Page 1

L’album de la rentrée 2011

Nouvel album sorti le 5 septembre 2011 En tournée dans toute la France www.archimedemusic.com


« Un petit bijou de dérision et de maîtrise » Bayon

“ « Trafalgar », épatant deuxième album et meilleur disque de septembre, qui croise Oasis et Jacques Dutronc, les mélodies solaires anglo-saxonnes et le verbe ironique francophone. »

« Dans une rentrée atone, la poussée d'Archimède a des vertus requinquantes. »

« Archimède cultive la jubilation du sens de la formule, trouve toujours l’idée qui fait mouche » Didier Varrod

« Ca vaut un antidépresseur » Anthony Martin

« C’est fluide, enlevé, intelligent. C’est bien »

« Archimède s'imposera comme un groupe qui compte »

« Archimède réconcilie la chanson française avec la pop britannique. Dans les deux registres enfin réunis, ce duo excelle. »

« Aussi pertinents qu’intelligents […] une pop savoureuse et bien construite »

« Les Archimède confirment leurs talents de paroliers et de mélodistes avec Trafalgar »

« Mais c’est hyper bien ce truc ! »

« Archimède catapulté vers le succès »


~ II~III! II~II 2 471102

Quotidien National T.M. : 202 081

486791

'3 : 01 42 76 17 89 L.M. : 872 000

LUNDI 5 SEPTEMBRE 2011

Archimède un sillon très pop

Entre Alister et Oasis, le duo français signe avec son second album, «Trafalgar», un petit bijou de dérision et de maîtrise. Un opus réjouissant dans la rentrée musicale qui s'annonce. PAGES 30-31

Deux ans apres son coup d'essai, le duo français revient avec «Trafalgar», second album toujours dans une veine mêlant gouaille française et pop british. ROCK

,

I=rédéric et Nicolas Boisnard. PHOTO FABRIC(; DH'I!;SS!;NC(;


ède, , nouvelle pOl see Par BAYON oupi, un Archimède. Voilà la suite du premier album 2009, qui nous avait éclaboussés. Soit onze couplets loustics à l'image de jaquette de ce volume 2, où les faux siamois trentenaires, parlant de leurs «rempas» comme des ringards, se tirent des croche-pattes. Bien tourné en français vieille école teinté de goualante des faubourgs, ficelé, étagé, harmonisé à plaisir, cela chante la rentrée, la débandade, la flemme, le bonheur des tristes,le vandalisme, les lampistes, le tout style anglais breveté 1965. Un peu du cÔté de chez Alister, qui ferait un aîné parigot à la paire provinciale titi, en trio glandeur néo minet. La production pop-rock, à la Oasis, pour ne rien gâter, s'aventure dans le caribéen, via la syncope Nos Vies d'avant. Le psychédélique lourd swinging London for ever, telle titre plus Kinks que nature, griffant la ligne du jour. Dans une saine ambiance chahuteuse potache, on les accueille en frères. Les Archimède sont un peu prospères, on les prend comme ils sont, sur l'air qui tombe bien de Je prends. Un petit bijou sarcastique, en éloge du râteau (vents, retours, «coupsde massue»: «Les lapins, j'les compte plus tellement j'en prends ... »). Play Boy dans ses grandes heures, 80's, au hasard d'une édition paradoxale oubliée, avait seul osé «L'art de prendre une veste» . De vrai charme garçon, sans amertume, un foutage de pipe assorti à A mes dépens, scie de l'amoureux transi.

Y

Autre fleuron du manifeste 10ser Thlfalgar, le goguenard refrain antisocial Est-ce que c'est juste ? (<<Quand on voit qui nous gouverne 1 De gagner plus d'oseille en travaillant moins... »). Avec cela, le volume pétulant réserve surtout, entre gouaille anar de Bye bye bailleur et cynisme shuffle socio-génital de Tout fusionne ( «Pourquoi pas nous?»), la complainte de la rentrée des classes: les Premiers Lundis de septembre... Un crève-cœur allant puiser au repli des petites lâchetés communes de plumier, l'essence nostalgique de l'éternel retour ... en arrière. D'ailleurs l'ensemble est teinté rétro, timbré pop music. La formule Archimède, 1Tafalgarfaisantfoi, se confirme Nino-Dutronc-AntoineBird à Problèmes, indicé populo râleur «renaudant». Déconne d'abord - et passe ton bac éventuellement après.~

ARC~IMÈDE CD: TRAFALGAR (Sony). Sortie aujourd'hui. Concert ce soir à 22 heures au Réservoir, 16, rue de la !=orge-Royale, 75011 (avec Jack & Lumber, Bob Ngadi, et John Doe's Unbelievable Suicide).


Entre maîtrise et dérision, les deux frères mayennais démontent leur boîte à sons et dévoilent leur recette:

«On reste avant tout un groupe pop, dégagé plus qu'engagé» e Laval au vol, le binôme Boisnard répond net et carré, au détour d'un concert au bahut local (Monod), de ses lubies de sortie - ou rentrée. Les Premiers Lundis de septembre: genèse. Frédéric, dit Fred: C'est en septembre 2010 que cette chanson est née. Nous descendions le quai à Montparnasse, les couloirs du métro en direction d'un studio. Nous croisons des enfants cartables au dos, des quadras aux impers ceinturés, des femmes à attaché-case, tout y est: c'est la rentrée. J'avais une descente d'accords de guitare, une mélodie en tête, Nico a posé son texte dessus, et ça donne cette chanson de rentrée ... vécue. Nicolas, dit Nico: C'était un matin, nous allions en studio à Belleville, croisant des écoliers à cartables et des cadres à attaché-case. A 8 ans comme à 40, on est tous confrontés à ces jours de rentrée. I:albmn sort justement ce premier lundi de septembre: fétichisme? Fred: Pas du tout. Le hasard fait bien les choses, encore que, quand je vois le frangin ... Nico: C'est aussil'anniversaire de ma copine, d'ailleurs. Mais là, je l'ai laissé croire que ce n'était pas un hasard. Nostalgie? Fred: Les souvenirs d'enfance difficiles sont aussi ceux qu'on a plaisir à se remémorer. Il Y a forcément de la nostalgie dans l'enfance perdue. On l'apprend avec le temps. Nico: Mélancolie, plutôt. Je me suis vu aller en tac de philo avec cette angoisse d'écolier. Ça tient à l'ambiance particulière - presque

D

météorologique - de septembre, de ces grisailles ouatées: comme une madeleine de Proust évaporée dans l'air. Tmfalgar, c'est-à-dire? Nico: Qu'en musique, les Anglais nous mettront toujours la pile. Pas une raison pour désespérer de chanter pop en français. Trafalgar, car on n'a pas rendu les armes, on ne s'est pas mis à l'anglais pour tester l'import. Thzji:ùgar enfin, car le mot sonne bien, un peu branleur, et rimant avec Boisnard! Fred: Honneur au style anglais, mais aussi bataille sur le terrain de la langue. Les Français ont perdu contre l'Anglois en 1805, mais nous, preux Archimède, continuons de nous battre pour notre français maternel. La veste de votre vie? Nico: Se reporter à la vie de mon frère. Car c'est lui qui m'a inspiré Jeprends, témoignage de ses nombreuses vestes, et pour tout dire, de son «dTessing». Fred: Pour mon frère, le journal entier sera trop juste. Pour ma part, non franchement, rien ... La production enrichie du disque? Nico: Je n'ai pas mis le nez dans les budgets, mais je me rappelle que le directeur artistique grimaçait sur la fin, quand on suggérait tels additionnels. C'est vrai qu'on a essayé d'être plus aventureux, avec les visions d'un Phi lippe Paradi.. au top de sa forme. Fred: Faux! Ce n'est pas une question financière. C'est la crise pour nous aussi. Nous avons voulu expérimenter autre chose que le bois des guitares, et trituré le plastique de

vieux synthés, pour quelques chevauchés sur des Moog. Un porte-flambeau de Trafalgar? Nieo: Est-ce que c'est juste ? Sur le fil du rasoir, entre vérités premières et foutage de gueule. Merdeux sur les bords, «je-te-cherche-tu -me-trouves» ... mais avec le sourire. Fred: Je prends, chanson plaisante à interpréter sur scène. Elle conte l'histoire vraie de mon frangin sur chaque tournée. Pour une fois qu'il se livre dans un texte, ça me plaît. Archi rétro ? Fred: Oui, mais pas seulement. Nous puisons dans les influences sixties en distillant du son d'aujourd'hui. Les mélodies avant tout. Le costard de chaque titre dépend de beaucoup de choses: parfois coupe cintrée 60, et parfois XXL 90. Nico: C'est sftr qu'on se fout de coller à l'air du temps. Mes héros s'appellent Dutronc, Renaud, Polnareff. Est-ce que la voix, à force de crier des idioties, ne tend pas à s'érailler? Fred: Nieo y répondra mieux que moi, mais il est certain que crier des idioties le rend en-

core plus idiot... Nieo: Merci de vous enquérir de mes infections rhinopharyngées. Whisky, gélule de Solacy, et ça repart! Pour les idioties, rien en pharmacie. Justement, vous êtes de gauche? Fred: Ce sont des clins d'œil à ce que la société nous livre. Pas de revendications, simple hommage aux «petites mains» qui font tourner le monde. Nieo: On essaie de parler de l'époque, et filtrent ainsi quelques avis tranchés sur le monde comme il va: ses bailleurs salauds, ses petits chefs, ses gros porteurs boursiers ... Oui, une conscience sociale. Après, on reste un groupe pop, dégagé plus qu'engagé. Pas question de poing brandi. Même si les Petites Mains se concluent sur un doigt en l'air, à qui de droit. Nos Vies d'allant: un indice de recentrage ethnoworld? Nico: Et pourquoi pas !? Fred: La pop-franglocalypsonne, qui sait ...

(riTes). Recueilli par B.


Certains sont parus mi-août, d'autres pointent ces jours-ci, mais octobre marquera la vraie reprise.

