Issuu on Google+

P.3 école

priorité à l’aide aux devoirs

N°71 /

P.4 logement

Marie-Noëlle Lienemann sur le terrain

P.5 économie

les entreprises dans la révolution numérique

Quinzaine du 28 OCTOBRE AU 11 NOVEMBRE 2013

Signature contrats d’avenir

La Ville se tourne vers l’avenir Près de 10 mois après la signature du premier contrat d’avenir, la commune d’Onet-le-Château va embaucher, avant la fin de l’année 2013, son douzième contrat d’avenir. Des emplois au service de la population castonétoise qui traduisent la volonté du territoire de s’engager pour l’emploi des jeunes.

Plus de services pour les Castonétois Ces dernières années, le développement de nombreux programmes immobiliers a attiré de nouvelles familles sur la commune, entraînant un accroissement de la population. Il s’agit alors pour la collectivité de proposer des services en conséquence, qui répondent le plus possible aux attentes et besoins des habitants. C’est dans cette logique que la Ville s’est tournée vers le recrutement des emplois d’avenir. « Nous avions un besoin de personnel sur la commune, nous avons donc décidé de miser sur la jeunesse et de recruter à ce jour près d’une quinzaine d’emplois d’avenir d’ici la fin de l’année. » souligne-ton du côté de la Mairie. Ce sont ainsi plusieurs services municipaux qui vont être ou ont été renforcés : le pôle Petite Enfance, les centres de loisirs, la Médiathèque, l’atelier menuiserie du Service technique, les Espaces

verts, la Voirie, le service Électricité et Éclairage public. La Ville pourra bien évidemment pérenniser ces postes à l’avenir si les besoins perdurent. Le dispositif a également été utilisé pour transformer en emplois à plein temps des « petits boulots » qui consistait à effectuer de ci, de là, le remplacement d’agents municipaux. Un « pool » de rempla-

cement a donc été mis en place sur les pôles entretien ou le service Petite Enfance. Une mesure en faveur de l’emploi des jeunes Le dispositif, mis en place par le gouvernement en octobre  2012 présente donc des avantages du côté des employeurs

© DR.

L

es emplois d’avenir visent à améliorer l’insertion professionnelle des jeunes peu ou pas qualifiés. S’adressant à des demandeurs d’emplois âgés de 16 à 25 ans, ils sont signés pour une période d’un an renouvelable deux fois. L’État prend à sa charge 75  % de la rémunération. Des arguments qui ont convaincu le conseil municipal de s’orienter vers ce dispositif pour répondre à de nouveaux besoins.

Pour les jeunes, c’est l’opportunité d’évoluer vers un emploi stable.

N° 71 du 28 octobre au 11 novembre 2013

1


à la une avec l’aide financière de l’État. Pour les nouveaux recrutés, il s’agit d’une opportunité qui laisse entrevoir pour certains le bout d’un long tunnel en matière de recherche d’emploi. Car toute la difficulté des jeunes actifs réside dans le fait de trouver un emploi stable, c’est-à-dire de plus de quelques mois. En permettant à ces jeunes d’acquérir un savoir faire professionnel auprès d’agents expérimentés, la Mairie les prépare a en prendre le relais lors des départs à la retraite. 

Entretien avec… … Charlotte Giaccobi recrutée en emploi d’avenir depuis le 1er octobre au service Bâtiment, atelier Menuiserie.

© DR.

Les recrutements en emploi d’avenir viennent en renfort au sein de plusieurs service municipaux.

LNO : Qu’est ce que la signature de ce nouveau contrat change pour vous ? C’est une opportunité pour moi d’acquérir

d’autres compétences. Nous sommes en effet amenés à travailler en atelier, mais aussi à effectuer des interventions à l’extérieur, sur le terrain. Cela me permet de découvrir de nouvelles choses et d’apprendre à être polyvalente. © DR.

