Issuu on Google+

4VH 578

5/02/07

16:36

Page 8

Chronique

politique

Antoine Vitkine

La tentation de la défaite Éditions de la Martinière

271 pages – 18 euros Ce roman de politiquefiction met en scène un jeune diplomate confronté, dans les années 2010, à une crise mondiale aiguë : une partie du monde musulman a basculé dans l’islamisme radical, tandis que les États-Unis se replient sur euxmêmes. La France et l’Europe sont livrées à elles-mêmes, en première ligne, Israël aussi. Antoine Vitkine, journaliste et réalisateur de documentaires pour la télévision, donne à voir de façon haletante cette situation catastrophique : il essaie d’attirer l’attention sur une montée des périls que les classes dirigeantes européennes ne veulent pas voir.

ABONNEZ-VOUS

alain.dumait@mac.com Alain Dumait, 62 ans

Présidentielles : les électeurs expatriés feront la différence...

C

omme le péché, le mensonge, surtout en politique, peut prendre bien des formes. Depuis cinq ans, et a fortiori depuis douze (les années Chirac), la situation de notre pays s’est dégradée. Nous sommes, pour notre compétitivité économique, à la 35e place dans le classement IMD International. Nous sommes l’un des mauvais élèves européens. Notre commerce extérieur est redevenu structurellement déficitaire. Et les responsables du budget de l’État en ont été réduits à appeler avant le 31 décembre 2006 l’impôt sur les sociétés payables en 2007 afin de réduire un peu le déficit du Trésor public au regard des critères du Traité de Maastricht. La situation démographique est toujours la résultante ultime de l’évolution économique. On ne sera pas surpris que ce soit sur ce terrain que l’on mente le plus effrontément aux Français. La population vivant en France, y compris les départements, régions et

Bulletin d’abonnement

8

Alain Dumait

Lecteurs occasionnels abonnez-vous ! Lecteurs déjà abonnés abonnez vos amis! ■ OUI, je souhaite m’abonner pour 6 mois (soit 24 numéros) à la revue « Les 4 Vérités hebdo » au prix de 27 € TTC (TVA à 2,10 % incluse) par chèque joint NOM ...............................Prénom ............................

-

Adresse ...................................................................

Code Postal .....................Ville ................................. Téléphone ...............................................................

Signature :

4VÉRITÉS

LES

BON À RETOURNER

La publication anti bourrage de crâne

HEBDO

Les 4 Vérités Hebdo — Service abonnements 18 à 24, quai de la Marne — 75164 Paris cedex 19

LES 4 VÉRITÉS HEBDO N° 578 VENDREDI 09 FÉVRIER 2007

collectivités d’outre-mer, était estimée par l’INED à quelque 64,1 millions de personnes au 1er janvier 2007. En fait, c’est certainement davantage, à cause de la sous-évaluation constante de l’immigration clandestine. Le même Institut avance le chiffre de 210 000 nouveaux immigrés en 2004. C’est quand même le double qu’en 1996… Mais la réalité est sans doute de l’ordre de 400 000 par an. Dans le seul département de la Seine-Saint-Denis, le préfet luimême évalue le nombre des immigrés clandestins à quelque 150 000 personnes… On nous ment par omission sur les vrais chiffres de l’immigration. Mais, dans le même temps, on passe quasiment sous silence le phénomène majeur de l’émigration. Combien sont-ils ces Français qui sont allés s’installer ailleurs pour échapper au fiscalisme hexagonal ? Si l’on en croit les statistiques officielles, le nombre de Français installés en Belgique aurait augmenté de 50 % depuis 1985, de 100 % en Suisse et de 200 % en GrandeBretagne. Mais les services consulaires sont les premiers à savoir que la moitié des Français établis à l’étranger ne vient pas s’inscrire dans les consulats de leur pays d’origine. Outre-manche, le Quai d’Orsay compte 102 470 Français. Mais, làbas, on parle de 300 000… C’est si vrai que les Français établis à l’étranger sont devenus un enjeu électoral majeur. Thierry Mariani, en charge de ces questions auprès de Nicolas Sarkozy, indique qu’il n’y avait que 385 615 Français de l’étranger inscrits sur les listes électorales en 2002 ; ils sont près de 850 000 aujourd’hui… Quelle est la part, dans cette population de 2 à 3 millions de personnes, des exilés fiscaux, ceux pour lesquels la décision de s’installer à l’étranger a été principalement dictée par des considérations bassement fiscales ?

J’avance le chiffre de 50 % : moins à Londres et à New York, mais davantage probablement en Suisse ou en Belgique… Ce qui voudrait dire qu’un million de Français, moins ou plus, ont déjà fait le choix de partir. Loin d’être isolé, le cas de Johnny Hallyday est emblématique d’un courant important et croissant. Tout se passe donc comme si le flux de l’immigration incontrôlée, avec son cortège de problèmes sociaux et financiers, suscitait mécaniquement un flux contraire. Ce qui évidemment a pour conséquence d’accélérer le métissage de la France, explicitement inscrit au programme de la candidate socialiste Ségolène Royal ! Les pouvoirs publics auraient les moyens de mieux appréhender ces phénomènes. Aussi bien pour l’immigration que pour l’émigration. Dans le premier cas, les statistiques sociales, en particulier celles de l’AME (aide médicale d’État) - qui permet aux personnes étrangères en situation irrégulière de voir leurs prescriptions médicales et frais d’hospitalisation pris en charge à 100 %, et sans avoir à avancer d’argent – ou celles des services sociaux décentralisés, si elles étaient mieux exploitées, livreraient de précieuses informations. Dans le second cas, les services fiscaux, qui ont toujours connaissance, par définition, des changements de domicile fiscaux, auraient sans doute, eux aussi, beaucoup à dire. C’est sans doute le fait majeur de ces trente dernières années : non seulement, nous avons importé massivement des immigrés pauvres, voire misérables, après avoir mis en place des réglementations destinées à les décourager de travailler légalement, mais encore, dans le même temps, nous avons poussé à s’établir hors de nos frontières au moins un million de nos concitoyens, parmi les plus riches et les plus talentueux. Un beau gâchis ! ■

