Les aventures de Sacré Coeur t.8 : Le Squelette du jardin des plantes

Page 1

La ménagerie du jardin des plantes a été dévastée et les animaux courent en liberté. Sacré-Cœur et Abigail aident les gardiens à les rattraper. mais qui est responsable de ce désastre ? Et quel est ce bruit qui vient du Muséum ? Et qui sont les étranges frères Mayer qui viennent d’emménager au 28, rue du Chemin-vert ?

Déjà parus

ISBN : 978-2-35348-098-2 / 14€

Les Fantômes du Père Lachaise Le Vampire de la Tour Eiffel La Momie du Louvre Les Loups-Garous de Montparnasse Les Gargouilles de Notre-Dame Le Spectre de l’Opéra Le Monstre de la Seine



Sacré-Cœur - Le Squelette du Jardin des Plantes © Amélie Sarn - Laurent Audouin / Le Petit Lézard 2017 Tous droits réservés Édité par Stéphane Duval Ouvrage publié avec le concours de la Région Nouvelle-Aquitaine Le Petit Lézard c/o Le Lézard Noir, BP 294, F-86007 Poitiers cedex lezardnoir@lezardnoir.com - www.petitlezard.com


Sacré-Cœur est un garçon bricoleur de onze ans qui adore le mystère. Il faut dire que son papa est ingénieur aux ponts et chaussées et sa maman médium. Ils l’ont envoyé passer quelques temps à Paris, chez sa tante, Mme Finelouche, pour qu’il connaisse un peu la capitale car c’est là qu’ils ont tous deux passé leur enfance.

Tante Finelouche est couturière et habite au 28, rue du Chemin-Vert. Elle est la grande sœur du père de SacréCœur. Elle est très bonne cuisinière et adore préparer ses plats préférés à Sacré-Cœur. Elle ne sait pas ce qu’il fabrique exactement dans la cave mais elle se rappelle que quand il était petit, le papa de Sacré-Cœur était lui aussi toujours en train de bricoler.

Gustav et Johannes Mayer arrivent de Vienne, la ville du chocolat viennois. Ils sont jumeaux et viennent de s’installer au dernier étage du 28, rue du Chemin-Vert. Sacré-Coeur et Abigail ne tardent pas à les trouver très... bizarres.

Abigail est une petite fantôme qui a quitté l’Écosse parce qu’elle ne voulait pas faire peur aux enfants. Elle est devenue amie avec Sacré-Cœur et elle se sert de ses pouvoirs de fantôme pour l’aider à résoudre les mystères surnaturels de Paris. Mimi est une petite chauve-souris assez peureuse mais elle sait se montrer très courageuse pour aider ses amis, Sacré-Cœur et Abigail.



Prologue

La lourde porte s’ouvrit dans un grincement.


À travers les immenses fenêtres du Muséum d’Histoire naturelle, la lumière blanche de la lune éclairait le squelette d’un tricératops qui semblait prêt à charger. Autour de lui, d’autres carcasses, toutes aussi féroces : iguanodon, diplodocus, carnotaurus… mais les ombres menaçantes qui se dessinaient sur le mur étaient encore bien plus effrayantes.


1. Deux nouveaux locataires

Les deux hommes étaient quasiment identiques. Un seul détail les différenciait : l’extrémité de leur moustache. Le premier, qui s’était présenté sous le nom de Gustav Mayer, la portait relevée, légèrement en spirale. Celle du second, Johannes Mayer, était tombante. Ils étaient tous deux grands et sveltes, avec des sourcils broussailleux, et un parapluie accroché à leur bras. Ce n’était pas très étonnant. Après le déluge et l’inondation que venait de connaître Paris*…

* voir Le Monstre de la Seine


Sacré-Cœur s’était proposé pour leur faire visiter l’appartement du dernier étage. Le locataire précédent, Eugène Billotin, le chasseur fou, avait envoyé quelqu’un déménager ses affaires et n’avait plus jamais remontré le bout de son nez*. Ce n’était sans doute pas plus mal. Comme d’habitude, Abigail accompagnait son ami, mais s’était rendue invisible pour ne pas effrayer les deux hommes. Lison était partie en vacances en Bretagne avec ses parents, et Mimi dormait dans la cave, car elle s’était promenée toute la nuit.


