Issuu on Google+

Chronique Michel Bar-Zohar Nissim Mishal

politique

Plon À commander sur notre site

<les4verites-diffusion.fr> ou auprès du service abonnements (+ 6 € de port)

Le Mossad est sans doute l’un des services de renseignement les plus craints et les plus efficaces du monde – mais aussi, et cela va ensemble, les moins connus. Les deux auteurs (l’un journaliste, l’autre ancien conseiller de Moshe Dayan) relatent ici quelques grandes opérations menées par le Mossad depuis un demisiècle, de l’enlèvement d’Eichmann en Argentine aux actions contre le programme nucléaire iranien, en passant par les assassinats ciblés de dirigeants terroristes palestiniens. Un livre passionnant, qui se lit comme un polar.

ean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polemia, est sans doute l’un des meilleurs connaisseurs de la désinformation et du monopole du politiquement correct sur ce qui n’est plus le quatrième pouvoir, mais bel et bien le premier (auquel tous les autres doivent une allégeance servile). Cette situation est ce qu’il appelle, à juste titre, la « tyrannie médiatique ». Il vient d’en résumer les principaux ingrédients et symptômes dans une somme magistrale, qu’il faut absolument mettre entre toutes les mains. Il est probable que vous soyez comme moi, amis lecteurs, et vous ayez déjà lu la plupart des informations contenues dans ce livre. Mais je ne crois pas qu’il existe ailleurs une synthèse aussi complète. Or, ce sujet est, pour notre pays, un sujet de vie ou de mort. La question n’est pas seulement la sur-représentation de la gauche dans les rédactions. Le plus grave, c’est que les médias dictent la politique du pays et qu’ils n’ont que mépris pour la France et les Français.

J

!

ABONNEZ-VOUS

Bulletin d’abonnement

8

<gdethieulloy@les4verites.com> Guillaume de Thieulloy, 39 ans

Résister à la tyrannie médiatique

Mossad Les grandes opérations

381 pages – 23 €

Guillaume de Thieulloy

Lecteurs occasionnels abonnez-vous ! Lecteurs déjà abonnés abonnez vos amis! n OUI, je souhaite m’abonner pour 6 mois (soit 25 numéros) à la revue « Les 4 Vérités hebdo » au prix de 30 € TTC (TVA à 2,10 % incluse) par chèque joint NOM ...............................Prénom ............................ Adresse ................................................................... Code Postal .....................Ville ................................. Téléphone ...............................................................

Signature :

4VÉRITÉS

LES

BON À RETOURNER

La publication anti bourrage de crâne

HEBDO

Les 4 Vérités Hebdo — Service abonnements 18 à 24, quai de la Marne — 75164 Paris Cedex 19 Par notre intermédiaire, vous pouvez recevoir des propositions commerciales, politiques ou associatives. Si vous ne le souhaitez pas, cochez cette case : r

LES 4 VÉRITÉS HEBDO N° 881 VENDREDI 22 FÉVRIER 2013

À mon sens, dans cette situation Pour notre part, nous ne prétendons catastrophique des médias en France, pas donner une information meilleure que celle du « Monde ». trois ingrédients sont Mais nous prétendons plus importants que les être plus honnêtes que le autres : le poids de la Jean-Yves Le Gallou « Monde », car nous gauche parmi les journaassumons pleinement ce listes (les sondages effectués dans les écoles La tyrannie médiatique que nous sommes, alors que le « Monde » préde journalisme et les tend être « objectif ». rédactions en 2012 le Via Romana Entendons-nous bien : je confirment encore) ; le n’ai évidemment rien poids de la publicité qui contre l’objectivité, si on conduit la plupart des 379 pages – 23 € entend par là le respect journalistes à censurer À commander sur notre site <les4verites-diffusion.fr> de la vérité. Mais je prétoute information supabonnement tends qu’il est impossiposée « identitaire » ou auprès(+du6 service € de port) ble que nos options (c’est-à-dire supposée trop hostile à l’uniformisation mon- idéologiques n’agissent pas dans le dialiste ou à l’immigration) ; et, enfin, choix des thèmes que nous traitons. Et l’ignorance arrogante des journalis- je prétends, par conséquent, que, si mon orientation à droite a des consétes. Jean-Yves Le Gallou donne des quences sur mes articles, il en va de exemples sidérants de ces problèmes. même – bien qu’ils ne l’avouent pas – Je dois dire que, parmi tous les faits pour l’orientation à gauche des jouret citations qu’il donne, j’ai un « fai- nalistes du « Monde ». Au demeurant, ble » pour cette déclaration d’une si j’en juge par la liste impressionnancertaine Anne-Sophie Mercier, alors te de « bobards » recensés par Jeanjournaliste à « Charlie hebdo » (vous Yves Le Gallou, l’objectivité dont se savez, l’hebdomadaire dit « sati- gargarise la grosse presse n’aboutit rique », mais qui préfère réserver ses certainement pas au respect scrupu« satires » aux « franchouillards » leux de la vérité ! comme vous et moi plutôt qu’aux Mais il y a mieux dans le livre de puissants du jour !…): «Je suis pour Jean-Yves Le Gallou. Il n’y a pas seuune société de tabous. Je ne suis pas lement la dénonciation d’un état de pour une société de la parole libérée. fait pénible. On trouve aussi les pistes Je ne suis pas pour qu’on donne la pour en sortir, les pistes de la « réinparole au peuple. » Et Le Gallou de formation » (un terme que nous lui commenter laconiquement : « Pour devons, je crois, et qui est désormais une journaliste travaillant dans un bien entré dans les mœurs). journal satirique (?), avouons que ça En particulier, Jean-Yves Le Gallou ne manque pas de sel… Quoi qu’il signale l’importance du développeen soit, quel aveu ! Cela aurait pu lui ment d’internet pour la diffusion d’une valoir un “Prix nunuche”. Pas du pensée non asservie au politiquement tout : elle a été recrutée par Le correct. C’est évidemment ce qui Monde en novembre 2011 ! » inquiète l’oligarchie et c’est pourquoi À mon sens, le plus grave n’est pas la elle cherche, par tous les moyens, à surabondance de nos adversaires dans censurer la toile. Et c’est aussi pourles médias. Mais bel et bien la confu- quoi, bien qu’il s’y trouve de nombreux sion entre information et opinion. En sites orduriers, il faut absolument réalité, il n’existe pas d’information défendre la liberté sur internet. C’est la brute, ni au « Monde », ni à « Libé- seule brèche – mais elle est de taille – ration »… ni aux « 4 Vérités ». dans le monopole de l’anti-France! n Reproduction intégrale vivement conseillée avec mention d’origine


