Issuu on Google+

4VH 567

13/11/06

17:35

Page 8

Chronique

politique

Laurent Artur du Plessis arturduplessis@les4verites.com Laurent Artur du Plessis, 54 ans

Jacques Brenner

Journal : Tome V La cuisine des prix (1980-1993)

Éditions Pauvert

750 pages – 35 euros Le Journal de l’écrivain et éditeur Jacques Brenner, décédé en 1981 à 80 ans, témoigne de la vie littéraire française de 1940 à 1993. Vient d’être publié le cinquième tome, décrivant la cuisine des prix de 1980 à 1993, qui fait l’effet d’une bombe dans le milieu de l’édition. Jacques Brenner fut, entre autres, responsable du service des manuscrits chez Julliard et juré du Renaudot : il était aux premières loges pour observer les magouilles régissant l’attribution des prix. Les marchandages entre grandes maisons d’édition sont omniprésents, tout est arrangé à l’avance.

Politique étrangère US: peu de changements avec les démocrates

L

es campagnes électorales sont une chose, la gestion des affaires une autre. Les démocrates, désormais majoritaires au Parlement, grâce à leur critique de la guerre d’Irak, sont devenus solidairement responsables, avec le président Bush, de la politique étrangère américaine. Ils veulent instaurer un dialogue direct avec l’Iran et la Syrie, et composer. Leur angélisme va se heurter à la réalité. Le vice-Premier ministre irakien, Barham Saleh, en visite en Europe, a supplié la coalition : « Ne vous sauvez pas », sinon le pays éclatera en trois parties – sunnite, chiite, kurde – dans un bain de sang. L’intégrisme islamiste triompherait. Barham Saleh dit à la BBC : « L’Irak est un champ de bataille central dans la guerre contre le terrorisme international. » Certes, il ne fallait pas faire sauter le verrou anti-islamique qu’était Saddam Hussein. Mais il est impossible de faire marche arrière. En Afghanistan, les talibans ont tué plus d’une centaine de soldats de

ABONNEZ-VOUS

Bulletin d’abonnement

8

Lecteurs occasionnels abonnez-vous ! Lecteurs déjà abonnés abonnez vos amis! ■ OUI, je souhaite m’abonner pour 6 mois (soit 24 numéros) à la revue « Les 4 Vérités hebdo » au prix de 27 € TTC (TVA à 2,10 % incluse) par chèque joint NOM ...............................Prénom ............................

-

Adresse ...................................................................

Code Postal .....................Ville ................................. Téléphone ...............................................................

Signature :

4VÉRITÉS

LES

BON À RETOURNER

La publication anti bourrage de crâne

HEBDO

Les 4 Vérités Hebdo — Service abonnements 18 à 24, quai de la Marne — 75164 Paris cedex 19

LES 4 VÉRITÉS HEBDO N° 567 VENDREDI 17 NOVEMBRE 2006

l’OTAN, depuis le début de l’année. Se réclamant de « l’Émirat islamique d’Afghanistan », le mollah Omar, chef des talibans, a annoncé, sur Internet, « une intensification et une plus grande organisation de la résistance contre les croisés » dans les prochains mois, et prévenu : « Le larbin des envahisseurs, Karzaï, et ses associés, cherchent à s’enfuir. Nous n’allons jamais les laisser s’échapper. Ils seront traduits devant un tribunal islamique, dont la rigueur est bien connue. » Un retrait américain d’Irak et, éventuellement, d’Afghanistan, minerait la confiance en l’Occident des dirigeants des pays musulmans qui sont ses alliés, déjà affaiblis par la progression de l’intégrisme islamiste. Au Liban, le Hezbollah veut décrédibiliser entièrement le gouvernement. Pourtant, celui-ci, c’est le moins qu’on puisse dire, ne cherche pas l’affrontement avec lui : « Le rôle de l’armée libanaise consiste uniquement à protéger le sud du pays de l’ennemi israélien », a déclaré Elias Murr, ministre de la Défense. La bande de Gaza, où s’infiltrent des armes venues d’Égypte, bouillonne. L’Iran demeure jusqu’au-boutiste. Il répète ses slogans judéophobes et confirme sa course à la bombe atomique. Le Hezbollah et le Hamas sont ses relais. La sécurité d’Israël – dont 50 chars furent détruits par les antichars russes du Hezbollah, cet été – est en jeu. Les démocrates y sont sensibles. Comme dit Mohammad AlZolfa, membre du Conseil saoudien : « Les Arabes ne doivent pas trop jubiler. Historiquement, le parti démocrate aux États-Unis est réputé pour un soutien à Israël plus grand que celui du parti républicain ». L’histoire enseigne aussi que beaucoup de présidents démocrates se sont fait élire sur des discours pacifistes, puis ont fait la guerre. Woodrow Wilson, réélu en novembre 1916 sur le slogan « nous ne sommes pas en guerre grâce à

moi », lança les États-Unis dans la Première Guerre mondiale, en avril 1917. Franklin D. Roosevelt les mêla à la suivante, en 1941. Harry Truman, envoya deux bombes atomiques sur le Japon en 1945, releva le défi de la Guerre froide en 1947, avec la doctrine qui porte son nom, et engagea les États-Unis dans la guerre de Corée, en 1950. En 1961, John Kennedy lança l’un des programmes d’armement les plus lourds en temps de paix : doublement du nombre de missiles nucléaires balistiques intercontinentaux Polaris ; augmentation du nombre de bombardiers stratégiques, des autres missiles, et des divisions en état d’alerte ; quadruplement des unités anti-guérillas. En décembre 1961, il envoya 15 000 hommes au Vietnam. En 1962, il fit plier Kroutchev dans la crise de Cuba. En 1964, Lyndon B Johnson, engagea massivement l’Amérique au Vietnam. En mars 1999, Bill Clinton envoya l’aéronavale américaine bombarder la Serbie, dans le cadre de l’OTAN. La patronne du MI5 britannique, Eliza Manningham-Buller, vient de lancer un cri d’alarme : 200 cellules, regroupant plus de 1 600 activistes liés à AlQaida, préparent une trentaine d’attentats. Sont visés aussi la France, l’Allemagne, le Canada. « Aujourd’hui, nous assistons à l’utilisation de bombes artisanales. Demain, la menace pourrait être les agents chimiques ou bactériologiques, les matières radioactives et même la technologie nucléaire. » Les États-Unis sont, eux aussi, exposés à ce type de menace. Il leur faudra stopper, sans tarder, la course iranienne à l’arme atomique. À la présidentielle de 2008, les démocrates auront à répondre de tout cela, devant le peuple américain. Bush le sait. Pour maintenir une politique étrangère énergique, il a reconduit dans ses fonctions le vice-président Dick Cheney, faucon d’entre les faucons. ■

Reproduction intégrale vivement conseillée avec mention d’origine


4VH 567

13/11/06

17:35

Page 1

ISSN 0151-2439

VÉRITÉS 4

s m

VENDREDI 17 NOVEMBRE 2006

N° 567

LES

La publication anti bourrage de crâne

ÉDITORIAL

HEBDO

Jean Rouxel

«

Il n’y a qu’une seule façon de tuer le capitalisme : des impôts, des impôts, et toujours plus d’impôts.

