Page 1

NUMÉRO 8 - déc. 2010 www.planetfitnessmanagement.com

Publ

i

c

on i t a

rapport 2010

sur le marché européen

événement

Congrès européen ihrsa

à barcelone

votre club

Serge Fourcade

Movida, cap sur le midi !

Oxygène

Le grand cru bourguignon Économie

Reprendre un club de fitness : ce qu’il faut savoir

Enquête

fitness :

Se fédérer pour exister ? (partie 2)


édito Chers Managers, L’activité économique liée aux services dépasse aujourd’hui en France celle des produits classiques. Le développement des services et la complexité de leur offre (ex : Téléphonie mobile, abonnement de club de fitness…) peuvent générer une certaine confusion dans l’esprit des consommateurs. Cette complexité oblige les entreprises à repenser leur stratégie marketing pour éclairer l’utilisateur dans son accès aux services. Ce n’est pas en se positionnant par rapport à un concurrent au niveau d’un service précis que l’entreprise parviendra à se différencier de ses concurrents. En effet, dans les services, une offre est :
 • rapidement imitée par le concurrent (mêmes horaires d’ouverture, mêmes tarifs…) • n’a pas de contenu spécifique très marqué (même matériel, même cours collectifs…)

“C’est la dimension relationnelle qui représente une spécificité concurrentielle”

C’est la dimension relationnelle qui représente une spécificité concurrentielle. La réussite des clubs de fitness repose sur leur capacité à valoriser les rapports qu’ils entretiennent avec la clientèle (accueil, prise en charge spécifique, conseils gratuits en tout genre). Alors, Chers Managers, n’hésitez plus à innover pour fidéliser ceux qui vous font vivre. Profitez des fêtes de fin d’année et de la magie de Noël pour offrir encore plus de plaisir à vos adhérents… Très bonnes fêtes de fin d’années à tous !

Pierre-Jacques Datcharry pjd@planetfitnessmanagement.com

Ce magazine est édité par Planet Fitness en collaboration avec

sommaire Fitness Management est édité par Planet Fitness en collaboration avec IHRSA Directeur de la Publication : Pierre-Jacques Datcharry Ce magazine a été conçu et réalisé par MAYA press : www.mayapress.net Tél. 0811 651 605 Rédacteurs : Alexandre Moginot, Stéphane Ritterbeck, Christophe Andanson, Pierre-Jacques Datcharry Directeur Artistique : Sébastien Martorell Mise en page : Jennifer Bouvard, Laetitia Rossi Photos : MAYA press, Mélanie Lucas, Jérôme Liégeois, Life fitness, Technogym, Les Mills International, Raymond Papanti, xdr.

4 brèves 8 portrait Serge Fourcade

20

ÉCONOMIE Reprendre un club de fitness : ce qu’il faut savoir

26 publication Rapport 2010

sur le marché européen

Movida, cap sur le midi !

28

12

événement Congrès Européen IHRSA à Barcelone

14

Livres La sélection Planet Fitness Management

enquête Fitness : se fédérer pour exister ? (partie 2) votre club Oxygène Le grand cru bourguignon

32

33 rendez-vous

Votre magazine en ligne sur : www.planetfitnessmanagement.com


Votre magazine en ligne sur :

brèves

www.planetfitnessmanagement.com

Le conseil du manager

Manager seulement pour le profit revient à jouer au tennis en regardant le tableau des résultats plutôt que la balle.” Ivan Lendl

Auto entrepreneurs

les clubs de sports dans

le collimateur de l’URSSAF !

« L’administration accroit sa vigilance sur le travail illégal et va regarder de près le statut d’auto entrepreneur » Le Télégramme de Brest du 28/09/2010. Plusieurs clubs de l’ouest se sont vus redressés sur ce sujet et leurs coaches ou instructeurs requalifiés en salariés. Première piste à laquelle s’intéresse la direction régionale du travail et l’Urssaf : les entreprises dont la masse salariale s’est brusquement effondrée et plus particulièrement dans le domaine des salles de sport. Selon l’article L311-2 du code de la Sécurité Sociale sont assujetties au titre des salaires au régime général les personnes réunissant les trois conditions suivantes : 1) existence d’un contrat de travail, verbal ou écrit, exprès ou tacite 2) existence d’une rémunération : le montant et la qualification de la rémunération importent peu 3) existence d’un lien de subordination

résultant d’un faisceau de critères, ces critères n’ayant pas besoin d’être tous réunis pour caractériser la subordination. Quelques exemples : absence d’autonomie, soumis à des directives, intégration dans un service organisé, détermination des horaires, mise à disposition des locaux et du matériel, absence de choix de la clientèle, gestion administrative de la clientèle par l’employeur, etc… Constatation : les professeurs de sport dans les entreprises, associations, ligues ou clubs relèvent du régime général de la Sécurité Sociale lorsqu’ils exercent leur activité en étant soumis à des contraintes matérielles imposées par l’entreprise, dont ils utilisent les installations, n’ont pour élèves que ses membres, sont rémunérés par l’entreprise forfaitairement ou en fonction des sommes versées par les élèves. (Cours d’appel de Paris du 28/02/1986 – club Chevry 2) L’article de la Sécurité Sociale conclu : il n’est donc pas possible de faire appel à un auto entrepreneur ou un travailleur indépendant en tant qu’animateur sportif.

droits musicaux, attention Ça bouge ! Devant l’ampleur de la fraude sur internet (95 % des musiques ont été téléchargées illicitement en 2009 !) les droits musicaux internationaux vont augmenter dès l’an prochain d’une manière drastique partout dans le Monde car il en est de la survie même des Artistes et des sociétés de Musique. Les Majors (Sony, Warner, Universal, Virgin, etc) ont décidé qu’après s’être attaqués aux Nights Clubs, ils allaient s’attaquer au marché des Clubs de Fitness, second marché où on utilise le plus la Musique pour travailler. Les clubs de Fitness auront donc l’obligation de se conformer à de nouvelles règles, dès l’an prochain, s’ils veulent continuer à utiliser légalement de la musique dans leurs clubs. En Australie, dès le 1er janvier 2011, les clubs de fitness devront payer 15 dollars australiens, environ 10/11 euros suivant le taux de change par cours collectif, plus une somme forfaitaire importante pour “passer” de la musique dans leurs clubs. Le Canada va également voir les taxes sur la musique augmenter dans le marché du fitness de 1500 % dès l’an prochain. Mais utiliser de la musique dans son club est une chose, utiliser de la musique acquise illégalement en est une autre : compte tenu de cette évolution, nous ne saurions trop vous conseiller d’interdire absolument à vos instructeurs de

4 I Planet Fitness Management I Décembre 2010

copier de la musique ou de faire des “Mix” avec des musiques sur un CD non original (même si votre instructeur achète à la “Fnac” par exemple des musiques et les réutilise sur un Ipod ou un CD dans votre club ce n’est pas légal). Si ce “nouveau” programme musical crée par votre instructeur est utilisé à l’intérieur de votre structure, car ils ne peuvent être utilisés en public, vous pouvez être poursuivi. La Sacem et la SCPP serons encore plus vigilantes et sévères sur les copies frauduleuses, pour information, des copies frauduleuses peuvent entraîner de la prison ferme allant jusqu’à 3 à 5 ans et des amendes pouvant aller jusqu’à 300 000 e pour les contrevenants. PFM se devait de vous alerter sur ce problème qui va toucher de plein fouet notre profession ! Pour plus d’information : www.ihrsa.org/music


brèves Zumba

Ça balance

pas mal !

