Page 1

BIMESTRIEL - Août / Septembre 2011

N°174

le journal des

PETITS RIENS LES PETITS RIENS asbl - RPM 407.139.088 - 101 rue Américaine, 1050 Bruxelles - tél 02 537 30 26

> EDITO Nous vous présentons dans ce journal notre atelier de formation par le travail Horizon. Cet AFT est agréé et fait partie du domaine de l’« insertion socio-professionnelle ». Depuis quelques années maintenant, il est (enfin) admis, tant par les opérateurs que par les pouvoirs publics, que ce travail comprend deux composantes. L’insertion professionnelle d’une part, qui vise à permettre à une personne d’acquérir des savoirs théoriques (formation) et une certaine pratique, un savoirfaire (par le travail). Et d’autre part et plus récemment l’insertion sociale. En d’autres termes l’acquisition de savoir-être tels que la politesse avec ses chefs et ses collègues, le fait d’arriver à l’heure et de prévenir si l’on est en retard, l’estime de soi et le plaisir du travail bien fait, etc. En entrant dans le secteur de l’économie sociale, j’ai tout d’abord été surpris de découvrir que ce type d’insertion sociale existait tout simplement. En effet, comment se fait-il qu’une association sans but lucratif, totalement étrangère à la personne, soit chargée de lui apprendre la politesse ?! Aujourd’hui, je suis frappé, voire inquiété, par l’importance qu’a pris cet aspect dans notre métier. Que ce soit dans notre AFT, dans la maison d’accueil ou lors du travail avec des stagiaires articles 60, si nous voulons atteindre des résultats tangibles en termes de mise à l’emploi, logement, etc., nous sommes contraints de passer de plus en plus de temps à travailler des aspects qui me semblaient être pris en charge par des institutions telles les parents, la famille, l’école, etc, et ce dès le plus jeune âge des personnes.

@

Loin de moi l’idée de jeter la pierre à ces institutions, ou de m’apitoyer sur la déliquescence de la signification du mot famille. Je m’inquiète aujourd’hui des conséquences que ce manque de repères amène et de l’avenir de notre société dans de pareilles circonstances. Je m’inquiète de la croissance des inégalités en tous genres qui perdurent aujourd’hui à travers le monde.

HORIZON

ATELIER DE FORMATION PAR LE TRAVAIL Le Centre de formation Horizon est un Atelier de Formation par le Travail - ou AFT - qui a pour vocation d’accueillir et d’aider un public fragilisé à se réinsérer dans le monde du travail. Créé en 1993 grâce au programme Horizon de la Commission Européenne, le Centre « Horizon » fonctionne actuellement avec le soutien de la Commission Communautaire Française, du Fonds Social Européen, d’Actiris et de Bruxelles Formation. Le Centre Horizon a été créé initialement pour offrir aux résidents de la Maison d’Accueil des Petits Riens la possibilité d’acquérir une qualification professionnelle de dépanneur en « gros électroménager » et en électromécanique. Depuis, l’offre de formation s’est élargie pour également accueillir des demandeurs d’emploi venant de l’extérieur. Un AFT offre une formation en situation réelle de travail au sein même d’un atelier. Celle-ci doit donner lieu à la production commercialisée ou non de biens et de services divers. La formation proposée permet ainsi d’acquérir les compétences professionnelles nécessaires à l’exercice d’un emploi. L’AFT offre également un accompagnement individualisé aux stagiaires qui leur permettent de construire leur chemin vers la réintégration professionnelle et sociale.

Ce travail porte en effet autant sur l’apprentissage des responsabilités et de l’autonomie - réapprentissage des rythmes de vie propres au travail en entreprise, régularité au travail, respect des horaires, respect du matériel et des outils mis à disposition, respect des collègues - que sur l’acquisition d’aptitudes et de savoirs, les stagiaires bénéficiant de cours théoriques et pratiques. Ils travaillent sur des appareils usagés, qu’ils démontent, dissèquent, et remettent en bon état de fonctionnement en vue de les donner aux Petits Riens, qui eux les donnent ou les vendent dans leurs boutiques d’économie sociale pour financer leurs nombreuses actions sociales. Cette démarche se veut aussi écologique, en donnant une seconde vie à ces marchandises. Cette formation se veut un tremplin pour l’avenir professionnel des stagiaires. Une recherche active d’emploi est d’ailleurs envisagée à la fin de la formation ou du stage facultatif. En 2010, sur 13 stagiaires ayant suivi les deux sessions, 7 ont décroché un emploi.

