Page 1

« TOUTE PERSONNE QUI PENSE FORTEMENT FAIT SCANDALE » BALZAC

LE MAGAZINE DES ETUDIANTS LILLOIS #13 - AUTOMNE 2012

L’immortel Andy Warhol Hommage au génie du pop art

Dossier: Vis ma Vie de lillois La ville Ch’ti sous toutes les coutures

Enquête: la beauté, le meilleur mieux qu’un des CVCV

Phénomène: le cinéma s’empare des biopics Décryptage du nouveau filon bankable

NE PAS JETER SUR LA VOIE PUBLIQUE

Séduire plus pour gagner plus Seduire


13

Edito

Sommaire 4 Brèves insolites

Les promotions de rentrée scolaire envahissent l’espace publicitaire, JeanPierre Pernaut multiplie les reportages sur la fin du séjour de Bertrand et Christine dans le Var, et les programmes télé ne regorgent plus de best of des meilleurs moments de rigolade de la saison passée. Pas de doute: l’été touche à sa fin et, cette fois-ci plus que d’habitude, l’angoisse monte. Car ce n’est pas seulement l’appel des études qui vous tire de votre saine oisiveté et de la douceur de votre cocon familial. Non, cette année, c’est le Nord qui vous arrache à votre chez-vous. Le Nord de Bienvenue chez les Ch’tis, de Zone Interdite, de Confessions Intimes, le Nord des amateurs de Johnny Hallyday illettrés, des fans de tuning alcooliques, des blondes écervelées fascinées par le catch. Au Scandaleux Mag’, on comprend votre appréhension et on vous montre que le Nord, c’est un peu ça –ne nous voilons pas la face- , mais c’est aussi bien d’autres choses. Histoire de mieux faire passer la pilule.

4 16 22

6

Ch’tis et clichés : le revers de la médaille du succès.

7

La capitale des Flandres en cinq incontournables: Visite guidée des institutions lilloises

8

La Grande Braderie : Quand la chine investit les rues de Lille

10 12

Grand Stade : une enceinte à la pointe de la modernité pour Lille

13

Le Carlton de Lille Parfums de luxe et de scandale.

Société 14

20

16

8

18 12

La beauté, un atout plutôt rentable. Féministes et « femmes de » : la réconciliation.

Culture Andy Warhol, l’immortel.

Cinéma

N°SIREN: 519318745

Directrice de la publication: Jade Ginoux Rédacteur en chef: Marc-Florian Santelli Relations partenaires: Lucie Loyer Responsable communication: Margo Caullery Webmasters: François Lécolier, Margo Caullery Mise en page: Emilie Calmettes, Jade Ginoux

10

Le Lillois gastronome et licheur : Des goûts et des saveurs, on ne discute pas

18

# 13 - Automne 2012

7

Dossier spécial Lille

20

DÉPÔT LÉGAL : W59008653 ISSN 1961 - 0262

23

22 23 23

Le biopic, genre en vogue

Loisirs Horoscope

14

Mots croisés Recette : les roses des sables de Nathalie

6

LE SCANDALEUX MAG #13 - AUTOMNE 2012

3


BREVES INSOLITES

La politique féline

municiDéçu par les dernières élections petite pales ? La population de Talkeetna, radiville d’Alaska, a trouvé une solution ent mm are cale: élire maire… un chat. App candiplus crédible que tous les autres ulaire dats, Stubbs est un maire très pop de er ttir d’a qui a, en outre, le mérite pasnombreux touristes et curieux de tidiensage (près d’une quarantaine quo ure la ass nement). Un conseil municipal didat maintenance en attendant qu’un can aapp is Ma te. plus convaincant se présen e: suit remment ça n’est pas pour tout de 15 ans. Stubbs le chat est maire depuis

Deux mouches = santé Trois = insalubrité

Le poulet farci de la honte

Au Zimbabwe, un homme de 73 ans a été surpris par sa compagne alors qu’il ét ait en plein ébats avec un poul et dans sa cuisine. L’homme honteux a quitté la maison fa miliale, et a été retrouvé pendu à un arbre.

Dans sa lutte pour l’amélioration de l’hygiène des toilettes publiques, la municipalité de Pékin a lancé de nouvelles directives : limitation de l’accumulation d’eau, d’urine et de déchets en augmentant la fréquence de nettoyage et de relevage des ordures, mais aussi… une loi interdisant la présence de plus de deux mouches. Reste à voir comment.

La torture selon Laco ste

«Lacoste», c’est le s urnom d’u de drogue n trafiqua brésilien d nt e 25 ans recherché , activeme par les fo n t rc Wallace d e de l’ord e Brito a re de Rio h . éri donyme d e la coutu té ce délicieux pse ume qu’il des croco avait d’uti diles pou liser r torturer ses ennem is.

Le bébé, nouveau trophée sur la cheminée Au Japon, pour 1200 dollars, vous pouvez demander une sculpture en 3D de votre fœtus. La technique consiste à utiliser une photographie par IRM en 3D. La photo est ensuite traitée par un logiciel de conception 3D et enfin l’objet est fabriqué par une imprimante 3D.

4

LE SCANDALEUX MAG #13 - AUTOMNE 2012

5


DOSSIER : LILLE

DOSSIER: LILLE

Ch’tis et clichés

Le revers de la médaille du succès Au Nord, c’était les... clichés! Que ce soit à la télé ou dans de nombreuses blagues populaires, les clichés sur les Ch’tis connaissent un succès grandissant. S’il est bien connu qu’il n’y a pas de fumée sans feu, ces clichés sont a prendre avec des pincettes. Retour sur le vrai du faux des principaux préjugés que l’on peut avoir sur le Nord.

L

es Ch’tis ont toujours été une cible privilégiée (aux côtés de leurs voisins belges) en termes de moqueries et blagues en tous genres (et de plus ou moins bon goût). Loin d’avoir remédié à ce phénomène, le désormais célèbre film de Dany Boon «Bienvenue chez les Ch’tis», sorti en 2008, a au contraire accentué cette tendance. D’où viennent ces clichés? Sont-ils justifiés? Faisons le point sur quelques uns de ces préjugés.

«La consommation d’alcool est plus importante dans le Nord»

Pas totalement vrai. Certes, le Nord Pas de Calais est la région qui comptabilise le plus de buveurs quotidiens et réguliers. Ils sont ainsi 17% à reconnaître boire quotidiennement et 23% à consommer régulièrement de l’alcool tandis que seulement 14.4% des Français boivent tous les jours et 21.5% avouent boire régulièrement. Cependant, au-delà de ces chiffres alarmants, les buveurs dits «occasionnels» ne représentent que 58% des habitants du Nord contre 62% des Français, la Bretagne étant la région où la consommation occasionnelle d’alcool est la plus élevée en volume. Que cela ne vous empêche pas de déguster sans culpabiliser les traditionnelles bières ch’tis et belges, tant que c’est avec modération...

