Page 1

Le dĂ´me festival 2019 Montbazon, 31, rue des Moulins www.ledomefestival.com


Sommaire

Domaine de Candé p.4 2 au 7 juillet 2019 Le Générique p.8 12 juillet 2019 - 20h30 Les Deux-îles p.12 13 . 14 juillet 2019


Le dôme festival propose chaque année à plusieurs artistes de travailler en résidence sur une durée de 15 jours à trois semaines et d’exposer/projeter pendant trois jours de festival. Le dôme festival a lieu à la résidence d’artistes Les Deux-îles, grande maison et parc sur l’Indre à Montbazon ainsi qu’au Domaine de Candé à Monts.

Cette année, Le dôme festival interroge les altérités de l’artiste. Nous avons proposé aux artistes en résidence d’inviter un.e autre artiste (collaborateur, camarades, etc.) qui pourrait venir s’associer à son travail pendant sa période de résidence. Elsa Brès invite Méryll Ampe. Stefano Miraglia invite Gautam Valluri. Tinne Zenner invite Valentine Siboni. Matthieu Nous réfléchissons ensemble avec les ar- Dussol invite Clara Puleio. Olivier Chetistes et cinéastes invités à de nouveaux val invite Lorraine Druon. espaces pour la production et la diffusion de l’image en mouvement (film & Le dôme festival crée un nouvel espace video, cinéma d’artiste, artisanal et de production et de diffusion pour une nouvelle création numérique) ainsi que jeune génération d’artistes, il quespour des pratiques critiques et perfor- tionne le travail de l’image, mais aussi comment travaillent les images, et rematives. dessine les liens fondamentaux entre le tracé d’une oeuvre et sa circulation. Baptiste Jopeck et Constantin Jopeck

Le dôme festival 2019

3


1. Domaine de CandĂŠ 2 - 7 juillet 2019

4


Blind Swamp, 2019, Elsa Brès

5


Blind Swamp, 2019, Elsa Brès

6


1. Domaine de Candé 2 au 7 juillet 2019

ELSA BRÈS BLIND SWAMP Le dôme festival invite cette année Elsa Brès à exposer dans l’espace des anciennes écuries du chateau. Dans la suite de son travail de résidence aux Deux-îles à Montbazon, Elsa Brès présente une nouvelle installation, «Blind Swamp», retour de deux mois de recherche dans les méandres du fleuve Mississippi : paysages anatopiques, (science-) fiction géographique, entre les paysages liquides du sud de la Louisiane et ceux du Domaine de Candé. À cette occasion, elle s’associe avec Méryll Ampe, en résidence elle aussi au dôme festival 2019 pour une création sonore spécialement conçue à l’invitation d’Elsa Brès. @: https://breselsa.cargo.site/

Le dôme festival 2019

7


2. Cinéma Le Générique 12 juillet 2019 20h30

8


Le Ciel d’or, 2019, Laura Brunellière, Vincent Gérard

9


2. Cinéma Le Générique 12 juillet 2019 - 20h30

LE CIEL D’OR Un film de Laura Brunellière et de Vincent Gérard. Coauteur et guest star, Moustafa Dawa. Une production Le Petit Tour #2 Grèce et La Maison Des Productions. 2019, France, Super 8mm et HD couleur - 21’ - VOSTFR. L’histoire. Mustafa Dawa est un jeune égyptien venu en Grèce pour mener ses études de lettres. Après son doctorat il décide de rejoindre l’île de Lesbos, afin de venir en aide aux réfugiés. Ce film est son portrait et un voyage terrible en Méditerranée.

10

MIDNIGHT ORANGE Un film de Gautam Valluri 2018, France/ India, 16 mm, 11’ Filmé dans les tombes de la famille Paigah à Hyderabad, en Inde, ce film raconte, à travers le bruit et le silence, le scintillement et le calme, l’histoire d’une tradition architecturale qui dépasse vos ancêtres : même dans le sommeil éternel de la mort. Un film sur les crescendos non résolus, les anticipations déjouées et les escalades incontrôlées, racontées à travers une architecture qui dégénère.

