Page 1

DOSSIER DE PRESSE


Chronique du festival AGITATO, épisode 6. Ce festival est une chronique, une sorte de feuilleton avec ses rebondissements, ses perspectives, ses émotions, ses espoirs et ses déceptions. Sans doute est-ce normal ou naturel s’agissant d’une rencontre artistique populaire dans un quartier de la ville de Rennes. Est-il imaginable de voir s’installer ce rendez-vous annuel indispensable dans le confort de la certitude ? Sans doute que non ! Et pour ce qui est de l’inconfort créatif de l’incertitude nous sommes servis, presqu’à l’excès. Cette année nous avons dû enregistrer, à notre grand regret, l’impossibilité de maintenir deux artistes annoncés : Tiago Guedes et Choni. Puis les effets cumulés de la crise sur nos budgets nous ont conduits petit à petit à faire plus petit. La contrainte comptable prend le pas sur l’intention cohérente du travail. Le Triangle a fait ce choix de n’avoir pas une programmation intensive sur la saison et de proposer un évènement festif annuel pour montrer les créations des artistes en résidence et les nouveautés de nos formes artistiques. Le festival apparaît du coup, comme une sorte de baromètre : fait-il beau ce printemps sur les arts ? Cette année, temps couvert. Nous serons sur une « édition limitée » comme on dit un tirage limité. Une édition dont les contours sont fortement rétrécis mais qui propose une sorte de quintessence qu’il ne faut pas rater. Plus qu’un rendez-vous artistique et festif c’est

un

moment

d’échange

pendant

lequel

nous

espérons

vous

croiser

pour

nous

transmettre votre soutien. Pour cela et pour donner corps à notre capacité à prendre des risques, nous devenons pour un temps libéraux, comme dans une bonne économie de marché telle qu’elle veut s’imposer aujourd’hui, au détriment du bien être de l’individu, nous libérons les prix. Donc, très concrètement, vous pourrez appliquer le tarif que vous voulez à l’entrée du spectacle. Nous levons la barrière du budget pour permettre à chacun d’accéder au festival en fonction de ses moyens.

Nouvelles dans la ville, invitations à danser, spectacles, exposition, performance, jardins… le bar restaurant ouvert dès le mercredi… AGITATO, festival de danse et des arts agités > édition limitée, vous accueille de manière illimitée !

Charles-Edouard Fichet, Directeur du Triangle et du festival

CONTACT PRESSE : nadia.elhadi@letriangle.org ou +33 2 99 22 27 04


danse

ven. 7 mai 20H

Méfiez-vous de chants grégoriens (15’)

Chorégraphie Patrick Le Doaré Cie Patrick Le Doaré Comme une parure que l’on endosse dans le cadre d’un rituel, les deux personnages se parent de masques, abstraits, figuratifs, ou bien sans visage et se transforment. Les mouvements se modifient, différemment en fonction de chaque masque. Le corps entier devient masque. Par leur accumulation et leur singularité ces accessoires imposent un nouveau vocabulaire, construisant progressivement un dialogue singulier. Chorégraphe à la démarche humaniste et sensible, Patrick Le Doaré développe un projet artistique qui met la relation au public, au territoire au cœur du projet.

Chorégraphie : Patrick Le Doaré Assistante d’intention : Maribé Demaille Danseurs : Smaïn Boucetta, Damien Dreux Plasticienne : Céline Lyaudet Costumière : Claire Michau Création lumières : Maëlle Iger Création sonore : David Segalen Textes : Philippe Aufort

Patrick le Doaré / chorégraphe D’abord

photographe

professionnel,

il

se

forme

auprès

des

danseurs

et

chorégraphes

Christine

Gérard,

Jacques

Pattarozzi, Susan Buirge. Il crée la compagnie du Garvan en 1981 (une dizaine de créations) puis la Compagnie Patrick le Doaré en 1988. Les thèmes abordés dans ses spectacles ont évolué autour du thème de « la relation à l’autre » dans un premier temps. Il retrouve ensuite l’univers de la photo avec « La chambre de veille », et « Au bord de l’image ». Il imagine ensuite un système de notation chorégraphique “l’écriture en mouvement”. Le chorégraphe crée alors plusieurs pièces chorégraphiques sur ce principe notamment « Volvox ». Pour « Champ d’action », Patrick Le Doaré a également exploité la relation voix /mouvement. Concernant «Les déchiffreurs de l’identique ». Ce quatuor masculin a eu pour thème la relation masculin / féminin en traitant justement l’absence de la femme.