«Les Ch’tis sont les moins diplômés»

Ce n’est pas totalement faux. En effet, le taux d’accès au bac en 2009 était de 85% dans l’académie de Paris contre seulement 62.5% dans l’académie de Lille.

«Le Nord-Pas-de-Calais est la région la plus touchée par la pauvreté et le chômage»

Malheureusement ceci est vrai. Le taux de chômage dans le Nord était de 12.7% en 2011, soit 3.4 points de plus que la moyenne nationale. A cela s’ajoute un taux de pauvreté de 18.5% qui place la région Nord-Pas-de-Calais deuxième en la matière juste derrière la Corse, et loin devant le taux moyen en France qui est de 13.5%, selon l’INSEE. Cette pauvreté s’accompagne de fortes inégalités, le département du Nord comptant des villes telles que Croix qui possède l’un des plus fort taux de redevables de l’ISF.

«Le climat du Nord est le plus rude de France»

Faux. Le Nord comptabilise en moyenne 127 jours de pluie par an, c’est-à-dire 7 jours de moins qu’à Rouen et 32 jours de moins qu’à Brest. A cela s’ajoutent 199 jours d’ensoleillement par an en moyenne, soit 8 de plus qu’à Rennes et 60 de plus que dans le Rhônes-Alpes. A Lille, il y a en moyenne 4h43 de soleil par jour contre 4h20 à Brest. Concernant les températures, là encore le Nord est largement battu. La température annuelle moyenne est de 10.8° - 7.1° pour les minimales et 14.5° pour les maximales - ce qui place cette région devant le Rhônes-Alpes et Rouen avec des températures moyennes annuelles de 10°, selon les données de Météo France. Autrement dit, si le Nord ne peut évidemment pas rivaliser avec le climat ensoleillé de certaines régions du Sud, la pluie et le froid n’y sont pas pour autant monnaie courante.

Malgré tout, les émissions se moquant plus ou moins ouvertement des Ch’tis envahissent actuellement nos écrans, et cette tendance ne semble pas s’essouffler. Après Confessions intimes sur TF1 dont les participants étaient principalement recrutés dans le Nord, c’est au tour de W9 de surfer sur cette tendance, avec Les Ch’tis à..., nouvelle émission lancée par Alexia Laroche - Joubert, dont le concept consiste à filmer 24h/24 les vacances d’une bande de jeunes Ch’tis tous plus exubérants (et aberrants, il faut bien le reconnaître) les uns que les autres. Tant que ce genre de programme continuera à connaître un tel succès (en témoigne l’annonce de W9 d’une prochaine nouvelle saison de son concept), les habitants du Nord devront s’accoutumer à cette exhibition des phénomènes les plus caricaturaux de leur région.

Alexia Fallé

6

LE SCANDALEUX MAG #13 - AUTOMNE 2012

La capitale des Flandres en quatre incontournables E

tudiant en première année, depuis que tu habites notre belle région du Nord, il y a de fortes chances pour que l’on t’ait interrogé sur ta nouvelle cité à chaque repas de famille, coincé entre la poire et le fromage. Il est aussi probable que ta connaissance de Lille se résume au triangle sacré coloc-école-boîtes, mais difficile de contenter une vieille tante coriace avec le récit de tes exploits au 100 mètres vodka. Quant aux Lillois maintenant chevronnés, voilà de quoi entretenir la légende auprès de « ceux du Sud », c’est-à-dire à peu près tout le monde d’Arras à Marseille. Un petit conseil : pour parfaire l’illusion auprès des profanes, il est recommandé de placer les mots « maroilles », « Ch’ti » et « welsh» dans la conversation. Peu importe que cela fasse sens ou non, l’important est de donner à ton interlocuteur ce qu’il est venu chercher: de la couleur locale Made in Nord.

Le Furet du Nord : Non, il ne s’agit pas de l’animalerie fétiche de la rédac. Derrière ce nom qui montre toute l’étendue de l’humour Ch’ti se cache la librairie la plus connue du Nord, véritable temple de la culture. Adorée par des générations de Lillois, l’institution doit son nom au magasin de fourrures qui occupait jadis le lieu. Aujourd’hui un des plus grands établissements d’Europe, le Furet a su allier le dynamisme de la grande distribution au charme des librairies indépendantes : les lecteurs ont ainsi toute liberté de bouquiner sur place pendant des heures sans subir les foudres des vendeurs. Plutôt bon à savoir pour les étudiants fauchés (et pas seulement pour les bouquins de cours la veille des partiels). Meert : LA pâtisserie chic de la ville où se faire inviter par quelque parent de passage au portefeuille plus garni que le tien. Le lieu idéal pour oublier des mois de régime pâtes/riz et se remettre de la soirée de la veille en se goinfrant de pâtisseries pleines de crème ou de gaufres fourrées pantagruéliques, la spécialité de la maison. Complètement indécent, mais tu entreras dans l’Histoire, à la suite de générations de Lillois venus y soigner leur déprime saisonnière (manque cruel de vitamine C) à coup d’indigestions.

La Piscine : Non pas celle-là, l’autre. Techniquement à Roubaix, La Piscine, musée d’art et d’industrie, est une véritable curiosité dans le paysage muséographique. Le musée est implanté dans une ancienne piscine municipale de style art-déco en activité jusqu’en 1985, ses collections s’organisent autour de l’ancien bassin principal toujours empli d’eau (après tout, le musée d’Orsay est bien une ancienne gare...). Cette curiosité scénographique vaut à elle seule le détour, mais tant qu’à faire profitez-en pour admirer les magnifiques collections du musée, en particulier son fond d’art moderne, de Camille Claudel à Tamara de Lempicka en passant par Ingres, Picasso ou Rodin. Euralille : Ce gros machin coincé entre la gare et le Vieux Lille, à mi-chemin entre le paquebot et le vaisseau spatial (et conçu par Jean Nouvel), est un haut lieu du commerce lillois. A la fois quartier d’affaires et immense galerie marchande, c’est un peu notr Défense à nous. Tu y trouveras un peu de tout, des grandes enseignes de vêtements au Carrefour gigantesque en passant par le Palais des Congrès Enfin, si tu ne supporte plus le surgelé, n’hésite pas à aller chercher un peu d’authenticité du côté du fameux marché de Wazemmes, qui réconcilie bobos et hommes d’affaires autour de son poulet rôti passé à la postérité.

LE SCANDALEUX MAG #13 - AUTOMNE 2012

Marie Mailhos

7


DOSSIER: LILLE

La Grande Braderie: quand la chine investit les rues lilloises

Chaque premier week-end de septembre, la capitale des Ch’tis prend des allures de métropole asiatique, envahie par une foule cosmopolite où se mêlent Lillois, touristes, brocanteurs… et chineurs !