Le dôme festival 2019


2. Cinéma Le Générique 12 juillet 2019 - 20h30

NUTSIGASSAT Un film de Tinne Zenner 2018, Groenland, Danemark, Canada, 16 mm & HD, 20’ «Allez dehors. Les deux belles montagnes, Sermitsiaq et Kingittorsuaq, regardez-les.» Tandis que les blocs de logements portent un passé de diaspora nationale, des couches de neige couvrent un développement futur dans la ville de Nuuk, au Groenland. Le paysage sert de décor à la nostalgie collective et à la production industrielle, alors que le film étudie les problèmes de traduction de la langue et de la culture dans une modernité post-coloniale.

Le dôme festival 2019

11


3. Les Deux-îles 13 . 14 juillet 2019

12


Midnight Orange, 2018, Gautam Valluri

13


3. Les Deux-îles 13 . 14 juillet 2019

MATTHIEU DUSSOL & CLARA PULEIO «TA MÈRE, C’EST UN PAYSAGE OU UN VISAGE ? » En Auvergne, une roche située à côté du Puy de Dôme indique le Sud à la place du Nord. Dans cette roche se trouve un visage depuis lequel a été créé un masque. À partir de ce caillou qui inverse les pôles, Matthieu Dussol, Clara Puleio et Bastien Mignot marcheront dans la direction opposée du regard du visage, en suivant la direction à 301° Ouest/Nord-Ouest. Ils porteront le masque moulé en terre cuite jusqu’à une destination encore inconnue. À partir des rushs de cette marche, Matthieu Dussol et Clara Puleio travaillerons en résidence au dôme festival 2019 à travers un dialogue autour des images réalisées et de l’expérience de la marche. @: http://www.matthieudussol.com/

En cours, 2018, Matthieu Dussol

14

Le dôme festival 2019


3. Les Deux-îles 13 . 14 juillet 2019

SAMIRA AHMADI GHOTBI QUELQU’UN EST PASSÉ PAR LÀ Quelqu’un est passé par là. C’est peutêtre la formule la plus simple de la narration dite par une société des chasseurs. Étant les seuls à pouvoir lire et déchiffrer les traces des animaux, les chasseurs sont peut-être les premiers à raconter des histoires. Écrit Carlo Ginzburg dans son texte “Trace, racine d’un paradigme indiciaire”. Au dôme festival Samira cherche et poursuit des traces des animaux, végétaux, des objets abandonnés pour raconter des histoires. Elle se sert des détails et des débris pour explorer les sujets plus vastes, et d’une manière inattendue. Le figure d’animal est présent dans son travail par un usage symbolique et transcodé.

«La construction du fort Khawarnagh» devorée par l’escargot, 2015, Samira Ahmadi Ghotbi

Le dôme festival 2019

15


3. Les Deux-îles 13 . 14 juillet 2019

STEFANO MIRAGLIA LOGBOOK Première étape d’un nouveau projet d’installation, réalisée à partir d’images d’archives personnelles et d’images tournées in situ par Stefano Miraglia lors de sa résidence au dôme festival 2019. «It looks as though we must exercise patience again; progress is more difficult than in the worst of our experiences yesterday, but the outlook is very much brighter. This morning there were many dark shades of open water sky to the south; the westerly wind ruffling the water makes these cloud shadows very dark.» Robert Falcon Scott @: https://stefanomiraglia.eu/

Logbook, 2019, Stefano Miraglia

16

Le dôme festival 2019


3. Les Deux-îles 13 . 14 juillet 2019

« UN AN APRÈS » Un an après sa première prise de parole au dôme festival 2018 avec le texte et la table ronde (*preview only), Stefano Miraglia est invité à tenir un séminaire informel au dôme festival 2019, une longue matinée de discussion, avec un case study et des projections. Au programme: - News from the front - Trente ans de «Fuori Orario» - Marco Melani & Chiara Seghetto - TWP - Okwui Enwezor - Ellis Donda

