Page 1

L’interview

Service de rapprochement bancaire

Le PHaRMaCIeN

« Nous devons faire bouger le système » Claude Évin, ARS Île-de-France

DEFRANCE

Le PHaRMaCIeN

Maires courage

La mélatonine, à dormir debout

Les patchs de substitution nicotinique

décryptage p. 30

enquête p. 36

banc d’essai p. 64

w w w. l e p h a r m a c i e n . f r

DEFRANCE N o 1 2 5 9 av r i l 2 0 1 4

Résobank en chiffres 4 000 professionnels de santé utilisateurs 97 % de rapprochements automatiques 110 banques partenaires 10 ans de savoir-faire

Une alternative au pointage manuel de vos règlements Contactez nos conseillers au N°Indigo : 0 820 20 12 29

0,075 € HT/min

www.resopharma.fr

Trois années d’économies drastiques s’ouvrent… la santé sera-t-elle préservée ? ENJEUX P. 22


Pharmaciens, protégez aussi bien votre officine que votre responsabilité.

DEFRANCE

Une occasion unique

Philippe Gaertner

© Miguel Medina

Président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France

No 1259 I 55e année I 03/04/14 ISSN 0031-6938 I CPPAP : 0217 T 81323 www.lepharmacien.fr LE PHARMACIEN DE FRANCE 13, rue Ballu, 75311 Paris Cedex 09 Tél. : 01 42 81 15 96 Télécopie : 01 42 81 96 61

14-137- 02/2014 -

DIRECTEUR de la publication : Éric Garnier DIRECTRICE DE LA RÉDACTION : Jocelyne Wittevrongel

ASSURANCE MULTIRISQUE PHARMACIE

50 % offerts

sur la 1ère année de cotisation

Découvrez tous les avantages d’un contrat optimal tout en un : Assurance de votre officine + Responsabilité civile professionnelle et protection juridique. Pour connaître les garanties et souscrire ce contrat contactez-nous au 3233*, sur macsf.fr ou retrouvez-nous en agence. LA MACSF, PARTENAIRE PRIVILÉGIÉ DES PHARMACIENS.

Notre engagement, c’est vous. * Prix d’un appel local depuis un poste fixe. Ce tarif est susceptible d’évoluer en fonction de l’opérateur utilisé. MACSF assurances - SIREN n° 775 665 631 - SAM - Entreprise régie par le Code des assurances Siège social : Cours du Triangle - 10 rue de Valmy - 92800 PUTEAUX.

L’Éditorial

Le PHaRMaCIeN

RÉDACTEUR EN CHEF : Laurent Simon (lsimon@lepharmacien.fr) RÉDACTRICE EN CHEF ADJOINTE : Anne-Laure Mercier (almercier@lepharmacien.fr) RÉDACTEURS : Élise Brunet (ebrunet@lepharmacien.fr) I Gabriel Bourovitch (gbourovitch@lepharmacien.fr) secrétaire de rédaction : Joséphine Volat (jvolat@lepharmacien.fr) Ont collaboré à ce numéro : Anaïs Bellan I Claire Grevot I François Silvan création et réalisation : Rampazzo & Associés www.rampazzo.com - blog.rampazzo.com correction : Francys Gramet IMPRESSION : Lescure Théol 27120 Douains ILLUSTRATIONS : Photos : Miguel Medina Dessins : Martin Vidberg Infographie Conseil : Stéphanie Goutte DIRECTEUR commercial ET RESPONSABLE DE LA PUBLICITÉ : Christophe Bentz (cbentz@lepharmacien.fr) Tél. : 01 42 81 56 85 Fax : 01 42 81 96 61

