Page 1

Les enfants du design PRINT - ÉTÉ 2016

N°3 LA LÉGENDE

DU COLIBRI

1


2


3


2


- EDITO -

Par Nathalie Rives

Comment émerveiller nos enfants, les guider, les protéger et les ouvrir au monde alors même que ce dernier n’en finit plus de changer ? Internet a transformé les minutes en secondes, les éclats de rire en smileys et nos peurs prennent vie sous forme de tristes actualités. Je suis maman de trois enfants et je m’interroge : quelle peut-être ma part pour leur rendre ce monde plus doux ? Avant de vouloir sauver l’humanité, ma cape de super héros étant malheureusement un peu petite, j’ai décidé de commencer par regarder autour de moi. C’est, j’imagine, un bon début, à la hauteur de mes supers pouvoirs. Et si le temps était la baguette magique ? Ce temps après lequel tout le monde court. Ce temps qui est trop souvent synonyme d’argent. Ce temps qui nous fait si souvent défaut et que l’on croit perdre à longueur de journée. Pourquoi ne pas le regagner en le passant (plus) avec nos enfants ? Tissons avec eux tous les souvenirs dans lesquels ils viendront trouver du réconfort, construire leur épanouissement, élaborer des réponses et dessiner le chemin des gens heureux. Ce magazine, créé par Sophie, nous offre à nous, parents, de merveilleux moments à partager avec nos enfants. Prenons donc le temps, précieux, de le feuilleter avec eux. Après tout, ce que vous leur donnez, personne ne vous le reprendra. Et nul doute que ce temps partagé ensemble comptera dans leur monde de demain. Prenons-les, ces quelques heures, pour devenir les supers-héros de nos enfants. Prenons le pouvoir et donnons-le leur, en leur racontant de belles histoires. Il était une fois dans un pays merveilleux …

3


- SOMMAIRE -

15

21

SHOOTINGS

I N S P I R AT I O N 6

Par Sabine SERRAD

La Légende du Colibri

15 28 75 86

ECOLOGIE 11 Des marques engagées

40

Prenons-en de la graine

68 Les jouets Encore!

Jungle Menthe à l’eau Impression Safari

RENCONTRES

L E S E N FA N T S D U DESIGN S’INVITENT CHEZ VOUS

21 Aurélia Fronty

40 Marine Palayer

Trois petits lapins…

llustratrice jeunesse

71 Jacques-Rémy Girerd

Fondatrice d’Animalost

CARTE BLANCHE

Auteur, réalisateur, fondateur du studio Folimage

61 Le "Lit Maison" Par bonnesoeurs

EXCLUSIVITE 4

67

Fashion Your Wall


71

61

96

DECO INSPIREE

C A H I E R D ’A C T I V I T E S

36 Eco héros

114 Pierre Rabhi

10 trucs pour devenir un éco-héros

115 Cécile Contat

82 Licorne

L’enfance et l’éducation

A Little Bit of Magic

Un mini potager au balcon

118 La Super Supérette

I L E TA I T U N E F O I S

La recette des baroudeuses

120 Isabelle Peloux

96 Petite Histoire illustrée

de numéro 74

Le coin du beau

122 Gilles Diederichs

R O A D T R I P FA M I L I A L

106 Ibiza, Baléares

Petit exercice de relaxation

124 Isabelle de la Selle Une oeuvre d’art naïf

R E N D E Z-VO U S 128 A lire, à voir, à écouter ENGLISH TEXTS 5

132 English texts

106


6


- la légende du colibri Un jour, dans une forêt tropical, se déclare un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! » Et le colibri lui répondit :« Je le sais, mais je fais ma part. »

Aurélia Fronty 7


NOTRE PART DU COLIBRI

"Il est temps de faire de toutes petites choses multipliées par des milliards de toutes petites." Jacques Gamblin au Parlement des écrivains

Devant l’urgence écologique formulée par le film Demain, mais aussi face aux tragiques événements qui ont marqués notre actualité, la légende amérindienne du colibri retentie en nous avec plus d’écho. A travers cette légende, Pierre Rabhi, fondateur de Colibris, appelle chacun d’entre nous à la bienveillance et au respect. Car « En dehors des grandes décisions politiques que les Etats doivent prendre et pour lesquelles nous devons militer, il appartient à chacun d’agir à son échelle, dans les petits gestes du quotidien, à faire sa part comme le colibri ».

8


THOMAS

pour Victor 21 ans, Eryne 12 ans et Clara 9 ans. Il potasse de petits exposés sur de grandes questions comme « Pourquoi le ciel est bleu ». Il en a toujours un d’avance dans sa botte pour ne pas sécher. Quand le moment s’y prête, souvent pendant le dîner, il lance la question et leur raconte.

ERIC

enseignant et directeur d’école, pour les enfants de la maternelle au CM2. Suite aux attentats du 13 novembre, Eric a préparé un temps de l’Avent inspiré de la légende du Colibri. Pendant les 3 semaines qui les séparaient de Noël, il a invité les enfants à faire de petits gestes de paix au quotidien. Chacun était matérialisé par une graine que l’enfant plantait dans la jardinière de sa classe. Lors de la célébration de Noël, chaque classe a apporté sa jardinière, pleine d’herbe bien verte et touffue.

THELISSA ET GEOFFREY

VINCENT

pour Barnabé 12 ans, Maxime 8 ans et Albane 7 ans : Un soir de temps en temps il propose une soirée sans électricité. Il n’y a pas d’IPad, pas d’ordi, pas de musique. Ils mangent à la lueur des bougies et tout le monde adore.

pour Melwynn 5 ans et Maïlho 3 ans. Inspirés par leurs voyages à Amsterdam et Copenhague, ils ont acheté un triporteur électrique. Dorénavant, chacun de leurs déplacements en famille se transforme en visite touristique de Paris. Lorsque ils partent en balade pour la journée, ils installent des coussins pour que les enfants puissent faire leur sieste.

ISABELLE

pour Manon, Tristan et Brune. Lorsqu’ils étaient petits, elle les emmenait au musée avec un carnet à dessin et une petite trousse de crayons. Ils choisissaient chacun une œuvre qui leur plaisait, l’observaient attentivement et essayaient de la dessiner à leur manière.

NINA ET LIONEL

pour Gaspard 8 ans et Romy 5 ans. Parfois le soir, Lionel et Gaspard sortent leurs guitares, se mettent à jouer et chanter. Romy et Nina les rejoignent. Et c’est parti pour un tour de chant, concert dans le salon, couacs et canards, on s’en fiche ! Et le plus drôle à la fin, c’est d’inventer de nouvelles paroles aux chansons…

9


Cécile

pour ses enfants de 6 et 10 ans. Pendant que les graines germes sur son balcon, Cécile aime regarder Mon voisin Totoro avec ses petits jardiniers en herbe. Ils aiment s’identifier aux personnages à la fois émerveillés par la nature et aussi très respectueux de celleci. Jardiner, cueillir, arroser pour prendre soin de la nature et prendre le temps de l’observer pour mieux comprendre notre monde et y prendre part.

Sophie ET Thomas

pour Lou 7 ans, Mathis 5 ans et April 18 mois. Ils ont créé un potager et planté les graines tous ensemble en récoltant les conseils de leurs voisins agriculteurs. Chaque jour toute la famille s’émerveille de voir les graines éclore et grandir tandis que se profilent de bons petits plats 100% maison.

Poupy

pour ses nièces Mia 12 ans et Stella 10 ans. Pendant les vacances de Pâques, elles ont planté des graines dans des coquilles d’œuf, des rouleaux de papier toilette et des écorces de citron.

Audrey

pour Ava 4 ans et Violette 2 ans. En famille ou avec des amis en visite à Lyon, elles aiment (re)découvrir le musée des Confluences rebaptisé musée des dinosaures par Ava. Outre les squelettes de dino, les filles sont émerveillées devant les animaux naturalisés. Elles ont aussi été complètement fascinées par les images de la dernière expo Antarctica, commencée il y a quelques jours.

10


DES MARQUES ENGAGテ右S - PRENONS-EN DE LA GRAINE -

11


Nonah L’aventure Nonah démarre en 2007 sous l’impulsion de trois frères et sœurs animés par l’envie commune de penser demain autrement. Ils ont imaginé une ligne de mobilier design et écologique, exclusivement réalisée en bois massif, la démarche est assez rare pour être soulignée. Le mobilier Nonah est fabriqué en Lettonie, pays européen qui a su offrir la meilleure équation pour un mobilier abordable, respectueux de l’homme, des matériaux et de l’environnement. Les meubles Nonah ont été créés pour les enfants, ils encouragent l’indépendance, soutiennent leur créativité et véhiculent des valeurs essentielles pour le monde de demain.

de mouton non teintée, aux emballages en carton 100% recyclé et 100% recyclable, en passant par une colle sans solvant… Question écologie, Nonah est incollable. Chapeau bas.

> Découvrir tous les produits Nonah !

L’engagement de Nonah pour l’environnement est total, chaque matériau est choisi méticuleusement : des patins en feutre réalisés en laine

METYLOS Fondée en 2010, cette jeune maison d’édition française basée à Lyon a fait de l’éco-design une affaire de famille. A chaque étape, de la conception à la fabrication, Metylos veille à minimiser son impact sur l’environnement. Privilégiant des circuits courts et un savoir faire français, la marque s’approvisionne en bois provenant de forêts gérées durablement dans le Jura, le feutre est 100% laine et teinté biologiquement, l’assemblage est effectué dans leurs ateliers. Simplicité, savoir faire et durabilité constituent l’ADN de la marque. Chez Metylos on applique aussi les principes du « zéro déchet » en donnant une nouvelle vie aux chutes de tissus industriels et matériaux non utilisés en fin de production. Enfin Metylos privilégie l’humain et la rencontre en collaborant avec de jeunes designers pour nous proposer des créations inspirées, originales et uniques.

> Découvrez notre sélection Metylos !

12


Les jouets libres Naturellement fabriqués en France, Les Jouets Libres sont design, écologiques et patriotiques ! En faisant appel à des fabricants locaux, Les Jouets Libres s’engagent sur des circuits courts pour limiter l’empreinte carbone de ses produits. Joueuse, la marque s’est aussi lancée un sacré défi en ambitionnant le zéro déchet. Pari réussi puisque les notices sont imprimées sur les boîtes et que les sachets ne sontpas en plastique mais en coton certifié GOTS. A l’encontre de notre société de consommation actuelle, Les Jouets Libres a aussi pour vocation de créer un lien durable avec l’enfant. Pour cette raison, le jeu démarre par une partie d’appropriation créative où l’enfant colle des stickers sur les pièces en bois.

Les pochons à emporter partout permettent de renforcer ce sentiment d’appartenance. Avec Les Jouets Libres on dirait bien que nos enfants ont toutes les cartes en main pour construire le monde demain !

> Découvrir notre sélection Les Jouets Libres...

Ekobo propose de la vaisselle, du mobilier et des jouets aux lignes épurées et aux couleurs acidulées. La marque utilise l’une des ressources naturelles les plus renouvelables de notre planète. En effet, le bambou présente l’intérêt de pousser extrêmement vite, il ne nécessite aucun pesticide, fertilisant ou herbicide et se régénère naturellement. Il peut être récolté tous les 3 ans, sans fragiliser l’écosystème. Il s’inscrit dans une logique de développement durable et apporte une réponse à la déforestation de la planète. Le bambou pousse deux fois plus vite que le bois, produit 30% d’oxygène en plus dans l’atmosphère et recycle du dioxyde de carbone. Ekobo privilégie aussi des produits faits main dont la fabrication nécessite peu d’énergie fossile. Au Vietnam où siège sa production, Ekobo collabore avec des populations locales pour éviter les déplacements de main-d’œuvre. 98% des produits de la marque sont expédiés de manière optimisée par voie maritime plutôt que par voie aérienne.

