Issuu on Google+

Chronique Jean Fleury Le bourbier afghan Comment en sortir ?

politique

238 pages – 19,80 €

À commander auprès de notre service abonnements (+ 5,50 € de port)

À lire sur notre blogue <www.les4veritesislam.fr> un article sur la critique du Coran par un ancien imam.

es derniers temps, il est fréquent de lire dans la presse des commentaires critiquant Marine Le Pen pour son programme économique. Je suis de ceux qui considèrent que ce programme mériterait d’être « musclé ». Car, à côté d’intuitions intéressantes, on y trouve des relents de « grand soir » qui ne me paraissent pas plus crédibles ici qu’ailleurs. Cependant, il est une chose que je trouve particulièrement frappante, c’est la différence de traitement entre le FN et le PS sur cette question. Tous les médias s’accordent à dire que le PS est un « parti de gouvernement ». Pourtant, les propositions économiques aberrantes sont au moins aussi fréquentes dans le programme socialiste récemment dévoilé que dans le programme du FN. Je vous propose de survoler les 30 propositions du programme socialiste et vous verrez que la notion de « parti de gouvernement » est parfaitement vide de sens – ou, du moins, qu’elle ne s’oppose nullement à incohérence et démagogie !

C

!

ABONNEZ-VOUS

Bulletin d’abonnement

8

<gdethieulloy@les4verites.com> Guillaume de Thieulloy, 37 ans

Le PS n’est pas un « parti de gouvernement » !

Jean Picollec

Voici maintenant près de 10 ans que nous sommes engagés en Afghanistan dans une guerre sans issue (où nous avons déjà perdu 56 hommes). Les raisons de notre engagement n’étaient déjà pas claires en 2001. Compte tenu de l’évolution politique du pays (où les talibans reprennent peu à peu leur place dans la vie politique, où le trafic de drogue a repris à grande échelle…), elles le sont moins encore aujourd’hui. Le général Fleury, ancien conseiller militaire de Mitterrand, propose dans ce livre une revue de détail de ce bourbier afghan et propose quelques pistes pour en sortir…

Guillaume de Thieulloy

Lecteurs occasionnels abonnez-vous ! Lecteurs déjà abonnés abonnez vos amis! n OUI, je souhaite m’abonner pour 6 mois (soit 25 numéros) à la revue « Les 4 Vérités hebdo » au prix de 30 € TTC (TVA à 2,10 % incluse) par chèque joint NOM ...............................Prénom ............................ Adresse ................................................................... Code Postal .....................Ville ................................. Téléphone ...............................................................

Signature :

4VÉRITÉS

LES

BON À RETOURNER

La publication anti bourrage de crâne

HEBDO

Les 4 Vérités Hebdo — Service abonnements 18 à 24, quai de la Marne — 75164 Paris Cedex 19 Par notre intermédiaire, vous pouvez recevoir des propositions commerciales, politiques ou associatives. Si vous ne le souhaitez pas, cochez cette case : r

LES 4 VÉRITÉS HEBDO N° 789 VENDREDI 29 AVRIL 2011

Je note d’abord la nouvelle mouture des emplois jeunes. L’expérience Jospin n’a pas suffi. Il faut créer 300 000 nouveaux « emplois aidés ». À première vue, ce pourrait être des emplois privés. Mais le plus vraisemblable est que, comme avec Jospin, ces emplois jeunes deviennent 300 000 fonctionnaires de plus… dont le moins que l’on puisse dire est que l’État français n’a pas vraiment besoin ! Je note aussi la proposition de création d’une banque publique d’investissement. Il est vrai que la France connaît un gros problème d’investissement dans les PME. Mais à qui fera-t-on croire qu’une banque publique ferait mieux que les banques actuelles ? De deux choses l’une : soit elle sera correctement gérée et a toutes chances d’être aussi frileuse que ses homologues privées ; soit elle prêtera réellement aux PME, mais, selon toute vraisemblance, elle financera beaucoup de canards boiteux sans avenir. Quant à la proposition d’alléger l’impôt sur les sociétés pour les entreprises qui investissent, elle a toutes les apparences de la fausse bonne idée. Évidemment, je suis très favorable à cet allégement de l’IS. Mais ignore-ton au PS que beaucoup de chefs d’entreprise se rémunèrent en dividendes ? Ils prennent des risques ; ils créent des emplois ; ils ne se paient qu’après leurs salariés ; et il faudrait en plus les pénaliser ? Continuez comme ça, Messieurs du PS, et il ne restera plus une société à taxer en France ! Ignorez-vous qu’à deux heures de Paris, il existe des cieux plus cléments fiscalement ?… Le PS propose d’augmenter les droits de douane aux frontières de l’Europe pour les pays ne respectant pas les normes européennes en matière sociale, sanitaire ou environnementale. On serait déjà curieux de savoir quelles sont ces normes. Il n’est pas franchement évident que tous les pays

de l’UE ont les mêmes (sauf erreur de ma part, c’est en Europe qu’a eu lieu l’épidémie de la vache folle…). Mais le pire est ailleurs : depuis 2007, chaque fois que le sujet de la TVA sociale revient sur le tapis, les hiérarques socialistes poussent des cris d’orfraie. Or, la TVA sociale présente par rapport à leurs droits de douane « différenciés » trois avantages majeurs : elle est facile à mettre en œuvre ; elle n’est pas arbitraire ; elle ne remet pas en cause les accords commerciaux internationaux. Le PS s’aperçoit enfin que nous vivons dans un monde où les échanges sont mondiaux (jusqu’à l’aberration, puisque nous perdons progressivement notre autonomie alimentaire, pour ne rien dire de notre savoir-faire industriel…). Il s’aperçoit enfin que la concurrence est faussée avec des pays qui ne respectent aucune de nos normes. Mais sa réponse à cette situation semble étonnamment faible pour un « parti de gouvernement » ! On trouve encore dans ce programme économique surréaliste une proposition sur la pénalisation des « licenciements boursiers ». Sans, naturellement, que les socialistes distinguent – et comment le faire de façon générale ? – entre les licenciements pratiqués par une entreprise bénéficiaire qui anticipe une restructuration avant qu’il ne soit trop tard (et qui licencie donc aujourd’hui pour préserver l’emploi dans le futur) et les licenciements dictés par une logique financière court-termiste. Bref, des propositions économiques du PS, pas une ne passe l’analyse (pas même celle sur la réduction de la dette publique, puisque chacun sait qu’avec un tel programme, le PS ne dégagera aucune marge de manœuvre financière pour permettre à l’État de rembourser sa dette). Voilà ce qu’on appelle dans la grosse presse un « parti de gouvernement ». On voit mal ce qui le distingue d’un parti de démagogues ! n