P

réparez méticuleusement votre sac à dos, emparez-vous de victuailles, une bouteille d’eau à gauche, un plan de la ville à droite, et votre courage à deux mains. Le chemin sera ardu pour dénicher le rouet de vos rêves ou la pendule victorienne qui alimente vos fantasmes depuis six mois. Et surtout, choisissez soigneusement vos chaussures de marche, car c’est au milieu des quelques 2,5 millions de visiteurs qu’il faudra vous frayer un chemin au gré des dizaines de kilomètres d’étals. Car la Grande Braderie, c’est un peu la fierté locale, l’événement incontournable de l’année qui fait profiter la ville de sa renommée internationale. Rien de moins que le plus vaste marché aux puces

d’Europe qui envahit la moitié de la ville. Et il y en a pour tous les goûts : si les antiquaires squattent le boulevard Jean-Baptiste Lebas, la rue de Béthune est elle investie par les commerçants riverains. Les brocanteurs professionnels sont, eux, alignés sur le boulevard de la Liberté, laissant les rives de la Deûle aux vides-greniers des particuliers. Parmi les 10000 exposants, on trouve même des étals anglais au détour de l’Opéra, dans le quartier des arts.

Le maître incontestable, c’est le chineur expérimenté, le trader des brocantes incollable sur les cours de l’étain ou le prix du monocle à l’argus.

8

Au rythme de la musique inondant les rues et de l’ineffable atmosphère qui les habite, on n’échappe pas, au cours de la balade, à quelques traditions, les moules-frites en tête de liste. En témoignent

LE SCANDALEUX MAG #13 - AUTOMNE 2012

DOSSIER: LILLE les gargantuesques tas de coquilles de moules, qui s’alignent devant les terrasses des restaurateurs se livrant à leur petite compétition annuelle. Encore quelques pas, et l’on croise le trentième policier/CRS de la journée. Deux kilomètres plus tard, on admire, solennels, l’optimisme des quelques téméraires ayant osé la poussette ou le vélo. Mais trêve de flânerie, il reste encore à dénicher la perle rare, LA saucière en porcelaine qui fera son petit effet sur la commode du salon. Et là, à chacun sa technique : stratèges militaires et acheteurs compulsifs se côtoient. Le maître incontestable, c’est le chineur expérimenté, le trader des brocantes incollable sur les cours de l’étain ou le prix du monocle à l’argus. Ensuite, il y a le nostalgique, celui qui fond en larmes en redécouvrant le 45 tours qui a rythmé sa première boum, celui qui cherche inlassablement le chiot en peluche qu’il a perdu pendant son camps de vacances à Melun, 30 ans plus tôt. Entre deux couples débattant de l’utilité d’une statue en bronze dans la salle à manger, on croise la serial-shoppeuse. Pas celle qui plante sa tente devant la boutique Prada une veille de soldes, non. Plutôt celle qui va fonctionner au coup de cœur, celle qui repartira avec une commode Louis XVI qui ne tiendra nulle part dans son 35m², ou qui craquera pour le moulin à café dont elle ne se servira jamais. Et puis il y a les étudiants locaux, ceux qui connaissent les coins stratégiques, les rues moins fréquentées ; les intrépides qui improvisent un restau sans avoir réservé huit mois à l’avance. Pour eux, la braderie se passe en terrasse ou au bar, car ce qui fait son charme, c’est surtout cette indescriptible ambiance qui n’existe qu’une fois dans l’année. Pour encadrer un tel événement, la ville s’est montrée prévoyante. Pour ceux qui ne seraient pas tentés par l’expédition nocturne des étals en tenue de spéléologie, il y a aussi la foire aux manèges sur le Champs de Mars. Attractions et stands de sucreries en tout genre attirent massivement les parents désireux d’occuper leurs chères têtes blondes après une

longue journée de marche. La mairie pense à tout le monde. Pour les ambitieux pour qui une activité physique acceptable ne se limite pas à 33 heures de braderie, un semi-marathon est organisé le samedi. La Braderie ne débutant officiellement qu’à 14 heures, près de 5000 coureurs se donnent rendez-vous à l’entrée du boulevard de la Liberté pour ce modeste échauffement matinal, histoire de se mettre en jambes pour le parcours de santé qui les attend. Ils auront un an pour s’en remettre et trouver une nouvelle paire de baskets en prévision de la Braderie 2013.

J.G.

Les piles de moules s’alignent devant les terrasses des restaurateurs qui se livrent à une petite compétition: c’est à celui qui aura la plus grosse.

Origines

Si l’histoire de la Braderie est imprécise, on la fait généralement remonter au Moyen-âge, autour du XIIe siècle plus exactement. Initialement, la Foire de Lille permettait aux petits commerçants d’écouler leurs stocks. Ils sont rejoints au XVe siècle par Pierre Tremart et Godin Maille, des marchands de volailles venus sustenter une foule grandissante. Le mot flamand Braden («rôtir» en français) a ainsi fort probablement été à l’origine de l’appellation actuelle. Au cours du XVIe siècle, ayant obtenu le droit de revendre en nocturne les vieilleries de leurs maîtres, les valets se mêlent peu à peu aux exposants. La «Franche Foire» dure alors non pas deux mais sept jours et se déroule fin août. Au XIXe, brocanteurs bourgeois et autres marchands ambulants venus de l’étranger internationalisent peu à peu le traditionnel rendez-vous lillois, mais il faudra attendre les années 70 et le boom de l’anti-consumérisme pour que la Grande Braderie connaisse enfin son heure de gloire.

LE SCANDALEUX MAG #13 - AUTOMNE 2012

9


Margo Caullery

10

LE SCANDALEUX MAG #13 - AUTOMNE 2012

LE SCANDALEUX MAG #13 - AUTOMNE 2012

11


DOSSIER: LILLE

Grand Stade :

Une enceinte à la pointe de la modernité pour Lille Inauguré début août à l’occasion de la reprise de la nouvelle saison de Ligue 1, le Grand Stade Lille Métropole est le nouveau terrain de jeu du LOSC. Véritable institution de la capitale des Flandres et nouvelle place forte du football français, le club lillois bénéficie enfin d’un chaudron à sa mesure, après avoir galéré des années dans un stade vétuste et étroit.