ISSN 0151-2439

VÉRITÉS 4

VENDREDI 22 FÉVRIER 2013

N° 881

LES

La publication anti bourrage de crâne

HEBDO

«

ÉDITORIAL n Jean Rouxel Abdication de Benoît XVI et continuité de l’Église a principale nouvelle de la semaine dernière est sans doute l’annonce de l’abdication de Benoît XVI. Nous l’avons apprise quelques heures avant de boucler notre n° 880, mais cette nouvelle nous a si bien pris par surprise que nous avons voulu nous laisser le temps de l’analyse. Au contraire de nos excellents confrères, qui ont fait mine d’être parfaitement au courant (tout cela parce le Pape avait déclaré au détour d’un entretien, voici 2 ou 3 ans, qu’il ne s’interdisait pas la démission). Il est d’ailleurs cocasse que les médias français, si médiocres connaisseurs de l’Église catholique, prétendent mieux connaître la pensée de Benoît XVI que les cardinaux qui, de toute évidence, étaient abasourdis… Il faut d’abord éliminer l’interprétation absurde qui concerne la prétendue « modernité » d’une telle démission. Ce n’est certainement pas ce qui a motivé Benoît XVI. Et c’est d’ailleurs une modernité discutable, puisque Célestin V avait, lui aussi, démissionné en 1294 (la démission dont tous les médias ont parlé, celle de Grégoire XII, en 1415, a peu de choses à voir avec le cas actuel, puisqu’elle résultait d’une décision conciliaire). De toute évidence, la principale motivation, c’est le bien commun de l’Église.

L Dessin de MIÈGE

4VÉRITÉS

LES

La publication anti bourrage de crâne

HEBDO

LES 4 VÉRITÉS 2013 © Publication hebdomadaire (CPPAP N° 1114, I 82 712) Tél. : 01 46 88 09 78 <redaction@les4verites.com> <http://www.les4verites.com>

(webmaster : <webmasteur4v@les4verites.com>)

Siège : 25, rue des Bas 92 600 Asnières – (GT Éditions SARL) Abonnements : 4 Vérités-DIP 18 à 24, quai de la Marne 75 164 Paris Cedex 19 01 44 84 85 48 (Dominique <dominique.varenguin@dipinfo.fr>) ou http://www.les4verites.com Directeur de la publication : Guillaume de Thieulloy Conseiller éditorial : Alain Dumait Rédaction : Jean Rouxel (rédacteur en chef) Le numéro 1,20€ Abonnement 50 numéros 60€ TTC Abonnement de soutien à partir de 100€ Personnes morales (entreprises ou administrations) : 200€, TVA à 2,10 % en sus Imprimerie : Delcambre, Pantin (93) Également disponible en format numérique (nous consulter) Fichiers déclarés à la CNIL (N° 672024) Exemplaire gratuit sur simple demande écrite

C’est d’ailleurs peut-être ce qui trouble les observateurs qui n’ont plus l’air de savoir que les chefs sont au service du bien commun… En l’occurrence, Benoît XVI a estimé que son âge pouvait devenir un handicap pour l’Église. D’autant plus qu’il estime que les années qui viennent vont être des années de grande difficulté pour l’Église en Occident. Et les menaces que le gouvernement Obama fait peser sur la liberté religieuse ou la haine du gouvernement Hollande contre les catholiques de France lui donnent raison sur ce point. Qui sera le futur Pape ? Je ne vais pas jouer à ce jeu, un peu puéril, des journalistes. Je ne suis pas dans le secret des dieux, ni même dans celui des cardinaux électeurs ! En revanche, je puis dire sans grand risque d’être démenti que le successeur de Benoît XVI lui ressemblera. En particulier, il est tout à fait douteux qu’il change la doctrine, la discipline ou la morale catholiques, comme l’en adjurent mes chers confrères de la grosse presse. Si la démission de Benoît XVI a un sens, ce ne peut être que de favoriser l’élection d’un « ratzinguérien » (ils sont largement majoritaires au conclave) plus jeune pour continuer l’œuvre de restauration entreprise par Jean-Paul II, puis Benoît XVI. n

Être ce que nous sommes et devenir ce que nous sommes capables de devenir, tel est le seul but de la vie. Robert Louis Stevenson

»

SOMMAIRE

2Â 3Â 4 5 6Â 7Â 8

Vers un marché commun euro-américain ? par Bernard Trémeau

Chiffres Significatifs

Des syndicats « omniscients »

par Serge Douplitzky

Divers faits Votre opinion nous intéresse Le courrier des lecteurs

Le CESE ne s’opposera pas au mariage gay !

par Jean-Louis Chaton

Les carnets de Georges Pompidou

par Alain Dumait

Communication

L’islam radical et la ruine planétaire par Guy Millière

Sic

La chronique politique

de Guillaume de Thieulloy

Faites connaître autour de vous

LES 4 VÉRITÉS HEBDO ! Si vous pensez que cette publication anti-bourrage de crâne peut intéresser un de vos proches, indiquez-nous ses coordonnées. Nous nous ferons un plaisir de lui adresser, gratuitement les 4 prochains numéros.


