCER, UN PAS À LA FOIS, VERS LA CULTURE D’UNE SANTÉ ET VITALITÉ AU QUOTIDIEN.

«

MIEUX S'INSPIRER AYURVEDA

Quel que soit votre rythme de vie, il est important de faire consciemment l’espace dans votre horaire pour prendre soin de vous afin de recharger vos batteries. Chaque petite action effectuée sera une pierre ajoutée à votre fondation de mieux-être. Chaque choix est un pas de plus dans la direction du retour à l’équilibre. L’objectif est de garder une constance bonne Santé et bonne Vitalité !

Liens utiles : * Pour en savoir plus sur l’Ayurveda, les huiles herbales ayurvediques, les doshas, les plantes médicinales, les recettes d’eaux digestives et les détails de leurs bienfaits, vous pouvez visiter mon site : www.inspiratanature.com

Références : • Chopra, Deepak. Perfect Health: The Complete Mind/body Guide. New York : Harmony, 1991. Print. • Weil, Andrew. Spontaneous Healing:  How to Discover and Enhance Your Body's Natural Ability to Maintain and Heal Itself. N.p. : n.p., n.d. Print.

HUILES HERBALES INFUSÉES INSPIRÉES PAR LA NATURE • Huiles infusées biologiques • Huiles personnalisées Ayurvediques • Service de création personnalisé selon les besoins • Conférences • Consultations privées en personne ou à distance via skype ou téléphone • Ateliers Bien-être • Retraites Santé-Ayurveda • Journées de formation en entreprise INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTRE POUR RESTER BRANCHÉS SUR LES TRUCS SANTÉ-VITALITÉ & ÉVÉNEMENTS INSPIRANTS WWW.INSPIRATANATURE.COM FACEBOOK/INSPIRATA-NATURE-SANTÉ-VITALITÉ-AYURVEDA

14

mieux être décembre 2015


REJOGGEZ GENACOL OPTIMUM SOULAGE • LUBRIFIE • PROTÈGE • RÉGÉNÈRE

VOS ARTICULATONS

GENACOL OPTIMUM Aide à réduire la douleur aux articulations associée à l’arthrose et à l’ostéo- arthrite. Ce produit naturel de haute qualité contient quatre ingrédients naturels essentiels au maintien de la santé des articulations. Le COLLAGÈNE régénère les articulations, la GLUCOSAMINE lubrifie les articulations, le sulfate de CHONDROÏTINE aide à les protéger, tandis que le MSM favorise la synergie entre tous les ingrédients.

SAVEURÉE ! R AMÉLIO

RETROUVEZ LE PL AISIR www.genacol.com • 1 888 240-3002

FORMULE LIQUIDE


DU YOGA AUTREMENT !


MIEUX S'INSPIRER YOGA

Vous avez envie de ressentir les effets du yoga, mais vous n’avez pas la possibilité de bouger ? Pour cela, il y a les Mudras. C’est comme un yoga des doigts : de petits mouvements qui ont de grands effets. - Noémie Crépeau

S

meilleure santé. Ils ont parfois des effets très spécifiques et thérapeutiques. Certains Mudras libèrent les bronches, d’autres ont un effet sur l’asthme ou le rhume, et certains remédient aux problèmes de dos ou de digestion.

POURQUOI DES MUDRAS ?

Ce qui est aussi merveilleux avec les Mudras, c’est que leur pratique touche aussi notre esprit et notre être de manière plus globale et plus intime à la fois. Quelques-uns génèrent ou favorisent des états comme la compassion ou la stabilité intérieure.

i vous croyez ne pas les connaître, pensez à toutes ces photos de yoga et de méditation où l’on voit les doigts organisés en délicates postures. C’est l’image courante que l’on se fait des Mudras. Néanmoins, dans le Hatha Yoga, il y en a plus de vingt différents qui impliquent parfois les deux mains et d’autres fois certaines régions du corps.

Si aujourd’hui l’accent est mis très souvent sur les asanas dans les écoles de yoga, on peut approcher la pratique du yoga d’autres manières. Je pense toujours à cette expression de Iyengar (qui a fondé sa propre méthode) qui disait : « Ce n’est pas à vous de vous adapter au yoga, mais bien au yoga de s’adapter à vous ». Faire du yoga n’implique donc pas absolument de mettre son pied derrière sa tête ou de faire la chandelle, par exemple ! Certains moments d’une vie ou d’une journée rendent impossible l’implication de tout votre corps dans la pratique du yoga et donc l’enchainement de postures. Lorsque vous êtes moins mobile, plus fatigué ou que vous avez simplement envie de douceur, les Mudras deviennent incontournables pour cultiver les effets si bénéfiques du yoga. Par leur pratique, vous développez entre autres ces aptitudes : • Calmer vos pensées • Favoriser un état de paix • Faciliter les états d'attention et d'écoute • Développer la force intérieure • Favoriser la communication et l'expression Beaucoup d’inconforts dans la vie sont issus du manque de paix et de repos tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de soi. Réaliser des Mudras est donc une manière de cultiver le calme et de se revitaliser à tout endroit et à tout moment.

PRATICO-PRATIQUE Tout ce qui peut être dit ou écrit sur les Mudras n’aura de sens pour vous qu’à partir du moment où vous commencerez à ressentir l'effet de l'un d'entre eux. Chaque nouveau Mudra doit créer une forme d’écho, de résonnance pour que vous puissiez développer du plaisir. Voici quelques astuces pour faciliter la pratique d’un Mudra : • Ayez les doigts détendus. Cela vous permet aussi de vous relaxer de manière globale. • Portez votre attention sur vos mains. Restez détendu et sensible à votre respiration. Évitez de vous crisper. • Ressentez, ressentez, ressentez. C’est la clé d’un Mudra. C’est grâce à cela que l’on apprivoise, que l’on explore, que l’on découvre.

PRAN MUDRA (MUDRA DE LA VIE) Avec chacune de vos mains, rassemblez le bout de votre pouce, de votre annuaire et de votre auriculaire. Les autres doigts (majeur et index) sont allongés et détendus à la fois. Ce Mudra peut être utilisé au besoin, de 5 à 30 minutes par jour. Lorsqu’il est combiné à la douce et lente respiration, il stabilise et calme tel un solide ancrage, idéal pour répondre à toute forme de nervosité.

COMMENT ÇA MARCHE ?

Ses bienfaits :

Selon la tradition du yoga, on retrouve sur les doigts et dans les mains des points qui ont des effets sur le corps, stimulant certaines régions ou certains systèmes, glandulaire ou nerveux par exemple. C’est le même fondement que la réflexologie basée sur le principe voulant qu’une pression appliquée sur un point du pied, des mains ou des oreilles ait un impact ailleurs dans le corps. Chaque zone renvoie à une fonction physiologique ou à un organe du corps.

• Active la base du corps, source de force intérieure, en stimulant la région pelvienne

Ces petits gestes ont des bénéfices qui touchent le corps, lui donnant plus de vitalité et lui octroyant une

• Augmente la vitalité • Réduit la fatigue et la nervosité • Favorise la stabilité et une saine confiance en soi • Donne le courage de commencer quelque chose de nouveau • Rend l’esprit clair, structure les idées et les pensées

magazinemieuxetre.ca

17


HAKINI MUDRA (MUDRA QUI FAIT APPEL À HAKINI, DIEU DE L’ÉNERGIE DE L’ESPRIT) Rassemblez le bout de chaque doigt avec celui de son semblable (le pouce avec le pouce, etc.). Puis laissez un espace généreux entre le reste de vos deux mains. Ce mudra peut être pratiqué à tout instant avec de profondes respirations. Il peut être vraiment utile, entre autres, lorsque vous avez besoin de bonnes idées. Ses bienfaits : • Supporte la concentration pour de longues périodes et le travail mental (si vous êtes assis, ne croisez pas vos jambes quand vous le faites) • Améliore l’accès à la mémoire (hémisphère droit du cerveau) • Favorise la coopération entre l’hémisphère droit et l’hémisphère gauche du cerveau • Stimule et approfondit la respiration Ce mudra m’aide souvent lors de la réalisation de mes articles !

contreproductif, le stress inhibant les sensations subtiles. Il est important d’y aller petit à petit, de se laisser le temps d’apprivoiser un Mudra. Il y en a pour qui c’est plus facile, d’autres pour qui c’est plus long. Il n’y a pas de meilleur chemin ! On pourrait dire qu’il y a deux manières de les pratiquer : •S  e donner une discipline pour pratiquer un Mudra régulièrement afin de développer la qualité à laquelle elle renvoie. •P  rendre le temps de ressentir votre état et de faire le Mudra qui vous fait envie dans l’instant : vous répondez intuitivement à ce dont vous avez besoin. Ces deux techniques sont justes ! Avec le temps, vous ressentirez les effets des Mudras de plus en plus clairement : un changement d’état, les doigts qui picotent, de nouvelles sensations. Vous réaliserez que les mouvements de vos mains ont des effets sur votre personne qui peuvent contribuer à façonner qui vous êtes. Vous avez donc le choix d'investir un état plutôt qu'un autre ! Quelle liberté !

COMMENT LES UTILISER? Les Mudras sont délicats et demandent à notre esprit de l’être aussi. Tous nous invitent à investir les moments de pause d’une qualité soutenue : c’est l’occasion de calmer le rythme des pensées, de se concentrer en douceur, de faire silence. Ces moments nous permettent de nous recharger et de nous rééquilibrer. Ressentir les effets d’un Mudra prend généralement du temps. Être pressé de ressentir est souvent

18

mieux être décembre 2015

Découvrez Noémie sur Yogalavie.com. Pour rester au courant des retraites, des ateliers, des programmes de yoga et de méditation, abonnez-vous à la newsletter ! Atelier de Yoga en Profondeur (3h) : le dimanche 29 novembre et 20 décembre 2015 Retraite de Yoga et Randonnée en nature (Sutton) : 21 et 22 novembre 2015


Dormir toute la nuit est simple comme bonjour ! Le manque de sommeil est une source de stress et nuit à votre santé. SOMNI 8 restaure le rythme circadien naturel de votre corps en favorisant la génération de cellules nerveuses, les éléments de base de tout votre système nerveux mental et physique. Vous pouvez maintenant bien dormir en sachant que c’est une façon naturelle et sans dépendance d’obtenir les 8 heures de sommeil dont vous avez besoin. Disponible exclusivement dans les magasins d’aliments naturels ; visitez newrootsherbal.com/magasin

P r é v ention et Soi ns ® depui s 19 85 • Notre laboratoire accrédité ISO 17025 emploie 15 scientifiques : 3 PhD, 4 MSc, et 8 BSc • Tous nos produits sont sans OGM

newr oot sher bal @ NewRoot sH R B L new r oot sher bal.com


MIEUX S'INSPIRER COMMUNAUTÉ

Donnez un peu ET VOUS RECEVREZ BEAUCOUP On reconnaît une grande civilisation aux soins qu’elle porte aux nécessiteux. − Pearl S. Buck

Un proverbe chinois dit et je me permets de le citer : « Celui qui possède la santé est riche. » Je suis entièrement en accord avec ce dernier. D’ailleurs, le bénévolat fait partie intégrante des éléments de base dans ma vie comme étant une source de plaisir, de satisfaction et par le fait même de mieux-être. Je retrouve un sentiment de bien-être en aidant les autres. Actuellement, j’ai à faire face à la maladie dans ma vie puisqu’au moment de vous écrire ces quelques lignes, certains de mes proches en souffrent. Pourtant, j’ai trouvé une manière d’apporter du positif à travers celle-ci dans mon quotidien en acceptant d’y faire face tout en redonnant bénévolement de moi-même dans le milieu de la santé. Je m’implique pour la Fondation hospitalière de ma région et cela m’aide à trouver des outils, des solutions afin de trouver l’énergie nécessaire pour y faire face tout en me permettant de rencontrer des personnes qui vivent une situation similaire à la mienne. Je retire un sentiment d’accomplissement immense et les profits sont directement alloués à la santé de ma communauté. J’ai l’impression de contribuer au mieux-être des gens que j’aime et au-delà. Et vous, comment contribuez-vous personnellement à la santé de votre communauté ? Y avez-vous déjà pensé ? — Peggy Béland alias La Benevoliste

C

onnaissez-vous l’importance et le rôle de votre fondation hospitalière dans votre région ? Il est fort probable que non. De plus, personne ne désire fréquenter son hôpital et juste le fait de prononcer ce mot, cela nous donne une multitude de frissons qui traversent tout notre corps. Pourtant, nous avons tous à le faire à un moment ou à un autre de notre vie : pour une naissance, un petit accident et parfois pour un problème de santé plus grave. Ce n’est jamais pour nous, mais seulement pour les autres, jusqu’à ce que le destin nous frappe. Le rôle de la grande majorité des fondations hospitalières consiste à contribuer au soutien de leur milieu hospitalier tout en développement des technologies et des soins prodigués en rapport au mieux-être de leurs patients sur leur territoire. Souvent, c’est grâce à la fondation d’un hôpital qu’il est possible d’améliorer les soins et services prodigués aux patients en faisant l’acquisition d’équipements médicaux spécialisés et en développant la recherche.

20

mieux être décembre 2015

LE BÉNÉVOLAT ET LA SANTÉ EN CHIFFRES Nous pouvons dire que les organisations à but non lucratif qui œuvrent en ce sens sont un prolongement du système de santé. Dans un certain ordre d’idées, le système public de santé est responsable de rendre accessibles les traitements et les soins aux personnes malades et les organismes communautaires luttent contre l’exclusion sociale, travaillant ainsi pour la prévention en accompa­ gnant des milliers de personnes démunies et vulnérables. D’ailleurs, la population québécoise donne généreusement pour la santé, les hôpitaux et les services sociaux, soit près de 46 % de l’ensemble des dons, selon Statistique Canada en 2010. Au Québec, nous avons également l’association des Fondations d’établissements de santé du Québec qui est une belle ressource pour soutenir la santé de nos gens. Leur mission : unir les fondations du secteur de la santé et des services sociaux, représenter


MIEUX S'INSPIRER COMMUNAUTÉ

leurs intérêts, initier et encourager le maillage et favoriser une culture d’excellence, d’éthique et d’intégrité en gestion philanthropique. Plus de 123 fondations hospitalières sont membres de cette association. Les femmes sont-elles plus touchées par les causes reliant la santé ? Les femmes étaient, de façon générale, plus sujettes que les hommes à faire des dons à des orga­nismes de bienfaisance ou sans but lucratif (respectivement 86 % et 82 %). Des écarts plus importants apparaissaient lorsqu’on LE FAIT QUE VOUS s’intéressait à certains SOYEZ ACTIF types d’organismes ET ENGAGÉ DANS spécifiques. Par exemple, VOTRE COMMUNAUTÉ en 2010, 57 % des femmes PEUT AVOIR UN avaient effectué au moins IMPACT POSITIF un don à un organisme de SUR VOTRE santé, comparativement BIEN-ÊTRE PHYSIQUE, à 49 % des hommes. Les SOCIAL ET ÉMOTIONNEL. femmes étaient aussi plus susceptibles que les hommes d’avoir donné à des organismes qui œuvraient dans le secteur des services sociaux et aux hôpitaux. Étude de statistique Canada en 2010. Un dernier chiffre intéressant que je partage avec vous, 13 % ou 1,7 milliard de dollars ont été donnés à des orga­ nismes de santé, selon Statistique Canada, étude de 2013. On peut dire que les Québécois ont le cœur sur la main.

LE BÉNÉVOLAT ET VIEILLIR EN SANTÉ Serez-vous peut-être surpris d’apprendre que faire du bénévolat peut réellement avoir un rôle primordial sur le plan du vieillissement en santé. Le fait que vous soyez actif et engagé dans votre communauté peut avoir un impact positif sur votre bien-être physique, social et émotionnel. Du moins, plusieurs études récentes le prétendent. Une équipe de chercheurs de l’Université Carnegie Mellon (États-Unis) a fait une belle découverte : il y aurait un lien entre le bénévolat et une baisse de pression artérielle. Cette étude a été publiée dans la revue Psychology and aging. Ils ont fait répondre à un questionnaire 1164 adultes âgés de 51 à 91 ans sur leurs engagements bénévoles. Entre autres dans ce questionnaire, on prenait la tension artérielle des participants. Quatre ans après avoir répondu aux questionnaires (en 2010), les participants ont été examinés à nouveau. Ceux ayant consacré au moins 200 heures de bénévolat avaient 40 % de chances de moins d’avoir une tension artérielle élevée que ceux qui n’avaient pas pratiqué de bénévolat.

Les chercheurs ayant réalisé cette même étude révèlent également : « Nos recherches démontrent que le bénévolat pourrait être un moyen de réduire la tension artérielle tout en évitant de passer par les médicaments. » On savait déjà que l’un des avantages les plus connus du bénévolat est la création de liens avec les autres : des liens qui forment les bases d’amitiés qui renforcent le sens d’appartenance à la communauté, et qui élargissent le réseau de soutien déjà en place. Bref, un réseau de soutien solide améliore la perception qu’ont les gens d’eux-mêmes et de leur vie; il les prépare à mieux gérer leur stress et à réduire le risque de dépression selon Wilson & Musick, deux experts en la matière également. Globalement, le bénévolat apporte des bienfaits pour la santé en :

LE BÉNÉVOLAT POUR OPTIMISER SON MIEUX-ETRE

• Réduisant le taux de dépression

Pourquoi les gens pratiquant le bénévolat auraient-ils une meilleure tension artérielle ? Le docteur Rodlescia Sneed, professeur de psychologie à L’Université Carneggie Mellon, souligne ceci : « Avoir des relations sociales réduit le stress et augmente l’estime de soi. Deux facteurs déterminants pour lutter contre certaines pathologies. »

• Facilitant la gestion du stress et de l’anxiété

22

mieux être décembre 2015

• Diminuant la fréquence de maladies cardiaques • Abaissant la tension artérielle •F  avorisant le sentiment de bien-être et en augmentant la satisfaction globale à l’égard de la vie


COMMENT S’IMPLIQUER POUR SOUTENIR LA SANTÉ DE SA COMMUNAUTÉ ? Bien que l’intention primaire du bénévolat soit d’aider les autres en contribuant à la santé et à la vitalité des collectivités, comme vous le voyez, de plus en plus de recherches indiquent que le bénévolat peut être aussi avantageux pour vous. Si une cause vous touche et que vous souhaitez vous impliquer afin d’épauler des gens qui sont atteints d’une maladie, devenir bénévole peut être d’une grande utilité à la société. Beaucoup d’organismes offrent du soutien à ceux qui font face à la maladie. Vous pouvez consacrer quelques heures de votre temps, de façon régulière ou sporadique, et ainsi soutenir un organisme dans la réalisation de sa mission si essentielle. Selon vos intérêts, vos disponibilités et vos expériences, vous pouvez contribuer activement à plusieurs activités, et ce, partout au Québec !

