Page 1

Travaux 2015-2018

Février 2019

Léna Beys- Architecte DE


Léna Beys 15/04/1992 18 allée Antoine Grossin 92140 Clamart, FRANCE lena.beys@hotmail.fr +(33)0674163736


Architecture

Paysage

01

07

Paris 2ème

Rénovation d’appartement Phases: ESQ-PRO-ACT-DET Taille: 50m² Budget: 55 000 euros

02

Courcouronnes

Restructuration des tennis de l’Aqueduc Phase: DCE Taille: 350 000m² Budget: 3M Client: Ville de Courcouronnes Partenaire: R2K Architecte

Montévrain 1

Espace extérieur terrasse jardin- Écoquartier Phase: DCE Client: EPAMARNE Taille : 5 000 m2 500m² BET: AXOE Aménagements del’espace exterieur: - Jardin et terrasse sur dalle - Aménagement paysager - VRD + gestion des eaux

03

08

Showroom

Espace paysager +création de mobilier urbain pour une pépinière d’entreprises & logements

Le Chesnay

Phases: ESQ-PRO Taille: 140m² Budget: 150 000 euros

04

Paris 16ème

Rénovation d’appartement Phase: ESQ Taille: 150m² Budget: 170 000 euros

05

Croissy-Beaubourg

Montévrain 2

Phase: DCE Taille: 1.5H 2000m² Client: EPAMARNE Partenaire: Cube architectes BET: AXOE Aménagements des abords des bâtiments et du cœur d’îlot: - Création jardin commun - Parking et stationnements (72u) - Aménagement paysager - VRD + gestion des eaux

Candidature pour un projet de local sportif Projet lauréat

06

09

Rénovation plateaux de bureaux Phase: FAI Taille: 600m²

Réalisation de l’espace exterieur - résidence sénior

Paris 14ème

Cergy

Phase: PC - Notice paysagère Taille: 1000m²


Octobre office

Chargée de projet - 2018 Stage et CDD

Schéma de principe paysager pour l’espace extérieur de l’écoquartier de Montévrain (07) - Jardin et terrasse sur dalle


Les vides invisibles Projet de fin d’études

La ville se densifie et semble pourtant oublier certains de ses 5 6 lieux. 2 L’infrastructure omniprésente (et grandissante) du territoire se soulève par fragment et laisse 3 7 8 ainsi place à des espaces délaissés (des vides invisibles). Comme si 4 la superstructure marquait au sol une empreinte imperceptible, une barrière invisible dans le territoire, créant des lieux sous mais également autour enclavés et enclavant. Ces emprises marquent une réelle fracture dans la ville, alors qu’elles pourraient potentiellement faire lien. 1

Libérer et redonner un sens, une visibilité à ces lieux cachés, sans adresse ni appartenance

Décomposition territoriale 1. Bâti -Vides 2. Tracés et réseaux - Pleins 3. Infrastructure -niveaux - Contraignante/non contraignante 4. Emprises- Exploitées/inexploitées

Délimitation territoriale 5. Objet d’étude -Forte empreinte infrastructurelle 6. Superstructure et emprises inoccupées 7. Zones potentielles d’intervention 8.Sites d’études Sélection de sites à contraintes et caractéristiques différentes (physique, contexte, altimétrie, statut...)


DĂŠlimitation territoriale


Aubervilliers - Canal St Denis/A86/RER B Plan

Plan

Voirie

Niveau sol

Abords 1

Canal Voie piétonne Voirie

Abords 2

Voirie haute Talus sncf + voies ferrées

_Forte présence d’industries _ Manque d’équipements (culturels, loisirs, traversabilité) _Desserte limitée _Présence du canal

Surfaces

1- 4898m² 2- 7350m² 3- 4052m²

Quartier


Site 2 - Constat Tracés 

Bâti 

Réseaux

Hiérarchie

Typologies

Transport

Habitations Tertiaire, activité industrielle

Typologie des sols

Hauteurs de la sous-face

Bus RER

Arrêt Périmètre de 5mn à pied

Délimitation du site

Friche Minéral dégradé

_ Enclave par l’infra (voirie/voies ferrées) _ Site inaccessible et difficilement visible _Sol dégradé _Surface de 4052m² couverte / Luminosité réduite /Légères nuisances

Emprise


Projections

Imaginaires du lieu


Intentions

Appropriations

Hypothèses programmatiques


Mobilier Rails et suspensions Fixation de rails le long des poutres extérieures permettant des suspensions (artistiques, mobilier) ou autres activités.

Mobilier Pavillons Implantés grâce aux réserves du nouveau sol. Système de poteaux et de panneaux modulables, répondant aux différents usages possibles. Stand de marchés, pavillons (salles de travail, loisirs, «troquets», commerces).

Sol Définir un nouveau sol. Permettre l’implantation d’un mobilier modulable et éphémère


Éléments Acoustique Fixation de panneaux antibruit le long des écrans. A terme végétalisés et dépolluants.

Eclairage Mise en place d’éclairages dans / sur la structure du viaduc et au sol. Spots encastrés dans la dalle, projecteurs en pieds de poteaux, tube LED intra -structure et linéaires de spots suspendus le long des poutres longitudinales.

Sol Trame réfléchissant la structure autoroutière. Insertion des spots le long du dallage, en projection des poutres longitudinales.


Hiver

Diurne

Nocturne


Usages

Possibilités

Eté

Diurne

Nocturne


Laboratorio Roma Trastevere

_Création d’un édifice de logement temporaire _Cellules modulables aux surfaces réduites, optimisées par une circulation traversante constituée de grands espaces communs

2015 Projet d’architecture - Rome


Typ.1 6X4m

Mode:

Chambre

Salle à manger

Salon

Typ.2 6X6m


Mode:

Chambre

Salle Ă manger

Salon


Genèse de la mémoire

Empreintes d’un événement et génie du lieu

Un événement, une attaque marquent profondément des lieux et leur perception. En les déplaçant, transposant, sacralisant; par nos actes physiques et mentaux. Comment se manifeste et se transforme la mémoire? Et de quelle manière se traduit-elle dans l’espace? Deux sujets étroitement liés, qui ouvrent de nouvelles sphères et champs complémentaires, au travers des images, des lectures et souvenirs de ces événements; et de nos interprétations. (Mémoire des lieux & lieux de la mémoire)

2017 Colloque «Topographies de la violence de masse» Musée d’art contemporain de Montréal


Profile for Léna Beys

Travaux 2019  

Travaux 2019  

Profile for lenabeys
Advertisement