DVD, jeux vidéo, cours collectifs... Manifestement, la Zumba a le vent en poupe. On estime même que cette pratique née en Colombie dans les années 90 et importée en 2008-2009 en Europe compterait près de 7,5 millions d’adeptes à travers le monde. Pas vraiment une danse, pas non plus de l’aérobic ni du fitness, cette activité s’avère être un cocktail des trois. Une séance de Zumba repose sur une alternance de mouvements lents et de rythmes endiablés, le tout sous des musiques exotiques, allant de la salsa au merengue en passant par le reggaeton. De quoi se muscler certaines parties du corps (fessiers, abdominaux, bras, jambes...) sans négliger l’aspect cardio-vasculaire. À ce jour, une soixantaine de salles de fitness en France dispense des cours de Zumba.

24ème salon Mondial

Body fitness

La 24e édition du Mondial Body Fitness Form’expo, le salon des professionnels de la remise en forme, des pratiquants de sport et des sportifs amateurs, soucieux de leur bien-être, vous donne rendez-vous les 18, 19 et 20 Mars 2011, à Paris Expo / Porte de Versailles dans les halls 6 et 8. Le salon Mondial Body Fitness Form’expo existe depuis plus de 20 ans et confirme au fil des années, sa place de leader dans le secteur de la remise en forme en France. Forte notoriété de l’événement, fidélité des exposants, le salon est chaque année un véritable succès : • 17 000 m² d’expositions et d’animations • Un lieu d’excellence : la porte de Versailles de Paris, Pavillons 6&8 • 100 exposants et plus de 200 marques représentées • 19 729 visiteurs en 2010 C’est aussi véritablement un lieu d’échange et de conseils pratiques pour un parcours de remise en forme personnalisée !

Rejoignez-nous vite les 18-19-20 mars 2011 !

Sortie d’un nouveau jeu vidéo de fitness Le 18 novembre est sorti EA Sports Active 2, le second opus du jeu de fitness conçu par Electronic Arts. Ce titre est disponible sur la WII, mais aussi sur la Xbox 360 et la Playstation 3. Les nouveautés : le système « Total Body Tracking » qui permet, grâce à des bandeaux munis de capteurs placés sur les bras et les jambes, de réaliser leurs exercices en toute liberté, et la présence d’un cardiofréquencemètre , qui offre aux joueurs la possibilité de surveiller leur rythme cardiaque. Un instant ludique qui a tout de même son prix, le jeu coûtant 99 e.

Hard Candy

la gourmandise fitness La chanteuse américaine Madonna a lancé sa propre chaîne de fitness, dénommée Hard Candy Fitness, en référence au 11e

et dernier album à ce jour de la chanteuse. La première salle, d’une superficie de 3000 m2, a ouvert ses portes le 30 novembre dernier à Mexico. D’autres devraient bientôt suivre, notamment en Europe.

6 I Planet Fitness Management I Décembre 2010


portrait

Serge FourcadeÂ

Movida, cap sur le Midi ! 8 I Planet Fitness Management I DĂŠcembre 2010


En 2003, Serge Fourcade créait le premier club Movida à Castanet-Tolosan, près de Toulouse. Aujourd’hui, cette enseigne compte 10 clubs de fitness, où se dépensent près de 20 000 adhérents. En attendant l’apparition des premiers clubs franchisés, courant 2011... La « Movida », vous connaissez ? Il s’agit d’un mot espagnol que l’on peut traduire par « ambiance ». C’est également un mouvement culturel qui a touché l’Espagne dans les années80 et qui a contribué à sa libéralisation et sa démocratisation. Mais pour les Toulousains, ce terme signifie surtout sport. Grâce à Serge Fourcade, qui a créé en 2003 une chaîne de clubs de fitness à ce nom dans la Ville Rose, avec l’aide de son cousin Jean-Claude Perrot, actionnaire principal de la société.

De la bureautique au fitness Grand amateur de squash, Serge Fourcade fréquentait régulièrement les salles de sport de Toulouse. Mais en tant qu’adhérent. Car ce natif de Bagnières-de-Bigorre, dans les Pyrénées, travaillait dans la bureautique. C’est en 1994,

clubs Movida sortent de terre en 2009. L’un d’eux est basé à Albi, à une petite heure de route de Toulouse. C’est le premier Movida à ouvrir ses portes hors de l’agglomération toulousaine. Enfin, cet été, la reprise d’un club à Rodez marque la création du dixième et, à ce jour, dernier Movida.

Convivialité et disponibilité Et ça marche ! Le chiffre d’affaires a été multiplié par trois depuis l’ère Club Med Gym. De très bons résultats obtenus sans bouleversement majeur, d’un point de vue technique du moins. Car à Movida, on mise avant tout sur la qualité d’accueil, de suivi et d’accompagnement des adhérents. Un gros travail de formation en interne est donc assuré, tant à destination des coachs que du personnel d’accueil. Convivialité,

Le but, c’est que nos adhérents se sentent bien dans leur club”

La prochaine étape dans l’évolution des clubs Movida est la création d’une franchise.

lorsqu’un de ses amis lui propose de rejoindre son club Moving récemment créé sur Castanet Tolosan, dans l’agglomération toulousaine, que Serge rentre dans le monde du fitness. « Pour un sportif comme moi, raconte-t-il, l’opportunité de travailler dans le monde du sport était plaisante. J’ai donc sauté sur l’occasion. » De 1994 à 2001, il collabore à la création de 4 autres clubs Moving, toujours sur Toulouse. En 2001, son ami cède ses 5 clubs au Gymnase Club, passé entre-temps sous la tutelle du Club Med. En 2003, la crise que traverse le fitness change la donne. La Club Med cherche à se séparer de ses clubs provinciaux. Serge Fourcade, avec l’aide de son cousin, rachète d’abord 2 clubs en 2003, puis les 3 autres l’année suivante. Movida est née. En 2007, la société ouvre un nouveau club, en lieu et place de Ligne Tonique, salle de sport emblématique de la Ville Rose. Trois nouveaux

amabilité et disponibilité sont les maîtres mots. « On cherchait à développer une ambiance typiquement “sud-ouest”, insiste Serge Fourcade. Le but, c’est que nos adhérents se sentent bien dans leur club. » La qualité des prestations fournies aux adhérents n’est pas en reste. Serge Fourcade compare ses clubs à des restaurants : « même si les serveurs sont très aimables, et le cadre agréable, on ne reviendra pas si le contenu de l’assiette n’est pas à la hauteur. » Ses 10 clubs proposent des activités diverses, du fitness “classique” à la relaxation (sauna, hammam, spa), en passant par les activités aquatiques et même, pour les sites les plus importants, des salles de squash. Les clubs sont ouverts à tous, des plus jeunes, grâce aux bébés nageurs, aux seniors. La Carte Liberté, formule d’abonnement sans engagement de durée qui donne accès à toutes les activités dans tous les clubs Movida, séduit une nouvelle >>>