Les Nouvelles d’Onet (LNO) : Quel a été votre parcours avant d’être recrutée en emploi d’avenir ? Castonétoise, je suis partie, après mon bac, faire des études d’histoire de l’art puis, par choix, j’ai décidé de me spécialiser dans le travail du bois. J’ai obtenu, il y a 2 ans, un CAP Marqueterie où j’ai acquis les techniques artisanales traditionnelles du travail du bois et, par la suite, un CAP Menuiserie afin de développer mon savoir-faire dans la finition du meuble.

LNO : Comment se passe votre intégration au sein des services techniques municipaux ? Très bien, je commence à bien prendre mes marques au sein de la collectivité.

Aménagement urbain

La place du Château se refait une beauté

Médiathèque :

Adoptez un livre, 2e édition • Dans le cadre

© DR.

du projet de rénovation de ses locaux, la Médiathèque a dû transférer ses collections, provisoirement, au 44 route d’Espalion. Une idée originale a été mise en œuvre pour faire en sorte que, durant cet intermède, les Castonétois puissent disposer pleinement du service tout en contribuant à la disponibilité de la collection : des volontaires peuvent «  adopter  » des ouvrages, une trentaine au total, qu’ils gardent chez eux durant la durée des travaux. Mais ils sont aussi invités, à travers une bourse d’échanges entre participants au projet, à renouveler leur fonds.

Un cadre exceptionnel qui fait l’objet d’une attention particulière.

© DR.

C

La deuxième édition de l’opération « Adoptez un livre ! » est organisée le 7 novembre au Krill (17 h 30 à 19 h 30). Seuls les adhérents ayant participé à la première édition sont toutefois admis à y participer. > Rens. : 05 65 77 22 90

2

Les nouvelles d’Onet-Le-Château

es dernières semaines, le centre bourg d’Onet-Village s’est «  refait une beauté  ». Sous maîtrise d’œuvre de la Ville, l’entreprise Colas a d’abord procédé à un nettoyage et à un reprofilage des surfaces au niveau de la place du Château mais aussi rue de la tour et, à l’arrière, sur la petite place de la Chapelle. Un revêtement en bi-couche calcaire a été ensuite appliqué sur la voirie. Tout en conservant les qualités fonctionnelles du bitume, ce nouveau revêtement, de couleur beige, est moins austère. Un site à préserver… sans pénaliser la pétanque Si l’esthétique tient toujours une place importante dans les aménagements urbains initiés par la Commune, le cadre exceptionnel du

château et de ses alentours demandaient une attention particulière. Les fosses d’éclairage ont ainsi été déplacées. Du reste, elles se trouvent protégées du stationnement des voitures. Place du Couderc, le revêtement, vieux d’une trentaine d’année a également été refait. Afin de ne pas pénaliser les amateurs de pétanque, la pose de gravillons a été effectuée. Le montant total des travaux s’élève à 21 000  euros. Ils prolongent les opérations d’aménagement réalisées en 2011. Les agents des Espaces verts, de la Voirie et des Bâtiments avaient réalisé un chemin piétonnier en pierre de taille reliant le château à la place et consolidé, avec des pierres d’enrochement, le talus existant. Qu’il n’était plus obligatoire de contourner pour aller de l’un à l’autre.


Aide aux devoirs

Un dispositif communal mobilisateur

12 jeunes ont intégré les services municipaux depuis la création du dispositif des emplois d’avenir. Et la Ville souhaite aller plus loin. On peut rappeler que l’État est partenaire de la Commune et apporte un concours financier conséquent. Et que les besoins de la population sont pris en compte. C’est donc l’occasion d’engager un cercle vertueux entre activité utile, service public et solidarité avec les jeunes générations, particulièrement exposées au problème du non-emploi.

L’aide aux devoirs fait l’objet, sur la commune, d’un dispositif partenarial original mis en œuvre depuis 2012 et qui s’est adapté à la réforme des rythmes scolaires décidés à la rentrée 2013. Ce dispositif territorial ne pourrait fonctionner sans une forte mobilisation des bénévoles. État des lieux…

Certains d’entre eux auront suivi leur scolarité dans une école castonétoise. Le territoire, en la matière, mène aussi une politique très active afin de permettre aux enfants ayant des difficultés scolaires de bénéficier d’une aide aux devoirs. Cette politique s’inscrit dans le cadre d’un dispositif multipartenarial permettant d’intervenir, en complément de l’Éducation nationale, en temps péri-scolaire. Centre social, Association pour la fondation de la vie étudiante, Secours catholique, MJC (dans le cadre des ALAE) travaillent de concert à sa mise en œuvre. Il convient ici de saluer la mobilisation solidaire de nombreux bénévoles.