Sorties rock dans le désordre ien ne va plus, la rentrée n'est plus ce qu'elle était; ni les sorties - notion tendant à se perdre, à l'heure de «l'internetisation». Les parutions, disons, se font dans la dispersion. Pour certains partis tôt, en pleine trêve estivale (Jeff Bridges et son éloge de la lenteur country rock, Baxter Dury et son talk-over de père en fils), le gros contingent repousse à octobre la reprise des affaires. Ainsi du dandy anglo-toscan ethnoblues Piers Faccini, de la revenante Camille, entre Murat des prés et Bjôrk transglobale, de Housse de Racket au rayon electro-chanson ou Mansfield Tya côté branché, attendus ici; de Kasabian d'Angleterre, Feist du Canada ou Santigold des Etats-

R

Unis (ex-Santogold, changé pour cause de doublon). Idem des titans: Red Hot Chili Peppers à Bercy de-ci, Metallica et Lou Reed de-là, fusionnés le temps d'un album (sic), tels Knopfler et Dylan en concert massif. Cependant qu'on sabrera les 20 ans historiques de Never-

avant de voir sortir son Will The Guns Come Out détonant. Pour patienter, deux recommandations bon pied bon œil de l'heure, bon ton sur son de saison. D'un côté, Archimède, tandem larron du cru lâchant du rock français à guitares et Moog vintage comme s'ils n'avaient fait que cela toute leur jeune vie, en acte Dans un mois sortiront les d'allégeance disalbums de Murat, Camille, sipée à la pop et surtout Hanoi el Khatib. music (Trafalgar). De l'autre côté, de mind (Nirvana), ou autant de l'Atlantique, The Rapture, la Fossette plus effacée (Do- qui fait l'actualité binaire minique A), et que Raphaël (lire page suivante). Les sefourbit un Rimbaud ivre avec conds en scène ce soir, les Dick Annegarn. premiers également, pile au Quant à l'électrogène Hanni diapason de la rentrée des el Khatib, notre fleuron classes, sur l'air des Premiers américano-philippino-pa- Lundis de septembre. Au talestinien et celui de Nike, il bleau. faudra attendre le 3 octobre B.


N=

Archimède, le disque de la rentrée

.,.= .,.= ........ --=

0=

U1-

"-1= w=

U1U1~

COUP DE CŒUR. Le duo mayennais sort lundi son deuxième album. Le public de lavaI, sa ville, a pu le découvrir

0\0_

dès cette semaine et a adoré. Nous aussi. LAVAL (MAYENNE) DE NOTRE ENVOVÉ sPeciAL

aval est un palindrome. Un nom qui se lit dans les deux sens. Avant-hier, la ville était totalement retournée par Archimède, duo qui pousse, qui pousse et commençait sa tournée à domicile. Le tandem des frères Boisnard s'apprête à sortir lundi « Trafalgar », épatant deuxième album et meilleur disque de septembre, qui cmise Oasis et Jacques Dutmnc, les mélodies solaires anglo-saxonnes et le verbe ironique francophone. Un deuxième CD euphorisant que les Lavallois ont eu la possibilité d'acheter dès mardi, comme les Nordistes avaient pu voir en avant-première «Bienvenue chez les Ch'tis ». «On ne milite pas à tout prix pournotre ville, où on habite toujours, expliquent les deux frangins, Fred et Nico.On a fait notre dernier clip ici parce que tout y est plus facile. Et beaucoup de chansons naissent chez nous, dans la rue.»

L

•-10 c:: ~o

....

< m ;;,g; z

C

;;0

m

~

C

-

...

o' ~

~

e!.

en

m

'"tI -1

m

rD)

OJ

.. 0 ........

m

...... 0

~

;;0 ~

0 ...... ......

Le duo croque son époque et ses travers

Alors promenons-nous dans Laval, où les demoiselles frétillent en reconnaissant le chanteur dJ\rchimède à la casquette de poulbot et où une bâche longue de 9 m a été déployée par la ville pour soutenir ses champions. Papa et maman ne sont pas peu fiers non plus dans la salle, le soir, en voyant 1 500 spectateurs survoltés pendant le concert de leurs rejetons. « Quandj'ai lu toutes les paroles de leur nouveau disque, j'en ai pleuré, raconte AnneMarie, la mère des deux musiciens. fis écrivent bien quand même.» « Trafalgar » est même la révélation

-...ICI) O'l~

COz coQ!

~

~.J::-

01 ......

00 0(..) 00 0(..) 0

r

m '"tI

» ;;0 LAVAL (MAYENNE), MERCREDI. Les frères Boisnard, Frédéric le guitariste et Nicolas le chanteur (de gauche à droite) forment le groupe Archimède.

éclatante d'un auteur, Nicolas Boisnard, chanteur gouailleur, fils spirituel de Renaud et Jacques Lanzmann, à la langue bien pendue et bien tenue. « Tout cela est très spontané. Pour nous, la musique est à saisir partout. Celam'anive d'abandonner mes potes dans une soirée pourm'enfenner dans les W.C et emegistrer au dictaphone un

bout de texte qui me vient. » Ainsi, le duo croque avec gounnandise son époque etses travers comme dans «les Petites Mains », au refrain aussi enjoué que redoutable: «Si les petits ruisseaux font les grandes rivières/ Les petites mains, l'air de rien, font les gros salaires/ Si les uns fiimentsur des yachts en pleine merl Les petites mains ra-

ment loin derrière. » Archimède enchaîne les fulgurances de sens et de son et signe un vrai tube, <de prends », sur les râteaux amoureux. Le talent des deux frères a séduit Bénabar, qui leur a demandé deux musiques pour son pm chain album. Et ce n'est que le premier coup de «Trafalgar». "'EMmM'"AN'"U""El"M.. A"'RO"'Ll"'E

(lP/DDMINIQUE BREUGNOT.)

mf!? zm ."z

;;0-

»l> ZC oc...

mO C

« TRAFALGAR»

ARCHIMÈDE

ms.

Sony Sortie lundi

14,99 €

;;0

C "Ï. C


111111111111111111111111111111 2 431113

844485

Bimestriel T.M. : 50000

3: 0142471825 L.M.: N.C.

SEPTEMBRE - OCTOBRE 2011

ARCHIMÈDE C'est qui? Futurs parents, prenez garde : faites vos enfants avec peu d'intervalle afin qu'ils puissent développer leur créativité ensemble. Les frères Lumière, les frères Hanson, tous sont devenus des stars! Les frangins de Laval, Nicolas et Frédéric Boisnard, sont quant à eux sur la bonne voie. Après un premier album en 2009 qui leur a valu une nomination aux Victoires de la musique dans la catégorie "album révélation de l'année", ils reviennent avec Trafalgar. C'est comment? L'un qui fait un vilain croche-patte à l'autre sur la pochette du disque indique que le duo ne se prend pas vraiment au sérieux. Mais au-delà du côté humoristique de la chose, les textes chantés par la voix cassée de Nicolas sont aussi pertinents qu'intelligents. Savoir être subversif avec un air détaché est un art à part entière. Paroles en français mais musique sous influence anglo-saxonne. D'où le titre Trafalgar, qui rend hommage aux Anglais qui, en matière de pop-rock, "nous mettent toujours la pile". Et pourtant, pas de quoi rougir de cet excellent second album, au contraire! Pourquoi ils sont Serge? Parce que causer de patronat, de fusions, de rentrée scolaire et de désastres amoureux sur une pop savoureuse et bien construite, option sixties, c'est un sacré coup. De Trafalgar? Non, d'éclat. (Malick Gueye)

Trafalgar (Jive/Epic/Sony Music)

w w w.archimedemusic.com

SERGE


I~IIIIIII~I~IIIIIIIIIIIIII 2 701100

Hebdomadaire T.M. : 744846

859939

-:;: 01 55 30 55 30 L.M. : 2 738 000

iTélérama

MERCREDI 28 SEPTEMBRE 2011

I :Jltt4

I!':\. TRAFALGAR ~ CHANSON

ARCHIMÈDE

Mélodies efficaces, blagues qui font mouche, par un duo de frangins qui secouent la rentrée. Un début d'emballement médiatique - deux articles dans deux quotidiens nationaux - et voilà Archimède propulsé sensation française de cette rentrée ... Sans aller jusque-là, on saluera ce duo de frangins aux chansons décontractées. Mélodies efficaces, arrangements pop et légèrement rétro, voix

râpeuse qui retient l'attention et textes, surtout, qui font mouche: des vannes bien senties, de la dérision, un sens affiné de l'observation et un brin de contestation politique, le tout emballé dans un style fluide et sans complexe. Comme un groupe d'ados turbulents qui aurait répété dans le garage des parents et qui en sortirait

avec un disque étonnamment abouti. On écoute avec plaisir leurs griffures contre l'establishment (Les Petites Mains), leurs appels du pied peu conventionnels (Tout fusionne) ou leur portrait de lover raté (Je prends). Entre la chanson de calembour à la Dutronc et la protest song made in France à la Renaud, leur déconnade engagée sonne comme un écho et un remède à la grisaille du temps. Dans une rentrée atone, la poussée d'Archimède a des vertus requinquantes. VALÉRIE LEHOUX

Il CD Jive Epie / Sony Music.


11111m~1 ~IIIII

Hebdomadaire T.M.: 604913

2 451100 931028

'3: 01.42.21.62.00 L.M. : 1 975 000

SAMEDI 3 SEPTEMBRE 2011

MUSIQUE

Pop française à l' *** 'lIt \1-'\1 ,( . \lt

d'.\ rc llilll\;lIc

j1h l! "'pic ). Une fusion inattendue... qu'on attendait avec impatience. Avec son deuxième album, Archimède réconcilie la chanson française avec la pop britannique. Dans les deux registres enfin réunis, ce duo excelle. Venu de Laval, il enchaine les titres percutants. On aura tout essayé et Les

Premiers Lundis de septembre frappent par leur intensité. Dans EIntrus, qui ouvre cette parution, les paroles sonnent avec la même justesse: «Je suis

né Kévin d'état-civil/ Et de parents pas très finauds / Qpi préfèrent le bodybuilding et le tuning / A la poésie d'Edgar Poe. » Elégant dans ses textes, plaqués sur des airs dans la veine d'Oasis ou Blur, le groupe enchaine dans Le Bonheur : « Qu'importe que tu ne sois qu'un loser / Sans Rolex à ton bras / I1important c'est ton bras. » Positif, et drôle, en plus !

