Issuu on Google+

QUI EST QUI?

PLANTE ET MEDECINE LE CURE-DENT GOURO CONTRE L’IMPOTENCE SEXUELLE KWENI NEWS MAGAZINE JUIN 2012 Dr Diangone, Chirurgien Vasculaire


BERLIN 28 JUILLET RENCONTRE DES KWENI/GOURO

HAR

D’EUROPE UNE VILLE HISTORIQUE POUR UNE RENCONTRE HISTORIQUE

SAL

MATHEMATIK

DATE: SAMEDI, 28 JUILLET 2012

LIEU:

CITY WEST RAUM BERLIN C/O MATHEMATIK IN BERLINHARDENDERG

BERLIN

La zone City West est situe exactement entre le Ernst-Reuter-Platz et le jardin zoologique

HEURE: 14H00-20H00

Adresse de la conference: http://www.cwr-berlin.de/konferenzraum.html

Sponsorisee par Kweni International

2 KWENI NEWS MAGAZINE JUIN 2012

(Metro Bahnhof zoologischer garten. A quelques metres se trouve le Steinplatz.


2012

RDENBERGSBERGSTRASSE CONTACTS

LLE EQUIPEE

Martin Tra Bi, Charge de la mobilisation, Kweni Europe. Pays: Suede. Telephone: +0046736910894 Email:martinbifils@hotmail.com

Dr Noel Diangone, Conseiller, Kweni Europe. Pays: Allemagne. Email:ndiangone@hotmail.com

GSTRASSE 8 10623 Nene Clarisse, Membre, Kweni Europe. Pays: France. Telephone: 0674334465 Email: clarissemeda@yahoo.fr

3 KWENI NEWS MAGAZINE JUIN 2012


advertisement

Conservons L’eau KWENI INTERNATIONAL 

Le but de l’organisation KWENI est la promotion de l’unité et du développement socioculturelle et économique du peuple Kweni/Gouro de la Cote D’Ivoire et de sa diaspora.

L’organisation maintient son siège a Bouaflé, en Cote D’ivoire.

Pour toute information concernant l’organisation et les conditions d’adhesion, veuillez envoyer email au secrétariat général, à l’adresse de Mr Brede Grohe (jesdazan@yahoo.fr)

4 KWENI NEWS MAGAZINE JUIN 2012


EDITORIAL

MENU

D

epuis des milliers d’années, les peuples ont vécu sur des terres qu’ils ont pris le temps d’étudier, et de connaitre. Au fil des années ses connaissances ont été transmises de générations en générations et forment ainsi la culture et les

traditions de ces habitants En Cote D’Ivoire le peuple Kweni/Gouro a eu le temps de vivre assez longtemps sur les terres appelées aujourd’hui la Cote D’Ivoire, et possède ainsi une culture qui pourrait aider à rendre la vie paisible et prospère dans ce pays. Nous, descendants de ce peuple Kweni, avons décidé d’explorer la culture Kweni afin de la faire connaitre à la nouvelle génération et au reste du monde. L’histoire des Kweni est l’histoire de la Cote D’Ivoire c’est pourquoi nous voulons combler ce manque dans la conscience collective de ceux qui vivent et aiment la Cote D’Ivoire et le peuple Kweni. Nous nous engageons a actualiser le passé de ce peuple qui permettra aussi de connaitre l’histoire des habitants de la Cote D’ivoire. Cette histoire de la Cote D’Ivoire en définitive s’adapte et évolue avec l’histoire du peuple Kweni. Dans cette édition de notre magaMythes et origins des kweni.. Page 33

Proverbes.. Page 30

Cuisine.. Page 24

zine Kweni News de ce mois de Juin 2012, nous mettons l’accent sur les connaissances

Bambou.. Page 23

Qui est qui: Dr Diangone, medecin, chirurgien vasculaire, cultivateur, mari et pere.. Page 16

Graviola, a cure against cancer.. Page 14

Le cure-dent Gouro, contre l’impotence sexuel.. Page 9

Mareshal Zongo: Un Kweni comedien.. Page 8

Promouvoir notre culture est notre responsabilité

médicinales du peuple kweni à travers les recherches biochimiques faites par le Dr Alexis Zamble pour confirmer ce que les nos ancêtres avant lui savaient assez bien déjà sur le traitement de l’impotence sexuelle. Le Dr Noel Diangone médecin chirurgien révèle le caractère ambitieux, noble, et respectable de l’homme Kweni. Le Maréshal Zongo, de son nom a l’état civil, Gnamien Bi, est originaire de Bonon, ville située à quelques kilomètre de Bouafle. Il a su si bien se métamorphoser au travers des différents rôles qu’il joue sur scène au point ou il est maintenant difficile de deviner d’ou il vient. C’est aussi cela le cote hospitalier du peuple Kweni. Ayant vécu avec tous les ressortissants de la sous région ouest africaine, le Maréshal Zongo imite parfaitement le malien, le burkinabé, ou le mauritanien. Un membre influent parmi les sages de l’organisation Kweni a accepté de partager avec nous les proverbes de notre terroir afin de nous instruire dans la culture et la tradition Kweni/Gouro. Nous espérons a travers ces différents articles aider à la promotion de la culture Kweni que le monde gagnerait à connaitre. Nous sommes Kweni, et nous avons notre histoire a raconter, puisse le monde nous écouter. Dr John Tra jtra00@yahoo.com

5 KWENI NEWS MAGAZINE JUIN 2012


POURQUOI ACHETER LORSQUE VOUS L’AVEZ GRATUITEMENT? LINUX VOUS DONNE TOUT CE QUE MICROSOFT WINDOWS VOUS OFFRE, ET A LA DIFFERENCE QUE LINUX EST GRATUIT, NE CONTIENT PAS DE VIRUS ET LA MAJORITE DE SES LOGICIELS SONT GRATUITS.

L’ORGANISATION KWENI CHOISIT LINUX

6 KWENI NEWS MAGAZINE JUIN 2012


photo

7 KWENI NEWS MAGAZINE JUIN 2012


COIN DE L’ARTISTE

M

aréshal ZONGO est un artiste multidimensionnel ouvert au souffle artistique baignant dans plusieurs registres.

