__MAIN_TEXT__

Page 1

rapport annuel 2017


Cette maman du village de Hakhola (Bangladesh) attend avec inquiétude le verdict du collaborateur de Mission Lèpre. Son enfant a-t-il la lèpre ?

Sommaire Editorial 3 Rapport d’activité Portrait de Mission Lèpre Suisse

4

La lèpre, une maladie du passé ?

6

Projets soutenus Comptes annuels 2017

2

4–15

7–15 16

Annexe aux comptes annuels

19

Rapport de l’organe de révision

25


Editorial

Chère lectrice,

Si la lèpre est dépistée et traitée à temps, les

cher lecteur,

handicaps physiques peuvent être évités. Dans le cadre de Mission Lèpre, nous nous enga-

Si je vous dis 216'108 !

geons à traiter les malades de la lèpre le plus

Vous allez me répondre

tôt possible.

216'108 quoi ? Ce nom-

La lèpre, cette ancienne maladie infectieuse

bre représente-t-il un

peut entraîner de lourdes séquelles auprès des

don pour Mission Lèpre Suisse ? Ou est-ce

personnes qui en sont atteintes. Elle est provo-

peut-être la quantité de visites sur notre site

quée par un bacille qui affecte la peau et les

­internet : www.missionlepre.ch ?

nerfs périphériques. Mais les conséquences sont aussi sociales, les personnes sont souvent

Non, c’est le nombre de cas de lèpre dépistés

exclues et rejetées de leur famille et leur

par an (selon les dernières statistiques de

­communauté.

l’OMS)1 . Cela correspond à peu près à la popu-

Imaginez que, pour une raison ou une autre,

lation des villes de Neuchâtel, Lausanne et Sion

vous soyez marginalisés, vous deveniez la

réunies. Donc environ toutes les deux minutes

­personne que l’on évite. En très peu de temps,

une personne apprend qu’elle a la lèpre.

vous perdriez toute confiance en vous, vous

Je trouve cette affirmation inimaginable, alors

­seriez déprimés et profondément malheureux.

que de nos jours nous sommes connectés et

Mais ce scénario n’est rien en comparaison des

que les informations nous parviennent de pres-

douleurs et de la détresse réelles que vivent les

que partout. Mais ces 216'108 personnes sont

malades de la lèpre. Et si par moments nous

les plus pauvres parmi les pauvres. Ils vivent

souffrons, nous recevons de l’aide. Cette aide

généralement dans les régions les plus reculées

nous avons les moyens de l’apporter aux

du monde et sont souvent difficilement acces-

­personnes affectées par la lèpre.

sibles, sans savoir que la lèpre peut être traitée.

Avec nous, vous pouvez vaincre la lèpre et

C’est là que Mission Lèpre intervient avec ses

transformer la vie de ces personnes.

acteurs de transformation. Ces agents de lutte

Un grand merci à vous !

contre la lèpre se rendent jusque dans villages isolés pour des campagnes de dépistage de la

Jan Kuny

lèpre ; ils trouvent les personnes affectées par

président de Mission Lèpre Suisse

la lèpre, leur fournissent le traitement et au ­besoin les emmènent à l’hôpital. Couverture : Mme Josiane (Congo RDC) souffre de handicaps dus à la lèpre. Grâce au travail de sensibilisation de Mission Lèpre, ses voisins n'ont plus peur de la maladie. Ils lui confient même la garde de leurs enfants quand il vont travailler dans les champs. 1

http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs101/fr/

www.missionlepre.ch

3


RAPPORT D’ACTIVITÉ

Portrait de Mission Lèpre Suisse 1. Cadre juridique Nom :

Mission Évangélique contre la lèpre (Evangelische Lepra-Mission)

Siège :

Herzogenbuchsee (BE) ; bureau romand à Lonay (VD)

Forme juridique : Association nationale conformément aux articles 60 et suivants du Code Civil Statuts :

Approuvés lors de l’Assemblée Générale du 6 mai 2017.

2. But de l’Association L’Association est membre autonome de Mission Lèpre Internationale «The Leprosy Mission Fellowship (TLMF)». Son but est de soutenir des programmes et des projets qui offrent de l’aide médicale et une prise en charge globale à des personnes affectées par la lèpre et des personnes avec handicaps. Pour ce faire, elle : • Accompagne et soutient tant financièrement que par la mise à disposition de personnel, des projets et des programmes dans les pays concernés en collaboration avec différents partenaires. • Sensibilise la population suisse sur la lèpre et des thèmes qui y sont liés tels que la pauvreté, l’exclu­sion et le développement et lui offre la possibilité de soutenir des personnes ­affectées par la lèpre ou par un handicap ainsi que leur entourage. 3. Les organes dirigeants L’Assemblée Générale L’Assemblée Générale est l’organe suprême. Elle est convoquée d’ordinaire au moins une fois par an au printemps. Le Comité Le Comité se compose de 5 à 7 membres élus pour une période de 3 ans. Les membres sont rééligibles. Le Comité définit notamment la stratégie et la structure de l’Association. Au 31 décembre 2017 il était constitué des personnes suivantes :