Écarter ou non Le Pen : la nomenklatura est divisée ean-Marie Le Pen rassemblera-t-il, d’ici le 16 mars 2007, date limite d’enregistrement par le Conseil constitutionnel, les 500 parrainages d’élus pour se présenter à l’élection présidentielle ? Cette question, posée à chaque présidentielle, fut toujours résolue (sauf en 1981). Cette fois-ci, c’est plus difficile, et ça provoque une controverse. L’UMP est partagé. Hervé Novelli redoute que les électeurs du FN ne « fassent un pied de nez au système » et se « vengent » au détriment de Nicolas Sarkozy. Le ministre de l’Intérieur a confié à ses proches : « Cela laisserait 15 à 20 % d’électeurs en jachère. Ce qui pourrait rendre le second tour injouable et me coûter l’élection, car Le Pen ferait voter contre moi. » Patrick Devedjian pense, au contraire, que « Ce qui n’est pas bon pour la démocratie n’est pas forcément mauvais pour Sarkozy ». Selon un sondage TNS-Sofres du 21 septembre, 30 % des électeurs du FN envisagent de voter, au premier tour, pour Sarkozy, si Le Pen est absent. Ces spéculations électorales font fi du déni de démocratie que constituerait l’absence d’un parti drainant un cinquième des électeurs. D’autres s’en émeuvent, comme Dominique de Villepin : « Il est important que tous ceux qui

J Dessin de MIÈGE

4VÉRITÉS

LES

La publication anti bourrage de crâne

HEBDO

LES 4 VÉRITÉS 2006 © Publication hebdomadaire (CPPAP N° 0208 I 82 712) Tél. : 01 56 81 00 30 Fax : 01 40 46 00 27 < 4verites@wanadoo.fr > < http./www.les4verites.com > (webmaster : Aléric Brei-Lefebvre) Siège social : 65, rue Claude Bernard 75005 Paris — SARL de presse Abonnements : 4 Vérités-DIP 18 à 24, quai de la Marne 75164 Paris Cedex 19 01 44 84 85 48 (Dominique) ou http://www.les4verites.com Directeur-gérant responsable de la publication : Alain Dumait Rédaction : Jean Rouxel (rédacteur en chef) Laurent Artur du Plessis Le numéro 1,14€ Abonnement 48 numéros 54€ TTC Abonnement de soutien à partir de 100€ Personnes morales (entreprises ou administrations) : 200€, TVA à 2,10 % en sus Imprimerie : Delcambre, Pantin (93) Fichiers déclarés à la CNIL (N° 672024) Exemplaire gratuit sur simple demande écrite

expriment une opinion et qui trouvent un écho dans la vie de notre pays puissent se présenter ». Tartufferie ? Le Premier ministre, et Michèle Alliot-Marie, auraient l’intention de se lancer dans la course, si Le Pen n’y est pas : on ne pourrait pas les accuser de provoquer, par la dispersion des voix de droite, un « 21 avril à l’envers ». En privé, Le Pen confiait récemment : « De nombreux maires me disent : je ne peux pas vous donner ma signature, en raison des pressions qui s’exercent sur moi, mais je voterai pour vous ». La signature des élus est influencée par l’administration préfectorale, le Conseil général, les partis politiques… La nomenklatura, traumatisée par le 21 avril 2002, appréhende de revoir au second tour un Le Pen catapulté par le déferlement de violences dans les banlieues. Le Conseil constitutionnel n’affichera plus la liste complète des parrains. Il publiera au Journal officiel, consultable par Internet, seulement 500 noms, tirés au sort, par candidat. Les parrains du FN n’ayant jamais dépassé de beaucoup ce nombre, ils seront quasiment tous dans le domaine public. Mais il se pourrait que le président de l’UMP finisse par lever les consignes de ne pas signer en sa faveur, données aux maires proches de la majorité. ■

Karl Marx

»

SOMMAIRE

2

La concurrence s’applique désormais au fret ferroviaire par Bernard Trémeau

➥ Chiffres Significatifs

3➥ 4 6➥ 7

La théologie de l’islam prône la violence par Jean Bohl

Divers faits Votre opinion nous intéresse Le courrier des lecteurs

La politique doit changer! par Pierre Lance

Communication

Les Palestiniens veulent la guerre, Israël, la paix par Guy Millière

➥ Sic

8

La chronique politique de Laurent Artur du Plessis

Faîtes connaître autour de vous

LES 4 VÉRITÉS HEBDO. Si vous pensez que cette publication antibourrage de crâne est susceptible d’intéresser tel ou tel de vos amis, parents ou relations, indiquez-nous leurs coordonnées. Nous nous ferons un plaisir de leur adresser, gratuitement les 4 prochains numéros.


