Page 104

Hornu, jusqu’au 14.01.2018, Mac’s, mar > dim : 10 h > 18 h, 5 > 2 € / gratuit (-6 ans), www.mac-s.be

Détournement de fonds

Musiques ! Echos de L’Antiquité

Georges Rousse investit l’ancienne Banque de France de Lens avec ses célèbres anamorphoses. Ici, un cercle se dessine au milieu des parois tapissées de milliers de journaux. Là, un disque rouge baigné de lumière par des panneaux japonais... Telles des sculptures immatérielles, ses créations jouent avec les perspectives. Ces trompe-l’œil s’étalent sur les murs, le sol, le plafond et se révèlent au spectateur au fil des pas. Façonnée en relief, l’œuvre devient alors une image… en deux dimensions.

Le Louvre-Lens s’intéresse à la musique dans l’Antiquité. Instruments antédiluviens, papyrus, vases, sculptures… Près de 400 pièces esquissent le paysage sonore de quatre civilisations majeures : l’Egypte, l’Orient, la Grèce et Rome. Thématique, le parcours dévoile des objets pour certains jamais vus.... ni même entendus. à l’image de cette performance de l’Ircam, qui a réalisé des copies virtuelles de cornua, les trompettes romaines de Pompei. Un voyage inouï au bout de l’ouïe.

Lens, jusqu’au 30.12, ancienne Banque de France (5 rue de la Paix), mar > sam : 10 h > 19 h, dim : 11 h > 18 h, 4 / 2 € / gratuit (-18 ans), www.lensvillehote.fr

Lens, jusqu’au 15.01.2018, Louvre, tous les jours sauf mardi : 10 h > 18 h, 10 / 5 €, gratuit (-18 ans), www.louvrelens.fr

Guyomard, Rétro & Rock Peintre autodidacte, ami de Peter Klasen ou Roland Topor, Gérard Guyomard est un acteur majeur de la figuration narrative ou libre en France. Le rock reste l’une des thématiques constantes de son travail, depuis près de 50 ans. Cette sélection d’une trentaine de toiles réalisées entre 1966 et 2013 donnent à voir des œuvres colorées et subversives, drôles et sensuelles. Oui, comme la musique du diable. Le Touquet, jusqu’au 20.05.2018, Musée du TouquetParis-Plage, tous les jours sauf mardi : 14 h > 18 h, 3,50 / 2 € / gratuit (-18 ans), www.letouquet-musee.com

21 Mai 68 en 78, 1978 © G. Guyomard

exposition

Anne-Marie Schneider Pour Anne-Marie Schneider, le dessin est une forme d’écriture. Son œuvre s’appréhende tel un journal intime peuplé de figures grotesques, d’animaux ou d’objets tracés au crayon, à l’encre de Chine, au fusain, à l’aquarelle ou à l’acrylique. Oscillant entre sensibilité à fleur de peau et humour caustique, cette artiste française croque aussi bien ses fêlures personnelles que l’actualité sociale, livrant une vision à la fois onirique et cruelle de notre monde.

Profile for LM magazine

LM magazine 134 novembre 2017  

Art et Culture - Hauts-de-France et Belgique - Lille et Bruxelles

LM magazine 134 novembre 2017  

Art et Culture - Hauts-de-France et Belgique - Lille et Bruxelles

Profile for letsmotiv
Advertisement