4

Président depuis mars 2010 (Membre depuis avril 2007)

Jan Kuny

Aesch

Directeur logistique

Daniel Wahl

Bottmingen

Réalisateur et journaliste Membre depuis mars 2009

Jean-Luc Gassmann

Fribourg

Juriste

Membre depuis août 2000

Valérie Favre

Yverdon-les-Bains

Médecin

Membre depuis avril 2014

Katharina Fahrni Ritz Thun

Mère au foyer

Membre depuis avril 2017

Daniel Graf

Weggis

Entrepreneur

Membre depuis avril 2017

Andreas Haag

Trimbach

Pasteur

Membre depuis avril 2017


Jubida Sarvant (Inde) vit seule depuis qu’elle est veuve : « Chaque semaine j'attends la clinique mobile pour pouvoir parler, les employés sont très sympathiques et je suis heureuse ».

Le Comité d’organisation Le Comité d’organisation assume la responsabilité de la gestion opérationnelle. Au 31 décembre 2017 il était constitué des personnes suivantes : Markus Freudiger

Wiedlisbach

Directeur

Depuis mars 2012

Anne-Claude Jonah

Cossonay-Ville

Responsable romande

Depuis mars 2012

L’Association est engagée par la signature collective de deux personnes habilitées. L’Organe de révision L’organe de révision élu pour effectuer la vérification selon un contrôle restreint est Unico Treuhand AG à Burgdorf. 4. Prestations fournies en relation avec les ressources disponibles L’Association atteint les objectifs qu’elle s’est fixés. Pour ce faire, elle dispose d’une petite mais ­néanmoins efficace structure adaptée au volume de l’activité. Au 31 décembre 2017, l’effectif du personnel s’élevait à 6 collaborateurs pour un équivalent plein temps de 320 pourcents (315 pourcents l’année précédente). L’Association soutient de préférence des projets sur plusieurs années, sans pour autant être liée par des obligations et engagements. Cette approche a l’avantage de permettre aux donateurs d’être ­précisément informés sur le développement et les progrès des projets. Les objectifs fixés, une description des prestations fournies et l’utilisation des ressources disponi­ bles peuvent être consultés dans le rapport annuel et l’annexe sous le point 18 : Preuve d’équilibre des ­projets.

www.missionlepre.ch

5


RAPPORT D’ACTIVITÉ

La lèpre, une maladie du passé ? Lisez plutôt : A travers le monde, chaque jour

Pour vaincre la lèpre, vous avez notamment

près de 700 personnes sont diagnostiquées

­financé des activités qui ont permis de :

porteuses de lèpre. La majorité sont des

• combattre les idées fausses liées à la maladie

hommes car les femmes souffrant davantage

par des campagnes de sensibilisation ;

de stigmatisation liée à la maladie ont peur de

• mettre l’accent sur le dépistage précoce et la

consulter. Elles ne peuvent vivre sans se marier

prise du traitement approprié évitant ainsi des

et sont terrifiées à l’idée qu’une fois le diagnos­

séquelles irréversibles ;

tic posé, la lèpre entraîne un divorce ou les

• apporter un soutien aux personnes qui pré-

empêche de trouver un mari.

sentent déjà des handicaps liés à la lèpre.

On estime que 4 millions de personnes vivent avec des handicaps physiques liés à la lèpre.

Dans ce rapport, nous vous invitons à faire le

Les scientifiques pensent qu’environ 3 millions

point sur quelques projets que vous avez soute-

de personnes souffrent de la lèpre sans qu’elle

nus durant l’année écoulée, mais surtout vous

ne soit dépistée.

remémorer les personnes affectées par la lèpre

Ces chiffres sont le reflet d’une situation globa-

que vous avez aidées.

le quelque peu pessimiste ; peut-on vraiment avoir un impact ? N’en doutez pas.

Vous avez transformé les vies de :

Clarette (Congo RDC),

Rabiul (Bangladesh),

Parbati (Népal),

Janvier (Congo RDC)

et tant d’autres. Alors au-delà des activités relatées, des résultats financiers, nous aimerions que vous puissiez lire dans les sourires plus ou moins timides toute la reconnaissance pour votre précieux soutien !