EKOBO

> Découvrir la marque Ekobo

13


14


N

J U G

L E 15


16


- SHOPPING -

1 2

3

4

5

7

6

1- Coussin Olga la Baleine Mimilou, 37 € • 2- Jeu de construction Zetribu Djeco, 43,90 € • 3- Matelas à langerSweetcase, 45 € • 4- Nino le cacatoès Scalaë, 75 € • 5- Boîte à musique Ananas Annabel Kern, 45 € • 6- Valise Parrot Paradise RJB Stone, 39 € • 7- Seau Pélican et set de plage Ekobo, 12 et 23 €

17


18


Transat Levo Jazz de Charlie Crane et tabouret Rose in April. Jeu de plage en bambou Ekobo et jeu de formes Ze Totem chez Djeco.

19


Gigoteuse et tour de lit Nougatine chez Sweetcase, cousin baleine Mimi’lou et jeu de formes Ze Totem chez Djeco.

20


- R E N C O N T R E AV E C -

- R E P O R TA G E P H OTO : S A B I N E S E R R A D 21


22


- AURELIA FRONTY Par Sophie Edeine

Il y a quelques mois, l’esprit encore immergé dans les réflexions que m’évoquait la Légende du Colibri, je parcourais le rayon jeunesse de ma librairie préférée en quête de belles histoires du soir. Attirée par Falada, un grand livre indigo, je me suis approchée pour tourner quelques pages et j’ai plongé, émerveillée, dans l’univers si particulier d’Aurélia Fronty. Alors que ses aplats de couleurs, ses motifs, me rappelaient Matisse, je perçus dans ses dessins l’influence du jeune Dali ou de la période bleue de Picasso. Klee semblait aussi avoir inspiré ses architectures colorées, tandis que son style naïf m’évoquait le grand Douanier Rousseau. Pourtant lorsque je l’ai interrogée sur ses influences, Aurélia n’était pas si précise. Oui, elle est influencée par l’art du XXe siècle, ses racines ibériques et ses voyages, qui ont nourri son goût de l’ailleurs et teinté son travail plastique d’exotisme. Mais Aurélia se rit bien des influences qu’on lui prête. Elle reste campée dans la démarche intuitive qui la caractérise et rend son travail si accessible. Dans cet univers candide palpitant de vie, l’infiniment grand côtoie l’infiniment petit avec une intimité désarmante : les grands aplats mats et vibrants d’un Rothko flirtent avec le dessin infini, petit et précis d’une œuvre d’art brut. Le parallèle avec l’art brut est d’autant plus flagrant lorsque l’on observe Aurélia en train de peindre. Il est étonnant de la voir toute à son œuvre, vous livrant dans le même temps avec fluidité, les propos réfléchis et posés d’une conversation normale. Son pinceau est guidé par le flux naturel et régulier de son intuition. En passant la porte de son atelier j’avais déjà senti un changement de temporalité. Ici, comme dans un jardin, le temps a retrouvé son cours naturel, fluide et paisible. Sur les murs il y a des gouaches, des aquarelles, une multitude de visages féminins dont la chevelure généreuse semble pousser encore, se parant naturellement de feuilles et de fleurs. Chez Aurélia l’homme fait corps avec une nature luxuriante et fertile. En refermant le grand livre indigo, je savais qui allait illustrer La Légende du Colibri en ouverture de ce magazine. Dans l’univers d’Aurélia Fronty, l’infiniment petit côtoie l’infiniment grand. Qui mieux qu’Aurélia pouvait rassembler sur une seule et même image le colibri et la forêt, l’Homme et la Terre toute entière ? D’ailleurs le prochain livre d’Aurélia sort ce mois-ci aux éditions Rue du Monde et vous n’allez pas le croire, il s’appelle La souris qui sauva toute une montagne ! > Découvrez notre sélection de jeux et jouets par Aurélia Fronty

23


24


25


- R E P O R TA G E P H OTO : S A B I N E S E R R A D -

26


Extrait de Falada et sa princesse bien-aimée, de Béatrice Renard, Éditions Belin Jeunesse 9517_Falada_int.indd 15

27 17/08/2015 09:55


- R E P O R TA G E P H OTO : S A B I N E S E R R A D 28


29


30


- S hoppi ng -

2

3 1

4

6

5

9

7

8

1- Veilleuse Ananas Goodnight Light, 79 € • 2- Plaid tricot Lab, à partir de 59 € • 3- Lit superposé Amber in the Sky Perludi, 2400 € • 4- Boîte à outils Louisette Hartô, 85 € • 5- Skate Half Dip Completes Globe, 159,90 € •6- Rangements de bureau Charlie Hartô, à partir de 14,90 € • 7- Chaise Rosalie Hartô, 255 € • 8- Parure d’indien Frida’s Tierchen, 54 € • 9- Block Table Normann Copenhagen, 230 €

31


32


33


34


35


éco héros

36


10 trucs pour devenir un éco-héros 1 . Ferme le robinet quand tu te brosses les dents et économise 10.000 litres d’eau par an ! 2 . Eteints le chauffage dans ta chambre quand tu l’aères. 3 . Pense à éteindre la lumière quand tu quittes une pièce. 4 . Prends une douche plutôt qu’un bain et économise jusqu’à 170 litres d’eau par jour ! 5 . Aide tes parents à faire le tri sélectif, le site ecoemballages.com sera ton allié.

6 . Essaie de moins jeter. Tu peux prêter, échanger, donner ou vendre tes vieux jouets. 7 . Fais ton propre potager sur ton balcon ou dans ton jardin. 8 . Déplace-toi le plus possible à vélo ou à pied.

9 . Débranche les appareils en veille et économise jusqu’à 500 KWh par an ! 10 . Fais tes gâteaux pour le goûter.

Pour passer au niveau supérieur, procure-toi le livre 23 trucs trop rigolos à faire pour devenir un éco-héros, d’Isabelle Thomas 37


Affiche Eco-Héros Fashion Your Wall, 25 € • Masque de Super-Héros et sa cape Numéro 74, 49 € • Meuble Guirlande Super Héros Meri Meri, 16 € • Lampe Sticky Droog, 29,90 € • Patère Dots Muuto, à partir de 19

38


e New Order Hay, à partir de 787 € • Panier Restore Muuto, 79 € • Boîte de rangement Louisette Hartô, 85 € € • Lit Flora in the Sky Perludi, 1950 € • Couverture Quilt Cam Cam, 99 € • Chevet Salamandre Nonah, 155 €

39


les enfants du design s’invitent chez ... M A R I N E PA L AY E R

- R E P O R TA G E P H OTO : S A B I N E S E R R A D 40


41


- INTERVIEW -

"Le pire c'est de se retenir parce qu'on a peur de se tromper ! "

DEPUIS A PEINE UN AN, MARINE PALAYER PARTAGE AVEC SA TRIBU CETTE ANCIENNE DEMEURE PLEINE DE CHARME SUR LES HAUTEURS DE LYON. MAMAN CREATIVE, CHINEUSE, HYPER ACTIVE ET DEGEANTEE, MARINE TRICOTE UNE DECO A SON IMAGE ET LANCE SON APPLI I-PHONE ANIMALOST POUR FAIRE SA PART.

Bonjour Marine et merci de nous ouvrir les portes de ta maison. Je crois que ton installation est toute récente. Raconte-nous comment tu t’es appropriée ces lieux. Que voulais-tu préserver intacte ? La maison avait un charme fou et une âme intacte grâce à ses sols – parquets Versailles, Terrazzo – à ses boiseries et ses vieilles pierres. Il fallait absolument préserver ces traces de son histoire.

Comment t’es venue l’idée folle de peindre ta cuisine en turquoise ?

Quels sont les éléments que tu as souhaité mettre en avant ?

Moi-même je me le demande ! Cette couleur était à la fois très contemporaine et en parfait accord « inattendu » avec les portes, le sol. J’avais aussi très envie de pastels, j’ai d’abord fait quelques essais qui étaient chouettes mais faciles et fades, alors j’ai laissé parler mon intuition et mon envie de faire un décor dingue. Heureusement ça marche ! Il faut oser, rien n’est grave ! Le pire c’est de se retenir parce qu’on a peur de se tromper !

Tous ces détails précieux justement mais aussi les hauteurs de plafonds, les volumes, la circulation de la lumière. J’ai voulu aussi ramener le jardin dans la maison en choisissant des couleurs qui font lien avec l’extérieur. Que fallait-il changer absolument ? Nous avons créé l’ouverture de la cuisine après avoir récupéré sur une démolition les portes anciennes en fer noir qui en font le décor. Ensuite j’ai repensé la cuisine qui était rustique et en mauvais état, tout comme les salles de bain. Il a fallu quasiment tout repeindre et il y a encore beaucoup de choses à faire…

On imagine sans peine la place de cette pièce dans ton cœur.. Je crois deviner que tu y passes beaucoup de temps et que tu reçois beaucoup. Est-ce que je me trompe ? En effet j’y passe du temps, d’autant plus maintenant qu’elle est ouverte sur le salon. C’est mon poste de travail. J’ai une pièce-bureau mais tous les jours je finis par m’installer dans la cuisine. C’est très pratique quand « ça mijote », car en effet nous sommes souvent nombreux autour de la table. Cette maison est propice à la fête, aux bons plats familiaux comme aux pastas improvisées, les « potes » le savent bien !

Si tu devais résumer en quelques mots le style de ta maison ? Elle est faite d’histoires et de nuits créatives, elle n’est pas cloisonnée dans un style particulier. Je dirais que c’est une maison fraiche, accueillante, fluide, lumineuse, généreuse, c’est la maison de ma vie !

42


43


44


45


46


Est-ce que finalement la cuisine n’a pas été le point de départ de toute ta déco ? Une sorte de coup de cœur viral ? J’aperçois quelques rappels de ce bleu vert dans le salon puis cette couleur semble s’évanouir dans le couloir pour disparaître complément à l’étage. Est-ce que ce dégradé est volontaire ?

J’ai essayé de ramener le maximum de lumière dans la chambre d’Antoine alors que lui aurait voulu conserver son esprit un peu « grotte ». Il n’est pas fan de l’esprit un peu « industriel » du mobilier et des couleurs jaunes et noires. Maintenant que les postes prioritaires sont validés, il faut justement qu’on prenne un peu de temps lui et moi pour finir cette chambre comme il en a envie (ou presque….).Du côté d’April j’avoue que je lutte contre les posters et autres effigies de la Reine des Neiges ou de toute autre héroïne de bon goût…. mais je crains de ne pas tenir longtemps, elle commence du haut de ses 5 ans à m’expliquer que c’est SA chambre et que je n’ai qu’à m’occuper de la mienne !

Il n’est pas volontaire mais je veux concentrer cette couleur en bas, pour que la cuisine soit une espèce d’aquarium très contrasté avec la blanc omniprésent autour, ce vert est très beau avec les blancs et les pastels. Surtout il est beau là où il est ! J’aimerais qu’il garde son originalité et que tout le monde ne se mette pas à faire des cuisines vertes… ça marche ici mais ça ne marchera peut-être pas ailleurs !

Tu ne nous as pas présenté tes trois beaux pensionnaires Tezzig, Mouche et Bella Bianca. Les animaux ont une place importante dans ta vie depuis toujours n’est-ce pas ?

Quelle est ta pièce de mobilier ou déco préférée ? J’aime beaucoup ma grande table de cuisine carrée, elle est hyper pratique. Mes canapés aussi ont une histoire, ils ont été offerts à mes parents pour leur mariage il y a plus de 40 ans, ce sont des Zanotta en daim marron hyper sobres, confortables et tellement intemporels.

