Page 1

Get together V O L U M E

INSIDE THIS ISSUE:

A city to kiss

Une ville à

2

3

embrasser Global family

4

La famille

5

mondiale Intercultural

1 ,

I S S U E

1

M A Y

2 0 1 1

International week Dear students, Lessius Mechelen organized an international week based on intercultural differences from 9 until 13 May 2011. The students of the second year Intercultural Relations Management became even more familiar with new cultures and different values as people from all over Europe visited our school. This newspaper is based on our experiences during this week. Please enjoy reading our personal reports and hopefully you can expand your universal knowledge like we did.

6

differences Les differénces

7

interculturelles Marketing with

8

an international twist Marketing avec

9

une touche internationale

Semaine internationale Chers étudiants,

Britt Duysters Femke Ruttens Céline Ruytjens Stéphanie Van Buyten

Du 9 à 13 mai 2011, Lessius Mechelen à organisé une semaine international basée sur les différences interculturelles. Les étudiants de la seconde année qui suivent Intercultural Relations Management ont eu l’opportunité de rencontrer de nouvelles cultures et d’autres valeurs quand des étrangers de toute l’Europe ont visité notre école. Le journal est basé sur nos expériences pendant cette semaine. Profitez-en de lire nos rapports personnels et nous espérons que vous pouvez approfondi vos connaissances universelles, comme nous l’avons fait.


P AGE

2

A city to kiss Mechelen was a home to many students from different European corners during the International Week from 9 May 2011 to 13 May 2011. Foreign students from Germany and Finland moved into the hostel near Lessius to take part in this week. But don’t get fooled: Mechelen is so much more than just a place to sleep!

All the international students at the City Hall of Mechelen

“Mechelen is such a beautiful and picturesque city”

Mechelen, a city to kiss. This particular slogan can be seen on every street in this lovely town. While walking through this city, you will realize how amazing it is. Located between the metropolis Antwerp and Brussels (the capital of Belgium), in the heart of Flanders, Mechelen seems to be the little brother of these two major cities but that’s certainly not true! Anything your heart desires can be found nearby. This city might be “just” a provincial town, it remains one of the most beautiful, cultural and relaxing cities in Flanders. Mechelen cherishes its rich heritage but is certainly not lost in nostalgia. Today, it is a vibrant and dynamic city that keeps on growing and flourishing. Not only the inhabitants of Mechelen love their city, also tourists and students increasingly appreciate this wonderful and lovely place. You’re probably wondering: “Why is this?”. Well, the answer is not so difficult! This incredibly city has many cultural assets. One of the most famous places of interest is the Cathedral of St. Rombouts on the ‘Grote Markt’. The-

GET

T OGET HER

re are also many archaeological finds, which make this city even more interesting to visit. Mechelen is also famous across national borders for its furniture, tapestries and lace. Besides its culture, Mechelen also provides many opportunities to relax and have fun. Children will not be bored in this ‘City for Children’, thanks to a wide range of activities while the ‘older’ guard can taste a little piece of heaven with the gourmet specialities of Mechelen. Some of the specialties in Mechelen are cuckoo (can be compared with chicken), chocolate in the shape of moons and the exquisite and special beers ‘Gouden Carolus’ and ‘Mechelse Maneblusser’. These beers are, without a doubt, the flagships of Mechelen! Mechelen is also the ideal place for youth and students. In the past few years, it has present itself more and more as a college town. Both Belgian and foreign students feel right at home here in this city. Every year more amazing bars and great cafes open their doors here. Nowadays, there are about 365 catering businesses in Mechelen. In this way you can discover something new every day of the year! Mechelen is worth a visit and will remain close to your heart for the rest of your life!


P AGE

Une ville à embrasser Malines était le domicile pour beaucoup d’étudiants, qui venaient de toutes directions différentes, pendant la ‘Semaine Internationale’ du 9 mai jusqu’au 13 mai 2011. Des étudiants étrangers provenant d’Allemagne et de la Finlande, avaient dormi dans l’auberge de jeunesse à côté de l’école Lessius, pour participer au programme de cette semaine. Mais Malines est bien sûr plus d’un endroit pour dormir ! Malines est une ville à embrasser. On peut retrouver ce slogan original partout : sur chaque coin de la rue et dans la ville entière. Quand vous promenez à Malines, vous vous réalisez que c’est une très belle ville. Lié au milieu des métropoles d’Anvers et de Bruxelles (la ville qui est aussi la capitale de la Belgique), dans le centre de Flandres, Malines semble être la petite sœur de ces deux grandes villes. Mais ce n’est pas du tout vrai ! Vous pouvez trouver tout ce que vous voulez dans les environs. C’est simplement une ville provinciale, mais c’est une des plus belles villes de Flandres avec beaucoup de cultures, qui donne un sentiment tranquille.

