Issuu on Google+

P.3 entreprises

Une chaudière d’avenir bientôt sur le marché

N°59 /

P.5 Écoles

Retour en classe le mercredi… mais en mieux

P.7 ÉCONOMIE

Une certaine vision de la menuiserie

Quinzaine du 1er au 15 avril 2013

Budget 2013

Continuer à servir l’avenir d’Onet-le-Château Le budget 2013 a été voté le lundi 25 mars à l’occasion du conseil municipal. Cette année encore, l’effort d’investissement de la commune sera soutenu, avec pour objectif affiché d’améliorer le cadre de vie des habitants. La collectivité maintient un niveau élevé d’opérations de travaux et d’équipement, contribuant ainsi à soutenir l’économie locale, le tout sans emprunt, ni hausse des taux d’imposition.

© DR.

L

a présentation du budget 2013 aux conseillers municipaux a mis en avant quelques principes clés : pas de hausse des impôts, maîtrise des charges de fonctionnement, pas d’emprunt nouveau et investissement soutenu. L’effort d’investissement s’élève à 11,5 M€. Ils serviront aux grands chantiers que sont la construction du centre de tennis des Balquières (2,2 M€), la rénovation de la Médiathèque (2,65  M€) ou encore la deuxième tranche de la route d’Espalion (0,56  M€). Les projets de proximité, qui facilitent le quotidien des habitants, ne seront pas oubliés pour autant. L’éducation au cœur de toutes les attentions Le financement de la nouvelle école du Stade, dans le quartier des Quatre-Saisons, est évalué à 5,5  M€. C’est l’expression la plus spectaculaire de la priorité donnée à l’éducation. Mais pas la seule. 200 000 € sont prévus pour remplacer les menuiseries de l’école des Costes-Rouges, nouvelle étape dans la rénovation complète de Pierre-Puel. La Ville s’engage égale-

Travaux, équipement numérique…la qualité de la vue scolaire est une priorité.

N° 59 du 1er au 15 avril 2013

1


à la une ment dans un ambitieux programme d’équipement numérique des écoles. Les classes primaires des Costes-Rouges et des Genêts seront équipées, dès la rentrée, en tableaux interactifs pour un coût de 35 000  €, la dotation de l’école du Stade étant prévue à l’ouverture du nouveau bâtiment. Cela devrait, avec la réforme des rythmes scolaires, donner le tempo d’une véritable évolution autour des écoles castonétoises. L’aménagement urbain, gage d’attractivité Le souhait de la Commune est de repenser les espaces urbains. La place des Artistes, s’assume enfin comme le nouveau centre de la ville. Pour ce faire, le programme de réaménagement de la route d’Espalion (avenue des Rosiers/pont des QuatreSaisons/Saint-Firmin) sera finalisé. Aux

Balquières, le centre de tennis dont les travaux ont déjà commencé, préfigure ce qui deviendra une plaine des sports et des loisirs.

hausse de 270 000  € des recettes fiscales, sans augmentation des taux d’imposition. Les dotations de l’État s’élèveront à 500 000 €.

Lors du débat d’orientation budgétaire, le Maire a assumé une politique offensive en la matière : « Si la Ville s’est dotée d’une maison de retraite, d’une crèche municipale ou d’un jardin d’enfants, si elle va agrandir la Médiathèque et créer de nouveaux équipement sportifs, c’est pour qu’Onet-leChâteau soit attractive, pour qu’on ait envie de venir y vivre ». Et de préciser : «  L’avenir, c’est l’urbanisation harmonieuse dans la mixité sociale de notre territoire. L’urbanisation, c’est la solution. Parce qu’à travers l’augmentation de la population et donc de l’habitat, on génère des recettes fiscales et des augmentations des dotations de l’État. » D’ailleurs, le budget 2013 prévoit une

La sécurité pour tous La suppression des panneaux publicitaires 4 X 3 confirme bien l’engagement pris contre la pollution visuelle. À cela, s’ajoute le compostage des déchets alimentaires des restaurants scolaires ainsi que l’optimisation de l’éclairage public.La qualité du cadre de vie dépend également de la sérénité dans laquelle évolue tout un chacun. La sécurisation des biens et des personnes sera le point d’orgue de cette année, avec notamment la mise en service de 5 radars pédagogiques à des endroits bien identifiés, et un important programme de sécurisation des bâtiments recevant du public.

