Page 1

CULTIVER sa vitalité LE BÉNÉVOLAT

pour la réalisation de soi

L’HYPNOSE

en finir avec les clichés

ATTEINDRE L’ÉQUILIBRE grâce au déséquilibre

Survivre

DANS UN MONDE D’APPARENCE

JOHANNE FONTAINE danse avec la VIE


80

collaborateurs de renom regroupés en un seul lieu

La nouvelle destination ressourcement & santé globale en plein cœur du Vieux-Québec

PLUS DE 100 ATELIERS OFFERTS AVEC HÉBERGEMENT OU À LA CARTE | RÉSERVEZ MAINTENANT – MONASTERE.CA


SOMMAIRE Magazine Mieux-Être no77, Octobre 2015

À CHAQUE PARUTION 9 Concours 69 Abonnement 80 Bonnes adresses 82 Carnet d'adresses

MIEUX LIRE 10 Suggestions

MIEUX ÊTRE 12 En bref 14 Entrevue avec Johanne Fontaine

PHOTO DELISOFT, PIERRE-LUC DELISLE

18 Entrevue Le monde de Sophie

14

18


SOMMAIRE Magazine Mieux-Être no77, Octobre 2015

MIEUX S'INSPIRER 22 Entrevue Colette Portelance, le coeur sur la main 26 Réaliser son plein potentiel par l'entremise du bénévolat 30 Cultiver sa vitalité au quotidien : 4 clés de l'Ayurveda 34 Vivre en harmonie

MIEUX PENSER 40 Mieux vivre avec un complexe physique

34

46

46 Est-il vraiment nécessaire d'atteindre l'équilibre ? 50 La colère, source de déséquilibre 54 Vive le déséquilibre dans l'équilibre ! 58 Survivre dans un monde d'apparence

54


Come out of the fog with Candida Stop.

Les suppléments de vitamine E ne sont pas tous de la même classe. Seul VitamineE8 vous offre les bienfaits de chacune des 8 formes complètes et actives de vitamine E (4 tocophérols mixtes et 4 tocotriénols mixtes). VitamineE8 contient des phytostérols pour aider à gérer le cholestérol et renforcer le système immunitaire, ainsi que des squalènes pour aider à conserver l’hydratation de la peau et à guérir les plaies. VitamineE8 est l’équation logique pour une peau d’apparence jeune et une bonne santé.

• Notre laboratoire accrédité ISO 17025 emploie 15 scientifiques : 3 PhD, 4 MSc, et 8 BSc • Tous nos produits sont sans OGM

newrootsherbal newrootsherbal .com


SOMMAIRE Magazine Mieux-Être no77, Octobre 2015

MIEUX VIVRE 62 Améliorer son bien-être au quotidien grâce à l'hypnose et à l'autohypnose 64 Mieux définir ce qu'est être en bonne santé

64

66 L'acupuncture pour tonifier l'énergie vitale 70 Digérer les défis... pour vivre joyeusement

MIEUX MANGER 76 Recettes

66

76


REBOUGEZ GENACOL OPTIMUM SOULAGE • LUBRIFIE • PROTÈGE • RÉGÉNÈRE

VOS ARTICULATONS

GENACOL OPTIMUM Aide à réduire la douleur aux articulations associée à l’arthrose et à l’ostéo- arthrite. Ce produit naturel de haute qualité contient quatre ingrédients naturels essentiels au maintien de la santé des articulations. Le COLLAGÈNE régénère les articulations, la GLUCOSAMINE lubrifie les articulations, le sulfate de CHONDROÏTINE aide à les protéger, tandis que le MSM favorise la synergie entre tous les ingrédients.

SAVEURÉE ! R AMÉLIO

RETROUVEZ LE PL AISIR www.genacol.com • 1 888 240-3002

FORMULE LIQUIDE


Magazine Mieux-Être no77, Octobre 2015 SUIVEZ-NOUS DÈS AUJOURD'HUI !

Frédéric Couture − éditeur 514 394-7156 poste 201 fredc@lexismedia.ca Mélanie Lebeault − directrice du contenu 514 394-7156 poste 211 melanie@lexismedia.ca Marie-Pier Bouchard − directrice artistique mariepier@lexismedia.ca Cassandra Poirier − réviseure

EN COUVERTURE Photo : Delisoft, Photographe : Pierre-Luc Delisle Modèle : Johanne Fontaine

Dépôt Légal − Bibliothèque et Archives du Québec Dépôt Légal − Bibliothèque et Archives Canada. ISSN − 1718-7540 Imprimé au Canada Convention de Poste-publications − no 41771514 Retourner toute correspondance ne pouvant être livrée au Canada à : Service aux abonnés – Lexis Média Inc. 1991 Boulevard Périgny, suite 202, Chambly (Québec) J3L 4C3 Le contenu du magazine ne peut être reproduit sans autorisation écrite. Le magazine Mieux-Être se dégage de toute responsabilité concernant le contenu des publicités publiées dans ses pages. Les opinions exprimées dans les articles ne sont pas nécessairement partagées par l’éditeur. Les informations contenues dans les articles ne remplacent nullement l’avis d’un professionnel de la santé.

Nous reconnaissons l’appui financier du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du Canada pour les périodiques, qui relève de Patrimoine canadien.

Canadian Media Circulation Audit

COLLABORATEURS Peggy Béland Michel-Jacques Bergeron, Manon Blondin, Lise Bourbeau, Mylène Garon-Labrecque, Natacha Imbeault, Antoinette Layoun, Martin Moisan, Cassandra Poirier, Gabriel Politis, Marie Portelance, Hélène Renaud, Krystine St-Laurent, Chantal Tessier, Karine Verpillot VENTES NATIONALES Frédéric Couture Amy Knowles 514 394-7156 poste 201 416 560-5700 fredc@lexismedia.ca amy@jkmedia.ca VENTES QUÉBEC Mélanie Lebeault 514 394-7156 poste 211 melanie@lexismedia.ca Distribution en kiosque − Messageries Dynamiques Photo couverture : de Delisoft, Photographe : Pierre-Luc Delisle Photographies intérieures (sauf indication contraire) © Shutterstock. Tous droits réservés ABONNEMENT En ligne − www.boutiquelexismedia.ca ou postez un chèque à l'ordre de Lexis Média Inc. 1991, Boulevard Périgny, suite 202, Chambly (Québec) J3L 4C3 514 394-7156 poste 202 Prix (au Canada seulement) − 25,00 $ (taxes incluses) pour 6 numéros − 40,00 $ (taxes incluses) pour 12 numéros COMMENTAIRES OU CHANGEMENT D’ADRESSE sac@lexismedia.ca ADMINISTRATION

Lexis Média Inc. 1991, Boulevard Périgny, suite 202, Chambly (Québec) J3L 4C3 T. 514 394-7156 poste 202 F. Télécopieur : 514 394-7157


CONCOURS

QUESTION : Faire face à la maladie (vous ou un proche) Comment composez-vous avec l’épreuve?

PARTAGEZ VOTRE OPINION ET COUREZ LA CHANCE DE REMPORTER DEUX MAGNIFIQUES ENSEMBLES DE QUATRE CAHIERS DE DESSINS MÉDITATIFS ZENTRIANGLE LE TOUT D’UNE VALEUR DE PLUS DE

50 $ CHACUN

Pour participer au concours, répondez à notre question par courriel à l’adresse concours@lexismedia.ca en inscrivant « concours Mieux-Être » dans la boite d’objet du message ou allez directement sur notre site internet www.magazinemieuxetre.ca Le nom du ou de la gagnante sera dévoilé dans notre prochain numéro. Seules les réponses signées et accompagnées d’une adresse complète et d’un numéro de téléphone seront admissibles au concours.

magazinemieuxetre.ca

9


MIEUX LIRE SUGGESTIONS

HO’OPONOPONO, LES 4 GRANDES LOIS SPIRITUELLES RÉVÉLÉES Depuis quelques années, la méthode hawaïenne Ho’oponopono rejoint de plus en plus d’adeptes qui voient ainsi des transformations, et même des miracles, se concrétiser dans leur vie sur différents plans. À la fois simple et mystérieuse, la méthode suscite beaucoup d’interrogations et demeure encore mal comprise.

ÊTES-VOUS AUX COMMANDES DE VOTRE VIE ?

Après des années d’étude et de recherche sur le sujet, l’auteur nous présente une vision claire et accessible de la méthode Ho’oponopono. Il nous révèle les 4 grandes lois spirituelles mises en action lors de l’utilisation de la méthode. En répétant les 4 phrases, « Je t’aime », « Je suis désolé », « Pardonne-moi » et « Merci », ce sont les lois de l’amour, de la responsabilité, du pardon et de la gratitude qui s’activent et élèvent notre conscience, créant du coup l’espace et les énergies nécessaires à la guérison des blessures, au nettoyage des mémoires erronées et à la rectification de toute situation chaotique.

Pour apprivoiser l'idée d'être responsables de notre vie et sortir de l'impuissance, nous devons aller à la source afin de découvrir ce qui nous maintient dans la victimite. La victime en nous est souvent un enfant terrifié. En conséquence, nous devrons le traiter avec douceur et fermeté pour ensuite créer un pont entre l'adulte responsable que nous sommes et l'enfant victime que nous avons été et qui demande notre attention. Délivré des programmations du passé, vous pourrez enfin prendre les commandes de votre vie, voilà le message essentiel qu'elle livre avec enthousiasme. Ainsi, après cette lecture, vous verrez la vie sous un nouvel éclairage et vivrez avec une plus grande aisance.

Alain Williamson, Les éditions le Dauphin blanc, Québec 2015

Sylvie Petitpas, Les éditions Québec-Livres, Québec 2015

JE SUIS COMME JE SUIS Vous êtes insatisfait de votre vie ? Vous vous demandez quelle carrière ou quel métier choisir ? Vous vous interrogez au sujet de vos relations ? Saviez-vous que les idéaux, les motivations profondes qui nous poussent à faire des choix tout au long de notre existence sont en fait une combinaison de ce qu'on appelle des valeurs et des contre-valeurs personnelles ? La sécurité, l'aide aux autres, la créativité, le bien-être, la réussite ou encore la nature en sont des exemples. Nos valeurs nous poussent à agir, mais nos décisions et notre style de vie dépendent aussi des sentiments et des situations que nous évitons à tout prix. La solitude, le conflit, la perte de temps, le conformisme, l'échec, le manque de contrôle sont alors appelés des contre-valeurs. Il semble que peu de gens sont conscients de ces aspects pourtant déterminants du sens de leur vie. L'êtes-vous?  L'auteur propose le premier guide pratique des valeurs et des contre-valeurs, un outil qui facilitera grandement votre recherche. Vous découvrirez sur un mode ludique des aspects de vous insoupçonnés ! Isabelle Nazare-Aga, Les éditions de l’Homme, Québec 2015

10

mieux être octobre 2015


ÉMOTION, 7 ÉTAPES POUR SE COMPRENDRE Nous sommes copilotés. Par notre cerveau « reptilien », automatique et rapide, qui régit notre rapport immédiat aux autres et à l’environnement. Et par notre cerveau « cognitif », conscient, mais plus lent, qui donne du sens et permet de prendre du recul. L’entente entre ces deux copilotes n’est pas toujours cordiale, tant s’en faut. Leur discorde engendre le stress. C’est ce dialogue intérieur, source d’une pression émotionnelle constante, qui parasite nos sentiments et dégrade nos relations, que la « Logique Émotionnelle » permet de décrypter. Elle propose de s’émanciper de la tyrannie des émotions grâce à 7 étapes qui balisent le chemin vers plus de libre arbitre : E Endosser sa douleur M Mesurer l’usage de son « Je » O Observer ce qui me touche T Trouver son besoin I Identifier ses réactions de défense O Occuper son espace intérieur N Nourrir le lien en faisant miroir Une pédagogie simple et progressive, appuyée sur de nombreux exemples et exercices, pour mieux se comprendre et s’entendre avec les autres. Catherine Aimelet-Périssol et Pierre Massot, Les éditions Albin Michel, France 2015

LE MIRACLE QUE FERAIT L’AMOUR? Si vous pouviez voir s'accomplir un miracle dans votre vie, quel serait-il ? D'ailleurs, quelle est donc cette mystérieuse invitation que nous lance la vie à travers ce désir de miracle ? Et s'il existait des prémisses miraculeuses, une manière d'être et un art de vivre nous permettant de faire de notre existence un chef-d'œuvre d'amour ? Voici quelques pistes pour vous mettre en route vers plus d'authenticité, de tendresse, d'humilité, de simplicité, de tranquillité, de liberté et de responsabilité. Christine Michaud, Les éditions Un monde différent, Québec 2015


MIEUX ÊTRE BRÈVES

AJOUTER UN PEU DE POP À VOTRE JARDIN ! Vous aimez prendre soin des fleurs, des plantes et des légumes de votre jardin ? Les bottes BOGS sont la solution idéale pour ceux qui souhaitent jardiner, que le temps soit au soleil ou à la pluie. Faciles à enfiler avec leurs agrippes, les Harper sont le rêve de tous les jardiniers et rendent les longues journées à creuser dans la saleté encore plus gratifiantes. La botte est 100 % imperméable, en plus d’être isolée avec l’isolant de BogsTM Neo-Tech et la technologie anti-humidité Bogs Max- WickTM, qui gardent les pieds confortables et au sec toute la journée.

BOGSFOOTWEAR.CA

L’EFFICACITÉ À L’ÉTAT PUR ! Puressentiel débarque sur les marchés québécois avec plusieurs gammes de produits qui viendront chouchouter votre quotidien. Assainisseur d’air, produit pour les muscles et articulations, sommeil, détente, respiration et hygiène. Les produits sont 100 % d’origine naturelle et faits à partir d’huiles essentielles pures et naturelles.

PURESSENTIEL.COM

DES CROUSTILLES DE NOIX DE COCO QUI FONT DANSER Avec son goût exotique unique et sa myriade de bienfaits, pas étonnant que la tendance dans le monde alimentaire soit à la noix de coco, et ce, sous toutes ses formes ! PRANA propose sa gamme de croustilles de noix de coco, une nouvelle façon surprenante d’apprécier la noix de coco à la collation, sans culpabilité. Fidèle à la qualité PRANA, les tranches de noix de coco sont grillées à sec à la perfection, puis assaisonnées d’ingrédients des quatre coins du monde, pour créer une collation au goût authentique. Nutritives et croquantes, les croustilles de noix de coco PRANA sont offertes en 4 saveurs : Jive (chili et épices exotiques), Hula, (sel de mer et poivre noir), Charleston (BBQ maison) et Classic (la noix de coco dans toute sa pureté).

PRANANA.COM

LA NOUVELLE COLLATION IDÉALE Plus besoin de se casser la tête à savoir quoi mettre dans la boîte à lunch des enfants pour leurs collations. Natur PAX, une nouvelle barre santé aux graines et aux fruits, est la solution idéale. Elle est naturelle, sans sucre raffiné, sans les principaux allergènes en plus d’être fabriquée ici au Québec. Elle se décline en six saveurs (banane, pêche, pomme et cannelle, canneberge et érable, cerise, bleuet). Une barre qui plaira assurément à tous les palais.

NATURPAX.CA 12

mieux être octobre 2015


Découvrez les soins lPG! Prenez rendez-vous dès maintenant pour une séance Découverte et Évaluation avec un thérapeute spécialisé!

CelluM6 Une thérapie de stimulation tissulaire et cellulaire

Huber Motion Lab Une réadapatation ostéo-articulaire et musculaire

100%

SCIENTIFIQUEMENT

NATUREL

PROUVÉ

7 JOURS SUR 7 DE 9H00 À 22H30

514.271.7515 400, BEAUBIEN EST

S

MONTRÉAL

S

 BEAUBIEN

S

WWW.OVARIUM.COM


MIEUX ÊTRE ENTREVUE

Johanne Fontaine danse avec la vie Johanne Fontaine est une battante. Une survivante. Sa force de caractère est telle qu’elle en est presque contagieuse à son contact. Et même si elle doit à nouveau faire face à une récidive et combattre « ses maudites cellules folles », son courage, sa détermination et sa vitalité sont sans borne. Accro à la vie, rien ne peut l’arrêter. - Cassandra Poirier

DANSER AVEC LA VIE Lorsqu’en mars 2010, on lui annonce de façon brutale qu’elle est atteinte d’un cancer du côlon incurable, elle se dit au fond d’elle qu’il n’aurait pas sa peau et elle trouve le courage de se battre pour vivre. Aujourd’hui, elle doit danser avec ce qui semble vouloir s’installer chez elle depuis 5 ans. « C’est comme une maladie chronique, mais ça ne m’empêche pas de travailler. J’ai des projets d’avenir. C’est quelque chose avec quoi il faut vivre. C’est sur que je vieillis, mais je ne suis pas « malade ». Le focus de ma vie n’est pas là-dessus. Je bois de l’eau, du jus vert, je prends mes pilules de chimio, du curcuma… je dois danser avec ça », raconte Johanne avec une certaine sérénité. Danser. Créer le mouvement. Voilà ce que cherche à faire Johanne, car c’est certainement pour elle une façon de mieux vivre avec la maladie. Se connecter à son corps prend alors toute son importance. « Parce qu’on est essentiellement un corps physique, c’est sûr qu’on a une spiritualité, mais c’est par le corps qu’on peut créer le mouvement, pas seulement par rapport à la maladie, mais aussi par rapport à l’anxiété ou à l’angoisse. Si on garde la flexibilité avec nos os et nos muscles, le processus de vieillissement ne sera pas le même et on aura beaucoup plus de fluidité dans notre vie, plus d’agilité. La flexibilité, c’est important pour pouvoir faire face à tous les changements et les nouveautés qui peuvent arriver dans la vie, car elle est un perpétuel mouvement… » Comédienne, animatrice, coach de vie, Johanne Fontaine a tenu à partager son combat avec le public. En 2012, elle écrit Hop la vie !, où on la voit danser sur la couverture et où elle partage ses outils et réflexions pour passer à travers les épreuves. En avril dernier, le documentaire Accro à la vie est diffusé et la met en scène dans toute son authenticité, son humanité et sa force de vivre. Elle ne baisse pas les bras. « C’est trop énorme, trop impressionnant. Je suis

14

mieux être octobre 2015

une actrice et j’ai essentiellement besoin d’être dans la lumière, raconte-t-elle avec ferveur. Je suis une grande communicatrice, et ma ténacité, ma force intérieure et ma vitalité sont tellement grandes que je n’en ai pas besoin juste pour moi toute seule. Toute cette énergie juste pour moi, c’est trop. Donc je veux vraiment la partager et je vois vraiment l’impact que j’ai sur les gens. Il est très positif et tant mieux. Ça va directement dans ma mission de donner de la joie, de la vitalité. » PARTAGER LA VITALITÉ À 50 ans, Johanne Fontaine décide de retourner sur les bancs d’école. Une décision qu’elle prend alors que son métier de comédienne ne lui suffit plus et que les appels sont font plus rares. « Au lieu de m’écrouler davantage, j’ai rebondi. Dans la vie, il faut rebondir ! De quelle couleur je veux colorer ma vie ? », s’exclame-t-elle. Elle fait donc un cursus en Programmation neurolinguistique, une discipline visant à développer des comportements de réussite et qui ne sera pas sans impacts dans sa lutte contre le cancer. « J’étais un diamant aux mille facettes, et quand tu sors de la PNL, tu es plein de possibilités… Alors oui, ça m’a très certainement servi et aussi à pouvoir continuer à gagner ma vie. »

LA VIE ELLE CONTINUE, TANT QU’ON N’EST PAS MORTE, ON EST VIVANTE ! Johanne devient alors coach de vie et donne des conférences et ateliers. Quel exemple de force et de détermination donne-t-elle ! « J’aborde beaucoup l’attitude et les choix qu’on a dans la vie. Le matin quand je me lève, je privilégie quoi ? Les saboteurs ou les entités positives et saines que j’ai à l’intérieur de moi ? Je parle de faire une


PHOTO DELISOFT, PIERRE-LUC DELISLE


PHOTO DELISOFT, PIERRE-LUC DELISLE

QUESTIONNAIRE MIEUX-ÊTRE :

équipe avec soi et je fais danser les gens, aussi », racontet-elle. Johanne continue toujours de partager sa force et sa vitalité au public et ce ne sont pas les projets qui manquent. « En ce moment, je suis en train de développer des offres pour les personnes du 2e et 3e âge de même que pour le corporatif. Par exemple, les postures physique et mentale optimales pour le travail, parce que les gens sont de plus en plus stressés et travaillent de plus en plus vite. Il est donc important de bien respirer et d’être dans son corps. » Si la conférencière a un peu pris le dessus sur la comédienne, Johanne Fontaine reste toujours habitée par cette théâtralité qui fait d’elle une grande communicatrice. « C’est sûr que je suis plus du type coach de hockey ! », lance-t-elle en riant. À 60 ans, Johanne vit sa vie sans en perdre une goutte et les rêves lui emplissent la tête. « C’est sur que j’aimerais jouer plus, voyager davantage, mais en ce moment mon plus grand rêve est de pouvoir vivre encore longtemps, de faire mes conférences et de pousser ma recherche sur le corps, le squelette, sur la bonne attitude physique et mentale. Comment est-ce que ça peut vraiment devenir un outil très fort ? J’essaie de travailler là-dessus. » Et pour faire en sorte que son plus grand souhait se réalise, Johanne prend soin d’elle. Elle favorise le mouvement. Elle danse. Elle dessine. Elle écrit. Elle se connecte à son corps par la méditation pleine conscience, par la cohérence cardiaque. Elle vit. « Tout le monde va mourir. Mais on ne vit pas avec cette conscience-là. Sauf que les gens qui ont des diagnostics de cancer comme moi ou comme plein d’autres personnes, on a une espèce de conscience… quelque chose qui rode autour de nous. Et donc ça nous amène a une pulsion de vie énorme. La vie elle continue, tant qu’on n’est pas morte, on est vivante ! » Oui, Johanne Fontaine est vivante, et qu’elle leur donne une bonne raclée à ces « maudites cellules folles » !

