Page 1

Septembre-octobre 2016 • 1,50 €

RETROUVEZ DANS CE NUMÉRO TOUTE L’INFORMATION DE VOTRE CMA

rtisans

LE MONDE DES

édition

île-de-france seine-et-marne

Bimestriel n°114

s CMA er au 14 octobre : élection 1 u d

DéVELOPPER SON ENTREPRISE AVEC LE TEPE p. 26

actualités

apprentissage

)¬WHGXSDLQ¢&KHOOHVɈ TXHOEHDXVXFFªVɈ

Recruter un apprenti, FȇHVWHQFRUHSRVVLEOHɈ

P. 06

P. 24

Seine-et-Marne


R O U V E U R E M A R Q U E Z © P H OTO P R O E V E N T · D E S I G N W W W. L A M A N U FA C T U R E . N E T


S O M M A I R E Élections en chambres de métiers et de l’artisanat En raison des prochaines élections des représentants de la CMA de Seine-et-Marne, Elisabeth Détry ne s’exprimera pas dans le traditionnel édito dans le cadre du droit de réserve.

ÉVÉNEMENT

4

Élections 2016 : artisans, faites HQWHQGUHYRWUHYRL[ɋ

ACTUALITÉS [ 6 [)¬WHGXSDLQ¢&KHOOHVÌ­TXHOEHDXVXFFªV [,QRQGDWLRQVÌ­OD&0$DX[F¶W«V des entreprises sinistrées [&KDPEUHV&RQVXODLUHVHW'«SDUWHPHQWÌ­ signature d’une Charte de coopération [Les artisans ont accueilli l’AG de la BRED [-HXQHVHQWUHSULVHVÌ­FDSVXUYRWUH G«YHORSSHPHQW [SURSRVLWLRQVHQIDYHXUGHO̵DSSUHQWLVVDJH [Le Carrousel des métiers d’art et de création INITIATIVEs [ 18 [Accompagner la création-reprise

03

apprentissage [ 20 [$SSUHQWL6FªQH̭OHVDSSUHQWLVGHO̵,0$ PRQWHQWVXUOHVSODQFKHV [Concours du Meilleur Apprenti de France [0LQLHQWUHSUHQHXUVPDLV̿PD[LWDOHQWV [5HFUXWHUXQDSSUHQWLF̵HVWHQFRUHSRVVLEOH [3URPRXYRLUO̵DSSUHQWLVVDJHDXFĕXU des territoires

Artisans ! Du 1 au 14 octobre, vous serez appelés, à élire vos représentants au sein de la CMA de Seine-et-Marne, qui, comme vous, sont des femmes et des hommes dirigeants d’entreprises artisanales. er

pratique [ 26 ['«YHORSSHUVRQHQWUHSULVHDYHFOH7(3( [+¶WHOG̵DUWLVDQVGH9DX[OH3HQLO [6DXYHJDUGHGX&RPPHUFHHQPLOLHXUXUDO [Transmettre et reprendre une entreprise en Seine-et-Marne regards [ 34 [+RPPDJH̭3LHUUH$JXLQODGLVSDULWLRQ G̵XQHJUDQGHͤJXUHGHO̵$UWLVDQDW [3UHVWLJH̭'XQRG0DOOLHUIHUURQQLHUG̵DUW [9LHG DUWLVDQV̭FHVDUWLVDQVIRUPDWHXUV DFFRPSDJQHQWODUHOªYH

&KDTXHYRWHFRPSWHɋ Plus vous serez nombreux à voter, plus votre représentation comptera dans le paysage économique et politique, mieux les élus de la CMA de Seine-et-Marne défendront vos intérêts auprès des pouvoirs publics et mieux le secteur de l’artisanat pèsera dans les décisions de développement local, les règlements et lois.

$UWLVDQVYRWRQVÉ‹

Ce numéro comprend des pages spécifiques pour les abonnés de Seine-et-Marne. Ce magazine contient un encart « Résultats aux examens ».

Le Monde des artisans n°114 – Septembre-octobre 2016 – Édition de Seine-et-Marne – 3U«VLGHQWHGXFRPLW«GHU«GDFWLRQGHVSDJHVORFDOHVÉ‹(OLVDEHWK'«WU\È‚$YHFOHFRQFRXUVU«GDFWLRQQHOGHODFKDPEUHGHP«WLHUVHWGHOȇDUWLVDQDWGH 6HLQHHW0DUQHÈ‚‹GLWHXUG«O«JX«ɋ6W«SKDQH6FKPLWWÈ‚5«GDFWLRQÉ‹$7&SRUWÉ‹É‹É‹É‹É‹HPDLOÉ‹OHPRQGHGHVDUWLVDQV#JURXSHDWFFRPÈ‚2QWFROODERU«¢FHQXP«URÉ‹-HQQLIHU&RJKH%DUEDUD&RODV6RSKLHGH&RXUWLYURQ0DUMRODLQH'HVPDUWLQ &KULVWHOOH)«Q«RQΖVDEHOOH)OD\HX[*XLOODXPH*HQHVWH6DPLUD+DPLFKH0«ODQLH.RFKHUW'HOSKLQH3D\DQ6RPSD\UDF6DPRU\D:LOVRQÈ‚6HFU«WDULDWGHU«GDFWLRQÉ‹0$QWKRQ\-&OHVVLHQQH-1HLVVHbÈ‚3XEOLFLW«ɋ$7&TXDLGH9DOP\3DULVbÈ‚ 3XEOLFLW«QDWLRQDOHÉ‹'LUHFWHXUFRPPHUFLDO0DWKLHX7RXUQLHU7«OÉ‹É‹É‹É‹ID[É‹É‹É‹É‹HPDLOÉ‹PWRXUQLHU#JURXSHDWFFRPÈ‚3XEOLFLW«VG«SDUWHPHQWDOHVVXGRXHVWÉ‹7KLHUU\ 7«OÉ‹É‹É‹É‹ HW&«GULF-RQTXLªUHV 7«OÉ‹É‹É‹É‹  ID[É‹É‹É‹É‹HPDLOÉ‹WKLHUU\MRQTXLHUHV#ZDQDGRRIUÈ‚3KRWRJUDSKLHVÉ‹/DXUHQW7KHHWHQUHVSRQVDEOHLPDJHÈ‚&U«GLWVSKRWRVORFDOHVVDXIPHQWLRQFRQWUDLUHÉ‹&0$HW&50$Ζ')È‚3URPRWLRQGLIIXVLRQÉ‹6KLUOH\(OWHU7«OÉ‹ É‹É‹É‹É‹7DULIGȇDERQQHPHQWDQ)UDQFHÉ‹HXURV7DULIDXQXP«URÉ‹Èœ¢Oȇ«WUDQJHUÉ‹QRXVFRQVXOWHUÈ‚&RQFHSWLRQ«GLWRULDOHHWJUDSKLTXHÉ‹TEMA|presse7«OÉ‹É‹É‹É‹É‹È‚)DEULFDWLRQÉ‹3L[HOLPDJHΖ0DUOLQ-07DSSHUW 7«OÉ‹É‹É‹É‹È‚‹GLWHXUÉ‹$7&UXH'XSRQWGHV/RJHV0(7=7«OÉ‹É‹É‹É‹ID[É‹É‹É‹É‹È‚'LUHFWHXUGHODSXEOLFDWLRQÉ‹)UDQ©RLV*UDQGLGLHUÈ‚1rFRPPLVVLRQSDULWDLUHÉ‹7È‚Ζ661É‹È‚'«S¶W O«JDOÉ‹VHSWHPEUHÈ‚ΖPSUHVVLRQÉ‹ΖPSULPHULH/«RQFH'«SUH]=RQHLQGXVWULHOOH5LXW]%DUOLQ


É

VÉNEMENT [ SEINE-ET-MARNE

Vote par correspondance XQLTXHPHQW Du 1er au 14 octobre prochain, les artisans inscrits au rÊpertoire des mÊtiers Êliront par correspondance leurs reprÊsentants dans les chambres de mÊtiers. Élus pour un mandat de cinq ans, ces derniers auront pour mission de dÊfendre les intÊrêts des artisans au quotidien.

04

Élections 2016 CHAQUE VOTE COMPTE : ARTISANS DONNEZ DE LA VOIX À L’ARTISANAT ! 3OXVYRXVVHUH]QRPEUHX[ ¢YRWHUPLHX[YRXVGIHQGUH] YRVLQWUWVDXSUªVGHVSRXYRLUV publics et plus l’artisanat fera reconnaÎtre son poids GDQVOHSD\VDJHFRQRPLTXH et politique local, dÊpartemental, rÊgional et national. Les candidats qui se SUVHQWHQW¢YRVVXIIUDJHVVRQW des chefs d’entreprise comme YRXV'RQQH]OHXUGHODYRL[ 'ªVODͤQGHVOHFWLRQV YRVDUWLVDQVOXVPHWWURQWWRXWHQ ĕXYUHSRXUYRXVRIIULUXQVHUYLFH de proximitÊ de qualitÊ et assurer YRWUHUHSUVHQWDWLRQDXSUªV de tous les acteurs du GYHORSSHPHQWGHVWHUULWRLUHV

Le Monde des artisans [ septembre/octobre 2016

Artisans, faites entendre YRWUHYRL[Ɉ Les artisans parlent aux artisans ÂŤ Qui mieux qu’un artisan pour dĂŠfendre les artisans ? Âť Pour rappel, en France mĂŠtropolitaine et outre-mer, chaque Chambre de MĂŠtiers et de l’Artisanat (CMA) est administrĂŠe par des ĂŠlus, eux-mĂŞmes artisans. Grâce Ă leur expertise et leur comprĂŠhension des enjeux de chaque mĂŠtier, ces ĂŠlus et leurs collaborateurs

accompagnent les entreprises artisanales au quotidien. Ils ont aussi pour mission de dĂŠfendre les intĂŠrĂŞts des artisans auSUÂŞVGHVSRXYRLUVSXEOLFV

LES ÊLECTIONS, EN PRATIQUE •/HPDWULHOGHYRWHHVWHQYR\DX[DUtisans par courrierHWOHYRWHV̾HIIHFWXH uniquement par correspondance du 1er au 14 octobre.


SEINE-ET-MARNE

• Un seul suffrage pour Êlire à la fois les membres de la Chambre de MÊtiers et de l’Artisanat dÊpartementale et de la Chambre RÊgionale de MÊtiers et de l’Artisanat Île-de-France. • Vote pour une seule et unique liste HQWLªUH$XFXQDMRXWQLVXSSUHVVLRQQL remplacement de candidat n’est posVLEOH‚GIDXWOHYRWHVHUDLWFRQVLGU comme nul

GLGDWV ÂŤOXVVLÂŤJHURQW¢OD&0$HW IHURQWSDUWLHGHODmUÂŤVHUYH} GRQWDX PRLQVFDQGLGDWVSDUFDWÂŤJRULHGĚľDFWLYL tĂŠs (alimentation, bâtiment, fabrication, VHUYLFHV GDQVOHVSUHPLHUVGHODOLVWH 'DQV OHV  SUHPLHUV QRPV ͤJXUH DX moins un candidat issu des mĂŠtiers d’art. Chaque liste est composĂŠe d’au moins un candidat de chaque sexe par groupe de trois.

■QUI VOTE ? Tous les artisans inscrits ou mentionnÊs (conjoints) au RÊpertoire des mÊtiers DXDYULO • âgÊs au moins de 18 ans et sans condition de nationalitÊ ; •TXHO TXH VRLW OHXU UJLPH ͤVFDO HW social ; •FKHIG̾HQWUHSULVHLQGLYLGXHOOHRXGLUL geant de personne morale.

/HVOLVWHVGHFDQGLGDWVVRQWD̪ FKHV HQ3UIHFWXUHHWDXVLªJHGHOD&KDPEUH de mÊtiers et de l’artisanat de Melun depuis le 17 septembre.

NouveautÊ : les crÊmiers-fromagers et UHVWDXUDWHXUVSHXYHQWYRWHUSRXUODSUH PLªUHIRLV¢FRQGLWLRQTX̾LOVVHVRLHQW immatriculÊs au rÊpertoire des mÊtiers DXSOXVWDUGOHDYULOGHUQLHU ■POUR QUI ? POUR QUOI ? Chaque liste comporte au moins 35 can-

■CALENDRIER ÉLECTORAL • Du 30 septembre au 13 octobre minuit : campagne Êlectorale • Au plus tard le 14 octobre : YRWHSDU correspondance • 14 octobre :FOœWXUHGXVFUXWLQ • 19 octobre : UHFHQVHPHQWGHVYRWHV dÊpouillement et proclamation des rÊsultats • 18 novembre au plus tard : assemblÊe JQUDOHFRQVWLWXWLYHSRXUOLUHOHEXUHDX et le prÊsident

i

Toutes les informations utiles sont sur http://elections.artisanat.fr/

POURQUOI VOTER EST IMPORTANT ? â—? Pour renforcer la prise en compte de l’artisanat dans les programmes de dĂŠveloppement, les lois et rĂŠglementations. â—? Pour dĂŠfendre l’intĂŠrĂŞt des artisans auprès des pouvoirs publics au niveau local, rĂŠgional, national et europĂŠen. â—? Pour accompagner les entreprises artisanales au quotidien, de la dĂŠtection d’un projet Ă la transmission d’entreprise en passant par toutes les phases de dĂŠveloppement : gestion, ĂŠtude de marchĂŠ, export, recrutement et formation GHVDSSUHQWLVGÂŤYHORSSHPHQWGXUDEOHGÂŤPDUFKHTXDOLWÂŤDLGHDX[ČŚQDQFHPHQWVČŒ â—? Pour maintenir des services de proximitĂŠ au cĹ“ur des territoires, faciliter la relation et amĂŠliorer la qualitĂŠ des prestations fournies aux artisans, aux conjoints collaborateurs, DX[VDODULÂŤVPDLVÂŤJDOHPHQWDX[MHXQHVDX[FUÂŤDWHXUVHWUHSUHQHXUVGČ„HQWUHSULVHVČŒ

VOTER, C'EST SIMPLE !

①Choisissez une seule liste, VXUODTXHOOHYRXVQHSRUWH]DXFXQH PRGLͤFDWLRQGHQRPVHWG RUGUH Ne faites pas de rature et n'ajoutez aucune inscription, VLQRQYRWUHYRWHVHUDQXO

â‘Ą ,QVÂŤUH]ODOLVWHGHYRWUHFKRL[ GDQVOĚľHQYHORSSHÂŤOHFWRUDOH de couleur bulle (beige) qui ne doit comporter aucune mention, ni aucun signe de reconnaissance.

05

③ *OLVVH]OĚľHQYHORSSHÂŤOHFWRUDOH GDQVOĚľHQYHORSSHGĚľDFKHPLQHPHQW GHVYRWHVSUÂŤDIIUDQFKLHGHFRXOHXU EODQFKHHWDSUÂŞVOĚľDYRLUUHIHUPÂŤH LQVFULYH]LPSÂŤUDWLYHPHQW DXYHUVRGHFHOOHFL Ě˝YRVQRPGHIDPLOOH et/ou nom d’Êpouse et prĂŠnoms, Ě˝YRWUHFDWÂŤJRULHGĚľDFWLYLWÂŤ (alimentation, bâtiment, IDEULFDWLRQRXVHUYLFHV  Ě˝YRWUHGÂŤSDUWHPHQW   Ě˝HWDSSRVH]YRWUHVLJQDWXUH (obligatoire).

â‘Ł

}

3RVWH]FHWWHHQYHORSSH entre le 1erHWOHRFWREUH (le cachet de la poste faisant foi).

Le Monde des artisans [ septembre/octobre 2016


A

CTUALITÉS [ SEINE-ET-MARNE

La Présidente Elisabeth Détry et les petits mitrons.

3WGFGLQKGEJG\NGURGVKVUOKVTQPUšБ

Le jury en pleine action.

FêTE DU PAIN A CHELLES

4XHOEHDXVXFFªV Il faisait bon s’arrêter au 29 avenue de la résistance pour renouer avec la tradition du bon pain et éveiller l’appétit et la curiosité des petits et grands venus nombreux mettre la main à la pâte.

06

L

a bonne humeur et l’enthousiasme des organisateurs et des participants sont la clé du succès grandissant de ce rendez-vous annuel en Seine-et-Marne. Cela fait maintenant 11 ans que la Chambre de Métiers et de l’Artisanat organise la Fête du pain en partenariat avec la Maison de la boulangerie de Seine-et-Marne et les villes qui se portent candidates pour accueillir pendant trois jours cette manifestation. L’édition 2016 prend rang dans le palmarès grâce au concours précieux de la Ville de Chelles à l’initiative de son Maire Brice Rabaste, des artisans boulangers chellois soutenus dans cette démarche par la Présidente de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat Elisabeth Détry, le président délégué du territoire de Chelles Michel Garcelon et Pascal Pineau, membre de la commission de la formation professionnelle. Mais cette réussite est également le fruit des animations permanentes menées de main de maître par Claude Boiteau et nos anciens professionnels boulangers assistés de leurs épouses, les démonstrateurs des Moulins Bourgeois, Fouché,

Le Monde des artisans [ septembre/octobre 2016

Foricher, Hoche et les Moulins de Chars, sans oublier l’implication des apprentis de l’IMA du Pays de Meaux encadrés par leurs professeurs Christophe Czépil, Thomas Buvat et Benoît Mazurier.

Faire plaisir aux enfants et susciter des vocations La Présidente Elisabeth Détry en présence de Vincent Mathias, le meilleur mitron chellois.

