Page 1


ÉDITO

R

evenir à la source. Au film. Au cinéaste. À celle et à celui qui fabrique, crée, filme, qui s'engage totalement et absolument dans son travail personnel, intime, fragile, puissant, quelque chose qui se porte en soi, malgré soi, qui nous dépasse mais qui se doit d'exister. Revenir toujours et plus encore à la source, aux cinéastes, pour leurs films, sans devoir d'intégration institutionnelle à leur faire admettre, alors que tout a déjà été fait, avec rigueur, discipline et constance. Et pour quel résultat ? Les Pépites du Cinéma sont nées de ce constat, attristé, d'un aveuglement et d'une surdité permanente des professionnels de la profession de la culture, aveugles et sourds face à cette formidable source d'énergie créatrice qui existe ici en France. Du scénario aux comédiens, des cinéastes aux producteurs, il y a tout un monde toujours et encore laissé en périphérie, hors milieu des clercs de la culture, et que les Pépites se doivent de soutenir. Au nom de la création. Au nom justement du cinéma qui appartient à tout le monde et donc à personne. A ce titre, Les Pépites du Cinéma n'ont de leçons à recevoir de personne, ni de leçons à donner. Pour cette quatrième édition, notre travail est, toujours et plus que tout, de transmettre, d'être au service des artistes, des cinéastes et de toutes leurs équipes. Sans concessions, sans limites. Il y a urgence à promouvoir et diffuser pour tous les publics ce nouveau cinéma trop peu exploité en France. Faire de la pédagogie, avec humilité et passion, faire en sorte que les cinéastes que nous accueillons puissent trouver durant le festival matière à se frotter aux professionnels et que ceux-ci acceptent de jouer le jeu, et de comprendre que la marge n'est pas là où on le croit. Oser s'affranchir des définitions qui encadrent et étouffent notre capacité à savoir tout simplement regarder et ressentir un film.

LES PÉPITES

2

DU CINÉMA


Le Festival proposera cette année un rendez-vous professionnel pour contribuer au développement des projets de nouveaux auteurs/réalisateurs et pour favoriser la mise en réseau, les rencontres et les échanges. Nous ne faisons pas de compétition, il n’y a pas de jury, pas de parrain, pas d'intermédiaires dispendieux. Seule la programmation. 24 carats à l'état pur et aux couleurs urbaines, à l'image du film d'ouverture Faites le mur, premier long métrage de l'artiste Anglais Banksy. Des films libres, innovants, généreux, fruits d'un travail collectif d'artistes autour d'auteurs et de réalisateurs tous passionnés et talentueux. Le public nous suit, il se fidélise, éclectique et de plus en plus nombreux, toujours avide de faire de véritables découvertes. Une sélection de quinze courts et moyens métrages français, en grande partie inédits. De la comédie romantique au drame en passant par le fantastique ou le thriller, le Festival proposera toute une diversité de genres et de talents. Le Festival remercie tous les partenaires et les bénévoles qui ont contribué à l’existence de cette nouvelle édition. À très vite !

L’équipe du Festival

LES PÉPITES

3

DU CINÉMA


PRATIQUE

SOMMAIRE LONGS MÉTRAGES FAITES LE MUR WOMEN ARE HEROES DONOMA FIX ME A BOUT DE SOUFFLE

LES 3, 4, 5, ET 10 DÉCEMBRE 2010

CINÉMA L’ÉTOILE – LA COURNEUVE 1, allée du Progrès, 93120 La Courneuve. Métro ligne 7, (station La Courneuve – 8-Mai-1945) et/ou Tramway (station Hôtel de ville de La Courneuve, face au cinéma) ou RER B (station La Courneuve-Aubervilliers). Parking de la mairie à 3mn. Renseignements : 01 49 92 61 95.

LES 9 ET 11 DÉCEMBRE 2010

FLEURS DU MAL

COMMUNE IMAGE – SAINT-OUEN

LE CHEMIN NOIR

8, rue Godillot - 93400 Saint Ouen. Métro Ligne 13 (Station Mairie de Saint-Ouen) ou Ligne 4 (Station Porte de Clignancourt) puis bus 166, arrêt Godillot. Parc de stationnement public à 500 m (Rue Bauer, sous la patinoire située au n°8)

AFRICAN GANGSTER COURTS MÉTRAGES LA LIGNE BRUNE WHITE GIRL IN HER PANTY

LE 14 DÉCEMBRE 2010

ON BRAQUE PAS LES BANQUES...

L’ESPACE BEAUJON – PARIS 8

CLICHÉS

208 rue du Faubourg Saint Honoré - 75008 Paris. Métro Ligne 2 (Station Ternes) ou Bus 31 (station Hoche Saint Honoré)

PANDORE

e

ON NE MOURRA PAS JEUX DE SOCIÉTÉ LA MARCHE DES CRABES DJINN LA NAISSANCE STRIPES LE BRUIT DU SILENCE, HOLLYWOOD TERRORISTS FILMS D'ATELIERS ET DOC LES VORACES VALSE À 5 SENS TABLE RONDE PROFESSIONNELLE

PROJECTIONS, RENCONTRES : entrée libre, dans la limite des places disponibles AVANT-PREMIÈRES ET SOIRÉES SPÉCIALES : tarif > 3 euros RÉSERVATIONS : contact@lespepitesducinema.com LES PÉPITES

4

DU CINÉMA


PÉPITES 2010 AVANT-PREMIÈRE

FILM D’OUVERTURE

LONG MÉTRAGE > L’ÉTOILE .......................... 3 déc • 20h30

FAITES LE MUR

Exit through the gift shop

De Banksy • Documentaire 2010, ÉTATS-UNIS, 1H27 Avec Bansky, Shepard Fairey, Thierry Guetta, Rhys Ifans, Space Invader... Production : Paranoïd Pictures Distributeur : Le Pacte SYNOPSIS : Thierry Guetta est un Français qui a réussi dans le commerce à Los Angeles. Cet excentrique décide de tout abandonner pour filmer les maîtres du Street Art qu’il poursuit jusque dans les lieux les plus inaccessibles, les plus périlleux, les plus improbables afin d’immortaliser leur travail. Sa quête n’aurait pas pu être complète sans sa rencontre avec l’artiste le plus mythique : Banksy, le graffeur légendaire dont personne ne connaît le visage ni l’identité… Ayant réussi à gagner la confiance de Banksy, Thierry Guetta le suit et le filme sur les terrains les plus hasardeux. C’est alors que, sommé par Banksy de monter et finir enfin son film, il se révèle un cinéaste calamiteux… Banksy lui conseille de quitter la mise en scène pour devenir un Street Artist… et s’empare à son tour de la caméra  ! ou pour leur aspect toujours politique qui appelle à la défense de l’environnement, à la liberté individuelle, et dans l’ensemble à la joyeuse anarchie. On le connaît, et en même temps on ne le connaît pas : il fait partie de ces très rares artistes cultivant l’anonymat et ayant en plus, réussi à le conserver. Si certains espéraient que son premier film lèverait le voile sur sa mystérieuse identité, ce ne sera pas le cas. Faites le mur est en réalité un « documenteur », aussi réussi que ses pochoirs. C’est efficace, drôle, dense, informatif, avec pléthore d’images inédites sur l’univers du street art. Venez vite découvrir cet objet filmique unique avant sa sortie en salles.

« Un de ces films qui interrogent brillamment la frontière entre vrai et faux, fiction ou réalité. Comme F For Fake d’Orson Welles. C’est le premier long métrage réussi d’un immense artiste ». LE RÉALISATEUR : Banksy est un artiste graffeur britannique de réputation mondiale. Il est connu entre autres pour ses œuvres sur le mur qui sépare la Palestine et Israël et pour ses installations décalées dans les grands musées. Son travail mêle l’humour sarcastique aux symboles contemporains dans un effet percutant et intelligent,

LES PÉPITES

5

DU CINÉMA


WOMEN ARE HEROES

LONG MÉTRAGE > L’ÉTOILE ........................... 4 déc • 21h00

De JR • Documentaire Scénario : JR et Emilie Abinal 2010, FRANCE, 1H30 Production : 27.11 PRODUCTION Distribution : Rezo Films

SYNOPSIS : Avec son film Women Are Heroes, le photographe JR plonge le spectateur au cœur de vies de femmes exceptionnelles. Parce qu’elles sont très souvent les premières victimes en temps de guerre et quasiment abandonnées à leur sort en temps de paix, JR rend hommage à ces femmes qui malgré toutes les embûches de la vie gardent le sourire, la force de se battre et l’espoir d’une vie meilleure. Des favelas de Rio aux bidonvilles kenyans, en passant par les rues d’Inde et du Cambodge, un autre regard se pose sur leurs combats et leurs attentes. Affichant leurs portraits via d’immenses collages sur les murs de leurs quartiers et villes, JR sublime ces destins horsnormes et met en avant ces personnalités fortes et émouvantes trop rarement reconnues à leur juste valeur. Women