16

mieux être octobre 2015

QU’EST-CE QUI VOUS PASSIONNE LE PLUS EN CE MOMENT ? Ma recherche sur le squelette, les muscles, les chakras, l’attitude. J’ai l’impression d’avoir 19-20 ans, de sortir du Cegep et de me lancer dans une carrière ! Aller à la rencontre des gens, ça me passionne complètement. J’ai passé trop de temps en convalescence toute seule dans une chambre d’hôpital. Je n’ai plus envie de ça. QUEL EST VOTRE TRUC POUR VOUS ÉNERGISER ? Faire de la cohérence cardiaque, aller danser ou faire de la musculation. Je m’étire, je détends mon cou, je rentre la bedaine. Ça, c’est mon meilleur truc pour m’énergiser. Avec un grand verre d’eau ! QUELLE EST VOTRE ROUTINE BIEN-ÊTRE ? Je tente d’en avoir une ! Un bon verre d’eau chaude citronnée avec du vinaigre de cidre. Je fais mon jus vert. Après je fais de la méditation pleine conscience avec un mélange de cohérence cardiaque. Après, la vie, elle se déroule. Et j’ai un petit bol tibétain où je fais « cling… !! » J’écoute le son jusqu’à la fin pour m’enrober et entrer dans mon entité, mon unicité. Et si tu entends ce sonlà, c’est que tu es en vie. C’est simple ! UNE CHOSE DONT VOUS NE POURRIEZ PAS VOUS PASSER… Mon amoureux, mon fils, mon minet. VOTRE PHRASE D’INSPIRATION PRÉFÉRÉE ? « Votre attitude détermine votre altitude » ou bien, « Ce n’est pas moi qui suis trop, c’est probablement les autres qui ne sont pas assez… »

Cassandra Poirier Journaliste


Le monde

DE SOPHIE Sophie Prégent est une comédienne qui s’est récemment fait remarquer dans ses rôles de la belle Romane et de Johanne dans les populaires séries télévisées Un sur 2 et Nouvelle adresse. Elle a aussi joué plusieurs personnages au théâtre et au cinéma. En parallèle, en 2013, elle acceptait le poste de présidente de l’Union des artistes, un titre qui n’avait pas été porté par une femme depuis les 30 dernières années. Parcours impressionnant! Toutefois, au-delà du métier, j’ai tenté d’en connaître davantage sur la femme. Voici le monde de Sophie. - Chantal Tessier

S

ophie est d’abord un être de création qui tient à s’exprimer par la voix de ses différents personnages. Humblement, elle avoue ressentir la même vibration qu’au premier jour où elle est montée sur les planches. « Contrairement à beaucoup de comédiens, je n’ai pas ressenti la flamme du jeu très jeune. J’étais au cégep de Ste-Thérèse et, tout bonnement, je me suis inscrite à un cours de théâtre. Tout de suite, j’ai eu la piqûre », s’exclame-t-elle. Et la passion ne s’est jamais estompée… Dans une entrevue accordée à une journaliste, elle a déjà avoué vouloir décrocher le rôle d’une femme laide et détraquée. Elle accepterait même de prendre 20 livres s’il le faut! Bâtir et donner vie à un personnage demeure un outil de créativité essentiel pour Sophie. Toutefois, l’hémisphère gauche de son cerveau demande aussi à être développé. C’est ici que son travail de présidente de l’Union des artistes prend tout son sens puisque Sophie doit mettre en pratique des habiletés plus

18

mieux être octobre 2015

logistiques et analytiques. « J’adore mon travail, affirmet-elle. J’ai dû l’apprendre sur le tas! Au début, je ne savais pas quoi faire ni par où commencer ! J’ai dû mettre les bouchées doubles et travailler très fort pour comprendre tous les dossiers. C’est grâce à mon métier de comédienne que j’ai pu apprendre aussi vite, car je connais la réalité des comédiens au Québec. » PEUREUSE DE RELEVER LE DÉFI, LA BELLE SOPHIE ? NON. Sophie siégeait déjà sur le conseil d’administration depuis plusieurs années et trempait dans les dossiers depuis un bon moment. Même si sa nomination par intérim est arrivée plus rapidement que prévu, elle n’a pas hésité, elle a plongé. « Je n’ai pas réfléchi longtemps. J’ai compris qu’il était temps de sauter et je ne me suis pas posé trop de questions, j’ai foncé ! J’en suis tellement heureuse! Actuellement, je suis comblée par ces deux métiers et j’y trouve mon parfait équilibre. »


MIEUX ÊTRE ENTREVUE

magazinemieuxetre.ca

19


MIEUX ÊTRE ENTREVUE

En parlant d’équilibre… Comment fait-elle pour orga­ niser son temps entre ses différentes occupations et ses rôles de maman, d’épouse, d’amie et de femme ? Sophie a beaucoup d’énergie, elle s’organise et surtout, elle demande de l’aide. « Les gens me posent souvent la question. Ils ont l’impression que je suis dépassée. Et moi, je leur réponds que j’adore ma vie ! Oui, je suis occupée et je cours, mais ça me convient parfaitement! Je suis jeune et j’ai beaucoup d’énergie alors je ne me pose pas de questions et je le fais ! Plus tard, quand je serai plus âgée, je pourrai m’arrêter, mais pour le moment, je veux vivre et me réaliser à fond ! »

mais Sophie ne se laisse pas abattre. « Par le passé, je me torturais à me poser beaucoup trop de questions, avouet-elle. Aujourd’hui, avec l’arrivée de Mathis, je n’ai plus le temps. Quand ça ne va pas bien, je prends un moment pour me reconnecter et je continue. Ça passe très vite ! Quelques fois par semaine, je fais du jogging, je vais au cinéma, je lis un bon livre et je rencontre des amis. Ça m’aide à maintenir mon équilibre et ça me redonne l’énergie nécessaire pour continuer. »

Ambitieuse la belle Sophie ? Non. Pas dans le sens lucratif du terme. Pour elle, l’accomplissement de soi, le dépassement et la réalisation de ses rêves révèlent des convictions profondes. « Hors de tout doute, je sais que je suis à ma place. J’adore ce que je fais et j’y mets tout mon cœur. Concrètement, dans mon travail et ma vie personnelle, je contribue au mieux-être des personnes et, dans cette vision, je me réalise complètement et cela me rend heureuse. Je me sens utile et je veux continuer à l’être le plus longtemps possible. »

Le sens de ma vie, je l’ai trouvé ! C’est de prendre soin des deux hommes de ma vie, de faire en sorte que les comédiens puissent avoir de meilleures conditions de travail, de faire vivre des émotions aux gens par mes différents rôles et de contribuer au mieux-être autour de moi.

Sophie ne se complique pas la vie et sait entretenir le positivisme. Bien sûr, il arrive parfois des creux de vague,

20

mieux être octobre 2015

Si elle n’avait pas eu Mathis, son fils autiste, et rencontré Charles, l’homme de sa vie, son parcours aurait-il été différent ? « Oui, probablement… Par contre, je crois que la responsabilité revient à chacun. Plusieurs personnes


croisent notre route, mais si on ne fait rien avec ces rencontres, ce sera en vain. Tout part de soi! C’est à chacun d’entre nous d’apprendre et à tirer des autres les leçons nécessaires à sa propre vie. Avec mes hommes, j’ai appris et j’ai compris beaucoup de choses, certes, mais je me suis d’abord permis cette éclosion. J’ai accepté de me laisser porter par leur énergie pour évoluer et co-créer avec eux. »

une présentation de

Pour Sophie, l’essentiel se trouve dans les choses les plus simples : sa famille et son travail. « Je dis souvent à la blague que je n’ai pas besoin d’escalader le Kilimandjaro pour trouver le sens de ma vie, dit-elle avec un sourire. Le sens de ma vie, je l’ai trouvé ! C’est de prendre soin des deux hommes de ma vie, de faire en sorte que les comédiens puissent avoir de meilleures conditions de travail, de faire vivre des émotions aux gens par mes différents rôles et de contribuer au mieux-être autour de moi. C’est tout ce qui compte! Quand je serai à quelques minutes de la fin de ma vie, je serai heureuse de pouvoir faire un crochet sur ma liste. » Entre le travail et la vie privée, la comédie et les affaires, la passion et la raison ainsi que la vie qui décoiffe et la pause qui repose, Sophie réussi à conserver son authenticité et faire preuve d’une grande humilité. « Parfois, je trouve que la société reflète une image un peu égocentrique. Je me considère privilégiée par la vie et il est dans mon devoir de redonner au suivant. » Pour moi, Sophie, c’est la force tranquille. Tel un phare sur un rocher, elle s’est construit une base solide, mais veille tendrement sur les gens qu’elle aime. Elle ne craint pas les tempêtes puisqu’elle sait puiser en elle la force de se tenir debout. Elle s’illumine au regard de son fils et souhaite aider les gens à trouver le bonheur. Humaniste la belle Sophie ? Oui. C’est le monde de Sophie… tel que je l’avais imaginé. Merci Sophie.

rencontrent

30 septembre 2015

Chantal Lacroix L’entrepreneure

28 octobre 2015

Sophie Prégent La comédienne

Plusieurs personnes croisent notre route, mais si on ne fait rien avec ces rencontres, ce sera en vain. Tout part de soi! C’est à chacun d’entre nous d’apprendre et à tirer des autres les leçons nécessaires à sa propre vie. 25 novembre 2015

Geneviève Young L’auteure

Le 28 octobre 2015, Sophie Prégent sera invitée dans le cadre des Soirées Inspiration créées par Les Inspiratrices. Il s’agit d’une communauté de femmes qui ont OSÉ changer leur vie, réaliser leur rêve, traverser une épreuve difficile ou changer leur communauté. Si vous souhaitez la rencontrer, il suffit de réserver vos billets au www.chantaltessier.ca/les-inspiratrices.

Chantal Tessier Entrepreneure sociale Coach en développement personnel et professionnel, conférencière et formatrice Chroniqueuse et blogueuse Fondatrice de Les Inspiratrices

EspacE La FontainE

3933, avenue du parc-La-Fontaine Montréal inspiRation seulement à 19 h 00 25 $ (membre) 30 $ (non membre) cocktail inspiRation à 17 h 30 45 $ (membre) 50 $ (non membre) pour réservation : 438 494-7144 Billet : www.lesinspiratrices.com

www.chantaltessier.ca une production de


MIEUX S'INSPIRER ENTREVUE

22

mieux être octobre 2015


COLETTE PORTELANCE, le cœur sur la main Le nom de Colette Portelance n’est plus à faire dans le domaine des relations humaines. Thérapeute en relation d’aide, pédagogue, auteure et conférencière chevronnée, elle détient un doctorat en Science de l’éducation de l’Université de Montréal de même que de l’Université de Paris. Auteure de nombreux bestsellers, c’est à elle que l’on doit la création de l’Approche non directive créatrice (l’ANDC) dans le champ de la psychologie. Mais loin de s’en tenir qu’à la théorie et aux bouquins, Colette Portelance est avant tout une femme authentique, passionnée par les relations humaines et surtout, soucieuse du bonheur des autres.

L

a route semblait être toute tracée pour Colette Portelance. Enfant, et ainée de la famille, elle se préoccupe déjà beaucoup de ceux qui l’entourent et les tensions relationnelles l’affectent. Adolescente, c’est la cause des lépreux qui attire son attention. « Je me souviens aussi qu’à l’adolescence, je me suis mise à prier tous les jours pour avoir une relation amoureuse satisfaisante et heureuse, raconte la thérapeute. C’était important pour moi d’avoir une vie de couple, une vie de famille. C’était une valeur et un rêve de vie. » Aujourd’hui mère de quatre enfants, grand-mère de douze petits-enfants et après 52 ans de vie commune avec son conjoint, elle peut affirmer que son plus grand rêve a été accompli. Pourtant, des difficultés, des tensions et des crises, il y en a eu, comme dans chaque couple, admet-elle. « Cela m’a ouvert à tout ce qui touche les difficultés relationnelles, les relations de couple, les gens qui se séparent ou qui souffrent dans une relation, parce que j’ai vécu des difficultés moi aussi. » Et c’est bien le message qu’elle veut faire passer : on rencontre tous des difficultés, mais il y a moyen de s’en sortir. Comme une vocation, depuis des années, Colette Portelance nourrit ce désir d’aider les autres. Cela se traduit par la création d’une approche originale, l’Approche non directive créatrice, et par la création du Centre de relation d’aide de Montréal et de l’École internationale de formation à l’ANDC, dont elle est cofondatrice. « Le but, c’est d’apprendre aux gens à ÊTRE en relation. AVOIR

- Cassandra Poirier des relations est facile, mais ÊTRE en relation, pouvoir communiquer avec les autres, c’est autre chose », explique-t-elle. Pour ce faire, un travail introspectif sur soi est fondamental, selon les bases de l’ANDC. Voilà la mission de Colette Portelance. « Parce que souvent, on met l’accent sur les théories, la méthode, ou les connaissances théoriques de la personne humaine. On sait beaucoup de choses sur l’être humain, mais on n’apprend pas aux gens à s’accueillir, à s’accepter, à se connaitre et à être présents. Le travail sur soi ne passe pas par des techniques magiques. Il consiste à faire face à la partie de soi qu’on a toujours rejetée, parce qu’on a peur de ne pas être aimé », explique-t-elle.

Je dis toujours que la relation, c’est le cadeau que la vie nous donne pour devenir une meilleure personne.

Dans son tout dernier livre, De quel système relationnel êtes-vous prisonnier, Colette Portelance se penche sur nos blessures profondes, celles qui influencent et teintent, bien souvent malgré nous, nos relations. « Le système relationnel est créé à partir de nos blessures. On a tous été blessé et on ne peut pas blâmer personne, parce que nos

magazinemieuxetre.ca

23


éducateurs aussi ont été blessés, soit par l’humiliation ou la culpabilisation, l’infériorisation, l’abandon, l’exclusion, le rejet, l’indifférence, l’incompréhension, la trahison… Quand on est blessé et qu’on n’est pas conscient de nos blessures, on s’en défend, explique l’auteure. C’est ce qu’on fait la plupart du temps. On refoule, on fait semblant ou on nie. La négation c’est l’envers de la communication et de la relation qui marche. » Ce livre se penche donc sur ces systèmes relationnels que l’on instaure, mais il nous apprend aussi comment s’en débarrasser et faire en sorte que nos relations soient plus harmonieuses, comme le veut aussi l’ensemble de son œuvre qui porte surtout sur les relations amoureuses, la communication authentique, le lâcher-prise et évidemment l’amour de soi.

Le travail sur soi ne passe pas par des techniques magiques. C’est vraiment de faire face à la partie de soi qu’on a toujours rejetée, parce qu’on a peur de ne pas être aimé.

Pourtant, avant de devenir thérapeute, Colette Portelance enseigne le français au secondaire. « Ce sont de belles années de ma vie, car j’ai un amour particulier pour les adolescents. Ils sont à une période de leur vie où ils doivent défendre le droit à ce qu’ils sont, et souvent on leur demande d’être autrement. » C’est au contact de ces adultes en devenir que Colette Portelance développe ce qui deviendra un peu plus tard l’ANDC. « Mon approche est non directive dans le contenu. Ce que tu vis, ce que tu penses, tu as le droit de l’exprimer. Les enfants et les ados ont besoin de savoir qu’on les aime, qu’on est capable de les écouter et de les comprendre, ce qui constitue un besoin fondamental. Mais il y a des règles, des cadres, des encadrements. Alors j’ai appris à être directive dans le contenant et non directive dans le contenu. » C’est également au contact des adolescents que Colette Portelance

24

mieux être octobre 2015

s’intéresse aux différents types d’intelligences, ce qui sera sans doute le sujet de son prochain livre, nous avoue-telle. Intelligence rationnelle, pragmatique ou artistique; la clé de la réussite réside dans leur compréhension. « Ima­ ginez la différence que ça ferait au niveau de l’approche des étudiants… Ça change tout », s’exclame-t-elle. Réellement animée d’un désir de compréhension des autres et soucieuse d’améliorer leurs relations, Colette Portelance a réellement le cœur sur la main. Si aujourd’hui elle en a fait son métier, c’est aussi un peu grâce à son père : « Mon père a été toute ma vie mon idole. Il était loin d’être parfait, mais c’était un homme qui avait le sens de la relation, une capacité d’écoute exceptionnelle et qui était capable de s’excuser quand il faisait des erreurs. J’ai beaucoup appris de lui. Je me suis sentie aimée et notre relation m’a beaucoup propulsée. Elle m’a donné la base de ce que j’ai développé dans ma vie. »

Pour en savoir plus sur les systèmes relationnels, De quel système relationnel êtes-vous prisonnier ?, aux Éditions du CRAM.

Cassandra Poirier Journaliste


Junior New Roots

Nos produits pour enfants comblent tous les besoins nutritionnels.

Junior New Roots offre la nutrition dont les enfants ont besoin pour grandir forts et en santé. Chaque formule offre des bienfaits significatifs pour la santé — en plus de gouter très bon ! • Probiotique pour Enfants est une formule ultraconcentrée avec 10 milliards d’UFC par portion contenant 12 souches probiotiques, dont les plus importantes pour les enfants : B. infantis et L. reuteri. Elle renforce le système immunitaire et la résistance à la diarrhée, et maintient une bonne digestion. • Pour qu’un enfant bénéficie d’une supplémentation en ADH, elle doit être combinée à une quantité plus élevée d’AEP. Notre Oméga-3 pour Enfants fournit un ratio accru d’AEP à l’ADH, cliniquement éprouvé dans 10 études scientifiques pour une absorption maximale pour le développement du cerveau, qui est efficace contre les symptômes du TDAH, et améliore la mémoire et la concentration mentale. • Multi pour Enfants, formulée par des docteurs en naturopathie reconnus, donne aux enfants la sélection idéale de vitamines, minéraux et nutriments. Cette poudre pratique au gout agréable peut être mélangée à de l’eau, du jus, de la compote de pommes, du yaourt, et plus encore !

