Page 1

CHECK-IN BARCELONE MODE VINS EN IMPORTATION PRIVÉE

BÂTIR SON CELLIER TOURNÉE DES

MICROBRASSERIES DU VERMONT

VIA FERRATA VIVRE UNE AVENTURE

+

AU-DESSUS DU VIDE

LE MONDE DE L’AUTO CHEVROLET CAMARO

OPÉRATION RAFFINEMENT

FORD GT

À COUPER LE SOUFFLE !

Vol.6 No3 Été/Automne 2015 PP 41771514

HOMMEMAGAZINE.CA

1


L EL EC C AA LM E EN N ’ E’ S S SS S OO UU HH AA I TA BB L EL E LM ET S TP A PA I TA EN UU CC UU NN E EC C I RI R CC OO NN S TA NN CC EE E NA A S TA AA BB I GI G AA I LI LA A DD AA MM SS

L AL AN O NU OV U EVLELLEL EC TCST -V S -V AU AD UA D CA EC.EC. AC D A IDLILLAL CA .CC. AC A

Modèle de préproduction présenté. Disponibilité tardive (été(été 2015). Modèle de préproduction présenté. Disponibilité tardive 2015). ©2015, General Motors du Canada Limitée. TousTous droits réservés. ©2015, General Motors du Canada Limitée. droits réservés.


HOMME MAGAZINE ÉTÉ / AUTOMNE 2015

12 TECHNOLOGIE Petit guide de démarrage pour avoir une maison connectée

La maison connectée, ou ce qu’on appelait à l’époque la domotique, commence tranquillement à voir le jour, pour vrai.

14 TECHNOLOGIE Préparez-vous pour l’offensive Windows 10

Une nouvelle façon de procéder qui ne sera pas sans effet sur les utilisateurs… La preuve, en trois temps.

B:11.25” T:10.75” S:10.25”

16 VIN Cellier V.I.P.

Toutes les raisons sont bonnes pour mettre en cave des bouteilles qui valent la peine d’être conservées.

20 SUGGESTIONS MUSICALES

Par Valérie Thérien

22 SUGGESTIONS LITTÉRAIRES

Par Valérie Thérien

24 ADRÉNALINE Via ferrata

À mi-chemin entre la randonnée pédestre et l’escalade.

30 NUIT FAUVE Photographe: Yann Ostiguy Réalisation: Martin Boucher

HOMMEMAGAZINE.CA

3


WWW.DA C J ET . C A 4

ÉTÉ/AUTOMNE 2015


REDÉFINISSEZ VOS VOYAGES PRIVÉS HOMMEMAGAZINE.CA

5


Nissan.ca/maxima2016

6

ÉTÉ/AUTOMNE 2015

Modèle SR illustré


FAITES DE VOTRE VOITURE SPORT VOTRE SEULE VOITURE. LA TOUTE NOUVELLE NISSAN MAXIMA 2016. LA VOITURE SPORT À 4 PORTES. À une certaine époque, avoir accès à un V6 de 300 chevaux, un habitacle luxueux en cuir et à 4 portes signifiait posséder deux véhicules. Maintenant, toute cette surconsommation est terminée. VOLANT À MÉPLAT | ERGONOMIE DE L’HABITACLE , CONSOLE CENTRALE ORIENTÉE VERS LE CONDUCTEUR | BOÎTE XTRONIC CVT AVEC MODE MANUEL

À partir de 37 700 $* * Prix à l’achat de 37 700 $ pour le modèle Nissan Maxima 2016 SV (U4RG16 AA00) et de 42 900 $ pour le modèle illustré Nissan Maxima 2016 SR (U4TG16 AA00). Les concessionnaires peuvent vendre à prix moindre, ce qui ne modifie en rien ses relations avec Nissan Canada inc. L’équipement, les spécifications et le prix peuvent être modifiés sans préavis. Les frais de transport et de prélivraison (1 700 $) et la surcharge sur le climatiseur (si applicable) sont inclus. Le permis de conduire, l’immatriculation, les assurances, les droits spécifiques sur les pneus neufs (15 $) et les taxes sont en sus et exigés à la signature du contrat. Visitez votre concessionnaire pour tous les détails. Les noms, logos, slogans, noms de produits et noms des caractéristiques de Nissan sont des marques de commerce utilisées sous licence ou appartenant à Nissan Motor Co. Ltd. ou à ses filiales nord-américaines.

HOMMEMAGAZINE.CA

7


40 8

ÉTÉ/AUTOMNE 2015


HOMME MAGAZINE ÉTÉ / AUTOMNE 2015

40 CHECK-IN SUR BARCELONE Photographe: Alejandro Brito Réalisation: Sofia Marino

50 TOURISME AU VERMONT Cinquante nuances d’amertume

Découvrir les microbrasseurs du Green Mountain State.

54 PLAISIRS NOMADES Photographe: Jimmi Francoeur Réalisation: Martin Boucher

63 LE MONDE DE L'AUTO

L'AUTO DESIGN PERFORMANCE le monde de

SOPHISTICATION

CHEVROLET CAMARO BMW X3 SKI ET MONTAGNES FORD GT À COUPER LES SOUFFLE !

TECHNIQUE

+

MAZDA MX-5

LÉGENDE AMÉLIORÉE LE MONDE DE L'AUTO

1

HOMMEMAGAZINE.CA

9


HOMME MAGAZINE ÉTÉ / AUTOMNE 2015

SUIVEZ-NOUS DÈS AUJOURD'HUI !

Éditeur Frédéric Couture 514 394-7156 poste 201 fredc@lexismedia.ca

Ventes Nationales Frédéric Couture 514 394-7156 poste 201 fredc@lexismedia.ca

Collaborateurs rédactionnels Jessica Harnois, Alain McKenna, David Riendeau, Valérie Thérien

Amy Knowles 416 560-5700 amy@jkmedia.ca

Photographes Alejandro Brito, Jimmi Francoeur Yann Ostiguy

Service aux abonnés Lexis Media Inc 1991 Boulevard Périgny, suite 202 Chambly (Qc) J3L 4C3 www.boutiquelexismedia.ca Courriel : abonnement@lexismedia.ca Téléphone : 514-394-7156 Télécopieur : 514-394-7157

Directeur mode Martin Boucher Collaborateurs artistiques Fanny Aquino, Daniel Bederov (Dulcedo), Emi Bournival, William Brazeau (Next), Samuel Fournier, Nilsha Gulati (Folio), Maï-Lan Le, Sofia Marino, Yerily Pérez, Emanuelle Rochon, Liliane Saad (Judy inc.), Christian Santamaria (Traffic)

Coûts abonnements Le prix de l’abonnement est de 25 $ (4 numéros) et de 40 $ (8 numéros) taxes incluses, au Canada seulement. Distribution Messageries Dynamiques

Graphisme Z Communications Réviseure/Correctrice Cassandra Poirier Imprimé au Canada Homme magazine est publié 4 fois par année par Lexis Média Inc.