Chiffres Significatifs

4VH 567

13/11/06

17:35

Page 2

GAZA ❯ Une cinquantaine d’hélicoptères Super-Cobra israéliens, armés de missiles guidés, opèrent jour et nuit sur Gaza. INSEE ❯ L’économie française s’est ralentie en 2005, avec une croissance en moyenne annuelle ramenée à + 1,2 %, après + 2,3 % en 2004. La masse des salaires et traitements bruts a progressé moins vite en 2005 (+ 3 %) qu’en 2004 (+ 3,5 %), les impôts (+ 6,5 %) et cotisations (+ 3,5 %) se sont alourdis. BIG BROTHER ❯ Le Royaume-Uni compte 4,2 millions de caméras de surveillance, une pour 14 personnes. Un Londonien peut être film jusqu’à 300 fois par jour. MORTALITÉ ❯ En Afrique, les avortements clandestins tuent chaque année 200 000 femmes. ÉNERGIE SOLAIRE ❯ Le marché mondial des cellules photovoltaïques s’accroît de près de 40 % par an. ALLEMAGNE ❯ 2 900 soldats allemands sont au Kosovo, 2 800 en Afghanistan, 1 000 au Liban, 800 en BosnieHerzégovine, 800 au Congo. MISSILES ❯ L’Iran a acheté à la Corée du Nord 18 missiles BM-25. Cette réplique du SSN-6, missile balistique à lancement sous-marin de fabrication soviétique, porte à plus de 2 900 kilomètres, et est conçue pour recevoir une ogive de type nucléaire seulement. CLASSEMENT ❯ La Norvège est au 1er rang, et la France au 16e, de l’Indice mondial du développement humain 2006 de l’ONU, sur 177 pays étudiés. Les Norvégiens sont 40 fois plus riches, et vivent presque deux fois plus longtemps, que les Nigérians.

2

Économie Économie

Bernard Trémeau

Le Fret SNCFdésormais soumis à la concurrence urieusement, la France était restée quelques mois sans grève de la SNCF. Cet « oubli » a enfin été réparé. Les syndicats ont fait une nouvelle grève, peu suivie, le 8 novembre. Les utilisateurs de la SNCF ont pu apprécier, une fois de plus, le service public à la française. Tandis que le transport des passagers reste encore un monopole d’État, le transport des marchandises est assuré par une entreprise particulière : « Fret SNCF », entreprise soumise à la concurrence depuis le 1er avril 2006. Six compagnies privées de transport par rail sont maintenant autorisées à utiliser le réseau ferroviaire français. Les employés de Fret SNCF peuvent se faire beaucoup de souci… Depuis quarante ans, en France, le transport des marchandises a évolué de façon très remarquable. En 1965, le rail et la route transportaient le même tonnage. Aujourd’hui, la SNCF transporte un peu moins de marchandises qu’il y a quarante ans, tandis que les camionneurs en transportent près de cinq fois plus. Plusieurs raisons sont avancées pour expliquer cette évolution très divergente. Les coûts des transports par la SNCF sont bien plus élevés que les coûts des transports routiers. Les services rendus sont bien inférieurs. Les camions roulent 6 ou 7 jours par semaine et 24 heures par jour. Les trains de marchandise roulent seulement 5 jours par semaine et 7 heures par jour. Le délai moyen d’acheminement du fret est de plus d’une semaine par le train, de moins de trois jours par le

C

LES 4 VÉRITÉS HEBDO N° 567 VENDREDI 17 NOVEMBRE 2006

camion. Les clients de la SNCF ont enfin, en prime, les multiples grèves qui bloquent leurs marchandises pendant des jours. Peugeot a abandonné le transport ferroviaire de ses voitures neuves, après une grève. Bien d’autres entreprises l’ont suivi. Sans la concurrence, le service rendu est toujours plus médiocre et plus coûteux. Maintenant, six compagnies de transport de marchandises par rail vont concurrencer Fret SNCF. Or, l’entreprise n’est absolument pas compétitive. Les cheminots des entreprises privées travaillent 220 jours par an, tandis que ceux de la SNCF s’arrêtent au bout de 200 jours. Les cheminots de la SNCF sont à la retraite à 50 ans, et ceux des compagnies privées à 60 ans. (De nombreux cheminots de la SNCF à la retraite sont, ainsi, embauchés jusqu’à 60 ans par les compagnies privées…) Les convois de marchandises de la SNCF emploient trois cheminots, les convois des concurrents un seul, sans avoir plus d’accidents. Les convois de marchandises de la SNCF roulent 6 à 7 heures par jour et 5 jours par semaine. Les convois des concurrents roulent 18 heures par jour et 7 jours par semaine. Ainsi, la SNCF n’utilise ses locomotives (2,5 millions d’euros) et ses wagons (250 000 euros en moyenne) que 35 heures par semaine, tandis que les compagnies privées les utilisent 126 heures. La rentabilité du capital investi est près de quatre fois plus forte dans une compagnie privée. Maintenant que Fret SNCF est mis en concurrence avec

< tremeau.bernard@wanadoo.fr >

d’autres compagnies, l’État français n’a plus le droit de renflouer les caisses de l’entreprise. Les accords signés par la France sont, sur ce point, parfaitement clairs et précis. Bruxelles veille au grain. Fret SNCF, déjà fortement mis à mal par la concurrence routière, n’arrive pas depuis des années à sortir du rouge. Le déficit a atteint, en 2003, 461 millions d’euros, déficit que nous avons épongé par nos impôts… Il sera encore de plus de 50 millions d’euros en 2006. La grève ne fera que l’aggraver un peu plus, de quelques millions. Mais depuis le premier avril, le gouvernement français ne peut plus donner de l’argent. C’est fini… Les salariés de l’entreprise publique Fret SNCF s’étaient habitués, depuis cinquante ans, à travailler en dehors de la concurrence. Ils pouvaient donc, au fil de grèves prenant la population en otage, obtenir facilement de travailler de moins en moins, tout en gagnant de plus en plus. Depuis le premier avril, ils sont soumis à la concurrence. C’est une excellente décision. Mais il est impensable de croire qu’on va modifier radicalement le comportement de cheminots, enfoncés depuis cinquante ans dans le monde douillet du monopole d’État. Les soumettre à la dure concurrence ne peut qu’être explosif. Grèves et dépôt de bilan sont programmés. ■

Conférence Conférence de Pierre Lance sur les découvertes interdites au Salon “Vivez Nature” à Lyon-Chassieux (Eurexpo) le lundi 20 novembre à 15 heures.