6


Projets soutenus Que ce soit au Népal, Bangladesh, Inde, Congo RDC et Niger, grâce à de généreux donateurs comme vous, nous soutenons des personnes ­affectées par la lèpre, des personnes souffrant de handicaps dus aux maladies tropicales ­n­égligées ainsi que des personnes vivant dans la pauvreté. En plus de l’aide médicale, l’accent est mis sur la prévention, la sensibilisation et la ­formation afin que les plus démunis puissent mener une vie ­digne au sein de la société. Nous nous engageons à gérer de manière Répartition des financements de projets dans nos pays stratégiques (en pourcentages arrondis)

Soumana Zamo (à droite), travaille avec CBM (Christian Blind Mission) en tant que conseiller. Il a été mandaté pour mener l’évaluation de projets de Mission Lèpre Niger. Il a rencontré plusieurs bénéficiaires dont M. Amadou Oumarou, président de son village qui énumère les appuis reçus. M. Oumarou parle notamment des microcrédits accordés aux femmes qui les ont utilisés pour des activités améliorant la vie de tout le village. Il a aussi beaucoup apprécié les activités festives organisées à l’occasion de la Journée Mondiale de la lèpre, elles ont permis de retrouver des personnes affectées par la ­lèpre venant d’autres villages.

­responsable et efficace les fonds qui nous sont confiés.

Le suivi des projets est assuré par nos équipes locales. Les évaluations sont menées en collaboration avec des organisations partenaires. Des partages réguliers ont lieu entre les responsa­bles locaux et les partenaires des pays de soutien.

www.missionlepre.ch

7


RAPPORT D’ACTIVITÉ

Grâce au soutien de généreux donateurs comme vous, ces enfants sont heureux d’aller à l’école !

Niger Le Centre de Santé et de Léprologie (CSL) de Danja est le Centre de référence dans la prise en charge de la lèpre. Reflet de quelques activités en 2017 : • 31 nouveaux cas de lèpre (dont 3 enfants) ont été dépistés. Ces personnes, ayant des taches suspectes, sont venues consulter suite à des actions de sensibilisation telles que distribution de dépliants et messages radio ; • 77 malades de la lèpre ont été hospitalisés dont 4 avec un problème non lié à la lèpre et 4 cas présentant des réactions lépreuses ; • 555 malades ont reçu des pansements en ambulatoire parmi lesquels 18 brulés et 129 pa­ tients ayant la lèpre ;

8

Habou confectionne des sandales de protection : « Je veux aider les personnes affectées par la lèpre à protéger et prendre soin de leurs pieds afin qu’elles puissent être mieux acceptées dans leur communauté »


• 558 personnes ont été suivies en physiothérapie dont 36 malades de la lèpre.

• une meilleure communication pour assurer le suivi des malades de la lèpre qui se déplacent.

De plus 2 chaises roulantes, 16 déambulateurs, 18 prothèses et 25 paires de béquilles

En parallèle, les activités du projet visent à

ont été distribués et sont une aide précieuse à

améliorer les conditions de vie des personnes

la mobilité ;

affectées par la lèpre et leur permettre de

• 57 patients affectés par la lèpre ont été traités dans le service ophtalmologique.

­retrouver confiance. Elles ont aussi conduit à diminuer la stigmatisation et augmenter les ­interactions avec la population.

Mission Lèpre Niger, un des principaux par-

L’évaluation du projet met en évidence des pro-

tenaires du CSL, s’occupe essentiellement de

grès dans la satisfaction des besoins de base

formations, supervision et de campagnes de

des personnes affectées par la lèpre et de leur

sensibilisation-dépistage.

entourage. Les bénéficiaires ont notamment

Les supervisions formatives dans les centres de

mentionné un meilleur accès à la formation

santé ont permis :

pour leurs enfants. Nés dans la pauvreté et le

• un meilleur dépistage (les agents de santé

rejet, ils peuvent, par la scolarité et une forma-

pensent davantage à la lèpre lors des consul-

tion professionnelle, briser le cercle vicieux de

tations) ;

la pauvreté.

• une meilleure prise en charge des cas de lèpre et des complications ; www.missionlepre.ch

9


RAPPORT D’ACTIVITÉ

Congo RDC Les réunions annuelles d’apprentissage ser-

Mission Lèpre vise le bien-être global de la per-

vent à présenter les rapports des projets et à

sonne. Un psychologue a présenté les spécifi-

réfléchir aux leçons à tirer. En 2017, elles se sont

cités de l’accompagnement des personnes

déroulées à Bukavu près de l’île d’Idjwi, un des

­affectées par la lèpre. Généralement, peu

principaux sites d’action du projet Sud-Kivu.