Disponibles exclusivement dans les magasins d’aliments naturels ; visitez newrootsherbal.com/magasin • Notre laboratoire accrédité ISO 17025 emploie 15 scientifiques : 3 PhD, 4 MSc, et 8 BSc • Tous nos produits sont sans OGM

n e w r o o ts h e r b a l n e w r o o t s h e r b a l. c o m


MIEUX S'INSPIRER DOSSIER

26

mieux être octobre 2015


RÉALISER SON PLEIN POTENTIEL PAR L’ENTREMISE DU BÉNÉVOLAT « L’homme le plus heureux est celui qui fait le bonheur d’un plus grand nombre d’autres. » -Denis Diderot Dans leur quotidien, la majorité des gens sont désireux de se découvrir un équilibre de vie parfait. Mais quelle image nous vient en tête dans l’immédiat lorsqu’on imagine cet équilibre parfait pour chacun de nous ? Pour moi, l’équilibre parfait dans ma vie passe par la conciliation travail, famille, amis et par mes activités sociales via le bénévolat. J’ai commencé comme bénévole dès l’âge de 8 ans dans le cadre d’activités sportives avec mes parents qui étaient, et qui sont toujours, de grands bénévoles. Je n’ai jamais cessé depuis. Faire du bénévolat m’apporte beaucoup humainement parlant, dont la confiance en soi, mais également une confiance réciproque envers la société. Je suis en contact constant avec d’autres réalités de la vie et je rencontre des personnes que je n’aurais pas eu la chance de côtoyer autrement. Cela m’apporte également une plus grande ouverture d’esprit sur le monde tout en me permettant de me découvrir de nouvelles compétences. Selon moi, en tant que bon citoyen, chacun devrait se faire un devoir de s’engager dans sa communauté. En effet, plus de gens devraient s’impliquer dans leur milieu, selon le temps qu’ils peuvent donner, à faire du bénévolat même si ce n’est qu’une seule petite heure par mois. - Peggy Béland alias La Benevoliste

A

vez-vous de la difficulté à vivre en équilibre avec tous les aspects de votre vie ? Ne vous en faites pas, car 58 % des Canadiens affirment avoir une surcharge liée à tous les rôles occupés : famille, amis, travail, loisirs, etc. Une vie équilibrée, c’est savoir concilier les différentes sphères de sa vie selon ses priorités, dont la sphère sociale. Les bénévoles disent toujours qu’ils « retirent davantage de leurs activités bénévoles que ce qu’ils y investissent ». Ils affirment également que l’expérience leur a procuré une immense satisfaction personnelle sur les plans physiques, affectifs et intellectuels, tout en les redynamisant sur le plan social. LE BÉNÉVOLAT : UN INVESTISSEMENT PAYANT SUR LA CONSTRUCTION DU SOI Premier fait saillant, on s’engage à faire du bénévolat pour soi, ensuite pour les autres et par la suite dans notre communauté. Lorsque l’on donne de soi, on donne à soi également. Il est important de réaliser que chaque personne que vous aidez retransmettra la bonté et la bienveillance à un autre individu. Bref, chaque geste posé individuellement à un effet en cascade pour la société. Le bénévolat est porteur de sens et permet de développer en même temps ses compétences au

service d’un projet collectif par le biais d’une cause qui nous tient à cœur. Cet épanouissement va de pair avec l’équilibre que les bénévoles parviennent à trouver, pour une grande majorité, entre leur engagement, leurs activités et leur vie personnelle. En prenant l’habitude de donner à la grande collectivité, vous partagez la richesse de tout ce que vous êtes et de tout ce que vous avez de plus précieux à vos yeux. Dans son ouvrage intitulé The Three Boxes of Life : An Introduction to Life/Work Planning, Richard Bolles classe les compétences dans trois catégories : l’autogestion, les compétences de contenu professionnel, et les compétences utilitaires. Le bénévolat aide à acquérir, à entretenir, et à améliorer des compétences dans chacun de ces domaines. Lorsque vous faites appel aux connaissances spécialisées d’une personne, connaissances nouvellement acquises dans un cadre scolaire ou développées au fil des ans, vous pouvez grandement renforcer sa confiance et son estime de soi. En mettant vos compétences, vos connaissances, vos talents et votre expérience au profit d’organismes, vous leur offrez l’occasion d’exploiter vos acquis, de vous apprécier en faisant ce don de soi qui fait toute une différence dans une collectivité.

magazinemieuxetre.ca

27


MIEUX S'INSPIRER DOSSIER

SE SENTIR UTILE Le bénévolat permet de développer une meilleure estime de soi, car nous pouvons partager nos compétences, nos valeurs au sein de notre communauté. Rendre visite à une personne qui est incapable de sortir, organiser une activité spéciale ou même rédiger un article pour le bulletin d’un organisme peut donner ou redonner l’impression qu’on a quelque chose à offrir et qu’on peut faire du bien à des personnes, à des organismes ou encore à soi-même. Nous satisfaisons également des besoins sociaux : nous avons l’opportunité de rencontrer de nouvelles personnes, de créer de nouvelles relations qui nous enrichissent

Les activités bénévoles sont partie intégrante de notre propre identité sociale. Je deviens bénévole, et par la suite, je découvre à ma grande surprise que je suis fière de m’affirmer comme telle.

tout en nous permettant de mettre fin à cette barrière d’individualisme du chacun pour soi qui prédomine actuellement parce qu’on ne prend pas le temps de gérer son temps à proprement dit afin de vivre en harmonie avec son équilibre de soi. Nous avons également besoin de vivre en accord avec nos valeurs morales et le bénévolat nous permet de concrétiser ces valeurs. Se sentir utile dans la société, quel beau sentiment bénéfique pour soi, mais

28

mieux être octobre 2015

aussi pour les autres qui en bénéficient ! Les activités bénévoles sont partie intégrante de notre propre identité sociale. Je deviens bénévole, et par la suite, je découvre à ma grande surprise que je suis fière de m’affirmer comme telle. De plus, le bénévolat nous offre une multitude de secteurs d’activités qui nous rejoignent en tant qu’individu afin qu’il puisse répondre à nos besoins et à nos valeurs proprement dites tout en nous permettant d’atteindre notre juste équilibre. DÉVELOPPER SA DISCIPLINE PERSONNELLE Parmi ses multiples effets bénéfiques à notre équilibre, le bénévolat nous donne le choix de faire quelque chose que l’on aime et nous pouvons l’inclure dans notre emploi du temps. En règle générale, les gens sont en mesure de déterminer ce qu’ils vont faire, à quelle fréquence, où et dans quelles circonstances. La possibilité de choisir donne un sentiment de contrôle, de liberté. Le fait d’être chargé d’une fonction, de devoir atteindre des buts et des objectifs et d’avoir des échéances à respecter peut aider plusieurs personnes à rétablir une certaine routine et une discipline dans leurs activités et même dans leur vie. Les bénévoles qui acceptent des projets dont ils sont chargés du début à la fin, depuis la planification jusqu’à l’évaluation, en passant par l’exécution, en retirent un important sentiment de pouvoir et de contrôle : « Il y a un travail à faire et je suis capable de le faire. Je peux décider de l’exécuter ou de ne pas l’exécuter et choisir la façon de m’y prendre. » L’idée de pouvoir choisir et de pouvoir


exercer un certain contrôle sur la planification, la stratégie et les résultats a d’excellentes chances de renforcer l’estime de soi et le sentiment d’accomplissement. UN PLUS POUR VOTRE SPHÈRE PROFESSIONNELLE Le bénévolat est également bon pour venir soutenir une autre sphère de notre équilibre : notre sphère professionnelle. Les conclusions de l’Enquête sur le bénévolat au Canada sont venues confirmer ces résultats en précisant que « 3,4 millions de bénévoles (70 %) estiment que l’apprentissage de nouvelles compétences constitue une caractéristique importante de leur travail. Ils acquièrent entre autres : des connaissances techniques reliées au travail de bureau, des compétences en matière de gestion, d’organisation, de communications, de relations interpersonnelles, de collecte de fonds, ainsi que des connaissances spécialisées dans divers domaines. De nombreux bénévoles (353 000) ont pu transférer ces compétences directement dans leur travail rémunéré. De plus, pour 44 % des personnes interrogées, il importait que le travail bénévole leur donne l’occasion d’améliorer leurs perspectives d’emploi ». (Ross, David P., « Le bénévolat, une activité rentable ? », Perception, Conseil canadien de développement social, vol. 14, no 4, p. 15-16.) COMMENT DÉVELOPPER NOTRE SPHÈRE SOCIALE ? Vous avez envie de vous prendre en main et de trouver une façon d’apporter votre contribution ? Dans un premier temps, dressez-vous une liste d’intérêts. Pour nous permettre de bien donner, il est important de savoir maintenir ses objectifs personnels et ses priorités pour nous et être à l’écoute de nos différents besoins. Qu’est-ce que vous valorisez dans votre vie ? Qu’est-ce qui réchauffe votre cœur ? Que pouvez-vous faire pour mettre vos valeurs et vos centres d’intérêt au service de votre communauté ? Prenez une feuille et énumérez vos aptitudes dans une première colonne. Par la suite, dresser une deuxième colonne et indiquer les causes qui vous tiennent à cœur. Suite à ce petit exercice, dites-vous qu’une organisation a besoin de vous et des aptitudes que vous venez d’élaborer. Par la suite, réorienter votre quotidien en fonction de vos priorités. Il n’existe pas de mode d’emploi idéal et surtout, oubliez l’idée de tout chambouler votre vie avec

un simple coup de baguette magique. L’idée de base est d’apporter une petite modification à votre quotidien tout en vous permettant d’exploiter votre plein potentiel. Je conclus en vous encourageant à vous investir en faisant ce don de soi dans votre communauté. Pourquoi ne pas profiter de cette occasion pour vivre cette expérience en famille : le bénévolat familial. En effet, une implication en couple, en famille, entre grands-parents et petits-enfants permet ainsi de joindre l’utile à l’agréable et de se créer des souvenirs inestimables qui laisseront des traces de notre passage derrière nous. Quelle belle richesse pour notre collectivité et quelle belle occasion d’investir sur soi en élargissant ainsi son horizon !

Peggy Béland alias La Benevoliste Ayant travaillé et investi du temps dans différentes causes humanitaires à travers le Québec, elle a contribué à faire augmenter la visibilité, la notoriété et les dons de plusieurs d’entre elles. Elle est devenue au fil du temps une spécialiste créative et innovatrice du milieu des organismes à but non lucratif. Rédactrice pour le journal web www.vitalite-regionale. com et chroniqueuse radio à Planète au 104,9/102,1, elle désire améliorer la qualité de vie de l’ensemble de la société par l’action bénévole, l’entraide, de saines habitudes de vie et une vision optimiste. Elle s’est donné comme mission de faire passer le plus de gens possible à l’action bénévole. Elle est aussi la cofondatrice de la Fondation/organisme BeneLOVE et productrice du TéléDon. Elle embrasse les causes humanistes avec son cœur. Pour plus d’informations, pour vous inscrire à son Infolettre et pour rester connectés sur les trucs de La Benevoliste et les différents événements : • Atelier Bien-être : Prendre soin de soi et des autres. • Conférences. • Journée de formation en entreprises et organismes. www.labenevoliste.com  facebook.com/peggy.beland La Benevoliste est propulsé par Les Systèmes de traitement d’eau Eagle et Probaclac.

magazinemieuxetre.ca

29


30

mieux être octobre 2015


MIEUX S'INSPIRER BOITE À OUTILS

Cultiver sa vitalité au quotidien :

4 clés de l’Ayurveda En lisant ces lignes, vous êtes en train d’échanger des centaines de molécules avec votre environnement. En seulement un cycle de respiration, vous prenez, puis vous redonnez. Vous inspirez, puis vous expirez. Plus l’air que vous respirez est frais et pur, plus la nourriture en oxygène pour vos organes sera riche et nourrissante. - Krystine St-Laurent

S

elon l’Ayurveda, tout est lié. Impossible de séparer la tête, le cœur, le corps, l’esprit et l’environnement dans lequel nous vivons. Tout ce qui s’imprime en nous par nos 5 sens influence notre santé. Tout comme la nourriture que nous mangeons crée nos tissus corporels, nos impressions sensorielles déterminent la qualité de nos pensées et de nos émotions. Par exemple, la pensée d’un premier rendez-vous amoureux fera augmenter votre rythme cardiaque et pourra être accompagnée d’un sentiment de joie, d’appréhension ou d’insécurité. Une émotion négative animant un sentiment de colère fera augmenter votre pression artérielle. L’odeur délicate d’une huile essentielle ou l’odeur de la forêt après la pluie vous donnera envie de fermer les yeux et de la sentir encore plus profondément et probablement qu’un sentiment de bien-être remontera à la surface. Un bruit soudain et agressant vous fera peut-être sursauter, et stimulera possiblement une dose d’adrénaline, hormone liée au stress et à la notion de « lutte ou de fuite ».

L’AYURVEDA EST LA BRANCHE MÉDICALE DU YOGA. Nous sommes constamment en recherche d’équilibre entre le stress, nos pensées, nos émotions, ce que nous assimilons et digérons, tant au niveau physique qu’émotionnel. En un mot : nous sommes humains ! L’Ayurveda est d’une sagesse et d’une simplicité incroyable lorsqu’il s’agit de nous par­ tager les outils pour faciliter le retour vers un état d’équilibre et de bien être, au quotidien.

1. CULTIVER LA CONSCIENCE DU MOMENT PRÉSENT Trop souvent, nous vivons à un rythme qui ne nous apprend pas à prendre le temps de connecter avec ce qui est présent en nous et autour de nous. Arrêtez-vous un instant et prenez une grande respiration. Fermez les yeux. Portez attention à ce qui vous entoure, aux sons qui traversent vos oreilles, au tissu qui touche à votre peau, aux odeurs qui traversent vos narines. Est-ce que vous ressentez en ce moment une émotion particulière, positive ou plutôt inconfortable ? Si oui, seulement en prendre conscience. Sans juger, analyser ou refouler. Reprenez une grande respiration et relâchez. Cet exercice est tout simple et permet de faire une mini pause dans cette grande course qu’est notre quotidien. De plus, il permet de cultiver la conscience de ce qui nous fait vibrer, ce qui nous fait du bien ou non et il incite à développer un lien de compassion, d’amour et d’attention avec nous même. 2. APAISER AVEC L’AROMATHÉRAPIE Notre sens le plus primitif, l’odorat, nous relie directement avec nos souvenirs, émotions et instincts. Une odeur de tarte aux pommes cuisinée avec amour par votre grandmère fera probablement remonter un souvenir d’enfance bienveillant. L’odeur de l’eucalyptus, pour plusieurs, est liée à la mémoire d’un soin dans un spa et donc peut être synonyme de bien-être et de paix. L’utilisation des huiles essentielles est extrêmement bénéfique pour apaiser le mental et aider à se recentrer.

magazinemieuxetre.ca

31


RECETTE DE BAIN DE SELS AUX HUILES ESSENTIELLES : • 3 gouttes d’huile essentielle de Sauge Sclarée • 2 gouttes d’huile essentielle d’Eucalyptus • 2 gouttes d’huile essentielle de Bergamote • 1 tasse de Sels d’Epsom Mélangez les huiles avec le sel, versez dans le bain et profitez des bienfaits de l’aromathérapie. Allumez une chandelle, choisissez une musique inspirante qui vous fait du bien et profitez de la vie!

3. MÉDITER POUR APAISER LA TURBULENCE Nous sommes constamment sollicités par nos 5 sens. Le nombre de stimuli est tel que le cerveau doit filtrer ce qui entre dans notre champ de conscience. À un certain moment, il est normal que nous nous sentions surchargés. Nous avons besoin d’un temps de pause pour nous recentrer et apaiser ce flot de stimulation. La méditation est un outil simple, accessible partout, qui est gratuit et qui est tellement bénéfique !

Le corps est une rivière d’intelligence doté de la même sagesse que celle que l’on retrouve dans la nature (Dr. Suhas Kshirsagar)

Il existe une abondance d’articles scientifiques démontrant les bienfaits de la méditation : réduction de l’hypertension, réduction de la production d’hormones de stress, réduction de l’anxiété et de la dépression, meilleur sommeil, moins grande réactivité et plus grande introspection pour ne nommer que ceux-ci. Et pour ajouter à la bonne nouvelle, une étude récente menée par une équipe de chercheurs de Harvard affiliés à l’hôpital général du Massachusetts a démontré qu’après seulement 8 semaines de méditation à raison de 27 minutes par jour, le cerveau subissait des changements significatifs dans la densité de matière grise, plus précisément dans la région de l’hippocampe, région du cerveau liée à l’apprentissage et à la mémoire, ainsi que dans les structures associées à la conscience de soi, la compassion et l’introspection. Quand même ! Se créer une routine de méditation 15 minutes par jour préférablement avant de démarrer la journée est une clé de sagesse pour cultiver une vitalité et une joie de vivre. Et pas besoin d’être un « pro » de la méditation pour ressentir ses bienfaits. 4. SE NOURRIR AVEC CE QUI EST AUTHENTIQUE Hippocrate, considéré comme le père de la médecine disait : que votre nourriture soit votre médecine et votre médecine, votre nourriture.

32

mieux être octobre 2015


MIEUX S'INSPIRER BOITE À OUTILS

Nous vivons dans un monde où il peut être difficile de distinguer le vrai du faux tant le choix est grand en produits transformés sur le marché.

L’Ayurveda est un système de médecine datant de plus de 5000 ans, basé sur la CONSCIENCE et liant le cœur, le corps et l’esprit. 

Avec une industrie alimentaire qui dispose de plus de 80 000 agents synthétisés  en laboratoire pour ajouter couleur, texture et saveurs « naturelles », le corps se retrouve souvent à digérer des composés artificiels qui ne se retrouvent normalement pas dans une alimentation saine. De plus, une grande variété d’additifs chimiques sont ajoutés aux aliments transformés pour créer un plus grand contentement et stimuler le désir d’en reprendre (dépendance). Résultat ? Diabète, fatigue, manque d’énergie, surplus de poids, inflammation, douleurs musculaires, insomnie, douleurs articulaires, manque de concentration ou problèmes de mémoire, etc. COMMENT FAIRE LES BONS CHOIX ? Une question cocasse qui résume bien et qui me fait toujours sourire est : est ce que votre grand-mère pourrait reconnaître les ingrédients qui se trouvent dans votre assiette ? Si la réponse est non, alors il y a de fortes

KRYSTINE ST-LAURENT Conférencière dynamique, auteure, chroniqueuse et coach en Santé-Vitalité-Ayurveda, Krystine St-Laurent est herboriste, aromathérapeute certifiée et créatrice de la gamme d’huiles infusées Inspirata Nature. Elle est également formatrice du programme Santé Parfaite-Ayurvedic lifestyle, certifiée par Deepak Chopra et le Chopra Center for Wellbeing en Californie. Ayant œuvré comme infirmière dans plusieurs spécialités durant plus de 20 ans, elle simplifie de façon concrète et efficace ce dont le corps a besoin pour maintenir une santé et une vitalité naturellement accessibles à tous. Chopra, Deepak. Perfect Health : The Complete Mind/body Guide. NY : Harmony, 1991. Print. Seol, G.H., Lee, Y.H., Kang, P., You, J.H., Park, M., & Min, S.S. (2013). Randomized controlled trial for Salvia sclarea or Lavandula angustifolia : Differential effects on blood pressure in female patients with urinary incontinence undergoing urodynamic examination. J Altern Complement Med., 19(7):664-7 Omar Singleton, Britta K. Hölzel, Mark Vangel, Narayan Brach, James Carmody, Sara W. Lazar, . "Change in Brainstem Gray Matter Concentration Following a Mindfulness-Based Intervention Is Correlated with Improvement in Psychological Well-Being."Front. Hum. Neurosci. Frontiers in Human Neuroscience 8 (2014) : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24600370 Davidji. Secrets of Meditation: A Practical Guide to Inner Peace and Personal Transformation. Carlsbad, CA : Hay House, 2012. Print. Hyman, Mark. The Blood Sugar Solution : The Ultrahealthy Program for Losing Weight, Preventing Disease, and Feeling Great Now! New York, NY : Little, Brown, 2012. Print.

chances qu’ils soient issus d’un processus de transformation industrielle. CLÉS DE SIMPLICITÉ : 1) Choisir le plus frais possible, le plus vrai possible. Des légumes frais, verts, croquants et autant que possible, de l’agriculture biologique. Ce qui est frais et exempts de pesticides offrira une plus grande énergie vitale (prana) que ce qui a été créé de toute pièce en laboratoire, par exemple. 2) Prendre le temps de lire les ingrédients de ce que vous trouverez à l’épicerie. S’il y a plus de 5 ingrédients, peut-être le remettre sur la tablette? 3) Prendre le temps de noter la texture des aliments avant de les manger. Ce qui est froid est collant à l’extérieur, comme un cornet de crème glacée, sera froid et collant à l’intérieur. Cette clé de conscience partagée par le Dr Suhas en conférence l’an dernier a été pour moi une révélation concernant les débalancements liés aux choix alimentaires. Cultiver sa vitalité se fait au quotidien, en créant de petits changements, un pas à la fois. Et surtout, ne pas se mettre de pression lorsque l’on déroge ou qu’on a l’impression que toutes nos bonnes résolutions se sont évanouies. La vie est ainsi faite, de contractions et de relâchements, comme le cycle continu du battement cardiaque. L’objectif est, de plus en plus facilement, de revenir en zone où l’on se sent vivant, vibrant et de cultiver le désir de créer, au quotidien, la meilleure version de soi même.  