Reproduction intégrale vivement conseillée avec mention d’origine


13/11/06

17:35

Page 3

Société Société

Jean Bohl <jeanbohl@noos.fr>

>

ci et là on entend dire que les violences actuellement pratiquées au nom de l’Islam l’ont été, en d’autres temps, au nom du christianisme. Il s’agirait, non d’une différence fondamentale, mais d’un écart d’évolution. Et les bons chrétiens de battre une fois de plus leur coulpe… Il faut distinguer doctrine et interprétation. De nombreuses sourates du Coran se réfèrent sans ambiguïté au combat physique. Les compagnons de Mohammed sont violents envers les impies… « Les croyants combattent sur le Chemin de Dieu. Ils tuent ou sont tués » (IX/111)… «Soyez hostiles envers quiconque vous est hostile » (II/194) « Combattez les polythéistes totalement… et sachez que Dieu est avec ceux qui le craignent » (IX/36). « Vous trouverez des gens qui désirent faire la paix avec vous. S’ils ne déposent pas les armes… tuez-les partout où vous les trouverez » (IV/91). « Combattez sur le chemin de Dieu ceux qui luttent contre vous… Tuez-les… Chassez-les des lieux d’où ils vous auront chassés… S’ils vous combattent, tuez-les » (II/90 et 91). « Les incrédules : n’acceptez aucune protection d’eux, jusqu’à ce qu’ils prennent le chemin de Dieu. S’ils se détournent, saisissez-les. Tuez-les partout où vous les trouverez… Maudits, ils seront capturés et tués ». « Les incrédules… frappez-les à la nuque jusqu’à ce que vous les ayez abattus. Liez-les alors fortement. Puis vous demanderez

I

Violences: islam et christianisme leur rançon afin que cesse la guerre ». « Les hypocrites : ils sont tes ennemis. Méfie-toi d’eux. Que Dieu les tue… Telle sera la rétribution de ceux qui font la guerre contre Dieu et son Messager… : ils seront tués ou crucifiés. Leur main droite et leur pied gauche seront coupés, ou bien ils seront expulsés ». Une autre sourate recommande d’être juste dans la distribution d’un butin… qui ne peut résulter que d’un combat ou d’un rezzou. Mais d’autres sourates incitent à la mansuétude ou plutôt à la justice. L’islam est fondé sur le Coran, texte directement révélé par Dieu à Mohammed. Il est donc intangible, bien que quelques contradictions nécessitent des interprétations. Dieu seul peut réformer ce qu’il a précédemment dicté. Le Coran n’étant pas écrit dans un ordre chronologique, quels sont les versets abrogeants et les versets abrogés dont parle la tradition ? La Sunnah complète la Révélation par l’observation du comportement du « Messager » En tant que caravanier, Mohammed a dû se défendre contre les rezzous, à l’époque, source normale et honorable de subsistance. Devenu chef religieux, il s’est comporté comme un chef de guerre, particulièrement à partir de Médine, dans sa reconquête de La Mecque. S’il a épargné une tribu juive, il en a, incontestablement, fait massacrer une autre. De même que l’Islam promet au croyant des récompenses charnelles (sous forme de houris éternellement vierges), il admet la violence physique sous forme

Reproduction intégrale vivement conseillée avec mention d’origine

de guerre, mais aussi de châtiment. Certaines fautes doivent être punies de coups de verges, d’autres par l’ablation de la main ou du pied, par la lapidation ou l’enfermement (pour les femmes adultères). Dans l’évangile, rien de tel. Aucune violence physique. Si le Christ a chassé les marchands du temple, il n’en a tué aucun. Et lorsque Pierre a voulu le défendre contre les soldats venus le crucifier, le Christ le lui a interdit. À ceux qui voulaient lapider une femme adultère, selon la pratique de l’époque (perpétuée par l’Islam), il a lancé : « que ceux qui n’ont jamais péché lui jettent la première pierre ». L’évangile ne cesse de prêcher le pardon des offenses, et de répondre au mal par le bien. Enfin le Christ s’est laissé mettre en croix. Lui qui était le plus fort ! C’est tellement impensable pour les musulmans, qu’ils professent qu’un autre a été crucifié à sa place… Le Dieu des chrétiens n’est plus le Dieu terrible, punisseur et vengeur de l’Ancien Testament, auquel l’Islam a ajouté, il faut le dire, les adjectifs de clément et miséricordieux. Le Dieu des chrétiens est amour. Dans le passé, les chrétiens massacrèrent des païens, d’autres croyants (dont des musulmans) et se massacrèrent entre eux, au nom de leur « vraie foi ». Mais rien, dans leur doctrine, ne les y incitait. Ce n’est pas le cas des musulmans. Toutefois, au sein de l’Islam, des courants prônent le pardon des offenses. Comment ces Soufistes et autres s’accommodent-ils des versets et des hadiths violents ? Mystère… ■

FALCON ❯ Dassault propose à Israël une version transformée du triréacteur Falcon 900 DX, capable de lancer des torpilles, et des bouées acoustiques pour repérer les mouvements de navires hostiles. ÉVITEMENT ❯ Le 30 novembre, lors de son voyage en Turquie, le pape Benoît XVI s’entretiendra avec le vice-Premier ministre turc. Le chef du gouvernement, l’islamiste Recep Tayyip Erdogan, a déjà fait savoir qu’il serait absent, parce qu’il sera à un sommet de l’OTAN, en Lettonie. RÉVÉLATION ❯ Selon une étude du professeur britannique Kaye Wellings, le vagabondage sexuel est plus développé dans les pays industrialisés, et la fréquence des maladies sexuellement transmissibles plus faible, contrairement à une idée répandue. VERDUN ❯ La première cérémonie de commémoration franco-allemande de la bataille de Verdun eut lieu lors du 20e anniversaire, en 1936, instrumentalisée par le régime nazi, qui voulait prouver son pacifisme. TERRORISME ❯ Les femmes affluent dans des commandos terroristes du Fatah et du Djihad islamique. Elles s’occupent de la logistique des opérations ou de la gestion des associations soi-disant caritatives. BOUTEFEU ❯ L’ambassadeur d’Iran à Beyrouth, Mohammad Reda Chibani, a dit que Téhéran est prêt à procurer des missiles antiaériens à l’armée libanaise. NUCLÉAIRE ❯ Le patron de la commission écologiste du parlement iranien a demandé une enquête sur la pollution radioactive de la ville de Ramsar, dans le nord de l’Iran.