LES PÉPITES

Are Heroes vous invite à voyager et à découvrir ces femmes qui, jour après jour et chacune à leur façon, se battent pour faire de ce monde un monde meilleur. Avant tout, ce film est un message d’espoir et un vrai voyage à travers l’art de JR. LE RÉALISATEUR : JR est un artiste contemporain français. Il expose ses photographies dans la rue, qu’il qualifie de « plus grande galerie d’art au monde ». Son travail mêle l’art, l’action, traite d’engagement, de liberté, d’identité et de limite. Entre 2004 et 2007, il réalise Portrait d’une génération, portraits de jeunes de banlieue qu’il expose en très grand format, et Face 2 Face, « la plus grande expo photo illégale jamais créée ». 28 millimètres, le court métrage qu’il a réalisé avec Ladj Ly a été programmé en 2007 pour la première Edition du Festival Les Pépites du Cinéma. En 2008, JR part pour un périple international à l’occasion de Women are Heroes, projet dans lequel il souligne la dignité des femmes, souvent cibles de conflits. JR se définit comme un « artiviste urbain  ». Il crée un art infiltrant qui s’affiche sur les immeubles des banlieues parisiennes, sur les murs du MoyenOrient, sur les ponts brisés d’Afrique ou dans les favelas au Brésil.

6

DU CINÉMA


PÉPITES 2010 LONG MÉTRAGE

FLEURS DU MAL

LONG MÉTRAGE > L’ÉTOILE ........................... 4 déc • 18h30

De David Dusa • Fiction Avec Alice Belaidi, Rachid Youcef 2009, FRANCE, 1H37 Production : Sciapode production Emilie BLEZAT SYNOPSIS : Histoire d’amour aussi passionnée que spontanée entre deux déracinés ; Gecko, jeune affranchi dont chaque pas est une danse, et Anahita, iranienne en fuite, accrochée à l’actualité de son pays. Peu à peu leur histoire individuelle est contaminée par l’Histoire et sa médiatisation incessante et inédite sur internet. Juin 2009 : suite aux élections controversées en Iran, les rues sont envahies par les manifestants. Le régime islamique, soucieux de contrôler son image, arrête les journalistes. Les citoyens décident de témoigner en filmant et diffusant les événements sur YouTube. Ces images sont livrées brutes et choquantes. Fleurs du mal les personnalise : ce jeune homme, une balle dans la tête, porté par ses amis pourrait être l’un des vôtres… Les iraniens utilisent également Twitter pour programmer des actions de résistance : court-circuiter le réseau électrique de Téhéran, bloquer la ville par des embouteillages géants… Internet se mêle au cours de l’Histoire. Anahita affronte ces images et y cherche ses proches. A son contact, Gecko est renvoyé à sa propre histoire, et ensemble, ils entament un combat identitaire.

LE RÉALISATEUR : Né à Budapest, David Dusa grandit entre la Suède et l’Afrique du Sud. En 2000, il termine ses études de cinéma à l’Université de Göteborg, puis travaille dans une usine de poisson en Norvège, pour ensuite voyager en Afrique et en Asie. En 2006, il réalise ses premiers fi ms, primés dans les festivals du monde entier (Prix UIP Rotterdam, Prix Onda-Curta Vila do Conde, European Film Award, Berlinale Talent Campus, ClermontFerrand…). En 2010 il réalise Fleurs du mal, présenté à la sélection de l’ACID au Festival de Cannes 2010. Il prépare actuellement son deuxième longmétrage Cacheux malor.

Sélection ACID – Festival de Cannes 2010


PÉPITES 2010 SPÉCIALE ALGÉRIE

LONG MÉTRAGE > L’ÉTOILE ........................... 5 déc • 18h30

LE CHEMIN NOIR De Abdallah Badis • Documentaire

LE RÉALISATEUR : En 1971, son bac en poche,

2009, FRANCE, 1H10 Production : La vie est Belle Films

Abdallah Badis travaille comme aciériste dans la sidérurgie puis comme perceur et assembleur dans la charpente métallique. En 1973, il rencontre le cinéaste René Allio qui l’intègre dans son équipe pour le tournage du film Rude journée pour la reine. Il enchaîne ensuite divers métiers avant de suivre une formation au Conservatoire National des Arts du Cirque et du Mime Grüss-Lebreton de 1979 à 1981. Puis il travaille en tant que comédien et assistant à la mise en scène dans les Fantaisies pour acteurs, bestiaux et musiciens d’Olivier Perrier ainsi que dans d’autres créations contemporaines à Lille, Lyon, Montpellier, Paris. Il met en scène au Théâtre populaire de Lorraine Roulez jeunesse puis Le trou dans la nature à partir de textes de J.Genet et G.Büchner, ainsi que Le laboureur de Bohème de Johanès Von Saaz qui est créé au CDN de Montluçon. Dans ces spectacles professionnels, il dirige des « non-acteurs », privilégiant ainsi l’authenticité qu’ils peuvent apporter à une création artistique.

SYNOPSIS : De la campagne française aux paysages sidérurgiques sinistrés de Lorraine, Le chemin noir traverse la France d’aujourd’hui et celle d’hier ; l’enfance enfouie renaît et avec elle son cortège de fantômes : les vieux Arabes invisibles, le métal en fusion et l’usine disparue. L’histoire présente la vie d’un homme d’origine algérienne, qui a grandi et vit en France. Sa vie va être bouleversée par un appel d’Algérie : on l’attend là-bas, sa mère, son père, les autres aussi. Des chemins de traverse le ramènent à la Lorraine industrielle de son enfance, région sinistrée où il exhume la vie des travailleurs immigrés de la sidérurgie et de quelques fantômes qui les accompagnent. La remontée dans le temps va pourtant mener le narrateur à retourner en Algérie, à la rencontre paradoxale d’un pays qu’il connaît mal et qu’il reconnaît en même temps comme sien, à des retrouvailles intimes avec une famille depuis longtemps lointaine. Un retour inattendu de l’histoire finira par donner un sens à ses errances, à ses détours et à sa traversée.

LES PÉPITES

8

DU CINÉMA


PÉPITES 2010 SPECIALE PALESTINE LONG MÉTRAGE > L’ÉTOILE........... 10 déc • 20h30

FIX ME

De Raed Andoni • Documentaire

Là est le paysage, la faille explorée, mais aussi le pouvoir de ce film, d’un grand cinéaste : savoir montrer la subtilité d’un monde, et d’une pensée. Géographie de l’intime et du politique, géographie d’un pays chaotique. Le récit nous emporte dans une véritable gigue de derviche-tourneur, à travers les variations et ressassements de sa mémoire et de la réalité quotidienne (voir les nombreux passages routiers, les checkpoints…), à travers l’humour et la beauté des cadres et de la musique qui hisse le film au plus haut. Fix Me est un film magnifique et universel, car l’air de rien, il pose des questions essentielles, sousjacentes, par le biais de son analyse – chose rare en Palestine – et nous renvoie à nos propres angoisses et luttes intérieures. Il pose, par ailleurs, une question radicale et forte dans ce pays : a-t-on le droit d’être faible en Palestine ? Question dérangeante.

Avec Fathi Flefel, Majd Andoni, Jihan Isaac-Andoni et Nasri Qumsia 2010, PALESTINE, 1H38 Production : Akka Films, Arte France cinéma, Dar Films Productions, Rouge International Distribution : Sophie Dulac Distribution SYNOPSIS : Raed Andoni, auteur réalisateur palestinien, a mal à la tête. Au sens propre comme au figuré. Ça l’empêche de travailler. Il décide de se faire soigner et se rend au service de Santé mentale du Croissant Rouge de Ramallah. Le chef de service lui promet de le guérir en vingt séances. La salle de consultation est séparée d’une pièce mitoyenne par un miroir sans tain. Ce dispositif qui sert habituellement à la formation des internes, permettra à Raed de filmer sa thérapie. Et au spectateur de pénétrer la psyché de cet étrange personnage, sorte de cousin palestinien de Woody Allen, et de découvrir son monde. LE RÉALISATEUR : Raed H. Andoni, est né en 1967. Depuis 1998, il est producteur indépendant en Palestine ; il a produit et co-produit plusieurs documentaires. Improvisation (2005) est sa première réalisation. À la question qu’on lui posait de savoir si c’était un film sur lui ou sur la Palestine, Raed Andoni eut ces mots : « Je ne peux pas séparer les deux : si je devais me définir, ce serait en tant qu’être humain, cinéaste né dans un pays spécifique vivant une situation particulière… Il est impossible de faire un film sur quelqu’un sans impliquer son environnement. Je crois que Fix me est avant tout un film très personnel. Or, la Palestine est un élément intrinsèque de ma personnalité ; c’est un état de fait contre lequel je ne peux rien. »