Contributions: Homme Magazine s’engage à considérer avec la plus grande attention tous les manuscrits et photos qui lui seront adressés. Les contributions non acceptées ne seront retournées à l’auteur que si ce dernier en fait la demande formelle. Homme Magazine n’est pas responsable des contributions qui lui sont envoyées. Exclusivité: toute reproduction intégrale ou partielle du contenu éditorial de Homme Magazine est formellement interdite sans l’autorisation de l’éditeur. Nous reconnaissons l’appui financier du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du Canada pour les périodiques, qui relève de Patrimoine Canadien.

EN COUVERTURE

Photo : Yann Ostiguy Réalisation : Martin Boucher Modèle: Daniel Bederov (Dulcedo) Mise en beauté : Liliane Saad (Judy inc.)

10

ÉTÉ/AUTOMNE 2015

Homme Magazine reçoit, de temps à autre, des commentaires et des documents non sollicités. Homme Magazine peut utiliser, reproduire, publier, rééditer, distribuer, garder et archiver les textes ou les documents soumis, en tout ou en partie, sous quelque forme ou sur quelque support que ce soit, sans aucune rémunération que ce soit. Cet énoncé de s’applique pas aux textes et aux documents soumis par les collaborateurs et les pigistes dans le cadre des pratiques courantes de l’industrie.

Habit Tiger of Sweden (Simons 1 000 $) Chemise Paul Smith (Holt Renfrew 250 $) Ceinture Tiger of Sweden (Simons 129 $) Pochoir Blick (Simons 28 $) Cravate Maison Godefroi (78$) Bracelet Bloodstone (Tozzi 100 $)

Photographies intérieures (sauf indications contraire) © Shutterstock. Tous droits réservés. Dépôt Légal - Bibliothèque et Archives du Québec Dépôt Légal - Bibliothèque et Archives Canada. ISSN 1918-6630 H No client: 7288490 Convention de poste publication no.41771514


HOMMEMAGAZINE.CA

11


#TECHNO

Hue, Philips

Hub, Wink

PETIT GUIDE DE

DÉMARRAGE pour avoir une maison connectée

Ça fait 25 ans qu’on en parle. La maison connectée, ou ce qu’on appelait à l’époque la domotique, commence tranquillement à voir le jour, pour vrai. Peut-être pas de la façon qu’on l’aurait cru initialement, mais quand même : un savant mélange de WiFi, de Bluetooth et d’applications mobiles peut désormais donner vie à des maisons semiintelligentes, à commander d’un seul doigt. PAR ALAIN MCKENNA

12

ÉTÉ/AUTOMNE 2015

DE LA CHAMBRE AU JARDIN

On a tous rêvé du frigo intelligent, pouvant dresser un inventaire de son propre contenu, et envoyant automatiquement une liste d’épicerie par courriel à l’épicier, qui nous livre la commande dans la journée, sans qu’on ait à intervenir personnellement. Ça n’existe pas encore, malheureusement. En fait, on peut dire que la maison connectée a connu des débuts très modestes, sous la forme d’une ampoule à commande WiFi appelée Hue, et créée par la société Philips. L’ampoule Hue est une ampoule à DEL pouvant adopter n’importe quelle couleur, selon la volonté de l’utilisateur, qui commande le tout de son téléphone.


Welcome, Netatmo Commutateur d’arrosage, Rachio

Mieux, les produits Hue (car il existe plus d’une variante dans la gamme, de nos jours) peuvent réagir à des commandes automatisées : scintiller au rythme de la musique ambiante, s’allumer à une heure donnée, etc. Naturellement, le succès de ce petit dispositif a engendré une gamme complète d’accessoires à commande WiFi. Il y en a pour tous les goûts et les budgets, qu’ils soient simples ou sophistiqués. Et si la plupart ont plus l’apparence d’un gadget, d’autres, comme le commutateur d’arrosage Rachio, répondent à des besoins plus complexes. Le Rachio gère un horaire d’arrosage pour plusieurs zones, selon des paramètres qu’on lui dicte soi-même, auxquels s’ajoutent des données sur la qualité des sols dans la région, la météo du moment et à venir, et ainsi de suite. L’appareil tire ces données d’Internet, et détermine à quel moment il est optimal d’irriguer gazon, plantes et autres platebandes. Pas d’eau gaspillée, pas de plante laissée à sec…

LE CERVEAU DE L’OPÉRATION

Qui dit intelligence dit cerveau, l’organe central, où est reçu, analysé et interprété l’influx nerveux provenant des divers membres de l’organisme. Si l’interface par excellence pour commander les divers appareils formant la maison connectée semble être le téléphone intelligent, ou parfois, une page web prenant l’allure d’un tableau de bord plus détaillé, c’est qu’il y existe, quelque part au cœur de cette domotique moderne, un appareil pouvant en commander d’autres.

Les premiers accessoires connectés, qu’il s’agisse d’ampoules à commande WiFi, de caméras de surveillance domestiques diffusant via le web ou même de serrures à verrouiller par protocole Bluetooth, fonctionnent tous individuellement. Autrement dit, chaque accessoire à son application propre. Pour en tirer profit au maximum, il faut ouvrir et paramétrer chaque application tour à tour, ce qui est rapidement lassant, et ce qui va à l’encontre même de la technologie : simplifier les tâches. Devant l’incapacité de ces appareils à communiquer entre eux, des services en ligne, comme le site IFTTT.com (abréviation de « If This Then That »), ont vu le jour. IFTTT propose des « recettes », où chaque ingrédient est soit un appareil connecté, soit une autre application web en vogue. En créant des conditions selon lesquelles « si tel appareil fait telle action, alors active telle commande de tel autre appareil ou service », IFTTT est rapidement devenu un favori des amateurs de gadgets branchés. Une jeune pousse américaine a vu plus loin. Wink a récemment mis en marché son « Hub », un petit appareil qu’on branche au réseau domestique et qui centralise la communication entre nos divers accessoires connectés. À partir d’une interface unifiée (sur mobile), Wink permet de créer des « scénarios » impliquant plus d’un appareil et de les activer sur demande. Ça rend les choses drôlement plus efficaces…

LA NAISSANCE DE L’INTELLIGENCE-MACHINE

Qu’est-ce qui vient ensuite ? Des machines intelligentes. Rien de moins. Les premiers balbutiements de cette intelligence-machine existent déjà. Pensez aux logiciels de stockage de photos d’Apple, Google et Microsoft… et même à Facebook, dont les algorithmes sont capables de repérer, reconnaître et identifier les visages des gens sur ces photos. Jumelez cette capacité à un système de surveillance pour la maison et vous obtenez une première forme concrète d’intelligence-machine : l’œil de la caméra détecte que votre belle-mère cogne à la porte ? Le système peut déverrouiller automatiquement la serrure et la laisser entrer. Il vous suffit d’arriver à temps pour lui souhaiter la bienvenue ! Ça peut sembler farfelu, mais c’est déjà possible. La société Netatmo vient de mettre en marché une caméra, baptisée Welcome, capable d’identifier et de reconnaître les visages. Et les serrures à commande électronique, par Bluetooth et WiFi, existent déjà depuis quelques années. Il suffira de créer un canal de communication entre les deux pour faire de cette intelligence virtuelle un phénomène bien réel. Et, soudain, on verra apparaître les premières maisons réellement intelligentes. Elles ne feront pas l’épicerie elles-mêmes, mais au moins elles seront en mesure de vous laisser entrer automatiquement lorsque vous arriverez à la porte, les mains pleines de sacs d’épicerie…