Portrait d’artiste

La cote montante de francisco Portillo

© DR.

Son travail, remarqué par Christian Sorano, président de l’association Drouot Cotation et Expert, vient par ailleurs de lui ouvrir l’accès à la fameuse enseigne de cotation du marché de l’art. « Je suis évidemment ravi de cette reconnaissance, qui m’offre une belle carte de visite auprès du public. Et qui me conforte dans mon art », souligne Francisco. Dont plusieurs créations ont déjà été achetées par des collectionneurs, privés ou publics, à Toulouse, Paris, ou encore Stegaurach, ville allemande jumelée avec Onet-le-Château.

Baleine a désormais son service de billetterie en ligne. Pour réserver un spectacle présenté dans la salle de la place des Artistes, vous pouvez ainsi vous connecter au site www.la-baleine. eu. Une fois sur la page correspondant au spectacle qui vous intéresse, il suffit de cliquer sur l’icône « Acheter » et de renseigner les items « bloc », « rangée », « place ». Pour le paiement, une identification via interface PayBox vous sera demandée : elle garantit la sécurité de la transaction. L’interface informatique permet par ailleurs l’impression du ticket à domicile… Mais n’exonère pas de sa présentation à l’entrée lors du spectacle. En mettant ce système en service, La Baleine facilite la réservation à l’avance, pour les Castonétois, mais aussi pour les intéressés qui résident à distance de la commune. Toutefois, l’achat de billets sur place n’est pas supprimé. D’autre part, l’e-ticket n’est valable que pour les achats plein tarif et de groupe, sachant que, pour les tarifs réduits, une pièce justificative doit être présentée au moment de l’achat d’une place.

2

Les nouvelles d’Onet-Le-Château

© DR.

• La Baleine accessible  via l’e-ticket • La

Un minimalisme empreint de sensualité.

A

ndalou de naissance (Séville)… belge par son éducation… et castonétois d’adoption, puisqu’installé à Saint-Mayme depuis l’année 2000, Francisco Portillo est surtout un artiste dont la signature commence à faire parler. Du 8 au 11 mars dernier, l’artiste était ainsi présent au parc Chanot de Marseille, à l’occasion du treizième Salon international de l’art, pour représenter son pays natal. L’occasion de donner à découvrir ses toutes dernières créations, dont des toiles de grande dimension telles que « La belle au chat » ou « Rousse comme fleur »… Ou encore « Blue Cactus », une composition à l’huile qui a subjugué le public, par la fraîcheur de son bleu autant que par une juxtaposition des formes où se lit la référence aux Demoiselles d’Avignon, célébrissime toile d’un grand maître également d’origine espagnole.

La ligne du « courbisme » C’est en 2007, après de longues années de pratique en arts graphiques, que Francisco Portillo décide de franchir le pas de l’art pictural. D’emblée, il situe son approche en référence à un style, « le courbisme », qui a émergé à la fin des années 1990. D’où une prééminence, dans ses compositions, de lignes droites et de courbes triomphantes, jouant à la fois de la construction – par la netteté des contours, des couleurs – et de la décomposition de l’objet. Qualifiant volontiers sont intention de « minimaliste », l’artiste ne s’en remet pas moins à une certaine sensualité. Et laisse affleurer des « héritages » : celui d’une technique graphique très maîtrisée, celui d’une passion pour Modigliani ou encore Miró… Un espagnol, tout comme lui. Les Castonétois pourront très prochainement découvrir son travail à la salle des Fêtes de Rodez, où ses œuvres sont exposées les 12 et 13 mai prochains.