LES PÉPITES

9

DU CINÉMA


PÉPITES 2010 LONG MÉTRAGE

DONOMA

De Djinn Carrénard • Fiction FRANCE, 2010, 2H13 Avec Salome Blechmans, Emilia Dérou-Bernal, Vincente Perez, Sékouba Doucouré, Laetitia Lopez, Laura Kpegli, Matthieu Longuatte, Marine Judeaux SYNOPSIS : Produit sans moyen par un collectif d’artistes animé par la volonté de créer sans attendre, Donoma entrelace trois histoires d’amour, formant ainsi un film choral aux influences éclectiques : une enseignante s’engage dans une relation ambiguë avec le cancre de sa classe de lycée professionnel ; une jeune femme déçue en amour décide de court circuiter tous ses critères conscients et inconscients de choix, en sortant littéralement avec le premier venu ; la dernière histoire met en scène une jeune fille agnostique qui va être amenée à se poser des questions sur la religion chrétienne. Elle va au cours de son questionnement rencontrer un jeune homme un peu marginal et très croyant. Toutes ces histoires se croisent sans s’influencer, et trouvent une symbolique dans le lever de soleil qui donne son nom au film : Donoma (Le jour est là).

En 1998 Il s’installe à Paris pour poursuivre des études de philosophie. Il abandonne en licence pour se consacrer totalement à sa passion : l’image. En 2004 Il fonde Diaph 1Kat avec Aïssatou Baldé et enchaine plusieurs projets divers ; des courts métrages civiques, des clips vidéos, un documentaire sur les foyers de migrants maliens et des courts métrages dans lesquels la thématique du couple revient souvent. En 2008, de retour d’un voyage à New York pendant l’élection de Barak Obama, il se lance dans l’aventure de son premier long métrage en travaillant avec des comédiens qui avaient nourri son parcours et son inspiration durant ces dernières années. Présenté lors de la soirée de lancement des Pépites du Cinéma 2010, le 24 septembre dernier, Donoma sera reprogrammé dans le cadre de la soirée qui suivra la journée professionnelle ainsi que White Girl In Her Panty, le court métrage « prequel » de Donoma, (voir p12).

LE RÉALISATEUR : Djinn Carrénard est né à Port au Prince en Haïti en 1981. Il y a vécu jusqu’à l’âge de 11 ans. Il vivra entre le Togo, la Normandie, et la Guyane Française.

LONG MÉTRAGE > COMMUNE IMAGE .......... 9 déc • 20h30

LES PÉPITES

10

DU CINÉMA


CINÉMA D’INFLUENCE

À BOUT DE SOUFFLE De Jean Luc Godard • Premier long métrage Fiction / Policier 1960, FRANCE, 1H27, COPIE RESTAURÉE Avec : Jean-Paul Belmondo (Michel Poiccard), Jean Seberg (Patricia Franchini), Van Doude (le journaliste), Daniel Boulanger (l’inspecteur Vital), Jean-Pierre Melville (Parvulesco). Production : La vie est Belle Films

LONG MÉTRAGE > L’ÉTOILE .......................... 5 déc • 20h30

SYNOPSIS : A Marseille, Michel Poicard, un jeune voyou, vole une voiture avec l’aide d’une femme qu’il abandonne peu après sur le pavé phocéen. Sur la route de Paris, il est pris en chasse par des policiers et en abat un, armé d’un revolver trouvé dans le véhicule. Arrivé à la capitale, il récupère l’argent que lui doit un ancien complice, Tomaltchoff, cherche à joindre un second, Berutti, afin qu’il l’aide à partir pour Rome. Mais son retour dans les rues de son enfance est surtout motivé par le désir de revoir Patricia, une journaliste en herbe américaine qui, pour l’heure, vend le New York Herald Tribune, et avec qui il a déjà eu une liaison. LE RÉALISATEUR : Avec À bout de souffle, Godard se joue des firmes américaines et viole l brement le code Hayes, code d’autocensure en vigueur à Hollywood jusqu’en 1966 (le film est sorti en 1960). Il montre des gros plans de lèvres qui se joignent ou encore une tâche de sang évoluant dans le dos de Michel. Il utilise dans ce film un montage osé et risqué (certains ont même dit raté) qui prend le parti de l’imperfection avec de récurrentes sautes d’image. Aujourd’hui, ça choque encore, ce qui laisse pressentir les réactions de l’époque. Il y a également ce monologue du début, dans la voiture, avant que

LES PÉPITES

le meurtre n’ait lieu. Michel parle longuement, regarde la caméra (contre-indication absolue, à l’époque, au cinéma) et nous balance un « allez vous faire foutre » qui matérialise l’indifférence affirmée de cette poignée d’artistes/critiques de la Nouvelle Vague, qui osent tout pour l’idée qu’ils se font du septième art, quitte à ne pas plaire. Une autre allusion à ce mouvement qui prend forme provient de l’intervention d’une jeune femme qui vend, dans la rue, Les Cahiers du cinéma et demande à Michel Poiccard s’il n’a rien contre la jeunesse. Il répond « Si, moi j’aime bien les vieux » ; sa mort leur donnera raison. Premier film de Jean-Luc Godard, À bout de souffle est une œuvre marquante dans la révolution du cinéma entamée par la Nouvelle Vague.

11

DU CINÉMA


JOURNÉE PROFESSIONNELLE JEUDI 9 DÉCEMBRE 2010 À PARTIR DE 17H Commune Image - Saint Ouen.

Cinéma de la rue, Milieu underground, Créativité en milieu urbain, Cinéma engagé, Diversité, Talents de banlieues... Comment définir et favoriser la nouvelle création cinématographique émergente en France ? Un rendez-vous d'information , d'échanges et de débat, en direction d'un large public d'auteurs, de réalisateurs et de producteurs indépendants, en partenariat avec le Pôle Audiovisuel Cinéma, Multimédia du Nord Parisien.

TABLE RONDE

1ère Partie

Projection - Court Métrage :

LA LIGNE BRUNE de Rachid Djaïdani (28') • Quelle lecture, quelle compréhension, pour les nouvelles formes d'écriture et les nouveaux contenus. ..... • Recherche de financements : il s’agira de donner un panorama des différentes sources de financements de l’économie du court-métrage et du documentaire de création • Accès aux sources de financement au regard des modes de production (auto production)

TABLE RONDE

2ère Partie

Projection - Courts Métrages : .

WHITE GIRL IN HER PANTY de Djinn Carrénard (23') • Diffuser ses oeuvres: quelles opportunités de diffusion et de distribution ? Quels circuits de visibilité ? • Le rôle des Festivals, l'enjeu des réseaux sociaux.

MODÉRATEUR : Dante Desarthe (Vice Président de l'Association des Réalisateurs Producteurs ARP)

INTERVENANTS : Fadila Mehal, directrice du pôle promotion de la diversité par l'image (ACSE), Morad Kertobi, responsable du département court métrage CNC, Safia Lebdi, présidente de la Commission du Film Région Ile-de-France, Rachid Djaïdani, auteur réalisateur, Djinn Carrénard, auteur réalisateur, Hugues Quattrone, chef du service Cinéma & Audiovisuel Unité Société - Régional lle-de-France, Michèle Soulignac, déléguée générale Périphéries. 20h30 : Projection - Long Métrage : DONOMA de Djinn Carrénard (2h14) Inscriptions : contact@lespepitesducinema.com LES PÉPITES

12

DU CINÉMA


COURTS MÉTRAGES

COURT MÉTRAGE > L’ÉTOILE .......................... 3 déc • 19h > COMMUNE IMAGE........... 9 déc • 17h

LA LIGNE BRUNE

De Rachid Djaïdani • Documentaire 2010, FRANCE, 28MN SYNOPSIS : La Ligne Brune est un film construit sur les neuf mois enveloppant la grossesse de Sabrina, la femme du réalisateur, et qui, à fleur de peau, fera éclore sur le flow de sa réflexion, son bonheur : devenir mère. La Ligne Brune, une échographie filmique singulière, un hymne à l’amour. LE RÉALISATEUR : Rachid Djaïdani écrivain réalisateur comédien est l’auteur de trois romans parus au Seuil (Boumkeur 1999, Mon Nerf 2004 et Visceral 2007). Il a réalisé deux films dont Sur ma ligne primé au festival arabe à Paris en 2006 et soutenu par l’A.C.I.D depuis Cannes 2007. Champion d’Ile-de-France en boxe anglaise en 1992, il devient acteur pour le cinéma et la télévision (Ma cité va craquer, Police district, Osmose, L’âge d’homme...), il joue dans la troupe de Peter Brook pendant trois ans avant de travailler avec lui sur l’adaptation d’une pièce de Shakespeare prévue pour 2009. Il reçoit une bourse de la mission Stendhal pour l’écriture de son quatrième roman et effectue une résidence d’écriture au Canada puis à New York. Pour la soirée d’ouverture de sa première édition, le festival Les Pépites du Cinéma a programmé en 2007, son premier film Sur ma ligne.