HOMMEMAGAZINE.CA

13


#TECHNO

PRÉPAREZ-VOUS POUR L’OFFENSIVE

WINDOWS Alors que les appareils mobiles et les applications web grugent le marché de l’informatique un peu plus chaque jour, Microsoft réagit en proposant une nouvelle version de son système d’exploitation. Windows 10 est plus qu’une simple mise à niveau : c’est une nouvelle façon de procéder qui ne sera pas sans effet sur les utilisateurs… La preuve, en trois temps. PAR ALAIN MCKENNA

10 Pas mal, pour un appareil dont le prix de détail démarre à 1 050 $...

Tradition oblige, Windows 10 marque un pas en arrière pour Microsoft, qui semblait avoir un brin délaissé, avec Windows 8, les propriétaires d’un bon vieux PC peu intéressés aux écrans tactiles et aux tablettes convertibles. Le retour du menu Démarrer plus classique, et l’élimination pour ainsi dire totale de la dualité entre logiciels pour bureau et applications mobiles en témoignent.

Bref, Windows 10 affiche tout plein d’information, et pour en tirer le maximum, ça prend un grand écran. Ça tombe bien, c’est précisément ce que propose la mouture actuelle du XPS 13 de Dell. Le fabricant américain a réussi une petite prouesse technique en encastrant un écran de 13 pouces dans le boîtier d’un portable de 11 pouces. Dell l’appelle son écran Infinity et en effet, avec un cadre à peu près inexistant, il produit un bel effet. Surtout la version QHD, à 3 200 x 1 800 pixels!

Ça ne signale pas la fin des nouveautés pour autant. Windows 10 crée une place de choix à Cortana, l’assistant de recherche qui est désormais greffé au bas de l’écran, et aux alertes « poussées » par des applications connectées à internet (courriels, réseaux sociaux, etc.). En fait, même le menu Démarrer est composé de « tuiles » dynamiques, de grosses icônes affichant du contenu tiré de l’application qu’elles représentent.

À 15 mm d’épaisseur à son endroit le plus large, le XPS 13 demeure tout de même très portable. Ce qui est le but de ce genre d’appareil, n’est-ce pas ? La plus récente version des puces Core i3 et Core i5 d’Intel assurent de leur côté une bonne autonomie, dans les circonstances, sans sacrifier une performance axée sur la productivité sur la route : le montage de vidéo 4K n’est pas à conseiller, mais pour tout le reste, voilà un bourreau de travail qui suffit à la tâche.

DELL XPS 13

14

ÉTÉ/AUTOMNE 2015


Une belle polyvalence, pour un appareil de 640 $.

MICROSOFT SURFACE 3

Microsoft ne veut pas que proposer un système conçu pour les appareils d’autres marques. La Surface 3 et la Surface Pro 3, toutes les deux conçues à l’interne, en témoignent. Alors que la Pro a toujours bien fait, mécaniquement parlant, la Surface, modèle plus abordable, était jusqu’ici pénalisée par une fiche technique limitant ses fonctions.

À partir de 1 200 $.

HP SPECTRE X360

Windows 8 était trop axé sur les fonctions tactiles et le format tablette, avec un immense menu cachant le bureau. Windows 10 propose un certain équilibre entre ce mode et le mode plus classique de Windows 7 et des versions précédentes. Un des appareils qui illustrent le mieux cet équilibre est le Spectre x360 de HP, un portable à écran de 13 pouces chic et élégant, avec son superbe boîtier en aluminium brossé, pouvant faire office à la fois de portable haut de gamme et de tablette multimédia. Il suffit de pivoter l’écran jusqu’à l’arrière du clavier pour faire basculer Windows 10 en mode tablette. Le

bureau devient, du coup, un simple fond d’écran au-dessus duquel on lance des applications du bout des doigts. Évidemment, ça signifie qu’il faut faire avec un poids légèrement supérieur à celui d’une tablette normale, mais la contrepartie compense grandement. C’est que la fiche technique de cet appareil est particulièrement bien garnie : sortie HDMI, trois ports USB 3,WiFi, Bluetooth, et la transmission vidéo sans fil Miracast… Tout y est ! La mécanique n’est pas piquée des vers non plus, grâce aux puces Core i5 d’Intel et à la carte graphique intégrée. Il en résulte un portable polyvalent, doté d’un écran tactile (qu’on adopte très rapidement), et dont l’autonomie est étonnamment longue.

Pas de ça avec la Surface 3 qui supporte la version complète de Windows 10, avec logiciels PC et tout le tralala. Collez-y l’étui-clavier vendu à part et vous héritez d’un portable léger complet. Ajoutez-y le stylet et vous pouvez soudainement griffonner des notes manuscrites en plus de tout le reste. Le plus beau est que tout ça est géré de façon entièrement transparente par Windows 10, qui fait la part belle à cette fonction de bloc-notes sur lequel on écrit à la main. Côté tablette, la Surface 3 fait bien aussi, grâce à un beau format d’écran (10 po.) qui rend justice au contenu multimédia en tout genre. En prime, Microsoft inclut la suite Office, et une généreuse quantité de stockage en ligne sur son site OneDrive.

HOMMEMAGAZINE.CA

15


16

ÉTÉ/AUTOMNE 2015


#VIN

PAR JESSICA HARNOIS

CELLIER v.i.p. Plusieurs d’entre vous ont déjà un cellier. Si ce n’est pas le cas, rien ne vous empêche dès maintenant de commencer une petite collection de votre vie privée. Vous m’avez bien lu. Chaque bouteille conservée est en quelque sorte une tranche de notre propre vie. Que ce soit une bouteille en lien avec une année importante de notre vie : anniversaire de mariage, date de naissance de vousmême de l’être aimé ou de vos enfants, première année de votre entreprise, la date pour souligner la fin de votre étude universitaire, etc. Bref, toutes les raisons sont bonnes pour mettre en cave des bouteilles qui valent la peine d’être conservées. J’ai récemment rédigé un article sur Avenues.ca et les questions ont été nombreuses, alors voici des trucs pour vous aider à bâtir votre propre cellier sans vous ruiner ! Le but de laisser une bouteille de vin quelques années en cave est pour maximiser son potentiel, assouplir la matière tannique pour qu’elle devienne comme de la soie. Les arômes primaires, en jeunesse, sont axés sur le fruit. Après quelques années, les effluves fruités laissent place à des arômes tertiaires plus complexes de cuir et de tabac.