Q

uand on se penche cet accord est un bon accord. Non parce qu’il un instant sur ce est parfait, non parce qu’il est abouti – nous n’en qui fait la force de sommes qu’au début de la longue route vers les notre profession, honoraires à l’ordonnance –, mais parce qu’il u n e é v i d e n c e est juste. Juste pour tous les pharmaciens et saute aux yeux : les pharma- juste pour les patients. Devant les outrances ciens sont des professionnels de santé rompus d’une autre structure syndicale qui surjoue son à la délivrance de spécialités pharmaceutiques opposition à une réforme qu’ils ont pourtant délicates à manier, souvent vitales pour le initiée en signant la convention avec l’Assurance patient… mais ce critère n’est pas suffisant à maladie en 2012, il faut rester humble : non, la nous distinguer ; d’autres professions manipu- FSPF n’a pas signé l’accord ultime mais la FSPF lent également ces molécules et accompagnent a signé un accord indispensable. le patient, je pense notamment aux médecins À l’heure où le prix des médicaments baisse et aux infirmières. sans discontinuer dans l’optique bien compréNon, ce qui fait l’ADN des pharmaciens, c’est hensible de sauvegarder notre système de leur double appartenance au monde de la santé santé, le choix ne nous était plus laissé : la main et au monde de l’entreprise, leur capacité à tendue par le ministère de la Santé et l’Assurance prendre les meilmaladie depuis leures décisions à quelques mois ne la fois au nom de la « L’accord avec l’Assurance l’aurait pas été une   sauvegarde de leur seconde fois, soyezmaladie convient aux officine mais aussi en sûrs. Si l’on pharmaciens parce qu’il pour la sécurité de revient à l’esprit et leurs patients. Cette à la lettre de ce que leur ressemble. » compétence est la FSPF aura signé unique et c’est à une fois cet édito elle que la FSPF a fait appel en imaginant le paru, cela tient finalement en peu de mots : protocole d’accord sur les honoraires pharma- pérennisation de nos revenus grâce à l’avenant ceutiques qui sera finalisé au moment où vous génériques et à l’accord sur les honoraires lirez ces lignes. Le tour de France que j’ai mené – 0,80 euro par boîte en 2015, 1 euro en 2016 – avec tout le bureau de la Fédération m’a confor- et extension de nos compétences professionté dans mes espérances. Deux réunions par nelles avec les entretiens chez les patients semaine pendant six semaines, devant des mil- asthmatiques… Cet accord convient aux pharliers de pharmaciens ont forgé mon opinion : maciens parce qu’il leur ressemble.

ABONNEMENTS : Tél. : 01 42 81 15 96 L’abonnement d’un an France-Corse : 90 € TTC I Guyane : 86,76 € TTC Guadeloupe, Martinique, Réunion : 88,26 € Étranger : 154 € I Achat au numéro : 12 € TTC I Certificat d’inscription à la Commission paritaire de la presse : no 0217 T 81323 ORGANE D’INFORMATIONS SCIENTIFIQUES ET PROFESSIONNELLES PHARMACEUTIQUES Le Pharmacien de France est édité par la SARL « Le Pharmacien de France ». Siège : 13, rue Ballu, 75311 Paris Cedex 09. Durée 99 ans à compter de 1977 Capital : 93 000 euros I Cogérants : Éric Garnier I Jocelyne Wittevrongel I Date du contrôle OJD : 28/11/2011.

Avril 2014 I No 1259 I 1


QUI

avril 2014 Sommaire

Le PHaRMaCIeN

vous soutiendra à chaque étape de vos entretiens Asthme* ?

DEFRANCE

Actualité

22

6

12 21

Santé

36

L’INTERVIEW  laude Évin : C « Nous devons faire bouger le système » L’actu en bref Le kiosque

22  enjeux 50 milliards, et moi, et moi…

36

64

ENQUÊTE à dormir debout

38 Panorama 42 conseil Articulations on the rocks 43 fiche conseil L’entorse du genou 46 International La chasse aux œufs est ouverte !