Avec ses bonnes odeurs, ses saveurs et ses couleurs, la Fête du pain a attiré le grand public et plus de 300 petits mitrons

Zoom

TRÈS BELLE RÉCOMPENSE POUR LE CONSEIL MUNICIPAL DES ENFANTS DE CHELLES Symbole du partage et de la solidarité, cette manifestation fut l’occasion d’organiser une vente de produits fabriqués dans le fournil en direction du public durant les trois jours. C’est ainsi que 2 000 € ont été récoltés DXSURȦWGX&RQVHLO0XQLFLSDOGHV(QIDQWV de Chelles pour soutenir leurs projets pédagogiques. Nos quatre artisans boulangers très investis dans cette manifestation : M. et Mme Gil Dias - Boulangerie l’Épi d’Or, M. et Mme Guiot - Boulangerie du Parc, M. et Mme Jacquette - Boulangerie de la Gare et M. et Mme Doré - La Fournée d’enfance à Le Pin ont été heureux de remettre le chèque factice aux enfants élus de Chelles (lire aussi sur ce thème l’encadré page suivante).


SEINE-ET-MARNE

.C2TČŒUKFGPVG'NKUCDGVJ&ČŒVT[GVNCĆ’PGČŒSWKRGFGDQWNCPIGTU

Le Maire de Chelles Brice Rabaste lance la FĂŞte du pain.

qui, accompagnĂŠs de leurs professeurs, ou de leurs parents, sont venus ravis,

Le grand concours des jeunes mitrons.

FČŒĆ’NGTFGTTKČ‹TGNGUVCDNGUFGVTCXCKNCĆ’P de rĂŠaliser leurs petits pâtons. Malaxer la pâte, la rouler, la faire cuire‌ des ĂŠtapes Ă respecter si l’on voulait se voir dĂŠcerner le diplĂ´me du Parfait petit mitron et ĂŞtre sĂŠlectionnĂŠ par ses copains de classe pour le grand concours du Meilleur Mitron Chellois. Une chose est sĂťre, ĂŞtre boulanger artisanal ne s’improvise pas et les 11 ĂŠcoliers qui se sont affrontĂŠs le samedi matin ont dĂť faire preuve de beaucoup de concentration et de crĂŠativitĂŠ pour rĂŠussir le concours. Sous les yeux mĂŠdusĂŠs du jury, les enfants ont mis en pratique les techniques et conseils prodiguĂŠs par les professionnels les jours prĂŠcĂŠdents pour rĂŠaliser des ÂŤ chefs-d’œuvre Âť rivalisant FGETČŒCVKXKVČŒGVFGĆ’PGUUG. Finalement, c’est la classe de CM1/CM2

La FĂŞte du pain a attirĂŠ le grand public et plus de 300 petits mitrons.

07

de Madame Foitier - École Les Arcades qui a remportĂŠ le prix grâce au gĂŠnie de Vincent Matias et son joli ĂŠcureuil en pâte Ă pain. Grâce Ă  la gĂŠnĂŠrositĂŠ de la BRED, de MAAF Assurances SA et du CIC Est, c’est toute NC ENCUUG SWK C DČŒPČŒĆ’EKČŒ FŨWPG LQWTPČŒG fĂŠerique Ă  la CitĂŠ mĂŠdiĂŠvale de Provins.

INÉDIT : LE PAIN CHELLOIS ET SES QUATRE  ARTISANS  /DYLVLWHR̪FLHOOHGXIRXUQLODWO˚RFFDVLRQSRXUQRVTXDWUHDUWLVDQVERXODQJHUV GHGYRLOHUGHYDQWXQSDUWHUUHGHSHUVRQQDOLWVODUHFHWWHGXSDLQmFKHOORLV} Une première du genre puisque pour cÊlÊbrer la première Êdition de la Fête du pain à Chelles, ils ont eu l’idÊe originale de crÊer un pain spÊcial qu’ils comptent bien commercialiser par la suite dans leurs boutiques. m8QPDJQLͧTXHH[HPSOHGHFHTXH O̸DUWLVDQDWHVWFDSDEOHGHUDOLVHUGHSDUVRQG\QDPLVPHHWVDYRORQWGHIDLUHSDUWDJHU ¢WRXVO̸HQWKRXVLDVPHSRXUXQPWLHU͂ ont ÊtÊ les mots de conclusion de la PrÊsidente Elisabeth DÊtry, tout en ajoutant que mO̸DUWLVDQDWSHXWWUHͧHUGHFRPSWHUGDQVVHVUDQJV GHVKRPPHVHWGHVIHPPHVGHWDOHQWFDSDEOHVGHIDLUHSDUWDJHUOHXUSDVVLRQHWGHUHFHYRLU HQUHWRXUODMRLHHWOHVRXULUHGHVHQIDQWV&̸HVWXQHGHVSOXVEHOOHVGHVUFRPSHQVHV} Même analyse de la part de Monsieur le Maire Brice Rabaste qui a fÊlicitÊ toutes celles et ceux qui ont contribuÊ à cette belle rÊussite et mis à l’honneur les quatre artisans boulangers dont le professionnalisme, le dynamisme et la passion de leur mÊtier sont l’exemple même des valeurs de l’Artisanat.

Le Monde des artisans [ septembre/octobre 2016


A

CTUALITÉS [ SEINE-ET-MARNE

Inondations

La CMA aux côtÊs des entreprises sinistrÊes Suite aux inondations intervenues au dÊbut du mois de juin, la Chambre de MÊtiers et de l’Artisanat de Seine-et-Marne s’est immÊdiatement mobilisÊe pour accompagner les entreprises impactÊes.

D

ès le 2 juin, une cellule de soutien a ÊtÊ mise en place pour informer et accompagner les artisans dans leurs premières dÊmarches et recueillir les informations relatives aux dÊgâts et pertes occasionnÊes. Dans le cadre de cette cellule, les collaborateurs de la Direction du dÊveloppement Êconomique et territorial ont notamment assurÊ des permanences sur le terrain à Nemours, Melun, Moretsur-Loing et CrÊcy-la-Chapelle avec les prÊsidents dÊlÊguÊs des territoires.

08

Une aide financière de première urgence En parallèle et dès le 3 juin, le fonds de calamitÊs et des catastrophes naturelles du rÊseau des Chambres de MÊtiers a ÊtÊ sollicitÊ par la PrÊsidente pour dÊbloquer WPGGPXGNQRRGƒPCPEKȋTGRGTOGVVCPVFŨCRporter au plus vite une aide de première

BON À SAVOIR !

.GUEQPUGKNNGTUČŒEQPQOKSWGUFGNC%/#ČŒVCKGPVUWTNGVGTTCKP

urgence aux entreprises sinistrÊes. Le dÊblocage de cette aide a permis de rÊunir trois commissions d’indemnisation entre le 20 juin et le 8 juillet et d’accorder 135 indemnisations aux entreprises sinistrÊes pour un montant de 169 000 ₏. Enfin les collaborateurs de la Chambre de MÊtiers et de l’Artisanat ont Êgalement accompagnÊ les entreprises dans le montage des dossiers permettant de bÊnÊficier, pour ceux qui remplissaient les conditions, de l’aide de l’État.

Dans le cadre de la mise en œuvre du Pacte rural par la RÊgion Île-de-France dÊbut juillet, les entreprises peuvent solliciter l’aide aux commerces de proximitÊ en milieu rural pour faire face aux dÊgâts rÊsultant des inondations de mai et juin derniers. Ces aides viennent complÊter les aides d’État. Pour prendre connaissance des modalitÊs d’attribution et dÊposer vos dossiers en ligne, vous pouvez consulter le site ci-dessous dès à prÊsent.

i www.iledefrance.fr rubrique ÂŤ Aides rĂŠgionales et services Âť

L’AVIS D’EXPERT : WILLIAM DUTRIPON

RESPONSABLE RÉGIONAL DU3–/(352)(66,211(/'Ȅ�/('()5$1&(‚/$0$$) LMA : En cas d’ÊvÊnements majeurs, quels conseils donneriez-vous pour être indemnisÊs à la hauteur des dÊgâts subis ?

LMA : La santÊ financière d’entreprises seine-et-marnaises a ÊtÊ impactÊe suite aux inondations rÊcentes, comment s’en prÊmunir ?

:'ËąLe chef d’entreprise doit veiller Ă bien dĂŠclarer la surface totale de l’ensemble des locaux professionnels sans sous ĂŠvaluer le montant du contenu professionnel dès la souscription et pendant toute la vie de l’entreprise. Ă€ rĂŠception de l’avis d’ÊchĂŠance KN FQKV XČŒTKĆ’GT SWG NGU FQPPČŒGU personnelles et professionnelles sont toujours Ă  jour. Par exemple, la nouvelle surface d’un agrandissement ou d’une extension du bâtiment doit faire l’objet d’une dĂŠclaration. Tout comme l’acquisition d’une nouvelle machine, l’augmentation du stock de marchandises : la valeur du capital doit ĂŞtre rĂŠajustĂŠe. Si l’assureur n’est pas averti de ces changements, l’assurĂŠ s’expose Ă  un remboursement partiel des dommages subis, ce qui peut mettre en danger l’activitĂŠ de l’entreprise.

:'ËąLe chiffre d’affaires de l’entreprise peut en effet ĂŞtre impactĂŠ en subissant une baisse, voire en devenant nul, pendant quelque temps. NĂŠanmoins, l’entreprise doit toujours faire face Ă des EJCTIGUĆ’ZGUVGNUSWGNGUHCEVWTGUFŨGCW et d’ÊlectricitĂŠ, les loyers, les impĂ´ts, les crĂŠdits, les rĂŠmunĂŠrations‌ Pour pallier Ă  la perte d’exploitation, l’artisan doit souscrire une garantie ÂŤ pertes d’exploitation Âť qui peut permettre d’indemniser la perte de marge brute de l’entreprise. Cette garantie permet aussi l’indemnisation des frais supplĂŠmentaires comme la location de locaux temporaires, de machines de remplacement, l’appel Ă  de la sous-traitance. Pour ĂŞtre correctement indemnisĂŠ, il faut penser Ă  bien dĂŠclarer le Chiffre d’affaires annuel de l’entreprise et la marge brute, etFČŒĆ’PKTNCFWTČŒG d’indemnisation nĂŠcessaire Ă  la reprise de l’activitĂŠ. Cela vaut bien entendu dès la souscription et pendant toute la vie de l’entreprise.

Le Monde des artisans [ septembre/octobre 2016


SEINE-ET-MARNE

NOUVEAU TOYOTA PROACE

Le fourgon qui vous permet d’en faire plus

TOUJOURS MIEUX TOUJOURS PLUS LOIN

BVCert. 6392448

JUSQU’À 6,6 M3

DE VOLUME DE CHARGEMENT - GARANTIE 3 ANS - 3 LONGUEURS DONT UNE CARROSSERIE COMPACT UNIQUE

Proace Fourgon tôlé Compact Active 95 D-4D

À partir de 159 € HT/mois(1)

MODUWORK DE SÉRIE*

après un premier loyer de 4 800 € HT.

Consommations mixtes (L/100 km) et émissions de CO2 (g/km) : de 5,1 à 5,6 et de 133 à 147 (D) - Hors carrosserie Long. Données homologuées (CE).

Good =bien. * Sur version fourgon tôlé, espace de travail modulable. (1) Location avec option d’achat composée d’un premier loyer majoré de 4 800 € HT suivi de 59 loyers de 158,93 € HT valable pour un Proace Fourgon tôlé Compact Active 95 D-4D au prix remisé de 15 142 € HT (par référence au tar if conseillé n° 11 2 3 du 01 /08/2016). Option d’achat f inale de 3 000 € HT dans la limite de 60 mois et 75 000 km. Coût total en cas d’acquisition au terme du contrat de 17 181 € HT, hors assurances et maintenance facultatives. Modèle présenté : Proace Fourgon tôlé Compact Dynamic 95 D-4D Pack Confort à partir de 178,93 € HT. Option d’achat finale de 3 375 € HT. Coût total en cas d’acquisition au terme du contrat de 18 736 € HT. Dans les mêmes conditions. Offre réservée aux professionnels valable chez les distributeurs Toyota participant à l’opération et portant sur le tarif en vigueur au jour de la souscription du contrat du 1 er août au 30 septembre 2016. Sous réserve d’acceptation par TOYOTA FR ANCE FINANCEMENT - 36 bd de la République 92423 Vaucresson RCS 412 653 180 - n° ORIAS 07 005 419 consultable sur www.orias.fr. (2) Garantie 3 ans ou 100 000 km, à la première des deux limites atteinte.

Si l’assuré est propriétaire du fonds de commerce, il est conseillé de se garantir également contre la perte de la valeur vénale du fonds. +NUGTCCNQTUCUUWTȌRQWTVQWVGURGTVGUƒPCPEKȋTGUEQORGPUCPV l’impossibilité de se réinstaller à l’adresse sinistrée.

LMA : Quelle attitude adopter en cas de sinistre ? :'˱Tout d’abord, il est impératif de déclarer le sinistre sans tarder (quelques jours après la survenance du sinistre). La déclaration doit contenir la date, l’heure, le lieu précis du sinistre, la nature, les circonstances et les causes (si connues) du sinistre, la nature et le montant approximatif des dommages, des photos du sinistre. L’assuré doit prendre, s’il le peut, toutes les mesures nécessaires pour arrêter, limiter les conséquences du sinistre, sauver tous les biens qui peuvent l’être et veiller à leur conservation. Il peut commencer à nettoyer le local sinistré, tout en veillant à ne pas détruire toute trace des dommages ne permettant plus le constat réel des dégâts matériels par l’assureur et/ou l’expert missionné. L’assureur ne pourrait plus alors évaluer l’ensemble des dommages et indemniser l’assuré à hauteur de son préjudice. L’assureur va prendre généralement les mesures d’urgence suivantes qui vont permettre à l’artisan de continuer à travailler tels que le transfert et la sauvegarde des équipements du local professionnel assuré, le gardiennage des locaux assurés…

Assise relevable

Trappe dans la cloison

Tablette amovible

09

Vos locaux et leur contenu sont-ils bien assurés en cas d’intempéries ? Propriétaire ou locataire, le chef d’entreprise doit assurer son local professionnel contre les événements majeurs suivants : incendie, dommages électriques (par exemple une surtension), dégâts des eaux (par exemple fuite d’une installation de chauffage, débordement, rupture d’une canalisation), événements climatiques : tempête, grêle, neige/glace, inondation et gel des conduites et installations, catastrophes naturelles. Les assureurs proposent souvent en complément de ces garanties majeures une couverture des dommages en cas de bris de vitrines ou de choc de véhicules. Par ailleurs, les locaux professionnels sont exposés de plus en plus aux cambriolages et au vandalisme. C’est pourquoi la souscription d’une garantie vol, tentative de vol et vandalisme est vivement conseillée pour couvrir le local professionnel et son contenu. Si sur le terrain sont présents par exemple un portail, une clôture, des éclairages, une terrasse, des panneaux publicitaires, il faut penser à les déclarer en plus à son assureur qui peut prévoir une garantie des aménagements extérieurs.

Le Monde des artisans [ septembre/octobre 2016


A

CTUALITÉS [ SEINE-ET-MARNE

Chambres Consulaires et Conseil dĂŠpartemental

Signature d’une Charte de coopĂŠration Le Conseil dĂŠpartemental de Seine-et-Marne, la CMA, la Chambre d’agriculture et la CCI ont signĂŠ le 28 juin, Ă Melun, une Charte FGEQQRČŒTCVKQPRQWTNCRTČŒĆ’IWTCVKQPFW%QPUGKNFGFČŒXGNQRRGOGPVFGNC5GKPGGV/CTPG

C

10

onvaincus de la nĂŠcessitĂŠ d’avoir une approche stratĂŠgique partagĂŠe Ă l’Êchelon dĂŠpartemental pour un dĂŠveloppement harmonieux de la Seine-et-Marne, les PrĂŠsidents des trois chambres consulaires ont formalisĂŠ leur partenariat avec le PrĂŠsident du Conseil dĂŠpartemental, Jean-Jacques Barbaux, via la signature d’une Charte de coopĂŠration. Acteur engagĂŠ du dĂŠveloppement ĂŠconomique, et bien queNCNQKCKVEQPĆ’ČŒEGVVG compĂŠtence Ă  la RĂŠgion ĂŽle-de-France, le DĂŠpartement souhaite poursuivre son action Ă  travers notamment cette charte C[CPVRQWTĆ’PCNKVČŒFĹ¨ČŒVCDNKTWPGUVTCVČŒIKG dĂŠpartementale mettant en exergue les atouts du territoire, son dĂŠveloppement Ă  venir, sa particularitĂŠ entre ruralitĂŠ et urbanisation et son poids ĂŠconomique en ĂŽle-de-France.

