Issuu on Google+


Sommaire

I.

Actualités  Un auteur nous rend visite  La Semaine de la Presse  Le Concours  Ciné-club  Cinéma  La Mousson d’hiver

II.

Coup de cœur Nous avons lu pour vous une série de 5 livres qui devraient vous plaire…

III.

Les vampires : la vérité sur leur origine sanguine

IV.

Les Mangas  Comment les lire  Quelques mangas pour débuter  Interview d’une mordue des mangas

V.

Le coin des poètes Une rubrique écrite PAR les élèves

VI.

Des mots pour le dire Des devinettes, des jeux de mots, des citations…

VII.

Courrier des lecteurs Une rubrique que vous allez construire

Pour nous lire : rendez-vous sur « Placedulycée », actualités CDI ou le blog : www.lepetitrevolutionnaire.blogspot.com


EDITORIAL

Voici la deuxième édition du « PETIT REVOLUTIONNAIRE », la première édition papier étant parue en Mai 2009.

Cette année, nous abandonnons le papier pour le virtuel, afin de nous inscrire dans la démarche écologique générale de respect de la Nature.

Ces quelques pages Web donc, ont pour but de vous informer sur tout ce qui touche à la lecture et à l’écriture. Mais le « PETIT REVOLUTIONNAIRE » ne vous entraîne pas dans des études de textes approfondies !

Il traite de sujets qui restent proches des lycéens. Alors, pas de frayeur, nous n’allons pas nous lancer dans l’analyse ou le commentaire, poursuivre la métaphore ou traquer l’anaphore… Non ! Nous allons simplement tenter de vous distraire.

Bonne lecture

Ont participé à la rédaction de ce journal : Charlène, Eva, Mélissa, Laetitia, Francine, Franck, Julien, Steven et Yannick.


David FOENKINOS sera présent le 1 avril au lycée Jacques Marquette.

Ce romancier né à Paris en 1974, étudie les lettres à La Sorbonne tout en se formant au jazz pour finir professeur de guitare. Peu à peu il se met à écrire des histoires d’amour marquées d’une empreinte pleine de légèreté et d’humour.

Parmi ses œuvres, traduites en plus de quinze langues, on trouve : Le potentiel érotique de ma femme, Nos séparations et La délicatesse qui est son huitième roman et son œuvre la plus célèbre.

C’est l’histoire d’une rencontre inattendue entre un homme et une femme :

« Il passait par là, elle l’avait embrassé sans réfléchir. Maintenant, elle se demande si elle a bien fait... »


Semaine de la Presse La Semaine de la presse et des médias a lieu du lundi 22 au samedi 27 mars 2010. Cette année le thème est « Qui fait l’info ? ».

Afin de découvrir la diversité de la presse française et étrangère, venez nombreux consulter les journaux et magazines que vous ne trouvez pas d’habitude dans votre CDI :      

Charlie Hebdo Le canard enchaîné Paris match Les enfants du monde L’Equipe France football … et bien d’autres encore

Concours Dans le cadre de la Semaine de la Presse un concours est organisé. Venez retirer vos bulletins de participation au CDI à partir du jeudi 25 mars. Les réponses seront à rendre pour le jeudi 8 avril dernier délai et les résultats proclamés début mai. De nombreux lots sont à gagner : bons d’achat, places de cinéma…

Ciné-club Messieurs Juppont et Fumex vous proposent d’assister à des séances du ciné-club. Comment procéder ? :  l’avance

Guettez les info à l’affichage sous le préau. Inscrivez-vous 1 ou 2 semaines à


Cinéma

Nominé aux Oscars en

Ce film est inspiré d’une

tant que meilleur film avec

histoire vraie et tiré du livre

Sandra Bullock en gagnante

écrit par Michael Lewis en

pour le titre de meilleure

2006 : « The Blind Side :

actrice : The Blind Side ou

Evolution of a Game ». Il

l’éveil d’un champion est un

s’agit de la biographie de

film à voir ! Il est sorti en

Michael Oher.

salles en novembre 2009.

Michael Oher est un jeune noir à qui la vie n’a pas toujours souri. Il est alors accueilli par la famille Tuohy qui le prend sous son aile et lui donne la chance de se surpasser en football et dans la vie.

Théâtre : la Mousson d’Hiver Cliquez sur l’image pour consulter le programme.


Coup de cœur Scott Westerfeld est né le 5 mai 1963 au Texas. Ecrivain de science fiction, compositeur de musique électronique (celle de The day after tomorrow), et concepteur multimédia. Des milliers de lecteurs ont été séduits par son style mystérieux et décalé. A partir de 2007, il s’est lancé dans l’écriture d’une série pour adolescents.

