Issuu on Google+

4VH 522

5/12/05

15:45

Page 8

Chronique

politique

Guillaume de Thieulloy g.dethieulloy@les4verites.com Guillaume de Thieulloy, 32 ans

Outreau : La justice dans l’impasse

L

e procès d’Outreau s’achève à peine et chacun voit à quel point la justice en sort affaiblie. On reste pantois de la confiance aveugle qui a été faite à des enfants qui, jusqu’à plus ample informé, ne sont pas habilités à témoigner devant un tribunal « normal » ; on ne peut manquer de s’interroger sur le rôle des « experts » ; le poids démesuré accordé au témoignage de la seule Myriam Badaoui n’est pas moins troublant (le vieil adage testis unius, testis nullius aurait dû conduire à plus de prudence) ; enfin, le poids des caricatures et des préjugés sur le prêtre pédophile ou sur les notables de province pervers fut manifestement exorbitant. Certes, il serait illusoire de tirer une règle de ce procès à tous égards exceptionnel, mais il reste que ce cas-limite est emblématique des difficultés que connaît actuelle-

ABONNEZ-VOUS

Bulletin d’abonnement

8

Lecteurs occasionnels abonnez-vous ! Lecteurs déjà abonnés abonnez vos amis! ■ OUI, je souhaite m’abonner pour 6 mois (soit 24 numéros) à la revue « Les 4 Vérités hebdo » au prix de 27€ TTC (TVA à 2,10 % incluse) par chèque joint NOM ...............................Prénom ............................

-

Adresse ...................................................................

Code Postal .....................Ville ................................. Téléphone ...............................................................

Signature :

BON À RETOURNER

Les 4 vérités Hebdo - Service abonnements 18 à 24, quai de la Marne - 75164 Paris cedex 19

LES 4 VÉRITÉS HEBDO N° 522 VENDREDI 9 DÉCEMBRE 2005

ment la justice en France, et audelà. Le problème de fond de l’institution judiciaire n’est pas financier ; c’est un problème de positionnement. La justice est, en permanence, ces dernières années, tiraillée entre des tendances contraires : servir de supplétif à la police ou protéger les assassins ; se poser en instance moralisatrice de la société ou se cantonner à une vision purement formaliste du droit ; être le reflet des opinions, réelles ou supposées, de la société ou jouer les vestales d’une loi tombée du ciel. Ce qu’est la justice n’a jamais été vraiment évident pour la tradition occidentale. Mais la confusion des genres devient aujourd’hui effrayante : dans les chroniques judiciaires, nous pouvons entendre tour à tour des déclarations dégoulinantes de sentimentalisme sur les « petites victimes » et des déclarations, d’un cynisme effroyable, d’avocats expliquant leur système de défense entièrement basé sur les vices de forme (méthodes que les avocats pénalistes ont massivement développées durant les années 1980 et 1990). Or, la justice a, pour une part, vocation à rechercher la vérité : il ne devrait pas être indifférent, dans un procès, de savoir si tel accusé a ou non réellement tué la victime. Le droit n’est pas purement formel. Et, d’autre part, cette recherche de la vérité n’est pas du même ordre que la recherche de la vérité historique ou que la recherche de la vérité dans un confessionnal. Toutes les méthodes ne sont pas librement disponibles pour l’instruction : un certain formalisme est indispensable. Et la dichotomie bien-mal ne recouvre pas exactement juste-injuste…

Ces questions sur la nature de la justice, Socrate et Sophocle se les posaient déjà. Mais elles prennent aujourd’hui un aspect nouveau. La conception contemporaine de la démocratie – différente de la conception grecque – postule, en effet, que le peuple souverain peut dire le droit. Ceci entraîne une certaine « flexibilité » du droit en fonction des changements de majorité, selon le mot célèbre d’André Laignel en 1981 : « Vous avez juridiquement tort, parce que vous êtes politiquement minoritaires ». Cela contribue à brouiller les frontières du juste et de l’injuste. Ainsi, selon les évolutions de l’opinion, traduites ou non sur le plan électoral, les droits de la défense varient, en même temps que les droits des victimes… À défaut de revenir sur la philosophie politique sous-jacente à la Ve République – ce qui n’est, à l’évidence, pas le rôle des juges –, il serait utile que la justice pose nettement les bornes de son pré carré, disant explicitement dans quel cadre elle accepte le concours d’experts d’autres disciplines et quels rapports elle entend entretenir avec le législatif, avec la morale commune, avec les forces de police, les associations de victimes ou les avocats… Faute de ces clarifications, il est probable que le nombre d’Outreau grandisse. D’autant plus que nous vivons dans une ère de judiciarisation accrue. Par ailleurs, avec la judiciarisation, une autre mode nous vient des pays anglo-saxons : la revendication d’une transparence quasi angélique. Mais, là, les juges doivent être catégoriques : il ne leur appartient pas de « sonder les reins et les cœurs », seulement de juger conformément aux lois ! ■

Reproduction intégrale vivement conseillée avec mention d’origine


4VH 522

5/12/05

15:45

Page 1

ISSN 0151-2439

y

VENDREDI 9 DÉCEMBRE 2005

N°522

VÉRITÉS 4

LES

La publication anti bourrage de crâne

ÉDITORIAL

HEBDO

Jean Rouxel

Les possibilités de la droite pour les prochaines échéances es journalistes français affectionnent les histoires à rebondissements. C’est ainsi que, contre un Nicolas Sarkozy tout-puissant, revenant au gouvernement, en gardant l’UMP et le Conseil général des Hauts-de-Seine, ils ont fait, cet automne, de Dominique de Villepin leur coqueluche. Craignant sans doute d’avoir enterré trop tôt le premier, ils se prennent à découvrir avec gourmandise son admirable gestion des émeutes dans les banlieues. Si l’on se souvient qu’ils accusaient récemment le ministre de l’Intérieur d’avoir lui-même déclenché ces émeutes, ce certificat de moralité paraît bien inattendu… Mais les médias ne s’en tiennent pas là. Ils ressuscitent également Jacques Chirac. Et font même mine de s’interroger sur les chances d’Alain Juppé aux prochaines présidentielles. Tout cela n’est pas sérieux. L’univers des possibles n’est pas infini pour la droite en 2007. On conçoit que la presse n’ait guère envie de rééditer ses exploits d’analyse des précédentes présidentielles – avec ce qu’une erreur induit comme « dommages collatéraux » sur les carrières… –, mais il faut savoir raison garder. Voyons d’abord le cas d’Alain Juppé. Celui-ci est théoriquement à nouveau éligible depuis le 6 décembre. Cependant, il ne pourra reprendre la mairie de