Reproduction intégrale vivement conseillée avec mention d’origine


4VH 578

5/02/07

16:36

Page 1

ISSN 0151-2439

VÉRITÉS 4

VENDREDI 09 FÉVRIER 2007

N° 578

LES

La publication anti bourrage de crâne

ÉDITORIAL

HEBDO

Jean Rouxel

«

Une jurisprudence d’inspiration islamique se met en place en France ’islamisme avance, la République recule. Le 5 janvier dernier, le Conseil d’État avait interdit la distribution en pleine rue de la soupe au cochon, jugée discriminatoire à l’encontre des juifs et des musulmans. Cette fois-ci, il empêche les PTT de diffuser un timbre orné d’un facétieux petit cochon, imprimé pour célébrer le nouvel an chinois, dédié à cet animal. Il plombe le droit français avec des éléments de la charia, la loi islamique. Cette semaine, s’ouvre devant le Tribunal correctionnel de Paris le procès opposant la Grande Mosquée de Paris et l’Union des organisations islamiques de France à Charlie Hebdo, qui publia, il y a un an, les dix fameuses caricatures du prophète Mahomet reprises du quotidien danois Jylland Posten. Le litige porte sur deux de ces dessins : l’un met en scène le prophète recevant les terroristes au paradis en leur disant « stop, nous n’avons plus de vierges », et l’autre le montre avec un turban en forme de bombe. Bien que réputé modéré, le docteur Dalil Boubakeur, recteur de la Mosquée de Paris - et président du Conseil Français du Culte Musulman - voit en ces caricatures « un véritable délit d’expression de la haine raciale ». Les établissements de l’Éducation nationale ont reçu un livre

L

Dessin de MIÈGE

4VÉRITÉS

LES

La publication anti bourrage de crâne

HEBDO

LES 4 VÉRITÉS 2007 © Publication hebdomadaire (CPPAP N° 0208 I 82 712) Tél. : 01 56 81 00 30 Fax : 01 40 46 00 27 < 4verites@wanadoo.fr > < http./www.les4verites.com > (webmaster : Aléric Brei-Lefebvre) Siège social : 65, rue Claude Bernard 75005 Paris — SAS de presse Abonnements : 4 Vérités-DIP 18 à 24, quai de la Marne 75164 Paris Cedex 19 01 44 84 85 48 (Dominique) ou http://www.les4verites.com Directeur, responsable de la publication : Alain Dumait Rédaction : Jean Rouxel (rédacteur en chef), Laurent Artur du Plessis Le numéro 1,14€ Abonnement 48 numéros 54€ TTC Abonnement de soutien à partir de 100€ Personnes morales (entreprises ou administrations) : 200€, TVA à 2,10 % en sus Imprimerie : Delcambre, Pantin (93) Également disponible en format numérique (nous consulter) Fichiers déclarés à la CNIL (N° 672024) Exemplaire gratuit sur simple demande écrite

intitulé « L’Atlas de la création », du prédicateur islamiste turc Harun Yahya, qui l’a édité dans sa propre maison d’édition : Harun Yahya international. Cette œuvre obscurantiste réfute, au nom du Coran, la théorie darwinienne de l’évolution : la vie a été créée telle qu’elle est aujourd’hui. Il a fallu beaucoup d’argent pour fabriquer et diffuser à si grande échelle ce luxueux ouvrage. La loi islamique exploite les possibilités offertes par un droit français que les tribunaux interprètent souvent dans le sens du politiquement correct islamophile. Les communautaristes exhortent à ne pas s’agripper à un modèle républicain - unificateur - qui serait dépassé. Mais cela nécessiterait l’acceptation d’un fonds commun de principes, parmi lesquels la séparation du politique et du religieux. C’est là que le bât blesse. La théologie musulmane, en ses divers courants, proscrit formellement cette séparation, quoi qu’en disent certains. Et elle n’accepte pas que les musulmans soient soumis à des lois d’inspiration non musulmane, hormis force majeure. Cela contrevient à l’esprit, quand ce n’est pas à la lettre, du droit des pays occidentaux. La France, et pas seulement elle, détricote un droit tissé depuis des siècles au nom de la liberté de pensée. ■

»

Les peuples n’ont jamais que le degré de liberté que leur audace conquiert sur la peur. Stendhal

SOMMAIRE

2

L’ouverture de l’économie à la concurrence imposait d’autres règles par Bernard Trémeau

➥ Chiffres Significatifs

3➥ 4 6➥ 7➥ 8

Pour une écologie apolitique par Pascal Labouret

Divers faits Votre opinion nous intéresse Le courrier des lecteurs

Des lecteurs qui réchauffent le cœur par Pierre Lance

Communication

Plaidoyer pour l’Occident par Guy Millière

Sic

La chronique politique d’Alain Dumait

Faîtes connaître autour de vous

LES 4 VÉRITÉS HEBDO. Si vous pensez que cette publication antibourrage de crâne est susceptible d’intéresser tel ou tel de vos amis, parents ou relations, indiquez-nous leurs coordonnées. Nous nous ferons un plaisir de leur adresser, gratuitement les 4 prochains numéros.


Chiffres Significatifs

4VH 578

5/02/07

16:36

Page 2

FISCALITÉ > Les 450 000 foyers français qui gagnent plus de 4 000 euros net par part acquittent 37,5 % du total des recettes procurées par l’impôt sur le revenu. ISLAMISATION ❯ En Grande-Bretagne, 37 % des musulmans de 16-24 ans, contre 17 % de ceux de plus de 55 ans, préféreraient vivre selon la loi islamique (charia) : 37 % des 16-24 ans et 19 % des plus de 55 ans disent préférer envoyer leurs enfants dans des écoles musulmanes publiques ; 74 % des 16-24 ans et 28 % des plus de 55 ans préfèrent que les musulmanes portent le voile islamique en public. IRAK ❯ Appartenant à des unités combattantes, les 21 500 soldats prévus en renfort en Irak devront être accompagnés d’un soutien logistique, ce qui fera un total de 35 000 à 48 000 hommes. FORCE > Le porte-avions nucléaire John C.Stennis file vers le Golfe avec 80 avions à bord, et une escorte de 8 navires et 4 sous-marins atomiques : il y doublera la puissance des forces aéronavales américaines. RADIOACTIVITÉ > Des missiles Shabab-3 iraniens sont équipés d’une ogive radiologique, dite « sale », pouvant être garnie de 500 à 700 kg de concentré d’uranium semienrichi en poudre : son explosion libérerait une radioactivité équivalant à une douzaine de Tchernobyl. QUOTA > L’administration russe a fixé à 6 millions le nombre de ressortissants des ex-Républiques soviétiques, autorisés à travailler en Russie. LOGICIELS > La région Ile-de-France distribuera 175 000 clés USB aux lycéens et aux apprentis, dès la rentrée 2007.