[ Séminaire dimanche 14 juillet à 11h ]

Logbook, 2019, Stefano Miraglia

Le dôme festival 2019

17


3. Les Deux-îles 13 . 14 juillet 2019

Ethel Stein, 2019, Gautam Valluri

GAUTAM VALLURI ETHEL STEIN

Double-projection, boucle infinie 16mm, Noir et blanc, silencieux, 2019 Invité par Stefano Miraglia dans le cadre de sa résidence au dôme festival 2019, Gautam Valluri réimagine le projecteur 16mm comme un métier à tisser. Présenté sur une double-projection surimposée, des carreaux sont formés dans des combinaisons infinies. Le premier projecteur présente des lignes verticales et le deuxième des lignes horizontales. Les deux projecteurs fonctionnent en boucle.

18

Le métrage des deux bobines est différent et les carreaux créés ne sont donc jamais identiques. Les rayons vu ici sont des erreurs de captation de Betacam transférés sur pellicule 16mm. Le titre du film est un hommage à Ethel Stein (1917-2018), l’artiste américaine qui travaillait principalement avec le textile. @: http://gautamvalluri.com/

Le dôme festival 2019


3. Les Deux-îles 13 . 14 juillet 2019

VALENTINE SIBONI & TINNE ZENNER Pour Le dôme festival 2019, les artistes plasticiennes Valentine Siboni et Tinne Zenner collaborent sur une installation in situ, réunissant leurs pratiques et champs de recherches respectifs. Valentine Siboni développe des projets de vidéos, d’installations et de performances. Son travail s’articule autour de thèmes tels que le paysage en tant que nature contrainte, la difficulté de l’artiste à transmettre et la capture audiovisuelle pour tenter d’élargir l’espace et d’immortaliser le temps. Tinne Zenner pratique la vidéo et le film expérimental entre autre via le 16 mm, l’animation 3D et sous forme d’installations. Elle y explore des paysages contemporains et ses constructions architecturales, dans lesquels sont prises des couches d’Histoire, de mémoires politiques et collectives.

@: http://valentinesiboni.info/ @: http://www.tinnezenner.com/

Ballade Antartique, 2017, Valentine Siboni Impressions cyanotypes, Tinne Zenner Table turning, Valentine Siboni

Le dôme festival 2019

19


3. Les Deux-îles 13 . 14 juillet 2019

Radeau, vue 3D du projet, 2019, Guillaume Dronne

GUILLAUME DRONNE RADEAU La sculpture de Guillaume Dronne, « RADEAU » a été sélectionnée à l’issue d’un appel à projet mené par Le dôme festival 2019 et Ozart, l’association étudiante de TALM-Tours. L’objet de la résidence de Guillaume Dronne se déploie à partir des «savoirs-faire» du patrimoine bâti comme générateurs de formes plastiques.

La proposition de Guillaume Dronne consiste en une recherche de formes ayant comme inspiration la charpente des édifices environnants. Son travail associe de façon anachronique le principe de “chevrons formant ferme”, typique de la charpente romane, et celui des fermettes industrielles contemporaines. @: https://guillaumedronne.wixsite. com/sculptures

20

Le dôme festival 2019


3. Les Deux-îles 13 . 14 juillet 2019

Friterie terrifie, 2019, Constantin Jopeck

CONSTANTIN JOPECK FRITERIE TERRIFIE Installation, impression sur toile nautique, broderie numérique, vidéo HD de photogrammétrie, papier comestible, matériaux divers, 2019 Sur un échafaudage en acier de trois mètres de haut, Constantin Jopeck, artiste-chercheur aux beaux-arts de Clermont-Ferrand, dispose tous les éléments de sa recherche autour de la description de ses trajectoires. A plusieurs moments du dôme festival, il activera cet espace chargé de ses objets, en offrant au public la dégustation de paysages devenus soudainement comestibles. @: https://constantinjopeck.net/

