Page 1

XXXXXXXXXXXXXX

ÉTÉ 2012

PRÉPARER SON

ACCOUCHEMENT RÉDIGER SON

plan de naissance

ALLAITEMENT

L’ABC DU SEVRAGE LES

MUSTS VALISE DE SA

DÉCODEZ LES 1 | Grossesse magazine

14.2_Grossesse_Cover.indd 1

DURANT LA

GROSSESSE ÉTÉ 2012

5,95 $

5,95$

PLEURS DE BÉBÉ

+ ALIMENTATION PP 41771514 754, rue de la Futaie, Boucherville QC J4B 0E7

12-06-08 9:48 AM


Pleine Page.indd1a37.indd 1 14.2_Grossesse 2

5/18/11 9:54:38 12-06-14 5:16AM PM


Sommaire

CHAQUE MOIS Éditorial Courrier Trouvailles Lectures Abonnement Carnet d’adresses

ÉTÉ 2012

7 8 10 12 63 66

DOSSIER

14 Les droits des femmes durant

18

la grossesse et l’accouchement

ACCOUCHER DANS L’EAU : POUR UNE NAISSANCE TOUT EN DOUCEUR

DEVENIR PARENT 22 Décodez les pleurs de bébé !

SANTÉ

27 Le plan de naissance 30 Un soutien, une référence; 32 34

l’accompagnante à la naissance Un accouchement avec acupuncture Accoucher par voie vaginale après une césarienne, c’est possible !

FORME

38 Méthode Ballon Forme couple 40 Le baladi, une façon différente de se préparer à accoucher

ALIMENTATION

42 Quoi manger et ne pas manger 46

durant une grossesse Recettes

ALLAITEMENT

51 Quand l’allaitement se termine: L’ABC du sevrage

PSYCHO

54 Quel est mon environnement relationnel? 56 Qu’est-ce que l’accompagnement 58

à la naissance avec l’haptonomie? Se préparer psychologiquement à notre accouchement et à la rencontre avec notre bébé.

CONSOMMATION

64 Je pars pour l’hôpital, je mets dans ma valise… Été 2012 | 3

14.2_Grossesse 1a37.indd 3

12-06-08 9:51 AM


Les tétines conventionelles forcent bébé à renoncer à sa façon naturelle de s’alimenter Avec la solution d’alimentation Calma, bébé peut enfin utiliser les même techniques que lorsqu’il tète au sein

Similaire à l’allaitement, bébé : Garde le contrôle sur la séance d’allaitement Réduit les risques de suralimentation associés à des risques accrus de développer le diabète et l’obésité Arrête l’écoulement du lait pour faire une pause et respirer Maintien à des niveaux optimaux la saturation en oxygène dans son sang et sa fréquence cardiaque réduisant ainsi le stress Utilise ses muscles faciaux pour créer la succion Réduit les risques de maux d’oreilles et malocclusion

,? 7

9 4, 90

MA

L

CA

( 30 4

Medela vous aide à y arriver Le tire-lait Freestyle de Medela est facile à utiliser, vous offrant tout droit sorti de la boîte une solution d’expression du lait maternel complète et sans souci...

,5

;,

9

SE N HA SIO 2-PRES P EX

Pour plus d’information visitez www.medela.ca ou composez le 1.800.435.8316 Assurez-vous que l’allaitement est bien établi avant d’introduire une tétine.

Pleine Page.indd 1a37.indd 2-3 14.2_Grossesse 4

12-06-06 1:05 PM


Calma: Des bénéfices à vie pour sa santé

Nouveau

solution d‘alimentation conçue exclusivement pour le lait maternel

Avec Calma, passer du sein à la tétine et de la tétine au sein n’aura jamais été plus facile

14.2_Grossesse 1a37.indd 5

5/10/12 5:22:40 12-06-06 1:05PM PM


Grossesse magazine vol. 14 no 2, Été 2012

ÉDITEUR | Rédacteur en chef

Frédéric Couture 514 394-7156 poste 201• fredc@lexismedia.ca

direction artistique Vanessa Primeau Geoffroy

Production Julie Moisan

Collaborateurs

Karine Archambault, Martyne Audet, Ann Chateauvert, Justine Collard, Annie Bouchard, Julie DesGroseilliers, Danielle Fournier, Marie-Josée Gaudreau, Mylène Garon-Labrecque, Mariève Lapointe, Estelle Morin, Cassandra Poirier, Marie Portelance, Sophie Lesiège, L’équipe de la clinique pédiatrique Medisys 123, Hélène Vadeboncoeur, Hélène Renaud et Michel-Jacques Bergeron.

Réviseure

Cassandra Poirier Photographie de la page couverture : Mélissa Lussier Photographe Photographies intérieures (sauf indication contraire) © Shutterstock. Tous droits réservés

Ventes Nationales

Frédéric Couture 514 394-7156 poste 201 • fredc@lexismedia.ca

Ventes Québec

Mélanie Lebeault 514 394-7156 poste 211 • melanie@lexismedia.ca

Distribution en kiosque Benjamin News Inc.

ABONNEMENT

514 394-7156 poste 202 Postez un chèque à l’ordre de Lexis Média Inc. à Abonnement Grossesse magazine, 9995 avenue de Catania, suite J, Brossard (Québec) J4Z 3V7 Prix : 4 numéros pour 22,75 $ taxes incluses, 8 numéros pour 45,50 $ taxes incluses (Prix valides au Canada seulement)

ADMINISTRATION

9995 avenue de Catania, suite J, Brossard (Québec) J4Z 3V7 Téléphone : 514 394-7156 | Télécopieur : 514 394-7157 Le magazine est publié 4 fois l’an Dépôt légal : Bibliothèque nationale du Québec, ISSN 1495-1959 Imprimé au Canada Le contenu du magazine ne peut être reproduit sans autorisation écrite. Grossesse magazine et ses collaborateurs se dégagent de toute responsabilité concernant le contenu des publicités publiées dans ses pages. Les opinions exprimées dans les articles ne sont pas nécessairement partagées par l’éditeur et leur contenu son sous la responsabilité exclusive des auteurs. Les informations contenues dans les articles de la section santé ne remplacent nullement l’avis d’un professionnel de la santé. Convention de Poste-publications no 41771514 Retourner toute correspondance ne pouvant être livrée au Canada à : Service aux abonnés – Lexis Média Inc. 9995 avenue de Catania, suite J, Brossard (Québec) J4Z 3V7

1/2 Vertical.indd 1 14.2_Grossesse 1a37.indd 6

12-06-04 10:32 AM 12-06-07 1:04 PM


Préparer son accouchement

A

vec les mois, le bedon grossit. Bébé se ­développe et se prépare au grand jour, celui où il viendra au monde. Pendant que Bébé se construit dans son cocon, vous aussi, parents, vous vous préparez de votre côté. C’est une aventure ­excitante, où parfois craintes et angoisses s’entremêlent aux moments de bonheur et d’euphorie. Vous vous documentez, lisez sur divers sujets, parlez à votre entourage, votre accompagnante, votre médecin. Tant de choses à savoir, tant d’options se posent à vous! Vous devez faire des choix et exprimer vos désirs. Nous consacrons donc ce numéro de Grossesse Magazine à la préparation de l’accouchement. Avant de partir pour l’hôpital et tout au long de la grossesse, plusieurs choses sont à prévoir. C’est pourquoi nous vous présentons les « musts » à avoir dans sa valise avant de quitter la maison et nous nous penchons sur le plan de naissance. Comment le rédiger? Quels sont les points à aborder? Pourquoi est-il utile de le faire? La clinique pédiatrique Medisys 123, vous éclaire à ce sujet. Avant l’accouchement, il est bon de se préparer psychologiquement, mais aussi

de préparer son corps physiquement en se tenant actif et en s’alimentant correctement, en suivant les recommandations. Mais comment distinguer les mythes de la réalité? La nutritionniste Julie DesGroseilliers fait le point et démêle le tout pour vous! Côté forme, vous connaissez sans doute la danse du ventre, mais connaissez-vous le baladi prénatal? Découvrez cette danse sacrée qui rend hommage à la naissance de la vie et qui prépare votre corps au grand jour! Bref, tant de choses sont à prévoir avant l’accouchement! C’est pourquoi certains couples décideront d’être accompagnés tout au long de ce voyage. Nous vous présentons donc les accompagnantes à la naissance, une ressource et un soutien pour les familles. Une aventure se termine et une autre débute lorsque vous amenez votre ­poupon pour la toute première fois à la maison. Vous faites connaissance un peu plus chaque jour et profitez des joies d’être parent. Nous incluons donc dans ce numéro des trucs pour ­comprendre les pleurs de bébé. Bonne préparation et bon été! -La rédaction Été 2012 | 7

14.2_Grossesse 1a37.indd 7

12-06-06 1:45 PM


Courrier

COMMENT SE PASSE VOTRE CONCILIATION TRAVAIL-GROSSESSE ? Répondez à cette question et courez la chance de remporter la magnifique série de 4 livres « Tout sur mon bébé » de la collection maternité d’Hurtubise d’une valeur de 100 $. Pour participer au concours, écrivez-nous à concours@lexismedia.ca, en inscrivant « concours Grossesse » dans la boite d’objet du message. Seules les réponses signées et accompagnées d’une adresse complète et d’un numéro de téléphone seront admissibles au concours.

ÉCRIVEZ-NOUS !!!

On veut connaître les sujets qui vous intéressent à

redactiongrossesse@lexismedia.ca 8 | Grossesse magazine

14.2_Grossesse 1a37.indd 8

12-06-06 1:05 PM


S:7 in

Plus de mamans préfèrent

COUCHES

® Marque déposée de Kimberly-Clark Worldwide, Inc. ©2011 KCWW © Disney. D’après l’œuvre originale “Winnie the Pooh” de A.A. Milne et E.H. Shepard.

Plus populaires que les couches Pampers Swaddlers.†

®

Confortable et au sec pour dormir comme un champion. Absorption supérieure – Les couches HUGGIES Little Snugglers sont plus absorbantes que les couches Swaddlers de Pampers. ®

† Taille 1.

14.2_Grossesse Pleine Page.indd1a37.indd 1 9

2/23/12 12-06-06 4:53:41 1:20 PM PM


Trouvailles

Protéger bébé La famille P’tit Coulou s’agrandit! Faites place à MOUSTICOU! Désormais, bébé sera à l’abri des intempéries en toutes saisons grâce au dernier-né des produits Petit Coulou®, Mousticou, une housse protectrice d’été qui s’adapte à tous les sièges d’auto orientés vers l’arrière. Le Mousticou assurera donc aux tout-petits un confort sans égal et vous permettra de profiter avec eux de la belle saison sans craindre les coups de soleil ou la présence des insectes nuisibles. Mousticou est offert dans la plupart des boutiques pour enfants. www.ptitcoulou.ca

L’heure du bain

Crème pour bedons ronds

PUJ TUB est le bain idéal pour le nouveau-né. Le doux matériau souple enveloppe le corps fragile de bébé et protège sa peau sensible contre le froid. En seulement quatre étapes faciles, le Puj Tub se transforme en petite baignoire adaptable sur la plupart des lavabos. Votre petit est soutenu en position verticale ce qui vous laisse vos deux mains pour faire sa toilette en toute sécurité. Puj Tub garde bébé bien isolé et au chaud. Sanc PVC ni BPA. Le cadeau de « shower » par excellence! Disponible chez Lili + Théo. www.lilitheo.com

La Crème Tonic Vergetures sans parabène Carotte a mis au point un complexe innovateur d’extraits biologiques d’origine végétale afin de protéger la peau contre le risque de vergetures durant la grossesse (Quillaja Saponaria, Pseudocollagen, Ginseng, Cire d’abeille, Protéines de soya). Cette crème aide à préserver l’élasticité de la peau en procurant un effet hydratant immédiat. Elle assure une sécurité pour bébé et permet l’échographie. Pour un petit plus, utilisez aussi l’huile d’amande douce Carotte, qui fait aussi une excellente huile à massage pour bébé dès sa naissance.

Moniteur rassurant Le nouveau moniteur de surveillance pour bébé AVENT de Phillips DECT vous donne l’impression d’être près de bébé, même lorsque vous vous trouvez dans une autre pièce. Grâce à son nouveau mode ECO, vous pouvez également préserver l’environnement. L’unité parent, de petite taille et rechargeable, vous permet de vous déplacer dans votre maison sans vous soucier de la longueur du fil. Le moniteur garantit une autonomie de 24 heures, l’absence d’interférence, une connexion privée assurée, le contrôle du son et de la température et l’activation à distance des berceuses et veilleuse. Bébé dormira à poings fermés et maman pourra relaxer. www.phillips.ca

Livret pour mamans organisées! Le Livret de grossesse Passeport pour la vie est un outil précieux pour la femme enceinte, du début de sa grossesse jusqu’à l’accouchement. Il lui permet de suivre de près tous ses rendez-vous. Son utilisation lui apportera un sentiment de sécurité et une meilleure connaissance du domaine de la périnatalité. Un outil essentiel pour les mamans désorganisées! Le livret présente également les droits des femmes durant la grossesse et pendant l’accouchement. Il est unique en son genre puisque chaque future mère y inscrira tous ses suivis au cours de l’évolution de sa grossesse. 10 | Grossesse magazine

14.2_Grossesse 1a37.indd 10

12-06-06 1:05 PM

Pleine


Clinique p é d i at r i q u e à M o nt ré a l

www.medisys123.ca Apprenons ensemble www.medisys123.ca/facebook

14.2_Grossesse 11 Pleine Page.indd1a37.indd 1

12-06-06 1:05 AM PM 5/7/12 11:53:50


Lectures

Le défi de la discipline familiale

Les enfants ont certes besoin de beaucoup d’amour, mais aussi de discipline pour être heureux et cheminer vers l’âge adulte. Le défi de la discipline familiale témoigne des différentes difficultés rencontrées lors de l’éducation des enfants et met les parents au défi d’instaurer, au sein de la famille, une discipline positive loin de l’oppression et de la rigidité. À travers une vue d’ensemble des tendances disciplinaires et plus d’une centaine d’exemples concrets, Joe-Ann Benoît fournit des méthodes éducatives à toute épreuve pour encadrer vos enfants au quotidien. À tous les points de vue, ce livre est un outil exceptionnel qui aidera chaque parent à trouver son propre style disciplinaire. Joe-Ann Benoît, Le défi de la discipline familiale, Les Éditions Quebecor, 253 p.

Une autre césarienne ou un accouchement naturel ? Pourquoi les femmes craignent-elles d’accoucher naturellement suite à une césarienne ? À travers l’histoire de l’évolution des pratiques obstétricales, Une autre césarienne ou un accouchement naturel ? présente un survol de la situation actuelle de l’accouchement vaginal après une césarienne. Écrit de main d’expert, par Hélène Vadeboncoeur, chercheuse et spécialiste en périnatalité, cette réédition contient des données scientifiques et des témoignages reflétant avec justesse le dilemme et les frustrations que vivent les femmes qui décident de revenir à une façon plus naturelle et humaine d’accoucher. D’une actualité cuisante, ce livre se devrait d’être lu autant par toutes les femmes en âge d’avoir un enfant, pour les aider à faire un choix éclairé, que par tous les intervenants qui les assistent, pour les soutenir et transformer une expérience d’accouchement difficile en un moment de pur bonheur. Un véritable éloge de la femme et de ses capacités physiologiques à donner la Vie ! Hélène Vadeboncoeur, Une autre césarienne ou un accouchement naturel ? S’informer pour mieux décider, Éditions Carte Blanche, 289 p.

Le Petit Larousse des futures mamans

Pour certaines femmes, la grossesse est une aventure nouvelle qui provoque à la fois son lot de craintes et de questionnements. Avec Le Petit Larousse des futures mamans en main, ces mères en devenir n’auront plus à angoisser et pourront vivre leur grossesse de façon plus sereine. Cet ouvrage contient des informations sur tous les plans, depuis le début, quand vous soupçonnez votre grossesse, jusqu’à la fin, quand vous vous remettez de l’accouchement, en passant par le choix d’un médecin ou d’une sage-femme, le suivi médical, les relations sexuelles, les exercices à faire et l’accouchement lui-même. Il répond aussi aux questions sur la vie quotidienne des femmes enceintes, les petits maux de la grossesse et consacre un volet entier aux nouveaux papas souvent délaissés lors de la première année de l’arrivée du bébé. Sous la direction du Dr Anne Théau, Le Petit Larousse des futures mamans, Larousse, 495 p.