MISSION

DE LA FONDATION HÔPITAL SAINT-EUSTACHE Être un partenaire de premier plan dans la réalisation de la mission de notre hôpital auprès de la population. Soutenir l’Hôpital de Saint-Eustache en permettant l’acquisition d’équipements de haute technologie n’étant pas financés par le MSSS.

Peggy Béland alias La Benevoliste Ayant travaillé et investi du temps dans différentes causes humanitaires à travers le Québec, elle a contribué à faire augmenter la visibilité, la notoriété et les dons de plusieurs d’entre elles. Elle est devenue au fil du temps une spécialiste créative et innovatrice du milieu des organismes à but non lucratif. Rédactrice pour le journal web www.vitalite-regionale. com et chroniqueuse radio à Planète au 104,9/102,1, elle désire améliorer la qualité de vie de l’ensemble de la société par l’action bénévole, l’entraide, de saines habitudes de vie et une vision optimiste. Elle s’est donné comme mission de faire passer le plus de gens possible à l’action bénévole. Elle est aussi la cofondatrice de la Fondation/organisme BeneLOVE et productrice du TéléDon. Elle embrasse les causes humanistes avec son cœur. Pour plus d’informations, pour vous inscrire à son Infolettre et pour rester connectés sur les trucs de La Benevoliste et les différents événements : • Atelier Bien-être : Prendre soin de soi et des autres. • Conférences. • Journée de formation en entreprises et organismes.

Faciliter la prestation de soins hospitaliers de première qualité dans notre région.

DEPUIS SES DÉBUTS JUSQU'EN 2015, ET GRÂCE À LA GÉNÉROSITÉ DE NOS DONATEURS, LA FHSE A OCTROYÉ PLUS DE 9,3 MILLIONS DE DOLLARS À L’HÔPITAL DE SAINT-EUSTACHE.

www.FONDATIONHOPITALSAINTEUSTACHE.com www.TELEDON.tv

www.labenevoliste.com  facebook.com/peggy.beland La Benevoliste est propulsé par Les Systèmes de traitement d’eau Eagle et Probaclac.

Références : Saisan, J., Smith, M. & Kemp, G. (2013). Volunteering and it's surprising benefits: Helping yourself while helping others. Help Guide. Consulté le 20 juin 2013. Wilson, j. & Musick, M. (2000). The effects of volunteering on the volunteer. Law and Contemporary Programs, 62 (4).

À NE PAS MANQUER 15 AVRIL 2016


NE LAISSEZ PAS

LA CULPABILITÉ MENER VOTRE VIE !


MIEUX PENSER RÉFLEXION

La culpabilité, quel ressenti pénible ! Ai-je fait assez pour l’autre ? Suis-je correct dans cette situation ? Dois-je m’oublier complètement si une personne proche de moi est malade ? Si je prends soin de moi, suis-je coupable, ingrat, insensible ? Que nous fassions affaire à la « culpabilité-émotion » qui ne dure que quelques minutes ou à la « culpabilité-sentiment » qui s’incruste et nous habite en permanence de façon sourde, nous avons intérêt à aller à sa rencontre pour l’apprivoiser et pour nous en servir à bon escient; sans quoi elle nous submergera, nous mènera par le bout du nez et nous fera faire n’importe quoi de notre vie ! - Marie Portelance

LA CULPABILITÉ, UNE ALLIÉE ? Malgré le malaise insupportable qu’elle peut susciter, nous avons intérêt à voir la culpabilité comme une alliée, car elle sert véritablement à quelque chose. Précisons d’abord qu’il existe une culpabilité toxique et une culpabilité saine. S’il est souhaitable de nous libérer de la première, la seconde est la gardienne de nos propres valeurs et de notre éthique personnelle et nous indique quand nous avons fait ou dit quelque chose qui nous place en désaccord avec nous-mêmes. Par exemple, si j’insulte mon conjoint lors d’une altercation avec lui et que je me sens coupable, cette culpabilité est tout à fait appropriée. En fonction de mon propre code moral et social, il en sera possiblement de même si je vole dans un magasin, si je mens à mon ami, si j’arrive en retard à un rendez-vous, si j’ignore systématiquement un proche malade… Le ressenti de ce type de culpabilité nous signale que nous avons fait une faute qui a causé du tort ou qui ne tient pas compte de nos valeurs face à l’autre et qu’il est nécessaire de changer notre comportement pour être en accord avec nous-mêmes et respectueux des autres. Ce qui apaise cette culpabilité saine, c’est de nous excuser et de réparer notre faute quand c’est possible.

FAUTE AVOUÉE À MOITIÉ PARDONNÉE Certaines personnes croient se rabaisser en s’excusant. Pourtant, cette démarche permet de nous libérer de notre culpabilité et de retrouver la paix intérieure parce qu’elle nous permet de retrouver l’harmonie avec nos valeurs. Deux conditions sont toutefois essentielles pour atteindre cet objectif : assumer complètement notre part de responsabilité et ne pas avoir d’attentes par rapport à l’autre. Des excuses efficaces devraient comporter les actions suivantes : Dire exactement pourquoi on s’excuse. « Je m’excuse pour hier », c’est trop vague. « Je m’excuse de ne pas avoir tenu ma promesse hier. » Écouter ce que l’autre a ressenti même si vous le savez déjà. Exprimer notre sensibilité face à ce que l’autre a vécu. « Je suis désolée de t’avoir déçu et je comprends que tu sois en colère. » Assumer totalement la responsabilité de notre comportement. Éviter les justifications telles que : « c’est parce que toi tu avais été désagréable avec moi dans la journée ». Proposer une réparation. L’écoute et la sensibilité sincère

peuvent servir de réparation. Parfois, si on a été dénigrant, on peut écrire un mot rehaussant l’estime de l’autre. Si on a brisé quelque chose, on le remplace. Cependant, s’excuser pour tout peut être un des symptômes d’une personne qui est aux prises avec une culpabilité toxique.

LA CULPABILITÉ TOXIQUE La culpabilité toxique est celle qui est démesurée et irré­ elle parce qu’elle s’applique à ce dont nous ne sommes pas responsables. La personne s’estime fautive à tort, par exemple, en se sentant coupable de gagner plus d’argent que ses frères, de faire garder son enfant, de ne pas avoir été présent lors du décès d’un parent, de s’amuser alors que d’autres travaillent, de prendre du repos ou de faire une activité récréative plutôt que de s’occuper une 7e journée de suite de son parent malade, etc. En réalité, quand nous ressentons ce type de culpabilité, c’est que nous avons la certitude d’être responsables du vécu, des besoins, des attentes et des limites des autres qu’ils soient réels ou imaginés. En effet, mes frères sont-ils nécessairement mal que je gagne plus d’argent qu’eux ? Comment savoir si mon parent a vraiment souffert que je ne sois pas là quand il est décédé ? Suis-je réellement responsable du sentiment de solitude de mon proche malade si je prends un peu de temps pour moi ? C’est trop souvent à partir de nos interprétations que nous nous ravageons l’intérieur.

ACCORDER UNE ATTENTION BIENVEILLANTE À NOTRE CULPABILITÉ EST LE PREMIER GESTE D’AMOUR DE SOI QU’ON PUISSE FAIRE POUR LA SOULAGER.

De plus, nous mêlons le fait d’être à l’origine d’un vécu désagréable pour l’autre avec le fait d’être responsable de ce vécu. Aussi, si je choisis de dire non à mon enfant qui me demande d’inviter un ami à coucher, je suis le déclencheur de sa tristesse et de sa déception, mais non le responsable. Si je choisis parfois de sortir avec ma copine au lieu de passer l’après-midi à l’hôpital avec mon parent hospitalisé, je suis peut-être le déclencheur de sa déception et de son ennui, mais je n’en suis pas le responsable.

magazinemieuxetre.ca

25


MIEUX PENSER RÉFLEXION

Le danger avec cette culpabilité est de nous occuper constamment du bien-être des autres en priorité en négligeant de tenir compte de nos besoins et de nos limites à nous. Nous devenons alors comme des marins dont la boussole indiquerait toujours une autre direction à prendre que celle où nous souhaitons véritablement aller. Notre vie devient systématiquement menée par notre culpabilité et non par nos besoins et nos désirs. En plus, ces manœuvres se font très fréquemment sans que nous en soyons conscients puisque la culpabilité prend plusieurs visages.

outrance…) pour ne pas faire face à son malaise de fond, celui de ne pas être aimé ou d’être exclu.

LES FACES CACHÉES DE LA CULPABILITÉ TOXIQUE

Pour ne pas ressentir la culpabilité, voici quelques comportements de défense que nous adoptons. En quoi vous reconnaissez-vous ?

Il n’est pas toujours évident de savoir qu’on se sent coupable. Étant donné que ressentir de la culpabilité est franchement désagréable, le psychisme s’organise pour éviter de la percevoir en utilisant différentes stratégies de défense contre elle. En consultant la liste des faces cachées de la culpabilité toxique, vous pourrez voir si vous vous reconnaissez dans ces stratagèmes psychiques. Ultimement, ressentir la culpabilité toxique est encore une fois un signal à utiliser positivement, car elle nous indique qu’un de nos besoins est insatisfait.

• Juger et culpabiliser les autres.

Comprenons que l’individu aux prises avec une culpabi­ lité malsaine a souvent été culpabilisé et responsabilisé des malaises des autres et il reste avec une peur profonde que son « imperfection » lui fasse perdre l’amour des êtres significatifs pour lui. Comme personne ne peut éviter d’être à l’origine de malaises chez les autres, il ressent une impuissance angoissante à l’idée de ne pas contrôler le bien-être de son entourage. Il développe donc une façon de se contrôler (perfectionnisme, négation de ses besoins...), de se punir de ses imperfections (jugement, autopunition, automutilation, sabotage…) ou de contrôler les autres (prise en charge, excuses à

À la lumière de cette explication, la culpabilité toxique agit donc comme un phare dans notre brouillard émotionnel en nous rappelant que nous utilisons tous ces stratagèmes psychiques au fond parce que nous avons besoin d’être rassurés à l’effet que nous sommes aimés et aimables tels que nous sommes, même si nous sommes imparfaits et impuissants à soulager ou à éviter la douleur de nos proches. Simple à dire, mais comment faire pour se dégager d’un fonctionnement ancré profondément en soi ?

• Ne supporter aucun reproche sans vous braquer et entrer dans une colère intense ou sans vous fermer le cœur et vous retirer dans le silence et le ressentiment. • Être perfectionniste • Posséder un sens excessif du devoir. • Être hyper responsable. • Vous accorder difficilement repos et plaisirs. • Ne poser aucune limite. • Ne pas exprimer vos besoins. • Être incapable de dire non. • Vous sentir à l’envers émotionnellement quand quelqu’un est mal autour de vous. • Prendre les autres en charge, à vouloir les sortir de leurs problèmes. • Vous excuser constamment. • Nier votre vécu ou vos besoins pour ne pas déclencher de malaises chez l’autre. • Avoir une difficulté marquée à ressentir vos besoins et vos limites dans votre vie relationnelle. • Avoir des fonctionnements de saboteur à l’égard de vos projets ou de vos relations. • Vous dénigrer à la moindre imperfection, dès que l’autre est mal, vous détruire de l’intérieur, voire vous automutiler ou manquer de respect pour votre corps ou même avoir des idées suicidaires. • Etc.

SE LIBÉRER DE LA CULPABILITÉ TOXIQUE L’ACCEPTATION BIENVEILLANTE Curieusement, la première étape pour se libérer de la culpabilité toxique est de l’accepter. En effet, lutter contre elle nous garde dans les fonctionnements défensifs énumérés dans le tableau ci-contre; alors que l’acceptation nous offre une nouvelle option, celle de prendre soin de notre zone de vulnérabilité. Accorder une attention bienveillante à notre culpabilité est le premier geste d’amour de soi qu’on puisse faire pour la soulager. Car c’est une fois qu’elle est reconnue

26

mieux être décembre 2015


qu’elle peut nous livrer son vrai message. Ce message n’est pas que nous ne sommes « pas corrects », mais que nous avons besoin de courage et de soutien pour nous libérer de la lourdeur de la responsabilité du bien-être des autres, que nous avons besoin de nous savoir aimés même si nos choix vont à l’encontre du contentement des autres, que nous avons besoin de paix intérieure face à nous-mêmes. STOPPER L’AUTO-CULPABILISATION « Je n’ai pas le droit de faire de la peine à ma famille. J’ai dû faire quelque chose de grave pour mériter ce qui m’arrive. J’aurais dû lui dire davantage de ne pas fumer, elle ne serait pas morte. » Le second geste d’amour de soi est de stopper le discours intérieur que nous alimentons à partir de notre imaginaire quand nous ressentons une culpabilité malsaine. Bien que ce soit difficile, il faut nous servir de notre intelligence rationnelle pour voir la réalité et non seulement ne pas croire ce discours, mais aussi, et surtout, l’arrêter. Le laisser se poursuivre c’est s’auto-culpabiliser et donc laisser croître ce qui nous fait du tort. FAIRE LE DEUIL DE NOTRE SURPUISSANCE Entretenir la culpabilité toxique, c’est en quelque sorte, comme le dit Thalmann dans son ouvrage Au diable la culpabilité !, nous croire surpuissants parce que capables de contrôler nous-mêmes, les autres et la vie afin que personne ne souffre autour de nous. C’est nous préserver de notre impuissance angoissante face à ce que nous réservent la vie et la relation aux autres. Faire le deuil de notre surpuissance, c’est d’une part faire face à notre imperfection d’humain et d’autre part, développer le courage de déplaire sans penser qu’on va se désagréger pour cause d’illégitimité si l’autre est mal avec nous.

S’ASSUMER ET LAISSER À L’AUTRE SA RESPONSABILITÉ En tant que personne aux prises avec de la culpabilité toxique, ce qui est le plus difficile pour moi est d’assumer la vraie personne que je suis et de laisser aux autres la responsabilité de leurs vécus et réactions tout en faisant face à ma peur de ne plus être digne de leur amour. Dire non à mes enfants, assumer mon besoin de faire certaines activités alors qu’un de mes proches a encore besoin de moi, faire de la peine à mes parents en n’assistant pas à une fête de famille, choisir de m’aérer régulièrement l’esprit si je suis un aidant naturel, etc. alors que je sais que je vais déranger l’autre, me demande plus de courage que d’accepter d’être ensevelie sous les attentes de tout le monde. Toutefois, choisir de me laisser mener par le sentiment de culpabilité, c’est choisir d’étouffer dans la prison que j’aurai moi-même érigée, c’est choisir de vivre la vie que les autres voudraient pour moi, c’est me diriger tout droit vers le mur des regrets et au bout du compte, en vouloir à tous ceux de qui j’ai porté le fardeau. Mais en vérité, à qui d’autre devrais-je en vouloir, qu’à moi-même ? Non merci ! Je ne veux pas de cette vie-là. Je préfère vivre libre d’être moi, sans oublier de tenir compte des autres, et profiter de ma vie !

Marie Portelance, TRA, Thérapeute en relation d’aideMD par l’ANDCMD. Directrice du Centre de relation d’aide de Montréal. www.cramformation.com

magazinemieuxetre.ca

27


Passionnés des

relations humaines

Marie Portelance, directrice | Colette Portelance, cofondatice La formation professionnelle en relation d’aide par l’Approche non directive créatrice (ANDC) de Colette Portelance permet de devenir un thérapeute qualifié et un spécialiste des relations humaines, tout en apprenant à développer une meilleure relation à soi-même et aux autres. Depuis au-delà de 25 ans, le Centre a la solide réputation d’avoir des exigences de formation très élevées. Soucieux de protéger le public, il est fondamental pour le CRAM de former des spécialistes compétents qui ont intégré dans leur propre vie les principes de la relation humaine saine, constructive, authentique et propulsive. Que vous soyez à la recherche d’une nouvelle carrière... Ou que vous désirez développer vos aptitudes relationnelles pour rehausser votre compétence dans votre profession actuelle... Ou encore, que vous ayez tout simplement le désir d’enrichir votre cheminement et d’améliorer vos relations… Vous pouvez faire confiance à l’équipe du CRAM.

Formation professionnelle en relation d’aide par l’ANDC |

3 ans de formation à temps partiel, pour un total de 1250 heures

|

Formation reconnue, déductible de vos impôts

|

Donne accès à une corporation professionnelle (CITRAC)

|

Accès exclusif au titre de TRA, Thérapeute en relation d’aideMD

INFORMATION ET INSCRIPTION 1030, rue Cherrier, bureau 205, Montréal (Québec) H2L 1H9 Tél. : 514-598-7758 | Sans frais : 1-877-598-7758 | CRAMformation.com Copyright 2015 © Centre de Relation d’aide de Montréal inc. CRAM, ANDC, APPROCHE NON-DIRECTIVE CRÉATRICE & PSY-AIDE sont des marques enregistrées. Tous droits réservés.


PROGRAMMATION À VENIR Conférences-ateliers

Conférences

De 19h00 à 21h00

19h30

Montréal 10 novembre 2015

De quel système relationnel êtes-vous prisonnier ? avec Colette Portelance, TRA

Aimer sans perdre sa liberté avec Yvan Phaneuf, TRA

Québec 3 décembre 2015 Se libérer du regard des autres avec Marie-Elaine Girard, TRA

Montréal 14 décembre 2015 Cultiver la joie au quotidien avec Suzanne Gravel, TRA

Bruxelles 5 novembre 2015

Séance d’information De 18h00 à 21h00

Montréal 3 novembre 2015

Service ANDC-Aide

Ateliers Paris 31 octobre - 1 novembre 2015 Bruxelles 7-8 novembre 2015 er

10 séances gratuites de thérapie Inscriptions : 514-598-7000 ou en ligne

Ma vie, mon chef d’oeuvre avec Colette Portelance, TRA

Montréal 28-29 novembre 2015 Vivre un deuil avec Louise Racine, TRA

Montréal | Gatineau | Québec | Paris

Livre suggéré


MIEUX PENSER BOITE À OUTILS

AVEZ-VOUS

PEUR

DE SOUFFRIR D’UNE MALADIE GRAVE ? Le premier conseil que je puisse vous donner pour avoir moins peur de la maladie est de considérer celle-ci comme un message de votre Dieu intérieur qui veut attirer votre attention sur une façon de penser qui vous fait mal. Plus la maladie est importante et douloureuse, plus la façon de penser, la croyance qui se cache derrière, vous fait mal au même degré au niveau de l’âme. Une maladie importante vous signale que cette façon de penser vous éloigne de votre plan de vie, de la raison pour laquelle vous vous êtes incarné. - Lise Bourbeau

E

n ayant une telle perception de la maladie, on ne la voit plus du tout de la même façon. Je suis d’accord qu’il est tout à fait normal et humain de ne pas aimer être malade. J’entends des gens me demander parfois: êtes-vous en train de me dire que je suis assez stupide pour me créer une telle maladie? Ça ne peut être vrai, je n’ai jamais voulu être malade.