Ils venaient de Vienne, et étaient tous deux médecins. Ils avaient raconté à Sacré-Cœur être très intéressés par les théories nouvelles d’un certain Dr Freud. Ni le garçon, ni Abigail n’avaient jamais entendu ce nom. – Nous vous laissons vous installer, alors, sourit Sacré-Cœur. – Nous ? s’exclamèrent en chœur les deux hommes. Tu barles de toi au pluriel ? Z’est très intéressant ! Sacré-Cœur rougit. Il avait évidemment fait allusion à Abigail, mais il ne pouvait le leur expliquer. Les deux hommes, sourcils en accent circonflexe, l’observaient avec curiosité. – Il vaudra que tu viennes nous voir dès que nous aurons rezu notre divan ! – Oui, il vaudra que tu viennes nous voir ! Nous pourrions vaire des expérienzes. Mal à l’aise, Sacré-Cœur recula et parvint à s’éclipser. Une fois dans le couloir, il poussa un soupir de soulagement.

Les deux amis descendirent les six étages de l’immeuble et sortirent. Tante Finelouche leur avait demandé d’aller faire quelques courses pour le déjeuner. Sacré-Cœur voulait en profiter pour aller faire un tour du côté du Muséum d’Histoire naturelle.


Le tramway les déposa rue Buffon.

Mais alors qu’ils apercevaient la gloriette métallique qui surplombait le Jardin des Plantes, le sol se mit à trembler sous leurs pieds.


2. Ménagerie en folie Des hurlements de peur accompagnaient un roulement de tonnerre. Sacré-Cœur et Abigail eurent tout juste le temps de s’adosser contre une façade pour ne pas se faire écraser par une foule qui fuyait. Mais que fuyait-elle ? Ils ne tardèrent pas à le savoir. Un énorme rhinocéros, corne en avant, fonçait droit devant lui. Il faillit écraser une automobile qui s’apprêtait à tourner au carrefour ; la conductrice, épouvantée et stupéfaite, tourna précipitamment le volant et heurta un trottoir. Trois gardiens du Jardin des Plantes passèrent en courant sous les yeux écarquillés de SacréCœur et d’Abigail. L’un d’eux brandissait un filet à papillons.


Ce dernier avait comme toujours sa sacoche sur lui, mais elle ne contenait pas grand-chose. Il en fouilla l’intérieur et trouva néanmoins quelques éléments disparates qu’il s’empressa d’assembler. De son père, ingénieur des ponts et chaussées, le garçon avait hérité une grande habileté pour inventer et fabriquer toutes sortes de machines. Cette fois, grâce à des échasses télescopiques à ressort actionnées par un petit moteur à pistons, il s’élança à la poursuite du rhinocéros. Abigail, qui pouvait voler, le guidait.

Les deux amis ne tardèrent pas à dépasser les gardiens à bout de souffle. Ils doublèrent le rhinocéros et se postèrent pour l’attendre à l’angle de la rue Cuvier. Mais l’animal, en rage, semblait prêt à tout dévaster sur son passage. Comment l’arrêter ?


Achetez l'album dès maintenant pour lire la suite des aventure de Sacré-Cœur! L a ménagerie du jardin des plantes a été dévastée et les animaux courent en liberté. Sacré-Cœur et Abigail aident les gardiens à les rattraper. mais qui est responsable de ce désastre ? Et quel est ce bruit qui vient du Muséum ? Et qui sont les étranges frères Mayer qui viennent d’emménager au 28, rue du Chemin-vert ?

Déjà parus

ISBN : 978-2-35348-098-2 / 14€

Les Fantômes du Père Lachaise Le Vampire de la Tour Eiffel La Momie du Louvre Les Loups-Garous de Montparnasse Les Gargouilles de Notre-Dame Le Spectre de l’Opéra Le Monstre de la Seine


Millions discover their favorite reads on issuu every month.

Give your content the digital home it deserves. Get it to any device in seconds.