ENTREPRISES

UNE chaudière D’AVENIR Le groupe SOFIC spécialisé dans les métiers de la métallurgie développe depuis 2007 une­­­­­­­­­­ offre « produits finis » à forte valeur ajoutée. L’entreprise, lance un projet de chaudière innovante qui peut s’alimenter en biocombustibles.

L

a construction d’une chaudière polycombustibles, qui va démarrer très prochainement, est la résultante d’une énergie collective déployée entre la CCI, Aveyron Expansion, EDF et la Sofic. Ce groupe industriel spécialisé dans la métallurgie regroupe de petites unités multimétiers (chaudronnerie, tôlerie, découpe, usinage, produits propres). Son siège est implanté sur la zone de Cantaranne. L’entreprise est bien connue des services d’EDF puisqu’elle réalise la maintenance des centrales hydrauliques. La CCI et Aveyron Expansion ont, par ailleurs, souhaité apporter leur soutien à ce projet innovant. La chaudière pourra à la fois brûler les biocombustibles issus du bois et ceux issus des biomasses agricoles (en pleine émergence).

2013 verra donc la Commune investir à hauteur de 11 millions d’euros. Traduction concrète : le lancement ou la continuation de grands chantiers, au premier rang desquels les opérations de construction, rénovation ou équipement informatique des écoles. Plus que l’expression d’une compétence, l’engagement en matière de vie scolaire est dicté par le dynamisme démographique du territoire et, surtout, par l’objectif de préserver le cadre de vie des générations à venir. C’est dans cette perspective que la Commune a décidé de mettre en application, en concertation avec les parents, les partenaires éducatifs et socio-éducatifs, et ce dès la rentrée prochaine, les nouveaux rythmes scolaires. Le maintien d’un haut niveau d’investissement et de chantiers publics contribue également à générer de l’activité et de l’emploi, dans une période économique difficile pour les les entreprises comme pour les salariés. Cet effort est sans aucun doute d’autant plus justifié que les entrepreneurs présents sur le territoire se mobilisent pour innover, développer et commercialiser une offre de très grande qualité : c’est le cas du projet très écologique de chaudière polycombustibles du groupe Sofic. La rédaction

© DR.

Trente emplois créés d’ici 2014 «  Cet appareil permettra de brûler aussi bien des granulés issus de la valorisation de déchets agricoles que des biocombustibles issus du bois » explique Philippe Méjane, PDG de la Sofic. Après l’étude et la conception, l’entreprise s’apprête à entrer en phase de construction du prototype, lequel fera ensuite l’objet d’essais dans le laboratoire de combustion de la RAGT. Suivra une présérie de cinq chaudières qui seront à leur tour placées en condition de fonctionnement. Le lancement et l’industrialisation sont prévus pour l’année 2015. «  L’étude de marché a confirmé l’intérêt et l’attractivité de ce produit qui n’est pas concurrencé », explique Philippe Méjane.

Pas d’augmentation d’impôt… Mais poursuite de l’effort en faveur des services à la population. Telle est l’équation que le budget communal 2013 s’attache, une nouvelle fois, à résoudre. Les leviers de cette ambition sont, d’une part, la maîtrise des dépenses de fonctionnement à l’œuvre depuis plusieurs années et d’autre part, la capacité à aller chercher des financements dans le cadre de politiques publiques bien ciblées. Ainsi, les dotations de l’État devraient-elles augmenter sur l’exercice.

Une offre très concurrentielle. En effet, on compte très peu de constructeurs français. Et seuls les Scandinaves, les Allemands et les Autrichiens, sont positionnés sur les poêles et les chaudières à granulés. « Les retombées économiques seront directes pour notre territoire puisque trente emplois seront créés d’ici à la fin 2014 pour la mise en œuvre de ce produit », se félicite Philippe Méjane. La chaudière sera parfaitement appropriée pour les collectivités ou les petits collectifs, le coût du kWh étant nettement inférieur à tout autre type d’énergie. Le coût global de mise au point du produit atteindra 700 000 euros, dont 300 000 sont pris en charge dans le cadre d’un prêt participatif accrodé par EDF à la Sofic.