PlIIIIIIIIE IIOI8HUE


111111111111111111111111111111 2 631112

519968

Hebdomadaire T.M. : 433 294

3 : 01.75.55.10.00 L.M. : 2 142000

MERCREDI 21 SEPTEMBRE 2011

A la fiche ARCHIMÈDE Qui? Deux frères : Nicolas (chanteur) et Frédéric Boisnard (guitariste), originaires de lavai où ils résident toujours. le premier a été journaliste au Courrier de la Mayenne, le second a travaillé dans une banque. Ils écrivent des chansons et Trafalqar est leur deuxième album. Quoi? De la pop-rock bien débridée sur laquelle on peut sautiller, le sourire aux lèvres. Et si l'on dresse l'oreille, on découvre dans les textes un second degré qui fait passer bien des messages en douce. Archimède, c'est des trouvailles rigolotes pour parler de la vie et de l'amour, avec un humour qui les rapproche de Richard Gotainer (Nos vies d'avant), de Renaud (Est-ce que : c'est juste ?) ou de : Dutronc (Le Bonheur). : C'est fluide, enlevé, intelligent. C'est bien. G. M .

**

TRAFALGAR (Sony/BMG). En concert à la Maroquinerie, Paris (X Xe), le 25 novembre. Et en tournée.

L'EXPRESS STYLE 1

1


Quotidien National T.M. : 122741

III 578967

11111 11111 Illilili 1111 1111 2 641102

~:

01 4435 60 60 L.M. : 371 000

JEUDI 22 SEPTEMBRE 2011

VONT-ILS 0 V NIR? ARCHIMÈDE Le groupe mayen nais constitué des frères Frédéric et Nicolas Boisnard attire les éloges à l'occasion de la sortie de son deuxième album, « Trafalgar », dont la chanson à succès est intitulée « Le Bonheur»

Archimède catapulté vers le succès Qu'importe que tu ne sois qu'un looser sans Rolex à ton bras, l'important c'est ton bras. » Dès les premiers mots du Bonheur, leur succès du moment, le ton Archimède est donné. Et l'on crie: Eurêka ! Car le son de cette rentrée est bien là, dans la voix gouailleuse et claironnante du chanteur, dans ces paroles bien ficelées et dans les mélodies qui, une fois entendues, font de la trottinette dans les têtes et des crochepattes à la morosité. Dans les salles qui vien- u nent les voir, un public ~ composite: des groupies ~ ados, des familles, des uiS q uadras et quinquas nos- r5 ~ talgiques des refrains pop ~ d'antan ... Archimède! Derrière ce nom plus ~ propre à séduire les am- ;'E phis de physique que les Frédéric et Nicolas Boisnard, d'Archimède. Des liens fraternels comme moteur de leur rock. 0

LU


salles de musique se cachent Frédéric et Nicolas Boisnard, deux frères originaires de Laval, où ils vivent toujours. Les Boisnard ont commencé la musique à l'adolescence. À l'époque, Frédéric joue de la guitare et compose seul des chansonnettes, jusqu'à ce que le petit frère propose d'écrire des textes. Les débuts se font sur des scènes improvisées. Le groupe Archimède se constitue en 2004, alors qu'ils n'habitent plus ensemble. « Sans doute un besoin de se retrouver », suggère Frédéric. Le premier album sort en 2009. Déjà, leurs compositions répondent à deux règles: faire des mélodies qui s'envolent et écrire des textes en français énonçant d'insolentes vérités. Sur Trafalgar, la chanson Est-ce que c'est juste (<< d'avoir une vie comme la mienne, de me lever à l'heure que je veux tous les matins»J côtoie Les Petites Mains (<< ça turbine pour construire les berlines que tu t'achètes en double»). Des chansons

légères et concernées». « On se fait une joie d'être joyeux pour creuser le sillon de notre identité », commente Nicolas. «

Les frangins jouent les loustics. Crocs-en-jambe et sourires croquignolets. Sur la pochette de Trafalgar, les frangins jouent les loustics. Crocs-en-jambe et sourires croquignolets. Ils entrent de façon fracassante dans le monde de la chanson, mais sans se prendre au sérieux. Il est vrai qu'ils ne débarquent pas tout droit de l'adolescence. « Fred », compositeur et guitariste, 37 ans, a travaillé dans une banque et fondé une famille. « Nico », 34 ans, auteur et chanteur, a «fait philo» (<< un début de thèse» J, enseigné et pratiqué le journalisme. Quand on l'interpelle

Le 5 septembre 2011, sortie de « Trafalgar }) « Les premiers lundis de septembre existent -ils pour nous apprendre à nous cramponner, nous blinder quand le chagrin nous étrangle ... » Le texte fait partie du nouvel album d'Archimède. Sans doute pour conjurer le mauvais sort, les frères Boisnard ont dévoilé leur CD lors de cette journée synonyme pour d'autres de rentrée. « L'emballement a suivi rapidement, mais ily a eu tant de travail que, pour le moment, nous sommes plus touchés que surpris par les belles réactions», confie Frédéric Boisnard. Le lendemain, le groupe a enregistré une émission de « Taratata » - notamment un duo avec Hubert - Félix Thiéfaine - qui devrait être diffusée en octobre. La suite? « Galas, galas, galas! », résume Nicolas: Archimède compte déjà ISO concerts, notamment au Québec, en Amérique centrale et en Suisse. Une trentaine de dates sont prévues jusqu'à décembre.

sur le nom Archimède - emprunté au titre de leur première chanson -, il cite les Vies et doctrines des philosophes illustres, de Diogène Laërce, et rappelle que le savant de Syracuse eut nombre d'idées innovantes, entre autres l'invention de la catapulte. Les liens fraternels ont toujours été un moteur du rock. En France, Nicola et Stéphane Sirkis formèrent Indochine, Johan et Guillaume Ledoux sont à l'origine de Blankass. Ailleurs, des Bee Gees (les Gibb) aux Beach Boys (le trio Wilson) ou à AC/ DC (les Young), les références abondent. Et l'on n'oublie pas Liam et Noel Gallagher, du groupe Oasis, qui se déchirèrent en un terrible coup de ... Trafalgar. C'est souvent à ce tandem britannique que l'on compare le duo lavallois, en raison de leur pop chantante : « On a grandi avec Oasis, Supergrass, Blur ou The Verve », commente Frédéric. Parmi les références des frérots, on trouve Richard Gotainer, l'amuseur de la chanson, mais aussi Jacques Dutronc, « pour le mordant, les pirouettes et l'élégance, l'enfance qu'il trimballe, la carrière arrivée par hasard et la vie comme un jeu », résume Frédéric. Et Renaud: « À 20 ans, je cultivais son côté gavroche, casquette vissée sur la tête, et je le chantais dans la rue », commente Nicolas, qui à l'évidence n'a pas quitté son héros poulbot. Pour les deux frères, le succès est là et ils en profitent. JEAN-YVES DANA

Trafa lgar, 1 CD Jive Epie/Sony. En tournée: le 28 septembre à La Roche-sur-Yon, le 30 à Villeneuve-la-Garenne [Hauts-de-Seine), le 1" octob re à Canteleu [Seine-Maritime) ... Toutes dates sur www.facebook.com/archimedemusic


N= ~

......

-

. . . -=

0-= ..... O~ o

00= ---......

O~

.j>.~

.. .. .. = =

-Cl: •

3:

m :;0

o

:;0

m

o

Le théorème d'Archimède

~3

0)111

.J:o.Cl.

o e!. ~Cil

1\)

Leur deuxieme album, Trafol- chemin au sein de la Jeune scène vole : celle d'une pop décomgor (Sony Music) a été salué. à française, qu'on peut resumer plexée, chantée dans la langue juste titre, comme l'un des en deux tendances. D'un côte, de Jacques Dutronc. Leurs exmeilleurs de la rentrée. Les frè- les groupes français chantant en cellents textes, astucieux sans res Boisnard, originaires de La- anglais, certains s'exportant à être trop lourds en calembours, val, forment le duo à la source l'étranger. De l'autre, des chan- sont portés par une musique qui d'Archimède. Ils ont trouve teurs évoluant dans un registre rappelle parfois la fraîcheur des ARCHIMÈDE le 30 septembre à avec leurs nouvelles chansons classique, voire passéiste. Ar- meilleurs singles de The Kinks. Villeneuve-la-Garenne (92) une belle maniere de tracer leur chimede explore une troisième On murmure que certains artisLE FIGAROSCOPE

.. 0

co tes leur ont demande des textes, notamment Benabar. On ne doute pas qu'à force de sillonner le terrain et de donner des concerts, Archimede s'imposera comme un groupe qui compte. •

el

CD

3:0• Cl.

en

m "tI

OLIVIER

Nue ONUC

@lEFIGARO FR

-i

r3: CJ..

3:

'0

:;0

<0 ....

m

Dl

m

1\)

°........

.

.....

-..II\) .... 1\)

........ 00) 01\) (..) 1\)


34 LE GUIDE CULTURE

JEUDI 8.09.2011 LE MATIN

MADE IN FRANCE Avec l’album «Trafalgar», les deux frangins d’Archimède ont résolu une équation pourtant compliquée: faire mijoter de la pop anglaise dans la langue de Dutronc.

«LE ROCK FRANÇAIS A RENDU LES ARMES» ment, le choix des phrases, la façon dont les rimes naissent en bouche, tout ça demande énormément de travail. Mais une fois un texte terminé, j’en suis très fier.

rchimède. Ce nom ne vous dit probablement rien, mais vous avez une bonne excuse: la pop chantée en français ne court plus les ondes! De Syd Matters à Cocoon, en passant par The Bewitched Hands, les Frenchies cueillent aujourd’hui leurs meilleures rimes de l’autre côté de la Manche. Pour leur défense, les bons exemples sont rares lorsqu'il s’agit de manier la gouaille typiquement française sur des guitares saturées. N’est pas Bertrand Cantat qui veut. Fiers de la langue dans laquelle ils jurent, les frères Boisnard débarquent comme un croche-patte à cette tendance, avec un album aussi frais qu’une bière-grenadine sur la terrasse d’un PMU. Une écriture fine, des mélodies ravageuses et une naïveté pop qu’on n’attendait plus.