50 investissement Sur la rampe de l’accessibilité 52 officine En bref 56 analyse Les six commandements de la mise en vitrine 58 Produits 63 SUBSTITUONS ! Progestérone 64 BANC D’ESSAI Les patchs de substitution nicotinique

ENVI-2014-01-026

26 dossiers de la fÉdÉ

En 2014 avec Teva Laboratoires, adhérez au programme “ Objectif Souffle ”

Officine

66 Aperçu

70

décryptage

72

Maires courage  L’engagement politique est-il compatible avec l’exercice officinal ? à l’heure où les pharmaciens maires n’ont jamais été aussi peu nombreux – durcissement du métier et de la

* Sous réserve de la publication au JO de l’avenant à la convention nationale relatif à l’accompagnement des patients asthmatiques

fonction d’édile oblige –, on est en droit de se poser la question. Pourtant,

Pour adhérer au programme contactez votre délégué(e) ou le service clients au

culture auto-moto 30

certains confrères témoignent qu’il est possible de mener les deux de front. Si la fonction est ingrate et nécessite certes une solide organisation, elle est à leurs yeux une façon d’agir pour la défense de la profession comme pour celle de leurs administrés.

ABONNEZ-VOUS maintenant au Pharmacien de France. Rendez-vous sur www.lepharmacien.fr Ce numéro comporte un encart jeté de 8 pages « DPC Questions de femmes no 3 » + un encart jeté « abonnement ».

Teva Laboratoires - 100-110 Esplanade du Général de Gaulle 92931 La Défense cedex - RCS Nanterre 440 313 104

Avril 2014 I No 1259 I 3


Choisissez la différence ! NOUVEAU Validez votre DPC !

Le PHaRMaCIeN

Le PHaRMaCIeN

DE FRANCE

DE FRANCE

Les insolites de la rec herche

International Santé

Du Danemark au Japon, du Canada à Israël, aperçu des découvertes scientifi très partial ques du mois. Fanny

Rey

DANEMARK

Quand le sperme trinque

CANADA

FRANCE

À fond les antioxydants

N’en déplaise aux adeptes du thé vert, la concentration en antioxydants – l’épigallocatéchine, notamment – ne serait pas suffisante pour bienfaits sur la santé. Tel produire des constat qu’ont dressé desest le cruel de l’université Laval. Du scientifiques au point un procédé pourcoup, ils ont mis fabriquer une boisson au thé vert vraiment riche en antioxydants, obtenue grâce à un procédé d’extraction et de conservation optimales des catéchines. breveté, leur a permis de Ce procédé, produire une boisson au thé vert contenant quatre fois plus d’épigallocatéchine que la boisson commerciale la plus concentrée en antioxydant.

Au bout du souffle

Le premier cri tiendrait à Des scientifiques françaisun gène spécifique ! ont isolé chez la souris un gène qui lui permet de respirer à la naissance : le Tshz3. Les souris mutantes qui en étaient dépourvues mouraient en quelques minutes. Parue dans le Journal of Neuroscience, cette découverte constitue la recherche fondamentale une avancée pour qui dispose également de … et pour l’homme, ce gène. À long terme, un dépistage anténatal pourrait être envisagé dans certaines Une piste à creuser dans familles à risque. subite du nourrisson, par le cadre de la mort exemple.

Boire pendant la grossesse, sympa pour l’enfant à naître.décidément, c’est pas Au-delà des effets délétères immédiats de hebdomadaire de plus del’alcool, la consommation 4,5 boissons alcoolisées une femme enceinte altérerait par la qualité future du sperme. Mesurée vingt ans en spermatozoïdes serait plus tard, la concentration d’hommes n’ayant pas étéd’un tiers inférieure à celle exposés à cette quantité d’alcool in utero. Une injustice de plus pour les femmes, les chercheurs danois de l’université d’Aarhus n’ayant pas établi consommation alcoolique de lien entre la du père et l’état du sperme de son enfant.

© D.R.