N° 59 du 1er au 15 avril 2013

3


actualité La numérotation métrique se met en place

De nouvelles plaques pour les habitations en secteur rural où prévaut plutôt ce qu’on appelle « numérotation séquentielle ».

© DR

Le numéro d’adresse =  la distance au début de voie Dans la numérotation séquentielle, les immeubles sont numérotés de 2 en 2 à partir du début de la voie, par ordre croissant et suivant une alternance pair/ impair correspondant, selon les pays voire les villes, aux côtés droit et gauche. Ce système est adapté lorsque les distances entre immeubles sont insuffisantes pour que d’autres constructions s’y insèrent. Et lorsqu’une parcelle est découpée en plusieurs bâtiments, ceux-ci peuvent conserver l’ancien numéro auquel on adjoint une lettre (« a », « b », « c », etc.) ou d’autres

Une mesure prise suite aux réunions de quartier.

L

e système de numérotation métrique va être adopté pour le repérage d’une centaine d’habitations de Capelle, Saint-Mayme, La Souyrinie, Onet-Village, une partie haute des Hauts-de-Floyrac et d’autres lieux-dits. Son introduction répond à une demande des habitants formulée au cours des réunions de quartier. C’est en effet un mode d’identification des habitations plus adapté en secteur diffus qu’en zone urbaine dense

mentions (« bis », « ter », etc.) permettant de les différencier. Dans les lieux où le bâti est plus dispersé, chaque immeuble est numéroté suivant la distance en mètres qui sépare le début de la parcelle du début de la voie. C’est le moyen d’éviter que chaque construction nouvelle n’oblige à renuméroter celles qui sont déjà implantées ou à compléter l’adresse d’un « bis » ou d’un « ter ». Dit plus simplement : si une autre construction s’insère à proximité d’une parcelle numérotée « 76 » (donc située à 76 m du début de rue) que ce soit du même côté ou en vis-à-vis et si la distance au début de rue est de 120  m, son adresse sera le « 120 ». Le repérage simplifié La distribution des nouvelles plaques de numérotation, initiée par la Ville en février est en voie de s’achever. Les Castonétois ayant reçu la petite plaque émaillée, prête à être posée, devront la fixer à un endroit visible de leur clôture ou de l’entrée de parcelle. Ce qui facilitera non seulement l’adresse de leur courrier, mais aussi le repérage par des services tels que pompiers, médecin, police.

En chantier

La nouvelle passerelle des Costes-Rouges

4

Les nouvelles d’Onet-Le-Château

© DR

D

epuis la fin mars, un ouvrage permettant de connecter la partie « haute » des CostesRouges avec sa partie « basse », via la rue des Loriots, est en construction. D’une largeur de 8 m, cet ouvrage créera une véritable ouverture sur le boulevard des Mouettes. Son importance avait été mise en avant par une étude d’urbanisme sur laquelle les habitants du quartier avaient été consultés. L’étude, conduite par le cabinet Sitéa, mettait en évidence la nécessité d’améliorer l’accès et la visibilité des petits commerces Un escalier-parvis accessible aussi aux personnes à mobilité réduite. du secteur. La réalisation d’un escalier monumental, quasiment aux proportions d’un parvis, faisait alors existants alentours. La conception technique, intégrant la réglementation relative aux perpartie des solutions envisagées. sonnes à mobilité réduite (profondeur et hauteur des marches notamment), a été réaFluidifier, sécuriser, agrémenter les lisée par les services techniques commudéplacements L’ouvrage est réalisé en béton désactivé et naux, tandis que sa réalisation a été confiée les coloris choisis sont cohérents avec ceux à l’entreprise Colas. D’un coût d’environ

50 000 euros, les travaux dureront 1 mois… Sous réserve de l’état de la météo. Parmi les chantiers d’envergure modeste qui contribuent à fluidifier, sécuriser et agrémenter les déplacements quotidiens des Castonétois, notons aussi la réalisation de parkings à vélo positionnés à des endroits ciblés. 