Reproduction intégrale vivement conseillée avec mention d’origine


ISSN 0151-2439

VÉRITÉS 4

VENDREDI 29 AVRIL 2011

N° 789

LES

La publication anti bourrage de crâne

ÉDITORIAL Vers une civilisation sans pétrole… e 5 avril dernier, le Premier ministre François Fillon a déclaré à l’Assemblée – en réponse à une question du député socialiste François Brottes : « Nous avons, en 2009, atteint le pic de production en matière de pétrole. La production ne peut maintenant que décroître, alors même que la croissance de l’économie mondiale a retrouvé un train de 4,5 %. » Ce pic de production, c’est le fameux « peak oil », le point le plus haut de la production pétrolière dans l’histoire de l’humanité. Il est bien connu que le pétrole est une énergie fossile et qu’il faut un temps considérable pour le fabriquer sous la terre. Or, nous en extrayons chaque année autour de 80 milliards de barils, bien plus qu’il ne s’en « fabrique ». Depuis longtemps, les analystes sonnent l’alarme en avertissant que la civilisation occidentale – et, par extension, l’ensemble de la planète qui a choisi de vivre selon le modèle occidental – dépend étroitement du pétrole et que celui-ci n’est pas une ressource illimitée. Mais, jusqu’à présent, tout cela paraissait bien loin. J’avais, pour ma part, en tête, que le « peak oil » serait autour de 2050. Ce qui était « demain », mais qui laissait le temps de préparer la transition.

L Dessin de MIÈGE

4VÉRITÉS

LES

La publication anti bourrage de crâne

HEBDO

LES 4 VÉRITÉS 2011 © Publication hebdomadaire (CPPAP N° 1114, I 82 712) Tél. : 01 46 88 09 78 < redaction@les4verites.com > < http://www.les4verites.com >

(webmaster : <webmasteur4v@les4verites.com>)

Siège : 25, rue des Bas 92 600 Asnières – (GT Éditions SARL) Abonnements : 4 Vérités-DIP 18 à 24, quai de la Marne 75 164 Paris Cedex 19 01 44 84 85 48 (Dominique <dominique.varenguin@dipinfo.fr>) ou http://www.les4verites.com Directeur de la publication : Guillaume de Thieulloy Conseiller éditorial : Alain Dumait Rédaction : Jean Rouxel (rédacteur en chef) Le numéro 1,20€ Abonnement 50 numéros 60€ TTC Abonnement de soutien à partir de 100€ Personnes morales (entreprises ou administrations) : 200€, TVA à 2,10 % en sus Imprimerie : Delcambre, Pantin (93) Également disponible en format numérique (nous consulter) Fichiers déclarés à la CNIL (N° 672024) Exemplaire gratuit sur simple demande écrite

n

HEBDO «

Jean Rouxel

Si François Fillon a raison, la situation est bien plus préoccupante encore. Et, a priori, ses paroles recoupent celles d’autres dirigeants. L’ancien ministre de l’énergie de Carter avait par exemple annoncé, lui aussi (dans l’indifférence générale), en septembre dernier, une baisse de la production avant 2015. Certes, la notion de « peak oil » est en elle-même sujette à caution. Car la capacité d’extraction du pétrole dépend largement du prix du baril. Actuellement, beaucoup de gisements connus sont inexploités car trop peu rentables. Avec un baril à 200 dollars, ils deviendraient rentables et pourraient être exploités, décalant d’autant le fameux pic. Cependant, ce qui est préoccupant, c’est précisément la possibilité que le baril augmente encore. Car toute la mondialisation repose sur le faible coût des transports. Que ces coûts augmentent de 50 ou 100 % et nous assisterons à relocalisation drastique de l’économie. Ce ne serait sans doute pas un mal : nous serions moins dépendants de l’extérieur et nous serions contraints d’abandonner le modèle de consumérisme outrancier que nous connaissons aujourd’hui. Mais la transition sera douloureuse et le fameux « pouvoir d’achat » risque d’en prendre un sérieux coup ! n

»

Porter la liberté est la seule charge qui redresse bien le dos. Patrick Chamoiseau

SOMMAIRE

2Â 3Â 4 5 6Â 7Â 8

Oui, il nous faut une TVA sociale ! par Bernard Trémeau

Chiffres Significatifs La corruption morale des « élites »

par Philippe Zeltner

Divers faits Votre opinion nous intéresse Le courrier des lecteurs

Il est inutile de sauver l’euro !

par Jean-Pierre Delmau

Les pulsions suicidaires de l’Occident

par Nicolas Bonnal

Communication

Le bilan désastreux d’Obama par Guy Millière

Sic

La chronique politique

de Guillaume de Thieulloy

Faites connaître autour de vous

LES 4 VÉRITÉS HEBDO ! Si vous pensez que cette publication anti-bourrage de crâne peut intéresser un de vos proches, indiquez-nous ses coordonnées. Nous nous ferons un plaisir de lui adresser, gratuitement les 4 prochains numéros.


Chiffres Significatifs

VIOLENCES > Entre mars 2010 et février 2011, 469 402 faits de violences contre les personnes ont été commis en France, soit 3,14 % de plus que l’année précédente. ALIMENTATION > Après 8 mois de hausse, l’indice des prix alimentaires mondiaux a reculé, pour la première fois, en mars de 2,9 % par rapport à février. Mais il reste supérieur de 37 % à sa valeur de mars 2010 ! PRÊT > Au 4e trimestre 2010, l’ensemble des prêts immobiliers signés ont représenté un montant global de 51,2 milliards d’euros, en hausse de 34,9 % sur un an ! MOBILES > En 2011, les ventes mondiales de téléphones mobiles disposant d’une fonction appareil photo devraient dépasser pour la première fois le milliard d’unités. Au total, depuis 2000, 4,2 milliards de ces mobiles ont été vendus ! TGV > La France compte 1 900 km de lignes ferroviaires à grande vitesse. VILLES > 3,3 milliards d’êtres humains vivent en ville. SANS ABRI > Les gymnases parisiens ont enregistré 10 690 nuitées de personnes sans abris durant l’hiver qui vient de s’écouler. CHAMPAGNE > En 2010, 1,1 million de bouteilles de Champagne ont été vendues en Chine. Soit une hausse de 89,9 % en un an ! DÉFICIT > Malgré une légère hausse des exportations, le déficit commercial de la France s’est élevé à 6,55 milliards d’euros en février (nouveau record !). Les importations se sont élevées à 41,27 milliards, tandis que les exportations s’élevaient à 34,72 milliards…

2

Économie Économie Bernard Trémeau

Réforme fiscale : Vive la TVA !