COURT MÉTRAGE > COMMUNE IMAGE............ 9 déc • 17h30

WHITE GIRL IN HER PANTY De Djinn Carrénard • Fiction FRANCE / 2009 / 23MN Avec : Sekouba Doucouré, Laura Ezine Adibe et Laettitia Lopez. SYNOPSIS : Ce film est un « prequel » du long métrage Donoma : dans ce court métrage Dama et Leelop, expatriés français à New-York se rencontrent, dans Donoma ils se sépareront.

LES PÉPITES

13

DU CINÉMA


COURT MÉTRAGE

COURT MÉTRAGE

PANDORE

> L’ÉTOILE ............................... 4 déc • 20h > COMMUNE IMAGE............ 11 déc • 19h15

De Virgil Vernier • Documentaire 2010, FRANCE, 35MN Production : Kazak Production SYNOPSIS : Virgil Vernier fixe sa caméra devant l’entrée d’une boîte de nuit parisienne, avec la complaisance étrange des videurs. Et ce qui démarre par l’agitation du responsable de la porte (ironie des laisser-passer ou non, des habitués et des exclus, très subjectif forcément…) finit par rejaillir sur les clients. Car avec un cadre fixe (ou presque), Vernier ne filme plus, mais regarde l’agitation autour de ce lieu de vie de la jetset parisienne (ce qui aurait pu être vrai pour d’autres clubs, d’autres endroits). La mauvaise foi, l’alcool, et autres substances, les tentatives d’amadouer, les jeux de pouvoir ou d’influence… Tout est démultiplié face au regard extérieur, éloigné. Difficile de ne pas se rappeler ses propres errances nocturnes ! Difficile aussi de ne pas rire devant tout ce bling bling pour arriver à entrer (ou sortir) du lieu. Au final, ce sont bien les videurs à qui on rend hommage, impassibles (parfois inamovibles) face à la foule humaine qu’ils voient passer tous les soirs. Des travailleurs de la nuit en costumes et oreillettes, des juges de fête décidant qui dansera ou non. Assez sidérant sur le fond, simple sur la forme, Pandore laisse la boîte fermée pour mieux nous conter ce qu’elle contient. Un point de vue sur la société assez cinglant. Et drôle !

LES PÉPITES

LE RÉALISATEUR : Né en 1976 à Paris (France), Virgil Vernier est un réalisateur de documentaires, qui s’est spécialisé dans l’approche brute de la réalité sociale. Il réalise depuis le début des années 2000 des petits films auto-produits, qui mélangent allégorie et réalisme, parti pris et documentaire. A partir de 2006, le documentariste se lance dans la production d’un long métrage, réalisé avec Ilan Klipper et intitulé Simulation. La première partie raconte le quotidien d’une école de police à Rouen, où sont formés chaque année mille élèves de 18 à 25 ans. En 2007, il se fait connaitre avec la sortie de Chroniques de 2005, film sur la vie et les rêves de cinq personnages nés en 1980. Virgil Vernier collabore une nouvelle fois en 2010 avec Ilan Klipper sur Commissariat, la suite de Simulation. Le documentaire retrace le quotidien d’un petit commissariat dans la banlieue de Rouen.

14

DU CINÉMA


ON BRAQUE PAS LES BANQUES AVEC DES FOURCHETTES EN PLASTIQUE De Julien Paolini • Fiction - Anticipation

LE RÉALISATEUR : Né d’une mère française et

Avec Christophe Salengro, Anthony Sonigo, Jean Baptiste Tiemele, Djibril Pavadé 2010, FRANCE, 14MN Production : Yukunkun Productions

d’un père italien, Julien Paolini voit le jour en Toscane. Il y passe la première partie de son enfance jusqu’à l’âge de 8 ans, où il franchit les Alpes pour se retrouver en France. Passionné de littérature comme de cinéma, il dévore alors auteurs russes (Dostoïevski), américains (Bukowski) et films (Cimino, Jarmusch, Fellini) à la bibliothèque de son quartier, en région parisienne. Son premier court, Réveil d’un mouton (2009) réunit un casting audacieux (François-Xavier Demaison, Olivier Saladin) et obtient un très bon accueil dans des festivals internationaux. Il enchaîne alors avec un second court, plus étrange encore que le premier (On braque pas les Banques avec des fourchettes en plastique) et développe actuellement une version long métrage de Réveil d’un mouton.

SYNOPSIS : Cela fait plus d’un an que Gilles Tagliani survit avec son fils dans les décombres d’un Paris désert sujet au couvre-feu généralisé par ses habitants. Tous les deux sillonnent la ville, en proie désormais aux Gardiens et à leurs chiens, soldats du Régime d’Urgence à la Grand Crise. Aujourd’hui, leur marche les emmène à Porte de la Chapelle et ses bretelles périphériques, désormais abandonnées des véhicules à court de carburant et de conducteurs....

COURT MÉTRAGE COURT MÉTRAGE > L’ÉTOILE ............. 3 déc • 19h30 > COMMUNE IMAGE 11 déc • 19hx

LES PÉPITES

15

DU CINÉMA


COURTS MÉTRAGES

COURT MÉTRAGE > L’ÉTOILE ................................ 5 déc • 18h > COMMUNE IMAGE............. 9 déc • 17h15

ON NE MOURRA PAS D’Amal Kateb • Fiction

Avec Kader Fares Affak, Amal Kateb 2010, ALGÉRIE/FRANCE, 20MN Production : Les films au long cours SYNOPSIS : Oran. Vendredi. Eté 1994. Après un reportage à Kaboul, Salim revient dans sa ville à l’heure de la prière. Il retrouve Houria, la femme qu’il aime, cachée dans un appartement clandestin. Pour fêter leurs retrouvailles, Salim sort une bouteille de vin, dénichée en Afghanistan. Seulement voilà, Houria n’a pas de tire-bouchon... LA RÉALISATRICE : Amal Kateb grandit en Algérie. Arrivée en France elle étudie la psychologie puis choisit le théâtre. Passionnée de chant, d’écriture et de cinéma, la réalisation lui devient vitale. "Ghorba-Légende " réalisé dans le cadre des Ateliers Varan est son premier film documentaire. " On ne mourra pas ", né après 10 ans d’élaboration, est sa première fiction.

COURT MÉTRAGE > L’ÉTOILE.............................. 10 déc • 20h

CLICHÉS

De Nadine Naous • Fiction Avec Hiam Abbass 2010, FRANCE, 7MN Production : Paris Brest SYNOPSIS : Dans la pénombre d’une chambre d’hôtel, une femme s’apprête pour sortir. Une femme étrangère dans un pays étranger ; son corps beau et généreux est sa seule identité. Loin du regard des autres, elle vit un moment de solitude heureux et léger, un moment de grande liberté qui lui appartient. LA RÉALISATRICE : Née en 1974 au Liban, Nadine Naous est une réalisatrice libanaise d’origine palestinienne. Elle vit et travaille en France, mais reste profondément marquée par son identité palestinienne. Après des études de cinéma et de lettres, elle a travaillé en tant qu’assistante réalisation en fiction et en documentaire. Traductrice arabe-français sur plusieurs documentaires, elle a travaillé comme critique au quotidien Al Hayat. Journaliste et réalisatrice pour la chaîne Arte France pendant deux ans, elle a réalisé dans ce cadre Loin du pays, douze émissions de 52 min autour de l’identité arabe dans l’immigration.

LES PÉPITES

16

DU CINÉMA


COURTS MÉTRAGES COURT MÉTRAGE > L’ÉTOILE ........................... 4 déc • 17h30 > COMMUNE IMAGE ........... 11 déc • 17h30

JEUX DE SOCIÉTÉ

dances alcoolique, un candidat aux élections municipales, un jeune diplômé en architecture ainsi qu’un banlieusard sans scrupule. Tous vont être liés sans nécessairement le vouloir à ce délit qui va déclencher des affrontements entre jeunes et forces de l’ordre.