Etonnamment, j’avais très peur des animaux quand j’étais petite, c’était quasiment une phobie… C’est une merveilleuse rencontre avec mon premier Dogue Allemand qui a changé mon regard sur les animaux, puis sur la vie, sur les gens et leurs comportements à l’égard des bêtes. Je condamne ceux qui abusent de leur impuissance, sans pour autant être extrémiste (je ne suis pas végétarienne mais je ne mange pas n’importe quelle viande …).J’aime passer du temps avec les animaux, ils ont tous beaucoup à nous apporter, du serpent à l’éléphant. Je les trouve beaux, tout simplement, et quand ils ne le sont pas, c’est qu’il y a une vraie raison !

Lorsque tu as aménagé la chambre d’April et celle d’Antoine, quel a été le cahier des charges de tes enfants ? Est-ce qu’il y a eu des concessions à faire ? Raconte-nous vos tiraillements !

Aujourd’hui je voulais que nous profitions de cette rencontre pour parler de l’application que tu lances cette année AnimaLost. En quoi consiste-t-elle ? Grâce à la technologie actuelle je suis entrain de créer l’outil de recherche d’urgence dont j’ai toujours rêvé. L’idée est d’utiliser la fonction photo et géolocalisation de nos téléphones mobiles pour signaler les animaux domestiques égarés. AnimaLost va fonctionner, tout comme le Coyote, au sein d’une communauté connectée, éthique et solidaire, qui s’échangera des informations en temps et lieu réel afin que l’errance de l’animal soit écourtée et ait une fin heureuse. AnimaLost est une démarche pour la protection animale mais aussi pour la sécurité routière. L’application sera disponible sur Apple Store à partir de mi-juin 2016. J’espère que pour les animaux et leurs maîtres, il y aura la vie avant, et après AnimaLost. Dès le 20 juin 2016, pensez à adhérer à la communauté AnimaLost. C’est gratuit, facile, rapide et altruiste. Merci Marine

47


48


49


50


51


52


53


"... elle commence du haut de ses 5 ans Ă m'expliquer que c'est sa chambre et que je n'ai qu'Ă  m'occuper de la mienne ! "

54


Bureau Horizon chez Nobodinoz, veilleuse Egmont Toys, Tableau ardoise OYOY et mobile en dentelles rose Maillo Design.

55


56


57


58


- R E P O R TA G E P H OTO : S A B I N E S E R R A D -

59


60


- CARTE BLANCHE -

bonnesoeurs Chaque carte blanche est l’occasion d’inviter une marque à mettre en scène l’une de ses créations phare dans un stylisme totalement libre. Pour cette première édition, bonnesoeurs a accepté de se prêter au jeu en créant une ambiance autour du "lit maison". Lélia et Thélissa ont déniché pour vous de nouveaux créateurs en réinventant le lit maison dans un décor marin comme vous ne l’aviez encore jamais vu.

LE LIT MAISON Quand le design rencontre la sobriété.

Une pièce de design minimaliste est réussie quand sa beauté structurelle contraste avec une scandaleuse économie de moyens. Sa sobriété quasi monacale fait souvent jaser parce qu’on pense à tort qu’elle rime avec facilité. En s’abstenant de tout ornement, le design minimaliste supporte toutes les associations de style et traverse les décennies sans prendre une ride. Le "lit maison" incarne les valeurs véhiculées par bonnesoeurs : élégance, sobriété, durabilité, éco responsabilité, artisanat et fabrication française

61


- CARTE BLANCHE 1 / Qui est bonnesoeurs ?

4 / Comment s’organisent vos projets déco ?

Nous sommes Lélia & Thélissa, deux sœurs originaires de Bretagne. Les hasards de la vie nous ont éloignées géographiquement l’une de l’autre. Malgré la distance qui nous séparait, nous souhaitions plus que tout travailler ensemble. De cette envie est née bonnesoeurs notre agence de décoration.

Pour chaque projet, nous racontons une histoire, ce fil conducteur permet de donner du sens à la décoration. Généralement, cela commence par un produit « coup de cœur » qui répond au besoin principal de la pièce et qui valorise l’espace dans lequel il sera mis en scène. Puis, nous complétons la sélection en choisissant matériaux, coloris et motifs pour illustrer cette histoire.

Après de nombreuses années à travailler sur Skype, le destin nous a enfin rapprochées et bonnesoeurs réunie maintenant nos diverses aspirations : la décoration, le design et la photographie.

Pinterest est devenu un outil indispensable pour organiser notre travail. Nous créons des tableaux que nous partageons et enrichissons au fur et à mesure de nos discussions. Il se dégage très vite une ambiance que nous affinons lors de l’élaboration du carnet de tendance que nous proposons à nos clients.

2 / Comment résumer bonnesoeurs en 3 mots ? Quelles sont les valeurs communiquées par la marque ? Si nous devions décrire notre univers en trois mots, cela serait Lumière, Fonctionnalité et Esthétisme. Nous aimons que les choses paraissent simples et évidentes tout en étant personnalisées. Le design bonnesoeurs est 100% Made in France et respecte une démarche s’inscrivant dans le développement durable.

" Le design bonnesoeurs est 100% Made in France et respecte une démarche s'inscrivant dans le développement durable. "

3 / L’histoire du “ lit maison “ ? Le tout premier “ Lit Maison “ a été créé et fabriqué par Thélissa pour son fils aîné. L’idée de départ était de lui créer un cocon enveloppant et rassurant, la forme de maison s’est imposée comme une évidence. Après la publication de sa photo sur Internet, les gens nous ont contactées pour savoir où le trouver. Trois ans ont passé et nous recevions toujours autant de mails. Nous avons alors décidé d’éditer une première série de lits pour notre shop en ligne. L’accueil fut très chaleureux et les réseaux sociaux ont relayé… Nous avons été contactées par des boutiques de design en France et à l’étranger.

5 / Pourquoi cette sélection ? Il nous fallait habiller notre «Lit Maison », nous avons donc commencé par chercher le linge de lit. La housse de couette revisitant la toile de Jouy avec un imprimé sous-marin fût le point de départ de notre thème « Matelot ». Pour l’agrémenter, nous avons sélectionné des produits illustrant la mer et les bateaux. Un mini container métallique fait office de chevet, le bureau évolutif nous a fait penser à un ponton sur pilotis et nous avons suspendu un mobile graphique en guise de girouette. Les motifs géométriques sur la lampe de bureau et les coussins suggèrent la signalétique marine… Puis, telles des exploratrices, nous sommes parties aux quatre coins du globe pour dénicher quelques trésors. D’Australie, nous avons rapporté un drapeau nautique ; Des Pays-Bas, les coussins noeuds et une affiche qui semble avoir été éclaboussée par les vagues. 6 / Pari réussi ? Ce qui vous plaît dans cette ambiance ? Quel nouveau regard elle apporte sur le “ lit maison “ ? Nous aimons l’atmosphère paisible qui se dégage de cette chambre, on imagine le drapeau flotter sous la brise marine. Le mélange des motifs peut sembler inattendu mais l’ensemble s’harmonise autour d’une même gamme colorée.

62

Lorsque nous avons imaginé le “ lit maison “, nous avons privilégié des lignes pures et des matériaux nobles pour qu’il s’intègre à tous les styles et pour qu’il puisse être personnalisé à l’infini. Nous espérons que cette nouvelle interprétation donnera à chacun l’envie de laisser libre court à son imagination…


63


64


- CARTE BLANCHE -

" Telles des exploratrices, nous sommes parties aux quatre coins du globe pour dénicher quelques trésors ... " 3

2 1

5

4

6

7

8

1- Décoration murale Oiseau Le Train Fantôme, 25 € • 2- Lit Maison Bonnesoeurs, 599 € • 3- Mobile Mirage (Fatamorgana) Flensted, 34.90 € • 4- Doudou Tokie Popetse Toys, 45 € • 5- Oreiller Knotball Cozykidz, 39.90 € • 6- Affiche & One Two Tree, à partir de 45 € • 7- Housse de couette Little Cabari, à partir de 85 € • 8- Taie d’oreiller - Little Cabari, à partir de 35 € • 9- Affiche Forrest floor Silke Bonde, 89 €

65


66


- EXCLU -

Fashion Your Wall est le premier site de prêt à porter pour murs, ou comme une collection de mode, la décoration murale évolue, se décline et change au gré de ses envies. Cette galerie d’illustrations est née de l’envie de faire connaitre et de partager des créations uniques et originales à travers l’édition d’affiches et de tableaux en séries limitées. Au départ de ce projet une envie simple de raconter des histoires par le biais d’illustrations pour habiller vos murs. En plus d’être un auteur-éditeur d’affiches, Fashion Your Wall met en avant chaque mois un artiste pour promouvoir des talents d’aujourd’hui et de demain grace à un espace d’expression qui leur est dédié.

Pour Les Enfants du Design, July a créé une série limitée de deux illustrations "believe in unicorn"et "Super Eco Héro" qui leur sera dédiée disponible uniquement sur leur site. Fashion Your Wall est heureux de cette belle collaboration!

67


- JOUETS 100% ECO Par Audrey Grosclaude

Haut les mains, beaux lapins ! « Le soleil se lève à peine, chauffant naturellement les maisons. Fernand Museau sirote son jus de carottes en arrosant son potager tandis qu’Henriette câline sa petite Bonnie. Marcel Choublanc, pendant ce temps, rejoint Augustine pour le conseil de quartier. »

Des pièces que le couple imagine nécessairement « respectueuses de l’environnement et de ceux qui les fabriquent ». Ainsi, les modules d’habitation et les accessoires (rocking chair, surf, lits, berceau…) sont réalisés en Roumanie (aucun atelier tricolore n’ayant accepté de façonner les petites pièces), à partir de bois de hêtre issu de forêts éco-gérées. Les peintures et les vernis sont signés Little Green alors que le papier bénéficie d’encres végétales.

Bienvenue dans la vie rêvée des lapins d’Encore !, joyeuse bande de personnages-pièces uniques en coton bio réalisés en Inde, dans un atelier de réinsertion. Leur écoquartier et leurs jolies habitations - Loft, Surf Loft, Eco Maison ou Baby Loft, nichée rue des Lardons (sic !)-, disponibles online depuis quelques mois, ont été imaginés, depuis les environs de Grenoble, par Nina et Lionel Astruc.

Une véritable initiation à l’écologie, habilement résumée dans une belle affiche illustrée qui met en scène l’eau de pluie réutilisée pour alimenter le potager, la vie en communauté et les éoliennes nécessaires au fonctionnement des lampes design de ces gentils léporidés éco-éveillés. « Jeu d’imitation pour les 3-8 ans, le quartier lapin cohabite également très bien avec les personnages Lego ou Playmobil », glisse Nina qui annonce, pour l’automne, un nouveau moyen de transport dans le quartier. Carotte sur le gâteau ? Les lofts se transforment en bibliothèque, table de chevet ou boîtes de rangement une fois les petits devenus grands.

Nina, ancienne professeure des écoles, n’était pas totalement satisfaite au sein de l’Education Nationale dans laquelle elle aurait bien glissé un peu plus de pédagogie nouvelle. Avec son complice et mari, Lionel, journaliste et auteur spécialisé dans les questions de transition écologique, elle décide il y a deux ans, de faire le grand saut et de réaliser son rêve de gosse : créer des jouets.

> Retrouvez tous les jouets encore !

68


69


“Aujourd’hui, je vis dans une maison en paille

construite en famille ...