C

Le coût du Grand Stade

2009, face à l’impossibilité de reconstruire un stade en es dernières saisons, toute personne ayant voulu se centre-ville, un appel d’offres est lancé pour la construcrendre occasionnellement à un match du LOSC aura été tion du Grand Stade Lille Métropole, un stade de plus de confrontée à un problème récurrent : l’impossibilité pour 50 000 places à la pointe de la modernité -qui sera d’ailleurs le spectateur lambda de se procurer des tickets. Il faut sélectionné par la Fédération Française de Football pour dire que les récents succès du club nordiste ont attiré un recevoir des matchs de l’Euro 2016. public nombreux –trop nombreux si l’on considère la petite taille du Le développement du LOSC Depuis août, le LOSC dispose donc stade occupé par les Dogues pour était freiné par l’absence d’une d’un outil de développement ultraleurs matchs à domicile. En effet, la véritable enceinte à sa mesure. performant, qui lui permet d’élargir capacité du Stadium Nord de Villeses possibilités. Boutiques, restauneuve d’Ascq, le précédent antre du rants, loges, le Grand Stade est une ville dans la ville et LOSC, qui comptait 18 000 places assises, était bien insuffioffre de nombreux moyens de multiplier les recettes qui sante pour faire face à une demande toujours croissante, en viendront remplir les caisses du club. Rien qu’en terme de rapport avec la progression du club. L’an dernier, la totalité billetterie, les records explosent. Alors que le plus grand des abonnements mis à disposition avait trouvé preneur nombre d’abonnés de l’histoire du club était de 14 500 (saiavant la fin du mois de juin. 14 500 personnes, soit 80% du son 2011-2012), le club arrive cette saison à près de 30 000 Stadium, avaient alors déjà réservé leur place pour la totaabonnés. Ce nouveau stade ainsi que le nombreux public qui lité de la saison. Incontestablement, le développement du l’accompagne conviennent tout à fait à la nouvelle stature club, en plein essor, était freiné par l’absence d’une véridu club lillois, qui a désormais tout d’un grand. Désigné chaltable enceinte à sa mesure. Se privant d’une frange nonlenger numéro un du richissime Paris Saint-Germain, le LOSC négligeable de son public potentiel, et des recettes qui peut légitimement nourrir de grandes ambitions à l’échelle vont avec, le LOSC voyait son champ d’action restreint. nationale. Il ne reste plus qu’à confirmer sur le terrain. Mais ce n’était pas là la seule difficulté rencontrée par MiMarc-Florian Santelli chel Seydoux, le président lillois, car le Stadium Nord n’était pas initialement prévu pour recevoir régulièrement et à haut niveau un club de football professionnel. À l’origine, les nordistes évoluent dans leur stade Grimonprez-Jooris, situé à Lille-même, mais devant la nécessité de rénover ce dernier, ils se voient contraints de déménager –pour une saison pense-t-on alors- à Villeneuve d’Ascq, dans un stade omnisports. Cependant, le projet de rénovation du stade échoue, pour un problème d’illégalité du permis de construire. Les Dogues sont pris à la gorge, et doivent composer avec un stade inconfortable, non adapté, et bien trop étroit des années durant. Ils doivent même jouer leurs rencontres de Coupe d’Europe loin de leurs bases, au Stade 282 millions d’euros pour le stade et les parkings de France, l’UEFA refusant d’homologuer le Stadium Nord et 42 millions pour les équipements annexes pour l’accueil de rencontres de Ligue des Champions. Heu(hôtellerie, commerce, restauration, services). reusement, les Lillois voient le bout du tunnel lorsqu’en

12 12

324 millions d’euros

LE SCANDALEUX MAG #13 - AUTOMNE 2012

Le Carlton de Lille: Parfums de luxe et de scandale Alors que « l’affaire DSK » défrayait déjà la chronique depuis quelques mois, voilà que le nom d’un hôtel lillois est dans toutes les bouches. Nous sommes en octobre 2011, et les quatre étoiles de ce palace viennent de perdre de leur éclat.

DOSSIER: LILLE Le temps de la décadence

C’est dans ce cadre luxueux que se déroulèrent des soirées tarifées en compagnie de call-girls. Au Carlton, il n’y avait pas que les chambres qui coûtaient 1000 euros la nuit... En effet selon les conclusions de l’enquête, les services de prostituées auraient été proposés au sein de l’hôtel. Une enquête est même ouverte pour proxénétisme aggravé, organisation de malfaiteurs et escroquerie. Le chargé des relations publiques du Carlton, René Kojfer, ainsi qu’un ténor du barreau de Lille sont accusés d’avoir livré des prostituées à un réseau de proxénétisme belge piloté par Dominique Alderweireld alias «Dodo la Saumure».

Des clients pas comme les autres

La médiatisation de cette affaire est sans nul doute liée à l’implication de nombreuses personnalités, des hommes politiques notamment. Un commissaire divisionnaire, le directeur départemental de la Sécurité publique du Nord, un gérant de PME, le patron d’une filiale du groupe de BTP Eiffage … autant de notables de la région qui seront mis en examen. Et alors que l’affaire du Sofitel et les accusations de Tristane Banon sont encore dans tous les esprits, DSK est accusé d’avoir participé à ces soirées et d’avoir fait passer ces dernières pour des frais professionnels.

Du scandale sexuel au scandale politique

Toute l’affaire est pourtant bien partie d’un simple cas de prostitution au sein de l’hôtel. Début 2011 un « renseignement » parvient à la police : des call-girls officieraient au sein du Carlton. Des écoutes révèlent une organisation méthodique des dirigeants de l’hôtel, on parle alors de « proxénétisme aggravé ». En octobre, les nordistes impliqués sont interpellés.C’est ainsi que les enquêteurs apprendront la participation de DSK. En mai dernier il est soumis à une enquête préliminaire pour des faits « susceptibles d’être qualifiés de viol en réunion ».

Entre arrestations et remise en liberté, qui payera les pots cassés ?

Une dizaine de personnes ont été mises en examen au cours de l’enquête. Dodo La Saumure et sa compagne ont finalement été condamnés en juin dernier respectivement à 5 ans d’emprisonnement et 3 ans avec sursis. Prévue au départ pour le 27 juin, l’audience concernant DSK se déroulera finalement le 26 septembre. Si la procédure est validée, il risque 20 ans de prison et 3 millions d’euros d’amende. Quant à l’enquête préliminaire pour viol en réunion, elle est toujours en cours. Mais sans conteste, le plus grand perdant dans cette histoire est le palace. Cité à maintes reprises dans les médias, le Carlton est devenu un lieu de débauche où il ne fait pas bon aller si on tient à sa réputation.

Nathalie Point LE SCANDALEUX MAG #13 - AUTOMNE 2012

13 13


SOCIETE

SOCIETE

même une différence de salaire de 140 000 € pendant la vie professionnelle entre les personnes quelconques et les personnes considérées comme laides.

La beauté,

un atout plutôt rentable ! La beauté fait-elle le bonheur ? Probablement pas, le bonheur est lié à une multitude d’autres facteurs, mais un professeur de l’Université du Texas, Daniel Hamermesh a prouvé que la beauté était de fait un atout indéniable dans le monde du travail.