L

e Centre social cherche aujourd’hui à étoffer l’équipe de bénévoles mobilisés pour l’aide aux devoirs. Cette aide s’adresse aux élèves en difficulté scolaire ou n’ayant pas la possibilité de faire leurs devoirs chez eux. L’accueil des CP et CE1 s’effectue le mardi soir et celui des CE2, CM1 et CM2, le lundi soir, sur le créneau horaire 16 h 45 à 17 h 30. Ainsi que le soulignent Danièle Maisonabe et Agnès Verdier, coordinatrices du dispositif pour le Centre social « c’est une équipe de 17 bénévoles qui est mobilisée ». Mais elle doit être constamment complétée. D’où un « appel aux personnes intéressées pour donner un peu de leur temps. Plus il y aura de bénévoles, plus l’accompagnement sera individualisé ».

© DR.

Adapté aux situations des enfants Le multipartenariat a été encouragé afin de répondre à la diversité des situations. Du côté de l’Association pour la fondation étudiante pour la ville (AFEV), le système couple accompagnement individualisé au domicile de l’enfant, une fois par semaine, et sensibilisation collective à de multiples centres d’intérêt et à l’autonomie dans les équipements socioculturels (Médiathèque, Mjc, La Baleine). Le Secours catholique, à travers son programme «  un enfant, un bénévole  », travaille en direction des enfants Le Centre social est à la recherche de nouveaux ayant des difficultés bénévoles. d’apprentissage.

Solidarité… C’est aussi l’un des objectifs qui préside au programme de logement du « Hameau des vignes », dans le quartier des CostesRouges. Il s’agit en effet d’y favoriser l’accession à la propriété des ménages à revenu modeste et des économies sur le poste très coûteux de la facture énergétique, sans sacrifier qualité de l’habitat et confort de vie. Une « équation vertueuse » saluée tout récemment par la présidente de la Fédération nationale des coopératives HLM, Marie-Noëlle Lienemann, en visite sur le terrain. La rédaction

Ajusté à la réforme des rythmes scolaires Au sein des écoles publiques (Stade, Genêts, Pierre-Puel), la MJC assure les Accueil de loisirs associés à l’école (ALAE). Les enfants peuvent y faire leurs devoirs sous la surveillance d’un adulte, à raison de 2 séances hebdomadaires (lundi et jeudi de 17 h à 17 h 45). Un suivi plus personnalisé est proposé dans le cadre de groupes. Financé par la Ville et la CAF, l’accès à cet accompagnement aux devoirs est entièrement gratuit et ouvert à tous. L’organisation en a été revue dans le cadre du Projet éducatif territorial cosigné par le Maire, le directeur académique des services de l’Éducation nationale et Madame le Préfet, qui acte la réforme des rythmes scolaires. Avec pour objectif, précise Véronique Luban, adjointe au maire en charge des Affaires scolaires, « d’aider l’enfant dans ses méthodes de travail et lui faciliter l’accès au savoir… En complément de l’aide personnalisée que l’Éducation nationale met elle-même en place. »  >> Contacts : Centre social : 05 65 77 11 30 – Coordination des ALAE : 05 65 77 16 00/07 86 10 39 87 – Secours catholique : 05 65 78 14 18 – AFEV : www.afev.org 05 65 73 36 62­