A

£ Les assedic, l’usine… Vous abordez des thèmes sensibles à la France dite «d’en bas». Faut-il être socialement engagé pour s’exprimer en français?

Archimède n’est pas engagé. On a des choses à raconter pour être bien dans notre époque. On ne le fera jamais avec le poing serré et brandi. Il y aura toujours une pirouette histoire de faire virer le propos vers l’ironie et quelque chose de plus mordant. Surtout ne pas être premier degré! Comme les jeunes groupes anglais finalement, qui racontent souvent leur quotidien, leurs boulots alimentaires et la vie de quartier dans lequel ils ont grandi. £ Ça vous gêne qu’on compare votre voix à celle de Liam Gallagher?

C’est une comparaison élogieuse, mais je ne cherche pas à singer, on a la voix qu’on a. C’est vrai que j’ai ce timbre un peu éraillé quand je monte dans les aigus, très anglo-saxon. Oasis nous a marqués, mais la pop anglaise des 90s en général représente peut-être 40% de nos influences. Le reste, c’est Dutronc, Polnareff ou Renaud.

«LES ANGLAIS NOUS METTRONT TOUJOURS UNE TREMPE MUSICALEMENT» Nicolas Boisnard, chanteur d’Archimède

£ Comme Oasis, il y a deux frères Alors qu’on ne parle que d’eux en France, c’est l’occasion de faire une petite explication de texte avec Nicolas, le chanteur. En français, évidemment.

Avec Frédéric (à g.) et Nicolas Boisnard, la pop à la française est promise à un bel avenir. Fabrice Demessence

£ Ça fait quoi d’être à contre-courant juste parce qu’on chante dans sa langue maternelle?

C’est vrai, on se sent de plus en plus seul! C’est presque héroïque de chanter dans notre langue maternelle aujourd’hui. Je crois que le rock français a rendu les armes. Beaucoup de groupes se sont mis à l’anglais, considérant qu’on ne peut pas faire sonner le français ailleurs que dans la chanson. Bashung et Noir Désir, entre autres, ont démontré le contraire! Et pour moi, Dutronc faisait du rock. Les Anglais nous mettront toujours une trempe musicalement, mais on a de quoi répliquer. D’ailleurs, le titre

«Trafalgar» fait aussi référence à la bataille de 1805 du même nom. Mais on ne va pas capituler! (Rires.) £ Ces artistes qui «capitulent» comme vous dites, ils vous énervent?

Quand je lis que ces jeunes-là n’ont que des influences anglo-saxonnes, en laissant sous-entendre que tout serait à jeter en France, c’est inconcevable! Ou alors ils ont grandi dans une cave, isolés du monde qui les entoure… On ne vient pas de nulle part lorsqu’on a vécu trente ans dans un pays. Ce n’est pas du patriotisme primaire, mais une question de bon sens.

£ On dit que chanter en français, c’est se mettre à nu. Vous êtes à ce point exhibitionniste?

Non! (Rires.) On prend le risque de s’exposer davantage, de dévoiler une certaine intimité. Mais c’est aussi le moyen le plus sincère et direct de toucher les gens.

sous les projecteurs au sein d’Archimède. C’est plus vendeur?

Historiquement, on a toujours composé ensemble. Mon frère (ndlr: Frédéric Boisnard) est plutôt derrière les instruments et moi je débarque avec des idées de mélodie à la voix. Et contrairement à Oasis, il n’y a jamais eu de gros clashes, juste une saine compétition. (Rires.) é Propos recueillis par Fred Valet

£ Faire rebondir des syllabes francophones sur des guitares rock reste un exercice périlleux…

On ne fait pas de la chanson, donc les mots doivent être euphoniques, harmonieux. Il faut que ça sonne avant qu’il y ait du sens! Donc évidem-

«Trafalgar» Dist: Sony Music Voir les vidéos: www.lematin.ch/archimede


● Journées du patrimoine avancées à mercredi pour les enfants à Jublains. En amont des Journées européennes du patrimoine, le musée archéologique de Jublains ouvre ses portes aux plus jeunes dans des conditions privilégiées, le mercredi 14 septembre. Cette année, il invite les enfants à découvrir l’exposition en s’intéressant plus particulièrement aux animaux symboliques et aux objets qui peuplent les tombes égyptiennes. L'animation “Le scarabée qui monte, qui monte !” débutera à 10h pour les 4-5 ans. Elle durera une heure. En Égypte ancienne, les animaux et les dieux ne sont jamais bien éloignés. Après en avoir découvert quelques-uns lors de la visite de l’exposition, les enfants réaliseront leur propre amulette scarabée. Pour les 6-8 ans, “Le voyage de la momie” débutera à 14h. Pendant deux heures, les enfants découvriront les canopes et les ouchebtis. Ces objets et bien d’autres accompagnent le défunt lors de son voyage pour l’Au-delà. Après une visite de l’exposition, les enfants fabriqueront un vase canope. ● Entrée gratuite pour tous les enfants et leurs accompagnateurs. Ateliers gratuits, sur réservation au 02 43 58 13 20.

Archimède : deuxième Taratata !

I

Is ont réitéré ! Les frangins Nico et Fred du groupe Lavallois Archimède ont de nouveau été invités dans la mythique émission de télévision Taratata, présentée par Nagui. Enregistrée mardi 6 septembre dernier, leur prestation sera diffusée sur France 4 en octobre. De plus en plus habitués aux caméras, aux micros et aux appareils photos, les artistes ont “fait le métier” sur le

plateau du studio 128, à la Plaine Saint-Denis. En une seule prise à chaque fois, la troupe de pop franglo-saxone a interprété leur nouveau titre “le Bonheur”, puis un duo avec Hubert-Félix Thiéfaine sur le titre “Lorelei”. Le Courrier de la Mayenne les a suivi toute la journée, des loges au plateau, en passant par le maquillage et la promo radio. Reportage : Julien Moreau.

Avant de passer sous les projecteurs et devant les caméras de Taratata, passage obligé par le maquillage, où Nico s’est fait chouchouter.

C’est parti : la lumière est OK, le son est bon, les caméras tournent… Nico peut entonner son “Bonheur”, nouveau titre de Trafalgar.

Nagui se souvenait très bien d’Archimède, et les suit depuis leur passage de janvier 2010 dans son émission. Pendant l’interview à laquelle s’est prêté le groupe, l’animateur les a félicités pour la qualité de leur nouvel album. Taquin comme à son habitude, Nagui a néanmoins réservé un accueil chaleureux à nos lavallois préférés.

Entre deux prises, c’est le passage par la cabine photomaton du programme “Mon Taratata à moi”, où les artistes passent un à un pour donner le nom des chanteurs qu’ils aimeraient voir programmés dans un prochain Taratata. Pour Nico et Fred, on note une certaine admiration pour Richard Gotainer ou Cathy Tunstall.

Entre les répétitions et la captation de l’émission, Nicolas et Frédéric ont fait un saut dans les studios de France Inter. Ils y ont été reçus par Serge Levaillant pour l’émission “Sous les étoiles”, diffusée le 14 septembre prochain entre 3 et 4 heures du matin. L’animateur les a gentiment titillés sur leur passé scolaire, professionnel et leur actualité. S’il a aussi tenté de se moquer de la Mayenne, les deux frères ont su lui faire comprendre que la Mayenne valait le détour et qu’il ne fallait pas se contenter de l’admirer depuis l’autoroute A81 ! Le lendemain, Archimède enchaînait avec Isabelle Giordano pour un direct radio, puis “Les mots de minuits” à la télévision et finissait avec Michel Field pour un direct Europe 1.

Dans un nouveau décor, les artistes qui évoluent dans Taratata ne font pas le voyage pour rien. Les caméras qui obéissent toutes au célèbre réalisateur Gérard Pullucino (Taratata, N’oubliez pas les paroles, Tout le monde veut prendre sa place…) offrent une qualité d’image remarquable aux (télé)spectateurs. En plus du plaisir d’être sur place, Nico et Fred ont fait une rencontre qu’ils n’oublieront jamais : Hubert-Félix Thiéfaine (photo à droite). Les frangins l’ont invité à partager leur Taratata, pour un duo autour de la chanson “Lorelei”.

Nouvel Album “Trafalgar”, Sony, disponible dans tous les points de vente habituels.

Jeudi 8 septembre 2011 - LE COURRIER DE LA MAYENNE - 1


LE SAINT DU JOUR

Vendredi 9 se te

Saint Alain de la Roche

Né en Bretagne vers 1428, mort en Hollande en 1475, il fonda ses confréries du Rosaire dans ce pays ainsi qu’en France et en Allemagne.

LE DICTON

« beau se te

L

D’AUTRES 9 SEpTEmbRE

re 2011 - 252e jour de l’année

re e

1929 : Naissance du chanteur Claude Nougaro (mort le 4 mars 2004). 1943 : Les Alliés débarquent à Salerne (Italie). 1958 : Un décret du général de Gaulle crée le quartier d’affaires de La Défense.