L

Dessin de MIÈGE

LES 4 VÉRITÉS 2005 © Publication hebdomadaire (CPPAP N° 0208 I 82 712) Tél. : 01 56 81 00 30 Fax : 01 40 46 00 27 < 4verites@wanadoo.fr > < http./www.les4verites.com > (webmaster : Aléric Brei-Lefebvre) Siège social : 65, rue Claude Bernard 75005 Paris - SARL de presse Abonnements : 4 Vérités-DIP 18 à 24, quai de la Marne 75164 Paris Cedex 19 01 44 84 85 48 (Djamila) ou http://www.les4verites.com Directeur-gérant responsable de la publication : Alain Dumait Rédaction : Jean Rouxel (rédacteur en chef) Guillaume de Thieulloy Pierre Baudouin Le numéro 1,14€ Abonnement 48 numéros 54€ TTC Abonnement de soutien à partir de 100€ Personnes morales (entreprises ou administrations) : 200€, TVA à 2,10 % en sus Imprimerie : Delcambre, Pantin (93) Fichiers déclarés à la CNIL (N° 672024) Exemplaire gratuit sur simple demande écrite

Bordeaux qu’en 2008, puisqu’il a dû démissionner du conseil municipal. Et, pour son siège de député, il est très invraisemblable qu’il puisse le reconquérir avant 2007, puisque, dans six mois, nous allons entrer dans la dernière année de la mandature, au cours de laquelle il ne peut y avoir aucune législative partielle. Sans base électorale, comment Juppé pourrait-il se présenter à l’Élysée? Pour Chirac, sans même parler de l’usure du pouvoir, ses prises de position sont d’un homme qui ne brigue plus de mandat. Autrement, il serait plus discret sur la question turque (sur laquelle l’électorat de droite est à peu près unanime), par exemple. Et on l’entendrait davantage sur les questions intérieures (comment expliquer qu’il n’ait quasiment rien dit sur la crise des banlieues?). Restent, pour le moment, Villepin et Sarkozy, réédition à fronts renversés de Chirac-Balladur: le balladurien Sarkozy étant cette fois le chef du parti et le spécialiste des campagnes et des coups tordus; le chiraquien Villepin jouant l’homme d’État au-dessus de la mêlée. Mais, là non plus, les possibilités ne sont pas illimitées, d’autant que la gauche sera en meilleure forme en 2007 qu’en 1995 : si Sarkozy et Villepin demandent aux électeurs de les départager, il est très probable que le candidat socialiste empoche la mise… ■

«

»

La victoire sur soi est la plus grande des victoires… Platon

SOMMAIRE

2

Comprendre l’islam par Bernartd Piard

➥ Chiffres Significatifs

3

Taxe sur le transport aérien : une erreur de méthode par Francis Legros

➥ Divers faits

4 6➥ 7➥ 8

Votre opinion nous intéresse Le courrier des lecteurs

Le droit de choisir par Pierre Lance

Communication

Le temps du retour par Guy Millière

Sic

La chronique politique de Guillaume de Thieulloy

Faîtes connaître autour de vous

LES 4 VÉRITÉS HEBDO. Si vous pensez que cette publication antibourrage de crâne est susceptible d’intéresser tel ou tel de vos amis, parents ou relations, indiquez-nous leurs coordonnées. Nous nous ferons un plaisir de leur adresser, gratuitement les 4 prochains numéros.


Chiffres Significatifs

4VH 522

5/12/05

15:45

Page 2

EMBAUCHE ❯ Les petites entreprises (moins de vingt salariés) ont affiché en septembre 1 571 000 déclarations d’embauche, dont 74 000 contrats nouvelle embauche, 1 120 500 contrats à durée déterminée et seulement 377 000 contrats à durée indéterminée… INTERNET ❯ On estime à 75 millions le nombre total de sites internet. PRISON ❯ Début juillet, les prisons françaises retenaient 60 925 détenus. HÔPITAL ❯ En 2003, les hôpitaux français ont enregistré plus de quinze millions de séjours, soit un taux de 265 pour mille femmes et 240 pour mille hommes… TRANSPORT ❯ 54 % des habitants d’Île de France utilisent les transports publics. ÉDUCATION ❯ Environ 100 000 élèves entrent chaque année au collège sans maîtriser les savoirs fondamentaux (lire, écrire, compter). Parmi eux, un sur trois est scolarisé en ZEP. POSTE ❯ Les services financiers de la Poste comptent 28 millions de clients particuliers, dont douze millions détiennent un comptechèque postal. SPÉCULATION ❯ Les fonds spéculatifs (hedge funds) français gèrent environ quarante milliards d’euros ; en Europe, ce chiffre monte à 285 milliards ; et, dans le monde, les encours s’élèvent à 847 milliards d’euros (mille milliards de dollars)… LOGEMENT ❯ Environ 420 000 chantiers de logements sont prévus pour 2006 en France, contre 400 380 en 2005 et 363 003 en 2004. COCAÏNE ❯ Entre 3 et 3,4 millions de personnes en Europe ont fait un usage récent de cocaïne.