La ville a beaucoup d’éléments du patrimoine. Un des endroits le plus connu est la Cathédrale Saint-Rombout, qui est liée sur la Grande Place. Il y a aussi beaucoup de sites archéologiques à Malines, qui séduisent beaucoup de gens à venir ici. Cette ville est aussi connue dans le monde entier pour ses meubles, ses tapisseries et sa dentelle. La ville a des événements et des opportunités pour les gens qui aiment se relaxer et avoir du plaisir. Il y a des choses particulières pour les enfants : ‘Malines, la ville des enfants’, est un exemple d’activités entre lesquelles les enfants peuvent choisir tandis que les adultes peuvent goûter de la bonne cuisine de Malines. Quelques spécialités sont le Coucou (comparable avec le poulet), le chocolat dans les formes de la lune et les bières (le ‘Gouden Carolus’ et le ‘Mechelse Maneblusser’) qui sont très spéciales et excellentes. Ces bières-ci, sont la marque de Malines.

3

Une photo d’ambiance à Mechelen

“Malines, c’est une ville si belle et pittoresque”

Malines admire son patrimoine culturel mais n’a pas trop de nostalgie. Aujourd’hui, Malines est une ville animé et dynamique, qui continue à grandir et à s’épanouir. Les habitants de Malines aiment leur ville, mais aussi les touristes et les étudiants semblent apprécier cette ville qui est si superbe et magnifique. Probablement, vous pensez pourquoi cette ville est si spéciale ? La réponse est simple.

La ville est devenue un endroit pour les étudiants et la jeunesse. Les dernières années, Malines se développe en ville académique. Les étudiants belges et les étrangers se sentent à l’aise ici. Il y a des nouveaux cafés et des bistros qui ouvrent leurs portes chaque année à Malines. Actuellement, vous pouvez y retrouver plus de 365 entreprises de la cuisine. De cette manière, vous pouvez découvrir des nouvelles choses chaque jour !

GET

T OGET HER


P AGE

4

Global family The European Union makes it possible for European citizens to cross borders easily. Therefore, the International Week at Lessius Mechelen was made possible. This is also why we have just visited the European Council and the European Commission that are located in Brussels.

“We got together because of the European Union”

Attentive listening in the European Commission

GET

T OGET HER

This International Week not only focused on the European identity, but also on the business communication and our intercultural differences. The EU tries to unite the European states and tries to form a unity in laws and regulations, but this doesn’t mean that we don’t have our cultural differences. Off course, every country has its own culture, traditions, values, standards and history. We must also realize that everyone has his/hers own beliefs and values that we need to respect. This week was full of discoveries, in which we noticed that even though we live in different countries, we aren’t that different at all. The European Union not only tries to open up borders, it also tries to open up our eyes to let us see that we are basically the same. Throughout the week, we all realized that borders are just relative lines drawn by history, and that there are differences bet-

ween us but that we can learn from each other by swapping experiences and thoughts. Being young adults, our main goals were mainly the same: exploring the world, finding a partner, having good friends, getting a diploma, … . Our cultures, values and beliefs may be different, but this shouldn’t prevent us from exploring other parts of the world and making new foreign friends. It’s a centuries-old cliché to say: ‘We are all family’, but this week we truly felt that this is true. You shouldn’t be afraid of other cultures; you should in fact embrace them and discover them, so that you really know what other people think or why they behave in a certain way. That is why we believe that the trip to the European Council and Commission was really useful. We learned a lot and we certainly know that the European Union is a good thing, not only because of free movement of people, goods and money, but also because we have to feel like one unity in this Western society that becomes more and more individualistic. In spite of our cultural differences, we felt as if we already knew everyone for a long time, and told each other lots of stories. This intercultural week has certainly taught us a lot about being tolerant and not having