Santé International

JAPON L’union fait la force

Crevettes sous influence

Les crevettes aussi peuvent perdre la tête : en se dirigeant vers la lumière mettant à la portée de leurs au lieu de fuir ou en se prédateurs, par exemple. L’explication ? Un abus d’antidépresse urs, comme vient de le démontrer un biologiste de l’université de Portsmouth, dans Aquatic Toxicology. Selon lui, le comportement des crevettes et de certaines autres espèces marines serait affecté par la fluoxétine. Une fois excrété par l’organisme, cet antidépresseur se retrouve, via les égouts, dans les estuaires des rivières ou sur les côtes… se concentrent les crevettes. précisément là où l’équilibre de l’écosystème De quoi bouleverser marin.

© MIGUEL MEDINA

Mots croisés, puzzles, sudokus… stimulation mentale seraient Les exercices de loin d’avoir les effets escomptés, à long terme. Neurology indique que si Une étude parue dans le déclin des facultés mentales se trouve ralenti dans un premier temps, la démence s’en trouve accélérée sur le tard. Explication : une fois diagnostiqués les sujets plus actifs mentalement déments, subiront davantage de modifications neuronales dues à la démence comparés à ceux ayant une activité modérée. En conséquence, plus tendance à décliner les premiers auront une fois la démence déclarée. Il va falloir choisir.

ISRAËL

Boosteur de chimios

© D.R.

© MIGUEL MEDINA

ÉTATS-UNIS

Démence à retardement

Une équipe de chercheurs Weizmann a découvert de l’Institut que les dérivés des isoflavones, notamment le soja et le trèfle violet, pouvaient être utilisés pour mieux cibler les anticancéreux , pour les tumeurs exprimant des récepteurs œstrogènes. Une propriété être utilisée pour délivrer qui pourrait des médicaments cytotoxiques dans les cellules malignes, directement augmentant ainsi leur potentiel cytotoxique et réduisant la toxicité sur les tissus sains. Autre faculté à exploiter : le transport de matériel de contraste vers les cellules cancéreuses, afin d’assurer partiellement la surveillance de la maladie par IRM.

© D.R.

ROYAUME-UNI

Des protéines de poids

Le lien entre consommation excessive de viande et risque de développer un cancer côlon ? On connaissait. du Voilà qu’une enquête britannique publiée dans l’American Journal of Clinical Nutrition indique que la consommation quotidienne de viande « induirait une prise de poids à long terme ». Selon son auteur, épidémiologiste à l’Imperial College de Londres, « une augmentation de la consommation de viande 250 grammes par jour est de associée à une prise de poids ans ». En la matière, hommesde 2 kilos de plus sur cinq et femmes seraient logés à la même enseigne, quel que soit leur tour de taille. Too bad.

Le mariage – ou du moins maritale – serait bon pour la vie Voilà un siècle et demi que la santé. chercheurs nous assènent des vérité. Certaines études cette viennent encore appuyerrécentes cette thèse, telle cette étude japonaise dans le BMC Public Health, parue qui indique ainsi que « la condition de célibataire est associée à mortalité plus élevé que un risque de condition maritale, tant ne l’est la pour les hommes que pour les femmes ». Mais attention, une étude américaine sur ce thème a prouvé que le divorce avait des effets négatifs que même un remariage ne permettait pas de compenser. Ça fait réfléchir.

50 I No 1223 I Octobre 2010

Octobre 2010 I No 1223

I 51


ABONNEZ-VOUS validez VOTRE DPC ! Nom ............................................................................................................................................................................................ Prénom .............................................................................................................................................................................. Nom de la pharmacie ....................................................................................................................... Adresse ............................................................................................................................................................................ ................................................................................................................................................................................................................