N° 71 du 28 octobre au 11 novembre 2013

3


actualité Logement

L’ancienne ministre Marie-Noëlle Lienemann sur le terrain du logement social Marie-Noëlle Lienemann, Ministre déléguée au logement sous Pierre Bérégovoy puis secrétaire d’État au logement sous Lionel Jospin, était en visite aux Costes-Rouges. La sénatrice a salué une démarche qu’elle a jugé particulièrement novatrice en matière de logement social, pointant notamment la location-accession et les économies en énergie. Depuis 2007, une centaine de logements sont sortis de terre ; des appartements, des pavillons dont la majorité en location-accession. Faciliter l’accès à la propriété La sénatrice a mis en exergue le savoir-faire de Polygone « pour accompagner les futurs acquéreurs du mieux possible dans leur parcours immobilier, qui va souvent de la location HLM à l’achat d’un pavillon ». « 80 % des locataires ont levé l’option d’achat au bout de 9 mois d’installation  » confirme d’ailleurs Pascal Lacombe. Il faut dire que ces pavillons présentent de nombreux atouts, de plain pied ou à étage, leur surface est comprise entre 87 et 100 m² avec un jardin attenant. Avec tout ce qu’il faut pour réduire la facture énergétique : panneaux solaires pour l’eau chaude et chaudière gaz à condensation. Et Pascal Lacombe de rappeler le principe qui guide Polygone «  construire des logements où on aurait soi-même envie d’habiter. » © DR.

C

’est accompagnés de la présidente de la société Polygone Michèle Attar et de son directeur Pascal Lacombe que Marie-Noëlle Lienemann s’est rendue dans les « nouveaux » quartiers des Costes-Rouges. Guidée par le maire Fabrice Geniez et le premier adjoint Guy Drillin, viceprésident en charge du Logement au Grand Rodez, la sénatrice de Paris a notamment visité le nouvel ensemble de constructions «  Le Le quartier des Costes-Rouges, un endroit où il fait bon vivre... Hameau des Vignes  » : des pavillons en location-accession construits par la poser des logements économes en énergie à société HLM Polygone et labellisés bâtiment des loyers modérés est primordial pour le basse consommation. pouvoir d’achat des familles ». Fabrice Geniez s’est lui réjoui de la présence de Polygone Une démarche « primordiale pour le sur le territoire communal, mettant en avant pouvoir d’achat des ménages » la qualité architecturale et urbanistique d’un Très investie sur les questions du logement, quartier qui favorise la mixité sociale et les celle qui préside depuis 2003 la Fédération économies d’énergie. Et de pointer du doigt nationale des sociétés coopératives d’HLM a le premier immeuble à énergie positive salué l’engagement d’Onet-le-Château « Pro- construit en Aveyron.

Les « Coulisses du bâtiment »

© DR.

Des collégiens sur le terrain des métiers du BTP

Visite au cœur du chantier de la route d’Espalion.

L

e 11  octobre dernier, plusieurs classes de collège du Grand Rodez ont visité le chantier de la requalification de la route d’Espalion dans le cadre des journées « Les coulisses du bâtiment  ». Cette opération annuelle consiste à faire découvrir sur le terrain les

4

Les nouvelles d’Onet-Le-Château

métiers du bâtiment aux collégiens à un âge où l’orientation professionnelle se précise. Casque de chantier vissé sur la tête et gilet de sécurité fluo sur le dos, les collégiens ont été accueillis par des responsables de la société Colas, qui ont détaillé les spécificités du chantier et présenté le rôle des différents corps de métiers. L’occasion, pour les jeunes, de constater que ce rôle évolue. Le chantier de la construction du nouveau réfectoire du collège public était également ouvert à la visite. De nouveaux bâtiments zone de Cantaranne La visite de Colas s’est effectuée alors que l’entreprise vient de se doter de nouveaux locaux, installés zone de Cantarrane. Philipe Durand, PDG de Colas Sud-Ouest, Arnaud Frayssinet, responsable de l’agence,

les employés du site et de nombreux élus locaux étaient présents pour le couper de ruban. Les locaux précédemment occupés dataient de 1968. L’entreprise, créée en Aveyron en 1929, est aujourd’hui un acteur de premier plan mondial dans le domaine de la construction et de l’entretien des infrastructures routières… Mais aussi, comme l’a souligné Philippe Durand : « dans l’aménagement urbain, participant ainsi de l’amélioration du cadre de vie quotidien des habitants ». Sur le territoire communal, outre les aménagements de la route d’Espalion, elle réalise actuellement les chemins piétonniers de l’Auterne et de la Roque, le chemin rural des Planquettes, l’aménagement du parking du centre de tennis, les abords du château et de la place du Couderc. La Ville mobilise près de 190 000 € pour ces opérations.