HUILES HERBALES INFUSÉES INSPIRÉES PAR LA NATURE • Huiles infusées biologiques • Huiles personnalisées Ayurvediques • Service de création personnalisé selon les besoins • Conférences • Consultations privées en personne ou à distance via skype ou téléphone • Ateliers Bien-être • Retraites Santé-Ayurveda • Journées de formation en entreprise INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTRE POUR RESTER BRANCHÉS SUR LES TRUCS SANTÉ-VITALITÉ & ÉVÉNEMENTS INSPIRANTS WWW.INSPIRATANATURE.COM FACEBOOK/INSPIRATA-NATURE-SANTÉ-VITALITÉ-AYURVEDA


Vivre en harmonie Approche Architecture Humaine et la communication C.O.E.U.R. Une vieille légende hindoue raconte qu’il y a eu un temps où tous les hommes étaient des Dieux, mais ils abusèrent tant de leur divinité que Brahma, le maître des dieux, décida de leur retirer leur pouvoir divin et de le cacher à un endroit où il leur serait impossible de le retrouver. « Nous déposerons la divinité de l’homme dans le fond de lui-même, car c’est le seul endroit où il ne regardera pas » : décréta Brahma. Depuis ce temps, raconte la légende, l’homme cherche son essence à l’extérieur de luimême, il a même fait le tour de la terre et de l’espace à la recherche de quelque chose qui se trouve en lui. - Antoinette Layoun

SE LAISSER INSPIRER ET GUIDER PAR L’APPEL INTÉRIEUR J’ai découvert cette légende au début de l’âge adulte. Je me rappelle encore du moment où je l’ai retiré soigneusement d’une revue avec la sensation que je détenais un trésor entre mes mains ! Elle est devenue mon inspiration pour ma vision de vie… Aller au fond de soi et découvrir son pouvoir divin, non pas dans le sens religieux, mais dans le sacré. Découvrir son essence, écouter et suivre sa voie. Je me demande aujourd’hui si c’est moi qui l’ai découvert ou si c’est elle qui m’a trouvée! Je ne savais pas dans le temps que cette légende servirait non seulement à me reconstruire, mais également à créer et développer une approche que j’enseigne afin d’être en harmonie avec soi et avec l’autre : Approche Architecture Humaine (AAH) et la Communication C.O.E.U.R. QUI SUIS-JE ? NOTRE HÉRITAGE DIVIN ET HUMAIN Nous sommes corps physique et matière. Nous sommes esprit avec un mental et des formes pensées. Nous

sommes âme avec un cœur qui frémit dans des états et des sensations. Dans ces dimensions, corps - âme (cœur) - esprit (mental), nous sommes les créateurs de notre vie avec ce que nous nommons le pouvoir divin en soi. Le corps est l’outil à travers lequel nous découvrons la vie. Il est un moyen de communication avec tout ce qui nous entoure et dans nos relations. Nos émotions, sentiments et peurs font partie de notre humanité et expériences de vie terrestre. En fait, c’est notre monde intérieur « humain ». En apprenant à nous connaitre, en accueillant nos espaces intérieurs et en les harmonisant avec nos expériences extérieures, nous devenons de plus en plus dans la clarté de tout ce que nous sommes. La psychologie, la physique quantique, la science et même certains spécialistes de la médecine nous confirment de plus en plus que nous sommes les créateurs de notre réalité et de notre vie. Divers enseignements spirituels nous ont communiqué cette connaissance depuis des millénaires.

magazinemieuxetre.ca

35


MIEUX S'INSPIRER BOITE À OUTILS

APPROCHE ARCHITECTURE HUMAINE (AAH) Voyons l’être humain comme un château : le corps est la structure extérieure et les émotions, les sentiments, les pensées, le mental, les croyances, etc. font partie de la structure intérieure. En nous basant sur la psychologie humaine, en apprenant à nous connaitre, nous décou­ vrons notre fondation, notre structure intérieure avec notre différence. Avec conscience, nous pouvons identifier les fissures, le désordre, des espaces brisés, des rénovations à compléter et nous réalisons qu’avec un château… il y a toute une potentialité! Dans cette conscience, nous devenons les architectes de notre vie. EN ACCUEILLANT NOTRE HUMANITÉ, DANS L’HARMONIE ET L’UNION DE TOUTES NOS DIMENSIONS, NOUS MANIFESTONS NOTRE DIVINITÉ. Chacun de nous est le reflet de notre héritage familial et social. C’est ce qui fait que nous avons inconsciemment créé des fonctionnements, des croyances et des modèles qui limitent la réalisation de ce que nous sommes, ainsi que nos créations. Cet héritage et bagage ont un effet sur tout ce que nous sommes et tout ce que nous vivons. Parfois, nous avons tendance à juger ce bagage quand il est dans la souffrance ou la limite. En fait, je vois l’être humain comme un être magnifique. Même si parfois il tombe, c’est pour apprendre à mieux se mettre debout et apprendre l’art de la maitrise. « Connais-toi, toi-même » a dit Socrate. Nous trouvons également cette phrase inscrite sur le temple

36

mieux être octobre 2015

de Delphes « Connais-toi, toi-même, tu connaitras ton univers et les dieux ». La connaissance de soi, de notre architecture intérieure, nous mène vers l’harmonie en soi et autour de soi.

C’est par la connaissance/conscience de soi, de notre architecture intérieure, que nous développons une clarté dans la relation avec soi. Cette clarté nous amène à communiquer dans la relation avec l’autre avec cœur !

Afin de permettre à chaque personne de se découvrir, j’anime des conférences, des cours, des ateliers et des voyages initiatiques avec l’Approche Architecture Humaine (AAH) qui permettent de développer la relation à soi et à l’autre comme un tremplin vers la réalisation de soi. Le Yoga Chi et la méditation faisant partie intégrante de cette approche. En ayant une connaissance de soi approfondie, nos expériences de vie deviennent un terrain pour notre rayonnement. En nous observant dans cette clarté, nous choisissons de nous guérir, car nous sommes les architectes de nos créations. Nous nous réalisons dans la relation à soi et nous vivons des relations rayonnantes d’amour et d’harmonie avec la communication C.O.E.U.R.


MIEUX S'INSPIRER BOITE À OUTILS

MOI ET L'AUTRE Dans notre humanité, nous sommes interreliés. Avec ce que nous sommes, nous avons un impact sur ceux qui nous entourent et ceci est juste dans les deux sens. C’est par la connaissance/conscience de soi, de notre architecture intérieure, que nous développons une clarté dans la relation avec soi. Cette clarté nous amène à communiquer dans la relation avec l’autre avec cœur ! C’est pour cette raison également que j’ai développé la communication C.O.E.U.R. qui est un outil de transformation et d’épanouissement. La Communication C.O.E.U.R c’est : Connaissance/conscience de soi Ouverture à soi et à l’autre Empathie pour soi et pour l’autre Union avec soi (regard-sentiment-pensée) Rayonnement de soi

C. CONNAISSANCE/CONSCIENCE DE SOI La connaissance de notre psychologie est essentielle pour vivre en harmonie. Nous sommes des êtres émotionnels. Apprendre à écouter son monde émotionnel est la clé qui ouvre la porte vers son monde intérieur. Pour faire un parallèle avec le corps physique qui a des besoins essentiels comme celui de respirer, manger, boire, dormir, etc., nous avons aussi des besoins essentiels pour notre équilibre psychique, tel le besoin d’amour, de sécurité, de liberté, de valorisation, de s’affirmer et de se créer. Les sensations physiques, par exemple celle de la faim, nous indiquent le besoin de se nourrir et nous guident vers la santé du corps. Les émotions sont les sensations qui nous permettent d’identifier le ou les besoins qui sont comblés ou en carence pour notre harmonie psychique.

O. OUVERTURE À SOI/À L’AUTRE Nous voyons le monde et nous le vivons à travers notre réalité psychique, le bagage de notre héritage et des empreintes de nos expériences de vie. Cette réalité altère notre regard sur nous-mêmes, les situations et tout ce qui nous entoure. En reconnaissant que nous sommes des êtres émotionnels, que le monde extérieur est un déclencheur de notre monde intérieur, nous déposons nos luttes contre soi ou contre l’autre, nous accédons à un monde de possibilités infinies. Nous réalisons que nos réactions sont des indicateurs pour nos satisfactions et insatisfactions. Par la conscience de tout ce que nous sommes et de notre bagage, nous nous responsabilisons de nos états, de nos manques et de nos besoins et nous approfondissons davantage notre regard dans notre château intérieur. Avec cette connaissance/conscience, c’est l’ouverture à moi et à l’autre.

magazinemieuxetre.ca

37


E. EMPATHIE À SOI ET À L’AUTRE Pour la guérison de nos états, pour défaire les réactions défensives et les systèmes relationnels insatisfaisants, la sensibilité, voire même l’empathie envers soi et l’autre, est fondamentale pour le processus de transformation et de création. Parfois, en découvrant nos espaces souffrants ou insa­ tisfaisants, nous voulons nous en débarrasser. « Se débarrasser » d’une partie de soi ? C’est alors que nous rentrons en lutte, en guerre, contre nous-mêmes voulant anéantir cette partie souffrante en nous. Nous devenons notre pire ennemi. L’empathie c’est l’ouverture du cœur, c’est avoir du cœur pour soi, c’est d’être dans l’écoute de soi, l’accueil de soi et de se permettre de vivre ses états profondément. Se libérer de la honte, de l’exigence, du rejet, du jugement. L’empathie pour soi amène l’empathie pour l’autre par la suite.

U. L’UNION AVEC SOI Dans l’accueil de ce que nous vivons, nous développons un discernement dans l’union avec soi. Nous réalisons que notre vécu est une réalité psychique (bagage de nos empreintes de nos expériences de vie et héritage) et non pas la RÉALITÉ ABSOLUE. L’union, c’est l’étape qui nous permet de faire un pont, entre le déclencheur extérieur et notre monde intérieur en étant en relation avec soi. Nous avons alors une perspective globale de tout ce que « Je Suis », nous guidant à assumer notre humanité (vécu et besoins) avec un regard plus élevé, reconnaissant cette situation comme un outil pour notre réalisation dans l’être.

R. RAYONNEMENT En développant ces étapes dans la relation à soi, nous gagnons en attitude de respect envers nous-mêmes, notre réalité psychique et nos souffrances. Notre regard se transforme et libère le rejet de soi qui passe souvent par l’exigence et le jugement. Nous devenons des alliés pour soi-même, dans l’accueil, l’acceptation et l’amour de soi. En nous honorant, en nous permettant d’être dans notre rayonnement, nous permettons à l’autre d’être également. Comme un architecte avec une vision, notre regard et notre écoute dans la relation avec l’autre se transforment, créant une relation constructive… reflet de la relation à nous-mêmes.

38

mieux être octobre 2015

LA RICHESSE EN SOI ET L’HARMONIE Dans la vie, il n’y a pas de hasard. Je suis toujours fascinée par « les scénarios » qui se déroulent devant moi et dans mes situations de vie. Au moment où j’écris cet article, je me prépare à partir en Inde, accompagnant un groupe dans un voyage initiatique sous le thème : Union de l’humain et du divin. Je réalise avec vous, en ce moment, la magie de la vie ! Comme la légende hindoue qui m’a inspiré à créer l’Approche Architecture Humaine, la communication C.O.E.U.R., pour sa part, m’a été inspirée par une salutation de l’Inde bien connue : namasté ! Cette salutation signifie en sanskrit : « Je salue ou je m’incline devant le divin (l‘âme) en soi. » C’est littéralement, accueillir l’humain et le divin. N’oublions pas que ceci implique également la relation à l’autre ! En regardant l’autre et en le voyant dans sa grandeur et dans tout ce qu’il est ! Je pars en Inde en continuant sur les pas de l’harmonie en soi… Je souhaite que ceci vous inspire à être l’architecte de votre vie, à créer votre château avec ce que vous êtes et à rayonner votre richesse intérieure dans l’harmonie !

Antoinette Layoun, Conférencière, auteure du best-seller « Les dix clés de l’amour », chroniqueuse, thérapeute psycho-spirituel depuis 18 ans, yogacharya (maître en yoga) et ambassadrice mondiale pour la paix. Fondatrice du centre Universcité Antoinette Layoun, elle est la créatrice de l’approche Architecture humaine et la communication C.O.E.U.R. Elle anime plusieurs cours, ateliers et guide dans des voyages initiatiques. Inscrivez-vous à notre infolettre, recevez un ebook gratuit tout en restant branchés sur des infos et événements uniques. • Conférences • Yoga Chi et Méditation • Cours et Ateliers • Consultations privées • Retraites et voyages initiatiques www.antoinettelayoun.org facebook.com/universciteantoinettelayoun


La liber té d’être au quotidien Approche Architecture Humaine (AAH) & Communication C.O.E.U.R.

Conférences-ateliers

Un pont entre la psychologie et la spiritualité appliquées au développement personnel

La guérison

Les jeudis à 19 h

sous toutes ses formes

Antoinette Layoun Créatrice de l’Approche, Auteure, conférencière, Yogacharya (Maître en yoga)

1 octobre - Se guérir : Le bonheur d’être Soi 15 octobre - Antidote stress et anxiété : Cultiver la sécurité 29 octobre - Émotions et pensées : Libre et en paix 12 novembre - Guérir la relation : La zénitude du cœur er

>

ATELIER La liberté d’être au quotidien - 7 novembre, 9 h à 17 h

Formation

Connais-toi, Réalise-toi Ma vie, mes relations

Une formation complète pour vous !

• S’épanouir par la connaissance de soi et être l’architecte de votre vie; • Apprendre le processus de guérison et retrouver l’équilibre et la joie • Faire la paix avec vous-même et votre passé • Cultiver des relations saines avec la Communication C.O.E.U.R. • Reconnaître et développer votre plein potentiel !

>

Prochaine session : en septembre ou octobre

VOYAGE INITIATIQUE

Costa Rica

Établissement d’enseignements reconnu par Revenu Québec. Formation déductible d’impôts.

THÉMATIQUE :

Vivre le paradis dans sa vie

21 novembre au 4 décembre 2015

Conférences | Ateliers | Thérapie | YOGA | Méditation | Téléchargez votre livre

GRATUIT !

450 473-7848

www.antoinettelayoun.org


MIEUX PENSER RÉFLEXION

40

mieux être octobre 2015


Mieux vivre avec un complexe physique « Je suis trop grosse, trop maigre, trop ridée, trop flasque. Mon nez est trop croche, trop long, mes oreilles trop décollées, mes fesses trop plates, mes seins trop petits. Je ne suis pas assez musclée, pas assez grande, pas assez… parfaite. » Avoir un complexe physique, quel qu’il soit, ça fait véritablement mal ! En plus, on a l’impression que cet aspect de notre corps qu’on n’aime pas est si apparent, que tout le monde ne voit que ça ! Évidemment, puisque nous-mêmes ne voyons que ça ! Comment faire pour adoucir les effets dévastateurs d’un complexe physique sur notre estime personnelle ? - Marie Portelance

POURQUOI EST-ON COMPLEXÉ ? Un complexe physique, c’est un sentiment de dévalorisation qu’on accroche à une caractéristique de notre corps. Celle-ci peut être bien réelle ou carrément déformée par notre propre perception. Les complexes physiques sont particulièrement fréquents chez les adolescents bien qu’ils puissent aussi apparaître dès l’âge de 7 ans chez les enfants et nous habiter encore, une fois que nous sommes devenus adultes. Évidemment, un complexe peut aussi prendre naissance pendant l’âge adulte. Plusieurs raisons expliquent la formation d’un complexe; en voici quelques-unes. Les multiples et rapides changements physiologiques que vivent les jeunes à la période de l’adolescence et qui sont ressentis généralement comme une mise à nu face au regard des autres, expliquent l’extrême vulnérabilité éprouvée à cet âge et donc le terrain fertile à la formation de complexe. Les réactions inadéquates du milieu familial ou une expérience d’humiliation ou de dénigrement marquante peuvent suffire à favoriser la création d’un complexe physique. On sous-estime l’impact des commentaires cinglants lancés par les pairs à l’école, par les membres de la famille ou par les proches qui peuvent laisser des marques insoupçonnées chez un individu,

marques qui ont un impact dévastateur sur l’estime de son corps et parallèlement sur son sentiment de valeur personnelle. Les différents deuils que nous avons à faire en lien avec le processus de vieillissement peuvent également provoquer la naissance d’un complexe. Et bien sûr, la pression sociale des modes et l’importance exagérée de l’image qui ont mené au culte de l’apparence, qui nous porte à nous comparer à des idéaux de beauté inatteignables, ont également leur effet sur la permanence d’un complexe. Le symptôme premier du complexe physique est que la personne complexée cherchera naturellement à cacher la partie de son corps dont elle a honte, croyant que c’est pratiquement tout ce que l’on voit d’elle quand on la regarde. Elle pourra aussi compenser son sentiment de dévalorisation en développant une qualité à outrance (une générosité excessive, par exemple) ou une compétence dans son domaine, compétence qui lui coûtera cher à acquérir, ou encore, en endurant des comportements inadmissibles à son égard. Tout cela étant motivé par la certitude qu’elle est indigne d’être aimée pleinement à cause de sa caractéristique physique. Et cette certitude est réelle pour elle autant que la douleur vive qui l’accompagne !

magazinemieuxetre.ca

41


MIEUX PENSER RÉFLEXION

DERRIÈRE UNE IMAGE DE SOI JUSTE OU DÉFORMÉE, IL Y A UNE SOUFFRANCE BIEN RÉELLE ! Si vous avez un complexe physique, vous connaissez la douleur aigüe que cela provoque. Personnellement, l’intensité et la permanence du mal-être que je ressentais dans mon corps à l’adolescence étaient si pernicieuses que, par un simple saut dans ce passé, je me le remémore sans peine. De plus mince qu’une feuille de papier, j’étais passée en quelques mois à 160 livres. J’avais une impression étrange que ce nouveau corps n’était pas le mien. Avec une détresse que j’essayais de refouler, je me débattais intérieurement avec mon sentiment de honte. Je me vois encore marcher la tête baissée, avec des vêtements qui me rendaient la plus invisible possible. J’étais certaine que tout le monde me regardait et ne voyait que mes rondeurs. Quand j’entendais rire, j’étais sûre qu’on riait de moi et de mon corps. Mon Dieu ! Quelle valeur me restait-il ? Qui pourrait m’aimer maintenant outre les membres de ma famille ? Quel pouvoir de séduction me restait-il ? Comme je me sentais ridicule !

Nier notre corps et notre apparence, c’est nier une dimension importante de nous-mêmes. Quand notre quête de beauté physique est intimement reliée à notre quête de beauté et de paix intérieures, quand elle prend sa source dans l’amour de nous-mêmes et non dans le besoin d’être aimé, alors elle devient profonde et signifiante.

a le courage de se dévoiler dans son complexe, il est essentiel d’être à l’écoute et authentique. PARLER DE CE QU’ON VOUDRAIT TANT CACHER Quand on souffre d’un complexe, on se juge terriblement, on se dénigre et on se dévalorise. Et en plus, on projette sur les autres notre vision de nous-mêmes. Cette projection nous rend certains que les autres pensent de nous exactement ce que nous pensons. Bien que cela soit faux, on est entraîné malgré nous dans un cercle vicieux de plus en plus douloureux et destructeur. Pour neutraliser ces effets néfastes, il faut briser notre isolement. Il ne s’agit pas de parler de ce qui nous rend si vulnérables au premier venu ni à une personne qui, on le sait d’expérience, ne pourra pas nous écouter sans jugement ou sans rationaliser notre douleur. Il est essentiel de choisir une personne de confiance dans notre entourage ou un professionnel de la relation d’aide qui saura vous entendre avec le cœur en tout premier lieu. Car quand on a mal, on a d’abord besoin d’être compris et accueilli dans ce qu’on vit. Cherchez à vous entourer de gens qui savent écouter plutôt que systématiquement vous conseiller, vous moraliser, vous analyser. « Je comprends comment c’est dramatique pour toi cette acné sur tes épaules. » ou un « Je suis sensible à toi quand je t’entends dire comment tu te sens laide avec ton surplus de poids. », « Je saisis la douleur que tu vis face à ton corps vieillissant. » Ces phrases sont des marques d’écoute véritable et de compréhension apaisantes, car elles ont le mérite d’être en cohérence avec ce que la personne complexée ressent. ÊTRE VALORISÉ SANS MENSONGE

C’est à quelques détails près, ces mêmes émotions vives que j’entends chez la plupart des personnes qui vivent un complexe. Et les tentatives malhabiles de leurs proches qui cherchent, impuissants, à les soulager ou à leur redonner confiance, par des phrases telles que : « Tu n’es pas si grosse que ça ! » « Voyons donc, ce n’est pas grave ! » « Regarde, moi aussi j’ai vécu ça ! » « Ça ne se voit pas tant que ça. » « Ça va passer, tu vas voir ! » « T’as plein d’autres qualités. » « Tu devrais travailler l’acceptation ! » « Personne n’est parfait », sont loin de faire le travail. Toutes ces phrases qui visent, sans aucun doute, l’apaisement de la honte ne sont en fait que des phrases qui banalisent la douleur et rationalisent l’émotion. Plus on les dit, plus on le laisse la personne complexée seule à elle-même avec ce qui la fait souffrir. Quand une personne

42

mieux être octobre 2015

Les complexes physiques sont directement liés à un manque d’estime personnelle. La relation authentique, celle où vous vous serez ouvert le cœur avec sincérité, permettra à votre personne de confiance de vous écouter d’abord pour ensuite vous faire part de sa propre perception de vous. Quand on est complexé, on a une vision déformée de ce qu’on dégage globalement. Obsédé par la caractéristique physique qu’on rejette de soi, on ne peut même pas imaginer que les autres nous voient autrement qu’à travers le filtre de notre « tare  » physique. Dans la mesure où les compliments de l’autre ont pour but de vous nourrir par leur regard franc sur vous, ils sont un cadeau qu’on vous offre pour vous aider à avoir une image de vous-même qui tient à la fois compte de votre réalité (par exemple, celle de votre embonpoint ou de votre nez croche), tout en vous décentralisant de votre complexe pour vous percevoir de façon globale et donc plus réaliste. Acceptez ces compliments tels qu’ils sont,


c’est à dire comme des vérités pour l’autre et laissez-les entrer par votre cœur pour se rendre exactement là où vous êtes blessés dans votre estime personnelle. Ce sont des expériences répétées remplies d’authenticité et d’amour qui vous permettront de transformer graduellement votre façon de vous percevoir et d’apaiser votre cœur blessé et de faire grandir l’amour de vous-même. CHANGER CE QUI PEUT ÊTRE CHANGÉ, PAR AMOUR DE SOI S’identifier uniquement à notre aspect physique, en faire une obsession ou encore chercher à plaire aux autres à tout prix sont des signes de dévalorisation personnelle. Par contre, il est tout à fait normal de chercher à être à son meilleur physiquement. Nier notre corps et notre appa­ rence, c’est nier une dimension importante de nous-mêmes. Quand notre quête de beauté physique est intimement reliée à notre quête de beauté et de paix intérieures, quand elle prend sa source dans l’amour de nous-mêmes et non dans le besoin d’être aimé, alors elle devient profonde et signifiante. Alors, l’amour de soi peut nous guider dans notre façon de nous occuper de notre corps et ainsi l’idée de quelques changements possibles et respectueux de soi pourra nous venir en tête. Exercice, alimentation, transformation complète chez le coiffeur, séance chez une styliste, apprentissage de techniques de maquillage, chirurgie ou autre. Changer ce qui peut être changé dans le respect de soi. Pourquoi pas, si cela vous permet de vous sentir mieux avec vous-même ? PENSER À SOI AVEC BIENVEILLANCE ! Le meilleur antidote au manque d’estime de soi, c’est l’amour de l’autre envers nous. Ne vous privez pas de l’amour des autres. Ils sont souvent plus aptes à vous aimer là où vous n’y arrivez pas vous-même, c’est-à-dire en plein cœur de votre complexe. Cependant dans votre relation à vous-mêmes, soyez bienveillants. Choisissez les pensées que vous cultivez à votre égard, choisissez celles qui vous valorisent. Elles ont un effet aussi puissant que celles qui vous dévalorisent, mais dans le bon sens ! Et surtout, répétez-les-vous souvent. Pour qu’une plante s’enracine vraiment, il faut l’arroser régulièrement et il faut qu’elle ait du soleil tous les jours. Vous êtes le jardinier de votre cœur blessé, jardinez pour lui avec constance.