Code postal .......................................................................................................................................................... Ville ........................................................................................................................................................................................... Mail (en majuscules) ………………………………………..……..….....................…………………..……………….............. Téléphone .................................................................................................................................................................. Renvoyez-nous ce bulletin d’abonnement avec un chèque de 90 euros à l’ordre du Pharmacien de France : Le Pharmacien de France 13, rue Ballu, 75311 Paris cedex 09 Une question ? Téléphonez-nous au 01 42 81 15 96 ou contact@lepharmacien.fr Le RMaCIeCNE PHa DE FRAN

Le RMaCIeCNE PHa DE FRAN

NC PHaRMA aCI eEN

« Le exe ! » DPC complnique Weber, OG Mo

Le RMaCIeCNE PHa DE FRAN

lante La déferco des Na E P. 38 ENQUÊT

.lep

DEFRANCE

en.fr

Le RMaCIeCNE 13 000 officines pourront PHa DE FRANcollecter les Dasri

hte r un ap Traite ureux doulo P. 66 D’ESSAI BANC

No

SEPT 1253

EMB

RE-O

CTOB

013 RE 2

Les syndicats, l’Ordre et Dastri, le tout nouvel éco-organisme de recyclage des déchets d’activité de soins à risque infectieux (Dasri), ont enfin trouvé un accord. Attention à ne pas rater le coche.

Le RMaCAIeCNE PHa DE FRAN

Les pharmaciens doivent s’inscrire sur le site www.dastri.fr

Le RMaCIeCNE PHa DE FRAN

capital nces, au . des assura / France par le Code DEFENSE CEDEX LA la vie régie rances sur - TSA 60300 - 92919 me d’Assu l’Arche Société Anony du Triangle de retraite : 10 cours resse postale

près des semaines de négociations houleuses, c’est la sortie de crise. Il aura fallu une dernière réunion jeudi 28 novembre pour peaufiner le calendrier de déploiement du réseau de points de collecte (PDC) des Dasri dans tout l’Hexagone. Trois dates sont à retenir : les pharmaciens qui sont déjà point de collecte agréé, soit 4 000 officines, ont jusqu’au

20 décembre pour se signaler auprès de Dastri. La deuxième phase concerne toutes les autres officines appartenant au canton où une pharmacie PDC est déjà déclarée : pour éviter des distorsions de concurrence, elles seront autorisés à devenir aussi PDC jusqu’au 28 février prochain en s’inscrivant de la même manière, soit potentiellement 9 000 officines en plus. Reste le cas des zones blanches, à peu près 10 % des cantons, où aucun système n’est pour l’instant prévu : Dastri contactera directement les officines concernées d’ici au 1er juin prochain pour leur permettre d’intégrer la collecte. ❚ Laurent Simon NOTA BENE

Selon le nouveau cahier des charges, la collecte des Dasri sera trimestrielle et non plus mensuelle pour les officines produisant moins de 15 kg de déchets par mois.

lancé avec l’Assurance maladie deux études épidémiologiques : l’une sur les risques survenant chez des patients ayant subi un switch de leur traitement AVK pour un Naco, l’autre pour comparer les effets indésirables entre Naco et AVK à l’instauration d’un traitement anticoagulant. ❚

« Ça me brûle »

❚ 29/11/13 NOMINATIONS. Bruno Maquart ayant été nommé directeur du cabinet de Marisol Touraine, la ministre de la Santé a proposé à Raymond Le Moign et Gautier Maigne les postes

de directeurs adjoints chargés berespectivement aucoupde la santé et affaires sociales. François d’edesau » directeur de l’HôtelCrémieux,

« J’ai un poids da le vent ns re »

Dieu à Paris, s’est vu confier la responsabilité de la Stratégie nationale de santé.

« Le cr ça mar anberry, che ? »

« J’ai en d’uriner vie sans ar rêt »

❚ 29/11/13 PROTESTATION. L’UNAPL et la CNAVPL font part au Premier Ministre, dans un courrier commun, de leur « très vive inquiétude » : le projet de loi de réforme des retraites prévoit de nommer le directeur de la CNAVPL à partir d’une liste établie par le ministre des Affaires sociales. Les deux organisations rappellent leur souhait d’effectuer cette nomination à partir d’une liste établie par le conseil d’administration de la caisse de retraite.

