Page 1

—— revue de presse ——

LE DERNIER STADE DE LA SOIF UN ROMAN DE FREDERICK EXLEY PRÉFACE DE NICK HORNBY « On découvre, ému, avec plusieurs décennies de retard, ce roman d’assoiffé héroïque, sorte de testament bohème et férocement désabusé. » — Les Inrockuptibles « Il y a quelque chose d’épique et de tragique dans ces pages. On en sort saoulé de mots et d’émotions, bousculé par la vitalité et la poigne d’Exley, dont la noirceur n’a d’égale que la lucidité. » — Lire « Les fiascos de tous ordres se multiplient dans une explosion de masochisme dont l’écrivain rend compte avec une objectivité glaçante. La chute est sans cesse accompagnée de la conscience de la chute. » — Libération « Au diable l’Amérique assoiffée de succès — vive la paresse, l’ennui et le plasir de tout gâcher ! » — Elle « Ces mémoires électriques déguisés en roman ne manquent pas de panache littéraire et leur excavation est plus que salutaire. » — Chronic’Art « Chronique souvent hilarante de ses malheurs, de ses slaloms entre petits boulots et hôpitaux psychiatriques, de ses amours contrariées et plantages conjugaux, Le Dernier Stade de la soif est une boisson forte et peu recommandable. Que nous recommandons néanmoins. » — Marie Claire « Un récit sans début ni fin, qui fait débander les hommes trop sûrs et pleurer les filles naïves. » — Fluctuat monsieur toussaint louverture www.monsieurtoussaintlouverture.net presse : caroline rameau 06 50 64 78 69


B "01 )" /,* + !G2+ %,**" "+ -/,&" 8 !"0 1,2/ *"+10 .2& )" !;- 00"+1 1,2',2/0 %;0&1 +1 "+1/" )"0 )2*&</"0 !G2+ - 00; &!; )&0; "1 )"0 -/,*"00"0 !G2+ #212/ /&)) +1 1 "+1/" )"0 !"25 &) 6 )" -/;0"+1 #),2 &* & ; !G ) ,,) !G9-/"1; !" ) &00"/ ))"/ "1 !" #,)&" C B + /&1 ,+ -)"2/" )G;*,1&,+ ##)"2/" 0 +0 ' * &0 !; ,/!"/ 2+" + // 1&,+ * $&01/ )" C B 23/&/ G"01 2+ -"2 ,**" ,23/&/ ) 3&1/" !G2+" 3,&12/" #&) +1 8 "+1 &+.2 +1" 8 )G%"2/" 0,20 2+" -)2&" 11 +1" 2+" $& ,2);" !" *,10 ,)2 &)" ,**" 2+ -,01" !" / !&, 5)"6 1/,200" +; +*,&+0 !"0 0"+1"+ "0 ! %, 02/ ) + 12/" %2* &+" .2& ) &0 0"+1 8 -"2 -/<0 21 +1 !" % + " !G"+ /; % --"/ .2G,+ ,+ 2--"/ 21 2/1,21 .2 +! &) 0G $&1 !" * 00 /"/ "+ /<$)"0 )"0 3 )"2/0 !G2+" *; /&.2" &"+ -"+0 +1" "1 -/,-/"11" ;)"3;" 25 H, ,+0 !G 3,&+" "1 $ 2);" ,**" 2+ - ++" 2 -2 )& &1 &/" ! +0 ) .2"))" &"+ "+1"+!2 &) +" 0" /" ,++ >1 - 0 "0 /&1&.2"0 *;/& &+0 "+ #,+1 )" 91 /! &*-/, )" !" 2(,40(& &17$"/ )! "1 )&+$"/ /"# " .2" )G *;/&.2" !" -)20 $/ +! "+ * 1&</" !G;1,&)"0 #&) +1"0 0,A),$/ -%"0 ,))" 1&,++"20"0 !G;-& -% +&"0 C B ) * +&</" ! 2+ -277)" ,+ /" ,+01&12" 2 #2/ "1 8 *"02/" ) !;/&3" !" "1 %,**" 8 ,+1/" ,2/ +1 !2 /=3" *;/& &+ !"0 ++;"0 ? -&1 ) -06 %& 1/&.2" ,*-1,&/0 !" / %&$ , "4 ,/( ,0 +$")"0 * /& $"0 / 1;0 5)"6 "01 2+ -"/0,++ $" !2 % ,0 .2& 0" -) >1 8 ,20 2)"/ 0,+ "+1,2/ $" *-,00& )" -,2/ )2& !" /"+1/"/ ! +0 )" / +$ !" /;200&/ 2+ "+1/"1&"+ ! "* 2 %" *;*,/ )"0 - 00 $"0 ,2 !" #&+&/ 2+ * +20 /&1 " $;+& ) -,&3/,1 "01 "-"+! +1 2+ ,+1"2/ %,/0 - &/ - )" !" 3,20 ;*,23,&/ ),/0.2 &) - /)" !" 0,+ -</" !" 3,20 # &/" /&/" .2 +! &) - /)" !" 0"0 ,+.2=1"0 #;*&+&+"0 "1 !" 3,20 1/,2 )"/ .2 +! &) !; /&1 )"0 $"+0 !&10 +,/* 25 + 1/<0 " 2 )&3/" 8 1,20 ;$ /!0 C B " 0 3 +1 *;) +$" !" '201"00" "1 !" !; %; + " ,##"/1 - / "11" !"/+&</" )" 12/" ,**" 0G&) 6 3 &1 )8 E.2").2" %,0" !" /,* +1&.2" "1 !" 1/ $&.2" 8 1,2 %"/ &+0& )" #,+!F +" *" ) &00" - 0 &+!&##;/"+1"D "+ ,/" -)20 .2 +! !" 1,21 : + >1 ),/0 2+ )&3/" C B @ 5)"6 1 &) %"/ %; )" -)20 8 1,/!/" ) /; )&1; 2/ )" - -&"/ ,2 2 #,+! !"0 ,21"&))"0 "2 &*-,/1" "01 2+" 21, &,$/ -%&" #& 1&3" %&) / +1" "1 1"//& )" ,@ &) "01 &"+ !&##& &)" !" !&0 "/+"/ )" 3/ & !2 # 25 "01 )" /,* + !G2+" !; %; + " * $+&#&.2" ! +0 )G ) ,,) )"0 *"+0,+$"0 )"0 *,2/0 1/ %&"0 C