Si vous n’avez pas de cellier, il existe des options faciles auxquelles on ne pense pas toujours. Vous habitez en condo ? Pas de problème. Trouvez un petit coin noir et au sec, sans lumière, dans un de vos garde-robes. Si vous avez une maison, sous la cage d’escalier ou dans le soussol, c’est l’endroit idéal pour conserver secrètement vos précieuses bouteilles. Un refroidisseur à vin ou un cellier de maison (100-200 bouteilles), c’est très bien. Ça permet de conserver le vin à une température idéale (15 degrés). La compagnie Cave à Vin en produit d’excellents. Pour l’expérience ultime, faites-vous construire un cellier pour avoir la température, mais aussi l’humidité optimale pour conserver vos bouteilles pendant plus de trente ans ! Pour ma part, j’ai complètement transformé mon vieux garde-robe en un chef d’œuvre. Merci à Vinum Design (vinumdesign.com) de m’avoir suggéré de superbes « racks » à vins. Pour ce faire, le meilleur c’est Jean-Christian Klément de la compagnie Celliers Klément (celliersklement.com). Cet artiste vous épatera ! De plus, il travaille conjointement avec sa charmante conjointe Geneviève Thibault, sommelière-animatrice de l’agence en sommellerie Vins au Féminin. Ils peuvent venir sur place en duo pour créer de toutes pièces votre cellier de vos rêves et vous conseiller pour le remplir intelligemment. Comment avoir un Cellier V.I.P.? C’est relativement simple.V.I.P. signifie : Vins en Importation Privée. Voici des trucs et astuces pour obtenir des vins exclusifs et rares.

HOMMEMAGAZINE.CA

17


#VIN

Services SAQ Signature & Courrier Vinicole :

Pour s’inscrire aux Services SAQ Signature de la SAQ, rien de plus simple et en plus, c’est gratuit ! Il suffit d’acheter pour un minimum de 150 $ annuellement pour recevoir les éditions du Courrier Vinicole. Ainsi, vous allez pouvoir acheter en ligne les plus grands vins de Bordeaux « en Primeur » et des thématiques à faire rêver : Bourgogne, Italie, etc. De grands vins exclusifs qui prendront de la valeur.

Enchères :

Un autre canal d’achat que l’on a tendance à ne pas connaitre ou tout simplement à oublier, c’est les enchères. Lorsque quelqu’un décède ou désire vendre sa cave à vin pour raison financière, d’intérêt ou de santé, vous pouvez les mettre en vente légalement via le site de iegor. com. Un prix plafond vous permet de le vendre en toute sécurité au prix demandé et vous pouvez obtenir plus. Un acheteur peut aussi être chanceux et avoir des lots forts intéressants pour un prix à faire rougir. Il suffit de connaitre le jeu pour s’en sortir gagnant. Le truc pour connaitre les prix : utiliser le site wine-searcher. com (pro-version) « encan ».

Opimian Society :

Vous avez toujours désiré en apprendre davantage sur le vin et faire partie d’un vrai club ? Ne manquez pas la chance de vous inscrire au plus vieux club de vins au Canada qui existe depuis 1973. Plus de 16 000 membres à travers les 13 provinces sont abonnés à Opimian. Les membres reçoivent 9 catalogues par année offrant 500 vins et spiritueux exclusifs de « boutiques wineries » qui ne sont pas disponibles ailleurs au Canada. Il faut savoir qu’il faut attendre 6 mois pour recevoir sa première commande, mais après, vous pouvez avoir des vins à toutes les 6 semaines, en caisse de 6 ou de 12 bouteilles. En vous abonnant, vous obtiendrez des prix imbattables et les produits sont livrés dans une SAQ près de chez vous, car tous les vins en importation privée doivent être contrôlés par la Société des alcools du Québec. De plus, vous pouvez participer à plusieurs événements autour du vin. Je vais personnellement animer une Dégustation VEGAS à Yellowknife, dans le Territoire du Nord-Ouest, dans un tipi sous les aurores boréales ! Incroyable, mais vrai. Par ailleurs, si vous désirez avoir une formation GRATUITE sur l’heure du lunch ou en formule 5 à 7 à votre bureau ou dans le confort de votre demeure, il faut simplement vous inscrire avec vos collègues et amis (minimum de 5 personnes) et une sommelière de Vins au Féminin (vinsaufeminin.com) viendra vous donner une

18

ÉTÉ/AUTOMNE 2015

« LE BUT DE LAISSER UNE BOUTEILLE DE VIN QUELQUES ANNÉES EN CAVE EST POUR MAXIMISER SON POTENTIEL, ASSOUPLIR LA MATIÈRE TANNIQUE POUR QU’ELLE DEVIENNE COMME DE LA SOIE. »

formation Opimian « Tout un Monde de Vin » pour apprendre l’art de la dégustation. Pour devenir membre, le coût d’inscription est d’environ 125 $ taxes incluses, mais vous recevez 75 $ de coupon-rabais sur votre première commande et un abonnement annuel au magazine Vins & Vignobles. Donc en réalité, ça ne vous coûte rien pour vous inscrire. De plus, à chaque fois que vous référez un de vos collègues ou amis, vous recevez une caisse de vin de 6 bouteilles gratuite. Qu’attendez-vous ! Inscrivez-vous dès maintenant : opim.ca

Vin privé :

Une autre manière de mettre la main sur des vins en importation privée c’est par le site Vin Privé. Ce courtier en vin virtuel propose une sélection de produits qui sont en vente en ligne. Le bonheur c’est que les vins sont déjà en sol québécois, donc pas de délai d’attente. vinprive.ca

AQAVBS & RASPIPAV :

Ce sont les deux sites internet que vous devez connaitre si vous recherchez une bouteille de vin en particulier qu’un sommelier vous a fait découvrir dans un restaurant. Saviez-vous qu’il existe plus de 400 agences en vins privés au Québec ? Pour les découvrir, visitez : aqavbs.com ou raspipav.com Santé ! Buvez moins, mais mieux. N’hésitez pas à me contacter si vous avez de plus amples questions ou à me suivre sur Twitter pour de judicieux conseils ou à me lire hebdomadairement sur avenues.ca

JESSICA HARNOIS SOMMELIÈRE/ANIMATRICE Présidente de Vins au Féminin www.jessicaharnois.com


La Häagen-Dazs du coup de pinceau.

/haagendazscanada

/HaagenDazsCa

MARQUES DE COMMERCE REPRODUITES SOUS LICENCE, PAR NESTLÉ CANADA INC., NORTH YORK, ON M2N 6S8

HOMMEMAGAZINE.CA

19


#MUSIQUE

PAR VALÉRIE THÉRIEN

PHILIPPE BRACH Le Saguenéen d’origine remet ça avec un deuxième album chez Spectra Musique, Portrait de famine, en septembre. Il fait cette fois-ci équipe avec l’ex-coach de La Voix et ancien leader de Karkwa, Louis-Jean Cormier, qui a réalisé l’album cet été avec le jeune chanteur qui n’a pas la langue dans sa poche. On mélange le folk au rock, des propos sérieux à d’autres qui baignent dans la folie, une poésie réaliste à souhait à une langue bien québécoise et on arrive à la recette qui plaît tant, signée Philippe Brach. Sacré Révélation chanson Radio-Canada cette année, Philippe Brach devrait avoir un horaire bien chargé ces prochains mois.