70


- RENCONTRE Par Sophie Edeine

LA PART DE JACQUES-REMY GIRERD J’appartiens à une génération qui a grandi avec les films d’animation de Disney. Comme beaucoup d’ entre vous sûrement, Robin des Bois, La Belle au Bois Dormant, Le Livre de la Jungle et Merlin l’Enchanteur ont joyeusement coloré mon enfance. Si Cendrillon m’a laissé croire durablement que la beauté et l’abondance seraient les clés d’une vie heureuse, ces grands classiques du genre ont tout de même le mérite d’avoir fait germer en moi une capacité d’émerveillement bien ancrée dans mes fondements. Soupçonne-t-on assez la forte empreinte que peut laisser un simple dessin animé sur nos desseins de vie ? C’est dire la responsabilité et le pouvoir entre les mains des studios d’animation qui forgent aujourd’hui, dans l’esprit de nos enfants, le monde de demain. La nouvelle génération du film d’animation s’illustre à travers de grands films comme Mon voisin Totoro, Kirikou ou Mia et le Migou. Est-ce le fruit du hasard si chacun de ces chefs d’œuvre nous reconnecte à la Nature par la voie de l’émerveillement ? Hayao Miyazaki, Michel Ocelot et Jacques-Rémy Girerd auraient-ils tous entrepris de faire leur part du Colibri ? Avec à son actif Ma petite planète chérie, La Prophétie des Grenouilles, Mia et le Migou et surtout Tante Hilda ! , Jacques-Rémy Girerd fait carrément figure de colibri militant. Ce drôle d’oiseau est parti le crayon à la main il y a déjà un moment, insufflant à ses films « ces petites tendresses dans le dessin, ce velouté des choses à préserver ». Avec un trait affûté de la main, Jacques-Rémy Girerd a déjà signé son engagement pour demain. Nous avons eu envie d’aller à sa ren-

contre, pour qu’il nous raconte comment il a entrepris de faire sa part du colibri. Et voici ce qu’il nous a répondu ...

71


- M A PA RT D U CO L I B R I Par Jacques-Rémy Girerd

Vous me voyez bien embarrassé pour vous répondre. Aucune stratégie, ni intellectuelle ni commerciale, n’a jamais guidé mon travail d’auteur, il faut plutôt chercher du côté de l’aimantation, du sentiment irrationnel, de l’inspiration instinctive. Quand le besoin d’écrire un nouveau film arrive sur la table, ma plume s’arrange toujours pour me tirer par la manche : regarde le monde ! Observe la planète ! Comment ton travail cinématographique peut-il être utile ? Quelle part vas-tu prendre aux débats essentiels ?... Entouré d’enfants, j’ai longtemps exercé mon métier autant en qualité de papa qu’au titre de réalisateur. Finalement l’équation citoyenne a été la plus forte. Sans doute une pulsion venant des tréfonds de la conscience m’aura picoté au bon endroit. La nature étant au cœur de tout, comment en faire l’impasse ? Cette contribution téléguidée par la lucidité et librement consentie serait devenue une marque de fabrique qui a contribué elle-même à me façonner. Il n’est pas impossible que l’étincelle préliminaire m’ait été offerte par François Cavanna et sa petite troupe d’utopiste, Cabu, Reisier, Fournier,… ceux de Charlie, de La Gueule ouverte… (Oh misère ! comme ces amis-là me manquent !) et avant cela, de mon enfance heureuse dans une ferme de Saône-et-Loire en complicité avec la ménagerie des vivants*. Et puis le temps s’est étiré et toute une existence s’est mise à virevolter autour de deux ou trois images fortes, le vent et le soleil, la sobriété, la terre et l’assiette, la beauté et l’amour… Aujourd’hui, je vis dans une maison en paille construite en famille, au milieu d’un petit bois de chênes, je me rends tous les matins dans la cabane au fond du jardin, comme le faisaient mes grands-parents, j’aime observer le manège plein de drôlerie de nos poules qui elles aussi font leur part du gâteau, et ouvrir une bonne bouteille quand le hasard du chemin nous amène quelque camarade en mal de bavardage … pas besoin de plus pour titiller les ficelettes du bonheur.

Jacques-Rémy

* JR Girerd a raconté sa vie d’enfant à la ferme de La Roche dans un roman publié chez Gallimard, Cœur de trèfle

72


Extrait du film d’animation Mia et le Migou, réalisé par Jacques-Rémy Girerd.

73


74


Impression

75


Lit rond Laurette, tabouret Petstools, Fin chez Petite Friture, coussin Maison LuckyBoySunday.

76


77


-SHOPPING-

2 1

5

3 4

6 7

1- Patère Bubble Petite Friture, à partir de 45 € • 2 - Panier Linea Present Time, 29 € • 3- Coussin Love Maison de Vacances, 89 € • 4- Lampe Concrete JWDA Menu, 169,95 € • 5 - Housse de couette en lin Lab, à partir de 99 € • 6 - Plaid en lin chantilly Maison de Vacances, 165 € • 7- Table Yeh Menu, 179,95 € • 8 - Lit rond Laurette, à partir de 595 € •

78


79


Parure de lit en lin Oona, coussin et plaid Maison de Vacances. 80


- R E P O R TA G E P H OTO : S A B I N E S E R R A D -

81


82


83


Licorne rêveur Boramiri, 135 € • Guirlande Licorne Meri Meri, 16 € • Couronne Mouche, 19 € • Affiche Licorne Fashio • Panier de rangement Bloomingville, 29.90 € • Baguette Etoile filante Mouche, 25 € • Coussin Love Coussin LOVE cu

84


on Your Wall, 25 € • Mobile Arc-en-ciel Cam Cam, 34 € • Lit junior Caravan Divan avec barrière Kalon Studios, 1155 € uir Maison de Vacances, 89 € • Commode MildWild 4 tiroirs MildWild, 795 € • Lampe à poser Monty Flexa Play, 149 €

85


S AFARI

86


87


Trophée Fiona Walker, lit de camp Numéro 74, coussins Nobodinoz, Numéro 74, et Mimi’lou, panier à pompons Rose in April.

88


89


-SHOPPING-

2 1

5

3

4 6

8

9

7

1- Trophée Lion Fiona Walker, 97 € • 2- Etoile lumineuse Numéro 74, à partir de 65 € • 3- Lit de camp Numéro 74, 155 € • 4- Couverture Numéro 74, à partir de 49 € • 5- Sac en papier Uashmama, à partir de 15 € • 6- Coussin Zèbre Numéro 74, 30 € • 7- Coussin Singes Nobodinoz, 12,95 € • 8- Coussin Ours Mimilou, 46 €• 9- Draisienne Classic Earlyrider, 169 €

90


91


92


93


- Shopping -

1

2

5 3

4

Désert 6 7

1-Suspension Vertigo Petite Friture, à partir de 695 € • 2 - Casier de rangement Restore Muuto, 69 € • 3- House Case Tropical Bensimon, à partir de 35 € • 4- Lampe Monty Flexa, 149 € • 5 - Skate Outback Globe, 109,90 € • 6 - Chaise Cover Muuto, 399 € • 7- Parure de lit Numéro 74, à partir de 97 € •

94


95


PETITE HISTOIRE ILLUSTRÉE DE NUMÉRO 74

Il était une fois, Poupy, une jeune

diplômée en Mathématiques qui pendant ses études était fée chez Chocolat Show. Poupy travaillait dans la finance alors qu’elle ne rêvait que d’une chose : être fée dans les anniversaires d’enfants. Alors sans tarder, elle prend en main son destin et crée « Comme dans un rêve » une société de fée.

L’aventure « Comme dans un rêve » dure 10 ans, jusqu’à la naissance prématurée de son fils Zacchari qui donne un autre tournant à la vie de Poupy. Zac arrive si tôt que son pronostique vital est longtemps engagé. Fragile, il est isolé des autres enfants jusqu’à l’âge de 2 ans.

En quête d’une vie professionnelle plus adaptée à sa vie de famille, Poupy ouvre un site et deux boutiques dédiés aux anniversaires d’enfants.

96


PETITE HISTOIRE ILLUSTRÉE DE NUMÉRO 74

Zacchari a 2 ans lorsque ses parents

l’emmènent en vacances sur l’île de Ko Samui en Thaïlande où il rencontre Doona, un jeune éléphant adopté par le propriétaire de l’hôtel. Zacchari va nouer un lien magique avec Doona qui poussera Poupy à organiser des voyages réguliers en Thaïlande pour préserver cette relation. Elle se lie ainsi d’amitié avec le personnel de l’hôtel et en particulier avec la masseuse, Pui, qui deviendra bientôt son associée.

En 2009, Nancy demande à Poupy, cousine de son

mari, de décorer la chambre de ses jumeaux à naître. Poupy imagine une ambiance associant mobilier Laurette, pièces vintage chinées aux puces et couvertures en tricot de sa propre fabrication. Enthousiaste, Nancy propose à Poupy de créer leur petite entreprise : Poupy chinerait des pièces aux puces, Nancy les restaurerait en Italie et se chargerait de les vendre. C’est ainsi que naît la marque Numéro 74, au tout début de l’année 2010. 97


PETITE HISTOIRE ILLUSTRÉE DE NUMÉRO 74

Suite à un désistement, Nancy et Poupy

bénéficient d’un stand au Salon Maison & Objets à deux semaines de l’ouverture. Parce que rien n’arrête Poupy, elle file à Bangkok acheter du lin et confectionne avec Pui ce qui sera la première collection de la marque. En 5 jours chrono, Poupy revient avec suffisamment de pièces pour remplir le stand. Le salon s’achève avec un carnet de commandes bien rempli. En Thaïlande, Pui et ses amies essaient tant bien que mal de produire les commandes faites au salon.

Cette même année, Donna et son maître Khun Thiemp partent vivre à Chiang Mai. Lors de ses voyages en Thaïlande, Poupy partagera dorénavant son temps sur l’île, siège de sa production et Chiang Mai pour que son fils voit Doona. A chacun de ses voyages à Chiang Maï, Manop le chauffeur de tuk tuk attitré de l’hôtel semble prendre plaisir à accompagner Poupy dans ses périples pour trouver un atelier susceptible de fabriquer ses collections. Poupy propose à Manop une association. 98


PETITE HISTOIRE ILLUSTRÉE DE NUMÉRO 74

Poupy achète une petite maison de 100 m² à Chiang

Maï pour y faire l’atelier, Manop prend en charge la production. Puis très vite, ils louent s jusqu’à 3 maisons voisines avant de prendre un grand atelier de 1000 m². Aujourd’hui Numéro 74 emploie 60 salariés et environ 350 femmes payées à la pièce. Dans l’atelier, les salariés effectuent la coupe des pièces destinées aux couturières. Ces dernières travaillent chez elles en fonction de leurs propres besoins. Pour ces dernières cela leur permet bien souvent d’envoyer leurs enfants à l’école.

99


PETITE HISTOIRE ILLUSTRÉE DE NUMÉRO 74

Parallèlement, depuis 4 ans, Poupy a pris un grand

virage dans sa vie personnelle. Elle a quitté Paris pour vivre avec sobriété dans une petite maison au milieu de la forêt sur l’île d’Ibiza. Ici, elle se retrouve en harmonie avec les éléments. Elle raconte que quand elle marche dans sa montagne elle a l’impression d’être chez la fée de Peau d’âne où les fleurs parlent. Au contact de la nature, Poupy a commencé à imaginer Numéro 74 autrement.