Si vous êtes du genre à ne pas vouloir adhérer à cette vision de la maladie, sachez qu’aussi longtemps que vous croirez qu’elle vient de l’extérieur, vous serez dépendant d’une guérison qui vient de l’extérieur. Les médecins cons­ciencieux admettent que c’est toujours le corps qui se guérit, c’est pourquoi ils ne peuvent jamais promettre une guérison totale à aucun patient.

Cette réaction est normale, mais c’est encore une résistance de l’ego. Celui-ci est incapable d’accepter que nous puissions être responsables à 100 % de tout ce que nous créons. Il est donc convaincu que tout problème – physique ou émotionnel – vient de l’extérieur. Tant et aussi longtemps que nous entretenons cette façon de penser, la guérison véritable ne peut se produire. Certains croient être guéris d’une maladie quelconque pour ensuite se retrouver avec un autre problème de santé. Notre Dieu intérieur veut tellement nous aider que si nous ignorons un message, il revient avec un autre un peu plus important, car il ne veut que notre bonheur.

Cela explique pourquoi certaines personnes ne guérissent pas alors que, selon les statistiques de la médecine, elles auraient dû guérir après un certain laps de temps, un certain traitement ou une opération. D’un autre côté, nous voyons des personnes qui guérissent de maladies considérées incurables par la médecine. J’ai la chance de connaître de nombreux médecins qui adhèrent à l’idée de la grande puissance de la volonté humaine et à la possibilité de miracles. Ils me racontent souvent des incidents qui sont inexplicables scientifiquement.

30

mieux être décembre 2015

L’école que j’ai fondée enseigne une méthode de déco­ dage métaphysique pour les malaises et maladies qui


MIEUX PENSER BOITE À OUTILS

L’AMOUR DE SOI EST LE MEILLEUR MOYEN POUR GUÉRIR RAPIDEMENT DE PLUSIEURS MAUX, SURTOUT SI VOUS VOUS FAITES AIDER PAR DES SOINS PHYSIQUES EN MÊME TEMPS QUE VOUS FAITES CE TRAVAIL ÉMOTIONNEL ET MENTAL.

consiste à se poser plusieurs questions. Les réponses viennent donc de la personne et grâce à ces réponses, elle devient consciente de trois choses importantes : Un BESOIN important qu’elle ignore par manque d’amour pour elle-même; POURQUOI elle ignore ce besoin (peur et croyance entretenues); Ce que cette personne a BESOIN D’ACCEPTER pour arriver à ce qu’elle veut (cette étape amorce la guérison). Ce ne sont bien sûr pas les formateurs d’Écoute Ton Corps qui guérissent la cause métaphysique des maladies. Ce sont les personnes elles-mêmes quand elles se prennent en main et qu’elles arrivent à concrétiser la troisième étape. On peut donc en déduire que toute maladie est une expression de manque d’amour de soi. On sait que nous aimons les autres exactement de la même façon que nous nous aimons. Il se peut donc que vous pensiez que c’est votre manque d’amour et d’acceptation d’une autre personne qui cause votre maladie, parce que vous êtes conscient de beaucoup lui en vouloir. La réalité est toute autre. Tout ce que vous n’acceptez pas d’une autre personne, vous ne l’acceptez pas plus de vousmême. C’est la raison pour laquelle vous attirez  à vous des gens avec qui vous vivez des situations difficiles. Votre Dieu intérieur veut que vous en profitiez pour découvrir que vous avez besoin d’apprendre à vous aimer davantage. Pour ce faire, il vous faut en tout premier être capable d’admettre que vous êtes comme la personne que vous jugez. Ceci est très important, car pour faire le vrai travail, vous devez toujours le faire au niveau de l’ÊTRE et non au niveau du comportement. Par exemple, une personne peut être très brusque, impatiente, injuste envers vous, mais il se peut que vous ne la jugiez pas nécessairement de ces

32

mieux être décembre 2015

trois qualificatifs. Quand vous vous demandez « Je juge ou j’accuse cette personne d’ÊTRE quoi?  », la réponse pourrait être « Je la trouve irrespectueuse ». Vous venez ainsi de découvrir que vous ne voulez pas admettre que vous êtes irrespectueux au même degré avec les autres et avec vous-même, car vous n’acceptez pas cet aspect de vous-même. Vous vous aimerez véritablement quand vous serez capable de vous autoriser à être humain, c’est-à-dire à avoir des faiblesses, des défauts, des peurs, tout autant que des forces et des qualités. Vous saurez que vous vous acceptez quand vous arriverez à accepter une personne agissant ainsi même si vous n’êtes pas d’accord. Vous acceptez qu’elle soit humaine et ait encore des peurs. L’amour de soi est, selon moi, le meilleur moyen pour guérir rapidement de plusieurs maux, surtout si vous vous faites aider par des soins physiques en même temps que vous faites ce travail émotionnel et mental. Je souhaite qu’à l’avenir vous soyez capable d’accueillir une maladie en sachant qu’elle vous est utile et nécessaire pour accroître l’amour de vous-même.

Lise Bourbeau est la fondatrice de l’école Écoute Ton Corps et auteure de 24 livres. Elle a créé l’atelier ÊTRE BIEN qui se donne dans une vingtaine de villes ainsi qu’un programme de formation en relation d’aide. Visitez www.ecoutetoncorps.com pour plus de renseignements.


Devenez un professionnel METC® de la Relation d’aide Une formation en 3 phases créée par Lise Bourbeau et son équipe

Phase 1 - Être en rela�on avec soi Phase 2 - Être en rela�on avec les autres Phase 3 - Être en rela�on d �aide

(spécialisa�on en anima�on de groupe et/ou en individuel)

Un cheminement personnel et professionnel complet qui a pour objectif d’améliorer votre qualité de vie tout en vous permettant de devenir un professionnel compétent de la relation d'aide.

Téléchargez le dossier complet

Établissement d'enseignement reconnu par Revenu Québec et Accrédité par RHDSC (Ressources humaines et développement social Canada)

www.ecoutetoncorps.com/forma�on 514-875-1930 1 800 361-3834

PLUS DE

Être bien, ça s’apprend

30 ANS


VOTRE SANTÉ

GLOBALE

SOUS TOUTES SES DIMENSIONS

34

mieux être décembre 2015


MIEUX PENSER RÉFLEXION

Je suis née dans un monde controversé de maladies sur une planète appelée la Terre ! Entre deux grands-pères marginaux, prêtre et guérisseur chamane, j’ai été témoin de la profondeur de leurs pratiques et croyances, en même temps, de leurs malaises face à la différence de l’autre. De l’un, j’admirais et j’apprenais la prière et la foi, de l’autre, la potentialité et les mondes subtils. Cette controverse, je l’ai aussi rencontrée dans mon foyer. J’ai souffert en m’identifiant au rôle de la femme, ma mère, et j’étais en réaction face à l’homme, mon père. Je voulais être Moi, je cherchais mon identité. Dans mon pays d’origine, la controverse était à son apogée, une guerre civile s’est éclatée, familles et amis se détruisaient au nom de la différence… Tous, à la recherche de la guérison ! - Antoinette Layoun

UNE PERSPECTIVE DE LA SANTÉ GLOBALE Je désire vivre ma vie en pleine santé et rayonner la vie dans la paix et la joie… Et vous ? Je crois que nous avons tous une mission commune; vivre en santé et célébrer la vie ! C’est ce qui m’a amenée à me regarder afin de me guérir, car je désire vivre en santé. C’est ce qui m’a inspiré également à œuvrer pour la guérison en créant une approche globale, Approche Architecture Humaine (AAH), à développer la communication C.O.E.U.R. et à intégrer la pratique du Yoga Chi et médiation dans les enseignements pour l’harmonie corps-âme-esprit. La guérison de notre humanité débute par chacun de nous. En fait, nous sommes tous interalliés. Comme une goutte d’eau dans l’océan, la guérison de chacun a un impact sur notre entourage et sur toute notre humanité et la terre.

SOMMES-NOUS EN SANTÉ ? En regardant autour de nous, voir la condition de notre humanité; stress, éclatement familial, pauvreté, perte d’emploi, famine, guerre, réchauffement planétaire, ma­ladies, crime, dépression, suicide et crise financière, nous sommes tous touchés d’une façon directe ou indirecte. En fait, la situation sur la Terre reflète qui nous sommes individuellement. Sommes-nous malades ou en santé ? Dans un sens, notre monde extérieur est notre reflet. Avec un tel regard, nous reconnaissons que c’est essentiel de développer une nouvelle perspective face à la maladie et la santé.

magazinemieuxetre.ca

35


MIEUX PENSER RÉFLEXION

Avec une telle perspective, nous réalisons que la santé c’est d’être en harmonie au niveau physique, émotionnel, mental et relationnel. C’est important que nous nous ouvrions à développer ce regard expansif face à nousmêmes et notre vie pour atteindre l’équilibre dans la globalité de tout ce que nous sommes et vivre en santé.

APPRENDRE À SE CONNAITRE La connaissance de soi est un élément important pour vivre en santé. Si vous n’arrivez pas à identifier les sensations physiques telles que la soif, la faim, le sommeil, etc., vous ne pouvez pas vous occuper de vos besoins essentiels. Prenons un exemple, imaginez que vous ne pouvez pas identifier la sensation physique qui vous indique que votre corps doit libérer l’urine accumulée dans votre vessie, qu’arrivera-t-il ? Un déséquilibre important qui peut causer des conséquences sur le corps, par la rétention, ou sur votre environnement en déchargeant le contenu de votre vessie n’importe où et sans contenant. Vous êtes d’accord que dans les deux cas c’est néfaste ! La dualité et les controverses nous indiquent un déséquilibre. Si ce n’est pas écouté, ceci peut mener à une forme de maladie. Faisons un parallèle avec une condition physique. Par un manque d’oxygène par exemple, nous ressentons un déséquilibre par différents symptômes dans le corps. Si nous ne prenons pas soin de cette condition, ceci causera une maladie qui peut même anéantir la vie. En fait, chaque état de controverse; physique, émotionnel, mental ou relationnel, porte la potentialité de la santé ou de la maladie.

Maintenant, imaginez tous les états intérieurs qui vous habitent, tels vos émotions et sentiments, des sensations qui vous indiquent des besoins essentiels psychiques ! Si nous n’avons pas appris à nous connaitre, c’est difficile d’identifier le besoin en lien avec la sensation vécue pour s’occuper de notre santé émotionnelle, mentale et relationnelle. Le manque de connaissance de soi de son monde intérieur a également des effets sur le corps physique.

Je vous propose un petit exercice pour faire votre bilan de santé. En regardant les différentes dimensions de vous-même et de votre vie, quel est votre état de santé ? Sur une échelle de 1 à 10 (…10 maximum) notez votre état d’harmonie.

Pour visualiser le lien entre les états intérieurs et le corps physique, prenons un autre exemple. Vous observez que vous avez un niveau de stress et d’inquiétude qui peut être présent face aux situations de vie. Ce qui amène une réaction dans le corps physique. Si vous n’êtes pas à l’écoute, l’effet sur le corps augmentera en parallèle avec l’état émotionnel et mental. Ce qui peut avoir une conséquence sur votre système nerveux et votre condition physique, mais en plus, sur votre environnement et vos relations.

• La relation avec vous-même, aimez-vous inconditionnellement ? • Vous prenez soin de vous et vous vous honorez dans tout ce que vous êtes. • Vous écouter et respecter l’appel de votre cœur. • La condition physique de votre corps. • Aimez-vous votre corps ? • L’état de votre monde émotionnel • Votre état mental ainsi que vos pensées • Votre regard sur la vie • Vos croyances face à vous, les autres et la vie • Votre rapport à la réalisation de soi • Vos rapports aux autres • Votre relation amoureuse • Votre relation familiale • Vos relations professionnelles • Vos relations sociales • Vos projets de vie • Êtes-vous heureux ?

36

mieux être décembre 2015

LA GUÉRISON ET LA SANTÉ PSYCHIQUE ET PHYSIQUE

Même si vous fonctionnez bien dans la vie et que vous êtes un leader à un certain niveau, l’insécurité est subtile et se manifeste parfois par l’activisme et le contrôle. Vous êtes en déséquilibre et vous réagissez par l’exigence et la performance. Vous pouvez même aller jusqu’à vous vider et vous sentir exténué. L’état intérieur a besoin d’être identifié. En apprenant à vous connaitre, vous découvrez que vous êtes habité par une insécurité profonde qui se manifeste dans certaines situations ou conditions. Votre corps est votre baromètre qui vous indique l’état de stress sousjacent au niveau d’insécurité. En vous connaissant plus en profondeur, vous identifiez vos symptômes et vous développez des outils pour vous occuper de vous. Votre état intérieur se transformera de plus en plus et vous êtes de moins en moins affecté aveuglément par les situations extérieures. Vous identifiez comment l’activisme était inconsciemment pour fuir la souffrance de l’insécurité avec l’illusion d’être en contrôle.


magazinemieuxetre.ca

37


MIEUX PENSER RÉFLEXION

nous pouvons dire que l’émotion est une vibration maniLa connaissance de soi approfondie vous permet de rétablir festant l’état de l’âme et la pensée est une vibration l’harmonie en vous. Ce qui vous permet d’aller à la source, manifestant l’état de l’esprit. Et le corps, c’est l’habitat de comprendre votre histoire de vie qui a créé certains de vos nos dimensions subtiles, âme et esprit. Dans ce sens, nous mécanismes de survie qui entretiennent « la maladie  ». devons aborder la perspective Par la connaissance et l’accueil de la santé dans toutes nos de qui vous êtes, vous apprenez dimensions. Un état de malaà approfondir la relation avec die est une manifestation d’un vous. Vous réalisez que ce déséquilibre possible au niveau n’est pas le monde extérieur de l’âme (cœur- émotion) et qui peut changer votre état. C’EST LA CONNAISSANCE de l’esprit (pensée-mental) qui C’est la connaissance de la DE LA PERSONNE se manifeste dans la matière personne extraordinaire que EXTRAORDINAIRE QUE VOUS ÊTES, (corps physique). vous êtes, VOUS, qui peut vous VOUS, QUI PEUT VOUS GUIDER POUR guider pour être en santé et ÊTRE EN SANTÉ ET RAYONNER Quand nous vivons un état phyrayonner la vie dans la sécurité LA VIE DANS LA SÉCURITÉ sique, c’est important de faire de qui vous êtes! DE QUI VOUS ÊTES ! le bilan de santé de tout ce que

LA GUÉRISON ET LA SANTÉ RELATIONNELLE Tout ce que vous êtes; émotion, sentiments, pensées et condition physique ont un effet sur votre environnement et vos relations. Une personne qui souffre, elle n’est pas apte à être en relation harmonieuse avec les autres. Une souffrance physique est observable, nous pouvons comprendre et sympathiser. Mais une souffrance psychique est beaucoup plus difficile à identifier si la personne n’a pas développé une connaissance de soi. Un parent qui souffre inconsciemment dans un manque d’estime de soi par exemple, il peut avoir tendance à réagir à son propre enfant. La carence du besoin de reconnaissance a causé une forme de maladie, le manque d’estime de soi. Même s’il a de l’amour pour son enfant, s’il n’est pas dans la clarté de sa condition, son attitude avec son enfant va être le reflet de sa carence. La carence du besoin de reconnaissance se manifestera même d’autres relations comme la relation amoureuse, sociale et professionnelle. Tout état émotionnel est ressenti par le corps. En jetant un regard sur nos relations, ceci peut nous indiquer notre état de santé relationnelle. Toute relation nous reflète notre condition et état intérieurs. L’objectif dans nos relations ce n’est pas de souffrir, mais de guérir.

SE GUÉRIR, L’UNION CORPS-ÂME-ESPRIT Par l’écoute de soi, de notre corps et de notre monde émotionnel, nous devenons de plus en plus dans la conscience de la trinité que nous sommes, corps-âme-esprit. En apprenant l’écoute de soi et à nous découvrir dans toute notre complexité et notre magnificence, nous réalisons que nous avons toutes les données nécessaires pour nous indiquer notre état de santé. Nous sommes des êtres émotionnels. En perpétuelle interaction avec notre monde extérieur, nous vivons des états au niveau émotionnel, physique et mental. Une émotion émet, disons, une fréquence. Le cerveau l’identifie et émet une pensée qui peut être accompagnée simultanément par une réaction transmise par le corps. Dans certains enseignements spirituels, nous faisons référence au corps comme le temple de l’âme. En fait,

38

mieux être décembre 2015

nous sommes. Avoir une attitude d’amour et d’accueil face à nous-mêmes. Notre corps est notre baromètre, apprendre à l’écouter afin d’avoir accès à l’état de notre âme (cœur- émotion) et de notre esprit (pensée-mental), pour rétablir l’harmonie en nous.

UNE VISION D’UNE HUMANITÉ RAYONNANT LA SANTÉ La guérison est un état de conscience avant tout. Cons­ cience que nous sommes des êtres avec un bagage complexe et riche en même temps, que nous avons le potentiel d’être guérisseurs de nous-mêmes et de notre vie dans toutes les dimensions. Partageons une vision ensemble, visualisez avec moi un monde où la santé, la paix et l’harmonie sont rayonnantes dans toutes les dimensions de notre humanité. Ceci débute par chacun de nous. Je souhaite que vous fassiez partie de ce rêve… une goutte dans l’océan !