PHILIPPEBRACH.COM

LEON BRIDGES

LEONBRIDGES.COM C’est l’histoire d’un jeune homme originaire de Forth Worth au Texas qui a décidé d’incarner complètement le soul. Il s’habille comme s’il sortait tout droit des années 1960 et il chante la pomme aux femmes comme le faisaient à l’époque Sam Cooke et d’autres grandes voix du genre musical. Après avoir été repéré par le guitariste du groupe White Denim, Austin Jenkins, l’année dernière, il a enregistré son premier album complet et l’a sorti cet été chez un très gros joueur de l’industrie musicale, Columbia Records. Et ç’a été notre disque de la saison chaude.

20

ÉTÉ/AUTOMNE 2015


IAMFOXTROTT.COM

FOXTROTT La Montréalaise Marie-Hélène L. Delorme est la productrice et chanteuse derrière l’électropop de Foxtrott. Après la sortie d’un premier EP de trois titres aux rythmes forts accrocheurs à l’automne 2012, des remix et quelques apparitions dans des festivals ici et ailleurs, où elle mêlait ses beats

à du cor français et des percussions, l’artiste montréalaise nous revenait enfin avec de bonnes nouvelles au printemps dernier : A Taller Us, son premier disque complet, sortira le 6 novembre sur l’étiquette londonienne One Little Indian, qui héberge également Björk. Pas mal !

PHILÉMON CIMON Après deux très bons albums, Les sessions cubaines et L’été, dotés d’une sensibilité désarmante, le chanteur montréalais à la voix si douce a reçu une belle accolade pour ses talents d’écriture l’année dernière : il a remporté le prix FélixLeclerc de la chanson. Puis, plus récemment, il a rempli à capacité le fameux Cinéma l’Amour pour un concert bien spécial (et charnel) en compagnie du Quatuor Molinari. En plus d’offrir une supplémentaire de ce spectacle le 30 octobre, il livrera en septembre un troisième album chez Audiogram, Des femmes comme des montagnes, de nouveau co-réalisé avec le talentueux Philippe Brault.

PHILEMONCIMON.COM

HOMMEMAGAZINE.CA

21


#SUGGESTIONS LITTÉRAIRES PAR VALÉRIE THÉRIEN

VLADIMIR VLADIMIROVITCH C’est l’un des livres fort attendus en cette rentrée littéraire. C’est le dernier cru de l’auteur et poète français Bernard Chambaz, qui a gagné l’important Prix Goncourt du premier roman en 1993 pour L’Arbre des vies. Le prolifique Chambaz avait déjà fait dans le récit de voyage et avec ce plus récent roman, il nous transporte en Russie où l’on suit le destin d’un homme qui se nomme Vladimir Vladimirovitch Poutine (oui, comme le président), partagé entre deux femmes. Un 10e roman pour Bernard Chambaz où l’on voit double, donc. (Flammarion)

ANDRÉ LE GÉANT :

LA VIE DU GÉANT FERRÉ DE BOX BROWN André Roussimoff était un géant de 7 pieds et demi et pesait près de 600 livres à l’âge adulte. L’Américain Box Brown s’est intéressé à la vie de celui qui a été une véritable légende dans le monde de la lutte dans les années 1970 et 1980. La BD est une « bio graphique » qui nous

amène à mieux comprendre l’homme derrière ce personnage public, à travers des anecdotes et moments clés de la vie du Français d’origine qui a connu un certain succès à Montréal en 1972 avant d’être un champion marquant de la World Wrestling Federation. (La Pastèque)

IL ÉTAIT UNE FOIS LES EXPOS : ÉDITION INTÉGRALE 1969-2004

Onze ans après le départ de nos Amours, la réédition de cette œuvre colossale de près de 1 400 pages tombe à point. La frénésie du baseball a regagné Montréal depuis quelques années, entre autres avec la présentation de matchs préparatoires de la ligue majeure au Stade olympique. On le souhaite, ce retour des Expos. Les détails et anecdotes de ce livre sont innombrables et fascinants.Tout y est! Des débuts au parc Jarry en 1969 au dernier retrait en 2004, en passant par les années mémorables avec les grands noms associés au club : Rusty Staub, Gary Carter et Felipe Alou. (Éditions Hurtubise)

22

ÉTÉ/AUTOMNE 2015

LA NOIRCEUR Pour les amateurs de romans fantastiques et d’horreur, ceci est pour vous. L’auteur affirme qu’il a construit son nouveau roman comme un film, s’inspirant du cinéma d’épouvante des années 1980. On dit aussi que le livre propose le même genre de procédé narratif que les longs métrages du grand Alfred Hitchcock ou encore ceux de Roman Polanski. L’histoire de La Noirceur est celle d’un homme, nouvellement divorcé et père d’une adolescence, qui hérite d’une maison familiale à Saint-Roch-de-Richelieu. Ils se rendront compte que celle-ci est hantée et ils devront élucider le mystère derrière tout ça. François Lévesque (Éditions Alire)


LA MÉLODIE DU MOTEUR. Le plus beau son que vous entendrez dans une WRX STI ne vient pas du poste de radio. Il vient de son moteur BOXER® SUBARU turbocompressé à double entrée de 2.0L, 4 cylindres et injection directe. Il vient de la réponse à l’accélération, des échappements à 4 embouts. Et il se pourrait bien que ce son devienne votre mélodie préférée. Rendez-vous sur subaru.ca/WRX pour en savoir plus. ® Subaru, WRX STI et BOXER SUBARU sont des marques déposées.

HOMMEMAGAZINE.CA

23


V F

24

ÉTÉ/AUTOMNE 2015


#ADRÉNALINE

PAR DAVID RIENDEAU

VIA FERRATA PRENDRE L’AUTRE VOIE FERRÉE Las de grimper la même colline chaque dimanche ? La via ferrata, à mi-chemin entre la randonnée pédestre et l’escalade, pourrait bien être l’activité qui vous permettra de renouer avec les sorties en montagne tout en vous découvrant de nouveaux muscles.