100


Bien sûr, Poupy est ravie de ce

qu’elle a déjà entrepris mais le meilleur est à venir chez Numéro 74. ; car en ce moment, pour faire sa part du Colibri, Poupy plante plein de petites graines que nous sommes pressés de voir éclore.

a suivre ... 101


102


S H O P P I N G N º 74 1

2

3

4

6

7 5

1- Guirlande Pompons, 29 € • 2- Couronne Luna, 13 € • 3- Parure de lit en gaze de coton, à partir de 97 € • 4- Coussin Etoile en tulle pailleté, 21,00 € • 5- Tipi, 168 €• Couffin pour poupon, 59 € • 6- Baguette magique, 12 €

103


S H O P P I N G N º 74 1

4

2

3

6 5

1- Guirlande de Pompons en laine, 29 € • 2- Petite lanterne étoile, 65 € • 3- Cousin Etoile Coussin velours Etoile, 26.50 € • 4- Coussin brodé Lion, 30 € • 5- Couverture légère, 45 € • 6- Ciel de lit Canopy, 95 €

104


105


-ROAD TRIP-

IBIZA A 2h de Paris, ce petit paradis est une destination familiale idéale pour recharger vos batteries après l’hiver. Profitez des derniers mois en basse saison et partez en Robinson à la découverte des plus belles plages de l’île pour un séjour à la cool 100% nature.

1 2

3

8 4 5 10

9

6 7 11

106


107


108


1.

Dimanche matin : le marché de San Joan pour faire le plein de fruits et légumes bio

2. The Giri Café, un lieu kids friendly avec son jardin caché, son tipi en feuilles de palmier et ses day bed pour se prélasser

3. Dimanche soir : le coucher du soleil au rythme des tam-tams sur la plage de Benirràs 4. La mer turquoise et le sable blanc de Cala Conta 5. Le légendaire jambon ibérique Bellota au rayon charcuterie d’Es Cuco sur la route de Cala Conta

6. La plage de Cala d’Hort pour son rocher majestueux 7. La plage de Sa Caleta pour ses falaises rouges 8. La plage Cala Llenya pour son côté sauvage 9. La meilleure gelateria de l’île : Gelato Ibiza, près de la vieille ville 10. Rendez-vous Plaza del Parque et ses alentours pour une journée shopping 11. Une paëlla face à la mer au Restaurant La Escollera et baignade sur la plage des Cavallet

109


- Shopping -

1

3 2

4

Plage

6

7

5

8 9

10

1 - Suspension murale Moth Gradient Studio Snowpuppe, 165 € • 2 - Jeu La Cour du Roi Les Jouets Libres, 22,80 € • 3 - Tabouret Rose in April, 69 € • 4 - Skate Bantam Fade Globe, 129,90 € • 5 - Veilleuse Ananas Goodnight Light, 79 € • 6 - Coussin Sleeping is boring Rose in April, 28 € • 7- Guitare Nathalie Lété Vilac, 29 € • 8- Panier Ratatouille Rose in April, à partir de 45 € • 9- Coussin Pastèque Annabel Kern, 35 € • 10- Pouf XL Essaouira Nobodinoz, 90 €

110


Š Gaelle le Boulicautpour Maison de Vacances

111


112


CAHIER D’ ACTIVITES

113


Tandis que nous parlions de la Légende du Colibri, Poupy, fondatrice de Numéro 74, nous a soufflé ce texte de Pierre Rabhi, si juste et sensé. Nous avions envie de vous le faire partager et de construireautour de lui notre cahier d’activités. Un grand merci à Pierre Rabhi pour sa coopération.

Il est urgent d’éradiquer ce principe de compétition qui place l’enfant, dès sa scolarité, dans une rivalité terrible avec les autres et lui laisse croire que s’il n’est pas le meilleur, il va rater sa vie. Beaucoup répondent à cette insécurité par une accumulation stupide de richesses, ou par le déploiement d’une violence qui vise à dominer l’autre, que l’on croit devoir surpasser. Aujourd’hui, on est tout fier lorsqu’un enfant de 5 ans sait manipuler la souris de l’ordinateur et compter parfaitement. Très bien. Mais trop d’enfants accèdent à l’abstraction aux dépens de leur intériorité, et se retrouvent décalés par rapport à la découverte de leur vraie vocation. Dans notre jeune âge, nous appréhendons la réalité avec nos sens, pas avec des concepts abstraits. Prendre connaissance de soi, c’est d’abord prendre connaissance de son corps, de sa façon d’écouter, de se nourrir, de regarder, c’est ainsi que l’on accède à ses émotions et à ses désirs. Quel dommage que l’intellect prime à ce point sur le travail manuel. Nos mains sont des outils magnifiques, capables de construire une maison, de jouer une sonate, de donner de la tendresse. Offrons à nos enfants ce printemps où l’on goûte le monde, où l’on consulte son âme pour pouvoir définir, petit à petit, ce à quoi l’on veut consacrer sa vie. Offrons-leur l’épreuve de la nature, du travail de la terre, des saisons. L’intelligence humaine n’a pas de meilleure école que celle de l’intelligence universelle qui la précède et se manifeste dans la moindre petite plante, dans la diversité, la complexité, la continuité du vivant. »

Pierre Rabhi Paysan, philosophe, fondateur de Colibris 114


faire son mini potager sur son balcon PAR CÉCILE CONTAT Cécile Contat est éco-paysagiste, jardinière, formatrice, et avant tout, passionnée par la nature. En 2005, elle fonde sa start-up pour mettre son imagination créative au service de projets écologiques adaptés aux différents environnements urbains. Dans une démarche de protection et de respect de l’environnement, Cécile travaille en combinant ingéniosité et esthétique. Pour rapprocher les citadins de la nature, elle installe le premier compost de copropriété de Paris en 2006 et crée des ateliers de jardinage et botanique destinés aux enfants comme aux adultes.

les belles plantes de l’été à faire pousser De mars à juin c'est le printemps. Les oiseaux se mettent à chanter, les bourgeons à sortir, les fleurs à éclore. Pourquoi ? Parce que le soleil commence à montrer le bout de son nez et les plantes adorent ça ! Mais attention, de juin à septembre, c’est l’été. L’été, il fait plus chaud et souvent il y a moins de pluie. On peut quand même faire pousser de belles plantes mais il faut faire attention à l’arrosage. Heureusement, il y a des plantes potagères qui poussent mieux que d’autres pendant I’été. Nous allons donc te donner des conseils pour cultiver ton petit potager.

Les fraisiers

LA TOMATE

Je serai goûtue et parfumée si vous ne me privez pas de soleil !

Ne me faites pas trop de compliments ou vous allez me faire rougir!

J'’aime un peu l ‘ombre et grâce à moi la tomate pousse mieux

LES HARICOTS VERTS

LA COURGETTE

LA CIBOULETTE

Moi j’aime le soleil et je n’aime pas quand la terre est trop humide

Savoure -moi crue pour avoir un œil de lynx

Ne laisse pas ton chat m’approcher, c’est à toi que je suis destinée

115

LE BASILIC


Pour faire pousser tout ça sur ton balcon essaye de suivre les étapes suivantes:

1

« Elles (les graines) dorment dans le secret de la terre jusqu'à ce qu'il prenne fantaisie à l'une d'elles de se réveiller. »

Les achats ( a partir du 21 mai ) : Se procurer de la terre, du sable, du terreau, et des outils. Acheter des graines de haricots verts, de jeunes plants de basilic, courgette, ciboulette, fraisier et tomate.

GANTS

(Saint-Exupéry, le Petit Prince, v.)

ARROSOIR

PETITE PELLE

2

TUTEUR

Préparation de la terre ( 28 mai ) : Déposer des billes d'argile, au fond des jardinières (2cm). Mélanger la terre de bruyère (1/3) avec du sable de bac à sable (1/3) et du terreau de plantation (1/3).

3

LA PLANTATION ( 4 juin ) : Planter les graines de haricots verts. Planter les jeunes plants de fraisiers, de tomate, de basilic, de courgette et le bulbe de ciboulette.

116


4

SOINS ET ARROSAGE ( 11 juin ) : Observer la présence de papillons et coccinelles. Arroser et installer des tuteurs sur les plants de tomates.

5

Les VERS DE TERRE ( 2 JUILLET ) : Récupérer les vers de terre pour aérer la terre.

6

LA PAILLE et les gourmands ( 9 JUILLET ) : Demander de la paille à Papy-Mamy ou bien l’acquérir dans une jardinerie. Joncher de paille les pieds des fraisiers pour protéger les plants de la chaleur et atténuer leur évapotranspiration. Pour que la plante concentre ses forces à faire des fruits, on pince les tiges en trop que l’on appelle « les gourmands » (indiqués par les flèches jaunes sur le schéma.)

7

BRAVO ! TU AS RÉUSSI !

LE RETOUR DES VACANCES : Le courage de la vérité : si tu es parti longtemps et qu’il a fait très chaud, il est possible que tu retrouves ton potager asséché à ton retour de vacances. Pour limiter les risques, imagine des récupérateurs d’eau de pluie ou sonne chez le voisin pour demander d’arroser ton potager en ton absence. À la rentrée, commence à cueillir tes légumes, fruits et aromatiques pour les déguster ou les cuisiner !

www.cecilecontat.fr 117


La recette des Baroudeuses façon Barquettes de Lu ® PAR LA SUPER SUPÉRETTE La Super Supérette ce sont 2 livres de recettes et un blog qui revisitent les gourmandises inspirées du supermarché pour petits et grands enfants. Un projet né de l’appétit créatif d’une journaliste et d’une graphiste : Lucie de la Héronnière & Mélanie Guéret.

Façon bonnes vieilles barquettes aux fraises, valeur sûre du goûter dans l’herbe fraîche, ces petites barques sont bien croquignolettes et vous pourrez les remplir avec n’importe quelle mixture sucrée qui vous semblera bonne.

ALORS VOICI LA RECETTE MAISON DES BAROUDEUSES : Ingrédients (pour 25 petites barques)

SEL

4 OEUFS Sucre

100 GR DE SUCRE EN POUDRE

100 GR DE FARINE

2 C. À SOUPE DE LAIT 140 GR DE CONFITURE (Maison118si possible !)

AGAR AGAR


cr Su e

Préchauffez le four à 180 °C (th. 6). Séparez les blancs des jaunes d’oeufs. Battez les jaunes avec le sucre. Ajoutez petit à petit la farine. Continuez à battre, avec le lait pour assouplir.

Montez les blancs en neige avec 1 pincée de sel. Incorporez-les petit à petit et très délicatement au mélange précédent. Mélangez doucement à l’aide d’une cuillère en bois, jusqu’à ce que la préparation soit homogène.

Répartissez ce mélange dans des moules en forme de barquette ou des moules à madeleine. Il faudra faire plusieurs fournées ! Faites cuire au four pendant 10 min. à la sortie du four, faites un creux au milieu des petites barques en appuyant avec le bout du manche d’un couteau de cuisine.

Répartissez ce mélange dans des moules en forme de barquette ou des moules à madeleine. Il faudra faire plusieurs fournées ! Faites cuire au four pendant 10 min. À la sortie du four, faites un creux au milieu des petites barques en appuyant avec le bout du manche d’un couteau de cuisine.

Il faut cultiver notre jardin … Et faire nous-mêmes nos petits gâteaux !" 119


LE COIN DU BEAU

par Isabelle Peloux Isabelle Peloux est professeur des écoles, formatrice en relation entre l’enseignant et l’enseigné, accompagnatrice de groupes de parole de parents. Elle a fondé en 2006 l’école élémentaire du Colibri, dans la Drôme, au coeur de la ferme agroécologique des Amanins.

120


En faisant scintiller notre lumière, nous offrons aux autres la possibilité d'en faire autant. Nelson Mandela.

Le beau fait du bien. On peut faire sa part du colibri en étant attentif aux trésors que nous offre la nature ou à ceux que l’on peut créer à travers l’art. Le beau fait du bon à l’intérieur, il apaise et nous permet de nous ressourcer lorsqu’on ne va pas bien. A l’école du Colibri, nous avons un coin du beau, il y a des posters d’animaux, une bouteille de sable, un coquillage, une pierre, des morceaux de bois…

Toi aussi tu peux faire ton coin du beau ! 1 - Trouve d’abord un petit espace dans ta chambre ou ailleurs dans lequel tu te sens bien. 2- Demande à un adulte de t’aider à fixer un pêlemêle et une petite table dans cet espace. 3- Voilà ! Ton coin du beau est prêt. Il te suffit maintenant d’y déposer les objets et les images que tu trouves beaux. Lorsque tu te sens triste ou que tu en éprouves le besoin, tu pourras aller dans le coin du beau pour te ressourcer.