2

Islam Islam

Bernard Piard

Le musulman désemparé et l’Occident relativiste l est de bon ton aujourd’hui de dépeindre le monde musulman au travers d’une découverte, aussi soudaine que subite, de ses écritures saintes, comme étant dès l’origine, une religion, une culture, toute entière vouée à la violence et au crime envers les infidèles. Cette immense aventure humaine qu’est l’Islam a démarré en l’an 622 de notre ère. Et que savons-nous, nous peuples d’Europe, de cette religion ? À peu près rien, alors qu’eux savent à peu près tout de nous. Que s’est-il donc passé pour que subitement l’Islam fasse une entrée fracassante dans la réalité de cette fin de XXe siècle et de début du XXIe siècle ? Voilà une question qui n’a pas fini de nous préoccuper pour des décennies. Il aura fallu le drame du 11 septembre 2001, pour que tout à coup les projecteurs de l’actualité se braquent sur le monde musulman et que les faiseurs d’opinion du monde médiatique de la planète découvrent subitement l’existence de cette religion. Quel formidable échec que celui d’un monde qui ne sait attirer l’attention des autres hommes de la planète qu’au travers d’actes de mort et de violence ! Depuis septembre 2001, le monde commence à s’intéresser à l’Islam ! Il n’est de problème qui ne doive trouver un jour de solution ; on peut certes l’ignorer, mais celui-ci se fera fort de nous rappeler son existence. Nous y sommes. Mais où en sommes-nous exactement ? À lire la presse dite « occidentale », il semblerait

I

LES 4 VÉRITÉS HEBDO N° 522 VENDREDI 9 DÉCEMBRE 2005

qu’à l’ère de l’indifférence et de l’ignorance succède l’ère du mépris. Pas un texte qui ne nous rappelle, citations à l’appui, que le « ver était dans le fruit », et que les textes sacrés de l’Islam sont sources de tous les maux. Triomphe de la bêtise ! Il faudra pourtant sortir de ces attitudes convenues et de cette cécité propres à notre époque de l’information instantanée et des opinions simplistes. Il faudra se demander pourquoi quand on s’appelle Mohamed, Ibrahim, Hassan… il est difficile de se promener dans les rues de Paris ou d’ailleurs en étant bien dans ses baskets. Comment être bien dans sa peau quand on a vingt ans et qu’on est musulman ? C’est dur, très dur. Ce qui est dur aussi pour nous, c’est de nous retourner sur notre passé et de nous demander comment on a pu en arriver là ! Car nous avons franchi depuis longtemps la ligne de fracture psychologique induisant un développement séparé, avec d’un côté, les nations civilisées, avec leurs citoyens, leurs institutions ; de l’autre, des espèces de « bantoustans », réserves pittoresques gouvernées selon leurs coutumes, dont il faut s’ébahir ! Nous avons adopté l’attitude qui consiste à proclamer que tout le monde est civilisé, par définition, et au même degré, que toutes les valeurs se valent, que tout ce qui est humain est humaniste, et qu’en conséquence chacun doit suivre la pente inscrite dans ses racines. Autrefois, les peuples colonisés subissaient le racisme méprisant, aujourd’hui ils subissent le

racisme respectueux : la plus vile survivance, la plus dégradante mutilation devient un « héritage culturel ». Les signes annonciateurs du malaise remontent à loin. Il ne s’agit pas de trouver des excuses aux peuples musulmans qui auraient « raté le train de l’Histoire », mais de se demander pourquoi le grand débat sur l’évolution de la doctrine religieuse n’a pas pu avoir lieu dans le monde musulman. Pourtant, ce ne sont certes pas les imans et les intellectuels musulmans qui manquent ou qui ont manqué pour soulever ce débat. Ce devrait être aujourd’hui le grand débat au sein de la communauté musulmane, mais estce encore possible ? Difficile de faire réfléchir des peuples hantés par l’échec de leur civilisation, humiliés, dont les nerfs sont à vif et qui connaissent une crise économique et une explosion démographique sans précédent. Ce sont les ingrédients qui peuvent favoriser l’émergence d’un nouveau totalitarisme. Pour éviter ce scénario catastrophe, il faudra mettre un terme à une réalité que peu d’intellectuels ont dénoncée, préalable indispensable à toute renaissance du monde musulman : depuis 1945, le monde musulman est passé d’une colonisation européenne à une colonisation wahhabite. Combien de centaines de milliards de dollars ont été dépensées depuis la fin des années quarante par l’Arabie Saoudite pour financer l’expansion d’un islam totalitaire ? ■

Reproduction intégrale vivement conseillée avec mention d’origine


5/12/05

15:45

Page 3

Économie Économie

Francis Legros Reims (51)

écidément, l’activité du voyage et le transport en particulier jouissent d’un intérêt majeur de la part des pouvoirs publics ! L’histoire de la taxe sur les transports aériens dont les recettes sont destinées à aider les pays pauvres nous éclaire sur le problème que les pays riches ont à résoudre. On ne peut certes reprocher au Président d’un pays considéré comme faisant partie des plus riches de la planète de poser la question du partage des richesses. Après tout, prendre aux plus riches pour donner aux plus pauvres, aux plus démunis, aux plus faibles n’est pas condamnable… Je dirai même inattaquable dans le concept ! Cela pose la question de l’inconséquence de nos comportements de nantis. Bien sûr, le pouvoir d’achat de nos concitoyens a baissé depuis l’avènement de l’euro. Bien sûr, la vie nous paraît de plus en plus chère ; bien sûr il faut avoir de la sécurité dans les avions qui acheminent de bons citoyens qui, après avoir travaillé « durement » (!) toute l’année, aspirent à trouver repos et dépaysement à l’autre bout de la planète. Mais, au fond, qu’est ce qu’un euro sur le billet d’avion ? Là ou le bât blesse, c’est dans la mise en application de cette mesure car c’est elle stigmatise une seule catégorie de citoyens : ceux qui voyagent ! Si l’on observe ce principe d’un point de vue général, il n’y a pas là de quoi fouetter un chat, mais dans ce cas il convient que la collectivité nationale dans son ensemble contribue à cet effort

D

Non à la taxe Chirac sur le transport aérien ! de répartition des richesses du Nord vers le Sud. Ceux qui voyagent, dit-on, sont des nantis si on les compare aux pauvres citoyens de nombreux pays qui n’auront jamais, de toute leur vie, la possibilité d’acheter un véhicule… ou un âne ! Dans ce cas, pourquoi ne pas appliquer cette taxe à toute forme de transport : routier ou ferroviaire compris ? Si l’on répond simplement à cette question : doit-on aider les pays pauvres à lutter contre les fléaux qui touchent les populations les plus démunies de la planète (y compris le sida) ? La réponse est limpide : OUI ! Un oui franc et massif. Mais c’est une sacrée remise en cause qui commence pour nos civilisations dites développées ! Pis, c’est une révolution ! Quand on voit que nos « chers » salariés de la fonction publique, qui sont au cœur de l’activité transport, (les agents de conduite de la SNCF, comme ceux de la RTM) en sont encore à faire la grève pour que leur statut et les privilèges y attenant soient maintenus – prime de charbon et gratification de vacances incluses –, il faut un vraie révolution de nos mentalités de citoyens nantis pour que le principe du partage puisse prendre racine au fond de nos esprits. C’est même tout le contraire de la stratégie syndicale française, arc-boutée sur le principe des « acquis sociaux ». Avec ce principe du « ce qui est acquis est acquis », nous courons au devant des plus grandes catastrophes humaines. Il ne faut pas alors s’étonner que des hordes de déshérités se jettent sur des barrières de barbelés