«Je suis stressé et fatig e uée»

❚ 27/11/13 LIBéRALISATION. Le Centre national des professions de santé a écrit à la ministre de la Santé Marisol Touraine pour lui demander « solennellement d’intervenir pour modifier » le projet de loi sur la consommation, « en supprimant les différents articles touchant à la santé », notamment celui autorisant la vente des tests de grossesse en supermarché.

1|3 Ques de femtions mes INFEC TIONS U

Les députés ont adopté les articles 12 bis (instituant une taxe sur la vente directe), 38 (autorisant la substitution des biosimilaires) et 40 (relevant le plafond des remises génériques jusqu’à 50 %) du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2014.

ES

4-COVER

S DEC

LI-OK.ind

d 1

– MA1253-0I

PHAR

90 € par an !

PAGE 6 FOC US SUR PAGE ET À RET 7 ARB RE DÉC PAGE ISIONNE ENIR 8 TES T DE LEC L TURE

RINAIR

16:19

20/09/13

PHAR890

ment libéré €, entière

à la pa ge

« J’ai un épidémiologie e ❚ 26/11/13 VIGILANCE. band Trois régions appelées L’ANSM met les Naco « Selon elette une information du Es t-cePost, confirméepo Huffington par lesitiv au volontariat sous surveillance e» HRA Pharma, Norlevo qulaboratoire e moins Dans le cadre de l’expérimentation lancée Dans un contexte de défiance envers les ça efficace est chez les femmes pesant plus de 75 kilos par la Mutualité française et les syndicats nouveaux anticoagulants oraux (apixaban, peut et inefficace au-delà de 80 kilos. sur la détection de la bronchopneumopathie rivaroxaban, dabigatran), l’Agence natiopasser ? »PLFSS. chronique obstructive (BPCO), les pharma- nale de sécurité du médicament (ANSM) a ❚ 26/11/13

Retrouvez toute l’information sur www.lepharmacien.fr

58 737 408

DPC

« Je fa is cystite sur cyst ite » « Je bo is

« Mon médec m’a prein un sachscrit et »

bpco

ciens de Bretagne (Lorient, Vannes, Rennes, Brest), Rhône-Alpes (Grenoble, Lyon, Chambéry) et Nord-Pas-de-Calais (Valenciennes, Lille, Arras, Roubaix, Tourcoing, Boulogne-sur-Mer) recevront un courrier la semaine prochaine qui leur permettra de se déclarer volontaires. ❚

social de

PAGE 2 THÉ RAPEUT PAGE IQUES/ 3 ACT UAL PHARM PAGE ACOLOG 4 / 5 ANA ITÉS SCIENT IFIQ IE N ° 1 3 4 LYS 2 9ES NO V RDO E M B R UES E 2013 D’O NNANCE

recyclage

t racha ent, le vent upem le le regroa désormais officinal. s rè p A ntèle réseau de clie au sein du upe en po

cité Effica tie garan 32 TAGE P. DÉCRYP

er conserv rmet de ents pe caux. es placem vantages fis r d’a macsf.fr (1) ou sur énéficie 33 32 ACSF au

ous.

www

VIEW st pas L’INTER DPC n’e

aci harm

DR

isez . retraite

Le PHaRM aC Le DE FR IeN

1

16/12/13

16:45

Pour 10 numéros du Pharmacien de France + 45 numéros de L’hebdo du Pharmacien + 10 numéros du DPC à la page


Actualité En bref

Le PHaRMaCIeN DEFRANCE

ils l’ont dit

G.N. Singh, Drug Controller General of India, l’homologue indien du directeur de l’Agence nationale de sécurité du médicament, sur Docbuzz.