Antoinette Layoun, Conférencière, auteure du best-seller « Les dix clés de l’amour » et fondatrice du centre Universcité Antoinette Layoun. Créatrice de l’approche Architecture Humaine (AAH) et la communication C.O.E.U.R., thérapeute spécialisée dans la pleine conscience et le bien être psychocorpo-spirituel, yogacharya (maître en yoga) et ambassadrice mondiale pour la paix. Elle anime plusieurs cours, ateliers et guide dans des voyages initiatiques. Inscrivez-vous à notre infolettre, recevez un ebook gratuit tout en restant branchés sur des infos et événements uniques. • Conférences • Yoga Chi et Méditation • Cours et Ateliers • Consultations privées • Retraites et voyages initiatiques www.antoinettelayoun.org facebook.com/universciteantoinettelayoun


Voyager dans le monde

Voyager en soi

Voyages initiatiques avec Antoinette Layoun Ouvrez-vous à l’aventure et à la découverte pour créer votre propre légende personnelle ! Un voyage initiatique procure une transformation profonde… Une initiation en SOI ! • • • • • •

Une thématique unique pour chaque voyage Un accompagnement spécialisé avec Antoinette Rencontre préparatoire & rencontre au retour Ateliers et exercices thématiques exclusifs Méditation & marches méditatives Pratique du Yoga Chi, accessible à tous

Antoinette Layoun Auteure, conférencière, thérapeute, Maître en yoga

Ouvert à tous. Aucune expérience nécessaire.

Destination soleil

Février 2016

Places limitées - Réservez tôt !

Thématique du voyage : > Liberté & bonheur dans sa mission de vie Une semaine de rêve avec vous !

Aussi... À venir - Juillet 2016

LA FRANCE INITIATIQUE

• Vivre l’expérience de votre vie réalisée • S’aligner dans votre mission de vie • Intégrer des outils pour manifester vos rêves

> Pour plus d’informations

assistez à une de nos conférences Détails au www.antoinettelayoun.org

Visitez de hauts lieux sacrés, riches en légendes et en énergies

Cours

Yoga Chi & Méditation Bien plus que des postures... • Développe la zénitude au quotidien • Rééquilibre le corps et l’énergie

• Contribue à une bonne santé • Harmonise les émotions et les pensées

> Réservez votre place pour une initiation ! Conférences | Ateliers | Thérapie | YOGA | Méditation | Voyages initiatiques

450 473-7848

www.antoinettelayoun.org


MIEUX PENSER RÉFLEXION

40

mieux être décembre 2015


ÉCOUTER avec son coeur Être dans la compassion c’est être sensible à l’autre, c’est être présent à tout ce qu’il m’exprime, que ce soit de l’amour ou un appel à l’amour (souffrance). - Hélène Renaud et Michel-Jacques Bergeron

CONTOURNER LA SOUFFRANCE Lorsque l’autre est dans un appel à l’amour, nous avons tendance à réagir en l’interrompant par des interventions, comme nier, minimiser, banaliser ce qu’il vit, moraliser, juger sa façon de percevoir les événements, essayer de lui changer les idées, lui dire notre point de vue, essayer de le convaincre de penser autrement ou enquêter en posant des questions avant même d’avoir écouté et reconnu ce qu’il vit. Nous devons donc observer nos réactions qui nous empêchent d’écouter véritablement : • nos peurs de le voir souffrir (minimiser, banaliser...) ; • notre façon de percevoir ce qu’il vit (juger, ignorer son ressenti...) ; • notre volonté de tout régler pour lui (lui dire quoi faire...). Pourquoi agissons-nous ainsi ? Tout simplement parce que nous avons peur de voir et de ressentir la souffrance de l’autre, car elle nous renvoie à la nôtre. Nous croyons qu’en le détournant de sa souffrance, celle-ci partira d’elle-même ainsi que la nôtre. Alors que ce qui l’aiderait, c’est que nous nous arrêtions à ce qu’il vit et que nous soyons présents à lui pour l’écouter. Nous devons donc lâcher prise à nos peurs, mettre l’importance sur lui et l’écouter avec notre cœur pour qu’il se sente compris et qu’il puisse vivre l’émotion pour ainsi s’en libérer. Dans la compassion qui est échange et partage, celui qui n’est pas affecté est en général dans une bonne posture intérieure, c’est-à-dire qu’il est ouvert à donner et à émettre une compassion juste. La règle d’or est d’attendre que l’autre nous demande de l’aide afin que notre compassion ne soit pas destructrice ni pour l’un ni pour l’autre. La véritable compassion se fait sans effort. Il suffit de ne rien faire, d’être silencieux pour démontrer à l’autre qu’on est présent, là, avec lui.

Celui qui est disponible pour aider véritablement est patient et calme. Tout comme une coupole parabolique, il capte et retransmet à l’autre ce qu’il essaie de communiquer ce qui lui permettra de remonter à la source de ses difficultés. Lorsque l’autre ressent notre compassion, il voit que nous sommes liés à l’écoute de ce qu’il vit. Ainsi il peut se sentir en confiance. Avec discernement, nous ne devrions pas nous identifier à sa souffrance, mais plutôt à lui, à cet être qui est là devant nous, ne le voyant pas comme une victime, mais comme un être capable de trouver ses réponses et ses solutions.

BONNE POSTURE OU IMPOSTURE ? Lorsque nous n’avons pas une réelle compassion, nous entretenons une certaine victimisation tant chez l’autre qu’en nous. Nous nous déresponsabilisons et nous déresponsabilisons l’autre en surenchérissant ses justifications, ses doléances, ses plaintes, ses accusations et, souvent, en nous les appropriant; ce qui entretient en nous cet état de victimisation et empêche la guérison de part et d’autre. Aucun des deux ne trouve de chemin libérateur. Ce n’est pas de l’amour, c’est plutôt la confirmation de notre vulnérabilité et d’un état fataliste qui ferme toutes les portes. Il est fréquent de confondre la pitié et la véritable compassion. En général, ces « bonnes intentions » ont la prétention de vouloir aider. Elles peuvent davantage nuire qu’aider, car l’imposture crée cette confusion.

GUÉRISSEUR NON GUÉRI Dès que nous croyons connaître mieux que l’autre ce qui est bon pour lui, nous nous affublons de la fonction de guérisseur de son esprit tout en ayant l’intention de l’aider, alors que nous perdons de vue sa vraie force intérieure qui, elle, le guérirait vraiment. Si nous avions confiance en sa force, il ne nous viendrait pas à l’esprit de vouloir l’aider, car nous reconnaîtrions qu’elle est autant en lui qu’en nous. Dans un tel cas, je serais un guérisseur non guéri, qui utilise l’ego spirituel pour faussement diriger l’autre en lui indiquant

magazinemieuxetre.ca

41


ne nous concerne pas, ne nous appartient pas. N’oublions pas que si l’autre vient à nous pour nous parler de sa souffrance, il n’y a pas de hasard. Se peut-il que le message s’adresse à nous aussi ?

« ÊTRE » DANS L’ÉCOUTE

où se trouve la lumière, alors que je suis moi-même dans la noirceur. Cela peut se manifester lorsque celui qui veut aider usurpe la fonction de guide intérieur pour s’élever au-dessus de l’autre et lui donner des conseils. Il apporte ses réponses et ses solutions qui, la plupart du temps, ne sont pas justes puisqu’elles ne peuvent tenir compte de la réalité associée à ce problème. Il ne conseille qu’en fonction de ses propres expériences passées. Il fait cela avec une fausse humilité pour cacher son délire de grandiosité et mettre de l’avant ses propres croyances, évitant ainsi de faire son propre travail de guérison intérieure.

«

La véritable compassion se fait sans effort. Il suffit de ne rien faire, d’être silencieux pour démontrer à l’autre qu’on est présent, là, avec lui.

«

« FAIRE » DE L’ÉCOUTE Faire de l’écoute, c’est être présent physiquement, sans pour autant être présent intérieurement. C’est vouloir être là avec notre ego, absent à la présence qui nous habite. Nous essayons de démontrer notre bonté en faisant semblant d’écouter l’autre. Démontrer une fausse compassion, c’est avoir une attitude supérieure en étant condescendant et éprouver de la pitié envers l’autre, tout en croyant que ce qu’il nous raconte

Être dans l’écoute, c’est écouter l’autre avec une attitude d’égalité. L’écoute véritable, c’est l’écoute de la vérité de l’autre, sans interprétation. C’est écouter l’autre avec attention, sans interférer; là, nous allons être dans la vraie écoute et la vraie compassion. Si nous avons une attitude d’ouverture et que cela nous touche émotivement, c’est le repère pour nous indiquer que cela nous concerne aussi. À ce moment-là, nous n’aurons pas peur de ce qu’il nous reflète parce que nous serons dans la vraie écoute en contact avec la présence en nous et sa force pour nous soutenir. Par contre, si nous avons l’impression que ce que l’autre nous raconte ne nous concerne pas, parce que par peur inconsciente nous nous protégeons et nous nous refermons, c’est qu’il y a anguille sous roche. Il y a de fortes chances que la même situation se présente à nouveau, tant que nous n’aurons pas accepté de recevoir le message qui s’adressait aussi à nous, pour que nous soyons ensemble sur le chemin de l’Amour. Grâce à cette écoute véritable, l’in-signifiant disparaît et la complicité avec l’être devient signifiante. N’oublions pas que l'on ne guérit jamais seul !

Hélène Renaud et Michel-Jacques Bergeron sont pédagogues, auteurs, formateurs et spécialistes des relations. Grâce à leur expertise, ils agissent comme conférenciers lors de nombreux colloques et d’événements à caractère éducatif. Depuis vingt ans, ils transmettent leur enseignement au Québec, au Canada et en Europe. Ils sont coauteurs de sept formations, dont les formations : Comment devenir mon propre coach de vie intérieure et Couple-complice. Les Formations COMMEUNIQUE INC. Livres • Couple-guide, Couple-complice, Tomes 1 et 2 • Je me lève de Bonheur… après l’estime de soi, l’Estime de Nous • 8 Moyens efficaces pour réussir mon rôle de parent • Être parent, mode d’emploi Pour plus d’informations : www.commeunique.com 450-461-2401 renaudhelene@commeunique.com Tous droits réservés | Les formations COMMEUNIQUE INC

42

mieux être décembre 2015


magazinemieuxetre.ca

43


MIEUX PENSER RÉFLEXION

FAIRE FACE À LA MALADIE…

de l ’autre Oh que je suis maladroite… Je ne sais pas pour vous, mais j’ai de la difficulté à accueillir une personne proche qui m’annonce le pire. Je me sens tellement impuissante. Quoi d’autre que « je suis désolée. » Cela me semble insipide et pas très utile…

C

- Manon Blondin

’est d’autant plus difficile, car il y a un mécanisme de protection qui se met en place, consciemment ou pas. Comme l’être humain ne veut pas souffrir, il a l’habileté à minimiser la chose et faire comme si tout allait rapidement bien se passer. J’ai moi-même la tendance à devenir une motivatrice hors pair. Ici, c’est le respect de ce qui est et l’ouverture à l’autre et à son cheminement qui vous aidera à ne pas sombrer dans ce mécanisme naturel. Il est recommandé de suivre le rythme de la personne, car elle aura plusieurs stades à vivre avant d’accepter son état : choc, refus, colère, remise en question, tristesse, et j’en passe. Il faut donc être en état d’alerte et suivre le courant sans pour autant « embarquer » dans l’émotion de l’autre. Donc, être présent, mais assez détaché émotionnellement pour l’accompagner. Si toutefois, c’est trop difficile, il faut l’amener à consulter les bonnes ressources. Nous ne sommes pas obligés de les connaître, mais au moins, l’inviter à faire ses démarches pour qu’elle puisse trouver l’aide et le soutien appropriés.

IL EST RECOMMANDÉ DE SUIVRE LE RYTHME DE LA PERSONNE, CAR ELLE AURA PLUSIEURS STADES À VIVRE AVANT D’ACCEPTER SON ÉTAT : CHOC, REFUS, COLÈRE, REMISE EN QUESTION, TRISTESSE, ET J’EN PASSE.

Évidemment, c’est le rôle d’un professionnel qui peut faci­ lement réaliser ça. Ainsi, quand j’exerce ma profession de coach, cela m’est facile d’accompagner mes clients. Cela s’explique, entre autres, par mon expertise et aussi parce que je ne suis pas impliquée émotionnellement. Par

44

mieux être décembre 2015

contre, lorsque je suis auprès d’êtres chers, j’ai curieusement la manie d’ôter mes mécanismes professionnels et là, je suis comme je suis fondamentalement, une personne sensible aux personnes proches qui l’entourent. Donc, si je veux être plus efficace auprès de ceux que j’aime, je dois reprendre mes réflexes de coach et miser sur le recul et le détachement émotionnel. Cela me permettra de vivre ces moments plus « facilement  ». Cela ne veut pas dire de ne pas avoir d’émotions et ne pas les vivre sainement. Cela veut simplement signifier une certaine forme de détachement envers l’autre. Cela implique donc une forme de préparation avant d’aborder et d’accompagner l’autre. Plus facile à dire qu’à faire… surtout dans le domaine personnel. Ainsi, dans un monde idéal, si nous sommes en mesure d’apprendre la nouvelle avant que la personne nous l’annonce, cela nous donnera le temps d’accuser le choc, de passer et de vivre un ensemble d’émotions et de nous préparer lorsque la personne sera prête à nous communiquer la nouvelle. Ainsi disposé, il nous serait plus facile d’accompagner l’autre, de lui laisser des fenêtres d’opportunité pour exprimer ce qu’elle vit et l’aider à cheminer, à l’intérieur de nos propres limites. Malheureusement, cette préparation n’est pas toujours possible à faire. Souvent, la nouvelle tombe avec fracas et nous n’avons rien vu venir. Sans préparation, c’est le choc et toute la panoplie de réactions qui ne sont pas toujours efficaces envers cette personne; qui se retrouve à nous remonter le moral à notre place… Quoiqu’il s’agisse d’une autre réaction tout à fait normale, il y a un moyen simple de reprendre sa contenance rapi­ dement, et ce, en étant à l’écoute de sa PME (Physique, Mental, Émotionnel). Un truc facile, mais qui vous permettra de réagir dans un juste équilibre.


MIEUX PENSER RÉFLEXION

D’abord une bonne respiration en profondeur, au niveau envie de lui dire… cela s’appelle de l’authenticité et quand du ventre. On prend le temps d’inspirer et d’expirer. Et on prend soin de soi, on prend soin de l’autre. pendant que vous prenez consciemment cette respiration, Prendre soin de soi sera primordial pour bien supporter vous vous demandez « Comment je me sens tant du point l’autre dans sa démarche. Ne vous perdez pas dans ce de vue Physique, que Mental ou Émotionnel ? » Si l’un moment. Il importe de se donner du temps à soi pour vivre de ces aspects est fragilisé, ce que l’on a à vivre dans tous les donc si votre PME est ébranaspects de sa PME. N’hésitez lée, il serait sage de prendre pas non plus à chercher l’aide du recul en vous demandant et le soutien nécessaires. Vous ce dont vous avez besoin ici épuiser, aller au-delà de vos VOUS ÉPUISER, ALLER AU-DELÀ maintenant. limites, ne sera pas aidant pour DE VOS LIMITES, NE SERA PAS Si votre PME est atteinte, mais l’autre. Et si l’inconnu vous fait AIDANT POUR L’AUTRE. ET SI L’INCONNU que vous vous sentez la force peur, informez-vous. Ne vous VOUS FAIT PEUR, INFORMEZ-VOUS. d’accompagner l’autre, allez laissez pas envahir par vos NE VOUS LAISSEZ PAS dans ce sens. Et pourquoi émotions, soyez proactif. ENVAHIR PAR VOS ne pas amener l’autre à se Il en va de même pour l’autre. ÉMOTIONS, SOYEZ PROACTIF. connecter à sa PME et à ses Si vous voulez bien faire face à besoins ? la maladie de l’autre, ne prenez Toutefois, si votre PME est pas tout sur vos épaules. Laismise à rude épreuve et que sez l’autre vivre ce qu’il a à vivre vous jugez que vous allez et demandez-lui de vous indivous écrouler et que l’autre devra vous ressaisir, osez quer la façon dont elle a envie que vous l’aidiez à cheminer demander un temps d’arrêt et misez sur l’honnêteté. Cela à l’intérieur de ce moment. demeurera toujours la clé. D’abord, envers soi : puis-je ou Ensemble, vous trouverez les clés pour agir adéquatepas accompagner l’autre dans ce qu’elle traverse ? ment avec honnêteté, authenticité et respect de vos Ensuite viendra le courage de lui dire : lui dire que nous PME respectives. sommes là, lui dire que nous nous sentons impuissants ou maladroits, lui dire que nous n’avons pas les compéManon Blondin, tences pour l’accompagner et la référer au besoin, lui Coach d’affaires et conférencière manon@manonblondin.com parler ouvertement de ses limites, mais lui dire simple514 862-1879 ment, doucement et emphatiquement ce que votre cœur a www.manonblondin.com

46

mieux être décembre 2015


pardon

LE

ULTIME

à l’aube de la mort Certaines personnes sont atteintes de maladies chroniques qui les habitent toute une vie, d’autres, quant à elles, vivront une brève maladie avant le grand départ. Il existe différentes morts et nous connaitrons tous la nôtre. C’est une étape de la vie de laquelle nous ne pouvons échapper. - Josée Durocher

48

mieux être décembre 2015


MIEUX PENSER TÉMOIGNAGE

N

ous nous sommes questionnés au sujet du lien entre la mort et le pardon. Celle qui signe cet article ayant elle-même vu la mort de près l’hiver dernier, a sauté pieds joints sur le sujet pour parta­ ger avec vous, ces impressions, mais également les points de vue de trois spécialistes du sujet. TÉMOIGNAGE

« J’ai été transformée par cette mésaventure. Je croyais être une bonne personne avant la maladie et je suis deve­ nue encore meilleure grâce à elle. Comme Ferland, “Je ne vois plus la vie de la même manière…” Désormais, non seulement j’ai un cœur pour l’autre, mais j’en ai aussi un pour moi. Je n’accepte plus les relations compliquées dans ma vie. Je suis détachée, je pense. Oui, de plus en plus détachée. » J.D.

ACCOMPAGNANTE DE LA NAISSANCE À LA MORT Pour Ginette Forget, Doula et accompagnante, le fait de côtoyer la mort des autres lui a permis de s’éveiller. « Aujourd’hui, je suis une femme de plus en plus humaine. Et je ne crois pas qu’il y ait des choses à pardonner puisqu’il n’y a jamais eu d’offense, mais bien des maladresses… la question qui est de mise, je pense, est : “Avons-nous le cœur plus grand ouvert et accédons-nous enfin à l’essentiel ? Parce que, vous savez, les gens près de la mort sont tellement vivants !” Oui, ils le sont effectivement puisque l’essentiel, c’est tout ce qui leur reste. Des soins, un regard, un sourire, une main leur caressant la joue… cela peut paraitre peu, mais là est l’essentiel.