­d’attention est accordée aux aspects psycho-

Markus Freudiger, directeur de Mission Lèpre

sociaux de la santé. Pourtant chez les malades

Suisse et une délégation des pays de soutien

de la lèpre, les conséquences telles que déses­

ont pu se faire une idée plus concrète des réa-

poir et stigmatisation sont parfois plus

lités du terrain. Ils étaient impressionnés de

importantes que les problèmes physiques. ­

l’engagement de l’équipe dans des conditions

Dans les groupes de prise en charge personnelle,

souvent très difficiles.

les

échanges

d’expériences

permettent

d’extérioriser les émotions et de développer Suite à la décision de réduire les activités du

une capacité de transformation.

projet de Sankuru et de se concentrer sur deux zones de santé au Sud-Kivu, il était primordial

Dans le cadre du projet Sud-Kivu, la formation

de développer une stratégie de sortie tout en

des 188 agents communautaires sur la lèpre a

s’assurant du maintien des acquis. Dans ce

permis d’organiser, dans les villages isolés, 772

sens, il a été constaté que la sensibilisation et

campagnes de sensibilisation sur les signes de

l’implication des communautés permettent de

la lèpre, ses conséquences, sa guérison et la

détecter les cas de lèpre mais aussi de pérenni-

gratuité des traitements. Avec en plus un accès

ser la lutte contre la lèpre.

à l’éducation et aux activités génératrices­ de revenus, les bénéficiaires participent

Markus Freudiger avec Mme Josiane et sa maman Joséphine, bénéficiaires du projet Sud-Kivu.

10

activement à la vie communautaire.


Inde Les centres de formations professionnelles offrent une opportunité d’avoir une vie transformée malgré la lèpre, le handicap ou la ­pau­vreté. Que ce soit dans les centres résidentiels de Nashik et Faizabad ou en restant dans leurs communautés, 252 personnes ont pu appren­dre un métier.

John Christen, lors d’un voyage découverte, a rencontré Sathish à l’hôpital de Naini.

dans le sens de « l’aide qui se multiplie », en soutenant un jeune vous aidez toute une famille. Les parents d'Amina Khatun souffrent de handicaps à cause de la lèpre, ils n’avaient pas les moyens d’offrir une formation à leurs enfants. Les collaborateurs de Mission Lèpre leur ont parlé du centre de Faizabad. Ils sont tellement reconnaissants que leurs filles aient terminé leur formation. Amina est couturière et sa sœur « Les jeunes filles du centre de formations de Faizabad étaient fières de montrer leurs classeurs d’exercices de couture. » : John Christen

esthéticienne. Amina aime son travail dans une usine de vêtements, elle envisage l’avenir avec espérance.

Les écoles aident les jeunes socialement défavorisés à démarrer une carrière avec succès. La

A l’hôpital Philadelphia Community de Salur,

plupart souffrent d’un sentiment d’infériorité.

25'365 patients ont été traités pour des soins

Ils suivent des cours de développement de la

spécifiques liés à la lèpre ou des soins généraux.

personnalité pour renforcer leur estime de soi.

Ce chiffre en augmentation montre que les gens

Le personnel veille également à ce qu’ils béné-

ont confiance dans le personnel qui prodigue

ficient de soins médicaux. L’encadrement et les

des soins de qualité. Grâce à votre soutien, les

stages en entreprises donnent les moyens à ces

prises en charge sont gratuites pour les malades

jeunes de trouver un travail auprès de bons

de la lèpre qui ne peuvent pas payer. C’est par-

­employeurs. Ce qui leur permet aussi d’amélio-

fois le dernier recours pour ces patients à qui

rer les conditions de vie de leurs familles. Cela va

l’on refuse des soins dans d’autres endroits.

www.missionlepre.ch

11


RAPPORT D’ACTIVITÉ

Népal Depuis les tremblements de terre, la charge­

Cette structure, résistante aux tremblements

de travail n’a cessé d’augmenter à l’hôpital

de terre, est plus légère que les murs tradi­

Anandaban, le personnel est débordé. Cinq

tionnels en ciment et en briques. La salle spaci-

employés ont été engagés pour aider en

euse dispose d’une pièce séparée pour pouvoir

physiothérapie, à la pharmacie, aux soins

respecter les protocoles d’isolement en cas

infirmiers, en radiologie et au laboratoire.

d’infections.

En août 2017, les 134 acteurs de transformation

Service lèpre

ont terminé leur suivi psychologique. Un pique-

L’augmentation de la détection de nouveaux

nique détente n’a pas encore pu être organisé,

cas de lèpre (156 alors que l’on espérait en

faute de temps.

dépister 100) indique qu’il y a encore des cas cachés à trouver.