Décembre 2010 I Planet Fitness Management I 9


portrait

Carte d’identité MOVIDA - SAS Firma

Siège social : 69 avenue de Toulouse 31320 Castanet Tolosan www.movidaclub.fr

10 clubs sur la région Midi-Pyrénées Superficie moyenne : 1500 m2

110 salariés 20 000 adhérents Abonnements : 44 e / mois pour un engagement de 18 mois

59 e / mois avec la Carte Liberté 4000 Cartes Libertés

vendues

CA : 6,6 millions d’e (sans le club de Rodez) 10 I Planet Fitness Management I Décembre 2010

>>>

clientèle, moins habituée à fréquenter les salles de sport. « Avec cette carte, qui peut être résiliée à tout moment sans préavis, on n’a pas le droit à l’erreur, insiste Serge. Si nous sommes mauvais, on perd nos clients. Cela nous permet de nous remettre continuellement en cause, et de sans cesse progresser. »

Maintenant, la franchise Prochaine étape : la création d’une franchise. Le projet, déjà bien avancé, devrait aboutir sous quelques mois avec l’ouverture des premiers clubs franchisés dans plusieurs villes du grand Sud-Ouest. « Je suis convaincu qu’il y a une place à prendre en France, martèlet-il. En proposant des prestations de qualité et en assurant un accueil irréprochable, je sais que l’on peut séduire une nouvelle clientèle. » Il voit donc désormais plus loin que les environs de Toulouse. Son objectif : tisser

un solide réseau de franchisés sur un axe Bordeaux-Marseille dans un premier temps, avant d’envisager de migrer plus au nord. Il n’existe pas de critères stricts et figés pour porter le nom de Movida. « On adapte le projet au cas par cas, explique Serge. Tout dépend de l’investissement, de la taille des locaux, des spécificités locales... » Un gros travail de formation des franchisés et de leurs personnels est assuré par Movida, ainsi qu’un suivi permanent et beaucoup de conseils. « On recherche des personnes pas forcément issues du monde du fitness. Au contraire, il est enrichissant de travailler avec des personnes qui apportent un regard nouveau sur le métier. De même, on ne fait pas uniquement de la reprise de clubs existants. Ce que l’on veut, en somme, c’est réinventer la façon de travailler le fitness. » Décidément, même dans le sport, la « Movida » semble vouée à faire évoluer les mentalités.


DĂŠcembre 2010 I Planet Fitness Management I 11


PARTIE II

enquête

Fitness :

se fédérer pour exister ?

La question était posée dans le précédent numéro de Planet Fitness Management. Nouvel élément de réponse avec l’Association des Professionnels des Secteurs de la Préparation Physique et de la Forme. Stéphane Descours-Lapandry, secrétaire général de l’association, fait les présentations. 12 I Planet Fitness Management I Décembre 2010

Stéphane Descours-Lapandry, pouvez-vous nous présenter en deux mots l’association dont vous êtes le secrétaire général ? L’Association des Professionnels des Secteurs de la Préparation Physique et de la Forme (APS2PF) a été créée en 2009. L’association compte une centaine d’adhérents répartis sur toute la France. Tous nos membres, de l’adhérent lambda au bureau directeur en passant par les membres des commissions, sont des professionnels de la préparation physique ou de la remise en forme : éducateurs sportifs, préparateurs physiques, coachs, personal trainers, animateurs sportifs... Enfin, l’APS2PF est affiliée à l’UNSA Sport, la branche sportive de l’UNSA.


Photo réalisée au club Océania (Bayonne)

Carte d’identité APS2PF Nom complet : Association des Professionnels des Secteurs de Préparation Physique et de la Forme Date de création : 23 décembre 2009 Coordonnées postales : UNSA Sport 21, rue Jules Ferry 93177 Bagnolet cedex www.aps2pf.org

L’UNSA ? De quoi s’agit-il ?

L’action de l’APS2PF se limite-t-elle à ces aides individuelles ?

L’UNSA est la quatrième organisation syndicale de France en terme d’importance. Elle est divisée en plusieurs fédérations professionnelles, dont l’UNSA Sport. La représentativité de l’UNSA, et sa reconnaissance par les pouvoirs publics, nous confèrent une légitimité certaine, au-delà du nombre de nos adhérents.

En plus de ces aides individuelles, nous participons aux négociations relatives aux conventions collectives. Nous sommes donc un interlocuteur du dialogue social à part entière. L’APSSPF mène aussi des réflexions sur la formation professionnelle. C’est un rôle important, car le domaine du fitness et de la remise en forme souffre de l’absence d’un vrai système de formation continue au niveau national.

Quels sont les objectifs de votre association ? Ils sont multiples. Tout d’abord, nous défendons les intérêts des travailleurs salariés sur des sujets relatifs à leurs conditions de travail. Mais ce n’est pas tout. Nous ne nous limitons pas aux salariés. Beaucoup de nos membres sont indépendants. Quand bien même ceux-ci restent leur propre patron, ils ont autant besoin d’être protégés. Donc, la mission principale de l’APS2PF est la défense des travailleurs, qu’ils soient salariés ou indépendants ? Pas seulement. Nous proposons également à nos adhérents de nombreuses prestations afin de faciliter leur développement. Par exemple, nous mettons à leur disposition une assurance responsabilité civile professionnelle à des prix intéressants. D’autres projets sont en cours, comme la mise en place d’une aide juridique. En se fédérant, les acteurs du fitness ont davantage de poids et les négociations en sont donc facilitées. D’où la possibilité d’obtenir des prix attractifs. Nous fournissons également des conseils individualisés à nos membres, et nous leur proposons des tarifs avantageux sur de nombreux matériels et accessoires professionnels.

Qu’espérez-vous obtenir en la matière ? Il faut garder à l’esprit que cette situation paralyse le développement de notre secteur et fait à la part belle à d’autres fédérations sportives, qui lorgnent sur nos activités en intégrant dans leurs diplômes des compétences proches des nôtres. Ce que nous voulons donc, c’est la création d’une loi qui imposerait la présence d’un professionnel diplômé sur tout espace où l’on pratique du fitness. Cette mesure s’accompagnerait de mises en place de certifications supérieures (niveau III à I) spécifiques au coaching sportif et à la préparation physique qui seraient inscrites au répertoire national des certifications professionnelles. Donc, selon vous, la fédération est une étape nécessaire au développement du fitness ? Si nous ne sommes pas unis, nous ne pourrons pas obtenir l’adoption de ces mesures. Se regrouper, c’est disposer de plus de poids et de davantage de moyens de pression pour se faire entendre. Et le dialogue avec le Ministère des Sports n’étant pas, il faut bien le reconnaître, chose aisée, il nous faut bien ça !