L

es candidats à la présidence de la République sont de plus en plus nombreux. Ils parlent tous de supprimer le chômage et d’augmenter le pouvoir d’achat des consommateurs. Bravo ! Et ils disent pratiquement tous que, pour supprimer le chômage, il faut changer notre fiscalité. Ils disent qu’il faut imposer de façon plus importante les entreprises et leurs actionnaires, les « riches », pour pouvoir ensuite redistribuer l’argent ainsi récolté à tous ceux qui en ont besoin, à commencer par leurs salariés. Ce n’est, selon eux, que « justice sociale ». Tous ces propos montrent que pratiquement tous nos candidats à l’élection présidentielle ignorent totalement la réalité économique. La France a décidé de créer avec les pays européens une monnaie commune, l’euro. Elle a donc décidé de supprimer les barrières douanières pour créer un « marché commun » entre tous les pays européens. Plus la taille du marché est importante, plus les entreprises sont nombreuses. Plus la concurrence entre les entreprises est forte. Et, aujourd’hui, plus de la moitié des produits que nous achetons proviennent de l’étranger. L’ouverture de nos frontières augmente le nombre des produits que nous pouvons acheter, tout en faisant baisser les prix de ce que nous consommons. Mais les petites entreprises françaises les plus imposées d’Europe ne peuvent plus être compétitives et disparaissent : le chômage s’installe.

LES 4 VÉRITÉS HEBDO N° 789 VENDREDI 29 AVRIL 2011

Cependant, certaines entreprises françaises deviennent des multinationales qui embauchent et augmentent les salaires de leurs employés. Devant une telle réalité, on aurait pu croire que nos gouvernements auraient pensé à réduire au maximum possible les impôts touchant les entreprises françaises, imitant ainsi les gouvernements allemand, danois ou suédois. Mais ils font exactement le contraire : ils augmentent en permanence les taxes, les impôts, les contraintes économiques pesant sur nos entreprises. La taxe carbone de JeanLouis Borloo est le dernier exemple de ce comportement absurde. En continuant à imposer les entreprises françaises, notre administration fiscale a pris une décision très grave : celle de ne pas imposer les produits provenant de l’étranger. Alors qu’elle peut utiliser des taxes comme la TVA qui imposent de la même façon les produits français et étrangers. Ce comportement a créé dans notre pays un vide économique dramatique : le nombre de nos petites et très petites entreprises décroît à une vitesse accélérée. Les entreprises quittent la France. Même de petits entrepreneurs créent des annexes de leur entreprise en Allemagne, en Pologne ou en Chine. La TVA ne rétablit pas les droits de douane comme certains le prétendent. Mais tout ce qui proviendra de l’étranger verra ses prix augmenter. C’est évident. Et, quand la TVA remplacera les charges sociales payées

<tremeau.bernard @wanadoo.fr>

par une entreprise, l’entreprise française verra ses impôts diminuer : elle pourra vendre moins cher ce qu’elle produit. L’augmentation des prix étrangers issue de la création de la TVA sera accompagnée par la diminution des prix issue de la baisse des charges sociales. Le nombre des chômeurs diminuera en France, mais pourra augmenter en Allemagne. Les partis de gauche ne veulent pas de la TVA. Car, pour eux, cette taxe impose les consommateurs et diminue ainsi leur pouvoir d’achat. Ils préfèrent imposer les entreprises, car ils croient encore que les entreprises ont les moyens de payer un impôt supplémentaire sans augmenter leurs prix. Ils croient donc que leur imposition ne diminuerait pas le pouvoir d’achat des consommateurs. L’évolution de l’économie française depuis la mondialisation montre qu’ils se trompent totalement. Karl Marx est mort en 1883. Ses idées sont encore présentes dans la tête de nombreux responsables français. Une connaissance de l’économie, bien plus proche de la réalité, s’est développée depuis, avec Keynes, puis les monétaristes. Utiliser en 2011 les solutions proposées par Marx, c’est finalement faire un bond de plus de 120 ans en arrière… n

2012 « Moi, la situation, je la sens bien pour 2012. Les Français regardent leurs dirigeants, comment ils se comportent et s’ils sont solides dans la difficulté. » Nicolas Sarkozy

Reproduction intégrale vivement conseillée avec mention d’origine


Philippe Zeltner <phizel@wanadoo.fr>

P

our comprendre la crise des démocraties occidentales, démunies face au tsunami de Fukushima, désemparées face à la révolte des peuples arabes écrasés par la loi de la jungle, regardons les pays évolués, la France, l’Europe, et l’Amérique du nord, comme autant de vaisseaux « libres » qui se laissent dériver vers un avenir incertain. Si nos gouvernants, élites, classe politique et intellectuels, se refusent à ajuster leur morale personnelle et celle du peuple qu’ils feignent d’ignorer, aux lois spirituelles à l’origine de nos civilisations et de nos républiques, nous pouvons dire adieu au bien-être dont bénéficie encore l’Occident. À force de privilégier l’ego sur l’intérêt commun, le court terme sur le long terme, l’opportunisme personnel sur l’ambition communautaire et, d’une manière générale, l’avoir sur l’être, le savoir-faire occidental devient dérisoire, car il ne sert qu’à s’illusionner. La majorité des citoyens français, européens, et américains privilégient l’apprentissage sur l’ignorance, le travail sur la distraction, la création sur l’imitation, le savoir-être et vivre ensemble sur l’anarchie et la désolation. Ce sont ces citoyens qui sont l’expression de notre civilisation. C’est cet humanisme, caviardé par la goinfrerie des spéculateurs financiers, et trompé par des idéologies aussi généreuses que totalitaires, qui permet et défend, malgré tout, la liberté démocratique, préparant la guerre pour mieux sauver la paix.