Marie Portelance, TRA, Thérapeute en relation d’aideMD MD par l’ANDC . Directrice du Centre de relation d’aide de Montréal. www.cramformation.com

magazinemieuxetre.ca

43


Passionnés des

relations humaines

Marie Portelance, directrice | Colette Portelance, cofondatice La formation professionnelle en relation d’aide par l’Approche non directive créatrice (ANDC) de Colette Portelance permet de devenir un thérapeute qualifié et un spécialiste des relations humaines, tout en apprenant à développer une meilleure relation à soi-même et aux autres. Depuis au-delà de 25 ans, le Centre a la solide réputation d’avoir des exigences de formation très élevées. Soucieux de protéger le public, il est fondamental pour le CRAM de former des spécialistes compétents qui ont intégré dans leur propre vie les principes de la relation humaine saine, constructive, authentique et propulsive. Que vous soyez à la recherche d’une nouvelle carrière... Ou que vous désirez développer vos aptitudes relationnelles pour rehausser votre compétence dans votre profession actuelle... Ou encore, que vous ayez tout simplement le désir d’enrichir votre cheminement et d’améliorer vos relations… Vous pouvez faire confiance à l’équipe du CRAM.

Formation professionnelle en relation d’aide par l’ANDC |

3 ans de formation à temps partiel, pour un total de 1250 heures

|

Formation reconnue, déductible de vos impôts

|

Donne accès à une corporation professionnelle (CITRAC)

|

Accès exclusif au titre de TRA, Thérapeute en relation d’aideMD

INFORMATION ET INSCRIPTION 1030, rue Cherrier, bureau 205, Montréal (Québec) H2L 1H9 Tél. : 514-598-7758 | Sans frais : 1-877-598-7758 | CRAMformation.com Copyright 2015 © Centre de Relation d’aide de Montréal inc. CRAM, ANDC, APPROCHE NON-DIRECTIVE CRÉATRICE & PSY-AIDE sont des marques enregistrées. Tous droits réservés.


PROGRAMMATION À VENIR Conférences-ateliers

Conférences

De 19h00 à 21h00

19h30

Montréal 10 septembre 2015

De quel système relationnel êtes-vous prisonnier ? avec Colette Portelance, TRA

La confiance en soi avec Brigitte Portelance, TRA

Québec 16 septembre 2015 Le sceau du père et son impact sur l’identité féminine avec Johanne Bragoli, TRA

Joliette 17 septembre 2015 La confiance en soi avec Brigitte Portelance, TRA

Gatineau 24 septembre 2015 Le sceau du père et son impact sur l’identité féminine avec Johanne Bragoli, TRA

St-Jean-sur-Richelieu 29 septembre 2015 Aimer sans perdre sa liberté avec Yvan Phaneuf, TRA

Ateliers Gatineau 12-13 septembre 2015 Victoriaville 3-4 octobre 2015 Ma vie, mon chef d’oeuvre avec Colette Portelance, TRA

St-Jean-sur Richelieu 2 septembre 2015 St-Jérôme 8 septembre 2015 Gatineau 10 septembre 2015 Boucherville 14 septembre 2015 Joliette 22 septembre 2015 Chicoutimi 29 septembre 2015 Lévis 1er octobre 2015 Montréal 5 octobre 2015 La force créatrice de l’engagement envers soi-même avec Marie Portelance, TRA Québec 23 septembre 2015 Gatineau 30 septembre 2015 La rupture amoureuse, en comprendre les causes afin de la prévenir avec Yvan Phaneuf, TRA Montréal 22 septembre 2015 Victoriaville 29 septembre 2015

Séance d’information De 18h00 à 21h00

Livre suggéré

Montréal | Gatineau | Québec | Paris

Montréal 20 août 2015 Québec 8 septembre 2015 St-Jean-sur Richelieu 8 septembre 2015 Drummondville 10 septembre 2015 Rimouski 14 septembre 2015 St-Jérôme 15 septembre 2015 Montréal 15 septembre 2015 Gatineau 16 septembre 2015 Boucherville 17 septembre 2015 Joliette 30 septembre 2015

Service ANDC-Aide

10 séances gratuites de thérapie Inscriptions : 514-598-7000 ou en ligne


MIEUX PENSER RÉFLEXION

46

mieux être octobre 2015


EST-IL VRAIMENT NÉCESSAIRE D’ATTEINDRE

L’ÉQUILIBRE ? Commençons par définir ce qu’est l’équilibre, car la définition diffère selon les enseignements et les dictionnaires. Voici deux définitions différentes :

État du cœur et de l’esprit quand aucun trouble intérieur ou extérieur ne gêne leur fonctionnement normal. Juste proportion entre des éléments opposés, entre des forces antagonistes, d’où résulte un état de stabilité et d’harmonie. Des synonymes du mot équilibre sont : harmonie, calme, sérénité, tranquillité, paix, pondération. - Lise Bourbeau

M

a définition préférée est la suivante : l’équilibre c’est atteindre l’harmonie entre nos trois corps – physique, émotionnel et mental. Ce n’est qu’ainsi que nous pouvons sentir cette paix intérieure, cette sérénité que nous recherchons tous. Pour arriver à cet équilibre, nous devons prendre la décision que nous méritons d’être aimés et d’être respectés dans tous nos besoins. Regardons ensemble ce qu’est le déséquilibre, car si nous n’en sommes pas conscients, nous ne pouvons prendre la décision de revenir à l’équilibre. Très souvent, j’entends des personnes me dire « Moi, je vis mon moment présent et je profite à plein de tout ce qui passe, même si j’abuse des bonnes choses. » Nombre de personnes pensent qu’être équilibré doit être très ennuyant et qu’il faut sans cesse se contrôler, se priver de bonnes choses. Cette croyance est totalement fausse. Se contrôler est le meilleur moyen pour ne pas atteindre l’équilibre, car on finit par perdre le contrôle. Vous vous êtes certainement déjà contrôlé dans certains domaines de votre vie pour finir par perdre le contrôle. Cependant, on ne perd pas nécessairement le contrôle dans le domaine où l’on s’est contrôlé. Prenons l’exemple d’un homme qui se retient de dire ce qu’il pense, ce qu’il ressent et ce qu’il veut. Sa partenaire est très contrôlante et aime bien décider de tout. Il fait semblant d’être d’accord en se disant qu’ainsi il a la paix. En réalité, c’est une fausse paix parce qu’à l’intérieur de lui, il y a de la

frustration qui au moment où il aura atteint sa limite se transformera en colère qu’il finira par extérioriser. Il pourrait alors perdre le contrôle et dans la colère dire ou faire quelque chose qu’il regretterait ensuite vivement. Ou bien il pourrait perdre le contrôle en fuyant dans l’alcool, le travail, le jeu ou toute autre forme de fuite. La perte de contrôle se manifeste aussi fréquemment dans notre corps physique sous forme de tremblements, de saignements, de diarrhées, de pleurs incontrôlés, d’insomnie, etc. Pour atteindre l’équilibre entre nos trois corps, ceux-ci doivent être alimentés le plus possible de façon égale. On nourrit bien son corps physique en lui donnant la nourriture dont il a besoin et au moment où il en a besoin, en se reposant tous les jours et en faisant de l’exercice régulièrement. Tout excès est une indication de contrôle ou de perte de contrôle, et donc de manque d’amour de soi. On nourrit notre corps émotionnel en ayant des désirs qui sont basés sur des besoins et ne sont pas motivés par la peur. Des exemples de désir basé sur une peur : je désire être mince par peur d’être abandonné, je désire participer à un évènement par peur de passer à côté de quelque chose. Quand on cherche à combler un besoin, on se sent enthousiaste à l’idée d’obtenir ce qu’on désire et on ne ressent aucun malaise en soi. Le corps émotionnel a aussi besoin d’affection, c’està-dire en sentant que vous affectez les gens qui vous entourent, que vous vous laissez affecter par eux et que

magazinemieuxetre.ca

47


MIEUX PENSER RÉFLEXION

elle refera surface sous un aspect qui vous plaira. Sinon, elle sera placée dans votre mémoire inconsciente. Ainsi vous affichez une attitude ouverte plutôt que de déclarer rapidement qu’une idée n’est pas bonne. On nourrit très bien notre corps mental en développant la capacité de se sentir en sécurité, quelles que soient les situations qui se présentent à nous. Se sentir en sécurité, c’est savoir qu’il y a une solution à tout problème. Ce sentiment de sécurité nous maintient dans la paix intérieure au lieu de la peur. Plus vous vivez de peurs au quotidien, plus votre corps mental manque de nourriture, car non seulement vous ne le nourrissez pas avec de belles pensées de confiance, mais vous épuisez vos réserves. Je vous suggère un petit exercice qui demande un peu de temps. Quand vous serez seul et détendu, prenez une feuille de papier et notez si vous nourrissez bien vos trois corps dans tous les domaines de votre vie. Par exemple : vie amoureuse et affective – travail et carrière – loisirs et vacances – lecture, cours, apprentissage – argent et biens matériels – alimentation, etc. Vous constaterez ainsi dans quels domaines il y a des manques et où sont les abus. Il ne vous restera qu’à prendre de nouvelles décisions en fonction de l’équilibre que vous voulez atteindre. Souvenez-vous que rien ne peut changer dans votre vie sans une décision de votre part. Mais attention, une décision ferme n’a rien à voir avec des « je voudrais » ou « j’aimerais ». Vous pouvez vérifier qu’une décision est ferme lorsque vous ressentez un changement d’attitude en vous (JE VEUX !) et que vous mettez réellement en pratique des moyens d’agir différemment. Si vous n’arrivez pas à passer à l’action malgré les moyens que vous avez trouvés, c’est que vous avez encore peur.

vous pouvez facilement leur montrer votre affection. Si vous ne vous sentez pas aimé, que vous vous rejetez et faites plein de pirouettes pour être aimé, cela signifie que votre corps émotionnel est en déséquilibre. Vous manquez de nourriture affective parce que vous n’avez pas assez d’amour pour vous-même.

On nourrit très bien notre corps mental en développant la capacité de se sentir en sécurité, quelles que soient les situations qui se présentent à nous. Se sentir en sécurité, c’est savoir qu’il y a une solution à tout problème.

Un petit exercice très efficace pour vous rappeler votre recherche d’équilibre est de vous visualiser dans une belle lumière. Faites-le le matin avant de vous lever et au coucher avant de vous endormir. Atteindre l’équilibre dans votre vie et le maintenir le plus possible est un grand acte d’amour envers vous-même. Vous aurez le bonheur de sentir l’amour que vous vous donnez, ce qui vous aidera à être moins dépendant de l’amour des autres. Vous vous rendrez compte qu’il vous sera de plus en plus facile de connaître et de réaliser les besoins de votre être. En effet, plus une personne est équilibrée, plus elle est centrée, donc dans la lumière. Cette dernière lui permet alors de voir rapidement et facilement ce qui est le mieux pour elle.

On nourrit notre corps mental en lui apportant sans cesse de nouvelles connaissances qui aident à améliorer notre qualité de vie. On a des pensées agréables et non des pensées de peur, d’agressivité, de colère qui peuvent mener à des obsessions. Ceux qui continuent à ne vouloir vivre que dans le passé en refusant de s’ouvrir aux idées nouvelles privent leur corps mental de bonne nourriture. Je ne dis pas que nous devons adhérer à toutes les idées nouvelles, car à la vitesse où la vie nous mène maintenant, c’est quasi impossible. Par contre, vous pouvez retenir une idée en vous disant que vous allez y réfléchir quand vous le pourrez. Si cette idée est bonne pour vous,

48

mieux être octobre 2015

Lise Bourbeau est la fondatrice de l’école Écoute Ton Corps et auteure de 24 livres. Elle a créé l’atelier ÊTRE BIEN qui se donne dans une vingtaine de villes ainsi qu’un programme de formation en relation d’aide. Visitez www.ecoutetoncorps.com/etrebien pour plus d’informations.


Devenez un professionnel METC® de la Relation d’aide Une formation en 3 phases créée par Lise Bourbeau et son équipe Phase 1 - Être en rela�on avec soi Phase 2 - Être en rela�on avec les autres Phase 3 - Être en rela�on d �aide

(spécialisa�on en anima�on de groupe et/ou en individuel)

Un cheminement personnel et professionnel complet qui a pour objectif d’améliorer votre qualité de vie tout en vous permettant de devenir un professionnel compétent de la relation d'aide.

Prochaines sessions 2015 Novembre à Québec et à Laval. Téléchargez le dossier complet

Établissement d'enseignement reconnu par Revenu Québec et Accrédité par RHDSC (Ressources humaines et développement social Canada)

www.ecoutetoncorps.com/forma�on 514-875-1930 1 800 361-3834

PLUS DE

Être bien, ça s’apprend

30 ANS


MIEUX PENSER RÉFLEXION

La colère, source de déséquilibre Les pensées de jugements font toujours naître un sentiment de colère. Lorsque monte en moi une colère, c’est que je crois que c’est à cause de l’autre que je souffre ; que l’on m’a attaqué en premier en s’opposant ou en faisant interférence à mon attente. Alors qu’en réalité la souffrance était déjà dans mon esprit. Si je reviens d’une façon honnête sur mes pensées d’origine précédant le conflit, je pourrai observer que c’est moi qui avais frappé le premier par mes pensées de jugement. Si je n’effectue pas ce recul, je croirai que ma colère est justifiée et comme légitime défense, des pensées d’attaque peupleront mon esprit. Je n’attendrai que le bon moment, la bonne raison, réunissant ce que je crois être ma force pour contre-attaquer. Hélène Renaud et Michel-Jacques Bergeron

— Si on appliquait le dicton “Œil pour œil, dent pour dent”,

le monde entier serait bientôt aveugle et édenté ! − Mahatma Gandhi

D

ans les années 1900, les gens de la génération dite silencieuse ne savaient pas comment communiquer leurs émotions de colère, qu’ils refoulaient souvent. Le recours à des jugements, à des calomnies et à des médisances leur permettait d’exprimer leurs émotions négatives. Les principes éducationnels et la morale chrétienne de cette époque présentaient des façons d’agir peu conscientes de l’importance de l’être.  Après la Deuxième Guerre, un nouveau mouvement en psychologie suggérait d’exprimer nos colères pour ne pas les refouler et provoquer des maladies. Il devenait salutaire de sortir de soi cette masse d’énergie négative. Cette révolution nous a menés de l’autre côté du balancier et nous sommes devenus des experts dans notre façon d’exprimer nos colères. Même si une colère semble nous libérer sur le moment, le problème c’est qu’elle augmente notre culpabilité inconsciente parce que nous croyons inévitablement que nous avons fait mal à quelqu’un et

50

mieux être octobre 2015

nous avons honte de la perception que nous avons de nous-mêmes. C’est pour cela que ce moyen ne fonctionne pas et nous déséquilibre, puisqu’on oublie l’autre en l’attaquant. Qu’on refoule notre colère ou qu’on l’exprime, ce sont les deux côtés d’une même médaille. Nous devons prendre conscience que la colère n’est pas le problème, mais la culpabilité sous-jacente qui provoque des émotions qui sont exprimées par la colère. Celle-ci est une forme de dépression inconsciente que nous entretenons quotidiennement. Elle cache d’une manière souterraine une rage qui se manifeste extérieurement par la dureté, par la frustration, par la fermeture, par l’impatience, par l’intolérance ou par des éclats d’autoritarisme incontrôlés. Ce faux pouvoir qu’est la colère est très loin de l’amour et n’apportera jamais la sérénité que nous recherchons. Le seul avantage de l’utilisation de la colère pour quelqu’un qui n’a jamais osé l’exprimer, c’est de l’expérimenter


temporairement (le danger, c’est de faire perdurer cet état) pour réaliser qu’elle n’apporte rien en soi et qu’elle n’est pas dangereuse, mais seulement inutile. Elle ne fait que recycler notre culpabilité. Nous devons avoir assez d’amour et de compassion envers nous-mêmes pour nous choisir et choisir de nous libérer. Il nous faut réaliser que la seule solution est de lâcher prise à la culpabilité, qui, une fois disparue, n’engendrera plus de colère. Notre culpabilité inconsciente est comme un bloc d’émotions négatives accumulées au fond de nous. C’est notre responsabilité d’observer ces émotions, et le simple fait de les reconnaître nous permettra déjà de les dissiper petit à petit. La colère, peu importe la forme, n’est jamais justifiée. A toujours tort, celui qui fait une colère. A tout pouvoir et toute-puissance, celui qui la dépasse, change d’esprit et utilise la voie de l’amour – actions aimantes – pour trouver une solution à ses difficultés.

Nous devons prendre conscience que la colère n’est pas le problème, mais la culpabilité sous-jacente qui provoque des émotions qui sont exprimées par la colère.

L’IMPORTANCE D’ÊTRE VIGILANT Maintenant que nous sommes conscients des effets destructeurs des jugements et de la colère sur l’estime de soi, il est essentiel, pour vivre heureux et épanouis, que nous soyons vigilants à surveiller nos pensées non aimantes, car leur pouvoir est important. Elles sont la source de tous nos déséquilibres. Les surveiller ne veut pas dire les analyser, les sublimer ou en faire une introspection exhaustive. Bien au contraire, il ne faut pas leur donner de pouvoir en nous y accrochant, ni en se jugeant nous-mêmes. Lorsqu’elles apparaissent, nous devrions tout simplement les reconnaître, les considérer comme

52

mieux être octobre 2015

haineuses, les refuser fermement le plus rapidement possible et regarder l’émotion qu’elles suscitent, sans interférer, pour qu’elles puissent se défaire d’ellesmêmes. La colère dépassée, nous pouvons ainsi retrouver notre équilibre.