Les Alain sont sages et équilibrés. Couleur : l’orangé, chiffre : le 10. Demain : Sainte-Inès.

lira les cha

1976 : Mort de Mao Tsé Toung. 2001 : Assassinat du chef de l’opposition armée afghane Ahmad Shah Massoud. 2004 : Décès du journaliste et écrivain suédois Stieg Larsson, auteur de la trilogie « Millénium «.

res »

lv

La

Les trois femmes

« Trafalgar », un sacré coup d’Archimède

Photo AFP

En 1971, les Bee Gees enregistraient « Trafalgar », un album méconnu mais considéré désormais comme le meilleur des frères Gibb. Quarante ans après, deux autres frangins, Nicolas le chanteur et Frédéric le guitariste sortent eux aussi leur « Trafalgar », deuxième album d’Archimède qui confirme les qualités ayant valu au groupe lavallois une nomination méritée aux Victoires de la musique pour la sortie de leur premier opus éponyme, en 2010. Nicolas Boisnard, le parolier des onze titres, s’y montre une nouvelle fois le digne émule d’un Jacques Dutronc et de son alter ego Jacques Lanzmann. Gapette vissée sur le crâne, le chanteur d’Archimède a aussi la gouaille parigote d’un Poulbot. Dans ses textes bien troussés, il parvient à chaque fois à renouveler son univers, le plus souvent marqué (comme son maître) au sceau de l’humour et du second

« La femme au miroir », Éric-Emmanuel Schmitt. Éditions Albin Michel, 22 . Roman. Trois femmes, de trois époques et de trois contrées différentes : Anne vit à Bruges, au temps contrasté de la Renaissance, entre ombres et promesse ; Hanna, contemporaine de Sigmund Freud, tente de surmonter ses tourments ; quant à la sulfureuse star d’Hollywood, Anny Lee, elle n’est pas sûre de vouloir échapper à ses démons, la drogue et le sexe. Ce qu’elles ont en commun, c’est de se sentir différentes et de vouloir échapper au quotidien qui, d’avance, leur semble tout tracé. Elles regimbent, souffrent, chutent et rechutent. Anne, qui parle aux arbres et aux loups, prend un autre chemin, mais plus risqué encore. Et si elles se rencontraient ? Éric-Emmanuel Schmitt s’y emploie avec talent. Yves DURAND

De l’effroi à la victoire Photo DR

À l’aventure !

Bertrand GUYOMAR

Delphine de Vigan signe un récit bouleversant sur la destinée de sa mère. « Rien ne s’oppose à la nuit »

f

Christophe BORDAS

Légèreté swing Dans ce « Trafalgar » à l’intitulé espérons-le prémonitoire pour la notoriété future d’Archimède le frenchie, nos deux Mayennais (Frédéric signe quant à lui toutes les musiques) ont le don de tourner les mélodies en objets d’orfèvrerie, accessoirisées d’une légèreté swing façon très « sixties ». Leur petit précis d’ethnologie fait penser aux chansons que les Kinks confectionnaient en même temps que Dutronc (nous y revoilà) de l’autre côté du Channel. Taillé sur mesure pour notre époque.

Lucile, le jour et la nuit Frédérique BRÉHAUT

Jean Lopez et Lasha Otkhmezuri. Seuil, 21 . Histoire. On n’imagine pas ce qu’a enduré le soldat de l’Armée rouge de 1941 à 1945. C’est ce que révèlent ces 12 témoignages inédits, dont celui d’Elena Bonner, recueillis par l’historien Jean Lopez (photo) et le Géorgien Lasha Otkhmezuri, ancien diplomate. Seules les familles d’officiers et des membres du Parti étaient informées du décès d’un soldat. Ajoutez à cela que le NKVD mitraillait tous ceux qui se repliaient sans ordre, internait pour lâcheté les prisonniers de retour au pays, et vous comprendrez que « les armées russes étaient propulsées par l’effroi ». Ce qui a finalement assuré la victoire, c’est qu’en face ils étaient pires !

degré. Au fil de l’album, on passe ainsi du constat social désabusé (« Les petites mains », déjà un hit potentiel) à l’impressionnisme (« Les premiers lundis de septembre »), en passant par les grands sentiments et les amours contrariées (« A mes dépens »).

Sur les traces de sa mère suicidée en 2008, Delphine de Vigan mène une enquête poignante. Photo Delphine Jouandeau.

Delphine de Vigan. JC Lattès. 438 pages, 19 .

« Grandeur et misère de l’Armée rouge »

u qu

qu .

S

hau @ a

-l

.co

ur la couverture, c’est elle, belle jeune femme au visage d’héroïne de Bergman, sourire esquissé et regard incrédule. Lucile. Le prénom évoque une lumière dansante et fragile, un feu follet auquel Delphine de Vigan consacre le plus poignant de ses livres, le plus personnel aussi puisque Lucile était sa mère. Fantasque, tantôt déterminée tantôt vacillante, Lucile bohème comme on pouvait l’être au détour des années 1970, brûle sa vie et consume celle de ses proches. A la recherche de

l’origine de la souffrance qui a porté cette femme silencieuse à tutoyer les abîmes, l’écrivain trace des cercles. Chacun délimite les tragédies qui telles des secousses telluriques ont à chaque réplique abattu des pans d’une histoire familiale marquée du double sceau de la fantaisie et des morts brutales.

Un air de Bashung Lucile est la troisième d’une fratrie de neuf enfants nés au lendemain de la guerre au foyer de Liane et Georges, deux personnalités farfelues. Elle, magnifique, lui, séducteur et toxique. La vie devrait leur être douce et pourtant à leur approche, le bonheur prend la tangente. Le premier séisme surgit avec la mort accidentelle d’Antonin, un des garçons. Dès lors, les murs se fissurent.

Lucile, belle enfant docile, n’échappe pas aux douleurs qui ravagent. Elles lesteront son bagage tout au long d’une vie à la dérive marquée de rares parenthèses de douceur. A l’appui des témoignages des oncles et tantes, le portrait de Lucile la silencieuse se précise. Delphine de Vigan sonde les contours chaotiques de son enfance et de son adolescence, années marquées par les vagues de dépression dans lesquelles sa mère bipolaire se débat. « Lucile n’a rien aimé tant que boire, fumer et s’abîmer ». Jusqu’à ce que sa lumière vacille. On ne lâche pas ce récit sensible, enquête pudique partagée entre une histoire familiale tourmentée et réflexion sur les doutes de l’écrivain. De l’ombre à la lumière, Delphine de Vigan permet « que ne durent que les moments doux » chantés par Bashung.

Pour un été 2012 réussi, Offrez une véranda à votre terrasse La plus belle pièce de votre vie reste à construire ...

Archimède, ou l’art de se mettre en boîte entre frangins. Photo Fabrice Demessence.

f C’est dans l’air · Corneille va monter sur la scène du Nouveau Casino de Paris avant une tournée française qui défendra son nouvel album « Les inséparables ». · David Guetta et son nouvel album « Nothing But The Beat » vient d’entrer directement n°1 du Top Albums français. Le DJ fait aussi bien qu’avec son précédent opus, « One Love ». · Des problèmes personnels obligent Cocoon à annuler sa tournée qui devait débuter le 1er octobre au Mans. Le duo français sera de retour en 2012 pour une nouvelle série de concerts. · Noel Gallagher sera au Casino de Paris le 6 décembre prochain. Au menu, les titres de son premier album solo, « Noel Gallagher’s High Flying Birds », attendu dans les bacs le 17 octobre.

David Guetta. Photo DR.

L dVd « Les listes de Wallace » Olof Lanström, Barbara Bottner et Gerald Kruglik. Casterman, 13,95 . Jeunesse. Venu de Scandinavie, cet album, qui laisse une large place aux illustrations, apportera aux lecteurs un brin de fraîcheur farfelue. On y découvre un souriceau à la vie bien ordonnée, qui structure ses journées autour de listes. De ce qu’il possède, de ce qu’il aime, de ce qu’il doit faire… Alors forcément, quand son voisin Albert débarque avec sa soif d’imprévu et d’aventure, rien ne va plus. Wallace acceptera finalement de chambouler son quotidien pour lui venir en aide, la morale de cette histoire étant sans doute que si l’absence totale d’organisation peut s’avérer problématique, un zeste d’improvisation rend toujours la vie plus passionnante. Dès 4 ans. Fabienne SUPIOT

www.vie-veranda-angers.com de Cholet Présent à la foireac e Jaune Stand n°90-93 Esp

« Pirates des Caraïbes IV » Le capitaine Jack Sparrow retrouve une femme qu’il a connue autrefois. Leurs liens sont-ils faits d’amour ou cette femme n’est-elle qu’une aventurière sans scrupules qui cherche à l’utiliser pour découvrir la Fontaine de Jouvence ? · Aventure. · États-Unis.

5 min d’Angers, route de Beaufort 3 impasse de la Plotinière - RD347 - 49800 BRAIN SUR L’AUTHION

Tél. 02 41 66 42 33

Vendredi 9 septembre 2011

· Réalisé par Rob Marshall. · Avec Johnny Depp, Penélope Cruz et Geoffrey Rush. · Sortie le 21 septembre. 19,99 (DVD), 24,99 (Blu-Ray).


Cultures/Regards

Ouest-France Lundi 5 septembre 2011

« Principe d’Archimède : tout corps plongé dans un liquide en ressort mouillé. » Jean-Charles, humoriste français

Repéré

Musique

Télévision

Les journaux de France 2 et France 3 rhabillés

Archimède prépare un coup de Trafalgar

Petit journal devenu trop grand !

Ce lundi, vous découvrirez du changement dans les journaux télévisés des deux chaînes publiques. En périphérie pour France 2, avec un nouvel habillage (titres, images de générique…). Plus en profondeur pour France 3 qui adopte un tout nouveau décor avec du mobilier translucide et des jeux de transparence sur le sol. Par ailleurs, ce sont les présentateurs des éditions régionales qui dressent le sommaire de tout le 19/20 désormais à 18 h 58.

Les deux frères d’Archimède ne sont pas bonapartistes pour deux sous, mais eux aussi, à leur manière, résistent aux Anglais. Ou plutôt à la langue anglaise. Ils jouent de la pop, mais s’obstinent à la chanter en français. « On lutte encore, bien qu’on sache que c’est un combat sans espoir. L’anglais, c’est la langue de la pop. » Clin d’œil, le deuxième album des deux Lavallois s’appellera Trafalgar. Avec leurs paroles soigneusement écrites sous la plume de Nicolas Boisnard, ils espèrent créer la surprise, et montrer que les chansons dans la langue de Jacques Dutronc ou Nino Ferrer valent autant que celles de la langue des Beatles ou d’Oasis. « Peut-être qu’on provoquera un “ coup de Trafalgar ”, s’amuse Nicolas Boisnard. Cet album, les deux frères le peaufinent depuis plus d’un an. À peine le précédent était-il sorti, et la tournée entamée, qu’ils étaient à pied d’œuvre pour les nouvelles compositions. Fred a travaillé chez lui, avec sa guitare. Nicolas, lui, a cherché les bons mots et les bonnes rimes, en se promenant sur les routes de la Mayenne.