Les entreprises aveyronnaises sont à l’heure de la « révolution numérique » La treizième édition de la Soirée des rencontres économiques a eu lieu le 17 octobre à La Baleine. Ce rendez-vous annuel des entreprises aveyronnaises avait pour thème, cette année, « la révolution numérique ». Il y a été question des infrastructures, mais aussi des usages du numérique dans le développement économique. développement du business local. « L’objectif est d’offrir à des entreprises parisiennes, par exemple, la possibilité de venir travailler dans un cadre de vie privilégié, résume Alain Cezac. Ce faisant, cela créerait un centre d’émulation duquel émergeraient toutes les ressources locales permettant de créer un environnement économique, social et culturel riche, propice au développement de tout le territoire ».

Vendanges éducatives à la vigne de Saint-Mayme

© DR.

Sur le thème de «  la révolution numérique  », plusieurs grands témoins sont venus expliquer les perspectives et enjeux du numérique pour un territoire comme l’Aveyron. Les participants ont entendu, entre autres, les explications de Damien Lebret (chef de projet TIC au sein de l’associaUne manifestation qui valorise le poumon économique du Grand Rodez. tion de développement économique du Massif central Macéo), ou de Michel Dernis (président du conseil de Le lien numérique surveillance d’Atrium Data). Ont également Autre territoire, autre projet. Depuis deux été présentés les témoignages de plusieurs ans, autour d’Arvieu, sur le Lévezou, les acteurs locaux pour lesquels le numérique Loco-motivés utilisent eux-aussi le numéest l’un des meilleurs outils de développe- rique pour chercher à dynamiser le terriment économique des territoires ruraux. toire. Vincent Benoit, gérant de la SCOP Laëtis, spécialiste du développement Web, a expliqué comment cette association Le business à distance Il en est ainsi du projet de centre de télé- construit peu à peu « une communauté alitravail CarlaTel porté par Alain Cezac, près mentaire locale.  » Citoyens, producteurs, de Mur-de-Barrez. Le patron de Garnem, consommateurs, acteurs locaux du territoire spécialiste de l’information de solvabilité et et de ses environs, utilisent l’Internet pour de la prévention des impayés dans le sec- s’approvisionner en circuit court. L’objectif teur du BTP, souhaite installer un centre de est de doubler, d’ici à un an, la consommatélétravail au château de Taussac. Sous sta- tion de produits locaux sur les communes tut de société coopérative d’intérêt collectif d’Arvieu et avoisinantes. Bénéfice attendu (SCIC), CarlaTel réunirait plusieurs acteurs de ce mode consommation : sobriété éner(entreprises, collectivités, associations, par- gétique, alimentation saine et de qualité, ticuliers…) autour d’un outil commun de liens sociaux, relations équitables.

L’édition 2013 du Salon du chocolat du Grand Rodez se tiendra à la salle des Fêtes les 16 et 17 novembre. Cette manifestation désormais incontournable, organisée par les Kiwanis de Rodez, associe convivialité (stands de chocolatiers, animations diverses) et générosité, puisqu’une partie des recettes est reversée à une association solidaire. Cette année, ce sera « Faux nez », une association de clowns qui égaie la vie des enfants hospitalisés et qui est parrainée par Noémie Honiat et Quentin Bourdy, animateurs de l’émission Top Chef diffusée sur M6. Rens : www.salonchocolat –kiwanisrodez.fr

© DR.

D

ans son nouveau décor (La Baleine), la soirée conçue par l’agence de communication PAC confirme sa place d’événement incontournable dans l’agenda économique du département. Quelque 350 décideurs et acteurs de l’économie locale s’y rendent, chaque année, pour débattre de thèmes sélectionnés, échanger les expériences et faire connaissance.