Au fond ce qui m’inquiète réellement, ce ne sont pas les imperfections de notre mode de fonctionnement qui est issu de notre évolution lors de ces quelques dizaines de milliers d’années. Non, ce qui m’inquiète, c’est que j’ai l’impression que très peu de personnes, trop peu, ne s’en inquiètent… Julien Coppens / Directeur général

Editeur responsable: J. Coppens - 101 rue Américaine, 1050 Bruxelles - Nederlandse tekst op aanvrag

journal174.indd 8

5/08/2011 16:49:01


INTERVIEW

VÉRONIQUE BRASSEUR

COORDINATRICE DU CENTRE DE FORMATION HORIZON Qu’est-ce exactement que le Centre Horizon ? Le Centre de Formation Horizon est un Atelier de Formation par le Travail ou AFT, c’est-à-dire qu’il développe une pédagogie axée sur les stagiaires qui allie le travail de socialisation, d’éducation permanente, d’acquisition de compétences, et d’insertion socioprofessionnelle. Celle-ci place le stagiaire au sein d’une structure où la production réalisée est un support pédagogique qui évolue avec eux.

et les contenus de formation peut le convaincre sur la nécessité de s’engager dans un processus de formation long d’un an. La mise sous contact avec les exigences du métier et la dynamique collective sont des outils quotidiens pour travailler l’estime de soi. La diversité des parcours individuels ainsi que la faiblesse des acquis antérieurs imposent un travail de remise à niveau adapté aux profils des stagiaires.

La formation par le travail d’Horizon procède par une mise en situation de travail réel, dans un cadre d’activités organisées en son sein - qui donne lieu à la réparation de gros appareils électroménagers. La formation de 12 mois vise l’acquisition « qualifiante des prérequis professionnels nécessaires à l’exercice d’un emploi d’électromécanicien installateur, dépanneur, réparateur de gros électroménagers » ou à la poursuite d’une formation professionnelle qualifiante. Elle s’accompagne nécessairement d’une formation de base pré-qualifiante.

Tout AFT adopte une méthodologie de formation par le travail, adaptée au profil du public qui la différencie des autres types d’action en insertion socio-professionnelle. Il procède par une « mise en situation réelle dans un cadre structuré d’apprentissage ». Les stagiaires acquièrent, dans des conditions souples de réalisation, des compétences professionnelles en termes de savoirs, d’aptitudes, et de responsabilités. Ils doivent progressivement acquérir plus d’autonomie dans leur travail, un sens de l’initiative et une certaine vitesse d’exécution.

Le public en insertion socio-professionnelle doit être demandeur d’emploi auprès d’Actiris et avoir plus de 18 ans. Il peut aussi être demandeur d’emploi inscrit au VDAB [région flamande] ou au Forem [région wallonne], moyennant une dérogation accordée par Actiris.

Comment fonctionne ce centre ?

Quel est l’objectif de cette formation ? Le cahier des charges des AFT est le seul à évoquer la socialisation du public. Les objectifs de la socialisation sont développés de manière transversale tout au long de la formation. Pour que le processus d’évolution s’enclenche au cours de celle-ci, la reprise de confiance en soi est primordiale. Les stagiaires peuvent acquérir à leur rythme et de façon individualisée les bases d’une pratique professionnelle. En tant qu’AFT le Centre Horizon développe une pédagogie différenciée centrée sur les apprenants. Cette pédagogie s’adapte aux personnes qui entrent en formation et repose sur une instruction constante entre la théorie et la pratique. Le but est de mener chaque stagiaire le plus loin possible en fonction de son profil particulier. Les objectifs de la formation sont donc les mêmes pour tous, mais chacun peut évoluer à des rythmes différents et atteindre différents paliers de compétences.