Les rythmes scolaires changent à la rentrée 2013

Déviation temporaire

À la rentrée prochaine, les élèves des écoles publiques auront école le mercredi matin. Le choix d’appliquer les nouveaux rythmes scolaires a fait l’objet d’une concertation entre l’ensemble des partenaires éducatifs présents sur la commune. Et le dispositif périscolaire sera adapté.

© DR.

Retour en classe le mercredi… mais en mieux Depuis le lundi 25 mars, la route d’Espalion est à sens unique de circulation pour cause de travaux. Pour les véhicules se rendant sur Rodez depuis Onet, un itinéraire de déviation sera mis en place par l’entreprise Colas en charge des travaux. Les usagers devront passer par l’avenue des Rosiers puis par la route de Séverac. Il est également prévu que la route de Canac soit coupée, durant la même période, afin que l’entreprise puisse réaliser l’îlot central prévu à la jonction entre les routes de Canac et d’Espalion. Il est prévu que la déviation soit en vigueur durant 6 semaines.

© DR. Maire d’Onet

Nouvelle naissance pour le bar La Renaissance Le bar castonétois situé au niveau du pont des Quatre-Saisons vient de rouvrir ses portes après plusieurs semaines de travaux. Antoine Albaladéjo et Julien Ayer sont désormais aux commandes de l’établissement. Le café est ouvert 7 jours sur 7, de 6 heures à 1 heure du matin en semaine, et de 7 h 30 à minuit le week-end.

O

net-le-Château opte pour les nouveaux rythmes scolaires à partir de la rentrée 2013. Une évolution pour laquelle la Commune a engagé une concertation avec les partenaires éducatifs, afin de lever rapidement les incertitudes que suscite le dispositif proposé par le ministère de l‘Éducation nationale. Au premier rang desquels « les associations de parents d’élèves que nous avons reçues à deux reprises. Bien que favorables à la réforme, elles souhaitaient que certaines conditions soient respectées » souligne Fabrice Geniez. Pas de dépense supplémentaire pour les familles Il n’y aura pas de changement concernant les horaires actuels de prise en charge au sein de l’école (7 h 20 à 18 h 30) et, compte tenu de l’ouverture des classes le mercredi matin, les enfants devant rester en centre de loisir l’après-midi auront accès à la cantine de midi. Les parents ont également eu l’assurance qu’il n’y aurait pas d’euro supplémentaire à dépenser pour les familles. Côté établissements, même logique «  d’adaptation aux attentes, sachant que l’objectif est bien de trouver le meilleur rythme pour l’enfant » selon l’élu en charge de l‘Éducation. Rien n’est défini-

tivement arrêté, mais le schéma général devrait être le suivant : début des cours à 8 h 30 et fin à 15 h 45, avec intermède repos de 2 heures, pour les journées du lundi, mardi, jeudi et vendredi. En lien avec le projet d’établissement, les écoles des Narcisses et du Stade opteraient plutôt pour une matinée de 3 h 15 et celle des Genêts pour une matinée de 3 heures Quant au mercredi, ajoute Véronique Luban, « nous réfléchissons sur la possibilité d’allonger la matinée pour que les enfants puissent êtres libérés plus tôt le vendredi ». Renforcer l’accompagnement à la scolarité La mise en œuvre du nouveau dispositif est facilitée par l’organisation du secteur périscolaire adoptée en 2004. S’il faudra rajouter 3/4 d’heure en fin de journée, pas de problème pour mobiliser les animateurs qualifiés pour assurer aussi bien l’aide aux devoirs, les activités sportives et culturelles. Offre est faite aux associations souhaitant intervenir sur les nouveaux créneaux d’après-midi de se manifester. Car la Commune souhaite renforcer l’accompagnement à la scolarité et étoffer l’offre d’activités sportives et culturelles. L’État financera à hauteur de 50 euros/élève la bascule sur les nouveaux rythmes.

© DR.