Hélène Renaud et Michel-Jacques Bergeron sont pédagogues, auteurs, formateurs et spécialistes des relations. Grâce à leur expertise, ils agissent comme conférenciers lors de nombreux colloques et d’événements à caractère éducatif. Depuis vingt ans, ils transmettent leur enseignement au Québec, au Canada et en Europe. Ils sont coauteurs de sept formations, dont les formations : Comment devenir mon propre coach de vie intérieure et Couple-complice. Les Formations COMMEUNIQUE INC. Livres • Couple-guide, Couple-complice, Tomes 1 et 2 • Je me lève de Bonheur… après l’estime de soi, l’Estime de Nous • 8 Moyens efficaces pour réussir mon rôle de parent • Être parent, mode d’emploi Pour plus d’informations : www.commeunique.com 450-461-2401 renaudhelene@commeunique.com Tous droits réservés | Les formations COMMEUNIQUE INC


MIEUX PENSER BOITE À OUTILS


VIVE LE

DÉSÉQUILIBRE

dans l’équilibre ! C’est certain que nous aspirons tous à ce fameux équilibre ! Soyons honnête, il va de l’équilibre comme du vélo. Lorsque nous sommes dessus, il faut un mouvement sinon, hop ! et c’est le dalot. Un peu plus à gauche, oups !, un peu plus à droite et voilà comment nous préservons notre équilibre pour nous maintenir bien fiers sur notre vélo et profiter de la randonnée. - Manon Blondin

magazinemieuxetre.ca

55


Manon Blondin Coach d’affaires et conférencière manon@manonblondin.com 514 862-1879 www.manonblondin.com

C

ela va bien, car même s’il y a beaucoup de pression et de forces déployées pour maintenir cet équilibre, cela ne va que sur un seul sujet de notre attention : le vélo. Le défi c’est que notre vie ressemble davantage à de la jonglerie qu’à une promenade à bicyclette. Il y a plusieurs balles à gérer, qui méritent notre vigilance, et il ne faut pas les laisser tomber, car cela brise l’harmonie et tout est à refaire. Cependant, laisser échapper une ou deux balles n’a pas toujours des conséquences désastreuses. On peut jongler avec moins de balles. Par contre, sur le moment, quand toutes les balles sont dans les airs, dites-moi que vous ne penserez pas que c’est un échec si elles tombent sans que vous le souhaitiez… Là, nous commençons à toucher à quelque chose… Nous laissons-nous le droit de laisser tomber quelques balles de notre vie ? Et si oui, quelle balle peut tomber sans conséquence ? Je sais, nous les voulons toutes jolies, en harmonie, et bien propulsées, mais est-ce si grave si nous en avions moins et que, délibérément, nous laissions tomber une ou deux balles ? Ne serait-ce pas plus heureux avec ainsi un plus joli effet ? Trop, on finit par ne plus rien voir et ça n’épate plus personne… Surtout pas soi qui s’épuise à tout maintenir en équilibre et qui se perd de vue. L’équilibre est une quête que nous réussissons, quelquefois, à maintenir; souvent au prix de plusieurs efforts. La pression que nous nous imposons, l’énergie que cela demande et tous ces moyens et ces forces que nous déployons nous ramènent à des acrobates de cirque.

56

mieux être octobre 2015

Est-ce votre métier ? Si oui, vous avez toute mon admiration. Sinon, il est temps de revisiter toutes ces balles et ne choisir que celles qui vous importent le plus, au moment où vous avez à faire ce choix. Donc, une fois, vous jonglez avec certaines balles et d’autres fois, avec des nouvelles! Pour mieux les choisir, supposons que ces balles soient de différentes matières. Quelles sont celles qui peuvent rebondir ? Celles qui sont en verre ? Celles qui ne sont que décoratives ? Quelle est votre préférée ? Et quelle est celle que vous échappez tout le temps ? Pour leur donner encore plus de valeur, pourquoi ne pas leur donner un poids ? De 1 à 10, combien d’importance accordez-vous à chacune d’elle ? Cela vous aidera à mieux les calibrer et ainsi, à mieux répartir vos énergies.

Vive le déséquilibre dans l’équilibre ! Il nous amène ailleurs. Il nous offre une opportunité de faire autrement. Temporairement, cela déstabilise, mais permet aussi de reprendre une nouvelle forme d’équilibre.

Donner un nom à ses balles aide aussi à se les représenter et leur donner plus (ou moins) de poids. Cela pourrait être, selon les différentes sphères de votre vie, une balle qui représente la personne la plus proche de vous, une autre qui évoque la famille et les amis, et il y a aussi celle reliée au travail (qui peut être en caoutchouc donc, qui peut sûrement rebondir), aux finances, à la santé (assurément une


balle en verre), au développement personnel, au plaisir et aux loisirs (c’est bizarrement celle que nous préférons, mais laissons régulièrement de côté…), ou encore une balle qui représenterait votre environnement physique. Il y a plusieurs possibilités. Comme vous le voyez, cela contribue à les replacer dans une juste perspective. C’est correct aussi qu’elles ne soient pas toutes en verre. Si c’était le cas, cela risquerait de friser la catastrophe. C’est futile et cela met une pression qui n’est pas nécessaire. Enfin, chaque balle mérite son propre équilibre : un peu, beaucoup, passionnément, trop… et on revient au déséquilibre ! Je vous invite aussi à vous laisser le droit d’en échapper quelques-unes sans vous sentir coupable… Quel beau défi ! La culpabilité… sentiment normal et fréquent, mais qui met aussi de la pression à garder toutes ses balles bien hautes. Et pourtant, la culpabilité est l’état de celui qui est coupable. Vous ne l’êtes pas si vous décidez de choisir vos priorités et de vous respecter. Au contraire, laisser tomber quelques balles pour se mettre en action autrement, pour mieux se respecter, soi et ses limites, ce n’est pas de la culpabilité, c’est votre responsabilité. Autrement dit, il n’y a pas de culpabilité qui tienne lorsqu’on pense à soi, car c’est votre responsabilité de prendre soin de vous pour mieux prendre soin de ceux qui vous entourent. Essayez! Cela va apporter un certain déséquilibre, mais qui ne sera que temporaire, le temps de retrouver un prochain équilibre. Cela a été même expliqué par I. Prigogine, physicien et chimiste belge, qui a reçu le prix Nobel en chimie en 1977. Il s’est intéressé au fait que le déséquilibre pouvait jouer un rôle organisateur. Pour vous rassurer, il mentionne : « s’éloigner de l’équilibre réserve des surprises. Lorsqu’il est impossible de prolonger ce que l’on a appris de l’équilibre, on découvre ainsi de nouvelles situations, parfois plus organisées qu’à l’équilibre. Cela se produit en des points particuliers, qui correspondent à des changements de phases de non-équilibre, ce que j’appelle des points de bifurcation. » Ce que l’on peut également appeler des changements de cap, car les solutions d’hier sont peut-être les problèmes d’aujourd’hui ; d’où l’importance de revisiter ce déséquilibre pour trouver une nouvelle cohérence… et ainsi, un nouvel équilibre. Alors vive le déséquilibre dans l’équilibre ! Il nous amène ailleurs. Il nous offre une opportunité de faire autrement. Temporairement, cela déstabilise, mais permet aussi de reprendre une nouvelle forme d’équilibre. Alors, revoyons nos croyances, ayons le courage de reconnaître nos inconforts et d’agir dessus, soyons dans l’ouverture et non la culpabilité, reconsidérons nos balles de vie et donnons-leur un nouvel élan! Qui sait si nous ne serons pas meilleurs à jongler avec les nombreux déséquilibres que la vie nous apporte...

Manon Blondin Coach d'affaires et conférencière manon@manonblondin.com 514 862-1879 www.manonblondin.com


Survivre DANS UN MONDE

D’APPARENCE L’apparence est un mot galvaudé et tellement d’actualité ! Et qui veut dire : Aspect, conforme ou non à la réalité, sous lequel quelque chose, quelqu’un apparaît à la vue ou à l’esprit. - Karine Verpillot

L

orsqu’on parle d’apparence, les premières choses qui viennent à l’esprit sont le physique, le bien paraitre, l’éternelle jeunesse, le jugement immédiat lorsqu’on voit une situation précise ou quand on rencontre une personne, le besoin de plaire, les opinions tranchées que l’on donne à tout et à rien, les masques que l’on porte selon les circonstances... Quand on parle de survivre dans un monde d’apparence, la question qui se pose derrière cette phrase est la suivante : pourquoi survivre et pourquoi se cacher derrière une apparence ? C’est clairement un constat ; nous vivons dans une société d’apparence où il faut être toujours à son meilleur, en mode consommation, vente, performances élevées, compétences supérieures, que ce soit dans notre vie, nos loisirs, notre vie professionnelle, notre vie sociale. Vous savez aussi bien que moi que souvent les apparences sont trompeuses. Nous n’avons jamais été autant des survivants dans un monde d’apparence, non seulement, dans notre ère de communication, d’avancées technologiques et médicales et de découvertes, mais aussi, à cause de la sollicitation de toutes parts, qui impose ce qu’il est bien de faire, de dire et de choisir. Publicités, courriels, télévision, fondations,

58

mieux être octobre 2015

dons... Il faut absolument avoir le dernier gadget à la mode, ne plus avoir de rides, se montrer en train de faire des dons pour une cause, porter des vêtements et des bijoux prestigieux pour faire partie d’une certaine élite, faire savoir au monde entier que nous sommes à tel lieu, avec telle personne, rouler en voiture de luxe et être vu. Et cette volonté d’apparence constante et exigeante à tous les niveaux ne va pas sans un revers de médailles. À court, moyen et long terme, l’organisme en souffre, car nous sommes toujours en mouvement et avec un flux de cortisol élevé à longueur de journée pour rester dans ce faux semblant, alors que notre corps a aussi besoin de repos. Il a besoin de temps, de silence, de simplicité, d’authenticité, d’arrêter, de souffler et de respirer. On constate ces effets nocifs avec toutes les maladies dites de société, comme la dépression, le suicide, le présentéisme, l’absentéisme, un système immunitaire déficient, le stress, l’insomnie, la faible estime de soi, l’incapacité à se connecter avec soi-même et les autres. La réalité est que notre organisme nous envoie constamment des signaux que nous refusons d’écouter, de ressentir, car nous avons peur de nous arrêter et de découvrir ce qu’il y a derrière ce besoin de paraitre, ce besoin d’être hors réalité.


MIEUX PENSER RÉFLEXION

LA RÉALITÉ EST QUE NOTRE ORGANISME NOUS ENVOIE CONSTAMMENT DES SIGNAUX QUE NOUS REFUSONS D’ÉCOUTER, DE RESSENTIR, CAR NOUS AVONS PEUR DE NOUS ARRÊTER ET DE DÉCOUVRIR CE QU’IL Y A DERRIÈRE CE BESOIN DE PARAITRE, CE BESOIN D’ÊTRE HORS RÉALITÉ.


MIEUX PENSER RÉFLEXION

Être sans fard, se mettre à nu, se dévoiler sans le fameux tailleur professionnel, sans parler de diplômes pour cautionner notre intelligence, sans tous ces amis ou connaissances que l’on ne connaît que par cartes professionnelles, ou par divers médias sociaux, sans ce fameux jugement instantané et sans toutes ces couches qui obstruent et cachent le Vrai Moi. Sommes-nous encore capables de sortir de ce tourbillon d’apparences, de ce carcan imposé, et d’être les décideurs et les acteurs principaux en laissant paraitre le Moi réel ?

Avec une santé où l’équilibre nait de l’union du corps et de l’esprit. Je terminerai avec ce magnifique texte d’un auteur inconnu, qui rappelle que notre survie dans ce monde dépend d’une seule et unique chose : L’honnêteté est dans le cœur, jamais dans l’apparence. Être honnête, c’est avoir la conscience tranquille face à soi-même et face aux autres.

QU’EST-CE QUI NOUS EN EMPÊCHE ?

L’honnêteté est la conscience de ce qui est approprié à notre rôle, à notre comportement et à nos relations.

Est-ce la peur de comprendre que le monde peut tourner sans nous ?

L’honnêteté élimine toute hypocrisie de méfiance dans l’esprit des autres.

Est-ce le fait de vivre dans une réalité qui ne nous convient pas ?

L’honnêteté consiste à dire ce que l’on pense et à faire ce que l’on dit.

Est-ce de prendre conscience que le plus important n’est finalement pas le futur, ni le passé, mais bien le moment présent, l’ancrage de l’instant, l’ancrage avec nous même... bien plus nourrissant et constructif que nos châteaux en Espagne ?

L’honnêteté se voit dans nos actions.

NOTRE MONDE A-T-IL BESOIN DE SURVIVRE DANS UN MONDE D’APPARENCES ?

Une personne honnête maintient une échelle de valeur qui la guide et lui donne le courage de comprendre et respecter la relation entre le monde et sa vie. Soyez honnête avec vous même, acceptez vous avec toutes vos facettes, vous ne serez plus dans l’apparence, mais dans le vrai et c’est ce qui vous rendra unique.

N’a-t-il pas simplement besoin d’honnêteté, de vivre dans le présent, d’ôter toutes ces barrières pour découvrir, sans jugement, dans l’attention du geste et de la parole et de l’instant, un être comme nous ? Un être humain en rencontrant un autre, dans toute sa vérité et sa transparence, avec toute la présence du moment unique qui ne sera jamais plus le même. Et ce rendez-vous vaut pour toutes sortes de situations. Je vous invite à tenter l’expérience et à vous imprégner du ressenti. Vous l’apprécierez sûrement et deviendrez alors non plus un survivant, mais l’acteur principal d’un monde fluide et tellement plus facile, qui ne sera plus apparence et combat, agrémenté de toutes sortes de maux associés, mais où tout devient plus authentique, plus serein, dans un corps sain et resplendissant à l’intérieur comme à l’extérieur.

60

mieux être octobre 2015

Suivez Karine Verpillot, Présidente Coach en alimentation, praticienne en gestion du poids, naturopathe, conférencière, chroniqueuse vimeo.com/121610626 vimeo.com/129245144 www.csante.ca Facebook / Instagram / Twitter


DÉCOUVREZ

NOTRE NOUVEAU SITE WEB MAINTENANT ADAPTÉ POUR TABLETTE ET TÉLÉPHONE INTELLIGENT

MAGAZINEMIEUXETRE.CA ANTE

IR P S IN T E E IN A S IE V E N POUR U


AMÉLIORER SON BIEN-ÊTRE AU QUOTIDIEN grâce à l’hypnose et à l’autohypnose Qui n’a pas rêvé de se réveiller en forme et de bonne humeur chaque matin, de dire adieu au tabac, de se débarrasser de ses kilos superflus ou de faire du stress son allié ? Ce rêve que nous avons tous d’améliorer notre quotidien est bien plus accessible qu’on ne le croit. Il suffit, pour le réaliser, de faire confiance à notre subconscient, après avoir appris à y accéder et à communiquer avec. - Gabriel Politis

L

’hypnose, qui fait une entrée timide au Québec, est utilisée depuis des décennies chez les Anglosaxons et connait une popularité grandissante en France, en Belgique et en Suisse depuis quelques années. Principalement utilisée dans le cadre de thérapies brèves, elle a fait son entrée officielle dans le domaine médical où elle prend le relais des analgésiques lors d’interventions chirurgicales de courtes durées, réduisant de manière significative le recours aux sédatifs chimiques et facilitant du même coup la récupération postopératoire.

62

mieux être octobre 2015

D’ailleurs, les médias français ont salué unanimement la publication, l’hiver dernier, par l’Institut Marie Curie, des résultats impressionnants de la généralisation du recours à l’hypnose auprès des patientes victimes du cancer du sein. Si l’utilisation de l’hypnose s’élargit au fil du temps, elle continue de divertir tout un chacun lors de spectacles. En Europe comme ailleurs, on a découvert ou redécouvert des hypnotiseurs capables de fasciner et de manipuler des foules de volontaires consentants. Et ça interpelle !


MIEUX VIVRE SANTÉ

EN FINIR AVEC LES CLICHÉS Mais au-delà des spectacles où l’on voit des personnes sous hypnose faire à peu près tout et n’importe quoi, audelà de la reconnaissance de ses pouvoirs thérapeutiques aux mains des professionnels du monde de la santé, il faut savoir que l’hypnose peut être facilement utilisée par M. et Mme Tout-Le-Monde pour venir à bout de toutes sortes de problèmes. Et surtout pour améliorer sa qualité de vie au quotidien. Propager la possibilité et la manière de s’approprier les ressources cachées de notre mental disponibles grâce à l’hypnose est la mission que s’est donnée l’Institut d’hypnose appliquée de Montréal (IHAM). Et ce, en faisant de l’apprentissage et de la pratique de l’autohypnose, la pierre angulaire des programmes qui y sont développés et enseignés. Loin d’être le résultat d’un « pouvoir » magique ou occulte, l’hypnose peut être définie comme un état modifié de conscience (EMC) — souvent appelé transe hypnotique, et qui se caractérise entre autres par une suggestibilité exacerbée. On y accède en suivant un processus flexible et adapté proposé par un hypnopraticien de confiance, le plus souvent sous forme de simples exercices d’imagination. Cet EMC permettra d’accéder à son subconscient et de pro­ fiter d’une foule de ressources jusqu’alors insoupçonnées, lesquelles seront mises à profit pour accompagner des changements d’habitudes, qu’il s’agisse d’alimentation, de tabac, de sommeil; pour gérer et rendre supportables des douleurs chroniques, contrôler son stress, développer sa confiance en soi, etc. Contrairement à la rumeur populaire, la personne sous hypnose ne perd à aucun moment contrôle ou conscience. Elle ne dort pas, bien au contraire, en dépit des appa­ rences, elle participe activement elle aussi à construire ou à reconstruire son bien-être. L’hypnopraticien ne faisant que mettre son savoir-faire à contribution pour la guider et l’accompagner tout au long de son cheminement vers l’objectif qu’elle s’est fixé. Pour ce faire, il aura entre autres pris le temps au cours de la première rencontre de décoder les stimuli qui poussent, par exemple, un fumeur à allumer une cigarette, un outremangeur à se jeter sur de la nourriture; d’identifier les situations stressantes chez les personnes anxieuses, ou les moments de la journée où apparaissent douleurs chroniques et autres inconforts. Bref, il aura étudié en profondeur la situation problématique que son client cherche à résoudre. Et à l’issue de cette première séance, le praticien s’assurera que son client a suffisamment d’outils en main pour mettre en pratique, seul, ce qu’il a appris. C’est ce que l’on appelle l’autohypnose, un élément incontournable pour arriver à bon port. L’écoute de l’enregistrement du contenu audio intégral de la séance, pratique courante et requise à l’IHAM, permet de parfaire l’apprentissage, de recréer le moment à sa guise, dans le confort de chez soi, d’en faire une partie du rituel quotidien.

avant un match. Si l’on veut performer, il faut s’entraîner, et bien si l’on veut voir les effets à long terme de l’hypnose, il faut faire appel à notre EMC le plus souvent possible. Par conséquent, plus on va pratiquer l’autohypnose, plus il sera facile d’entrer dans une transe hypnotique et de bénéficier de tous ces bienfaits.

Loin d’être le résultat d’un « pouvoir » magique ou occulte, l’hypnose peut être définie comme un état modifié de conscience (EMC) — souvent appelé transe hypnotique, et qui se caractérise entre autres par une suggestibilité exacerbée.

Tout comme l’hypnose, l’autohypnose, n’a rien de surnaturel ! Et il existe différentes méthodes pour y accéder et la pratiquer. À la différence de celles décrites dans les livres ou sur internet qui ne permettent pas au débutant de savoir reconnaître s’il est sur le bon chemin faute de moyens de comparaison, la méthode enseignée à l’IHAM offre des repères qui permettent d’entrer et de sortir à volonté d’une transe hypnotique devenue familière. De cette façon, il deviendra facile pour la personne qui pratique l’autohypnose de renforcer et d’entretenir les apprentissages acquis, et ainsi d’aller seule et rapidement soulager ses douleurs, recharger ses batteries, « booster » sa confiance avant une réunion, éliminer une angoisse qui se pointe, retrouver la zénitude après une contrariété… améliorant du coup grandement sa qualité de vie. Quand on sait que ces séances d’autohypnose ne requièrent pas plus de dix à quinze minutes par jour, qu’elles sont de surcroît extrêmement plaisantes et énergisantes, les intégrer à son rituel quotidien devient rapidement une partie de plaisir dont on ne veut plus se passer. Claude raconte son expérience avec l’autohypnose et le programme HypNOstress : www.youtube.com/watch?v=bZlYoniTyyU

Gabriel Politis est le Directeur de l’Institut d’hypnose appliquée de Montréal qu’il a fondé en 2003. instituthypnoseappliquee.com/linstitut/gabriel-politis/ www.facebook.com/iham.ca?ref=bookmarks www.youtube.com/channel/UCRvdtsJfV6n6aVDCdQyrmHw

L’AUTOHYPNOSE POUR TOUS Tout compte fait, apprivoiser l’outil qui va mettre toutes ces ressources cachées au service de l’amélioration de son bien-être quotidien peut être comparé à un entrainement

magazinemieuxetre.ca

63


MIEUX VIVRE RÉFLEXION

Mieux définir

ce qu’est être en bonne santé 64

mieux être octobre 2015


L

a santé est d’abord une question vis-à-vis de soi-même, avant de l’être pour un ensemble d’individus. On peut alors se poser des questions, dont les suivantes : Suis-je physiquement en santé ? Puis-je améliorer la qualité de ma nourriture ? Est-ce que je fais suffisamment d’activités physiques pour maintenir la forme ? Suis-je émotivement en santé ? De quelle façon est-ce que je gère mes émotions quand je sens un déséquilibre à l’intérieur de moi ? Me serait-il préférable d’exprimer davantage mes émotions ? Si je ressens des malaises physiques occasionnels, est-ce que je peux faire un lien avec certaines émotions accumulées ? Suis-je énergétiquement en santé ? Est-ce que mes organes sont en santé sur le plan énergétique ? Est-ce que je me sens centré ou décentré ? Est-ce que je me sens bien aligné à l’intérieur de moi, ou bien est-ce que je me sens plutôt dans une sorte de perdition ? Ces quelques questions ramènent l’individu vers luimême, c’est-à-dire vers ses différentes composantes (physique, émotive, psychologique et énergétique). Elles peuvent donc nous mettre en contact avec notre propre globalité et nous aider à mieux percevoir là où justement, notre santé est défaillante, et où nous avons avantage à investir du temps pour l’améliorer. Ici, il est entre autres question de gérer le plus sainement possible ses émotions lourdes (tristesse, frustration, colère, culpabilité, honte…), non pas en cherchant à les refouler, mais plutôt à les transformer. Il existe des techniques, comme des exercices de relaxation ou de respiration, qui peuvent nous apprendre à mieux percevoir des émotions qui s’étaient logées de façon inconsciente dans nos organes, et ce afin que l’énergie (Chi) circule mieux dans ces derniers. Les notions de santé émotive et de santé énergétique, avant d’être des notions abstraites, sont d’abord et avant tout concrètes. Ressentir une émotion lourde, que ce soit de la tristesse, de la colère ou de la honte, est réel à un instant donné. L’émotion qui se manifeste devient alors palpable, même si on ne la voit pas avec les yeux. Il y a donc quelque chose de vrai dans l’expérience de ressentir une émotion, et celle-ci peut même être objectivée à partir de son monde intérieur lorsqu’on arrive à établir une certaine distance avec elle.