En plus du fait qu’il soit excellent comédien et humoriste, le Maréshal est aussi auteur, compositeur, chanteur et concepteur artistique et animateur. Animé par un souci permanent de toujours apprendre pour mieux faire, Zongo à réussie à se positionner aujourd’hui comme l’une des valeurs sûre de l’humour Africain… Panafricain et militant pour la paix pour l’éclosion d’une société nouvelle fondée sur l’amour, la tolérance et le pardon. C’est un garçon humble et battant, passionné fou de l’art bourré d’énergie, un garçon dont la rage de vaincre, l’ouverture, la grandeur d’esprit et la sagesse, font appel à une expérience et un talent qui forcent l’admiration... De Abidjan à Niamey en passant par Cotonou et Lomé sans oublier Bamako et Ouagadougou , le Maréshal Zongo fait partie des humoristes OuestAfricain dont l’humour traverse les frontières sans passeport pour apporter du bonheur dans le cœur de nos populations au point de faire partir de leur quotidien … Après avoir été avec son ami Tao (avec qui il a fait plusieurs grandes scènes Africaines), vainqueurs en 2005 du prix du meilleur humour, en 2010, le Maréshal Zongo a eu le mérite d’être distingué meilleur humoriste de la Côte d’Ivoire pour la valeur du travail personnel abattu … Aujourd’hui, alors qu’il évolue toujours avec son compère Tao dans l’enceinte du duo Zongo et Tao dont il a en charge la direction artistique, le Maréshal, en artiste ambitieux, développe parallèlement depuis quelques années un concept de « ONE MAN SHOW » très original … Pour lui, il faut opérer un dépassement des habitudes d’enchainement de blagues et proposer des spectacles d’humour digne pour arriver à donner un visage plus professionnel à l’humour africain … « IL faut essayer de créer des spectacles qui s’attaquent avec objectivité à des sujets précis de notre société et essayer de les traiter tout en faisant des propositions de solution… ». Le «ONE MAN SHOW » a permis à ZONGO d’affiner 8 KWENI NEWS MAGAZINE JUIN 2012

sa technicité d’humoriste concepteur pour tenter de relever ce défi : Essayer de positionner l’humour Africain sur des scènes plus grandes et plus importantes… Par ailleurs, après avoir fait les beaux jours de la Télévision Ivoirienne à l’émission « Samedi ça me dit » avec le titrologue, le Maréshal vous donne désormais rendez chaque weekend sur les antennes de la chaine panafricaine Africable Télévision, avec sa nouvelle émission le JTZ (le Zournal télévisé de Zongo) ou il croque l’actualité internationale en humour. Maréshal ZONGO est un artiste multidimensionnel ouvert au souffle artistique baignant dans plusieurs registres. En plus du fait qu’il soit excellent comédien et humoriste, le Maréshal est aussi auteur, compositeur, chanteur et concepteur artistique et animateur. Animé par un souci permanent de toujours apprendre pour mieux faire, Zongo à réussie à se positionner aujourd’hui comme l’une des valeurs sûre de l’humour Africain… Panafricain et militant pour la paix pour l’éclosion d’une société nouvelle fondée sur l’amour, la tolérance et le pardon. C’est un garçon humble et battant, passionné fou de l’art bourré d’énergie, un garçon dont la rage de vaincre, l’ouverture, la grandeur d’esprit et la sagesse, font appel à une expérience et un talent qui forcent l’admiration... De Abidjan à Niamey en passant par Cotonou et Lomé sans oublier Bamako et Ouagadougou , le Maréshal Zongo fait partie des humoristes Ouest-Africain dont l’humour traverse les frontières sans passeport pour apporter du bonheur dans le cœur de nos populations au point de faire partir de leur quotidien … Après avoir été avec son ami Tao (avec qui il a fait plusieurs grandes scènes Africaines), vainqueurs en 2005 du prix du meilleur humour, en 2010, le Maréshal Zongo a eu le mérite d’être distingué meilleur humoriste de la Côte d’Ivoire pour la valeur du travail personnel abattu … Aujourd’hui, alors qu’il évolue toujours avec son compère Tao dans l’enceinte du duo Zongo et Tao dont il a en charge la direction artistique, le Maréshal, en artiste ambitieux, développe parallèlement depuis quelques années un concept de « ONE MAN SHOW » très original … Pour lui, il faut opérer un dépassement des habitudes d’enchainement de blagues et proposer des spectacles d’humour digne pour arriver à donner un visage plus professionnel à l’humour africain … « IL faut essayer de créer des spectacles qui s’attaquent avec objectivité à des sujets précis de notre société et essayer de les traiter tout en faisant des propositions de solution… ». Le «ONE MAN SHOW » a permis à ZONGO d’affiner sa technicité d’humoriste concepteur pour tenter de relever ce défi : Essayer de positionner l’humour Africain sur des scènes plus grandes et plus importantes…


LE CURE-DENT GOURO CONTRE L’IMPOTENCE

L

Dr. Zamblé Alexis – Expert en Science Biomédicale – Pharmacologue- Phytochimiste – Toxicologue

ERECTILE

a vie sociale des êtres humains est très complexe et requiert dans le meilleur des cas la quasi-totalité des facultés physiques, psychiques et spirituelles pour un meilleur accomplissement de soi. Parmi toutes ces aptitudes, tout comme chez les animaux, la fonction érectile chez l’homme (mâle) dans la société conserve une place de choix. C’est une fonction importante et valorisante de l’homme vis-àvis de sa partenaire. La perte partielle ou totale de cette fonction est aussi appelée « dysfonction érectile » ou « impuissance sexuelle » ou encore « trouble d’érection ». C’est une pathologie très répandue car, en France, deux personnes sur trois ont déjà souffert ou souffrent d’une perte partielle ou totale de leurs capacités érectiles. La dysfonction érectile est une maladie silencieuse, car les personnes qui en souffrent n’osent souvent pas consulter un médecin. C’est aussi une maladie considérée comme « honteuse » qui ronge des millions de personnes à travers le monde. Fort heureusement, avec l’avènement d’un certain nombre de molécules annoncées à grand renfort de publicité, certaines personnes ont compris qu’il était important d’en parler, et bien évidement de se faire traiter. Cependant les troubles de l’érection sont complexes et sont la conséquence de multiples causes d’origines diverses. Elles peuvent être psychologiques, organiques (ou fonctionnelles) ou mixtes c’est-à-dire à la fois fonctionnelles et psychogènes. C’est pour cela que tout traitement doit se faire à la suite d’un diagnostic approprié pour définir les causes réelles de la survenue d’un éventuel trouble érectile. Les traitements doivent donc être adaptés. Aujourd’hui, il existe sur le marché de nombreuses molécules qui semblent-ils auraient des effets bénéfiques sur l’érection. Mais nombreuses sont les personnes qui ont été surprises par l’inefficacité et/ou les effets iatrogènes d’un certain nombre d’entre elles. Donc, face à l’importance de la « chose érectile » et à la disponibilité de connaissances accessibles non encore explorées en médecine traditionnelle africaine (notamment chez les Kweni/Gouros), nous avons jugé nécessaire d’apporter notre modeste pierre à l’édifice, en faisant la jonction entre l’utilisation empirique de plantes médicinales dans le traitement des troubles de l’érection et l’investigation scientifique bénéfique à la société. Erection et Troubles ou dysfonctionnement érectile

Microdesmis keayana

9 KWENI NEWS MAGAZINE JUIN 2012

L’érection L’érection pénienne est un évènement hémodynamique complexe, résultant des actions synchronisées de mécanismes neurologiques, biochimiques, humoraux et vasculaires. Ces mécanismes concourent à l’irrigation des corps caverneux en sang oxygéné. Cette irrigation des corps caverneux est à la base de la rigidité du pénis qui est indispensable à l’accomplissement d’un acte sexuel normal et complet.


