Issuu on Google+

Europe Ecologie - Les Verts

BASSE NORMANDIE

CONFÉRENCE DE PRESSE DE RENTRÉE DES ÉCOLOGISTES 19 septembre 2012

www.bassenormandie.eelv.fr 25 rue Varignon 14000 CAEN bassenormandie@eelv.fr ou au au 09 52 50 67 14


Dossier de presse Europe Ecologie Les Verts Basse-Normandie démarre l’année 2012/2013 avec la satisfaction d’avoir un groupe parlementaire à l’Assemblée nationale composé de 17 député-es dont Isabelle Attard, députée du Calvados. Nous sommes également heureux de compter au sein du gouvernement deux ministres : Cécile Duflot, ministre de l’égalité des Territoires et du Logement, secteur-clé de la transition énergétique et Pascal Canfin, Ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé du Développement. Cette conférence de presse de rentrée des écologistes bas-normands rassemble : -

Le parti Europe Écologie Les Verts Basse-Normandie représenté par Bérengère Dauvin, Secrétaire régionale et Stéphanie Derobert, Porte-Parole

-

Le groupe écologiste au Conseil Régional de Basse-Normandie représenté par Clara Osadtchy, présidente de groupe, François Dufour, Vice-Président en charge de l’agriculture et Mickaël Marie, conseiller régional.

-

Isabelle Attard, députée du Calvados.

En cette rentrée, les écologistes, qu’ils soient militants ou élus, ont choisi de communiquer ensemble car nous travaillons de façon coordonnée et cohérente à tous les échelons. Avec une députée, 9 élus régionaux, de nombreux élus locaux, Europe Écologie Les Verts Basse-Normandie est aujourd’hui présent du niveau local au niveau national. Quelques jours après la conférence environnementale qui s’est tenue les 14 et 15 septembre, qui annonce un grand débat citoyen sur l’énergie, nous souhaitons faire vivre et porter le débat sur l’énergie en Basse-Normandie dans les mois à venir. Nous souhaitons organiser un cycle de débat et de rencontres avec les acteurs de ce secteur et construire ensemble les conditions de la transition énergétique dans le territoire le plus nucléarisé de France. Nous travaillons également de concert sur les questions régionales, nationales et européennes telles que la politique de décentralisation et la réforme de la Politique Agricole Commune en lien avec les euro-députés écologistes.

I - Une année sous le signe de l’énergie 1. La conférence environnementale : EELV travaillera à la mise en place de la transition écologique EELV Basse-Normandie salue le changement de cap que constituent les engagements pris, à l'occasion de la conférence environnementale par le Président de la République et le Premier Ministre. Le Président de la République a en particulier exposé que la crise écologique n'était Conférence de presse de rentrée des écologistes le 19 septembre 2012 Siège régional d’Europe Ecologie Les Verts Basse Normandie, 25 rue Varignon, Caen.


pas séparable des crises économique, sociale et financière, et que celles-ci devaient être résolues conjointement. La transition écologique nécessitera une mobilisation renforcée de toutes les échelles de responsabilité et de tous les acteurs. Aux niveaux international, européen et national de fixer le cap global, les règlementations et grands mécanismes financiers et fiscaux. Mais la mise en œuvre concrète sera par essence territoriale. Les Régions, futures gestionnaires de nombreux fonds européens, en responsabilité sur beaucoup de secteurs essentiels (formation professionnelle, développement économique, transports, aménagement, trame verte et bleue, planification...) peuvent jouer un rôle “d’ensemblier” de politiques publiques, d’animatrices du territoire en lien avec les intercommunalités. Les écologistes prendront toute leur part pour que ces déclarations soient, notamment dans notre région, traduites concrètement dans les politiques publiques et dans la vie des citoyens. 