Reproduction intégrale vivement conseillée avec mention d’origine

pour accourir jusqu’à nos beaux pays synonymes d’Eldorados. Si l’on n’est pas prêt à réfléchir à cette question, alors les ennuis commencent. Partager, c’est aussi renoncer aux trop nombreux avantages acquis pour permettre aux populations déshéritées d’Afrique, d’Asie ou d’ailleurs (comme au plombier polonais !) de mieux vivre. Par conséquent, d’accord pour un euro de plus pour un billet d’avion, mais alors : – d’accord pour quelques centimes d’euros de plus sur chaque boite d’aliments pour chat ou pour chien; – d’accord pour le reversement intégral de la prime de charbon des conducteurs de la SNCF au profit des enfants esclaves de tous les pays du monde; – d’accord à une taxe de 90 % sur les indemnités versées pour « préjudice de jouissance des congés payés » dans tous les procès intentés par des consommateurs peu scrupuleux envers les Agences de voyages; – d’accord à un partage équitable et non sectoriel de ce devoir de solidarité du « Nord » envers le « Sud »; –… On peut être d’accord sur le fond (le financement de l’aide au développement), mais la forme adoptée est mauvaise. La taxe sectorielle est porteuse d’inégalité et le transport n’est pas une vache à lait ! ■

Portable En 2004, la Justice a rendu 1 237 360 décisions en matière pénale (dont 3 264 condamnations pour des crimes) et 2 614 673 en matière civile et commerciale.

IRAK ❯ Durant le mois du ramadan, 407 Irakiens ont été tués, dont 299 civils. SERVEUR ❯ Internet repose essentiellement sur treize serveurs informatiques (contenant les noms de domaine). Dix d’entre eux se trouvent aux États-Unis, deux en Europe (Stockholm et Londres) et un au Japon. CHÔMAGE ❯ Le chômage chez les jeunes hommes (moins de 25 ans) des zones urbaines sensibles atteint 36,2 %, contre 14 % en moyenne nationale… VILLEPIN ❯ 71 % des chefs de petites entreprises voient Dominique de Villepin comme un homme de dialogue, mais ils sont seulement 54 % à estimer qu’il ait entrepris des réformes utiles, 44 % à lui reconnaître une stature de chef d’État. Et il n’a redonné confiance qu’à 31 % d’entre eux… GULF STREAM ❯ Une étude du National Oceanography Center (Grande-Bretagne) estime que le débit du Gulf Stream, courant marin chaud qui baigne les côtes européennes, a diminué de 30 % environ au cours des cinquante dernières années. SURVEILLANCE ❯ Les Anglais sont filmés environ 300 fois par jour par des caméras de vidéosurveillance. DIABÈTE ❯ Allaiter son bébé durant au moins six mois protégerait les femmes du risque de développer quinze ans plus tard un diabète gras (le diabète le plus répandu), selon une récente étude américaine. SENIOR ❯ 76 % des Français âgés de 18 à 49 ans considèrent les personnes de plus de cinquante ans comme un atout économique ; mais seulement 63 % des Français de plus de cinquante ans partagent cet avis !

LES 4 VÉRITÉS HEBDO N° 522 VENDREDI 9 DÉCEMBRE 2005

3

Divers faits

4VH 522


4VH 522

5/12/05

15:45

Page 4

Votre opinion nous intéresse Colonisation

«

on, la France n’a pas à rougir de son passé et de son œuvre colonisatrice. Assez de repentance à tout propos, assez de ces nouveaux procureurs qui se font juges de l’histoire, bien loin des contraintes et du contexte de l’époque. Rappelons sans complexe à ceux qui font sans arrêt le procès de notre pays, que nous avons trouvé en Afrique la barbarie, les guerres tribales, les famines, les épidémies, l’esclavage, les sacrifices humains et le cannibalisme. Il est trop facile d’accabler l’homme blanc de tous les maux, mais ce n’est pas en prétextant un abominable héritage du colonialisme et en ressassant les éternels clichés d’un passé révolu, que les pays

N

«

» Courrier des lecteurs Nous écrire, c’est courir le risque être publié…

africains masqueront les ratages de l’indépendance et leur incapacité à s’intégrer dans le monde moderne depuis plus de 40 ans. D’autres pays, qui ont connu eux aussi la domination française, ne passent pas leur temps à pleurnicher sur le passé et travaillent pour affronter la mondialisation. Après l’explosion de nos cités, le pays n’a pas besoin qu’on attise la haine et les rancœurs en salissant et en insultant la mémoire de nos ancêtres. Certains hommes politiques, toujours les mêmes donneurs de leçons, ont tendance à l’oublier…

»

Jacques Guillemain Versailles (78)

Austerlitz

«

es dirigeants de notre pays auraient-ils honte de la plus brillante victoire des armées de la révolution : Austerlitz ? Alors que les Anglais, en présence de la reine, ont célébré Trafalgar avec faste, une de nos plus cuisantes défaites, en présence d’un navire de guerre français courtoisement envoyé par nos gouvernants, ceux-ci : Président de la République, Premier ministre et ministre de la Défense, n’ont pas jugé opportun d’assister au 200e anniversaire de la victoire d’Austerlitz. À l’instar d’un très grand nombre de Français, je suis profondément choqué de cette lamentable absence qui n’honore pas ceux qui occu-

L

L

4

LES 4 VÉRITÉS HEBDO N° 522 VENDREDI 9 DÉCEMBRE 2005

»

Gérard Lapy Boulogne (92)