Le dôme festival 2019

21


3. Les Deux-îles 13 . 14 juillet 2019

Photographie argentique, Lorraine Druon «Rose Minitel - the last dance #4», peinture de Jean de Sagazan

OLIVIER CHEVAL SONGES NOIRS À partir de son film Rose Minitel (2019), des toiles de Jean de Sagazan, d’un roman-photo, Noir Minitel, co-réalisé avec la photographe Lorraine Druon, d’une «chute» non montée de son précédent film Le Songe de Lady Hamilton (2018), Olivier Cheval déploie un théâtre de ses image en collaboration avec Lorraine Druon qu’il a invité à l’occasion de sa résidence au dôme festival 2019.

@: https://www.oliviercheval.com/

22

Le dôme festival 2019


3. Les Deux-îles 13 . 14 juillet 2019

Rose Minitel, 2019, Olivier Cheval Rush non montée, Le Songe de Lady Hamilton, 2018, Olivier Cheval

Le dôme festival 2019

23


3. Les Deux-îles 13 . 14 juillet 2019

MÉRYLL AMPE PARTITION

2009. Plâtre, 50x8x5cm Traces d’un déplacement dans l’espace du roulement des baguettes de batterie. (bas relief en plâtre)

RYTHME BLEU CARBONE 2011, Papier A3, bleu carbone Transcription des impacts du jeu rythmique exécuté par mes baguettes de batterie. Jeu joué sur le papier pour le fixer afin de garder l’impact du geste et d’un temps rythmique. @ : http://meryllampe.com/

Rythme bleu carbone, 2011, Méryll Ampe

24

Le dôme festival 2019


3. Les Deux-îles 13 . 14 juillet 2019

Blind Swamp, 2019, Elsa Brès

ELSA BRÈS BLIND SWAMP Accrochage et retour sur l’exposition aux Deux-îles de «Blind Swamp» de Elsa Brès après son installation au Domaine de Candé. @: https://breselsa.cargo.site/

Le dôme festival 2019

25


3. Les Deux-îles 13 . 14 juillet 2019

Entendre Lesbos, 2018, Auriane Legendre Algèbre, 2019, Pierre Lefrançois

26

Le dôme festival 2019


3. Les Deux-îles 13 . 14 juillet 2019

Voyage en Égée money, 2018, Arsène Prat

LE PETIT TOUR #2 GRÈCE

École Nationale Supérieure des Beaux-Arts Paris-Cergy, École Supérieure d’Art et de Design TALM - Le Mans Le Petit Tour #2 Grèce est un groupe de travail qui allie recherche et voyage d’investigation, réunissant des étudiant.e.s, artistes, cinéastes, philosophes, économistes, historiens, écrivains qui réfléchissent et travaillent ensemble la question du territoire de l’Europe. Laura Brunellière, Vincent Gérard, Auriane Legendre, Pierre Lefrançois, Arsène Prat et Konstantinos Mouchtaridis seront en résidence au dôme festival pour un travail de restitution de leur dernier voyage. @: http://lepetittourgrece.fr/

Le dôme festival 2019

27


PRATIQUE Entrée gratuite Les Deux-îles 31 rue des Moulins 37250 MONTBAZON Le Générique 10 rue de Monts 37250 MONTBAZON Domaine de Candé Route du Ripault 37260 MONTS NOUS REJOINDRE DEPUIS TOURS Depuis la Halte Routière, devant la gare de Tours, prendre un bus REMI (F, G ou H). Descendre à l’arret Montbazon Centre ou Montbazon La Courtille. En voiture prendre A10 et quitter Avenue André Malraux et Avenue Georges Pompidou. Continuer sur A10. Prendre D910 en direction de Place André Delaunay à Montbazon.

CONTACTS ledome.compagnie@gmail.com +33.666653419

28

Le dôme festival 2019


www.ledomefestival.com


ANDREA 1420, 2018, Elsa Brès

Profile for Baptiste Jopeck

Le dôme festival 2019  

@: https://ledomefestival.com/

Le dôme festival 2019  

@: https://ledomefestival.com/

Advertisement