La compagnie est subventionnée par la Ville de Quimper, le Conseil Général du Finistère, le Conseil Régional de Bretagne, le Ministère de la Culture et de la communication DRAC Bretagne

>> TARIF LIBRE

CONTACT PRESSE : nadia.elhadi@letriangle.org ou +33 2 99 22 27 04


littérature/musique

ven. 7 mai 20H30 [CREATION] Herem

(environ 1h)

d’André Markowicz avec Arm, Olivier Mellano, Vincent Mourlon et Pierre Ménasché mise en scène David Gauchard Cie L’Unijambiste

« Herem » équivaut, dans la confession juive, au plus haut niveau de censure. Il désigne l’excommunication irrémédiable d’une personne de la communauté. Dans la continuité du travail effectué depuis des années avec André Markowicz autour de ses traductions (Ekatérina Ivanovna 2001, Hamlet 2003, Richard III 2009 et prochainement Le songe d’une nuit d’été 2012), je me suis proposé de mettre en mouvement ce poème fleuve, vibrant hommage à l’homme à la veille de la nuit éternelle, lorsqu’il se sait « Herem de la vie ».

David Gauchard

Arm

Vincent Mourlon Olivier Mellano.

(auteur et MC de Psykick Lyrikah) et

accompagnés par le guitariste

(comédien) seront les porte-paroles de cette écriture,

Pierre Ménasché sera cet homme « Herem » vu par le regard et la sensibilité du photographe Dan Ramaën. Extrait > Pose le souffle, inspire aussi lentement que tu peux, ton équilibre est cet air-là pour pas longtemps d’où vient ta maladresse, alors, tu casses tout dès que ta main le touche, c’est en sursis. À chaque fois réapprendre. J’ai fini par me construire mon refuge. André Markowicz, Herem

Poème d’André Markowicz Mise en scène : David Gauchard Musique : Olivier Mellano Photo : Dan Ramaën Régie lumière & vidéo : Taprik Régie son : Klaus Loehmann & Mickaël Plunian

Production L’Unijambiste, Triangle L’unijambiste est conventionné par le Conseil régional du Limousin et par le Ministère de la culture et de la communication – DRAC limousin

www.unijambiste.com

>> TARIF LIBRE

CONTACT PRESSE : nadia.elhadi@letriangle.org ou +33 2 99 22 27 04


danse

ven. 7 mai 21H45

Pour tout l’or du monde… (30’)

Chorégraphie Olivier Dubois Cie COD Pour tout l'or du monde... est un solo de trente minutes conçu et interprété par Olivier Dubois. Il a été créé dans le cadre du

Sujet à vif au Festival d'Avignon 2006.

"Penser l’interprète, déconstruire puis construire à nouveau ses fondations… Tenter une réflexion sur cette course effrénée à travers le souvenir, le fantasme, l’intime creusé, exhibé, le corps ouvert, offert, profané et pourtant manier encore la dérision, préserver la distance suffisante à l’humour. J’entre en résistance. Pour tout l’or du monde… je l’ai voulu comme une chronique d’un martyr, un précis de guerre...” Sorte de manifeste réflexif sur le statut de l’interprète en danse, Pour tout l’or du monde…. est aussi une pièce audacieuse, insolente et drôle… Olivier Dubois, l’iconoclaste, nous y ravit tant par sa grâce que par son humour.

Chorégraphe et interprète : Olivier Dubois Musique : François Caffenne Lumières : Christophe Mallein Production Festival d’Avignon et la SACD, avec le soutien du Centre National de la Danse et de POLESTARS - Londres

Olivier Dubois

est un danseur atypique. Cela se voit sur son corps dans un milieu souvent normatif : un corps rond, en

courbes, qu’il assume et revendique. Mais un corps qui bouge, beaucoup, avec grâce, en souplesse. “J’ai commencé la

danse tard, dit-il. Pour moi, essayer s’est imposé comme une évidence. J’avais le désir de me situer face à quelque chose que je n’arriverai jamais tout à fait à réaliser. C’était mon défi et ma façon de le relever consistait à tout voir, tout lire, tout apprendre, à bouffer la danse. J’ai eu ce rapport tardif à la danse et immédiat à son histoire et à son actualité.” Douze ans plus tard, en juin 2007, Olivier Dubois reçoit le prix spécial du Syndicat de la critique pour son parcours d’interprète et de chorégraphe. Il a commencé avec Laura Simi et Damiano Foa, puis a travaillé comme danseur avec Andy Degroat, Elio Gervasi, Jan Fabre, Karine Saporta, Angelin Preljocaj, Charles Cré-Ange, Dominique Boivin, Marie Pessemier, Nasser Martin-Gousset, Sasha Waltz. Assez vite, il a également proposé ses propres chorégraphies : Under Cover, un solo qu’il danse en 1999, puis un duo avec Christine Corday Féroces, ou En Sourdine et Peter Pan qu’il crée en 2006 et 2007 avec Emilio Calcagno dans le cadre du projet BDanse. Au Festival d’Avignon, Olivier Dubois a déjà présenté Pour tout l’or

du monde dans le cadre du Sujet à Vif en 2006 et a été présent en tant que danseur dans MC 14/22 (ceci est mon corps) d’Angelin Preljocaj en 2001, Je suis sang et L’Histoire des larmes de Jan Fabre en 2005. Il enseigne et dirige également de nombreux workshops au sein de compagnies et d’écoles à l’étranger: Opéra National de Vienne, Ecole Nationale d’Athènes, Opéra National du Caire, Troubleyn/Jan Fabre Ballet Preljocaj…

http://www.olivierdubois.org/

>> TARIF LIBRE

CONTACT PRESSE : nadia.elhadi@letriangle.org ou +33 2 99 22 27 04


performance

ven. 7 mai 22h30

Where is Bobby ? (15’)

Performance de Jessica Batut

Where is Bobby ?, dont le sous-titre pourrait être Les Hommes savent pourquoi, est une performance articulée autour d’un texte aux accents belges et au surréalisme pleinement assumés. Bobby est chez lui, il suit un match de foot à la radio ou quelque autre programme. Il boit de la bière et fume des cigarettes. Son animal de compagnie est Paco, un rat empaillé. Bobby s’empare d’un micro, il fait un concert de ses pensées devant un public imaginaire et se perd à se prendre pour une star.