Les salons de mode parisiens consacrés au prêt-à-porter et aux accessoires de mode qui se tiennent deux fois par an à la porte de Versailles vont changer partiellement de date à partir de l’année prochaine. Celui de janvier reste inchangé. Mais celui de septembre sera avancé du 30 juin au 3 juillet avec ses 2 500 exposants sur 120 000 m2.

Renaud Muselier à l’Institut du monde arabe

Florence LE MÉHAUTÉ.

Éric sans Ramzy, même pas drôle

Renaud Muselier, député UMP des Bouches-du-Rhône, va diriger l’Institut du monde arabe (IMA), où il succédera à Dominique Baudis, devenu Défenseur des droits. Présidé par Bruno Levallois, le Conseil d’administration de l’IMA est composé de six représentants de la France, de six ambassadeurs des pays arabes, d’un représentant de l’Union européenne et d’un autre de la Ligue arabe.

Cette fois-ci, ils ont même pu profiter de l’expérience de Philippe Paradis. Leur réalisateur, qui a déjà travaillé avec Zazie et Thiéfaine pour l’album Scandale Mélancolique. « En musique, tu peux facilement te perdre. Lui, il sait exactement où il va, et nous apporte beaucoup. » Confortés par le succès de leurs tubes, Vilaine canaille, L’été revient, ou Fear Facteur, qui leur a valu une grande popularité, le soutien des radios, et même une sélection aux Victoires de la musique 2010, ils ont poursuivi dans la même veine. « La pop prédomine toujours, mais nous nous sommes accordé quelques explorations sonores, avec des synthés de temps en temps, des guitares saturées… », annonce Fred, l’aîné. « Du côté des textes, on continue de cultiver le goût des

thèmes simples, avec de l’humour pince-sans-rire bien loin des revendications poing levé », précise Nicolas. C’est à Laval, leur ville d’origine, qui les a vus grandir et devenir des graines de stars de la pop, qu’ils ont débuté leur tournée, le 31 août. Trente autres dates sont programo d’ici à démées dans toute la France cembre et un concert en Arménie en

mars. Archimède devrait aussi être programmé dans plusieurs festivals l’été prochain. Alan NAGARD.

sur www.ouest-france.fr

Dans Platane, la nouvelle série supposée humoristique de Canal +, Éric (photo) se fâche avec son acolyte Ramzy. Pire, le petit chauve et le grand chevelu se séparent. Évidemment, c’est pour de faux. Si brouille il y a, c’est uniquement pour les besoins de l’histoire. Le pitch ? Alors qu’Éric est plongé dans le coma durant un an, suite à une rencontre violente et inopinée avec un platane, Ramzy cartonne avec HP, la suite de H. Amer, Éric décide de se lancer seul dans la réalisation d’un grand film à émotion : La Môme 2.0 Next Generation. « Eh oui les gars, terminé les conneries », affirme-t-il dans sa note d’intention. Le comédien veut se prouver qu’il n’est pas qu’une « tête de smiley ». Le gars marrant qui ne veut plus l’être, voilà qui est original. Mais Éric sans Ramzy, c’est un peu comme Laurel sans Hardy : bizarre. La présence

12.00 o Les 12 coups de midi ! 13.55 o Les feux de l'amour 14.50 o Le combat d’une femme Policier TV 16.35 o Les frères Scott 17.25 o Quatre mariages pour une lune de miel 18.15 o Secret story 19.00 o Money drop 20.00 o Le journal

10.55 o Motus 11.30 o Les Z'Amours 12.00 o Tout le monde veut prendre sa place 14.00 o Toute une histoire 15.10 o Comment ça va bien ! 16.15 o Rex 17.05 o Seriez-vous un bon expert ? 18.55 o N'oubliez pas les paroles ! 20.00 o Journal

10.50 o Midi en France 12.25 o Le 12/13 national 13.00 o 13h avec vous 14.05 o Inspecteur Derrick 15.05 o En quête de preuves 16.50 o Slam 17.30 o Des chiffres et des lettres 18.10 o Questions pour un champion 19.30 o Le 19/20 national 20.10 o Plus belle la vie

11.10 o Superstructures animales 12.05 o Zouzous 13.40 o Le magazine de la santé 14.35 o Allô, docteurs 15.10 o Un refuge pour les orangs-outans 16.30 o Fourchette et sac à dos 17.30 o C à dire ?! 19.00 o C à vous. 20.00 o La revanche des proies

20.35 o Castle

20.35 o 50 ans de télévision

20.35 HH o Thérèse et Léon

12.45 o Le 1245 13.00 o Scènes de ménages 13.45 o Dangereuse obsession Policier TV 15.40 o Meurtres en haute société : les coulisses du pouvoir Policier TV 17.35 o Un dîner presque parfait 18.40 o 100% mag Magazine 19.45 o Le 1945

Série (USA) . Avec Nathan Fillion, Stana Katic, Molly C. Quinn, Susan Sullivan, Ruben Santiago-Hudson.

AFP

Grand journal, selon que les reportages dégomment leur parti ou le camp adverse. Bref, si l’impertinence se résume désormais, pour le trublion de Canal +, à fumer une cigarette en plateau avec Catherine Deneuve - infraction à la loi Evin à laquelle le CSA n’a toujours pas réagi - je passe mon tour cette saison.

Ce soir à la télé

Joël Le Gall

Nouvel album aujourd’hui

De gauche à droite : Fred et Nicolas Boisnard.

Trafalgar, le deuxième album d’Archimède, sortie prévue ce lundi.

Canal +, 20 h 50

14.40 HH o Le fils de l’épicier Comédie dramatique (France) 1h35 16.15 Aretha Franklin Live in Amsterdam 17.00 Le Saint 17.45 X:enius 18.15 Plus près des nuages 19.00 Arte journal 19.30 o Globalmag 19.55 o Les aventures culinaires de Sarah Wiener

20.40 HHH L’aîné des Ferchaux

Épisode13.Saison6. Présentation : Karine Le Marchand. Avec : Céline, Loïc, Fabien et Jean-Michel. Après avoir invité leurs prétendantes Loïc à passer quelques jours sur leur exploitation, nos agriculteurs ont fait leur choix. Aujourd’hui, c’est à leur tour de quitter leur environnement pour découvrir l’univers de leurs prétendantes.

Drame psychologique (1963) 1h41. Avec Jean-Paul Belm o n d o, M i c h è l e Mercier, Charles Vanel. Michel Maudet, jeune boxeur, vient Jean-Paul Belmondo de perdre son troisième combat et son manager lui signifie la rupture de leur association. Le même soir, Dieudonné Ferchaux, vieux banquier, apprend qu’il va être mis en arrestation.

22.30 o New York, unité spéciale Série policière. Avec Christopher Meloni, Mariska Hargitay. Mademoiselle parfaite. Le cadavre d’une petite fille disparue est retrouvé dans un sac de voyage. 23.15 Libre échange 0.00 Fête macabre. 0.50 La loi du talion.

22.45 o Mots croisés Magazine d'information. Présentation : Yves Calvi. Toutes les semaines, les grands sujets qui font l'actualité sont débattus dans Mots croisés. Politique, faits de société, affaires, conflits sociaux, Yves Calvi et ses invités reviennent sur les thèmes qui ont marqué la semaine.

23.00 o Rendez-vous chez Lacan Documentaire de Gérard Miller. Né avec le XXe siècle dans une famille catholique, psychiatre de formation, ami de Picasso, Lacan était un psychanalyste génial, praticien et théoricien hors pair, que ses propres collègues excommunièrent pourtant comme s'il était le diable.

22.15 o C dans l'air Magazine 1h05. Présentation : Axel de Tarlé. Une actualité en chasse une autre sans qu’on ait vraiment le temps ni les moyens de bien la comprendre et de l’analyser. Axel de Tarlé, propose donc de s’arrêter pour décrypter les sujets qui font la une des journaux.

22.35 o Nouveau look pour une nouvelle vie Spécial mariage : Céline et Pascal - Marjorie et Jean-Luc. Magazine. Un mariage est censé être le plus beau jour de la vie d’un couple... mais ce n’est pas vraiment le cas pour Céline, 30 ans, et Pascal, 26 ans. 1.15 o Prison break

22.25 Cecilia Bartoli - Maria Malibran L’histoire d’une passion. Documentaire (2008) 52’. La cantatrice Cecilia Bartoli vous fait redécouvrir “la” Malibran, diva de légende dont on célébrait en 2008 le 200e anniversaire de la naissance. 23.20 Jekyll et Hyde L’autre en nous. Documentaire 52’.

France 3 Régions

20.40 Docs ad hoc Wikileaks : enquête sur un contre-pouvoir 21.35 J'aimerais vous y voir 23.30 L'écho des lois Magazine

Documentaires

20.40 Incontrôlable Comédie. Avec Michaël Youn, Hélène de Fougerolles 22.10 H o Wolfhound, l’ultime guerrier Fantastique (2007) 2h16

20.35 État pour cible Action TV (1 et 2/2) de Michele Soavi (Italie, 2006) 3h25. Avec Raoul Bova, Teresa Saponangelo 0.00 Nuit de charme Érotique TV

20.35 HH Le monde est petit Comédie TV (2008) 1h35. Avec Jean-Luc Reichman 22.10 HHH Cyrano de Bergerac Comédie dramatique (France, 1990) 2h15

20.35 Pétrole et pouvoir Histoire 20.40 Les mystères de Clipperton Planète + 20.40 Un pont au-dessus du mur De Christian Auboyneau (2009) 52'. KTO 20.40 C'est la rentrée (2008). Stylia 20.40 Trains du monde Voyage 20.50 Les grands duels du sport Real de Madrid-Barcelone.Toute l'histoire

Mots fléchés, sudoku...