Isabelle Adenot, présidente de l’Ordre des pharmaciens, à propos du numerus clausus en pharmacie. (Source : Café Nile)

Brigitte Dormont, économiste de la santé à Paris-Dauphine, cherche des solutions aux déficits sociaux dans Libération.

INTERPRO ❙❙Le Dr Patrick Gasser, nouveau président de l’Union nationale des médecins spécialistes confédérés, a présenté à la presse les huit priorités de son équipe. La première va consister à « rééquilibrer les moyens en faveur des soins de ville » et donner « une vraie place aux spécialistes libéraux » dans la stratégie nationale de santé. Il a ensuite insisté sur « l’urgence » de concrétiser la classification commune des actes médicaux (CCAM) cliniques, différée à maintes reprises depuis 2004. Il appelle également à une revalorisation immédiate des spécialités cliniques. ❙❙Plus d’un tiers des médecins accepteraient de déléguer des tâches à un infirmier, selon une étude de la direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees). Cette proportion varie de 18 % à 60 % selon que le financement serait assumé par les revenus du cabinet ou par l’Assurance maladie. ❙❙Le Collectif des sagesfemmes appelait à nouveau à la grève le 20 mars, malgré l’annonce de la création d’un statut médical de sage-femme des hôpitaux. En revanche, l’Union nationale et syndicale des sages-femmes appelle à une « concertation constructive » avec le ministère de la Santé, qui exclut toute évolution sur ce sujet. ❙❙Les kinés peuvent de nouveau s’installer librement en zone surdotée. Le Conseil d’État a censuré les « mesures limitant de façon contraignante » l’accès au conventionnement : la cessation définitive d’activité d’un autre masseur-kinésithérapeute était depuis juillet 2012 un prérequis à l’autorisation d’exercer dans certaines communes.

DR

« Rien ne changera si on ne touche pas à la liberté d’installation et au paiement à l’acte. »

© miguel medina

« Il y a des endroits où on fabrique des chômeurs et d’autres où on n’a pas assez de gens. »

DR

« Si nous devions suivre les normes de qualité américaines, nous devrions fermer toutes nos usines. »

EXCLUSIF

Tout l’OTC en libre accès Conséquence inattendue de la vente sur Internet, l’OTC va pouvoir passer totalement devant les comptoirs des officines.

C’

est finalement assez logique : dans la mesure où le Conseil d’État a imposé la vente en ligne de toutes les spécialités OTC, à peu près 4 000 produits, pourquoi restreindre le libre accès en officine à seulement quelques centaines de produits,

qui plus est à la demande des fabricants ? Lors d’une réunion du Comité stratégique des industries de santé (CSIS) qui s’est tenu le 15 janvier avec toutes les composantes du secteur – agences sanitaires, direction générale de la santé et de la concurrence, Ordre et syndicats… –, il a été annoncé que le décret du 30 juin 2008 instaurant le libre accès serait modifié pour permettre le passage devant le comptoir de toutes les spécialités à prescrip-

tion médicale facultative. Une petite révolution à l’échelle de l’automédication : on imagine déjà des présentoirs de Doliprane à portée du public… Problématique. Le projet de texte est encore en discussion, notamment pour lever des ambiguïtés vis-à-vis de la promotion sur les médicaments remboursables, logiquement interdite. Une présentation neutre des produits pourra-telle être garantie ? Rien n’est moins sûr. ❙

formation

vétérinaires

La ministre de la Santé Marisol Touraine a commandé l’été dernier à l’Inspection générale des affaires sociales un rapport sur le fonctionnement du développement professionnel continu (DPC). Alors que des versions non finalisées du texte circulent déjà, les premières critiques fusent, surtout de la part des médecins. « Jugé technocratique, le circuit du DPC devrait subir un lifting et associer davantage les professionnels à sa gouvernance », note ainsi Le Quotidien du médecin. Et de pointer quelques autres problèmes, en particulier celui du budget, trop juste pour former tous les professionnels, ou du contrôle des organismes de formation, pour l'instant inexistant. ❙