Chiffres Significatifs

DÉFICIT > Le déficit commercial de la France s’est élevé à 67,2 milliards d’euros en 2012 (le plus mauvais chiffre de toute l’Union européenne). PARIS > 7 068 personnes ont été interpellées à Paris par les forces de police pendant les fêtes de Noël (soit deux fois plus qu’en 2011 et quatre fois plus qu’en 2010). Les quelque 12 700 policiers mobilisés avaient effectué environ 130 000 contrôles. USINE > Entre janvier 2009 et septembre 2012, 1 132 fermetures d’usine ont été enregistrées en France, dont 208 pour le seul premier semestre 2012. FAMILLE > La branche famille de la Sécurité sociale a versé 77 milliards d’euros de prestations en 2011. CHEMINÉE > On estime que l’Île-de-France compte environ 125 000 cheminées à foyer ouvert (c’est-à-dire sans insert). MEURTRE > En 2012, les forces de l’ordre ont enregistré 665 meurtres sur le territoire français. CRÉDIT > Le montant des crédits immobiliers accordés en 2012 est inférieur de 26,4 % à celui de 2011. ESPAGNE > 26 % de la population active espagnole était au chômage à la fin 2012. ISRAËL > 575 start-up israéliennes ont levé chacune près de 1,5 million d’euros de capital en 2012. C’est 3 fois plus que les investissements en capital-risque français (alors que le PIB français est de l’ordre de 10 fois le PIB israélien). IRAN > On estime qu’en 2012, l’embargo sur l’Iran a coûté à ce pays 40 milliards de dollars d’exportations (notamment pétrolières).

2

Économie Économie La guerre des monnaies : Chine, USA, Europe

B

arack Obama, actuel président des USA, vient de proposer aux pays européens de créer entre eux et l’Amérique du nord un vaste marché commun, sans droits de douane. Depuis le voyage de Richard Nixon en Chine, en février 1972, une parité fixe lie le dollar américain au yuan chinois. Et il existe en Chine deux monnaies : une monnaie utilisée uniquement à l’intérieur de la Chine et une monnaie utilisée pour le commerce avec l’étranger. Les deux monnaies sont contrôlées par la Banque centrale de Chine. Pendant les 7 ans suivant 1972, la parité entre les deux monnaies n’a pas évolué : un yuan valait 1,50 dollar. Puis, à partir de 1980, les autorités chinoises manœuvrent pour que leur monnaie soit sous-évaluée par rapport au dollar. Ainsi les produits qu’ils exportent sont bien moins coûteux qu’ils ne devraient l’être. Les Chinois inondent ainsi le monde entier de chemises ou de pièces d’ordinateur. Une partie de l’argent qu’ils reçoivent va augmenter les bénéfices des entreprises qui se sont installées en Chine. Et une autre partie va dans les caisses du gouvernement chinois, qui dispose ainsi d’énormes sommes d’argent. Avec cet argent, la Chine achète des entreprises rentables situées à l’étranger, en Afrique, en Amérique du sud, mais aussi en Amérique du nord ou en Europe. Le gouvernement communiste chinois devient un très grand « capitaliste » et le princi-

LES 4 VÉRITÉS HEBDO N° 881 VENDREDI 22 FÉVRIER 2013

pal actionnaire de très nombreuses et importantes entreprises installées dans le monde entier. Il contrôle même totalement l’économie de certains pays africains dont le sol contient des métaux rares ou des pierres précieuses. Les entreprises concurrencées par les produits chinois ne peuvent plus vendre ce qu’elles fabriquent : leurs produits sont bien trop coûteux. Le comportement des communistes chinois est parfaitement connu des responsables politiques européens. Pour pouvoir résister, les Allemands ou les Suédois évitent d’imposer leurs entreprises, et même les aident. Par contre, les gouvernements français font exactement le contraire : ils écrasent par des charges fiscales ou salariales les entreprises installées en France… Devant cette invasion du capitalisme d’État chinois, les gouvernements américains et européens doivent réagir et trouver des solutions. Il faut, avant tout, cesser d’imposer nos entreprises, et surtout ne pas augmenter leurs charges. En plus, on pourrait installer autour de l’Europe ou de l’Amérique des barrières douanières touchant spécialement les produits fabriqués en Chine. Droits que l’on supprimerait quand les Chinois cesseraient de dévaloriser volontairement leur monnaie. Mais les accords régissant actuellement le commerce international rendent cette solution très difficile à appliquer.

Bernard Trémeau <tremeau.bernard @wanadoo.fr>

Barack Obama propose une solution plus astucieuse, et surtout plus adaptée à l’évolution de l’univers vers la mondialisation du marché. Il propose aux Européens de créer un marché commun entre l’Europe et l’Amérique du nord, en supprimant les droits de douane existant actuellement entre les deux zones économiques. L’énorme puissance de cet ensemble économique supplanterait de loin celle de la Chine, associée à ses voisins asiatiques. Mais, pour arriver à un tel marché, il est nécessaire d’obtenir l’accord de tous les pays européens. Certains risquent de quitter le marché commun européen. Et il faudra, en plus, choisir entre l’utilisation des cours flottants, solution adoptée par les États américains, ou la parité fixe, solution adoptée par les pays européens. Un accord est toujours possible, c’est évident. Et ce que propose Barack Obama serait un très grand progrès, car l’humanité marche à grande allure vers la mondialisation de son économie. Un tel accord pourrait même être l’occasion pour les Européens d’abandonner la parité fixe qui lie leurs anciennes monnaies depuis 1999 et qui n’a pas été modifiée depuis (ce qui explique en partie que tout ce qui est fabriqué en France coûte environ 20 % de plus que ce qui est fabriqué en Allemagne). Obtenir, dans de telles conditions, l’accord de 27 pays n’est pas une entreprise facile… n

Reproduction intégrale vivement conseillée avec mention d’origine


Serge Douplitzky <serge.douplitzky @orange.fr>

A

h ! Bienheureux syndicats ! Ils savent toujours mieux que tout le monde ce qu’il faut faire ! Que ce soit sur le caoutchouc, sur l’automobile, sur la chimie, sur l’école ou sur les grands problèmes de notre temps, ils sont doués d’une omniscience étonnante. Toujours prêts à démontrer en toute chose l’aveuglement de nos dirigeants publics et privés, ils sont là pour dissiper les ténèbres dans lesquelles nous serions plongés sans eux ! Au point que l’on s’étonne : d’où vient cette lumière qui leur permet de confondre les esprits les plus avisés ? Ne devrait-on pas, par un mouvement de bascule, les hisser tout en haut ? D’ailleurs pour quelle raison, eux qui sont si brillants, ne créent-ils pas les entreprises dont on a tant besoin ? Loin de moi l’idée que la France d’en bas soit moins méritante que la France d’en haut. Je sais par expérience que les plus modestes peuvent contribuer à des améliorations substantielles. Mais je sais aussi que, si les élus des syndicats (comme tous les élus, d’ailleurs) sont toujours des battants et des fortes têtes, ils sont rarement les plus fins et les plus habiles et surtout qu’ils se plient trop docilement à des disciplines idéologiques qui n’ont aucun souci du bien commun dans le contexte actuel. Je persifle, mais je n’en suis pas moins favorable aux associations qui ont pour objet la défense des intérêts professionnels ou autres. Cependant, il serait souhaitable que les syndiqués gardent un point de vue modeste et person-

Des syndicats irresponsables nel et ne se croient pas obligés de toujours collaborer à des mouvements dévastateurs. J’aimerais que, de façon plus libre, ils donnent leurs voix, non pas aux plus virulents, mais à ceux qui sont vraiment capables de diriger de manière constructive, que l’on reconnaît à leur sens du compromis et surtout de la responsabilité.