Objectif : trouver le meilleur rythme pour l’enfant…

voyage séniors Le CCAS s’associe de nouveau à l’Agence nationale pour les chèques-vacances (ANCV) et reconduit le programme « Séniors en Vacances ». Du 24 juin au 1er juillet prochains, un séjour à Ax-les-Thermes est proposé aux personnes âgées de plus de soixante ans, aux tarifs respectifs de 378 euros pour les personnes imposables et 189 euros pour les personnes non imposables. Pour y participer, il est nécessaire de se procurer et de remplir une fiche de pré-inscription, puis de la faire parvenir au CCAS (12 rue des Coquelicots) avant le 10 avril prochain. * Rens. : Pour tous renseignements complémentaires on peut s’adresser à : CCAS/Hélène Lossignol/05 65 77 22 88

N° 59 du 1er au 15 avril 2013

5


AGENDA

onet pratique Animation • Braderie petite enfance > Manifestation proposée par Kass mat, le Centre social et le Ram > 14/04 > salle des Albatros – 05 65 78 57 50

DU 8 AU 12 AVRIL

DU 1er AU 5 AVRIL

Sports • Basket > OSCR 1(M)/Rieupeyroux > 05/04 > gymnase des Albatros – 06 82 29 45 29 • Basket > OSCR 1(F)/Réquista > 06/04 > gymnase des Albatros – 06 82 29 45 29 • Football > Onet Football 1/Lavaur > 06/04 > stade Georges-Vignes – 05 65 62 49 94

• Basket > OSCR 2 (F)/BC Villeneuvois > 07/04 > gymnase des Albatros – 06 82 29 45 29 • Volley > Costes-Rouges 1/MJC Rodez ; Costes-Rouges 2/Luc-Primaube 2 > du 08 au 14/04 > gymnase des Albatros – 06 82 29 45 29 • Basket > OSCR 2 (F)/MorlhonBBV > 13/04 > gymnase des Albatros – 06 82 29 45 29 • Football > Onet Football 2/Pays mazametain FC > 13/04 > stade Georges-Vignes – 05 65 62 49 94 • Handball >  ROC (M)/Bruges > 13/04 > amphithéâtre de Rodez – 05 65 42 15 28 • Basket > OSCR 1 (F)/Naucelle

AU menu des cantines scolaires

SERVICES

lundi 1ER : Pâques mardi  2 : Sardines sur lit de salade/veau marengo (label rouge)/ duo de courgettes/cantal/kiwi mercredi  3 : Salade d’endives aux noix et dés de bleu/poulet sauté/spaghettis bio/yaourt aux fruits bio/biscuit jeudi  4 : Betterave rouge et maïs/chipolatas grillées/haricots coco/ tome grise bio/pomme vendredi  5 : Jambon blanc beurre/filet de cabillaud normand/ bâtonnière de carottes/Ossau Iraty/flan pâtissier

Police nationale : 17 Police municipale : 05 65 77 16 08 SAMU : 15 Centre hospitalier de Rodez : 05 65 55 12 12 Secours incendie : 18 Centre de secours principal de Rodez : 05 65 77 66 00 CODIS : 05 65 77 12 18 Sans-abri en détresse : 115 Urgence sécurité gaz : GrDF 0 800 47 33 33 Raccordements : électricité (ErDF/0 810 203 835) ; gaz naturel (GrDF/0 810 224 000) : liste des fournisseurs présents sur la commune disponible sur le site www.cre.fr Aéroport Rodez-Aveyron : 05 65 42 20 30 Gare SNCF : 05 65 77 33 30 Pôle multimodal Octobus : 05 65 42 55 75 CA du Grand Rodez : 05 65 73 83 00 Conseil général : 05 65 75 83 00 Préfecture de l’Aveyron : 05 65 75 71 71 Mairie d’Onet : 0 5 65 77 25 00 La Baleine : 05 65 77 68 00 Médiathèque : 05 65 77 22 90