Le Centre est une émanation de l’ASBL les Petits Riens. Il fonctionne grâce à l’aide de celle-ci et de partenaires publics comme Actiris, de Bruxelles Formation, la Cocof, et le Fonds Social Européen, qui le soutiennent stratégiquement et le financent dans ses missions. Il est agréé comme organisme d’insertion socioprofessionnelle pour 14 stagiaires. Il vise prioritairement des personnes qui ne sont pas détentrices du certificat de l’enseignement secondaire inférieur. Des entreprises partenaires comme la STIB, la Sabemaf et la Smeg les accueillent 152h en stage et/ ou emploi. L’Athénée Fernand Cocq est notre partenaire pour les cours de néerlandais qui leur sont dispensés. Une nouvelle session de formation est prévue pour le mois d’octobre, pour laquelle un examen d’entrée aura lieu début septembre. Ceux désirant s’y inscrire peuvent contacter Véronique Brasseur au 0496/275.111 ou en envoyant un e-mail à horizon@petitsriens.be.

Il est demandé aux stagiaires de comprendre les consignes orales ou écrites, de ne pas présenter de contre-indications majeures aux normes de sécurité, et d’être motivés à se former en vue de construire leur projet professionnel. Pour ce public, seul le lien constant entre la pratique professionnelle

journal174.indd 5

5/08/2011 16:49:08


Anouar Comment es-tu arrivé au Centre Horizon ? J’étais demandeur d’emploi et - possédant déjà des bases en électromécanique - Actiris m’a proposé de suivre la formation au Centre Horizon. A l’issue de celle-ci, j’ai d’abord effectué un stage de 15 jours à l’atelier de production des Petits Riens, puis un mois au sein de l’entreprise Smeg. Celle-ci m’a ensuite recontacté pour me proposer un poste de « technicien électromécanique ». J’ai terminé mon stage en mai 2011 et je suis embauché en ce mois d’aout. Comment s’est passé ta formation ? L’examen d’entrée était assez simple, mais la matière s’est complexifiée au fur et à mesure. Mais le fait que

chaque module « théorique » soit suivi de son pendant « pratique » permet une approche plus directe du métier. Le réapprentissage des rythmes de vie propres au travail en entreprise après une période d’inactivité était assez difficile, mais le soutien quotidien de ma femme m’a permis de relever ce défi. Conseillerais-tu cette formation ? Oui, à quelqu’un qui aime l’électromécanique, car ce n’est pas un métier simplement « manuel ». Il s’agit avant tout de comprendre comment fonctionnent les appareils sur lesquels on travaille, et de cerner quelles réparations lui apporter, avant de « mettre la main à la pâte ». Personnellement, si c’était à refaire je la referais sans hésitation.

Ludovic Comment es-tu arrivé au Centre Horizon ? J’étais résident à la Maison d’Accueil des Petits Riens, où j’ai été informé qu’il était possible de suivre une formation en électromécanique au Centre Horizon. J’ai donc sauté sur l’occasion. A la fin de la formation j’ai fait un stage à la STIB qui a débouché en juin sur un CDI en tant qu’ « agent de maintien du matériel roulant ». Depuis j’ai également quitté la Maison d’Accueil pour emménager dans mon propre logement.

pour trouver ses repères dans un atelier et s’habituer à mettre en pratique les matières déjà acquises de manière purement théorique. Conseillerais-tu cette formation ?

La prise en charge après l’examen d’entrée est rapide. La théorie ne m’a pas posé problème, mais l’aspect pratique m’a demandé du temps. Il en faut un peu

Oui, car cette formation débouche sur un certificat qui est tout aussi valable que des diplômes obtenus après de longues formations. Elle permet d’acquérir toutes les compétences nécessaires pour travailler comme électromécanicien. Mais il ne faut pas sous-estimer la motivation personnelle qui est nécessaire pour arriver au terme du cursus. Les formateurs nous donnent les bases et nous soutiennent dans les différentes étapes et démarches, mais la volonté de s’en sortir du stagiaire est essentielle pour y arriver.