LES 4 VÉRITÉS HEBDO N° 567 VENDREDI 17 NOVEMBRE 2006

3

Divers faits

4VH 567


4VH 567

13/11/06

17:35

Page 4

Votre opinion nous intéresse Bien-pensance

«

usqu’où va la bien-pensance ! “Les antibiotiques, c’est pas automatique” : nous avons tous vu ou entendu ce slogan dans des publicités télévisées ou non, dont les coûts sont peut-être plus élevés que les économies induites (mais ça ne va pas dans la même poche). Ce qui est devenu automatique, c’est de ne plus en prescrire. Observez bien, depuis cette campagne, vous n’avez jamais entendu, dans le métro ou autres lieux publics, autant de gens tousser comme des perdus. Et les patients aboutissent chez le pneumologue, après des semaines de négligence. Du temps où je faisais de la médecine générale, j’avais déjà remarqué que, lorsque, après hésitation, je m’abstenais de donner des antibiotiques, la bronchite survenait presque automatiquement, et chez le tout jeune enfant, l’otite n’était pas loin non plus. Certes, rhumes et grippes sont d’origine virale. Beaucoup moins les angines. Quoi qu’il en soit, une rhinopharyngite, même virale, enflamme et fragilise la région, qui devient bien plus vulnérable aux agressions microbiennes, que les antibiotiques sont en mesure de prévenir ou écourter. Bien sûr, quand on en prescrit, il faut tenir compte des allergies, des contreindications, et restaurer les bons

J

«

» Courrier des lecteurs Nous écrire, c’est courir le risque être publié…

microbes, pour éviter les infestations par champignons et levures dans l’intestin et le vagin. On dit souvent que les antibiotiques fatiguent. En fait, ce qui fatigue surtout, c’est la maladie pour laquelle on les a donnés. En revanche, on est beaucoup plus silencieux sur les vaccins. Pourtant, un certain nombre de déconvenues sont à mettre au passif de ces derniers. “Non prouvées”, paraît-il… Les médecins, qui devraient être réfractaires aux conditionnements publicitaires, semblent néanmoins s’y conformer. Attention, danger.

»

Alain Bellaiche

Universités françaises

Hulomania

ne enquête du “Financial Times” classe les masters en management des écoles de commerce françaises (HEC, ESCP, EAP, ICN etc.) en tête des établissements européens. Dans les autres disciplines, la première université française est 46e mondiale. Recette du succès des écoles de commerce : responsabilité des conseils d’administration, gestion, partenariat d’entreprise, participation aux frais d’études, autonomie, liberté pédagogique et recrutement sélectif des enseignants et des étudiants.

ous les candidats à la présidentielle s’arrachent Nicolas Hulot, nouvelle star de l’écologie. L’environnement est devenu un thème majeur, sans que l’on sache si les craintes sur l’avenir de notre planète sont justifiées ou, comme l’affirment des scientifiques, gonflées par les faiseurs d’opinion. L’environnement mérite débat, mais les candidats ne doivent pas chercher à profiter à tout prix de la popularité de Hulot, dont la préservation de la neutralité politique lesterait la démarche. Le plus démagogue est ce candidat socialiste qui lui promet le poste de vice Premier ministre, c’est-à-dire numéro deux du gouvernement. Injustifiable : cela ferait passer l’environnement devant l’éducation, la santé, les finances. En outre, Hulot n’est pas compétent pour ce poste. Mais il saura résister à ces tentatives de récupération.

«

U

»

Gérard Gele

<alain.bellaiche@aliceadsl.fr>

<gele.gerard@wanadoo.fr>

Le monde à l’envers

«L

es médias présentent les citoyens qui aident la justice à arrêter les incendiaires de bus marseillais comme des délateurs. C’est le monde à l’envers. Ceux qui se taisent sont lâches ou complices. C’est comme cela qu’on les qualifie en Suisse, pays tranquille où l’on retrouve intacte sa voiture le matin dans la rue, alors qu’elle n’est même pas fermée à clef.

»

Laurent Pradel <vectral@wanadoo.fr>

Repris de justice

«

epris de justice : celui qui a reçu une précédente condamnation, selon Larousse. Ce titre infamant n’habilite pas à donner des conseils et avis aux autres. Je suis donc très étonné de la part belle que l’on fait à ces “repris de justice” que sont MM. Juppé, Emmanuelli, Bové, Tapie et bien d’autres, omniprésents dans les médias.

R

»

Michel Usdin <musdin@free.fr>

L’Europe de l’électricité a panne d’électricité géante qui a plongé dans le noir, samedi dernier, dix millions de personnes – en Allemagne, en France, en GrandeBretagne, en Italie, en Espagne et au Portugal – conduit à deux constatations : d’une part, la supériorité évidente de l’énergie nucléaire (choisie par la France) sur toutes les autres formes d’énergie (notamment thermique, polluante, ou éolienne, inefficace) ; c’est en effet du « maillon faible » allemand, adepte de ces dernières catégories, qu’est venue cette grosse panne.

L

4

LES 4 VÉRITÉS HEBDO N° 567 VENDREDI 17 NOVEMBRE 2006

D’autre part, la fragilité avérée de l’Europe de l’électricité, bien coordonnée en termes d’échanges de blocs d’énergie entre pays, mais notoirement insuffisante en termes de capacités de production. À quand la relance du nucléaire européen ? ■ Joseph Leddet

La Gazette des Changes <jrl90@wanadoo.fr>

«

T

»

Eloi Jutteau <eloi.jutteau@seri-expert.com>

Assistance à autrui

«

e sécuritaire tout police est impossible. On est obligé d’assurer sa propre sécurité, individuellement ou collectivement, en attendant l’arrivée des forces de l’ordre. Jadis, on avait l’habitude de porter assistance à personne en danger, ainsi qu’aux biens publics et privés. Arrêter un malfaiteur, et le remettre à la police, est une obligation. Je fus témoin d’un règlement de compte dans la rue entre Algériens, à la fin des années 50. Les passants tentèrent de ceinturer le meurtrier. Nous dûmes abandonner : il fit usage de son arme...

L

»

J.-M Schoenfelder <jmschoenfelder@wanadoo.fr>

Reproduction intégrale vivement conseillée avec mention d’origine


4VH 567

13/11/06

17:35

Page 5

De la féminisation de l’Occident ne des différences essentielles entre l’Occident et l’Islam est la façon dont sont considérées les femmes. Le Coran indique que la femme vaut deux fois moins que l’homme : d’une part, elle hérite deux fois moins que son frère, d’autre part, en justice, il faut le témoignage de deux femmes pour contrer celui d’un homme. Quant au musulman, il peut avoir jusqu’à quatre femmes simultanément. La femme musulmane doit être voilée quand elle sort de chez elle. Sinon elle doit rester cloîtrée dans la maison de son mari ou de ses parents. Il est hors de question que la femme musulmane se baigne à la piscine publique en même temps qu’un homme. Si elle est malade, elle ne peut être soignée que par une femme. L’excision et l’infibulation sont toujours pratiquées en certaines terres d’Islam. Le mariage forcé est pratiqué par les musulmans, même en Europe. Bien sûr, la femme musulmane doit se marier vierge. L’adultère ou la grossesse hors mariage sont punis de purification… par lapidation. Les viols collectifs, encore appelés « tournantes » dans les caves d’HLM, sont une invention récente de nos musulmans de banlieues pour punir la jeune musulmane

