Page 1

EXPATS IN LUX présente

Méindeg, 20. Abrëll 2015

comes

Oiseaux migrateurs

Photo: Shutterstock

Rencontre avec la communauté maltaise du Luxembourg

Pourquoi Malte?

À propos de Malte

Avec les beaux jours, le Luxembourg a vu les oiseaux migrateurs revenir. Il y a fort à parier que beaucoup ont fait escale à Malte en remontant d’Afrique. Le 11 avril, un référendum interrogeait les Maltais sur la chasse des oiseaux au printemps. Le sujet fait débat plus intensément qu’ailleurs car il touche à l’une des traditions rurales ancestrales du petit archipel méditerranéen. Il a aussi fait réagir les défenseurs des oiseaux, partout en Europe. Le «pour» l’a emporté. Colonie de l’empire britannique depuis 1814, l’archipel maltais acquiert son indépendance en 1964, devient une République en 1974, membre de l’UE en 2004 où six députés le représentent. Huit fois plus petit que le Luxembourg, il compte pourtant plus de 425.000 habitants. Une densité démographique qui fait dire à ses habitants qu’on n’est jamais seul à Malte. Sa situation est stratégique, au carrefour «des Méditerranées» orientale et occidentale. Au Sud de la Sicile, Malte est aussi au large de la Tunisie, de la Libye, de la Céphalonie grecque, trois zones au cœur de l’actualité. Dans ce contexte, Malte prépare déjà sa présidence tournante de l’UE de 2017, que le journal «Malta Today» qualifie de «challenge». Rencontre aujourd’hui avec les Maltais Claire et Antoine, deux résidents du Grand-Duché enjoués et lucides, amoureux des nourritures terrestres et spirituelles.

POPULATION 425 384 (2014) CAPITALE La Valette LANGUES OFFICIELLES maltais et anglais MONNAIE euro (depuis 2008) PIB (en milliards d’euros) 7,26 RÉGIME POLITIQUE République parlementaire Membre de l’UE depuis 2004 et de la zone Schengen depuis 2007

Au Luxembourg POPULATION 242 (Statec, 2015) AMBASSADE rue Archimède 25, 1000 Bruxelles L’ambassadeur est M. Raymond Azzopardi SITE INTERNET www.gov.mt CONTACT maltaembassy.brussels@gov.mt CONSUL HONORIFIQUE AU LUXEMBOURG M. Michel Molitor CONTACT maltaconsul.luxembourg@gov.mt


EXPATS IN LUX

Méindeg, 20. Abrëll 2015

Croquer la vie à pleines dents Deux expats maltais se présentent Photo: VDK

LUXEMBOURG VALÉRIE DRECHSLER-KAYSER

B

ien sûr il n’y a pas le soleil, ni la mer, - et ma famille me manque -, mais le Luxembourg est accueillant et les Luxembourgeois aussi!» : Claire Bonello, arrivée de Malte en janvier dernier, en plein hiver, s’est vite débarrassée des préjugés qu’on lui avait répétés avant son départ. Elle est tombée amoureuse du Luxembourg et de la région. Elle adore Metz, ses restaurants et le Centre Pompidou, les paysages des rives de Moselle pour aller de Remich à Trèves par le train. «Nous avons quitté Malte pour vivre mieux, avoir un avenir. Nous sommes là depuis peu, mon ami travaille pour la Cour européenne de Justice. Et je suis sur la liste d’attente des traducteurs. Il nous faudrait acheter une petite voiture pour être plus libres d’aller et venir. Le vrai choc ici a été celui du coût de la vie. Bien sûr les salaires sont plus élevés, mais l’appartement et la voiture, ce sera pour plus tard…». Claire est docteur en droit depuis l’été dernier (Malte), a un master en Histoire (Durham) et est certifiée A+ en relecture professionnelle en langue maltaise (Malte). En attendant un emploi stable, elle propose via son site internet ses services de relecture professionnelle et juridique. C’est une question de temps et elle n’envisage pas de retourner vivre à Malte, pays qu’elle adore, mais trop petit et trop peuplé pour imaginer y déployer ses ambitions. La vie de cette jeune Maltaise de 25 ans est déjà bien remplie ici. Elle s’enthousiasme de ce qu’elle vit et découvre au jour le jour, et le consigne dans un blog… à déguster sans modération, en particulier la rubrique Things I love Thursday: «- April 2nd: (…) Being interviewed by the Lëtzebuerger Journal (a Luxembourgish newspaper) as a Maltese expat; The Luxembourgish countryside – so beautiful» Thank you so much Claire! Au cœur de son blog se trouve surtout sa passion, la nourriture: manger bien, beau, exotique (indien a sa préférence) et apprécier la convivialité d’un repas entre amis, la surprise d’une nouvelle table. Ce qui fait tout le charme de Claire, c’est que vous avez l’impression de la connaître depuis dix ans. Sa facilité de contact est étonnante, elle se sent partout chez elle: «L’Europe est comme une grande maison.» Elle n’en est pas moins lucide sur d’autres réalités luxembourgeoises: «Il n’y a pas de SDF à Malte. Ici, je ne comprends pas que cela puisse exister. Un homme est mort de froid cet hiver à Bonnevoie, seul. Cela m’a vraiment choquée et peinée.» «Je suis né migrant» Antoine Cassar réside au Luxembourg depuis 2006. Claire Bonello m’avait dit: «Antoine Cassar est un ange! Il a été tellement sympathique lorsque nous sommes arrivés: il nous aidés à emménager, à faire nos achats de meubles…» «Forcément», pourrait-on dire, la communauté maltaise est toute petite! Ce serait très réducteur de penser cela. C’est en fait la manière d’être des Maltais qui fait de l’intuition une réalité: ils sont chaleureux et