Organisation 70délégations cours de 20 à 30 personnes dans un bassin de 72 m personnes en moyenne par semaine 6 régionales (5 en métropole et2 soit une1050 pour l’outremer) Décembre 2010 I Planet Fitness Management I 13


votre club

Oxygène

Le grand cru Bourguignon 14 I Planet Fitness Management I DĂŠcembre 2010


Alexandre Prochasson dirige depuis 11 ans Oxygène, un club de Fitness basé à Dijon. Un club à la pointe de la technologie, couplé à un centre de loisir aquatique, qui ne cesse d’attirer plus de clientèle malgré une concurrence féroce. Focus sur cette success-story bourguignonne.

Sans doute était-ce un nom prédestiné. Car il ne faut pas manquer d’air pour reprendre les rênes d’un club de fitness à seulement 20 ans. C’est pourtant le pari qu’a fait Alexandre Prochasson, jeune manager de 31 ans, quand il a racheté Oxygène en 1999 en association avec sa mère. Un pari réussi, à en juger par la bonne santé du club, dont le chiffre d’affaires dépasse le million d’euros. Voici les quatre clés de cette réussite.

1

Un club techniquement au top

À Oxygène, on est férus de technologie de pointe. « Mais uniquement quand cette technologie est au service du client, objecte Alexandre. » Les appareils de musculation et de cardiotraining sont tous griffés Technogym, « car c’est selon moi le meilleur matériel. Ils sont fonctionnels, innovants et assez design. » Cette année, le club s’est ainsi doté d’appareils dernier cri, au point de renouveler près de 80 % de la salle cardio, pour un investissement total d’environ 150 000 euros. Le nouveau projet d’Alexandre est le lancement, prévu pour cet hiver, de la clé électronique Technogym. Cette petite merveille de technologie permet au coach, après un entretien avec le client, d’y enregistrer plusieurs programmes d’entraînement préparés à l’avance. Le client n’aura alors plus qu’à insérer la clé sur les appareils, et se laisser guider. Au terme de l’entraînement, il pourra consulter un descriptif de sa séance, et vérifier si les objectifs définis avec son coach ont été atteints. Dans la négative, un nouvel entretien avec le coach aura lieu afin de réadapter l’entraînement aux capacités du client.

Une large palette de prestations Les 1100 m2 d’Oygène, auxquels s’ajoutent des espaces extérieurs ouverts les beaux jours, offrent une large gamme de prestations aux quelques 1800 adhérents du club : des programmes collectifs, dont une grande partie est labellisée Les Mills (Bodypump, Bodystep, Bodycombat, Bodyattack, Bodybalance...) aux activités aquatiques (Aqua Gym, Aqua Bike, bébés nageurs...) en passant par les plateaux cardio-muscu et l’espace détente, composé d’un sauna, d’un jacuzzi et d’un hammam. Les Un simple mur. C’est ce qui sépare le club de fitness Oxygène du centre cours collectifs rencontrent un sucaquatique du même nom. Racheté dans le même temps, en 1999, ce centre 2 cès important, affichant souvent comouvre ses portes de mi-avril à fin août. Ses locaux de 2700 m renferment plet. « Ce qui cartonne surtout, s’étonne 2 toboggans géants, l’un de 80 mètres, le second de 100 mètres, un bassin Alexandre Prochasson, ce sont toutes à vague, une pataugeoire, un canon à eau, une rivière sauvage, un jacuzzi... les activités aquatiques. L’Aqua Bike, bref, tout pour faire le bonheur des enfants ! À l’extérieur, un nouveau bassin, par exemple, la nouveauté de l’année, et près de 4000 m2 de jardins avec terrains de volley et jeux pour enfants. rencontre beaucoup de succès. » En 2010, 45 000 billets ont été vendus, pour un CA total de 300 000 euros environ. L’ouverture du centre pousse Alexandre Prochasson à faire appel à des saisonniers, au point de doubler le personnel du club. >>>

Oxygène se jette à l’eau

2

Décembre 2010 I Planet Fitness Management I 15


votre club

Notre but principal est de rendre le sport accessible à tous” Fiche D’identité SARL Oxygène Centre Commercial de la Toison d’or 21000 Dijon 03 80 74 16 16

www.fitness-oxygene.com CA : 1,031,000 € en 2009 (club de fitness seul) Superficie : 1100 m2 Personnel : 15 salariés Horaires >

 undi, Mardi, Jeudi, Vendredi : L de 9h à 21h30

>

Mercredi : de 12h à 21h30

>

Samedi : de 9h à 18h

>

Dimanche : de 10h à 13h

Tarifs 59 euros par mois. Droits d’entrée de 180 euros Affluence 1800 adhérents.

16 I Planet Fitness Management I Décembre 2010

>>>

Un personnel qualifié

3

Autre particularité du club : la qualité de ses coachs et instructeurs. « Nous recrutons les meilleurs instructeurs de la région, insiste Alexandre. » Comme Andy Poiron, par exemple. Ce coach, particulièrement compétent en matière de personal training notamment, est également formateur pour Fitspro en France et en Suisse. Il a largement participé au montage du module Les Mills Coach, lancé en 2009. Il est l’un des six personal trainers que compte Oxygène, dont deux sont indépendants, les autres étant salariés du club. Lors des séances de personal training, dont le tarif s’élève entre 50 et 60 euros, c’est davantage l’aspect fonctionnel qui est travaillé. « On travaille le moins possible sur les machines traditionnelles, explique Alexandre. On utilise plutôt du matériel spécifique, que les clients peuvent difficilement utiliser seuls. »

Le suivi de la clientèle Alexandre Prochasson a, dès le rachat d’Oxygène, joué la carte du prélèvement automatique. De même, il n’existe pas d’abonnement longue durée au club. Les clients adhérents pour une durée indéterminée, sans engagement. De quoi pousser Oxygène à effectuer un gros travail de suivi et d’accompagnement du parcours client, afin d’éviter toute lassitude et, indubitablement, la perte du client. Chaque nouvel adhérent va d’abord bénéficier d’un entretien d’une heure avec un coach. Le but : définir ses objectifs, lui expliquer le fonctionnement du matériel et du club en général et, pour ceux qui souhaitent participer aux cours collectifs, établir un planning hebdomadaire de cours en fonction de leurs disponibilités. « Nous dialoguons beaucoup, explique Alexandre. On cherche à connaître notre client, ses souhaits, ses objectifs, son passé, afin de mieux le conseiller. » Des adhérents qui sont par la suite régulièrement consultés, afin de s’assurer que leurs attentes soient bien remplies. « Notre but principal est donc de rendre le sport accessible à tous, notamment aux sportifs les moins chevronnés, qui composent selon moi 90 % des clients des salles de fitness. Il faut leur mettre le pied à l’étrier, les encourager, les motiver... Et quand le résultat est là, on sait que le client est séduit, et qu’il est gagné pour longtemps. » Avec près de 75 % de clients qui restent fidèles d’une année à l’autre, nul doute que l’objectif est atteint !