Reconstruction

L’objectif de renforcer les compétences de 10

Le service des urgences a été inauguré le 17 oc-

membres du personnel d’hôpitaux publics pour

tobre 2017. Il était impératif d’avoir un tel ser-

prendre soin efficacement des personnes affec-

vice à Anandaban avec sa position stratégique

tées par la lèpre a été largement atteint. Le gou-

de seul hôpital desservant toute la région au

vernement fait confiance à l’équipe d’Ananda-

sud de Katmandou. Ce bâtiment en préfabri-

ban pour dispenser une formation de qualité

qué est construit au-dessus de la buanderie.

sur la lèpre, 24 médecins ont ainsi été formés.

Shovakhar Kandel, directeur de Mission Lèpre Népal prononce un discours lors de l’inauguration du service des urgences.

12


Service des urgences flambant neuf


RAPPORT D’ACTIVITÉ

En plus d’une formation en couture, les femmes apprennent à faire des ouvrages manuels.

Bangladesh Le Centre Hagar, foyer d’accueil temporaire,

nement et des interactions entre les membres de

offre un environnement sécure à des femmes

la famille.

rejetées. Les membres du personnel les accom-

Sur 126 visites, 54 femmes avec 29 enfants ont

pagnent aussi dans leur phase de réintégration

été accueillis. Toutefois quelques femmes en

en faisant de la sensibilisation dans les commu-

situation de crise grave sont directement ­

nautés, de la médiation et des visites de suivi.

amenées par des membres de la communauté ou envoyées par les instances gouvernementales.

Il est primordial d’impliquer tous les acteurs de

Dès l’admission, l’objectif est la réintégration

la communauté afin qu’ils assument leurs res-

de ces femmes, dans la mesure du possible,

ponsabilités envers ces femmes en vue d’une

dans leur communauté. Le personnel assure un

meilleure réinsertion. Cette année, des agents

sou­tien psychologique pour que les femmes ret-

du Gouvernement ont assisté à une réunion de

rouvent la confiance nécessaire pour envisager

plaidoyer organisée au Centre. Le but étant que

une nouvelle étape de leur vie. Plusieurs rencon-

les femmes démunies puissent avoir accès à un

tres de conciliation avec les familles sont orga-

soutien.

nisées. En 2017, 39 femmes ont pu retourner dans leur

14

Généralement les membres du personnel visi-

communauté et 13 autres ont été admises dans

tent les éventuelles futures clientes pour évaluer

l’association partenaire. Certaines femmes ont

si elles répondent aux critères d’admission. C’est

besoin de plus de soutien notamment pour

l’occasion aussi de se faire une idée de l’environ-

­acquérir les compétences qui leur donneront les moyens de subvenir aux besoins de leur famille.


Suisse Dans le cadre du projet de sensibilisation de la

L’équipe de Suisse allemande a tenu un stand

population suisse sur les causes et les consé-

durant l’événement Explo17 à Lucerne. Les visi-

quences de la lèpre, nous intervenons dans les

teurs étaient particulièrement intéressés à

écoles, lors de conférences publiques ou de

­participer à une mini formation sur la lèpre,

cultes. En 2017, 31 rencontres diverses ont ­

cette maladie oubliée.

­permis d’informer 2200 personnes. Visites de projets Pour la promotion du livre « DEBOUT malgré

Sous la direction de Markus Freudiger, 14 parti-

tout » Dan Izzett accompagné de son épouse

cipants à un voyage découverte ont sillonné le

Barbara, est venu en Suisse apporter son té-

nord de l’Inde visitant quelques lieux touris-

moignage captivant. Que ce soit dans les con­

tiques et des projets de Mission Lèpre.

tacts personnels, au milieu d’une petite dizaine

Les visites des projets nous donnent aussi

d’intercesseurs ou devant près de 500 partici-

­l’opportunité de suivre les collaborateurs dans

pants à la célébration du centenaire de la

leur travail et de rencontrer les bénéficiaires

­Maison de la Bible, il a su toucher, rejoindre et

tout en appréciant l’impact de notre soutien.

­encourager de nombreuses personnes.