Tibet

«

undi 28 novembre, ou mardi 29, dans l’émission « La Cible », on demandait aux candidats de nommer des pays frontaliers de la Chine. L’un des candidats a mentionné le Tibet. Réponse refusée. Explication : « Le Tibet est une province autonome de la Chine ». Autonome ? Alors que le génocide humain et culturel se poursuit sans relâche. Mais, c’est vrai ! J’oubliais : ce sont des communistes qui oppriment le Tibet, il n’y a donc rien à dire !…

L

»

Démystifier les monothéismes ’article de Guillaume de Thieulloy (n°521) utilise les mêmes présupposés que ceux qu’il prétend dénoncer quand il s’agir d’interpréter le Coran avec une théologie bon enfant. N’importe quel exégète sérieux peut se rendre à l’évidence que Dieu n’existe pas et que les textes des grandes religions ne font jamais référence à un quelconque Dieu unique. Il est aisé de vérifier que les prophètes n’ont jamais parlé de Dieu au sens où nous l’entendons couramment. Toutes les traductions du Coran en langues vernaculaires utilisent le pronom personnel « nous » quand il est fait référence à la parole de « Dieu ». Dans la Bible, tous les spécialistes savent que le terme « Elohim », improprement traduit par « Dieu », est un mot pluriel qui signifie en hébreu ancien « ceux venus du ciel ». Le mot arabe Allah, tout comme le mot Yahvé en hébreu, est par contre un terme au singulier qui désigne un des représentants de ces Elohim. La Bible est donc un livre athée qui relate la création de la vie sur la terre par une civilisation scientifiquement avancée et qui a pu créer toute vie sur terre par une maîtrise totale de l’ingénierie génétique. Et les prophètes sont des messagers de ces Elohim à des moments clés de l’histoire humaine… Jésus d’ailleurs disait littéralement la vérité en parlant de son « père qui est dans les cieux ». Voila qui devrait réconcilier toutes les religions qui se perdent et s’affrontent dans des considérations

pent les plus hauts responsabilités du pays.

théologiques d’un ridicule qui continue malheureusement de tuer ! Le terme Apocalypse d’autre part, synonyme pour beaucoup de catastrophe finale, signifie tout simplement étymologiquement « révélation ». À l’heure où le clonage dérange les farouches défenseurs de l’hypothèse « Dieu » et où les armes nucléaires des pauvres primitifs qui nous gouvernent menacent effectivement la survie de l’humanité, il est temps de se débarrasser de ces restes d’obscurantisme véhiculés improprement par les religions monothéistes. Il y a plus de trente ans, les sots et les ignorants riaient grassement quand le prophète Rael expliquait qu’on pouvait recréer un individu entier à partir d’un cellule et démystifiait ainsi la résurrection des corps promise par le christianisme. Maintenant, ils ne rient plus et font tout pour empêcher l’humanité d’accéder à l’âge d’or, voire pour accélérer une catastrophe finale comme le délirant chrétien G. W. Bush. Toutes les traditions orientales qui font mention de divinités semblent sur ce point bien plus proches de la vérité et les « Éternels » ou « Immortels » qui traversent la pensée chinoise préservent heureusement des errements des traductions occidentales… ■ Jean-Louis Huguenot

< jlh2@libertysurf.fr >

Don Moisdon < gueriviere2000@yahoo.co.uk >

Immigration

«D

epuis trente ans, la France a accepté chaque année plus de 300 000 immigrés (alors qu’elle n’avait ni emploi ni logement à offrir). Une telle incohérence ne pouvait aboutir qu’au chaos. Depuis trente ans, ceux qui tiraient la sonnette d’alarme ont été traités de « racistes » par les politiques et les médias, puis on les a traduits devant les tribunaux pour les faire taire. Depuis trente ans, nos gouvernements, les grands médias et l’Éducation nationale ont développé « le sentiment de culpabilité, le culte de la repentance ». Un tel comportement ne pouvait qu’encourager la révolte et la haine dans l’esprit des immigrés. Résultat : La guérilla urbaine a éclaté partout en France. Le bateau (la France) coule en raison d’une voie

Reproduction intégrale vivement conseillée avec mention d’origine


4VH 522

5/12/05

15:45

Page 5

Les nouveaux résistants ’il existe encore dans la presse d’audience nationale un esprit libre osant inlassablement et courageusement se dresser contre le « matraquage politico-médiatique » du « prêt-à-penser » et de la « bien-pensance » politiquement correcte, c’est bien Ivan Rioufol, l’auteur du « Bloc-notes » dans tous les Figaro du vendredi. Pour qui ne supporte pas davantage « la tyrannie des syndicats » et l’absurdité des 35 heures propres à l’exception française ou encore le « totalitarisme des altermondialistes » que l’anti-américanisme primaire et dominant (« Je suis américanophile » dit Rioufol, sans pour autant verser dans une busholâtrie malvenue…), le projet d’introduire la Turquie dans l’Union européenne (« Turquie – non merci ! ») ou l’« aveuglement volontaire » devant les exactions de l’immigration sauvage de masse ou les revendications du port du voile islamique – ce « symbole idéologiquement totalitaire » – dans les institutions publiques, cette chronique s’est imposée en rendez-vous hebdomadaire obligé et tonique. Les « nouveaux résistants » (à savoir les « nouveaux conservateurs » républicains et

S

d’eau importante (l’immigration massive et incontrôlée). Pour éviter le naufrage, il ne suffit pas « d’écoper et d’éponger », c’est-à-dire traiter les conséquences au lieu des causes. Il faut surtout stopper la voie d’eau (l’immigration massive et incontrôlée), soit : – Rétablir le contrôle aux frontières (cas de force majeure prévu par le traité de Schengen) ; – Supprimer toutes les aides sociales aux clandestins et, dès leur arrestation, les expulser ; – Suspendre le regroupement familial ; – Supprimer le droit du sol ; – Déchoir de la nationalité française les délinquants d’origine étrangère. La nationalité française se mérite ; – Appliquer à tous les mêmes lois républicaines sans aucune discrimination «négative ou positive»; – Aider les pays d’Afrique à se développer sur des projets précis. La France ne peut tolérer une guérilla urbaine organisée par des personnes qui méprisent la France.