Claire Bonello est arrivée en janvier au Luxembourg Photo: David Schembri

très actifs dans leur vie sociale, solidaires. Le contraire de casaniers. Antoine Cassar, sympathique trentenaire, n’est pas un inconnu de la scène culturelle, ni au Luxembourg, ni en Europe. Il se plait au Grand-Duché, où il peut, contrairement à Malte, rouler pendant des heures et découvrir la nature mais aussi changer de pays sans s’en rendre compte, sans montrer de papiers. Venu au Luxembourg pour son travail de traducteur du maltais à la Commission européenne, Antoine reste comme Claire nostalgique du soleil, de la mer, de sa famille aussi. Mais pas question de repartir définitivement: «Je ne trouverai jamais à Malte les moyens de mettre en œuvre ce que je souhaite, tant professionnellement que dans mes engagements personnels. C’est trop petit. Luxembourg aussi est petit, mais tout est près de Luxembourg.» Sauf Malte, pas de vol direct pour rentrer et c’est une vraie difficulté. «C’est étrange d’écrire et de parler sa langue tous les jours, en se sentant si loin de chez soi.» En effet le maltais est une langue particulière, issue de l’arabe de Sicile, mâtiné d’anglais, d’italien, d’un soupçon de français, écrit en alphabet latin mais enrichi de signes diacritiques… comme dans les langues sémitiques, dont elle fait partie comme l’arabe et l’hébreu. Etonnant n’est-ce pas? Ce mélange reflète l’histoire de l’archipel maltais, sa position géostratégique et apporte un éclairage sur la pensée politique et philosophique du poète Antoine

À PROPOS DE

Claire Bonello "This here website is one of my 2011 New Year’s resolutions. It will contain an assortment of posts – little musings, creaI came across that made me smile, laugh, or go all squeal-y. I’m a curious creature. Born in 1989 on the sunny island of Malta, I describe myself as passionate, silly, and a bit of a nerd. Travelling, books, the Internet, food (!), and beautiful environments are my happiness-boosters, and there’s nothing I love more than sharing a special moment with my favourite people. Writing and acting are two other passions of mine, in which I (quite regularly) dabble.” (en anglais) wwwclairebonello.com

Antoine Cassar Pour lire ses poèmes, découvrir ses livres, ses projets (en maltais et en anglais) L’actualité du «Passeport» (lectures, rencontres) est à suivre sur http://www.passaportproject.org/ et sur la page Facebook https://www.facebook.com/PassaportProject (en anglais) wwww.antoinecassar.wordpress.com

Antoine Cassar est connu pour son projet «Passeport»