« Bobby est le costume que je porte, c’est mon pendant masculin. C’est une figure solitaire qui convoque des souvenirs et des réminiscences de son enfance. Je joue de ce personnage dans un va-et-vient sans cesse renouvelé que je mêle à mon identité plurielle, à tous les désirs qui m’habitent, à l’intérêt que je porte aux questions de genre. » Jessica Batut Remerciements Le Volapuk à Tours, Laurent Barré, mes amis belges et ma grand-mère

Conception et interprétation Jessica Batut

Jessica Batut Née en 1979, Jessica Batut vit à Bruxelles et travaille entre la Belgique et la France. Elle a débuté sa formation à l’École de Théâtre Lassaad (méthode Jacques Lecoq) à Bruxelles de 1998 à 2000. Elle intègre ensuite la quatrième promotion de l’École d’Art Dramatique du Théâtre National de Bretagne de 2000 à 2003 et y travaille notamment avec Stanislas Nordey, François Tanguy, Claude Régy, Bruno Meyssat, François Verret, Loïc Touzé et Latifa Laâbissi. Elle participe en tant qu’élève libre à la formation Essais au CNDC d’Angers en 2004. Depuis, elle a collaboré aux créations des pièces L’Escaut avec Manah de Pauw, Histoire par celui qui la raconte de Latifa Laâbissi, Holly un spectacle pour enfants de Lara Hubinon,

Ismène d’Eschille et Sophocle par Nathalie Garreau, L’Assassin sans scrupule de Henning Mankell mis en scène par Blandine Savetier, CODA par François Tanguy, La Nuit au cirque d’Olivier Py et Atteintes à sa vie de Martin Crimp mis en scène par Stanislas Nordey. En parallèle elle mène ses propres projets, tels Je suis un samouraï et Batut and guest. Elle a participé en tant que chauffeur et actrice dans le Queer X show d’Émilie Jouvet présenté aux Antipodes’10 le 6 mars dernier. Jessica Batut a présenté aussi Where is Bobby ? à La Passerelle de Saint-Brieuc (Festival 360°) dans le cadre d’Anticodes’10 Bretagne le 26 mars et créera une nouvelle pièce For Rabbit dans le cadre du Festival Agitato>édition limitée, le 8 mai. Bobby est célibataire, cherche une femme pour une nuit ou pour la vie : un cœur et un cul à prendre. jessica.batut@free.fr

>> TARIF LIBRE

CONTACT PRESSE : nadia.elhadi@letriangle.org ou +33 2 99 22 27 04


jonglage/danse/multimédia

sam. 8 mai 20h30

Cinématique (1h10) Conception, développement informatique et interprétation

Adrien Mondot Cie Adrien M

Depuis sa révélation aux Jeunes Talents Cirque 2004, Adrien Mondot, informaticien, jongleur, organise des laboratoires, crée des spectacles et des installations qui mettent en œuvre des interactions sensibles entre arts de la scène et arts numériques pour explorer les imaginaires. Une invitation au voyage, à la rêverie, au jeu. Cette part de rêve que chacun porte en soi depuis l'enfance peut ressurgir à chaque instant et venir bousculer les principes rationnels qui guident nos existences modernes. Commence alors le voyage, traversée des matières virtuelles comme autant de paysages. Lignes, points, lettres, objets numériques projetés sur des surfaces planes, tissent des espaces poétiques qui épousent les corps et le geste. L'imaginaire transforme l’opaque et l'aplat, pour révéler par la transparence et le mouvement la liberté, le désir et l’infini que chacun porte en soi.

“Parallèlement au jonglage, ces dernières années j'ai développé un ensemble d'outils de création vidéo, baptisé eMotion (pour electronic Motion - mouvement électronique) basé sur mon expérience de la scène, autour d'une problématique que je vois maintenant comme récurrente : c'est-à-dire comment des principes physiques, issus de disciplines a priori éloignées (jonglage, danse, musique) et originaires du domaine sensible peuvent servir d'outils de recherche dans la création numérique, et ce dans le but unique de ramener de l'humain, de l’erreur, du fragile, bref la poésie dans ce qui en est dépourvu. Il s'agit donc de ramener ces principes au cœur même d'une démarche de recherche d'écriture numérique pour la scène”. Adrien Mondot