Surtout ne pas regarder en bas. J’avais entendu la phrase cent fois ailleurs, mais là, à ce moment précis, j’en appréciais toute la justesse alors que j’avais les pieds dans le vide, à 30 mètres du sol. Heureusement, deux mousquetons solidement accrochés à un ancrage dans la paroi rocheuse permettaient de me soustraire à la loi de Newton. Si vous êtes comme moi et que vous souffrez d’un léger vertige, la via ferrata pourrait vous réconcilier avec la sensation d’être en hauteur. Parcours d’échelons de fer à flanc de montagne, la via ferrata – littéralement voie ferrée – a vu le jour dans les Dolomites en Italie durant la Première Guerre mondiale. L’armée s’en servait alors pour transporter des soldats et de l’artillerie en région accidentée à l’insu de l’adversaire. Les mesures de sécurité ont nettement été améliorées par la suite. Il faut attendre les années 1980 pour voir les premiers parcours

en basse altitude, ouverts à une clientèle plus large. Répandu en Europe, ce sport a fait son entrée au Québec voilà 20 ans. Déterminé à dompter ma frousse des hauteurs, j’ai décidé de faire mon baptême dans la Vallée Bras-du-Nord, dans la municipalité de Saint-Raymondde-Portneuf. La beauté des lieux vaut à elle seule le détour. En remontant le rang Saguenay, ma voiture suit les courbes généreuses de la rivière Brasdu-Nord, qui coule doucement au fond d’une vallée encaissée. Ça et là, la forêt laurentienne s’ouvre sur une fermette à l’aspect paisible. La trace des êtres humains est présente, mais discrète. Je m’attarde un instant aux falaises qui se dressent devant moi telles des orgues aux tubes démesurés. Même s’il faudra grimper là-haut tout à l’heure, je ne réalise pas encore l’ampleur du défi.

REVENIR AU MOMENT PRÉSENT

À l’accueil, je fais la rencontre de notre guide. Christian Michaud, un jeune passionné d’escalade, a pratiqué sa discipline dans de nombreux pays. Si le commun des mortels préfère être sur le plancher des vaches, grimper est une question d’équilibre pour ce premier de cordée. « L’escalade demande une grande concentration et ramène l’individu à l’essentiel. Quand on grimpe, on est seule face à la montagne, dit-il avec une étincelle dans les yeux. Il faut prendre le temps d’évaluer ses possibilités et d’étudier le terrain. C’est ultra-concret ! La même philosophie s’applique aux autres problèmes.» En attendant de passer de la théorie à la pratique, les autres participants et moi-même enfilons harnais et casque. Une fois équipés comme de vrais

HOMMEMAGAZINE.CA

25


#ADRÉNALINE

hommes-araignées, nous suivons Christian à l’extérieur, un brin fébrile à l’approche de la falaise qui semble avoir soudainement poussé. Pour nous tous, il s’agit d’une première fois. Une personne me confie qu’elle a fait jadis une vilaine chute dans sa jeunesse. « Je viens affronter ma peur », affirme-telle, résolue.

QUE L’ACTION COMMENCE ! Dans la forêt, Christian nous mène jusqu’au pied de la falaise où il

26

ÉTÉ/AUTOMNE 2015

nous donne les instructions de base. Les participants doivent demeurer attachés au parcours avec deux mousquetons qu’ils portent à leur harnais. Pour avancer, ils accrochent leur mousqueton un peu plus loin. Même principe qu’un parcours d’hébertisme de type « arbre-en-arbre », direz-vous. Toutefois, le niveau de difficulté de la via ferrata est plus grand, car le participant n’a pas constamment un câble d’acier sur lequel poser les pieds. Et en cas de chute, mieux

vaut être suspendu dans les airs entre deux arbres que de s’écorcher les genoux sur la roche. C’est ici que le défi commence. Notre groupe s’élance sur le parcours, précédé de Christian qui donne quelques conseils. Après quelques mètres, je trouve assez rapidement mon rythme. Une pluie matinale a rendu certaines surfaces glissantes, je redouble de prudence. La via ferrata nous fait évoluer tantôt dans une anfractuosité de


+

LA VIA FERRATA

AILLEURS AU QUÉBEC L’envie vous prend de visiter la chute Montmorency ou le fjord du Saguenay sous un angle spectaculaire ? Ça tombe bien, ces deux endroits comptent leur propre parcours de via ferrata. Un site réunit les douze vias ferratas de la province. www.viaferrataquebec.com/fr/

la falaise, tantôt sur des échelons ancrés à la paroi. Pas si compliqué, que je me dis, soulagé de m’en sortir à si bon compte. « Nous allons faire une partie verticale », annonce notre guide. Je porte un coup d’œil inquiet au-dessus de nous. La falaise marque une légère inclinaison vers l’avant. Mes jambes se mettent à flageoler. J’ai le tournis. C’est à ce moment précis que je perds pied. Je m’accroche tout juste à temps à un câble d’acier,

HOMMEMAGAZINE.CA

27


#ADRÉNALINE

« Si vous êtes comme moi et que vous souffrez d’un léger vertige, la via ferrata pourrait vous réconcilier avec la sensation d’être en hauteur. »

évitant de peinturer la falaise avec mon sang. Ce n’est pas le temps de paniquer ! Cette frousse passée, les paroles de Christian reviennent à mon esprit. « Évalue tes possibilités ». J’avance jusqu’à l’ancrage qui marque la partie verticale. En étudiant le parcours, j’arrive à visualiser quelles seront les prises sur lesquelles je m’appuierai. Avec patience, je gravis un à un les échelons, au coût d’un bon litre de sueur. Enfin, je parviens à me hisser sur une petite corniche où se trouvent déjà les autres membres du groupe. La Vallée Bras-du-Nord s’étend à nos pieds dans toute sa majesté et l’après-midi s’annonce magnifique. Ils ont tous l’air épuisés, mais ravis d’avoir surmonté ce premier obstacle. Pour ma part, je me félicite d’avoir pu dompter mon vertige. La prochaine fois, sera moins rock’n’roll, sans aucun doute.

+

UN MOT SUR LA VALLÉE BRAS-DU-NORD La pratique de l’écotourisme dans ce petit paradis a été rendue possible à la création d’une coopérative de solidarité entre les propriétaires riverains et des entreprises récréotouristiques, en 2002. En plus de la via ferrata, les visiteurs peuvent s’adonner à la randonnée pédestre sur 80 km de sentiers, au canot-camping, au canyoning et au vélo de montagne durant la saison estivale. En hiver, la Vallée Bras-du-Nord accueille les amateurs de ski hors-piste, de fatbike et de motoneige.

28

ÉTÉ/AUTOMNE 2015


S A L I S T E D E C O N TA C T S COMPREND CHACUN DES POILS DE VOTRE VISAGE

®

AVEC TECHNOLOGY FLEXBALL

FUSION PROGLIDE REPENSÉ AVEC LA NOUVELLE TECHNOLOGIE FLEXBALL . MC

®

Un rasoir qui épouse chaque contour du visage pour un contact maximal*

MC

et qui coupe pratiquement tous les poils.