Le processus de l’érection et de la détumescence peut être divisé en trois phases principales : Phase 1. La phase de non-érection. A ce stade, l’influence sympathique est dominante. Les artères, les hélicines artérioles et les muscles lisses péniens sont contractés. La pression sanguine dans ces tissus est minimale, et ce pour des besoins nutritionnels. Il y a également à ce stade, une vidange libre du sang des veinules sous -tunicales aux veines émissaires. Phase 2. A la suite de stimulations sexuelles diverses, la domination de l’activité nerveuse parasympathique entraîne une augmentation de l’afflux sanguin à travers les artères pudiques et caverneuses (par la réduction de la résistance périphérique qui est la conséquence de la dilatation des hélicines artérioles et des artères caverneuses) et la relaxation des muscles lisses péniens (allongement du pénis). L’afflux de sang artériolaire entraîne l’augmentation des espaces sunisoïdaux (le pénis grossit) qui compriment les veinules du plexus veineux sous-tunical contre la tunique albuginée (occlusion veineuse), réduisant ainsi la sortie

veux parasympathiques, on a l’augmentation de la résistance des hélicines, des artères, la contraction du muscle lisse pénien et la chute du flux sanguin artériolaire. La pression intracaverneuse chute rapidement. L’inactivation des mécanismes veino-occlusifs (MVO) avec la réouverture des canaux veineux entraîne la chute du flux artériel. Le pénis retourne ainsi à sa phase initiale, c’est la détumescence. Tous ces évènements hémodynamiques de l’érection, sont sous un contrôle neurologique hiérarchisé et étagé tout le long du névraxe. Ils sont régulés fondamentalement par réflexe spinal et impliquent un traitement nerveux central et une intégration des stimuli tactiles, olfactifs, auditifs, et mentaux. La compréhension des voies régulatrices périphériques et centrales (voir physiologie de l’érection) revêt une importance capitale. Neurophysiologie de l’érection : voies périphériques L’innervation du pénis est à la fois autonome (sympathique et parasympathique) et somatique (sensorielle et motrice) Voie sympathique : La voie sympathique part du segment thoracique inférieur T10 et va juqu’au segment lombaire supérieur (L3) de la moelle épinière. Des fibres sympathiques préganglionnaires émergent des neurones dont les corps cellulaires sont situés dans la corne latérale de la substance grise de la moelle épinière (moelle thoracique et moelle lombaire). Ils quittent la moelle épinière par les racines ventrales des nerfs spinaux correspondants, passent par les rameaux communicants blancs, jusqu’à la chaîne ganglionnaire sympathique paravertébrale et font synapses avec les corps cellulaires des neurones postganglionnaires à divers niveaux. De ces corps cellulaires, situés dans les ganglions sacrés et lombaires caudaux, partent des axones post-ganglionnaires qui atteignent le tractus uro-génital à travers les nerfs pelviens, caverneux et pudiques. Certaines fibres partent depuis la chaîne ganglionnaire, passent le long des nerfs lombaires splanchniques jusqu’au ganglion préventral dans le plexus hypogastrique supérieur (nerf pré-sacré). Chez l’homme, ils jouxtent les gros vaisseaux de la troisième à la première vertèbre sacrée (S3-S1).

veineuse. La pression intraveineuse augmente au-dessus de la pression systolique par les contractions réflexes des muscles ischio-caverneux et bulbo-caverneux, ce qui entraîne une érection rigide ou tumescence. Phase 3. Après l’éjaculation et/ou la diminution des influx ner10 KWENI NEWS MAGAZINE JUIN 2012

Le plexus hypogastrique supérieur (PHGS) se divise en nerfs hypogastriques gauche et droit. Ces nerfs contiennent des fibres post-ganglionnaires, des cellules ganglionnaires prévertébrales et des axones pré-ganglionnaires.


Ces axones passent à travers les ganglions prévertébraux et font synapses dans le plexus pelvien qui est un site d’intégration très important de l’innervation autonome du pénis. Les nerfs caverneux sont des branches du plexus pelvien qui innervent le pénis. Ils sont issus des axones postganglionnaires para-vertébraux et pré-vertébraux. Voie parasympathique : Les corps cellulaires des neurones pré-ganglionnaires impliqués dans l’activité efférente du pénis sont situés dans les cornes latérales grises de la moelle épinière des deuxième, troisième et quatrième segments sacrés (S2-S4). Les axones pré-ganglionnaires parasympathiques quittent la moelle épinière par les racines antérieures des nerfs sacrés, forment le nerf pelvien et atteignent le plexus pelvien. A ce niveau, ils sont rejoints par les nerfs sympathiques provenant du PHGS. Comme mentionné plus haut, le plexus pelvien joue un rôle très important dans la régulation des fonctions urogénitales. Il sert de relais et de centre d’intégration où les axones préganglionnaires font synapses avec les axones postganglionnaires innervant le pénis. La stimulation du plexus pelvien et des nerfs caverneux induit l’érection. Celle du tronc sympathique ou du nerf hypogastrique entraîne la détumescence. La voie sympathique thoraco-lombaire est donc responsable de la détumescence. Voies somatiques : Les voies somatiques partent depuis le nerf pudique. Ce nerf est composé de fibres innervant les muscles ischiocaverneux et bulbo-caverneux ainsi que les muscles striés du pelvis et du périnée. Chez l'homme, les motoneurones pudiques sont situés dans le noyau d'Onuf dans les second, troisième et quatrième segments sacrés (Onufrowicz, 1901 ; Schrøder, 1981). Le nerf pudique quitte le pelvis pour entrer dans le canal pudique (d'Alcok). Il donne le nerf rectal inférieur, puis se divise en nerf périnéal et en nerf dorsal du pénis. Le nerf périnéal a deux branches musculaires : l’une innerve les muscles périnéaux et le sphincter urétral et l’autre branche innerve le corps spongieux. Le nerf dorsal du pénis forme la voie afférente pour l’érection réflexe et transmet des impulsions au cordon médullaire depuis la peau du pénis, le prépuce, le gland, et les septa de tissus connectifs des corps caverneux (Bradley et Teague, 1977 ; Calabrisi, 1956 ; Calaresu et Mitchell,

à distinguer des problèmes de fertilité, d’anéjaculation ou d’éjaculation précoce. Il est à noter qu’après cette dernière, le dysfonctionnement érectile est le plus répandu des troubles affectant la sexualité masculine. Il affecte en effet plus de 30 millions de personnes aux USA et au Canada ; en France une personne sur 3 souffrirait de troubles érectiles. Aussi, est-il important de noter que la perte partielle ou totale de l’érection est responsable dans beaucoup de cas de la déstructuration sociale et psychologique de l’individu et de son entourage. Elle affecte, chez le malade, l’estime personnelle et les relations avec sa partenaire. Beaucoup de querelles, de divorces, d’infidélités dans les couples sont souvent la conséquence de cet état de fait. L’homme ayant perdu partiellement ou totalement ses capacités érectiles peut avoir recours à l’autolyse comme fuite en avant, ou, dans d’autres cas, au crime. C’est un phénomène de société passé sous silence car, après tout, n’est-elle pas une maladie « honteuse » ? Cependant, l’évolution des mentalités d’une part et la mise sur le marché, à grand renfort de publicité et avec beaucoup de succès, de molécules traitant cette pathologie d’autre part, ont contribué, à un certain degré, à mieux la comprendre et à la faire connaître. Aujourd’hui, diverses investigations épidémiologiques ont montré que la DE n’est pas liée à l’âge, même si les risques de sa survenue croissent avec l’âge. Elle touche un large public des plus jeunes aux plus âgés avec des causes diverses et variées. Des études récentes ont montré qu’elle est due dans 85 % des cas à des causes organiques (elle inclut les causes neurologiques, hormonales, vasculaires et iatrogènes) et dans 15 % des cas, elle est provoquée par des problèmes d’ordre psychique ou mixte (organique et psychique). Plantes médicinales et traitement des troubles d’érection chez les Gouros En côte d’Ivoire la médecine traditionnelle des Gouros est très connue notamment à cause de son efficacité dans le traitement de formes diverses de troubles érectiles. Ce qui a valu l’appellation « générique » de « cure dent Gouro » donnée aux plantes médicinales à vertu érectile et/ou aphrodisiaque. C’est avec bonheur que nous avons travaillé sur certaines espèces végétales comme Microdesmis keayana (Pandaceae), Securinega virosa (Euphorbiaceae), etc… utilisées chez les Gouros pour le traitement de troubles érectiles. Ces plantes ont fait l’objet d’études scientifiques diverses compilées dans notre thèse de doctorat en Sciences du Médicament et dans diverses publications dans des revues scientifiques (articles consultables en ligne par recherche sur google du nom d’auteur « a. zamble » ou « alexis zamblé ») Synonymie : Microdesmis puberula Hutch. & Dalz.