Extrait vidéo : http://www.vimeo.com/9782048 Conception, développement informatique et interprétation Adrien Mondot Danse Satchie Noro Musique / création sonore Christophe Sartori et Laurent Buisson Création lumière Elsa Revol Dramaturgie Charlotte Farcet Assistant développement informatique et technique Alexis Lecharpentier Administration, production et diffusion ay-rOop [Géraldine Werner et Olivier Daco] Régie générale et lumière Jérémy Chartier et Hervé Lonchamp (en alternance) Régie son Laurent Lechenault Production : Compagnie Adrien M Coproductions, aides et soutiens : Hexagone, scène nationale de Meylan - La Ferme du Buisson, scène nationale de Marne la Vallée - Elmediator, scène conventionnée musiques actuelles et arts numériques à Perpignan - [ars] numerica, centre européen pour les arts numériques à Montbéliard - Les Subsistances, laboratoire international de création artistique à Lyon - Le Théâtre de Création / Ville de Grenoble - Centre des arts, Enghien-les-Bains – Manège Mons/CECN. Ministère de la Culture et de la Communication / DICREAM - DRAC Rhône-Alpes – Conseil régional Rhône-Alpes - Conseil Général Isère Ville de Grenoble. La compagnie est associée à l’Hexagone, scène nationale de Meylan pour les années 2009, 2010 et 2011. Ce projet a reçu le grand prix du jury dans le cadre de la compétition internationale « danse et nouvelles technologies » organisée par le festival Bains Numériques #4 à Enghien-les-Bains en juin 2009.

Adrien Mondot Fondateur de la compagnie, Adrien Mondot est un artiste multidisciplinaire dont le travail se situe au point d’intersection entre l’art du jonglage et l’innovation informatique. Initialement

chercheur

en

informatique,

il

travaille

pendant

trois

années

à

l’Institut

National

de

Recherche

en

Informatique et Automatique (INRIA de Grenoble) où il s’applique à imaginer et concevoir de nouveaux outils de création graphique s’affranchissant de la réalité. Durant cette période il développe également des programmes pour différentes structures culturelles gérant les problèmes d’anamorphoses générées par des projections d'images sur des surfaces complexes (exposition Répliques organisée à Alger et Grenoble par Laboratoire -Sculpture Urbaine). En créant sa compagnie, il s’agit bien pour lui de mêler étroitement les arts numériques, sonores, le jonglage et le mouvement. Il s’appuie sur les outils informatiques qu’il développe pour explorer et interroger les liens entre innovation technologique et création artistique. Avec ses spectacles, Adrien s’affranchit des règles de l’apesanteur et du temps, brouille les pistes, se joue d’un art du cirque et de l’informatique dans un jeu d’illusion magique, chorégraphique et poétique. Il multiplie aussi les collaborations, notamment avec Armando Menicacci, Kitsou Dubois, Stéphanie Aubin, Pascale Houbin … qui lui permettent de nourrir ses réflexions et ses travaux de recherche. Il a récemment participé au dernier spectacle de Wajdi Mouawad, Ciels, créé en 2009 à Avignon. Lauréat de Jeunes Talents Cirque en 2004 avec le projet de Convergence

1.0, il a été soutenu par la SACD dans le cadre des «Numéros neufs» pour la création du numéro issu de reTime, Kronoscop. La compagnie Adrien M a remporté en 2009 le Grand Prix du jury dans le cadre de la compétition internationale «danse et nouvelles technologies» organisée par le festival Bains numériques à Enghien-les-Bains en juin 2009. Après

Fausses notes et chutes de balles, Convergence 1.0 et reTime, Cinématique est la quatrième création de la compagnie. http://www.adrienm.net

>> TARIF LIBRE

CONTACT PRESSE : nadia.elhadi@letriangle.org ou +33 2 99 22 27 04


performance

sam 8 mai 22h [CREATION] Ce n’est pas pour les enfants !

For Rabbit (environ 30’)

Performance de Jessica Batut

« Après Where is Bobby ? habillée en homme, je parcours For Rabbit avec une robe et des talons aiguilles : apparat de la féminité ?..... Je porte la moustache ou la robe comme des costumes qui me permettent de jouer des conventions établies sur le genre. Je m’amuse avec humour autant physiquement que textuellement de tout ce que m’inspire ce costume plein de «féminité », de ce qu’il renvoie directement au regard, des codes qui sont immédiatement mis en place. Je m’appuie également sur plusieurs figures féminines populaires, redonne voix au poupoupidou pou et en fais une nouvelle lecture. Travailler simplement chaque jour à garder et revendiquer sa liberté d’être multiple, riche et hors de tout classement, étrange et insaisissable. Et puis les lapins en retard ou non seront nombreux au rendez-vous et dans de multiples cachettes. Bobby, n’est jamais très loin. Et Gilda dans tout ça ? » Jessica Batut