Salon du Chocolat les 16 et 17 novembre

© DR.

Animation économique

Les élèves de grande section de l’école des Narcisses ont eu récemment droit à une « leçon de choses » dans le cadre de la vigne communale de Saint-Mayme. Accompagnés de leur enseignante, ils ont pu découvrir la vie d’un vignoble. Comme travail pratique, ils ont ensuite, avec l’aide du service des Espaces verts, esquissé le geste du vendangeur en cueillant quelques grappes. Une récolte dont les petits écoliers n’étaient pas peu fiers.

Foire aux livres et aux disques Pour donner une seconde vie aux livres et aux disques et favoriser les rencontres et les échanges autour de l’écrit et du son, La compagnie des arts organise, en collaboration avec l’association La chambre de Télémaque, une foire aux livres et aux CD. Le rendez-vous est fixé au 16 novembre au Krill. Professionnels et particuliers pourront y vendre ou échanger livres, cd, dvd, neufs, d’occasion, ou de collection.

N° 71 du 28 octobre au 11 novembre 2013

5


AGENDA

onet pratique Animations Quine > Organisé par l’école Sainte-Bernadette > 02/11 > salle des Fêtes – 05 65 67 07 11

Football > Onet Football 1/Muret > 09/11 > stades Georges-Vignes, du Colombier > Onet Football – 05 65 42 69 94

Bourse d’échanges de livres > Adoptez un livre, manifestation organisée par la Médiathèque. >07/11 > Krill de La Baleine > Médiathèque – 05 65 77 22 90

Handball > Roc/Libourne > 09/11 > l’Amphithéâtre >  Roc handball – 05 65 42 15 28

Quine > Organisé par Onet-le-Château football > 08/11 > salle des Fêtes – 05 65 42 69 94

Cinéma documentaire > Un film sur la rénovation du fameux théâtre du Bolchoï > 30/10 > Krill de La Baleine > La chambre de Télémaque – 05 65 33 75 39

Quine > Organisé par l’APE des Quatre-Saisons > 09/11 > salle des Fêtes – 05 65 42 69 94 Sports Football > Onet Football 3/Montbazens > 03/11 > stades Georges-Vignes, du Colombier > Onet Football – 05 65 42 69 94 Volley-ball > Costes-Rouges / IUFM > 07/11 > gymnase des Albatros > CR Volley – 05 65 XX XX XX

Culture

Cirque > Wunderkammer, par la compagnie CIRCA : un cabaret féerique d’acrobates > 05/11 > La Baleine – 05 65 77 68 00 Exposition historique > 3 expositions : « Devoir de mémoire : prisonniers de guerre (1940-1945 Les prisonniers de guerre Français en Allemagne » ; « Carnet de guerre de Rob Roy, 1939-1944, aquarelles et dessins » ; « Dessins de captivité à l’Oflag

DU 4 AU 8 novembre

menu des cantines scolaires Lundi  4 : Sardine au citron et salade verte – bourguignon de bœuf/duo de haricots – petits suisses aux fruits – orange Mardi  5 : Endives aux amandes – filet de merlu à la crème/pomme grenaille à l’ancienne – saint-paulin – compote pomme-fraise Mercredi  6 : Saucisson à l’ail – pillon de poulet rôti/torsades au beurre – yaourt à boire – poire Jeudi  7 : Avocat et tomate – sauté de porc aux petits oignons/purée de pois cassés et croûtons – ossau iraty – flan pâtissier Vendredi  8 : Carottes bio et courgettes râpées – tendron de veau/chou de Bruxelles et pomme de terre – yaourt nature bio – banane

Inscriptions sur LES listes électorales En vue des prochaines élections municipales qui se dérouleront les 23 et 30 mars 2014 et des élections européennes du 25 mai 2014, vous pouvez vous inscrire sur les listes électorales (en cas de changement d’adresse ou comme nouvel arrivant) jusqu’au 31 décembre 2013. Pour ce faire, il suffit de se présenter à l’hôtel de Ville, muni d’une pièce d’identité et d’un justificatif de domicile. Rens. : 05 65 77 25 00

carnet Septembre 2013 Naissances : IBRAHMEN Naïm , KRASNICI CHABANI Sadete Mariages ZAHER Karima & ATIGUI Issam