»

libéraux), ainsi qu’il les nomme, se réjouiront Finkielkraut est en train d’en faire les frais…). donc de découvrir les blocs-notes de 2003- Cette résistance active n’en reste pas aux 2004 rassemblés dans les Chroniques d’une contre-argumentations théoriques, hauterésistance. Et d’y constater qu’ils ment nécessaires. En 2004, pas Ivan Rioufol n’ont rien perdu – d’une certaine moins de douze bloc-notes ont façon, hélas ! – de leur percutanainsi pris concrètement la défente pertinence et de leur actualise de Louis Chagnon, ce profesChroniques té… brûlante, tout en y révélant seur d’histoire persécuté par le d’une résistance la profonde cohérence globale lobby pro-islamiste et sa hiérarqui les inspire. chie de l’Éducation nationale Le moins qu’on puisse dire est pour avoir osé dire la vérité sur que le soulèvement des barbares Mahomet dans l’un de ses cours Éd. du Rocher de certains quartiers de certai– et qui a fini par avoir gain de 484 pages – 21 euros nes banlieues y était de l’ordre cause. Voici tracée la voie à du drame annoncé, comme emprunter pour passer de la d’ailleurs aussi le diagnostic formulé par résistance à la reconquête des territoires perRioufol dans ses toutes récentes chroniques dus de la liberté en France ! de novembre 2005 (« Cités : les non-dits d’une Mais, puisque la période de vœux approche, rébellion », « Rébellion contre le modèle fran- formulons-en un : que le bloc-notes d’Ivan çais », « Les responsables du désastre »). Rioufol retrouve au plus vite le haut de page Là où Ivan Rioufol excelle, c’est dans la si visible et la surface (1/3 de page) dont il dénonciation de l’anti-racisme dévoyé et de disposait dans l’ancienne formule du Figaro. l’angélisme multiculturaliste, et plus encore Message reçu, Monsieur Serge Dassault ? ■ de la « police de la pensée » qui désormais censure tout, pratique le déni de la réalité et Alain Laurent persécute les réfractaires (l’infortuné Alain

Par courriel

CV anonyme

Outreau

e CV anonyme décidé par le gouvernement, sans indication de nom, adresse, ethnie, photo… est une vue de technocrate. Selon les indications officielles, les PME-PMI sont celles qui emploient le plus de salariés. Lorsqu’elles décident d’embaucher du personnel, ce n’est pas pour réduire le chômage national, mais parce que leurs activités sont en développement. En même temps que leurs charges et impôts qui, chacun le sait, sont extrêmement élevés. Ce qu’elles attendent du personnel supplémentaire, ce n’est pas qu’il soit d’une origine ethnique quelconque, mais qu’il remplisse l’adéquation entre ses capacités, sa volonté de bien travailler et le poste proposé. La fonction publique, à l’abri de la compétition, non tenue aux résultats, peut se le permettre. Le secteur privé, confronté à la compétition de la mondialisation, aux délocalisations, au droit du travail… ne peut embaucher les yeux bandés.

n expert psychologue qui est intervenu dans le procès d’Outreau a déclaré ne pas avoir su quelle utilisation était faite de son travail. On se demande quelle valeur mérite d’être accordée à un travail qu’il ne faudrait pas utiliser. Ce psychologue était-il au courant que, à titre d’expert auprès des tribunaux, il établissait une expertise dans l’objectif d’éclairer des magistrats, ou ne s’en est-il pas rendu compte, en le faisant ? Est-il donc bien sérieux de donner une si grande place, au cœur même de nos institutions, à cette pseudo-science ?

«L

C. A. Sceaux (92)

Reproduction intégrale vivement conseillée avec mention d’origine

»

André Le Lan Chatou (78)

«U

»

Pascale Blain Levallois (92)

Ultralibéralisme

«

our J.-F. Kahn, l’embrasement des banlieues est dû à l’ultralibéralisme. En faisant le procès de la finance, il semble oublier que six millions de personnes ont été exterminées par les socialistes nationaux pour leur prétendue dévotion au « veau d’or». Il y a bien sûr un juste milieu entre le capital et le social, dont

P

nous sommes très loin. C’est bien aujourd’hui l’ultrasocialisme qui est mortifère pour la France qui coule. Noyée dans les dettes (2 000 milliards), dans les réglementations (480 000 textes de loi), dans un nombre record de fonctionnaires et assimilés (5,5 millions), elle souffre d’un déterminisme scolaire qui ne conçoit l’ascension sociale que par les diplômes devenus inflationnistes. De nombreux éducateurs continuent à prôner la lutte des classes et la dictature de la rue, devant laquelle le pouvoir politique n’a cessé d’abdiquer depuis longtemps. Ils ont fait croire qu’il appartient à l’État de créer les emplois. Mais ce dernier est devenu impotent. Le socialisme s’est ainsi muté en anarchie ou en libertinage que certains esprits faibles confondent allégrement avec le libéralisme. Les pauvres sont finalement les premières victimes des méfaits d’une politique faisant passer le social avant l’économique. C’est ce contexte, et rien d’autre, qui a embrasé les banlieues.

»

J. Dinette Strasbourg (67)

LES 4 VÉRITÉS HEBDO N° 522 VENDREDI 9 DÉCEMBRE 2005

5


Communication

4VH 522

5/12/05

15:45

Page 6

FOOT ❯ M6 a payé 27 millions d’euros pour acquérir les droits de diffusion des 31 matches de la Coupe du monde de football 2006. FRANCE 2 ❯ France 2 va augmenter son budget consacré aux documentaires de 12,5 % en 2006 pour atteindre 13,5 millions d’euros. Objectif: diffuser au minimum dix documentaires par an en première partie de soirée. CÂBLE ❯ Le chiffre d’affaires des chaînes du câble et du satellite a atteint 955,3 millions d’euros en 2004, soit une hausse de 7 % par rapport à 2003. Il représente désormais 13 % du chiffre d’affaires total de la télévision. Actuellement, 6,3 millions de foyers sont abonnés à une offre multichaîne (dont 60 % aux bouquets satellite), soit 26 % des propriétaires de téléviseurs. KNIGHT RIDDER ❯ Le deuxième groupe de presse américain, Knight Ridder, est à vendre. Il édite notamment les quotidiens « Philadelphia Inquirer » (372 297 exemplaires), « The Miami Herald » (316 158) et « San José Mercury News » (274 382). Chaque jour, 9,5 millions de lecteurs lisent l’un des 32 quotidiens du groupe, avec une pointe à onze millions le dimanche. La diffusion payée moyenne est de 3,5 millions d’exemplaires en semaine. ELLE ❯ L’hebdomadaire féminin « Elle », fondé par Hélène Lazareff, fêtait le 21 novembre ses soixante ans. Il est actuellement vendu en moyenne à 360 000 exemplaires. MOBILE ❯ Orange World, l’opérateur de téléphonie mobile le plus en pointe sur l’accès à la télé sur mobile, propose 52 chaînes à ses abonnés. De son côté, SFR en offre cinquante. QUOTIDIENS ❯ En vingt ans, les quotidiens américains ont perdu dix millions d’acheteurs.