Tilly

20.35 Piège en eaux profondes Action TV (2005) . Avec Steven Seagal 22.15 Arachnid Fantastique (Espagne, 2000). Avec Alex Reid, Chris Potter

3 INE 2,90 MAGAZ

© Patrizia

20.35 Piège à grande vitesse Action (1994) 1h32. Avec Steven Seagal, Katherine Heigl 22.20 H Danny the dog Policier de Louis Leterrier (2005). Avec Jet Li, Bob Hoskins

Bernard Blier

E

Rita a l’habitude de prendre des gangsters pour amants. Celui qui est actuellement en titre l’a grugée en ne lui donnant pas sa part de lingots d'or.

Patrick Bruel

•100 pages pour encore + de jeux

- 02,90

L’enseignement vu du côté des profs à travers l’histoire de Frédéric, jeune professeur de lettres, révolté et subversif qui arrive dans un nouveau lycée.

12.00 Journal régional 13.00 Carte mémoire 18.55 Les titres 19.00 Journal régional 19.15 Retour sur l'actu en 7' OU Édition locale Baie de Seine (pour Le Havre et sa région). 22.35 Soir/3 Retrouvez l'essentiel de votre info locale et régionale.

20364 - 2403

...les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages Comédie de Michel Audiard. Avec Bernard Blier, Marlène Jobert

<:HIMKNG=YUW^UU:?c@ e@k@d@k>

Comédie de Patrick Schulmann ( F r a n c e , 19 8 5 ) 1h35. Avec Patrick Bruel, Fabrice Luchini, Laurent Gamelon

• 8 pages spéciales de nouveaux jeux com

... le chemin de la liberté Historique de Roland Emmerich (USA, Allemagne, 2000) 2h40. Avec Mel Gibson, Heath Ledger Mel Gibson Caroline du Sud, 1776. Le conflit entre les indépendantistes et les Anglais est inévitable. Benjamin Martin, ancien héro, sait trop bien ce qu'est une guerre.

Normandie

12.00 12/13 Édition régionale Bretagne Pays de la Loire. 12.15 An Taol Lagad 13.00 Carte mémoire 19.00 19/20 Éditions locales Bretagne Pays de la Loire. 19.18 19/20 Éditions locales Iroise - Tchat info - Maine - Estuaire. 22.35 Soir/3

2,903

l - Fotolia.

Série. Avec Éric Judor La fois où il a eu un accident. Après sa "rencontre" avec un platane et un an de coma, Éric découvre que Ramzy Ramzy Bédia ne l’a pas attendu pour tourner "HP". 21.25 La fois où il a voulu faire un film sérieux • 22.00 La fois où il a eu l’idée de faire la môme 2.0 next generation.

Bretagne / Pays de la Loire

chez votre marchand de journaux jusqu’au 23 juin

DDCora

20.40 HH o Faut pas prendre... DR

20.40 HH P.R.O.F.S. Coll. Christophe L.

20.35 H o The patriot :... Sony Pictures TV

20.50 o Platane Tibo & Anouchka/C+

Coll. R.C. Raymond Boyer

Biographie TV de Claude Goret ta 1h30. Avec Dominique Labourier, Claude Rich, Florence Vignon. Retour en 1936. Dominique Labourier Conduit par son chef charismatique Léon Blum, le Front populaire remporte les élections législatives et soulève une immense vague d’espoir au sein des classes populaires.

A. Larkey/ABC Inc ARR

Présumé couStana Katic pable. L’agent Beckett n'a plus de nouvelles de Richard Castle depuis des mois 21.20 Mort par prédiction. 22.00 Des fleurs pour ta tombe.

Présentation : Justine Fraïoli, Samuel Etienne, Georges P e r n o u d , Ta n i a Young et Laurent Boyer. De 1960 à 2010, 50 événements qui ont Frédéric Taddéï marqués la télévision française ont été sélectionnés. De nombreuses images d'archives et des anecdotes d'une quarantaine de personnalités vous permettront de revivre le lancement d'émissions.

TF1/J. Amet

Ça décoiffe au camping. Comédie TV de François Guérin. Avec Laurent Ournac, Princess Erika, Th ie rr y He cken dorn. Julie Debazac Pour Tom, cette semaine, ça décoiffe ! Paul Jolibois découvre que le bungalow situé en face de lui est occupé par la juge qui veut lui retirer la garde de ses enfants.

M6/J. Knaub

20.45 o L'amour est dans le pré F3/B. Fau

Vidéo

d’invités de marque tels que Monica Bellucci, Pierre Richard ou Guillaume Canet ne réussit pas à combler le vide que laisse Ramzy (même s’il fait quelques apparitions). Plus grave, j’ai à peine esquissé un sourire durant les 30 minutes du premier épisode de la série, écrite, réalisée et produite par Éric Judor. Définitivement, avec Platane, l’humoriste se raccroche mal aux branches. Florie DOUBLET.

FTV F3/E. Vernazobres

20.45 HH o Camping paradis

Canal +

Ah le Petit journal de Canal + ! Ces quelques minutes d’irrévérence dans un petit écran souvent trop policé, ces politiques pris en flagrant délit de recyclage de discours… Comme bien d’autres spectateurs, j’attendais son retour avec impatience. Surtout en cette année qui s’annonce riche en coups de com’. Mais le charme s’est rompu. En passant de huit à dix-huit minutes, avec une interview d’un invité (jusqu’ici assez insipide), le journal satirique a perdu son rythme pêchu et son mordant. Désormais seul sur son plateau en rouge et noir, Yann Barthès (photo) fait presque figure de triste clown. Il manque les gloussements d’Ariane, les haussements de sourcils de Michel Denisot façon « je n’ai rien à voir avec cela » et les mines ravies ou offusquées des invités politiques du

Canal +

Les salons de mode parisiens changent de date

Coup de griffe

Gagnez

et de nomb un séjo reux autre ur en Egy pte s lots en pages 2 et 3 !

Propos

é par

boutique.ouestfrance.fr

du 24 mars

2011 au

N°25

22 juin

2011


IlltII~IIIIIII~I 1 271101

Mensuel T.M.: 50000

677029

os: 0146 219910 L.M. : 204 000

septembre· octobre 2011

LA BONNE SURPRISE DU MOIS

Trafalgar (Sony)

Nous avions beaucoup aimé le premier disque d'Archimède, sorte de groupe inclassable, le « cul entre deux chaises" - de l'aveu même de ses membres -, une fesse posée sur des textes en français, l'autre sur des mélodies très pop anglaise héritée des sixties. Archimède passe maintenant le cap redouté du second album avec « Trafalgar ". 206 ans après la défaite de Napoléon face à la perfide Albion, le duo a une autre bataille à livrer, car le ver est à l'intérieur de la pomme. Aujourd'hui, bon nombre de groupes de chez nous écrivent leurs textes dans la langue de Shakespeare 1Des textes qui n'ont souvent pas plus de sens et d'intérêt que ceux d'une copie de lycéen suite à une interro sur le present perfect. Même quand il s'agit d' « un dimanche avec un rhume », du maquillage sur la joue et un petit chapeau sur la tête... Du coup, les frères Nico et Fred Boisnard, en hérauts de la langue française, ont voulu - dès leur premier opus - mettre la ~tée à ces vilaines canailles trenchy sur le terrain du rock. Un rock qu'ils ont voulu fort et musclé, à base de guitares abrasives et d'efficacité mélodique qui vont chercher leur inspiration outre-Manche, dans le son d'Oasis, des Ubertines et des incontoumables Beatles. Mais pas que. Les Archimède ne se contentent pas de flotter tranquilles sur l'eau en écoutant leurs rifts ... Notre langue est si belle l " c/ament-ils Et ils le montrent: « Les premiers lundis de septembre" évoque « Les dimanches à la con » du Renaud poète de Marchand de cailloux (1991), «Les petites mains" et« Tout fusionne" le regretté Jacques Lanzmann (auteur des sixties pour Dutronc). Les assonances et les allitérations, marques de fabrique de l'auteur Nicolas, le rapprochent même de Boby Lapolnte. Rien que ça 1 Mais il ne suffit pas d'avoir de belles références pour écrire de belles chansons. En effet, il faut aussi avoir beaucoup de personnalité (et de Vécu) pour chanter: « Si tu voulais d'moi ce soir, ça boosterait mon taux de réussite mon amour à 1%, qui dit mieux ? "... Émouvant 1L.:Intention est souvent ludique, spontanée, franchement rigolote, mais toujours avec une arrière-pensée, un second degré qui peut être corrosif comme celui avec lequel débute le premier single envoyé en radio, « Le Bonheur» : « Qu'importe que tu ne sois qu'un looser, sans Ro/ex à ton bras ". A noter que ce titre a la même couleur que leur succès « L.:été revient ". Un atout. On note qu'avec « Trafalgar ", Archimède a franchi un palier au niveau de la production. A nouveau confiée à Philippe Paradis et Jeff De/ors (Christophe. Hubert-Félix Thiéfaine, Zazie...), celle-ci est plus fouillée qu'auparavant. La réalisation plus aboutie fait d'ailleurs gagner les ambiances en richesse, en diversité et en clarté. Le son fait même moins" groupe ", et la voix de Nicolas est davantage mise en valeur (on ne s'en plaindra pas, car c'est un très bon chanteur). Après un premier album nomÎné aux Victoires de la Musique 2010 (révélation de l'année) et un peu plus de 20 000 exemplaires de leur premier opus vendus, les frères Boisnard font cet automne leur grand retour. L.:occasion pour leur formule franglo-saxonne de conquérir un plus large public? Ils le mériteraient. Seul bémol, la pochette qui, certes, montre bien l'espièglerie des frangins, mais qui a des allures de mauvaise image photoshopée. Secondaire, me direz-vous... Non, élémentaire mon cher Nelson! (Vincent Dégremont)


1

111111111111111111111111111111 2 471112

019484

Divers T.M.: NC

'E: 01 46963100

L.M. : NC TOUTES EDITIONS LUNDI 5 SEPTEMBRE 2011

DIRECT MATIN PLUS

MUSIQUE

LA BELLE POUSSÉE

D~RCHIMÈDE Les frères Boisnard, à l' ongine du groupe Archimède, reviennent avec un second album studio. Frédéric et Nicolas s'étaient fait connaître en 2009 avec un premier album écoulé à 25 000 exemplaires. les titres L'été revient et Fear facteur avaient imposé leur style, entre pop-rock british et chanson française. Deux ans plus tard, les Archimède confirment leurs talents de paroliers et de mélodistes avec Trafalgar. Sur cette galette de onze titres réalisée par Philippe Paradis et mixée par Jeff Delors, ils chantent avec humour et en français les tracas des jeunes adultes : les «rondeurs» pas assumées, le charme des ,dolitas acidulées» et les appartements au «7' sans ascenseur». Ou aiguisent leur regard sur la société, comme dans l' entêtantLes petites mains. • Trafalgar, Archimède, live/Epie, Sony Music. En concert, le 25 novembre à La Maro-

quinerie (Paris 20').