P AGE

La famille mondiale L’union européenne permet aux citoyens européens de franchir les frontières facilement. Par conséquent, l’UE a activé la Semaine Internationale de Lessius Malines et c’est pourquoi nous venons de visiter le Conseil européen et la Commission qui sont situés à Bruxelles. Cette semaine Internationale n’a pas focalisé seulement l’identité européenne, mais aussi la communication d’entreprise et de nos différences interculturelles. L’UE tente de réunir les États européens et tente aussi de former une unité dans les lois et règlements, mais cela ne veut pas dire que nous n’avons pas des différences culturelles. Bien sûr, chaque pays a sa propre culture, traditions, croyances et valeurs que nous devons respecter. Dans ces aspects, vous pouvez voir certaines différences. Cette semaine a été une semaine pleine de découvertes, dans lequel nous avons remarqué que même si nous vivons dans des pays différents, nous ne sommes pas si différents. L’Union européenne n’essaie non seulement d’ouvrir des frontières, elle tente aussi d’ouvrir les yeux et de nous montrer que, fondamentalement, nous sommes les mêmes. Cette semaine, nous avons tous compris que les frontières sont justement des lignes rédigées par l’histoire et qu’il y a des différences entre nous, mais nous pouvons apprendre à connaître les uns des autres en échangeant des expériences et des pensées. Être des jeunes adultes, nos objectifs principaux sont essentiellement le même :

5

explorer le monde, trouver un partenaire, avoir de bons amis, l’obtention du diplôme, … Nos cultures, les valeurs et les croyances peuvent être différents, mais cela ne pourrait pas nous empêcher d’explorer d’autres parties du monde et de faire la connaissance des nouveaux amis étrangers. C’est un cliché de dire : « Nous sommes tous de la famille », mais cette semaine, nous avons vraiment senti que cela est vrai ! Vous ne devriez pas avoir peur des autres cultures, vous devriez les embrasser et les découvrir, de sorte que vous sachiez vraiment ce que les autres pensent ou pourquoi ils se comportent d’une certaine manière. C’est pourquoi nous pensons que le voyage vers le Conseil européen et la Commission a été vraiment utile. Nous avons appris beaucoup et maintenant nous savons certainement que l’Union européenne est une bonne institution, ne pas seulement parce qu’il y a la circulation libre des personnes, des biens et d’argent, mais aussi parce que nous nous sentons comme un peuple dans cette société occidentale qui devient de plus en plus individualiste.

Drapeaux de l’Union Européenne

“Nous nous sommes réunis à cause de

En dépit de nos différences culturelles, nous nous sentions comme nous connaissions tous les participants de la Semaine Internationale depuis longtemps et beaucoup des expériences ont été échangées. Cette semaine interculturelle nous a appris d’être

GET

l’Union Européenne”

T OGET HER


P AGE

6

“In Turkey it is illegal to wear veils in public places”

Intercultural differences Being aware of the cultural differences between conversation partners is essential in our diverse society. People are constantly interacting on the international level for both business and pleasure. Unfortunately, many misunderstandings occur in this area due to a lack of knowledge and recognition. During the international week our students got the opportunity to meet people from all over Europe with different backgrounds. During this week, there were also a lot of planned school activities that raised our awareness; such as testimonies of expats, presentations of people who work on an integration department at the social service and many other interesting workshops. An expat is a person temporarily or permanently staying in a country other than that of the persorson’s upbringing or legal residence.

Expats giving testimonies

On Tuesday we met some of them. One special guest was Anneleen Vervloesem, who lives in Switzerland for two years now but she is born in Belgium. She told us that Swiss people are very rigid and hard to get to know better, but once they accept you they are very loyal friends.

The workshop of Thursday afternoon, called “6 Billion Others” was very interesting. Everyone was divided in small groups and we got the opportunity to get to know our fellow students thoroughly by asking them a few questions about their lifestyles, religion and values. Another part of the international week was spending some of our evenings together. We went out for dinner and afterwards we took the visitors to our favorite student pubs in Mechelen. During these moments we talked a lot about the cultural differences we have. For instance, Yonca Gül, a Turkish girl from Istanbul was amazed to hear that veils are permitted in public places in Belgium. “In Turkey it is illegal to wear this at school”, she said while drinking a beer. To us, this was quite a culture shock because the image we have from Muslim girls stems from the ones we see in Belgium. A topic that always came up with one of the Russian girls, Evgenia Shetszova, was our social security system. She could not believe that you receive money from the government without having a job. We believe that it is the task of the European government to give the correct information to these people and avoid that they immigrate for the wrong reasons. All in all, this was a very positive experience giving us a lot of confidence and trust in the future of Europe.