  Voir le communiqué d’EELV Basse-Normandie du dimanche 16 septembre 2012: “Conférence environnementale : on avance !” sur le site bassenormandie.eelv.fr

2. Energie : EELV créé le débat en Basse-Normandie La Conférence environnementale nous promet un grand débat citoyen sur l’énergie dans lequel EELV s’inscrira pour porter nos propositions. En parallèle, nous allons organiser un cycle sur le thème de l’énergie sur le territoire bas-normand afin de débattre de ces questions. L’énergie est dans notre quotidien à tous : se nourrir, se chauffer, communiquer, se déplacer nous coûtent malheureusement de plus en plus cher. Nous savons que dès aujourd’hui, nous devons penser notre avenir en terme de réduction de notre consommation et de rechercher des sources de production respectueuses de notre environnement. Au-delà de l’affrontement caricatural dans lequel on nous enferme parfois, nous voulons rencontrer les acteurs du nucléaire : ceux qui le promeuvent et ceux qui le subissent, ceux qui y travaillent et ceux qui le combattent. Ainsi, comme les élus régionaux EELV ont commencé à le faire1, nous parlerons de la sous-traitance avec les syndicats des installations nucléaires, évoquerons les alternatives avec les acteurs du bâtiment, discuterons de la transparence avec les industriels, mais aussi de la formation et de la reconversion des compétences professionnelles des salariés du secteur. Dans notre région en partie sacrifiée à cette énergie, nous souhaitons ouvrir le débat qui s’impose. Nous sommes convaincus que la transition énergétique, qui doit nous faire sortir de notre double dépendance au pétrole et au nucléaire, se prépare dès aujourd’hui avec les habitants et les élus locaux. Pour ce faire, des spécialistes des questions énergétiques, des transports, de l’habitat viendront débattre avec les associations, les habitants, les syndicats... Des hommes et des femmes politiques, en charge des problématiques liées à l’énergie, seront présents dans cette 1

Les élus régionaux EELV qui siègent dans les CLIs ont rencontré les syndicats du nucléaire. Une prochaine rencontre devrait avoir lieu dans les prochains mois. Conférence de presse de rentrée des écologistes le 19 septembre 2012 Siège régional d’Europe Ecologie Les Verts Basse Normandie, 25 rue Varignon, Caen.


campagne. D’ores et déjà, Denis Baupin (député EELV en charge des questions énergétiques), Jean Dessessard (Sénateur EELV, rapporteur de la commission d’enquête sur le coût de l’électricité), Yves Cochet (député européen) et Ludovick Bu (consultant en mobilité) ont répondu favorablement et bien sûr, nous travaillons à la venue de Cécile Duflot, Ministre en charge du logement. Le premier temps de ce cycle aura lieu lundi 1er octobre 2012 avec la venue dans notre région de Pascal Durand, secrétaire national d’ EELV accompagné de Denis Baupin et Véronique Massoneau, députés EELV et d’Hélène Lipietz, sénatrice EELV. Ils passeront la journée dans la Manche et rencontreront plusieurs associations qui mènent sur le territoire les luttes anti-nucléaires et anti-THT. Ce cycle devrait être cloturé par l'organisation de la Convention nationale d’EELV dédiée à l’énergie au printemps prochain à Caen. Cela reste à être confirmé par le Conseil Fédéral d’EELV les 22 et 23 septembre prochains. Le programme de ce cycle régional de débat sur la transition énergétique qui comprendra différents temps de débats et rencontres dans les villes de BasseNormandie sera diffusé courant octobre.

3. THT : la mobilisation continue. Combat connexe de celui-ci contre l’EPR, le combat contre la ligne THT mobilise les écologistes depuis plusieurs années. Au Conseil régional, les élus écologistes l’ont placé dès le début de leur mandat au cœur de leurs priorités. Inclus dans l’accord de la majorité régionale signé dès mars 20102, les élus écologistes ont présenté un vœu le 24 juin 2010 actant l’opposition du Conseil régional de Basse-Normandie à la construction de la nouvelle ligne THT Cotentin-Maine tant qu’une étude épidémiologique ne serait pas menée3. Cette position courageuse n’a pas été suivie par les autorités qui ont avalisé le début des travaux. Sous l’impulsion des élus écologistes, le Conseil régional a mis en place une série d’auditions avec le Conseil régional des Pays de la Loire, afin de consulter les acteurs du territoire et les scientifiques sur la faisabilité et les conditions de mise en place d’une étude épidémiologique. Les élus écologistes ont continué durant cette période à soutenir activement ceux qui, dans la Manche notamment, se battent contre ce chantier. Contre toute attente, et malgré les très nombreux recours déposés et l’opposition très large sur le terrain, le chantier a été autorisé et a débuté. La mobilisation s’est poursuivie. Les écologistes l’ont accompagnée en combinant présence régulière sur le terrain des élus et militants (notamment la participation des élus régionaux EELV avec Isabelle Attard députée du Calvados au week-end de mobilisation de Montabot des 23 et 24 juin 2012) et action institutionnelle. 2

