Page 1

Léo Sexer

NI MARX NI COCA-COLA


Les enfants de Marx et de Coca-Cola est le nom que Godard a donné aux deux protagonistes de son film “Masculin/Féminin”: Paul, militant marxiste, et Elizabeth chanteuse et pur produit de consommation, obsédée par son succès personnel. Apparemment opposés, ils sont pourtant irrémédiablement attirés l’un par l’autre. Pour Godard, Marx représente l’engagement social et le rêve d’une société égalitaire, Coca-Cola incarne l’individualisme contemporain et la société de consommation. Je cherche dans mon travail à aller au delà de ces deux pôles, et mes recherches artistiques gravitent autour de la question suivante:

quelle est la place du personnel et de l’intime au sein de l’espace collectif?

D’abord proche de l’installation, ce cheminement artistique m’a conduit vers des questionnements propres à l’architecture et au design.

3


4


DU COLLECTIF A L’INTIME Dans les projets Capsule et Habitats, j’ai reconstitué des espaces d’intimité au sein de l’espace public.

5


Capsule, 2011, Jour de l’installation

Capsule, 2011, Deux semaines après l’installation

CAPSULE

2011

Un espace d’intimité au coeur de la ville En Novembre 2011, j’installe à Genève sous la gare cornavin, une capsule pensée comme un espace d’intimité au sein de l’espace public. La structure fut rapidement habitée par un couple de roms qui en fit son habitat. Trois semaines après son installation, la capsule a fait l’objet d’un article dans la presse. Le lendemain de la parution de l’article, la police ordonna son déplacement. 6


Capsule, 2011, Jour de l’installation

7


8


Tribune de Genève, Mardi 29 Novembre 2011

9


Habitat 1, 2011 10


Habitat 2, 2011

HABITATS 2011

Logements de fortune En avril 2011, avec l’association Plattform, nous avons occupé un édifice désaffecté pour y réaliser une exposition. Ma proposition (Habitation 1, page de gauche) à consisté à récupérer tous les vêtements laissés par les squatteurs qui se sont succédés dans l’immeuble pendant plus de trente ans, afin de réaliser un “habitat dans l’habitat”. Les vêtements ont étés placés sur les paroies internes et externes d’une petite pièce, créant un effet d’insonorisation. L’installation Habitât 2 à été réalisée dans une usine désaffectée. Les éléments constitutifs de cet habitat ont la marque du passé industriel du lieu, aussi bien que de ses habitants de passage.

11


12


DENSIFICATION DE L’ESPACE URBAIN Dans les projets Archipel et UTHM, il s’agit de mettre en question la place de l’espace personnel face à la densification de l’espace urbain.

13


ARCHIPEL 2012

Un jardin ouvrier flottant Face à la disparition locale des jardins ouvriers, espaces à la fois personnels et collectifs, publics et privés, nous avons mis en place une fiction, une utopie d’une agriculture qui serait trop à l’étroit sur la terre ferme. Archipel est un projet mené de manière collégiale par l’association Plattform.

14


15


UTHM, avec module de bureau

UTHM, Espace habitable

UTHM, Module de transport personnel 16


UTHM, cimetière

UNITÉ DE TRAVAIL ET D’HABITATION MOBILE (UTHM) 2012

Un cauchemard rationel Qu’adviendrait-il si la densité urbaine ne cessait d’augmenter? C’est la question que je me pose avec ce projet, proposant d’aller jusqu’au bout de l’idéal moderniste de rationalisation de l’espace. Est-ce que l’on pourrait imaginer toute une société suivant ce principe? Où la capsule serait un unique lieu de vie? Acheté à la naissance de l’enfant, la capsule l’accompagnerait jusqu’à sa mort, pour une vie rationelle de bout en bout. Dans cette idée, la capsule serait placée dans des cimetières s’érigeant en gratte-ciels. 17


18


20


DE L’INTIME AU COLLECTIF Dans les projets Dream Dwelling et Objet Unique, je me suis intéressé à la modélisation d’un espace idéal, puis d’un objet idéal à partir de données propres à des individus.