Jessica Batut Née en 1979, Jessica Batut vit à Bruxelles et travaille entre la Belgique et la France. Elle a débuté sa formation à l’École de Théâtre Lassaad (méthode Jacques Lecoq) à Bruxelles de 1998 à 2000. Elle intègre ensuite la quatrième promotion de l’École d’Art Dramatique du Théâtre National de Bretagne de 2000 à 2003 et y travaille notamment avec Stanislas Nordey, François Tanguy, Claude Régy, Bruno Meyssat, François Verret, Loïc Touzé et Latifa Laâbissi. Elle participe en tant qu’élève libre à la formation Essais au CNDC d’Angers en 2004. Depuis, elle a collaboré aux créations des pièces L’Escaut avec Manah de Pauw, Histoire par celui qui la raconte de Latifa Laâbissi, Holly un spectacle pour enfants de Lara Hubinon,

Ismène d’Eschille et Sophocle par Nathalie Garreau, L’Assassin sans scrupule de Henning Mankell mis en scène par Blandine Savetier, CODA par François Tanguy, La Nuit au cirque d’Olivier Py et Atteintes à sa vie de Martin Crimp mis en scène par Stanislas Nordey. En parallèle elle mène ses propres projets, tels Je suis un samouraï et Batut and guest. Elle a participé en tant que chauffeur et actrice dans le Queer X show d’Émilie Jouvet présenté aux Antipodes’10 le 6 mars dernier. Jessica Batut présente aussi Where is Bobby ? à La Passerelle de Saint-Brieuc (Festival 360°) dans le cadre d’Anticodes’10 Bretagne le 26 mars et créera une nouvelle pièce For Rabbit dans le cadre du Festival Agitato>édition limitée, le 8 mai. Bobby est célibataire, cherche une femme pour une nuit ou pour la vie : un cœur et un cul à prendre. jessica.batut@free.fr

>> Gratuit

CONTACT PRESSE : nadia.elhadi@letriangle.org ou +33 2 99 22 27 04


LES NOUVELLES DANS LA VILLE [CREATIONS] 3 créations chorégraphiques pour l’espace public commandées à 3 artistes

Formule originale mise au point dans le cadre du festival Agitato, les Nouvelles jouent sur la polysémie du mot « nouvelle ». Le Triangle propose à 3 artistes de créer une petite forme (solo, duo, trio) d’une durée de 10 à 15 mn maximum, qui puisse être présentée dans un espace public (gare, métro, poste…). Par cette Nouvelle, l’artiste donne à voir un travail à l’image de ses préoccupations du moment, une sorte de carte de visite. A l’issue de la présentation, l’artiste est totalement propriétaire de son œuvre et peut la diffuser ou l’utiliser comme base pour une création de plus grand format… Ainsi, par ce support artistique nous adressons au public des nouvelles de la danse, des nouvelles du Triangle, des nouvelles artistiques. Chacune des Nouvelles est présentée à deux reprises l’après-midi dans un espace public, elle est par ailleurs filmée par un artiste vidéaste lors de la première représentation, vidéo diffusée le soir même au Triangle. Enfin, chaque Nouvelle « revient » au Triangle dans l’après-midi du samedi 8 mai. Depuis la première édition d’Agitato en 2005, 27 Nouvelles ont ainsi été créées par Osman Khelili, Patrick Le Doaré, Brigitte Chataignier, Jean-Christophe Boclé, Odile Azagury, Daniel Dobbels, Fabienne Compet, Alain Michard, Franck Picart, Emmanuelle Vo-Dinh,

Michelle

Brown

et

Armando

Pekeno,

Franck

Guizonne,

Fabienne

Compet,

Julika

Mayer,

Marta

Izquierdo

Munoz,

Alessandra Piccoli, Katja Fleig, David Monceau, Laetitia Lanoë, Sarosi Nay, Eva Le Saux, Andrea Sitter, Christian et François Ben Aïm, Dominique Jégou, et Julika Mayer.

Pour ces Nouvelles 2010, nous invitons Renaud Herbin, Pénéloppe Parrau, les Witters

danse / nouvelle

mer. 5 mai 12h30, jeu. 6 mai 12h30 place de la Mairie et sam. 8 mai 19h15 au Triangle (C. Cial Visitation en cas de pluie)

L’espace d’un instant [CREATION] (environ 15’)

Chorégraphie Pénélope Parrau « Les jambes des femmes sont des compas qui arpentent le globe terrestre en tout sens, lui donnant son équilibre et son harmonie. » Phrase tirée du film de François Truffaut : L’homme qui aimait les femmes. Place de la mairie (en cas de pluie : Centre commercial Visitation) Musique : David Monceau Vidéaste : Thierry Micouin Regard extérieur : Franck Picart

Pénélope Parrau Après une formation auprès de Rosella Hightower, puis au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, Pénélope Parrau commence son itinéraire d'interprète avec Angelin Preljocaj en 1993 avec lequel elle danse jusqu'en 1996 (Noces, L'Anoure, L'Annonciation,

Parade,...) En 1997, elle intègre le Centre Chorégraphique National du Havre auprès de François Raffinot. Elle croise ensuite les chemins de Maïté Fossen, Sophie Gilbert, Osman Khelili, Sarah Crépin, Franck Picart et Dominique Jégou. En 2006, elle obtient son Diplôme d'Etat de professeur de danse contemporaine. Depuis, elle enseigne et intervient à différents niveaux (classes à PAC, stages, ateliers,..) Au sein de la compagnie Sui Generis depuis 2008, elle danse dans Aboli Bibelot... Rebondi., 5,24’ et Ad Astra . Par ailleurs, depuis 2007 elle mène

un travail de comédienne auprès de Perrine Maurin avec Un Complet, L'histoire de ma vie n'existe pas et

L'expression est une douleur partagée.