“Concernant le projet de ligne THT Cotentin-Maine, la Région soutiendra et le cas échéant financera l'étude épidémiologique demandée par les riverains et les associations de lutte contre la THT. Conformément aux réserves exprimées par la Commission d'enquête publique sur le projet, la Région exprimera son opposition au lancement des travaux de construction de la ligne tant que les conclusions d'une telle étude ne seront pas rendues publiques.” 3

Voir l’intégralité du vœu sur notre site http://elus-bassenormandie.eelv.fr/

Conférence de presse de rentrée des écologistes le 19 septembre 2012 Siège régional d’Europe Ecologie Les Verts Basse Normandie, 25 rue Varignon, Caen.


Le 18 juin 2012, François Dufour a écrit aux ministres concernés pour demander la prise en compte des agriculteurs laissés seuls face aux effets de la ligne THT et a réitéré la demande d’une étude épidémiologique. Le 25 juin, Clara Osadtchy présidente du groupe EELV au Conseil régional a demandé à différents ministres, notamment au ministre de l’intérieur, de faire cesser la répression policière continue dont nous avons tous été témoins lors du week-end de mobilisation de Montabot. Ces demandes ont été appuyées par Isabelle Attard. La députée du Calvados a également envoyé au ministre de l’Interieur un courrier co-signé des présidents de groupe EELV à l’Assemblée nationale sur le sujet et interpellé le nouveau préfet de BasseNormandie dès son entrée en fonction. Les réponses reçues durant l’été sont largement insuffisantes4. La repression policière permanente n’a pas été stoppée, et les travaux encore moins. Récemment, vendredi 7 septembre 2012 François Dufour a accompagné Pascal Durand, secrétaire national d’EELV à Saint-Pierre-des-Landes (Mayenne). Ils ont dénoncé le nonrespect de la démocratie (installation au forceps des pylônes) et de la charte de l’environnement qui comprend le principe de précaution. Afin de poursuivre la mobilisation, Pascal Durand, accompagnés de plusieurs parlementaires écologistes dont bien sûr Isabelle Attard rencontreront les associations et les citoyens qui luttent contre la THT le lundi 1er octobre. Les militants écologistes participeront également à deux grandes mobilisations : - le 29 septembre à Avranches pour le rassemblement contre la ligne THT à 10 heures au Jardin des plantes - et le 13 octobre à Laval, à 14 heures place de la mairie pour demander l’arrêt des chantiers THT et EPR Documents :  Courrier du 18 juin 2012 de François Dufour, Vice-Président du Conseil régional de Basse-Normandie en charge de l’agriculture, au Ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, à la ministre de de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, à la ministre de l’Egalité des Territoires et du Logement au sujet des effets des lignes THT sur les exploitations agricoles d’élevage A retrouver sur le site http://elus-bassenormandie.eelv.fr rubrique THT  Courrier du 25 juin 2012 des élus régionaux écologistes de Basse-Normandie à la Ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, à la Ministre des Affaires sociales et de la Santé et au Ministre de l’Intérieur. A retrouver sur le site http://elus-bassenormandie.eelv.fr rubrique THT  Courrier du 19 juillet 2012 d’Isabelle Attard et des deux co-présidents du groupe Ecologiste à l’Assemblée nationale Barbara Pompili, députée de la Somme et François De Rugy, deputé de Loire-Atlantique à Manuel Valls, Ministre de l’intérieur demandant

4

Voir sur http://elus-bassenormandie.eelv.fr/tht-reponse-de-valls-notre-interpellation/

Conférence de presse de rentrée des écologistes le 19 septembre 2012 Siège régional d’Europe Ecologie Les Verts Basse Normandie, 25 rue Varignon, Caen.


une médiation et l’instauration du principe de précaution concernant la construction de la ligne THT. Voir les communiqués d’EELV Basse-Normandie suivants sur le site bassenormandie.eelv.fr  du 13 septembre 2012 “EELV salue une décision de justice attendue concernant le chantier de la ligne THT Cotentin-Maine”  du 20 juin 2012 “La force toujours au Chefresne plutôt que le dialogue”  du 18 juin 2012 “EELV Basse-Normandie soutient Michel Houssin”  du 7 juin 2012 “EELV soutient le lanceur d’alerte Jean-Claude Bossard”

4.