& / &/&" " )"2"1

& / &/&" !2 &3 $"

G / +$" )"2"

"0 23"2/0 !G"+ /"

"

,+1" "+ )G &/

& / &/&" 2 &,)"0


LibĂŠration

Page


Elle

Marie Claire


Le Nouvel Observateur


Lire


Philosophie Magazine

Pour Exley, la soif de vivre se confond avec la soif de boire. Il est difficile de vivre, dit-il, sans une bonne cuite. Il assume sa vie périphérique, n’en fait pas un fromage, ne confond pas réussite et sagesse. Il est hédoniste et fornicateur, mais sa vraie passion est le sport ; il ne loupe aucun match des Giants aussi essentiels que le théâtre élisabéthain ou l’art de la Renaissance. À la recherche d’un emploi, cette bible de la désespérance positive raconte l’odyssée d’un intellectuel qui frappe à toutes les portes équilibrant lecture et biture ; affirme qu’il n’y a aucune leçon à tirer de la vie parce qu’elle continue à suivre son petit bonhomme de chemin et que lui, Exley, trottine derrière. Il affiche un peu de lyrisme pour dire comment, pourquoi, à quelle heure, sous quels tropiques, sous quel climat, tout ce qu’il envisage échoue lamentablement. Ce n’est pas grave parce qu’Exley accouche d’une sorte de chefd’oeuvre du perdant professionnel. Il note : « J’ai toujours ressenti une excessive timidité qui me rendait muet ou me réduisait au genre d’éructations cyniques avec lesquelles les illettrés signifient leur incompréhension. » Cet homme est à ranger derrière Ring Lardner qui voyait le vide et l’absurde de la société ; derrière Charles Bukowski, alcoolique provocateur et délicat poète. — Alfred Eibel.


Grazia TGV Magazine Letâ&#x20AC;&#x2122;s Motiv


Vogue

Profile for lerepresentant error404

Revue de presse du Dernier Stade de la soif  

Avec mordant et poigne, Exley décrit les profonds échecs de sa vie professionnelle, sociale et sexuelle. Ses tentatives pour trouver sa plac...

Revue de presse du Dernier Stade de la soif  

Avec mordant et poigne, Exley décrit les profonds échecs de sa vie professionnelle, sociale et sexuelle. Ses tentatives pour trouver sa plac...

Advertisement