Lundi  8 : Émincés d’avocat et salade verte/croque-monsieur bressane/cœur de blé à la tomate/petits suisses aux fruits/compote de pomme bio Mardi  9 : Salade piémontaise/navarin d’agneau de l’Aveyron/ haricots plats persillés/camembert bio/orange Mercredi  10 : Segment de pamplemousse au sucre/steak haché de bœuf sauce tomate/poêlée de légumes/yaourt nature au miel/ quatre-quarts Jeudi  11 : Toast niçois (courgette/tomate/aubergine/fromage)/filet de dorade et fruits de mer/riz pilaf bio/yaourt nature bio/banane Vendredi  12 : Chou fleur bio sauce ciboulette/paupiette de veau/ petits pois à la française/Fourme d’Ambert/flan au chocolat

carnet première quinzaine mars 2013 Naissances Ipek Hilal / Gosp Enzo / Chebli Siryne Mariages Querbes Régine & Cavaignac Jérôme Décès Campos Serge

Éditeur : PAC Communication, place des Maçons, Rodez. Directeur de publication : Pierre Censi / RCS : Rodez A 378 321 608 00077 Tél. : 05 65 68 04 10/pac.p@wanadoo.fr Conception éditoriale : Agence Lexies Impression : Hérail imprimeur ISSN : 2114-3048 Dépôt légal : avril 2013 Tirage : 5 500 exemplaires

6

> 14/04 > gymnase des Albatros – 06 82 29 45 29 • Escrime >  Tournoi régional > 20 et 21/04 > salle des fêtes – 05 65 78 15 99 Culture Arts visuels >  Exposition Laure Devenelle > jusqu’au 08/04 > Krill de la Baleine – 05 65 77 68 00 Théâtre > La Mélancolie des Barbares, pièce jouée par la compagnie Tabula Rasa > 08 et 09/04 > La Baleine – 05 65 77 68 00 Jeune public >  L’heure du Conte, proposée par la Médiathèque > 10/04 > Krill de la Baleine – 05 65 77 68 00

Les nouvelles d’Onet-Le-Château

NUMÉROS D’URGENCE & SERVICES PUBLICS

Domaine littéraire > Raconte-moi le Pérou, conte pour adulte dit par Evatika > 10/04 > Krill de la Baleine – 05 65 77 68 00 Musique >  Stage Gospel dirigé par Fred Lewin et concert (le 14) > 13 et 14/04 > Temple protestant – 05 65 78 91 00 Musique >  Concert Narrow Terrence > 17/04 > Krill de la Baleine – 05 65 77 22 90 Danse >  Les identités remarquables, spectacle créé en résidence > 18/04 > La Baleine – 05 65 77 68 00 Musique > Age tendre, la tournée des idoles, spectacle retransmis > 19/04 > La Baleine – 05 65 77 68 00

Cyberbase : 05 65 77 22 8 - pijcyber. onet@yahoo.fr MJC : 05 65 77 16 00 Piscine Paul-Géraldini : 05 65 42 96 01 CCAS : 05 65 77 22 88 RAM : 05 65 77 11 32 ou 06 73 51 38 23 Maison des bouts de choux : 05 65 77 22 80 Accueil de loisir Pierre-Puel : 05 65 42 25 93 - 07 86 27 06 52 Jardin d’enfants : 05 65 77 22 87 Centre social : 05 65 77 11 30 Ludothèque : 05 65 77 11 42 Maison de retraite : 05 65 62 98 30 Épicerie sociale : 05 65 77 22 88 INSCRIPTIONS SCOLAIRES Les inscriptions scolaires aux écoles maternelles Pierre-Puel et des Narcisses, pour les enfants nés en 2010, sont possibles dès à présent. Les familles concernées sont invitées à contacter les directeurs des écoles. Déviation Agglobus Du 25 mars au 17 mai 2013, la route d’Espalion est ouverte à la circulation uniquement dans le sens Rodez-Sébazac (direction Maison Neuve). Les lignes A et C du réseau Agglobus seront déviées en conséquence. *Rens. : Agglobus/05 65 42 55 75