Energies renouvelables

Le Schéma Régional Eolien est actuellement en phase de concertation. Ce schéma co-piloté par l’Etat et le conseil régional ne répond pas totalement a l’enjeu de développement de cette filière dans une région possédant le second potentiel éolien de France. En effet, l’Etat a imposé que de larges zones d’exclusion soient prescrites autour du Mont Saint Michel et des radars militaires. L’éolien terrestre a pourtant un véritable avenir aux côtés de l’éolien maritime qui va se développer dans notre région. Le site maritime au large de Courseulles-sur-Mer (Calvados) a été retenu par le gouvernement pour accueillir l’installation d’un champ d’éoliennes en mer. Un parc d’éoliennes capable de produire 450 mégawatt d’électricité y sera installé. C’est une grande avancée dans le développement des Énergies Marines Renouvelables qui est un gisement énergétique et économique important. La Région Basse-Normandie s’investit avec le soutien des écologistes dans cet enjeux industriel majeur qui est, à n’en pas douter, celui de cette première partie de siècle. Les écologistes et particulièrement Isabelle Attard, députée du Bessin et de la Côte de Nacre, suivent ce dossier de près. Après le choix du promoteur et la définition de sa politique industrielle, dont va bénéficier notamment le port de Cherbourg, le projet de Courseulles-sur-Mer sera soumis au débat public. Celui-ci sera organisé par une Commission Particulière du Débat Public au début de l’année 2013. Les écologistes participeront activement à ce débat. Une contribution EELV sera diffusée dès l’ouverture du débat.

Conférence de presse de rentrée des écologistes le 19 septembre 2012 Siège régional d’Europe Ecologie Les Verts Basse Normandie, 25 rue Varignon, Caen.


II. Des écologistes investis dans les débats régionaux, nationaux et européens 1. Les dossiers du Conseil régional Les neufs élus EELV du Conseil régional de Basse-Normandie travaillent au quotidien sur leurs compétences (voir en pièce jointe leurs différentes délégations). Ils interviennent aussi sur les dossiers régionaux d’importance : le Mont Saint Michel où les nouvelles modalités d’accès et le manque total de professionnalisme du délégataire de service public Véolia fait subir de graves dommages à l’économie du Mont ; la LNPN qui a déjà commencé son agonie mais qui doit faire émerger de vraies pistes d’amélioration concrétes pour les usagers ; le projet de centre d’enfouissement de GDE à Nonant le Pin contre lesquels se mobilisent François Dufour et Yanic Soubien. Les élus Bas-Normands travailleront aussi en transervalité avec leurs colléges écologistes en Haute-Normandie. Ensemble, ils vont se mobiliser ans le prochain trimestre sur la question aéroportuaire, l’estuaire de la Seine, les liaisons ferroviaires, les énergies marines renouvelables, etc.

2. Décentralisation Un nouvel acte de décentralisation est attendu par les acteurs locaux, plus particuliérement les Régions. Après la Loi de Réforme des Collectivités Territoriales de décembre 2010 qui comportait à la fois des insuffisances et des reculs, il est urgent de reprendre le débat sur la décentralisation qui puisse aboutir à une réforme plus partagée, plus efficace et courageuse. Le groupe EELV du Conseil régional prendra sa part dans cette discussion. Les élus régionaux écologistes participent aux différents rendez-vous comme ce matin à Cabourg. Il peuvent en outre compter sur la participation de Mickaël Marie, conseiller régional, qui siége au bureau de l’Association des Régions de France.

3. Révision de la Politique Agricole Commune Alors qu’elle fête ses 50 ans, la PAC est actuellement en renégociation pour aboutir à une révision de cette politique européenne pour 2014. Actuellement, les écologistes se mobilisent pour construire une PAC plus juste alors que 20% des exploitations agricoles accaparent 80% des aides directes de la PAC. En France, les 160 plus grandes exploitations accaparent 123 millions d’euros, autant que ce que touchent les 100 000 plus petites fermes. Une mesure simple permettrait de corriger cette injustice : instaurer un plafonnement du versement des aides directes à 100 000 € par exploitation. Une PAC plus verte, en promouvant les rotations de cultures et en mettant fin au système de subventions des monocultures néfastes à l’environnement.