>>GRATUIT

CONTACT PRESSE : nadia.elhadi@letriangle.org ou +33 2 99 22 27 04


danse/nouvelle

mer. 5 mai 18h > Centre cial Visitation jeu. 6 mai 13h > Place Sainte-Anne sam. 8 mai 18h15 > Triangle

Profils mare nostrum

[CREATION]

(environ 15’)

Conception Renaud Herbin et Christophe Le Blay Cie LàOù – marionnette contemporaine « Le Torero droit comme un cri. Tout près de lui, le souffle. Et tout autour la rumeur » Michel Leiris / Tauromachies « Il était une vallée aux fourrés denses de pins et de cyprès aigus, nommée Gargaphié, consacrée à Diane, la

chasseresse court vêtue. La déesse des forêts, après les fatigues de la chasse, avait coutume d’y venir baigner d’eau limpide son corps virginal.» (III,142) Ovide / Les métamorphoses Créer une zone de turbulence, investir et considérer l’espace de l’arène dans la ville : aucune identité n’est encore repérable. Le conflit loin d’un simple rapport d¹affrontement : des jeux d’approches et d’appréhensions de l’autre. Une intériorité est modifiée par l’empreinte de la rencontre. Il y a mouvement, naissance d’un corps nouveau, modelé, droit comme un cri. tout près, le souffle. Autour la rumeur. Coproduction : LàOù marionnette contemporaine / Le Triangle, scène conventionnée danse, Rennes

Blog de Profils : www.renaudherbin.blogspot.com

Renaud Herbin

est marionnettiste de formation et codirige LàOù-marionnette contemporaine aux cotés de Julika Mayer et Paulo Duarte. A

travers ses propres productions et de nombreuses collaborations artistiques, il côtoie le théâtre, les écritures contemporaines et la danse et façonne peu à peu un langage scénique visuel singulier..

>> GRATUIT

danse hip hop / nouvelle

mer. 5 mai 13h, ven. 7 mai 13h place Ste Anne (C. Cial Visitation en cas de pluie) et sam. 8 mai 18h15 au Triangle

Nouvelle [CREATION] (environ 15’)

Chorégraphie Witters Squad

Le Witters Squad est assurément le collectif hip hop réunissant les danseurs les plus explosifs de Rennes. Ces bad boys passés pros dans les shows de rue ont décidé de vous faire une surprise. Il se dit qu’on y croiserait des animaux ! Vous n’en saurez pas plus si ce n’est l’heure et le lieu du rendez-vous. Le Witters Squad est composé de Diego Leance, Quentin Taleb, Stanislas Doki, François Galiana, François Bazenet, Hector Sudry Le Dû et Alexis

>> GRATUIT

CONTACT PRESSE : nadia.elhadi@letriangle.org ou +33 2 99 22 27 04


MP3-EXPERIMENT-AGITATO

sam. 8 mai 15h45 > play 16h Place de la Mairie MP3-EXPERIMENT-AGITATO (environ 1h30) Avec la collaboration de

David Rolland

Qu’est qu’un MP3 EXPERIMENT ? C’est un rassemblement de personnes pour vivre une expérience participative centrée sur la musique, la danse et le déplacement. Elles ne se connaissent pas forcément. L’idée est de fédérer un maximum de personnes par le biais de réseaux sociaux variés. Chaque personne télécharge sur le site du Triangle un fichier numérique MP3 contenant une piste audio d'instructions. Les participants sauvegardent cette piste audio sur leur lecteur MP3. Un rendez-vous est fixé à un endroit stratégique et à une heure très précise (une horloge sur un site permet de se caler). Et tous ensemble et à la seconde près, chacun met en marche la piste de son MP3. Ainsi, chaque participant entend les mêmes instructions au même instant. Les instructions peuvent aller de simples gestes et déplacements quotidiens, à la danse, aux jeux de groupe, au mime... Exemple du dernier MP3 experiment à New York avec 2000 participants:

http://improveverywhere.com/2009/06/15/the-

mp3-experiment-six/

Comment participer ? 1.

Télécharger le fichier audio MP3 et NE L'ÉCOUTEZ PAS! Sur le site http://www.letriangle.org/mp3-experiment-agitato

2.

Transférer ce fichier audio sur votre lecteur mobile MP3 (téléphones portables, lecteur MP3...).

3.

Synchroniser votre montre à cette horloge

Où et quand ? Rendez-vous place de la Mairie à Rennes le samedi 8 mai à 15h45 équipé de :

4. 

votre lecteur audio MP3



un ticket de métro ou une carte korrigo

5.

