Le Cooperateur agricole mai juin 2014

Page 18

C o o p é r at i o n

Solidaires depuis 22 ans Tandis que la seconde génération de membres amorce son entrée à la CUMA de St-Cyprien, les liens demeurent toujours aussi serrés parmi la communauté agricole de cette petite municipalité du Bas-Saint-Laurent.

B

Les femmes et la relève ont leur place à la CUMA de St‑Cyprien. Derrière (de gauche à droite) : Alain Labrie, président; Yolaine Denis, membre; et Jeannot St-Pierre, administrateur. Devant : Geneviève Lemire, secrétaire-trésorière; et Maude Laplante, membre.

18

eaucoup d’eau a coulé sous les ponts depuis le 23 avril 1992, date où la coopérative d’utilisation de machinerie agricole (CUMA) de St-Cyprien a vu le jour. Aujourd’hui, la deuxième génération de productrices et producteurs fait tranquillement sa place dans le groupe, avec la passation graduelle des entreprises agricoles des fondateurs à leurs enfants. Et cette relève ne demande qu’à continuer l’œuvre de ses parents. « C’est parce qu’ils ont tous grandi dans la CUMA », explique Yolaine Denis, membre fondatrice et productrice laitière. Ce que confirme sa fille, Maude Laplante. « Je n’ai pas l’intention d’en sortir, affirme-t-elle. Et même si je voulais et que je rachetais individuellement toutes les machines que la ferme partage actuellement dans la CUMA – 16 ! –, comment pourrais-je payer et où pourrais-je mettre tout cet équipement ? »

Le Coopérateur agricole | MAI-JUIN 2014

Texte et photo de Nancy Malenfant

Jeannot St-Pierre, éleveur ovin et bovin et membre de la coopérative, croit que le partage de machinerie sera incontournable pour la relève des entreprises membres de la CUMA, à cause du coût des équipements. « Les machines deviennent désuètes rapidement maintenant, déplore-t-il. La technologie évolue tellement vite qu’un producteur seul n’a pas les moyens de suivre. Mais en groupe, nous sommes capables d’acheter des équipements performants. » Selon lui, la formule coopérative s’avère également avantageuse pour le matériel dont l’usage est peu fréquent. Par exemple, à la CUMA de St-Cyprien, huit producteurs ont décidé de partager une pelle mécanique dans une branche d’activité.

Chacun son tour Il y a un roulement régulier des administrateurs à la CUMA de St-Cyprien. C’est chacun son tour de s’engager. Ainsi, la plupart des membres ont déjà occupé un siège au sein du conseil d’administration. « C’est bon qu’il y ait du changement, pour apporter des opinions différentes et d’autres idées », affirme l’administrateur Jeannot St-Pierre,