Résumé : Tally aura bientôt 16 ans. Comme les filles de son âge, elle s’apprête à subir l’opération chirurgicale de passage pour quitter le monde des Uglies et intégrer la caste des Pretties. Dans ce futur paradis promis par les Autorités, Tally n’aura plus qu’une préoccupation, s’amuser…Mais la veille de son anniversaire, Tally se fait une nouvelle amie qui l’entraîne dans le monde des rebelles. Là-bas, elle découvre que la beauté parfaite et le bonheur absolu cachent plus qu’un secret d’état : une manipulation.


L’origine Vampirique

Twilight, Blood, Dracula, Buffy contre les vampires,… Ces héros, personnages fictifs sont, contrairement à ce que l’on croit, inspirés de faits réels. Cela s’est passé en Autriche chez la comtesse de Batorix. Un matin, comme à ses habitudes, celle si se faisait coiffer, par sa femme de chambre, laquelle malheureusement lui tira les cheveux. La sanction ne se fit pas attendre : la comtesse lui asséna un coup de poing sur le nez, qui saigna. Et c’est là que tout commença, puisqu’une goutte de sang de la servante tomba sur la main de la comtesse. En l’essuyant la jeune noble remarqua que, là où était tombée la goutte de sang, sa peau était devenue plus claire et plus douce. L’idée lui vint alors que le sang d’une jeune femme vierge pourrait lui assurer la jeunesse éternelle. Elle décida donc de se trouver du sang frais dans lequel se baigner !!! A l’époque on dénombra 233 jeunes femmes victimes de la soif de beauté de la comtesse, qui les torturait avant de les vider de leur sang... Rassurez-vous, elle fut dénoncée ; ses complices furent pendus et la comtesse enfermée à vie dans une tour (Elle ne pouvait être mise à mort car elle était d’origine noble.) Mais la chose la plus surprenante est que le garde qui lui apportait à manger témoigna, qu’après 25 ans de détention, la comtesse, à la veille de sa mort, avait toujours gardé la peau claire et lisse d’une jeune fille !!!!


Les mangas Tout le monde sait ce que sont les mangas mais beaucoup d’entre nous ont un a priori négatif les concernant : - Le sens de lecture perturbe les occidentaux que nous sommes ; - Les dessinateurs de mangas semblent ignorer la couleur et - Les histoires sont trop enfantines. Mais, avez-vous déjà pris la peine d’en lire un ? Non ?!? Alors il est temps de vous y mettre !!!

(Idéogramme du mot « manga » calligraphié à l’encre de chine et à la plume par Charlène)


Tu n’aimes pas faire les choses En effet, le manga se lit dans le sens inverse de nos bandes dessinées :

comme tout le monde, alors le manga est fait pour toi !!! de droite à gauche et en commençant par la fin.

60% des japonais lisent au moins un manga par semaine.

Au Japon Le manga se lit n’importe où : dans les files d’attente de métro, les halls de gares ou d’aéroports…

Pour un coût d’environ cinq milliards d’euros !!!!

Toutefois, le manga absorbe un tiers du papier imprimé au Japon,


Pour ceux qui veulent continuer cette initiation aux mangas, vous devez savoir qu’il en existe plusieurs catégories, qui peuvent combler les attentes de chacun : Les « Shönen » (« Deathnote », « Bleach », …) : destinés aux garçons de 10 à 18 ans. Les « Shöjo » (« Nana », « Fruits Basket », …) : qui s’adressent aux filles.

Deathnote : le héros découvre un cahier dans lequel il vaut mieux ne pas écrire le nom d’une personne, sinon elle meurt…

Bleach : un adolescent qui possède le don de voir les fantômes et devient un dieu de la mort… Nana : la vie partagée de deux filles qui portent le même nom mais, que tout oppose…

Fruits Basket : une orpheline va vivre chez un camarade et découvre qu’il cache un secret… Si vous êtes tentés, inutile de vous ruiner !!! Allez en emprunter à la Médiathèque de Pont-à-Mousson, qui est celle qui possède le fond de mangas de plus important de Lorraine. Demandez à parler à Laurence, qui saura vous conseiller et guider vos 1ères lectures.

A bientôt !!! Sayonara !!!


L’avis d’une fan de mangas

Charlène, élève de 1ère 7 - Je suis « tombée dedans », par hasard, sur Internet, il y a plus de six ans. Depuis, je n’ai pas décroché et je lis pratiquement quatre mangas par jour. - Je possède plus de neuf collections de mangas (environ 100 volumes) et ma vie tourne autour de ces livres : j’écoute de la musique japonaise, je m’intéresse à la culture de ce pays, je suis fan de sa cuisine et du style vestimentaire des jeunes-filles de là-bas. - Mon rêve est d’aller séjourner au pays du Soleil Levant pour m’imprégner d’avantage de sa culture er revenir les bagages pleins de découvertes à partager avec mes amis et ma famille.

Ny Happy !!! Bye, Bye !!!