LES OBJECTIFS DE LA CHARTE

• Établir un diagnostic ĂŠconomique du territoire •&ČŒĆ’PKTWPGXKUKQP stratĂŠgique commune pour le territoire seine-etmarnais Ă moyen terme • Contribuer Ă  l’Êlaboration des schĂŠmas rĂŠgionaux tels que le schĂŠma rĂŠgional de dĂŠveloppement ĂŠconomique et le schĂŠma rĂŠgional des formations

SES AXES PRIORITAIRES

• Élaborer un modèle de dÊveloppement de la Seine-et-Marne • Renforcer le tissu Êconomique et s’appuyer sur ses atouts • DÊvelopper les compÊtences de demain, au service de l’emploi

Le Monde des artisans [ septembre/octobre 2016

,GCP4QDGTV,CESWGOCTFRTČŒUKFGPVFGNC%%+'NKUCDGVJ&ČŒVT[ prĂŠsidente de la CMA, Thierry Bontour, prĂŠsident de la Chambre d'agriculture, GV,GCP,CESWGU$CTDCWZRTČŒUKFGPVFW%QPUGKNFČŒRCTVGOGPVCN

Les trois Chambres, quant Ă elles, ont initiĂŠ depuis 2011 une dĂŠmarche interconsuNCKTGSWKUŨGUVEQPĆ’TOČŒGRCTNCEQPFWKVG d’actions communes et la crĂŠation de ÂŤ Seine-et-Marne Acc’tive Âť. S’appuyant UWTWPGEQPPCKUUCPEGĆ’PGFWVGTTKVQKTGGV de ses entreprises, elles ont ainsi ĂŠlaborĂŠ une vision stratĂŠgique de l’Êconomie de la Seine-et-Marne pour rendreRNWUGHĆ’cientes leurs actions et mieux rĂŠpondre aux attentes des acteurs ĂŠconomiques et des collectivitĂŠs de la Seine-et-Marne. Une dĂŠmarche collaborative est d’ores et dĂŠjĂ  engagĂŠe par le DĂŠpartement de Seine-et-Marne pour la rĂŠdaction d’un ÂŤ Livre blanc Âť. Cette Charte a vocation ČƒRTČŒĆ’IWTGTNC crĂŠation du Conseil de DĂŠveloppement de la Seine-et-Marne, lieu FGFKCNQIWGFŨGZRGTVKUGGVFGFČŒĆ’PKVKQP de stratĂŠgies communes pour renforcer l’attractivitĂŠ du dĂŠpartement, permettre une meilleure prise en compte des intĂŠrĂŞts

Le DÊpartement souhaite poursuivre son action à travers cette charte ayant SRXUȴQDOLWGȇWDEOLUXQH stratÊgie dÊpartementale mettant en exergue les atouts du territoire, son dÊveloppement à venir, sa particularitÊ entre ruralitÊ et urbanisation et son poids Êconomique en Île-de-France. des Seine-et-Marnais à l’Êchelon rÊgional mais aussi de travailler en synergie et en lien avec les dynamiques des territoires limitrophes. Dans un second temps, l’ensemble des collectivitÊs locales du DÊpartement sera invitÊ à rejoindre la dÊmarche de crÊation du Conseil de dÊveloppement.


CONSEIL – ESSAI – DEVIS 01 64 52 04 04


A

CTUALITÉS [ SEINE-ET-MARNE

PROVINS

Les artisans ont accueilli l’assemblĂŠe gĂŠnĂŠrale de la BRED Le 26 mai dernier avait lieu l’assemblĂŠe gĂŠnĂŠrale de la BRED Ă Provins. L’occasion pour son prĂŠsident Stève Gentili de prĂŠsenter NGUTČŒUWNVCVUFGNCDCPSWGFGXQVGTNGURTKPEKRCNGUQTKGPVCVKQPUFGFQPPGTNCRCTQNGČƒUGUUQEKČŒVCKTGUGVFGOGVVTGGPNWOKČ‹TGNC ville de Provins Ă  travers son histoire, son patrimoine et son artisanat, en prĂŠsence de Christian Jacob, dĂŠputĂŠ-maire de Provins, et d’Elisabeth DĂŠtry, PrĂŠsidente de la Chambre de MĂŠtiers et de l’Artisanat. La BRED, une banque solide

12

Le PrĂŠsident Stève Gentili n’a pas manquĂŠ de saluer les 150 000 sociĂŠtaires de la BRED, eux-mĂŞmes clients, qui dĂŠtiennent la totalitĂŠ du capital social de la BRED et contribuent ainsi Ă son engagement au E‘WTFGNCUQEKČŒVČŒCWRTQĆ’Vdu dĂŠveloppement des territoires sur lesquels elle opère. Il s’est fĂŠlicitĂŠ des bons rĂŠsultats enregistrĂŠs par la banque en 2015 et de NC EQPĆ’CPEG FŨWP OKNNKQP FG ENKGPVU qui prouvent la pertinence de ses choix‌

‌ qui puise sa force de son modèle coopÊratif et de sa proximitÊ Olivier Klein, Directeur gÊnÊral de la BRED, a ensuite expliquÊ la stratÊgie  multicanal  engagÊe par la banque. Elle a pour vocation de s’adapter aux changements de comportement des clients, moins enclins à se rendre dans les agences et de plus en plus attentifs à la qualitÊ de service. Contrairement à l’orientation prise par certains groupes bancaires, la BRED continue de s’appuyer sur son rÊseau d’agences en misant sur la proximitÊ entre les clients et ses conseillers et sur un concept d’agences

alliant les atouts de la banque traditionnelle et de la banque Ă distance.

‌ et de son engagement aux côtÊs des forces vives des territoires et de ses partenaires Pour valoriser l’Êconomie dynamique et durable de la Seine-et-Marne, Philippe Brunet, directeur rÊgional de la BRED avec le concours de Jean-Marie Gonzalez de la direction de l’administration gÊnÊrale, avaient crÊÊ avec l’appui des services de la Chambre de MÊtiers, un grand espace

/(6$57,6$16(;326$176ËąJean-Marc Darde, restaurateur ĂŠbĂŠniste Ă Provins, %NČŒOGPEG&CTFG2QWVGCWTGUVCWTCVTKEGFGVCDNGCWZČƒ)QWCKZ&QOKPKSWG)CWĆ’NNKGTRČ…VKUUKGT chocolatier Ă  Provins, Hector Goncalves, ciseleur de bronze Ă  Villecerf, Françoise Mariage, peintures champenoises Ă  Champagne-sur-Seine et Bruno Treni, cĂŠramiste d’art Ă  St-Loup-de-Naud.

Le Monde des artisans [ septembre/octobre 2016

d’exposition avec des stands reprÊsentant des mÊtiers alliant les nouvelles technologies, le tourisme, l’agriculture, l’artisanat et l’artisanat d’art sous toutes ses facettes. Aux côtÊs de Seine-et-Marne Acc’tive, les apprentis et professeurs du CFA de la Chambre de MÊtiers ont rÊalisÊ de belles dÊmonstrations et ÊchangÊ avec les invitÊs dans une ambiance conviviale et festive.


EXPERT PEUGEOT

iOn

PARTNER Electric

À DÉCOUVRIR DANS NOS CONCESSIONS

AVON / FONTAINEBLEAU BRIE-COMTE-ROBERT

CHELLES / MONTFERMEIL CORBEIL

MEAUX MELUN

NEMOURS NOISY-LE-GRAND

Retrouvez l’actualité du Groupe Métin pour les pros sur

VILLEPARISIS VAL D’EUROPE / LAGNY S/ MARNE


A

CTUALITÉS [ SEINE-ET-MARNE

Rendez-vous de la CrĂŠation Paris VallĂŠe de la Marne

Une centaine de porteurs de projet au rendez-vous 3WGNNGUFČŒOCTEJGUGPVTGRTGPFTGĹĄ!2CTQČ™EQOOGPEGTĹĄ!%QOOGPVĆ’PCPEGTOQPRTQLGVĹĄ!3WKUQPVOGUKPVGTNQEWVGWTUĹĄ! 8QKNČƒCWVCPVFGSWGUVKQPUSWGUGRQUGPVNGUECPFKFCVUČƒNCETČŒCVKQPQWNCTGRTKUGFŨGPVTGRTKUGGVCWZSWGNNGUKNUFQKXGPVTČŒRQPFTG CĆ’PFGEQPETČŒVKUGTNGWTURTQLGVU

D

14

ans le cadre du programme 2016 des Rendez-vous de la crÊation, la CommunautÊ d’AgglomÊration Paris-VallÊe de la Marne, la Chambre de MÊtiers et de l’Artisanat de Seine-et-Marne, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Seine-et-Marne, le Pôle-Emploi, l’Ordre des experts-comptables, l’Ordre des avocats et les principaux acteurs de la crÊation et reprise d’entreprise en Seine-et-Marne se sont rÊunis pour rÊpondre au mieux aux SWGUVKQPULWTKFKSWGUUQEKCNGUƒUECNGUQW de ƒPCPEGOGPVFGURQTVGWTUFGRTQLGVU Cette manifestation, qui s’est dÊroulÊe le 15 juin dernier à l’Hôtel de Ville de Pontault-Combault, a permis d’accueillir une

â– ËŠrencontrer

Michel Garcelon, prĂŠsident dĂŠlĂŠguĂŠ du territoire de Chelles, ĂŠtait au rendez-vous.

centaine de porteurs de projet venus chercher des informations, des rÊponses à leurs questions ou valider le projet de crÊation ou de reprise d’entreprises. Tout au long de la matinÊe les visiteurs ont pu :

les professionnels de la

crÊation˰ ■Śassister à deux confÊrences˰ •  Du projet à la crÊation̰: comment engager sa dÊmarche, comment bâtir son projet avec quels appuis̰"  La CMA77 et la CCI77 ont dÊcrit les diffÊrentes Êtapes à la crÊation, de la genèse de l’idÊe jusqu’aux dÊmarches d’immatriculation, avec l’intervention de l’agence locale de Pôle Emploi. • m%LHQͧQDQFHU son projet  UPFGUETKRVKHFGUCKFGUCWZƒPCPEGOGPVU d’un projet (prêt Initiative Nord Seine-etMarne, prêt NacreƒPCPEGOGPVU participatifs‌) a ÊtÊ abordÊ durant cette confÊrence.

POURSUITE DU PARTENARIAT* AVEC LA MAAF L’annĂŠe 2016 a vu le renouvellement de la convention de partenariat entre notre Chambre de MĂŠtiers et de l’Artisanat et MAAF Assurances qui vise Ă renforcer les liens d’une collaboration fructueuse en faveur de l’artisanat. Partenaire historique de l’Artisanat, c’est tout naturellement que MAAF Assurances Ĺ“uvre aux cĂ´tĂŠs de notre Chambre de MĂŠtiers pour soutenir et accompagner toutes les actions ayant pour objectif le dĂŠveloppement et la valorisation des entreprises artisanales depuis leur crĂŠation jusqu’à leur transmission-reprise. Accueilli par la PrĂŠsidente Elisabeth DĂŠtry et le SecrĂŠtaire GĂŠnĂŠral Michel Graveline, Philippe Thuizat, responsable commercial Grand Est, accompagnĂŠ de David Lenne, responsable du secteur des ventes 77, n’a pas manquĂŠ de souligner les autres champs d’intervention de la MAAF, que ce soit au niveau de l’apprentissage (valorisation des maĂŽtres d’apprentissage, sensibilisation des apprentis aux règles de sĂŠcuritĂŠ et de prĂŠvention des CEEKFGPVUTGOKUGFGVTQRJČŒGUCWZNCWTČŒCVUFGUFKRNČ–OGUŲ FGNCSWCNKĆ’ECVKQP TGOKUGFGVTQRJČŒGUCWZOCČ‘VTGUCTVKUCPU QWGPEQTG de la valorisation des diplĂ´mes du rĂŠseau des Chambres de MĂŠtiers (ADEA, Brevet de MaĂŽtrise et bien d’autres‌). #UUQEKČŒGČƒVQWVGUNGUOCPKHGUVCVKQPUNC/##(GUVFGXGPWGCWĆ’NFGUCPPČŒGUWPFGURCTVGPCKTGURTKXKNČŒIKČŒUFGPQVTG%JCODTGFG/ČŒVKGTU et de l’Artisanat voulant contribuer au dĂŠveloppement ĂŠconomique et renforcer sa prĂŠsence auprès des artisans locaux. * Nos deux autres partenaires institutionnels liĂŠs par une convention sont la BRED et Mutuelle Bleue.

Le Monde des artisans [ septembre/octobre 2016


SEINE-ET-MARNE

Jeunes Entreprises

Cap sur votre dĂŠveloppement

A

Ć’P FŨCEEQORCIPGT NGU entreprises dans leurs premiers pas, la Chambre de MĂŠtiers et de l’Artisanat propose un dispositif d’accompagnement qui s’articule autour de cinq modules de formations portant sur des thĂŠmatiques telles que : â– ËŠmettre en place sa stratĂŠgie commerciale, â– ËŠmaĂŽtriserNCĆ’UECNKVČŒGVNCEQORVCDKNKVČŒ â– ËŠpTČŒXGPKTNGUFKHĆ’EWNVČŒUĆ’PCPEKČ‹TGU â– ËŠgĂŠrer les ressources humaines et engager une dĂŠmarche de dĂŠveloppement durable‌ C’est parce que les premières annĂŠes d’activitĂŠ sont primordiales pour assurer la pĂŠrennitĂŠ de l’entreprise que la Chambre de MĂŠtiers et de l’Artisanat organise des rĂŠunions d’Êchanges entre jeunes entreprises qui apportent leur tĂŠmoignage sur leurs premiers mois d’activitĂŠs. EPHQPEVKQPFGUTČŒWUUKVGUGVFGUFKHĆ’EWNVČŒU rencontrĂŠes par chacun, les conseillers ĂŠconomiques prĂŠsentent les diffĂŠrents QWVKNU FG Ć’PCPEGOGPV EQOOG NG RTČ?V d’honneur dĂŠveloppement ou encore des outils de communication et de collaboration tels que le Club des CrĂŠateurs et Jeunes Entreprises OLUHFLFRQWUH .

Des rencontres thĂŠmatiques riches en ĂŠchanges

Une rencontre Ă Provins dans la bonne humeur.

Deux rÊunions ont ÊtÊ organisÊes au cœur des territoires le 31 mai à l’antenne de Chelles, en prÊsence de Michel Garcelon, prÊsident dÊlÊguÊ du territoire de ChellesMarne-la-VallÊe, et à l’antenne de Provins, le 30 mai 2016, pour sa cinquième Êdition. Le cadre de ces rÊunions a ÊvoluÊ au fil des ans et des remontÊes de nos

Belle audience Ă Chelles.

 jeunes dirigeants  qui exercent des activitÊs très diffÊrentes rendant ainsi les Êchanges et les dÊbats fort enrichissants, chacun Êvoquant ses problÊmatiques ou ses rÊussites depuis le dÊmarrage de l’activitÊ. Le dÊbat du côtÊ des crÊateurs a essentiellement portÊ sur l’aspect commercial qui est de plus en plus concurrentiel avec le souci constant de se dÊmarquer et de sortir du lot ! La prÊsentation de l’offre

de services de la Chambre de MĂŠtiers et de l’Artisanat a permis Ă certains d’entre eux de s’inscrire sur des stages traitant du dĂŠveloppement commercial ou de la crĂŠation d’outils de communication, ces HQTOCVKQPUČŒVCPVĆ’PCPEČŒGUGPVKČ‹TGOGPV par le Conseil de la Formation de la CRMA ĂŽle-de-France. L’occasion ĂŠgalement de rappeler les nouveaux dispositifs d’aide Ă  l’embauche que le gouvernement a mis en place depuis janvier 2016 et de dresser le panorama FGUCKFGUURČŒEKĆ’SWGUCWFČŒXGNQRRGOGPV de l’entreprise avec une sensibilisation sur la prĂŠvention desFKHĆ’EWNVČŒU Outre l’intĂŠrĂŞt pour les participants de se sentir guidĂŠs et soutenus dans leur aventure entrepreneuriale, chacun a pu lier ou relier des liens professionnels et ĂŠchanger ses cartes de visite.

15

Zoom

LE CLUB DES CRÉATEURS ET JEUNES ENTREPRISES DE SEINE-ET-MARNE Ouvert aux porteurs de projet de crĂŠation d’entreprise aussi bien qu’aux dirigeants d’entreprises nouvelles, le Club des CrĂŠateurs et des Jeunes Entreprises de 6HLQHHW0DUQHSRUWÂŤSDUOD&KDPEUHGH0ÂŤWLHUVHWGHOČ„$UWLVDQDW &0$ OD&KDPEUH GH&RPPHUFHHWGČ„,QGXVWULH &&, HWOHVSODWHIRUPHV,QLWLDWLYHV)UDQFHGHSXLV propose deux rendez-vous mensuels : • Ă Serris, dans les locaux de la CCI, tous les deuxièmes jeudis du mois, • Ă  MelunGDQVOHVORFDX[GHOD&0$WRXVOHVTXDWULÂŞPHVMHXGLVGXPRLV Sur un format d’une heure trente, une vingtaine de membres viennent partager leurs expĂŠriences et faire de nouvelles rencontres. Chaque rendez-vous est animĂŠ par un professionnel qui donne des clĂŠs pour dĂŠvelopper son projet ou faire prospĂŠrer l’entreprise. Vous ĂŞtes porteur de projet ou jeune chef d’entreprise ? N’hĂŠsitez pas Ă  nous rejoindre lors des prochaines rĂŠunions : ➊ Une rentrĂŠe âž‹ Trucs et astuces ➌ Fin d’annĂŠe : sous le signe pour gagner du temps ! une opportunitĂŠ de l’optimisme ! • RFWREUH¢6HUULV pour communiquer ! • RFWREUH¢0HOXQ • QRYHPEUH¢6HUULV • VHSWHPEUH¢0HOXQ • QRYHPEUH¢0HOXQ

i

Inscription | 01 64 79 26 05 | laure.farrayre@cma77.fr

Le Monde des artisans [ septembre/octobre 2016


A

CTUALITÉS [ ÎLE-DE-FRANCE

5DOLVDWLRQGHWURLV̨FKHVGH prÊsentation du Titre professionnel Entrepreneur de petite entreprise (TEPE)

plan d'action

17 propositions en faveur de l’apprentissage Dans la continuitÊ du plan d’action de la RÊgion Île-de-France en faveur du dÊveloppement de l’apprentissage, la Chambre RÊgionale de MÊtiers et de l’Artisanat d’Île-de-France (CRMA IdF) a ÊlaborÊ 17 propositions à l’adresse de ValÊrie PÊcresse, prÊsidente de RÊgion. Voici les principaux axes portÊs par la CRMA IdF‌ Valoriser la voie de l’apprentissage

16

Encourager des parcours de formation en apprentissage allant du CAP au Bac+3, Ć’PCPEGT FG PQWXGCWZ RQUVGU FG FČŒXG loppeurs de l’apprentissage et s’assurer le soutien de la RĂŠgion ĂŽle-de-France, relais essentiel des actions de promotion en faveur de l’apprentissage initiĂŠes par les CFA des Chambres de MĂŠtiers et de l’Artisanat d’Île-de-France (CMA IdF).