Conférence de presse de rentrée des écologistes le 19 septembre 2012 Siège régional d’Europe Ecologie Les Verts Basse Normandie, 25 rue Varignon, Caen.


Sur le plan européen, les eurodéputés écologistes travaillent sur ce sujet. Ils ont réalisé le document ci-joint et accueillent aujourd’hui à Bruxelles l’arrivée de la Good Food March que nous avons soutenu lors de son passage dans notre région. En echo à ces mobilisations, François Dufour, Vice-Président du Conseil régional de BasseNormandie en charge de l’agriculture participe au sein de la Commission agricole nationale d’EELV au débat sur la question agricole dans les régions, avec l'ensemble des élus afin de rédiger des propositions pour la future loi-cadre. La nouvelle PAC précédera la loi-cadre agricole prévue au second semestre 2013. A ce sujet, nos députés seront évidemment particulièrement mobilisés. Enfin, EELV souhaite informer un maximum de citoyens et d’acteurs et les groupes locaux diffusent le tract ci-joint dans toute la région. La PAC est en effet une politique européenne avec un impact crucial sur notre quotidien et notre territoire, notamment en Basse-Normandie.  Voir le communiqué du 12 septembre 2012 “Pour la réorientation de la PAC, soutien à la Good Food March” sur le site bassenormandie.eelv.fr

III. Vie du parti. 1. Assemblée générale régionale d’EELV samedi 06 octobre 2012, Saint-Lô.

Basse-Normandie, le

Le 6 octobre prochain, les militants d’EELV se réuniront en Assemblée Générale à Saint Lô. Ce sera l’occasion de tirer le bilan de la séquence électorale passée en présence d’Isabelle Attard, de débattre de la participation gouvernementale, de l’avenir de la coopérative en BasseNormandie... Il s’agira également de pourvoir au remplacement des postes vacants au sein de l’équipe régionale.

2. Congrès national d’EELV en 2013 Un congrès national aura lieu en mai/juin prochain ou à l’automne. Il s’agira donc dans le même lapse de temps de renouveler l’ensemble de nos instances régionales. La date précise de ce congrès sera fixée lors du Conseil Fédéral des 22 et 23 septembre prochains.

Conférence de presse de rentrée des écologistes le 19 septembre 2012 Siège régional d’Europe Ecologie Les Verts Basse Normandie, 25 rue Varignon, Caen.


Conférence de Presse de rentrée - 19 septembre 2012 Interview d’Isabelle Attard, députée du Calvados



 

 



Une députée pour quel mandat ? Je souhaite exercer mon mandat intensément et avec assiduité. Tout d’abord, en prenant des responsabilités. En effet, je suis secrétaire de la Commission des Affaires Culturelles et de l’Education et ai été désignée pour être rapporteur pour avis du budget 2013 sur le thème de l’enseignement supérieur et de la vie étudiante (j’y reviendrai plus loin). Je me fais un point d’honneur d’être à l’Assemblée nationale lors de chaque session hebdomadaire. Mon agenda public et les sites indépendants témoigneront de mon assiduité. Mon objectif n’est en aucun cas de survoler tous les sujets, mais d’en approfondir certains avec pour finalité de devenir référente sur certaines questions. J’en profite pour rappeler que j’ai signé la charte AntiCor et comme promis pendant ma campagne, je ferai preuve de la plus grande transparence et publierai trimestriellement un détail de mes dépenses liées à l’exercice de mon mandat. Isabelle ATTARD et le cumul des mandats ? Je pense qu’il est impossible de cumuler des mandats et d'être proche de son territoire. Le mandat de député est exigent et requiert une masse de travail très importante. N’être « que » députée ne m’empêche pas de sillonner la circonscription du Bessin-Côte de Nacre, la semaine et le week-end, bien au contraire ! J’ai un agenda très chargé et je n’envisage même pas qu’il soit possible de cumuler et de pouvoir bien mener de front plusieurs mandats. Le travail EN CIRCONSCRIPTION Je vais bien entendu tenir une permanence. Le local se situe à Bayeux, 85 rue Saint Jean. Il est au centre ville, proche de la gare. Je me faisais surtout un point d’honneur qu’il soit accessible aux Personnes à Mobilité Réduite (PMR). L'objectif est d’avoir un lien direct et privilégié avec les habitants de la circonscription et de pouvoir les rencontrer dans les meilleures conditions possibles. La permanence a tardé à ouvrir car le local a nécessité quelques travaux, mais l’inauguration aura bien lieu le 1er octobre. Je vais aussi tenir des permanences décentralisées à travers toute la circonscription. Tous les lundis après-midis, je serai dans une des 161 communes que compte ma circonscription. Les horaires des permanences et le planning des permanences décentralisées seront communiqués avant la fin septembre à toutes les mairies de la circonscription ainsi qu’à la presse. Et quand je serai à l’Assemblée nationale, ce sont mes collaborateurs qui prendront le relais. Quelles actions pour les 3 premiers mois ? J’ai continué à m’investir sur certains sujets sur lesquels j’avais pris position pendant la campagne, comme le projet de plate-forme de traitement de terres polluées d’Esquay-surSeulles.