P

ersonne n’a jamais douté du fait que la beauté soit un avantage accordé par la vie. Cependant, nous n’étions pas vraiment sûrs de son impact sur notre vie de tous les jours. Stendhal disait que la beauté faisait gagner quinze jours, mais grâce au livre de Daniel S. Hamermesh, économiste à l’université d’Austin au Texas intitulé Beauty Pays: Why Attractive People Are More Successful (La beauté paie, pourquoi les gens beaux ont plus de succès) nous savons à présent que la beauté fait aussi gagner plus d’argent.

14

Ce dernier a étudié pendant plus de vingt ans l’impact de la beauté dans l’économie. Il est le fondateur d’un nouveau type d’économie: la «pulchrinomics», c’est-à-dire l’économie de la beauté (la beauté se traduisant par pulchritas en latin). Il a fait des études sur un échantillon de 2774 salariés américains, et est parvenu à la conclusion que les travailleurs les plus gâtés par la nature gagnaient en moyenne 230 000 $ de plus que leurs collègues au cours de leur carrière (c’est-à-dire environ 160 000 €). Il y a

LE SCANDALEUX MAG #13 - AUTOMNE 2012

Pourquoi une telle différence de rémunération ? Parce que plus un employé est beau, plus les profits pour son entreprise sont élevés. Cette théorie, affirmée par la marque Abercrombie & Fitch, qui emploie des mannequins comme vendeurs, est corroborée par les recherches de Daniel Hamermesh, ainsi qu’une étude néerlandaise auprès d’agences de publicité. Le top 10 des publicitaires néerlandais les plus beaux génère des ventes 10% supérieures à celles des autres publicitaires. Contrairement aux idées reçues, ce phénomène ne concerne pas majoritairement les femmes, mais bien les hommes. En effet, à compétences égales un homme beau gagnera en moyenne 17% de plus qu’un collègue moins bien loti, alors que la différence entre une belle femme et une consœur moins jolie est de 12%. Comment expliquer cela? Selon Daniel Hamermesh il y a deux raisons: tout d’abord les femmes sont moins payées que les hommes, c’est pour cela que la différence est moindre. Mais il y a aussi le fait que les femmes laides ont moins de chances de travailler, et ces dernières en sont conscientes, elles vont donc volontairement s’exclure du marché du travail.

mesh souligne dans un entretien au New York Times qu’une personne plus attirante se fera engager plus facilement, qu’elle fera plus de ventes, et qu’elle sera plus à même d’obtenir une promotion. En outre, elle aura plus de chances de trouver un(e) conjoint(e) qui gagne plus d’argent (en particulier pour les femmes, le tiers des américaines plus belles que la moyenne épouse des hommes plus riches et plus éduqués que les autres) et qui lui aussi est agréable à regarder. Cependant, les chefs d’entreprise ne sont pas les seuls responsables de cette discrimination, nous y participons aussi. Nous préférons nous adresser à la jolie vendeuse dans le magasin, sommes d’avantage subjugués par les discours d’un homme politique pas laid de sa personne. Dans tous les emplois, être beau est un plus. C’est d’ailleurs son physique avantageux, qui avait valu en partie son succès électoral à Barack Obama, en témoignent les multiples photos de lui torse nu publiées avant et après son élection dans les tabloïds. Même dans l’enseignement ce constat est vérifié par les enquêtes de Hamermesh: les professeurs les plus fringants sont plus appréciés par leurs étudiants.

La beauté est une chose rare, c’est pourquoi elle est chère.

Il y aurait donc bel et bien discrimination envers les personnes moins avantagées par la nature. En dehors de l’avantage salarial indéniable, Hamer-

Il semblerait donc que bien qu’il y ait d’autres aspects qui entrent en jeu dans la rémunération, tels que la formation, l’âge, l’état de santé ou la taille de l’entreprise; l’apparence physique joue elle aussi un rôle important. Qui sait, peut-être mettra-t-on en place des mesures de discrimination positive aussi dans ce sens…

LE SCANDALEUX MAG #13 - AUTOMNE 2012

Anne Mounal

15


SOCIETE

SOCIETE

Fin du match féministes vs « femmes de »

Bilan: un partout

Genèse 3.16 : «Il dit à la femme: tu enfanteras avec douleur, et tes désirs se porteront vers ton mari, mais il dominera sur toi». Et la femme lui répondit: la revanche est un plat qui se mange froid.

D

ésormais plus célèbres que leurs hommes, les Carla Bruni-Sarkozy, Michelle Obama et autres «femmes de» empiètent délibérément sur leurs plates-bandes. Fini l’épouse discrète en tailleur-tapisserie. Plus remarquée que remarquable, la nouvelle compagne de l’Homo politicus est haute en couleur ou elle n’est pas. A l’instar de la femme moderne, ce nouveau prototype a envahi le marché, sonnant ainsi le glas de l’ère des potiches. Car l’invisibilité n’est plus la règle, en témoignent les Premières Dames françaises et américaines, étendards vivants de la liberté de la femme, la vraie, qui ne craint pas (de faire de l’ombre à) son mari. Carla Bruni-Sarkozy, en première fan de son mari, s’autorise donc tout naturellement une petite incur-

sion en politique, car même une « femme de » a un avis. Si si. Le 17 avril dernier, elle le démontrait à un journaliste du Point: «Sachez seulement que si mon homme est battu, c’est la fin de votre métier. Qu’est ce que vous allez bien pouvoir raconter sur l’autre ? Il va falloir vous renouveler».

gent s’il-vous-plaît) ; elle fait tranquillement ses courses, comme tout le monde. Ou presque: elle fait une après-midi shopping en compagnie de la Reine du Qatar, Sheika Mozah, le tout pour 38000 euros de lingerie. Dans la saga «vis ma vie de star», elle s’impose dans les médias comme la digne postérité de Martine: Michelle fait ses courses, Michelle fait du hula hoop, Michelle en guerre contre l’obésité, Michelle à Haïti, etc. Mais ne nous y trompons pas, en dépit de leur statut de célébrités («A côté de Madame Pompidou, je suis Lady Gaga» annonce Madame Bruni Sarkozy), la normalité est la nouvelle convoitise. «Avec une perruque, personne me reconnaît», cf. l’ex-Première Dame française, obligée de se déguiser pour côtoyer anonymement ses concitoyens à Intermarché. L’imperfection, pire, la banalité, s’assume ouvertement, symbole d’un nouveau pied d’égalité avec la gent masculine. «Nous sommes des gens modestes » révèle Carla ; «j’essaie juste d’être moimême » ajoute simplement Michelle. Bouleversant ! Cette nouvelle arme de campagne à double-tranchant n’est pourtant pas synonyme de régression. S’il est vrai que l’image de marque de Madame déteint sur celle de Monsieur, la première n’en est pas pour autant réduite à l’accessoire promotionnel du second. Le grand retour du statut marital assumé ne marque pas le retour de la femme d’intérieur modèle et cantonnée au foyer ! L’époque de Ma Sorcière Bien Aimée, où Samantha ne pouvait avoir sur son mari de pouvoir qui ne soit surnaturel, est bien révolue. Le «un peu de brocoli avec ton merlu, Jean-Pierre?» a laissé place à un triomphant «passe-moi la clé à molette, chéri». L’invasion des domaines typiquement masculins est inévitable, n’en déplaise aux bipèdes mâles les moins évolués. «Ma femme est un homme politique» nous dit Jacques Chirac, célèbre théoricien dudit phénomène. La Française Anne-Sophie Pic le confirme en devenant en 2007 la première femme à obtenir le prestigieux titre de « Chef de l’année » décerné par le guide Miche-

Le «un peu de brocoli avec ton merlu, Jean-Pierre?» a laissé place à un triomphant «passemoi la clé à molette, chéri».