Dan Izzett du Zimbabwe parle de son expérience avec la lèpre au centenaire de la maison d’édition qui a publié son témoignage, il est traduit par Anne-Claude Jonah.

www.missionlepre.ch

15


COMPTES ANNUELS 2017

Bilan au 31 décembre 2017 Notes (Annexe)

2016 CHF

ACTIF Actif circulant Liquidités Comptes débiteurs Comptes de régularisation actif

4 5 6

Actif immobilisé Installations et équipement Terrains et bâtiments

870'113 32'222 29'755 932'089

1'268'036 0 0 1'268'036

7 8

11'817 488'019 499'836 1'431'925

8'852 498'348 507'200 1'775'236

PASSIF Passif à court terme Engagements de prestations et services Comptes de régularisation passif Provisions

9 10 11

Fonds d'investissement Fonds affectés

38'125 15'820 0 53'945

15'515 45'494 0 61'010

12

53'186 53'186

321'399 321'399

500'000 824'793 1'324'793 1'411'925

500'000 892'827 1'392'827 1'775'236

TOTAL DE L'ACTIF

Capital de l'organisation Capital libéré généré Capital fixe généré TOTAL DU PASSIF

16

2017 CHF

13


Comptes d'exploitation 2017 2017 CHF

2016 CHF

1'207'502 68'768 6'000 56'347 109'000 242'387 1'690'004 21'931 0 1'711'935

1'184'501 413'803 14'000 30'422 120'000 88'781 1'851'507 27'024 0 1'878'531

-1'504'183 -130'876 -1'635'059 -270'861 -134'984 -2'040'904 -328'969

-1'280'343 -126'024 -1'406'367 -314'006 -140'435 -1'860'808 17'724

Produits financiers Charges financières Résultats financiers Résultat annuel avant le résultat des fonds

155 -7'433 -7'278 -336'247

243 -4'689 -4'446 13'278

Attribution des fonds affectés Utilisation des fonds affectés Résultat des fonds Résultat annuel avant variation du capital de l'organisation

49'000 -317'212 -268'212 -68'034

246'977 0 246'977 -233'699

0 -68'034 -68'034 0

0 -233'699 -233'699 0

Notes (Annexe) PRODUITS Dons non affectés Dons affectés Dons de fondations non affectés Dons de fondations affectés Contributions du secteur public Legs Produits de collectes de fonds Autres produits Produits exceptionnels Total des produits CHARGES Financement de projets Frais de suivi de projets Charges directes de projets Recherche de fonds Charges administratives CHARGES D'EXPLOITATION Résultat d'exploitation

Variation du capital libéré généré Variation du capital fixe généré Total de variation du capital de l'organisation Résultat annuel après attribution

15

16

www.missionlepre.ch

17


COMPTES ANNUELS 2017

MOYENS DE FONDS Projets Congo RDC Projets Népal Fonds d'investissement (fonds affectés)

0 321'399 321'399

249'340 63'788 313'128

0 0 0

MOYENS DE FINANCEMENT PROPRE Capital libéré généré 500'000 Capital fixe généré 892'827 Résultat annuel 0 Capital de l'organisation 13 1'392'827

0 0 -68'034 -68'034

0 -68'034 68'034 0

200'340 381'000 581'340

Solde de clôture

Utilisation

Transferts internes

Attribution (externe)

Solde d'ouverture

Chiffres en CHF

Notes (Annexe)

Tableau de variation du capital

49'000 4'186 53'186

0 500'000 0 824'793 0 0 1'324'793

Les femmes épargnent mensuellement pour investir dans la vie communautaire et répondre aux besoins urgents. (Niamey- Niger).

18


Annexe

Annexe aux comptes annuels 2017 BASES ET PRINCIPES 1. Bases de la comptabilité La présentation des comptes de l’Association Mission Évangélique contre la lèpre est en conformité avec les Recommandations relatives à la publication des comptes (Swiss GAAP RPC : normes fondamentales et RPC 21) et présentent une image fidèle du patrimoine, de la situation financière et des résultats (True and Fair View) ; elle respecte les normes ZEWO. Dans le même temps, la tenue des comptes est en conformité avec les exigences légales et les principes comptables reconnus en Suisse par l’article 69a du Code Civil et les articles 957 et suivants du Code des Obligations. Ces comptes annuels ont été présentés par le Comité le 14 mars 2018 pour être révisés. Les dons et legs sont enregistrés selon les flux financiers (Cash Basis) indépendamment de la date d’engagement des fonds des projets bénéficiaires. Toutes les autres charges et produits sont ­délimités dans la période à laquelle ils se rapportent (Accrual Basis). 2. Principes de la comptabilité et de l’évaluation La comptabilité est tenue en francs suisses. Les actifs et passifs en devises étrangères ne sont pas significatifs (USD 102.36). Les opérations en monnaies étrangères sont converties au taux en ­vigueur. Il s’applique sur le principe de l’évaluation séparée des actifs et passifs. L’amortissement des avoirs se fait selon la méthode linéaire directe. 3. Consolidation La Mission Évangélique contre la lèpre n’a pas d’autres organisations soumises à son contrôle. DONNÉES RELATIVES AU BILAN 4. Liquidités Cette rubrique comprend les fonds en caisse, les soldes postaux et bancaires.