Réouverture du Magasin de la Chasse

Salon « Volontairement Vôtre »

Le magasin de la Chasse, situé Chaussée de Wavre à Etterbeek, ré-ouvrira ses portes début septembre. Cet espace de 60m² sera entièrement réservé aux vêtements et accessoires pour femmes.

Les 23 et 24 septembre, les Petits Riens participent au Salon « Volontairement Vôtre » à Namur. Ce salon vise à donner aux associations actives sur la commune de Namur l’occasion de se mettre à l’honneur, de susciter de nouveaux engagements et de présenter au grand public leurs projets, ainsi que d’informer les futurs volontaires, et de susciter les rencontres et les partages d’expériences entre les associations.

Comment s’est passé ta formation ?

journal174.indd 6

5/08/2011 16:49:10


C INAUGURATION D’UN ATELIER VÉLO

À partir du 3 septembre, la célèbre enseigne de la rue Américaine doublera l’atelier vélo déjà existant d’un nouveau magasin entièrement dédié aux cycles, le « Bike Paradise ».

le

Encadrée par un véritable pro du vélo, l’équipe des réparateurs vous offrira un travail de qualité « maxi » à un prix toujours « mini ». Cette nouvelle aventure affirme encore et toujours la volonté de notre maison d’offrir un produit répondant à des critères éthiques, écologiques et économiques bien ancrés dans notre environnement.

>E

Vous souhaitez participer à ce nouveau projet ? Quatre options s’offrent à vous : 1. Offrez-vous un vélo entièrement révisé 2. Offrez à votre vélo un entretien mérité 3. Demandez un devis pour des réparations précises 4. Faites-nous don des vélos dont vous n’avez plus l’usage INFOS PRATIQUES :

Où ? Au 101, rue Américaine, 1050, Ixelles [cour avant du magasin] Quand ? A partir du 3 septembre. Du mardi au samedi, de 12h à 17h30.

SECOND HAND SECOND LIFE : LA DATE DU DÉFILÉ DES PETITS RIENS EST CONNUE ! L’ASBL « Les Petits Riens » vient de confirmer la date de la neuvième édition de son fashion show annuel. Le défilé aura lieu le vendredi 18 novembre 2011 à Tour et Taxis à Bruxelles Pour rappel : des designers et stylistes, connus et reconnus, ainsi que de jeunes talents prometteurs, créent des pièces uniques à partir de vêtements, meubles et accessoires chinés au Petits Riens. Ces créations uniques sont exposées lors de cette soi-

rée, notamment au cours d’un superbe défilé et ensuite vendues aux enchères au profit d’un projet social des Petits Riens. Au moment d’écrire ces lignes, des créateurs aussi réputés qu’Édouard Vermeulen, Pol Quadens, ou Isabelle Lenfant ont déjà confirmé leur participation aux côtés de jeunes talents dont le nom est sur toutes les lèvres tels que Les Filles à Papa ou Emmanuel Gardin.

Quoi ? Second Hand Second Life, Fashion & Design Défilé de mode et exposition suivis d’une vente aux enchères Bar, traiteur et animations.

Où ? Tour et Taxis Avenue du Port Av. du Port 86c à 1000 BRUXELLES

Quand ? Le 18 novembre 2011 à partir de 19h

Prix ? Places VIP au prix de 55 € Places au prix de 30 €

Les places seront mises en vente fin septembre, consultez le site www.petitsriens.be pour vous tenir informés.

LES PETITS RIENS ONT BESOIN DE VOUS : Déposez vos vêtements dans l’une de nos 850 bulles à textile aux quatre coins du pays. Faites un don en ligne. Appelez le 02/541.13.86 pour un enlèvement gratuit à domicile. Découvrez nos 18 magasins.

www.petitsriens.be Ce Journal est imprimé sur papier recyclé. Par souci écologique, vous pouvez opter pour un envoi électronique en écrivant à :

@

info@petitsriens.be journal174.indd 7

Editeur

5/08/2011 16:49:12

Journal des Petits Riens 174  

Journal des Petits Riens 174