A 16H précise, tous ensemble et au même instant, appuyer sur la touche PLAY de votre lecteur audio MP3.

6.

Enjoy !

7.

Vous ne serez plus jamais le même…

David Rolland transforme tout ou presque en piste de danse... Il aime jouer, inventer, surprendre et surtout il aime rencontrer, assembler les gens, avec comme crédo de leur faire éprouver la danse, mine de rien... Il crée ainsi des pièces chorégraphiques, performances ou dispositifs qui remettent souvent en jeu la place du spectateur dans un esprit ludique, puisant dans les univers de Tati, de David Lynch, de Jacques Demy, du sudoku, des origami et des présentatrices météo les plus talentueuses. Tout commence par un subtil déhanchement. Tout est chorégraphié, même de chaque côté d'un passage-piétons. http://www.davidrolland.com

>> GRATUIT

CONTACT PRESSE : nadia.elhadi@letriangle.org ou +33 2 99 22 27 04


exposition performance vernissage

du 30 avril au 17 juillet ven. 7 mai 18h30 (30’) ven. 30 avril 12h AGGTELEK Xandro Vallès et Gema Perales

The Posthumous End as Physical Prolongation

présenté dans le cadre du Festival Agitato et des Ateliers de Rennes – Biennale d’art contemporain -Ce qui vient

The Posthumous End as Physical Prolongation Frédéric Huyghe

, 2010

Pour le Triangle, Aggtelek propose, volet sur le « futur» issue d’une trilogie en préparation, sur le théâtre du monde traversant Big Bang, Moyen Age, Renaissance jusqu’à nos jours. Le projet se développe autour d’une exposition et de deux performances mêlant création plastique, vidéos et jeux d’acteurs. L’aspect ludique et jubilatoire traverse le travail de Xandro Vallès et Gema Perales, par le rythme des vidéos, les références aux films muets, à la parodie… Leur pratique conduit à maintes reprises à des formes critiques voire provocatrices au sein de leurs mises en scènes. Ainsi pour cette performance les personnages vont évoluer dans un univers post-apocalyptique, hyper-technologique et d’un espace extra-atmosphérique. Exploration de nouvelles manières de vivre dans un futur inconnu. Ils

envisagent

ce

qui

va advenir,

les

conséquences

de

l’acte

créateur

sur

le

cours

des choses,

en

convoquant

l’imaginaire qui traverse les codes sociaux, l’économie, l’architecture, les nouvelles technologies, la science fiction… Scénarios à découvrir pour envisager le monde en devenir.

Aggtelek croise sculpture, vidéo et peinture dans des installations et des formes performatives. Xandro Vallès et Gema Perales recyclent, transforment, construisent, déconstruisent, reconstruisent. Le duo

scotch et peinture sont

Carton,

les matériaux de base utilisés dans leurs œuvres mutantes. Leur présence dans Ce qui vient,

deuxième édition des Ateliers de Rennes - Biennale d’art contemporain et dans AGITATO donnent à voir l’interaction entre arts visuels et scénographie. Dans leur travail les artistes ouvrent vers des possibles et posent cette lancinante question : que faire ? Ce duo agit dans un mouvement foisonnant du corps et de la pensée. Il invente ce qui vient, met en formes leur rapport à demain, improvise des fictions. www.aggtelek.net

Cette exposition est présentée dans le cadre de Agitato, festival de danse et des arts agités (5 au 8 mai 2010) et des Ateliers de Rennes – Biennale d’art contemporain (30 avril-17 juillet). Ce qui vient est un projet proposé et mis en œuvre par l’association Art to be sous la direction de Raphaële Jeune qui en assure le commissariat. Cette biennale d’art contemporain est organisée par Art Norac autour des relations entre l’art et l’économie.

Ce qui vient, Nouvelle édition des Ateliers de Rennes – Biennale d’art contemporain « Ce qui vient prend pied dans ce que nous vivons actuellement.. La situation de crise ouverte engendre une multitude de messages de tous bords qui convergent sur un point : nous sommes à une période cruciale où se joue l’avenir de l’humanité...

Ce qui vient explore quatre axes de réflexion : Ce qui vient à nous, ce qui devient/ce qui revient, ce qui survient, et ce qui vient de nous” ajoute Raphaëlle Jeune. http://www.lesateliersderennes.fr

Deux performances seront données par Aggtelek : >ven. 30 avril à 20h30 au Couvent des Jacobins. >ven. 7 mai à 18h30 au Triangle lors du Festival Agitato 2010 (30’).

>> ENTREE LIBRE

CONTACT PRESSE : nadia.elhadi@letriangle.org ou +33 2 99 22 27 04


jardins visite des jardins troc plantes

dès maintenant sam. 8 mai 15h sam. 8 mai 11 à 15h

Les jardins AGITATO # 2 Le Triangle invite les habitants à cultiver une parcelle de jardin

pour

la

saison

2010

(du

printemps

à

l’automne).