21


DREAM DWELLING 2013

L’habitat idéal né de statistiques Avec le projet Dream Dwelling, j’ai cherché à savoir s’il était possible de déterminer un archétype de la maison idéale. Pour cela, j’ai réalisé plus d’une centaine d’entretiens au cours de la Documenta 13 à Kassel. (Allemagne) Je me suis entretenu avec les visiteurs de l’exposition, qui m’ont confié quelle serait leur maison de rêvée. J’ai recueilli leurs témoignages sous forme de notes et de dessins, plus tard soumis à des statistiques rigoureuses afin de déterminer la nature de cet archétype.


23


Témoignage des visiteurs

Dessins réalisés par les visiteurs

Statistiques

Définition des éléments nécéssaires à la maison idéale

Larges fenêtres

Présence dʼun arbre

Architecture de type moderniste

Présence dʼun point dʼeau

design de la maison idéale projet d’urbanisme

Livre

Exposition

Vidéo

Etude de marché Design en fonction du “cahier des charges” Aboutissements du projet

Organigramme du projet


Extraits du livre Dream Dwelling

Extrait de la vidéo: Algo más que una casa bonita

Flyer de l’exposition Dream Dwelling à Mexico 25


Plan d’urbanisme reprenant la forme kabbalistique du jardin d’eden 26


Plan d’urbanisme reprenant la forme kabbalistique de la chute 27


L’OBJET UNIQUE 2013

Une forme essentielle issue de la synthèse d’objets quotidiens L’objet Unique est un projet initié lors d’un échange à Mexico City, en collaboration avec Caroline Tripet, Noe Martinez et Maria Sosa. Afin d’établir un objet qui pourrait remplacer tous les autres objets, nous avons procédé à une analyse ethnographique des objets de deux appartements. Nous avons par la suite réalisé des statistiques afin de déterminer une forme qui contiendrait tout ces objets. Ce n’est qu’après avoir obtenu cette forme que nous nous sommes aperçus qu’elle était décrite dans le livre Tristes Tropiques de Levi Strauss : il s’agit d’une poterie utilisée par la tribu amazonienne des Bororos ainsi que par d’autres tribus de la même région. Nous avons appris que cet objet est l’un des seuls objets domestiques utilisés par ces tribus.

28

Dessin issu de Tristes Tropiques de Levi Strauss


L’objet unique, céramique artisanale

L’objet unique, céramique imprimée en 3D

29


Vue de l’exposition à l’espace El Gran Cristal

30


Vue de l’exposition à l’espace 9x9

31


32


L’OBJET COMME CATALYSEUR RELATIONNEL Avec les projets Pangea Society, et Banc pour célibataire, j’ai souhaité aborder la question d’un objet qui, inscrit dans un espace collectif, devient un catalyseur de rencontres intimes.

33


PANGEA


SOCIETY


PANGEA SOCIETY 2013

Entre dérive des continents et dérive sectaire Le projet Pangea Society est une réflexion sur la notion de dérive. La pangée est l’état de la terre avant la dérive des continents. Les bijoux réalisés sont la marque de l’adhésion à la Pangea Society, ils ont dérivés dans la valise d’un galleriste de Mexico à Paris, et dans le sac à dos d’un étudiant en art de Paris à Berlin. Le soir du vernissage, les visiteurs étaient invités à adhérer à la société, puis à porter les bijoux pour signifier de manière rituelle leur appartenance à la Pangea Society. Concept: Léo Sexer, Noé Martinez & Maria Sosa Display: Léo Sexer Bijoux: Noé Martinez & Maria Sosa

Le dispositif à été découpé à partir d’une simplification de la forme de la pangée.

36


Vue de l’exposition “Dépot de dérives” au Kunsthaus Bethanien, Berlin. Le mobile suspendu au plafond contiens un guide du projet sous forme de photos, de textes et de poèmes visuels.

37


38


BANC POUR CÉLIBATAIRE


Limite de l’espace intime selon Hall 15 cm

Plans inclinés de 3° vers l’interieur

Obstacle: Effet de Roméo et Juliette selon Robert Cialdini


BANC POUR CÉLIBATAIRE 2013 Projet inspiré par le livre Pornotopie de Béatrice Preciado, ou est developpée l’idée du mobilier pris comme outil de séduction. Je me suis basé sur des notions sociologiques telle que la proxémie, et “l’effet de Roméo et Juliette” pour réaliser l’objet.

41


42

Ni Marx ni Coca-Cola  

Les enfants de Marx et de Coca-Cola est le nom que Godard a donné aux deux protagonistes de son film “Masculin/Féminin”: Paul, militant marx...