2

Économie Économie

Bernard Trémeau

< tremeau.bernard@wanadoo.fr >

Ouverture du marché français : les 30 piteuses ! n 1967 la France entre dans le Marché Commun. Les progrès techniques font aussi que la taille du marché, de nationale, devient mondiale. Nos entreprises sont soumises à la concurrence des entreprises étrangères. Le franc entre en 1979 dans un système monétaire européen à parité fixe (le SME). Le chômage remplace en quelques années le plein-emploi et se maintient jusqu’à nos jours aux alentours de 10 %, malgré une quinzaine de politiques dites de relance, d’inspiration keynésiennes. Le premier janvier 2002 le franc disparaît et naît l’euro. La dévaluation compétitive devient politiquement impossible. L’économie française est divisée en deux parties. Dans toute une partie de l’économie (textile, automobile, informatique), nos entreprises sont soumises à la concurrence des entreprises étrangères ayant des salaires bien plus bas que les salaires français, (Roumanie, Pologne, Tunisie ou Chine). Dans tous ces domaines, l’offre mondiale est pratiquement illimitée. De ce fait, actuellement en France, le pouvoir d’achat issu d’une augmentation de salaires n’est pas totalement détruit par l’inflation. Il existe donc un pouvoir d’achat résiduel, comme du temps des 30 glorieuses. Mais dans l’autre partie de l’économie (le logement par exemple) nos entreprises ne subissent pas la concurrence étrangère. Une augmentation de la demande sans augmentation équivalente de l’offre y provoque automatiquement une

E

LES 4 VÉRITÉS HEBDO N° 578 VENDREDI 09 FÉVRIER 2007

inflation (la bulle immobilière par exemple avec l’augmentation du prix des loyers). Inflation d’autant plus importante qu’un pouvoir d’achat résiduel existe dans la première partie de l’économie. L’ouverture du Marché national expose à deux inconvénients majeurs. Le déséquilibre de la balance des paiements et le chômage.

Imposer le capital revient à le faire fuir Les Français achètent massivement des produits ou des services provenant de l’étranger, car ils sont bien moins chers. Produits fabriqués par des entreprises étrangères ou par des entreprises françaises délocalisées. Grâce aux transferts de technologie, ces produits ou ces services atteignent aujourd’hui la qualité française, tout en étant offerts à des prix bien inférieurs. En deux ans, le prix des vêtements vendus en France a même baissé de 4 %. Toute augmentation du pouvoir d’achat en France se traduit automatiquement par un déséquilibre accru de la balance commerciale. Les entreprises françaises qui subissent la concurrence étrangère ne peuvent pas augmenter leurs prix. Pour rester compétitives, elles n’ont qu’un seul moyen, investir. Investir pour innover, investir pour améliorer la productivité et vendre moins cher. Seuls ces investissements peuvent permettre à l’entreprise de résister à la concurrence. Mais pour investir, il faut des capitaux. L’entreprise peut tirer

ces capitaux de ses fonds propres (bénéfices non distribués) ou elle peut les emprunter. Or les entreprises installées en France subissent des contraintes fiscales et réglementaires qui vident en permanence leurs caisses. Il faut d’abord payer les salaires et les charges. Pour beaucoup d’entreprises, comme pour l’État d’ailleurs, les responsables sont obligés, par manque d’argent, de repousser à plus tard les investissements. On pourrait aussi emprunter les capitaux dont on a besoin. Mais on trouve de moins en moins de capitalistes pour investir en France. La France, en imposant plus que tout autre pays le capital, chasse à la fois les capitaux et les capitalistes. Nos entreprises n’ont plus les moyens financiers d’investir. Elles ne peuvent donc pas rester compétitives. Elles sont donc éliminées. En délocalisant, elles retrouvent le chemin des bénéfices, comme les entreprises du CAC 40, mais délocaliser n’est pas à la portée de l’immense majorité des PME françaises. Avec l’ouverture du marché français aux produits étrangers, les contraintes inflationnistes imposées aux entreprises et aux capitaux français font le vide économique dans le pays. ■

Pétrole Le Venezuela et l’Iran ont signé un accord constitutif de la société mixte « Venezirian Oil Company ». Objectif de la nouvelle entreprise, qui sera basée à Caracas : construction et maintenance des plates-formes off shore, et fourniture de services d’ingénierie pétrolière.

Reproduction intégrale vivement conseillée avec mention d’origine


5/02/07

16:36

Page 3

Politique Politique

Pascal Labouret www.chirosystem.com

>

e toute évidence, l’écologie est détournée actuellement en un instrument de propagande partisane alors qu’elle devrait être un activateur d’évolution mentale, de prise de conscience et de comportement respectueux de l’environnement. On n’est pas meilleur écologiste parce que de droite ou de gauche. D’ailleurs, étiqueter des écologistes à droite ou à gauche n’avance à rien. Coller une couleur politique (autre que verte) à l’écologie est proprement ridicule et dérisoire car la planète s’en moque ; cela ne peut que décrédibiliser les acteurs du débat. Pour être efficace l’écologie doit être apolitique, se placer par-delà les clivages et surtout proposer des solutions intelligentes, astucieuses mais réalistes. Le fait que le climat est en plein chambardement est une évidence indéniable que le simple observateur peut faire. La planète a toujours vécu des cycles parfois catastrophiques, comme la disparition de toute vie sur terre durant 10 000 ans au Pliocène. Il y a 3.5 millions d’années, la température des océans oscillait entre 60 et 80°C. Il y a 8 000 ans, la température de l’atmosphère a rapidement augmenté de 10°C en quelques mois, bouleversant toute vie sur terre. Sous Louis XIV, des conditions climatiques pourries ont contribué à une famine chronique durant 30 ans. Mais la planète est toujours là, et la vie aussi. Le changement de cycle actuel aurait pu s’étaler sur des siècles mais à cause de la pollution humaine, il se fait sur des décennies. La cause du