6

Immigration Immigration Pierre Lance

Je discrimine ? On m’incrimine ! ans le but d’imposer au peuple « souverain » les conséquences de l’invasion rampante qui déverse chez nous l’excédent de la population africaine, les pseudo-démocrates qui nous gouvernent ont déclaré la guerre à la « discrimination ». Qu’est-ce à dire ? Si j’en crois le Petit Larousse, « discrimination » signifie : « Faculté, action de discerner, de distinguer ». Autrement dit : action de choisir. Je croyais naïvement que la liberté de choisir faisait partie intégrante de la démocratie. Mais il paraît que non. Désormais, un chef d’entreprise n’aura plus le droit de choisir ses employés selon ses propres critères, ni un propriétaire de choisir ses locataires de la même façon. Célibataires, prenez garde ! Je vois poindre le jour où, si vous prétendez choisir une épouse un peu trop blonde, vous risquerez d’être accusé de « discrimination » et traîné en justice pour n’avoir pas orienté vos amours dans le sens de la sacro-sainte « intégration » des minorités allogènes. Plaisanterie ? Je voudrais bien. Mais la vie m’a appris quelque chose : quand on croit avoir touché le fond de la bêtise humaine, on en voit encore qui creusent ! Je n’ai jamais été raciste, parole d’homme! Et j’enrage de constater que Chirac, Villepin et Sarkozy font tout ce qu’ils peuvent pour que je le devienne. Or, ma conviction profonde est que chaque peuple sur la Terre a une destinée qui lui est propre, une personnalité à épanouir, un rôle particulier à tenir, et que pour ce faire il doit

D

LES 4 VÉRITÉS HEBDO N° 522 VENDREDI 9 DÉCEMBRE 2005

pierre.lance@wanadoo.fr Site Internet : http://assoc.wanadoo.fr/lerenouvelle/pub

être fidèle à ses racines et au pays de ses aïeux, tant pour son propre bonheur que pour l’harmonie du monde. C’est pourquoi, dès que j’ai atteint l’âge de raison, j’ai condamné sans appel tous les impérialismes, tous les colonialismes, tous les prosélytismes religieux comme attentatoires aux identités ethniques et culturelles et au droit des peuples à disposer d’eux-mêmes autant qu’à leur devoir d’être pleinement euxmêmes. Je n’ai jamais été complice, fût-ce par la pensée, d’une immixtion française où que ce soit. Et n’en déplaise aux nostalgiques d’Austerlitz, je considère le tyran mégalomane Napoleone Buonaparte comme la plus grande honte de notre Histoire. (Heureusement, ce n’était pas un Gaulois!) Aussi ai-je pleinement le droit de refuser de voir ma patrie se liquéfier dans un mélimélo multiracial contre-nature à la lueur sinistre de voitures incendiées. Au dernier sommet franco-africain de Bamako, on a voulu traiter le problème de l’immigration. L’un des principaux intéressés, le président algérien Abdelaziz Bouteflika, s’est aussitôt précipité vers un hôpital parisien pour se dispenser d’y assister. Quant à Jacques Chirac, il a annoncé la délivrance de visas de longue durée pour la France qui seraient exclusivement réservés aux « entrepreneurs, cadres, chercheurs, professeurs et artistes africains ». Diantre ! Ne serait-ce point là discrimination, au sens le plus précis du terme ? Va-t-on empêcher les Français de choisir qui ils veulent pour salariés ou pour locataires, tandis que le

gouvernement se permettra, lui, de trier sur le volet les Africains candidats à l’immigration en privilégiant quelques catégories arbitrairement désignées ? Nous sommes en pleine incohérence ! En outre, Jacques Chirac a déclaré solennellement que les pays riches devaient aider l’Afrique à sortir de la pauvreté. S’imaginet-il qu’on y parviendra en « écrémant » les nations africaines de leurs meilleurs éléments, lesquels, une fois installés chez nous, ferons tout pour y rester, privant ainsi leurs pays d’origine des talents et des connaissances dont ceux-ci auraient le plus grand besoin pour faire décoller leur économie ? C’est faire exactement le contraire de ce qu’il faudrait. Si l’on veut aider l’Afrique, que l’on crée sur tout le continent des centres de planning familial afin de réduire drastiquement la surnatalité, puis que l’on aide la création d’entreprises africaines qui devront réserver un tiers de leurs emplois à des émigrants retournant au pays. Tout le reste est bavardage et cautères sur jambe de bois. La grande majorité des immigrés maghrébins et africains qui vivent aujourd’hui dans notre pays sont venus sans qu’on les y invite et sans qu’on leur promette quoi que ce soit. Ils ont voulu tenter leur chance dans l’espoir d’une vie meilleure et nous ne saurions le leur reprocher. Mais nous ne leur devons absolument rien, ni emplois qui nous manquent, ni logements coûteux à construire, ni allocations familiales pour pachas polygames. L’Afrique est leur mère. Elle est belle, elle les aime et elle les attend! ■

Reproduction intégrale vivement conseillée avec mention d’origine


5/12/05

15:45

Page 7

Israël Israël

«

MGuymilliere@aol.com

»

Antisémitisme : L’Europe y revient !