La fille de son père

Le premier homme dans la vie de chaque femme est incontestablement son père. Dans La fille de son père, Véronique Moraldi et Michèle Gaubert abordent de façon précise et humoristique les différentes facettes de la relation qui existe entre un père et sa fille. Qu’il soit présent ou absent, aimant ou distant, permissif ou protecteur, le père joue non seulement un rôle déterminant sur le développement de l’identité et du psychisme, mais aussi sur les futures relations amoureuses de la jeune fille. Les deux auteures proposent un mode d’emploi à ces pères, étrangers à la nature féminine, afin de leur permettre d’aider leur protégée à devenir une femme épanouie dans la voie qu’elle aura choisie. Véronique Moraldi et Michèle Gaubert, La fille de son père, la relation père-fille : mode d’emploi, Éditions de l’Homme, 271 p.

14.2_Grossesse 1a37.indd 12

12-06-06 1:46 PM

MereP


Un bon par achat. Expire le 31 décembre 2013.

S.V.P. découper sur la ligne pointillée

1

$

Ž

SI NATUREL. SI BIOLOGIQUE. 1)6'-1%1%2

OBTENEZ

1

$

'·)788)00)1)28&32

Visitez notre site www.lamerepoule.ca et inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir un coupon rabais de 1 $. /D0HUH3RXOHB$'B0LHX[9LYUHLQGG

MENTIONNEZ LE CODE : GROSSESSE

TOUT COMME VOUS, LA MÈRE POULE SOUHAITE CE QU’IL Y A DE MIEUX POUR VOTRE ENFANT. MerePoule2.indd1a37.indd 1 14.2_Grossesse 13

GAMME COMPLÈTE D’ALIMENTS NATURELS ET BIOLOGIQUES POUR BÉBÉ 27 VARIÉTÉS DE PURÉES POUR LES DÉBUTANTS ET LES JUNIORS COMME À LA MAISON • préparés selon des recettes maison • aliments naturels et biologiques • sans agent de conservation

SURGELÉS

• préserve sa texture originale • conserve sa saveur et ses nutriments

PRATIQUES

• gamme complète de purées et de repas • facile à réchauffer • offerts dans les pharmacies et les supermarchés

2/21/11 10:41:20 AM 12-06-06 1:05 PM


Dossier

C’est qu’on commence à se préoccuper, à l’échelle internationale, de la manière dont les femmes sont traitées pendant qu’elles sont enceintes et accouchent, au sein du système de santé. 14.2_Grossesse 1a37.indd 14

12-06-06 1:05 PM


LES DROITS DES FEMMES DURANT LA GROSSESSE ET L’ACCOUCHEMENT : UNE PRÉOCCUPATION GRANDISSANTE

Il y a de cela plusieurs années, l’Association pour la santé publique du Québec publiait un dépliant sur les droits des femmes durant leur grossesse et leur accouchement, que l’on peut trouver sur leur site*. On peut se demander pourquoi il est nécessaire de parler des droits des femmes pendant la période périnatale. C’est qu’on commence à se préoccuper, à l’échelle internationale, de la manière dont les femmes sont traitées pendant qu’elles sont enceintes et accouchent, au sein du système de santé. En 2010, l’organisme USAID International publiait un état de la situation, qui révélait que dans de nombreux pays du monde – dont les États-Unis et le Canada – des femmes enceintes et qui accouchent sont sujettes à de mauvais traitements et au manque de respect d’intervenants à leur égard. HÉLÈNE VADEBONCOEUR, PH.D, CHERCHEURE EN PÉRINATALITÉ *(http://www.aspq.org/uploads/pdf/4eebc102213a9droits-des-femmes.pdf)

14.2_Grossesse 1a37.indd 15

Été 2012 | 15

12-06-06 1:05 PM


Dossier

À

la suite de la publication de ce rapport, une autre organisation internationale, l’Alliance du Ruban Blanc pour la Maternité sans risque réunit un groupe de personnes oeuvrant dans les domaines de la recherche, de la santé maternelle et infantile, de la qualité des soins, de l’éducation, du droit et de la défense des droits. Le résultat de leurs travaux est le lancement, début 2012, d’une charte sur le respect dans les soins de maternité pendant la période périnatale. Cette charte s’inspire du contenu de dispositifs internationaux relatifs aux droits de la personne, telles la Déclaration universelle des droits de l’homme, la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes, la Déclaration sur l’élimination de la violence envers les femmes, la Déclaration universelle sur la bioéthique et les droits de l’homme de l’UNESCO. Comme le dit la brochure de l’Alliance du Ruban Blanc : « Cette Charte a pour objectif de s’attaquer au problème du manque de respect et des mauvais traitements envers les femmes ayant besoin de soins de maternité. Elle offre une tribune pour améliorer la situation par les moyens suivants : • Faire prendre conscience que les droits de la personne reconnus par les déclarations, conventions et pactes, des Nations Unies ou d’autres organismes internationaux, adoptés internationalement s’appliquent aussi aux femmes, pendant leur grossesse, leur accouchement et la période postnatale ; • Mettre en évidence la connexion entre le langage des droits de la personne et les questions-clés pertinentes aux soins de maternité ; • Accroître la capacité des défenseurs de la santé maternelle à prendre part aux processus des droits de la personne ; • Ajuster la perception qu’ont les femmes d’avoir droit à des soins de maternité de haute qualité aux standards internationaux en matière des droits de la personne ; • Fournir une base à partir de laquelle le système de soins de maternité et la communauté seraient tenus responsables vis-à-vis de ces droits. » La charte comporte sept articles, en lien avec sept catégories de manque de respect et de mauvais traitements identifiés dans le rapport de la USAID International : la violence physique, les soins administrés sans consentement préalable, la non-confidentialité des soins, les soins ne respectant pas la dignité de la personne (violence verbale y compris), la discrimination fondée sur des attributs spécifiques à la patiente, l’abandon ou refus de soins et la détention dans les centres 1. Conséquemment, les articles de la charte qui affirment les droits civils fondamentaux des femmes lors de la période périnatale se lisent comme suit :

14.2_Grossesse 1a37.indd 16

EN SOLLICITANT ET EN RECEVANT DES SOINS DE MATERNITÉ, AVANT, PENDANT ET APRÈS L’ACCOUCHEMENT : Article 1. Toute femme a le droit de conserver son intégrité et de ne pas être soumise à de mauvais traitements. Article 2. Toute femme a le droit d’être informée adéquatement, d’exprimer son consentement et son refus, libre et éclairé, et d’exiger le respect de ses choix et de ses préférences, y compris en ce qui concerne la présence auprès d’elle d’accompagnant(s) (famille, amis, doula 2) pendant qu’elle reçoit des soins de maternité. Article 3. Toute femme a droit au respect de sa vie privée, et à la confidentialité des informations la concernant. Article 4. Toute femme a le droit d’être traitée avec dignité et respect. Article 5. Toute femme a droit à l’égalité, à l’absence de discrimination et à des soins équitables. Article 6. Toute femme a le droit de bénéficier de soins de santé et de jouir du meilleur état de santé possible. Article 7. Toute femme a droit à la liberté, à l’autonomie, à l’auto-détermination et elle ne peut être forcée à quoi que ce soit. Au Québec, les articles 8 à 10 la Loi sur la Santé et les Services sociaux protègent les droits des patients d’être informés, de consentir ou de refuser un traitement et de participer à toute décision pouvant les affecter. Plusieurs études effectuées à travers le monde montrent que cette charte était nécessaire. Au Québec, une étude effectuée en 2008-2011 en partenariat par le Centre de recherche interdisciplinaire sur la violence familiale et la violence faite aux femmes (CRI-VIFF) et par le Regroupement Naissance-Renaissance révèle l’existence de manque de respect et de mauvais traitements envers les femmes ayant accouché au Québec. Cette situation préoccupante, mais sur laquelle existe depuis longtemps un lourd voile de silence, demande qu’on s’en occupe. La charte dont il vient d’être question se veut un outil auquel les femmes, partout dans le monde, peuvent maintenant se référer en cas de besoin. Vous pouvez la télécharger en allant sur le site : http://www.whiteribbonalliance.org/index.cfm/ the-issues/respectful-maternity-care/ 1 Dans certains pays où les soins ne sont pas gratuits, on empêche les femmes de retourner chez elles tant qu’elles n’ont pas payé, ou encore on garde leur bébé. 2

Une doula est une accompagnante à la naissance

Hélène Vadeboncoeur, PH.D, chercheure en périnatalité Auteur du livre: une autre césarienne ou un accouchement naturel? S’informer pour mieux décider, édition carte blanche

12-06-06 1:05 PM

Pleine


Pleine Page.indd1a37.indd 14.2_Grossesse 1 17

3/7/12 12-06-06 1:37:41 1:05PM PM


Dossier

ACCOUCHER DANS L’EAU :

POUR UNE NAISSANCE TOUT EN DOUCEUR L’accouchement dans l’eau se pratique depuis une dizaine d’années dans plusieurs pays européens, mais aussi au Québec. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, donner naissance sous l’eau n’est pas une « invention » récente. Les Amérindiennes demeurant près des mers chaudes accouchaient souvent de cette façon.

E

n faisant un retour dans le temps, on apprend que le premier accouchement dans l’eau s’est déroulé plus spécifiquement en France, en 1803. Toutefois, ce n’est que dans les années 70, à Pithiviers, que le pionnier de cette méthode, le docteur Michel Odent, observa cette attirance naturelle de la femme enceinte pour l’eau au moment du travail. Il décide alors d’acheter une sorte de bassin gonflable, son idée étant de le mettre à la disposition de la patiente uniquement durant la phase de travail. Le premier accouchement dans l’eau le prit par surprise puisqu’il a dû lui-même récupérer le nouveau-né dans le bassin. Bien que cette pratique soit plus courante dans certains pays européens, il est possible d’accoucher ainsi au Québec, soit en maison de naissance ou à son domicile. Il faut tout d’abord trouver une sage-femme qui effectuera le suivi de grossesse puisque ce type d’accouchement n’est pas offert dans les hôpitaux. Manon Bourgouin, sagefemme au Centre de maternité de l’Estrie, souligne que 95 % des accouchements se déroulent dans l’eau dans leur établissement.

MARIE-JOSÉE GAUDREAU

« Ah ! Ce qu’on est bien quand on est dans son bain ! » Pourquoi certaines femmes décidentelles d’accoucher dans l’eau ? C’est simple : pour les bienfaits ressentis. Pensons seulement à la détente que procure un bon bain. L’eau chaude soulage grandement les douleurs, courbatures ou différents autres maux, car elle libère des endorphines, ces analgésiques naturels de notre corps. De plus, selon diverses études, la flottabilité de l’eau permet de se mouvoir plus facilement et réduit le stress provoquant ainsi un effet favorable sur la progression du travail. L’eau détend également les muscles du bassin, réduit la pression artérielle, assouplit le périnée et facilite la respiration en raison de l’humidité. « L’eau, c’est un retour à la source. Combien de fois disons-nous : je vais prendre un bon bain ? Nous venons de l’eau et nous y retournons pour donner la vie », souligne Manon Bourgouin. Nicole Pino, du regroupement Naissance-Renaissance, à Montréal, a accouché de son troisième enfant de cette façon. L’une des raisons qui l’ont motivé à faire ce choix : son amour pour l’eau. « J’aime beaucoup l’eau, prendre des bains, me baigner. Lors de mon premier accouchement à l’hôpital, je

18 | Grossesse magazine

14.2_Grossesse 1a37.indd 18

12-06-06 1:05 PM


Été 2012 | 19

14.2_Grossesse 1a37.indd 19

12-06-06 1:05 PM


Dossier

m’imaginais plonger dans l’eau et ça m’a beaucoup aidée. Par la suite, j’ai lu à ce sujet. » Pour son deuxième, elle a choisi une maison de naissance. Elle est restée dans l’eau pendant toute la durée du travail. Comme elle n’a ressenti aucune douleur, elle a décidé d’accoucher dans l’eau lors de la naissance de son troisième enfant. Elle était alors à son domicile et accompagnée d’une sage-femme. La femme qui accouche dans l’eau ressent moins fortement les douleurs des contractions, car elle est plus détendue. De plus, le col de l’utérus se dilate plus vite et les risques d’épisiotomie et de déchirure sont moindres. Différentes études sur le sujet ont d’ailleurs démontré que l’accouchement se faisait plus rapidement dans l’eau. Ainsi, plus la femme est calme et à l’aise, plus la phase de travail est courte.

UN CONTACT PRIVILÉGIÉ AVEC SON BÉBÉ Quant au bébé, il ressent moins le traumatisme de la naissance et il est moins stressé. On suppose que le fait de naître dans l’eau est une façon moins brutale pour lui de passer de l’utérus au monde extérieur. C’est une façon d’atténuer le choc de son arrivée dans le monde où il doit à la fois s’habituer à l’air, à une nouvelle température, apprendre à respirer et à ne plus sentir ses membres soutenus. Enfin, « le peau à peau » avec la maman est facilité et privilégié dès son arrivée. Et, rassurez-vous, les bébés ne peuvent pas se noyer ni avaler d’eau. Dans l’utérus, le bébé est dans l’eau, dans le liquide amniotique, et il ne respire pas. L’oxygène lui vient du placenta à travers l’eau. Donc, tant qu’un bébé est relié par le cordon ombilical, il reçoit du sang et de l’oxygène par l’intermédiaire du placenta, et cette pulsation se poursuit, qu’il naisse à l’air ou dans l’eau, après la sortie du ventre maternel. Le réflexe de respiration ne se déclenchera que lorsqu’il sentira

l’air sur sa peau et le changement de température. Évidemment, il faut doucement l’amener à l’air libre. « On peut même laisser le bébé un certain temps dans l’eau. On doit par la suite le sortir; c’est sa tête qui doit toucher l’air en premier pour que son réflexe de respirer se déclenche », ajoute Mme Pino. En ce qui concerne le moment le plus approprié pour entrer dans le bain, Manon Bourgouin mentionne qu’il existe différentes écoles de pensées à ce sujet. Plusieurs suggèrent d’attendre une dilatation de cinq centimètres avant que la mère n’entre dans le bain, car si le travail n’est pas bien enclenché, l’eau chaude peut le ralentir, mais selon son expérience, cela varie d’une femme à l’autre. « Il s’agit bien souvent de suivre l’instinct de la mère puisque c’est elle qui sent le bébé. » Mentionnons que l’eau doit être à peu près à la température du corps, soit entre 34 et 38 degrés Celcius. On conseille à la maman d’y rester un maximum de deux heures. « Après ce temps, il vaut mieux sortir si on n’a pas encore accouché, prendre une pause, marcher avant de retourner dans le bain », explique Nicole Pino.

DES CAS PARTICULIERS Il existe quelques contre-indications à un accouchement dans l’eau : une grossesse à risques, une grossesse multiple et tous les autres types de grossesses que ne peuvent suivre habituellement les sages-femmes. De plus, la patiente ne doit pas avoir d’antécédents de césarienne et le bébé ne doit pas se présenter par le siège. Mentionnons que le suivi d’une femme qui accouche dans l’eau est le même que pour toute autre femme. Bref, de plus en plus de femmes choisissent d’accoucher dans l’eau. « La majorité des gens que je connais, qui ont accouché avec une sage-femme, l’ont fait dans l’eau », souligne Mme Pino. Le confort est sans contredit la

Voici certains cas pour lesquels un accouchement dans l’eau n’est pas possible : • Problèmes d’hypertension artérielle, pulmonaire, cardiaque, diabète • Contamination par le virus du sida, hépatite B ou autre maladie contagieuse • Prématurité du nourrisson • Mauvais monitorage cardiaque du bébé • Anomalie détectée chez le bébé • Mauvaise position du bébé avant l’accouchement • Pertes de sang • Placenta praevia (trop bas)

raison pour laquelle elles choisissent cette pratique. Comme l’eau est associée à la détente, les femmes ont plus de facilité à décrocher, ce qui facilite le travail. De plus, l’autonomie parentale est ainsi favorisée puisque la sagefemme est à l’extérieur du bain. « Les parents ont donc le temps d’accueillir leur bébé, de le découvrir, de le laisser flotter afin que celui-ci se défasse des tensions de la naissance », conclut Mme Bourgoin.

