Discount (extrait du scénario)

Page 1



Scénario de Louis-Julien Petit et Samuel Doux sur une idée originale de Louis-Julien Petit

Version de tournage


ISSN 2110-9176 ISBN 978-2-36716-137-2 Dépôt légal mai 2015 Imprimé dans l’Union européenne © Elemiah - Orange Studio - France 3 Cinéma - 2014 Photo Michaël Crotto Éditions LettMotif 105, rue de Turenne 59110 La Madeleine – France Tél. 33 (0)3 66 97 46 78 Télécopie 33 (0)3 59 35 00 79 E-mail : contact@lettmotif.com www.edition-lettmotif.com


ScĂŠnario

Discount

Louis-Julien Petit Samuel Doux



1. Ext./int. jour. Discount. Nous suivons l’installation d’une vente flash par les employés d’un hard discount. Du camion qui livre les palettes en arrière-boutique, en passant par la salle de stock puis le magasin lui-même, nous découvrons les personnages que nous suivrons plus tard : visages du livreur, du conducteur de Manitou, des magasiniers, des caissiers. La vente flash est annoncée, les produits sont déversés dans des bacs. Des affiches fluo font mal aux yeux. Un vigile ouvre la grille. Les clients, dont certains ont des prospectus à l’effigie du magasin, deviennent fous et se jettent sur les produits en promotion.

2. Noir. Titre : Discount. 3. Int. soir. Discount. Salle du personnel. Les employés sont alignés les uns à côté des autres dans un petit couloir qui délimite la sortie du magasin et les vestiaires. M’Bindo, un vigile d’une soixantaine d’années, fouille les employés du Discount à l’aide d’un détecteur à métaux. Il s’avance de manière nonchalante vers Alfred, la cinquantaine, et Momo, un jeune Algérien de vingt ans.

Discount 9


Momo M’Bindo, tu captes pas que ton détecteur c’est un détecteur à métaux ! ? On est pas à l’aéroport là ! M’Bindo tâtonne rapidement Alfred. Il trouve un paquet de tabac à rouler qu’il remet dans la poche de l’employé. M’Bindo C’est la procédure, c’est bon, Alfred. Momo prend son sac, Alfred roule une cigarette. Momo Tous les soirs, il croit qu’on est en mode Al-Qaida avec sa machine. Vient le tour de Christiane, une grande rousse à la gueule marquée, pas maquillée et aux fringues démodées. Elle se tourne face au vigile. M’Bindo Déconne pas, Christiane ! En souriant, Christiane regarde Emma, une jeune femme de trente ans qui l’attend un peu plus loin. Emma mâche un chewing-gum et tapote sur un téléphone portable. Elle envoie quelques coups d’œil vers sa copine. Les mains de M’Bindo tâtonnent les jambes de Christiane qui les sert instantanément. Tout le monde se marre. M’Bindo est coincé. Le détecteur se met à sonner. Christiane À demain, M’Bindo !

10 Discount


M’Bindo fait la moue. II regarde en l’air une caméra de surveillance qui vient de filmer la scène. C’est au tour du dernier employé de passer : Gilles, trente-cinq ans, brun, l’allure sportive, l’arcade gauche amochée, une cicatrice sur l’autre. Il écarte les bras, les jambes, puis se retourne. Ce sont des gestes quotidiens qu’il exécute. Il ne peut s’empêcher de sourire face au vigile qui fouille un petit sac de sport. M’Bindo Ça va, Gilles, t’es pas à ma place. Gilles reprend son sac de sport et s’en va. Gilles On échange quand tu veux, M’Bindo, quand tu veux ! M’Bindo regarde les employés partir au loin. Il n’aime pas son travail. Le bip du détecteur résonne encore dans cette pièce maintenant vide. M’Bindo le jette dans une poubelle.

4. Ext. soir. Discount arrière-boutique. Parking. Le froid est déjà bien présent. De la vapeur d’eau sort des bouches des employés du Discount qui s’attendent dehors en discutant. Le parking à 33 tonnes délimité par un grillage arbore quelques bennes. Alfred J’ai pas toujours fait tout juste, tout bien, ça ok je l’admets et tu sais un jour tu m’as demandé de choisir une vie, « notre vie », moi, je l’ai fait pour nous. Aujourd’hui je suis seul sur un parking à y croire,

Discount 11


alors j’ai peut-être plus la gueule d’un héros, mais je veux rester un mec bien auprès de notre fille. Momo est sur son scooter, il propose un casque et une écharpe aux couleurs de l’Algérie à Alfred. Momo Saint-Étienne – Alger ce soir ? Alfred Non, faut que je ramène la voiture là, elle me l’a laissée. Momo Bon, ben tu me suis ? Ça va t’aérer. Alfred regarde son téléphone et n’hésite pas longtemps. Alfred Bon, je viens, mais tu payes ton verre, je me fais pas avoir cette fois, je te le dis, Momo ! Momo rigole et part avec son scooter. Gilles sort de l’arrière-boutique, allume une cigarette. Alfred Gilles, tu viens avec nous ? Gilles part vers la sortie à l’avant du magasin. Gilles Non, merci… Faut que je rentre. Momo Il est fou lui, il y a pas d’autre fois ! C’est ce soir SaintÉtienne – Alger !