4


économie par Stéphane Ritterbeck

Reprendre un club de fitness

Ce qu’il faut savoir De nombreuses opérations de cession - acquisition de salles de sport n’aboutissent jamais par manque de méthodologie et par méconnaissance des usages en matière de transmission d’entreprise. En se plaçant du point de vue de l’acquéreur, nous vous détaillons les sept étapes incontournables pour réussir la reprise du fonds de commerce d’un club de fitness.

1 DEFINIR SON PROJET C’est décidé, vous allez racheter une salle de fitness. Avant de vous lancer définissez bien votre Ne négligez pas projet. Vous éviterez ainsi de vous disperser, les frais annexes d’engager des frais inutiles, de perdre votre > Frais d’établissement temps et accessoirement, d’en faire perdre aux > Honoraires de rédaction d’acte autres. Pour cela trois préalables : > Frais de négociation • Calculez votre capacité financière : l’acquisi> Droits d’enregistrement > Dépôt de garantie tion d’un fonds de commerce se finance géné> Besoin en fond de roulement ralement sur 5 à 7 ans et nécessite un apport Votre apport personnel doit au moyen de 20 % du total composé par : le prix minimum vous permettre de les d’achat, les investissements complémentaires couvrir en totalité. (travaux, matériels) et les frais annexes. Votre capacité financière correspond environ à 5 fois votre capital disponible. • Choisissez et concentrez vos recherches sur un secteur géographique précis : étudiez sa population (densité, revenus) et la concurrence déjà implantée. • Décidez de votre concept et éventuellement du choix de votre enseigne parmi les réseaux existants. Si la création d’une enseigne indépendante est moins onéreuse (pas de droits d’entrée ni de royalties) ; la franchise reste une garantie de sécurité et un gain de temps. D’autres avant vous ont éprouvé un concept qui vous est livré « clés en main ».

Raisonnez en tant qu’entrepreneur. Votre marketing mix (produit, prix, place, promotion) doit être cohérent.

2 DIAGNOSTIQUER ET EVALUER Vous avez trouvé un club à reprendre. Avant de rentrer dans la négociation sur le prix, étudiez l’historique et le potentiel de développement de votre cible. Le vendeur et son mandataire doivent pouvoir vous fournir les derniers bilans du club, le contrat de bail, les formules tarifaires, le nombre d’adhérents actifs, les modes de

règlement ainsi que des informations sur les salariés et leur rémunération. Il ne s’agit pas à cette étape d’auditer l’entreprise. Contentez-vous des documents comptables et juridiques et des déclarations du vendeur. Vous vérifierez tout, mais plus tard. Il s’agit principalement à

ce stade de valider votre intérêt pour le club en vous forgeant un avis sur sa situation actuelle, son potentiel de développement et sa valeur. Cette étape ne prend que quelques jours. Si elle s’éternise c’est probablement que quelque chose ne va pas. Dans ce cas passez votre chemin.

Rater une affaire coûte toujours moins cher que d’en faire une mauvaise >>>

20 I Planet Fitness Management I Décembre 2010


économie >>>

3 NEGOCIER L’affaire semble intéressante, vous vous apprêtez à entrer en négociation. Votre proposition ne doit pas se limiter à discuter le prix. Elle doit se présenter sous la forme d’une lettre d’intention précisant les principales conditions de la transaction, notamment : • Ce que vous reprenez, généralement le fonds de commerce et tous les éléments corporels et incorporels qui le composent, ainsi que les effectifs (le changement d’exploitant n’est pas un motif valable pour rompre un contrat de travail), le sort de certains contrats particuliers (contrat de franchise, crédits-bails, etc.), • Le prix proposé en précisant la part d’apports personnels et les garanties proposées en contrepartie des financements sollicités, • Les conditions suspensives, en particulier l’obtention d’un prêt bancaire en complément de votre apport, • Les conditions particulières, notamment la conformité des déclarations du cédant, le sort des abonnements en cours déjà encaissés par le cédant, un accompagnement, une clause de non-concurrence, etc. • Le planning envisagé pour mener l’opération à son terme, les intervenants et la prise en charge des frais annexes.

La lettre d’intention Votre proposition a plus d’impact et aura d’autant plus de chance de séduire le vendeur qu’elle sera faite par écrit. Cet écrit c’est la lettre d’intention. Sur 2 à 3 pages au maximum, elle doit décrire les grandes lignes de votre proposition et préciser si vous comptez lui donner un caractère engageant pour les parties. Le document doit être contresigné par le vendeur pour acceptation. N’hésitez pas à exiger de lui l’exclusivité des négociations car vous allez commencer à engager des frais.

Une transaction où seul le prix aurait été défini, n’a que très peu de chance d’aboutir.

4 LA PROMESSE DE VENTE La lettre d’intention a été contresignée. Vous et le vendeur êtes d’accord sur le principal. Mais le diable est dans les détails… En effet, c’est généralement à ce stade que vont entrer en scène les conseils (avocats, experts comptables) qui auront chacun à cœur de défendre les intérêts de leur client et de justifier leurs honoraires. La rédaction de la promesse de vente est généralement confiée à un conseil choisi par l’acquéreur et à ses frais. Ce dernier se base sur la lettre d’intention pour les points principaux. Il effectue avec l’acquéreur les investigations nécessaires à la vérification sur pièces, de toutes les déclarations du vendeur (sur les chiffres commerciaux, la

consistance du bail commercial et les loyers, les contrats en cours, les dettes, etc.). La promesse est ensuite soumise au vendeur et à son conseil pour relecture. Plusieurs navettes sont souvent nécessaires pour parvenir une version définitive. Lors de la signature de la promesse de vente, l’acquéreur verse en principe un acompte de 10 % sur le prix. L’acompte est versé à un tiers séquestre (souvent le rédacteur de l’acte) qui se chargera également de recevoir les oppositions une fois la cession effective.