20 | Grossesse magazine

14.2_Grossesse 1a37.indd 20

12-06-06 1:05 PM

Pleine


14.2_Grossesse 21 Pleine Page.indd1a37.indd 1

12-06-06 1:05 PM PM 2/15/12 12:13:50


Devenir parent

DÉCODEZ les pleurs de bébé ! Vous quittez l’unité des naissances, c’est le retour à la maison avec votre bébé et vous appréhendez ce moment pourtant tant attendu. Vous êtes maintenant seuls pour décoder les pleurs parfois déroutants, stressants et inquiétants de bébé. MARIÈVE LAPOINTE

14.2_Grossesse 1a37.indd 22

12-06-06 1:05 PM


P

our votre nouveau-né, les pleurs sont, dans les premiers mois de sa vie, l’unique façon de communiquer. Mais la communication n’est pas toujours facile à établir entre vous et votre nourrisson. A-t-il faim ou soif? Est-il souffrant ou veut-il tout simplement un câlin? Pas de panique! Il existe quelques trucs et façons d’écouter et d’observer votre bébé afin de mieux comprendre ce qu’il tente d’exprimer et ainsi mieux répondre à ses besoins!

Il est possible de classer les pleurs du nourrisson en cinq catégories : la faim, la fatigue, la souffrance physique, l’inconfort et le besoin d’attention. Chaque enfant possède un « répertoire » d’intonations unique. Ainsi, il n’existe pas de code universel pour comprendre les pleurs de votre bébé. Cependant, plusieurs caractéristiques sont communes à chacun et permettent de trouver des repères faciles et accessibles pour apaiser votre petit poupon. Les jeunes parents apprennent naturellement à reconnaître au moins trois des cinq types de pleurs dans les premières semaines suivant la naissance. Été 2012 | 23

14.2_Grossesse 1a37.indd 23

12-06-06 1:06 PM


Devenir parent

LA FAIM Les pleurs de faim sont les plus fréquents chez les nouveaunés et ceux que vous allez apprendre à déceler le plus rapidement. Il est possible de les reconnaître par leur intensité et leur apparition soudaine. Les lamentations de bébés deviennent rapidement des cris colériques. On peut y entendre un « waa » « waa » long et régulier et certaines mamans disent même y reconnaître le mot lait. Les pleurs s’arrêtent généralement lorsque vous prenez bébé ou lorsque vous lui présentez le biberon. Votre enfant va rapidement reconnaître le rituel de préparation à la mise au sein ou au biberon et se calmera spontanément.

LA FATIGUE Bien que l’on puisse croire que ces pleurs apparaissent davantage le soir, il est aussi possible de les entendre à toutes heures de la journée, après de petites périodes d’éveil ou de stimulation. Le meilleur moyen d’identifier les pleurs de fatigue, est tout simplement d’observer les signes que nous donne bébé. S’il bâille, qu’il a les yeux rouges ou encore qu’il les frotte, il vous indique qu’il est fatigué. Il est aussi possible qu’il se tourne la tête de gauche à droite comme pour se blottir. Certains bébés vont même jusqu’à se jeter vers l’arrière pour nous faire comprendre leur désir de se reposer. Les pleurs cessent normalement lorsque vous blottissez bébé dans vos bras ou encore vous le déposez dans son lit où il trouvera réconfort et calme avec sa suce ou encore sa doudou fétiche.

LA SOUFFRANCE PHYSIQUE Le pleur de douleur est celui que l’on reconnaît à son aspect strident, aigu et profond. Il est souvent ponctué d’apnées suivies immédiatement par de nouveaux cris. Ce sont souvent des pleurs qui ne cessent pas avec les câlins et les mots doux et vos bras réussissent difficilement à apaiser votre enfant. On retrouve aussi dans cette catégorie les fameuses coliques qui se présentent chez certains enfants entre un et trois mois. On peut alors percevoir dans le corps de bébé beaucoup de raideur, ses genoux remontent vers sa poitrine et son visage se plisse et démontre des expressions de douleurs. Dans ce cas, le calme est de rigueur. Même si vous n’arrivez pas à déceler immédiatement l’origine de l’inconfort, restez patient. Votre enfant sent très bien les tensions et ses pleurs peuvent s’amplifier s’il vous devine stressés ou tendus. De la chaleur et des tissus avec l’odeur de maman seront de bons alliés pour vous. En cas de doute, fièvre, vomissements ou toute situation qui vous semble anormale, n’hésitez pas à consulter un professionnel de la santé.

L’INCONFORT Plusieurs situations peuvent rendre un nourrisson inconfortable; la couche souillée, il a trop chaud ou encore trop froid, il est dans une mauvaise position, il a un rot à faire, etc. Souvent, l’inconfort se présente par de petits pleurs ou des protestations et s’arrête lorsque vous prenez bébé. Le pleur de l’inconfort est sans doute le plus difficile à reconnaître et est souvent calmé par essais et erreurs. Lorsque vous vous êtes assurés que bébé n’a pas faim, essayez simplement de le changer de position ou encore de lui tapoter doucement le dos. Vous pouvez également vous assurer qu’il n’a pas froid ou chaud en lui touchant la nuque. Un bébé qui fait la grimace ou qui porte la langue vers le haut comme un petit lézard a souvent un rot à faire. Il arrive régulièrement qu’un bébé doive faire jusqu’à 3 ou 4 rots suite à un boire. Finalement, certains bébés ne sont pas confortables dans une couche souillée et pleurent pour demander à être changés. Soyez à l’écoute de bébé, vous associerez rapidement les pleurs à leurs causes.

LE BESOIN D’ATTENTION Lorsque bébé pleure d’ennui ou par besoin d’attention, il regarde souvent autour de lui et vous cherche des yeux. Un jouet ou une autre source de stimulation parvient difficilement à le combler et il demande que vous vous intéressiez à lui. Les pleurs sont, la plupart du temps, interrompus par des signes pour attirer votre attention. Par exemple, il entrecoupe ses pleurs par des sourires, des cris, des vocalises ou des sons de joie. Bébé attend que vous lui apportiez l’attention dont il a besoin pour retrouver son calme et se sentir bien. En réagissant à l’appel de votre bébé, vous lui signifiez qu’il n’est pas seul, que vous avez perçu son mal-être et que vous allez tenter d’y remédier. En plus de tous ces indices sur les pleurs de bébé, rappelez-vous que vous êtes les personnes qui comprennent le mieux les besoins de votre enfant et que vous devez vous faire confiance. Avec de l’observation, une sensibilité fine, de l’expérience et de la patience, vous parviendrez à comprendre les différents pleurs de votre enfant, à améliorer son confort et même à anticiper ses besoins.

Mariève Lapointe Coach familial et fondatrice d’Éduc-action WWW.NANNYSECOURS.COM 24 | Grossesse magazine

14.2_Grossesse 1a37.indd 24

12-06-06 1:06 PM

Pleine


En choisissant d’allaiter, votre bébé et vous pouvez améliorer votre état de santé grâce aux bienfaits uniques de l’allaitement et du lait maternel

En choisissant Medela Freestyle, atteindre votre objectif sera plus facile que jamais Freestyle est facile à utiliser, vous offrant tout droit sorti de la boîte une solution d’expression du lait maternel complète et sans souci… Inventée par Medela

Réduisez la durée des séances d’expression pour passer du temps à faire ce qui compte pour vous Conservez votre lait maternel afin que bébé obtienne ce qu’il y a de mieux, même lorsque vous ne pouvez être là Maximisez votre temps avec l’option d’exprimer tout en faisant autre chose

Pour plus d’information visitez www.medela.ca ou composez le 1.800.435.8316

14.2_Grossesse 25 Pleine Page.indd 1a37.indd 1

12-06-06 1:06PM PM 5/10/12 5:23:07


Pleine Page.indd 1a37.indd 1 14.2_Grossesse 26

2/16/11 10:07:20 12-06-06 1:06AM PM


7:20 AM

Santé

Le plan de NAISSANCE 14.2_Grossesse 1a37.indd 27

Été 2012 | 27

12-06-06 1:06 PM


Santé

L

e plan de naissance est un document qui permet au couple de mettre sur papier ses choix et ses préférences en ce qui concerne le déroulement de l’accouchement et les soins qui suivront la naissance de leur enfant. Normalement, ce document est remis au personnel médical lors de l’admission à la salle d’accouchement. Idéalement, il devrait être simple et court. Une page suffit. Il est préférable de garder une approche positive lorsqu’on énumère ses préférences. Par exemple : « J’aimerais pouvoir utiliser le bain pour gérer la douleur ». Le plan de naissance ne devrait pas être une liste de tout ce qu’on ne veut pas! De plus, il faut garder une certaine ouverture d’esprit lorsqu’on rédige son plan de naissance. On ne peut pas tout contrôler! Il est préférable de le rédiger une fois qu’on a parlé à son médecin ou qu’on s’est renseigné sur les pratiques courantes et les soins offerts par le centre hospitalier, car les protocoles varient d’un endroit à l’autre.

LES DIFFÉRENTS SUJETS QUI PEUVENT ÊTRE TRAITÉS SONT : Les personnes présentes lors de l’accouchement : il est important que la femme soit accompagnée d’une personne qui pourra lui offrir du support constant, qu’il s’agisse du conjoint, d’un membre de la famille, d’une amie ou d’une accompagnante à la naissance. Plusieurs études démontrent que l’expérience de la femme sera plus positive si elle est bien entourée et supportée. Les solutions intraveineuses : à moins qu’il s’agisse d’une grossesse à risque ou qu’il y ait une raison médicale de le faire, la femme en travail n’a pas besoin d’une solution intraveineuse. Par contre, elle sera nécessaire pour administrer des médicaments, tels que des antibiotiques ou des médicaments pour déclencher le travail, et elle est obligatoire pour toute femme

désirant une anesthésie par épidurale. Plusieurs femmes vomissent durant le travail. Une solution intraveineuse permet également de prévenir la déshydratation. Les examens sanguins : tout comme les solutions intraveineuses, à moins qu’il s’agisse d’une grossesse à risque ou qu’il y ait une raison médicale de le faire, la femme en travail n’a pas besoin d’examens sanguins. Les examens de routine auront été faits durant la grossesse. L’induction : on provoque le travail lorsqu’on a dépassé 41 semaines de gestation ou lors de problèmes médi-

tel que la douche, le bain, le ballon de naissance, les positions favorisant le confort et la progression du travail, le massage, la musicothérapie, la visualisation, l’haptonomie, l’autohypnose, etc. Ensuite, selon les centres hospitaliers, la femme peut avoir accès à l’acupuncture, les papules d’eau stérile et le TENS. Finalement, en tout temps, la femme peut avoir recours à la médication, allant du gaz hilarant (oxyde nitreux) à l’anesthésie par épidurale. Les positions d’accouchement et d’expulsion : Les positions assise ou semi-assise sont les positions que

Il faut garder une certaine ouverture d’esprit lorsqu’on rédige son plan de naissance. On ne peut pas tout contrôler! Il est préférable de le rédiger une fois qu’on a parlé à son médecin ou qu’on s’est renseigné sur les pratiques courantes et les soins offerts par le centre hospitalier.

caux chez la femme ou le fœtus. L’accélération du travail : la rupture artificielle des membranes et l’administration d’un médicament intraveineux sont deux façons d’accélérer le travail si la progression est lente. La surveillance du fœtus : au cours d’un travail normal, il est préférable de vérifier l’état du fœtus à intervalles réguliers, mais sans limiter les mouvements de la femme en travail. S’il s’agit d’une grossesse à risque ou qu’il y a une raison médicale spécifique, on utilisera des moniteurs de surveillance fœtale en continu. Le mouvement pendant le travail : on encourage les femmes en travail à se promener librement pendant les premières phases du travail. La gestion de la douleur : il y a plusieurs méthodes non médicales pour gérer la douleur durant le travail

les centres hospitaliers semblent privilégier. Par contre, la position étendue sur le côté est efficace, ainsi que la position accroupie, à genoux en utilisant la tête de lit comme appui et la position à quatre pattes. En fait, c’est la femme qui devrait choisir la position qui lui semble la plus naturelle et confortable. L’épisiotomie : Cette intervention médicale devrait être faite pour réduire la pression ou accélérer la naissance si le bébé est en souffrance. Il s’agit d’une incision pratiquée pour élargir l’ouverture du vagin. Le contact peau à peau : à moins que le nouveau-né ait besoin de soins médicaux particuliers, il est fortement suggéré de faire du « peau à peau » dès sa naissance. Ce contact permet au bébé de s’ajuster à la vie à l’extérieur de l’utérus, facilite l’allaitement et

28 | Grossesse magazine

14.2_Grossesse 1a37.indd 28

12-06-08 1:48 PM


favorise l’attachement. Les croyances culturelles et religieuses : il est important d’aviser le personnel médical des particularités quant aux coutumes, aux traditions et aux croyances qui peuvent avoir un impact sur l’expérience de votre accouchement. La cohabitation : à moins que le nouveau-né demande des soins particuliers nécessitant sa présence à la pouponnière, la cohabitation sera fortement encouragée. L’allaitement : on conseille de commencer l’allaitement dans les 30 à 60 minutes suivant l’accouchement, alors que le bébé est le plus éveillé. Il s’agit également d’un bon moment pour commencer à créer des liens et faire du « peau à peau ». Les soins du nouveau-né tels que la pesée, les gouttes ophtalmiques et la vitamine K peuvent attendre. Vous devriez profiter de la première heure pour découvrir votre bébé. À moins de raisons médicales spécifiques, il n’est pas nécessaire de supplémenter le boire avec des préparations commerciales ou de l’eau. Selon les situations, il est possible de rajouter une section sur le don de cellules souches, le délai à couper le cordon ombilical, la césarienne élective, la césarienne d’urgence, etc. Le plan de naissance est unique à chacun et devrait représenter vos désirs, vos attentes et vos valeurs. Cependant, il est important de se rappeler que le personnel médical est qualifié et que les protocoles hospitaliers ont leur raison d’être. Il faut faire preuve d’ouverture et de flexibilité. L’expérience de l’accouchement est un moment précieux, unique, mais surtout imprévisible. Un plan de naissance simple, précis et réaliste permet d’optimiser la communication et de créer une certaine complicité avec l’équipe médicale. Le tout dans le but d’améliorer l’expérience de votre accouchement et de la naissance de votre enfant!

ne, ole-Rose Seoa ic N r a p é ig d té ré les Cet article a é boration avec lla o c n e , e u iq iatr 23. infirmière péd ique Medisys 1 tr ia d é p e u iq clin .ca pédiatres de la w.medisys123 w w t e rn te In te Visitez notre si ok ble sur Facebo m se n e s n o n re App ebook

3.ca/fac 2 1 s y is d e .m - www .sogc.org Source : www

1/3 Carré.indd 1

14.2_Grossesse 1a37.indd 29

Été 2012 | 29

12-06-04 11:35 AM

12-06-08 1:59 PM


UN SOUTIEN, UNE RÉFÉRENCE; l’accompagnante à la naissance Autrefois, la question ne se posait même pas, les femmes de génération en génération s’entraidaient entre elles pour accoucher. Mères, sœurs, tantes, amies et voisines venaient supporter et aider les femmes qui allaient donner naissance. Elles étaient présentes tout au long du travail, de l’accouchement en-soi et même pour le post-partum. La plupart du temps, les nouvelles mères bénéficiaient de suffisamment de soutien pour leur permettre de rester allongées plusieurs jours suivant l’arrivée de leur bébé. Elles pouvaient ainsi récupérer plus rapidement. ANNIE BOUCHARD

U

n peu plus tard, avec la prise en charge des naissances par le monde médical, avec les femmes sur le marché du travail, avec l’urbanisation et l’immigration (distance entre les familles) et plusieurs autres facteurs, ce genre de soutien s’est vu grandement décroître. Et pourtant, l’accouchement n’a pas changé. Il est resté encore un accouchement, un acte naturel de la vie, si incomparablement intense soit-il, qu’auparavant. C’est après leur propre accouchement que plusieurs femmes ayant ressenti ce besoin de support, d’aide et d’écoute ont décidé d’accompagner les autres femmes, les autres couples dans cette expérience unique. Le soutien des accompagnantes s’adresse autant à la femme enceinte, au père, au bébé in-utéro, au nouveau-né qu’aux enfants aînés de la famille. L’accompagnante à la naissance est une femme possédant une formation et de l’expérience en matière de périnatalité, mais elle n’est pas nécessairement une professionnelle de la santé. Cependant, elle possède toutes les aptitudes nécessaires pour guider le couple vers des choix éclairés, l’écouter, l’appuyer et créer une atmosphère favorable pour lui dans le respect des choix

et le non-jugement. Elle est en mesure d’expliquer et de donner de l’information objective sur le processus et les interventions reliées à la grossesse, l’accouchement, le post-partum ainsi que sur l’allaitement. Elle devient une figure de confiance et de référence pour les couples qu’elle accompagne. Elle se doit d’être une personne passionnée, chaleureuse, sécurisante et disponible en tout temps. L’accompagnement n’est pas qu’une simple présence lors de l’accouchement, mais une présence tout au long de la période pré, per et postnatale. Le fait d’être accompagné amène les couples à être plus autonomes, à avoir moins recours aux interventions du personnel hospitalier et à avoir davantage confiance en leurs propres moyens, en tant que parents en devenir. D’après la Société des Obstétriciens et Gynécologues du Québec, « Des études démontrent que la femme profite davantage de son expérience lorsqu’elle a le soutien continu d’une accompagnante formée qui s’occupe de son conjoint et d’elle. » Dans la même lignée, d’importants auteurs dans le domaine de la périnatalité tels que Michel Odent, Klaus, Scott, Kennell, ont rapporté, d’après des études, plusieurs avantages à être accompagné :