De Fara Sene • Fiction

Avec Valérie Décobert, Fara Sene, Dominique Frot, Roger Jisa, Avi Amar, Sacha Azoulay, Gabriel Ledoze, Xavier Clément 2008, FRANCE, 20MN Production : 4Lim productions

LE RÉALISATEUR : Autodidacte, au parcours atypique, Fara SENE, 33 ans, évolue aussi bien derrière que devant la caméra. Il est aussi producteur puisque gérant de la société 4Lim Productions, qu’il a fondée en 2003.

SYNOPSIS : 22h30, une voiture brûle sur le parking d’une cité. Cet acte est la conséquence d’une série d’événements impliquant une mère de famille célibataire aux tenCOURT MÉTRAGE > COMMUNE IMAGE........... 11 déc • 18h30

DJINN LA NAISSANCE

De Nino Dahmani • Fiction (fantastique) Avec Max Morel, Louise Roblin, Nicky Naudé, Pierre Chevalier, Mostefa Stiti, Mohamed Oubajjit, Marc Raffray 2009, FRANCE, 22MN Production : ND Widescreen SYNOPSIS : Prise en otage par le redoutable mafieux DR, Syriane, agée de 80 ans, développe durant sa détention une maladie qui se révèle être les débuts d’une tumeur cancéreuse. Médecins et scientifiques, sous la tutelle de DR confirment le diagnostic : la tumeur est un fœtus humain dont la croissance rapide annonce la naissance d’un petit garçon dans 24h. Le Dr Reich, le père André, l’imam Ibn Taleb et le Rabin Salomon se réunissent en urgence afin de superviser cette naissance mystérieuse et inattendue. LE RÉALISATEUR : Nino DAHMANI est né à Nîmes, le 14 Août 1975. Dès son plus jeune âge, il fut attiré par le cinéma de genre et plus particulièrement le fantastique. Il intègre l'université Paul Valéry à Montpellier en 1994 où il réalisa son premier film fantastique Impatilum Mind et en 1997 Les aîles du désespoir. Après avoir terminé sa maîtrise au dépar-

LES PÉPITES

tement scénario de la Sorbonne : il réalise Marvin, un film fantastique, avec Julie Durand et Said Serrari, qui remporte le prix du meilleur film de fiction au festival international de Vebron. En 2009 il monte sa société de production « ND WIDESCREEN » dédiée au fantastique.

17

DU CINÉMA


COURT MÉTRAGE

COURT MÉTRAGE > L’ÉTOILE ................................ 4 déc • 18h > COMMUNE IMAGE................ 11 déc • 18h

LA MARCHE DES CRABES De Hafid Aboulahyane • Fiction

Avec : Hafid Aboulahyane, Lilly Eïdo, Booder, Läam, Samuel Benchetrit, Marie Lou Berry 2009, FRANCE, 28MN Production : Hafidgood Production SYNOPSIS : Sammy, paraplégique, tombe amoureux de Sarah qui est mère célibataire. Ces deux traumatisés par la vie, prendront le risque de l’amour et du bonheur, malgré tous les obstacles soulevés par la société et leurs familles.

Puis à partir de 1999, il fera ses premiers pas au théâtre, très vite suivis de rôles pour le cinéma et la télévision. Parrallèlement, il s’initie à l’écriture de scénarii et à la réalisation. En 2005, il crée sa société de production. Il produit des courts métrages et des documentaires de jeunes talents issus de la banlieue. Il écrit, réalise et joue également ses projets. La Marche des Crabes est son troisième court métrage.

LE RÉALISATEUR : Hafid Aboulahyane est né le 22 juillet 1978 à Orsay dans l’Essone. En 1994, il s’inscrit aux cours d’art dramatique de Dominique Viriot pour une formation d’acteur de trois ans.

LES PÉPITES

18

DU CINÉMA


PREMIERS COURTS

PREMIER COURT MÉTRAGE > L’ÉTOILE ................................ 4 déc • 16h

STRIPES

De Youri Mignard-Meunier • Fiction (horreur) 2010, FRANCE, 10MN SYNOPSIS : Les zombies s’apprêtent à envahir Lyon. Jon et Brice, pris au piège dans une épicerie de quartier, deviennent les acteurs d’un fait-divers parmi tant d’autres.

PREMIER COURT MÉTRAGE > L’ÉTOILE .............. 4 déc • 16h

HOLLYWOOD TERRORISTES De Jason Matthew Smith • Fiction

2010, FRANCE, 15MN Production : Timecode Corp et Arts Films SYNOPSIS : Haleem et Fahwed décident de partir à Hollywood afin de rencontrer Steven Spielberg pour percer dans le cinéma américain. Mais une fois arrivés à l’aéroport, les ennuis commencent...

LES PÉPITES

19

DU CINÉMA


LONG MÉTRAGE

LONG MÉTRAGE > COMMUNE IMAGE 11 déc • 20h30

AFRICAN GANGSTER

De Jean Pascal Zadi • Fiction Avec Alpha 5.20, Demon One (Mafia K1fry), Dry (Mafia K1fry), Doudou Masta 2010, FRANCE, 1H20 Production : Gombo Films et Ghetto Fabulous Films SYNOPSIS : Ousman Badara vient d'arriver en France, il est hébergé par son cousin Yaya Doumbia, figure montante dans le milieu du crime. Ousman n'a qu'une idée en tête, subvenir aux besoins de sa famille restée en Afrique. Après avoir tenté le travail au noir dans la restauration, il se retrouve précipité par son cousin dans le grand banditisme parisien. A la mort de ce dernier, il doit prendre une décision : tout arrêter ou reprendre les affaires de son défunt cousin. Avec son ami Guim’s Soutou, il reprend d'une main de fer, le business familial et du même coup hérite d'une mystérieuse dette qui le mènera vers une issue tragique.

LES PÉPITES

LE RÉALISATEUR : Né le 22 août 1980 à Bondy, Jean Pascal Zadi est un rappeur et un réalisateur français. Heureusement ou malheureusement, il n'a jamais réellement trouvé sa voie dans le domaine de la musique. Effectivement, c'est dans le septième art qu'il s'est retrouvé. Il a débuté avec un documentaire sur le rap français indépendant en 2005 ; avec comme représentants « Sefyu » « Seth gueko » « Alpha 5.20 »... Puis il s'est adonné à la réalisation de plusieurs clips vidéos tel que ceux pour Mokobé, alpha 5.20 ou encore les artistes de Neochrome (Alkpote, Get on the floor). C'est après ces nombreuses collaborations avec le label, qu'ensemble ils ont co-produit le film sorti en 2008 Cramé. Avec ce film, il a voulu diversifier le cinéma français par la manière de filmer, dans le choix des acteurs, du rythme ainsi que dans l'écriture du scénario. Jean-Pascal Zadi déclare avoir toujours été inspiré par le cinéma américain. Il a toujours été attiré par le monde tant controversé de Spike Lee qui a toujours su aller au bout de sa pensée, notamment grâce au cinéma, en donnant la chance aux acteurs noirs américains de jouer sur le même pied d'égalité que les blancs. Jean-Pascal Zadi espère lui aussi devenir un réalisateur engagé reconnu par ses actions pour sa communauté qu'il juge trop souvent oubliée.

20 DU CINÉMA


"CARTE BLANCHE" AU COLLECTIF HORS CADRE D’AUBERVILLIERS Carte blanche au collectif HORS CADRE, association qui réunit de jeunes cinéastes du 93 très prometteurs. CARTE BLANCHE > L’ÉTOILE ................................ 5 déc • 17h

PASSAGES

NOTRE MOT : FAMILLE

FRANCE, 10MN Fiction réalisée par Raphael Fiumani-Jacquemot et Joris Chamarty

FRANCE, 35MN Documentaire réalisé et produit par l’association Hors Cadre et Autres Brésil + courts métrages È

PRIX DU JURY-5 FESTIVAL GÉNÉRATION COURTS-AUBERVILLIERS

LE BRUIT DU SILENCE

De Atisso Medessou • Fiction (drame) Avec Renard Elsa, Ghedir Mohamed, Diagouraga Goundo, Ferreira Christophe, Mesroua Mehdi, Djae Harimia, Fakih Hajere, Ogereau Romain, Lesort Bruno 2010, FRANCE, 16MN Production : Tribudom SYNOPSIS : Warren a été assassiné dans la Cité, un inspecteur enquête au sein du collège. Il va se confronter au bruit du silence. Film réalisé durant l’année scolaire 2009/2010 avec les élèves du collège Jean Jaurès de Villepinte (93).

FILMS RÉALISÉS AVEC LES HABITANTS DE SEINE-SAINT-DENIS FILMS D’ATELIERS > L’ÉTOILE ........................... 5 déc • 15h30

LES VORACES De Jean Rousselot • Documentaire 2010/FRANCE/ 52 MN

SYNOPSIS : Les Voraces, des élèves de Terminale du Lycée le Corbusier à Aubervilliers ont décidé de saisir la chance que leur offrent trois professeurs déterminés à les aider à acquérir en un temps record, un bagage culturel riche et unique. En devenant Voraces, ils multiplient leurs chances d’être plus tard des hommes et des femmes libres.