Décadence de nos élites et crise de la démocratie Que ceux qui font du pacifisme un dogme intangible, ceux qui perpétuent des rentes de situation en ruinant le pays, ceux qui dénoncent l’initiative privée qui les fait vivre, ceux qui, par intérêt personnel, nourrissent les sabotages syndicaux, ceux qui encouragent une immigration incompatible avec nos valeurs et nos mœurs, oui, que ces « beaux esprits » cessent donc leur opposition systématique aux réformes ! La France est fatiguée de ces atermoiements relayés par des médias dévoyés qui nourrissent notre quotidien, nous opposant les uns aux autres sans projet d’avenir. Si le FN, parti que je réprouve, a véhiculé une idéologie fasciste et rétrograde – par la volonté des Mitterrand, Jospin, Chirac et à l’aide des débordements de

son ancien leader –, ce qui paraît aujourd’hui au grand jour, c’est la libération du citoyen lambda qui se tourne vers le visage bleu marine sans craindre d’être montré du doigt par les bien-pensants du front républicain, de la gauche caviar et de la fausse droite au pouvoir, discrédités moralement. Rien ne serait plus dangereux, pour notre pays, que de « pestiférer » le FN, en le maintenant dans la rue en dehors du pacte républicain et en lui refusant la représentation nationale à laquelle il a droit, et qui, comptablement, lui a été volée depuis 30 ans par les tenants du pouvoir. La guerre civile qui se prépare peut-être ne serait plus une guerre idéologique gauchedroite, public-privé, ce serait, ce sera, peuple travailleur contre élites défaillantes. n

Pouvoir d’achat Si M. Sarkozy veut vraiment accroître le pouvoir d’achat de tous les Français, il doit tout simplement baisser les impôts et les taxes. Plus le prix de l’essence augmente, plus il rentre de l’argent dans les caisses d’un État devenu dilapidateur. Notre armée n’a pas à être présente en Afghanistan, en Afrique du Nord, ou au Congo. Ces pays ne nous ont pas déclaré la guerre. Notre ingérence ne peut qu’y favoriser l’anarchie, l’insécurité et, finalement, l’émigration vers l’Europe. Une partie de ces étrangers africains prendra la place de nos 4 millions de chômeurs, car payés souvent au noir, et l’autre partie, la plus importante, ne travaillera pas et sera à la charge de notre société déjà largement endettée. Notre Président devient indécent quand il s’attaque aux épargnants qui ont déjà perdu une grande partie de leurs maigres économies investies dans le Cac 40. Il va geler les salaires de ses propres fonctionnaires, eu égard à l’endettement, et il voudrait que le secteur industriel augmente suivant ses propres exigences les rémunérations des salariés au détriment des actionnaires. Les ouvriers ne sont pas dupes. Ils voteront massivement FN en 2012 et les votes protestataires de ceux qui épargnent autrement qu’en faisant exploser le prix de l’immobilier et de l’or par crainte d’une inflation monétaire s’y ajouteront. Jean-Pierre Adam – Metz (57)

Reproduction intégrale vivement conseillée avec mention d’origine

ÉCONOMIES > Le plan de réduction budgétaire présenté par le républicain Paul Ryan prévoit en dix ans 6 000 milliards de dollars de coupes dans le budget fédéral américain ! VIOLENCES > Le numéro de téléphone anonyme et gratuite Violences conjugales info a reçu 33 556 appels en 2009. SOMMEIL > En moyenne, les Français passent 8 h 30 à dormir et 2 heures à table. Pour ces deux activités, ils détiennent le record de l’OCDE. GOOGLE > La célèbre société américaine a été condamnée par la Cnil à une amende de 100 000 euros pour collecte illégale de données confidentielles. MÉDIATEUR > En 2010, les services du Médiateur de la République ont reçu 79 046 dossiers (soit une hausse de 3,9 % par rapport à 2009), dont 46 653 dossiers de réclamations à l’encontre d’une administration. ÉLECTRICITÉ > La consommation électrique des Français s’élève chaque année à près de 425 milliards de kilowattheures ! RUGBY > La ligue nationale de rugby a décidé de plafonner la masse salariale des clubs du Top 14 à 8,7 millions d’euros pour la saison 20112012. CIGARETTE > 10 % des jeunes Français de 9 à 11 ans ont déjà fumé une cigarette et 32 % des jeunes de 10 à 15 ans.

LES 4 VÉRITÉS HEBDO N° 789 VENDREDI 29 AVRIL 2011

3

Divers faits

Politique Politique

EMPLOI > Pour les 10 métiers qui ont le plus de difficultés à recruter (qui vont du commerce à la sécurité en passant par l’aide à domicile), 322 630 offres d’emploi sont actuellement à pourvoir !


Votre opinion nous intéresse Électoralisme

«

l faut être aveugle pour ne pas voir que les récentes « intentions » du gouvernement Sarkozy n’ont d’autre but que d’essayer de rallier des voix : à gauche, avec une prime de 1 000 euros aux salariés ; à droite, avec 20 000 « immigrés légaux » de moins par an. Les gouvernants essayent de nous faire croire qu’ils sont tout dévoués à la cause de la France. En fait, ils ne pensent qu’à leur (ré) élection. Une solution serait d’instaurer un mandat de sept non renouvelable. On verrait bien s’il y a toujours pléthore de candidats !

I

»

Ende Dogon <endedogon@yahoo.fr>

Clivage

«P

our la population, le chômage, le pouvoir d’achat, c’est certes important, mais loin d’être essentiel. La ligne de fracture se situe ailleurs, sur le sujet tabou de l’immigration. Une partie de la population (droite, centre et gauche confondus) s’accommode très bien de l’invasion de notre pauvre pays. Ceux-là voteront indifféremment pour n’importe quel parti qui occultera le sujet. De l’autre côté de la ligne, vous trouvez dans tous les partis des gens

«

» Courrier des lecteurs Nous écrire, c’est courir le risque d’être publié…

qui ont eu à souffrir de cette invasion, dans leur travail ou dans leur vie privée. Si, au printemps 2012, nous avons un choix clair entre ceux qui sont favorables à la régularisation des clandestins d’un côté et ceux qui sont favorables à l’arrêt total et définitif de l’immigration de l’autre, nous aurons alors une élection intéressante !