Éditeur : PAC Communication, place des Maçons, Rodez. Directeur de publication : Pierre Censi / RCS : Rodez A 378 321 608 00077 Tél. : 05 65 68 04 10/pac.p@wanadoo.fr Conception éditoriale : Agence Lexies Impression : Hérail imprimeur ISSN : 2114-3048 Dépôt légal : octobre 2013 Tirage : 5 500 exemplaires

6

Les nouvelles d’Onet-Le-Château

XIII A près de Nuremberg » > du 07 au 29/11 > MJC – 05 65 77 16 00 Médiation > Café Slam : atelier d’écriture > 08/11 > Krill de La Baleine > La chambre de Télémaque – 05 65 33 75 39 Festival > Regards sur l’exil (organisé par le Collectif des réfugiés et Amnesty international) projection vidéo et concert Farrandola (rythmes africains)/JeanMichel Orchestra (humour punk) > 09/11 > Krill de La Baleine > La chambre de Télémaque – 05 65 33 75 39 Jeune public > L’heure du conte : « De bouche à oreilles », par Boubacar Ndiaye > 13/11 > Krill de La Baleine >  Médiathèque – 05 65 77 22 90 Domaine littéraire > Contes d’adultes, contes d’errance, par Claude Clément (voix) et Marie Zortian (violoncelle) > 13/11 > Krill de La Baleine > Médiathèque – 05 65 77 22 90

SERVICES NUMÉROS D’URGENCE & SERVICES PUBLICS Police nationale : 17 Police municipale : 05 65 77 16 08 SAMU : 15 Centre hospitalier de Rodez : 05 65 55 12 12 Secours incendie : 18 Centre de secours principal de Rodez : 05 65 77 66 00 CODIS : 05 65 77 12 18 Sans-abri en détresse : 115 Aéroport Rodez-Aveyron : 05 65 42 20 30 Gare SNCF : 05 65 77 33 30 Pôle multimodal Octobus : 05 65 42 55 75 Grand Rodez : 05 65 73 83 00 Conseil général : 05 65 75 80 00 Préfecture de l’Aveyron : 05 65 75 71 71 Mairie d’Onet : 0 5 65 77 25 00 La Baleine : 05 65 77 68 00 Médiathèque : 05 65 77 22 90 Cyberbase : 05 65 77 22 89 -

pijcyber.onet@yahoo.fr MJC : 05 65 77 16 00 Piscine : 05 65 42 96 01 CCAS : 05 65 77 22 88 RAM : 05 65 77 11 32 ou 06 73 51 38 23 Maison des bouts de choux : 05 65 77 22 80 Accueil de loisir Pierre-Puel : 05 65 42 25 93 - 07 86 27 06 52 Jardin d’enfants : 05 65 77 22 87 Centre social : 05 65 77 11 30 Ludothèque : 05 65 77 11 42 Maison de retraite : 05 65 62 98 30 Épicerie sociale : 05 65 77 22 88 PERMANENCE accueil en structure Petite enfance Une permanence pour l’information et la pré-inscription dans les structures de petite enfance a lieu en mairie tous les lundis de 14 à 19 heures. Une responsable du service recueille les besoins et les attentes de chaque famille pour les orienter vers l’une des trois structures : Relais maternel, Multi-accueil et Jardin d’enfants, selon la disponibilité des places.­­­