VALSE À 5 SENS De Didier Lannoy • Documentaire 2009, FRANCE, 24MN Un voyage intérieur parmi les 5 sens. Atelier vidéo documentaire mené avec les patients d’un petit hôpital psychiatrique d’Epinay-sur-Seine. Formé à l’Institut des Arts du Spectacle (INSAS) à Bruxelles, Didier Lannoy débute sa carrière en rejoignant l’équipe naissante du magazine Strip Tease en Belgique puis en France avec lequel il collabore plusieurs années.

LES PÉPITES

22

DU CINÉMA


LES OFFS DU FESTIVAL EN DIRECTION DU JEUNE PUBLIC

CULTURES URBAINES À L’ESPACE BEAUJON À PARIS 8e A l'heure où Montpellier s'apprête à accueillir le plus grand championnat du monde de Break Dance, le Battle Of The Year, l'Espace Beaujon à Paris accueille, dans le cadre de la 4e Edition du Festival Les Pépites du Cinéma, une soirée dédiée à toutes les disciplines du Hip Hop. - Projections des meilleurs moments du dixième anniversaire du Battle Of The Year France et du Festival Change Of Direction organisés par l'Association Attitude. Projection d'un mini reportage réalisé à cette occasion par les jeunes de Kaïna Tv du quartier de la Paillade à Montpellier (programme de 25mn).

ALIEN

CULTURES URBAINES > L’ESPACE BEAUJON .......... 14 déc • 20h

De Pascal Tessaud • Clip Clip musical du groupe Milk Coffe and Sugar (5MN)

ON THE WALL

De Denis Ramos et Jérome Decol • Documentaire 2009, FRANCE, 52MN SYNOPSIS : On the wall est une invitation esthétique et cinématographique dans l’univers du graffiti, avec différents artistes graffeurs, évoluant dans 4 grandes villes européennes : Amsterdam, Paris, Marseille, Bruxelles. Ce documentaire capte toute la passion inhérente à ce besoin de création moderne et en profite pour décrire un art libre, se développant en marge des modes kleenex .

DÉBAT PUBLIC AU CINÉMA L’ÉTOILE À LA COURNEUVE Enregistrement public de l’émission citoyenne « Boomerang » (2e numéro). Un rendez-vous qui donne la parole aux citoyens. Thème : la Mixité dans le couple

Une initiative des jeunes de l’espace jeunesse La Tour, réalisée par le Pôle image de la Courneuve et en collaboration avec l’association Talents Urbains. DÉBAT PUBLIC > L’ÉTOILE ............................... 15 déc • 17h

LES PÉPITES

23 DU CINÉMA


GRILLE DES PROGRAMMES LES PÉPITES DU CINÉMA DU VENDREDI 3 DÉCEMBRE AU MERCREDI 14 DÉCEMBRE 2010

3/12/10

4/12/10

5/12/10

9/12/10

LIEUX

CINÉMA L'ETOILE

CINÉMA L'ETOILE

CINÉMA L'ETOILE

COMMUNE CINÉMA IMAGE L'ETOILE

FILMS RÉALISÉS AVEC LES HABITANTS DE SEINE-ST-DENIS LES VORACES (52'), VALSE À 5 SENS (24')

10/12/10

11/12/10

14/12/10

COMMUNE ESPACE IMAGE BEAUJON

15h30

PREMIERS COURTS :

16h00

STRIPES, HOLLYWOOD TERRORISTS.

CARTE BLANCHE AU COLLECTIF HORS CADRE LE BRUIT DU SILENCE DE ATISSO MEDESSOU

17h00

COURTS MÉTRAGES ON NE MOURRA PAS DE AMAL KATEB (24') JEUX DE SOCIÉTÉ DE FARA SENE (20') LA MARCHE DES CRABES DE HAFID HABOULAYANE (28') DJINN LA NAISSANCE DE NINO DAHMANI (22') WHITE GIRL IN HER PANTY DE DJINN CARRÉNARD (23’)

18h00

17h15

17h30

17h30

18h00

18h00 18h30 18h30

TABLE RONDE PROFESSIONNELLE

17h30

LONGS MÉTRAGES FLEURS DU MAL DE DAVID DUSA (1H37) LE CHEMIN NOIR DE ABDALLAH BADIS (1H10)

18h30 18h30

COURTS MÉTRAGES LA LIGNE BRUNE DE RACHID DJAÏDANI (27') ON BRAQUE PAS LES BANQUES... DE JULIEN PAOLINI (14') CLICHÉS DE NADINE NAOUS (7') PANDORE DE VIRGIL VERNIER (30')

19h00

17h00

19h30

19h00 20h00 20h00

19h15

LONGS MÉTRAGES FAITES LE MUR DE BANKSY (1H27) WOMEN ARE HEROES DE JR (1H30)

20h30 21h00

FIX ME DE RAED ANDONI (1H38) A BOUT DE SOUFFLE DE JEAN LUC GODARD (1H27) DONOMA DE DJINN CARRÉNARD (2H14) AFRICAN GANGSTER LES OFFS EN DIRECTION DU JEUNE PUBLIC

20h30 20h30 20h30 20h30 20h00


DU 3 AU 14 DÉCEMBRE VENDREDI 3 DÉCEMBRE

DIMANCHE 5 DÉCEMBRE

VENDREDI 10 DÉCEMBRE

Cinéma l’Étoile - La Courneuve SOIRÉE D’OUVERTURE

Cinéma l’Étoile – La Courneuve

Cinéma l’Étoile – La Courneuve SOIRÉE PALESTINE

Courts Métrages 19h LA LIGNE BRUNE de Rachid Djaïdani (27’) 19h30 ON BRAQUE PAS LES BANQUES... de Julien Paolini (14’) Longs Métrages en Avant Première 20h30 FAITES DE LA MUR de Banksy (1h27)

SAMEDI 4 DÉCEMBRE Cinéma l’Étoile – La Courneuve

Premiers Courts 16h STRIPES, HOLLYWOOD TERRORISTS (programme de 1h) Courts Métrages 17h30 JEUX DE SOCIÉTÉ de Fara Sene (20’) 18h LA MARCHE DES CRABES de Hafid Haboulayane (28’) Long Métrage 18h30 FLEURS DU MAL de David Dusa (1h37) Court Métrage 20h30 PANDORE de Virgil Vernier (30’) Long Métrage en Avant Première 21h WOMEN ARE HEROES de JR (1h30)

15h30 LES VORACES (52’), VALSE À 5 SENS (24’)

Carte Blanche 17h Collectif Hors Cadre (programme de 1h) LE BRUIT DU SILENCE de Atisso Medessou (16’) SPÉCIAL ALGÉRIE Court Métrage 18h ON NE MOURRA PAS de Amal Kateb (24’)

Long Métrage 18h30 LE CHEMIN NOIR de Abdallah Badis (1h10) Long Métrage : Cinéma d’Influence 20h30 À BOUT DE SOUFFLE de Jean Luc Godard (1h27)

JEUDI 9 DÉCEMBRE Commune Image - Saint Ouen JOURNÉE PROFESSIONNELLE 17h00 Courts Métrages LA LIGNE BRUNE de Rachid Djaïdani (27’) WHITE GIRL IN HER PANTY de Djinn Carrenard Table ronde et rencontres professionnelles 20h30 DONOMA de Djinn Carrénard (2h14)

Court Métrage 20h CLICHÉS de Nadine Naous (7’) Long Métrage 20h30 FIX ME de Raed Andoni (1h38)

SAMEDI 11 DÉCEMBRE Commune Image - Saint Ouen SOIRÉE DE CLÔTURE Courts Métrages 17h00 ON NE MOURRA PAS de Amal Kateb (24’) 17h30 JEUX DE SOCIÉTÉ de Fara Sene (20’) 18h LA MARCHE DES CRABES de Hafid Haboulayane (28’) 18h30 DJINN LA NAISSANCE de Nino Dahmani (22’) 19h ON BRAQUE PAS LES BANQUES... de Julien Paolini (14’) 19h15 PANDORE de Virgil Vernier (30’) surprises 20h30 AFRICAN GANGSTER de Jean Pascal Zadi (1h20)

MARDI 14 DÉCEMBRE Espace Beaujon - Paris 8e

Les Offs en direction du jeune public 20h Spéciale Cultures Urbaines

MERCREDI 15 DÉCEMBRE Cinéma l’Étoile – La Courneuve 17h « Boomerang  » Emission Citoyenne et publique Thème : la Mixité dans le couple