UN PERSONNEL ATTENTIF POUR UN ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISÉ Le personnel qui, dans différentes maisons (trop peu nombreuses encore) de soins palliatifs le savent bien eux. Ils font du mourant leur priorité. La famille et les amis peuvent dire leurs derniers adieux dans des cadres qui les rassurent et le permettent. Mourir à la maison est le souhait que beaucoup de gens font également et c’est pour cela que plusieurs, comme Ginette Forget, se dirigent vers l’accompagnement de fin de vie. Ces gens sont empreints d’amour à offrir et sont nourris par les partages et les témoignages des familles et des mourants eux-mêmes. Selon Isabelle Pitre, enseignante en accompagnement de fin de vie, les choses qui ont été expérimentées et refoulées veulent s’exprimer… Les mourants font face à eux-mêmes! Le plus grand pardon que les gens en fin de vie peuvent offrir c’est à eux qu’ils ont souvent à le donner. Se pardonner tous ces regrets qu’ils ont relativement à leur vie et à l’approche d’une fin inévitable.

avons l’élan de faire notre mea culpa aux autres. Mais j’ai vite compris que cela n’était pas toujours nécessaire ou réalisable. L’important est de s’offrir le pardon à soi afin d’avoir l’esprit libre pour un départ tranquille. » J.D. C’est toutefois Hélène Giroux, elle aussi accompagnatrice en fin de vie, qui apporte la notion des messages partagés par ces trois grandes aidantes. « La mort, tout comme la naissance est un évènement important de la vie et devrait se vivre dans l’amour. »

S’OFFRIR LE PARDON Qu’il soit question de maladie grave et dégénérative, de trépas soudains ou de lents départs, ceux qui restent derrière ont eux aussi le sentiment, ressentent le besoin d’obtenir le pardon et même de pardonner à ceux qui partent. Les non-dits, les querelles non réglées, etc., sont autant de raisons d’offrir le pardon à celle ou à celui qui est sur le dernier quai d’embarquement vers ailleurs. Indépendamment des croyances de chacun, le fait de faire la paix avant la mort apporte un réel sentiment de plénitude d’un côté comme de l’autre. Si les endeuillés n’ont pas pardonné ou ne se sont pas pardonnés parce qu’il leur était impossible d’être présents au moment de la mort, leur deuil sera encore plus difficile si le pardon est absent. Vivre un deuil compliqué comme notre chroniqueuse nous l’explique équivaut souvent à ajouter du temps au deuil en question. « Mon père est mort par suicide. J’avais 18 ans et je me souviens que 10 ans après, mes sentiments étaient encore mitigés. Non, je n’étais plus en état de choc comme au début, mais je n’avais pas encore résolu ce deuil qui me pesait. Je lui en voulais de m’avoir quitté ainsi… » Dans tout ce que nous vivons relativement à la mort, le pardon, s’il y a lieu, est véritablement essentiel. Qu’on l’accorde à l’autre ou à nous-mêmes, cette simple chose, parce qu’il est simple de pardonner, nous tran­sporte dans le moment présent et la véritable expérience qu’est la mort. Du point de vue des accompagnants, qu’il s’agisse de la famille ou de professionnels qui ont déjà assisté à la mort, ces moments très intimes qu’ils passent auprès du mourant relèvent d’une vérité absolue. Ils sont aussi, d’un côté spirituel, des plus sacrés et malgré le fait qu’il est difficile de voir quelqu’un partir, les gens sont normalement heureux d’avoir pu véritablement retrouver cette personne avant le trépas. Le pardon ultime à l’aube de la mort, qu’il soit offert de part et d’autre ou encore vers nous-mêmes est un baume qu’on ne peut expliquer avec des mots, mais que nous pouvons vivre avec douceur, bonheur et paix. C’est dans cette optique qu’il est plus facile de réaliser les mots de Ginette Forget qui ne parle pas d’offenses, mais bien de maladresses.

LE PARDON VERS SOI-MÊME « Souvent, et je l’ai vécu, un bilan de vie s’impose lorsque nous croyons mourir bientôt. Si, quand tout va bien, il n’est pas toujours facile de se responsabiliser et d’assumer nos maladresses, quand la vie souhaite nous quitter, nous

Josée Durocher, chroniqueuse www.lesvitamineuses.com

magazinemieuxetre.ca

49


MIEUX VIVRE DOSSIER

TOUT SIMPLEMENT Notre regard s’est habitué, lorsque survient une coupure, à voir le corps se guérir de lui-même. Les chairs se referment, parfois rapidement, et le processus d’autoguérison qui suit se met en branle. Après le temps requis à une saine guérison, il arrive souvent qu’aucune trace ne subsiste de la blessure. Il en va de même des os qui, fracturés, se soudent d’euxmêmes, qu’ils soient ou non remis en place. - Richard Lachapelle

E

t si notre corps réussissait à se guérir de lui-même lorsque d’autres maladies ou traumatismes survenaient ? Devant les signes de la nature, pourquoi le doute nous est-il tellement facile quant aux possibilités d’autoguérison ? S’agit-il de miracles ou bien le corps puise-t-il simplement dans des facultés qui lui sont millénaires ? Dans un livre paru il y a plus de trente ans, intitulé Auto guérison, Meir Schneider, né aveugle et toujours nonvoyant après cinq opérations aux yeux, rapporte des cas ou ses interventions ont permis de traiter des cas de cécité et d’autres allant jusqu’à la sclérose latérale amyotrophique, avec beaucoup de succès. Ayant recouvré, grâce à ces techniques, quatre-vingts pour cent de sa vue, sans l’apport de verres correcteurs, Meir Schneider en arrive à la conclusion que c’est dans le mouvement que réside le secret de la guérison. Il dirige aujourd’hui en Californie une école où il enseigne des méthodes d’autoguérison ; la School for Self Healing, où sont formés des thérapeutes qui n’ont d’autre but que d’apprendre et d’accompagner des gens à l’autoguérison. Nombreuses sont les expériences d’autoguérison qui ont mené au développement de méthodes et d’enseignements visant à populariser de nouvelles techniques.

50

mieux être décembre 2015

Martha Beck, psychologue réputée, propose de guérir ni plus ni moins que notre vie, à travers une méthode enseignée qu’elle explique dans son livre Trouvez votre voie dans un monde changeant, publié en 2014. Les nombreux exercices qu’elle prône pour développer nos capacités en ce sens sont accompagnés d’exemples parfois stupéfiants. L’auteure à succès, et collaboratrice d’Oprah Winfrey, nomme les adeptes de ces techniques en devenir des « guérisseurs découvreurs ». Ceux-ci doivent exercer, pratiquer, faire… mais pouvons-nous y arriver plus simplement ou sans effort ? Dans son livre L’effet Placébo, Danielle Fecteau cite plusieurs recherches appuyant l’autoguérison et démontrant diverses façons d’en lancer le processus. Outre le mouvement, mentionné par Meir Schneider et incluant diverses techniques de massage, Madame Fecteau a relevé des choses aussi variées que le simple fait d’avoir des attentes, une attitude et des émotions positives, un contexte de soins rassurants, la confiance dans le thérapeute et celle aussi importante dans le traitement. Parmi les résultats étudiés scientifiquement, quelques-uns peuvent être initiés par l’entourage comme l’intention bienveillante, autant celle d’un médecin chaleureux que celle d’un entourage aimant. Des centaines d’études rapportent les


MIEUX VIVRE DOSSIER

bienfaits curatifs reconnus par les effets d’actions spirituelles telles la prière, associée ou non à une religion. Plus ancienne que les saintes écritures, une autre technique apporte des résultats surprenants d’autoguérison, et pourtant, ses adeptes peuvent se limiter à ne faire rien d’autre que se reposer et s’hydrater... le jeûne ! À travers les millénaires, le corps humain a su s’adapter pour assurer sa survie. Les changements climatiques, catastrophes, prédateurs et les famines ont toujours représenté des défis de taille et le corps humain a su porter l’espèce jusqu’au 21e siècle en devant régulièrement faire face à la privation, au manque de nourriture. Celui-ci a survécu en développant le jeûne comme outil de régénération et de nettoyage allant même jusqu’à la guérison voire la prévention.

LE JEÛNE INTERMITTENT PERMET À L’ORGANISME DE RÉGÉNÉRER ET DE RÉACTIVER DES MÉCANISMES DE RÉPARATION CELLULAIRE EN SOMMEIL. C’EST AUSSI UNE FAÇON DE RALENTIR LES EFFETS DU TEMPS POUR VIVRE PLUS LONGTEMPS ET EN MEILLEURE SANTÉ. 

Les plus récentes études démontrent à quel point le corps s’est développé en ce sens. Les cellules portent ellesmêmes des techniques de régénération, passant d’un mode fonctionnel à un mode régénérateur lorsque des signaux associés au manque lui parviennent. Ainsi, lorsqu’une période de temps entre deux repas est trop prolongée ou que la quantité de nourriture ingérée devient trop petite pour suffire à une alimentation suffisante, les cellules tournent leur quête de nutriments vers l’intérieur et s’alimentent des déchets métaboliques, gras, excroissances, tumeurs, kystes, cellulite, œdème, foyers d’infection, caillots, dépôts calciques, tout tissu anormal ou déficient. Cette modification que connaît le corps et qui aide le rétablissement des organes en jeûne s’appelle autolyse. Le processus d’autolyse, également présent chez les animaux, non seulement assure un nettoyage corporel interne,mais devient aussi facteur d’autoguérison. Comment fonctionne le jeûne ? L’excellent film de Sylvie Gilman et Thierry Lestrade résume bien les études et expériences répertoriées jusqu’à présent. En ex-U.R.S.S., des études scientifiques portant sur 40 années de recherche ont permis de répertorier les résultats obtenus auprès de 10 000 jeûneurs. Ceux-ci sont stupéfiants. De nombreuses pathologies, tels le diabète, l’asthme, l’hypertension, les rhumatismes, les allergies, allant même jusqu’à la goutte et l’arthrite, environ les deux tiers des patients ont vu leurs symptômes disparaître. Les jeûnes de courte durée se déroulent très facilement

52

mieux être décembre 2015


pour les adeptes. Il faut cependant être avisé de diminutions vitaminiques pour les réserves de vitamines C, D, et E et de pertes musculaires lors de jeûnes de moyenne ou longue durées.

jeûne intermittent permet à l’organisme de régénérer et de réactiver des mécanismes de réparation cellulaire en sommeil. C’est aussi une façon de ralentir les effets du temps pour vivre plus longtemps et en meilleure santé. »

Le corps humain a besoin pour assurer son fonctionnement de glucose, de protéines et de lipides. Or, après vingt-quatre heures de jeûne, le stock de glucose s’épuise. Pour s’adapter à ce manque, le corps commence alors sa propre production de glucose à partir des protéines prises à même ses muscles. Cette phase ne dure pas plus de 2 à 4 jours et la dégradation protéique deviendra minime par la suite. Le corps ira puiser les ressources nécessaires à son fonctionnement à même ses réserves de lipides (gras) et créera un substitut au glucose, un carburant essentiel, appelé corps cétonique.

Évidemment, le jeûne se doit d’être supervisé par des professionnels. Au Québec, certaines maisons ou Centres de santé sont spécialisés dans la supervision de jeûneurs et accueillent bon an mal an des centaines de clients. Le personnel de surveillance composé de naturopathes spécialisés est présent de façon permanente et veille jour et nuit à la sécurité des jeûneurs.

Les premières recherches documentées proviennent du milieu de la psychiatrie. À Moscou, à l’hôpital Korsakov, Yuri Nikolaev a expérimenté le jeûne pendant quinze ans, avec lui aussi des résultats surprenants. Schizophrénie, dépression, phobies, troubles obsessionnels… plus de huit-mille patients sur lesquels des changements importants ont été répertoriés. Le pourcentage d’amélioration atteint 70 %. Six ans après, les suivis montrent que 50 % des patients se maintiennent. Autrefois détracteur du jeûne, le Dr Frédéric Saldmann publie en 2013 un livre intitulé Le meilleur médicament, c’est vous ! Encourageant les malades à prendre leur santé en mains, il y écrit concernant le jeûne : « Le

Alliant les dernières études sur les bienfaits de techniques méditatives, un des centres de jeûne offre même depuis 2015 un forfait jouxtant les bienfaits du jeûne à ceux de la méditation. Une recette assurée d’aider à mieux maîtriser et comprendre le déclenchement d’un processus d’autoguérison et à en juger par les commentaires obtenus par les participants interrogés, un ressourcement qui s’avère vraiment des plus bénéfiques.

Richard Lachapelle, Coach en méditation Val Santé valsante.qc.ca

magazinemieuxetre.ca

53


MIEUX VIVRE RÉFLEXION

Y a-t-il autre chose que les médicaments

POUR TRAITER

LA DÉPRESSION ET LE STRESS ? En 2010, les Québécois consommaient 36 % des antidépresseurs au pays, alors qu’ils représentaient 23 % de la population. Également, en 2013, pour les gens qui avaient une assurance médicament auprès de la RAMQ (ce qui représente à peu près la moitié de la population), le pourcentage de personnes qui prenait un antidépresseur était de 13,7 %, soit presque une personne sur 7. - Dr Martin Moisan

U

n nombre croissant de gens prennent donc ces médicaments. Mais de quoi cela est-il le reflet ? Au niveau individuel et collectif, peut-on faire quelque chose pour renverser ce phénomène ? Ces questions ne sont pas simples à répondre, mais il est à tout le moins souhaitable de mieux cerner les indications des antidépresseurs et de mieux percevoir l'éventail d'options thérapeutiques disponibles pour le traitement des symptômes dépressifs et d'anxiété. Des études indiquent que les antidépresseurs ont une certaine efficacité lors de symptômes dépressifs avec des idées suicidaires. Mais lorsque ces dernières ne sont pas présentes, d'autres études démontrent que les antidépresseurs ne sont pas plus efficaces que le placebo ou sont à peine supérieurs. Pourrait-on alors choisir une autre approche thérapeutique que les médicaments pour traiter la tristesse, le désespoir, le manque de motivation, la perte de plaisir, la difficulté à se concentrer et l'irritabilité ? La réponse est oui, car des études scientifiques mentionnent que la psychologie est généralement plus efficace que les antidépresseurs dans le traitement de la dépression et de l'anxiété. Également, il a été démontré que l'acupuncture peut aider à diminuer le stress et les symptômes dépressifs. Ces deux approches thérapeutiques (psychologie et acupuncture) sont donc des alternatives à considérer si l'on veut éviter l'approche médicamenteuse.

thérapeutiques?  N'y aurait-il pas là un oubli de taille, autant du côté médical que du côté de la population ? L'oubli dont il est question ici, c'est celui de la composante émotive de l'être humain. Cela signifie que derrière les symptômes psychologiques, il peut y avoir des émotions (tristesse, colère, sentiments d'abandon, honte, culpabilité...) et des peurs que l'on aurait avantage à considérer pour aller vers un plus grand soulagement de ses ma­laises. De là, l'importance d'encourager une ouverture aux approches complémentaires, telles la psychologie et l'acupuncture, qui ont le potentiel d'amener la personne vers la cause émotive de ses symptômes. Par conséquent, le fait de considérer davantage les émotions pourrait favoriser la diminution de la surconsommation d'antidépresseurs et d'anxiolytiques. Cela demande cependant de se responsabiliser davantage et de compter d'abord sur soi-même, au lieu de seulement s'appuyer sur un apport extérieur (médicament). Ne serait-on pas plus gagnant d'agir ainsi, autant sur le plan individuel que collectif ?

De plus, aux États-Unis, des études démontrent que le yoga peut aussi apporter une diminution des symptômes dépressifs et de l'anxiété. Cela signifie que des exercices réguliers de respiration et de méditation sont susceptibles d'apporter un mieux-être sur le plan psychologique.

Dr Martin Moisan, Médecin généraliste et conférencier. Également auteur du livre « Réunir, pour mieux soigner ! ... et pour mieux se soigner ! ».

Mais pourquoi peut-il être plus facile de s'en remettre aux antidépresseurs plutôt que d'aller vers d'autres approches

Pour plus d’information, voir le site web suivant : www.martinmoisan.com

54

mieux être décembre 2015


MIGRAINES, MAUX DE TÊTE

et acupuncture


MIEUX VIVRE ACUPUNCTURE

De plus en plus de personnes souffrent de migraines et ne savent pas comment elles sont apparues, ni comment s’en débarrasser. Ce problème est imprévisible et condamne la personne au repos forcé pendant un temps indéterminé. La médication peut dépanner lorsque la migraine arrive, ce qui est d’un grand secours, mais malheureusement, rares sont les personnes qui peuvent dire « adieu migraine » avec un comprimé ! - Mylène Garon-Labrecque

LA MIGRAINE ET LES MAUX DE TÊTE La migraine est un mal de tête qui n’est pas ordinaire. Certaines caractéristiques nous permettent de l’identifier clairement. La douleur sera souvent ressentie d’un seul côté de la tête, au niveau de la tempe ou de l’œil et peut se manifester par un élancement aigu accompagné de pulsations. La personne peut sentir son arrivée par l’altération de la vision (perte de vision, points lumineux, etc.). Dans les cas plus intenses, il peut même y avoir des nausées et des vomissements. La personne qui en souffre peut être invalide jusqu’à 72 heures. Entre eux, les maux de tête sont bien différents selon l’endroit de leur apparition. Il est important de les différencier en médecine traditionnelle chinoise. Par exemple, un mal de tête qui est situé sur la région du front vient souvent de la rate et de l’estomac. Il peut donc être associé à une réaction allergique à certains aliments ou une difficulté à digérer certaines choses. Un mal de tête qui pulse sur les tempes sera souvent associé au foie et à la vésicule biliaire. En acupuncture, les maux de tête sont traités en fonction des symptômes ressentis. Les causes ne sont pas clairement identifiées, mais certains facteurs influencent la fréquence d’apparition comme l’alimentation, le stress, les émotions et l’activité physique. Aussi, les personnes dont les parents ont souffert de migraines sont plus à risque d’en développer.

L’ACUPUNCTURE, MÉDECINE TRADITIONNELLE CHINOISE En médecine traditionnelle chinoise, la migraine est perçue de façon différente. Dans la majorité des cas, l’organe directement impliqué est le Foie. Le foie est responsable de la libre circulation du Qi (énergie) dans le corps et lorsqu’il est congestionné, l’énergie ne peut circuler adéquatement. Il se produit donc un ralentissement qui se transformera en chaleur, soit en énergie Yang. Ce ralentissement peut être causé par plusieurs facteurs comme les aliments épicés et gras, le café, le stress et les émotions, le manque de sommeil, etc.