16

Deux mois plus tard, entre deux tweets de Rihanna, Valérie Trierweiler fait sa propre campagne pour la liberté d’expression sur les réseaux sociaux. En véritables stars qu’elles sont, ces dames volent la vedette à leur désormais dépitée moitié. Madonna a de la concurrence sur tous les fronts. En effet, quand Michelle Obama ne fait pas scandale à la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Londres avec un tailleur à 5000 euros (brodé de fils d’ar-

LE SCANDALEUX MAG #13 - AUTOMNE 2012

Michelle Obama et Carla Bruni-Sarkozy squattent sans complexe les unes des magazines de mode.

lin. La mécanique, le foot, la plomberie, tout y passe. Même l’humour et l’art délicat des blagues vaseuses: «je préfère la gauche de Michel Rocard à la gauche caviar». Merci Carla. Les pulsions féministes enfouies n’ont pas lieu de s’exciter. «Fragilité, ton nom est femme» disait William Shakespeare. Il n’avait pas rencontré Angela Merkel. La chancelière allemande a cette année encore pris la tête du top 10 des femmes les plus puissantes du monde, publié par le magazine Forbes. Dilma Roussef et les PDG de Kraft Foods et PepsiCo figurent aussi au classement, côtoyant Melinda Gates, épouse du fondateur de Microsoft. Preuve que la prise de pouvoir est unanime, «femme de» ou non. Il aura tout de même fallu quelques siècles pour réconcilier ambition et mariage chez le sexe passi-faible-que-ça-tout-compte-fait. «Une femme qui se donne n’est pas toujours une femme qui se perd». Et c’est un romancier du XIXe, Aurélien Scholl, qui l’a dit. Avant tout le monde. 100 ans plus tard, arrivée du WiFi, le message est enfin passé ! Remercions Hilary Clinton ancienne Première Dame des Etats-Unis et actuelle secrétaire d’Etat, pour sa démonstration par A+ B qu’un peu d’abnégation n’est pas synonyme de retour à l’esclavage. L’épouse a su rester dans l’ombre de son mari sans empiéter sur ses plates-bandes, le temps qu’il lui laisse la place sous les projecteurs pour réaliser ses ambitions. Point n’est besoin de faire vœu de célibat pour se sentir exister, la légendaire polyvalence féminine s’applique enfin aux domaines qui en ont vraiment besoin. Businesswoman accomplie et épouse dévouée ne sont plus des catégories distinctes des tests de personnalité de MarieClaire. Les petits génies de l’ère moderne ont enfin remarqué la présence du «femme» dans le «femme de». Les plus sarcastiques diront que c’est la découverte que Clark Kent pouvait aussi être Superman sans être schizophrène. L’ajout du « de » en option est laissé au bon vouloir de Madame, et seulement au sien. Ce que femme veut, Dieu le veut, on vous l’a dit.

LE SCANDALEUX MAG #13 - AUTOMNE 2012

J.G.

17


CULTURE

CULTURE

Andy Warhol, l’immortel

Polémique sur la célèbre banane que revendique le groupe Velvet Underground contre la fondation d’Andy Warhol, lancement de la série imprimée Campbell’s Soup Cans sur les nouvelles chaussures Vans, il en faut désormais peu en 2012 pour ramener Andy à la vie. Certains musées à l’international proposent déjà des rétrospectives en son honneur, comme le fait cet article..

N

comme un théâtre mondain. Andy apparaît, dispaé à Pittsburgh et enfant chéri au sein d’une raît en soirée, avec ou sans horde de travestis, faifamille slovaque, le jeune Andrew Warhola , malgré sant l’enfant enthousiaste ou le vieillard désabusé. sa faible constitution, se voue déjà à un destin ambiL’artiste déconcerte par ses jeux de rôles, son art tieux. Maladif, timide, il se lance dans la course du seul demeure cohérent : la vie humaine et éphémère rêve américain, promettant de ramener «le bacon à doit œuvrer pour un monde éternel. Andy s’acquitte la maison». Ses débuts d’illustrateur sorti de la Carde cette mission avec audace: par la répétition sérinegie Tech ne connaissent pas de réel succès mais graphique aux retouches colorées ou argentées, son goût du risque ne le lâche pas, si bien que ses tral’artiste désincarne mais immortalise. Les sujets et vaux graphiques trouvent finalement grâce aux yeux objets des œuvres y perdent de leur identité, c’est des esthètes. Ses séries de portraits reproduits par le prix à payer pour connaître sérigraphie, présentent un asIl nous transmet une leçon sur la gloire. Pour Warhol, puisque pect négligé, avec des bavures d’impression dignes d’un débunotre désir : nous convoitons chacun aura «son quart d’heure de gloire», chacun devra payer. tant. Mais ce négligé devient sa des objets et des personnes Avec son argent, son bonheur, marque de fabrique. La marque Warhol voit ainsi le jour au sans jamais les atteindre. sa beauté, sa vie: rappelonsnous les Rockefeller, les Jactravers d’une chaîne de reprokie Kennedy, les Elizabeth Taylor, les duction infinie. Coca Cola, Campbell’s, Marylin, les simples sinistrés. Tout le Star System, hommes politiques, têtes monde mérite une renommée aux yeux couronnées, saints, amis, famille, rien des passants-consommateurs, c’est n’échappe à l’industrie d’Andy. Elle rend ainsi que le monde échappera à la mort. tout consommable et ce, pour la société de consommation en pleine apogée. Dans les années 60, fondateur de la Factory, Andy Warhol réalise son proNew York, avec ses réclames lumijet de grande fabrique artistique, où il neuses et ses fêtes, apparaît à l’artiste

