Issuu on Google+


lĂŠon hollender 23 ans 22 route du Nideck, 67 710 Wangenbourg +33 (0)6 79 30 84 95 leon.hollender@insa-strasbourg.fr


formation

compétences

expériences

INSA de Strasbourg Architecture – 3ème année depuis 2012

3d Rhinoceros3d – Grasshopper SketchUp

stage intégré _insa / 2013 / 1 mois responsable des maquettes

INSA de Strasbourg Classes préparatoires : Sciences, Techniques et Humanités 2010 à 2012

CAD Vectorworks AutoCAD

Faculté de Médecine, Université de Strasbourg PCEM1, Premier Cycle des Études de Médecine 2008 à 2010 Lycée du Haut-Barr Baccalauréat S, mention Très-Bien 2008

2d Photoshop Indesign autres maquettes webdesign – conception de sites internet langues anglais courant allemand basique loisirs escalade photographie vidéo

stage ouvrier _Eiffage construction / 2013 / 1 mois manoeuvre workshop / 2013 / 2 semaines sur le thème de “no man’s land, no man’s water”, en équipe avec des étudiants de l’ArtEZ Arnhem (NL) et de la HTWG Konstanz (DE) stage intégré _insa / 2012 / 1 mois maquettiste stage _b.a.u. architecture / 2007 / 1 mois dessinateur, relevés sur le terrain, dessins de plans et de modèles qui ont servis par après pour la présentation du projet et de la construction stage _naos architecture / 2004 / 1 semaine découverte du métier d’architecte emploi _camping de Wangenbourg / 2009 / 1mois ouvrier communal, gestionnaire et entretien élu au Conseil des Etudes _INSA / 2 ans élu au Bureau des Elèves _INSA / 1 an responsable communication


place saint thomas strasbourg, janvier 2014 avec B. Tosseli et A. Wetterwald

Dans ce projet de réaménagement de place, nous avons voulu expérimenter avec de nouvelles formes organiques. Des jeux de pentes, de bosses et de creux rompent avec la perception ordinairement lisse et plate de la ville. C’estune

1

1_ référence : terminal de Yokohama (FOA) 2_ coupe longitudinale au 1:200 3,4,7_ maquette 1:200, carton bois et carton gris 5,6,8_ perspectives à l’aquarelle

3

2

4

expérience sensorielle qui propose de nouveaux points de vue et invite au parcours et à l’exploration. Dans la continuité du sol, les formes organiques se transforment en mobilier urbain et proposent différentes assises.


5

6

7

8


un mémorial de la banquise - charettes 2012 avec F. Cordonnier, L. Folmer, T. Niederkorn, V. Michel, C. Guinaudeau

Un mois par an, l’école organise des séminaires verticaux appelés charettes, pendant l’école un diplomant rassemble une équipe d’étudiant -un de chaque promotion- pour l’aider à finaliser son PFE avant présentation.

2

1,3_ maquette 1:500, contexte en panneau d’aggloméré, projet en savon et plexiglass 2_ maquette 1:200 4_ maquette 1:50, la maquette est montée sur un panneau vertical 5_ maquette 1:50, deux panneaux de plexiglass séparés par une structure découpée au laser, escalier en aluminium 1

3

6,7_ maquette 1:50, balsa et corde à piano, la facade est escamotable et révèle l’intérieur


La charette est organisée comme une agexnce en miniature, avec les élèves partageant leur expérience et les responsabilités évoluant au fil des années.

J’ai travaillé pour Félix Cordonnier, dont le projet était un mémorial de la banquise. Etant alors en deuxième année, j’ai travaillé sur les maquettes. Le projet consistait en une structure flottante

dont le rôle était de sensibiliser à la fonte des glaces et d’autres problèmes environnementaux. Elle pouvait être démontée et transportée par conteneur pour voyager.