Personne n’ignore combien il est dramatique de se retrouver dans des unités non viables, mais ce n’est pas une raison pour les conserver mordicus au détriment de tous. Il y a toujours de meilleures solutions pour soutenir ceux qui sont dans la peine. Est-ce trop demander aux syndicalistes du pays des lumières? n

Diviser pour régner L’entêtement du gouvernement à vouloir marier les homosexuels et à leur fournir des enfants est inquiétant à plusieurs points de vue. Premièrement, cela signifie qu’il ne se soucie guère des préoccupations des Français ou, pire, qu’il n’en a même pas conscience – car je doute que ce projet soit considéré comme nécessaire et urgent par la population face aux difficultés économiques et aux réels enjeux du moment. Deuxièmement, le gouvernement ne peut pas ignorer qu’il va à l’encontre de l’opinion et des valeurs de l’ensemble de la population. En refusant un référendum et en légiférant de force, il renie les principes démocratiques et impose une forme de dictature. Et, pour finir, n’assiste-t-on pas tout simplement à un aveu d’échec et une incapacité à conduire une politique efficace? Ne pouvant être le président de tous les Français, Hollande décide de les diviser pour mieux régner: les homos contre les hétéros, le public contre le privé, la droite contre la gauche, les défenseurs des valeurs contre les provocateurs, les pro-drogues contre les anti-drogues… Pendant qu’ils se disputent entre eux, ils ne me mettent pas devant mes responsabilités, pense-t-il. Georges Fougerolles – Paris (75)

Dépenses publiques C’est clair, le gouvernement s’oppose à réduire les dépenses. Il promet seulement (ça ne mange pas de pain) de le faire lentement. On a tort de s’en étonner. En effet, l’excès de dépense couvre le train de vie injustifié de la classe dirigeante, la haute fonction publique faisant la courte échelle aux politiques. Le socialisme est, comme l’histoire le montre depuis plus d’un siècle, un système qui aspire, au profit de l’élite, une part excessive des contributions de la population. Cela a duré en URSS jusqu’à ce que l’armée, qui protégeait le système, ne soit plus payée. Donc, pour notre majorité absolue actuelle, l’argent, c’est maintenant. Ce n’est pas au moment où elle est parvenue à pouvoir obtenir n’importe quoi légalement, au moins pendant 5 ans, qu’elle va laisser filer son avantage. Jean-Pierre Delmau – <jean-pierre.delmau@wanadoo.fr>

Reproduction intégrale vivement conseillée avec mention d’origine

MADE IN FRANCE > 77 % des Français seraient prêts à payer plus cher un produit s’il était fabriqué en France (à condition que ce surcoût soit limité à 10 %). ITALIE > Les douanes italiennes ont découvert 56 milliards d’euros d’évasion fiscale en 2012. Dans ce montant, 8 617 contribuables ne déclaraient rien et ont dissimulé… 22 milliards d’euros de revenus au fisc. FLIRT > Une récente étude de l’INED étudiant le comportement amoureux des Français entre 1984 et 2006 montre que 18 % des Français ont déclaré avoir rencontré leur premier petit ami dans une soirée entre amis, devant les lieux publics (15 %), les boîtes de nuit (11 %) et au bureau (10 %). EMPRUNT > Le 4 février, les taux d’intérêt de la dette française ont recommencé à baisser, après une hausse continue depuis le début 2013. CALIFORNIE > En juillet prochain, la Californie, État le plus peuplé des États-Unis, verra la communauté hispanique rattraper la communauté blanche : 39 % de la population californienne sera constituée de « Latinos » et 39 % de Blancs, loin devant les Asiatiques (13 %) et les Noirs (6 %). HORLOGE > L’horloge parlante a fêté ses 80 ans le 13 février. Le jour de son entrée en service, le 13 février 1933, elle avait reçu 140 000 appels (et n’avait pu en traiter que 20 000).

LES 4 VÉRITÉS HEBDO N° 881 VENDREDI 22 FÉVRIER 2013

3

Divers faits

Politique Politique

AMENDE > L’Autorité britannique des services financiers a infligé une amende de 9,45 millions de livres (11 millions d’euros) à la banque suisse UBS pour défaut d’information à ses clients.


Votre opinion nous intéresse Précipitation

«

ne enquête administrative est diligentée à la suite du scandale de « la viande de cheval ». Les premières conclusions font état de fraudes menées par l’entreprise. Immédiatement, le gouvernement suspend son agrément sanitaire, ce qui a pour conséquences la mise au chômage technique des 300 salariés, l’arrêt de toute production, donc le risque de voir péricliter l’entreprise avec les dégâts économiques induits sur la région. Or, le problème soulevé n’est pas sanitaire, mais commercial, voire pénal, puisqu’il y aurait tromperie sur la marchandise. Il aurait donc été plus raisonnable d’attendre les conclusions et les éventuelles condamnations judiciaires des falsificateurs, dans la mesure où il n’y a aucun danger pour la santé des consommateurs. Mais, devant la dictature des médias, l’État a préféré agir, quitte à prendre une décision désastreuse pour l’emploi. Un gouvernement se doit certes de réagir et de protéger ses citoyens, mais pas n’importe comment. Quand l’urgence n’est pas patente, il lui faut informer correctement les consommateurs qui ajusteront d’eux-mêmes leurs comportements.