12 Discount


Ça fait rire Gilles. De son côté, Christiane est assise dans sa voiture, une XM Citroën. La voiture est garée de l’autre côté du grillage. Emma discute avec d’autres employés. Christiane (imitant Emma) Si tu veux, on t’emmène… Emma s’approche de Gilles. Emma Gilles ! Si tu veux, on t’emmène ! Gilles répond en souriant. Gilles C’est gentil, je vais y aller à pied. Gilles tourne les talons, son sac de sport en main. Emma serait bien restée un peu plus avec lui. Dans la voiture, Christiane s’impatiente et klaxonne. Emma traverse le petit grillage et rentre dans la voiture. Emma s’agace. Christiane Pourquoi tu lui proposes ? Il dit non tout le temps ! Emma Et toi ? Pourquoi tu te gares derrière la grille tout le temps ? La voiture démarre. Emma rigole. Christiane Parce que sinon, il y a la queue à la sortie et ça prend

Discount 13


dix plombes! J’ai mes habitudes, tu m’emmerdes pas! C’est toi qui nous fais à bouffer ce soir, m’en fous ! Emma Allez, je suis à la bourre ! À la sortie du parking, quelques voitures font la queue. Le gardien de nuit sort de sa roulotte. La silhouette de Gilles dit au revoir à Momo et Alfred.

5. Ext. soir. Zone industrielle. Gilles marche rapidement, son petit sac sur l’épaule, au milieu de bâtiments industriels. Il connaît bien l’endroit, prend des raccourcis et rejoint les faubourgs d’une petite ville jusqu’à une barre d’immeuble où il s’engouffre.

6. Int. crépuscule. Appartement Gilles. Gilles entre dans son petit appartement, fatigué de la journée. Un lit d’appoint est déjà installé. Tout est trop exigu. Une kitchenette donne sur une terrasse qui surplombe les lumières de la zone commerciale au loin. Gilles cherche quelque chose du regard. Gilles Papa, c’est moi. Arnaud est au sol. De la nourriture y est étalée, ainsi que des dossiers médicaux et quelques casseroles. Gilles lâche son sac et se précipite vers son père. Gilles Qu’est-ce qui s’est passé ? Avec l’aide de Gilles, Arnaud se relève difficilement.

14 Discount


Arnaud Rien, j’avais la dalle, j’ai fait à manger, mais t’as bougé les casseroles et, comme un con que je suis, je me suis cassé la gueule. Gilles T’aurais pu prendre des biscuits ou des trucs dans le frigo ! T’es pas en état pour cuisiner ! Tu vas t’habituer quand ? ! Silence. Gilles range machinalement le désordre et se calme. Gilles Bon, je vais faire à manger et tu ne bouges pas. Arnaud Merci, mon fils, t’es trop bon avec moi. Arnaud aime se faire chouchouter. Gilles Oh, ça va, n’exagère pas non plus. Plus tard, Arnaud boude comme un enfant. Gilles dépose une assiette de pâtes sur un petit carton qui fait office de table basse. Assis sur son fauteuil, Arnaud fixe la fenêtre, puis rompt le silence. Arnaud Tu fais la gueule ? Tu parles pas ? Gilles regarde son père. Gilles Non, non, ça va.

Discount 15


DÉJÀ PARU

FRAGILE(S) UN FILM DE MARTIN VALENTE DELICATESSEN UN FILM DE JEUNET/CARO LA CITÉ DES ENFANTS PERDUS UN FILM DE JEUNET/CARO LE FABULEUX DESTIN D’AMÉLIE POULAIN UN FILM DE JEAN-PIERRE JEUNET

Pour lutter contre la mise en place de caisses automatiques qui menacent leurs emplois, les employés d’un hard discount créent clandestinement leur propre « discount alternatif », en récupérant des produits qui auraient dû être gaspillés…

TOUT CE QUI BRILLE UN FILM DE GÉRALDINE NAKACHE ET HERVÉ MIMRAN ET SOUDAIN, TOUT LE MONDE ME MANQUE UN FILM DE J. DEVOLDÈRE VOIR LA MER UN FILM DE PATRICE LECONTE L’ENFANT DE L’HIVER UN FILM D’OLIVIER ASSAYAS

Scénario de Louis-Julien Petit et Samuel Doux

UNE NOUVELLE VIE UN FILM D’OLIVIER ASSAYAS L’EAU FROIDE UN FILM D’OLIVIER ASSAYAS

Scénario complet et dialogues du film

TRÈS BIEN, MERCI UN FILM D’EMMANUELLE CUAU

Interview de Louis-Julien Petit

NOS VIES HEUREUSES UN FILM DE JACQUES MAILLOT TROIS MONDES UN FILM DE CATHERINE CORSINI LE VOYAGE EN ARMÉNIE UN FILM DE ROBERT GUÉDIGUIAN J’AIME REGARDER LES FILLES UN FILM DE FRÉDÉRIC LOUF PLEIN SUD UN FILM DE LUC BÉRAUD

Réjouissons-nous que les éditions LettMotif contribuent à redonner à l’outil scénario ses lettres de noblesse. Quand la plupart de leurs concurrentes n’éditent que des découpages après tournage, elles proposent depuis l’année dernière une collection de véritables scénarios. scenario-buzz.com

THE GIRL FROM MONDAY UN FILM DE HAL HARTLEY GABRIELLE UN FILM DE LOUISE ARCHAMBAULT LES YEUX CLAIRS UN FILM DE JÉRÔME BONNELL SUZANNE UN FILM DE KATELL QUILLÉVÉRÉ LES LENDEMAINS UN FILM DE BÉNÉDICTE PAGNOT LOUISE WIMMER UN FILM DE CYRIL MENNEGUN

ISSN 2110-9176 ISBN 978-2-36716-137-2

www.edition-lettmotif.com


Millions discover their favorite reads on issuu every month.

Give your content the digital home it deserves. Get it to any device in seconds.