30 | Grossesse magazine

14.2_Grossesse 1a37.indd 30

12-06-06 1:06 PM


Santé

• Réduction du temps de travail et d’utilisation d’outils comme les forceps et les ventouses. • Réduction du taux de césarienne. • Diminution du taux de recours à la péridurale et autres méthodes pharmacologiques dans le but de diminuer la douleur. • Diminution de l’utilisation d’ocytocine dans le but de stimuler artificiellement le travail. • Observation d’un plus faible taux de dépressions post-partum. • Augmentation de la durée de l’allaitement et du sentiment de compétence de la mère. • Amélioration des liens conjugaux et du lien avec le bébé. En milieu hospitalier, les accompagnantes sont bien acceptées, mais il leur reste encore un peu de chemin à faire avant d’être vraiment perçues comme bénéfiques et complémentaires. En fait, elles ne sont pas là pour prendre la place du personnel médical, mais bien pour les aider, être ampliatives à leur travail auprès des couples; leur faciliter la tâche. Dr. Lysanne Papin écrivait « Les accompagnantes ont un rôle complémentaire à celui des infirmières et ne devraient pas être perçues comme des rivales, mais bien au contraire, comme des alliées pour l’ensemble de l’équipe médicale, cette dernière étant fréquemment essoufflée à cause du manque de personnel souvent endémique dans nos centres hospitaliers. » Pour ma part, pour avoir accompagné un certain nombre de couples lors de ce magnifique voyage qu’est toute cette période périnatale, je ne cesse d’en être émerveillée à chaque fois. Être témoin de tous ces changements autant physiques qu’émotionnels, de cette force que la femme à en elle, et de cette immense complicité qui uni les couples pour l’arrivée de leur enfant est unique. Merci à ces couples de m’avoir choisie et de m’avoir fait confiance ! « C’est prouvé, la simple présence d’une femme qui croit en la capacité d’accoucher de la maman diminue le stress et facilite l’accouchement. C’est une question de support et de confiance qui crée une énorme différence », explique Hélène Vadeboncoeur, Membre du comité national en périnatalité de l’ASPQ et auteure. Annie Bouchard, Fondatrice et copropriétaire du centre « La Source en Soi » Massothérapeute, Formatrice de la méthode Bonapace, instructrice en massage des bébés et des enfants, Consultante en lactation IBCLC et accompagnante à la naissance www.lasourceensoi.com

Été 2012 | 31

14.2_Grossesse 1a37.indd 31

12-06-06 1:06 PM


Santé

UN

T N E M E H ACCOUC E R U T C N ACUPU

AVEC

L’

L’accouchement est un moment très important dans la vie d’une mère. Que ce soit un premier enfant ou une famille qui s’agrandit, c’est une étape qui restera gravée à jamais dans sa mémoire. La majorité des femmes ont certains désirs en ce qui concerne le déroulement de leur accouchement et certaines font un plan de naissance afin que tout soit respecté. On y aborde certains critères comme la décision de prendre ou pas la péridurale, de pouvoir être soutenue par une accompagnante durant le travail, de donner naissance dans une certaine position, de ne pas être dérangée pour des choses moins importantes, etc. Depuis que l’acupuncture est mieux connue, de plus en plus de femmes désirent avoir les services d’un acupuncteur pendant leur accouchement. Elles trouvent beaucoup d’avantages à intégrer cette médecine naturelle qui gagne à être démystifiée. MYLÈNE GARON-LABRECQUE, ACUPUNCTRICE

acupuncture fait partie de la médecine chinoise et agit sur le corps dans son ensemble. Elle respecte une circulation énergétique qui est régie par chaque organe ayant une fonction particulière sur les mouvements de cette énergie. En cas de dérèglement, elle peut être rétablie par la stimulation de certains points choisis selon les besoins de la personne. Durant l’accouchement, cette médecine a tout à offrir. Dès le départ de la phase de latence, les traitements préparent le corps à la venue du bébé. Ils peuvent aider à faire descendre le bébé, à assouplir le périnée (donc de diminuer le risque de déchirure) ainsi que le col utérin, et favoriser l’effacement de ce dernier. Tout est fait en correspondance avec les données évaluées par le médecin ou la sage-femme dans la visite hebdomadaire ou au moment venu, à l’hôpital ou à la maison de naissance. Si le bébé tarde à venir, l’acupuncture peut aider à déclencher la perte des eaux et démarrer les contractions, ce qui peut éviter un déclenchement sous médication.

Lors du travail actif, l’acupuncture sera utile pour prévenir les dystocies ou l’arrêt du travail. Les contractions seront alors plus régulières et efficaces, ce qui diminue énormément les chances d’en arriver à une césarienne. Les dystocies sont en majeure partie la cause des accouchements par césarienne. Durant tout le travail, le traitement permet d’agir en cas de décélération cardiaque et contribue également à envoyer plus de sang au bébé donc il y a plus d’oxygène disponible pour lui. Au troisième stade, lors de la délivrance placentaire, l’utérus peut être atonique ou hypertonique, ce qui signifie qu’il ne peut pas se contracter adéquatement ou qu’il n’arrive pas à se relâcher complètement pour la sortie du placenta. Dans les deux cas, les traitements permettent de réduire la durée de ce stade. Donner naissance n’est pas sans stress et sans émotion. Parfois, même des émotions qui étaient enfouies depuis longtemps refont surface à ce moment et bloquent le travail. L’acupuncture réduit le stress et favorise l’évacuation des émotions qui perturbent la maman et nuisent au bon déroulement de

32 | Grossesse magazine

14.2_Grossesse 1a37.indd 32

12-06-06 1:06 PM


son accouchement. La femme est donc plus sereine et détendue, ainsi il y a plus d’énergie disponible. Avec une bonne préparation faite avant la date prévue, c’està-dire un traitement par semaine à partir de la 36e semaine, il y a une action préventive pour les problèmes déjà énoncés. Le corps est prêt, le bébé a plus de chance d’être bien descendu et le travail peut aller plus rapidement. L’acupuncture n’agit pas directement pour diminuer la douleur, mais en réduisant les chances d’avoir un travail stagnant ou de rencontrer certains troubles possibles, la douleur s’en trouve quand même diminuée, ce qui est non négligeable. Si vous ne pouvez avoir les services d’un acupuncteur au lieu de naissance de votre bébé, vous pouvez tout de même faire un suivi avant la date prévue. Les acupuncteurs sont admis dans certains hôpitaux ou dans les maisons de naissance. Le groupe des Acupuncteures Associées a été fondé pour qu’à tout moment un acupuncteur soit de garde de façon à offrir un service continu pour toutes celles qui veulent donner naissance avec acupuncture. Il faut s’inscrire au minimum quelques semaines à l’avance. Un traitement post-partum à l’hôpital est inclus. Depuis 1995, l’Ordre des Acupuncteurs du Québec supervise la formation très rigoureuse qui se donne au Cégep de Rosemont, la seule formation qui est reconnue au Québec. Tous ceux qui pratiquent l’acupuncture sont obligés d’être membres de l’O.A.Q. Il est recommandé également de vérifier auprès de votre acupuncteur s’il a la compétence pour traiter les femmes durant la grossesse, car une formation supplémentaire est nécessaire. Par choix, certains ne pratiquent pas l’acupuncture pendant l’accouchement, mais font le suivi durant la grossesse. Ils ne se retrouvent donc pas sur le site web des Acupuncteures Associées qui ne répertorie que ceux qui peuvent être présents pour votre accouchement. Il est bon de noter que la majorité des compagnies d’assurances remboursent les traitements d’acupuncture. Cette branche de la médecine traditionnelle chinoise est très utile durant l’accouchement, mais également durant toute la grossesse et en période post-partum. Elle peut agir en prévention en conservant une bonne circulation de l’énergie dans le corps. À vous de découvrir les multiples possibilités qu’elle offre pour votre bien-être! Ressources disponibles : Clinique d’acupuncture Mylène Garon-Labrecque www.acupuncture-laval.com (514) 686-7346 144 boul. Curé-Labelle, Laval, H7L 2Z4 Acupuncteures Associées www.acupuncteuresassociees.ca Ordre des Acupuncteurs du Québec (OAQ) http://www.o-a-q.org (514) 523-2882 Association des Acupuncteurs du Québec (AAQ) www.acupuncture-quebec.com (514) 982-6567 Été 2012 | 33

14.2_Grossesse 1a37.indd 33

12-06-06 1:06 PM


SantĂŠ

34 | Grossesse magazine

14.2_Grossesse 1a37.indd 34

12-06-06 1:06 PM


ACCOUCHER PAR VOIE VAGINALE APRÈS UNE CÉSARIENNE, C’EST POSSIBLE ! Les taux de césarienne ne cessent de grimper, un peu partout dans le monde. Au Canada, un peu plus d’une femme sur quatre (26 %) a une césarienne chaque année. Ce qui donne, au Québec, environ 20 000 femmes. Parmi celles-ci, un nombre important de femmes ont une césarienne uniquement parce qu’elles en avaient eu une à la fin de leur précédente grossesse. Et on oublie aussi que la césarienne n’est pas sans constituer une expérience douloureuse, sur le plan psychologique, pour de nombreuses femmes. PAR HÉLÈNE VADEBONCOEUR, PH.D, CHERCHEURE EN PÉRINATALITÉ

Été 2012 | 35 1/2 Vertical.indd 1

14.2_Grossesse 1a37.indd 35

12-06-07 11:45 AM

12-06-07 12:54 PM


Santé

O

r, la plupart des femmes ayant précédemment eu une césarienne pourraient accoucher par voie vaginale la fois suivante, ce qu’on appelle communément un AVAC (accouchement vaginal après césarienne). Il existe en effet très peu de contre-indications à un AVAC et la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada est d’avis, tout comme la plus haute autorité en matière de santé aux États-Unis, le National Institutes of Health, que l’AVAC constitue une option raisonnable pour la plupart des femmes. Cependant, l’information donnée aux femmes sur l’AVAC et sur la césarienne n’est pas toujours exacte ni adéquate. On met l’accent sur le risque de l’AVAC, et on tait ou l’on minimise les risques de la césarienne, qui demeure une opération abdominale majeure, avec tous les risques que cela comporte. Qu’en est-il, en fait? L’AVAC présente un risque faible de rupture de l’incision utérine, qui est de l’ordre de 0,03 à 0,07 %, auquel cas des complications pourraient survenir. Ce risque est accru si on déclenche artificiellement l’accouchement (ce qu’on appelle l’induction du travail), en particulier si on utilise des prostaglandines pour faire mûrir le col. En cas de rupture utérine, notamment, le bébé serait à risque de complications graves (manquer d’oxygène ou décéder) dans 5 % des cas de rupture. Quant à la césarienne, les complications sont plus nombreuses, et peuvent être tout aussi graves. Une étude canadienne1 a démontré que, lors d’une césarienne, la mère est 5 fois plus à risques d’arrêt cardiaque, 2 fois plus à risques de thrombo-embolie, 3 fois plus à risque d’hystérectomie, de complications reliées à l’anesthésie et d’infection grave. On oublie aussi, souvent, que même si c’est un événement très rare, le risque de mourir est au moins 4 fois plus élevé lorsqu’on a une césarienne que lorsqu’on accouche par voie vaginale. Et contrairement à ce qui est véhiculé, la césarienne présente aussi des risques pour le bébé, augmentant la possibilité qu’il souffre de détresse respiratoire, et de décès. Évidemment, quand il s’agit de sauver la vie de la mère ou du bébé ou d’empêcher que leur santé soit sérieusement compromise, la césarienne est nécessaire, et les avantages qu’elle comporte font alors contrepoids aux risques encourus. Toutefois, faire une césarienne pour la simple raison qu’une césarienne avait précédemment eu lieu n’entre pas dans la catégorie d’intervention nécessaire. Et ce qu’on ignore souvent, c’est que de répéter les césariennes accroît les risques pour la mère et le bébé, ainsi que pour les bébés lors des grossesses suivantes. Plusieurs des complications auraient à voir avec des problèmes reliés au placenta. Depuis une trentaine d’années, la recherche scientifique a permis d’établir que la plupart des femmes peuvent tenter un AVAC, et qu’en moyenne 75 % de celles-ci y arriveront. On en sait aussi aujourd’hui beaucoup plus sur les facteurs qui influencent le risque de rupture utérine, et qui favorisent la possibilité de le compléter. Les femmes sont donc plus en mesure de faire un choix éclairé. Par exemple, on

36 | Grossesse magazine

14.2_Grossesse 1a37.indd 36

sait maintenant qu’il est préférable pour diminuer le risque de rupture utérine d’espacer les naissances, lorsqu’on veut avoir un AVAC (qu’il y ait au moins 18 à 24 mois entre la césarienne et la date prévue du prochain accouchement). On sait aussi qu’avoir un col dit favorable (mou, en partie effacé, donc prêt pour le travail) est un facteur favorable au « succès » de l’AVAC, et qu’être en santé l’est aussi. La décision d’avoir ou non un AVAC appartient évidemment à chaque femme. Certaines décident avant d’être enceintes à nouveau, d’autres se renseignent pendant leur grossesse et prennent alors leur décision. Il existe plusieurs sources d’information sur l’AVAC, en particulier sur Internet, mais la plupart sont en anglais. En français, au Québec, l’organisme AVAC-Info, fondé par des femmes ayant eu césarienne et AVAC, non seulement renseigne les femmes, mais organise des rencontres où elles peuvent parler de leur césarienne et de ce qui les préoccupe. Et les sites français Césarine (www.cesarine.org) et le forum Avachance (www.avachance. net) permettent de se renseigner et d’échanger. Facteurs influençant les femmes à tenter un AVAC 2

Facteurs influençant les femmes à choisir une autre césarienne

Le goût de mettre leur bébé au monde

Crainte de la douleur en travail

L’influence du médecin

Crainte de vivre une césarienne d’urgence

Les relevailles plus faciles et la nécessité de s’occuper des autres enfants après la naissance du bébé Les différences culturelles La sécurité de la mère et du bébé

Savoir à quoi s’attendre

Impact et crainte de l’accouchement vaginal pour la mère et le bébé Faible probabilité d’un accouchement vaginal

L’information écrite et les ressources fournissant plus d’information

Choisir un AVAC ne veut pas dire qu’il sera toujours facile à obtenir des médecins ou sages-femmes ou des hôpitaux, comme le montre la diminution du nombre d’AVAC depuis une quinzaine d’années. Il importe alors de bien se préparer, ce que la lecture de mon livre vous permettra de faire : Une autre césarienne ou un accouchement naturel? S’informer pour bien décider, qui sera réédité par FIDES à l’automne. Liu S, Liston RM, Joseph KS et coll. 2007. Maternal mortality and severe morbidity associated with low-risk planned caesarean delivery versus planned vaginal delivery at term. Canadian Medical Association Journal, 176(4) : 455-476.

1

2 Tronc commun provincial d’information prénatale, INSPQ : L’AVAC, document de travail. J’y ai ajouté un facteur fondamental soit le goût et l’importance, pour les femmes qui souhaitent un AVAC, de mettre ellesmêmes leur bébé au monde.