U

»

«

» Courrier des lecteurs Nous écrire, c’est courir le risque d’être publié…

Statistiques

«

anuel Valls découvre enfin qu’il existe plusieurs dizaines de Mohamed Merah en France. En France ? Non. Par département, Monsieur le Ministre !

M

»

Gérard Beyer <ghbeyer@laposte.net>

Fourest

«

’ai relevé dans « Valeurs Actuelles » un article concernant Caroline Fourest. Cette « militante de l’égalité » déclare : « Les hétérosexuels font des enfants très tordus, très délinquants, même dans 98 % des cas, c’est ce qui se passe. » Elle s’explique sur son blog, précisant sa pensée : « 98 % des délinquants sont des enfants d’hétérosexuels… » Comment une journaliste peut-elle s’exprimer ainsi, sans s’appuyer sur aucune statistique avérée (statistiques qui, d’ailleurs, n’existent pas !) ? C’est du délire et même de la diffamation contre l’immense majorité de notre population. Elle mériterait d’être traduite en justice ! Elle fut d’ailleurs condamnée naguère, suite à une plainte de Marine Le Pen. Y aura-t-il quelqu’un pour prendre le relais ?

J

»

Claude Javelle

Albert Bonnenfant <albert-bonnenfant@orange.fr>

Islam

Chiffres

<claude.jav@orange.fr>

«

i on tape dans Google « budget français », on a les chiffres suivants concernant les déficits. De 2011 à 2017 : 91,6, 74,4, 62,0, 47,6, 33,9, 27,7, puis 24,5 milliards. Un banquier à qui on doit déjà 1 900 milliards, avec des recettes de 240,6 (sans bénéfice !), peut-il continuer à prêter ? Surtout s’il constate que la BCE, qui n’a qu’un faible capital (sauf à faire tourner la planche à euros), rachète à tour de bras des emprunts ayant financé des déficits et qu’il a donc beaucoup de chances d’être payé en monnaie de singe…

S

»

Jean-Paul Faucounau <jpfaucounau@yahoo.fr>

Insurrection

«P

our répondre à G. de Thieulloy (n° 879), je suis de ceux qui croient nécessaire de passer par une phase insurrectionnelle. Cela relève actuellement de la science-fiction, mais les socialistes ayant la majorité absolue, je ne vois pas d’autre issue pour échapper à des lois funestes. Nous sommes au début du quinquennat et, le chômage aidant, tout peut arriver… Même le moins souhaitable!

»

René Vinson <rene.vinson356@orange.fr>

Barack Obama et l’affaiblissement de l’Occident ors de son discours annuel sur l’état de l’Union, Barack Obama a confirmé le retour prochain de la moitié du contingent américain d’Afghanistan. Un rappel qui tombait mal alors qu’un nouveau front anti-djihad vient de s’ouvrir au Mali. Dans le même ordre d’idées, il a exprimé son souhait de discuter d’une réduction des arsenaux nucléaires avec la Russie, alors même que la Corée du Nord vient de procéder à un essai souterrain de bombe miniaturisée. Il a quand même rassuré le

L

4

LES 4 VÉRITÉS HEBDO N° 881 VENDREDI 22 FÉVRIER 2013

Japon et la Corée du Sud sur l’intention américaine de les protéger avec ce qui restera de son parapluie nucléaire. Mais toute initiative visant à affaiblir la stratégie de dissuasion me paraît mal venue. Cette stratégie a fait ses preuves et il serait dommage de la fragiliser. n Pierre Roger La Rochelle (17)

«

trange (en apparence !), la discrétion des musulmans, sur le « mariage pour tous ». Ils se terrent, silencieux, au bord du fleuve, où selon le proverbe chinois, ils espèrent un jour « voir passer le cadavre de leur ennemi ». Saigné dans sa chair, par 37 ans d’avortement bourgeois légalisé, aboutissant à un total (arithmétique) de quelque 8 millions de jeunes vies en puissance, notre peuple se préoccupe désormais de promouvoir des unions hédonistes et stériles par nature. Deux comportements sociaux que l’islam réprouve. Les islamistes radicaux attendent simplement le moment où la dynamique de leur procréation naturelle, voire polygame, pourra submerger le monde, et où l’application de leur loi « religieuse » leur permettra d’éliminer socialement, sinon physiquement, ceux qui ne s’y conformeront pas…

É

»

Bernard Weigel <b.weigel@orange.fr>

Viande de cheval

«

epuis des années, la fraude existe dans tous les domaines. Quand il existe deux produits très proches, il se trouvera toujours quelqu’un pour imprimer de fausses étiquettes (on imprime bien des faux billets de banque, autrement plus durs à contrefaire !). Et, quand un escroc fait disparaître dix tonnes de viande de cheval et met sur le marché dix tonnes de viande de bœuf, le fisc perçoit une nouvelle taxe et le PIB augmente d’autant ! Pensez-vous que ce petit marché lucratif pour tout le monde cessera un jour ?

D

»

Jean-Claude Lambert <jean.claude.lambert.3@cegetel.net>

Reproduction intégrale vivement conseillée avec mention d’origine


Saisine du CESE: ne pas se faire d’illusion e me réjouis que les responsables de la « Manif pour Tous » aient réussi à mobiliser plus d’un million de personnes à Paris et déjà plus de 600 000 signatures pour une pétition. C’est un succès remarquable dont je les félicite. Malheureusement, mon expérience d’ancien membre du Conseil économique, social et environnemental (CESE), nommé en qualité de président de la Chambre nationale des professions libérales, me fait craindre que l’objectif de la pétition, saisir le CESE pour avis, ait un effet inverse de celui recherché, du fait de la composition de ce Conseil, dont de très nombreux membres sont nommés par le Président de la République ou le Premier ministre. Je suis persuadé que le CESE donnera un avis favorable au projet aberrant de mariage pour tous. Par ailleurs, les avis du CESE ne sont pris en