121


Petit exercice de relaxation par Gilles Diederichs

Gilles Diederichs est relaxologue, sophrologue et compositeur français de musique de relaxation pour enfants et adultes. Formateur pour l’éducation nationale pour les enseignants du primaire et du secondaire, il intervient aussi en entreprise pour le traitement du stress. Il est l’auteur compositeur interprète de plus de 50 CD et livres-CD sur la relaxation, le yoga, l’éveil sonore, l’endormissement, les berceuses… adressés aux enfants, mais aussi aux adolescents et aux adultes. www.lescouleursmusicales.com

"Celui qui regarde à l'extérieur, rêve; celui qui regarde à l'intérieur, s'éveille."

Carl Jung

Inspirer Inspirer c’est prendre en soi l’oxygène qui nous entoure et va nourrir nos organes à travers le sang qui circule. Plus l’air est pur plus il nous enrichit de ses qualités. Cette simple fonction nous permet alors de mieux avoir accès à nos propres ressources, d’allumer la bougie qui éclairera notre temple intérieur… C’est ensuite en soufflant que nous pourrons disséminer à qui le veut, les fruits de nos expériences.

Bien respirer Bien respirer est une clef de vie importante. Le mouvement respiratoire est à l’image d’une vague sur le sable. Inspiration la vague monte, expiration la vague descend. Fais en l’expérience :

122


1 2

Allonge- toi et pose tes paumes de mains sur le ventre. Inspire de l’air par le nez, sort ton ventre, puis souffle lentement par la bouche et fais le rentrer, refais cela encore deux fois.

Puis tes paumes viennent sur tes poumons, inspire gonfle tes poumons, souffle laisse les redescendre. Refais cela encore deux fois.

3 4

Maintenant pense au mouvement de la vague, tu inspires et tu gonfles ton ventre… puis tes poumons… tu souffles, tu dégonfles tes poumons… puis ton ventre, fais cela plusieurs fois et imagine derrière tes yeux fermés que la vague douce entoure ton corps en montant, puis redescend ensuite.

Tu peux en sentir la fraicheur, les chatouillis, l’odeur salée… et tu souris au soleil qui te réchauffes et reste ainsi quelques instants à te reposer… profite de cet état de calme, d’apaisement général !

Respirer est donc un outil de bien être que tu peux utiliser dès que tu as besoin de te sentir en harmonie." 123


CRÉE TA JUNGLE FAÇON ART NAIF PAR ISABELLE DE LA SELLE

Isabelle de La Selle est intervenante en histoire de l’art et en arts plastiques dans les écoles primaires. Depuis 10 ans, d’abord au Canada, aux Etats-Unis puis désormais en France, elle fait découvrir l’art aux enfants et organise des ateliers créatifs pour que les petits artistes qu’ils sont puissent connaître la joie de créer avec leurs mains et de s’exprimer par l’art.

« Quand j'étais enfant, je dessinais comme Raphaël mais il m'a fallu toute une vie pour apprendre à dessiner comme un enfant » Pablo Picasso

Comme Picasso, le grand Henri Rousseau a créé des œuvres d’art au dessin très simple. On appelle cela l’art naïf. Depuis qu’il est enfant, Henri Rousseau aime dessiner. Il voudrait bien être un artiste, apprendre les techniques à l’école des Beaux Arts, mais ses parents n’ont pas beaucoup d’argent et il doit travailler très jeune pour gagner sa vie. Alors, il devient douanier. Pourtant, sa passion est plus forte et il passe tout son temps libre à faire ce qu’il aime vraiment dans la vie : peindre.

124

Il apprend tout seul et invente une manière de peindre bien à lui, très simple. Ses tableaux font parfois penser à des œuvres d’enfants. Ce qu’il préfère, c’est peindre des jungles luxuriantes, colorées, remplies de plantes et peuplées d’animaux sauvages cachés derrière les feuillages. Il en a peint 12 et ce sont elles qui l’ont rendu célèbre. Sa couleur préférée est le vert : dans ses jungles, le Douanier en utilise plus de 20 différents !


Voici comment toi aussi, tu peux réaliser ta junglE et t‘essayer à l’art naïf, AVEC :

Pinceau, colle, et ciseau

Pour l’herbe du 1er plan :

Découpe 1 feuille dans son milieu dans le sens de la hauteur. Couvre la 1/2 feuille ainsi obtenue de rayures bleues, jaunes et vertes, toujours dans le sens de la hauteur.

Gouache verte, bleue et jaune

Pour les arbres et les feuilles : plein de morceaux de papier verts différents.

POUR LE FOND : une grande feuille un peu épaisse (180g)

Un papier doré, jaune ou orange pour le soleil

Les dessins de 2 ou 3 animaux de la jungle

à imprimer à la bonne taille que tu trouveras sur des sites ou à télécharger sur les enfants du design.

ici

125


1

Peins la grande feuille posée dans le sens de la largeur en faisant une grande bande verte en bas (2/3 de la feuille) et une plus petite bande bleue en haut (1/3 de la feuille) : ce sont la terre et le ciel.

2 3

Découpe un rond dans le papier jaune ou orange pour faire le soleil et colle-le dans le ciel.

Choisis des morceaux de papier vert foncé, découpe deux troncs d'arbre et quelques branches. Place-les puis colle-les sur la feuille. Puis découpe plein de feuilles dans différents verts et colle-les sur les branches (Elles peuvent avoir différentes tailles et différentes formes). Tu peux ajouter des fleurs.

4

Avec les feutres, colorie tes animaux découpés, puis place les dans ton paysage et colle-les. Enfin prends la demi feuille avec les rayures dans le sens de la largeur et découpe de longs et fins triangles pour faire les herbes hautes. Plus il y en a, mieux c’est ! Colle-les au premier plan : ainsi tu vas cacher les animaux dans les hautes herbes.

Et voilà ta jungle à la manière dU Douanier Rousseau ! 126


FIN

127


- À LIRE -

Le jardinage avec les enfants, Lucienne DESCHAMPS,

Et si on redessinait le monde ?, Daniel PICOULY, Rue du Monde, 20,20 €

23 trucs trop rigolos à faire pour devenir un éco-héros, Isabel THOMAS,

J’apprends à jardiner, Abigail WHEATLEY, Emily BONE,

J’atteste contre la barbarie, Abdellatif LAÂBI, Rue du Monde, 14 €

Comment parler d’écologie aux enfants, Aurore SOARES,

100% nature, Corinne ACHA,

L’écologie, François MICHEL, Actes sud junior, collection A très petits pas, 6,80 €

Eyrolles, 15 €

Usborne 10 €

Rustica, 11,50 €

Le baron perché, 16 €

Le livre du jardin, Michel LUCHESI, Milan jeunesse, 6,95 €

Bayard jeunesse, 16,90 €

La guerre qui a changé Rondo, Romana ROMANYSHYN,

Rue du Monde, 16 €

La part du colibri, POG, Bilboquet, 12,50 €

Quand nous aurons mangé la planète, Alain SERRES & Silvia BONANNI,

Rue du Monde, 14 €

Le grand livre de jardinage des enfants, C. PELISSIER, V. ALADJIDI, E. GEHIN, éditions Thierry Magnier, 21,50 €

La légende du Colibri, Denis KORMANN, Livre CD, Actes Sud Junior, 19 €

128

Wangari Maathai, Franck PREVOT & Aurélia FRONTY, Rue du Monde, 17,50 €


Cette bibliographie a été constituée avec l’aide de la Librairie Lucioles. Un grand merci à Caroline pour ses suggestions de lecture.

Je rêve le monde, assis sur un vieux crocodile, COLLECTIF D’AUTEURS & Aurélia FRONTY,

L’école du colibri, Isabelle PELLOUX,

La part du colibri, Pierre RABHI, éditions de l’Aube, 5,60 €

Malala pour le droit des filles à l’éducation, Raphaële FRIER & Aurélia FRONTY, Rue du Monde, 17,50 €

La Revue Kaizen,

Vers la sobriété heureuse, Pierre RABHI,

La Souris qui sauva toute une montagne, Alain SERRES & Aurélia FRONTY, Rue du Monde, 16,50 €

Zéro Déchet, Bea JOHNSON, J’ai lu, 7,60 €

L’Homme qui plantait des arbres, Jean GIONO, Gallimard Jeunesse, 13,50 €

Falada et sa princesse bien-aimée, Béatrice RENARD & Aurélia FRONTY, Belin Jeunesse, 14,90 €

Famille presque zéro déchet, Jérémie PICHON, éditions Thierry Souccar, 15 €

Cœur de Trèfle, Jacques-Rémy GIRERD, Gallimard, 12,90 €

Demain, Cyril DION, Actes Sud, Collection Domaine du possible, 22 €

Wangari Maathai, Franck PREVOT & Aurélia FRONTY,

Tu es donc je suis, Satish KUMAR, L’Esprit d’Ouverture, 18,50 €

Actes Sud, 22 €

Rue du Monde, 18 €

bimensuel, 5 €

Actes Sud, collection Babel, 6,70 €

Rue du Monde, 17,50 €

129


- À ÉCOUTER -

Demain, Cyril

DION, livre CD,

Actes Sud Junior, 24 €

Comptines de relaxation, Gilles DIEDERICHS & Nathalie CHOUX, livre et CD, Nathan, 15 €

Mon premier livre de Yoga, Gilles DIEDERICHS & Marion BILLET, livre et CD, Nathan, 15 €

Retrouvez tous les livres et CD de Gilles Diederichs sur son site boutique.lescouleursmusicales.com

Emission France Info Junior, par Estelle FAURE, du lundi au vendredi de 14h45 à 16h45

130

Emission Les p’tits Bateaux, par Noëlle BREHAM, France Inter, dimanche à 19h


- À VOIR -

Demain, film documentaire réalisé par Cyril DION & Mélanie LAURENT

Tante Hilda, film d’animation, Jacques-Rémy GIRERD

Kirikou et la Sorcière, film d’animation, Michel OCELOT

En quête de Sens, film documentaire réalisé par Nathanaël COSTE et Marc DE LA MENARDIERE

La Prophétie des Grenouilles, film d’animation, Jacques-Rémy GIRERD

Kirikou et les hommes et les femmes, film d’animation, Michel OCELOT

Mon Voisin Totoro, film d’animation, Hayao MIAZAKI

Mia et le Migou, film d’animation, Jacques-Rémy GIRERD

Kirikou et les bêtes sauvages, film d’animation, Michel OCELOT

Ponyo sur la falaise, film d’animation, Hayao MIAZAKI

Les Enfants loups, film d’animation, Hayao MIAZAKI

1 jour 1 actu, site d’actualité à hauteur d’enfants : http://www.1jour1actu.com/

Tu mourras moins bête, Marion MONTAIGNE - Série de 30 épisodes sur Arte Replay : http://creative.arte. tv/fr/series/tu-mourras-moins-bete?language=de