18

LE SCANDALEUX MAG #13 - AUTOMNE 2012

accueille ses amis et disciples. N’importe qui peut prétendre alors faire du Warhol, assure l’intéressé lorsqu’il parle de ses assistants. Ainsi, par humilité ou détachement, l’artiste s’affirme comme un être superficiel, qui aime jouer au chirurgien plastique à la surface des choses. Ce sentiment de vanité demeure omniprésent après qu’il échappe à la mort, à la suite d’un attentat à l’arme à feu. Il abandonne un temps la peinture pour se consacrer à des séquences filmiques ou des Interviews, où ses invités, proches ou célébrités, s’affichent sans pudeur ou silencieux, avec leur confiance ou leur malaise. Il revient ensuite à ses sérigraphies, révélant alors un intérêt pour les symboles de la mort, les séries de crânes, d’armes, de chaises électriques, du Dernier Repas du Christ. Portraitiste pour de riches commanditaires ou pour de simples badauds, Andy s’est bâti un empire au-delà du temps. Serviteur de la publicité, il est maintenant considéré comme le Créateur d’un nouveau genre

d’icônes, qui sacralise l’individu, du plus titanesque au plus insignifiant. C’est aussi par l’icône qu’il nous transmet une leçon sur notre désir: nous convoitons des objets et des personnes sans jamais les atteindre car ils appartiennent pour toujours à l’imaginaire universel. Le désir singulier ou collectif est une condition du vivant, ce qui le rend beau et durable. Andy réussit ainsi à nous ranimer sous notre meilleur jour, tels des héros de comics américains. Il méritait bien qu’on le ressuscite contre son gré.

Margo Caullery

Vingt-cinq ans que l’artiste a quitté la scène Pop-Artistique. Lui qui souhaitait une mort sans restes et le mot «Fiction» pour seul épitaphe, ses œuvres ont laissé dans les esprits une empreinte indélébile et bien réelle. LE SCANDALEUX MAG #13 - AUTOMNE 2012

19


CINEMA

Le biopic,

genre en vogue Avec plus d’une dizaine de films parus, 2012 est une année particulièrement faste pour ce genre qui fait fureur et sature le paysage cinématographique international. Retour sur un phénomène qui sacrifie parfois la qualité sur l’autel du box-office.

C

ette année n’a pas fait exception : les Oscars ont fait la part belle aux biopics (biographical motion pictures) en distinguant Meryl Streep en Margaret Thatcher ou encore Michelle Williams en Marilyn Monroe, deux rôles presque taillés sur mesure pour l’événement. L’an dernier, c’est Colin Firth qui triomphait en George VI. Le biopic serait-il devenu pour un acteur la performance ultime? Le spectre des personnalités incarnées à l’écran semble en effet ne plus connaître de limites: écrivains, politiques, acteurs, tous font recette. La formule a de quoi séduire les studios, car en asso-

ciant un acteur bankable à une personnalité auréolée de légende, le succès commercial est souvent au rendez-vous. Le biopic s’apparente donc à du pain béni pour les réalisateurs: avec ses personnages «bigger than life», dont la fascination sur le public a déjà fait ses preuves, il permet d’emprunter à d’autres genres, de la comédie au drame. On en arrive pourtant à un point où plusieurs projets se chevauchent et où le cinéma apparaît comme un Narcisse recyclant ses succès (pas moins de deux films sur Marilyn Monroe cette année!). Si certaines personnalités semblent assez riches pour qu’une

Le biopic serait-il devenu pour un acteur la performance ultime ?

CINEMA seule œuvre ne suffise pas à en épuiser les ressources, il n’en reste pas moins que l’on désespère de voir une idée originale à l’écran : plus besoin d’une vision novatrice ni d’un angle d’attaque pertinent, puisque la vie de ces célébrités offre sur un plateau profusion de péripéties et d’anecdotes. Il ne reste plus qu’à piocher et à faire son choix. Le biopic semble ainsi être devenu un exercice de style, voire un automatisme. A peine un événement fait-il la une des journaux que l’on parle déjà de l’adapter au cinéma, et l’on multiplie les films sur les personnalités encore vivantes. Pourtant bien souvent la sauce ne prend pas (ce fut le cas pour La Conquête) : le manque de recul sur les événements conjugué aux intentions opaques des réalisateurs donnent lieu à une plate reddition de la réalité et à des singeries d’acteurs sans nuances. Beaucoup de biopics se calquent ainsi sur le même schéma usé jusqu’à la corde, et, dans leur désir de rendre une vie de manière exhaustive, enchaînent les séquences à une cadence endiablée pour un résultat fade, comprimé en format deux heures. Paradoxalement, les œuvres consacrées à des personnalités fascinantes sont trop souvent banales et plates, saupoudrées de séquences «fortes» et de passages obligés. Du côté du cinéma français, le filon est tout aussi inégalement exploité, d’Edith Piaf à Mesrine en passant par Coluche ou Coco Chanel. Très représentatif de l’ampleur quelque peu excessive prise par le phénomène, le biopic sur Claude François : on ne peut s’empêcher de sourire en voyant les efforts du réalisateur pour dépoussiérer le côté salle des fêtes du chanteur et faire de Cloclo un héros tragique.

Abraham Lincoln, DSK, Maria Callas, Lady Di, Marie-Antoinette ou encore Bernard Madoff, tous ont eu droit à leur biopic en 2012 !

Pourtant, le biopic est un genre qui se défend. Bien plus qu’une poule aux œufs d’or, il recèle de véritables chefs-d’œuvre qui ne sont pas de simples copier-coller des tics et des traits d’un personnage. Récemment, on pense à Gainsbourg, vie héroïque de Joann Sfar, qui entremêle la vie du chanteur de séquences oniriques et imaginées. Les biopics de qualité, comme Amadeus, Camille Claudel, ou encore Walk the Line offrent ainsi au spectateur le plaisir d’interpréter le mystère d’un personnage hors du commun par le bais d’un film d’époque. Si ces films apportent plus qu’une simple biographie cinématographique, c’est qu’ils savent transcender la figure représentée pour aborder bien d’autres thèmes. De l’imitation stérile, on passe alors à l’interprétation. Des films comme Fur, The Queen ou encore le culte Lawrence d’Arabie se servent ainsi du personnage pour mettre à jour une véritable problématique, tout comme The Hours ou I’m Not There s’attachent à souligner la complexité d’une Virginia Woolf ou d’un Bob Dylan. Bien loin d’être un simple phénomène de mode, le biopic apparaît avant tout comme un genre délicat qui supporte mal la médiocrité.

Marie Mailhos

20

LE SCANDALEUX MAG #13 - AUTOMNE 2012

LE SCANDALEUX MAG #13 - AUTOMNE 2012

21


HOROSCOPE

Par Mme Soleil, tarologie et divination dans les fonds de godets.