Troubles d’érection Le dysfonctionnement érectile (DE) se définit comme une incapacité à avoir et maintenir une érection rigide suffisante pour l’accomplissement d’un acte sexuel normal et complet. Cette DE peut être partielle, complète ou circonstancielle (facteurs environnementaux ou relationnels). Elle est également 11 KWENI NEWS MAGAZINE JUIN 2012

Espèce Microdesmis keayana Léonard Règne: Embranchement:

Végétal Spermatophytes


(Magnolyophyta) Sous-embranchement:

Angiospermes

(Magnoliophytina) Super-classe:

Eudicots

(Dicotylédons vrais) Classe:

Rosidées

Sous-classe:

Tricolpées évoluées

Super-ordre:

Eurosidées I

Ordre :

Malpighiales

Famille :

Pandaceae

Tribu :

Galearieae

Genre :

Microdesmis

Espèce :

Microdesmis keayana Léo-

nard

Nom en médecine traditionnelle : En Côte d’ivoire : Gôwehi (Gouro) ; Lalehi (Bété) Description botanique : Microdesmis keayana est un arbuste atteignant 6 m de hauteur généralement rencontré dans les sous bois dans la zone forestière du sud, et dans la zone arborée qui précède la savane herbeuse du nord de la Côte Figure 1. Microdesmis d’Ivoire (Fig. 1). keayana dans la zone sud de la Les feuilles de Microdesmis keayaforêt classée du Banco na sont simples et distiques. Elles (Yopougon-Abobo-Adjamé), sont oblongues, elliptiques, lancéoAbidjan. lées ou ovales, acuminées et glabres. Elles sont finement denticulées ou sub-entières et mesurent de 3 à 15 cm de longueur sur 1,5 à 7 cm de largeur (Fig. 1). Les inflorescences sont des glomérules ou des fascicules axillaires. Les fleurs, petites, sont caractérisées par leurs pétales oblongs et brièvement onguiculés. Les fruits sont des drupes globuleuses d’environ 1 cm de diamètre. Usages en médecine traditionnelle :

12 KWENI NEWS MAGAZINE JUIN 2012

Les feuilles associées à celle des espèces suivantes : Teramnus labilis (Papillionnaceae), Elytraria marginata (Acanthaceae) et Cnestis ferruginea (Connaraceae) et pilées donnent une pâte utilisée dans le traitement de la stérilité féminine Les racines de Microdesmis keayana sont diversement utilisées. Elles le sont, soit en poudre, en décocté ou dans la conception d’une liqueur aphrodisiaque. Elles sont utilisées aussi en association avec les tiges âgées de Securinega virosa, les racines de Paulinia pinnata et celles de Mezoneuron benthamianum dans la confection d’un remède très efficace dans le traitement des troubles du désir et l’absence d’érection. L’ investigation phytochimique entreprise sur M. keayana. Elle a permis d’isoler à l’état pur et d’identifier au moyen de techniques chimiques et spectrales (spectrométrie de masse et RMN principalement), cinq alcaloïdes décrits pour la première fois à l’état naturel, des esters de spermine ou de spermidine acylés par des molécules d’acide coumarique ou férulique. Il s’agit de trois dérivés triacylés de spermidine, nommés kéayanidines A, B et C, présents dans les racines à des teneurs respectives de 0,12 %, 1,02 % et 0,03 %, un dérivé triacylé de spermine, nommé kéayanine A (0,59 %) ainsi qu’un alcaloïde quinoléique, la xanthoquininamide, précédemment obtenue par synthèse mais isolée pour la première fois à l’état naturel au cours de ce travail. En outre, trois autres dérivés triacylés de spermine, qui n’ont pu être obtenus qu’en mélange, ont été identifiés au moyen de la seule spectrométrie de masse en mode MS/MS. Ces trois dérivés sont également décrits pour la première fois à l’état naturel et ont été nommés kéayanines B, C et D. Il est intéressant de noter que si les amides d’acides cinnamiques et de spermine ou de spermidine ont été décrits dans un nombre important de familles botaniques telles que les Asteraceae, les Liliaceae, les Solanaceae ou encore les Fabaceae, c’est la première fois que ce type de composés est décrit dans la famille des Pandaceae. Cette famille renferme quatre genres dont Microdesmis est le chef de file et pourtant les investigations phytochimiques y sont rares. Seulement dans le genre Panda, un autre genre de la famille des Pandaceae, deux alcaloïdes peptidiques macrocycliques ont été isolés de Panda oleosa : la pandamine et la pandaminine.


OH

H

O MeO

1

5

N

N

H

HO

N

OH 5'

R2

10

3'

HO 4'''

R1

R3

1' 2

O

OH

N1 H

3 6''

5''

5 10

6 7

8

4 3 2

N

9

OH 5'

4'

3'

HO 4'''

R1

2'

6'

R3

1' 2

O

5''' 6'''

3'''

N1 H

3 6''

5''

HO 4'' 3'' R2

6

4

N5

7

1''' 2'''

9

11

O 1'' 2''

kéayanine A

O

H10 12 N

8

R1 = R3 = OCH3, R2 = H

6'''

N5

H10 N

8 7

1''' 2'''

9

11

O 12

NH 13

14

O 1'' 2''

3''

R2

NH2

O HO

HO 4''

6

4

R1 1 R1=R2=H Kéayanidine A 2 R1=H, R2=OCH3 Kéayanidine B 3 R1=R2=OCH3 Kéayanidine C

5'''

3'''

2'

6'

O

O

4'