131


- ENGLISH TEXT By Julie Salia

THE LEGEND OF THE HUMMINGBIRD

Editorial by Nathalie Rives How can we amaze our kids, guide them, protect them, open their minds to this ever-changing world? Internet changed minutes into seconds, laughters into laughing emoticons, and our fears are taking form as sad news. As a mum of three, I wonder: what can be my share to make this world a softer place for them? Before aiming at saving humanity, my superhero cape being unfortunately slightly small, I decided to look around me. I guess this is a good start, measuring up to my superpowers. What if time was the magic wand? Time everyone is running after. Time, too often a synonym for money. Time we often lack, time we think we’re losing all day long. Why not earn back some by spending it (more) with our children? Let’s forge with them all the memories in which they’ll find comfort, build their self-realization, elaborate some answers and draw the path of happy people. This magazine, created by Sophie, is an opportunity for us parents to share wonderful moments with our kids. Let’s take some precious time to flick throughout it in their company. After all, no one can take away from them what you’ll have given them. And without a doubt, these share moments will matter in their future world. Let’s take these few hours to become our kids’ superheroes. Let’s take power and give it to them, telling them beautiful stories. Once upon a time in a wonderful country…

One day in a tropical forest, a huge wildfire started. All the terrified, appalled animals were helplessly watching the disaster. Only the tiny hummingbird was coming and going, fetching a few drops of water with its beak and throwing them onto the fire. After a few moments, the armadillo, annoyed by such useless agitation, told the hummingbird: “Hummingbird, are you crazy? You won’t be able to put out the fire with these tiny little drops of water!” And the hummingbird answered: “I know, I’m just doing my share.” Faced with the environmental emergency put forward by the movie Tomorrow, faced with the tragic events making the news these days, this Native American Indian legend of the hummingbird is calling for kindness and respect. For, as Pierre Rabhi, the founder of Colibris, said: “Besides all the major political decisions governments have to make and which we have to campaign for, it is everyone’s responsibility to act at their own level, in our small, everyday gestures, to do our share, just like the hummingbird.” COMMITTED BRANDS Let them be an example Les jouets libres Naturally produced in France, Les Jouets Libres toys are design, eco-friendly and patriotic! By subcontracting with local manufacturers, Les Jouets Libres are committed to a local distribution network in order to keep their carbon footprint to a minimum. The playful brand has also been tackling an impressive challenge by setting themselves a zero waste objective: a winning bet, since instructions for use are now printed on packaging and pouches are not in plastic but in GOTS-certified cotton. Contrary to the consumer society we live in, Les Jouets Libres also aim at creating a lasting bond with children. Consequently, the game starts with some creative appropriation, in which kids have to put stickers on wooden pieces. The drawstring bags intended to carry toys around everywhere also reinforce this sense of belonging. With Les Jouets Libres, it looks like our kids hold all the cards to build the world of tomorrow!

132

Nonah The Nonah adventure started in 2007 at the instigation of three brothers and sisters, motivated by the common wish to think tomorrow differently. They imagined a line of design, eco-friendly products, exclusively made out of solid wood, an approach rare enough to be mentioned. All Nonah furniture is produced in Latvia, the European country offering the best balance between affordable prices and production methods respectful of humans, of materials and the environment. Nonah pieces were created for children, encouraging independence, supporting creativity and conveying essential values for tomorrow’s world. Nonah is fully committed to the preservation of the environment, each material being meticulously chosen: pads made of non-tinted sheep’s wool, fully recyclable cardboard packaging made exclusively out of recycled materials, solvent-free glue, etc. As far as ecology is concerne, Nonah are unbeatable. Hats off! Ekobo Ekobo is offering tableware, pieces of furniture and toys with refined lines and tangy colours. The brand is using one of our planet’s most renewable natural resources: indeed, bamboo grows extremely fast, requires no pesticides, fertilizers or herbicides, and regenerates naturally. It can be harvested every 3 years without damaging the ecosystem. This plant contributes to sustainable development and is a response to deforestation: bamboo grows twice as fast as wood, produces an additional 30% oxygen in the atmosphere and recycles carbon dioxide. Ekobo also favours hand-made products, the production of which requires a limited quantity of fossil energy. In Vietnam, where Ekobo’s headquarters are based, a collaboration with the local population has been established, in order to keep labour force movements to a minimum. 98% of the brand’s products are optimally shipped by sea rather than by air.


Metylos Founded in 2010, this young, French publishing house based in Lyon made of eco-design a family affair. At each step, from conception to production, Metylos is paying the greatest attention to keeping its environmental impact to a minimum. Favouring a local distribution network and the French know-how, Metylos is buying wood from sustainably managed forests in Jura, the felt used in a 100% made of wood and biologically tinted, and assembly is made in their workshops. The brand’s DNA is made of simplicity, know-how and sustainability. At Metylos, a zero waste policy is also applied, by recycling the remnants of industrial fabrics and unused materials at the end of the production process. Finally Metylos also favours the human aspect and contact by collaborating with young designers in order to offer us inspired, original and unique creations. MEETING WITH Aurélia FRONTY By Sophie Edeine A few months ago, my mind still immerged in the reflections inspired by the legend of the hummingbird, I was roaming through the youth section of my favourite bookshop, looking for beautiful bedtime stories. My attention drawn to a big, indigo book entitled “Falada”, I came closer, turned a few pages and dove with amazement in Aurélia Fronty’s so very specific universe. As her colour planes and motifs reminded me of Matisse, I detected in her drawings the influence of a young Dali or of Picasso’s blue period. Klee also seemed to have inspired her colourful architectural designs, while her naïve style reminded me of the great Douanier Rousseau. Yet when I asked her about her influences, Aurélia wasn’t this precise. Yes, she is influenced by the 20th century art, her

Iberian roots and her various trips, which fed her taste for otherworldliness and tinted her plastic artwork with exoticism. Aurélia, however, does not give the slightest attention to her supposed influences. She remains rooted in the intuitive approach which characterizes her and makes her work so accessible. In this full of life, ingenuous universe, the infinitely large goes side by side with the infinitely small in a charming intimacy: the large, mat and vibrant colour planes by Rothko are flirting with the infinite, small and precise drawing of a raw work of art. This parallel with raw art is even more striking when watching Aurélia while she’s painting. It is surprising to see how focused she is on her work, while at the same time holding a thoughtful and fully fluid conversation. Her paintbrush seems to be guided by the natural, regular flow of her intuition. As I went past the door of her workshop, I immediately felt a change in temporality. In there, just like in a garden, time found its fluid, natural and peaceful flow. On the walls are gouaches and watercolours, a multitude of feminine faces, with abundant hair that seems to be ever-growing, naturally adorned with leaves and flowers. With Aurélia, a luxurious and fertile nature enters in communion with man. When I shut down the big, indigo book, I knew who was going to illustrate the Legend of the Hummingbird for the opening of this magazine. In Aurélia Fronty’s universe, the infinitely small goes hand in hand with the infinitely large. Who then better than Aurélia could gather the hummingbird and the forest, man and the earth on the same page? By the way, Aurélia’s next book will be released shortly, published by Rue du Monde, and you’re not going to believe it: it’s called “La souris qui sauva toute une montagne” (the mouse that saved a whole mountain)!

133

LES ENFANTS DU DESIGN ARE VISITING MARINE PALAYER For a little less than a year, Marine Palayer and her tribe have been sharing this charming, ancient house on the heights of Lyon. An hyperactive, creative, bargain-hunting, slightly nutty mum, Marine has been working on the decoration of her home to her image and is launching her IPhone App, AnimaLost, to do her share. Hello Marine and thanks for letting is in your house. I believe you only recently settled in. Tell us about how you made this place yours. Which are the elements you decided to preserve? The house was really charming, with an intact soul, thanks to the Versailles and Terrazzo wooden floors, woodwork and old stone walls. We really wanted to preserve these traces of its history. Which elements did you wish to emphasize? Precisely all these precious details, as well as the ceiling height, the volumes and circulation of light. I also wanted to take the garden back into the house by choosing colours that connect with the outside. Which elements did you absolutely have to change? We created an opening in the kitchen after having retrieved old, black iron doors on a demolition site, they really decorate the room well. Then I reorganised the kitchen, which was rustic and in a poor state, just like the bathroom was. We had to re-paint almost everything and there’s still a lot on our plate… Could you summarize the style of your house in a few words? It’s made up of stories and creative nights, it’s not imprisoned in a specific style. I’d say it is a fresh, welcoming house, full of fluidity, light and generosity; it’s the house of my life!


Was the kitchen the starting point of the whole decoration process? Like a viral crush? I see a few reminders of this bluegreen colour in the living room, and then this colour seems to fade away in the corridor and finally totally disappear on the first floor. Is this shading off intentional? It was not, but I wanted to concentrate this colour towards the bottom end, so that the kitchen is a sort of highly contrasted aquarium, with the omnipresent colour white around it; this green colour is beautiful with the whites and pastel colours. But it is beautiful where it is. I wish it would keep its originality, without everyone starting painting their kitchen green… It works here but it might not in a different setting!

How did you come up with the crazy idea to paint your kitchen turquoise ? I’ve been asking myself the same question! This colour is both very contemporary and in a perfect, yet unexpected agreement with the doors and floor. I also really wanted pastel colours. I first made a few tries, which came out nice but quite basic and slightly boring, so I let my intuition and my wish for a crazy décor take the lead. Luckily it worked out fine! You really have to dare, nothing is that serious! The worst thing is to hold yourself down because you’re scared to get it wrong! It’s really easy to imagine the importance of this room for you. I’m guessing you’re spending a lot of time in there, with many guests coming round. Am I wrong ? I spend a lot of time in there indeed, all so more so as it’s now opening into the living room. It’s my workplace. I have a dedicated office but every day I end up settling in the kitchen. It’s very convenient when there’s something boiling, as we frequently have a lot of people around for eating. This house is made for parties, yummy family dishes and improvised pasta parties, our friends know that!

Which is your favourite piece of furniture or decoration ? I love my big, square-shaped kitchen table, it’s really convenient. My sofas have a history too, they were offered as a gift to my parents for their wedding, over 40 years ago: they are brown suede Zanotta, quite sober, comfortable and timeless. When you organized April and Antoine’s room, what were your children’s requirements? Did you have to make concessions? Tell us about your conflicts! I tried to bring in as much light as possible in Antoine’s room, when he would rather have kept a cavern-like look. He’s not a big fan of the “industrial” touch of the furniture and yellow & black colours. Now that we have dealt with the priority elements, we need to take the time to finish off his room according to his wishes (or almost…). As for April, I have to say I’ve been fighting against posters and other pictures from “Frozen” or other tasteful heroines, but I fear this may be a lost cause. She’s aged 5 and is starting to explain to me that this is her room and that I should maybe take care of my own! We haven’t been introduced to these three beautiful residents, Tezzig, Mouche and Bella Bianca. Have animals always had a special place in your life ? Surprisingly, I was really scared of animals when I was young, almost a phobia… Only the first encounter with my first German mastiff changed the perception I had of animals, then on life