Hélène Vadeboncoeur, PH.D, chercheure en périnatalité Auteur du livre: une autre césarienne ou un accouchement naturel? S’informer pour mieux décider, édition carte blanche

12-06-06 1:07 PM


Bedondine Au petit chaperon rouge 911 Boul. Laure Sept-Iles, G4R 1Z1 418-961-2915

Bedon d’elle 61 Place Desjardins Victoriaville, G6P 9C6 819-604-4439 www.bedondelle.com

Bedondine_GR 14.2.indd 14.2_Grossesse 1a37.indd 137

Centre périnatal l’Empreinte de Vie

Maternité

Miss maman

L’enfantillage Alma

694 3e avenue Val d’Or, J9P 1S5 819-825-2323 • www.empreintedevie.org

872 Montée Ste-Thérèse local G St-Jérôme, J5L 2L1 450-592-7757 • www.missmaman.ca

500 Sacré-coeur, Plaza 1 Alma, G8B 1M1 418-480-2055

Poupons et bedons ronds

L’enfantillage Chicoutimi

Douceur matern’elle

286 Notre-Dame est Thetford Mines, G6G 2S4 418-814-9701

120 Boul. Barrette Chicoutimi, G7H 7W8 418-602-4202

Promenades Drummondville Galeries de la Capitale matern-elle.com

12-06-08 AM 12-06-08 10:39 1:50 PM


Méthode Ballon Forme couple Le mandat de la Méthode Ballon Forme couple © est de faciliter et favoriser l’accouchement naturel par l’intermédiaire du ballon de naissance. Nous vous présentons 5 positions parmi les 29 à découvrir. Nous vous recommandons de lire le guide ou de suivre une formation avec une intervenante (sage-femme, infirmière, accompagnante ou doula) certifiée par Ballon Forme pour utiliser cette méthode de façon sécuritaire. Il est impératif d’utiliser des ballons anti-éclatement pour assurer la sécurité des femmes enceintes et des bébés au moment de l’accouchement. Le ballon doit correspondre à la taille de la mère. Lorsqu’elle est en position assise sur le ballon, l’angle du genou doit être de 90 degrés. Les objectifs de la Méthode Ballon Forme couple © sont les suivants : > Accélérer l’évolution du travail > Faciliter l’engagement du bébé dans la cavité pelvienne > Diminuer la douleur > Faciliter la rotation du bébé lorsque celui-ci se présente en postérieur > Valoriser le rôle du père pendant l’accouchement > Réduire le risque de déchirure périnéale et la nécessité de pratiquer une épisiotomie > Diminuer la prise de médication > Favoriser la proximité du couple en travail > Faciliter la détente > Réduire l’anxiété et le stress > Maintenir la femme active pendant le travail et l’accouchement > Faciliter l’expulsion > Réduire le risque de césarienne Un guide a été conçu à l’intention des parents ou des mamans accompagnées qui souhaitent utiliser le ballon de naissance de façon optimale pendant l’accouchement, et afin que ceux-ci puissent se préparer de façon autonome pour l’accouchement. Le guide illustré de 60 pages inclut des notions théoriques importantes à connaître et un contenu pratique facile à comprendre. Il est en vente au www.ballonforme.com, par sa boutique en ligne, dans la plupart des boutiques de maternité au Québec ainsi qu’au centre La source en soi 1336 Beaubien Est à Montréal. Un ensemble ballon de naissance est aussi sur le marché. Il inclut : le guide, un ballon anti-éclatement de marque Gymnic classique plus TM pouvant supporter un poids allant jusqu’à 300 kg et une pompe double action.

1- TOURTERELLE EN COUPLE Cette position d’appui sur le ballon permet de profiter de l’effet de la gravité à son maximum. Le père sécurise la mère, car elle peut s’appuyer sur lui tout en profitant d’un effet d’automassage avec le ballon qui est appuyé sur le bas de son dos, en se berçant de droite à gauche.

2- HOULA HOULA EN COUPLE Les mouvements circulaires relâchent les muscles de la ceinture pelvienne et contribuent à augmenter la mobilité du bassin afin de favoriser la descente du bébé. Des mouvements de bercements du bassin pratiqués sur le ballon massent le périnée dans le but de réduire les déchirures périnéales ou encore la nécessité de pratiquer une épisiotomie. Le père suit et sécurise les mouvements de la mère. Elle peut ainsi faire de plus grands mouvements en toute sécurité.

38 | Grossesse magazine

14.2_Grossesse 38a68.indd 38

12-06-06 1:16 PM


Forme

3- CHOUETTE EN COUPLE Le père a un rôle extrêmement important à jouer. Son implication par le massage, par les mouvements qu’il impose avec le ballon et par l’effet de son enveloppement contribuera à apaiser la maman en travail. Être massée, être bercée, se sentir enveloppée par le corps chaud et attentif de son conjoint; tout cela contribue à atténuer la douleur.

5 - TANGARA EN COUPLE Cette position favorise la détente. Le bercement latéral du ballon engendre un travail d’asymétrie sur le bassin et pourrait faciliter la rotation d’un bébé placé en postérieur. Cette position réduit également les pressions sur le rectum lorsqu’elles sont intolérables. Le père peut masser le bas du dos et exercer des pressions sur le sacrum. Le ballon de naissance peut même être utilisé en phase d’expulsion. Veuillez consulter le guide pour en savoir plus.

SE FAMILIARISER EN PÉRIODE PRÉNATALE 4- CHOUETTE EN COUPLE (APPUI ET TRACTION) Si la mère peut avoir une deuxième personne à sa disposition, plusieurs possibilités supplémentaires s’offrent à elle. Les mouvements de traction deviennent possibles. Les deux accompagnateurs auront chacun un rôle à jouer en tirant avec modération dans le sens contraire. Les femmes sont catégoriques : les tractions font du bien.

N. B. Une sage-femme, une infirmière, une accompagnante, une mère, une sœur, une amie, etc. peuvent jouer ce rôle.

Il est conseillé de répéter, en couple, chacune des positions, chacun des appuis et mouvements quelques fois pendant la grossesse afin de se familiariser avec ces nouveaux outils. L’utilisation du ballon de naissance permettra au père d’aider significativement la mère pendant le travail de l’accouchement. Il existe aussi une gamme complète d’exercices prénatals et postnatals avec le ballon pour les futures et nouvelles mamans ayant pour but d’améliorer le déroulement de la grossesse et de récupérer sa condition physique après l’accouchement. Visitez le www.ballonforme.com pour de plus amples renseignements.

Veuillez prendre note que le léotard bleu a été choisi afin que vous puissiez bien voir le positionnement de la future maman.

SOURCE : Danielle Fournier, B.Sc, spécialiste en activité physique périnatale depuis 25 ans Auteure du guide Méthode Ballon Forme couple ©, éditions Ymenak. www.ballonforme.com Services disponibles également via www.lasourceensoi.com Été 2012 | 39

14.2_Grossesse 38a68.indd 39

12-06-06 1:17 PM


Le BALADI, une façon différente de se préparer à l’accouchement

40 | Grossesse magazine

14.2_Grossesse 38a68.indd 40

12-06-06 1:17 PM


Forme

Art millénaire, la danse du « ventre » était une danse sacrée permettant de rendre hommage au mystère de la naissance de la vie. Cette danse orientale liée aux rites de fertilité qu’on nomme « baladi » au Québec était enseignée de mères en filles afin de faciliter l’accouchement. Les femmes dansaient entre elles derrière les portes closes. Voilà pourquoi cette danse du Moyen-Orient est considérée comme une des danses féminines les plus anciennes du monde! Cette tradition a été perdue, mais elle reprend ses lettres de noblesse de plus en plus, partout au monde. MARTYNE AUDET, MAYA

,

D

anse sacrée, la danse du ventre rend hommage à la femme enceinte! Quelle belle façon de mettre en valeur sa belle bedaine débordante de vie! La danse du « ventre » offre une grande variété de mouvements du bassin qui supporte le port de l’enfant. Les multiples mouvements de transfert de poids, d’ondulations, de rotations et de coordination aident à rééquilibrer le centre énergétique de la future maman. De plus, l’assouplissement et le raffermissement musculaires de l’abdomen, du bassin, du dos et du tronc permettent de diminuer les douleurs lors des contractions et accélèrent la période liée à l’expulsion. La danse augmente la vitalité et permet de s’évader du quotidien tout en s’amusant.

muscles abdominaux et en diminuant la pression au niveau lombaire. La danse peut aider à diminuer l’enflure aux pieds. La danse du ventre assure une communication non verbale vibrante avec son enfant. L’enfant bien au chaud dans le ventre de sa mère entend très bien les sons et apprécie la musique. Le « bbbaladi » est donc une bonne façon de bercer son enfant au son d’une musique envoûtante, avant même sa venue au monde ! Au 2e trimestre, tous les organes du bébé sont formés et sont fonctionnels. À 20 semaines, bébé réagit aux bruits extérieurs. À 24 semaines, il entend votre voix et la musique. Il a déjà ses préférences musicales qu’il manifeste par des mouvements plus vigoureux (musique rythmée) ou par une période de calme (musique douce).

Le « bbbaladi » est donc une bonne façon de bercer son enfant au son d’une musique envoûtante, avant même sa venue au monde ! La danse facilite aussi la concentration mentale et la coordination motrice. Au plan biologique, la concertation entre nos deux hémisphères cérébraux permet d’associer nos capacités intellectuelles à notre univers émotif. La danse fait surgir un sentiment profond de bien-être. Lors de la grossesse, il est recommandé de faire régulièrement de l’exercice. La future maman est plus attentive à son corps et prend conscience de l’importance de bien bouger. La danse du ventre est une mise en forme aérobique et musculaire modérée sécuritaire. Il n’y a aucun risque de chutes ou de blessures. Elle aide à développer le tonus des muscles du plancher pelvien et à adopter une bonne posture tout en raffermissant les

À 28 semaines, le système auditif est parfaitement formé et fonctionnel. Plusieurs femmes nous diront qu’elles ont l’impression que leur enfant reconnaît la musique sur laquelle elles ont dansé. La grossesse entraîne de grands changements hormonaux et émotifs. Les joies et inquiétudes de la maternité prennent de plus en plus de place dans la vie de la future maman. C’est pourquoi le cours est aussi un lieu d’échange et d’information. Les périodes d’échauffement sont conçues pour répondre aux questions des mamans et aussi pour leur transmettre de l’information pertinente concernant le déroulement de la grossesse ainsi que de l’accouchement. La grossesse et l’accouchement sont des expériences humaines enrichissantes qui changent la vie à jamais.

L’équipe de La Source en soi Professeur : Martyne Audet, Maya www.lasourceensoi.com Été 2012 | 41

14.2_Grossesse 38a68.indd 41

12-06-06 1:17 PM


Alimentation

QUOI MANGER ET NE PAS MANGER DURANT UNE GROSSESSE

La motivation pour s’alimenter sainement quintuple lorsqu’on attend un enfant. Mais comme il existe plusieurs recommandations entourant l’alimentation de la future maman, il est parfois difficile de distinguer le vrai du faux. Voici donc l’heure juste sur dix sujets populaires. Julie DesGroseilliers en collaboration avec Julie Leblanc, étudiante en nutrition

42 | Grossesse magazine

14.2_Grossesse 38a68.indd 42

12-06-06 1:17 PM


Testez vos connaissances

1. Même en petite dose, la caféine n’est pas sans danger pour le fœtus.

vrai faux

2. Les tisanes ➭ Faux

Malgré leur apparence naturelle, les tisanes ne sont pas pour autant 100 % inoffensives. En effet, certaines tisanes, comme la ­camomille, peuvent être toxiques pour la mère et son enfant. Cela dit, les tisanes suivantes sont sans danger lorsqu’on en consomme un maximum de 2 à 3 tasses par jour : pelure d’agrumes, ­gingembre, mélisse officinale, fleur de tilleul (non recommandée pour les individus ayant des problèmes cardiaques) et églantier.

3. L’alcool ➭ Faux

Il est vrai que l’alcool (ex. vin, bière) durant la grossesse augmente les risques de handicaps physiques, sociaux, mentaux et émotionnels reliés à l’enfant. Par contre, les études n’ont pas encore trouvé quelle quantité d’alcool nuit au développement du bébé et les p ­ ériodes durant lesquelles il est sans danger d’en consommer. Par conséquent, Santé Canada recommande la prudence, soit la ­tolérance zéro. À chaque maman d’utiliser son bon jugement !

2. Les tisanes sont inoffensives pour les femmes enceintes. 3. Au dernier trimestre, un peu d’alcool est sans danger. 4. Tous les yogourts sucrés avec des édulcorants (ex. aspartame) sont néfastes pour le développement du fœtus.

4. Les édulcorants ➭ Faux

5. Riche en mercure, le thon frais doit être consommé avec prudence par les femmes enceintes.

Des édulcorants, il y en a partout : yogourts allégés, boissons gazeuses diètes, tartinades aux fruits à teneur réduite en ­ ­sucre, gomme à mâcher, alouette! Cela dit, l’aspartame (ex. Égal), l­’acésulfame-potassium et le sucralose (ex. Splenda) ne ­semblent pas présenter de risque pour la femme enceinte ou le f­œtus lorsqu’ils sont consommés avec modération. Par contre, il est recommandé d’éviter l’utilisation des cyclamates (ex. Sucaryl, Sweet'n Low, SugarTwin), car des études ont soulevé des doutes sur leur innocuité.

6. Une consommation trop élevée en vitamine A peut entraîner des malformations fœtales. 7. Lorsque la consommation de calcium est insuffisante, le bébé puise son calcium dans les réserves de sa mère, alias ses os. 8. I l est recommandé de consommer un supplément d’acide folique avant et pendant les trois premiers mois de la grossesse. 9. Dès les premières semaines de grossesse, la femme doit manger plus. 10. Plusieurs aliments sont à éviter durant la grossesse comme les sushis et le fromage Brie.

1. La caféine ➭ Faux

Contrairement aux croyances populaires, il n’est pas reconnu qu’une consommation modérée de caféine entraîne des risques pour le bébé à naître. Par contre, en grandes quantités, celle-ci peut accroître le risque de fausse couche et ralentir la ­croissance du ­fœtus. Ainsi, les femmes enceintes doivent limiter leur ­consommation à 300 mg de caféine quotidiennement, soit environ trois p ­ etites tasses de café ou son équivalent d’autres sources. Et si le café ou le thé nous manquent trop, les versions décaféinées p ­ euvent toujours nous sustenter! Teneur en caféine de quelques aliments

Café infusé — 1 tasse (250 ml) 100 mg Boisson énergisante Red Bull — 1 cannette (255 g) 76 mg Thé en feuilles, infusé — 1 tasse (250 ml) 50 mg Boisson gazeuse cola diète — 1 cannette (355 ml) 43 mg Boisson gazeuse cola — 1 cannette (355 ml) 30 mg Chocolat commercial sucré — 1 tablette (41 g) 27 mg

Été 2012 | 43 1/4 Carré.indd 1

14.2_Grossesse 38a68.indd 43

12-06-07 10:26 AM

12-06-07 12:54 PM


Alimentation

5. Le mercure ➭ vrai

Riches en oméga-3, les poissons gras comme le thon frais, le saumon et le maquereau sont sans contredit un excellent choix pour favoriser le bon développement du cerveau de l’enfant. Par contre, comme certains poissons sont plus contaminés que d’autres, on recommande aux femmes enceintes ou qui allaitent : • De limiter à une fois par mois, en raison du mercure : thon frais ou congelé (sauf en conserve), espadon et requin. • D’éviter les espèces sujettes à la contamination : doré, brochet, achigan, maskinongé et touladi (truite grise). • De limiter à 300 g par semaine le thon germon en conserve (thon blanc). Ainsi, les choix à privilégier par les futures mamans sont : saumon de l’Atlantique, truite (sauf le touladi), hareng, aiglefin, thon pâle en conserve, goberge, sole, flet, anchois, omble, merlu, éperlan, maquereau de l'Atlantique, turbot et pangasius.

6. la vitamine a ➭ vrai

La vitamine A facilite la vision dans l’obscurité, contribue à une peau en santé, et favorise le développement des os et un système immunitaire efficace. Par contre, prise en excès, elle peut avoir des effets toxiques et causer des malformations congénitales. Par exemple, enceinte, on évite de consommer du foie plus d’une fois par deux semaines, car il en contient beaucoup.

7. le calcium ➭ vrai

Le calcium est essentiel tout au long de la grossesse. Il favorise la santé des dents et des os, permet la contraction des muscles, et participe à la coagulation du sang et à la sécrétion d’hormones. Si le calcium n’est pas consommé en quantité suffisante, le bébé ira puiser dans les os de sa mère, augmentant ses risques d’ostéoporose. Ainsi, pour combler ses besoins quotidiens, un bon truc consiste à inclure au moins une source de lait ou de substituts pour chaque repas et d’en inclure aussi aux collations.

8. Les suppléments d’acide folique ➭ vrai

L’acide folique, également appelé folate, folacine ou vitamine B9, contribue à la croissance harmonieuse du fœtus. C'est une vitamine essentielle au développement normal de la colonne vertébrale, du cerveau et du crâne de votre bébé, particulièrement durant les quatre premières semaines de la grossesse. Voilà pourquoi les femmes devraient prendre quotidiennement un supplément vitaminique d’acide folique (0,4 mg) trois mois avant la conception et poursuivre pendant les trois premiers mois de la grossesse.