NH 13

14

6

kéayanine B

R1 = R2 = R3 = H

7

kéayanine C

R1 = OCH3, R2 = R3 = H

8

kéayanine D

R1 = R2 = R3 = OCH3

Structuralement, les dérivés amidiques de spermine ou de spermidine sont des amides mono- di- ou trisubstitués par divers acides cinnamiques, tels que les acides para-coumarique, férulique, caféique ou encore, mais plus rarement, sinapique. Les études physiologiques et phytochimiques réalisées sur les plantes renfermant ce type de composés ont montré qu’ils s’accumulent très majoritairement dans les organes reproducteurs de ces plantes. Il a été constaté que leur accumulation dans ces organes était étroitement liée aux processus de multiplication cellulaire ou de fertilité des organes reproducteurs. Il est également avancé que ces composés protégeraient les plantes qui en renferment contre les attaques virales, bactériennes ou fongiques. En outre, ce sont des composés qui ont donné lieu à peu d’investigations pharmacologiques en raison, en particulier, de la difficulté à les isoler en quantités importantes des organes reproducteurs. Il est donc tout à fait intéressant de noter qu’au cours de ce travail ces dérivés sont isolés en quantité beaucoup plus significative et, pour la première fois, à partir d’organes souterrains d’une plante. Enfin, pour bon nombre de ces composés isolés jusqu’à présent principalement de pollens de plantes les déterminations structurales étaient très souvent effectuées au moyen de la seule spectrométrie de masse. Il est intéressant de noter que nous avons pu, pour la première fois déterminer les structures de nos composés de manière complète par l’usage de la RMN du proton et du carbone 13 en réalisant les spectres des composés en solutions dans le DMSO et à la température de 60°C ce qui permet de bloquer l’isomérie rotationnelle autour de la liaison amidique sur l’azote 5. Après l’étude phytochimique, une étude pharmacologique et biochimique a été mise en œuvre sur des extraits de M. keayana ainsi que sur ses alcaloïdes majoritaires. Les tests chimiques d’étude du pouvoir antiradicalaire, versus le DPPH, ont mis en évidence sur les plans qualitatif (par CCM) et quantitatif (par spectrocolorimétrie), le fort potentiel anti-radicalaire des extraits et des alcaloïdes de M. keayana. Par ailleurs, nous avons effectué une étude pharmaco

13 KWENI NEWS MAGAZINE JUIN 2012


GRAVIOLA:

For example, the fruit and seeds are used for intestinal health and the elimination of parasites. Women eat paw paw to increase lactation; teas made from root and bark help as a seda-

A CURE AGAINST

tive or nerve tonic and can maintain healthy glucose levels. In Polynesia teas elevate mood and reduce depression. Almost certainly, like Noni and Aloe Vera, a high polysaccharide content is responsible for many of its effects. Phytochemical alka-

CANCER? Fact or Fiction? At icon we pride ourselves on the quality of our research. Unfortunately with Graviola it is difficult to get much hard evidence, rather than just very generalised reports of effect. Fact? Extracts from Graviola, annona muricata, have been shown in research to inhibit the Herpes Simplex virus, and to have anti-viral, anti-parasitic, anti-rhumatic and cytoxic effects. In J Med Chem1997, 40: 2102-6 activity against multi-drug resistant cancer cells was shown, and cytoxic ability has been shown with a number of cancer cell lines, particularly prostate and pancreatic cancers. Fiction? One story goes that a pharmaceutical company discovered the anti-cancer benefits of Graviola and spent eight years trying to form a patentable drug. They failed. They then locked up their findings and their work for a further 5 years, to keep it from rivals. The secret only ´came out´ when a key scientist moved away from the company. Who knows? The Tree What we do know is that indigenous peoples from the Amazon jungle call it the miracle tree. Regular readers may remember our report on Neem, dubbed ´the local pharmacy´ in India. Local populations have used the tree for thousands of years to treat everything from arthritis to liver problems The Graviola tree grows five to six metres in height, and is native to South America particularly around the Amazon basin. It is also found in places such as Polynesia. The common names are Graviola, Soursop or (Brazilian) Paw Paw. Local populations have used the bark, leaves, roots, fruit, seeds and flowers for thousands of years to treat everything from arthritis to KWENI NEWS MAGAZINE JUIN 2012 liver 14 problems.

loids are active too. The Research The FDA has approved Graviola for use only to support immune function. However, there are at least 11 papers we could find on clinical references to the above properties e.g. Sedative? (Bourne RR. West Indian Med J 1979 28:2); or, Immune boosting? (Wu FE various J Nat Prod 1995 June). But, by far the largest number of studies comes from Purdue University in America where, to date, $5 million of public funds has been spent on studies.


The Cancer ´Cure´? Several of the active ingredients kill malignant cells of 12 different types of cancer

the Journal of Natural Products claimed Graviola was 10,000 times more effective; a third study from South Korea showed that, unlike Adriamycin, there was no negative activity on healthy cells; whilst a fourth study from Purdue (1997) stated that many cancer cells which

Research has indicated, albeit ´in vitro´, that several of the

survive classic chemotherapy by developing resistance to chemicals,

active ingredients (Annonaceous acetogenins) kill malignant

were attacked none-the-less by the Graviola agents.

cells of 12 different types of cancer including breast, ovarian,

Dr Jerry McLaughlin, Purdue´s lead researcher says that many cancer cells, over time, develop a P-glycoprotein pump to expel the chemotherapy agent before it can work. However Annona chemicals bypass this and kill the cancer cell. Dr McLaughlin has a number of videos published on the web (yes, you have to pay for them) about his findings. All in all, Purdue researchers have found dramatic activity against worms, some viruses, fungi and many cancer cell lines. Other? There is also research (Roman G; Curr. Op. Neurology 1998; 11:539) that Graviola can stimulate seratonin receptors. This may provide anti-depressive benefits. How to Take Various reputable outlets supply original Graviola extract on the web A little complication is that American research is now claiming that the American Paw Paw is far more effective than all the others (Ed: But of course!), but various reputable outlets supply original Graviola extract on the web. The best to take is probably the one where the active ingredient is a more absorbable, tincture format. However, beware taking the herb long term (e.g. over 30 days) as it may kill the helpful bacteria in the intestine. Results on this are inconclusive.

colon, prostate, liver, lung, pancreatic and lymphoma. Originally listed by the National Cancer Institute in the USA in 1976, it was not until 1995 that work gained any momentum. The NCI now supports the Purdue research. Recently this has confirmed that extracts from Graviola leaves killed cancer cells ´among six human-cell lines´ and were especially effective against prostate and pancreatic cancers. Another study showed their effect against lung cancer. The most recent study by the Catholic University in South Korea has shown that the active ingredients have ´selective cytoxicity´ comparable with Adriamycin, 15 KWENI NEWS MAGAZINE JUIN 2012 a drug historically used for breast and colon cancer. A further study published in


Dr Diangone, medecin, chirurgien vasculaire, cultivateur, mari et pere. 16 KWENI NEWS MAGAZINE JUIN 2012


Dr Diangone, Kweni J

e me présente, Noel Diangoné, 37 ans, médecin chirurgien vasculaire et endovasculaire, marié, et père de 2 garçons, Didier 3ans

et demi et Samuel 5 mois, je vis à Ravensburg, dans la Région de Haute-Suave, dans le Sud de l’Allemagne. Je suis né a Abidjan et mon enfance et ma jeunesse ont été rythmés par les grandes vacances passées au village (Maminigui, un

gros bourg du canton Man, dans la région de Gohitafla), d’où on revenait avec au moins 5 à 6 kg de plus.