Ce qui se produit est simple ; l’énergie bloquée surchauffe dans le foie et sort sous pression périodiquement et monte dans le corps. Cette énergie Yang monte à la tête provoquant ainsi des douleurs (dos, cou, tempes, yeux...) souvent accompagnées par des troubles de vision, des sensations de chaleur et de soif, des transpirations et un teint rouge. Le Yin et le Yang sont normalement en cons­ tant équilibre dans le corps. Pour que le Yang deviennent en excès dans le corps, il doit inévitablement y avoir un Yin qui est déficient. La Rate peut subir l’excès du Qi du foie qui provoquera des nausées et des vomissements. Le foie étant aussi le premier organe responsable des muscles et tendons du corps pourrait être aussi impliqué dans les maux de tête dus aux tensions situées dans le dos, les épaules et le cou.

LE TRAITEMENT En acupuncture, le traitement consiste à stimuler certains points sur le corps à l’aide de fines aiguilles afin que l’énergie du foie circule harmonieusement et rééquilibrer le Yang qui est en excès par rapport au Yin. On attaque le problème à la source afin de limiter les risques de récidives. Le choix des points est basé sur une bonne évaluation du problème. Peut-être pourra-t-on finalement dire « adieu migraine » ? Mylène Garon-Labrecque évolue dans le domaine de la santé depuis 2002. Après avoir travaillé comme préposée aux bénéficiaires et comme thérapeute en réadaptation physique, elle a poursuivi son chemin en acupuncture. C’est depuis 2008 qu’elle est acupuncteure et travaille dans le quartier de Sainte-Rose à Laval.

Pour plus d’informations, visitez le www.acupuncture-laval.com Clinique d’acupuncture Mylène Garon-Labrecque 144 boul. Curé-Labelle, Sainte-Rose, Laval, H7L 2Z4 (514) 686-7346

magazinemieuxetre.ca

57


Être en santé, CELA VEUT DIRE QUOI ?


MIEUX VIVRE BOITE À OUTILS

e poser la question amène plusieurs interrogations et à différents niveaux.

On pensera à dresser un bilan succinct de son état physique et mental comme on devrait tous le faire, de façon régulière. Dans ma pratique et dans mon dernier article, je reviens toujours sur la notion d’équilibre, qui est primordiale, et je souligne invariablement que l’équilibre nait de l’union du corps et de l’esprit. Ce concept d’équilibre est donc relié à la fois au physique et au mental. Donc, comment vous sentez-vous ?

La première des choses est avant tout de s’arrêter, se poser. En interrompant volontairement le mouvement, la machine, le hamster, ou appelez-le comme vous voulez, on crée une bulle qui nous reconnecte avec l’essentiel, SOI-MÊME. N’est-ce pas LA base pour être en santé ? Comment comprendre ce qui ne va pas, comment poser des actions, si on ne prend pas le temps d’étudier et d’écouter ce que notre corps a à nous dire ? Le deuxième pas à effectuer est au niveau du ressenti dans son corps et dans sa tête. Y a-t-il de la douleur, de la fatigue, des problèmes de digestion, de la constipation ou encore un mal-être, de l’anxiété, des palpitations, des phobies, de la colère, de la tristesse, du découragement ? Je ne parle pas d’être hypocondriaque et d’être à l’affut du moindre symptôme, pensée, malaise... Je parle d’être dans le moment présent.

La vie et la Nature sont merveilleusement bien faites, ce fameux équilibre existe partout et nous confirme cette prédisposition naturelle, le yin et le yang, le jour et la nuit, le lumineux et le sombre, l’amour et la haine, l’homme et la femme, la paix et la guerre, le vide et le plein, la tris­ tesse et la joie, l’eau et le feu, le dur et le mou, le conscient et l’inconscient, le sucré et le salé, le chaud et le froid...

«

Comment comprendre ce qui ne va pas, comment poser des actions, si on ne prend pas le temps d’étudier et d’écouter ce que notre corps a à nous dire ?

«

S

Le constat fondamental de cet état, c’est la notion qui en résulte : l’harmonie. Entre cette dualité ou on pourrait dire aussi cette coexistence, il y a l’équilibre qui permet de ne pas faire l’un sans l’autre, de pouvoir reconnaître autant l’un que l’autre, sans qu’il y en est un meilleur que l’autre, ou plus important. On dit souvent que pour reconnaître la lumière, il faut avoir connu aussi le sombre afin de pouvoir expérimenter et retenir le meilleur des deux et créer LE juste milieu. C’est pourquoi, si je reprends la question posée : être en santé, cela veut dire quoi ? Je vous parlerai de ces mots cités dans cet article, qui ont à la fois une vibration et un sens profond :

Je parle de connexion avec LA machine la plus complexe au monde, je parle de cette enveloppe unique et protectrice qu’est notre peau et notre organisme, sans oublier tous ces fameux outils internes, sans qui nous ne pourrions vivre.

Équilibre, physique, mental, ressenti, arrêt, soi, moment présent, conscience, connexion, simplicité, harmonie.

Nous oublions malheureusement que nous n’avons qu’un corps, et en prenons conscience quand il se détériore et qu’il se rebelle, en nous envoyant des signaux de détresse (acidité, inflammation, intolérance, allergie, douleurs, cholestérol, obésité, diabète, cancers...)

L’essentiel de cet exercice d’autoguidage, c’est avant tout de créer le meilleur en vous et sur vous, à l’intérieur comme à l’extérieur.

En tant que naturopathe, mais aussi en tant que femme, épouse et mère, je prône la santé, car je veux ajouter de la vie à mes années et profiter des petits bonheurs simples avec ceux que j’aime. Et pour moi, cela passe inéluctablement par la simplicité en tout.

Je vous invite à explorer et méditer sur ces mots inspirants. Il y en aura sûrement quelques-uns qui vont vous interpeller, vous déstabiliser ou vous rebuter.

D’avoir des outils, des fils conducteurs à utiliser, à suivre pour faire des choix pour vous et qui vous parlent. Bonne exploration sur la carte toujours en constante évolution, de votre santé et de votre vie ! Le capitaine du bateau, c’est VOUS !

Et je ne dis pas que c’est facile, chaque jour est différent, chaque action amène une réaction, et pas forcément celle escomptée ! Par contre, j’ai appris avec ce temps si précieux et l’expérience, que ma santé démarre avec moi, dépend aussi de moi et que si je veux être en santé, il faut que ce soit facile et applicable dans ma vie professionnelle et ma vie de tous les jours. Et on sait tous qu’avec nos agendas, les enfants, la maison, les lunchs... c’est déjà pas mal compliqué ! Il faut donc contrebalancer cet état. Notre organisme aussi est très complexe et lui aussi a un besoin vital d’équilibre et donc de simplicité.

Suivez Karine Verpillot, Présidente Coach en alimentation, praticienne en gestion du poids, naturopathe, conférencière, chroniqueuse vimeo.com/121610626 vimeo.com/129245144 www.csante.ca Facebook / Instagram / Twitter magazinemieuxetre.ca

59


MIEUX VIVRE AROMATHÉRAPIE

UN BOUQUET… Apprendre que l’on souffre d’une maladie, quelle qu’elle soit nous oblige à nous remettre en question sur plusieurs facettes de notre vie. Les impacts ne se reflètent pas seulement sur nous, mais également dans notre entourage immédiat et même dans notre vie professionnelle. Pour mettre un petit baume sur une telle annonce, je vous suggère un de mes plus beaux bouquets, un bouquet de plusieurs essences, et je parle bien sûr de ces précieuses huiles essentielles. - Mélanie Routhier

LE CHOC Apprendre que l’on souffre d’une maladie, c’est d’abord et avant tout un énorme choc émotif. L’huile essentielle par excellence pour vous aider à absorber le choc, dissiper l’anxiété et calmer votre système nerveux est la camomille noble ou romaine (Chamaemelum nobile). La meilleure façon de l’utiliser dans ce cas est de la respirer (voie olfactive). Si vous possédez un diffuseur, respectez la marche à suivre du fabricant pour la diffusion. Sinon, ne vous privez surtout pas et allez-y en respirant directement du flacon d’huile essentielle. Vous pouvez également joindre l’utile à l’agréable en appliquant quelques gouttes de camomille sur votre plexus solaire ou l’intérieur de vos poignets, massez et respirez profondément.

LA COLÈRE Une fois le choc passé vient le sentiment de la colère. Pourquoi moi? Qu’ai-je fait pour mériter cela? La vie est injuste! Dans ce cas précis, la marjolaine à coquille (Origanum majonara) est tout indiquée. Attention de ne pas confondre avec l’origan compact (Origanum compactum). Malgré le fait qu’elles soient toutes deux de la même famille, elles n’agissent pas de la même façon. À utiliser toujours en diffusion à large spectre. Comme pour la camomille romaine vous pouvez respirer directement du flacon chaque fois que vous sentez la colère monter en vous. Pour un sentiment de bien-être plus intense, masser le 4e chakra (votre colonne vertébrale au niveau du cœur) avec quelques gouttes de marjolaine. Son ouverture

60

mieux être décembre 2015

permet de lutter contre la tendance à l’agressivité, à la haine, au ressentiment.

ÊTRE D’ATTAQUE ET PRÊT À FAIRE FACE Pour être d’attaque et faire face à votre maladie, il faudra prendre soin de vous. L’activité physique, le sommeil et votre alimentation seront inévitablement vos alliés. Pour un sommeil des plus réparateurs, je vous suggère l’huile essentielle de lavande vraie (lavandula angustifolia). Sa parfaite innocuité et son excellente tolérance, alliée à son efficacité sans ombre, ont très certainement contribué au rôle primordial qu’elle occupe dans toute pharmacie aromatique. Le nombre étendu d’indications traitées par cette huile essentielle la place comme une panacée universelle. Elle régule le système nerveux, calme l’excitabilité mentale, lutte contre les spasmes et décontracte la cuirasse musculaire. Le néroli (Citrus aurantium, fleurs) est une huile essentielle rare et chère, avant tout recherchée et appréciée pour son inimitable parfum de fleurs d’oranger. Elle a une action profonde, tonique et antistress. Le néroli redonne vitalité et confiance en soi, apaise les angoisses et les peurs. Utilisez-les en bain de fin de soirée, en diffusion dans votre chambre à coucher, et ne négligez pas l’effet d’un bon massage.


MIEUX VIVRE AROMATHÉRAPIE

EXEMPLE DE MASSAGE AUX HUILES ESSENTIELLES POUR UN SOMMEIL FACILITÉ : • 10 gouttes de camomille romaine (chamaemelum nobile) • 10 gouttes de mandarine (zeste de citrus reticulata) • 5 à 15 gouttes de néroli (fleur de citrus aurantium amara) • 2 ml d’huile végétale de noyaux d’abricot Au coucher, massez ce mélange d’huiles essentielles sur le plexus solaire (au centre du thorax) ou sur le dos, le long de la colonne vertébrale. Ceci afin d’induire plus facilement le sommeil. On travaille alors à la fois sur l’aspect énergétique de certaines huiles essentielles et sur l’aspect nerveux.

La maladie arrive rarement seule, c’est-à-dire que des traitements médicaux suivront de bien près. Bien qu’ils soient nécessaires à votre démarche pour un retour à une bonne santé, certains de ces traitements apportent leurs lots de difficultés et rendent votre convalescence plus longue et difficile. La perte d’appétit et les maux de cœur sont très souvent cités. Pour ouvrir l’appétit avec une huile essentielle, sélectionnez un produit qui stimule directement les glandes salivaires et les fonctions de l’estomac, en remettant le système digestif en mesure d’absorber les aliments ou stimulez votre goût par la simple olfaction d’un type de senteur. Ironiquement, les huiles essentielles qui stimulent l’appétit sont souvent des plantes aromatiques utilisées en cuisine, comme le basilic, la cannelle, le gingembre, la menthe… etc. En utilisant l’huile essentielle de gingembre (Zingiber officinal), vous stimulerez votre appétit et retrouverez l’envie de manger. En effet, le gingembre est connu comme un apéritif efficace, c’est-à-dire qu’il ouvre l’appétit. Du fait de ses nombreux principes actifs (linaol, zingiberol, phellandrène…), cette essence de gingembre possède de multiples propriétés qui agissent directement sur le tube digestif. Stimulante, l’huile essentielle de gingembre saura faire réagir votre corps et lui donner à nouveau le goût de manger. Ainsi, vous pouvez prendre une goutte d’huile essentielle de gingembre (avec, éventuellement, une seconde goutte d’huile essentielle de menthe poivrée) sur une cuillère à café de miel ou un comprimé neutre, à ingérer une demiheure avant chaque repas jusqu’aux résultats. Pour ce qui est de soulager les maux de cœur, la championne est sans aucun doute l’huile essentielle de menthe poivrée (Mentha X piperita). En plus d’être tonique, elle est excellente pour la digestion. Elle est d’ailleurs recommandée contre les nausées, le mal des transports, la

62

mieux être décembre 2015

gastro-entérite et les digestions difficiles. Vous pouvez en prendre une goutte sous la langue pour soulager les nausées ou encore seulement la respirer directement de la bouteille. Mise en garde, du fait de la présence de menthone, l’huile essentielle de menthe poivrée n’est pas recommandée aux femmes enceintes, allaitantes ainsi qu’aux enfants de moins de 6 ans et aux personnes souffrant d’hypertension. N’oubliez pas de toujours consulter un professionnel dans ce domaine, mais encore davantage si vous devez prendre de la médication. En espérant que mon bouquet puisse vous soulager ou soulager l’un des vôtres, je vous souhaite paix, amour et guérison.

Mélanie Routhier est aromathérapeute, diplômée de l’Institut d’Aromathérapie Scientifique et propriétaire de « Camomille & Cie » située à St-Côme dans la belle région de Lanaudière. 450 883-2157 camomilleetcie@hotmail.com, Consultation privée et produits disponibles. Sur rendez-vous seulement

Références : NICOLE, Maurice. Introduction à l’aromathérapie scientifique, une prodigieuse thérapie à découvrir, Institut d’Aromathérapie Scientifique, version revue et corrigée, 2009. NICOLE, Maurice, Monographie des huiles essentielles, Institut d’Aromathérapie Scientifique, 2008. FESTY, Danièle, Se soigner avec les huiles essentielles pendant la grossesse, Aromathérapie : les solutions à tous les maux pendant la grossesse et l’allaitement, Éditions Leduc.S, 2011 www.psychologies.com www.passeportsante.net


Abonnez-vous

POUR UNE VIE SAINE ET INSPIRANTE Un guide de vie pratique, rempli de conseils et de suggestions pour un art de vivre inspirant, régénérateur et pour nourrir tant la beauté intérieure qu'extérieure.

SEULEMENT 40,00 $ pour 12 numéros (2 ans)

En ligne sur magazinemieuxetre.ca ou boutiquelexismedia.ca

OUI, JE DÉSIRE M’ABONNER AU MAGAZINE MIEUX-ÊTRE Pour vous abonner, complétez le coupon ci-dessous et postez le tout à  Abonnements - Mieux-Être : 1991 Boulevard Périgny, suite 202, Chambly (Québec) J3L 4C3

❑ 12 numéros (2 ans) : 40,00 $ (taxes incluses) ❑ 6 numéros (1 an) : 25,00 $ (taxes incluses) ❑ Mastercard ❑ Visa

Expiration _________ / _________

Signature _______________________________________________________________________ CVC ________________________

❑ Chèque ci-joint à l'ordre de Lexis Média Inc. ❑ M ❑ Mme Prénom :______________________________________________________Nom :_ ___________________________________________ Adresse :__________________________________________________________________________ App. :_ _______________________ Ville : _______________________________________________________________ Province :___________________________________ Code postal : __________________________________________________Téléphone :________________________________________ Courriel :_______________________________________________________________________________________________________ ME78_Décembre_2015

Allouez de 6 à 8 semaines pour la réception de votre premier numéro. Offre valide au Canada seulement, jusqu'au 4 décembre 2015.


MIEUX VIVRE HERBORISTERIE

Élixirs DE RÉSILIENCE Faire face à la maladie et retrouver son équilibre, ce n’est pas toujours évident. Je vous propose de découvrir ici deux mélanges d’élixirs floraux qui peuvent vous accompagner dans ce passage, mais vous pourriez aussi créer votre propre mélange en fonction de ce qui vous interpelle en lisant les diverses descriptions de chacune des plantes qui composent ces mélanges. - Natacha Imbeault et collectif de l’Herbothèque

QU’EST-CE QU’UN ÉLIXIR FLORAL ?

COMMENT L’UTILISER ?

Un élixir floral est un concentré vibratoire obtenu en faisant flotter des fleurs au maximum de leur beauté sur de l’eau pure, par une journée ensoleillée. Le tout est ensuite filtré et dilué.

On prend quelques gouttes sous la langue 3 à 4 fois par jour, voire plus au besoin. Quand on y pense et qu’on ressent l’appel, on en prend.

Un élixir apporte à l’être la vibration et l’énergie de la plante avec laquelle il a été fait, pour nourrir et équilibrer la personne dans le besoin. Il serait trop long de rentrer ici dans les détails, mais on pourrait dire que c’est l’essence d’une plante qui accompagne notre âme dans ces passages de vie et par le fait même qui nous aide à mieux vivre ceux-ci.

PUIS-JE PRENDRE UN ÉLIXIR DE FLEUR MÊME SI JE PRENDS DES MÉDICAMENTS ?

On dit que les élixirs de fleurs sont autoadaptables, c’est-à-dire que chaque personne reçoit ce dont elle a besoin. Dans le cas d’un mélange, si on n’a pas besoin de toutes les propriétés, notre être va aller chercher juste ce qui est utile.

64

mieux être décembre 2015

Comme les élixirs floraux tel que nous les fabriquons à l’Herbothèque sont offerts en septième dilution homéopathique, il n’y a pas de danger à les consommer en complément d’un traitement autre puisqu’il n’y a plus de trace physique de la plante, juste son énergie. Si vous achetez des élixirs floraux d’autres sources, habituellement il n’y aura pas de problème, mais il est préférable de faire tout de même une vérification en fonction du produit choisi.


MIEUX VIVRE HERBORISTERIE

ÉLIXIR DE FLEUR AUTOGUÉRISON Ce composé agit subtilement comme catalyseur pour atteindre la véritable source des malaises de l’être. Il donne le goût de guérir et de prendre les décisions (et les grands et les petits moyens) qui s’imposent. Il s’avère très bénéfique pour les personnes ayant besoin de s’occuper d’elles, alors qu’elles ont tendance à se servir en dernier. Il incite à prendre le temps nécessaire pour mieux se connaître, étape essentielle à l’autoguérison. L’autoguérison est invariablement un long processus progressif. Certaines des fleurs qui composent cet élixir invitent donc la patience et libèrent la capacité d’accueillir librement la santé en soi.