Conférence de presse de rentrée des écologistes le 19 septembre 2012 Siège régional d’Europe Ecologie Les Verts Basse Normandie, 25 rue Varignon, Caen.


J’ai rencontré de nombreux élus locaux, les conseils municipaux qui m’ont sollicitée, des associations… J’ai visité des entreprises, rencontré les acteurs de filières professionnelles (pêcheurs), visité des exploitations agricoles (portes ouvertes organisées par le GAB 14), assisté à des inaugurations et, en tant que représentante de la Nation, à de nombreuses commémorations. Malgré le fait que la permanence n’était pas ouverte, j’ai commencé aussi à rencontrer, sur rendez-vous, les citoyens qui m’ont sollicitée. Et des dossiers sensibles… - la THT : j’ai interpelé Manuel Valls à de multiples reprises quand j’ai eu l’occasion de le rencontrer à l’Assemblée, je l’ai alerté sur la situation sur le tracé de la ligne Cotentin-Maine, et lui ai adressé un courrier cosigné avec les présidents du groupe Ecologiste. J’ai aussi interpelé le nouveau préfet sur le sujet dès son entrée en fonction. - les antennes relais : j’ai été interpelée par l’association des parents d’élèves du collège Quintefeuille à Courseulles-sur-Mer, dès le début de mon mandat, au sujet du projet d’installation d’une antenne relais à quelques mètres de l’établissement. J’ai saisi en juillet, la ministre de l’Ecologie Delphine Batho au sujet des effets de l’implantation d’antennes-relais sur la santé publique et notamment des enfants et ai demandé l'application du principe de précaution dans le domaine des champs électromagnétiques. Début août, l’antenne a été installée. Je soutiens les riverains, les élus locaux, les parents d’élèves et relaie leurs inquiétudes légitimes. Pour commencer, je ferai tout pour qu’il y ait un maximum de transparence de la part de l’opérateur Orange (organisation d’une réunion d’information) et pour qu’à terme, l’antenne soit déplacée ou que la puissance de celle-ci ne génère pas une exposition supérieure à 0,6 V/m. - la pêche : avec mes collaborateurs, nous avons rencontré à plusieurs reprises les professionnels de la pêche. J’ai visité la coopérative COPEPORT, un bateau de pêche, écouté les inquiétudes des professionnels concernant l’avenir de leur métier (augmentation du prix du carburant, formation et vocation des jeunes, …), et vis-à-vis des projets qui vont directement impacter leur activité, comme par exemple les éoliennes offshore - les éoliennes offshore : mes collaborateurs et moi assistons en circonscription à toutes les réunions sur le sujet. Je tiens absolument à suivre de près ce dossier. L’éolien en mer représente une source importante d’énergie renouvelable et est un enjeu économique de taille pour la région Basse Normandie - le classement des plages du débarquement au Patrimoine mondial de l’Unesco : je suis aux côtés de la Région et des acteurs du tourisme de mémoire pour soutenir cette candidature Enfin, je suis toujours de prêt l’avancement de certains dossiers sensibles, comme par exemple le goudronnage d’une voie dans les marais de Colombières. Et pour la suite ? Je vais continuer sur ma lancée ! Nous allons commencer les permanences en octobre. Je vais aussi devoir m’emparer de certains sujets comme par exemple la réforme de la PAC, ou le 70ème anniversaire du Débarquement. Conférence de presse de rentrée des écologistes le 19 septembre 2012 Siège régional d’Europe Ecologie Les Verts Basse Normandie, 25 rue Varignon, Caen.