Les mots du président de l’Ordre des vétérinaires Michel Baussier à l’intention de ses ouailles en décembre dernier se passent de commentaires : « Des laboratoires […], soit spontanément, soit en réponse à des sollicitations aussi inopportunes qu’irresponsables émanant de vétérinaires praticiens, inciteraient – ou envisageraient de le faire – par des avantages commerciaux […] à un stockage […] d’antibiotiques dits […] critique[s] tels que les céphalosporines de deuxième et troisième génération et les fluoroquinolones. » Des « comportements immoraux » qu’il n’hésitera pas « à porter sur la place publique » et à « poursuivre personnellement ». ❙

Un rapport très attendu

Cherche antibios critiques à stocker

12 I No 1259 I Avril 2014

PHARMA1259-12 12

25/03/14 17:49


En bref Actualité

Le PHaRMaCIeN DEFRANCE

REPÈRES

15

2

175

4 000

C’est le budget alloué aux pharmaciens titulaires pour l’année 2014 par l’OGDPC, comprenant les pertes de ressources des pharmaciens et la rémunération des organismes de formation.

sont passés à ce jour devant leur commission paritaire locale respective pour non-respect du taux minimal de substitution de 65 % imposé par l’accord générique signé avec l’Assurance maladie.

ont été inscrites à l’Ordre des pharmaciens entre novembre 2012 et février 2014, depuis la sortie du décret sur les sociétés de participations financières de professions libérales (SPPF-PL).

seront supprimés en quatre ans à l’Assurance maladie si la règle du non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux s’applique jusqu’en 2017.

millions d’euros

holdings

pharmaciens

postes

L’IMAGE DUMOIS

© MIGUEL MEDINA

Passage à l’euro Difficile de ne pas les remarquer. Les tests de grossesse à 1 euro étaient en vente chez Leclerc dès le 19 mars, sous la marque Médicaid – aucun lien avec l’équivalent américain de la CMU. Le produit provient d’Eckbolsheim, dans la banlieue de Strasbourg, siège du groupe Prodiag. Sa filiale Laboratoire SBH assemble et conditionne les éléments du test, fabriqués en Chine. Pour proposer un tel prix, il n’y a pas de hasard.

LAQUESTIONDUMOIS

Êtes-vous d’accord pour tenir à jour le carnet de vaccination électronique des patients ? C’est un grand oui pour la tenue du carnet de vaccination électronique ! À plus de 85 %, vous êtes d’accord pour accompagner cette évolution du dossier pharmaceutique, qui verra certainement le jour début 2015, mais pas à n’importe quelle condition. Suivant l’adage selon lequel tout travail mérite salaire, une majorité d’entre vous attend une rémunération avant de se lancer dans cette nouvelle mission. La minorité de réti-

cents l’est parce qu’elle estime que ce rôle doit rester dévolu au médecin. Devant l’obsolescence du carnet de vaccination « papier » et l’échec des précédentes tentatives de carnets électroniques, les pharmaciens ont certainement entre les mains la solution au problème de la désaffection populaire pour la prévention vaccinale. Pas évident, en revanche, que le ministère leur accorde une rallonge pour ce faire…

2%

Non, cela ne m’intéresse pas

12 %

Non, c’est le travail du médecin traitant

1%

Ne sais pas/ Ne se prononce pas

30 %

Oui, sans hésitation

55 %

Oui, à condition qu’une rémunération soit prévue Source : questionnaire administré en ligne sur un panel de 324 répondants entre le 18/03/14 et le 20/03/14.

Avril 2014 I No 1259 I 13

PHARMA1259-13 13

25/03/14 17:49

Pharmacien de France n°1259 (aperçu)  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you