J

»

INTÉGRISME Sarkozy nous propose un troc indécent : moins de terrorisme contre plus d’intégrisme. CAROLINE FOUREST, FONDATRICE DE LA REVUE « PROCHOIX »

Guy Millière

e viens de lire un superbe livre. Son auteur est un homme que je respecte infiniment : Olivier Rafovitch, ancien porte parole de l’armée israélienne. L’objet du livre est, bien sûr, la guerre arabe contre Israël, mais « Le temps du retour » est aussi bien davantage : un témoignage, un itinéraire biographique, en certaines pages une réflexion philosophique. Après quelques pages consacrées à sa redécouverte personnelle de la haine exterminatrice au moment de la guerre du Kippour en 1973, « moins de trente ans après Auschwitz », après des pages vouées à parler de manière pudique et bouleversante de ce que c’est qu’être né dans une famille irrémédiablement mutilée par la barbarie nazie, Olivier explique le sens profond et la légitimité absolue de l’État d’Israël. Il explique le statut très particulier de l’armée israélienne au sein d’Israël : non pas armée au service d’un État, mais armée fraternelle incarnant un peuple debout et qui n’acceptera pas de se laisser exterminer une seconde fois (« Si Tsahal cessait d’exister pendant quelques heures, l’État d’Israël tout entier disparaîtrait »). Il souligne le caractère odieux et essentiellement négationniste de la propagande palestinienne qui reprend systématiquement tous les mots qui ont servi à désigner la souffrance juive aux fins de dépeindre la « souffrance palestinienne » et de délégitimer Israël : les Palestiniens sont dans des « ghettos », victimes d’un « génocide », la créa-

«

RAFFARIN Rarement, gouvernement aura autant réformé que le gouvernement Raffarin ! AXEL PONIATOWSKI, DÉPUTÉ UMP DU VAL-D’OISE

«

tion d’Israël est décrite comme titre les attentats-suicides « nakbah », catastrophe abso- comme des armes non convenlue, et en tant qu’elle est pré- tionnelles : ces armes contiensentée comme négation totale nent des explosifs, souvent des d’un peuple, la nakbah est pla- clous et des produits chimiques cée en position d’édestinés à infecter quivalence avec la les blessures. Elles Olivier Rafovitch shoah… incluent aussi un Évoquant l’organicorps humain et un Le temps du retour sation d’un défilé cerveau lavé par le de l’armée israéfanatisme, branché lienne dans le sur une temporalité camp d’Auschwitz, censée être supéÉditions Favre Olivier souligne rieure à la temporal’importance du lité humaine. Olivier 20 euros symbole : l’armée décrit aussi le caracdu peuple juif présente sur les tère partial de la quasi-totalité lieux mêmes où on a voulu l’ex- des reportages réalisés sur le termination totale du peuple conflit par des journalistes eurojuif. La barbarie n’a pas triom- péens, la façon qu’ont ceux-ci phé. Olivier ajoute aussitôt de projeter leurs fantasmes sur qu’une cérémonie de ce genre, les protagonistes… possible en Pologne, ne serait L’Europe, dit Olivier, la France en très vraisemblablement pas particulier, a besoin qu’Israël concevable en France à Drancy, soit déclaré coupable et haïssaoù, pourtant, existait un camp ble : cela leur permet d’oublier d’internement, antichambre de qu’elle a engendré voici peu la la mort, d’où sont partis des barbarie la plus infâme. Cela milliers d’hommes de femmes et permet le retour d’un antisémid’enfants qui ne sont jamais tisme multiforme qui va des revenus : la France a toujours nostalgiques de Pétain aux antibeaucoup de mal à regarder en sionistes de gauche, de la droite face son passé pétainiste… gaulliste et nationale aux islaOlivier note d’ailleurs plus loin mistes. C’est cela le temps du qu’il a fallu attendre soixante retour : le moment où revient le ans pour que les fils et filles de refoulé malodorant. Ce temps déportés juifs français voient le du retour en appelle un autre, gouvernement français recon- dit Olivier : le retour des juifs naître sa responsabilité et leur vers Israël ou, du moins, leur propose une indemnité dont le départ vers des terres moins montant, dérisoire, suffit à mon- abjectes. Olivier pense qu’il n’y trer le prix qu’on accorde en a pas d’avenir en Europe pour France aujourd’hui à la vie de les juifs. Je pense, avec tristesse, juifs français envoyés vers la qu’il a raison. Et ceux qui, mort par la police française au comme moi, ne sont pas nés service de l’État français. juifs, mais sont imprégnés de Parlant du terrorisme palesti- l’esprit de la Loi n’ont pas d’anien, Olivier décrit à très juste venir en Europe non plus… ■

Reproduction intégrale vivement conseillée avec mention d’origine

VOYOUS La gauche est à l’unisson avec les voyous. Ce n’est plus de la naïveté ; c’est de la complicité objective avec les délinquants. FRANÇOIS GROSDIDIER, DÉPUTÉ UMP DE LA MOSELLE

»

«

PEUR Quand on utilise des termes comme Kärcher, racaille, polygamie, ce sont des mots qui servent à instrumentaliser la peur. JEAN-MARC AYRAULT, PRÉSIDENT DU GROUPE PS À L’ASSEMBLÉE

»

«

PAIX SOCIALE La paix sociale vaut bien d’avoir accordé ces 120 euros aux cheminots. Ce n’est pas glorieux, mais ça a le mérite d’être efficace. HERVÉ MARITON, DÉPUTÉ UMP DE LA DRÔME

»

«

FRANCOPHOBIE On se rend compte avec effroi que le ciment principal entre ces jeunes d’origines diverses, c’est trop souvent le rejet de la France. PHILIPPE SÉGUIN, PRÉSIDENT DE LA COUR DES COMPTES

»

«

RÉFORMISME Je suis plus « évolutionnaire » que révolutionnaire ! GILLES DE ROBIEN, MINISTRE DE L’ÉDUCATION NATIONALE

»

«

HAINE Voir dans les émeutes une réponse au racisme français, c’est être aveugle à une haine plus large : celle de l’Occident. ALAIN FINKIELKRAUT, ESSAYISTE

»

«

ÉVOLUTION Le monde évolue et s’adapte ; le PS continue à dire : Le monde a tort, ne changeons rien en France ! FRANÇOIS FILLON, SÉNATEUR DE LA SARTHE

»

LES 4 VÉRITÉS HEBDO N° 522 VENDREDI 9 DÉCEMBRE 2005

7

Sic

4VH 522


4vh522