être à l’Êcoute des besoins des apprentis DÊvelopper les postes de mÊdiateurs de NŨCRRTGPVKUUCIGRTGPFTGGPEJCTIGNGƒ nancement du code de la route, proposer,

NOUVEAUTÉ

dans une logique de complÊmentaritÊ des mÊtiers et d’entraide, la mise à disposition des plateaux techniques des CFA des CMA IdF.

mettre en lumière l’importance du rôle du maÎtre d’apprentissage PÊrenniser la prime pour les employeurs formant des apprentis, dÊvelopper un système d’accompagnement des employeurs QWGPEQTGKFGPVKƒGTNGUGPVTGRTKUGUCTVK UCPCNGU SWK HQTOGPV FGU CRRTGPVKU CƒP de valoriser cet engagement.

i

nathalie.chappot@crma-idf.fr | Pour retrouver l’ensemble GHVSURSRVLWLRQVɋZZZFUPDLGIFRP fr/espace-presse/actualites

De niveau III (ĂŠquivalent Bac+2), il s’agit d’une formation managĂŠriale de 308 heures pour piloter votre projet d’entreprise artisanale dans l’une FGUVJČŒOCVKSWGUUWKXCPVGUĹĄNG dĂŠveloppement, la crĂŠation ou la reprise d’entreprise. Pour en savoir plus, la CRMA IdF vient de rĂŠaliser, en partenariat avec NG%PCOGPVTGRTGPGWT U VTQKUĆ’EJGU de prĂŠsentation.

i

Pour vous les procurer, GHX[VROXWLRQVÉ‹YRWUH&0$RX en ligne sur www.crma-idf.com

AIDE ÂŤ TPE JEUNES APPRENTIS Âť

3RXUTXHOOHVHQWUHSULVHV˹" L’aide à l’accueil des jeunes apprentis est destinÊe aux entreprises de moins de 11 salariÊs qui recrutent en contrat d’apprentissage un jeune de moins de 18 ans à la date de

7RXUGČ„KRUL]RQGHVQRXYHDXWÂŤV

conclusion du contrat. Cette aide est

LES CFA DU RÉSEAU DES CMA OUVRENT DES SECTIONS POUR LA RENTRÉE IMA 77 www.cma77.fr • CQP Tourier ȋ%703¤WLVVLHU

Campus des mĂŠtiers 93 www.campus93.fr Č‹&$3%RXODQJHULHHQDQ Č‹%76&RLČĽXUH

CFA 78 www.cfa-cmy.fr Č‹0HQWLRQ&RPSOÂŤPHQWDLUH&RLČĽXUH

CFA 94 www.cfa94.com ȋ%76GHVPWLHUVGHOD&RLȼXUH • BTS EsthÊtique-CosmÊtique-Parfumerie

FacultÊ des mÊtiers 91 www.essonne.fac-metiers.fr ȋ&$33UR‹OHFHQDQ ȋ0HQWLRQ&RPSOPHQWDLUH&RLȼXUH Coupe - Couleur • Brevet Professionnel Boulanger

IMA de Villiers-le-Bel www.ima95.fr • Bac Pro Cuisine

cumulable avec d’autres dispositifs. Les modalitĂŠs .ŨCKFGGUVĆ’ZČŒGČƒĹĄĹťRCTVTKOGUVTG et correspond Ă la prise en charge du salaire et des charges sociales (au niveau SMIC).

i

3RXUFRQQD°WUHODGPDUFKHɋ www.alternance.emploi.gouv.fr

LE RENDEZ-VOUS DE L’APPRENTISSAGE

Salon europÊen de l’Êducation

Du 18 au 20 novembre de 9h30 Ă 18h00 Parc des expositions - Paris - Porte de Versailles - Pavillon 7/2 - Niveau 2

Le Monde des artisans [ septembre/octobre 2016


ĂŽLE-DE-FRANCE

LES RENDEZVOUS DE /$&50$,')

LE CARROUSEL DES MÉTIERS D’ART ET DE CRÉATION

De retour au carrousel du Louvre du 1er au 4 dĂŠcembre

✔ Salon des mĂŠtiers d’art de MontrĂŠal du 8 au 18 dĂŠcembre

H[SRVDQWV̰YLVLWHXUV Depuis plus de 60 ans, cet ÊvÊnement culturel majeur organisÊ par le Conseil des MÊtiers d’Art

2GPFCPVSWCVTGLQWTURNWU de 250 exposants dans le domaine de la mode, de la dĂŠcoration et du design prĂŠsenteront, sur plus FGĹĄO2, des crĂŠations placĂŠes sous le signe de l’excellence artisanale. L’occasion de retrouver des crĂŠateurs reconnus et de dĂŠcouvrir la nouvelle garde des artisans d’art avec FGUETČŒCVKQPUGZENWUKXGUFGURKČ‹EGU WPKSWGUFGURGVKVGUUČŒTKGUŲ Un vĂŠritable salon des mĂŠtiers d’art, gratuit et ouvert Ă tous.

du QuÊbec (CMAQ) est l’un des rendez-vous  MÊtiers d’art  par excellence. Dans le cadre de ses missions export, la CRMA IdF y accompagne des entreprises franciliennes chaque annÊe.

i

&RQWDFWÉ‹ rpeyrelong@crma-idf.fr

✔ Les artisans franciliens au Salon International du Patrimoine Culturel

Dans le cadre du Salon International du Patrimoine Culturel organisĂŠ

LE DANEMARK, INVITÉ D’HONNEUR

17

du 3 au 6 novembre prochain,

iĹĄBETTINA SCHORI

iĹĄMONA VANDER

iťFRANÇOIS GOLFIER

la Chambre RÊgionale de MÊtiers iťCÉCILE MEUNIER

Le Danemark, pays du design par excellence, sera mis en avant grâce à la prÊsence exceptionnelle de quatorze artisans d’art danois choisis pour leur reprÊsentativitÊ et leur capacitÊ à tÊmoigner à la fois d’une longue et belle tradition artisanale et d’un ancrage rÊsolument contemporain, mÊlange de sobriÊtÊ, d’ÊlÊgance et de souci de l’environnement.

dix JEUNES TALENTS SÉLECTIONNÉS La 9e Biennale des MÊtiers d’Art et de CrÊation sera Êgalement l’occasion de dÊcouvrir le travail et la crÊativitÊ des dix laurÊats du Prix Jeunes Talents 2016 dÊcernÊ par la Chambre RÊgionale de MÊtiers et de l’Artisanat et les huit chambres dÊpartementales d’Île-de-France. Qu’ils soient tout juste sortis de l’Êcole ou à l’orÊe d’une nouvelle vie professionnelle, crÊateur de bijoux, styliste, ÊbÊniste, tapissier, vitrailliste ou coutelier‌ bÊnÊficieront d’un espace dÊdiÊ en plein cœur du Carrousel et auront ainsi l’opportunitÊ de se faire connaÎtre et de prÊsenter leurs crÊations à tous les visiteurs.

et de l’Artisanat d’Île-de-France a conviĂŠ huit artisans mĂŠtiers d’art HTCPEKNKGPU8GPG\NGUTGPEQPVTGTĹĄĐ? ,QIRUPDWLRQVSUDWLTXHVĚ°&DUURXVHOGX Louvre - 99 rue de Rivoli, 3DULV6WDQG&6DOOH'HORUPH

i

3OXVG LQIRVÉ‹ www.crma-idf.com

✔ DĂŠcouvrez les journĂŠes des savoir-faire d’excellence EPV

Partez à la dÊcouverte des Entreprises du Patrimoine Vivant les vendredi 14 et samedi 15 octobre et allez à la rencontre de beaux gestes et du patrimoine artisanal et industriel. Au programme, visites d’entreprises et Êchanges avec des artisans au savoir-faire d’exception.

i

3OXVG LQIRVÉ‹ www.carrousel-metiers-art.com

i

3OXVG LQIRVÉ‹ www.patrimoine-vivant.com

Le Monde des artisans [ septembre/octobre 2016


I

NITIATIVES [ SEINE-ET-MARNE

Accompagner la création-reprise De l’idée au financement, les conseillers économiques de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat mettent leurs compétences et expertises au service des porteurs de projets, des cédants et des repreneurs. Voici le portrait de trois « jeunes » entreprises.

Fabrication et vente de leurres souples avec armature métallique pour la pêche aux carnassiers

K-HOD FISHING : « THE NEW GENERATION OF ANGLERS »* .+RG)LVKLQJHVWXQHMHXQHVRFL«W«FU««HHQMXLOOHWTXLFRQ©RLWIDEULTXHHWGLVWULEXH GHVOHXUUHVGHS¬FKH0DGH,Q)UDQFHGDQVVHVORFDX[LPSODQW«V¢9DUHQQHVVXU6HLQH

18

K-Hod Fishing est le fruit d’un passionné de pêche, Vincent HerailGiotTXLDYHFVDFRPSDJQH&KDUORWWH%UXQHWV HVWODQF«GDQVO̵DYHQWXUH Ses nombreuses années de pêche ont permis à Vincent Herail-Giot de tisser GHVFRQWDFWVDYHFOHVDFWHXUVSULQFLSDX[GXPDUFK«GHODS¬FKHHWGHPHWWUH ¢SURͤWVRQH[S«ULHQFHHWVDU«ͥH[LRQQRYDWULFHDXVHUYLFHGHVHVSURGXLWV &˹HVWJU¤FH¢XQU«DOLVPHH[WU¬PHXQHFRQFHSWLRQLQQRYDQWHHWO˹XWLOLVDWLRQGH PDW«ULDX[KDXWGHJDPPHTXHOHVSURGXLWV.+RG)LVKLQJVRQWGHVU«DOLVDWLRQV uniques, IDEULTX«HVHWSHLQWHVLQGLYLGXHOOHPHQW¢ODPDLQLPLWDQWODQDJHHWOD SK\VLRQRPLHG̵XQYUDLSRLVVRQ/HG«YHORSSHPHQWGHODVRFL«W«VHSRXUVXLWDYHFXQHRIIUHGHQRXYHDX[SURGXLWV56:,0 3LNH56:,05RDFKHW:DYH8S6KDGTXLVRQWFRPSO«PHQWDLUHV¢VRQSURGXLWLQLWLDOOH56:,03HUFKVincent Herail-Giot «ODUJLWSDUDLOOHXUVVRQU«VHDXGHGLVWULEXWLRQHWGHFRPPXQLFDWLRQHQFU«DQWGHQRXYHDX[SDUWHQDULDWVDYHFOHVDFWHXUV du marché. 9LQFHQW+HUDLO*LRWHW&KDUORWWH%UXQHWRQWFRPSULVO̵LPSRUWDQFHGHVHIDLUHDFFRPSDJQHUGªVODJHQªVHGH leur projet par les partenaires de la création d’entreprise, dont la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Seine-et-Marne DͤQGHPHQHU¢ELHQOHXUSURMHWGHFU«DWLRQSXLVOHG«YHORSSHPHQWGH.+RG)LVKLQJ * La nouvelle génération de pêcheurs

i

K-Hod Fishing | 5 rue de l’étang, 77130 Varennes-sur-Seine |ZZZNKRGȴVKLQJFRP

Conception et vente de vêtements et d’accessoires connectés pour les enfants

LA MORÉTAINE : LE PYJALIVRE CONNECTÉ, QUELLE HISTOIRE ! /HFRXFKHUHVWVRXYHQWXQPRPHQWFRQ̩LFWXHOHQWUHOHVHQIDQWVHW OHVSDUHQWV‹GLWK'HSRQGHQWUHSUHQHXUHWPDPDQGHGHX[HQIDQWV a peut-être trouvé une solution qui pourra apaiser les tensions tout HQU«SRQGDQWDX[WHQGDQFHVDFWXHOOHVmGHVREMHWVFRQQHFW«V} (QG«YHORSSDQWVRQSUHPLHUSURGXLWOHm3\MDOLYUH}GªVOHerRFWREUH GDWHG̵RXYHUWXUHGHODVRFL«W«/D0RU«WDLQHÉdith Depond est entrée de plain-pied dans le monde des enfants. /H3\MDOLYUHHVWODFRPELQDLVRQG˹XQS\MDPDKDXWHQFRXOHXUHWG˹XQ45FRGH nouvelle génération. (QHQͤODQWVRQS\MDPDOHVSDUHQWVSHXYHQWVFDQQHUOHGHVVLQSU«VHQWDXFHQWUHGHFHOXLFL &HODOHXUSHUPHWHQVXLWHG̵DFF«GHU¢GHVDSSOLFDWLRQVLQWHUDFWLYHVRXGHVOLYUHVQXP«ULTXHVJU¤FH¢XQHWDEOHWWH RXXQVPDUWSKRQHSRXUOLUH¢OHXUVHQIDQWVGLII«UHQWHVKLVWRLUHVHQUDSSRUWDYHFOHWKªPHGXS\MDPD (OOHSURMHWWHGHG«YHORSSHUGHQRXYHDX[SURGXLWVHWDFFHVVRLUHVHQG«FOLQDQWVDJDPPHGHSURGXLWVDYHFG̵DXWUHV Y¬WHPHQWVSRXUHQIDQWVHWGHVSHOXFKHVVXUOHPDUFK«IUDQ©DLVPDLV«JDOHPHQWGDQVOHVDXWUHVSD\VIUDQFRSKRQHV &̵HVWDYHFFHWWHLG«HLQQRYDQWHTX̵‹GLWK'HSRQGDSXE«Q«ͤFLHUGHFRQVHLOVHWG̵DFFRPSDJQHPHQWGHODSDUWGHVU«VHDX[ GHODFU«DWLRQG̵HQWUHSULVHGRQWOD&KDPEUHGH0«WLHUVHWGHO̵$UWLVDQDWGH6HLQHHW0DUQHIDLWSDUWLHDͤQGHSRXYRLUGRQQHU YLH¢VRQSURMHWHWOHG«YHORSSHU

i

La Morétaine | 8 rue de la Pièce de la Couture, 77130 Saint-Germain-Laval | www.lamoretaine.com

Le Monde des artisans [ septembre/octobre 2016


SEINE-ET-MARNE

0«FDQLTXHGHSU«FLVLRQ‹WXGHHWU«DOLVDWLRQGȄRXWLOODJHVGHWKHUPRIRUPDJHHWGHIDEULFDWLRQGHPRXVVHV

IRM : « SE DONNER LES MOYENS D’UNE BONNE REPRISE » (QUDFKHWDQWO˹HQWUHSULVH,50FU««H¢0HDX[HQ&ODXGH)UDLVVLQHWVDYDLWTX˹XQFHUWDLQQRPEUH GHG«̨VO˹DWWHQGDLHQW3RXUOXLSHUPHWWUHGHOHVUHOHYHUHWU«XVVLUVDUHSULVHLODSXFRPSWHUVXU GHVDWRXWVG«WHUPLQDQWVSRXUVRQSURMHW La détermination de Claude Fraissinet a été essentielle à la concrétisation de chaque étape de la reprise. Sa motivation et sa volonté de développer l’entreprise RQW«W«XQDWRXWGHSUHPLHUQLYHDXGDQVOHUHODWLRQQHODYHF OHF«GDQWOHVͤQDQFHXUVHWOHVFOLHQWV/̵DXWUHDWRXWHWSDVOHPRLQGUHHVWODsolide expérience professionnelle du UHSUHQHXUTXLFRQQDLVVDLWG«M¢OHVHFWHXUG̵DFWLYLW«HWODIRQFWLRQGHGLUHFWLRQG̵XQHVWUXFWXUHDYHFVDODUL«V,ODDLQVL VXRIIULU¢VRQ«TXLSHGHQRXYHOOHVFRQGLWLRQVGHWUDYDLODYHFODFRQVWUXFWLRQGHORFDX[PLHX[DGDSW«VHWGHSXLV GHX[DQVRULHQWHUODVWUDW«JLHGHO̵HQWUHSULVHYHUVODGLYHUVLͤFDWLRQGHVHVPDUFK«VHWQRWDPPHQWYHUVO̵D«URQDXWLTXH /HWURLVLªPHDWRXWGDQVODPDQFKHGHClaude Fraissinet est sa conscience de toute l’importance que représente O˹DFFRPSDJQHPHQWGHO˹HQWUHSULVHHWVDFDSDFLW«¢V˹DSSX\HUVXUOHVGLII«UHQWVU«VHDX[. En effet, depuis le montage GXSURMHW,50DSXE«Q«ͤFLHUGHGLYHUVHVDLGHVDXͤQDQFHPHQWHWDXFRQVHLOQRWDPPHQWSDUO̵LQWHUP«GLDLUHGHVD &KDPEUHGH0«WLHUVHWGHO˹$UWLVDQDW. Mais celle-ci l'a également accompagné dans le cadre d’un dispositif de soutien WHFKQLTXHHWͤQDQFLHUDX[HQWUHSULVHVDUWLVDQDOHVHQPXWDWLRQÌ­OH)RQGVGHUHYLWDOLVDWLRQ«FRQRPLTXH*UDQG5RLVV\ /̵HQWUHSULVHDGRQFE«Q«ͤFL«GHVXEYHQWLRQVSRXUODU«DOLVDWLRQG̵LQYHVWLVVHPHQWVPDW«ULHOVHWO̵HPEDXFKHGHSHUVRQQHO DLQVLTXHSRXUOHͤQDQFHPHQWG̵XQHSUHVWDWLRQGHFRQVHLOSRXUODPRGHUQLVDWLRQGHVRQVLWH,QWHUQHW/DXU«DWO̵DQGHUQLHU du concours m5HSUHQGUHHWU«XVVLUHQ6HLQHHW0DUQH},50SRXUVXLWDXMRXUG̵KXLVDVWUDW«JLHGHG«YHORSSHPHQW 'HKXLWVDODUL«V¢ODUHSULVHHQO̵HQWUHSULVHHQFRPSWHDXMRXUG̵KXLGRX]H /̵RXWLOGHSURGXFWLRQHVWHQSODFHHWOHVSURFHVVVRQWHQFRXUVGHQRUPDOLVDWLRQ5HVWH¢DFF«O«UHUODFRQTX¬WHGHQRXYHDX[ PDUFK«VWRXWHQFRQIRUWDQWODFOLHQWªOHDFWXHOOHGHO̵HQWUHSULVH

i

IRM | 24 rue Ampère, 77100 Meaux ZI | www.irmusinage.fr

pour passer votre

publicité dans LE MONDE DES

rtisans

Notre métier, simplifier le vôtre.