COMPOSITION Arnica (Arnica montana) : Il active tous les processus de guérison en éveillant le désir de se tourner vers soi et d’opérer sa propre guérison. Impatiente (Impatiens spp.) : Il augmente l’adaptabilité et la souplesse en temps de grands changements. Violette (Viola odorata) : Il augmente les pouvoirs de guérison, tant pour ceux et celles qui l’appellent que pour ceux et celles qui le reçoivent. Il guérit tout. Il harmonise et il soutient.

ÉLIXIR DE FLEUR EAU-SECOURS Un équivalent du Rescue de Bach, créé par Danièle Laberge. Ce mélange stimule les forces vitales lors d’états de choc ou d’urgence, les moments intenses, les états de crise, de panique, d’inquiétude et de fébrilité, d’ordre physique, émotionnel ou psychospirituel. L’impact de ces chocs sur notre état de santé peut causer des symptômes qui durent toute une vie, si nous ne prenons pas les actions requises pour rétablir l’ordre à tous les niveaux : mental, émotionnel, physique et spirituel. Les chocs à long terme sont souvent plus insidieux parce que nous sommes inconscients de leur existence, parce qu’ils deviennent partie intégrante de notre vie et qu’ils sont difficilement identifiables. Ces stress ont tout de même un effet sur le corps éthérique, qui ne parvient plus à faire son travail de défense du corps physique adéquatement. L’élixir Eausecours agit sur ce corps subtil pour ramener la paix et l’équilibre des forces.

66

mieux être décembre 2015

COMPOSITION Amarante Queue-de-renard (Amaranthus cau­ datus) : active le système immunitaire et stimule l’accessibilité des forces de vie, augmente la résistance naturelle dans les moments intenses. Arnica (Arnica montana) : il amène la sérénité. Il active tous les processus de guérison. Il éveille le désir de se tourner vers soi et d’opérer sa propre guérison. Il fait appel à toutes les forces vitales lors d’état de choc ou d’urgence. Chicorée (Cichorium intybus) : il libère du stress et des tensions de toutes sortes. Il supporte le système nerveux, donnant accès à un excellent flot d’énergie vitale sans nervosité. Cosmos (Cosmos spp.) : il agit au niveau du cœur et y focalise l’énergie ou en libère le trop-plein. Il permet de contacter les forces cosmiques. Grindelie (Grindelia robusta) : donne une grande force lors d’état de crise, d’ordre physique comme psychospirituel. Il consolide et rassure. Lin bleu (Linum perenne) : il est très calmant et apaisant. Il libère toutes les tensions et tous les stress. Il apporte la légèreté, l’équilibre et un profond sentiment de liberté. La joie d’être soi est accrue. Il crée une aura de sérénité et tout s’accomplit dans une sorte de fluidité et de facilité heureuse. Les attaques de panique n’ont plus leur place et s’évanouissent. Lys jaune (Lilium spp.) : il facilite la détente et agit comme une sorte de massage éthérique libérant des tensions et des cristallisations. Il met en contact avec la lumière au bout du tunnel, avec l’espoir. Maïs (Zea mays) : il amène au détachement et à l’acceptation, aide à avoir accès à ses propres réserves énergétiques. Rhubarbe (Rheum spp.) : il aide à laisser-aller, stabilise lors des grands écarts, adoucit les passages, changements, chocs, séparations. Rue (Ruta graveolens) : il renforce l’être tout entier. Il aide à établir les territoires et à ne pas se faire avoir par ce qui est extérieur à sa propre nature et à ses désirs profonds. Il est d’un grand secours aux êtres qui apprennent la vie via la maladie ou les peines. Thym (Thymus vulgaris) : il agit comme un adjuvant des autres élixirs. Il travaille mieux dans un composé que seul. Il fortifie les processus immunitaires et assiste la performance de l’être en temps de demande plus forte.


Institut de formation en herboristerie et médecine traditionnelle

Avec vous depuis plus de 20 ans à cultiver la santé

Explorer l’herboristerie, c’est vivre dans un univers de passion et d’amour. Plus de 2800 heures de formations et ateliers offerts en personne ou à distance Pour le plaisir... • Participez à nos ateliers et formations courtes • Faites la formation d’herboristerie familiale • Visitez nos jardins médicinaux et éducatifs • Procurez-vous les documents que nous éditons

Pour faire carrière... À vous de trouver la spécialisation qui résonne en vous ! • Herboriste thérapeute-naturopathe • Herboriste clinicien-naturopathe • Aromathérapeute

CONCLUSION J’utilise les élixirs floraux en interne, mais aussi en vaporisation dans un espace, dans l’eau du bain ou sur la personne pour changer l’énergie. C’est beaucoup plus efficace qu’on peut le penser, vous serez surpris.

Natacha Imbeault est maître herboriste et Hta (Herboriste thérapeute accréditée), auteure, conférencière, thérapeute multidisciplinaire et directrice de L’Herbothèque, un institut qui offre des formations en santé naturelle, en personne et par correspondance, partout dans la francophonie. www.herbotheque.com ou 819 326-4516. Attention, si vous prenez une médication, il ne faut jamais l’arrêter. Il est très important de consulter un professionnel. De plus, certaines plantes peuvent interagir avec certains médicaments. Références : Divers livres des formations de l’Herbothèque Le webzine Herbes et Vie HYPERLINK www.herbesetvie.com, la section Herbo-Vie du site Internet de l’Herbothèque (www.herbotheque.com) ainsi que le site Internet (www.passeportsante.net) contiennent une multitude d’informations gratuites sur la santé naturelle et les plantes. N’hésitez pas à les consulter !

Avec nous, soyez des artisans cocréateurs et guérisseurs de notre monde.

www.herbotheque.com

1/3 Vertical.indd 1

819 326-4516 2014-11-26 15:40


MIEUX MANGER DOSSIER


DÉMYSTIFIER «

«

LE RÉGIME

magazinemieuxetre.ca

69


O

n observe depuis quelques années une forte croissance du nombre d’individus adoptant un régime sans « gluten » suivant un autodiagnostic. Si le nombre de personnes atteintes de la maladie cœliaque n’accuse aucune croissance au niveau mondial, soit l’intolérance spécifique au « gluten », la communauté scientifique reconnait maintenant l’existence d’une « sensibilité non cœliaque au gluten ». Cette condition affligerait seulement 1 à 6 % de la population canadienne, donc bien loin d’expliquer l’engouement monstre pour ce type d’alimentation restrictive1. Pour les 99 % à 94 % des individus restants, il semble que l’adhérence à un tel régime relève bien plus d’une mode et d’un phénomène de société que d’une réponse à un réel diagnostic médical. D’ailleurs, chez une bonne majorité des gens, une alimentation sans « gluten » est perçue comme plus saine et gage de santé. Témoignant de ce phénomène, le marché « sans gluten » est en pleine explosion depuis 2008 avec un taux de croissance annuelle impressionnant avoisinant le 26 %. C’est grâce à un marketing efficace et agressif en réponse à cette segmentation de marché que les ventes de produits « sans gluten » en sol canadien ont bondi de 179 millions de dollars à plus de 459 millions entre 2008 et 20122. Si cette vague vers l’alimentation « sans gluten » représente une opportunité en or pour l’industrie alimentaire canadienne, la perception de symptômes gastro-intestinaux chez les individus non cœliaques et non allergiques au blé est de plus en plus répandue et devient un vrai casse-tête pour les professionnels de la santé.

- Valérie Conway,

INTOLÉRANCE AU GLUTEN, SENSIBILITÉ OU ALLERGIE AU BLÉ? La vraie intolérance au « gluten », soit la maladie cœliaque (MC), touche seulement 1 à 2 % de la population nordaméricaine, mais représente tout de même, selon les autorités de la santé, l’une des atteintes chroniques les plus fréquentes au monde3. Cette maladie héréditaire affectant environ 340 000 Canadiens est déclenchée par la consommation de grains céréaliers contenant du « gluten ». La MC est dite auto-immune, puisque le système immunitaire des personnes atteintes de cette condition réagit négativement à la présence de « gluten » en endommageant la paroi intérieure de l’intestin grêle. Avec le temps, l’exposition prolongée aux produits céréaliers provoque des lésions tissulaires plus ou moins sévères pouvant mener à la destruction complète des villosités intestinales. Cette destruction progressive de la muqueuse de l’intestin induit une modification de la perméabilité des parois intestinales et donc une modulation de l’absorption de divers nutriments, dont le fer, l’acide folique, le calcium, la vitamine D, les protéines, les lipides, et autre composé alimentaire1. Chez la personne atteinte de la MC, la destruction de la muqueuse intestinale peut entraîner divers symptômes tels que la diarrhée chronique, la fatigue, l’inconfort intestinal, la perte de poids et, tôt ou tard, la malnutrition. Le risque de malnutrition est d’autant plus probable puisque l’âge moyen du diagnostic de la MC est estimé à 46 ans au Canada4. Autre problématique, la MC s’accompagne souvent d’autres comorbidités telles que l’ostéoporose, le diabète de type I, les affections thyroïdiennes, les troubles cardiovasculaires, les anomalies hépatiques et l’insuffisance rénale5. Dans un tout autre registre, l’allergie au blé se distingue de la MC par la formation d’anticorps et le déclenchement d’une réponse immunitaire anormale. Cette réponse immunitaire est caractérisée par des symptômes cutanés, respiratoires, digestifs et parfois cardiovasculaires. À noter, si l’allergie au blé est fréquente chez l’enfant, on estime que celle-ci disparait spontanément chez 75 %

70

mieux être décembre 2015

d’entre eux avant l’âge de huit ans. Ce phénomène est aussi observé pour d’autres allergènes comme le lait de vache, les œufs et le soya. Finalement, le corps médical reconnait nouvellement l’existence d’une « sensibilité au gluten non cœliaque » chez les individus dont l’organisme réagit au « gluten » sans toutefois causer de réels dommages à l’appareil digestif. Cette sensibilité serait fort probablement causée par un inconfort suivant l’ingestion de glucides fermentescibles, peu ou pas absorbés par l’organisme et retrouvés de façon caractéristique dans la plupart des grains de consommation. Chez plusieurs, cette sensibilité se révèlerait toutefois simplement « placebo » ! C’est d’ailleurs ce qu’a révélé une étude clinique récente chez 92 % des 37 individus se disant intolérants au « gluten » ayant participé à cette solide étude randomisée6.

QU’EST-CE QUE LE « GLUTEN » AU JUSTE ? Le « gluten » est une fraction protéique retrouvée dans l’ensemble des grains, soit les végétaux de la famille des graminées regroupant près de 12 000 espèces d’où l’on y trouve la plupart des espèces que l’on nomme communément « les céréales ». Comme illustré ici-bas, les grains des graminées sont composés de trois parties : le péricarpe ou le son (13 %) formant l’enveloppe externe, l’albumen qui est la principale partie du grain (85 %) et le germe (2 %)4. Si le péricarpe est la partie la plus riche en fibres du grain et contient diverses vitamines et minéraux, le germe est caractéristiquement riche en lipides et en vitamine E alors que l’albumen se compose de glucides et d’une multitude de protéines solubles (c.-à-d. les albumines et les globulines) et insolubles (c.-à-d. les glutélines et les prolamines). Le « gluten » représente justement la fraction protéique insoluble dans l’eau du grain, soit la combinaison des prolamines et glutélines retrouvés dans les graminées4. Si l’on prend pour exemple le grain de blé, typiquement le « gluten » représente 80 % des protéines totales du blé alors que les albumines et les globulines en comptabilisent seulement 20 %.


MIEUX MANGER DOSSIER

LES CÉRÉALES SONT-ELLES TOUTES ÉQUIVALENTES ? Si toutes les « céréales » vouées à la consommation humaine contiennent du « gluten », la nature des protéines le composant et leur proportion respective varient grandement d’une espèce de grain à l’autre. Le Tableau 1 présente les différentes prolamines et leur proportion respective pour les diverses « céréales » les plus consommées par l’homme. Loin d’être inutile, c’est grâce aux réseaux protéiques élastiques du « gluten » qu’il est possible d’obtenir des pâtes levées nécessaires à l’obtention du pain et autres pâtisseries! Celui-ci dicte d’ailleurs plusieurs des caractéristiques fonctionnelles et organoleptiques (c.-à-d. le goût, la texture, la sensation en bouche…) des produits transformés à base de « céréales »4. De plus, le « gluten » est omniprésent dans notre alimentation, car il est l’ingrédient épaississant et textu­ rant de choix en transformation alimentaire !

SON

QUELS ALIMENTS SONT À SURVEILLER ? Le « gluten » est présent en quantité variable dans TOUS LES GRAINS (c.-à-d. les graminées). Puisque ce sont principalement les protéines de la famille des prolamines qui provoque une toxicité chez les patients cœliaques, la sensibilité et la sévérité des symptômes s’avèrent variables selon les individus et le type de grain consommé. Typiquement, les gliadines du blé, de l’épeautre, du kamut sont les plus problématiques alors que les prolamines retrouvées dans le riz et l’avoine sont plutôt bien tolérées. La structure des adénines retrouvée dans l’avoine est très différente de celle des autres fractions de prolamines ce qui explique que celle-ci soit généralement bien tolérée chez les patients cœliaques à raison de 40 à 60 g/jour7. Par contre, Santé Canada rappelle l’importance d’éviter la contamination croisée et de choisir des produits à base d’avoine certifiés « non contaminés par le gluten ». Attention, si les farines de riz, d’avoine et de maïs sont souvent utilisées dans la mixture de produits « sans gluten », seules les pseudo-céréales en sont totalement exemptes, à savoir le quinoa, le sarrasin et l’amarante qui ne font pas partie de la grande famille des graminées, mais qui sont consommés comme « céréale ».

ENDOSPERME

GERME

TABLEAU 1 : TENEUR EN PROLAMINES DES DIVERS GRAINS GRAINS

TENEUR EN PROLAMINE

TYPE DE PROLAMINE

GRAINS

TENEUR EN PROLAMINE

TYPE DE PROLAMINE

Blé

69 %

Gliadine

Maïs

55 %

Zéine

Épeautre

69 %

Gliadine

Sorgho

52 %

Kafirine

Kamut

69 %

Gliadine

Millet

40 %

Panicine

Seigle

30 à 50 %

Sécaline

Avoine

20 à 30 %

Avénine

Orge

46 à 52 %

Hordéine

Riz

5 %

Orzénine

magazinemieuxetre.ca

71


MIEUX MANGER DOSSIER

LISTE D’INGRÉDIENTS S.V.P ! Le « gluten » se retrouve dans tous les produits de boulangerie, les farines, les pâtes alimentaires, les céréales à déjeuner, les barres tendres, les craquelins, les pâtisseries, etc. Il est donc important de bien comprendre la liste des ingrédients afin de pouvoir déceler la présence de « gluten » dans les aliments transformés achetés en épicerie. Ceci est d’autant plus vrai pour plusieurs produits alimentaires communs qui en contiennent de façon bien moins évidente. Ainsi, on en retrouve dans les sauces commerciales, les charcuteries, la goberge, les produits panés, les noix grillées à sec ou enrobées, certains produits laitiers transformés, dans les bières à base d’orge, les soupes commerciales, certains mélanges d’épices, les poudres instantanées pour boisson, les bouillons commerciaux et plusieurs autres. Puisque le blé fait partie des neuf allergènes alimentaires prioritaires au Canada avec les arachides, les noix (amandes, noix du Brésil, noix de cajou, noisettes, noix macadamia, pacanes, pignons, pistaches et graines de sésame), le lait, les œufs, le poisson (dont les mollusques et crustacés), le soja et les sulfites, le transformateur alimentaire doit, depuis 2012, se conformer à des exigences strictes liées à l’étiquetage pour tout produit dans lequel le « gluten » est additionné intentionnellement. Au Canada, les allergènes alimentaires prioritaires tels que le « gluten » doivent aussi être déclarés dans la liste d’ingrédients de l’une des deux façons suivantes : 1) dans la liste des ingrédients ou 2) dans une mention « contient ». Par exemple, une liste d’ingrédients contenant des allergènes prioritaires doit indiquer clairement entre parenthèses la source d’allergènes immédiatement après l’ingrédient concerné tel que présenté ci-dessous. INGRÉDIENTS : farine (blé), albumine liquide (œuf), huile végétale, sucre, arômes.

TABLEAU 2 : AIDE-MÉMOIRE DES SOURCES ALIMENTAIRES DE « GLUTEN » [8] SOURCES DE BLÉ ET DE « GLUTEN » Amidonnier, atta, blé mou, blé entier, blé durum, blé dur, boulgour, bretzel, crouton, couscous, épeautre, extraits solubles de blé grillé, farine de blé entier, farine de blé concassé, farine de blé roux, farine blanche, farine enrichie, farine de gluten, farine Graham, farine de froment, farine à pâtisserie, farine phosphatée, farine tout usage, farine durum, farine d’épeautre, farina, froment, fécule de blé, germe de blé, gliadine, gluten de blé, gluten, gluténine, herbe (de blé), huile de germe de blé, hostie, kamut, nouilles (de blé), pain (de blé), pâtes alimentaires (de blé), seitan, semoule (de blé tendre), spelt, triticale. SOURCES TRÈS PROBABLES DE BLÉ ET DE « GLUTEN » Aliments enrobés ou panés, ale, bière, biscuits, boissons chaudes aux céréales, bouillons commerciaux, chapelure, concentré de bouillon en cubes, cornet à crème glacée, crêpes, croquettes, de poulet, croutons, endosperme, extraits de céréales, farine de malt, fécule végétale, fondue parmesan, garniture pour tarte, gâteaux, lait malté ou à base de poudre de chocolat, liqueur de malt, malt, nouilles, pain, pâtes alimentaires, pâtisseries, potages du commerce, porter, pouding, poudre de malt, pâte et garniture de tarte, repas en sauce du commerce, sauces et potages du commerce, semoule, son, stout, surimi (goberge au goût de crabe), vinaigre de malt, etc. SOURCES POSSIBLES DE BLÉ ET DE « GLUTEN » Agents liants et de remplissage (utilisés dans les préparations de viande, de volaille et de poisson), albumine, amidon, arachides et noix assaisonnées, arôme, assaisonnements, bonbons, charcuteries, chocolat, crème glacée, falafel, farine de moutarde, fécule de maïs, fines herbes, germe, globuline, gomme végétale, ketchup préparé, levure chimique, mayonnaise, mélange d’épices, moutarde préparée, moutarde moulue, pain de viande et pâté de viande, paprika, poivre de cayenne, poivre noir, poudre à pâte (levure chimique), poudre de chili et de cari, préparation aromatisante naturelle et/ou artificielle, pseudoglobulines, sauces à salade, sauces épaissies, sauce soya, sauce tamari, saucisses, similiviande, soupes en conserve, sucre à glacer (l’amidon), tartinades au fromage, vermicelle, vinaigrette du commerce, etc.