www.missionlepre.ch

19


Annexe

5. Comptes débiteurs Il y a une créance de tiers de 32'217.25 CHF (0 CHF l’année précédente). Ceci est une demande de restitution à ASIA Bank, Bangladesh à la suite d'un mauvais transfert de notre part. 6. Comptes de régularisation actif Un total de 29'754.50 CHF (0 CHF l’année précédente) est disponible pour échelonner les paiements anticipés et consiste en grande partie en un paiement final attendu du Fonds de loterie du canton de Berne pour un projet achevé en Inde. 7. Installations et équipements Cette rubrique comprend les équipements des bureaux de Lonay et Herzogenbuchsee, dont principalement les meubles de bureau, divers appareils et le matériel informatique. Les équipements de bureau sont assurés contre les risques incendie et éléments naturels pour un montant de ­CHF 100'000. Les installations et équipements sont amortis directement et linéairement. 8. Terrains et bâtiments Cette rubrique comprend les bureaux à Herzogenbuchsee. Ils sont amortis directement et linéairement sur une période de 50 ans. 9. Engagements de prestations et services Cette rubrique comprend principalement des factures ouvertes pour la recherche de fonds (CHF 15'515 l’année précédente). 10. Comptes de régularisation passif Cette rubrique de CHF 15'820.10 (CHF 45'494 l’année précédente) comprend les factures de la ­campagne de sensibilisation de l’exercice 2017 qui seront payées en 2018. Elle comprend aussi les honoraires habituellement attendus pour l’organe de révision (pour l’exercice comptable bouclé), ainsi qu'une partie résiduelle de la contribution annuelle à Mission Lèpre Internationale, Brentford, Angleterre. 11. Provisions Comme en 2016, aucune provision n’a été formée.

20


12. Fonds d’investissement affectés Ces fonds comprennent les dons affectés à une utilisation définie et les dons provenant de collectes ciblées. En 2017, CHF 381'000 ont été utilisés pour fournir une aide au Népal et le fonds d’investissement (CHF 321'299) prévu à cet effet, ainsi que les dons spécifiques de CHF 63'788 ont été utilisés laissant un faible montant restant. En outre, les dons reçus pour le Congo RDC étaient de CHF 49'000 de plus que budgétés. Par conséquent, ils sont placés dans le fonds d’investissement. 13. Capital de l’organisation Le capital de l’organisation se compose de capitaux générés libéré et fixe. Le capital généré libéré constitue les ressources, que l’Association dans le cadre des objectifs généraux, dispose librement. Ils servent avant tout de garantie pour le respect des obligations ­financières. Il est limité à CHF 500'000. Le capital généré fixe constitue les ressources, qui selon la volonté de l’Association et de ses organes dirigeants, sont réservés à un objectif clairement défini. Le capital fixe est utilisé pour financer des projets et programmes. Le capital n’est pas limité. DONNÉES SUR LE COMPTE D’EXPLOITATION 14. Dons Les ressources financières de l'Association sont constituées de dons de donateurs privés et du ­soutien d’églises, d’administrations publiques et de fondations ; de legs et donations. Selon leur souhait, nous mentionnons ci-dessous, les fondations qui nous ont soutenus au cours de l'année : • Fondation d’utilité publique Symphasis, Fonds Lutte contre la lèpre • Fondation Däster Schild • Fonds de loterie du canton de Berne • Fonds de loterie du canton de Thurgovie Des frais administratifs peuvent être déduits aussi bien sur les dons non affectés que sur les dons ciblés. 15. Produits exceptionnels Dans l'année écoulée, nous n'enregistrons aucun revenu extraordinaire.

www.missionlepre.ch

21


Annexe

16. Tableau des charges FINANCEMENT DE PROJETS Éléments (en CHF) : Paiements relatifs aux projets Charges de personnel des projets nationaux En Action (information et sensibilisation) Autres charges des projets nationaux TOTAL

2017

2016

1'406'353 30'531 46'892 20'407 1'504'183

1'173'524 29'515 57'124 20'179 1'280'343

2017

2016

119'072 4'460 7'343 130'876

115'790 4'006 6'228 126'024

2017

2016

67'169 203'692 270'861

66'597 247'408 314'005

2017

2016

88'540 22'029 24'415 134'984

90'816 18'684 30'935 140'435

2017

2016

30'531 119'072 67'169 88'541 305'313

29'515 115'790 66'598 90'816 302'718

CHARGES DE SUIVI DE PROJETS Éléments (en CHF) : Charges de personnel Suivi de projets (frais de voyages, visites de projets) Charges locatives du travail de projets TOTAL

Recherche de fonds Éléments (en CHF) : Charges de personnel Recherche de fonds Total Autres charges administratives Éléments (en CHF) : Charges de personnel Charges locatives * Frais administratifs TOTAL Charges de personnel Éléments (en CHF) : Projets nationaux Projets internationaux Recherche de fonds Administration Total

* Les amortissements ont été pris en compte dans les charges locatives. Ils représentent pour l’année écoulée un total de CHF 16'271 (CHF 13'332 l’année précédente).