Le calendrier des réunions de quartier 2013 > Mercredi 03 avril : secteur Quatre-Saisons (salle des Fêtes) > Jeudi 04 avril : secteur Saint-Firmin/Balquières (salle des Fêtes) > Mercredi 10 avril : secteur Capelle (salle de Capelle) > Jeudi 11 avril : secteur Onet-Village (château) > Mercredi 17 avril : secteur Costes-Rouges (gymnase) > Jeudi 18 avril : secteur La Roquette/Saint-Mayme (restaurant La Cascade) Rappelons que ces réunions sont ouvertes à tous les habitants. Elles commenceront à 20 h 30. Rens. : Mairie/05 65 77 25 00.


magazine Confort 3000

Pour ne pas jeter l’argent par les fenêtres Voila 23 ans que Francis Barroso pose des menuiseries partout dans le département, sous la marque Confort 3000. Une expérience qui fait de lui un professionnel reconnu et le seul, en Aveyron, à être officiellement certifié.

L

orsque Francis Barroso a créé Confort 3000, face à la gare Sncf de Rodez, ses locaux de l’avenue Foch étaient suffisamment grands pour abriter son activité. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. L’entreprise a dû se doter d’un nouveau dépôt à Onet, sur la zone de Cantaranne. Au fil des années, elle a aussi ouvert une succursale à Villefranche-de-Rouergue, dirigée par son fils Jocelin, et une antenne à Decazeville. Son autre fils, Benjamin, a également rejoint l’affaire familiale. Certifié « qualité pose » Car, en 23 ans d’existence, Francis Barroso a gagné la confiance de clients de plus en plus nombreux. Il s’agit, pour la plupart, de particuliers chez qui il pose des fenêtres aluminium, bois ou PVC, des portails de clôture ou de garage, des volets, des portes, des automatismes… Depuis quelque temps, Confort 3000 a aussi renoué avec une activité qui avait été abandonnée : l’isolation des combles perdus par soufflage de ouate de cellulose. « Nous avons repris ce métier, car cela nous permet de proposer à nos clients qui le souhaitent un “bouquet de travaux” d’amélioration des performances énergétiques de leur pavillon, qui leur ouvre droit à un crédit d’impôt », explique le patron de l’enseigne.

Mais l’évolution la plus remarquable de l’entreprise est l’obtention du certificat « qualité pose » de Véritas. « Nous sommes les seuls en Aveyron et il n’y a qu’une soixantaine d’entreprises certifiées en France », assure Francis Barroso. Et d’ajouter : «  C’est le meilleur moyen de nous différencier des petits installateurs non qualifiés ou des grandes enseignes nationales. Cette certification garantit au client la qualité des produits et de la pose. » L’exigence du juste devis Il n’y a pas de surprise, non plus, sur la facture finale. Francis Barroso se déplace au premier contact pour effectuer le métré du chantier et établir le devis le plus juste. « Et si la demande du client évolue, nous établissons un nouveau devis sur métré ; c’est beaucoup mieux pour tout le monde, le client et nous. » Les produits proposés sont, pour la majorité d’entre eux, fabriqués par des entreprises aveyronnaises. Une pratique constante depuis que l’entreprise existe.

résidences secondaires sur le littoral », souligne encore Francis Barroso. Son entreprise compte aujourd’hui quatorze salariés et enregistre un chiffre d’affaires chaque année croissant. * Rens. : Confort 3000 - Tel. : 05 65 67 34 84/ www.confort-3000.fr

Les clients de Confort 3000, pour la plupart des propriétaires de pavillons qui souhaitent améliorer le confort de leur habitation, se trouvent essentiellement en Aveyron et zones limitrophes. « Nous avons aussi quelques clients aveyronnais qui nous demandent d’intervenir dans leurs

z toutes

Retrouve

© DR

sur

Les produits distribués sont, depuis toujours, fabriqués oar des entreprises aveyronnaises.

www. onet d s e l l e v u lesno .fr N° 59 du 1er au 15 avril 2013

7



N°59 / Quinzaine du 1er au 15 avril