GET

T OGET HER


Les différences interculturelles Il est essentiel de se rendre compte des différences culturelles entre différents interlocuteurs dans notre société diverse. On a toujours de l’interaction sur le plan international pour à la fois les affaires et le plaisir. Malheureusement, il y a souvent des malentendus dans ce domaine, par manque de connaissance du sujet et approbation. Lors de la semaine internationale, nos étudiants ont l’occasion de rencontre des gens de toute l’Europe avec de différents passés. Au cours de la semaine, il y avait beaucoup d’activités scolaires projetées qui nous ont fait prendre conscience; comme des témoignages des émigrants, des présentations des gens qui travaillent dans un département d’intégration pour le service social et bon nombre d’autres ateliers intéressants. Un émigrant est une personne qui reste temporairement ou définitivement dans un pays autre que celui de son éducation ou son domicile. Nous avons rencontré quelques de ses orateurs le mardi. Une invitée spéciale était Anneleen Vervloesem, qui vit en Suisse pendant deux années, mais qui est née en Belgique. Elle nous a raconté que les Suisses sont très rigides et qu’il est difficile mieux les connaître, mais une fois qu’ils vous acceptent, ce sont des amis extrêmement loyaux. L’atelier du jeudi après-midi, « 6 milliards d’autres », était vraiment intéressant. Le groupe entier était divisé en petits groupes et nous avons eu l’occasion d’apprendre à

mieux connaître nos camarades en leur posant quelques questions de leur mode de vie, leur religion et leurs valeurs. Une autre partie de la semaine internationale était de passer quelques soirées ensemble. Nous avons dînés et après nous avons emmenés les visiteurs à quelques cafés aimés par les étudiants de Mechelen. Pendant ces moments-là nous avons bavardé beaucoup des différences interculturelles entre nous. Yonca Gül, par exemple, une jeune femme turque d’Istanbul était surprise d’apprendre que les voiles étaient permis dans les lieux publics en Belgique. En buvant sa bière, elle nous a dit qu’en Turquie c’est illégal de porter le fichu à l’école. Pour nous, c’était comme un choc culturel, parce que l’image que nous avons des musulmanes résulte de celles que nous voyons ici en Belgique.

P AGE

7

“En Turquie c’est illegal de porter des voiles dans les lieux publics”

Un sujet qui s’est levé quelques fois avec une des filles russes, Evgenia Shetszova, était notre système de sécurité sociale. Elle ne pouvait pas croire que vous recevez de l’argent du gouvernement si vous n’avez pas un travail. Nous croyons que c’est le devoir du gouvernement européen de donner les informations correctes à ces personnes et ainsi on prévient aussi qu’ils émigrent pour les fausses raisons. Tout bien considéré, c’était une expérience vraiment positive qui nous a donné beaucoup de confiance et foi à l’avenir d’Europe.

Dinner at Merad restaurant


P AGE

8

Winners of the P&G challenge

Marketing with an international twist During this international event, there were a lot of nationalities coming together in the school of Lessius Mechelen. One of the topics throughout this week was marketing. This was the most important part because we had to make an assignment based on the information we gathered of the presentations. First of all, we got an introduction into marketing on Tuesday morning by Philippe Gysen. He is the business leader for Gilette and Venus of Proctor & Gamble, which is one of the leading companies on the consumer market in the entire world. Dreft, Oral – B, Pantene, Head & Shoulders, Candoo, Bonux and Always are just some of the brands which they offer to the customers.

“Marketing campaigns can bring people from different cultures together”

GET

T OGET HER

He explained us the importance of brands and marketing. Defining who you want to reach, what you want to sell and how you want to sell it are 3 main characteristics of building up a brand. He also showed us an example of ‘Pampers’ (this is a brand of diapers), where the company connected the product with a good cause. For every package of diapers the client buys, P&G will donate one vaccine of Tetanus to UNICEF to help those who are in need.