»

Jean-Claude Lambert <jean.claude.lambert.3@cegetel.net>

Guéant

«J

’ai du mal à comprendre Claude Guéant. Certes, il dit ce que les Français auraient voulu entendre depuis bien longtemps de la part de ceux qui nous gouvernent. Et ils attendent maintenant que le ministre de l’Intérieur joigne le geste à la parole. Mais Claude Guéant a été l’éminence grise de l’Élysée pendant quatre ans. Parlait-il déjà ainsi à son patron ? S’il a changé d’avis, c’est tout à son honneur, mais c’est un peu tard. Sinon, on peut se demander pourquoi Nicolas Sarkozy a conservé si longtemps et si près de lui un collaborateur… qu’il n’écoutait pas !

»

Roger Saint-Pierre La Rochelle (17)

Mendicité

Droit de vote

«

e PS propose de donner le droit de vote et d’éligibilité aux étrangers demeurant en France depuis 5 ans. Conséquence immédiate, aux prochaines élections, des candidats se réclamant d’un parti dont l’idéologie est l’islam (un tel parti existe déjà en Espagne) se présenteront et finiront par gagner à Marseille ou en Seine St-Denis, les musulmans y étant largement majoritaires. Puis, comme au Kosovo, ils réclameront leur indépendance, soutenus par les USA (ils sont déjà à l’œuvre dans les banlieues), au nom de la liberté des peuples et de l’exercice de la religion. Et, comme au Kosovo, la basilique de Saint-Denis et Notre-Dame de la Garde seront transformées en mosquées, après une guerre menée par l’ONU et des bombardements de la capitale et d’autres lieux. Et, même si cette initiative du Parti socialiste (dont Nicolas Sarkozy avait dit en 2007 qu’il la partageait…) n’a pas encore été matérialisée, Eddie Aït, maire de Carrières sous Poissy (78), et premier maire d’origine maghrébine d’une ville de plus de 10 000 habitants, en est sans doute un préfigurateur.

L

»

Marc Falchi <marc.falchi1@orange.fr>

Des programmes démagogiques ntre la mondialisation qui impose ses règles économiques et l’Europe qui s’immisce dans tous les domaines, les politiques éprouvent des difficultés à présenter des programmes bien différenciés, en dehors du plus ou moins d’État. Ils donnent donc tous dans le populisme : le PS en promettant 300 000 emplois jeunes ou le plafonnement des loyers ; Villepin avec un revenu minimum pour tous de 850 euros ; Mélenchon en plafonnant les salaires des patrons ; les nationalistes avec le repli sur soi du pays ; la droite en refusant d’abolir

E

4

LES 4 VÉRITÉS HEBDO N° 789 VENDREDI 29 AVRIL 2011

l’ISF et les 35 heures, en inventant une prime pour les salariés des entreprises distribuant des dividendes, en freinant l’augmentation inéluctable des prix de l’énergie… Les seuls à avoir un projet construit sont les Verts ; il est malheureusement catastrophique ! Allons Mesdames et Messieurs qui aspirez à nos suffrages, un effort d’imagination et de vérité ! n Albert Bonnenfant <albert-bonnenfant@orange.fr>

«

près les restos du cœur, le téléthon, les pièces jaunes, la collecte alimentaire, c’est aujourd’hui le Sidaction qui fait appel à la générosité des citoyens pour financer des recherches que l’État ne serait pas en mesure d’assumer, faute de moyens ! De qui se moque-t-on ? Notre pays qui n’hésite pas à dépenser sans modération dans des conflits qui ne nous concernent pas, ne serait pas en mesure de financer la recherche médicale sur son propre territoire ?

A

»

Alain Potrat <alain.potrat@gmail.com>

Schengen

«L

‘Italie vient de nous jouer un sale tour : voulant (on la comprend) se débarrasser des prétendus réfugiés qui atterrissent sur ses côtes, elle leur donne un permis de séjour valable dans l’Europe entière. Comme ces envahisseurs ont tous envie de se rendre en France où ils savent qu’ils pourront subsister sans travailler, il est évident qu’ils vont déferler chez nous, libérant l’Italie d’un grand fardeau. Et nous n’y pouvons strictement rien : même user des possibilités du traité de Schengen pour rétablir momentanément une frontière avec l’Italie ne nous permettrait pas de les empêcher d’entrer ou de les expulser, puisqu’ils seraient en situation régulière, munis de titres de séjour valables dans l’Europe entière. Il faudrait décider de quitter l’UE pour éviter que des centaines de milliers de personnes viennent s’installer chez nous en toute légalité.

»

Marie Merlin St-Zacharie (83)

Reproduction intégrale vivement conseillée avec mention d’origine


Sauver l’euro ? Mais pour quoi faire ? vant de décider de « sauver l’euro à tout prix », il faudrait peut-être d’abord savoir pourquoi. Car, apparemment, ce n’est pas une petite affaire, puisque nous en sommes déjà à la troisième « solution définitive » ! Il fallait sauver la Grèce pour « sauver l’euro ». On a sauvé la Grèce (151,78 milliards)… Il a fallu sauver l’Irlande. On a sauvé l’Irlande (93,11 milliards)… Il faut sauver le Portugal. On va sauver le

A

Débat sur l’islam

«P

endant un siècle, la question religieuse n’a pas posé problème en France. Prétendre débattre de la « laïcité » est une hypocrisie. Le problème qui se pose n’est pas celui de la laïcité, mais celui de la place de l’islam. Mettre en question la place de l’islam en France aurait donc été plus clair et plus courageux, et cela aurait permis de balayer le mauvais argument du risque de stigmatisation d’une communauté, car c’est de communautarisme qu’il s’agit, plus que de religion. Port du voile, nourriture hallal dans les cantines, réservation d’horaires dans les piscines publiques, aménagement des programmes scolaires, prétentions sexistes dans les hôpitaux. Et, en contravention avec nos lois : occupation de rues pour la prière, polygamie, aides publiques à la construction de mosquées… On entend dire que la communauté musulmane aurait le désir sincère de s’intégrer. Si tel est le cas, elle ne devrait pas aller au-devant des risques de discrimination qu’elle brandit à tout propos dans une stratégie de « victimisation » qui cache une stratégie de conquête. Elle ferait donc en sorte de se rendre moins visible. Or, elle fait exactement le contraire. Il va de soi que tous les musulmans de France n’ont pas l’attitude conquérante dénoncée ici et, quand j’entends dire qu’ils sont une majorité à pratiquer un islam modéré, je ne demande qu’à le croire. Mais, s’ils sont une majorité, qu’attendent-ils pour s’imposer à la minorité prosélyte ?