19

3

de 1 Ã 22 m

Vous cherchez un UTILITAIRE ? i FRQWDFWH]Ɉ

THIERRY JONQUIÈRES ƪƯƷƫƩƹƫƺƷƪƫǞƺƨƲƯƩƯƹʤ 7«O

CÉDRIC JONQUIÈRES ƩƮƫƬƪƫǞƺƨƲƯƩƯƹʤ Tél. : 06 10 34 81 33

PROfitez de remises jusqu’à 40% sur l’ensemble de la gamme

Ford TRANSIT Ets. M. Dubos 92, av. du Maréchal Foch (RN34) 77 500 CHELLES Tél. : 01.60.20.43.42 ou chelles@dubos.fr

Allons plus loin

Le Monde des artisans [ septembre/octobre 2016


A

PPRENTISSAGE [ SEINE-ET-MARNE

ApprentiScène

Les apprentis de l’IMA PRQWHQWVXUOHVSODQFKHV Monter sur les planches et s’exercer au thÊâtre n’est pas chose aisÊe et demande une vÊritable confiance en soi, surtout lorsqu’on est apprenti‌

L

20

’objectif du concours ApprentiScène organisĂŠ par la RĂŠgion est doubleĹĄ: faire jouer les jeunes participants mais aussi leur donner des clĂŠs Ă rĂŠutiliser dans leur vie professionnelle pour les aider Ă  mieux s’intĂŠgrer dans le monde du travail. Ă€ travers le thÊâtre, ils apprennent Ă  s’exprimer clairement, travailler en ĂŠquipe, gĂŠrer leur temps, prendre des initiatives, vaincre leur timiditÊ‌ Le 7 avril dernier, deux groupes de CAP 2e annĂŠe EmployĂŠ de vente option B ont participĂŠ Ă  cette belle aventure. En ĂŠtroite collaboration avec leurs maĂŽtres d’apprentissage, les ĂŠquipes de NŨ+/#FW2C[UFG/GCWZQPVFČŒĆ’PKNGUCZGUsur lesquels les apprentis devaient travailler (prise de parole, posture, XCKPETGNCVKOKFKVČŒFČŒXGNQRRGTNCEQPĆ’CPEGGPUQK‌). Deux metteurs en scène de renom, Chantal PĂŠtillot et Marc-Michel Georges, ont assistĂŠ ces jeunes dans l’Êcriture et la reprĂŠsentation thÊâtrale de leurs saynètes sur un volume de 12 heures. Comme l’explique si bien Myriam Saudemont, professeur en vente-commerce, les jeunes apprentis ont travaillĂŠ sur des

thèmes qui leur tenaient Ă cĹ“ur tels queĹĄ: le handicap dans la vie professionnelle ou encore les jeunes et la drogue. Ils se sont investis dans cette belle aventure et c’Êtait un vrai plaisir de les voir ĂŠvoluer et prendre RGVKVČƒRGVKVEQPĆ’CPEGGP eux et en leur groupe de travail. Vendeurs par passion, ils ont vĂŠcu avec beaucoup d’Êmotion et de dynamisme cette expĂŠrience qui leur sera très utile dans leur future vie professionnelle.

LES SÉNATORIALES DE L’APPRENTISSAGE DANS Lâ€™ĂˆRE DU NUMÉRIQUE Les 16es5HQFRQWUHVVÂŤQDWRULDOHVGHOËšDSSUHQWLVVDJHVHVRQWGÂŤURXOÂŤHVOHDYULOGHUQLHUDX3DODLVGX/X[HPERXUJVRXVODKDXWH prĂŠsidence de GĂŠrard Larcher3UÂŤVLGHQWGX6ÂŤQDW/DWKÂŤPDWLTXHFHQWUDOHGHFHWWHPDQLIHVWDWLRQÂŤWDLWËąm/ËšDSSUHQWLVVDJH¢OËšKHXUH GXQXPÂŤULTXHHWGHVQRXYHOOHVWHFKQRORJLHV} Ă€ cette occasion, le CFA de la Chambre de MĂŠtiers et de l’artisanat DÂŤWÂŤVXSHUEHPHQWUHSUÂŤVHQWÂŤHWOĚľLQWHUYHQWLRQGĚľXQGHVDSSUHQWLV GHOĚľ,0$GX3D\VGH0HDX[Enzo Goncalves, Bac Pro 1re annĂŠe, demandant aux SĂŠnateurs ÂŤ En quoi le numĂŠrique peut-il contribuer ČƒNŨCOČŒNKQTCVKQPFGUCRRTGPVKUUCIGUGVČƒNCTČŒWUUKVGFGUCRRTGPVKUĹĄ!z DÂŤWÂŤSDUWLFXOLÂŞUHPHQWDSSUÂŤFLÂŤHHWDGRQQÂŤOLHX¢GHVÂŤFKDQJHVWUÂŞV enrichissants.

ÂŤ Si la formation des apprentis doit tenir compte des ĂŠvolutions technologiques par la voie du numĂŠrique, elle repose principalement sur l’acquisition de savoir-faire traditionnels et de bonnes pratiques RTQHGUUKQPPGNNGUĹĄĐ?z C’est dans ces termes que les sĂŠnateurs ont su rĂŠpondre aux nombreuses interrogations de nos apprentis. /H&)$GHOD&KDPEUHGH0ÂŤWLHUVGLVSRVH¢WUDYHUVVHV,0$ GX3D\VGH0HDX[HWGHV'HX[)OHXYHVGHVXSHUEHVRXWLOVGHIRUPDWLRQUÂŤSRQGDQWDXPRGHUQLVPHHW¢OĚľDGDSWDWLRQSDUIDLWHGHV FXUVXVGĚľDSSUHQWLVVDJHJU¤FHDX[GLIIÂŤUHQWVSDUWHQDLUHVͤQDQFHXUVGRQWOHSULQFLSDOOD5ÂŤJLRQÂ?OHGH)UDQFH

Le Monde des artisans [ Septembre/octobre 2016


SEINE-ET-MARNE

en partenariat avec l’Andsa

Apprentissage et sport Tout au long de l’annÊe de formation, des apprentis du CFA de notre Chambre de MÊtiers et de l’Artisanat s’investissent dans des compÊtitions sportives pour cultiver  le goÝt de l’effort  mais aussi  le vivre ensemble ,  le respect et l’autonomie ‌ autant de valeurs qui sont un atout dans l’apprentissage de la vie !

D

ans le prolongement des cours d’Êducation physique et sportive, les Êquipes pÊdagogiques du CFA ont à cœur de faire participer NGU CRRTGPVKU VQWVGU ƒNKȋTGU confondues, à diffÊrentes manifestations sportives dont la plupart sont organisÊes en partenariat avec l’ANDSA (Association nationale pour le dÊveloppement du sport dans l’apprentissage) et la RÊgion Île-de-France. En fÊvrier, c’est à Chaumont, en HauteMarne, que sept de nos jeunes apprentis de 1re annÊe CAP dans l’alimentation et le commerce sont allÊs participer à la première Êdition des FoulÊes de l’apprentissage. ÂgÊs de 16 à 23 ans, c’est plus de 400 jeunes de CAP au BTS qui se sont affrontÊs, dans la bonne humeur et sous la pluie, dans le centreville, lors de cette Corrida de l’ApprenVKUUCIG 0QU CRRTGPVKU QPV ƒPK entre la 20e et la 50e place, une jolie performance sachant que l’essentiel est de participer. Et comme le dit si bien le jeune Aubin, apprenti en commerce : m-HUHSDUVUDYLVRXULDQWͧHUGHPDSHU IRUPDQFHPDLVIDWLJX}. En mars dernier, le tournoi de football à sept (à Saint-Germain-en-Laye) a rÊuni plus de 100 jeunes des CFA fran-

ont validÊ le 10 mars leur billet pour les ƒPCNGU GP UG ENCUUCPV premier de leur groupe avec quatre matchs jouÊs pour autant de victoires. Sur le tournoi ƒPCN FW  mars, cette Êquipe  new look  terminera deuxième de ce dÊlayage avec une seule dÊfaite sur cinq rencontres. Une nouvelle fois, ces jeunes impressionneront par leur manière de jouer collectivement accÊdant ainsi, pour la première fois de l’histoire de la CMA 77, aux quarts GH ̧QDOH de ce trophÊe. L’aventure s’achèvera malheureusement lors de cette rencontre mais notre CFA se classera parmi les huit meilleurs de la rÊgion Île-de-France sur une quarantaine de CFA inscrits. ciliens. Après avoir jouÊ des matchs de  poule  le matin puis un quart de ƒPCNNŨaprès-midi, nos apprentis, sur un OCVEJFGkENCUUGOGPVzƒPKUUGPV cinquièmes sur 16 Êquipes engagÊes. Toujours au printemps, une Êquipe de handball a ÊtÊ constituÊe à l’IMA du Pays de Meaux pour disputer le 16e TrophÊe des CFA. Huit apprentis de diffÊrentes sections professionnelles du CAP au Bac pro, pratiquant ce sport en club ou ayant un bon niveau dans cette discipline,

21

Bravo Ă ces jeunes ÂŤ grands sportifs en herbe Âť pour leur investissement et NGWT Ć’GTVČŒ Čƒ FČŒHGPFTG NGU couleurs du CFA. Et fĂŠlicitations Ă  leur professeur d’Êducation physique, Wilfried Boige, qui encourage la participation de nos apprentis Ă  de tels ĂŠvĂŠnements dont l’objectif est de poursuivre le travail fourni en cours mais aussi de travailler sur des valeurs non nĂŠgligeables dans la pratique sportive mais aussi dans le cadre professionnel.

Le Monde des artisans [ Septembre/octobre 2016


APPRENTISSAGE [ SEINE-ET-MARNE

Concours du Meilleur Apprenti de France

Bravo à nos apprentis et à leurs maîtres d’apprentissage Le 19 mai dernier, les apprentis médaillés du concours « Un des Meilleurs Apprentis de France » ont été mis à l’honneur au Conseil départemental en présence de la Présidente Elisabeth Détry.

22

A

vec 24 apprentis médaillés aux sélections départementales, régionales et nationales, c’est un palmarès exceptionnel qui confirme la qualité de l’apprentissage, de la pédagogie enseignée dans les IMA du CFA de notre Chambre de Métiers et de l’Artisanat, mais également la volonté de nos jeunes « stars des métiers » de se hisser sur les plus hautes marches des podiums.

Des mises à l’honneur méritées Médailles autour du cou, diplômes à la main, ils faisaient plaisir à voir ces LGWPGU ƒNNGU GV ICTȊQPU SWK QPV su développer leur goût du travail bien fait, CHƒTOGT leur personnalité, progresser dans leurs compétences pratiques pour obtenir la juste récompense de leurs efforts et témoigner avec ƒGTVȌ, aux yeux de l’assemblée présente, de NŨGHƒEKGPEGde leur formation.

Le Monde des artisans [ Septembre/octobre 2016

Fierté également du côté des équipes pédagogiques, de direction mais aussi de l’ensemble des bénévoles de la société des « Meilleurs Ouvriers de France » qui, chaque année, donnent avec passion temps et énergie pour guider et accompagner ces jeunes dans les différentes étapes des sélections jusqu’à la ƒPCNG PCVKQPCNG Fierté également pour la Présidente de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat Elisabeth Détry et le Secrétaire Général Michel Graveline de saluer, aux côtés des Conseillers départementaux Nolwenn Le Bouter et JeanLouis Thieriot, des Meilleurs Ouvriers de France parmi lesquels Éric Appenzeller, président départemental, Bernard Werner, Patrice De Craieye, et bien d’autres personnalités, la qualité de l’apprentissage et de la formation professionnelle des établissements de notre territoire, sachant cultiver ces jeunes talents qui portent haut la renommée artistique et professionnelle de nos métiers.


SEINE-ET-MARNE

7e salon dĂŠpartemental des MINI-ENTREPRISES

Mini-entrepreneurs mais‌ PD[LWDOHQWV Le 7e salon dÊpartemental des MINI-ENTREPRISES s’est dÊroulÊ le 14 avril dernier dans les nouveaux locaux de l’Institut des MÊtiers et de l’Artisanat du Pays de Meaux, sous l’Êgide du Conseil DÊpartemental et de Seine-et-Marne DÊveloppement.

23

A

ssociĂŠe depuis l’origine de l’opĂŠration, en 2010, la Chambre de MĂŠtiers et de l’Artisanat de Seine-et-Marne a participĂŠ Ă cette opĂŠration, dont le but est d’initier des jeunes durant une annĂŠe scolaire Ă  la vie ĂŠconomique et au monde de l’entreprise en leur faisant rĂŠaliser un ensemble de tâches prĂŠcis : FČŒĆ’PKVKQP FG NŨKFČŒG ĂŠtude de marchĂŠ, montage et crĂŠation, actions commerciales‌ Une trentaine de projets de classes de collĂŠgiens, lycĂŠens et d’apprentis ayant mis en place des ÂŤ mini-entreprises Âť, accompagnĂŠes par l’association Entreprendre Pour Apprendre et d’enseignants, ont donc pu ĂŞtre ĂŠvaluĂŠs par le jury et, pour certains, recevoir un trophĂŠe.

Le projet des jeunes de notre CFA Nos  mini-entrepreneurs  n’ont pas manquÊ de crÊativitÊ pour reprÊsenter l’apprentissage entrepreneurial.

Pour l’IMA du Pays de Meaux, l’entreprise a pris le nom de ÂŤ Natural EsthĂŠtique Âť. Quatre LGWPGU Ć’NNGU FG NC classe de DIMA2 se sont partagĂŠ les fonctions nĂŠcessaires Ă la conduite du projet : Stacy Lamberty responsable service client, Lucile Ratel PDG, ChloĂŠ Delfosse TGURQPUCDNG FW UGTXKEG Ć’nancier et Mathilde Fouquet responsable du service technique, sous l’œil avisĂŠ de Candice Moutiers, professeur en histoire-gĂŠographie et rĂŠfĂŠrente du projet mini-entreprise. Elles ont voulu apporter leur touche personnelle en ETČŒCPVFGUĆ’EJGU conseils en fonction des produits qu’elles avaient sĂŠlectionnĂŠs et en rĂŠalisant elles-mĂŞmes les corbeilles destinĂŠes Ă  la commercialisation. â–  Pour l’IMA des Deux Fleuves de Saint-Germain-Laval, l’entreprise ĂŠtait baptisĂŠe ÂŤ Dima Compact Âť. Comme son nom l’indique, les jeunes ĂŠtaient issus de la classe de DIMA reprĂŠsentant â– 

les mÊtiers de serveur, boulanger, pâtissier et mÊcanicien rÊparateur. L’idÊe du projet est nÊe des actions conduites dans le cadre de la COP21 pour fabriquer un compacteur à bouteille plastique portant le nom de  Turfu Compact . Pour mener à bien le projet, Killian Quilliet, son PDG, s’Êtait entourÊ de Khalil Basraoui, directeur marketing, 6DUDK &KHQQRX̧, directrice commerciale, Anthony Biancolini, directeur ƒnancier, et TÊo Debros, directeur administratif. CGVVGƒPG Êquipe Êtait encadrÊe par Sozic Gabas (professeur de vente), Jean-Pierre Salaun (professeur de mÊcanique) et FrÊdÊric Vilares (professeur d’Êconomie et instruction civique). Un grand bravo à ces jeunes entrepreneurs en herbe ainsi qu’aux professeurs qui les ont guidÊs et accompagnÊs dans cette dÊmarche entrepreneuriale qui, nous en sommes persuadÊs, restera pour eux une belle expÊrience.

Le Monde des artisans [ Septembre/octobre 2016


APPRENTISSAGE [ SEINE-ET-MARNE

5HFUXWHUXQDSSUHQWLFȇHVWHQFRUHSRVVLEOH La transmission du savoir-faire est l’une des valeurs fondamentales de l’artisanat. En embauchant un apprenti, vous contribuez à la pÊrennitÊ de nos mÊtiers, vous formez un jeune à vos techniques professionnelles, vous lui inculquez vos valeurs, vous lui donnez la chance d’apprendre un mÊtier pour mieux s’insÊrer dans la vie active.