D

La bonne écologie : les solutions politiques existent réchauffement n’est pas humaine, même si l’homme pousse à la roue en rasant des forêts vitales. Sa progression n’est pas linéaire mais quantique à cause d’une série d’évènements naturels et de petites réactions en chaînes successives qu’il serait trop long d’expliquer ici. L’évolution du climat est en effet chaotique. Il faut donc s’attendre dans le futur à des conditions météorologiques violentes, des manifestations d’intempéries brutales voire inattendues, des variations de température abruptes et très contrastées, des saisons décalées. Bien sûr, il y aura toujours des écologistes primaires pour exiger des mesures dont la plupart sont naïves ou dérisoires, voire incohérentes et pires que le mal. S’ils s’entourent d’experts ralliés à leur cause, ceux-ci sont contrés par d’autres experts domestiqués à la cause des industriels ou des agriculteurs qui ne veulent surtout pas être accusés de polluer mais qui se défendent ainsi afin de préserver leur business et ne pas payer pour leurs négligences. Il y a guerre des lobbies. Les écologistes brandissent le spectre du désastre nucléaire en prônant le recours aux centrales à charbon (très polluantes) et aux éoliennes (insuffisantes en rendement et encombrantes) pour produire l’électricité. Certes, le public est sensible à cette peur depuis Tchernobyl. Pourtant, des solutions technologiques modernes viables en même temps qu’écologiques existent, mais le public doit s’en informer et les exiger. Pour circonscrire intelligemment le risque nucléaire, il eut fallu développer des centrales au

Reproduction intégrale vivement conseillée avec mention d’origine

thorium plus fiables que celles à uranium. Et il y a aussi la tour à vortex (E. Nazare), et les machines à énergie libre (N.Tesla) qui dérangent beaucoup les industriels de l’énergie. Côté pétrole, si la France avait accepté en 1919 le don gratuit de la formule géniale de l’ingénieur Russe Makhonine pour fabriquer du carburant peu polluant mais efficace, à partir de mauvaise houille on aurait évité le drame social des fermetures de mines de charbon et évité le chômage massif. Il reste toutefois le procédé Fischer-Tropsch, carburant de synthèse connu dès 1920. Ce carburant fait voler actuellement avec succès un B52 d’essai de façon plus économique et beaucoup moins polluante que les liners. Des centaines de solutions intelligentes existent donc à l’abri des coffres des pétroliers qui, en achetant les brevets pour les occulter, ont préservé leur business durant des décennies. D’un côté comme de l’autre, il faut arrêter de prendre les gens pour des imbéciles. Une bonne écologie n’est pas de revenir au moyen âge ou stopper le progrès mais au contraire de pousser les industriels à développer honnêtement les brevets anciens ou récents de vrais trouveurs géniaux, puis exiger aussi que ces industriels innovent avec de nouvelles technologies plus écologiques. On ne peut pas éviter les changements climatiques mais on peut encore limiter les dégâts. Il reste donc à chaque citoyen à évoluer, à faire preuve de civisme planétaire et à prendre conscience qu’il doit arrêter de pourrir son propre berceau. ■

SALAIRES > Le Sénat américain a voté le relèvement du salaire minimum de 5,15 dollars par heure à 7,25 dollars, sur deux ans (+40 %). Mais Bush ne promulguera cette loi que si elle s’accompagne de mesures en faveur des PME. MUNICIPALES ❯ Les « millionistes », amis de Charles Millon, lanceront leurs propres listes municipales à Lyon. TERRORISME > Les services de renseignement intérieurs britanniques (MI5) jugent « grave » le niveau d’alerte terroriste en Grande-Bretagne, le deuxième sur une échelle de cinq : un attentat est « très probable ». CÉLÉBRATION ❯ En ce début février - jusqu’au 11 - l’Iran célèbre le 28e anniversaire de la révolution islamique par un « Festival nucléaire » de chants, lectures et autres cérémonies. DOLLAR > D’importants pays pétroliers, et la Chine, ont lancé une conversion massive en d’autres monnaies, notamment l’euro, de leurs réserves en dollars. À la midécembre, le patron de la Réserve fédérale américaine, Ben Bernanke, et le secrétaire d’État aux Finances Henry Paulson, sont allés ensemble à Pékin demander aux Chinois d’arrêter. Ces derniers ont refusé. HAINE ❯ Les nouveaux manuels scolaires iraniens préparent les enfants à la guerre contre l’Occident, et en particuliers contre les États-Unis. PRÉCAUTION > Pour dissuader la Corée du Nord de profiter d’une éventuelle attaque américaine de l’Iran pour attaquer la Corée du Sud, un escadron de chasseurs furtifs F 117 vient d’y être déployé.

LES 4 VÉRITÉS HEBDO N° 578 VENDREDI 09 FÉVRIER 2007

3

Divers faits

4VH 578


4VH 578

5/02/07

16:36

Page 4

Votre opinion nous intéresse

«

» Courrier des lecteurs Nous écrire, c’est courir le risque d’être publié…

Écolocratie

Réchauffement

Bayrou

Défense

otre société a besoin de garde-fous empêchant de polluer en rond. Mais pas de cette religion écolocrate avec ses clercs, ses bobos imposteurs et son “Pape“, Nicolas Hulot, dont l’évangile ne repose sur aucune vérité scientifique, mais sur une idéologie utopiste imprégnée de trotskisme : cette propagande crétinise les esprits non avertis à coup de pilonnage médiatique. Après le Droit-de-l’hommisme, le politiquement correct sous toutes ses formes, l’hygiénisme d’État, la police de la pensée, voici venu le temps de la dictature écolocrate normalisant les comportements et chassant les déviants. Édifiante, cette bouffonnerie où certains candidats à la présidentielle allèrent se prosterner devant la charte d’un animateur de télévision, gros consommateur de carburants fossiles polluants lors de ses expéditions sponsorisées par des industriels ! Tout cela ne sert qu’à étouffer nos libertés et imposer de nouvelles taxes.

a conférence de Paris a énoncé son verdict : l’humanité est responsable de 98 % du réchauffement. L’ONU va créer une section spécialisée, pour nous fournir des vélos, nous faire planter des “puits de carbone“, nous faire baisser d’un degré la température des pièces où nous vivons, nous faire fermer le robinet du lavabo pendant le rasage ou le brossage des dents… À côté de ces gadgets, on voit apparaître un juteux marché de droits à polluer… Si le réchauffement n’avait pas, à 90 %, des causes naturelles, il faudrait décréter le tout électrique nucléaire pour l’ensemble du globe… Les gens qui nous gouvernaient en 1974 prirent une décision qui engendra, en 20 ans, une couverture de 75 % des besoins électriques de la France par le nucléaire, mode de production écologique : il ne produit aucun rejet dans l’atmosphère et sa pollution thermique est réduite par l’implantation en bord de mer.