J

compte par les gouvernements que lorsqu’ils peuvent leur servir de caution pour faire aboutir leurs projets. C’est ainsi que, lorsqu’Alain Juppé a décidé de créer la CSG, il a demandé l’avis du CESE. Sur 231 membres du CESE, nous n’avons été que 3 à voter contre la création de la CSG : MM. Aicardi, Casanova et moi-même. Alain Juppé a pu ensuite déclarer que, conformément à l’avis du CESE, il proposait la création de la CSG. Autre exemple de l’orientation du CESE et des votes : Jean-Louis Dumont, alors ancien et futur député socialiste de la Meuse, ayant déposé un avis proposant notamment la création d’un impôt sur les terrains à bâtir pour obliger les propriétaires à vendre, j’ai été le seul membre du Conseil à voter contre cet avis. Même Pierre Poujade, le célèbre pourfendeur de l’oppression fiscale, a voté en

Benoît XVI

Cadastre

«T

ous les propriétaires de locaux commerciaux reçoivent actuellement des imprimés à remplir pour procéder à une révision des valeurs locatives. Encore une fois, l’administration se défausse sur le propriétaire car, si le courrier joint laisse comprendre qu’il s’agit d’une mesure nouvelle, il n’en est rien. Depuis 1990, où M. Charasse, alors ministre du Budget, avait voulu procéder à une nouvelle évaluation de la fiscalité immobilière, il a été mis en place une surtaxe de 0,2 % sur les impôts fonciers pour financer ces études. Cette surtaxe est maintenue depuis. Dans les années 19911992, des agents des services des cadastres d’alors, sont passés faire des relevés dans les locaux commerciaux. Devant la difficulté, les pouvoirs publics ont préféré en différer l’application. Faisant fi de cette expérience, le dispositif est relancé, mais cette fois en impliquant les « mauvais » propriétaires qui se verront sanctionnés en cas d’erreur. Le travail et les sanctions seront pour les propriétaires ; l’administration reste au chaud. À quoi a servi cette surtaxe ? Pourquoi ne pas avoir transcrit sur les imprimés les informations du cadastre ?

»

<ponsalain05@hotmail.fr>

otre président, dans son hommage, a considéré l’abdication du Pape comme une affaire privée. Le pauvre, abreuvé de slogans mais inculte, ignore que le Pape est un chef d’État. Ne serait-il pas utile de faire passer aux candidats un examen de culture générale ?

»

Jean-Claude Allin <allinjl@dbmail.com>

Taxe

«V

oici quelques mois, le ministre de l’Économie affirmait que l’économie française allait redémarrer fin 2013 et que le chômage diminuerait. Que nous dit-il en janvier ? L’économie française redémarrera si l’Europe redémarre. Ben voyons ! Et, maintenant, j’entends : l’euro est trop fort et nuit à nos exportations… Donc, si nous ne redémarrons pas, ce sera, bien entendu, de la faute des autres… Alors qu’ils ont fait exactement l’inverse de ce qu’il fallait faire. Et nous voyons, comme par hasard, surgir des ballons d’essai : taxer les intérêts du livret A ou les allocations familiales. Ils ne savent que taxer et pas économiser !

»

Jean Maniez <maniez.jean@dartybox.com>

Reproduction intégrale vivement conseillée avec mention d’origine

Jean-Louis Chaton

Ancien membre du CESE. Président du Comité d’action pour le respect de l’État de droit (CARED) <c.ared@yahoo.fr>

Désintégration

«N

Alain Pons

faveur de ce texte préconisant la création d’un nouvel impôt ! Pierre Poujade avait été nommé membre du CESE, au titre des personnalités qualifiées par François Mitterrand, pour le remercier d’avoir appelé à voter pour lui lors des élections présidentielles. Lui ayant demandé comment il avait pu voter pour la création d’un nouvel impôt, Pierre Poujade m’a répondu ne pas avoir pris connaissance du rapport de Jean-Louis Dumont et qu’il donnait systématiquement son pouvoir pour voter, en son nom, au président de son groupe… n

«Q

uels sont les motifs justifiant la tolérance du pouvoir politique pour le communautarisme musulman au détriment de la population de souche ? Pour les politiciens mondialistes, le but à atteindre est de décerveler les citoyens et de rendre les populations dociles et obéissantes, ayant perdu tout sens critique, au profit de castes privilégiées détenant tous les pouvoirs. Comment y parvenir ? Pendant des siècles, les commandements enseignés par l’Église catholique ont structuré nos sociétés – y compris notre civilisation actuelle, humaniste et laïque. Ces commandements se résument finalement à peu de chose : Tu aimeras ton Dieu plus que tout, et tu aimeras ton prochain comme toi-même. De plus, cette civilisation judéo-chrétienne nous a ouvert les portes du savoir, de la libre pensée et du libre arbitre, et cela va à l’encontre du mondialisme qui se doit de les combattre pour nous abrutir. La désintégration de la société – mariage pour tous, droit de vote aux étrangers, théorie du genre, destruction de l’enseignement, trahison de notre histoire, déchristianisation – est déjà bien en passe d’être réalisée…

»

Gérard Wattier <gerwatt@orange.fr>

Parité

«D

epuis le vote de la loi sur le « mariage pour tous », qu’en est-il de la parité ? Il n’y a plus aucune raison d’imposer un nombre égal d’hommes et de femmes lors des élections, puisque les sexes sont maintenant interchangeables. Et un pied de nez aux socialistes, un !

»

Guy Raynal <Guyraynal@aol.com>

Hallal

«I

l faut profiter de l’affaire de la viande de cheval pour relancer la demande d’étiquetage distinguant les viandes provenant d’un abattage rituel (contraire aux règles sanitaires et aux lois françaises) et les autres. La généralisation des abattoirs hallal et le refus d’étiquetage des produits qui en sortent obligent tous les consommateurs à participer au paiement de la taxe d’abattage rituel, les faisant ainsi participer, contre leur gré, à la progression de l’implantation d’une théocratie totalitaire, rejetée par une grande partie de la population française ! Pour l’abattage rituel aussi, il nous faut de la traçabilité !