9. Les besoins énergétiques ➭ faux

Une alimentation équilibrée représente la clé du succès pour aller chercher tous les nutriments favorisant la meilleure des grossesses. Selon Santé Canada, un apport supplémentaire d’environ 340 calories est nécessaire pour le deuxième trimestre alors qu’un apport de 450 calories convient mieux au troisième trimestre. Pour combler ces besoins supplémentaires, on mise sur des collations nutritives et concentrées en énergie (ex. noix et fruits séchés accompagnés d’un verre de lait, tartine de beurre d’arachides accompagnée d’une banane, fromage et crudités accompagnés d’une trempette).

10. Les aliments à éviter ➭ vrai

Comme le système immunitaire de la future maman est affaibli, celle-ci devrait éviter les aliments susceptibles d’être contaminés par des bactéries pathogènes. Voilà pourquoi certains aliments cuits inadéquatement ou non pasteurisés sont à éviter durant la grossesse : • Poissons et viandes crus (ex. tartares, sushis, saucisses à hot dog crues). • Charcuteries non séchées (ex. mortadelle, rosbif, poitrine de dinde). • Pâtés à la viande conservés au froid (ex. cretons, terrine de canard, pâté de foie). • Fromages de lait non pasteurisé et les fromages à pâte molle ou semi-ferme (ex. Brie, Camembert, bleu). On opte plutôt pour les fromages de lait pasteurisé (ex. colby, cheddar, suisse, emmental, parmesan, cottage). • Œufs crus ou pas suffisamment cuits (ex. dans une vinaigrette César ou une mayonnaise-maison). • Germes (ex. de luzerne, de trèfle, de radis, de haricot mungo). On ne court pas le risque et on les fait bien cuire (ex. bouillis dans une soupe).

On recommande également d’éviter la consommation des aliments suivants : • Tisane à la camomille et les thés qui sont faits à base de feuilles d’aloe, de tussilage, de baies de genièvre, de menthe pouliot, d’écorce de nerprun, de grande consoude, de thé du Labrador, de sassafras, de racine de patience, de lobélie et de feuilles de séné. • Sachets de cyclamates (ex. Sucaryl, Sweet'n Low, SugarTwin). • Poissons hautement contaminés (ex. doré, brochet, achigan).

Source :

Julie DesGroseilliers, Dt.P. Nutritionniste-conseil, conférencière et auteure www.saveursnutrition.com

44 | Grossesse magazine

14.2_Grossesse 38a68.indd 44

12-06-06 1:17 PM


15 novembre 2012

14.2_Grossesse 38a68.indd 45

12-06-06 1:49 PM


Alimentation

GASTRONOMIE VÉGÉTARIENNE

Pour une cuisine végétarienne complète et raffinée

SALADE DE PANAIS UNE SALADE AU PANAIS ? J’AVOUE QUE LA PROPOSITION A DE QUOI ÉTONNER, MAIS FAITES-MOI CONFIANCE. LA REDÉCOUVERTE DE CE LÉGUME OUBLIÉ A DONNÉ LIEU À SON INTÉGRATION DANS TOUTES SORTES DE PLATS. SA SAVEUR SUCRÉE SE PRÊTE BIEN À CETTE SALADE À SERVIR EN ENTRÉE OU DANS UNE TORTILLA DE BLÉ. VOUS POUVEZ AUSSI REMPLACER LE PANAIS PAR LA MÊME QUANTITÉ DE CAROTTES OU DE CÉLERI-RAVE (OU UN MÉLANGE).

Mélanger dans un bol 300 g (2tasses) de panais râpé, 8 olives vertes dénoyautées, hachées, 1 poivron rouge conservé dans l’huile, 125 g (1 tasse) de dés de céleri, 1 petit oignon haché, 1/4 c. à thé de sel, 1/4 c. à thé de poivre et 125 ml (1/2 tasse) de mayonnaise. Couvrir et réfrigérer pendant plusieurs heures avant de servir.

46 | Grossesse magazine

14.2_Grossesse 38a68.indd 46

12-06-06 1:17 PM


HOUMOUS J’ENTENDS DÉJÀ LES BÂILLEMENTS : « ENCORE UNE RECETTE D’HOUMOUS… » PLUSIEURS VARIANTES SONT APPARUES SUR LE MARCHÉ CES DERNIÈRES ANNÉES (J’EN INCLUS D’AILLEURS QUELQUES-UNES PLUS BAS), MAIS, EN CE QUI ME CONCERNE, LA SIMPLICITÉ A BIEN MEILLEUR GOÛT. VOICI LA VERSION QUE J’UTILISE DEPUIS 20 ANS. Réduire 1 boîte de 540 ml (19 oz) de pois chiches bien rincés et égouttés, 60 ml (1/4 tasse) d’huile d’olive, 3 gousses d’ail émincées, 120 g (1/2 tasse) de tahini et 80 ml (1/3 tasse) de jus de citron en purée dans un robot culinaire; saler (1/2 c. à thé) et poivrer. Ajouter quelques tombées de poudre de chili (ou de paprika fumé – pimenton) et au moins 1 c. à thé de menthe sèche.

VARIANTES

Omettre la menthe et le chili et ajouter les feuilles d’un bouquet de coriandre ou de persil italien. Ajouter le zeste d’un citron. Remplacer le tahini par une quantité égale de salsa (épicée au goût) du commerce, épaisse. Remplacer le tahini par un avocat mûr. Omettre le tahini et le jus de citron et remplacer par une tête d’ail rôtie. Remplacer la menthe et le chili par du gingembre haché.

Été 2012 | 47

14.2_Grossesse 38a68.indd 47

12-06-06 1:17 PM


Alimentation

RISOT TO DE BULGHUR AUX PET IT S POIS ET AUX ASPERGES 4 PORTIONS LE BULGHUR EST UN GRAIN POLYVALENT À LA TEXTURE INTÉRESSANTE. VOUS L’AVEZ SANS DOUTE DÉJÀ GOÛTÉ DANS LE TABOULÉ. VOICI UNE AUTRE FAÇON, PLUS ÉLÉGANTE, DE LE SERVIR. Dans un grand poêlon, faire revenir 1 gros oignon, haché dans 4 c. à soupe de beurre jusqu’à ce qu’il commence à caraméliser. Ajouter 3 gousses d’ail, émincées, puis 225 g (11/2 tasse) de bulghur moyen et 125 ml (1/2 tasse) de bouillon de légumes; cuire jusqu’à l’absorption du liquide en brassant pendant 5 minutes. Répéter 2 fois. Ajouter 450 g (1 lb) d’asperges moyennes, parées, en tronçons de 2,5 cm (1 po) et continuer d’ajouter 125 ml (1/2 tasse) de bouillon de légumes, jusqu’à ce que le bulghur soit tendre et le mélange crémeux, en brassant souvent. (Le tout devrait prendre 20 minutes.) Ajouter 230 g (11/2 tasse) de petits pois congelés, cuire 3 minutes, puis intégrer 75 g (3/4 tasse) de parmigiano reggiano râpé, 60 ml (1/4 tasse) de crème 35 %, 2 c. à soupe d’estragon frais ou 1 c. à soupe d’estragon séché et 1 c. à soupe du beurre restant. Servir dans des assiettes creuses et garnir de copeaux de parmigiano.

Source : Les recettes et les photos sont tirées du livre VÉGÉ Gastronomie végétarienne de Luc Racine publié par Modus Vivendi

48 | Grossesse magazine

Plei 14.2_Grossesse 38a68.indd 48

12-06-06 1:50 PM


Desserts fruités pour passionnés !

LA MÈRE POULE SORBET, LE DESSERT QU’ON DÉGUSTE AVEC VOLUPTÉ... SANS CULPABILITÉ ! 7 variétés de sorbets biologiques. Plaisir nature.

SORBET BIOLOGIQUE Les aliments La Mère Poule | Montréal (Québec) H1P 2Y8 | 1 866 852-5858 | info@lamerepoule.ca | www.lamerepoule.ca

1 Pleine 9759_LMP_Ann_Sorbet_CDP_BBQ.indd Page.indd 1 14.2_Grossesse 38a68.indd 49

02-04-09 14:16:38 5/9/11 10:44:35 AM 12-06-06 1:50 PM


coloration perManente naturelle

intEnsE & LuMinEusE COuVrE 100% CHEVEuX Gris & BLanCs ■ Formule naturelle

restructurante & nourrissante

■ Pigments purs naturels ■ Cheveux doux & brillants ■ Testé sous contrôle

dermatologique

SanS aMMoniac SanS Silicone SanS paraBÈne SanS réSorcine

E COLOratiOn Kit COMPLEt POur un La MaisOn PrOfEssiOnnELLE à Scanner avec votre téléphone intelligent pour deS trucS et conSeilS ! www.coloration3chenes.com/application

•Gantsfournis

EN VENTE DANS LES MAGASINS DE PRODUITS DE SANTÉ NATURELS Informations : www.santesante.ca

3CH-COLOR&SOIN-PUB-MARS-2012.indd 1 Pleine Page.indd 38a68.indd 1 14.2_Grossesse 50

07/06/12 16:28 12-06-07 12-06-07 12:08 12:55 PM PM


e

ante

QUAND

Allaitement

l'allaitement

SE TERMINE : l' DU SEVRAGE

Le sevrage peut survenir de différentes façons, mais il est important de ne pas le voir comme la solution miracle et infaillible à n’importe quel problème que vous pouvez rencontrer pendant l’allaitement. Prenez le temps de bien y réfléchir. Il s’agit d’un passage que vous et votre enfant vivrez ensemble. SOPHIE LESIÈGE

ne ne

2 16:28 12:08 PM

14.2_Grossesse 38a68.indd 51

12-06-08 1:51 PM


Allaitement

TYPES DE SEVRAGE ❀ Sevrage naturel : On permet à l’enfant de se détacher du sein à son propre rythme. L’âge du sevrage naturel est très variable d’un enfant et d’une famille à l’autre. Si les recommandations de l’allaitement exclusif jusqu’à 6 mois et de la poursuite jusqu’à deux ans sont claires et connues, l’âge du sevrage naturel l’est moins. La relation d’allaitement peut se poursuivre tant et aussi longtemps que la dyade mère-enfant s’y sent bien et heureuse. Il n’est pas rare que les enfants conservent une tétée de soir jusqu’à trois ou quatre ans. C’est loin d’être comme l’allaitement du nouveau-né. Un nourrisson peut téter plus de 15 fois par 24 heures alors qu’un bambin demande habituellement le sein beaucoup moins souvent. Il est curieux et souvent le sein est beaucoup moins intéressant que l’exploration de son univers. C’est magique de savoir que notre enfant aura des souvenirs de ses moments passés au sein. Il ne faut surtout pas penser que les enfants allaités des années seront moins autonomes et moins confiants dans l’avenir. C’est plutôt le contraire. Un être humain pour qui les besoins primaires ont toujours été comblés fera un adulte fort et confiant. ❀ Sevrage planifié : Arrêt progressif de l’allaitement. On supprime alors une tétée par jour sur une période de quelques jours, puis on en supprime une autre quand l’enfant semble prêt et réceptif. Il est toutefois recommandé de multiplier les marques d’affection et de prendre ce moment pour faire une activité telle que de la lecture, un casse-tête ou un dessin. Il est préférable de supprimer la tétée la plus importante pour notre enfant en dernier. C’est souvent celle de l’heure du coucher. Toutefois pour éviter de passer trop de temps sans allaiter (ce qui peut causer des engorgements) il est idéal de conserver aussi celle du matin, quand c’est possible.

que vous soyez inconfortable et que vous vous sentiez engorgée suite à un sevrage brusque. Appliquez de la chaleur pour favoriser l’écoulement du lait et du froid pour soulager l’enflure. Il est important, selon l’âge de l’enfant, de remplacer adéquatement le lait maternel par un autre produit d’adapté.

GRÈVE DE LA TÉTÉE Ça fait des mois que votre bébé tète bien, puis subitement, il se met à refuser le sein. Qu’est-ce que cela signifie? Votre lait est-il en cause? Votre bébé est-il malade? Est-il prêt à se sevrer? Un bébé qui refuse de téter n’est pas nécessairement prêt à se sevrer. S’il a moins d’un an et ne mange pas beaucoup d’aliments solides ou ne boit pas beaucoup au verre à bec, il est très peu probable qu’il soit prêt à délaisser l’allaitement. Ce bébé fait vraisemblablement une grève de la tétée. Pour le bébé, la grève de la tétée est sa façon de dire que quelque chose ne va pas. Certaines grèves de la tétée arrivent brusquement, d’autres se produisent plus graduellement. Si la mère encourage son bébé à reprendre l’allaitement, une grève de la tétée dure habituellement de deux à quatre jours, mais ça peut être plus long. Certains bébés sont plus coopératifs la nuit ou en périodes de somnolence. Pendant cette période, il est important de nourrir le bébé grâce à une méthode alternative d’alimentation et de tirer son lait aussi souvent que le bébé aurait tété pour maintenir la production de lait. Des moments privilégiés avec le bébé, par exemple le peau à peau, peuvent aussi être d’un grand secours.

❀ Sevrage soudain : Arrêt brusque de l’allaitement, sans avis ou préparation. C’est parfois inévitable, mais il est préférable de le faire de façon plus graduelle. Le sevrage soudain est rarement un passage obligé. Il découle souvent d’une situation très particulière, par exemple si on doit recevoir des traitements de chimiothérapie. Assurez-vous d’offrir beaucoup de contact physique et de tendresse à votre enfant. Une douleur intense, des mastites et des changements hormonaux qui augmentent le risque de dépression sont quelques risques du sevrage soudain. Il se peut

52 | Grossesse magazine

14.2_Grossesse 38a68.indd 52

12-06-06 1:55 PM


SENTIMENT DE LA MÈRE Les sentiments de la mère sont souvent partagés face au sevrage. Leur enfant grandit et elles en sont fières, mais c’est aussi habituellement le deuil d’une étape importante. Surtout lorsqu’il s’agit du dernier enfant de la famille. Vous pouvez contacter une marraine d’allaitement pour discuter de ce que vous vivez. Elle saura vous écouter et vous comprendre. Sachez qu’il est important d’impliquer aussi son conjoint dans le processus. De partager avec lui de vos sentiments face à la situation. L’ABC du sevrage : ❀ Faire le sevrage de façon graduelle (le plus possible) ❀ Respecter le rythme de l’enfant ❀ Éliminer une tétée à la fois et attendre quelques jours avant d’en supprimer une autre ❀ Offrir beaucoup d’affection et de contact physique à votre enfant ❀ Il n’est pas nécessaire de le sevrer parce que vous retournez au travail ou que vous êtes enceinte

SOURCE : Sophie Lesiège, monitrice bénévole de la Ligue La Leche Pour trouver une monitrice bénévole : 1.866.Allaiter / information@allaitement.ca Informations générales www.allaitement.ca / 514 990-8917 RÉFÉRENCES : L’art de l’allaitement maternel, éditions Ligue La Leche, 2005 À propos du sevrage, quand l’allaitement se termine, éditions Ligue La Leche, 2003 Le traité de l’allaitement format de poche, éditons Ligue La Leche, 2006

Combitest MD

CombiGène MD

12758_Procrea_Ann_demipage.indd 1 1/2 Horizontale.indd 1

14.2_Grossesse 38a68.indd 53

11-11-04 5:49 PM 11/7/11 10:35:34 AM

Été 2012 | 53

12-06-06 1:56 PM


QUEL EST MON ENVIRONNEMENT RELATIONNEL? REMETTRE L’AMOUR ET LE RESPECT ENVERS SOI ET ENVERS L’AUTRE AU CŒUR DE LA RELATION Imaginons que nous sommes dans une salle de cinéma et que le film projeté ait pour titre Je ne suis pas satisfait de mon comportement et du comportement de mes enfants, mettant en vedette moi et, comme personnages secondaires, mon conjoint(e), ma fille et mon fils. HÉLÈNE RENAUD ET MICHELJACQUES BERGERON

54 | Grossesse magazine

14.2_Grossesse 38a68.indd 54

12-06-06 1:17 PM


Psycho

E

nfoncé confortablement dans mon siège, j’assiste impassiblement aux scènes quotidiennes qui se déroulent sous mes yeux et j’entre fébrilement dans l’histoire, m’identifiant aux émotions de mon personnage. Malgré qu’il y ait du bon, les mêmes scènes et les mêmes réactions se répètent tous les jours. J’aimerais m’élancer sur l’écran et améliorer le scénario : faire disparaître mes colères envers mon fils qui ne m’écoute pas, ma fille qui n’apporte pas sa participation et mon conjoint(e) qui me reprend tout le temps. Une partie de moi, ma raison, intervient à ce moment-là ; elle a une bonne idée d’une mise en scène différente. Comme le meilleur des metteurs en scène, j’aimerais conseiller l’acteur que je suis afin qu’il agisse autrement. Mais ce thriller dramatique où je vois le héros (moi), le bon et le méchant en même temps, ne me surprend guère et je connais déjà la fin : les bons gagnent et les méchants perdent. De toute évidence, j’aimerais changer tout le méchant en bon. J’aimerais tellement être heureux et réussir mon rôle de parent dans ce grand film. Exaspéré, soupirant et tournant mon regard vers la cabine de projection, je sens une lueur d’espoir monter en moi. Je prends donc la décision de ne plus souffrir et de changer le titre de ce film pour Je vis heureux et épanoui avec ma famille. Je me lève et me dirige vers la cabine de projection. Je prends la bobine et coupe toutes les scènes que je ne veux plus vivre. Je laisse des espaces vierges entre les bonnes scènes pour écrire un nouveau scénario, guidé cette fois-ci par le metteur en scène à l’intérieur de moi qui connaît les principes de l’Estime de Nous. Maintenant, je sais que le héros de mon film vivra une fin heureuse. La clé : reconnaître mon erreur et être heureux au lieu de vouloir avoir raison tout en continuant à être malheureux. Voilà la décision qui me fait passer du monde de l’émotivité à celui de la raison et qui m’apporte la paix et la tranquillité d’esprit. La décision étant prise, ma sagesse intérieure me dicte la direction adéquate. À l’inverse, en ne prenant pas de décision, je choisis inconsciemment la souffrance.