rançois Bayrou a une opinion de soi suffisamment flatteuse, confortée par sa légère progression dans les sondages, pour se voir en rassembleur de la Nation, bientôt élevé à la fonction présidentielle. Mais le plus inquiétant pour la droite est son refus de répondre à la question, qu’il considère comme un piège, sur son attitude s’il était le troisième homme en cas de duel Sarkozy-Royal. Ce mutisme, et ses nombreuses critiques de Nicolas Sarkozy, donnent à penser qu’il voterait alors pour la gauche “royaliste“, dont il paraît plus proche que de la droite, vu ses positions sur les sujets les plus divers. Bayrou, qui croit rouler pour luimême, est dangereux : il fait le jeu de la gauche, de telle sorte que les Français risquent de se retrouver sous la houlette d’une catastrophique présidente. Les électeurs de droite ont intérêt à ne pas disperser leur voix.

rétendre éradiquer les guerres et l’insécurité en supprimant les armes publiques et privées est une idéologie absurde : elle conduit toujours à l’effet inverse de celui recherché. Les naïfs désarment pendant que les autres s’arment. Il en résulte des déséquilibres rapidement dangereux. C’est pourquoi il faut se réjouir de la poursuite de notre politique de dissuasion nucléaire.

«

N

»

«

L

»

Philippe Asselin <asselinph@wanadoo.fr>

Numa Vial <numavial@club-internet.fr>

«

F

»

Gérard Lapy <lapygerard@wanadoo.fr>

Entente UMP-FN a seule question qui doit nous occuper à droite est posée : tôt ou tard, avant ou après le 2e tour, il faut en venir à cette entente UMP-FN, pour gagner les législatives et, plus loin, reprendre les conseils régionaux. Chacun d’entre nous sait ce qu’il n’aime pas dans les positions de Sarkozy : quelle urgence y a-il à faire voter tout de suite un immigré qui sera français après 5 ans quand, de toute façon, il sera encore loin d’en savoir assez ? Comment vivre avec cette bombe du droit au logement dans un pays envahi par 400 000 pauvres par an ? Etc. Mais chacun aussi sent bien qu’il y a 90 % de bon, d’inespéré dans son programme. Il est injuste que ceux qui travaillent ne soient pas plus récompensés que ceux qui sont assistés, vivre en France est une chance et un honneur : jamais entendu jusqu’à Sarko ! Alors, à quoi bon couper

L

4

LES 4 VÉRITÉS HEBDO N° 578 VENDREDI 09 FÉVRIER 2007

les cheveux en quatre, au 2e tour on votera tous Sarko et on verra. Assez d’analyses, de subtilités, sur ce qu’on tolère et ce qu’on rejette, ce n’est pas l’heure ! Revenons à la question vitale : Sarko-Le Pen. Il faut tout faire pour qu’ils se parlent. Il faut répéter que l’illusion de certains, à l’UMP, de rallier les électeurs FN sans jamais parler aux chefs, pour ne pas désobéir aux pontifes, est criminelle. Si Sarko est élu, il aura le devoir de réussir : ce sera impossible sans l’entente ! Consacrons, consacrez du temps et de la place à débattre des conditions, du processus, de la propagande nécessaire etc. Sarko lui-même n’ose pas en parler, raison de plus pour que « Les 4 vérités » s’en emparent ! » ■ Jean Michel Vernochet

«

P

»

Jean Arnoult <jean.arnoult@gmail.com>

Europe

«G

auche comme fausse droite proposent la renégociation du traité constitutionnel européen adopté par une majorité de pays. Avec l’élargissement, un nouveau texte ne sera jamais ratifié par l’ensemble des partenaires. Ainsi l’Europe politique, donc sociale, a peu de chances de voir le jour. Nos politiques ne veulent pas comprendre que le non français au référendum de 2005 résulta de motifs de mécontentement sans lien avec le sujet. L’exaspération des automobilistes rackettés par les taxes sur les carburants et les contraventions y a beaucoup contribué. Firent chorus les chasseurs et tireurs persécutés, et maintes catégories professionnelles ignorées ou maltraitées appartenant au monde des ouvriers et des employés. Un référendum dans un climat rasséréné ne donnerait pas le même résultat. Cette mauvaise humeur déferlera sur la présidentielle, réservant des surprises dès le premier tour.

»

Jean-Michel Schwartz Paris (75)

<http://www.lunivers.info> Reproduction intégrale vivement conseillée avec mention d’origine


4VH 578

5/02/07

16:36

Page 5

Ségolène Royal, et la stupidité française l y a quelques mois («Les 4 Vérités» n° 548 du 14 juin 2006), j’avais, dans ces colonnes, expliqué qu’au final la stupidité et la bêtise étaient le fondement de l’exception française (un psychologue britannique attribuait aux Français le plus bas QI de la zone euro...). Ségolène Royal, qui à mon sens, a de plus en plus de chances d’être élue, si Chirac et Bayrou parachèvent leur sabotage de la campagne de Nicolas Sarkozy, ne cesse de démontrer la pertinence de cette hypothèse. La liste de ses bourdes au Moyen-Orient, en Chine, au Liban, aux Antilles (« Je vais tout casser ! »), sa méconnaissance « abyssale » de la défense nationale, de l’économie et d’autres questions essentielles, confirment que la candidate « chouchou » des médias féminins et gauchistes est une incapable digne d’inspirer les pires des chansonniers. Si un sondage finit par dire ce que tout le monde sait, que la campagne de la candidate socialiste n’est pas sérieuse, le même sondage affirme que la candidate préférée des Français, celle dont Philippe Muray moquait le sourire artificiel et béat, (et surtout refait au bout de cinq ans de chirurgies esthétiques), est plus proche des préoccupations des Français, au moins de ceux majoritaires qui voteront pour elle au printemps 2007. Et quelle est cette préoccupation ? dire des « conneries ! », comme disait une marionnette célèbre des Guignols. La dernière en date consiste à feindre l’incompétence offusquée, l’incompétence haineuse, comme disait la miss à propos des politiques du Front National. Chaque gaffe est mise ainsi au service d’une contre-attaque verbeuse destinée à culpabiliser l’adversaire. On voit d’ailleurs, dans les pitoyables classements des meilleures ventes d’Amazon, qui ne cessent de