»

Jean-Louis Villard

Portugal (110,30 milliards)… Notez que les pays arrivent au guichet dans l’ordre prévu dès l’arrivée du premier et que les suivants sur la liste sont l’Espagne, puis l’Italie, puis la France. Mais, comme ces « sauvetages » fragilisent les sauveteurs (qui ne sont plus que 13) et les sauvés, criblés de dettes hors de prix, qui va se charger des derniers ? Qui va sauver l’euro ? Un pays dont on n’a pas besoin de sauver la

Nucléaire

«T

»

J.-M. Schoenfelder Paris (75)

Politiquement correct

«

epuis des années, les politiques et les médias utilisent le « politiquement correct ». Cette attitude consiste à biaiser, à contourner les questions, à cacher les faits. Faut-il s’étonner que les électeurs se lassent ?

D

»

Charles-Bernard de Préval

Reproduction intégrale vivement conseillée avec mention d’origine

Jean-Pierre Delmau

<jean-pierre.delmau@wanadoo.fr>

Danaïdes

Disparus

oute technologie s’améliore à partir de ses dysfonctionnements. Avec les progrès techniques, les centrales nucléaires auront une meilleure qualité environnementale par rapport au coût. Si le vent et le soleil sont gratuits, leur transformation en énergie revient très cher. Le mégawattheure d’électricité d’un réacteur nucléaire se situe entre 31 et 42 euros. Celui du gaz naturel entre 60 et 70 ; entre 60 et 80 pour l’hydraulique ; entre 80 et 90 pour l’éolien terrestre ; entre 110 et 120 pour la biomasse ; entre 150 et 170 pour l’éolien offshore ; et entre 300 et 600 pour le photovoltaïque. Le renchérissement de l’électricité amputera la croissance et notre pouvoir d’achat, d’autant plus que les réserves d’énergies fossiles diminuent. Mieux vaut donc les réserver à des usages spécifiques et utiliser l’énergie nucléaire pour le reste. La France a acquis une grande compétence dans ce domaine qu’il serait dommage de sacrifier sur l’autel de peurs cultivées par des politiciens sans scrupule.

<jlvillard@sfr.fr>

monnaie ? États-Unis ? Chine ? Suisse peutêtre ?… À condition que ce sauvetage présente pour lui le moindre intérêt, ce dont on peut douter. Car qui a intérêt à sauver une monnaie bancale et ingérable, à part ses promoteurs dépités ? n

Dijon (21)

«E

n 1962, en Algérie, plusieurs milliers de Français de souche européenne et de souche nord-africaine, ont été enlevés par le FLN. En référence à Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier, ce n’est donc pas depuis quelque 450 jours qu’ils ont disparu, mais depuis plus de 18 000 jours. Aucune nouvelle n’a jamais été donnée sur la situation de ces personnes. Je n’ai jamais entendu nos médias nous rappeler que plusieurs milliers de personnes étaient toujours à considérer comme « otages » de l’Algérie et nous demander d’avoir une pensée pour elles et pour leurs familles. On serait tenté de croire à de la « discrimination »…

»

Louis Catalayoud <catalayoud@free.fr>

Hallal

«O

n voit se développer des rayons hallal dans les magasins. Or, une nourriture ne peut être déclarée hallal que si elle est préparée sous contrôle d’un imam qui perçoit en conséquence une rémunération. La rémunération de cet imam constitue une taxe prélevée par une religion sur la nourriture mise à la disposition du public. D’aucuns pensent que cette taxe peut même être susceptible de financer l’islamisme radical. La nourriture hallal, puisqu’elle participe au financement d’une religion, ne devrait pas pouvoir bénéficier du tarif de TVA réduit.

»

Gilbert Capy <cpy.gbt@cegetel.net>

«L

’étude des jeux économiques comportant de nombreux joueurs montre que, si tout le monde coopère en mettant un peu d’argent dans le pot commun, tout le monde y gagne, mais que, s’il y a trop de francs-tireurs qui profitent des autres sans rien donner, le plus grand nombre y perd. En effet, même l’être le plus généreux ne continue pas longtemps à soutenir ceux qui, en pleine santé, ne contribuent pas au bien collectif. La similitude avec ce qui se passe en France est frappante. À force de distribuer des prébendes à une masse pléthorique de dignitaires gaspilleurs et souvent inutiles et des aides sociales à n’en plus finir à des non-productifs toujours plus nombreux, en particulier avec une immigration galopante, le pot commun s’apparente de plus en plus au tonneau des Danaïdes. Comme si cela n’était pas suffisamment catastrophique, les gouvernements successifs s’acharnent à punir par des impôts exorbitants ceux qui investissent pour l’avenir du pays, que ce soit en créant des entreprises, en participant au capital des entrepreneurs ou en développant le patrimoine immobilier de la nation. Dans l’idéologie gauchiste, l’argent des riches, des gens économes, des classes laborieuses serait sale et donc à confisquer, alors que celui que s’allouent toujours plus généreusement ceux qui vivent sur leur dos serait propre et juste ! Comment s’étonner que la France qui produit se décourage et que le chômage s’installe ?