LES ÉDITIONS PRÉCÉDENTES Le Festival Les Pépites du Cinéma, est devenu, en trois éditions, le rendez-vous incontournable d’une nouvelle génération d’auteurs et de réalisateurs français, issus du brassage des cultures. 7 VILLES EN FRANCE : La Courneuve Cinéma l’Étoile l Paris Club de l’Étoile, Cinéma l’Archipel, La Maison des Arts Urbains l Ivry sur Seine Le Hangard/Tremplin l Sarcelles Salle André Malraux l Marseille La Cinémathèque et Le Théatre de l’Antidote l Montpellier Cinéma Le Diagonal, Salle Rabelais l Lyon En plein Air 6e, 7e et 3e arrond

LIVRE D’OR

J’apporte mon soutien à ce festival qui portera ses fruits dans le futur, j’en suis sûr... Jean-Pierre Mocky, réalisateur

Formidable initiative que ces Pépites du Cinéma. Un vrai cinéma qui joue un rôle de découvreur, et de dépasseur. Merci ! Mariane Otero, réalisatrice, membre de l’ACID Vous les magnifiques Pépites, merci d’avoir diffusé mon documentaire Sur ma ligne. Que du bonheur, une rencontre 18 carats... Le monde est à nous, sans flamme et avec des seismes de création qui illumineront nos âmes.... Rachid Djaïdani, écrivain, comédien, réalisateur

« Pourvu que ça dure, et que les gens viennent de plus en plus nombreux à ce genre de manifestation, parce que c’est aussi promouvoir l’avenir du cinéma. » Doudou Masta, comédien, rappeur

« Il y a beaucoup de créativité, beaucoup de talent, comme quoi il y a de l’espoir, la jeune garde est là et surveille, alors faites attention ! la grande famille du cinéma francais n’a qu’à bien se tenir ! » Eriq Ebouaney, comédien.

Droit Debout, sans ciller, avec ardeur, avec style, de l’Art, de la Vie, sans rien demander ! FAIRE ! Merci Nadia Meflah, programmatrice, critique de cinéma

En effet, merci du fond du cœur... Ce que vous faites pour que nous puissions partager notre passion et notre travail avec le public est incroyable. Et je pense que les réactions obtenues sont le plus beau des encouragements pour nous tous. Nous espérons que cela nous permettra de nous fédérer et de rendre les initiatives de chacun encore plus fortes.

Mille Mercis à vous et bravo pour cette belle organisaton. Sachez que ce fut un réel plaisir pour moi. Rost, rappeur, auteur, fondateur de Banlieues Actives

Johnatan Bensimomh, auteur, réalisateur Merci pour votre professionnalisme, votre amabilité votre accueil et la sincérité et l’intelligence de votre engagement. J’ai été ravie de voir qu’un futur est possible, bravo à l’organisation, aux regards et à la pertinence des histoires proposées par les Pépites du cinéma : une très riche conversation entre des artistes et des passionnés de cinéma, bravo à tous, acteurs réalisateurs, techniciens, producteurs, je dis à suivre... Nadja Harek, auteur, réalisatrice, comédienne

LES PÉPITES

26 DU CINÉMA


LES ÉDITIONS PRÉCÉDENTES Auteurs, réalisateurs, comédiens, musiciens... Ils et elles sont venus au Festival Les Pépites du Cinéma depuis 2007 Rachid Djaïdani, Armelle Deutch, Doudou Masta, Luc Besson, Eriq Ebouaney, Rost, Yamina Benguigui, Karim Dridi, Alain Gomis, François Bergeron, Samir Guesmi, Kerry James, Abel Jafri, Mariana Otero, Nabil Ben Yadir, Julien Courbey, Nader Boussandel, Amel Chabhi, Fred Saurel, Francis Renaud, Max Morel, Fara Sene, Slimane Dazi, Dan Herzberg, Patrick Bouchitey, Laurent Zimmerman, Ismaël El Iraki, Akim Isker, Gilles Bellomi, Ahcen Titi, Lydie Muller, Julien Colona, Issa Doumbia, Sebastien Rossi, Laurent Biras, Cedric Pinto, Keira Mameeri, Jenny Del Pino, Rafik Ben Mebarek, Gianni Giardinelli, Boris Dolivet (El Diablo), Ismael Sy Savane (IZM), Fadila Belkebla, Pierre Marie Mosconi, Cedric Appietto, Didier Ferrari, Maeva Rukavina, Akim Zeboudj, Walter Thomson, Gil Alma, Majid Berhila, Louis Samka, Xavier Mauranne, Florent Schmidt, Le Bavard (La Rumeur), Jeremie Lenoir, Rolland Cottet, Olivier Montoro, Antoine Janbon, Magloire Bena, Meiji U’Tum’si, Alex Ogou, Youssef Dyawara, Said Serrari, Nadja Harek, Julien Izard, Johnatan Bensimhon, Amaury Voslion, Ladj Ly, DJ Lion Scott, DJ Dwayne, DJ Tex, Meiji U Tum’si, Virak Thun, Jalil Naciri, Pascal Tessaud, Julien Izard, Fara Sene, Le Chimiste, Olivier Montoro, Valéry Lhomme, Ingrid Lanzenberg, Pascal Tessaud, Adnane et Hicham Tragha...

Les professionnels et institutionnels présents Le CNC, l’ACID, Le Conseil Régional d’Ile-de-France, Elémiah, Fidélité, Studio 37, Bandits, Auteurs et Associés, Mirak Films, Europacorp, Haut et Court, Cinéma 93, Agence Cinélite, le Comoedia, KinoRézo, Attitude et le Battle Of The Year France, (Montpellier), le Festival Générations Courts (Aubervilliers), Le Festival Méditerranéen (Bruxelles), Le Festival Couretdoc (Lyon),.. .

ÉDITIONS PRÉCÉDENTES (EXTRAITS) LES LONGS MÉTRAGES en Avant Première : l Les Barons de Nabil Ben Yadir l Black Dynamite de Scott Sanders l Dernier Maquis de Rabah Ameur Zaïmeche l Andalucia de Alain Gomis l Khamsa de Karim Dridi LES RÉTROSPECTIVES « Cinéma d’Influence » Les Tontons Flingueurs de Georges Lautner LES COURTS MÉTRAGES « Les Pépites d’Aujourd’hui » H’Rash de Ismaël El Iraki l De bon matin de Xavier Mauranne l Warning de John Bensimohn l L’Etau de Maéva Rukavina et Nico Argilet. Big H Story de Sébastien Rossi l L’Année de l’Algérie de May Bouhada l CNC, C’est Notre Cinéma de Julien Colona. Touché par la Grace de Florent Schmidt l Une Bonne Carotte de El Diablo (Boris Dolivet) l La Dictée de Meiji U Tum’si l Cohérence Zéro de Adnane Tragha. The Bamkiboola de Virak Thun. Rumeurs de Ingrid Lanzenberg. La Planque de Akim Isker et Jalil Naciri. Projet BB4 de Olivier Montoro l Des Livres et Moi de Fadila Belkebla l Le temps d’un battement de cils de Farah Sene l Le Keus de Julien Izard l Je suis fier de toi mon fils de Valery Lhomme.

LES PÉPITES

LES DOCUMENTAIRES l 365 jours à Clichy Montfermeil de Ladj Ly l Sur ma Ligne de Rachid Djaïdani l Smokemon de Nadja Harek l Vagabond Danse de Nadja Harek l Foniké (jeunesse en guinéen) de Jérémie Lenoir. Versus de Cédric Pinto l Slam ce qui nous brule de Pascal Tessaud l Break Hit de Jérome Decol l Au Sud de la France, au Nord de Marseille de Roland Cottet l Desert Rebel de Francois Bergeron l Le Cercle de la Haine de Xavier Maurane l New York, le Bronx de Amaury Voslion