Ne laissez pas vos conseils décider pour vous, ils sont là pour vous sécuriser, et non pour vous entraver. Ils doivent vous proposer des solutions lorsque surviennent des difficultés dans la négociation. >>>

22 I Planet Fitness Management I Décembre 2010


économie >>>

5 RECHERCHER UN FINANCEMENT La promesse de vente a été signée, reste à trouver un financement. Tant qu’il n’a pas en main une promesse de vente signée et votre business plan, l’avis favorable d’un banquier ne vaut rien. N’espérez pas obtenir un financement en présentant simplement à une banque les derniers bilans de votre cible. Montrez que vous êtes engagé (la promesse de vente vous engage et fixe un délai pour l’obtention du prêt) et que vous avez pensé à tout (votre business plan décrit votre projet, il est chiffré et bien argumenté). Votre business plan à pour objectif de démontrer que : • Vous avez les capacités professionnelles de mener à bien votre projet et vous avez

su vous entourer des compétences qui vous font éventuellement défaut. • Votre cible est déjà une affaire rentable que vous achetez à un prix raisonnable… Ou alors, votre cible est une affaire en difficulté mais elle possède un potentiel qui n’a pas su être exploité par le vendeur (mauvais positionnement, manque de management ou de dynamisme commercial, manque de temps ou de moyens). • En mettant en œuvre votre stratégie, vous allez développer cette affaire et dégager suffisamment de bénéfices pour vous rémunérer confortablement et rembourser sur 5 à 7 ans les financements que vous sollicitez.

Le plan du Business plan 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8.

Présentation synthétique du projet Présentation de l’acquéreur Présentation du marché Présentation de la cible Présentation détaillée du projet Prévisions d’exploitation Plan de financement Annexes

Dans les faits il n’est pas rare de voir des business plan qui se limite à des colonnes de chiffres sans la moindre explication des prévisions trop optimistes avec des rentabilités improbables ; ou pire, des plans de financement déséquilibrés, qui mettent en évidence que l’exploitation ne permet pas le remboursement des crédits sollicités !

6 LE CLOSING Bonne nouvelle, vous venez de décrocher votre financement. Sitôt l’accord de la banque obtenu, constituez la société de reprise. En principe, tout est prêt, la banque vous avait déjà demandé un projet de statuts. À moins qu’entre la signature de la promesse de vente et l’obtention de votre financement, les conditions de la cession n’aient changé, la signature de l’acte de cession définitif (ou acte réitératif) ne sera qu’une simple formalité. Généralement, la signature intervient le même jour que la prise de jouissance, mais elle peut être fixée (non sans risques) à Règlements

une date antérieure ou postérieure. Le jour de la signature, le prix d’achat est versé au séquestre. Il sera bloqué pendant une période rarement inférieure à trois mois et demi. En effet, le vendeur ne touche rien au moment de la vente. Il va devoir attendre car ses créanciers, informés de la cession par les publications légales, peuvent exiger le paiement de leurs créances sur le prix de cession du fonds. D’autres règlements sont à effectuer le jour de la vente (voir le tableau ci-dessous).

Acquéreur

Vendeur

Destinataire

Solde du prix de cession

X

Séquestre

Dépôt de garantie

X

Bailleur ou vendeur

Premier loyer

X

Bailleur

Frais d’acte

X

Rédacteur

Droit d’enregistrement

X

Trésor public

Frais de séquestre

X

Séquestre

Frais de négociation

Acquéreur ou vendeur

Agence

Balance des prorata d’exploitation

Acquéreur ou vendeur

Acquéreur ou vendeur

En théorie, les produits constatés d’avance devraient faire l’objet d’une rétrocession à l’acquéreur le jour de la vente au titre des prorata d’exploitation. En pratique, ils sont toujours déduits du prix de cession lors de la négociation. 24 I Planet Fitness Management I Décembre 2010


7 EXPLOITER Ça y est, vous êtes le nouveau gérant. Un accompagnement du cédant pendant une période généralement limitée à un ou deux mois, sans qu’il soit nécessaire que ce dernier soit présent de façon permanente, a été prévu dans l’acte de cession. Cet accompagnement vous permettra de rapidement prendre en mains les outils de gestion du club et facilitera les rapports avec la clientèle et le personnel repris. Vos priorités doivent être : la mise en place de la nouvelle offre tarifaire et du nouveau contrat d’abonnement ; le management des équipes et la communication auprès des adhérents.

Un changement de direction doit être géré comme une action commerciale. C’est l’occasion de faire le plein d’abonnements et de constituer une trésorerie.

Pour approfondir, la formation Fitspro « Reprendre ou céder un club de Fitness » permet en deux jours d’évoquer dans le détail les principaux aspects d’une transaction.

www.fitspro.com Pour vous accompagner, des spécialistes tels que Fitness Business vous proposent des solutions à chaque étape de vos opérations de cession – acquisition.

www.fitness-business.fr


publication

Rapport 2010 sur le marché européen

En moyenne la France se positionne comme le 5e marché européen, mais pas pour longtemps car la Russie va nous passer devant dans les années à venir, voyons cela de plus près, en détail. Taille du marché du Fitness : 5e avec près de 2.4 Milliards d’Euros derrière et dans l’ordre : la Grande-Bretagne, l’Espagne, L’Allemagne et l’Italie et devant la Hollande et la Russie, la Belgique est 8e et la Suisse 12e. Nombre de membres, toujours 5e avec près de 4 millions, en comptant le milieu associatif qui pratique le fitness, devant les mêmes mais dans un autre ordre : Espagne, GB, Allemagne et Italie, derrière on retrouve, la Belgique est 9e passée par la Pologne et la Suisse 13e. En nombre de clubs, la France est 6ème devancée par la Russie et l’Italie est première, la Suisse 10ème et la Belgique 12e. Le marché à changé en France ces dernières années, il a beaucoup progressé en termes de membres en partie grâce aux

26 I Planet Fitness Management I Décembre 2010


Le rapport 2010 d’Ihrsa est-il foncièrement différent de celui de 2008, soit avant la crise financière mondiale, l’amorce de redressement sur le marché européen faite par la France depuis 2004 continue-t-elle ? C’est ce que nous dévoile ce nouveau rapport.

franchises, auparavant les leaders en termes de nombres étaient les opérateurs traditionnels tels Club Med Gym, Forest Hill, Fitness First ou encore les Cercles de la Forme et Vit’Halles… toutes des chaînes parisiennes qui sont à présent reléguées en dernières positions en termes de nombres de clubs. Il faut dire que les deux premières chaînes citées n’ont pas ouvert de nouveaux sites depuis de nombreuses années. Le marché français est « boosté » en l’occurrence par les nouvelles franchises, en particulier les « Women only » clubs comme Curves (leader mondial) et leurs copies, Lady Fitness et Lady Moving en particulier, mais aussi par les nouveaux clubs « Low budget » tel qu’Amazonia, précurseur en la matière en France et aussi par les nouveaux venus tels qu’Orange bleue, Keep Cool, Fitness Park et Elancia. Mais attention les clubs vraiment « Low cost », on entend ici des clubs qui affichent entre 10 à 20 euros par mois ne sont pas encore arrivés sur le territoire français. La seule chaîne de clubs « all inclusive » digne de ce nom qui progresse en France nous vient de province et de Toulouse pour être précis, elle est celle que l’on illustre dans le magazine PFM de ce trimestre, la chaîne Movida qui ouvre bientôt son 10ème club dans le Sud Ouest avec succès. N’oublions pas également les opérateurs privés, délégataires de service public comme Vert Marine, Récréa qui progressent également énormément et qui proposent à présent presque tous du fitness. En conclusion on peut dire que de nouveaux Français en plus grand nombre font du fitness et c’est tant mieux, le marché se diversifie et progresse à tout point de vue, espérons qu’après la crise (la Mondiale… pas celle des retraites !), nous ferons encore mieux. Rappelons-nous que nous sommes encore et toujours la 5e économie mondiale !