Les frères Boisnard confirment avec Trafalgar, second album d'Archimède.


Il~~IIIII~I i~IIIII

2 641113 066989

Hebdomadaire 'Z: 03 89 32 70 05 T.M. : ne L.M. : ne Le journal des enfants JEUDI 22 SEPTEMBRE 2011

Archimède: le coup de « Trafalgar})

G)

:::a

Archimède est un groupe français, formé par deux frères, NieD et Fred, venus de Laval (Mayenne). Leur style ? De la pop britannique et des textes chantés en français, d'une voix gouailleuse [avec des accents populaires et moqueurs]. Le groupe s'était fait remarquer avec son ter album, en ZOO9. Vo1ci Je Zt, appetf «Trafalgar », qui sera peutêtre celui de Ia~. be$ ~~raogemen\s musitp · sont très travafnu {tJ{Iitares.

f:T •~

:::a

~

C

__. .~~ sont siatpIes et~ flIetr1es d~ CUIIIIIIe as l'd

lWl

jdE

r.AMIIme-_.


CHRISTIAN PANVERT--, THE ASSOCIATED PRESS Publié: 08 septembre 2011 06:00 Archimède: "Trafalgar" (Jive/Epic/Sony). Remarqué en 2009, le groupe formé par les frères Nicolas (chanteur) et Frédéric (guitariste) Boisnard s'était fait remarquer en 2009 avec leur premier album et les titres "Vilaine Canaille", "L'Été Revient" ou "Fear Facteur". Les Lavallois (originaires de Laval, en Mayenne) confirment avec onze nouvelles chansons aux sonorités pop-rock anglaises, influencées par les Beatles ou Oasis, sur des paroles en français, souvent très drôles, à l'image du premier extrait, "Le Bonheur" ("Qu'importe que tu ne sois qu'un loser/Sans Rolex à ton bras/L'important c'est ton bras"). On pense à l'écoute du disque aussi bien à Renaud qu'à Jacques Dutronc pour l'impertinence et l'ironie. Le groupe s'amuse des "Rondeurs" mal vécues, des "7e sans ascenseur", des dragueurs ("Je prends") ou encore des "Lolitas acidulées". Ce qui ne les empêche pas de jeter un regard acerbe sur la société. Sur "Est-ce que c'est juste?", il dénonce les petits trafics (Est-ce que c'est juste? De gagner plus d'oseille/En travaillant moins).


ARCHIMEDE – TRAFALGAR Par Gilles Verlant

Si vous avez adoré comme moi le premier album d'Archimède, avec les hits L'été revient ou Fear facteur, vous connaissez le principe : tout corps plongé dans les riffs de Fred et les mots de Nico en ressort réjoui, inondé d'une nouvelle foi dans la pop française, ou plutôt franglo-saxonne. Il est un fait que les deux frangins de Laval, dandies sans être poseurs, avaient signé en 2009 un premier album sans erreur, quelque part entre Oasis et Jacques Dutronc. Si par malheur cet opus initial vous avait échappé – personne n'est parfait – sachez simplement que les deux gars ont un don, rarissime dans nos contrées : chacune de leurs chansons est un pur bijou, une merveille de pertinence, d'humour et d'intelligence, portée par une mélodie instantanément mémorisable, dès le second refrain l'auditeur le reprend en chœur, le visage fendu par un large sourire.

Et les voilà, dans la foulée du single Le Bonheur, qui publient "Trafalgar".

Or, selon un cliché qui a la peau dure, bon nombre de groupes pop ont souffert du syndrome dit du "difficile deuxième album". Genre, ils ont tout donné dans le premier, comme la crème de la crème de leurs années d'apprentissage et de galère, et ils sont à sec pour le second. Alors là, dans le cas d'Archimède, laissez-moi me gausser : ah-ah-ah ! Parce que "Trafalgar", réalisé comme le précédent par Philippe Paradis, et mixé par Jeff Delors, est encore plus fort que le premier, qui avait pourtant déjà été salué comme l'un des plus épatants albums pop made in France des années 2000. Carrément. Tiens, à propos de made in France : les frères Boisnard continuent héroïquement le combat. À l'heure où la majorité des groupes frenchies braillent en angliche, ils défendent sans faille leur langue maternelle, fermement vissée dans la joue, of course. Tout en assumant à 100% leurs influences musicales, qui viennent pour la plupart de l'autre côté de la Manche. D'où le titre "Trafalgar", référence à une bataille navale fameuse, en 1805, où les Anglais nous avaient filé une raclée ; il n'est jamais trop tard pour se venger...


Depuis le premier album, Archimède a donné une centaine de concerts. Des festivals, mais surtout des tournées en tête d'affiche, y compris quatre concerts en Amérique centrale (Guatemala, San Salvador, Panama, Honduras) pendant la Coupe du Monde. Tout ça en bossant sur "Trafalgar". Le plus souvent, Fred compose, structure, travaille les arrangements ; Nico trouve la ligne de voix, puis cisèle les paroles. Comme l'un et l'autre sont carrément balèzes, et qu'une féroce émulation fraternelle les motive (une autre fois, je vous parlerai du frère aîné, qui a largement contribué à leur éducation musicale) l'alchimie est totale, le résultat étincelle, met en joie, galvanise, même les moches, même les rousses !

L'Intrus Clin d'œil à un antique sketch des Deschiens, Nico joue à Kevin, l'intello du sérail, dans une famille de demeurés fans de tuning et de bodybuilding. Alors que dans la vraie vie, les parents Boisnard ont appris à leurs fistons l'amour des livres et de la musique… Fils ingrat !

Le Bonheur À l'instar de Pascal Bruckner et de son Euphorie perpétuelle, Archimède ironise sur la tyrannie du bonheur, avec un scud en passant à Séguéla (Qu'importe que tu ne sois qu'un loser / Sans Rolex à ton bras), tout en sachant la félicité ailleurs, dans les seins qu'on pétrit / dans les contrepèteries…

Je prends "C'est son histoire", dit Fred, de Nico. "Non, c'est la sienne", rétorque l'autre. Bref, c'est la malédiction de Ratoman, le gars qui quoiqu'il drague, des Lolitas aux rombières en passant par les cougars, se prend des vestes (Ça confine au dressing) et se fait poser assez de lapins pour ouvrir un clapier.

À mes dépens Un morceau né pendant la balance avant un concert, dédié à une ex imaginaire, mais tellement réelle. Le genre de noires pensées qui nous ont tous (et toutes) hanté, Tellement tu m'en as fait voir avant…


Les Petites Mains Où Archimède pratique la "Politique du rebelle" : le capitalisme excelle dans la transmutation du temps des esclaves en argent pour les maîtres, écrit Michel Onfray. Fred et Nico rendent hommage à ceux qu'on appelle mièvrement les petites gens, dont leurs parents ou eux-mêmes, avant : en clair, tous ceux qui font tourner l'économie. Ni posture cynique, ni chanson engagée, juste une spéciale dédicace à Laurence P. et ses potes du MEDEF.

On aura tout essayé Pour sauver leur amour ils auront vraiment tout essayé, dîners aux chandelles et clubs échangistes, Spas, psys / Sex toys / Thérapies, Tantra / Feng shui, Mantra / Lingerie, yoga… Mais bon, rien n'y fait alors autant raccrocher, parce que l'amour est mort. Et le pire : c'est même pas triste.

Est-ce que c'est juste ? "Encore une chanson de branleur super-dégagée", balance Nico, qui parle d'expérience, depuis qu'il a abandonné ses boulots de prof de philo et de journaliste et qu'il jouit de la plus belle des libertés (se lever quand il veut), même s'il ne roule pas sur l'or. Du coup, il la joue frondeur : Je reste prêt pour l'usine / Paré pour le turbin / Surtout si y'a des primes…

Les Premiers Lundis de septembre Souvenir d'enfance et coup de blues, souligné par le traitement des guitares imaginé par Philippe Paradis : à la rentrée des classes, Nico héritait des fringues de Fred, qui lui-même les avait portées après le frère aîné, le seul qui avait droit au neuf. Les premiers lundis de septembre / Existent-ils pour nous apprendre / À nous cramponner, nous blinder…

Nos vie d'avant Fred a suggéré ce riff joyeux et vaguement africain sous influence Vampire Weekend. Nico s'est demandé ce qu'il allait en faire, avant d'imaginer un contrepoint cafardeux : les regrets désabusés de deux ex-potes de fac qui ont tout fait pour esquiver l'ordinaire… Mais qui ont perdu, et sont rentrés dans le rang.


Tout fusionne Après Les Petites Mains nouvelle pique au système : Ministères, entreprises / Groupes de presse, maisons de disques / ANPE, Assedic… Nous sommes dans un monde où tout fusionne et se confusionne, les bourgeois les bohêmes, l'Elysée et Matignon. Sauf, bien sûr, qu'il y a un twist – mais pour ça, faut écouter le refrain !

Bye bye bailleur Comme nous tous, Nico et Fred ont connu les chambres de bonnes pourries louées une blinde par des proprios qui méritaient juste qu'on leur enfonce le museau dans la cuvette des chiottes (sur le palier) après avoir défoncé les murs à coup de masse. Vous en avez rêvé ? Archimède l'a fait…

Gilles Verlant

Archimède Trafalgar Press Book 290911  

Archimède Trafalgar Press Book 290911

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you