»

Yves Pigis <y.p.j@wanadoo.fr>

LES 4 VÉRITÉS HEBDO N° 881 VENDREDI 22 FÉVRIER 2013

5


Communication

TF1 > Les deux émissions les plus « tweetées » de l’histoire de la télévision française ont été diffusées ces dernières semaines sur TF1 : il s’agit de « NRJ Music Awards » (1,25 million de « tweets ») et « Miss France » (343 272 « tweets »). FRANCE TV > Rémy Pflimlin, président du groupe d’audiovisuel public France Télévision, voudrait remettre sur la table la question de la publicité sur les chaînes de son groupe – supprimée après 20 heures par le gouvernement de François Fillon. CANAL+ > « Nous restons préoccupés par la situation concurrentielle avec BeIn Sport, cette chaîne qui émane du fonds souverain du Qatar. Nous avons l’impression de lutter à armes inégales face à ce concurrent. Comme eux, nous avons de gros moyens, mais la différence, c’est que nous dépensons l’argent que nous avons. En face, BeIn Sport dépend d’un fonds souverain national qui peut donc se permettre de dépenser des centaines de millions d’euros à perte, puisqu’ils affichent aujourd’hui environ 1 million d’abonnés et 400 millions d’euros de dépense. Cela leur confère une puissance un peu irrationnelle sur le marché des droits sportifs. Cela pose à terme des questions : comment lutter à armes égales face à un concurrent qui, lui, n’est pas régulier ? » (Cyril Linette, directeur des sports du groupe Canal+) ROULARTA > Selon le « Figaro », le groupe Roularta, éditeur notamment de l’hebdomadaire « L’Express » pourrait annoncer dans les prochains jours un plan d’économies drastique entraînant le départ de 70 à 80 salariés (sur 750) et l’arrêt de plusieurs titres dont les magazines « L’Entreprise » ou « Studio Ciné Live ».

6

Société Société Alain Dumait

Pompidou : quand la France était prospère..

<www.dumait.fr>

L

a correspondance de Ce sont des portraits (inache- Chaban-Delmas : « Un homme Georges Pompidou, vés) que l’auteur a brossés tout entier centré sur sa carrièreproduite quelques mois avant re… » sur les 475 sa disparition et qui Michel Debré : « Facile à calmer Georges Pompidou premières pages de auraient été réunis et à retourner… Un faible qui cet ouvrage – dont la dans des mémoires subit à l’excès l’influence d’un notes et portraits qu’il n’a pas eu le moitié à son ami Lettres, 1928-1974 entourage peuplé de passiond’enfance Robert temps d’écrire. nés de son espèce… » Pujol – ne nous appDans ce genre d'exer- Alain Poher : « Quel interprète il Robert Laffont rend à vrai dire rien cice, on est plus aurait fait du rôle de de nouveau sur le attentif aux critiques Tartuffe !…» 540 pages – 24 € deuxième président qu’aux compli- Edgar Faure : « Homme capable À commander sur de la Ve République. <les4verites-diffusion.fr> ments… de réussir n’importe quelle comou auprès du service Si ce n’est une abonnements Sur De Gaulle : binaison… » (+ 6 € de port) confirmation : il a « Avec l'âge, l’égo- Succéder à De Gaulle, sans son bel et bien mis sa démission centrisme était devenu si fort soutien, n’était pas chose facile. dans la balance pour sauver la qu’il étouffait toute manifesta- Mais, les Français ne voulaient tête du général Edmond tion sentimentale… » pas revenir à la IVe République, Jouhaud. François Mitterrand : « On peut avec Alain Poher. C’était un homme d’apaise- tout attendre de quelqu’un qui Si l’on compare Pompidou, non ment, ne redoutant ni les fut l’un des premiers à pressen- pas à son prédécesseur, mais à conflits, ni les oppositions, mais tir la décolonisation et qui n'hé- ses successeurs, le jugement est cherchant à déminer tous les sita pas à s’engager dans la évidemment meilleur. Et c’est ce départs de guerre civile. que l’histoire fera. n guerre d’Algérie… » Les 50 dernières pages sont, Des droits exorbitants elles, beaucoup plus instructiLa préférence clairement affichée par le gouvernement pour les ves. revendications des homosexuels accorde à la frange extrémiste de ceux-ci des droits exorbitants qu’ils s’empressent d’outrepasTechnocratie ser. Il suffit d’émettre la moindre objection de conscience ou de Lorsqu’on voit l’état de la prôner certaines valeurs pour se faire accuser d’homophobie. France, on peut se poser des Par contre, on peut sans problème agresser des enfants sous questions : Pourquoi la prétexte que leurs parents sont hétéros ou catholiques. On peut croissance ne revient-elle scander ou afficher des propos pornographiques outrageux dans pas ? Pourquoi y a-t-il tant des manifestations publiques. On peut insulter le Pape et prende chômage ? Pourquoi le dre d’assaut une église en s’exhibant à moitié nu pour le plaisir gouvernement ne réduit-il de choquer parents et enfants, etc. Hollande, Taubira et compapas les déficits ? gnie déclarent être fiers de ce qu’ils ont accompli: une « à côté Réponse : parce que nous de la plaque » fierté (pride) en quelque sorte. Il aurait été simsommes étouffés par des ple d’aménager le PACS. Mais non, il semble plus plaisant de technocrates qui veulent voir hétéros et homos se détester, s’insulter et s’agresser. tout régenter. Et l’initiative Certains parlent d’égalité. Et les enfants dans tout ça? Où sont individuelle est bafouée par leurs droits quand ils se font insulter et asperger de bombe des tracasseries administralacrymogène estampillée « sperme de Jésus » par des militantes tives qui font perdre un exhibitionnistes, sous l’œil complice et laxiste des autorités? En temps fou aux entrepreouvrant la boîte de Pandore de la provocation et de l’irrespect, neurs – seuls créateurs de Hollande autorise les attentats à la pudeur à tout va. La détécette richesse dont notre rioration du sens des valeurs et de l’éthique n’a jamais fait propays a tant besoin ! gresser la société, mais la rend décadente. C’est clairement visiCharles-Bernard de Préval ble en ce moment. Dijon (21) Daniel Toury – Paris (75)