Bélier

Si votre fort esprit de compétition vous a permis d’arriver où vous êtes actuellement, il est désormais temps pour vous d’apprendre à travailler en équipe. Laissez de côté votre capacité à vous positionner en tant que leader pour le moment! Targets : Femme Poissons, Homme Lion

Taureau

Vous, qui préférez généralement la stabilité, vous surprendrez à apprécier cette nouvelle période de votre vie pleine de mouvements et de bouleversements. Targets : Femme Lion, Homme Balance

Gémeaux

D’un naturel mobile, imprévisible et curieux, vous vous épanouirez au mieux dans ce nouveau contexte professionnel et social que vous découvrez actuellement. Vous vous plaisez à alterner les moments de frivolité et ceux plus sérieux. Sachez quand même calmer votre impatience ! Targets : Femme Verseau, Homme Cancer

Cancer

Agissant souvent de manière légère et irréfléchie, vous vous sentirez totalement à votre place au cours des diverses soirées qui agrémenteront votre mois. Votre capacité à user de vos charmes vous sera d’un grand secours, à tous les niveaux. Targets : Femme Taureau, Homme Sagittaire

Scorpion

Vous, qui craignez toujours de ne pas être apprécié, vous efforcerez de nouer de nouvelles amitiés (et plus si affinités). Vous réaliserez très vite que ça n’est pas nécessaire sur votre nouveau lieu de travail, les personnalités les plus diverses y cohabitant de manière optimale. Targets : Femme Cancer, Homme Poissons

Sagittaire

Si d’ordinaire votre impulsivité et votre émotivité vous sont souvent reprochées, ce mois-ci elles passeront étonnamment inaperçues dans votre nouvel environnement. Attention au manque de sommeil dû à votre nouveau rythme de vie pas toujours des plus sains. Targets : Femme Balance, Homme Verseau

Capricorne

Votre attitude protectrice envers ceux que vous considérez comme votre clan sera très appréciée ces deux prochaines années, et celles qui suivront. Même si votre caractère conservateur risque d’être mis à rude épreuve, vous apprendrez très vite à apprécier votre nouvel environnement. Targets : Femme Gémeaux, Homme Scorpion

Votre persévérance et votre rigueur à toute épreuve ont très récemment porté leurs fruits et vous voilà à un tournant de votre vie professionnelle. Vous, qui manquez habituellement de fantaisie, êtes sur le point d’opérer un changement à 180°. Targets : Femme Vierge, Homme Vierge

Lion

Verseau

Vous, que l’on qualifie souvent d’intolérant, allez être mis à rude épreuve en ce début d’année scolaire, et devrez revoir certaines de vos positions si vous souhaitez vous intégrer au mieux à votre nouvel environnement. Targets : Femme Bélier, Homme Taureau

Vierge

D’un naturel perfectionniste et détestant le manque d’organisation, vous serez un atout précieux pour vos partenaires de travail. Habituellement pantouflard, vous vous découvrirez un nouveau penchant pour les ambiances festives et nocturnes. Targets : Femme Capricorne, Homme Capricorne

22

Balance

Habitué à ce que l’on vous qualifie d’original, vous vous intégrerez rapidement à votre nouvel environnement au sein duquel vous pourrez laisser libre cours à toutes vos excentricités. Apprenez tout de même à modérer votre fort caractère ! Targets : Femme Sagittaire, Homme Gémeaux

Poisson

Le grand sensible que vous êtes se verra chamboulé par un mois fort en émotions. Les quelques obstacles auxquels vous serez confronté ce mois-ci ne seront en réalité qu’un tremplin qui vous mènera à un futur grand épanouissement. Targets : Femme Scorpion, Homme Bélier

LE SCANDALEUX MAG #13 - AUTOMNE 2012

LOISIRS

Par Nathalie Point, BTS lettres & pâtisserie.

Mots croisés Horizontalement 1. Jeune petit bulbe produit par un autre bulbe. 2. Relatif à une plante qui possède un rizhome, une tige souterraine vivace. 3. Produit illicite. 4. Manger (populaire). 5. Court poème dont les rimes déclinent les voyelles. 6. Favori. 7. Recueillir le nectar. 8. Ton magazine préféré. 9. Sale,malpropre. 10. Mollusque bivalve comestible 11. Infidélité. 12. Verbe conjugué à la 2ème personne du subjonctif imparfait. Mot qui comporte le plus de S de la langue française. 13. Qui se rapporte aux lipides. 14. Collectionneur de boîtes de sardines. 15. Terme familier, personne dépourvue de talent et d’intelligence. 16. Piquer de lardons. 17. Fumer 18. Nom, à Marseille, des chalands (sorte de grands bateaux). 19. Cadavre. 20. Conceptuel, idéal. 21. Véhicule que l’on fait avancer en poussant d’un pied sur le sol. 22. Qui ne boit pas de vin.

Cuisine

Roses des sables

Si tes talents culinair es se limitent à la cu isson (ratée bien souvent) des pâ tes, voici une recette faite pour toi ! Ingrédients : • 100g de végétaline • 1 tablette de chocolat noir • 1 tablette de chocolat au lait • Du sucre glace • Des cornflakes • Des petits moules en papier (s’achètent au supermarché) Etape 1 : Faire fondr e la végétaline dans une casserole. Etape 2 : Incorporer le chocolat coupé en petit s carreaux. Mélanger jusqu’à ce que le mélange soit ho m ogène. Etape 3 : Saupoudrer un peu de sucre glac e. Etape 4 : vider les co rnflakes dans la sauc e au chocolat. Etape 5 : A l’aide d’u ne cuillère, remplir les petites caissettes en papier Etape 6 : Laisser rep oser (pour accélérer la prise, mettre les roses des sables au frigo) Etape 7 : Miam miam

Verticalement 1. Série de petits bruits secs faits par une série d’objets métalliques qui s’entrechoquent. 18. 3ème ville de France où l’ISF est le plus élevé. 23. Spécialité culinaire du Nord. 24. Symbole en forme de poisson, et monogramme désignant le Christ. 25. Petite tirade de morale. 26. Roi de Thèbes, père d’Andromaque. 27. Pédant. 28. Belle-fille. 29. Difficile à comprendre. 30. Gros oiseau de l’ordre des gallinacés. 31. Partie rétrécie de certains organes. 32. Phobie des excréments. 33. Mettre bout à bout plusieurs symboles ou codes. 34. Tiré par les cheveux. 35. Eleveur de lapins. 36. Ecorce du chanvre. 37. Faillier, buter sur, échouer. 38. Fonctionner par à coup, par saccade, en parlant d’un outil ou d’un véhicule.

39. Qui possède un ou plusieurs noyaux. 40. Prénom masculin.

LE SCANDALEUX MAG #13 - AUTOMNE 2012

23


Toute l’actu sur

Retrouvez le CDTB Show et toutes nos émissions sur notre web TV !

www.lescandaleuxmag.tv

Envie d’écrire pour le Scandaleux? De faire connaître votre projet ou événement ? De devenir partenaire ? contact-sx@lescandaleux.fr Nos partenaires:

Le Scandaleux Mag' XIII  
Le Scandaleux Mag' XIII  

Le Scandaleux Mag' XIII, le magazine gratuit des étudiants lillois

Advertisement