*vs le rasoir Fusion ©P&G, 2014 **d’après la consommation moyenne de cartouches, pour 4 rasages par semaine

GILLETTE.CA HOMMEMAGAZINE.CA

29


Veston Drykorn, Simons 400 $ Chemise G-Star Raw, Aritmétik 140 $ Jeans Diesel, Aritmétik 275 $ Chapeau Crushable, Simons 58 $ Cravate Blick, Simons 68 $ Ceinture Tiger of Sweden, Simons 129 $ Bottillons Jo Ghost, Browns 425 $


NUIT FAUVE Photographe Yann Ostiguy RĂŠalisation Martin Boucher


Blouson Diesel, Aritmétik 450 $ Chandail Paul Smith, Holt Renfrew 295 $ Jeans Scotch & Soda, 175 $ Foulard Le 31, Simons 10 $


Veston d'habit Tiger of Sweden, Simons 1000 $ Chemise Le 31, Simons 98 $ Jeans Diesel, AritmĂŠtik 229 $ Foulard Le 31, Simons 65 $ Collier Le 31, Simons 10 $ Ceinture Tiger of Sweden, Simons 120 $ Bracelet Bloodstone,Tozzi 100 $

HOMMEMAGAZINE.CA

33


Manteau Diesel, AritmĂŠtik 775 $ Chandail Scotch & Soda 175 $ Pantalon Le 31, Simons 49 $ Bottillons Jo Ghost, Browns 425 $


Veston Paul Smith, Simons 900 $ Chemise Le 31, Simons 98 $ Jeans Naked & Famous, Holt Renfrew 260 $ Ceinture Tiger of Sweden, Simons 120 $ Foulard Le 31, Simons 88 $ Bottillons Jo Ghost, Browns 425 $ Lunettes Ray-Ban, Holt Renfrew 200 $ Bracelet Bloodstone, Tozzi 100 $


Veston Étro, Harry Rosen 1 695 $ Chemise G-Star, Simons 160 $ Pantalon Le 31, Simons 125 $ Ceinture Hugo Boss,Simons 140 $ Cravate Maison Godefroi 78 $ Bracelet Bloodstone, Tozzi 130 $ Foulard de poche Blick, Simons.ca 28 $ Bottillons Jo Ghost, Browns 425 $


Veston Le 31, Simons 275 $ Pantalon Le 31, Simons 129 $ T-Shirt Scotch & Soda 66 $ Collier Simons 10 $ Foulard Simons 5 $ Ceinture Fossil, Simons 39 $ Chapeau Crushable, Simons 58 $

Modèle Daniel Bederov (Dulcedo) Mise en beauté Liliane Saad (Judy inc.) Assistants stylistes Emanuelle Rochon et Maï-Lan Le Merci à l'hotel W pour leur précieuse collaboration.


13/14/15 Novembre 2015 Entrep么ts Dominion 3968, rue saint-ambroise montr茅al h4c 2c7


CHECK-IN SUR

BARCELONE PHOTOGRAPHE ALEJANDRO BRITO STYLISTE SOFIA MARINO

MANTEAU BOSS PAR HUGO BOSS COL ROND DIOR CHEMISE H&M PANTALON DIOR SAC DIOR HOMME


COL ROULÉ HERMÈS MANTEAU ET PANTALON DIOR


MANTEAU DIOR CHEMISE TOD'S


CHEMISE LOUIS VUITTON PANTALON GUESS PAR MARCIANO LOAFERS JIMMY CHOO CEINTURE HERMÈS MONTRE MICHAEL KORS


COL ROULÉ GUESS PAR MARCIANO PANTALON DIOR CEINTURE HERMÈS


COL ROULÉ GUESS PAR MARCIANO


CARDIGAN EMPORIO ARMANI CHEMISE CK PANTALON LOEWE CRAVATE DIOR CHAUSSURES BOSS PAR HUGO BOSS


HABIT CK CHEMISE EMPORIO ARMANI LOAFERS JIMMY CHOO


HOMMEMAGAZINE.CA

49

STYLISTE ASSISTANT YERILY PÉREZ MODÈLE CHRISTIAN SANTAMARIA (TRAFFIC) COIFFURE FANNY AQUINO

COL MONTANT BOSS HABIT BURBERRY PRORSUM


50 NUANCES

D’AMERTUME Les Québécois et les Vermontois ont beaucoup en commun : une société distincte, de bucoliques paysages aux collines verdoyantes et une authentique histoire d’amour pour la bonne bière. À l’arrivée de l’automne, découvrir les microbrasseurs du Green Mountain State est un excellent prétexte pour se payer une balade chez nos voisins du sud.

50

ÉTÉ/AUTOMNE 2015

Avec ses immenses cuves et ses palettes de caisses empilées au fond de la salle, le Queen City a plutôt des airs d’entrepôts que de bar. « On s’excuse, on vient à peine de s’installer », lance en riant Jason, un jeune à la barbe rousse et à la casquette de baseball vissée sur la tête qui dépose une série d’échantillons aux innombrables nuances d’amertumes. La microbrasserie de Burlington ravit déjà les amateurs après une seule année d’existence. Alors que je trempe

ma moustache dans une délicieuse hefeweizen, un couple new-yorkais dans la trentaine débarque et demande un verre de dégustation. L’homme écluse à petites gorgées. Puis, avec un air de satisfaction, annonce qu’il en achètera tout un keg ! La seule évocation du Vermont suffit à activer les papilles gustatives de nombreux inconditionnels de la bonne broue. En 2014, ce petit État perché dans les Appalaches comptait 40 petits et moyens producteurs de bière, soit


#TOURISME AU VERMONT

PAR DAVID RIENDEAU

« D’AILLEURS, PLUSIEURS RECETTES DE BRASSEURS VERMONTOIS TRÔNENT SOUVENT AU PALMARÈS DU SITE SPÉCIALISÉ BEER ADVOCATE. » En arrivant à Burlington, par un beau matin ensoleillé, je constate que cet engouement pour la bière artisanale s’inscrit dans un mouvement plus grand, croisement entre patriotisme alimentaire et pensée écologique. Partout où je mets le pif, commerçants et consommateurs sont fiers d’acheter local. Chaque samedi matin, le centre-ville accueille un vaste marché qui met à l’honneur les producteurs de la région, tandis que les restaurateurs réservent au terroir une place de choix sur leur menu.

deux fois plus qu’en 2011. Avec une population de 626 000 habitants, le Green Mountain State possède la plus grande concentration de microbrasseries au pays et une production annuelle de 16,2 gallons (3,78 L) de bière par adulte. Si en termes de quantité, le Vermont ne rivalise pas avec d’autres États brassicoles comme la Pennsylvanie, le Colorado et la Californie, les producteurs locaux se démarquent au chapitre de la qualité de leurs recettes. D’ailleurs, plusieurs recettes de brasseurs vermontois trônent souvent au palmarès du site spécialisé Beer Advocate.

LA ROUTE DU HOUBLON

Depuis quelques années, des agences offrent aux amateurs des visites chez les producteurs. La formule permet aux assoiffés d’en apprendre plus sur la culture brassicole sans avoir à sacrifier un ami qu’on désignera chauffeur. À la recommandation d’une amie, je réserve une place avec le Burlington Brew Tours.