Taille du marché des leaders européens 4 189 000 000 E 3 800 000 000 E 3 430 000 000 E 2 808 000 000 E 2 399 040 000 E En France MARCHÉ DU FITNESS Taille du marché estimée (ventes en millions)

2399 4

Nombre de membres (en millions)

3050

Nombre de Clubs Le prix moyen mensuel pour les adhésions

50

REPRÉSENTANTS INTERNATIONAUX Fitness First Curves LEADERS Groupe HEBE*

145

Curves

143

Amazonia

83

Keep Cool

46

Lady Fitness

36

Club Med Gym

22

Fitness First

12

Forest Hill

12

Vit ‘Halles

11

* Comprends les installations de quatre marques distinctes : Moving, Lady Moving, Garden Gym et Fitness Park

Décembre 2010 I Planet Fitness Management I 27


événement par Dominique McCALLUM

CONGRES EUROPEEN IHRSA A BARCELONE

UN EXCELLENT CRU !

Le congrès IHRSA à Barcelone qui vient de se terminer fut une édition exceptionnelle sous bien des aspects. D’abord parce que nous étions plus de 30 français à y assister, record battu et petite lueur d’espoir, quoique triste record. Pourquoi toujours si peu d’entre nous portent de l’intérêt à ce qui se passe en dehors de nos frontières ? Pourquoi penser que nos questions et leurs solutions sont uniques à notre pays et qu’en dehors de notre nombril, point de salut ! On accuse souvent les Américains d’être atteints du syndrome « not invented here » (non inventé ici) mais n’en serions-nous pas les champions universels ? Revenons à Barcelone, où ceux qui sont venus ont trouvé des jours doux et ensoleillés quand la France grelottait, une ville aux immeubles anciens magnifiques, dans laquelle explose une créativité originale et sans limites, une jeunesse et un dynamisme plein d’espoir rafraîchissant face à notre pays campé dans un immobilisme sclérosant. Retenons aussi les conférences présentées dont tous les sujets ont été passionnants. Ne pouvant les citer toutes, voici un bref aperçu des trois d’entre elles qui ont abordé des sujets, certes connus, mais sous un angle différent.

28 I Planet Fitness Management I Décembre 2010

L’exercice est un médicament Dr Mario Alonso Puig Si nous savons plus ou moins qu’il existe une connexion forte entre émotion et performance, le Docteur Puig a développé devant nous les mécanismes du cerveau que génèrent un stress (ou énergie) positif et un stress négatif. L’un entraîne l’adaptation, l’apprentissage plus rapide et la créativité, l’autre entraîne une réaction de survie et donc la critique, la passivité, l’irascibilité et l’isolation, voire la

dépression. L’un des meilleurs traitements qui puisse inverser ce dernier processus est l’activité physique. Je ne rentrerai pas dans toutes les explications physiologiques qu’il nous a exposées, mais voici encore un argument de poids à développer auprès de nos adhérents et futurs adhérents sur les bienfaits du fitness, surtout dans notre pays champion du monde de la consommation d’antidépresseur.

Analyses stratégiques

du secteur européen des clubs « Low Cost »

Ray Algar – Directeur de OXYGEN Consulting C’est sur les constats suivants que les chaînes Low cost ou Low budget se développent en Europe : les consommateurs ont changé, sont plus intelligents, veulent payer un bon prix, aiment la technologie, cherchent par internet ce qu’ils veulent et achètent en ligne, n’aiment pas les vendeurs, ni les contrats, sont déçus des clubs traditionnels, n’ont généralement pas fréquenté un club plus de 6 mois et ne veulent pas payer pour ce qu’ils utilisent peu ou pas. Clubs Low Cost ne veulent pas dire «mauvaise qualité» ni «mauvais service», mais un service et des équipements de base d’excellente qualité. Toute activité ou service supplémentaire proposé et consommé est payé en plus : depuis la douche, en passant les cours fitness s’il y en a, ou les personal trainings. Ces chaînes s’installent dans des villes d’au moins 15 000 habitants, sur des marchés matures du point de vue fitness, ou là où le consommateur perçoit peu de valeur pour ce qu’il paie. Retenons aussi cette formule-choc : pour un consommateur, un service médiocre est un service invisible !


événement par Dominique McCALLUM

Nourrir l’innovation par le leadership Christian Majgaard – Ex Directeur du Développement de la marque LEGO Ce monsieur d’un certain âge qui clôturait le congrès nous a laissés admiratifs devant son punch et la qualité de son intervention dont voici un résumé succinct. Les anciennes sociétés voient leurs marges diminuer quand il n’y a plus d’innovation, les nouvelles sociétés deviennent vieilles si rien ne change. Il faut donc trouver des idées originales, c’est-à-dire différentes.

1re règle : observer AVANT de penser, Les GENS, pas la mission. 2e règle : pour une société, ne pas confondre « Obésité » et Force. Une entreprise qui grossit trop change la probabilité de sa survie en certitude de sa faillite. 3e règle : regarder la capacité de l’idée à être acceptée par le marché. 4e règle : l’idée doit être simple à mettre en place, sinon jetez-la à la poubelle ! Questions à se poser : qui est le consommateur, que lui offrez-vous, comment le lui offrezvous ? Analyser encore et encore qui sont vos clients. Demandez à d’autres quelles sont leurs idées. Pour développer de nouvelles idées, il vous faut une nouvelle équipe venant pour 25% de l’ancienne et 75% de nouveaux.

Comme vous pouvez le constater, son intervention était claire, directe, intelligente et… simple. Parmi les conférences dont je n’ai pu parlées, je citerai aussi celle de Phillip Mills sur le Futur du Fitness, ou celle de trois spécialistes sur l’utilisation des réseaux sociaux du web (Facebook et autre…) mais nous aurons sans doute l’opportunité de les entendre à nouveau, ne serait-ce qu’au 30e congrès IHRSA Monde qui se déroulera en mars 2011 à San Francisco.

Le 30e congrès IHRSA Monde promet lui aussi d’être exceptionnel avec, comme Presenters Stars, quatre auteurs de Best Seller mondiaux sur le management : Daniel Pink, Tony Hsieh, Phil Keoghan et particulièrement Patrick Lencioni dont le livre «Les cinq dysfonctionnements d’une équipe », est devenu un incontournable. Y serons-nous plus nombreux encore ? C’est à vous de décider !