U

trop occidentalisée, cette putain qui ose se promener en jupe courte. La musulmane qui refuse de se soumettre à l’ensemble de ces pittoresques traditions, peut être brûlée vive ou étranglée par son frère, son père, son mari, ou une coalition des trois, en accord avec la mère, question d’honneur. Il est vrai que l’homme occidental n’a pas toujours considéré la femme comme son égale. L’accès des femmes au suffrage universel ne date que du siècle dernier en France. Le théâtre classique nous rappelle que les mariages forcés étaient courants dans nos siècles passés. Mais l’Occident a le mérite d’avoir su se réformer sur ce sujet. Les femmes y étant égales aux hommes, tant dans la loi que dans les faits, l’Occident s’est largement féminisé. Le point de vue des femmes est devenu primordial. Le viol est désormais sévèrement puni. L’avortement est légalisé, tandis que la guerre est quasiment illégale. Le service militaire n’existe plus. Toute violence est condamnée. La peine de mort est abolie. La légitime défense est à peine reconnue. La justice ne punit plus qu’en dernier ressort. La prévention est devenue la règle générale, au détriment de la répres-

sion. En ce qui concerne les mœurs, la majorité des hommes ne porte plus la barbe. Les pères s’occupent des bébés comme des mères. L’homosexualité est encouragée. La force, la virilité, le courage ne sont plus les valeurs essentielles. La tolérance, l’humour, la cool attitude les ont remplacées. On le voit, cette féminisation a donné du bon, et du moins bon. L’Islam peut-il mener une telle réforme ? Non, pour deux raisons. La première est qu’il faudrait retirer bon nombre de versets au Coran, autrement dit renier Allah : impossible. La seconde est que les hommes musulmans sont ravis que les femmes leur soient soumises. En conséquence, l’Occident émasculé aura beaucoup de mal à contrer l’invasion musulmane, violente et machiste, à moins que l’homme occidental fasse comprendre à sa tendre femme, l’urgente nécessité de le laisser se reviriliser un peu, le temps de renvoyer chez elles ces hordes venues d’un autre temps, le temps des civilisations patriarcales.■ Rémy Carillon

<remy.carillon@wandoo.fr>

Dictature syndicale

Tous en selle

Injustice

Rappel historique

’influence des syndicats du privé est faible : les facteurs économiques déterminent le sort des entreprises dans l’économie de marché. Au contraire, ceux du public exercent une véritable dictature, grâce à l’argent des contribuables. Le mammouth qu’est l’Éducation nationale leur fournit des troupes d’élite, pourvues d’un temps libre incommensurable utilisé pour endoctriner, préparer les manifestations de rue, influencer les rédactions des journaux télévisés. Nos élus sont désarmés face à une nomenklatura beaucoup plus idéologique que réaliste, contrôlant tous les échelons des administrations centrales, régionales, départementales. Voter pour la droite ou pour la gauche est indifférent. Dans les deux cas, la même politique sera reconduite par le pouvoir administratif, en cogestion avec le pouvoir syndical. Les électeurs souhaitent une rupture avec ces pratiques.

a seule chance sérieuse de notre pays étant une victoire de la droite à la présidentielle, je me réjouis des divisions ubuesques de la gauche, mais je déplore celles de la droite, surtout à l’UMP. Michèle Alliot-Marie aurait de plus en plus envie “d’y aller”, Christine Boutin s’est déclarée “prête pour la présidentielle”, et d’autres membres de l’UMP sont intéressés. En outre, François Bayrou, Philippe de Villiers et Jean-Marie le Pen pourraient capter une bonne part de l’électorat de droite. Or, qu’on le veuille ou non, seul Nicolas Sarkozy a des chances de faire la course en tête, nonobstant une possible victoire de Jean-Marie Le Pen. Mesdames et Messieurs les ambitieux de droite, ne vous méprenez pas sur vos chances de victoire, ne mettez pas en route la machine à perdre. Les électeurs ne vous le pardonneraient pas.

e 28 octobre, devait se tenir à Paris une manifestation en hommage aux patriotes hongrois qui se sont levés contre l’occupant soviétique en 1956. La dignité de la manifestation paraissait assurée. Pourtant, elle fut interdite au dernier moment. Plusieurs personnes, dont des responsables de Radio Courtoisie, furent brutalement interpellées, sans avoir manifesté…

ui a dissimulé le danger nazi au peuple français, et favorisé l’occupant jusqu’en 1941, date de la rupture du Pacte germano-soviétique ? Qui a soutenu le régime soviétique durant des décennies, même après la chute du Mur de Berlin ? Qui favorise l’installation de l’islam dans notre pays ? Ce sont toujours les partis de gauche ! Aujourd’hui, avec la complicité de Nicolas Sarkozy.

«L

»

«L

»

Anne Dujoncquoy <annelysdefrance@wanadoo.fr>

«Q

»

Michel Allard <allardmichel@club-internet.fr>

Un dessin d’Henri Gizardin

»