LES 4 VÉRITÉS HEBDO N° 881 VENDREDI 22 FÉVRIER 2013

Reproduction intégrale vivement conseillée avec mention d’origine


Guy Millière <mguymilliere@aol.com>

N

ous commençons à peine à prendre la mesure des mutations qui parcourent la planète aujourd’hui. L’une des plus essentielles est celle qui s’est manifestée par ce que d’aucuns ont appelé le « printemps arabe ». Je n’ai, pour ce qui me concerne, jamais cédé aux élans de naïveté de ceux qui s’extasiaient devant les images venues de Tunis ou du Caire en 2011. J’ai tout de suite vu ce qui se jouait, et qui n’était que la continuation d’un mouvement enclenché avec le terrorisme arabe des années soixante, continué avec la révolution khomeyniste en Iran en 1979, prolongé et planétarisé avec les actions d’al Qaïda qui ont conduit aux attentats du 11 septembre 2001. J’ai tout de suite parlé d’« hiver islamique », expression que j’ai vu peu à peu reprise. Je pensais déjà, avant l’hiver islamique, que l’islam radical constituerait l’un des problèmes majeurs de ce temps. Je l’ai, avec l’hiver islamique, pensé davantage encore. Lors d’un voyage à New York, j’ai décidé de préparer avec mon ami Daniel Pipes, l’un des grands islamologues contemporains, un livre donnant à ceux qui voudraient en disposer les repères essentiels. Ce livre est devenu « Face à l’islam radical », publié voici huit mois. Le temps passant, j’ai pensé qu’il serait utile d’écrire un autre livre qui ferait le bilan et mettrait en perspective ce qui s’est joué avec les renversements

L’islam radical, arme de destruction massive coûts en matière de défense et successifs de Ben Ali, Moude sécurité qui touchent toutes barak, Kadhafi, et avec le renen d’Assad les sociétés occidentales, et nuiversement probable sent gravement à leur fonctionSyrie. J’ai pensé aussi que, pour nement. Il peut, s’il se que le bilan et la mise Guy Millière dote d’armes atoen perspective soient miques, chimiques ou envisageables, il fallait L’islam radical, b a c t é r i o l o g i q u e s, que certaines situaarme de destruction entraîner des dégâts tions, telle la guerre massive bien plus délétères civile syrienne ou l’emencore. brasement de l’Afrique David Reinharc J’ai divisé le livre en subsaharienne, dont trois parties. Dans la 82 pages – 9,90 € l’intervention franÀ commander sur première, j’insiste çaise au Mali fait <les4verites-diffusion.fr> sur la spécificité de partie intégrante, ou auprès du service soient plus avancées. abonnements (+ 5,50 € de port) l’islam radical, non pour exonérer l’isJ’écrirai ce livre, un lam lui-même, mais pour explipeu plus tard. quer que c’est le dogme islamisEn attendant, l’existence d’un te radical, et ses emprunts aux livre intermédiaire m’a semblé dogmes national-socialiste, d’autant plus indispensable que marxiste ou léniniste, qui expliles analyses myopes continuent quent l’aisance avec lequel il à imprégner la grande presse. recrute des nostalgiques des J’ai considéré que ce livre totalitarismes occidentaux pour devrait être bref, lapidaire, en faire des compagnons de comme « Face à l’islam radides d’emblée route. Dans une deuxième parcal », et fournir tie, j’explique ce qui s’est passé réponses précises à ceux qui se et se passe encore dans tous les poseraient des questions préciterritoires constituant le dar el ses. J’ai élaboré ce livre en y rasislam. Dans une troisième parsemblant des textes écrits au tie, je trace des perspectives. À cours des deux dernières quoi ressemblera le monde années, publiés en divers musulman et à quoi ressembleendroits ou inédits. de titre le ra le monde tout court dans une J’ai donné au livre décennie ? Quelles stratégies l’un des textes qu’il inclut : pourraient être utilisées pour « L’islam radical est une arme de destruction massive », car ce que l’islam radical soit mis hors titre dit ce qui doit l’être. L’islam d’état de nuire ? radical est en train de détruire D’autres mutations se jouent l’ensemble du monde musul- aujourd’hui. J’en ai traité et j’en man, économiquement, politi- traiterai encore. Aucune n’a autant de conséquences que la quement, culturellement… Il imprègne les musulmans pré- vague islamique. Aucune n’est à sents dans le monde occidental ce point sous-estimée. Puisse et fait de nombre d’entre eux « L’islam radical est une arme de des armes potentielles contre destruction massive » contribuer l’Occident. Il entraîne des sur- à remédier à cette situation. n

Reproduction intégrale vivement conseillée avec mention d’origine

»

«

CLIVAGE Le clivage entre François Fillon et JeanFrançois Copé était à la fois artificiel et significatif. Artificiel, car ce clivage ne débouche sur aucune politique concrète ; et significatif, car, derrière ces accès de xénophobie de comptoir, il y a implicitement le rejet de l’ouverture, de la mondialisation, de l’Europe et d’une politique centrée sur la quête de compétitivité. JEAN-LOUIS BOURLANGES, ANCIEN DÉPUTÉ EUROPÉEN UDF

»

«

RETOUR AU RÉEL Le rapport Gallois a sonné la fin de la récréation pour la gauche. Il faut enfin que François Hollande admette qu’il faut baisser le coût du travail, et drastiquement diminuer les dépenses publiques. THIERRY MARIANI, DÉPUTÉ UMP

»

«

FLEXIBILITÉ Le gouvernement voulait que nous allions vers plus de flexibilité. Cela lui aurait simplifié les choses. Mais nous refusons. La flexibilité existe déjà. Et ce n’est pas cela qui réglera le problème du chômage en France. JEAN-CLAUDE MAILLY, SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE FO

»

«

MARIAGE On nous parle de sujets de société qui ne coûtent pas un euro, mais ce n’est en rien la priorité des Français. NADINE MORANO, ANC. MIN. UMP

»

«

UMP L’UMP, ce n���est pas le RPR. C’est un grand parti de la droite et du centre. Et l’UDI, ce n’est pas l’UDF, puisque l’essentiel de l’UDF est à l’UMP. JEAN-FRANÇOIS COPÉ

»

«

CGT Je n’approuve pas les méthodes de la CGT qui consistent à faire pression sur les salariés non grévistes. LAURENT BERGER, SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE LA CFDT

LES 4 VÉRITÉS HEBDO N° 881 VENDREDI 22 FÉVRIER 2013

»

7

Sic

International International

«

EUROPE L’Europe ne peut se réduire à un grand marché. ÉVA JOLY, EURODÉPUTÉ VERT


4vh-881