72

mieux être décembre 2015


VIVRE SANS GLUTEN ! Il est important de bien comprendre que l’adoption d’un régime sans « gluten » est très restrictive et qu’il est inévitablement lié à un risque accru de carence alimentaire, notamment en fibres et en micronutriments importants tels que les vitamines du complexe B, la vitamine D, le fer, le calcium et le zinc1. Pour les patients cœliaques ou présentant des allergies au blé, la meilleure solution est de manger le moins possible d’aliments transformés et de baser leur alimentation sur les produits frais comme les viandes, la volaille, les poissons et fruits de mer frais, le tofu, les noix naturelles, les légumineuses, les fruits et les légumes, les œufs et les produits laitiers naturels. Le recours aux produits portant une déclaration « sans gluten » sur l’emballage présente une solution sans aucun danger chez les patients cœliaques. Par contre, pour la population en générale, la consommation de tels produits, très souvent pauvres en fibres et riches en sucres simples, est peu profitable pour la santé et rendent le contrôle de l’appétit et le maintien du poids plus difficile. Pour conclure, il n’existe aucune raison valable d’adopter un tel régime pour la grande majorité de la population, surtout si l’objectif est d’adopter une saine alimentation et de maintenir une bonne santé.

SERVICES OFFERTS : Valérie Conway, Ph.D. Experte en sciences alimentaires Dre Conway est auteure, chroniqueuse, conférencière en promotion de la santé. Suivez Dre Conway sur Facebook : www.facebook.com/ valerieconwaydocteuresciencealimentaire 418.658.2341 info@valerieconway.com www.valerieconway.com

PROCHAIN ATELIER

• Service d’expertise en sciences alimentaires • Coaching individualisé en saine alimentation et perte de poids • Experte en sciences alimentaires • Formatrice alimentaire • Accompagnement vers la démarche • Conférencière en santé « Entreprise en santé » Auteure en science des aliments • Enseignement de•la nutrition

DÉMYSTIFIONS LE RÉGIME ET LA CUISINE SANS GLUTEN Samedi 21 novembre 2015, de 13 h 30 à 15 h 30 Pour information, contactez Manon Savoie, responsable de l’école culinaire 325 boulevard Saint-Joseph, Drummondville, 819-475-4073

Références : 1. Noël, A., et al., Sans gluten : 21 jours de menus 2014 : Modus Vivendi. 2. David Sherman, Gluten-free sales in Canada to double by 2017 : report. Canadian Grocer, 2013. 3. Santé Canada, La maladie cœliaque – Le lien au gluten, 2009. 4. Boudreau, A. and G. Ménard, Le Blé : éléments fondamentaux et transformation, 1992 : Presses de l’Université Laval. 5. L’Association canadienne de la maladie cœliaque. 2011 [cited 2015 13 septembre] ; Available from : http://www.celiac.ca/.

6. Biesiekierski, J.R., et al., No Effects of Gluten in Patients With Self-Reported Non-Celiac Gluten Sensitivity After Dietary Reduction of Fermentable, Poorly Absorbed, Short-Chain Carbohydrates. Gastroenterology. 145(2) : p.320-328.e3. 7. Santé Canada La maladie cœliaque et les allégations sans gluten au sujet de l’avoine non contaminée. 2015. 8. Association québécoise des allergies alimentaires. Les allergènes. 2014 [cited 2015 13 septembre]; Available from : http://allergies-alimentaires.org/fr/infoallergies.

magazinemieuxetre.ca

73


MIEUX MANGER RECETTES

SUPERALIMENTS ANTI-ÂGE Auteures : ELISABETH CERQUEIRA ET MARISE CHARRON Éditeur : Modus Vivendi Photographe : André Noël www.groupemodus.com Vous voulez vous maintenir en forme et en bonne santé le plus longtemps possible et réduire les signes visibles du vieillissement ? Découvrez comment votre alimentation peut y contribuer de manière très concrète. CET OUVRAGE PRÉSENTE : • 20 superaliments reconnus pour favoriser l’élasticité de la peau, retarder l’apparition des rides, réduire les risques de maladies cardiovasculaires, prévenir l’apparition de certains cancers, renforcer les os ou améliorer la mémoire ; • plus de 50 recettes élaborées par des nutritionnistes : en passant par le jus de jouvence au pamplemousse au poulet - 50 gousses d’ail. Apprenez à tirer le meilleur parti de votre alimentation : du choix des aliments aux différents modes de préparation et de cuisson pour préserver les vitamines, les minéraux et autres nutriments. Superaliments anti-âge : tout ce qu’il faut savoir pour retarder les effets du vieillissement.

SALADE DE BROCOLI ET DE RAISINS ROUGES AU FROMAGE DE CHÈVRE

SUPERALIMENTS : Ail, brocoli, noix de Grenoble, oignon rouge, raisin rouge 4 PORTIONS | 20 MINUTES

INGRÉDIENTS

PRÉPARATION

• 180 g (2 tasses) de brocoli, en bouquets

• Dans un saladier, mélanger tous les ingrédients de la salade.

• 160 g (1 tasse) de raisins rouges, coupés en deux • 120 g (¾ tasse) de fromage de chèvre, émietté • 60 g (½ tasse) de noix de Grenoble • 50 g (½ tasse) de pacanes • 1 petit oignon rouge, émincé • 1 c. à soupe de persil frais, haché grossièrement Pour la vinaigrette • 4 c. à soupe de vinaigre balsamique • 2 c. à soupe d’huile d’olive • 2 c. à soupe de sirop d’érable • 2 c. à soupe de moutarde de Dijon • 2 c. à soupe de jus de citron • 1 gousse d’ail, émincée • Assaisonnements au goût

74

mieux être décembre 2015

• Dans un petit bol, mélanger tous les ingrédients de la vinaigrette. • Arroser la salade de vinaigrette au moment de servir. VALEUR NUTRITIVE par portion % valeur Teneur quotidienne Calories 480 Lipides 35 g 54 % Saturés 10 g + trans 0 g Polyinsaturés 10 g Oméga-6 8 g Oméga-3 1,5 g Monoinsaturés 13 g Cholestérol 30 mg 10 % Sodium 260 mg 11 %

Potassium 410 mg 12 % Glucides 26 g 9 % Fibres 4 g 16 % Sucres 18 g Protéines 14 g Vitamine A 193 ER 20 % Vitamine C 51 mg 80 % Calcium 339 mg 30 % Fer 2,2 mg 15 % Phosphore 339,8 mg 30 %


MIEUX MANGER RECETTES

PÉTONCLES ET CREVETTES AUX SUPRÊMES D’AGRUMES SUPERALIMENTS : Ail, pamplemousse, tomate 4 PORTIONS | 30 MINUTES | 5 MINUTES INGRÉDIENTS • 2 c. à soupe d’huile d’olive • 4 oignons verts, hachés • 1 gousse d’ail, émincée • 1 c. à soupe de gingembre frais, râpé • 340 g (12 oz) de crevettes moyennes crues, décortiquées • 340 g (12 oz) de pétoncles, parés (sans les muscles) • ½ pamplemousse rose, en suprêmes • 2 oranges, en suprêmes • 1 lime, en suprêmes • ½ citron, en suprêmes • 1 filet de sirop d’érable • 12 tomates cerises, coupées en deux • Assaisonnements au goût • 15 g (¼ tasse) de coriandre fraîche, ciselée PRÉPARATION • Dans une grande poêle, à feu vif, chauffer l’huile et faire revenir les oignons, l’ail et le gingembre pendant quelques minutes. À feu moyen, ajouter les crevettes et les pétoncles. Cuire pendant 2 minutes de chaque côté ou jusqu’à ce que les crevettes soient roses et les pétoncles opaques. • Retirer du feu. Ajouter les suprêmes d’agrumes, le sirop d’érable et les tomates. Mélanger, assaisonner et garnir de coriandre.

VALEUR NUTRITIVE par portion % valeur Teneur quotidienne Calories 350 Lipides 9 g 14 % Saturés 1,5 g + trans 0 g Polyinsaturés 1 g Oméga-6 0,2 g Oméga-3 0,5 g Monoinsaturés 0,4 g Cholestérol 190 mg 65 % Sodium 350 mg 14 % Potassium 1110 mg 32 % Glucides 30 g 10 % Fibres 5 g 20 % Sucres 16 g Protéines 36 g Vitamine A 210 ER 20 % Vitamine C 111 mg 190 % Calcium 203 mg 20 % Fer 6 mg 45 % Phosphore 378,9 mg 35 %

magazinemieuxetre.ca

77


MIEUX MANGER RECETTES

POULET RÔTI AU CITRON ET AU THYM SUPERALIMENTS : Ail, oignon rouge 4 À 6 PORTIONS | 10 MINUTES | 1 HEURE 40 MINUTES INGRÉDIENTS • 1 poulet entier de 1 à 1,5 kg (2 à 3 lb) • 2 citrons, en quartiers • 3 branches de thym frais • 5 gousses d’ail, coupées en deux • 1 c. à soupe d’huile d’olive • 3 branches de romarin frais • 3 patates douces, en cubes • 2 branches de céleri, en biseaux • 2 oignons rouges, coupés en huit • Assaisonnements au goût • 1 citron, en quartiers, pour le service PRÉPARATION • Préchauffer le four à 180 °C (350 °F). • Remplir la cavité du poulet de quartiers de citron, de thym et d’ail. Ficeler la volaille et la placer dans un grand plat de cuisson. • Dans un bol, mélanger l’huile, le romarin, les patates douces, le céleri et les oignons. Assaisonner et répartir la préparation tout autour du poulet. Cuire au centre du four pendant environ 1 heure 40 minutes. • Retirer la farce et découper le poulet. • Servir immédiatement avec les patates douces et des quartiers de citron. VALEUR NUTRITIVE par portion (1/6 recette) % valeur Teneur quotidienne Calories 610 Lipides 31 g 48 % Saturés 8 g + trans 0 g Polyinsaturés 6 g Oméga-6 6 g Oméga-3 0,4 g Monoinsaturés 11 g Cholestérol 160 mg 53 % Sodium 210 mg 9 %

78

mieux être décembre 2015

Potassium 940 mg 27 % Glucides 30 g 10 % Fibres 5 g 20 % Sucres 7 g Protéines 53 g Vitamine A 996 ER 100 % Vitamine C 37 mg 60 % Calcium 121 mg 10 % Fer 4,1 mg 30 % Phosphore 462 mg 40 %


BARRES CRUES AUX NOIX DE GRENOBLE SUPERALIMENTS : Noix de Grenoble 16 PORTIONS | 5 MINUTES | 20 MINUTES INGRÉDIENTS • 360 g (3 tasses) de noix de Grenoble • 20 dattes, dénoyautées • 130 g (½ tasse) de beurre d’arachide ou d’amande • 45 g (½ tasse) de cacao en poudre PRÉPARATION • Tapisser un moule de 23 x 23 cm (9 x 9 po) de papier parchemin. • Au robot culinaire, broyer et mélanger les noix jusqu’à consistance grumeleuse. Ajouter le reste des ingrédients et continuer de mélanger jusqu’à l’obtention d’une pâte collante. Transvider dans le moule et appuyer fermement avec les mains. • Réfrigérer pendant 20 minutes. Couper en barres. Suggestion : Vous pouvez suivre la même procédure, mais en façonnant 16 boules serrées avec les mains. VALEUR NUTRITIVE par portion % valeur Teneur quotidienne Calories 250 Lipides 18 g 28 % Saturés 2 g + trans 0 g Polyinsaturés 12 g Oméga-6 9 g Oméga-3 2 g Monoinsaturés 3,5 g Cholestérol 0 mg 0 % Sodium 15 mg 1 %

Potassium 240 mg 7 % Glucides 15 g 5 % Fibres 2 g 8 % Sucres 9 g Protéines 6 g Vitamine A 1 ER 0 % Vitamine C 0 mg 0 % Calcium 30 mg 2 % Fer 0,8 mg 6 % Phosphore 94,1 mg 8 %

magazinemieuxetre.ca

79


MIEUX TROUVER RÉPERTOIRE

1/4 Horizontal.indd 1

2015-01-05 08:30

Une nouvelle route vers le mieux-être global de l’être Dans ce livre, découvrez les quartz sous un tout nouveau jour! La quartzthérapie, une technique curative, inédite, présente les bienfaits des quartz qui, lorsqu’utilisés judicieusement comme outils thérapeutiques, ont la propriété de traiter différemment.

Surveillez la

TOURNÉE DE CONFÉRENCES de Klaire D. Roy au Québec

www.PalmPublications.com ISBN : 978-1-896523-80-4

Cercle de guérison et méditation vibratoire offerts régulièrement La prochaine formation évolutive débute le 10 octobre Une nouvelle conférence chaque mois

JoAnn Blais n.d. GUIDE DE LUMIÈRE ET GUÉRISSEURE

Pour ma santé,

SOIN VIBRATOIRE DE GUÉRISON ET SOIN DE L’ÂME EN SÉANCE PRIVÉE

www.JOANNBLAIS.com

j’exige un massothérapeute agréé

www.fqm.qc.ca 1 800 363•9609

80

mieux être décembre 2015


MEUX TROUVER RÉPERTOIRE

Jeûne et Méditation

DEPUIS PLUS DE

30 ans

à Val Santé

Un nouveau forfait « lumineux »

JEÛNES • ALIMENTATION VIVANTE • CURES DE JUS

valsante.com | 450 834-8484

DANS LA LUMIÈRE DE LA VÉRITÉ

MESSAGE DU GRAAL

Les thèmes que Abd-ru-shin aborde dans son oeuvre «Dans la Lumière de la Vérité» - Message du Graal - englobent le sens de la vie et la mission que l’être humain doit accomplir sur cette Terre. L’oeuvre donne aussi au lecteur une vue d’ensemble de l’activité des lois de la nature et de la création. L’auteur décrit de manière compréhensible les effets des différentes lois qui sont étroitement liées entre elles et indépendantes jusque dans leur moindres ramifications. Par exemple, le processus qui permet d’obtenir d’une seule graine semée une abondante récolte est issu des lois de la nature. Il en est de même pour les pensées et les actes, telle la loi de réciprocité des effets. Cette oeuvre unique répond à toutes les questions de la vie de manière juste et éclairée!

POUR COMMANDER OU POUR INFORMATION:

Publications Alexander Bernhardt Graal Canada C.P 3572, Chénéville(Qc) J0V 1E0 | info@alexander-bernhardt-canada.com www.alexander-bernhardt-canada.com

SAVON FAIT AU QUÉBEC www. AMAMOUSSE.com

L’ACHAT LOCAL PASSE AUSSI PAR LA SALLE DE BAIN Vos conseillers en savon,

Louis-Vincent et Florence Marquis

magazinemieuxetre.ca

81


DÉCOUVREZ

NOTRE NOUVEAU SITE WEB MAINTENANT ADAPTÉ POUR TABLETTE ET TÉLÉPHONE INTELLIGENT

MAGAZINEMIEUXETRE.CA ANTE

IR P S IN T E E IN A S IE V E N POUR U


Fier partenaire de la santé de votre prostate. Après 40 ans, les hommes commencent à convertir la testostérone en dihydrotestostérone, une forme nuisible de testostérone. Plus vous avez de testostérone, plus vous êtes prédisposé à produire de la dihydrotestostérone dysfonctionnelle. Votre prostate peut commencer à enfler, car la dihydrotestostérone peut créer la division cellulaire et une croissance rapide de la prostate. Les hommes en santé avec des niveaux élevés de testostérone auront plus de testostérone à potentiellement convertir en dihydrotestostérone. Le terme scientifique pour une prostate enflée est « hyperplasie bénigne de la prostate » (HBP). Un consensus entre l’HBP et le développement potentiel de maladie grave de la prostate a été établi auprès de la communauté scientifique.

Se lever pour uriner la nuit ?

peut changer cela !

Votre vessie se vide par l’intermédiaire d’un tube urinaire (urètre) qui traverse la prostate. Quand celle-ci commence à enfler, elle pèse sur l’urètre et limite l’écoulement de l’urine. Tout comme un test de pression artérielle sur votre bras, la pression intense de la prostate qui enfle commence à presser sur l’urètre, ce qui vous empêche d’uriner facilement. Vous pouvez vous retrouver avec une difficulté à uriner, et avec un débit réduit à un filet. La nuit, vous pouvez avoir du mal à dormir — ainsi que votre partenaire —, car vous vous levez plusieurs fois pour uriner.

Procurez-vous ProstatePerform aujourd’hui et changer votre vie en seulement 7 à 10 jours !

Deux gélules de ProstatePerform par jour est tout ce dont vous avez besoin. Les ingrédients ont été testés cliniquement pour fonctionner mieux que les médicaments pharmaceutiques, sans effets secondaires tels que l’impuissance. New Roots Herbal établit la norme — aucun autre produit pour la prostate ne surpasse cette formule. Disponible exclusivement dans les magasins d’aliments naturels ; visitez newrootsherbal.com/magasin

Pr év ent i on e t Soi n s ® d ep u i s 19 8 5 • Notre laboratoire accrédité ISO 17025 emploie 15 scientifiques : 3 PhD, 4 MSc, et 8 BSc • Tous nos produits sont sans OGM

newrootsherbal @NewRootsHRBL newrootsherbal.com


Au Québec, comme ailleurs dans le monde industrialisé, trois maladies sont responsables de la majorité des cas de cécité : la dégénérescence maculaire, la rétinopathie diabétique et le glaucome. Au Québec, un seul professionnel de la santé traite de façon médicale et/ou chirurgicale toutes les maladies oculaires, et en particulier les plus graves : le médecin ophtalmologiste. Le médecin ophtalmologiste, un médecin dont le seul but est de soigner vos yeux. • Soins préventifs • Diagnostic des maladies oculaires • Traitements médicaux et chirurgicaux de toutes les maladies de l'oeil et de ses annexes

www.amoq.org 514 350-5124

Mieux Être novembre 2015  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you