Comment obtenir OȇDLGHGHɈČœÉˆ"

OÚ trouver un jeune ?

24

Auprès du CAD (Centre d’aLGH¢ODdÊcision) de votre Chambre de MÊtiers et de l’Artisanat. Ses conseillers, dÊveloppeurs de l’apprentissage pourront vous proposer des candidatures et vous guider dans le recrutement. i

9RVFRQWDFWVÉ‹| 01 64 79 27 07 | cad@cma77.fr

Comment faire pour le contrat ? Le Service apprentissage met en place le contrat. ■Il fournit des informations et des conseils dans le domaine de l’apprentissage et assure la gestion complète du dossier depuis sa conception jusqu’à son terme. ■ Il Êlabore et Êdite le contrat, obtient le visa du CFA pour inscription du jeune aux cours, procède à son enregistrement.

La demande d’aide est disponible en ligne sur le portail de l’alternance www.alternance.emploi.gouv.fr/portail_alternance. Elle est mobilisable en quelques clics : pour cela connectez-vous à votre espace personnel et renseignez votre numÊro de contrat d’apprentissage. Si vous n’avez pas encore de compte pour y accÊder, vous devez en crÊer un. IMPORTANT˹: pour que la demande soit prise en considÊration, vous devez aller au bout de la procÊdure et ne pas laisser votre dossier à l’Êtat  brouillon . En cas de problème, contactez le Service apprentissage de votre Chambre de MÊtiers et de l’Artisanat qui vous guidera dans le portail jusqu’à la validation du dossier.

â–

i

Plus simple encore avec le www.e-apprentissage.fr, un simple clic et vous accÊdez à la saisie en ligne de votre contrat d’apprentissage | 9RVFRQWDFWVɋ 01 64 79 26 62 / 01 64 79 27 03 | apprentissage@cma77.fr

Ǩ016'4ť: La demande que vous aurez validÊe sur le portail sera tÊlÊtransmise par l’État à l’Agence de services et de paiement (ASP) qui assurera le paiement de l’aide. 3RXUFHIDLUḨQVHSWHPEUHO˸$63YRXVDGUHVVHUD les modalitÊs d’accès au portail SylaÊ, sur lequel devront êtreVDLVLHVOHVSUªVHQFHVGHO˸DSSUHQWL H MXVWĻDQWO˸H[ªFXWLRQ du contrat. L’accès sera opÊrationnel dÊbut octobre.

LES AIDES Ă€ L’APPRENTISSAGE / ‹WDWHWOD5ÂŤJLRQRQWPLVHQSODFHGHVDLGHVDȨQG HQFRXUDJHUO DSSUHQWLVVDJH/HVXLYLGHVDSSUHQWLVDÂŤWÂŤUHQIRUFÂŤ pour faciliter leur intĂŠgration en entreprise. âžœ 4Ëąâ‚Ź d’aide ÂŤ 73(MHXQHDSSUHQWL}Pour les entreprises GËšXQ¢GL[VDODULÂŤVXQLTXHPHQW Prise en charge du salaire et des charges la première annĂŠe du contrat pour un apprenti mineur. Aide de l’État versĂŠe chaque trimestre. âžœ 1˹̑ GH SULPH ¢ OËšDSSUHQWLVVDJH. Pour les entreprises

G˚XQ¢GL[VDODULVXQLTXHPHQWPour les employeurs publics ou privÊs de moins de 11 salariÊs. Prime versÊe chaque annÊe par

Le Monde des artisans [ Septembre/octobre 2016

la RÊgion jusqu’à l’obtention du diplôme prÊparÊ par l’apprenti.

âžœ 1Ëąâ‚Ź d’aide au recrutement. Pour les employeurs qui recrutent un premier ou un apprenti supplĂŠmentaire. Aide de l’État versĂŠe en une seule fois par la RĂŠgion. Sans condition d’accord de branche.

âžœ ExonĂŠration de cotisations sociales. âžœ 1Ëąâ‚Ź de crĂŠdit d’impĂ´t l’annĂŠe de la signature du contrat.


SEINE-ET-MARNE

moments d’Êchanges

Promouvoir l’apprentissage au cœur des territoires La Chambre de MÊtiers et de l’Artisanat de Seine-et-Marne, interlocuteur privilÊgiÊ des artisans et TPE du territoire, invite les entreprises à des moments d’Êchanges sur les thÊmatiques d’actualitÊ rÊpondant à des besoins concrets.

E

n collaboration avec les intercommunalitÊs, ces ÊvÊnements ont lieu au cœur des territoires, au plus proche des entreprises et des Hommes. Ce rapprochement permet à chacun d’Êvoquer sa rÊalitÊ quotidienne et donc d’obtenir des rÊponses personnalisÊes.

deux rendez-vous avec le Pays CrÊçois et la Brie des Morins ■Le 19 mai, JoÍl Klempouz, vice-prÊsident de la communautÊ de communes

du Pays CrÊçois, ouvrait le bal en accueillant dans ses locaux les chefs d’entreprise du territoire sur le thème de l’apprentissage et ses opportunitÊs. ■Le 23 mai, c’Êtait au tour de Philippe De Vestele, vice-prÊsident de la communautÊ de communes de la Brie des Morin de recevoir les entreprises ressortissantes du territoire sur le même thème de l’apprentissage et des incitations à l’embauche. Le Centre d’aide à la dÊcision (CAD) de la CMA77 a pilotÊ ces deux interven-

tions accompagnĂŠ de ses partenaires historiques que sont la RĂŠgion ĂŽle-deFrance, la Direccte et PĂ´le Emploi. Leur prĂŠsence a permis de renforcer le lien entre tous les acteurs ĂŠconomiques locaux. Élus de CommunautĂŠ de Communes, chefs d’entreprise, acteurs du territoire contactez le CAD de la CMA77 pour bĂŠPČŒĆ’EKGT XQWU CWUUK FG EQPUGKNU CXKUČŒU de nos experts. i

cad@cma77.fr | www.cma77.fr

25

Le Monde des artisans [ Septembre/octobre 2016


P

RATIQUE [ SEINE-ET-MARNE

Deux entreprises en plein essor s’engagent dans la formation

DĂŠvelopper son entreprise avec le TEPE Le Titre Entrepreneur de la Petite Entreprise (TEPE), homologuĂŠ au niveau III, est organisĂŠ en partenariat avec le CNAM. +NCRQWTĆ’PCNKVČŒNGVTCPUHGTVFGUEQPPCKUUCPEGUCESWKUGUGPEQORČŒVGPEGUFKTGEVGOGPVGZRNQKVCDNGUUWTNGVGTTCKP Voici deux projets de dĂŠveloppement menĂŠs Ă terme grâce au TEPE.

26

➊ Ouverture d’une deuxième boucherie Antonio Mirabella, artisan boucher au 11 rue Gambetta Ă Chelles, a ouvert sa boutique il y a maintenant dix ans. AccompagnĂŠ dans son aventure par son ĂŠpouse Maria, conjointe collaboratrice, Antonio Mirabella a su conquĂŠrir sa clientèle par la qualitĂŠ de ses produits et un accueil chaleureux et convivial. Fort de son expĂŠrience, il prend conscience aujourd’hui de sa capacitĂŠ Ă  dĂŠvelopper son activitĂŠ et de donner l’opportunitĂŠ Ă  son salariĂŠ, KĂŠvin, de devenir responsable de sa seconde boutique. PassionnĂŠ par son mĂŠtier, Antonio Mirabella aime transmettre son savoir-faire et le dĂŠveloppement de son activitĂŠ va lui permettre de recruter un nouveau salariĂŠ pour la boutique FG%JGNNGU'VRCUPŨKORQTVGSWKÇĄĐ?7PFGUGUCPEKGPUCRRTGPVKU 2QWTCRRW[GTUWTNGUDQPUNGXKGTUGVCXCPEGTGPEQPĆ’CPEGKNCRTKU la dĂŠcision d’investir dans la formation et de s’inscrire au TEPE.

➋ ConquÊrir de nouveaux marchÊs et crÊer de l’emploi Denis Latour a crÊÊ son entreprise de menuiserie il y a trois ans à Fublaines, 12 rue des basses fermes. Travaillant seul jusqu’alors, il souhaiterait pouvoir embaucher des salariÊs pour rÊpondre aux nombreuses propositions de chantiers qu’il reçoit. Jeune et dynamique, il a en projet l’agrandissement de ses locaux ce qui lui permettrait de conquÊrir de nouveaux marchÊs. Pour atteindre ces objectifs, il a prÊvu de s’associer en 2017 avec une entreprise gÊnÊrale du bâtiment avec laquelle il travaille rÊgulièrement et s’intÊresse au TEPE pour être accompagnÊ dans la mise en place des outils et compÊtences utiles à la gestion quotidienne de l’entreprise et à son dÊveloppement.

SE FORMER NE RIME PAS AVEC DIFFICULTÉS ! Optimiser la concrĂŠtisation d’un projet et suivre le parcours conduisant au TEPE permet de dĂŠvelopper et reconnaĂŽtre ses compĂŠtences en alternant temps de formation et temps d’application en situation rĂŠelle. 'Č„XQHGXUÂŤHGHKHXUHVVRLWMRXUVUÂŤSDUWLV sur une pĂŠriode d’activitĂŠ professionnelle de PRLVDXPD[LPXPODIRUPDWLRQVČ„DUWLFXOH selon les modalitĂŠs suivantes : •MRXUVGHIDFH¢IDFHSÂŤGDJRJLTXH

Le Monde des artisans [ septembre/octobre 2016

•MRXUVGHWUDYDLOSHUVRQQHOHQFDGUÂŤ d’application pratique. /HSURMHWFKRLVL VRLWGÂŤYHORSSHPHQWGČ„DFWLYLWÂŤ soit crĂŠation ou reprise d’entreprise) constitue le ČŚOFRQGXFWHXUGHODIRUPDWLRQFDULOSHUPHWune mise en application concrète des apports thĂŠoriques. Tout au long du parcours, ce projet VHUDSLORWÂŤJU¤FH¢XQRXWLOHW¢GHVPÂŤWKRGHVGH gestion de projet et de gestion des compĂŠtences. Si comme eux vous avez un projet

de dÊveloppement et que vous souhaitez être accompagnÊ dans sa mise en œuvre, il est encore temps de vous inscrire à la prochaine session. Cette formation de niveau III (Bac +2) vous apportera les outils et la mÊthode nÊcessaire pour concrÊtiser avec succès vos idÊes.

i

5HMRLJQH]ODSURPRWLRQb| 01 64 79 27 06


LE POIDS LOURD 77 Charles MAYET - Commercial Fiat Professional 77/93 LPL 77 : route nationale 3 - 77 413 Claye-Souilly - Port : +33 7 82 71 88 44


P

RATIQUE [ SEINE-ET-MARNE

Hôtel d’artisans de Vaux-le-Penil

i

Melun Val-de-Seine se mobilise pour les artisans

EMBAUCHE : SIMULATEUR EN LIGNE Le Gouvernement a mis en place un simulateur d’embauche. Il intègre 40 cotisations et aides diffĂŠrentes et permet d’indiquer FKHHČŒTGPVURCTCOČ‹VTGUĹĄ Ĺ°NGPQODTGFGUCNCTKČŒUFGNŨGPVTGRTKUGĹĄ Ĺ°NGUVCVWVFWUCNCTKČŒĹĄECFTGQWPQPECFTGĹĄ Ĺ°NGUCNCKTGDTWVOGPUWGNUQWJCKVČŒĹĄ • le statut ou non en tant que jeune entreprise innovante. Le simulateur du coĂťt d’embauche est une ressource ouverte de calcul des cotisations sociales pour le coĂťt d’une embauche en France en fonction

28

du statut de votre entreprise. Quelle qu’en soit sa taille, vous disposez d’une estimation simple et claire.

D

ans le cadre d’un partenariat avec la Chambre de MÊtiers et de l’Artisanat, la CommunautÊ d’AgglomÊration Melun Val-de-Seine a construit un hôtel d’artisans sur le parc d’activitÊ Vaux-le-PÊnil/Melun Val-deSeine. Le site est desservi par la RN 105 et connectÊ sur le RN 6 et l’A5. Une dizaine d’ateliers de 72 à 265 m2 sont proposÊs

i

à la location à partir de 660 ₏ HT/HC par mois. Les charges locatives sont modÊrÊes et les diffÊrents compteurs sont individuels. Les lots disposent d’un espace de stockage, d’un bureau en mezzanine, de sanitaires, de places de parking. Chacun a la possibilitÊ de louer des cours extÊrieures de stockage en fonction de ses besoins.

• CMA |6ÂŤEDVWLHQ%RQQHOXFTbVHEDVWLHQERQQHOXFT#FPDIUb| 9DOÂŤULH/DJULÎ?RXObYDOHULHODJULÎ?RXO#FPDIU| • $JJORPÂŤUDWLRQ0HOXQ9DOGH6HLQHb&KU\VWÂŞOH)UDQFHVFKHWWLb chrystele.franceschetti@camvs.com

AccessibilitĂŠ

ATTENTION AU DÉMARCHAGE ABUSIF !

Certains prestataires vous proposent des diagnostics AccessibilitĂŠ en se prĂŠtendant mandatĂŠs par la Chambre de MĂŠtiers et de l’Artisanat, la PrĂŠfecture ou votre Mairie. C’est faux ! /HXUVLWHLQWHUQHWRXOHXUVGRFXPHQWVSDSLHUVYRXVLQGXLVHQWHQHUUHXUSDUOHXUDVSHFWRȨFLHO QRPVRXORJRVXWLOLVÂŤVUDSSHOVGHODORLČŒ  /HXUGLVFRXUVSHXWÂŹWUHDJUHVVLIFHVVRFLÂŤWÂŤVIRQWYDORLUTXHYRWUHÂŤWDEOLVVHPHQWQČ„DSSDUD°WSDVGDQVODOLVWHRȨFLHOOHGHV‹WDEOLVVHPHQWV 5HFHYDQWGX3XEOLF (53 D\DQWHQJDJÂŤXQHGÂŤPDUFKHGHPLVHHQDFFHVVLELOLWÂŤ La plupart proposent la rĂŠalisation d’un prĂŠdiagnostic : il permet un ĂŠtat des lieux mais ne constitue en aucun cas un dossier de mise HQFRQIRUPLWÂŤ'Č„DXWUHVSURSRVHQWGHSD\HUXQHDGKÂŤVLRQSRXUFHGRVVLHUDSSHOÂŤ$JHQGDGČ„$FFHVVLELOLWÂŤ3URJUDPPÂŤH $GČ„$3 FH¢TXRL il ne faut absolument pas donner suite. Soyez vigilants ! Les artisans-commerçants n’ont aucune obligation de faire appel Ă ces services pour se mettre en conformitĂŠ. Ils sont en droit de constituer leur Ad’AP seuls ou par tout autre moyen qu’ils jugeront nĂŠcessaire VRXWLHQGHOD&KDPEUHGH0ÂŤWLHUVHWGHOČ„$UWLVDQDWGHVVHUYLFHVGHOȄ‹WDWPDLULHČŒRXSUHVWDWDLUHSULYÂŤPDLVXQLTXHPHQW s’ils le souhaitent). Rappel : Si votre ĂŠtablissement n’est pas aux normes et qu’aucun dossier de demande de travaux et/ou de demande de dĂŠrogation n’a ĂŠtĂŠ dĂŠposĂŠ, vous ĂŞtes dans l’obligation d’Êtablir un Ad’AP. Votre dossier doit ĂŞtre dĂŠposĂŠ Ă  la mairie de votre ville d’implantation et doit contenir : • XQIRUPXODLUHGČ„DXWRULVDWLRQGHWUDYDX[FRPSOHW&(5)$Qr  • une notice de sĂŠcuritĂŠ, • une notice d’accessibilitĂŠ, • HWWRXWHVDXWUHVSLÂŞFHVMXVWLČŚFDWLYHV SODQVGHPDVVHSODQFDGDVWUDOSKRWRVČŒ 

i

ClĂŠment JĂŠrĂ´me | CMA de Seine-et-Marne | 01 64 79 26 14 | clement.jerome@cma77.fr

Le Monde des artisans [ septembre/octobre 2016


SEINE-ET-MARNE

Sauvegarde du Commerce en milieu rural

La RĂŠgion se mobilise &CPUNGECFTGFGNCOKUGGP‘WXTGFW2CEVGTWTCNSWKVTCFWKVNŨCODKVKQPTČŒIKQPCNGFŨCIKTGPHCXGWTFGUVGTTKVQKTGUTWTCWZ la RĂŠgion ĂŽle-de-France a votĂŠ la crĂŠation d’un nouveau dispositif : la sauvegarde des commerces de proximitĂŠ en milieu rural.

iĹĄIKONOKLAST_HH - FOTOLIA.COM

L

e commerce rural est souvent en FKHĆ’EWNVČŒ%ŨGUVUCPUFQWVGGPUG basant sur ce constat que le Conseil rĂŠgional d’Île-de-France a dĂŠcidĂŠ de lui apporter une aide supplĂŠmentaire : ÂŤ Sauvegardons les commerces de proximitĂŠ HQPLOLHXUXUDOË°}. .GFKURQUKVKHEQORTGPFFGWZV[RGUFŨCKFGUĹĄ â– ĹšL’aide aux commerces de proximitĂŠ, en milieu rural : cette aide s’adresse aux entreprises commerciales inscrites au registre du commerce et des sociĂŠtĂŠs ou LWUVKĆ’CPVFŨWPGFQWDNGKOOCVTKEWNCVKQPCW rĂŠpertoire des mĂŠtiers et au registre du EQOOGTEGÇĄGVFGUUQEKČŒVČŒU â– ĹšL’aide Ă  la revitalisation commerciale des communes et EPCI en milieu rural : cette aide s’adresse aux collectivitĂŠs et

Ă leurs groupements. %GU CKFGU QPVÇĄ RQWT QDLGEVKHU FG HCXQTKser le maintien, la crĂŠation/reprise ainsi SWGNGÇĄFČŒXGNQRRGOGPVFGUEQOOGTEGU

i

de proximitĂŠ et de contribuer Ă la redynamisation des centres-villes et centres bourgs ruraux. Pour prendre connaissance des modalitĂŠs d’attribution et dĂŠposer vos dossiers en NKIPGXQWURQWXG\EQPUWNVGTÇĄFČ‹UČƒRTČŒsent le site www.iledefrance.fr, rubrique ÂŤ Aides rĂŠgionales et services Âť. Vous pouvez ĂŠgalement contacter votre antenne de Chambre de MĂŠtiers aux coordonnĂŠes ci-dessous.