De même, ressentir un malaise à un organe ou à une région de son corps est aussi très réel, dans l’instant présent. Derrière cette manifestation, il se trouve habituellement un blocage énergétique dans un ou plusieurs méridiens, selon des notions provenant de l’acupuncture. Un individu ayant suffisamment d’introspection peut alors percevoir une cause profonde à ses perturbations physiques ou psychologiques. Cela demande cependant une présence à soi-même.

Il existe des techniques, comme des exercices de relaxation ou de respiration, qui peuvent nous apprendre à mieux percevoir des émotions qui s’étaient logées de façon inconsciente dans nos organes...

La santé émotive et la santé énergétique ont donc un aspect très concret, car elles impliquent habituellement une souffrance que vit l’individu, qu’elle soit physique ou psychologique, afin que cette dernière se transforme et laisse place à un état de mieux-être. Il pourrait ainsi en résulter une diminution de certains malaises, et même à les soulager, sans que l’on ait besoin de consulter un médecin. Pour en arriver là, il est cependant nécessaire d’être à l’affût des perturbations qui se manifestent en nous, avant même que le déséquilibre touche encore plus à l’aspect physique et se traduise par des symptômes aigus. Ainsi, lorsque l’on tente d’améliorer sa propre santé émotive et énergétique, cela peut entraîner des répercussions positives au niveau physique. Il est donc possible de déve­ lopper une vision élargie de sa propre santé lorsque l’on met l’accent sur le processus de guérison de l’ensemble de ses composantes. De cette façon, on prévient encore mieux les maladies.

Dr Martin Moisan, Médecin généraliste et conférencier. Également auteur du livre « La dérive du système de santé québécois ». Pour plus d’information, voir le site web suivant : www.martinmoisan.com

magazinemieuxetre.ca

65


MIEUX VIVRE SANTÉ ALTERNATIVE


L’ACUPUNCTURE pour tonifier l’énergie vitale La fatigue est un problème de santé qui touche tout le monde tout au long de la vie. Personne n’est à l’abri de ce problème qui nous guette. Parfois, ce n’est que le résultat d’une mauvaise nuit et elle est ressentie sur une courte durée, mais d’autres fois, c’est une fatigue qui s’installe profondément dans le corps et devient insupportable. Les horaires chargés ne permettent pas toujours un repos adéquat et le temps passe jusqu’à ce qu’il y ait d’autres problèmes de santé qui surviennent. Il est important de reconnaître la fatigue dès le début et d’y remédier le plus tôt possible. C’est le premier signe qu’il faut changer quelque chose dans le quotidien. - Mylène Garon-Labrecque

C

’est une des raisons de consultation les plus fréquentes en acupuncture. Lorsque la fatigue est ressentie, la circulation énergétique du corps n’est pas optimale. Il faut s’en occuper le plus vite possible pour éviter que le déba­ lancement ne s’aggrave. Le corps est constamment soumis aux différentes influences extérieures comme la température de l’air, la saison, l’heure de la journée, les conditions météorologiques et plusieurs autres. Vous avez sûrement déjà entendu quelqu’un mentionner être fatigué et d’humeur morose ou n’avoir des douleurs aux articulations seulement que les jours de pluie ? Ce n’est pas un hasard, voilà deux bons exemples de l’effet de notre environnement sur le corps. Le corps est également influencé par la nourriture consommée, les émotions vécues, le stress, le nombre d’heures de sommeil et l’horaire de la journée, mais ceuxci sont des facteurs sur lesquels nous avons un pouvoir. Au départ, il est important de porter une attention particulière à notre mode de vie. Le stress ou les frustrations vécus sur une courte ou longue période auront tendance à bloquer la circulation énergétique du foie. L’équilibre émotif et digestif sera affecté et une très grande fatigue pourra s’installer. Une bonne façon au quotidien de permettre au corps de récupérer une partie de l’énergie perdue est de faire de la méditation. En médecine chinoise, chaque heure de la journée est associée à un organe particulier (voir la figure no.1). Donc lorsqu’il y a un coup de fatigue, régulier, à la même

magazinemieuxetre.ca

67


MIEUX VIVRE SANTÉ ALTERNATIVE

ORGANES

HEURE DE LA JOURNÉE

coeur

11h-13h

intestin grêle

13h-15h

vessie

15h-17h

rein

17h-19h

péricarde

9h-21h

triple réchauffeur

21h-23h

vésicule biliaire

23h-1h

foie

1h-3h

poumon

3h-5h

gros intestin

5h-7h

estomac

7h-9h

rate

9h-11h

heure chaque jour, il est fort possible que l’organe concerné soit en vide. Il peut également y avoir des réveils nocturnes à une heure précise chaque nuit, c’est encore un signe probable d’un organe en déséquilibre. En acupuncture, il est possible de rééquilibrer l’organe qui est affecté. De la même façon, avec les saisons, il est possible que la fatigue s’installe toujours lors d’une saison particulière, c’est alors souvent un débalancement de l’organe associé. L’été est relié au cœur, l’été des Indiens à la rate (intersaison), l’automne au poumon, l’hiver au rein et le printemps au foie. Toutes les sortes de fatigue peuvent être grandement améliorées par l’acupuncture et l’alimentation. Chaque personne a une constitution différente selon les cinq éléments (bois, feu, terre, métal, eau) et selon son type elle pourra augmenter son énergie vitale en privilégiant les aliments qui lui conviennent. En médecine chinoise, les aliments sont classifiés par saveur (amer, acide, piquante, sucrée, salée) et par type d’aliments (nature chaude, tiède, neutre, froide, etc.) et sont en relation directe avec l’énergie des organes et la constitution de la personne. Par exemple, lorsque la saison froide arrive, soit l’automne et l’hiver, pour une personne qui est en vide de Qi (énergie),

c’est-à-dire le teint pâle, fatigue augmentée après les repas, selles molles, gaz, ballonnements, jambes lourdes, urines fréquentes, etc., elle aura avantage à manger des aliments de nature réchauffante et de température chaude. Il faudra éviter les salades froides, les crudités, les produits laitiers et le sucre pour permettre d’aider les organes de la rate et du rein dans leur transformation des aliments en énergie. Dans notre culture, la majorité des gens ne portent pas attention aux effets des choix alimentaires. Si c’est bon dans la bouche et que le ventre est rempli, le cerveau est content, mais pas nécessairement le corps !

Chaque fois que nous vivons une émotion, que nous mangeons un aliment, que nous nous adonnons à une activité ou que la température extérieure change, notre énergie vitale change également.

Lorsque la fatigue est poussée à l’extrême et ne s’en va pas avec le repos, c’est le surmenage. Le signe d’un profond vide de Qi qui a affecté l’énergie vitale des reins. Les traitements d’acupuncture se font alors sur le long terme, le temps de remonter l’énergie vitale. L’acupuncteur pourra aider la personne à remonter la pente avec de bons traitements et de bons conseils alimentaires adaptés à elle. Il ne faut pas oublier également la fatigue due aux effets secondaires des médicaments ou des traitements de chimiothérapie qui peut être soulagée par acupuncture. Dans la culture occidentale, la vision du corps est différente de celle perçue du point de vue de la médecine chinoise. Chaque fois que nous vivons une émotion, que nous mangeons un aliment, que nous nous adonnons à une activité ou que la température extérieure change, notre énergie vitale change également. C’est pourquoi nous sommes responsables des changements de notre corps et nous devons faire des choix en conséquence. L’acupuncture peut aider à tonifier l’énergie et éliminer la désagréable sensation de fatigue qui perdure parfois malgré tous les bons conseils. L’acupuncture est une médecine efficace, indolore et sécuritaire qui permet au corps de retrouver la santé de façon naturelle. Cette profession est réglementée par l’Ordre des Acupuncteurs du Québec depuis 1995 et la formation est donnée au Collège de Rosemont.

Pour plus d’informations, visitez le www.acupuncture-laval.com Clinique d’acupuncture Mylène Garon-Labrecque 144 boul. Curé-Labelle, Sainte-Rose, Laval, H7L 2Z4 (514) 686-7346 Mylène Garon-Labrecque évolue dans le domaine de la santé depuis 2002. Après avoir travaillé comme préposée aux bénéficiaires et comme thérapeute en réadaptation physique, elle a poursuivi son chemin en acupuncture. C’est depuis 2008 qu’elle est acupuncteure et travaille dans le quartier de Sainte-Rose à Laval.

68

mieux être octobre 2015


Abonnez-vous

POUR UNE VIE SAINE ET INSPIRANTE Un guide de vie pratique, rempli de conseils et de suggestions pour un art de vivre inspirant, régénérateur et pour nourrir tant la beauté intérieure qu'extérieure.

SEULEMENT 40,00 $ pour 12 numéros (2 ans)

En ligne sur magazinemieuxetre.ca ou boutiquelexismedia.ca

OUI, JE DÉSIRE M’ABONNER AU MAGAZINE MIEUX-ÊTRE Pour vous abonner, complétez le coupon ci-dessous et postez le tout à  Abonnements - Mieux-Être : 1991 Boulevard Périgny, suite 202, Chambly (Québec) J3L 4C3

❑ 12 numéros (2 ans) : 40,00 $ (taxes incluses) ❑ 6 numéros (1 an) : 25,00 $ (taxes incluses) ❑ Mastercard ❑ Visa

Expiration _________ / _________

Signature _______________________________________________________________________ CVC ________________________

❑ Chèque ci-joint à l'ordre de Lexis Média Inc. ❑ M ❑ Mme Prénom :______________________________________________________Nom :_ ___________________________________________ Adresse :__________________________________________________________________________ App. :_ _______________________ Ville : _______________________________________________________________ Province :___________________________________ Code postal : __________________________________________________Téléphone :________________________________________ Courriel :_______________________________________________________________________________________________________ ME77_sept/oct_2015

Allouez de 6 à 8 semaines pour la réception de votre premier numéro. Offre valide au Canada seulement, jusqu'au 15 octobre 2015.


MIEUX VIVRE HERBORISTERIE

DIGÉRER LES DÉFIS...

POUR VIVRE JOYEUSEMENT Digérer les défis, les difficultés de la vie, les imprévus et conserver son équilibre… pas toujours évident. Il est fréquent d’entendre quelqu’un dire « je ne digère pas ce qu’il m’a fait, ce qu’elle m’a dit, fait subir… les absurdités que sont les décisions des gouvernements, etc. » -Natacha Imbeault


magazinemieuxetre.ca

71


MIEUX VIVRE HERBORISTERIE

Q

u’est-ce que mal digérer ? C’est de ne pas être capable de bien absorber et de transformer ce qui nous traverse pour en retirer ce dont nous avons besoin et éliminer complètement le reste qui ne nous est pas utile, le tout de façon satisfaisante, saine et sereine. Lorsqu’on n’arrive pas à bien digérer, cela crée dans le corps des déchets qui parfois s’accumulent pour éventuellement créer divers problèmes. Il en est de même avec les « défis » que la vie nous apporte. Nos corps émotionnel et mental deviennent surchargés et vient un moment où l’on n’en peut plus. À ce moment-là, c’est soit le système nerveux qui flanche, le corps de façon plus globale ou une maladie qui se manifeste. L’idéal est d’apprendre à mieux gérer la tension et le stress qu’apportent ces événements dans notre vie, de façon à garder ou retrouver l’équilibre. VIVRE JOYEUSEMENT ! ÇA VOUS TENTE ? Oui, mais plus concrètement : qu’est-ce que cela veut dire pour vous ? Il y a l’idéal et ce qui nous correspond en fonction de qui nous sommes, de nos aspirations et de notre vie. L’idéal serait : être bien, serein et joyeux à chaque instant ! Est-ce possible? Peut-être pas à chaque instant, mais la majorité du temps, oui, je le crois. Voici quelques outils qui aideront à avoir une vie saine, sereine et surtout joyeusement vivante. L’exercice ! Eh oui, l’exercice est un outil très puissant ! Chaque période d’activité physique libère une dose appréciable d’endorphines, euphorisants naturels, qui réduisent la douleur, augmentent la joie de vivre, contrent la dépression et apportent un sentiment de bien-être général. Certains aliments comme le chocolat stimulent aussi la libération d’endorphines.

Nourrir le système nerveux de pensées positives, visualiser le corps en santé, rire tous les jours, connaître ses limites et les respecter, choisir le bonheur tous les jours. Faire au quotidien des choses qui nous nourrissent et qui sont satisfaisantes pour nous.

Toutes les techniques de relaxation et de gestion du stress sont de mise ici, si l’on veut rester enligné et ne pas subir le stress qui engendre en fin de compte son lot de maladies plus complexes : yoga, méditation, tai-chi, visualisation, thérapie par le rire, etc. Faire un exercice d’enracinement matin et soir sera également souverain. Pratiquer l’observation vivante face à la situation qui se présente, c’est-à-dire observer cette situation comme si c’était la première fois, ceci permet de changer notre point de vue et aide à trouver des solutions qui autrement resteraient inaccessibles. (Ces deux points sont expliqués dans d’anciennes parutions du journal Terre de vie et disponibles gratuitement en PDF dans la section Herbo-Vie du site Internet de l’Herbothèque.)

72

mieux être octobre 2015


Le sommeil réparateur est également primordial pour rester sain sur le plan nerveux. Rester actif sur le plan cérébral ralentit le vieillissement du cerveau et permet de demeurer plus alerte, plus longtemps. Nourrir le système nerveux de pensées positives, visualiser le corps en santé, rire tous les jours, connaître ses limites et les respecter, choisir le bonheur tous les jours. Faire au quotidien des choses qui nous nourrissent et qui sont satisfaisantes pour nous. Autant que possible, il est également important de s’occuper de situations bénignes (quelles qu’elles soient) avant qu’elles ne deviennent graves. Prévenir plutôt que guérir. Une bonne alimentation de base est à adopter, mais voici quelques aliments qui sont de véritables alliés des nerfs et du cerveau : bons gras (huiles, noix et graines, poissons gras), les antioxydants pour contrer le stress oxydatif (tout ce qui est vivement coloré), les aliments riches en vitamine du groupe B (grains entiers, légumineuses, levure alimentaire). Les aliments suivants sont à réduire puisqu’ils épuisent le système nerveux : café, sucre, alcool. Saviez-vous que plusieurs additifs chimiques présents dans l’alimentation sont neurotoxiques ? Sulfites, BHTBHA, nitrites, résidus de pesticides sur les aliments, gras hydrogénés, certains métaux lourds, etc. Bien sûr, dans un seul produit, ils se retrouvent en quantité minime, mais plusieurs de ces produits agissent justement à faible dose ou encore, il est difficile de compter exactement ce qui est consommé si on additionne tout… Ainsi, il faut opter pour des aliments naturels les moins transformés que possible et qui ne contiennent pas de ces substances. Vérifier s’il y a des intolérances alimentaires, plusieurs d’entre elles abaissent notre niveau d’énergie et, dans plusieurs cas, jouent sur notre humeur. Dans ces cas, éliminer l’aliment irritant fera une grande différence dans votre vie. Lorsqu’on élimine ces aliments de notre alimentation, il est important d’en ajouter d’autres qui

contiennent des nutriments similaires pour garder un équilibre au niveau nutritionnel. Les vitamines du complexe B sont les vitamines du système nerveux. Elles contribuent au bon fonctionnement du cerveau et des neurotransmetteurs et elles agissent positivement sur l’humeur. Les oméga-3 participent au bon développement du cerveau et comme le système nerveux est composé de beaucoup de gras, un apport suffisant de bon gras favorisera une bonne santé nerveuse et la meilleure circulation des influx nerveux. QUELQUES PLANTES ET CHAMPIGNONS MÉDICINAUX UTILES Les NUTRITIVES fournissent d’excellents nutriments essentiels au bon fonctionnement des nerfs et du cerveau : ortie, avoine, framboisier, luzerne, algues, trèfle rouge. Les ADAPTOGÈNES aideront le corps à mieux résister au stress et aux changements : astragale, reishi, maitake, héricium, ginseng, éleuthérocoque, ortie. Certaines plantes calmantes et très bonnes au goût feront d’excellentes tisanes du soir (ou pour le bain), pour relaxer, préparer le corps à un bon repos et passer un petit moment de détente : lavande, camomille allemande, mélisse, cataire, verveine, scutellaire. Certaines plantes stimulent la fonction cérébrale sans pour autant être des stimulants comme le café. C’est notamment le cas du romarin, qui active la circulation sanguine, plus particulièrement la circulation au cerveau. De ce fait, il augmente l’apport en oxygène au cerveau et augmente l’acuité mentale, la mémoire et la concentration. Une bonne tisane de romarin peut agréablement remplacer le café du matin. Le ginkgo biloba ou le héricium (Hydne à tête d’ours) sont également très intéressants pour la mémoire ainsi que la mélisse qui sera d’un bon support en plus d’être délicieuse.

magazinemieuxetre.ca

73


MIEUX VIVRE HERBORISTERIE

ÉLIXIR JOIE DE VIVRE J’ai créé un mélange d’élixirs floraux que j’appelle joie de vivre. Je l’utilise lorsque je sens que je suis « proche de… », ou en « trop-plein de… » et que je voudrais avoir plus de facilité à gérer une situation plus sereinement.

BAUME DE LUMIÈRE POUR L’ÂME

Voici ce qu’il contient : Bourrache (Borago officinalis) : il chasse la mélancolie et appelle la joie. Camélia (Camellia spp.) : il est utile dans les cas d’épuisement et de surmenage. Il embellit le quotidien et ralentit la course incessante aux sensations fortes. Chicorée (Cichorium intybus) : il libère du stress et des tensions de toutes sortes. Il soutient le système nerveux. Consoude (Symphytum officinale) : il permet de s’enraciner, de s’ancrer. C’est un tonique du système nerveux qui aide à la coordination cerveau-nerfs et passé-présent. Aide à garder notre équilibre malgré les tempêtes.

J’utilise aussi depuis plusieurs années cette recette que j’ai créée de Baume lumière pour l’âme. La voici de nouveau pour ceux qui ne la connaissent pas. Partie 1 20 ml d’huile de macération de calendule et/ou rose et/ou camomille (pour la douceur) 25 ml d’huile de macération de millepertuis (pour sa lumière et sa chaleur) 22,5 ml de cire d’abeille râpée et bien tassée Partie 2 et les huiles essentielles suivantes :

Lin bleu (Linum perenne) : il est très calmant et apaisant. Il libère toutes les tensions et tous les stress.

10 gouttes : H.E. de citron (Citrus limonum) qui augmente la joie interne et l’optimisme,

Lys jaune (Lilium spp.) : il stimule la joie de vivre, facilite le rire et ensoleille l’existence.