4

5

6

7


workshop, “no man’s land, no man’s water” strasbourg, juillet 2013 avec T. Haasis et N;Bu (HTWG Konstanz), B. Rollerman (ArtEZ Arnhem)

La place prend son nom des stocks du quincailler Grimeisen, qui ont été détruits lors de la deuxième guerre mondiale. Seulement quelques parties de la zone ont été reconstruites, laissant un no man’s land qui devint vite une aire de

//Keep growing!


stationnement. La ville de Strasbourg avait pour projet de construire un parking de 16m de haut, mais les riverains allèrent devant les tribunaux et remportèrent le procès. Le place Grimeisen resta un espace vide dans la ville.

Nous voulions donc montrer qu’il y avait des possibilités d’usages multiples pour ce type d’espace. Nous avons mené une enquête auprès des passants pour recueillir leurs idées. Nous avons ensuite réalisé six photomontages représen-

tant les réponses les plus pertinentes et originales que nous avons imprimés et placés contre le mur séparant la place Grimeisen de la rue du Bain-aux-plantes, tels des fenètres ouvertes sur des usages nouveaux.

//Keep Cool! //Relax!


place grimeisen strasbourg, mars 2013 avec M. Kuster

Dans cette initiation à l’urbanisme, nous avions pour contraite de “renforcer” la place. Pour ce faire, nous avons décidé de garder cet accès au centre-ville (stationnement) en augmentant sa capacité de 50%. De plus, la réduction de l’es-

pace due à la construction du parking permet de renforcer le statut de la place en y concentrant des activités (terrasses, cinéma de plein air) et de lui donner une dynamique en la bordant de commerces.

2

1

4

1_ axonométrie éclatée 2_ plan masse 1:500 3_ coupe longitudinale 1:500 3

4_ perspective


caserne marcot strasbourg, mars 2014 avec A. Maximo

Second projet d’initiation à l’urbanisme, la réhabilitation de la caserne Marcot. Sur la parcelle Sud, nous proposons un nouvel espace pour les Compagnons du Devoir - comprenant ateliers, logements et halls d’exposition - en réhabilitant

l’existant, ainsi qu’une cité universitaire pour les étudiants des facultés proches. Au Nord, nous proposons des logements, ainsi qu’un centre artistique qui se situe dans la continuité du tissu existant : Malraux, MAMCS, Laiterie...

2

3

1_ plan masse 1:1000 2_ perspective 3_ processus menant à la typologie des bâtiments 1


dent creuse strasbourg, novembre 2013 avec E. Tanguay-Laflèche

Le projet dent creuse permet d’appréhender la difficulté qu’il y a à s’insérer dans un contexte urbain difficile. Le projet comporte deux logements en duplex, reliés par une terrasse commune, un studio handicapable, et un local commercial

au rez-de-chaussée. Nous avons porté une attention particulière aux relations au contexte, préservant l’apport en lumière et l’intimité, tout en offrant des jeux de vues aux résidents.

1_ perspective 2_ plan masse 3,5_ facades est et sud 4_ coupe longitudinale

1

4

2

3

5


  



       



  

 



  



 

       



  

 









   





  





        



strasbourg, juin 2013

Quelques exemples de plans réalisés en cours de constructions. Nous avons également dessiné les plans de fondation, d’execution, de toiture, d’assainissement, des façades.. Cela m’a permit de m’approprier le logiciel Vectorworks.





résidence hôtelière

1

1_ coupe transversale 2_ coupe détail

2


structure bois avec C. Duval, B. De Cilia, N. Coury, F.-J. de Solages,

Etude de la structure et des assemblages en bois d’un restaurant d’entreprise, construit en 2008 à Ditzingen (Allemagne) par les architectes Frank Barkow et Regine Leibinger. L’exercice a pour but de se familiariser avec la construction en

1

2

3

4

bois dans un projet moderne. Nous avont réussi le pari de faire une maquette détail au 1:20, en carton bois, feuille d’acier et clous, en utilisant uniquement la technologie employée à l’échelle réelle (i.e. sans colle).

1,2,3,4_ construction d’une maquette au 1:20 5,6_ vue extérieure et intérieure du bâtiment étudié 7_ schéma illustrant le principe structurel 5

6

7


Merci !


léon hollender - portfolio