I

Vide

démontrer cet effondrement de l’intelligence et de l’esprit français, voulus depuis un quart de siècle par les socialistes et la Chiraquie pour contrôler une plèbe misérable, assistée et aigrie, que ces meilleures ventes sont souvent des guides de réparties verbales. « La mise au coin » du trublion Montebourg (qui d’ailleurs a accepté son bonnet d’âne sans sourciller) est caractéristique de ce comportement à la fois puéril et professoral, qui aime tant sanctionner le politiquement incorrect et l’arrogance idiote : mais il est dit que le corps professoral paiera pour tous ses crimes commis contre l’intelligence française et pour la démagogie rose. Il a commencé à s’acquitter de sa dette mais cela ne suffit pas. La candidate des instituteurs, des employés municipaux et du petit personnel hospitalier n’est pas seule en cause. Après tout, elle est censée avoir été élue par les militants socialistes conditionnés par les médias (dixit Emmanuel Todd) et être conseillée par des politiques chevronnés et savants (au nom desquels on a décidé de mettre, je ne sais pourquoi, DSK). Le plus grave est pour moi l’affaire des quatre mille euros. Si l’on part du principe que pour se loger à Paris, il faut mille, deux mille ou trois mille euros par mois, et qu’avec trois mille euros par mois on peut juste se payer à trente ans une chambre de bonne (grâce à l’euro mis en place par les socialistes européens justement), et si l’on part comme Hollande, assujetti à l’ISF, du principe que quatre mille euros, c’est encore trop, alors on va en déduire que les socialistes et leur ordre cannibale ne veulent vraiment pas laisser vivre les Français. Ils imaginent une société où tout le

Peine de mort

«

en croire Ségolène Royal nous devrions tous être baba le 11 février, en découvrant le programme électoral du siècle. Certes, elle fait durer le suspense, mais ses dérobades continuelles dès qu’on aborde un sujet de fond et son ignorance crasse sur les questions les plus élémentaires font craindre le pire. Le PS risque d’accoucher d’une souris et de nous resservir ses éternels plats réchauffés, sauce Royal. En attendant, le vide abyssal de la pensée de la candidate socialiste fait froid dans le dos.

À

»

Jacques Guillemain Versailles (78)

«

n le sait, hélas : qui a tué plusieurs fois n’a plus aucun respect de la vie humaine et tuera à nouveau, au gré de sa sécurité ou de son plaisir. C’est, à mes yeux, le seul cas où la peine de mort se justifie. Mais, dans ce cas, elle se justifie parfaitement, parce qu’il n’y a aucune raison de sacrifier la vie de futures victimes à celle de leur assassin.

O

»

Anne Merlin-Chazelas Saint Zacharie (83)

Repentance

«S

égolène Royal, pour capter les voix des Antillais, veut rendre “obligatoire

Reproduction intégrale vivement conseillée avec mention d’origine

monde va, sans bosser, vivre subventionné et assisté, une société de filles de joie et de spectateurs du cirque romain où tout le monde se contente de mille euros par mois, d’un F2 à Argenteuil avec les 101 Maliens comme voisins, et d’une Star-Ac’ pour devenir riche et célèbre. Cette invraisemblable utopie n’est possible qu’au prix d’une dévastation de l’intelligence. Et les Français n’ont pas peur de l’ignorance : ils ont peur de la science ; ils n’ont pas peur du socialisme : ils ont peur du libéralisme ; ils n’ont pas peur d’une fonction publique soviétiforme : ils ont peur des entreprises créatrices de richesses ; ils n’ont pas peur de l’immigration sauvage : ils ont peur du racisme. Le peu de réflexe individualiste qui leur reste à la veille de la débâcle que l’euro aura à la fois accélérée (en permettant les 35 heures) et retardée, consiste à s’acheter assurance-vie sur assurance-vie et à s’accrocher aux quinze mètres carrés que voudra bien leur laisser le banquier. Les gens ne sont pas tous idiots, les Français ne sont pas tous stupides. La légende voudrait nous faire croire que ce sont les riches qui fichent le camp : c’est faux, ce sont les pauvres, ce sont les jeunes fauchés qui ne trouvent plus de travail et qui étouffent ici. La France ruinée de la Chiraquie et des socialistes exporte sa misère, elle ne l’importe plus. Un million de Français sont partis, et il y a fort à parier qu’un autre suivra le chemin si Ségolène, comme dit un de mes amis, est élue entre deux hoquets de son intellect incertain ou deux peaux de banane glissées par son entourage ignare et indélicat. ■ Nicolas Bonnal <nbionnal@yahoo.es>

dans les écoles françaises la lecture du discours sur le colonialisme d’Aimé Césaire.“ Toujours cette psychose de la repentance pour le passé colonial de la France ! Certes, il y eut la longue période de l’esclavage. Mais il se pratiqua aussi chez les Anglais, les Américains jusqu’en 1865, les Hollandais, les Portugais. Ressassera-t-on éternellement les crimes commis jadis par certains de nos ancêtres ? Les Arabes se repentent-ils d’avoir conquis l’Espagne qu’ils occupèrent pendant huit siècles, massacré des millions de chrétiens, capturé des centaines de milliers d’Européens dans les raids des pirates barbaresques menés depuis l’Algérie jusqu’au XIXe siècle pour les marchés aux esclaves d’Alger, Tunis, Istanbul ? Seule la colonisation de l’Algérie éradiqua ce

commerce tenu par Arabes et Turcs ! Assez de cette comédie ! Les salaires des fonctionnaires aux Antilles - 65 % de la population active - sont deux à trois fois plus élevés qu’en métropole, pour un temps de travail moindre. Les subventions pleuvent sur l’économie déficitaire de ces îles. Le niveau de vie et les avantages sociaux des Antilles françaises y attirent un flot de clandestins dont les autochtones exigent, à juste titre, l’expulsion. Mais là, Ségolène se fait discrète. “Le Figaro“ du 2 janvier nous apprend que “la lutte contre l’immigration clandestine n’est pas sa priorité“ : on s’en doutait !