10 gouttes : H.E. de lavande (Lavandula angustifolia Mill.) qui apaise les chagrins et favorise la paix,

Millepertuis (Hypericum perforatum) : tonique et fortifiant universel, cet élixir peut libérer de toutes les peurs, plante de lumière à tous les niveaux. Apporte en élixir des propriétés similaires à la plante en infusion ou concentré liquide. Les personnes aux prises avec une médication pourront bénéficier de ces bienfaits. Effectivement sous forme d’élixir de fleurs en septième dilution comme nous l’offrons à l’Herbothèque, il n’y aura pas d’interaction avec la médication, comme c’est le cas avec la plante en infusion, capsule ou concentré liquide dans le vinaigre ou l’alcool.

20 gouttes : H.E. d’orange douce (Citrus sinensis) qui dégage l’aura de sa lourdeur, permet le non-jugement et recentre,

Romarin (Rosmarinus officinalis) : il aide à transformer les personnes maussades et malheureuses en personnes sereines et joyeuses. Il mène à un état d’équilibre et de calme permettant la méditation. Il permet d’avoir l’esprit clair et dégagé, donc de prendre de meilleures décisions! Valériane (Valeriana officinalis) : il ramène la paix sur les territoires, il calme les tempêtes et procure la joie tranquille. Il vivifie tout l’organisme et remplit d’énergie sans qu’aucune nervosité ne s’y rattache. Zinnia (Zinnia spp) : cet élixir enseigne la forme supérieure de médecine qu’est le rire. Il donne à la vie une nouvelle saveur, plus exaltante. Il rend à l’humain son sens de l’humour et lui apprend à rire de lui-même. Il aligne les corps éthérique et émotionnel. Il aide les personnes agitées, déprimées et trop sensibles. Il favorise le contact avec l’enfant en soi. Il aide les relations maritales et facilite les liens familiaux et éducatifs avec les jeunes.

74

mieux être octobre 2015

15 gouttes : H.E. de romarin (Rosmarinus officinalis L.) qui nous permet d’être fidèle à notre volonté, de nous respecter ainsi que nos objectifs, 15 gouttes : H.E. de sapin baumier (Abies balsamea (L.) Mill.) qui nous enracine ici et maintenant, apporte un baume, tout en nous gardant dans l’action. Facultatif : 10 gouttes : H.E. de camomille allemande (Matricaria recutita L.) qui insuffle la sagesse et la paix. Mettre au bain-marie dans une tasse en pyrex ou un petit pot style « Masson » de 250 ml, les ingrédients de la partie 1. Lorsque le tout est fondu et homogène, et que le mélange est tiède/chaud, ajouter les ingrédients de la partie 2. Mélanger et empoter dans des petits contenants. Utilisation de ce baume Comme il contient beaucoup d’huiles essentielles, il faut seulement un soupçon de ce baume pour apaiser et équilibrer l’être. On peut l’appliquer sur le plexus solaire et le cœur pour apporter un réconfort; sur la gorge pour faciliter une expression juste et sereine; sur le troisième « œil » pour clarifier le chemin; appliqué sur la nuque, il aidera à relâcher la tension; sur les tempes, il facilitera la concentration, etc. En fait, je l’applique aux endroits où je sens que c’est coincé, que ça circule moins bien physiquement, émotionnellement ou énergétiquement.


Institut de formation en herboristerie et médecine traditionnelle

Avec vous depuis plus de 20 ans à cultiver la santé

Explorer l’herboristerie, c’est vivre dans un univers de passion et d’amour. Plus de 2800 heures de formations et ateliers offerts en personne ou à distance Pour le plaisir... • Participez à nos ateliers et formations courtes • Faites la formation d’herboristerie familiale • Visitez nos jardins médicinaux et éducatifs • Procurez-vous les documents que nous éditons

Conclusion Lorsque l’on prend le temps d’utiliser ces divers outils, la vie est beaucoup plus facile. Nous restons sereins, en équilibre et même lorsque des défis ou imprévus se présentent, nous avons l’énergie pour y faire face beaucoup plus facilement. Lorsque je sens une instabilité en moi, je prends quelques secondes pour me centrer, m’enraciner et prendre un peu d’élixir ou de baume lumière… Mon énergie se transforme et je reviens dans l’énergie de la joie d’accomplir mon travail pour le meilleur. Bon automne et que la vie soit douce avec vous !

Pour faire carrière... À vous de trouver la spécialisation qui résonne en vous ! • Herboriste thérapeute-naturopathe • Herboriste clinicien-naturopathe • Aromathérapeute

Natacha Imbeault est maître herboriste et Hta (Herboriste thérapeute accréditée), auteure, conférencière, thérapeute multidisciplinaire et directrice de L’Herbothèque, un institut qui offre des formations en santé naturelle, en personne et par correspondance, partout dans la francophonie. www.herbotheque.com ou 819 326-4516. Ressources : La section Herbo-Vie du site Internet de l’Herbothèque (www.herbotheque.com) ainsi que le site Internet (www.passeportsante.net) contiennent une multitude d’informations gratuites sur la santé naturelle et les plantes. N’hésitez pas à les consulter ! Attention, si vous prenez une médication, il ne faut jamais l’arrêter. Il est très important de consulter un professionnel. De plus, certaines plantes peuvent interagir avec certains médicaments. Références : Divers livres des formations de l’Herbothèque

Avec nous, soyez des artisans cocréateurs et guérisseurs de notre monde.

www.herbotheque.com

819 326-4516 1/3 Vertical.indd 1

2014-11-26 15:40


MIEUX MANGER RECETTES

RECETTES Afin de vous inspirer, Coup de pouce s’est lancé un défi : mettre en vedette ces précieux grains de manière accessible et savoureuse. Comment ? En proposant plus de 100 recettes qui intègrent le blé, l’épeautre, le farro, le kamut, le riz brun, le riz sauvage, le quinoa, le sarrasin, le seigle, le maïs, le millet, l’amarante, l’orge ou l’avoine, et ce, en petites doses ou de façon plus audacieuse. Le résultat : des muffins, des soupes, des salades, des hamburgers, des risottos et d’autres plats pleins de saveur qui vous feront découvrir et apprécier ces grains santé. Riche en informations et abondamment illustré, voici le livre idéal pour adopter des habitudes plus saines, sans sacrifier le plaisir de manger !

PRÉPARATION

SOUPE-REPAS AU BŒUF, AU BULGHUR ET AUX POIS CHICHES 8 portions • Préparation : 30 min Cuisson : 1 h 15 min à 1 h 25 min

Dans une grande casserole, chauffer la moitié de l’huile à feu moyen. Ajouter les graines de cumin et cuire, en brassant, pendant 10 secondes. Ajouter l’ail, le sel, le garam masala, le gingembre, le curcuma et le piment de Cayenne et cuire, en brassant, pendant 15 secondes ou jusqu’à ce que le mélange dégage son arôme. Ajouter les cubes de bœuf, en plusieurs fois, et les faire dorer de tous les côtés (ajouter de l’huile, au besoin). Retirer les cubes de bœuf de la casserole. Dans la casserole, cuire les oignons, en brassant, de 2 à 3 minutes ou jusqu’à ce qu’ils aient ramolli. Remettre le bœuf dans la casserole, ajouter le bouillon et les tomates et porter à ébullition. Réduire le feu, couvrir et laisser mijoter, en brassant de temps à autre, pendant 45 minutes. Ajouter les pois chiches, le bulghur et les carottes. Porter de nouveau à ébullition. Réduire le feu, couvrir et laisser mijoter, en brassant de temps à autre, de 20 à 25 minutes ou jusqu’à ce que les carottes et le bulghur soient tendres. Ajouter le persil et mélanger.

INGRÉDIENTS 2 c. à tab huile d’olive (environ) 1 c. à thé graines de cumin 2 gousses d’ail hachées finement ¼ c. à thé sel 1 c. à thé garam masala ou cari 1 c. à thé gingembre frais, râpé ou ½ c. à thé gingembre moulu ½ c. à thé curcuma moulu ¼ à ½ c. à thé piment de Cayenne 1 lb cube de bœuf à ragoût 1 ½ t oignons hachés (environ 3 oignons) 5 ¼ t bouillon de bœuf réduit en sel 1 boîte de tomates étuvées, hachées grossièrement (19 oz/540 ml) 1 boîte de pois chiches, égouttés et rincés (19 oz/540 ml) 1 t bulghur 2 carottes coupées en tranches 3 c. à tab persil frais, haché

PAR PORTION : cal. : 285 ; prot. : 21 g ; m.g. : 7 g (1 g sat.) ; chol. : 30 mg ; gluc. : 37 g ; fibres : 7 g ; sodium : 580 mg.


COUSCOUS AUX LENTILLES ET AUX LÉGUMES GRILLÉS 4 portions • Préparation : 25 min • Cuisson : 20 min

PAR PORTION : cal. : 511 ; prot. : 19 g ; m.g. : 23 g (5 g sat.) ; chol. : 11 mg ; gluc. : 65 g ; fibres : 13 g ; sodium : 671 mg.

INGRÉDIENTS

PRÉPARATION

2 gousses d’ail hachées

Sur une planche à découper, écraser l’ail avec le sel pour former une pâte lisse. Dans un bol, mélanger la préparation d’ail, l’huile, le jus de citron, le cumin et la coriandre moulue.

¾ c. à thé sel 1⁄3 t huile d’olive 3 c. à tab. jus de citron ½ c. à thé cumin moulu ½ c. à thé coriandre moulue 2 courgettes coupées sur la longueur en tranches de ½ po (1 cm) d’épaisseur 2 champignons portobellos, les pieds enlevés 2 poivrons (un rouge et un jaune) coupés en quartiers ½ t lentilles vertes sèches 1 t couscous de blé entier 1 t eau bouillante 1⁄3 t coriandre fraîche, hachée 1⁄3 t fromage feta émietté

Badigeonner les courgettes, les champignons et les poivrons de 2 c. à tab (30 ml) du mélange d’huile. Régler le barbecue au gaz à puissance moyenne. Mettre les légumes sur la grille huilée du barbecue, fermer le couvercle et cuire pendant 6 minutes (les retourner souvent). Retirer les courgettes. Poursuivre la cuisson pendant environ 4 minutes ou jusqu’à ce que les poivrons et les champignons soient tendres. Laisser refroidir légèrement les légumes et les hacher grossièrement. Entre-temps, dans une casserole d’eau bouillante salée, cuire les lentilles pendant environ 20 minutes ou jusqu’à ce qu’elles soient tendres. Égoutter et réserver. Mettre le couscous dans un bol à l’épreuve de la chaleur. Verser l’eau bouillante, couvrir et laisser reposer pendant 5 minutes ou jusqu’à ce que l’eau ait été absorbée. À l’aide d’une fourchette, défaire les grains de couscous. Ajouter les lentilles réservées, les légumes hachés, la coriandre fraîche, le fromage et le reste du mélange d’huile et mélanger délicatement pour enrober les ingrédients.

magazinemieuxetre.ca

77


MIEUX MANGER RECETTES

SALADE D’ORGE AU POULET, VINAIGRETTE À LA FRAMBOISE 4 portions • Préparation : 30 min • Cuisson : 1 h

INGRÉDIENTS

PRÉPARATION

Salade d’orge au poulet

La salade

1 c. à tab beurre

Dans un poêlon, faire fondre le beurre avec l’huile à feu moyen. Ajouter les poitrines de poulet et cuire pendant environ 10 minutes ou jusqu’à ce qu’elles soient dorées et aient perdu leur teinte rosée à l’intérieur (les retourner à la micuisson). Couper le poulet en lanières et réserver.

1 c. à tab huile végétale 2 poitrines de poulet désossées (environ ¾ lb/375 g en tout) 3 t eau

feuilles de laitue Boston

Entre-temps, dans une casserole, porter l’eau à ébullition. Ajouter l’orge. Réduire à feu moyen, couvrir et laisser mijoter pendant environ 45 minutes ou jusqu’à ce que presque tout le liquide ait été absorbé. Ajouter le brocoli et cuire pendant 3 minutes ou jusqu’à ce qu’il soit tendre mais encore croquant. Ajouter les canneberges et poursuivre la cuisson pendant 1 minute. Retirer du feu. Laisser reposer pendant 5 minutes ou jusqu’à ce que l’orge soit tendre et que tout le liquide ait été absorbé.

(facultatif)

La vinaigrette

Vinaigrette à la framboise

Dans un petit bol, à l’aide d’un fouet, mélanger tous les ingrédients jusqu’à ce que la vinaigrette soit homogène. (Elle se conservera jusqu’à 2 semaines au réfrigérateur.)

1 t orge mondé 2 t bouquets de brocoli ½ t canneberges séchées ½ t noix de Grenoble grillées, hachées 1 pincée de sel

3 c. à tab huile d’olive 2 c. à tab vinaigre de framboise 1 échalote française (ou oignon vert) hachée 1 c. à tab menthe fraîche, hachée 1 pincée de sucre

Au moment de servir, mettre la préparation d’orge dans un grand bol. Ajouter le poulet réservé, les noix de Grenoble et le sel. Arroser de la vinaigrette et mélanger pour enrober les  ingrédients. Répartir la salade sur un lit de  feuilles de laitue, si désiré.

1pincée de sel 1 pincée de poivre

PAR PORTION : cal. : 600 ; prot. : 33 g ; m.g. : 28 g (5 g sat.) ; chol. : 70 mg ; gluc. : 57 g ; fibres : 11 g ; sodium : 170 mg.


CROUSTADE AUX POMMES ET AUX PACANES 8 portions • Préparation : 15 min • Cuisson : 45 min

PAR PORTION : cal. : 385 ; prot. : 4 g ; m.g. : 20 g (8 g sat.) ; chol. : 11 mg ; gluc. : 60 g ; fibres : 5 g ; sodium : 115 mg.

INGRÉDIENTS

PRÉPARATION

Garniture croquante aux pacanes

La garniture croquante

¾ t flocons d’avoine entière

1 c. à tab sucre

Dans un bol, mélanger les flocons d’avoine, la farine, la cassonade, le sucre, la cannelle et le sel. Ajouter le beurre et travailler la préparation avec les doigts jusqu’à ce qu’elle ait la texture d’une chapelure grossière. Ajouter les pacanes et mélanger.

¼ c. à thé cannelle moulue

La préparation aux pommes

1 pincée de sel

Dans un grand bol, mélanger les pommes, le jus de citron, le sucre et la cannelle. Étendre la préparation dans un plat carré de 8 po (20 cm) de côté, légèrement beurré. Avec les doigts, défaire la garniture croquante en gros morceaux sur le dessus.

½ t farine de blé entier ½ t cassonade

½ t beurre froid, coupé en morceaux ¾ t pacanes hachées grossièrement Préparation aux pommes 8 pommes à cuisson pelées, le cœur enlevé, coupées en quartiers 2 c. à tab jus de citron

Cuire au four préchauffé à 350°F (180°C) pendant 45 minutes ou jusqu’à ce que la garniture croquante soit dorée et que les pommes soient bouillonnantes. Laisser refroidir pendant 15 minutes.

½ t sucre ¼ c. à thé cannelle moulue

magazinemieuxetre.ca

79


MIEUX TROUVER RÉPERTOIRE

1/4 Horizontal.indd 1

2015-01-05 08:30

Une nouvelle route vers le mieux-être global de l’être Dans ce livre, découvrez les quartz sous un tout nouveau jour! La quartzthérapie, une technique curative, inédite, présente les bienfaits des quartz qui, lorsqu’utilisés judicieusement comme outils thérapeutiques, ont la propriété de traiter différemment.

Surveillez la

TOURNÉE DE CONFÉRENCES de Klaire D. Roy au Québec

www.PalmPublications.com ISBN : 978-1-896523-80-4

CRÉER LE MEILLEUR DE SOI • Retraites individuelles ou guidées • Contact avec la nature, hébergement rustique et simplicité • Ateliers divers (voir programmation) POUR PLUS D’INFORMATIONS : 819

986-3036 • www.champboise.org

Formation ALCHIMIE VIBRATOIRE S’épurer pour mieux s’élever, dès le 10 octobre 2015 ! Processus d'alchimie (transformation) intérieure de guérison, transmutation et de libération vers le bien-être supérieur et l'expansion de votre être. Recevez les enseignements, ressentez les énergies de hautes fréquences et vivez les expériences pratiques qui sont intégrés tout au long de cette formation vibratoire.

CONFÉRENCE SUR L'ALCHIMIE VIBRATOIRE : samedi le 19 septembre 2015 à 13h

PLUS DE DÉTAILS SUR : www.joannblais.com

80

mieux être octobre 2015


MEUX TROUVER RÉPERTOIRE

Jeûne et Méditation à Val Santé

SUIVEZ-NOUS

DÈS AUJOURD’HUI !

Un nouveau forfait « lumineux » Jeûnes, alimentation vivante et cures de jus 450 834 8484

valsante.com

depuis 30 ans

MAGAZINE MIEUX-ÊTRE

VOTRE ANNONCE

ICI

DANS LA LUMIÈRE DE LA VÉRITÉ MESSAGE DU GRAAL L’œuvre de Abd-ru-shin « Dans la Lumière de la Vérité » Message du Graal répond aux questions de l’humanité et ainsi remet en question le mode de penser actuel. Il transmet la connaissance vivante de la Volonté de Dieu dans la création. L’auteur écrit : Je veux combler les lacunes qui, dans les âmes humaines, sont toujours restées sans réponse jusqu’à ce jour et qui ne laissent jamais en paix tout penseur sérieux s’il cherche sincèrement la vérité. La reconnaissance de la vérité contenue dans le Message du Graal ouvre une nouvelle voie conduisant l’homme hors du chaos de la confusion et des concepts actuels déformés et le mène vers un savoir juste et éclairé. POUR COMMANDER OU POUR INFORMATION : Publications Alexander Bernhardt Graal Canada C.P 3572, Chénéville (Qc) J0V 1E0 • info@alexander-bernhardt-canada.com www.alexander-bernhardt-canada.com

magazinemieuxetre.ca

81


CARNET D'ADRESSES ANNE ROBILLARD anne-robillard.com

LES ÉDITIONS DE L'HOMME editions-homme.com

CENTRE DE RELATION D'AIDE DE MONTRÉAL cramformation.com

LES INSPIRATRICES lesinspiratricesa.com

COMMEUNIQUE commeunique.com

PALM PUBLICATIONS PalmPublications.com

CHAMPBOISÉ champboise.org

PUBLICATIONS ALEXANDER BERNHARDT GRAAL CANADA Alexander-bernhardt-canada.com

DHARMA CANADA dharmacanada.info

NEW ROOTS newrootsherbal.com

ÉCOUTE TON CORPS ecoutetoncorps.com

OVARIUM ovarium.com

GENACOL genacol.com

RANDONNÉE PLEIN AIR randopleinair.com

HERBOTHÈQUE herbotheque.com JOANN BLAIS joannblais.com LE MONASTÈRE DES AUGUSTINES monastères.ca

SALON MA SANTÉ GLOBALE masanteglobale.ca UNIVERSCITÉ antoinettelayoun.org VAL SANTÉ valsante.qc.ca


Champignons médicinaux de New Roots Herbal Maitake

Reishi

• Santé immunitaire • Stabilise la glycémie

• Énergie et résistance au stress • Équilibre général du système

Chaga

• Adaptogène • Antioxydant • Santé immunitaire

Cordyceps • Énergie • Libido • Endurance

HericiumErinaceus

• Soutient la santé cognitive • Favorise la régénération des nerfs

Shiitake

Coriolus

• Antioxydant et bienêtre • Aide à lutter contre le rhume et la grippe

• Améliore la santé cellulaire

Cultivés de façon durable et entièrement testés New Roots Herbal emploie l’extraction à l’eau chaude afin de maximiser la teneur en polysaccharides et en bêta-glucane. Le résultat est un puissant produit de la plus haute qualité, normalisé à 40 % de polysaccharides. Notez que les constituants actifs ne sont pas utilisables si l’extraction à l’eau chaude n’est pas effectuée.

Resilience

• Accroit l’énergie, l’endurance, la résistance au stress et l’immunité

Disponibles dans les magasins d’aliments naturels. Pour trouver un détaillant près de chez vous, visitez newrootsherbal.com/magasin

P r évent ion et Soin s ® d ep u is 19 85 • Notre laboratoire accrédité ISO 17025 emploie 15 scientifiques : 3 PhD, 4 MSc, et 8 BSc • Tous nos produits sont sans OGM

newrootsherbal newrootsherbal.com


LE NOUVEAU LIVRE DE NICOLE BORDELEAU

DU MÊME AUTEUR

En librairie en septembre

Nicole Bordeleau enseigne un art de se réinventer qui n'implique pas de changer son apparence de fuir au bout du monde ou de tout laisser tomber. Se réinventer, c’est avoir le courage de transcender ses peurs, c’est apprendre de ses erreurs, c’est nourrir des projets et des rêves tout en appréciant le moment présent. C’est aussi apprendre à laisser aller le passé et enfin ouvrir son esprit à un monde qui ne cesse de se renouveler. Voilà l’invitation qui vous est lancée pour transformer réellement chaque jour en une journée neuve.

EDITIONS-HOMME.COM

Mieuxêtre août 2015  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you