Photo: EESC

Cassar. Dans «Le Monde n’est pas rond», il a rassemblé plumes luxembourgeoises et étrangères autour du thème de l’identité, des frontières, des réfugiés, de l’opposition active au centre fermé du Findel. Le journal est devenu webzine symboliquement le 18 décembre 2013, journée internationale des migrants. «Les frontières sont des créations des Etats-nations et elles ont parfois des conséquences absurdes, c’est Kafka. C’est certainement utopique, mais j’aimerais pouvoir me déclarer citoyen de langue maltaise, et non citoyen maltais. Les langues, elles, sont poreuses, des ambassadeurs sans frontières.» Au Luxembourg lui est venu un long poème, «Passeport», écrit en maltais, traduit en dizaines de langues et publié sous forme d’un… passeport. Le poème énumère horreurs et absurdités générées par les frontières. «Organiser oui, compartimenter et exclure, non. Nous sommes des Homo sapiens sapiens, n’est-ce pas? Et nous sommes paradoxalement l’être le moins libre du genre animal!» Le débat est toujours intéressant et étonnant. «Il y a sept nationalités différentes dans ma famille. Je suis né à Londres, de parents immigrés. Je suis né migrant. Je parle même maltais avec un accent! Vivre au Luxembourg me permet d’exprimer ce que je veux. C’est important.» C’est une oie migratrice qui orne son passeport «valable pour tous les peuples». Les langues, les droits des étrangers, n’est-on pas au cœur de l’actualité… luxembourgeoise?

MALTESE IN LUXEMBOURG, GROUPE SUR FACEBOOK

www.facebook.com/groups/505283446185048 (En anglais et en maltais)

OÙ LES RENCONTRER?

Il n’existe pas d’association constituée au Luxembourg. Antoine Cassar a, à plusieurs reprises, organisé des rencontres, des concerts, participé au Festival des migrations, créé le Manifestival devant le centre fermé du Findel. Pour suivre l’actualité maltaise au Luxembourg, suivez les blogs des expatriés, n’hésitez pas à les contacter directement. Et parcourez l’actualité des lieux culturels luxembourgeois. Ils en font souvent partie.


EXPATS IN LUX

Méindeg, 20. Abrëll 2015

Honouring the country’s patron saint Octave is about to start LUXEMBOURG This Saturday, a big religious event is starting in Luxembourg:

Octave or the pilgrimage to the Virgin. Until May 10th, people take to the capital city from all over the country, but also from the neighbouring regions to visit the miraculous statue of the Virgin Mary carved out of lime wood inside the cathedral of Luxembourg. The patroness of the City of Luxembourg and patron saint of the entire country is specially worshipped for having stopped the plague, famines and wars back in the 17th century, as Catholics believe.

It comes with a market Even if you don’t attend church, you will encounter signs of the event in many places as most churches fly the Vatican flag during Octave and the same flags are shown in the centre of the capital. There, right in front of the city hall, you

Pilgrims on their way to the Virgin Mary statue inside Luxembourg Cathedral

will find the “Oktavmäertchen”. Nowadays, it is a mix of food and gift stands and attractions for children. Back in time, pilgrims gathered there after mass to rest and get a bit to eat. Food is plentiful today on “Oktavmäertchen”, which has become a meeting point for the lunch break or to have a snack in the evening. Two weeks of celebrations Octave initially took eight days, so that’s where its name comes from. But today, the event stretches for two weeks and on the last day, a huge procession of the Virgin Mary statue is scheduled in the city of Luxembourg with many officials attending. Amongst the, the Grand Duke, his wife and family members, political figures and representatives of many institutions in Luxembourg. CK

Photos: Editpress

MEET THE EXPATS THURSDAY, 23 APRIL InterNations organizes a Speed networking event at “Le Dix-Huit”, aka “Cat Club” in Hollerich. From 7.00 p.m. ten newcomers will introduce themselves and meet the members of the social network dedicated to expats. And from 10.30 p.m. the atmosphere will be more dancing oriented. Entrance fee is eight to ten euros. SATURDAY, 25 APRIL International Comedy Club hosts an event at “Le Coral”, in rue de Strasbourg. From 7.30 p.m, four to five

Advance tickets are 15 euros and cost 20 euros at the doors. Information: lux@internationalcomedians.com SATURDAY, 25 APRIL Spanish Association FAEL organizes a celebration of the book from 3.00 p.m. This family event features many activities such as workshops, storytelling, book sale and a literary awards ceremony. The event is

SUNDAY, 26 APRIL Irish Club Luxembourg organizes its annual charity walk from 1.30 p.m. at the Plateau du Saint-Esprit. This year, the association invites the participants to support the IOP Ilula Orphan Programme. The three hour’s walk follows the Vauban circuit and includes a break at Oscar’s. More information: fiona.mulhern@gmail.com

Photos: Shutterstock

Lj092 200415 p19 21 web  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you