Renseignement, adhésion à FHRSA/IHRSA, inscription au Congrès de San Francisco : dominique@fhrsa.org. 30 I Planet Fitness Management I Décembre 2010


livres

Les accélérateurs de vente : Techniques et secrets pour vendre plus, plus vite, plus cher

La sélection Planet Fitness

Management

Améliorer ses performances de manager, s’inspirer des expériences, s’appuyer sur des techniques professionnelles… Planet fitness management livre quelques pistes grâce à cette sélection d’ouvrages. À commander auprès de votre libraire préféré et à feuilleter entre deux rendezvous. N’hésitez pas à nous faire part de votre booklist et ainsi partager vos choix avec vos confrères, et lecteurs.

BÂTIR UNE ÉQUIPE

PERFORMANTE ET MOTIVÉE Notez qu’il s’agit d’un eBook (livre électronique), livré par e-mail. La réussite d’un projet repose avant tout sur les hommes, leur motivation et leur détermination à aller jusqu’au bout dans le respect des délais et des coûts prévus. Quels types de talents et de comportements réunir Bâtir une équipe au sein d’une équipe pour performante et motivée qu’elle soit le plus efficace Livre numérique possible ? Comment claRamez Cayatte rifier les “règles du jeu”, motiver les membres de l’équipe et leurs responsables hiérarchiques, pour un fonctionnement harmonieux du projet ? Ce guide détaille 10 bonnes pratiques pour construire une équipe et la motiver dans la durée. Au sommaire : > Baliser le cadre du projet > Définir les talents et compétences nécessaires à l’équipe > Équilibrer les comportements > Motiver tes candidats pressentis > Définir les objectifs de chacun > Impliquer les managers des candidats > Organiser une réunion de contractualisation > Définir rites et rythmes > Se préparer aux “étapes d’âme du projet” (donner du sens, recadrer, encourager...) > Insuffler l’énergie et l’entretenir

32 I Planet Fitness Management I Décembre 2010

“Vous tenez entre vos mains un livre d’un genre particulier. Repoussons la fausse modestie. Si vous lisez et appliquez les principes exposés dans cet ouvrage, vous en retirerez plus de bénéfices que de la lecture de n’importe quel autre manuel de techniques de vente. Prétentieux ? Nous l’assumons pleinement. Nous sommes des spécialistes de la vente, et par conséquent des professionnels de la persuasion. Vous pourriez avoir des raisons de vous méfier de ces promesses. Ne nous faites donc aucune confiance. Ne vous fiez pas à notre parcours, nos références, notre expérience ni à la réputation de sérieux de la maison d’édition qui nous publie. Les accélérateurs de vente Mettez plutôt en pratique quelques-uns des accéléraNovembre 2004 Par Michaël Aguilar et teurs que nous allons vous proposer. Faites-nous ensuite Philippe Lafaix connaître vos résultats. Envoyez-nous un e-mail. Nous vous répondrons... et certainement pour vous féliciter de votre réussite. Pardonnez-nous ! Depuis le début de votre lecture, vous avez été “victime” de deux accélérateurs de vente (“l’effet bande-annonce” et “l’incitation à la méfiance”). Avouez que cela fonctionne plutôt bien, puisqu’à ce stade de votre lecture, vous avez probablement envie de la poursuivre.”

Management du sport Marketing et gestion des clubs sportifs Le marché des services sportifs présente une spécificité qui conduit les clubs sportifs à une utilisation particulière des outils de gestion. Cette 3e édition, entièrement revue et mise à jour des dernières évolutions réglementaires et de l’actualité sportive, aborde l’ensemble des fonctions managériales du sport (marketing, finance, comptabilité et contrôle de gestion) à travers de nombreux exemples et cas pratiques. Sont présentés successivement : le marché des services sportifs et sa segmentation ; la politique produit et la stratégie marketing d’un club sportif ; ses politiques de communication, de sponsoring et de licensing ; l’analyse de ses coûts et de ses performances, le contrôle de sa gestion et son diagnostic financier ; son développement et son financement.

Management du sport 3e édition / Juillet 2009 Par Gary Tribou, Bernard Augé et Olivier Bernardeau

ALERTE SUR LA BANQUISE ! RÉUSSIR LE CHANGEMENT DANS N’IMPORTE QUELLES CONDITIONS

Il était une fois une colonie de pingouins qui vivait depuis des années sur le même iceberg et n’avait aucune raison d’en changer... Un beau jour, Fred, un pingouin un peu plus curieux que les autres, découvre que la banquise est en train de fondre et risque de se briser. Après moult hésitations, il décide de faire part de Alerte sur la banquise ! ses inquiétudes à Alice, l’un des membres du Conseil des dix. La Réussir le changement suite de l’histoire rend compte de leurs questionnements et de dans n’importe quelles conditions leurs efforts pour convaincre les autres membres du Conseil de Septembre 2008 l’imminence du danger et de la nécessité de modifier les habituPar John Kotter, Holger Rathgeber, Peter R. Mueller des de la tribu. Doit-on croire Fred ? Doit-on mettre au courant le reste de la colonie au risque de provoquer un mouvement de (Illustrateur), Johnson Spencer (PREFACIER) panique ? Quelles sont les solutions envisageables ? Les héros de cette fable - Louis (le Chef du clan), Chouchou (le favori de ces dames), NonNon (l’‘ancien’ qui dit toujours non) ou le Professeur (l’‘intello’) - nous parlent de résistance au changement et d’actions héroïques, d’obstacles apparemment insurmontables et de tactiques pour les déjouer. Nourrie des travaux de recherches de John Kotter, professeur à Harvard et spécialiste de la conduite du changement dans les organisations, cette fable a déjà aidé des milliers de personnes et d’entreprises grâce au modèle de changement en huit étapes qu’elle met en scène. Alerte sur la banquise ! est une histoire à mettre entre toutes les mains : avec humour et perspicacité, elle en dit long sur nos résistances au changement et constitue un guide de réflexion à l’heure où de grands bouleversements s’annoncent dans notre monde contemporain.


rendez-vous


événement

TAHITI FITNESS CHALLENGE 2010

ENCORE PLUS FORT ! Le 9 octobre 2010 a eu lieu la 6e édition du Tahiti Fitness Challenge avec une pluie de record. En partenariat avec la ligue contre le cancer , un nouveau record de participation est tombé : 1254 Tahitiens et Tahitiennes sont venus, malgré la pluie, découvrir pendant plus de 6 heures les nouvelles chorégraphies Les Mills ! Et oui, 1254 sur 256 000 habitants, c’est tout simplement énorme !  Nos amis tahitiens nous ont donné une bonne leçon de motivation et de solidarité face à ce terrible fléau qu’est le cancer. Merci encore à tous nos amis tahitiens, bravo à l’organisation et à l’année prochaine...


Planet Fitness Management N°8  

Magazine Planet fitness management N°8

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you