UN NOUVEAU SCÉNARIO, JE SUIS L’AUTEUR DE MA VIE Ce que j’écris coïncide-t-il avec mes vraies aspirations ? Je dois être vigilant avant chaque reprise de scène, en orientant l’acteur pour qu’il n’écrive que du Bon, comme le meilleur Auteur de sa vie. À l’aide d’exemples, observerons deux types de rôles que nous avons tendance à incarner comme parent. Rôle 1. Il a tendance à être autoritaire et ses enfants vivent des manques affectifs. Ils ont donc des comportements dérangeants pour aller chercher sa complicité. Il est dictateur, dur, exigeant, contraignant, il manque de compassion, ne voit que le négatif et donne des ordres en moralisant. Rôle 2. Il est laxiste et permissif envers ses enfants qui ne l’écoutent pas et se sentent insécurisés. Ils ont des comportements dérangeants pour aller chercher son encadrement. Il n’a aucune structure et n’impose pas de balises. Il est peureux, victime et craint de ne pas être aimé.

Ces deux types de parents réagissent en vivant des colères sourdes ou mal exprimées. Eux et leurs enfants évoluent dans un climat de tensions. Leur erreur est de croire que la difficulté vient des enfants et de se considérer comme victimes de leurs comportements dérangeants, alors qu’il leur suffirait d’agir sur la cause réelle qui est leur fermeture intérieure et leur manque de douceur : l’autoritaire est dur et fermé envers ses enfants et le laxiste est dur et fermé envers lui-même. La première Action Aidante Aimante, dans les deux cas, sera de privilégier la douceur qui leur fait défaut, sans oublier la fermeté bienveillante des balises qu’ils devront instaurer dans la famille. Ainsi, ils s’enseigneront cette qualité qui, disons-le, est une force et non une faiblesse. L’ayant acquise, ils seront des modèles et pourront la transmettre à leurs enfants.

VOICI LES ÉTAPES POUR DÉFAIRE LES MAUVAISES SÉQUENCES ET SORTIR DU MODE RÉACTIONNEL 1. Reconnaître mon erreur sans me juger. 2. Prendre un recul et observer la scène comme si c’était quelqu’un d’autre. 3. Monter mon niveau de conscience jusqu’à ma raison. 4. Prendre la décision de refuser de m’attaquer ou d’attaquer l’autre. 5. Sortir en dehors du champ de bataille; lâcher les mauvaises prises, enlever les critiques. 6. Dédramatiser, relâcher la tension (une erreur se corrige). 7. Choisir la relation « Nous », plutôt que la réaction (orgueil et solitude). 8. Par rapport au comportement dérangeant, me poser cette question : « Dans la même forme ou une forme différente, suis-je pareil? » Si je réponds oui, me transformer. 9. Accomplir des Actions Aidantes et Aimantes @ SOURCES Les Formations COMMEUNIQUE INC. offre les formations Parent-guide, Parent-complice, Famille-guide, Famille-complice (parents-enfants) et Famille- classe au GrandCoeur (élèves dans les écoles) aussi des conférences et des cours pour éducatrices, enseignants, intervenants, individus, organismes, équipes d’entreprises, groupes de travail partout à travers le Québec. Voir les calendriers des événements sur le site WWW.COMMEUNIQUE.COM 450-461-2401 ou renaudhelene@commeunique.com Hélène Renaud, pédagogue, auteure et conférencière Michel-Jacques Bergeron, auteur et formateur de formateurs Pour en savoir plus ou lire d’autres articles, visitez notre site WWW.COMMEUNIQUE.COM Référence : Livre et formations Comment développer l’Estime de Nous

Été 2012 | 55

14.2_Grossesse 38a68.indd 55

12-06-06 1:17 PM


Psycho

QU’ESTCE QUE T N E M E N G A P M O C C L’A À LA NAISSANCE AVEC L’HAPTONOMIE? Le terme Haptonomie a été créé à partir de deux racines grecques : • haptein : toucher, en particulier au niveau affectif — créer une relation et un lien; • nomos : la règle, la loi, la norme. Elle est donc au sens littéral « la science de l’affectivité » et au sens plus figuré, un processus codé pour entrer en contact tactile et affectif en vue de s’unir, guérir, rendre entier ou encore confirmer l’Être dans sa présence et sa globalité.

À QUI S’ADRESSE CET ACCOMPAGNEMENT À LA NAISSANCE? Il s’adresse aux futurs parents qui souhaitent un accompagnement plus large et plus global que celui limité à la préparation à l’accouchement proprement dit. Ce qui compte n’est pas d’avoir un accouchement idéal, mais COMMENT on le vit. Par exemple, l’haptonomie va permettre d’aborder une césarienne différemment et à bien la vivre, si celle-ci s’avère incontournable. Le lien avec le bébé sera maintenu et il ne se sentira pas abandonné et extirpé de force par les mains inconnues du chirurgien. Le père prend toute sa place grâce à cette approche et il pourra vivre concrètement la période de la grossesse. Il est « faiseur de Miracles » !

EN QUOI CONSISTE CET ACCOMPAGNEMENT À LA NAISSANCE ? L’haptonomie n’est pas une technique, mais une approche humaine. • C’est déjà faire connaissance avec l’enfant avant la naissance en créant concrètement une Relation à trois entre « Papa-Maman-Bébé », et ce, pour toute la vie ! Cet accompagnement aide les couples à développer leur sentiment « d’être parent ». Le plus merveilleux est d’aller à la découverte de la personnalité et du tempérament de l’enfant avant sa naissance. Cette relation prénatale à trois, va favoriser la capacité des parents à répondre directement et naturellement aux besoins de l’enfant dans une écoute simple et fluide lorsqu’il sera né. • Le père et la mère préparent ensemble un nid douillet et spacieux pour le bébé. Cet accompagnement prend en compte le bien-être corporel de la mère pendant la

grossesse et l’accouchement. Quand maman va bien, bébé va bien! Le père va ainsi découvrir comment aider la mère à préparer la naissance, à traverser les contractions, à appeler le bébé vers la sortie au moment de la poussée et, si besoin, à aider l’enfant à changer de position afin de favoriser la voie naturelle de la naissance. • C’est s’émerveiller du contact affectif offert par le père qui favorise la communication intra-utérine. Cet accompagnement sollicite la participation relationnelle de l’enfant même dans le ventre de sa mère! Les parents émus découvrent les mouvements subtils du bébé qui communique et fait ressentir son intense présence. Les larmes à l’œil en diront plus que tous les mots du monde.

POURQUOI CHOISIR DE VIVRE LA GROSSESSE AVEC L’APPROCHE DE L’HAPTONOMIE? Souvent la science et la médecine portent plus spécifiquement leur attention sur le développement biologique et physiologique du fœtus. L’haptonomie en complément aborde les aspects liés à la psyché et aux états émotionnels qui sont également en jeu. Le Bébé est déjà un être humain malgré son petit corps. Il est donc important de le reconnaître ainsi et de le stimuler dans ses capacités humaines, notamment celle d’être capable de venir à la rencontre de la main de son père et de communiquer à sa façon. Les bébés qui ont vécu la communication intra-utérine développent plus facilement cette pulsion de quitter le ventre de la maman pour aller à la découverte de l’autonomie dans le « monde extérieur », car ils savent déjà qu’ils y sont en sécurité affective. Ainsi, ils seront capables de créer des liens affectifs libres avec les autres non pas par besoin de sécurité (puisqu’ils l’auront intégrée), mais pour s’émerveiller de la richesse de cœur des autres. Ils sauront vivre le défi de « comment vivre ensemble en société sans se nier ». Cet accompagnement offre à l’enfant à naître une sécurité affective de base très importante pour naître dans ce monde en confiance, car il aura une bonne estime de lui-même. Informations pratiques : Pour une préparation à la naissance, il faut compter 6 à 8 séances prénatales et il est avantageux de commencer tôt dans la grossesse vers 22 semaines, 28 semaines au plus tard. UN BON ATTACHEMENT CRÉE UN BON DÉTACHEMENT…

L’Haptonomie, un Bon départ dans la VIE ! Justine COLLARD – La source en Soi Accompagnante à la Naissance Accompagnante en Haptonomie www.justinecollard.com www.lasourceensoi.com

56 | Grossesse magazine

14.2_Grossesse 38a68.indd 56

12-06-06 1:17 PM


14.2_Grossesse Pleine Page.indd38a68.indd 1 57

11/4/11 12-06-06 3:16:21 1:50 PM PM


Psycho

58 | Grossesse magazine

14.2_Grossesse 38a68.indd 58

12-06-06 1:51 PM


SE PRÉPARER PSYCHOLOGIQUEMENT À NOTRE

ACCOUCHEMENT ET À LA

RENCONTRE AVEC NOTRE BÉBÉ Une des annonces importantes que nous fait notre médecin ou notre sage-femme lors du premier rendez-vous de suivi de grossesse est la date prévue pour notre accouchement. Cette fameuse date qui se fixe alors dans notre agenda, dans notre esprit et dans notre cœur, régira, à elle seule, les 7 ou 8 mois qui nous séparent du jour où notre vie changera à jamais, celui de la naissance de notre enfant. Avant cette date, que de choses devront être terminées : la chambre, les petits plats congelés, le ménage des armoires, le choix du prénom, etc. On se prépare pour ce grand jour de notre mieux, mais prend-on le temps de bien se préparer psychologiquement pour ce moment sacré ? PAR MARIE PORTELANCE

Été 2012 | 59

14.2_Grossesse 38a68.indd 59

12-06-06 1:18 PM


Psycho

LES PEURS ET AUTRES ÉMOTIONS : LES TAIRE OU LES EXPRIMER? Le choix d’avoir un enfant est le plus souvent source de bonheur et génère plusieurs émotions agréables. Toutefois, il est tout aussi normal d’éprouver parallèlement diverses peurs que ce soit face à l’accouchement (la peur de la douleur, d’une complication…), face à l’enfant à naître (la peur d’avoir un enfant malade ou irritable, d’avoir un garçon ou une fille…), ou encore face

«

d’être accueillie avec hospitalité par celui qui l’éprouve. Puis, idéalement elle devra être exprimée pour être écoutée par une personne de confiance qui peut le faire sans nous juger et en respectant nos zones de vulnérabilité. Parler de vos inquiétudes libèrera la tension qu’elles suscitent en vous et vous préparera à entrer avec moins de résistance dans l’expérience de l’accouchement. De même, quand les contractions viendront, résister contre ne fera que

à votre conjoint ou aux proches concernés, incluant votre médecin ou sage-femme, tout ce qui vous habite concernant votre vécu, vos doutes, votre idéal d’accouchement, vos besoins, ce que vous ne voulez pas... C’est votre accouchement à vous, prenez-le en charge. Il est évident que vous ne pouvez pas tout exprimer en avance puisque des besoins très spécifiques, que vous ne pouvez même pas imaginer à ce moment-ci, se déploieront le jour de l’accouche-

Demandez de l’aide à votre conjoint pour vous aider à rester maître de votre accouchement au moment venu.

à la maternité (la peur de ne pas être à la hauteur comme parent, de ne pas aimer notre deuxième enfant autant que le premier…). Il n’y a aucune honte à avoir peur. Le problème réside plutôt dans la façon avec laquelle on se traite lorsqu’on a peur. Les peurs comme certaines autres émotions ont mauvaise presse. Elles sont à tort vues comme des signes de faiblesse et le réflexe de plusieurs est de les cacher, de les ignorer, de les nier ou de les combattre. Or, aucune de ces attitudes n’a raison des peurs. Au contraire, comme toute émotion, une peur qui n’est pas écoutée ne fera qu’augmenter en soi. Pour illustrer ce fait, j’aime faire référence à l’enfant qui tire sur notre pantalon quand il veut être entendu. Si on l’ignore, il n’en tirera que plus fort. Que faire alors ? Une peur a tout d’abord besoin

créer des tensions supplémentaires inutiles qui ne pourront que faire obstacle au travail. Voilà pourquoi on nous enseigne à respirer avec la douleur pour l’accueillir. La douleur causée par la peur ou celle provoquée par une contraction n’est pas permanente. Elle va et vient. Ce qui en allonge la durée et l’intensité, c’est surtout la résistance que nous émettons face à elles. Aussi, lorsque votre bébé s’engagera dans le processus naturel de sa naissance, respirez et accueillez douleur et émotion puis laissez-les s’amoindrir tout simplement, en restant le plus possible dans la conscience du moment présent.

ÊTRE MAÎTRE DE SON ACCOUCHEMENT ET LÂCHER PRISE Il est essentiel que vous puissiez, pendant votre grossesse, communiquer

«

ment à votre plus grande surprise. Mon mari se souviendra longtemps de mon interminable : « Frotte mon dos, là, non là! Frotte ! Ah ! Arrête de frotter ! Arrête tout de suite!... Frotte encore!!! Dépêche-toi… Arrête… » Cependant, si vous savez par exemple que vous souhaitez la péridurale, mais que vous vous sentez coupable ou au contraire que vous ne la voulez pas, mais que vous doutez de votre choix, parlez-en maintenant. Au jour J, vous en aurez bien assez d’avoir à composer avec l’inconnu et tout le reste. Vous n’aurez ni le temps ni l’énergie pour vous libérer de vos doutes ou de votre culpabilité face à ces décisions. Faites le tour de votre jardin avant, renseignez-vous, posez des questions, apprenez puis annoncez vos couleurs et demandez de l’aide à votre conjoint pour vous aider à rester

60 | Grossesse magazine

14.2_Grossesse 38a68.indd 60

12-06-06 1:18 PM


le proGramme iDéal pour retrouver Sa Silhouette le 1er anti-GriGnotaGe naturel À BaSe De StiGmateS De Safran

ion innovat r minceu

en : 166864

Extrait de safran issu de l’espèce Crocus sativus L

G

✓ Coupe les envies de sucre N

T

✓ Anti-grignotages compulsifs

B

RE

✓ Anti-stress, favorise le bien-être émotionnel

É

IN

✓ Coupe la sensation de faim

REDIE

VET

✓ JUSQU’À – 6 cm DE TOUR DE CUISSE ✓ RÉDUCTION DES ENVIES DE SUCRE : - 78% ✓ PERTE DE POIDS JUSQU’À 9,9 lBS ✓ RÉDUCTION DE LA SENSATION DE FAIM : - 84%

*Etude clinique, en double aveugle contre placébo durant 8 semaines sur 61 sujets.

efficacité cliniquement prouvée*

Sans désagréments – sans contre-indication EN VENTE DANS LES MAGASINS DE PRODUITS DE SANTÉ NATURELS

informations : www.santesante.ca

3CH-SATIETE-PUB.indd 1 Pleine Page.indd38a68.indd 14.2_Grossesse 1 61

05/06/12 10:28 12-06-07 12:56 11:55 PM AM


Psycho maître de votre accouchement au moment venu. Cela dit, une partie de votre accouchement ne se prépare pas. De la même façon qu’on peut organiser une grande fête avec la meilleure bouffe, les meilleurs amis, dans le plus beau lieu, la fête prendra une tournure bien à elle le moment venu. S’il pleut, vous pouvez encore avoir une belle fête dépendamment de votre attitude. Se préparer ne doit donc pas signifier être dans une attitude de contrôle qui vous rendra rigide. La préparation doit vous permettre de rester souple et vous amener vers davantage de calme et d’ouverture face à ce qui se passera. Sans quoi, le jour venu, si les choses sont différentes de ce que vous avez imaginé, vous aurez une attitude de résistance qui risque encore une fois d’agir comme des freins dans le processus de l’accouchement. Au final, c’est votre capacité à vivre et à composer avec le moment présent qui fera de votre accouchement un moment heureux. Pour y arriver, vous devez cultiver la confiance.