»

Serge Douplitzky <serge.douplitzky@orange.fr>

LES 4 VÉRITÉS HEBDO N° 789 VENDREDI 29 AVRIL 2011

5


Communication

M6 REPLAY > 300 millions de vidéos ont été vues sur la plate-forme de vidéo à la demande M6 Replay, en 2010. MARIAGE PRINCIER > On estime que le mariage du prince William d’Angleterre avec Kate Middleton, qui sera commenté sur France 2 par Stéphane Bern et Marie Drucker, sera regardé dans le monde par au moins 2 milliards de téléspectateurs ! FRANCE 5 > « Médias, le magazine », émission de décryptage de l’actualité présentée le dimanche à 12 h 35 par Thomas Hugues sur France 5, a réalisé sa meilleure audience de la saison pour son 111e numéro, le 17 avril dernier, avec 550 000 téléspectateurs et 4,2 % de part d’audience. SKYROCK > On estime que le groupe Skyrock (qui comprend la radio du même nom, mais aussi une importante plate-forme de blogues), actuellement fragilisé par le départ programmé de son actionnaire de référence Axa, vaut autour de 80 millions d’euros. AUDIENCE > RTL reste la radio la plus écoutée : la radio a réuni près de 6,9 millions d’auditeurs quotidiens en novembre et décembre 2010, soit 12,6 % d’audience cumulée, en hausse de 0,5 point. Elle est suivie par NRJ (10,8 % d’audience cumulée, en hausse de 0,6 point) ; France Inter (10,1 % d’audience cumulée, audience stable) ; Europe 1 (8,9 % d’audience cumulée, en baisse d’un point) ; et RMC (7 % d’audience cumulée, en hausse de 0,2 point)… DVD > Le marché des DVD s’est stabilisé après 5 années de baisse : 94 millions de films ont été vendus pour un chiffre d’affaires de 1,3 milliard d’euros.

6

Culture Culture Nicolas Bonnal

La leçon du cheval de Troie

L

a leçon du cheval de Troie, c’est que la mise à mort d’une civilisation est toujours volontaire : l’ennemi trouve des collaborateurs et des anges exterminateurs à l’intérieur de nos propres murs. Il y a quelques veilleurs que l’on bat de nuit (caeduntur vigiles, écrit Virgile, le bien nommé en l’occurrence), quelques hommes de main décidés et l’affaire est faite. L’affaire est faite parce qu’elle a déjà été gagnée la veille, parce que Troie, décidément, a eu envie, a eu besoin de mourir. Le cheval est une offrande aux dieux ; et, toujours, il y a un sacrifice humain qui précipite la

chute des murs. En Espagne, en 2004, l’attentat a précipité la victoire de Zapatero et la chute des défenses psychiques du peuple espagnol. Mais, finalement, les attentats du 11 septembre ont accéléré l’entropie américaine et européenne, au lieu d’y mettre un terme. C’était une invitation à aller plus vite au désastre. Depuis les années 80, alors même qu’il n’y a plus d’ennemis (vaporisation du communisme, inexistence concrète de l’islamisme), on observe la volonté de nos élites de nous faire disparaître, en Europe comme en Amérique, dans le cadre de la mondialisation nihiliste.

Assainir la bourse À l’exception des TPE et de quelques PME, personne n’a plus les moyens de posséder à lui tout seul une entreprise. Elles appartiennent désormais aux investisseurs ou actionnaires qui sont généralement des épargnants. L’argent déposé dans une banque sur un compte travaille toujours. Il est placé en obligations ou en actions. Si la banque fait faillite, elle peut ne plus pouvoir restituer les avoirs des déposants. Les banquiers par l’intermédiaire des traders ont fini par transformer la bourse en casino. Pour gagner de l’argent, ils font monter les cours en achetant une valeur et ils la vendent ensuite pour empocher un bénéfice. Il ne s’agit plus d’un investissement sur le long terme, mais d’allers et retours constants, parfois plusieurs fois par jour sur un même titre. Pour mettre un terme à cette pratique défavorable à l’économie, il n’existe qu’une solution : taxer lourdement les transactions et défiscaliser les placements sur le long terme, ainsi que les dividendes perçus. Placer son argent en bourse ne sera plus une loterie, mais un investissement utile, facteur déterminant de la croissance mondiale et donc du bien-être de tous. Les fonds de pension anglo-saxons reposaient en grande partie sur le progrès technique et l’amélioration du niveau de vie par la consommation. Ils sont aujourd’hui les premières victimes de ce dévoiement boursier qui conduit au repli stérile sur l’or et sur la pierre – cette dernière ayant déjà généré la crise des subprimes et une bulle immobilière prête à éclater. Cette mesure doit être prise à échelon planétaire, par exemple au niveau du G20. Mais il faudra bien qu’un pays la mette en place d’abord. Pourquoi pas la France ? J.-M. M. – Paris (75)

LES 4 VÉRITÉS HEBDO N° 789 VENDREDI 29 AVRIL 2011

<nbionnal@yahoo.es>

Chose étonnante, dans le texte de Virgile, les Troyens détruisent leurs murs et l’on ne sait s’ils les reconstruisent après. La destruction de murailles se fait dans la joie et la bonne humeur. On est déjà dans la civilisation de l’homo festivus. Vive les privatisations des biens publics et des patrimoines des nations régalés aux copains pour une poignée de figues, vive la libération des marchés, vive l’euro et les délocalisations ! Après la fête, la fatigue. On voit de nos jours l’inertie du peuple américain privé de ses biens et maintenant de ses libertés, condamné à toujours s’incliner devant la volonté des lobbies et des deux partis. Le peuple a envie de dormir, il est condamné à l’involution soporifique qui paralyse ses membres. Les Français ne sont-ils pas les plus gros consommateurs mondiaux d’anxiolytiques ? L’ingénierie alimentaire, planifiée et planétarisée, a, elle aussi, eu pour mission de créer des populations stérilisées, ennuyées, hébétées, disait Baudrillard, obèses, soumises, habituées à dépenser trente dollars d’essence pour aller bouffer du hamburger. On comprend bien pourquoi l’épisode du cheval a traumatisé toutes les sociétés. Il synthétise moins la ruse de l’ennemi que la volonté de mourir par bêtise et lassitude… n

Retrouvez la version intégrale de cet article sur notre site internet <www.les4verites.com>

Reproduction intégrale vivement conseillée avec mention d’origine


«

CAPITALISME Il ne serait pas étrange qu’il y ait eu un jour une civilisation sur Mars. Mais peut-être le capitalisme est-il arrivé et a-t-il achevé la planète ! HUGO CHAVEZ,