22


Calcul des dépenses selon la méthode ZEWO La fondation ZEWO est un organe de certification suisse pour les organisations récoltant des fonds à but non lucratif. Elle atteste d’une collecte transparente et équitable des dons. Elle examine les organisations caritatives quant à l’utilisation consciencieuse des dons et octroie un label de qualité quand ses revendications sont satisfaites. La Mission Évangélique contre la lèpre est certifiée ZEWO depuis 1992. Le graphique ci-dessous présente les dépenses de la Mission Évangélique contre la lèpre calculées selon la méthode ZEWO.

La Mission Évangélique contre la lèpre est certifiée par ZEWO depuis 1992.

www.missionlepre.ch

23


Annexe

Bangladesh Congo RDC Inde Népal Niger Timor Leste (Timor oriental) Soutien général à TLMI : subventions diverses Projet de commerce équitable Suisse (sensibilisation) Petits projets Total

0 0 0 321'399 0 0 0 0 0 0 0

272'000 249'340 265'000 63'788 134'000 30'248 50'160 46'075 27'529 1'138'140

272'000 200'340 265'000 381'000 134'000 30'248 50'160 46'075 27'529 1'406'353

Solde de clôture

Utilisation

Transferts internes

Attribution (externe)

Chiffres en CHF

Solde d'ouverture

17. Preuve d’équilibre de projets

0 49'000 0 4'186 0 0 0 0 0 0 53'186

18. Transactions avec des organisations liées Les projets choisis et accompagnés par le Comité et le Comité d’organisation sont financés sous la coordination de «The Leprosy Mission International» («TLMI»), Brentford, Angleterre. 19. Rémunération des organes dirigeants Les membres du Comité œuvrent pour l’Association à titre bénévole. Par conséquent, comme les années précédentes, aucune indemnité ou autre compensation n’ont été versées en 2017. 20. Rémunération du Comité d’organisation Le comité d’organisation est constitué de deux personnes qui sont rémunérés à hauteur de CHF 162'162 bruts (CHF 161'150 l’année précédente). 21. Travail bénévole / prestations non rémunérées Les membres du Comité ont fourni un travail bénévole d’environ 290 heures (environ 250 heures l’année précédente). Durant l’année écoulée, le Comité et le Comité d’organisation se sont réunis chacun à deux reprises. 22. Plan de prévoyance Le plan de prévoyance de SwissLife AG n'a pas été renouvelé à compter du 1er janvier 2017. Un contrat plus économique est conclu avec le plan de prévoyance d'Allianz AG. Au cours de l’année écoulée , la contribution de l’employeur incluse dans les charges de personnel s’est élevée à CHF 24'151 CHF (CHF 23'364 l’année précédente) en raison d’une augmentation du pourcentage d’emplois et de groupes d’âge.

24


Seitentitel Rapport de l'organe de rĂŠvision

Titel

www.missionlepre.ch

25


Impressum

La Mission Évangélique contre la lèpre

est une organisation humanitaire chrétienne engagée depuis plus de 110 ans dans l’élimination des causes et des conséquences de la lèpre. Elle a pour but la guérison et la réhabilitation des plus démunis. Rédaction et Éditions Mission Évangélique contre la lèpre Mise en page | Sonja Räss Imprimé en Suisse Printcesse.ch (Jordi), Belp Photos Yohanna Abdou, Viviane André, Tom Bradley, John Christen, Allan Ekstedt, Markus Freudiger, Jenny Foster, James Pender, Mission Lèpre Internationale

Moment de détente entre Markus Freudiger et le jeune Sathish qui a partagé son émouvant témoignage.


Mission Évangélique contre la lèpre Route de Denges 38 | 1027 Lonay Tél. 021 801 50 81 info@missionlepre.ch | www.missionlepre.ch CCP : 10-4835-5 IBAN : CH44 0900 0000 1000 4835 5 Bureau en Suisse alémanique : Evangelische Lepra-Mission Bernstrasse 15A | Postfach 175 3360 Herzogenbuchsee Tel. 062 961 83 84 info@lepramission.ch | www.lepramission.ch

Profile for Lepra-Mission Schweiz

Rapport annuel 2017  

Mission Lèpre Suisse - Rapport annuel 2017

Rapport annuel 2017  

Mission Lèpre Suisse - Rapport annuel 2017

Advertisement