Jean-Marc Mercier <jeanmarcmercier@wanadoo.fr>

«L

Gérard Lapy <lapygerard@wanadoo.fr>

Reproduction intégrale vivement conseillée avec mention d’origine

LES 4 VÉRITÉS HEBDO N° 567 VENDREDI 17 NOVEMBRE 2006

5


Communication

4VH 567

13/11/06

17:36

Page 6

RADIO COURTOISIE ❯ Dimanche dernier, lors de la Fête de la courtoisie à La Mutualité à Paris, le successeur de Jean-Ferré, Henry de Lesquen, a été vivement contesté par une partie de l’assistance… FRANCE 2 ❯ Claude Pompidou a jugé « excellent » le portrait, en deux volets, de Jacques Chirac, récemment diffusé sur France 2 et signé Patrick Rotman, qui a déplu à l’Élysée. LCP❯ La Chaîne parlementaire vient de signer un accord de partenariat avec les autorités bulgares, en vue de la création, en Bulgarie, d’une chaîne similaire. « LIBÉRATION » ❯ Les parlementaires socialistes ont demandé au Premier ministre et au gouvernement de se saisir de « l’avenir du quotidien Libération », placé en procédure de sauvegarde, parce que l’État est garant de la liberté d’expression. « NEW YORK TIMES » ❯ Le « NYT » vient de recruter Bernard-Henri Lévy: tous ses blocnotes seront désormais « copyrightés » « New York Times » et distribués par lui « worldwide » (à travers le monde). « PARIS PLUS » ❯ Vincent Bolloré s’apprête à lancer, le 6 décembre, un gratuit, « Paris Plus », comportant 28 pages couleur, s’adressant surtout aux jeunes. Il compte y investir 40 millions d’euros, et n’attend pas un retour à l’équilibre avant 6 ou 7 ans. BERTELSMANN ❯ Le groupe de presse allemand Bertelsmann prépare le lancement, en France, courant 2007, d’un grand quotidien populaire, vendu 50 centimes. WIKIPEDIA ❯ La Chine a assoupli les restrictions d’accès à l’encyclopédie en ligne Wikipedia, qui était bloqué depuis presque un an.

6

Politique Politique Pierre Lance

Je voterai pour Nicolas Hulot otre maison brûle et nous regardons ailleurs. La nature, mutilée, surexploitée, ne parvient plus à se reconstituer et nous refusons de l’admettre. L’humanité souffre. Elle souffre de mal-développement, au Nord comme au Sud, et nous sommes indifférents. La Terre et l’humanité sont en péril et nous en sommes tous responsables. Il est temps d’ouvrir les yeux. Sur tous les continents, les signaux d’alerte s’allument. (…) Nous ne pourrons pas dire que nous ne savions pas ! Prenons garde que le XXIe siècle ne devienne pas, pour les générations futures, celui d’un crime de l’humanité contre la vie. Notre responsabilité collective est engagée. (…) Il est temps de reconnaître qu’existent des biens publics mondiaux que nous devons gérer ensemble. Il est temps d’affirmer et de faire prévaloir un intérêt supérieur de l’humanité, qui dépasse celui de chaque pays. (…) Au regard de la vie sur terre, celle de l’humanité commence à peine. Et pourtant la voici déjà, par la faute de l’homme, menaçante pour la nature et donc elle-même menacée. L’homme, pointe avancée de l’évolution, peut-il devenir l’ennemi de la vie ? (…) Fragile et désarmé, il a su, par son intelligence, essaimer sur la planète entière et lui imposer sa loi. Le moment est venu pour l’humanité, dans la diversité de ses cultures et de ses civilisations, de nouer avec la nature un lien nouveau, un lien de respect et d’harmonie, et donc d’apprendre à maîtriser sa puissance et ses appétits. »

«N

LES 4 VÉRITÉS HEBDO N° 567 VENDREDI 17 NOVEMBRE 2006

pierre.lance@wanadoo.fr Site Internet : http://assoc.wanadoo.fr/lerenouvelle/pub

Tels furent les propos essentiels du discours prononcé par le Président Jacques Chirac au Sommet de la Terre organisé par les Nations Unies à Johannesburg, en septembre 2002. Un discours d’une grandiose lucidité qui semblait être pour Jacques Chirac une armure un peu trop grande pour lui. Car, comme le disait François Bayrou : « Il dit mécaniquement des textes écrits par d’autres et sur lesquels il s’est contenté d’intervenir avec une gomme. » (« Le Point », 25 mai 2006). En l’occurrence, il ne fait pas de doute que ce discours était inspiré et probablement rédigé par Nicolas Hulot, qui fut un temps un des Conseillers de l’Élysée. Grâce à cette belle envolée, Jacques Chirac fut chaleureusement applaudi par toute l’Assemblée et dota ainsi la France d’un prestige supplémentaire. Après quoi il rentra en son palais pour continuer d’y déguster son saucisson aux pesticides et sa tête de veau aux hormones, et il ne fit strictement rien pour que le gouvernement de la France mette ses actes en accord avec les tirades présidentielles. Car la seule chose que Chirac sait faire, c’est du cinéma. Mais ces pratiques politiciennes sont désormais obsolètes, parce que, effectivement, la maison brûle ! Voilà pourquoi je voterai aux présidentielles pour Nicolas Hulot, s’il se présente. S’il ne se présente pas, je voterai pour le candidat de droite qui s’engagera solennellement à nommer Nicolas Hulot Vice-premier ministre chargé du développement durable et

à lui fournir les moyens nécessaires. Si personne ne le fait, ou si c’est la candidate de gauche qui prend cet engagement, je ne voterai pas. Car les socialistes n’ont fait jusqu’ici qu’utiliser les Verts pour leur soutien électoral sans rien faire de sérieux pour l’écologie. Et il semble que les Verts « pastèques » se soient enfin aperçus que s’ils s’obstinaient à mettre l’écologie à gauche, ils ne feraient rien d’autre que torpiller le grand mouvement écologiste français non politicien qui ne demande qu’à naître. D’ailleurs, l’écologisme est incompatible avec le socialisme, qui ne vise rien d’autre qu’à développer démagogiquement la surconsommation irresponsable des masses. Nicolas Hulot a fait ces cinq propositions : 1 - Création du poste de Vice-premier ministre écologiste - 2 : Création d’une taxe sur les énergies polluantes - 3 : Subventions à une agriculture de qualité - 4 : Développement de la démocratie participative - 5 : Politique d’éducation au développement durable. Je suis plutôt réservé sur les propositions 2 et 3, parce que toute action gouvernementale opérant par taxations et subventions court-circuite la démocratie en faussant le marché. Cela s’inscrit dans la tradition technocratique à laquelle la France s’adonne depuis trop longtemps et contredit d’ailleurs le principe de la proposition N° 4. Mais enfin tout ça est révisable et perfectible. L’important est de mettre enfin au sommet de l’État une volonté écologiste forte et qui ne soit pas gauchie. ■

Reproduction intégrale vivement conseillée avec mention d’origine


13/11/06

17:36

Page 7

Étranger Étranger

IMAGE DE LA FRANCE Donnons à la France une image libérale, et le reste suivra… C’est très simple : il suffit de supprimer l’impôt sur la fortune, les 35 heures, les droits de succession et 500 000 fonctionnaires DANIEL TEMPLON MARCHAND D’ART CONTEMPORAIN

«

»