KWENI

J

’ai tout de suite adhéré à l’organisation Kweni quand un de mes cousins m’a envoyé le lien par email. Le même jour je crois, j’ai discuté avec John Tra et ca m’a réconforté dans l’idée que je me trouvais parmi mes frères et sœurs, dans une association apolitique et trans-religieuse, ni sectaire ni communautariste, qui s’est fixé comme but la préservation de ce riche héritage culturel et

linguistique que nous possédons. J’ai suivi l’évolution de cet espace d’échange entre nous Gouros de la diaspora et ceux reste au pays et j’ai vu constamment le nombre de membres s’agrandir. Pour moi particulièrement c’est Back to the roots, et pour ca je dis encore une fois Kaboo, pour non seulement l’idée, mais surtout la détermination et la vitalité qui se trouve derrière.

EXIL et PARCOURS

P

arler de soi est toujours un exercice difficile, surtout quand on veut le faire avec la plus grande sincérité. J’ai quitté le pays en début d’année 1996 dans les années troubles de l’Université. Une amie à mes parents leur a dit, "vous aussi vous voulez envoyer vos enfants en Europe". Je crois qu’aujourd’hui ils ne regrettent pas leur choix, (même si on peut dire qu’ils n’avaient pas trop

grand choix à l’époque), malgré tout ce que cela leur a couté comme sacrifice. Rétrospectivement quand je regarde mon parcours, d’Abidjan à Moscou (Russie) et de Moscou à Leipzig (Allemagne), je me dis que c’est la volonté de Dieu qui a fait que je me trouve actuellement où je me trouve. Quitter son pays pour revenir ou ne pas revenir, de manière volontaire ou forcée est toujours un choix décisif, avec une issue imprévisible. Je crois que le plus important c’est de savoir d’où on vient, et ou on veut arriver.

METIER

J

’aime mon job, j’essaie de le pratiquer avec le maximum d’intégrité et de professionnalisme, des valeurs que m’ont inculquées mes chefs passes ou présents. Un chirurgien vasculaire est d’abord et avant tout un médecin vasculaire (dans le sens de médecine interne) avec un champ d’activité très vaste qui part de la cardiologie á la rhumatologie, en passant par la diabétologie, la néphro-

logie, la neurologie et même la dermatologie ou la psychologie. Il est aussi interventionaliste, qui en plus de son bistouri, apporte son ballon. C’est encore un des rares domaines qui essaie de garder son autonomie face aux radiologues-interventionalistes. Ainsi nombres de pathologies nécessitant a l’époque des interventions chirurgicales se voient traitées á l’aide d’un Ballon-cathéter et d’un Stent, réduisant ainsi le risque péri-opératoire, la durée hospitalière et par récurrence le cout final.

HOBBY

J

e suis aussi cultivateur passionné, nous avons un véritable champ où nous passons presque tous nos moments libres, et qui nous coute beaucoup de forces et de travail, mais qui au final nous comble de joie, surtout quand nous voyons les prix des légumes et des tubercules dans les supermarchés. Lol! Au delà de ca, cela me rappelle que mes grands-parents étaient des planteurs, que la

terre n’a pas de prix et qu’elle nourrit celui qui sait l’entretenir.

MES VŒUX

P

our moi, plus de temps, moins de stress. Pour l’association, un plus grand nombre de membres actifs, un dynamisme exponentiel, beaucoup de bonheur à vous mes frères et sœurs, car c’est la somme des bonheurs individuels qui fait le bonheur général et rend une société heureuse.

Plus de Kweni européens pour notre grande rentrée de Juillet 2012 17 KWENI NEWS MAGAZINE JUIN 2012


18 KWENI NEWS MAGAZINE JUIN 2012


19 KWENI NEWS MAGAZINE JUIN 2012


PRESERVONS

Photo par Koen Raedschelders

20 KWENI NEWS MAGAZINE JUIN 2012

ENVIRON


NOTRE

NNEMENT 21 KWENI NEWS MAGAZINE JUIN 2012


Documentatio

African Bamb

22 KWENI NEWS MAGAZINE JUIN 2012


LE BAMBOU L e bambou est une plante à tout faire qui présente la particularité de se travailler comme le bois et d’engendrer une étonnante richesse de savoir-faire artisanaux. À travers le monde, on tire du bambou une multitude d’outils, d’objets et de meubles Malgré ses multiples métamorphoses et ses nombreux mérites, cette “herbe magique“ tend dans les pays où son usage est quotidien, à être présentée comme le matériau du pauvre et finit par être supplantée par les matières plastiques alors que dans le même temps, sous d’autres latitudes, elle est considérée comme un matériau du futur. Malgré ses multiples métamorphoses et ses nombreux mérites, cette “herbe magique“ tend dans les pays où son usage est quotidien, à être présentée comme le matériau du pauvre et finit par être supplantée par les matières plastiques alors que dans le même temps, sous d’autres latitudes, elle est considérée comme un matériau du futur.

Produits fabriques a base de Bambou

Le bambou et le rotin ont tous deux joué un rôle important dans le développement de nombreuses cultures africaines, et maintenant leur rôle de ressource utile au développement économique et à la réduction de la pauvreté est de plus en plus reconnu. Le bambou géant peut pousser jusqu’à 1 m par jour. Le bambou géant atteint 30 m de haut. Un des plus gros bambous, le Phyllostachys pubescens, dépassent 25 m de haut et a une circonférence de 60 cm. Il existe plus de 1 200 espèces de bambous dans le monde, la plupart poussant dans les climats tropicaux et semi tropicaux, comme ceux que l’on retrouve dans toute l’Afrique. Les fibres de bambou sont dix fois plus solides que les fibres de bois utilisées dans la construction. Cela signifie que les produits du bambou beaucoup plus petits et plus légers peuvent être utilisés pour remplacer des produits en bois d’œuvre, ce qui réduit la quantité et le poids de la matière à transporter et à utiliser. Aspect économique du Bambou: Les agriculteurs pourraient recevoir 5 $ pour la vente de bambou brut. Mais, avec une formation pour savoir comment convertir le bambou en biens vendables, ils peuvent obtenir 100 $ pour des biens fabriqués à partir de la même quantité de bambou. Le bambou peut sauver la planète? La réponse à cette question reste ouverte. Mais cette plante étonnante et sa forte popularité dans une grande variété de produits donne à l'humanité une chance de jouir de beaucoup de confort dans la vie moderne sans causer des dommages irréparables à notre environnement.

on sur le Bambou et les projets en Afrique: http://www.eabp.org.et/,

boo Association , Abdou CISSE, Coordinateur BD-16, Cité Builder’s, Patte d’oie, DAKAR, Sénégal, Tél./Fax +221 835 14 53