134

in general and on people’s behaviour towards them. I despise those who misuse their power over these creatures, though I’m not an extremist (I am not a vegetarian but I choose the meat I eat with care…). I enjoy spending time with animals. They all have something to teach us, from snakes to elephants. I think they are simply beautiful, and when they’re not, there’s a reason for this! Today I would like to take this opportunity to talk about the App you’re launching this year, called AnimaLost. What is this about? Thanks to technology, I’m currently working on designing my dream emergency research tool. The idea is to use the camera and geolocation on our mobiles in order to signal loose pets. AnimaLost will work, just like Coyote does, on the basis of a connected, ethical and united community, who will exchange information in real time so that animals maybe safely retrieved with a happy ending. AnimaLost is supporting animal protection and road security too. The App will be available on App Store from mid-June 2016. I hope that there will be a before and after AnimaLost. From June 20, 2016 onwards, join the AnimaLost community. It’s free, easy, quick and altruistic. Thanks Marine CARTE BLANCHE to Bonnesoeurs Each carte blanche is an opportunity to invite a brand to stage one of their star creations in totally free stylism. For this first edition, Bonnesoeurs agreed to play along by designing an ambiance around their house bed. For you, Lélia and Thélissa unearthed new designers, reinventing the house bed in a marine decor like you’ve never seen before. THE HOUSE BED When design meets sobriety A minimalist piece of design is a success when its structural beauty comes in contrast with an outrageous economy of means. Its almost monastic sobriety is often setting people’s tongues wagging because we wrongly assume it is an easy way out. By refraining from using any or


naments, minimalism design can adapt to any combination of styles and lives through decades without aging a bit. The house bed is the incarnation of the values brought by Bonnesoeurs: elegance, sobriety, sustainability, eco-responsibility, craft and French manufacture. 1 / Who are Bonnesoeurs? We are Lélia & Thélissa, two sisters from Brittany. The meanders of life made us geographically distant from one another. Despite the distance between us, our dearest wish was to work together. This gave birth to Bonnesoeurs, our decorating agency. After many years spent working via Skype, destiny finally brought us together and Bonnesoeurs now represents our various aspirations: decoration, design and photography. 2 / How would you sum up Bonnesoeurs in three words? What are the values supported by the brand ? If we had to describe our universe in three words, these would be Light, Functionality and Estheticism. We like it when things seem simple and evident, while being personalized. The Bonnesoeurs design is 100% made in France and supports our sustainable development process. 3 / What’s the story of the house bed ? The very first “house bed” was designed and manufactured by Thélissa for her oldest son. The initial idea was to create a cocooning, reassuring environment for him. The house shape emerged as an obvious choice. After its photo was published on the Internet, people contacted us in order to know where they could find it. Three years have gone by and we’re still receiving as many emails. We therefore decided to produce a first series of beds for our online shop. There was a very warm welcome and the social networks passed on the information… We got contacted by design shops in France and abroad 4 / How do your decoration projects get into shape? For each project, we tell a story: this guiding principle allows us to give meaning to the decorating process. Generally, it all starts with a “love at first sight” product, meeting the room’s main requirement and enhancing the space in which it will be displayed. Then we finish off our selection by choosing materials, colours and motifs in order to illustrate this story.

Pinterest has become an indispensable tool in our work organization. We create paintings which we share and enrich gradually as our discussions unfold. From this rapidly emerges an ambiance which we then refine during the elaboration of the trends notebook we’re presenting to our clients. 5 / Why make this selection? We had to dress up our “house bed”: we therefore started by looking for bed linen. The quilt cover, revisiting toile de Jouy with a submarine print was the starting point of our “sailor” theme. In order to brighten it up, we selected products illustrating the sea and boats. A tiny metal container was used as a bedside table, the upgradable desk made us think of a stilt-mounted pontoon and we hung a graphic mobile as a weathercock. The geometric patterns on the desk lamp and cushions suggest the marine atmosphere Then, we launched an exploration around the globe to unearth a few treasures: we brought back a maritime flag from Australia, as well as knot-patterned cushions and a poster that seems to have been splashed by the waves from the Netherlands. 6 / Was this a successful bid? What do you like about this ambiance? What kind of fresh look does it bring to the house bed ? We enjoy the peaceful atmosphere emanating from this bedroom; we can imagine the flag floating in the marine breeze. The mixed patterns may seem surprising but the whole things harmonises pretty well around the same colourful range. When we imagined the “house bed”, we favoured pure lines and noble materials, so that it would fit in well with any style and could be personalised endlessly. We hope this new interpretation will give people the wish to let their imagination run free … JACQUES-REMY GIRERD’S SHARE By Sophie Edeine I belong to this generation who grew up with Disney’s animation movies. Just like many of you I’m sure, Robin Hood, Sleeping Beauty, the Jungle Book and the Sword in the Stone brought a colourful tone to my childhood. While Cinderella let me believe for quite a while that beauty and abundance would be the key 135classic movies to a happy life, these

nevertheless planted in me the seeds of a capacity for wonder, well-rooted in the foundations of my personality. Do we have any idea how strongly a simple animated movie can impact our life’s endeavours? This goes to show the responsibility and power in the hands of animation studios, whose work is forging the world of tomorrow in our children’s minds. A new generation of major animation movies are distinguishing themselves, such as My Neighbor Totoro, Kirikou or Mia and the Migoo. Isn’t this more than mere coincidence that these masterpieces help us reconnect to Nature through their power of amazement? Maybe Hayao Miyazaki, Michel Ocelot and Jacques-Rémy Girerd all started to do their hummingbird’s share? With My dear planet, Raining cats and frogs, Mia and the Migoo and especially Aunt Hilda !, Jacques-Rémy Girerd has become an activist hummingbird. This strange bird started his journey with a pen in his hand, quite a while ago, injecting into his movies “these small touches of ternderness in the drawings, this velvet of things to be preserved”. With his sharp pencil strokes, Jacques-Rémy Girerd already signed his commitment to tomorrow. We decided to go and meet him, in order to find out how he started doing his own hummingbird’s share. And here is what he told us.


Jacques-Rémy Girerd: I’m not so sure how to answer this. My work as an author was never guided by any strategy, whether intellectual or commercial. It has perhaps more to do with magnetism, an irrational feeling, instinctive inspiration. When I feel the need to start working on a new film, my pen is always tugging my sleeve: “Look at the world! Observe the planet! How could your cinematographic work possibly be useful? What part are you going to play in essential debates?” I’m surrounded with children, so for a long time I worked as much as a dad as a movie director. The civic equation was eventually stronger. Maybe some pulsion coming right from the bottom of my conscience tickled me in the right spot. Nature being at the heart of everything, how could I overlook it? This contribution, freely consented and guided by lucidity, became a trademark which in turn helped me be shaped. It may be that the initial sparkle was given to me by François Cavanna and his troup of utopists, Cabu, Reisier, Fournier,… all these guys from Charlie Hebdo, La Gueule ouverte… (oh dear how badly do I miss these friends !). And before that, my happy childhood in a Saôneet-Loire farm, along with the menagerie of the living… And then time stretched and my whole existence started spinning around two or three strong images, the wind and sun, sobriety, the earth and food, beauty

and love… Nowadays I’m living in a house made of straw, built with my family, in the middle of a little oak wood. Every day I go in the hut in the back of the garden, as my grand-parents used to do. I don’t need more to feel the strings of happiness being gently pulled. I enjoy observing the funny our hens’ going-abouts, which also do their share of the work, and opening a good bottle of wine when the road’s randomly bringing us a friend in need for a chit-chat… A SMALL ILLUSTRATED STORY OF N74 Once upon a time was Poupy, a young maths graduate who used to be a fairy at Chocolat Show as a student. Poupy worked in finance but had only one dream: to become a fairy for children’s birthday parties. She then took her destiny into her own hands and launched “Comme dans un rêve”, a fairy company. --The adventure “Comme dans un rêve” lasted for 10 years, until the premature birth of her son Zacchari, which gave her life a whole new turn. Zac arrived so early than for a long time his survival was uncertain. A fragile child, he was kept isolated from his peers until the age of two. Searching for a professional life that would be more suited to her family life, Poupy created a Website and opened two shops, dedicated to children’s birthday parties. --Zacchari was two years old when his parents took him for a holiday trip to Ko Samui, Thailand, where he met Doona, a young elephant which had been adopted by the owner of the hotel. Zacchari 136

formed a very tight relationship with Doona, which led Poupy to organise regular trips to Thailand in order to maintain this relationship. She made friends with the hotel personnel and more particularly with Pui, a masseuse, who soon became her associate. --In 2009, Nancy, a cousin of Poupy’s husband, asked her to decorate the bedroom of her twins to be. Poupy imagined an atmosphere combining Laurette furniture, vintage pieces gleaned from flea markets and home-made knitted blankets. Enthusiastic about the result, Nancy suggested Poupy to create their own little company: Poupy would roam around flea markets and Nancy would restore them in Italy and also be in charge of selling them. This is how the brand Numéro 74 was born in early 2010 --Thanks to a last-minute cancellation, Nancy and Poupy were granted a stand in the Maison & Objets exhibition, two weeks prior its opening. And because nothing can stop Poupy, she immediately flew out to Bangkok to buy linen and crafted what would become the brand’s first collection. Within five days, Poupy came back to France with enough pieces to present a full stand. At the end of the exhibition, they had a full order book to start on. Over in Thailand, Pui and her friends were working hard to produce all the orders passed during the exhibition. --That same year, Doona and her owner Khun Thiemp moved to Chiang Mai. On her trips to Thailand, Poupy then started sharing her time between Ko Samui where the firm’s headquarters are located - and Chiang Mai, so that her son could see Doona. On each of her stays in Chiang Maï, her dedicated tuk tuk driver Manop seemed to enjoy accompanying her in her trips to find a suitable workshop for producing her collections. Poupy therefore offered Manop to become an associate. -Poupy bought a 100 sq. m. house in Chiang Maï to build the workshop, Manop being in charge of production. Then quite quickly, they rented up to three houses nearby, eventually acquiring a 1000 sq. m. workshop. Nowadays, Numéro 74 is employing 60 collaborators and around 350 women paid by piece. In the workshop, collaborators are in charge of cutting the pieces for the seamstresses, who work from home according to their own needs. Quite often this makes it possible for


them to send their children to school. --In parallel, for the past 4 years, Poupy made a radical turn in her personal life: she left Paris and is now living soberly in the middle of a forest, in Ibiza, where she can be in harmony with the elements. As she explains, she feels that, when she’s walking in the mountains, she’s the fairy from the movie Peau d’Âne, in which flowers are talking. Through this contact to nature, Poupy started to imagine Numéro 74 differently. -Of course, Poupy is very happy about the road so far, but the best is yet to come at Numéro 74: at the moment, to do her hummingbird’s share, Poupy is sowing lots of little seeds we can’t wait to see bloom.

ACTIVITY WORKBOOK As we were talking about the legend of the hummingbird, Poupy, the founder of Numéro 74, suggested this just, meaningful text by Pierre Rabhi. We felt the need to share it with you and to build our activity workbook around it. Many grateful thanks to Pierre Rabhi for his cooperation. As a reaction to the insecurity resulting from this, many engage in a silly accumulation of wealth, or become violent in an attempt to dominate

others, who they think have to be outperformed. Nowadays, we’re so proud when a 5-year old knows how to use a computer mouse or is able to count perfectly. This is fine. Too many children, however, gain access to abstract concepts at the expense of their interiority and find themselves out of sync with regards to finding out their true calling. When we are young, we first apprehend reality through our senses, not with abstract concepts. Getting to know ourselves first entails having access to our emotions and desires. It is such a shame to observe that the intellect prevails so clearly over manual work. Our hands are beautiful tools, enabling us to build a house, play a sonata, show tenderness. Let’s allow our children to experience the spring of their lifetime, tasting the world around them, searching their soul to gradually define what they want their life to be about. Let’s have them face the trial of nature, of working the land, of the seasons. The human intelligence has no better teacher than the universal intelligence preceding it, manifesting itself in the tiniest

137

little plant, and in the diversity, complexity and continuity of the living.” Pierre Rabhi Farmer, philosopher, founder of Colibris.


Coopérateurs Audrey Grosclaude Aurélia Fronty Aurélie Barrier Caroline – Librairie Lucioles Cécile Contat Gilles Diederichs Isabelle de la Selle Isabelle Peloux Jacques-Rémy Girerd Julie Grandvuinet Julie Salia Laurent Roudil Lélïa Deshayes Lucie de la Héronnière Marc Desgrandchamps Mélanie Guéret Nathalie Rives Pierre Rabhi Pierre-Yves Even Poupy Tara Sfez Sabine Serrad Thélissa Deshayes

138


139

DĂŠcor mural Manja par Little Cabari


140


141


www.lesenfantsdudesign.com

142

Magazine - Printemps-Eté 2016 - Numero 3  

La Légende du Colibri - Pierre Rabhi - Aurélia Fronty - Jacques-Rémy Girerd