»

P. Martins <janpol.martins@wanadoo.fr>

LES 4 VÉRITÉS HEBDO N° 578 VENDREDI 09 FÉVRIER 2007

5


Communication

4VH 578

5/02/07

16:36

Page 6

TV5 > Bercy va ponctionner, entre autres, 1 million d’euros dans le budget 2007 de TV5 pour financer les pensions des anciens combattants promises par Chirac après la sortie du film « Indigènes ». FRANCE 24 > Malaise à France 24 : après Aymeric Genty, directeur de la distribution, et David-Hervé Boutin, patron des relations extérieures, c’est au tour de Renaud Fessaguet, le rédacteur en chef, de partir. En outre, une société des journalistes est en préparation, au grand dam d’Alain de Pouzilhac, le patron de la chaîne. TNT > L’Assemblée nationale a approuvé l’extension de la TNT et la fin de la diffusion analogique au 30 novembre 2011, en France. Elle a également décidé d’intégrer les clips vidéos dans le quota d'œuvres audiovisuelles et cinématographiques françaises et européennes devant être diffusées par les chaînes de télévision. Elle a en revanche rejeté un amendement PS soutenu par l’UDF destiné à éviter le contrôle des entreprises de télévision par des groupes ayant par ailleurs des contrats avec l’État «LE MONDE» > Depuis les élections primaires du PS, l’audience du site Internet du Monde < lemonde.fr> progresse régulièrement ? C’est une manifestation de l’importance de l’Internet dans la campagne présidentielle. « L’EST RÉPUBLICAIN » > Le rachat par « L’Est Républicain » et le Crédit Mutuel, de cinq quotidiens de la Socpresse - dont « Le Progrès » et « Le Dauphiné libéré » -, auquel le gouvernement avait donné son feu vert en mai 2006 a été annulé par le Conseil d’État. Celui-ci demande au ministère de l’ÉCONOMIE de procéder à un réexamen des effets concurrentiels du rachat des cinq titres de la Socpresse.

6

Civilisation Civilisation Pierre Lance

Lettre d’une catholique n tête de notre N° 530, notre ami Miège illustrait avec son talent coutumier un propos qui revient parfois dans les lettres de lecteurs irrités par certains de mes articles : « Se moquer des chrétiens, c’est beaucoup moins dangereux » (sous-entendu : que de se moquer des musulmans). Ce qui revient à soupçonner assez fielleusement de lâcheté celui qui critique le christianisme. Or, les écrivains français actuellement vivants qui fustigent les religions, que ce soit, entre autres, Alain Laurent, André ComteSponville, Michel Onfray, Paul Desalmand ou moi-même, les condamnent toutes sans exception, et s’il arrive que nous nous en prenions plus particulièrement au catholicisme, c’est pour la seule raison que la France en fut, de notre point de vue, la victime privilégiée. Et propreté bien ordonnée commence chez soi-même. Mais aujourd’hui, alors qu’un islamisme virulent prétend nous imposer sa loi, nous sommes amenés à tourner vers lui nos arbalètes littéraires. Quant à la critique du christianisme à laquelle il m’est arrivé de me livrer ici même, si certains croyants s’en offusquent, d’autres comprennent fort bien que je puisse exprimer librement ma critique de la religion, si telle est ma vision sincère des choses. J’en veux pour preuve cette magnifique lettre qu’Alain Dumait m’a transmise et que je ne résiste pas au plaisir de vous communiquer : « Cher Monsieur Lance, J’ai une

E

LES 4 VÉRITÉS HEBDO N° 578 VENDREDI 09 FÉVRIER 2007

pierre.lance@wanadoo.fr Site Internet : http://assoc.wanadoo.fr/lerenouvelle/pub

foi profonde en une vie spirituelle au-delà de la mort physique (bien que je sois parfois traversée par le doute). Je sais que vous êtes un athée spiritualiste parce que vous l’avez écrit, il y a quelques mois ; vous avez même écrit une lettre à Marie, celle que j’invoque souvent pour m’aider. Je crois en un univers et même en plusieurs univers régis par une Énergie toute-puissante que chacun appelle comme il veut. Je partage parfois vos idées, et parfois non.

Supériorité de l’Europe Eh bien, moi, j’adore TOUS vos articles des « 4 Vérités », que je trouve passionnants de sincérité, de loyauté, de lucidité. J’ai la conviction profonde que vous êtes un homme de cœur, et si j’étais Marie, la mère de Jésus, je vous ouvrirais grands mes bras pour vous accueillir dans l’univers spirituel que les catholiques appellent Paradis. Vos propos m’amènent tantôt à réfléchir, tantôt à sourire de votre style disert que j’apprécie énormément. Surtout, ne changez pas. N’utilisez jamais la langue de bois, chère à bon nombre de nos compatriotes. Moi, vieille dame de 75 ans, je garde mon abonnement aux « 4 Vérités ». (…) Que Dieu vous bénisse et vous protège des esprits bornés qui vous menacent. » Mme D… (Annecy) Est-il besoin de dire qu’une missive comme celle-ci compense très largement les quelques lettres agressives que j’ai pu recevoir, notamment après mon article du N° 576 sur « le cré-

puscule du dieu biblique », dans lequel je ne faisais pourtant que transmettre les résultats d’un sondage d’opinion démontrant que les Français, dans leur immense majorité, n’étaient plus monothéistes, comme ne le sont plus de très nombreux Européens (les Tchèques tenant la tête avec plus de 70 % d’athées, suivis de près par les Hollandais et les Britanniques). Je comprends très bien que cette disparition de la foi en Europe occidentale puisse désoler ceux qui voient en elle une armature morale nécessaire à la société. Mais voudraient-ils se conduire comme ce Sultan qui faisait décapiter les porteurs de mauvaises nouvelles ? Ne devraient-ils pas plutôt s’interroger sur le pourquoi de ce phénomène, qui distingue les Européens de tous les autres peuples de la planète ? Ne devraient-ils pas étudier l’Antiquité (je leur conseille à ce propos mon livre « Alésia, un choc de civilisations » - Presses de Valmy), pour constater que les Grecs et les Celtes, cofondateurs de la civilisation européenne, élaboraient des métaphysiques et des philosophies très supérieures aux fables palestiniennes importées dans les fourgons de la soldatesque romaine ? Peut-être comprendraient-ils alors que l’Europe, patrice de la civilisation planétaire, est en train de retrouver son âme et se prépare, à travers, certes, nombre d’égarements et de balbutiements, à édifier l’éthique nouvelle dont le monde moderne a besoin. ■