Guy Millière <mguymilliere@aol.com>

J

usqu’à présent, la présidence de Barack Obama a apporté tout ce qu’on pouvait en attendre. Certains m’avaient accusé d’être exagérément pessimiste. Il m’arrive de penser aujourd’hui que j’ai, au contraire, péché par optimisme. J’ai écrit qu’Obama serait pire que Carter. En fait, il est infiniment pire. Carter était un imbécile, entouré d’incompétents et de quelques cyniques, façon Zbigniew Brzezinski. Obama est un imbécile rendu borné par des dogmes islamogauchistes, entouré de gens incompétents mais imprégnés, pour l’essentiel, des mêmes dogmes que lui. Les résultats intérieurs aux États-Unis sont catastrophiques, et je n’ai nul besoin de les énumérer une nouvelle fois. Les automobilistes qui ont vu le prix des carburants augmenter de plus de 70 % en deux ans savent le coût des interdictions de forage pétroliers imposées par Obama, de ses lubies écologistes et de sa gestion inepte des tensions au Proche-Orient. Les entrepreneurs qui n’investissent pas savent qui mène une politique résolument hostile à l’esprit d’entreprise et teintée d’idées de lutte des classes. Obama espère peut-être pouvoir compter sur les pauvres et les assistés, dont il a multiplié le nombre, pour lui apporter leur soutien, mais ce soutien luimême n’est pas assuré. Un ouvrier en France rêve parfois encore du grand soir. Son équivalent aux États-Unis veut, plutôt, faire partie du rêve américain, et ce rêve est capitaliste.

»

Barack Obama jette le masque ! En politique étrangère, les résultats sont plus catastrophiques encore. Ils ont été résumés par divers commentateurs en des formules lapidaires et sans appel qu’on retrouve jusque dans le « Washington Post » : Obama fait tout pour nuire aux amis des États-Unis et tout pour servir l’ennemi. Il est déjà l’homme par qui l’Égypte et la Turquie ont basculé dans le camp de l’Iran, celui grâce à qui le Hezbollah s’est emparé des leviers de commande qui lui manquaient encore au Liban, celui par qui des secrets militaires britanniques ont été donnés à la Russie. Il pourrait être celui par qui l’Iran accède à l’arme atomique et celui qui, vu la tournure que prennent les choses dans le dossier libyen, a détruit l’Otan. Je ne doute pas qu’il pourra trouver encore deux ou trois autres cataclysmes à provoquer dans les vingt mois qui restent de son mandat. En se portant très tôt candidat à sa propre succession, Obama a montré qu’il savait devoir partir vite en campagne s’il voulait amasser assez d’argent pour tromper un nombre suffisant d’électeurs, recruter assez d’agitateurs sociaux pour faire voter les morts, les grabataires et ceux qui sont inscrits deux fois sur les listes électorales, et garder ainsi une chance d’avoir quatre années de plus pour détruire son propre pays. On peut douter que ce soit suffisant. De discours en discours, Obama jette le masque et montre d’une manière de moins en moins dissimulée son mépris du peuple américain. Il ne fait rien

Reproduction intégrale vivement conseillée avec mention d’origine

»

pour regagner l’électorat centriste. L’espoir de son équipe est que les Républicains choisiront un candidat suffisamment insignifiant pour ne pas attirer les électeurs, trop marqué par des erreurs passées pour séduire, trop indécis pour attaquer l’effroyable bilan d’Obama, ou trop diffamé par la gauche pour sembler acceptable au pays. Pour l’heure, nul ne sait qui sera ce candidat. Mais la colère contre Obama continue à monter dans tout le pays, des dossiers commencent à sortir, des questions sont posées ouvertement concernant le passé trouble d’Obama. Des livres sur ses voyages au Pakistan en un temps où les Américains ne pouvaient entrer dans le pays, sur la façon frauduleuse dont il aurait obtenu sa carte de Social Security, sur les mentions figurant sur son acte de naissance, vont sortir. Les mois qui viennent devraient permettre de savoir sur Obama ce qu’on ne sait pas encore et j’aurai sans doute matière à donner une suite à mon livre « La résistible ascension de Barack Obama ». Les mois qui viennent devraient voir s’enclencher la campagne républicaine. Nul ne fait la course en tête. Mais on y trouvera des gens remarquables dont je suis le parcours depuis longtemps. La presse française les trouvera tous nuls, bien sûr, tout comme elle continue, contre vents et marées, à trouver Obama génial. C’est logique. Ce qui serait inquiétant serait que la presse française trouve des qualités à un Républicain ! n

PRÉSIDENT VÉNÉZUÉLIEN

«

SPÉCULATION Il faut taxer la spéculation, revenir à la finance à la française. L’entreprise doit pouvoir s’appuyer sur un capital qui ne soit pas spéculatif. Lorsque vous achèterez des actions, si vous les revendez le lendemain, vous paierez tellement d’impôts que ça n’aura plus d’intérêt. Plus vous conserverez vos actions, moins vous paierez d’impôts. MARINE LE PEN

»

«

POLITIQUE Chaque religion peut être détournée par la « politique politicienne »… HAÏM KORSIA,

»

AUMÔNIER MILITAIRE ISRAÉLITE

«

SARKOZY Nicolas Sarkozy a trois qualités qu’on ne peut pas lui enlever : du courage, de la détermination et de l’intuition. FRÉDÉRIC LEFEBVRE, SECRÉTAIRE D’ÉTAT CHARGÉ DU COMMERCE

»

«

FN Si le FN était si mauvais, la République n’aurait pas permis qu’on soit un parti ! PATRICK BASSOT, CONS. GÉNÉRAL FN

»

«

DICTATEURS Aussi étrange que cela puisse paraître, tout le monde en Israël aime les dictateurs arabes. SALMAN MASSALHA,

»

ÉCRIVAIN ARABE ISRAÉLIEN

«

ISLAM Je ne crois pas à cette thèse d’un islam par nature intégriste et non compatible avec la République. LAURENT WAUQUIEZ, MINISTRE DES AFFAIRES EUROPÉENNES

LES 4 VÉRITÉS HEBDO N° 789 VENDREDI 29 AVRIL 2011

»

7

Sic

International International

«

BIEN-PENSANCE Toutes nos propositions sont déformées par les bien-pensants, relayés par des médias complaisants ! JEAN-CLAUDE GAUDIN, SÉNATEURMAIRE UMP DE MARSEILLE


4vh789