La mairie d’Onet-le-Château recrute un animateur multimédia pour son service Cyberbase en emploi d’avenir à temps complet. > Missions : présenter et initier les nouvelles technologies aux différents publics, préparer les supports de communication, gérer et maintenir en état le parc du matériel, assurer des services à la personne. > Condition : éligibilité aux emplois d’avenir Lettre de motivation + CV à adresser au service des Ressources humaines : 12 rue des Coquelicots 12850 Onet-Le-Chateau E-Mail : rh@onet-le-chateau.fr


magazine SERVICES

Deux résidences avec vue sur le bonheur Qualit’Immo s’apprête à lancer la construction de trente logements sur la crête sud des Balquières avec, plein sud, l’une des plus belles vues sur le piton de Rodez. frira un large choix de logements, du T1bis au T4, destinés à des propriétaires occupants ou à des investisseurs. Conforme à la RT 2012 Précurseur en matière de construction durable, Qualit’Immo propose une construction traditionnelle répondant aux nouvelles normes thermiques RT 2012 et imposant un haut niveau de performance énergétique des bâtiments. L’exposition plein sud constitue un atout supplémentaire en faveur des économies d’énergie.

© DR.

À quelque distance des Jardins d’Odes, un des derniers programmes Qualit’Immo, sur un terrain vendu par la commune, se dresseront prochainement deux résidences de 12 et 18 logements agrémentés de terrasses plein sud avec une vue imprenable sur Rodez. Le projet, porté par le promoteur Qualit’Immo et baptisé Les 180° des Soléiades, of-

Les travaux de construction sont prévus pour le printemps 2014.

Chacun des appartements de la résidence, traversant et sans vis-à-

vis, bénéficiera d’une très grande terrasse ou d’un jardin privatif. Avec le souci du détail et la volonté d’offrir les meilleures prestations, la conception des appartements autorise leur personnalisation en fonction des besoins ou des souhaits des occupants. Pour les enfants, une partie de pétanque entre amis, une parenthèse de loisirs ou tout simplement de repos, Qualit’Immo a prévu une aire de jeu aménagée et sécurisée, véritable belvédère sur la ville de Rodez. Ce petit ensemble immobilier, sécurisé, à caractère familial, offre de faibles charges de copropriété, des frais de notaire réduits et une exonération de la taxe foncière durant 2 ans. Les travaux devraient commencer au printemps 2014. >> Informations Qualit’Immo – 16, boulevard Denys-Puech à Rodez Tel. 05 65 72 24 40/www.qualit-immo.fr

Associations

COOPérATION EXEMPLAIRE en matière de soins palliatifs L’hôpital de Rodez, ASP12, Palliance 12 et l’Udsma s’associent pour relayer, en Aveyron, la « Journée mondiale des soins palliatifs ».

Une coopération renforcée Les partenaires ont décidé d’aller un peu plus loin en créant une association dont l’objet est de décliner à l’échelle aveyronnaise la

« Journée mondiale des soins palliatifs ». La première édition de cette nouvelle manifestation aura lieu en octobre 2014. Afin, par ailleurs, de renforcer leur coopération, ils ont décidé d’installer le siège de l’association dans les locaux de Palliance, au 12 boulevard des Tamaris. Rappelons que, selon une

définition officielle, « les soins palliatifs sont des soins actifs et continus pratiqués par une équipe pluridisciplinaire, en institution ou à domicile. Ils visent à soulager la douleur, à apaiser la souffrance psychique, à sauvegarder la dignité de la personne malade et à soutenir son entourage. »

© DR.

I

l y a déjà plusieurs années que ces 4  structures travaillent ensemble pour proposer aux patients atteints d’une maladie grave, évolutive ou terminale une prise en charge adaptée. L’équipe mobile de soins palliatifs (EMSP) de l’hôpital de Rodez apporte les soins médicaux ; le réseau Palliance 12 apporte aux patients et aux professionnels son expertise en matière de prise en charge de la douleur pour améliorer le confort des malades ; l’association Soins palliatifs (ASP) 12 mobilise ses bénévoles pour le soutien psychologique et spirituel des malades et de leurs proches. Et le service hospitalisation à domicile (HAD) de l’UDSMA coordonne l’action des différents intervenants et réalise des gestes techniques. Ces partenaires complémentaires et pluridisciplinaires sont en mesure d’assurer la meilleure prise en charge des malades en institution ou à domicile.

Les acteurs aveyronnais des soins palliatifs réunis dans une nouvelle association.

N° 71 du 28 octobre au 11 novembre 2013

7



Lno71