23 KWENI NEWS MAGAZINE JUIN 2012


SAUCE D’ARACHIDE

Ingrédients (4 Personnes) : 1 poulet 4 cuillerée. à soupe de pâte d'arachide (beurre de cacahuète) 2 oignons 1 tomate fraîche 2 carottes 1 cuillerée. à café de tomate concentrée 2 cuillerée. à soupe d'huile Poivre 1 cube Maggi 1 feuille de laurier Sel à volonté Eau Préparation de la recette : Sauce arachide au poulet 1-Epluchez et coupez les oignons en petit dés, faîtes-les revenir dans l'huile à feu doux jusqu'à ce qu'ils se colorent légèrement. 2-Ajoutez ensuite la tomate fraîche coupée en petits dés. Environ trois minutes plus tard, ajoutez la tomate concentrée et laissez cuire le tout pendant environ une minute. 3-Ajoutez un 1/2 verre d'eau et mettez la pâte d'arachide. A l'aide d'une spatule, remuez le tout et laissez mijoter. 4-Ajoutez encore 4 verres d'eau et les morceaux de poulet fumé. 5-Coupez les carottes en rondelles et ajoutez-les. Mettez le poivre, le cube de bouillon et le laurier. 6-Laissez cuire à feu doux sans remuer pendant 30 à 40 minutes pour laisser épaissir la sauce. 7-La sauce est cuite quand une couche d'huile se dégage du dessus. 8-Servez accompagné de riz blanc. Bon appétit

24 KWENI NEWS MAGAZINE JUIN 2012


SAUCE GRAINE

Origine Cote D’Ivoire. La sauce graine est faite a base de graines de palme, elle s'appelle aussi "trofai", vous pouvez la trouver dans les magasins spécialisés ou exotiques. INGREDIENTS: 4 cuisses de poulet (ou poulet fumé) 200 g de tomates pelées 1 oignon 1/2 litre d'eau cube Maggi 1/2 boîte de sauce graine (TROFAI) Sel PREPARATION 1. Faites chauffer la sauce graine, elle fait de l'huile rouge. 2. Faites-y revenir les oignons, la tomate et le poulet. Salez et ajoutez l'eau et le cube. 3. Laissez cuire à ébullition pendant 45 min. 4. Servez avec du riz blanc, le foutou de banane ou le foutou d’igname. Bon appétit.

25 KWENI NEWS MAGAZINE JUIN 2012


PAYSAGE

COT 26 KWENI NEWS MAGAZINE JUIN 2012


DU PAYS KWENI

TE D’IVOIRE 27 KWENI NEWS MAGAZINE JUIN 2012


LES KW RESIDENTS DANS DIVERS PAYS ,MAIS LIES PAR LA MEME ORIGINE, LE MEME DESTIN, LA MEME VISION.

DIEU BE

LA

CO

D’IVO 28 KWENI NEWS MAGAZINE JUIN 2012


WENI UN PEUPLE FIER SOUTENU PAR LES LETAGONIN

ENISSE

A

OTE

OIRE 29 KWENI NEWS MAGAZINE JUIN 2012


LES GARDIENS DE LA TRADITION

30 KWENI NEWS MAGAZINE JUIN 2012 Pasteur

Zre, member des Patriarches de l’Organisation Kweni


PROVERBES

KWENI

Par le Chef Zre

s

i une personne sort d’un bain et qu’elle continue de se gratter les fesses, c’est qu’il y a deux problèmes : a.. elle n’est pas propre b.

S C S L

elle est malade.

i tu ne vois pas claire, il faut avoir un bon flaire. (Dieu nous a donné des sens pour nous donner le sens à notre vie. Il faut le discernement pour vivre tranquille.)

e sont deux mains qui se lavent pour être propre. (C’est le proverbe d’entraide, d’union dans une entreprise)

i tu es très pressé pour te marier, ta belle sœur sera plus belle que ta femme. (Ce qui signifie qu’il faut beaucoup observer pour décider)

e serpent mange seul, c’est pour quoi il supporte les coups de bâton seul. (Celui qui donne, prête aux autres et en particulier à Dieu. Le jour difficile, il sera secouru. Sinon, il sera battu seul comme le serpent est battu sans le secours d’aucun parent.)

31 KWENI NEWS MAGAZINE JUIN 2012


LE CURE-DENT GOURO logique en nous basant sur les mécanismes pharmacologiques et physiologiques de l’érection et sur la physiopathologie des troubles érectiles. Cette étude comprend, pour les extraits de plantes et les produits purs isolés, des tests spécifiques, telles que l’étude des propriétés antioxydantes et scavenger vis-à-vis des espèces réactives de l’oxygéne (EROs), l’étude des effets sur certains paramètres cardiovasculaires (pression artérielle et vasomotricité), les interactions moléculaires dans les expressions géniques spécifiques de l’enzyme endothéliale synthétisant NO (eNOS) et de l’endothéline-1 (ET-1) et finalement l’évaluation des propriétés aphrodisiaques. L’étude des activités antioxydantes a été menée selon deux systèmes. Le système acellulaire, utilisant des réactifs biochimiques, a permis de mettre en évidence les propriétés scavenger directes des extraits de ces deux plantes versus les EROs, en particulier sur l’anion superoxyde qui est le précursseur des autres EROs. Le second système testé, le système cellulaire, utilisant les polymorphonucléaires neutrophiles humains stimulés par du PMA pour la génération de l’anion superoxyde via l’activité de la NAPD(H) oxydase, a également confirmé les propriétés scavenger des extraits et des produits testés. Ce dernier test a permis en outre de conclure, qu’en raison de la non-toxicité des extraits et des produits testés vis-àvis des polynucléaires neutrophiles (test de la LDH), ceux-ci pourraient agir au niveau de la génération des EROs, soit par action contre la mobilisation du calcium à partir des stocks intra- ou extracellulaires, donc par l’inhibition de l’activation de la PKC et par conséquent l’inhibition de la NADP(H) oxydase dont l’activation requiert la PKC. Les tests sur les paramètres cardiovasculaires ont été orientés dans deux directions. Dans le premier cas nous avons étudié l’effet de l’extrait de M. keayana sur la pression artérielle de lapin. Cet extrait s’est avéré très hypotensif avec des effets persistant dans le temps lors de l’expérimentation. Dans le second cas, les tests ont porté sur les propriétés vasorelaxantes, d’une part, des extraits aqueux de M. keayana, d’autre part, sur celles des deux chefs de file des alcaloïdes de M. keayana, la kéayanidine B et la kéayanine A. Les extraits ainsi que les alcaloïdes aux concentrations expérimentales relaxent de façon significative les artères aortes de rats précontractées par un agoniste α-1 adrénergique, la phényléphrine. La comparaison de ces résultats avec ceux obtenus avec des témoins renseigne sur le fort potentiel vasorelaxant des extraits et des alcaloïdes de M. keayana. Le pouvoir vasorelaxant pourrait être dû à la présence des alcaloïdes, et plus précisément à leur composante spermidine ou spermine. En effet, on sait que ces amines, qui pourraient être libérées in vivo après administration des alcaloïdes, sont capables d’entraîner la relaxation des muscles lisses péniens et artériolaires. Ceci est justifié par une action directe de la spermidine et de la spermine sur les canaux ioniques (notamment les canaux potassiques) ou via l’APMc et/ou le GMPc, dont la production comme second messager est stimulée par le NO. L’action des extraits de plantes et des alcaloïdes dans la synthèse de ce médiateur (NO) de la relaxation a été indirectement mesurée par QPCR. La QPCR a permis de mettre en évidence l’interaction 32 KWENI NEWS MAGAZINE JUIN 2012