Prélevées sur les pelouses du Blosne, ces parcelles sont mises à la disposition des habitants pour créer un jardin de fleurs, de légumes, décoratif ou nourricier. Inspiré

par

proposition

l’artiste pour

le

Roberto Festival

Martinez,

Agitato

en

2009,

écho le

à

sa

projet

de

jardin invite à intervenir dans l’espace public, à y porter un regard et le modifier.

sam 8 mai

11h à 15h 15h

troc plantes ouvert à tous /

Triangle

visite des jardins /invitation à jardiner Rdv sous la halle du Triangle

Contacts : Yvette Le Gall / yvette.legall@letriangle.org Inscriptions : avant le 2 avril au Triangle

>> GRATUIT

CONTACT PRESSE : nadia.elhadi@letriangle.org ou +33 2 99 22 27 04


Entrez dans la danse

du 5 au 8 mai

Les invitations à danser Pour adultes, enfants, néophytes, débutants, confirmés… Les invitations à danser sont des petits moments à collectionner tout au long de la semaine d’Agitato. Délicieuses mises en jambes, minuscules victoires techniques et immenses plaisirs au programme… Il s’agit juste de croquer dans une danse ou une discipline

inconnue avec des accompagnateurs aguerris. Ceux-ci auront sélectionné pour

vous l’enchaînement idéal : ludique, facile et jouissif…

mer. 5 mai 10h30

capoeira

avec Michelle Brown

Pelouse métro Triangle

mer. 5 mai 17h30

danse orientale

avec Céline Yavetz

Pôle social Ty Blosne

mer. 5 mai 18h15

modern jazz

avec Marie Brazilier

Le Triangle

mer. 5 mai 19h15

invitation à dormir

avec Morgane Rey

Le Triangle

mer. 5 mai 19h15-20h15

initiation tango

avec Braise Tango

Le Triangle

mer. 5 mai 20h15-23h30

milonga (bal tango)

avec Braise Tango

Le Triangle

jeu. 6 mai 12h30

africaine

avec Morgane Rey

Le Triangle

jeu. 6 mai 18h15

brésilienne

avec Ana da Silva

Pelouse métro Triangle

jeu 6 mai 19h

invitation à faire circuler

avec Katja Fleig

Le Triangle

sam. 8 mai 14h

danse orientale

avec Emmanuelle Le Coq et Céline Yavetz

Le Triangle

sam 8 mai 17h15

brésilienne

avec La Batucada Afro Samba

Le Triangle

/ou Triangle en cas de pluie

/ou Triangle en cas de pluie

Marie Brazilier, Michelle Brown, Katja Fleig, Emmanuelle Le Coq, Morgane Rey, Ana da Silva, Céline Yavetz interviennent dans le cadre des ateliers de pratique artistique du Triangle.

>> GRATUIT

_________________________________________________________________________________________________________________

Présentations scolaires

jeu. 6 et ven. 7 mai à 17h

Les classes s’agitent Que se passe t-il dans un studio de danse entre des élèves, une danseuse et un enseignant ? Nous ne percevons souvent que la partie visible de l’iceberg à savoir la présentation du spectacle de fin d’année. Mais est-ce vraiment le plus intéressant ? Sous la halle du Triangle, les enfants vous laisseront entrer dans l’intimité de leurs danses… à découvrir pour le meilleur et pour les rires…

Jeudi 6 mai 17h

>L’école élémentaire Jacques Prévert avec Nathalie Salmon

Vendredi 7 mai 17h

>L’école élémentaire Torigné avec Nathalie Salmon

trois classes de CP de Christelle Hauguel Patricia Mingot et Karim Guerfi Les classes de CE1 de Sonia Come et Olivier Lerbour et

>L’école Saint Armel avec la compagnie Ladaïnha Les classes GS et CP de Fabienne Thouault et Mathilde

>> GRATUIT

CONTACT PRESSE : nadia.elhadi@letriangle.org ou +33 2 99 22 27 04


INFOS PRATIQUES Billetterie/réservations/renseignements Au Triangle du lundi au samedi Lundi, mardi, jeudi, vendredi de 14 à 19h Mercredi de 9h à 17h Samedi de 10h à 17h Sur place ou par téléphone 02 99 22 27 27

Tarif libre Chacun est invité à fixer le prix qu’il souhaite… et à se poser les questions que soulève une libre tarification…

RESTAURATION Restauration conviviale et savoureuse avec Mathieu Hervé et son équipe midis et soirs les vendredi 7 et samedi 8 mai. Bar ouvert à partir du mercredi soir.

TOUS LES SPECTACLES SONT ACCESSIBLES AUX PERSONNES A MOBILITE REDUITE

COORDONNEES Le Triangle/scène conventionnée danse Boulevard de Yougoslavie BP 90160 35201 Rennes cedex T : 02 99 22 27 27 F : 02 99 22 27 33 Métro TRIANGLE www.letriangle.org infos@letriangle.org Direction : Charles-Edouard Fichet Presse : Nadia Elhadi nadia.elhadi@letriangle.org

CONTACT PRESSE : nadia.elhadi@letriangle.org ou +33 2 99 22 27 04

Dossier de presse - Agitato 2010  

Présentation d'Agitato 2010

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you