Le coin des poètes L’AUTEUR : Je me présente, Pierre TOUSSAINT, 19 ans. La poésie a toujours été pour moi une échappatoire, un autre monde. Mon monde est souvent orienté vers l’obscurité, mais certains des poèmes issus de mon recueil « Mort, tu erres », sont tournés vers la lumière.

EXPLICATIONS : ESTHETE : poème qui m’est venu grâce à une personne que j’ai rencontrée, il y a peu de temps. Certains de mes poèmes sont directement inspirés de ce dernier. Il vit de cette fascination. Sa présence est déroutante, troublante, … CETTE BELLE JOURNEE : titre trompeur, noirceur, fin tragique. La mort est matérialisée, conséquence d’un amour : un fardeau bien lourd…

ESTHETE Souvenez-vous de ce visage Qui traversa les âges Envoûtera vos caps Qui hurleront la mort La profondeur de son visage Vous rend blafards, hagards Pétrifiés d’admiration Vos cœurs battent à l’unisson Vénérez-le comme il se doit Donnez votre voix comme offrande Pâmez-vous de son odeur amande Vénérez-le, vous n’aurez pas le choix

Sa beauté vous charme Vous baissez les armes Sa voix fige vos pensées Vous êtes ses prisonniers Son talent est inné Sa beauté inégalée C’est le plus beau des poètes C’est avant tout un esthète


CETTE BELLE JOURNEE C’est une si belle journée Ce ciel si ensoleillé N’a jamais tant brillé Depuis que tu m’as quitté Devant l’astre émerveillé J’ai bien réfléchi et décidé Quand cette journée sera terminée J’irai me tuer Pas une larme n’a coulée Grâce à cette belle journée Je n’ai même pas cillé Quand j’ai vu la lame si aiguisée Dans cette forêt Je me suis entaillé Le bras, oh cette journée Le sang a coulé Mais n’a pas entaché Cette si belle journée Quand j’ai senti la vie se retirer J’ai voulu crier Mais la mort m’en a empêché J’aurais du noter Joli morceau de papier Tout ce que je voulais t’adresser Trop tard La mort m’a relâché Seulement je ne pouvais reculer Pour tenter d’achever Cet acte oublié Cette si belle journée Est finalement gâchée Car j’ai oublié de graver « Je t’ai aimée »

A vos plumes !!! Si toi aussi tu veux que tes poèmes paraissent dans « Le Petit Révolutionnaire », dépose tes textes au CDI sur clé USB ou sur papier libre en nous indiquant un moyen de te contacter.


La photo du mois


DES MOTS POUR LE DIRE Ils ne l’ont pas dit ! -

Ce n’est pas Cambronne qui aurait utilisé la très célèbre expression populaire : « Merde ! » face à l’ennemi anglais, lors de la non moins célèbre bataille de Waterloo mais, Victor Hugo, soixante ans après celle-ci, pour « corser » ses écrits.

-

Quant à César, il n’aurait pu prononcer le fameux : « Tu quoque, fili ! », à Brutus, fils sournois, car, dans la vie courante, il parlait le grec.

Sources : « Petit inventaire des citations malmenées » chez Albin Michel

Il l’a dit ! -

On peut être un auteur célèbre et reconnu et laisser à la postérité , dans une tragédie, un vers qui fait sourire. Témoin, celui-ci, extrait de « La Mort de Pompée » de Corneille : « Car ce n’est pas régner qu’être deux à régner ».

Enigme : mot qui vient du grec AINIGMA qui signifie « parole obscure ». Les Grecs en étaient très friands et assortissaient leurs questions de gages que devaient effectuer ceux qui ne trouvaient pas la réponse. En voici une première, signée de Boileau :

Du repos des humains, implacable ennemie, J’ai rendu mille amants envieux de mon sort ; Je me repais de sang et je trouve ma vie Dans les bras de celui qui recherche ma mort. Un personnage de Twilight ? Dracula ? Non… La puce !!!

Et une autre, d’un auteur inconnu : Je suis ami, lecteur, tout au bout de ta main Je commence la nuit et je finis demain La lettre N…

(Vers) GLORINES : ce sont des vers qui riment entièrement. Etonnement monotone et lasse Est ton âme en mon automne, hélas ! Louise de Vilmorin Dans cet antre, lassés de gêner au Palais Dansaient, entrelacés, deux généraux pas laids. Lucien Raymond

A VOS STYLOS !!!


Cette rubrique restera vide cette foisci, puisque vous n’avez pas encore pu nous écrire. Mais elle sera la vôtre, et nous attendons de vos nouvelles : réactions, remarques, suggestions, propositions d’articles… Cet espace vous est ouvert ! Pour cela adressez-nous vos messages, soit sous forme papier, directement au CDI, soit par internet à l’adresse suivante : lepetitrevolutionnaire@gmail.com


Le Petit révolutionnaire N°1