Guy Millière MGuymilliere@aol.com

Israël est contraint de faire la guerre

«

INSÉCURITÉ Les gens sont excédés. Il va se passer des choses incontrôlables. JEAN-CHRISTOPHE LAGARDE, DÉPUTÉ-MAIRE DE DRANCY (93)

»

’un des fils de l’un de mes plus proches amis en Israël a été tué lors d’une action militaire. Il s’appelait Raphaël. Il avait vingt et un ans. Il aimait la vie. Il faisait son devoir en défendant son pays contre la barbarie, qui n’a cessé de menacer depuis bientôt six décennies. Combien de jeunes gens sont morts au combat, comme Raphaël, ou bien dans des attentats atroces à Jérusalem, à Tel Aviv ou ailleurs ? Combien survivent mutilés ? Et qu’on ne me parle pas de « cycle de la violence » ! Sans agressions, Israël n’aurait pas à riposter. Si l’Europe était réellement digne des valeurs qu’elle prétend incarner, cela devrait être une priorité pour elle de tout faire pour qu’Israël puisse en finir avec l’agression permanente qui campe à ses portes, depuis trop longtemps. Comme l’Europe est indigne de ces valeurs et les trahit dès que possible, on y parle, dans les milieux politiques, de « négociations », de nécessités de « concessions israéliennes » au titre de gestes de « bonne volonté ». On feint de ne pas voir que négociations, concessions et « bonne volonté » sont aussi inutiles, aujourd’hui avec Mahmoud Abbas ou les dirigeants du Hamas, qu’hier avec Arafat et je ne sais quel autre buveur de sang. Ou alors (dois-je le penser ?) c’est encore pire : on sait que négociations, concessions et « bonne volonté » sont inutiles, mais on fait semblant. Par hypocrisie. Par mauvaise foi. En espérant faire plaisir aux assassins et acheter leurs faveurs.

L

Dans la presse, on ne se conduit pas mieux que dans les milieux politiques : on dissémine la haine envers Israël, on falsifie les faits, on reconstruit l’histoire. On adopte peu à peu la posture islamiste et antisémite. Est-ce par haine, par aveuglement, par stupidité profonde, par lâcheté ? Est-ce dans l’espoir d’avoir un bon point et de se voir épargné, si l’Europe succombe à l’islamisme ? Nous sommes parvenus à un degré avancé de décomposition éthique et mentale. Les idées de démocratie, de droits de l’homme, de respect pour l’être humain ne se sont imposées qu’après des siècles de combats et elles sont encore fragiles, précaires, menacées. Si nous n’y prenons pas garde, elles pourraient succomber et nous pourrions entrer dans des temps barbares. Nous sommes dans une guerre qui doit, hélas, avoir une dimension militaire, et tant que nous ne verrons pas que le combat d’Israël contre l’agression nazislamiste fait partie intégrante du combat de la civilisation contre la barbarie totalitaire, nous serons sur le chemin de la défaite. Nous sommes dans une guerre des idées aussi, et, bien que ceux-ci ont pour objectif ultime de nous anéantir, nous ne cessons de concéder. Tant que nous ne rappellerons pas ce qui sépare la démocratie du totalitarisme, la liberté de l’oppression, l’information de la propagande, et tant que nous nous ferons complices à quelque degré que ce soit, du totalitarisme, de l’oppression et de la propagande,

Reproduction intégrale vivement conseillée avec mention d’origine

nous serons sur le chemin du suicide. La lutte pour la survie du droit et de la liberté en une Europe où l’islam monte démographiquement et culturellement passait par une défaite du terrorisme en Irak et de l’islamisme partout où il frappe. Cette lutte passe aussi par la paix pour Israël, et celle-ci ne viendra que lorsque le terrorisme et l’islamisme seront vaincus. Ce dont les Palestiniens de Gaza et de Cisjordanie ont besoin, ce n’est pas d’une aide internationale qui sert, de fait, à financer des explosifs, du fanatisme et de la corruption, c’est d’être délivrés de dirigeants abjects, de médias et de moyens d’éducation dignes du Troisième Reich. Ce dont ils ont besoin, s’ils persistent à penser que la violence paie, c’est d’une défaite nette, comme celle qu’a connue l’Allemagne à la fin du Troisième Reich. Ceux qui parlent de la « misère », du « surpeuplement », des « camps de réfugiés », devraient se demander où sont passés les milliards de dollars donnés depuis des années, et voir qu’ils n’ont pas servi à créer de la prospérité et des logements. Avec des conditions aussi mauvaises et un surpeuplement au moins équivalent, les habitants de HongKong ou de Singapour ont créé du développement économique. On remplacerait les Palestiniens par des Chinois de Hong Kong, Gaza deviendrait un Hong-Kong du ProcheOrient. On mettrait les habitants de Gaza à Hong-Kong, et Hong Kong deviendrait le Gaza du Proche-Orient. ■

«

MÉFIANCE Chirac est particulièrement gentil avec moi, en ce moment, ce qui me conduit à m’interroger sur ce qu’il me réserve. NICOLAS SARKOZY

»

«

LE PEN La menace Le Pen existe, elle n’est pas virtuelle. Le discours de Sarkozy la fait grossir jour après jour. À l’oublier, on commettrait une erreur plus grave qu’en 2002. FRANÇOIS HOLLANDE

»

«

SÉGOLÈNE Je dirais, pour être gentil, que la délinquance en Poitou-Charentes n’est pas la même qu’à Sarcelles. DOMINIQUE STRAUSS-KAHN

»

«

BOURDE L’Irak est en train de se redresser. SÉGOLÈNE ROYAL

»

«

OPPORTUNISTE Ma position : un pied chez Villepin, un pied chez Sarkozy, un pied chez Ségolène. JEAN-LOUIS BORLOO

»

«

IRAK Je n’aurais pas soutenu la guerre, si j’avais su où nous en sommes aujourd’hui. RICHARD PERLE, ANCIEN CONSEILLER DU PENTAGONE

»

«

SURVIE Je ne préconise pas une action militaire préventive d’Israël contre l’Iran, je me rends parfaitement compte des conséquences que cela pourrait avoir. Ce serait là un moyen extrême, mais c’est parfois le seul possible. EFRAIM SNEH, VICE-MINISTRE ISRAÉLIEN DE LA DÉFENSE

»

LES 4 VÉRITÉS HEBDO N° 567 VENDREDI 17 NOVEMBRE 2006

7

Sic

4VH 567


4vh567