Histoire de pionniers Si la bière fait partie du paysage de la Nouvelle-Angleterre depuis les premières colonies, il faut attendre à 1988 pour que l’État du Vermont permette aux pubs de brasser. La même année, Greg Noonan et sa femme Nancy ouvrent le Vermont Pub & Brewery à Burlington. Auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet, Noonan – aujourd’hui décédé – a longtemps milité auprès du Congrès pour briser le monopole des brasseurs industriels qui prévalait depuis l’époque de la prohibition.

Avec un léger retard, notre guide, Matt, un blond au teint rougeaud, vient chercher les participants à leur hôtel. Nous sommes une quinzaine sagement assis dans le minibus, pour la plupart de jeunes professionnels des États voisins. « J’ai brassé mes premières bières à 16 ans et je n’ai pas arrêté depuis », confie Matt en guise d’introduction alors qu’il nous mène au premier arrêt de la visite. Implication sociale, récupération des eaux usées, production d’énergie par biomasse, le Magic Hat illustre bien la fibre progressiste des Vermontois. Dès sa fondation en 1994, l’entreprise n’a pas hésité à s’associer à des concerts de bienfaisance et à des festivals de musique émergente pour mousser sa popularité. Affichant une imagerie psychédélique, ses installations de South Burlington semblent être tout droit sorti du conte Charlie et la chocolaterie. La brasserie du « chapeau magique » embouteille 175 000 barils chaque année, dont plusieurs recettes saisonnières et limitées. Malgré l’heure matinale, les participants de la visite ne se font pas prier pour goûter la Blind Faith, une IPA rafraîchissante, ou encore la très amère Big Hundo et ses 100 IBU (International Biterness Unit). Après une courte visite de l’aire de production de la brasserie, nous reprenons la route.

HOMMEMAGAZINE.CA

51


#TOURISME AU VERMONT

Matt nous mène direction sud vers le coquet village de Shelburne, où se trouve le Fiddlehead. Dans la petite salle de dégustation bondée, les deux serveuses abaissent les fûts plus vite que leur ombre. Les clients arrivent par vague, leur growler (1,89 L) vide à la main, réclamant la Second Fiddle Double IPA. À l’occasion de son lancement, en janvier 2015, les amateurs ont dû attendre des heures avant de pouvoir apprécier son arôme sapiné. Le Fiddlehead n’est pas à la seule adresse à être victime de son succès. Encensé par les critiques et les amateurs, le Hill Farmstead est considéré par plusieurs comme la meilleure microbrasserie au monde. Son emplacement, au sommet d’une colline dans le hameau de Greensboro, accessible uniquement par un chemin de terre battue, ajoute un zest d’aventure aux assoiffés dans leur quête du « saint Graal » des bières. Archipopulaire, le Hill Farmstead impose même une limite d’achat à ses clients.

52

ÉTÉ/AUTOMNE 2015

Carnet « LA MICROBRASSERIE DE BURLINGTON RAVIT DÉJÀ LES AMATEURS APRÈS UNE SEULE ANNÉE D’EXISTENCE. »

De retour à Burlington, une visite s’impose au Zero Gravity. Le personnel nous sert une sélection de recettes belges et allemandes qui laissent les participants béats de satisfaction. Inutile de dire qu’à la fin de la journée, personne n’est demeuré sur sa soif !

LA BROUE Pas le temps de faire toutes les microbrasseries ? Passez directement au restaurant le Reservoir qui propose une carte de 38 bières en fût, la plupart du Vermont. (1 South Main Street, Waterbury). LA BOUFFE The Daily Planet offre une cuisine bistrot aux accents de la NouvelleAngleterre. Raffiné, mais sans prétention. (15, Center Street, Burlington). L’APP Untppd permet de partager et d’évaluer les bières que vous dégustez avec d’autres amateurs dans le monde. LES DOUANES Avant de ramener tout un tonnelet de votre dernier coup de cœur, sachez que la loi autorise les résidents canadiens à rapporter une quantité maximale de 8,5 L. de bière, soit environ 24 bouteilles de 355 ml.


PLAISIRS NOMADES PHOTOGRAPHE JIMMI FRANCOEUR RÉALISATION MARTIN BOUCHER

54

ÉTÉ/AUTOMNE 2015

MANTEAU G-STAR (500 $) BLOUSON G-STAR (ARITMETIK 230 $) JEANS DIESEL (SIMONS 175 $) CHANDAIL G-STAR (ARITMETIK 150 $) BOTTILLONS PALLADIUM (MILE-END KICKS 160 $)


CHEMISE LE 31 (SIMONS 58 $) JEANS G-STAR (SIMONS 160 $) T-SHIRT JOHN VARVATOS (HARRY ROSEN 110 $) CEINTURE DIESEL (ARITMÉTIK 145 $) BOTTES G-STAR (295 $)

HOMMEMAGAZINE.CA

55


CARDIGAN CASUAL FRIDAY (119 $) 56 ÉTÉ/AUTOMNE 2015 T-SHIRT BLEND (39 $)


CHEMISE G-STAR (140 $) T-SHIRT HENLEY CASUAL FRIDAY (69 $) JEANS BLEND (89 $) BOTTILLONS WOLVERINE (BROWNS 400 $)

HOMMEMAGAZINE.CA

57


BLOUSON G-STAR (ARITMÉTIK 230 $) CHANDAIL G-STAR (SIMONS 165 $) JEANS DIESEL (SIMONS 275 $)

58

ÉTÉ/AUTOMNE 2015


VESTE DJAB (SIMONS 59 $) T-SHIRT HENLEY CASUAL FRIDAY (69 $) JEANS G-STAR (170 $) BAS LE 31 (SIMONS 15 $) 59 $) BOTTESHOMMEMAGAZINE.CA WOLVERINE (BROWNS 400


CARDIGAN BLEND (119 $) T-SHIRT BLEND (39 $)

60

ÉTÉ/AUTOMNE 2015


CUIR DIESEL (ARITMETIK 1 000 $) PANTALON CARGO G-STAR (180 $) T-SHIRT BLEND (39 $) BOTTES G-STAR (295 $)

MODÈLE WILLIAM BRAZEAU (NEXT) MISE EN BEAUTÉ NILSHA GULATI (FOLIO) ASSISTANTS STYLISTES SAMUEL FOURNIER HOMMEMAGAZINE.CA 61 ET EMI BOURNIVAL


ABONNEZ-VOUS □ 4 NUMÉROS

25,00 $

Taxes incluses

□ 8 NUMÉROS

40,00 $

Taxes incluses

NOM

PRÉNOM

ADRESSE

APP.

VILLE

PROVINCE

CODE POSTAL

TÉLÉPHONE

OPTIONS DE PAIEMENT: MASTER CARD VISA No. de carte de crédit

□ CHÈQUE

Expiration _______ / _______ Signature ______________________________________ *Valide au Canada. **Libeller le chèque au nom de Lexis Média inc. Homme #26 | Volume 6 No.3 Été/Automne 2015

ABONNEMENT EN LIGNE

boutiquelexismedia.ca

**


Eau de toilette

#1 Million - pacorabanne.com/million 38

ÉTÉ/AUTOMNE 2015

Homme Été-Automne 2015  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you