• Antenne de Chelles | Emmanuel Menegatti | 01 64 79 26 94 | emmanuel.menegatti@cma77.fr • Antenne de Meaux | Laurent Bouvier | 01 64 79 26 91 | laurent.bouvier@cma77.fr • Antenne de Provins | Nicolas Fouquiau | 01 64 79 26 43 | nicolas.fouquiau@cma77.fr • Antenne de Melun | SÊbastien Bonnelucq | 01 64 79 26 08 | sebastien.bonnelucq@cma77.fr • Antenne de Montereau | Jean-Pierre Paviot | 01 64 79 26 68 | jean-pierre.paviot@cma77.fr

29

35,0((0%$8&+(30( UNE NOUVELLE AIDE DE 4 000 â‚Ź Cette prime pour le recrutement en CDD de plus de six mois ou en CDI concerne les entreprises de droit privĂŠ de moins de 250 salariĂŠs. Le montant de l’aide accordĂŠe est de 4 000 euros UWTFGWZCPURQWTWPOČ?OGUCNCTKČŒ2QWTGPDČŒPČŒĆ’EKGTNCTČŒOWPČŒTCVKQPFWUCNCTKČŒGODCWEJČŒFQKV Č?VTGKPHČŒTKGWTGČƒHQKUNG5OKEŤUQKVĹĄĹťDTWVUOQKURQWTJGWTGUFGVTCXCKNJGDFQOCFCKTG 2QWTTGEGXQKTNŨCKFGČƒNŨGODCWEJGNGUEQPFKVKQPUUWKXCPVGUFQKXGPVČ?VTGTČŒWPKGUĹĄ • Le salariĂŠ doit ĂŞtre embauchĂŠ en CDI ou dans le cadre d’un CDD d’au moins six mois. • Le contrat de professionnalisation doit ĂŞtre d’une durĂŠe ĂŠgale ou supĂŠrieure Ă six mois. • Le contrat doit prendre effet entre le 18 janvier et le 31 dĂŠcembre 2016. Si le salariĂŠ est embauchĂŠ Ă  temps partiel, le montant de l’aide est proratisĂŠ en fonction de la durĂŠe du travail. 'NNGGUVXGTUČŒGRCTVTCPEJGFGĹťVTKOGUVTKGNNGOGPVUWTNCDCUGFŨWPGCVVGUVCVKQPFGNŨGORNQ[GWTSWKLWUVKĆ’GFGNCRTČŒUGPEGFWUCNCTKČŒ dans l’entreprise. L’attestation est effectuĂŠe en ligne grâce au tĂŠlĂŠservice SylaĂŠ dans un dĂŠlai de six mois après chaque trimestre d’exĂŠcution. Mode d’emploi : • La demande doit ĂŞtre faite en ligne, sur le site www.travail-emploi.gouv.fr/embauchepme. •%JCSWGVTKOGUVTGKNHCWVEQPĆ’TOGTUWTNGUKVGSWGNGUCNCTKČŒGODCWEJČŒGUVVQWLQWTUFCPUNŨGPVTGRTKUGGVHQWTPKTNGURKČ‹EGULWUVKĆ’ECVKXGU (bulletin de salaire, RIB‌). •%GVVGRTKOGRGWVČ?VTGEWOWNČŒGCXGEEGTVCKPUCWVTGUFKURQUKVKHUĹĄ%+%'TČŒFWEVKQPFGUEQVKUCVKQPURCVTQPCNGUUWTNGUDCUUCNCKTGUGVE Si embauche de plusieurs salariĂŠs, les aides Ă  l’embauche peuvent ĂŞtre cumulĂŠes.

Le Monde des artisans [ septembre/octobre 2016


P

RATIQUE [ SEINE-ET-MARNE

Transmettre et Reprendre une entreprise en Seine-et-Marne

Le rĂŠseau dĂŠpartemental rĂŠcompense trois laurĂŠats Le 12 mai dernier, le rĂŠseau dĂŠpartemental ÂŤ Transmettre et Reprendre une entreprise en Seine-et-Marne Âť organisait une table TQPFGUWTNGVJČ‹OGk6TCPUOGVVTGTGRTGPFTGĹĄFKZHCEVGWTUFGTČŒWUUKVGz

30

Q

WGNRTQƒNGPVTGRTGPGWTKCNEQPPCȑVTG son mÊtier, mobiliser des ressources, se faire accompagner, construire son projet, convaincre ses partenaires, prÊparer sa cession, organiser l’entreprise, valoriser l’entreprise, accompagner le repreneur‌ Autant de thèmes abordÊs lors de cette table ronde par les diffÊrents intervenants : Chambre

de MÊtiers et de l’Artisanat, CCI, expert-comptable, avocat et banquier mais aussi au travers des tÊmoignages de trois repreneurs laurÊats du  Concours Reprendre & RÊussir en Seine-et-Marne  OLUHHQFDGUFLGHVVRXV . Une rencontre conviviale au cours de laquelle intervenants et auditeurs ont pu Êchanger sur leurs pratiques et recevoir

Le palmarès

BRAVO ET FÉLICITATIONS‌

• )UDQŠRLV*RȧDX[, dirigeant de PR Industries, activitÊ de pulvÊrisation pour les process et le lavage industriels, laurÊat du prix TPE installÊ à CollÊgien. • Olivier Peuvrier, artisan dirigeant de la SAS Depreytère Restauration, activitÊ GHWUDLWHXUHWGHOLYUDLVRQGHUHSDVODXUDWGXSUL[30(VLWX¢2UYDQQH (lire ci-contre). • Bertrand RobeJUDQWGHOȄHQWUHSULVH',9ȄUHVWDXUDQWHWODXUDWGXSUL[FRXS GHFĔXUVLWX¢0RQWLJQ\VXU/RLQJ Tous les trois ont tÊmoignÊ de leurs expÊriences respectives de reprise d’entreprise en dÊcrivant avec prÊcision l’ensemble des dÊmarches accomplies et les problÊmatiques rencontrÊes.

Le Monde des artisans [ septembre/octobre 2016

les fÊlicitations de la PrÊsidente de la Chambre de MÊtiers et de l’Artisanat Elisabeth DÊtry, accompagnÊe de Jany Rabotin, Êlu de la CMA77.

LE CONCOURS REPRENDRE & RÉUSSIR EN SEINE-ET-MARNE  Êtait parrainÊ par la CCI Seine-et-Marne, la Chambre de MÊtiers et de l’Artisanat de Seine-et-Marne, la FÊdÊration Française du Bâtiment Île-de-France Est, Orange, MÊtin SA, CIC Est et SociÊtÊ GÊnÊrale, CRA, AG2R La Mondiale. Cette opÊration est Êgalement soutenue par le Fonds Social EuropÊen.


SEINE-ET-MARNE

LE PARCOURS D’OLIVIER PEUVRIER

$57,6$175$,7(85(73/$76‚(03257(5LAURÉAT 2016 CATÉGORIE PME

3UVHQW¢FHFRQFRXUVSDUOD&KDPEUH de MÊtiers et de l’Artisanat de Seine-etMarne, Olivier Peuvrier aVGXLWOHMXU\SDU VRQSURMHWDPELWLHX[VRQGYHORSSHPHQW de nouvelles compÊtences, la politique de formation de ses salariÊs ainsi que SDUODGLYHUVL̨FDWLRQGHVHVDFWLYLWV Ce prix rÊcompense¢ODIRLVXQPRGªOH Êconomique de reprise rÊussie mais surtout des qualitÊs entrepreneuriales KRUVGXFRPPXQHWXQLQYHVWLVVHPHQW WRWDOGHFHMHXQHGLULJHDQWGDQVOHSURMHW La sociÊtÊ Depreytère, Êtablissement historique dans le paysage Êconomique du Sud Seine-et-/CTPGFGRWKUNCƒPFGUCPnÊes 40, a progressivement ÊvoluÊ d’une activitÊ de boucherie charcuterie pâtis-

serie traditionnelle vers celle de traiteur. D’abord installÊe à Montigny-sur-Loing, l’entreprise dÊmÊnage à Écuelles au dÊbut des annÊes 2000. L’âge venant, Michel Depreytère, son dirigeant, songe à passer le relais. Olivier Peuvrier, cuisinier et pâtissier de formation, s’intÊresse à l’affaire qu’il connaÎt bien y ayant travaillÊ à un moment de sa vie. À cette occasion, il contacte l’antenne de Montereau à la Chambre de MÊtiers et de l’Artisanat de Seine-et-Marne pour y être accompagnÊ et orientÊ dans les dÊmarches à accomplir pour sa reprise d’entreprise.

Une reprise avec une stratÊgie bien construite Olivier Peuvrier connaissant bien le domaine d’activitÊ avait fait le constat que l’outil de travail pouvait être rendu plus performant en dÊveloppant une activitÊ complÊmentaire, à savoir celle de la restauration collective. C’est avec cette optique qu’il a rÊussi à convaincre le banquier deNWKCUUWTGTNGƒPCPEGOGPVFGNCTGRTKUG et du dÊveloppement. Parallèlement, il met en œuvre une politique de recrutement et de formation du personnel. Depuis la reprise en juillet 2014, Olivier Peuvrier a fait passer l’Êquipe de quatorze

salariĂŠs et une vingtaine d’extras Ă vingtcinq salariĂŠs et une quarantaine d’extras aujourd’hui. Le chiffre d’affaires, quant Ă  lui, devrait doubler l’annĂŠe prochaine et dĂŠpasser les 3 millions d’euros. Ces rĂŠsultats ne sont pas arrivĂŠs par hasard car il dispose d’une solide expĂŠrience de quatorze annĂŠes dans le domaine de la restauration collective. Au niveau d’une simple PME, il s’est lancĂŠNGFČŒĆ’FGXQWNQKTUGTXKTFCPUNGU cantines des produits de qualitĂŠ et si possible locaux.

Le dÊveloppement en marche Même s’il a consacrÊ beaucoup de son Ênergie à la mise en place de l’activitÊ de restauration collective sans nÊgliger l’image de marque du Groupe Depreytère acquise depuis plusieurs dÊcennies, Olivier Peuvrier n’en oublie pas moins la consolidation du cœur de mÊtier qu’est l’activitÊ de traiteur. Constatant que la clientèle souhaite de plus en plus un service clÊ en main offrant aussi un lieu de rÊception dans un cadre prestigieux, il n’a pas hÊsitÊ, deux ans après la reprise du groupe, à acquÊrir le Domaine de Motteux à Marolles-surSeine, oÚ il va pouvoir, après des travaux d’amÊnagement, complÊter son offre de services existante.

31

prix Stars & MĂŠtiers 2016

L’effort et l’innovation rÊcompensÊs

L

14 juin dernier s’est dĂŠroulĂŠe la cĂŠrĂŠmonie de remise des prix Stars & MĂŠtiers 2016 dans l’AmphithÊâtre de la Chambre de MĂŠtiers et de l’Artisanat de Seine-Saint-Denis Ă Bobigny. Dix entreprises artisanales franciliennes ont ĂŠtĂŠ rĂŠcompensĂŠes. Parmi elles, une seule ĂŠtait seine-et-marnaise, mais elle a remportĂŠ la première place de la catĂŠgorie StratĂŠgie Globale FŨ+PPQXCVKQPĹĄNC5#4.6[$TC\HQPFČŒGGV gĂŠrĂŠe par Patrick Larhantec. ImplantĂŠe Ă  Grez-sur-Loing, l’entreprise est spĂŠcialisĂŠe dans la vente et l’installation de volets, fe-

nêtres, portes, stores, vÊrandas, portails et portes de garage. Depuis sa crÊation en 2002, l’entreprise est passÊe de 2 à plus de 30 salariÊs. Elle a rÊussi à s’adapter continuellement aux besoins de la clientèle en se spÊcialisant, en crÊant une dÊmarche qualitÊ, en intÊ-

grant les innovations technologiques et en faisant ĂŠvoluer la taille de ses locaux. Mais ce qui a fait pencher le jury en faveur de Ty Braz, c’est la mise au point par Patrick Larhantec avec des partenaires de l’application Ty HAppy, qui vise Ă rĂŠvolutionner le dĂŠpannage Ă  domicile en favorisant la mise en relation entre le particulier et l’artisan local adĂŠquat par gĂŠolocalisation. Ce prix a donc rĂŠcompensĂŠ des annĂŠes d’effort et d’innovation pour la plus grande satisHCEVKQPFGUGUENKGPVUČƒÇĄQTKIKPCKTGUFW Sud Seine-et-Marne et des dĂŠpartements NKOKVTQRJGU(ČŒNKEKVCVKQPUĹĄĐ?

Le Monde des artisans [ septembre/octobre 2016


H

OMMAGE [ SEINE-ET-MARNE

Pierre Aguin

La disparition GȇXQHJUDQGHČ´JXUH de l’Artisanat Pierre Aguin, PrĂŠsident dĂŠlĂŠguĂŠ du territoire de Melun-Val de Seine, ancien prĂŠsident de la Chambre de MĂŠtiers et de l’Artisanat 5WFPQWUCSWKVVČŒUNGLWKPFGTPKGTFGUUWKVGUFŨWPGNQPIWGOCNCFKG.GUJQOOCIGUPQODTGWZVČŒOQKIPGPVFGUQPCEVKQPGV KPXGUVKUUGOGPVVQWVCWNQPIFGUCECTTKČ‹TGRTQHGUUKQPPGNNG

P 32

ierre Aguin laisse un grand vide ! Fervent dÊfenseur de l’Artisanat et de la petite entreprise, il Êtait aussi un chef d’entreprise visionnaire et charismatique qui a su marquer de son empreinte la vie Êconomique locale en redonnant ses lettres de noblesse à l’Artisanat. Nombreux ont ÊtÊ les projets qu’il a conduits à terme pendant sa prÊsidence de l’ancienne Chambre de MÊtiers du Sud Seine-et-Marne de 2005 à 2010. Pour ne citer que la maison des artisans, le Château Gruber, ce beau fleuron qui est devenu le siège de la Chambre de MÊtiers et de l’Artisanat. 1WGPEQTGNGOCIPKƒSWG

)LHUGȇWUHDUWLVDQ son credo Êtait de dÊfendre au plus haut niveau les intÊrêts de ses pairs, de leur apporter un service de proximitÊ de conseil et GȇDFFRPSDJQHPHQW Institut des MÊtiers et de l’Artisanat des Deux Fleuves à Saint-Germain-Laval oÚ il a su crÊer une des plus belles vitrines de l’Artisanat voulant offrir aux apprentis, futurs collaborateurs et artisans de demain, des moyens pÊdagogiques innovants et exceptionnels d’oÚ se dÊgage une ambiance tout à fait heureuse.

Impulser une dynamique humaine aux changements Ă€ l’identique de son entreprise, ÂŤ Prestantennes Âť, qu’il avait su faire prospĂŠrer et qui compte aujourd’hui six salariĂŠs, Pierre Aguin avait impulsĂŠ le mĂŞme dynamisme aux ĂŠquipes de la Chambre de MĂŠtiers, ayant toujours Ă l’esprit que la plus grande richesse d’une ÂŤ entreprise JWOCKPGzEŨGUVUQPKPVGNNKIGPEGEQNNGEVKXGĹĄĐ? Fier d’être artisan, son credo ĂŠtait de dĂŠ-

Le Monde des artisans [ septembre/octobre 2016

fendre au plus haut niveau les intÊrêts de ses pairs, de leur apporter un service de proximitÊ de conseil et d’accompagnement. Il n’a pas failli à ses engagements en rÊorganisant les services de la Chambre de MÊtiers et en sachant prendre les bonnes dÊcisions avec clairvoyance et discernement. Dans ses autres nombreuses fonctions, il adoptait la même constance que ce soit dans l’action syndicale au BTP 77 oÚ il a ÊtÊ vice-prÊsident, ou encore à la chambre syndicale des Êlectriciens en tant que trÊsorier, que ce soit dans des reprÊsentations auprès d’institutions locales ou rÊgionales. Son professionnalisme et son investissement dans ses diffÊrents mandats pour asseoir la notoriÊtÊ de la Chambre de MÊtiers, dÊfendre et promouvoir l’artisanat seine-et-marnais Êtaient reconnus par tous. Il a ÊtÊ promu MaÎtre Artisan dans son mÊtier, honorÊ de la mÊdaille d’or de la reconnaissance artisanale entre autres‌

Une empreinte indÊlÊbile Nombreux ont ÊtÊ les messages d’amitiÊ, empreints de nostalgie et de tristesse lorsqu’ils retraçaient le parcours professionnel de Pierre, ses diffÊrents projets et actions, ses Êchecs et ses rÊussites, ses joies et ses coups de gueule aussi, mais surtout sa bonne humeur, son engagement, sa EQPƒCPEGGVUCLQKGFGXKXTGSWKNCKUUGTQPV une empreinte indÊlÊbile. Pierre Aguin Êtait un modèle de courage, de combativitÊ qui laisse un grand vide pour tous ceux qui ont la chance de croiser son chemin.


metin.fr

Et encore, vous n’avez pas tout vu.