sur l’expression génique de l’eNOS. Les extraits de M. keayana et M. benthamianum ainsi que tous les alcaloïdes de M. keayana étudiés stimulent de façon significative cette expression. En revanche, les résultats de la QPCR vis-à-vis de l’ET-1 n’ont pas permis de savoir si les produits étudiés agissaient sur la synthèse de ET-1. Mais dans tous les cas, l’enzyme de conversion de l’endothéline est inhibé par NO. Enfin le dernier test effectué est l’évaluation des propriétés aphrodisiaques des extraits de plantes ainsi que des chefs de files des alcaloïdes étudiés. Les produits testés ont complètement modifié les paramètres sexuels de rats mâles d’expérimentation. Ils réduisent le temps latent d’observation du mâle en présence de la femelle (réceptive ou non), augmentent le nombre de tentatives d’intromissions de la femelle non réceptive et le nombre d’intromissions de la femelle réceptive. Ces résultats semblent donc confirmer les propriétés aphrodisiaques des extraits et des alcaloïdes de M. keayana. Nous pouvons donc conclure au terme de cette étude que les plantes étudiées, M. keayana et les autres espèces végétales (non citées ici) de l’arsenal médicinal des gouros auraient un effet bénéfique sur les troubles de l’érection. Notre travail, qui a permis d’avoir une meilleure connaissance des principes chimiques présents dans ces plantes, constitue également une approche des mécanismes biochimiques et pharmacologiques qui pourraient justifier l’activité de ces plantes dans les troubles de l’érection. Mais un diagnostic différentiel initial permettant de connaître les causes réelles de la dysérection s’avère très important avant la prescription d’un traitement. Dr. Alexis ZAMBLE marié père de deux enfants. Ayant enseigné de 2004 à2006 à l’Université de Lille2 (France), il opta pour un retour à la source de ses inspirations. Il est actuellement enseignant chercheur à l’Université d’Abobo-Adjamé et à l’URES de Daloa (Côte d’Ivoire). Réside en France où il continue ses recherches sur les plantes médicinales.


MYTHES ET

Touba, Séguéla, Mankono et aurait fondé Gozafla, la ou est l’actuel Bouaké. Cependant Yacouba, peiné du départ de son frère dont il ignorait la cause serait parti a sa recherche en demandant partout « par ou est passe le propriétaire de la

ORIGINES DES KWENI

peau de bouc? », ‘Bolotigi mi ti mila ya a ta a faginmafe. D’où la relation particulière qui existe encore entre les descendants de ces deux frères. Cette tradition a été confirmée par les informateurs dan. Les Dan déclarent: ‘Kweni/Gouro et Dan étaient frères, même père même mere. Leur père avait plusieurs épouses. Kweni/Gouro était le cadet, Dan l’ainée. Kweni/Gouro a voulu prendre une des veuves du vieux et Dan a dit :’ Non, tu n’as pas droit a la veuve de

Chez les Kweni/gouro le partage entre ce qui est exotérique et

ton père’ et Kweni/Gouro s’est fâché. C’était un bon tireur a l’arc. Il

ce qui est ésotérique n’est pas rigoureux. On peut dire que la

a pris son arc et ses flèches vers 4 heures du matin et s’est mis en

tradition lignagère est publique et que la tradition des grands

route. Son frère Dan a cru qu’il était parti a la chasse et l’a attendu

cultes est ésotérique. Certaines devises noms de clans ainsi que

jusqu’au soir. Comme il n’était pas revenu, le lendemain matin, Dan

les récits mythiques concernant l’origines des lignages restent

s’est mis a sa recherche. Il est allé jusqu’au fleuve. Arrivé devant la

cependant secrets; autrefois seuls certains inities connaissaient

Sassandra il a demandé aux Wobe’: N’avez-vous pas vu un homme

ces récit. Le domaine ésotérique comprend un certain nombre

avec un arc et des flèches?’. Les Wobe ont dit : ‘Nous l’avons vu

d’éléments mythiques. Les mythes étiologiques sont évoques

passer ce matin’. Alors Dan est revenu au village. En effet leurs

lors des cérémonies qui marquent les grands cultes mais il en

ancêtres ne traversaient pas le fleuve (quand quelqu’un avait tra-

transparait des bribes dans certaines traditions de lignages. Ainsi

verse le fleuve, il était parti définitivement). Quand le frère Kweni/

l’épisode de Lai, l’ancêtre du lignage venu du ciel est un fragment

Gouro est parti, celui qui l’a hébergé a été Youle. Ils ont reconnu

d’un mythe important:

qu’ils parlaient le même dialecte. Youle a donne sa sœur a Kweni/

« Lai est un grand Tisserant et cit au ciel. Il a tisse un pagne et le

Gouro. Les Kweni/Gouro aiment les flèches parce qu’ils sont partis

soleil est venu lui acheter son pagne a crédit. Chaque fois que lai lui

d’ici ( village Zadepleu, Dan) avec les flèches ».

demande le pris de son pagne au soleil, ce dernier se sauve et part

(Extrait de Organisation sociale et tradition orale: les guro de

ailleurs. Finalement une vieille femme dit a lai :’Reste vers moi, le soleil

Cote D’Ivoire, Ariane Deluz, 1970)

va se promener il va finalement revenir ‘. En effet le soleil se couchait auprès de la vieille et devait donc toujours revenir vers elle. En effet le soleil est revenu avec des graines de palmes et a dit: « Voila le prix de ton pagne’. Lai a dit : ‘Je ne suis pas sur terre la ou je suis-je ne peux pas semer des graines de palmes’. Le soleil l’a alors aidée a descendre sur la terre par une toile d’araignée en fils de cuivre. Des lors Lai est reste sur la terre. Il avait amené avec soi le vro, et le yune ». Par ailleurs les griots malinké d’un petit village près de Kankan en Guinée détiennent une tradition concernant a la fois les kweni/Gouro et les Dan, qui a un caractère mythico-historique. Selon cette tradition, ces peuples auraient eu dans le Manding deux frères pour ancêtres: L’ainée Yacouba, et le cadet Lo. Le cadet aurait commis l’adultère avec l’épouse de son frère aine; craignant le châtiment de la lapidation et bien que sa faute ne soit pas découverte, lo aurait quitte le Manding en emmenant une outre, boli, pour se désaltérer, Il serait passe par les actuels 33 KWENI NEWS MAGAZINE JUIN 2012


KWENI NEWS MAGAZINE FELICI

VICTOIRE DE CHELSEA A

34 KWENI NEWS MAGAZINE JUIN 2012


ITE DROGBA ET KALOU POUR LA

AUX CHAMPIONS LEAGUE

35 KWENI NEWS MAGAZINE JUIN 2012


KWENI INTERNATIONAL

Afrique Amerique Boue Dominique Kweni Inc. 01 BP 1437 San Pedro 01 3423 Orange Grove Ct. Email: bouetra@gmail.com Ellicott City, MD, USA 36 KWENI NEWS MAGAZINE JUIN 2012 Tel: (225) 07674125 Email: jtra00@yahoo.com Tel: +1-443-2531995

Europe Martin Tra Bi (Suede) Email: martinbifils@hotmail.com Tel: +00 46 736910894

Asie Tra Bi Zehe Gyslain, Mabalacat, Panpaga, Philipine Email: info@jggbc.com Tel: +63 9474890962


KWENI NEWS MAGAZINE JUIN 2012