Reproduction intégrale vivement conseillée avec mention d’origine


5/02/07

16:36

Page 7

International International Guy Millière MGuymilliere@aol.com

Réponses sur Bush et la guerre pour la civilisation

«

ENTRE-DEUX Les classes moyennes sont trop pauvres pour profiter des aides fiscales, et trop riches pour toucher des aides sociales. JÉRÔME CHARTIER, DÉPUTÉ UMP DU VAL D’OISE

»

«

GAUCHE Plus les jours passent, plus je prends la mesure de l’étendue de la corruption intellectuelle et morale qui affecte la gauche de ce pays. ROBERT REDEKER

»

’ai reçu divers courriers suite à mes articles sur la doctrine Bush. J’entends répondre ici brièvement concernant les points les plus importants. 1) Je sais ce que c’est que perdre un être cher. J’ai de nombreux amis aux États-Unis, y compris dans des familles de soldats. Toute vie humaine est infiniment précieuse. Choisir de défendre son pays et la liberté comporte des risques et peut impliquer des douleurs. L’alternative est la servitude et l‘acceptation de la terreur. Chacun souhaiterait vivre dans un monde sans fanatiques et sans totalitaires. Nous ne sommes pas dans ce monde-là. 2) L’opinion publique peut fluctuer. On ne gouverne pas avec les sondages, mais en inscrivant son action dans la durée. Le second mandat de Bush prend fin en janvier 2009. Il est, jusque-là chef des armées et garant de la sécurité du pays. La situation où un Président gouverne avec un Congrès d’une autre couleur politique n’est pas nouvelle aux États-Unis. 3) Une guerre ne peut se juger qu’à son terme. Elle s’achève par une victoire de l’un et la défaite de l’autre. On ne peut préjuger de l’issue avant la fin. La campagne contre les armées nazies en Europe en 1944-1945 a connu des épisodes divers, des erreurs et des revers. Elle a été menée jusqu’au bout. Tout simplement parce qu’il n’y avait pas le choix. Le nazisme devait être détruit. L’alliance, imposée par les circonstances, avec Staline a fait qu’il a fallu, hélas, quatre

J

décennies encore pour abattre le léninisme. Aujourd’hui, les islamistes ont déclaré la guerre à la civilisation. Il n’y a pas d’autre choix que de mener la guerre. L’alternative serait la capitulation, avec toutes ses conséquences. 4) La façon dont on rend compte des faits conduit à insister sur ce qui se voit et à ignorer ce qui ne se voit pas. Les attentats en Irak se voient. Les milliers de vies sauvées par la destruction des nids terroristes ne se voient pas : on ne peut montrer des carnages qui n’ont pas lieu.

Les morts qu’on voit et ceux qu’on ne voit pas On voit la situation en Irak. Mais on n’imagine pas ce qui se serait passé en Occident si al Qaida, Saddam Hussein et les islamistes avaient eu les mains libres depuis septembre 2001. Un ami californien me disait voici quelques mois que des millions de gens avaient oublié l’horreur du onze septembre, et je pense que c’est exact. 5) La façon dont l’information est traitée, particulièrement en France, influe sur le regard que les populations portent sur la situation. Les attentats en Irak ont lieu dans deux provinces et quelques quartiers de Bagdad. Ils ne touchent pas tout le pays. Les terroristes savent qu’ils doivent influer sur les opinions occidentales, et il est répugnant de voir que des journalistes servent de porte-voix au terrorisme.

Reproduction intégrale vivement conseillée avec mention d’origine

6) Les motifs de ceux qui, en France, parlent de « bourbier » m’échappent en partie. Je comprends les ennemis de la civilisation situés à gauche et à l’extrême-gauche : ils ont toujours, ou presque, été du côté des totalitaires. Je comprends les gens d’extrême-droite : l’islamisme est opposé à la liberté, comme eux. Je comprends très partiellement les nationalistes et les gaullistes : ils détestent l’Amérique, je sais, mais comment ne peuvent-ils voir qu’une victoire des islamistes au Proche-Orient serait aussi une victoire des islamistes en Europe ? Pensent-ils que, s’ils se courbent devant les islamistes, ceux-ci les traiteront comme des amis ? Je vois là beaucoup de myopie et de débilité. Peut-être de la lâcheté : mieux vaut se soumettre que se tenir debout, semblent-ils songer… 7) Le parti démocrate cède à l’irresponsabilité, comme au temps du Vietnam. Il cherche à servir ses intérêts électoraux en faisant peu de cas de l’héroïsme de milliers de soldats, et peu de cas aussi de la sécurité de l’Amérique et du monde. Cette tactique le servira peut-être de façon temporaire, mais le déshonorera à moyen terme. Les partisans du cynisme ne tirent aucune leçon de l’histoire et semblent ne pas voir qu’il n’y a pas de pactisation possible avec les fanatiques et les totalitaires. Si Hitler avait été arrêté en 1936, des millions de vies auraient été sauvées. On aurait pu dire qu’Hitler n’était pas dangereux : il n’avait pas encore provoqué le cataclysme… ■

«

SÉGOLÈNE Si elle se met à dévisser dans les sondages, elle ne se rattrapera pas. DOMINIQUE STRAUSS-KAHN,

»

«

AMITIÉ J’ai de l’amitié pour François Bayrou et j’espère que, le moment venu, il participera au rassemblement autour de Nicolas Sarkozy pour gagner la présidentielle. CHRISTIAN BLANC, DÉPUTÉ UDF

»

«

SIGNATURES François Bayrou appuie sur un bouton et il a ses signatures, alors que l’ensemble de mon mouvement est sur le terrain pour aller les chercher. MARINE LE PEN

»

«

IGNARE Ségolène Royal, c’est une inculture de taille encyclopédique, une sorte de trou noir de la science, une ignorance crasse. LOUIS MEXANDEAU, ANCIEN MINISTRE SOCIALISTE,

»

«

NULLITÉ Ce n’est pas Ségolène Royal qui est en cause, c’est le PS qui n’a pas fait l’effort de modernisation de sa pensée. FRANÇOIS FILLON, SÉNATEUR UMP

»

«

AUTODESTRUCTION En relativisant la morale et en affirmant l’équivalence des cultures, nombre de vos intellectuels empruntent, sans même s’en apercevoir, les chemins de l’autodestruction. AYANN HIRSI ALI, EX-DÉPUTÉE HOLLANDAISE D’ORIGINE SOMALIENNE

»

LES 4 VÉRITÉS HEBDO N° 578 VENDREDI 09 FÉVRIER 2007

7

Sic

4VH 578


4v578