Le travail à L’ASSEMBLEE NATIONALE Le déroulement des sessions Les semaines de travail à l’Assemblée nationale sont aussi très chargées. Se succèdent : les réunions de groupe des 17 députés écologistes, le travail en commission, les Questions au Gouvernement de 15h à 16h le mercredi, les auditions de ministres et de personnalités en fonction de l’actualité, les séances dans l’hémicycle jusque parfois tard dans la nuit, et de multiples rendez-vous avec des entreprises, des associations, etc. En commission, nous étudions les textes de lois (par exemple, les emplois d’avenir "professeur"), nous débattons des propositions d’amendement. L’un des intérêts de faire partie du bureau directeur de la commission en tant que secrétaire, est que je peux être force de proposition. A titre d’exemple, Patrick BLOCHE, le président de la commission dans laquelle je siège, a décidé de faire un bilan des Jeux Olympiques et Paralympiques. Etant donné que c’est au bureau de déterminer qui doit être auditionné, j’ai proposé Mr Daniel BILALIAN, directeur des sports de France télévision. Avec le groupe parlementaire nous avons aussi des rendez-vous avec des ministres ou des personnalités importantes pour débattre et faire passer des idées. Par exemple, le 12 septembre dernier, nous avons rencontré le président de la SNCF, Guillaume PEPY. J’en ai alors profité pour parler concrètement des préoccupations des usagers Bas-Normands. Enfin, j’ai été désignée comme rapporteur pour avis pour le budget 2013 sur la question de l’enseignement supérieur et de la vie étudiante. En tant que rapporteur, on peut mettre l’accent sur un thème en particulier afin de présenter un éclairage nouveau et influer sur les orientations budgétaires du gouvernement. J’ai personnellement choisi le problème du logement étudiant. En effet, EELV se soucie énormément de la situation de la précarité dans laquelle se trouvent de nombreux étudiants en France (santé, alimentation, logement, etc). Les premières lois votées… Après la loi de finance rectificative, la fin de la défiscalisation des heures supplémentaires et la loi sur le harcèlement sexuel en juillet, nous venons de faire un gros travail sur la loi portant sur la création des emplois d’avenir. Le groupe a porté plusieurs amendements qui ont pour la plupart été adoptés. Et pour la suite ? Nous sommes en train de mettre en place une véritable collaboration avec les autres groupes EELV (sénateurs et députés européens). Nous avons par exemple mis en place une réunion mensuelle avec le groupe des sénateurs EELV. De même, en ce qui concerne le travail en commission, je me suis personnellement rapprochée de Marie-Christine Blandin qui préside la commission Culture et Education du Sénat. Nous allons aussi devoir faire un bilan de la Conférence environnementale et suivre de près tous les travaux qui vont être menés et être très vigilants sur les projets de lois qui vont être déposés par le gouvernement. Très prochainement, nous allons voter la loi relatif à la mobilisation du foncier public en faveur du logement et au renforcement des obligations de production de logement social de notre Conférence de presse de rentrée des écologistes le 19 septembre 2012 Siège régional d’Europe Ecologie Les Verts Basse Normandie, 25 rue Varignon, Caen.


ministre Cécile DUFLOT, la loi instaurant une tarification progressive de l'énergie, et début octobre aura lieu le vote sur le Traité de Stabilité (TSCG). Un travail d’équipe Pour tout ce travail, je suis épaulée par trois attachés parlementaires : Estelle LORET et Sarah ALBERT en circonscription et Frédric TOUTAIN à l’Assemblée nationale. Ils seront aussi vos interlocuteurs privilégiés pendant tout mon mandat.

Conférence de presse de rentrée des écologistes le 19 septembre 2012 Siège régional d’Europe Ecologie Les Verts Basse Normandie, 25 rue Varignon, Caen.


Dossier de presse