27

DU CINÉMA


L’ASSOCIATION TALENTS URBAINS

L’Association Talents Urbains, a été créée en 2006. Sa mission est de promouvoir et de favoriser l’expression culturelle et artistique issue des quartiers populaires et multi-ethniques en France et dans le monde. L’ASSOCIATION MÈNE DEPUIS SA CRÉATION, DEUX TYPES D’ACTIONS : L’action culturelle et cinématographique à travers l’organisation du 1er Festival Itinérant de Films Urbains : LE FESTIVAL LES PEPITES DU CINEMA. L’événement, propose des films de réalisateurs de talent, d’origine et de culture différentes, qui ont comme point commun la rue, comme lieu de création ou source d’inspiration. Grâce au soutien fidèle de ses partenaires, en particulier l’ACSE et de nombreux bénévoles, l’Association Talents Urbains a pu réaliser, depuis sa création, trois éditions du Festival dans sept villes de France. C’est plus d’une centaine de films qui ont été diffusés, en présence des réalisateurs et des équipes. L’événement a rassemblé 2 500 visiteurs, collectifs, professionnels, associations, passionnés, qui sont venus assister aux projections, aux soirées spéciales et aux rencontres. Le Festival « Les Pépites du Cinéma » a aussi pour but de favoriser les projets et les échanges professionnels, de créer des ponts et des liens privilégiés, avec les producteurs, diffuseurs, exploitants, agents, directeurs de casting, les institutionnels... L‘action pour l’éducation à l’image et l’accès à la culture et aux pratiques artistiques auprès du jeune public. Depuis 2007, l’association Talents Urbains a mis en place plusieurs programmes d’ateliers vidéos dans les quartiers, principalement à la Courneuve. Au total, sept projets vidéos ont été réalisés par des jeunes de 12 à 25 ans : quatre minis jounaux télévisés, deux courts métrages de sensibilisation et un clip. En association avec les espaces jeunesses et les maisons de quartiers, plus de 150 jeunes ont bénéficié des programmes et des évènements associés. En parallèle, et en appui à son action de terrain, l’association a multiplié les témoignages et les interventions publiques à l’occasion de tribunes telles que : « La Banlieue, une chance pour la France », colloque organisé par l’Institut Français de l’Intelligence Économique au Sénat, « Street For Living », conférence sur la conclusion du programme européen à Swindon (Londres), « Accès à la Culture, véritable enjeu citoyen », Etats Généraux de l’Action Culturelle, Cinématographique et audiovisuelle, organisés par le BLAC et la Société des Réalisateurs de Films au « 104 ».

LES PÉPITES

28 DU CINÉMA


LES PERSPECTIVES 2011

2011

Mettre en place une plateforme professionnelle, d’information, de conseils, d’accompagnement artistique et professionnel, de diffusion et de promotion de nouveaux auteurs et réalisateurs. Renforcer le potentiel des nouveaux cinéastes en leur offrant à la fois des informations sur les aides et les services destinés à encourager les productions et la diffusion des créations, et à établir des réseaux, des échanges et des synergies. Créer un rendez vous professionnel régulier / réunion d’information destinée à un large public d’auteurs réalisateurs. Créer des opportunités de rencontres avec différents partenaires publics ou privés dans le cadre de réunions d’information destinées aux auteurs réalisateurs et producteurs. Sélectionner et répérer trois projets par an et proposer un accompagnement artistique et professionnel sur toutes les étapes de création par des résidences. Mobiliser un réseau de professionnels (scénaristes, réalisateurs, comédiens, producteurs, techniciens, diffuseurs), désireux de transmettre leur expérience. Renforcer la présence du Festival dans la Région du Languedoc Roussillon en partenariat avec l’Association Attitude à Montpellier, organisatrice du Battle Of The Year et du Festival A Change Of Direction. Nimes 2011.

LES PÉPITES

29

DU CINÉMA


LES PARTENAIRES L'ACSE participe entre autre à la promotion de toutes les formes d'expressions dont l'objectif est de rendre visible les apports des créations artistiques issus de la fusion de la diversité culturelle. Image de la diversité : courts ou longs métrages, dessins animés, magazines télé : la commission audiovisuelle de l'ACSE finance chaque année des projets en lien avec la lutte contre les discriminations, la diversité et la mémoire. L'ACSE est le partenaire majeur du Festival Les Pépites du Cinéma depuis sa création. www.lacse.fr

Le Conseil Régional d'Ile-de-France www.iledefrance.fr Ville de La Courneuve - Le Cinéma l’Étoile est ouvert depuis 1993. Situé à La Courneuve en Seine-Saint-Denis (ville de 35 000 habitants), il accueille 25 000 spectateurs par an. L’Étoile est une salle publique classée « art et essai » et titulaire des 3 labels nationaux « jeune public », « patrimoine » et « recherche et découverte ». À l’heure où le cinéma est de plus en plus soumis au pouvoir de groupes imposant leur loi économique et leur vision du monde, de tels espaces sont indispensables pour que des films différents rencontrent les spectateurs. www.ville-la-courneuve.fr

Commune Image est le premier lieu de production audiovisuel collectif et solidaire. Situé derrière le marché aux puces de SaintOuen à moins d’un kilomètre de la porte de Clignancourt, « Commune Image » est un espace de travail de 2500 mètres carrés formé de bureaux et d’espaces collectifs mis à disposition de tous ceux qui travaillent dans le monde des médias avec l’objectif de contribuer à des créations constructives, intelligentes et ouvertes sur le monde. « Avec Commune Image, nous faisons le pari que l’industrie cinématographique peut sortir du tout business. Nous sommes convaincus que les codes du cinéma de qualité peuvent être totalement revisités et que le succès du travail solidaire et collectif observé pour d’autres secteurs, est applicable à celui de l’audiovisuel et permet de révéler des nouveaux talents et des créations étonnantes. » Olivier Laffon, fondateur de Commune Image. www.communeimage.com Trace TV : première télévision urbaine. www.trace.tv

Bondy Blog/20 minutes www.yahoo.bondyblog.fr 25ème Image Association Attitude

Le Pôle Audiovisuel, Cinéma et Multimédia du Nord Parisien. Créé en 2003, LE PÔLE est une association qui souhaite contribuer au développement économique, social et territorial de l’industrie audiovisuelle cinématographique et des nouveaux contenus multimédias sur le territoire de la Seine-Saint-Denis. Au travers de ses membres (entreprises, écoles de formation, et laboratoires de recherche), le Pôle anime un « réseau de collaborations » de près d’une soixantaine de membres créateurs. www.lepole.org

www.attitudeasso.com L’Espace Beaujon : c’est 45 activités hebdomadaires, 16 expositions annuelles, une cinquantaine de dates de spectacles tout public, 20 soirées de courts métrages, des animations thématiques. Des stages pendant les vacances scolaires, aide aux projets jeunes, aides aux devoirs. www.ebeaujon.org

Talents Urbains développe son activité en relation avec : le Centre National de Cinématographie (CNC), l'Agence du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion (ACID), le Pôle Cinéma Audiovisuel Nord Parisien, l'Association des Réalisateurs et Producteurs (ARP), le Pôle image de la Courneuve, le Festival Courts et Doc (Lyon), l'Association Attitude (Montpellier), le Festival A Change Of Direction et le Battle Of The Year à Montpellier, Kaïna Tv (Montpellier), l'Association A.R.T.S (Lyon).

Prix Qualité CNC : Depuis 2010, Le Festival Les Pépites du Cinéma est labelisé auprès du CNC pour le « Prix* Qualité ». *Prix après réalisation pour les courts métrages et documentaires

LES PÉPITES

30 DU CINÉMA


CONTACTS FESTIVAL

Déléguée Générale : Aïcha Belaïdi : Présidente Fondatrice Talents Urbains/ Les Pépites du Cinéma a.belaidi@lespepitesducinema.com

Communication / Informations : contact@lespepitesducinema.com 12 rue Neuve des Boulets 75011 PARIS tel : 01 75 50 96 80

Programmation La Courneuve : Malika Chagal : Directrice du Cinéma l’Étoile malika.chaghal@ville-la-courneuve.fr

www.lespepitesducinema.com www.myspace.com/lespepitesducinema

REMERCIEMENTS Le Festival Les Pépites du Cinéma souhaite remercier tout particulièrement : Les auteurs, réalisateurs et les équipes de films, Fadila Mehal, Catherine De Luca, Morad Kertobi,

Safia Lebdi, Hugues Quattrone, Olivier Bruand, Malika Aït Guerbi, Dante Desarthe, Florence Gastaud, Eric Busidan, Nadia Meflah, Fabienne Hanclot, Nadja Harek, Thomas Raymond, Jean Jacques Braghini, Stéphanie De Lara, Naguib Azem, Stéphane Roche, Doris Yoba, Laurence Plon, Virginie Lacaze, Soumia Malimbaum, Khalid Arash et toute l'équipe de Kaina Tv, toute l'équipe de l'espace jeunesse La Tour, Carole Moutal et Pascal, Sophie Morvan, Véronique Vaude, Frédo Coyere, Youssef Kreimi, toute l'équipe du Cinéma l'Etoile, Soumia Malimbaum, Jonhatan Bensimhon, les membres de l'Association Talents Urbains, André Cardinali, Le collectif Hors Cadre.

LES PÉPITES

31

DU CINÉMA


catalogue pepite OK5:Mise en page 1 23/11/10 17:02 Page32

www.lespepitesducinema.com

CATALOGUE LES PEPITES DU CINEMA 20100  

TALENTS URBAINS

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you