ÊTRE DANS LA RÉALITÉ ET SE FAIRE CONFIANCE Ce qui est fascinant, c’est que lorsqu’on devient enceinte, on se transforme immédiatement en une sorte d’aimant à histoires d’horreur sur les accouchements. On croirait que les gens perdent toute leur capacité de discernement quand ils aperçoivent une femme enceinte puisqu’ils se mettent à raconter le pire accouchement dont ils ont entendu parler ou encore, ils relatent le leur en insistant essentiellement sur les moments les plus désagréables !

«

Je ne prône pas la pratique de la tête dans le sable, mais je vous rappelle que vous n’avez pas besoin d’entendre ça, mais surtout que vous avez le droit de demander qu’on s’abstienne de vous raconter ce genre d’histoire. C’est totalement néfaste pour la culture de la confiance. De plus, quand on s’y arrête, cela ne décrit qu’une petite partie de la réalité. Car dans la majorité des cas, même si la douleur est au rendez-vous, les accouchements se passent très très très bien. Ça, c’est la vraie réalité! Et cette réalité, quand on s’y abreuve, a pour effet d’apaiser bien des inquiétudes. La confiance se bâtit également en se rappelant que nous avons toutes, sans exception, chacune personnellement, des ressources intérieures, des qualités, des expériences de vie, des talents sur lesquels nous pourrons compter pour vivre l’accouchement, puis pour construire une belle relation avec notre enfant. Car l’accouchement implique bien sûr la mère, mais également l’enfant.

L’ACCOUCHEMENT EST UNE « DÉ-FUSION » Comme le dit si bien Thierry Tournebise, psychothérapeute, « pendant que la maman accouche, un enfant naît. » C’est une évidence bien sûr, mais dans la préparation à l’accouchement, on parle trop peu de l’importance de se préparer au passage de l’état de fusion que l’on vit depuis 9 mois avec notre bébé, à l’état d’individuation du bébé. En naissant, l’enfant laisse un espace vide dans le ventre de la maman. Et bien qu’elle en ait souvent rêvé dans ses moments d’inconfort, il n’en

Au final, c’est votre capacité à vivre et à composer avec le moment présent qui fera de votre accouchement un moment heureux.

62 | Grossesse magazine

14.2_Grossesse 38a68.indd 62

«

reste pas moins que cela peut créer un choc. Pour se préparer à bien vivre la dé-fusion, il est fondamental pour la maman pendant la grossesse de s’adresser à son bébé comme à un autre individu et non comme à une partie d’elle-même. « Cette individuation et cette rencontre prénatale feront que la naissance sera une heureuse continuité et non une rupture. », de dire Thierry Tournebise. L’accouchement est une séparation et également une rencontre avec l’autre et doit être anticipé comme tel. C’est ainsi qu’il pourra être vécu comme un rituel de passage et comme un moment sacré.

LA NAISSANCE EST UNE EXPÉRIENCE GRANDIOSE J’ai 5 enfants, j’ai vécu 5 accouchements et une heure après le premier, j’ai eu hâte de revivre cette expérience grandiose. Je garde précieusement dans mon cœur, dans mon corps et dans mon âme, le souvenir de chaque naissance comme celui d’un moment d’une intensité indescriptible. Bien sûr, j’ai eu mal physiquement, mais ce n’est pas ce qui m’en reste. Il n’y a rien dans ma vie qui se compare à la puissance des émotions que j’ai ressenties quand j’ai senti naître puis quand j’ai touché la peau, senti l’odeur, pénétré le regard de chacun de mes fils pour la première fois. Ces 5 naissances ont été des moments sacrés et aucun mot n’est suffisant pour les décrire. Je ne peux que vous souhaiter d’accepter d’entrer dans l’expérience en pleine conscience et avec confiance en vous. Le cadeau qui vous attend, c’est votre enfant!

Marie Portelance Auteur du livre «Inspirer le respect et le transmettre. Le défi éducationnel du siècle»

12-06-06 1:18 PM

A


Abonnez-vous à ou à

POUR SEULEMENT

22,75 $

PRINTEMPS 2012

ABONNEZ-VOUS EN LIGNE : WWW.BOUTIQUELEXISMEDIA.CA ou composez le 514 394-7156 poste 202

MAGAZINE DES 0 À 5 ANS PRINTEMPS 2012

ENCEINTE ET

BIEN DANS SA PEAU LA MONTÉE DE LAIT,

PREMIER avec BÉBÉ

BOUGER LE BEDON

SALSA ET ZUMBA

DE BÉBÉLA « TÊTE PLATE »

PORTAGE

++ GARDE- e de

ROND

AVANT, PENDANT ET APRÈS L’ACCOUCHEMENT

MAISON

MOIS DE VIEPRÉVENIR

l’or blanc

BALLON SUISSE

AMÉNAGER SON GYM À LA

LE

L’ARRIVÉE DE

LE

PRINTEMPS 2012

MAMAN BOUGE

LE

vi

CULTIVER SA

ALIMENTATION CHOISIR LES

couple MANGER DE LA

BONNES COLLATIONS

ET RECEVEZ EN PRIME* LE CD APAISER

BÉBÉ

(Une valeur de 14,99 $)

FUTURE MAMANLe PRINTEMPS 2012

porte-bébé

4,95 $

4,95$

QUI VOUS

PRINTEMPS 2012

PP 41771514 754, rue de la Futaie, Boucherville QC J4B 0E7

PP 41771514 754, rue de la Futaie, Boucherville QC J4B 0E4

3/7/12 1:42:59 PM

_BB_Cover 14.1.indd 1

❏ OUI, JE DÉSIRE M’ABONNER À GROSSESSE MAGAZINE

❏ OUI, JE DÉSIRE OFFRIR EN CADEAU

GROSSESSE MAGAZINE ❏ 8 numéros + la prime : 45,50$ (taxes incluses) ❏ 4 numéros (sans la prime) : 22,75 $ (taxes incluses)

4,95 $

4,95$

14.1_Grossesse_Cover.indd 1

CONVIENT

Suivez-nous dès aujourd’hui !

4/18/12 5:18:25 PM

❏M

❏ Mme

PRÉNOM NOM ADRESSE

APP.

VILLE

❏ OUI, JE DÉSIRE M’ABONNER À BÉBÉ MAGAZINE ❏ OUI, JE DÉSIRE OFFRIR EN CADEAU BÉBÉ MAGAZINE ❏ 8 numéros + la prime : 45,50 $ (taxes incluses) ❏ 4 numéros (sans la prime) : 22,75 $ (taxes incluses)

❏ OUI, JE DÉSIRE M’ABONNER

À GROSSESSE MAGAZINE ET BÉBÉ MAGAZINE

❏ OUI, JE DÉSIRE OFFRIR EN CADEAU GROSSESSE MAGAZINE ET BÉBÉ MAGAZINE ❏ 8 numéros + la prime : 45,50 $ (taxes incluses)

(4 numéros de Grossesse magazine suivis de 4 numéros de Bébé magazine)

14.2_Grossesse 38a68.indd 63

PROVINCE CODE POSTAL TÉL. COURRIEL :

Chèque à l’ordre de Lexis Média Inc envoyé à : Abonnements - Grossesse magazine, 9995, avenue de Catania, suite J Brossard J4Z 3V7 Pour payer par carte de crédit, composer le 514 394-7156 poste 202 Allouez de 8 à 12 semaines pour la réception de votre premier numéro. Offre valide au Canada seulement, jusqu’au 30 mai 2012. * Les primes sont en quantités limitées.

G-14-02

12-06-06 1:52 PM


Consommation

JE PARS POUR L’HÔPITAL, JE METS DANS MA VALISE… Avant d’être prête pour l’accouchement, il reste cette fameuse valise à préparer. Outre les produits nécessaires comme les serviettes hygiéniques, les sous-vêtements en bonne quantité, la gourde d’eau, les collations faciles à manger et l’appareil photo pour noter vos souvenirs, nous avons quelques incontournables à vous proposer : ESTELLE MORIN, PROPRIÉTAIRE DE MÈRE HÉLÈNE, WWW.MEREHELENE.COM

CRÈME POUR LES MAMELONS ET COMPRESSES LAVABLES Idéale pour apaiser et soulager les mamelons douloureux, entièrement naturelle et hypoallergène, il s’agit d’une crème 100 % lanoline, sans additif ni conservateur artificiel. Il est donc inutile de l’ôter avant l’allaitement. À avoir sous la main dès les premiers signes d’irritation ! Les compresses d’allaitement protègeront en douceur vos vêtements des écoulements de lait. Un confort accru et qui respecte l’environnement. Très utiles dès la montée de lait !

BRACELET D’ALLAITEMENT

Un dispositif tout simple qui permet de vous repérer en notant l’heure, la durée et lequel des deux seins bébé a pris lors du dernier boire. Tellement pratique pour vous souvenir facilement de ces petits détails

DES MITAINES (CONTRE LES ÉGRATIGNURES)

De douces mitaines de coton gardent les mains du nouveau-né au chaud et le protègent de ses ongles qui le blessent souvent au visage.

PRODUITS D’HYGIÈNE POUR BÉBÉ

Optez pour une trousse de voyage complète et parfaite pour glisser dans votre sac à couches. Plusieurs fabricants québécois offrent des produits naturels et même biologiques, pour commencer la vie du bon pied !

COUVERTURE D’EMMAILLOTAGE

Les couvertures de mousseline de coton de grand format (47 ‘’ par 47 ‘’) permettent un emmaillotage facile du nouveau-né et leurs tissages légers permettent plus facilement la régulation de la température corporelle en évitant que bébé ait trop chaud. 64 | Grossesse magazine

14.2_Grossesse 38a68.indd 64

12-06-06 1:18 PM


14.2_Grossesse 65 Pleine Page.indd38a68.indd 1

12-06-08 10:31 2:35 PM 12-06-04 AM


Carnet d’adresses ARGANIA www.arganiacare.com

COMMEUNIQUE

www.commeunique.com

CRAM (Centre de Relation d’Aide de Montréal) www.cram-eif.org

GLUP www.glup-bebe.com

HUGGIES www.huggies.com

Laboratoire 3 chênes www.3chenes.ca

L’écharpe porte-bonheur www.chimparoo.ca

LA MÈRE POULE www.lamerepoule.ca

LA SOURCE EN SOI www.lasourceensoi.com

LILI + THÉO www.lilitheo.com

MEDELA www.medela.ca

MEDISYS 123 www.medisys123.ca/facebook

MELISSA LUSSIER PHOTOGRAPHE www.melissalussier.com

MÈRE HÉLÈNE www.merehelene.com

NNEKA www.nneka.ca

PROCRÉA CLINIQUES www.procrea.com

66 | Grossesse magazine

14.2_Grossesse 38a68.indd 66

12-06-06 1:34 PM


www.Chimparoo.ca www.Chimparoo.ca www.Chimparoo.ca

514-905-6484 514-905-6484 514-905-6484 info@chimparoo.ca info@chimparoo.ca info@chimparoo.ca

Centre Centred’activités d’activités Centre d’activités café boutique café boutique boutique café 514-905-6484 514-905-6484 514-905-6484

www.Chimparoo.ca www.Chimparoo.ca www.Chimparoo.ca

Eli Gaby Eli && Gaby Eli & Gaby 2 ch L’Equerre 2 ch DeDe L’Equerre

537-5444 (819) (819)537-5444 (819) 537-5444

(819) (819)374-5555 374-5555 (819) 374-5555

Trois-Rivière - Shawinigan Trois-Rivière - Shawinigan Trois-Rivière - Shawinigan

2 ch De L’Equerre Baie St-Paul, Baie St-Paul, QcQc Baie St-Paul, Qc 418 760-8999 418 760-8999 418 760-8999 www.elygaby.com www.elygaby.com www.elygaby.com

www.missmaman.ca www.missmaman.ca www.missmaman.ca 436, Avenue, Québec 436, 3e 3e Avenue, Québec 436, 3e Avenue, Québec

14.2_Grossesse 67 Pleine Page.indd 38a68.indd 1

info@chimparoo.ca info@chimparoo.ca info@chimparoo.ca

872-Gmontée montéeSte-Thérèse Ste-Thérèse 872-G 872-G montée Qc, Ste-Thérèse St-Jérôme, J5L2L1 2L1 St-Jérôme, Qc, J5L St-Jérôme, Qc, J5L 2L1 450-592-7757 450-592-7757 450-592-7757

Chicoutimi Chicoutimi Chicoutimi 120 120boul boulBarette Barette 120 boul Barette 418 418602-4202 602-4202 418Alma 602-4202 Alma Alma 500 500 rue rueSacré-Coeur Sacré-CoeurOuest Ouest 500 rue418 Sacré-Coeur Ouest 418480-2055 480-2055 418 480-2055

Chambly ~ Granby Chambly ~ Granby Chambly ~ Granby 450 715-1215 ~ 450 770-0303 450 715-1215 ~ 450 770-0303 450 715-1215 ~ 450 770-0303 www.pouruneplaneteverte.com www.pouruneplaneteverte.com www.pouruneplaneteverte.com

12-06-08 12:21 2:30 PM PM 12-06-07




'-%52/ 0(!2-&.PDF0-

6OFOGBOUFOTBOUÏDFTUQPVSMBWJF #

-

9

#-

-9

#9

#-9

+

-BWJUBNJOF%FUWPUSFCÏCÏ 4FMPOMB4PDJÏUÏDBOBEJFOOFEFQÏEJBUSJFFU4BOUÏ$BOBEB MFTCÏCÏTBMMBJUÏTEFWSBJFOU SFDFWPJSRVPUJEJFOOFNFOUVOTVQQMÏNFOUEF6*EFWJUBNJOF%EÒTMBOBJTTBODF &OFGGFU MFMBJUNBUFSOFMOFDPOUJFOURVFEFMBQQPSURVPUJEJFOSFDPNNBOEÏFU MBWJUBNJOF%FTUFTTFOUJFMMFËMBCTPSQUJPOEVDBMDJVNFUEVQIPTQIPSFSFTQPOTBCMFT EFMBGPSNBUJPOEVOFEFOUJUJPOFUEVOFPTTBUVSFTBJOFT

4VQQMÏNFOUEF WJUBNJOF%6* EFMBOBJTTBODFËBOT

4JWPUSFCÏCÏFTUOPVSSJBVCJCFSPO MFTGPSNVMFTEFMBJUNBUFSOJTÏOFDPOUJFOOFOU RVF  6* EF WJUBNJOF % QBS  N- 1BS DPOTÏRVFOU  JM QFVU ÐUSF CÏOÏmRVF EBENJOJTUSFSRVPUJEJFOOFNFOUVOTVQQMÏNFOUEF6*EFWJUBNJOF%ËWPUSFCÏCÏ /IÏTJUF[QBTËDPOTVMUFSWPUSFQSPGFTTJPOOFMEFMBTBOUÏ DBSJMTBVSBSÏQPOESFËWPT RVFTUJPOTFUWPVTSFDPNNBOEFSMFQSPEVJUFUMBEPTFRVJDPOWJFOESPOUËWPUSFCÏCÏ

1FEJBQIFO

1FEJB7JU

$FTQSPEVJUTTPOU3&.#0634²4TPVTDFSUBJOFTDPOEJUJPOTQBS MFSÏHJNFEBTTVSBODFNÏEJDBNFOUTEV2VÏCFDFUQBSMFTBTTVSFVSTQSJWÏT 14.2_Grossesse 68 Pleine Page.indd 38a68.indd 1

12-06-13 8:38PM PM 2/15/11 3:45:14

Grossesse Magazine | Été 2012  

Grossesse magazine est devenu la référence en matière familiale pour tous les parents au Québec. On y retrouve des milliers de ressources, d...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you