Page 24

© Grégoire Alexandre

musique

24

Metronomy

Sous la plage, les pavés Les vacances sont finies. Trois ans ont passé depuis The English Riviera (2011), hommage à la côte britannique du même nom. Avec Love Letters, Metronomy troque les chaussures bateau et l'ivresse synth-pop contre un spleen urbain déroutant. Metronomy ou le succès malgré-soi, l'auto-dérision, la discrétion et surtout le flegme de Joseph Mount, auteur-compositeur et âme du groupe depuis 1999. Pas à pas, le quartette (alors autrement composé) se fait connaître, d'abord par des concerts intimistes. En 2008, l'album Nights Out nous met au parfum : Metronomy débarque - en douceur. Fringués, fringants, ils longent par la plage la route du mainstream. The English Riviera change la donne  : c'est le point de non-retour. Désormais, il faudra compter avec la célébrité, cette vicelarde volage. Love Letters témoigne de cette prise de conscience : moins de rythmiques syncopées pour un son plus expérimental, moins solaire et tubesque. Les influences sont néanmoins plus diverses, de la Motown à la pop échevelée façon Connan Mockasin. Cette œuvre est moins propice à la baignade que la précitée Riviera, mais certains morceaux s'avèrent remarquables d'audace et d'élégance face à d'autres plus vains, voire carrément répétitifs. Des aspérités désirées par ces discrets prodiges ? Qu'importe, reste un vrai talent scénique pour donner corps et cœur aux versions studio (les saturations extatiques de Love Underlined...) : des performances léchées pour un lien tout particulier avec le public français qui soutient le quatuor depuis longtemps. Finalement, elle est bonne, on y retourne ? Alexis Floret 02.04, Bruxelles, Ancienne Belgique, 20h, Complet ! // 29.04, Lille, L'Aéronef, 20h, 32€

Profile for LM magazine

Magazine lm 95 avril2014 fr be  

Magazine Cultures & tendances urbaines France & Belgique, Lille, Bruxelles

Magazine lm 95 avril2014 fr be  

Magazine Cultures & tendances urbaines France & Belgique, Lille, Bruxelles

Profile for letsmotiv
Advertisement