Then we got an introduction, by Theo De Jonckhere, of how we should persuade the client to buy our product. He told us to be direct, to keep it simple, to make sure that the advantages are being said and to have no ego. After this presentation, we could start on our assignment which was given by the teachers to test our skills on marketing and collaboration. The first step was to pick out a brand of the range which P&G is offering. These were chosen by the students: Olaz, Oral – B, Venus, CoverGirl and Eukanuba. Then we had to look for a good cause to link to our brands. Everybody picked out a special organization which takes care of people or animals. Next we had to work out a campaign, where we had to develop a whole marketing strategy. Finally, on Friday, the day on which we had to give our presentations. The jury existed of Misses Van Daele, Misses Meerts, two foreign teachers (one of England and one of Portugal) and one representative of P&G itself coming from the Netherlands. At the end of the presentations, the winner was announced: it was the team of Oral – B who won. Their good cause was to help children with a cleft palate by giving a percentage of the profit on the range of electrical toothbrushes to ‘Doctors without Borders’.


Marketing avec une touche internationale Au cours de cet événement international, il y avait beaucoup de nationalités qui se sont réunies à Lessius Mechelen. Un des sujets de cette semaine était le Marketing. Ceci était la plus importante partie parce que nous avons dû donner une présentation basée sur la théorie que nous avons appris pendant cette semaine. Lundi matin nous avons eu une introduction sur marketing par Philippe Gysen. Il est le chef d’entreprise pour Gilette et Venus de Proctor & Gamble, ce qui est une des sociétés leader sur le marché des consommateurs dans le monde entier. Dreft, Oral – B, Pantene, Head & Shoulders, Candoo, Bonux et Always sont quelques-unes des marques qu’ils offrent aux clients. Il nous a expliqué l’importance des marques et du marketing. Définir ce que vous voulez atteindre, quoi est-ce que vous voulez vendre, et comment vous voulez le vendre sont 3 caractéristiques principales pour constituer une marque. Il nous a aussi montré un exemple de ‘Pampers’ (la marque de couches), où l’entreprise a lié le produit à une charité. Pour chaque paquet de couches que le client achète, P&G fera une donation d’un vaccin du tétanos à UNICEF pour aider ceux qui en ont besoin. Ensuite, nous avons eu une introduction par Theo De Jonckheere sur la manière dont nous devrions convaincre le client d'acheter notre produit. Il nous a dit d'être direct, à garder notre campagne simple, afin de s'assurer que les avantages sont mentionnés et de ne pas avoir d’arrogance.

Après cette présentation nous avons pue commencer notre exercice. Les professeurs nous ont aidé avec la préparation du devoir. Le but de cet exercice était de tester nos compétences de marketing et la collaboration en groupe. La première étape consistait de choisir une marque de la gamme ce que P&G offre. Les marques ont été choisies par les étudiants: Olay, Oral-B, Vénus, Covergirl et Eukanuba. Ensuite nous avons dû choisir une charité pour lier à nos marques. Tout le monde a pris une organisation spéciale qui s'occupe des personnes ou des animaux. Ensuite, nous devions travailler sur une campagne, et après nous avons dû élaborer une stratégie de marketing ensemble. Finalement, vendredi était le jour sur lequel on devait présenter notre campagne. Le jury était composé par madame Van Daele, madame Meerts, deux professeurs étrangers (une de l'Angleterre et l'autre du Portugal) et un représentant de P&G venant des Pays-Bas. À la fin des présentations, le gagnant a été annoncé. C’était l'équipe de Oral - B qui a gagné.

P AGE

9

“Les campagnes de marketing peuvent réunir gens de différentes cultures”

La charité qu’ils ont choisi était d’aider les enfants avec un bec-de-lièvre en donnant un pourcentage de profit de la gamme de brosses à dents électriques à «Médecins sans frontières » Philippe Gysen

En général, tous les étudiants ont eu beaucoup de plaisir en étant ensemble et en élaborant la campagne. C'était vraiment une expérience que nous n'oublierons jamais.


Acknowledgments

Remerciements

We would like to thank our teachers for their support, commitment and trust during this week. We are convinced that the realization of these activities could not have been made possible if it wasn’t for them. The students had a pleasant time and it was an unforgetable and instructive experience.

Nous voulons remercier nos professeurs pour leur soutien, l’engagement et la confiance pendant cette semaine. Nous sommes convaincues que la réalisation de ces activités n’auront pas été possible sans eux. Les élèves ont eu un temps agréable et c’était une expérience inoubliable et très instructive.

Campus de Ham Raghenoplein 21 bis 2800 Mechelen Belgium/ Belgique Phone: +32/15.36.91.50 Fax: +32/15.36.91.59

Get Together  

This magazine will show you the cultural differences and the experiences we have encountered during the International Week in Mechelen, whic...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you