Le nouvel Amarok 224 ch ultra performant est équipé d‘un moteur V6 TDI 3,0 L et de la transmission intégrale 4MOTION. Venez le découvrir en octobre dans notre concession ou dès aujourd’hui sur volkswagen-utilitaires.fr.

Le nouvel Amarok. Accélérateur d’émotions.

Volkswagen Group France SA au capital de 7 750 000 € – 11, avenue de Boursonne Villers-Cotterêts – RCS SOISSONS B 602 025 538. Consommation : 7,6–8,2 l/100 km / Emissions de CO2 : 199–216 g/km. Valeurs communiquées à titre indicatif en cours d’homologation au 1er août 2016. Volkswagen Véhicules Utilitaires recommande Castrol EDGE Professional

VOLKSWAGEN BRIE-COMTE-ROBERT - 5 RUE BENJAMIN FRANKLIN, 77170 BRIE-COMTE-ROBERT - TÉL. 01 64 43 14 00 CHAMPIGNY-SUR-MARNE - 134 AV. ROGER SALENGRO, 94500 CHAMPIGNY-SUR-MARNE - TÉL. 01 41 79 08 02 VALENTON - RUE THÉODULE JOURDAIN, 94460 VALENTON - TÉL. 01 45 10 60 00


P

RESTIGE

Proposer du sur-mesure et travailler chaque chantier avec un objectif de satisfaction maximale, voici les recettes de Mehdi Mallier pour assurer le succès de son entreprise. Fortement positionnÊ à l’export, il assure l’entretien de son rÊseau professionnel grâce à sa prÊsence sur des Salons.

iĹĄL.THEETEN-PIXEL IMAGE

BARBARA COLAS

iĹĄX

34

DUNOD MALLIER, FERRONNIER D’ART Travail de recherche

ÂŤ Chaque chantier est un nouveau GÂŤÄ€O H[FHOOHQFHHWO RULJLQDOLWÂŤ VRQWQRVGHX[PRWHXUV} L’entreprise rĂŠalise 60 Ă 75 % de son chiffre FŨCHHCKTGU SWKUĹ¨ČŒNČ‹XG/Ĺť ČƒNŨGZRQTVÂŤ Cela a commencĂŠ grâce aux contacts d’architectes français travaillant Ă  l’Êtranger en 2000 ÂťGZRNKSWG Medhi Mallier. Depuis, avec le bouche-Ă -oreille et la solide rĂŠputation de l’entreprise, ce volet s’est fortement dĂŠveloppĂŠ. ÂŤ Nous travaillons en Europe, en Australie, aux États-Unis‌ Âť L’un des plus importants chantiers a concernĂŠ la Russie : ÂŤ Nous avons rĂŠalisĂŠ la rĂŠplique de la rampe d’escalier du château de Chantilly, neuf salariĂŠs ont travaillĂŠ FGUUWU FWTCPV WP CP GV FGOK 7P XČŒTKVCDNG FČŒĆ’ puisqu’il a notamment fallu trouver les techniques anciennes d’assemblage Âť.

Le Monde des artisans [ septembre/octobre

iĹĄDUNOD MALLIER

Export

PassionnĂŠ par son mĂŠtier, Medhi Mallier consacre une partie son temps Ă la recherche sur NCOCVKČ‹TGÂŤ Je vais Ă  la forge avec quelques salariĂŠs et on teste des nouvelles choses, je propose des idĂŠes, je rĂŠalise des dessins. Âť Il incite ĂŠgalement ses employĂŠs Ă  expĂŠrimenter de leur cĂ´tĂŠ. Son objecVKHUGFČŒOCTSWGTFGUGU concurrents. ÂŤ Pour cela, on fabrique nos gabarits, on pousse au bout du bout la conception, pour faire toujours mieux. Âť En RCTCNNČ‹NGNGEJGHFŨGPVTG prise s’occupe ĂŠgalement de la gestion et des rendez-vous avec les clients.


Ă la recherche de

Faire appel aux nouvelles technologies

Pour mener à bien ses projets haut de gamme, l’artisan mise Êgalement sur les nouvelles technologies.  Tout est dessinÊ auparavant sur Autocad, un logiciel de dessin industriel. On utilise Êgalement la dÊcoupe au jet d’eau ou au laser pour rÊaliser des gabarits. &GTPKȋTGKPPQXCVKQPNŨKPETWUVCVKQPFW mÊtal dans du bois.  On peut dÊsormais faire des choses impossibles à rÊaliser manuellement. Nous n’avons pas les moyens d’investir dans une machine, donc on externalise. 

Š ALAIN REY

iĹĄL.THEETEN-PIXEL IMAGE

ODPDWLªUHê 1995 CrÊation de l’entreprise Dunod Mallier

Les Salons incontournables

Les Salons sont, pour Medhi Mallier, devenus incontournables.  Ils nous permettent de montrer qu’on existe, de rencontrer de nombreux professionnels et clients potentiels. À chaque salon, nous crÊons de nouvelles pièces pour montrer notre savoir-faire.  À l’occasion du Salon International du Patrimoine Culturel du Louvre à Paris, le ferronnier d’art a imaginÊ, en association avec le crÊateur Patrice Dangel, un mobilier haut de gamme, intÊgralement forgÊ à la main. Il a ÊtÊ exposÊ au Salon RÊvÊlations au Grand Palais en septembre 2015.

2000 1er chantier à l’export 2012 Dunod Mallier reçoit le label Entreprise du patrimoine vivant

Collaborer avec des artistes

2013 LaurĂŠat Stars & MĂŠtiers 2013 pour le dĂŠpartement des Yvelines dans la catĂŠgorie ÂŤ Dynamique commerciale Âť

iĹĄL.THEETEN-PIXEL IMAGE

&GOCPKČ‹TGRNWU occasionnelle, l’entreprise collabore avec des artistes. ÂŤ Nous crĂŠons du mobilier pour eux, nous apportons notre savoir-faire et mĂŠlangeons nos matĂŠriaux avec les leurs. Âť Le gros avantage de cette activitĂŠ SWKTGRTČŒUGPVGFW chiffre d’affaires : ÂŤ Nous n’avons aucun problème de pose Ă gĂŠrer, pas d’installation, c’est beaucoup plus simple Âť. Un exemple de crĂŠation : ce bar en cuivre, fruit de la commande FŨWPFČŒEQTCVGWTSWKFQKV partir en Australie.

35

2015 L’entreprise fête ses 20 ans lors du salon RÊvÊlations avec toute son Êquipe et ses collaborateurs.

i

http://dunodmallier.fr/

Le Monde des artisans [ septembre/octobre


V

IE D'ARTISANS

Ces artisans formateurs

Transmettre et partager %GTVCKPUCTVKUCPUCKOGPVUQTVKTFGNGWTUCVGNKGTURQWTHQTOGTGVCEEQORCIPGTNCTGNČ‹XGNGUHWVWTURQTVGFTCRGCWZFGOČŒVKGTU COGPČŒUČƒČŒXQNWGT+NUUŨKPXGUVKUUGPVCWRTČ‹UFGULGWPGUCWUGKPFGUEGPVTGUFGHQTOCVKQPU%GURČŒFCIQIWGUPGEJGTEJGPVRCU ČƒKORQUGTNGWTVGEJPKSWGKNUNCKUUGPVNCRNCEGČƒNŨGZRČŒTKOGPVCVKQP DELPHINE PAYAN SOMPAYRAC

Garry Taffin, fleuriste

m(PPHQHUOHVÂŤOÂŞYHVOHSOXVORLQSRVVLEOH}

36

)CTT[6CHĆ’PCCVVGKPVNGITCCNGPFGXGPCPVOGKNNGWTQWXTKGT de France en art floral. Enseignant Ă l’Urma d’Arras depuis 5 ans, il est dĂŠsormais dans le rĂ´le du transmetteur de passion, en essayant de rendre aux futurs artisans ce qu’il a reçu Ă  l’Êpoque. Dans l’Êchange et le partage. Garry 6CHĆ’PRQTVGWPTGICTFTČŒCNKUVGUWTUQPOČŒVKGTHNGWTKUVGGV sur la relève assurĂŠe par les ĂŠlèves qu’il forme. ÂŤ L’idĂŠe qui me guide, c’est celle de transmettre ma passion et de bien expliquer le fond du mĂŠtier. Devenir fleuriste n’est pas une simple activitĂŠ professionnelle dans un environnement qui sent bon. C’est bien diffĂŠrent des images que l’on s’en fait : il faut travailler les dimanches et jours fĂŠriĂŠs, avoir rĂŠgulièrement les mains dans l’eau et ĂŠvoluer dans des tempĂŠratures plutĂ´t fraĂŽches. C’est un mĂŠtier passion, pour lequel on ne compte pas ses heures. Pour ma part, j’ai commencĂŠ par travailler dans une boutique,

i Facebook : *DUU\7DÉ?Q

et je suis devenu vacataire, puis enseignant, lorsque j’ai vendu mon affaire. Aujourd’hui, j’essaie d’emmener les ĂŠlèves, jeunes et moins jeunes, de 16 Ă 52 ans, le plus loin possible, vers les diplĂ´mes tels que le CAP, le BP ou dans leur souhait de reconversion professionnelle. Je me rends compte que tous n’ont pas mon ambition. J’avais envie de passer des concours comme celui de MOF par FČŒĆ’RGTUQPPGN0QWUUQOOGUFGUCTVKUCPUCXCPVVQWV FQPEUKNGUČŒNČ‹XGUUQPVĆ’GTUFŨCXQKTWPHQTOCVGWT/1( tous ne prĂŠtendent pas suivre ce chemin. Ă€ l’Urma d’Arras, nous disposons d’un très bel outil pour apprendre le mĂŠtier. Certains jeunes deviendront vendeurs en boutique, d’autres ouvriront leur enseigne, certains, comme MĂŠlanie Louchart, en 1re annĂŠe de BP, iront encore plus loin. Elle vient de dĂŠcrocher le titre de MAF Ă  Albi. Mon TČ–NGGUVFŨCEEQORCIPGTVQWUNGURTQĆ’NUz

Le Monde des artisans [ septembre/octobre 2016

R


BIENNALE INTERNATIONALE MÉTIERS D’ART & CRÉATION I N T E R N AT I O N A L F I N E C R A F T & C R E AT I O N B I E N N I A L

3 > 8 M A I 2 0 1 7 | PA R I S | G R A N D PA L A I S W W W. R E V E L AT I O N S - G R A N D PA L A I S .C O M

R3 A4 MondeArtisans indd 1

P H O T O D A P H N É C O R R E G A N © G I L L E S L E I M D O R F E R • D E S I G N B Y W W W. L A M A N U FA C T U R E . N E T

LES CANDIDATURES SONT OUVERTES

07/07/2016 16:04


VIE D'ARTISANS [ TRANSMETTRE ET PARTAGER

Steven LeprizĂŠ, ĂŠbĂŠniste

m/HVMHXQHVVRXKDLWHQWODLVVHUXQHWUDFH IDLUHYROXHUOHPWLHU} le mÊtier, en passant aussi du temps dans la rÊflexion, la crÊation, la recherche et le dÊveloppement. Si le rÊsultat est que l’on s’inspire de nos produits, c’est que nous avons rÊussi.  i

www.arca-ebenisterie.fr

CONSEILS D’EXPERT GILLES LANGLO,

DIRECTEUR DU CAMPUS DES MÉTIERS ET DE L'ARTISANAT DE LA CMA D'INDRE-ET-LOIRE Voici ses conseils pour devenir artisan formateur : Ne pas confondre le formateur en CFA et le formateur en entreprise. Les deux peuvent être excellents, mais ils ne font pas le même mÊtier. De la même manière, un excellent artisan ne fait pas toujours un bon pÊdagogue. L’inverse est vrai aussi. Nul besoin d’être MOF pour être bon pÊdagogue par exemple. L’objectif du formateur ne doit pas être de montrer ce qu’il sait faire et chercher à le faire reproduire à tout prix, puisque l’essence même de l’entreprise artisanale est d’être dans l’innovation permanente, l’adaptation continue, la gestion de l’inattendu. Le formateur doit repÊrer chez l’apprenant ce qui fonctionne dans ses compÊtences et accompagner son expÊrience et son tour de main :  fais-toi toi-même  plutôt que  tais-toi et regarde . Devenir formateur est rÊgi par le Code du travail selon ces critères : le diplôme doit être Êgal ou supÊrieur à celui visÊ par les apprentis, il faut au moins deux ans d’expÊrience au cours des dix dernières annÊes, avoir une candidature solide pour contacter les CFA, chambres consulaires ou sites de recrutement. RÊflÊchissez avant de vous lancer. S’il est tout à fait honorable d’Êprouver le dÊsir de partager votre capital personnel, l’essentiel pour un bon formateur est de tÊmoigner de sa compÊtence aux autres qui en feront leur grain.

Le Monde des artisans [ septembre/octobre 2016

iĹĄKARINE DEMEYER

38

Steven LeprizĂŠ, ĂŠbĂŠniste formĂŠ Ă l’Êcole Boulle, y revient dĂŠsormais pour transmettre les gestes, un ĂŠtat d’esprit, WPGEWNVWTGFGNCOCVKČ‹TG.ŨCTVKUCPUGFČŒĆ’PKVNWKOČ?OG comme n’Êtant pas le roi des pĂŠdagogues. Pourtant, il aspire Ă  transmettre au maximum la culture qui est la sienne, celle du compagnonnage. ÂŤ Je n’ai pas intĂŠgrĂŠ le circuit, mais je considère que cet ĂŠtat d'esprit est une question de culture. Je suis devenu ĂŠbĂŠniste par goĂťt du concret, je souhaitais produire quelque chose, inspirĂŠ par mes parents, restaurateur et entrepreneur. Aujourd’hui, au sein de l’atelier machines de l’Êcole Boulle, j’Êpaule les ĂŠlèves Ă  l’usinage, j’aide Ă  la modĂŠlisation 3D. Dans mon entreprise, depuis 2009, j’ai ĂŠgalement pris avec moi trois apprentis. Il y a toujours des stagiaires avec nous qui travaillent sur des sujets dĂŠjĂ  en crĂŠation, ou des projets de maquette, croquis, matĂŠriaux, et qui puisent dans nos innovations leurs propres crĂŠations, comme une nourriture qui permet de pĂŠrenniser les gestes, le mĂŠtier. Tous les jeunes que je cĂ´toie sont comme nous tous, artisans : ils souhaitent laisser une trace, faire ĂŠvoluer le mĂŠtier dans ce qu’il a de pointu et moderne. Notre mission est de miser sur le matĂŠriau de FGOCKPEGNWKSWKUGTCUWHĆ’UCOOGPVWPKSWGRQWTKPVČŒresser les investisseurs amateurs de bois, d’innovation, de qualitĂŠ et de savoir-faire. Les artisans de demain qui rĂŠussiront dans le mĂŠtier sont ceux qui ĂŠvolueront avec

P


aime relever des défis,

MAIS IL VEUT

une mutuelle qui

s’adapte

à ses besoins. PRÉSENTS POUR VOUS

Renseignements sur mutuellebleue.fr ou par téléphone au 01 64 71 42 56

Comme de nombreux travailleurs non salariés, le projet professionnel de Paul occupe une place importante dans sa vie. C’est pourquoi, il souhaite être accompagné pour sa protection sociale. Avec Mutuelle Bleue, il est assuré que ses besoins sont analysés avec attention, grâce à l’expertise de nos conseillers. Il peut ainsi bénéficier rapidement d’une couverture santé adaptée aux risques de son activité.

GARANTIES CO M PAT I B LE S LO I M A D E LI N

Photo et document non contractuels. Mutuelle soumise aux dispositions du Livre II du code de la Mutualité - SIREN N°775 671 993 – Crédit photo : Offset/Apeloga.

Paul


SANTÉ COLLECTIVE OBLIGATOIRE DÈS

Parce que la mise en place d'une complémentaire santé collective dans votre entreprise demande un temps de réflexion (choix des garanties, échanges avec vos salariés…) Prenez dès maintenant rendez-vous

$33(/*5$78,7'(38,6813267(),;(

du lundi au vendredi de 8h30 à 20h et le samedi de 8h30 à 17h

La complémentaire santé collective à adhésion obligatoire destinée aux salariés est le contrat Les Façonnables Salariés coassuré par MAAF Santé (Mutuelle soumise aux dispositions du Livre II du Code de la Mutualité - SIREN 331 542 142 - Code APE 6512 Z - Siège social : Chaban - 79180 Chauray. Adresse : Chauray - 79036 NIORT Cedex 09 -

maaf.fr) et APGIS (Institution de Prévoyance agréée par le Ministère chargé de la Sécurité sociale sous le N°930, régie par l’article L 931-1 du Code de la Sécurité sociale - Siège Social : 12, rue Massue - 94684 Vincennes cedex), et distribué par MAAF Assurances SA.

MAAF Assurances SA - RCS NIORT 542 073 580 - 02/2015

2016

Le Monde des Artisans Seine-et-Marne n°114  
Le Monde des Artisans Seine-et-Marne n°114  
Advertisement